Vous êtes sur la page 1sur 3

Guillemette LEQUEUR

CM1

BIOGRAPHIE
DE SAINT
JEAN PAUL II
1. Jean-Paul II, jeune

Karol Wojtyla nait à Wadowice (près de Cracovie, en Pologne ) le 18 mai


1920, second fils d’un père militaire et d’une mère institutrice. Karol
Wojtyla a été marqué dans sa jeunesse par la disparition de tous ses
proches. Il est âgé de 9 ans quand sa mère décède. Quelques années plus
tard, son frère aîné meurt prématurément. Puis son père meurt en 1941.

Après des études au grand séminaire de Cracovie, il est ordonné prêtre de


même cette ville en 1946.

Il gravit peu à peu les échelons de la hiérarchie ecclésiastique : évêque


auxiliaire, archevêque, et enfin cardinal.

2. Jean-Paul II, Pape

Ordonné prêtre, il devient évêque, puis archevêque de Cracovie. Élu pape le 16 octobre 1978
sous le nom de Jean-Paul II, il organise la première rencontre mondiale interreligieuse
d’Assise en 1986, réunissant plus de 194 chefs de religion.

Cible d'un attentat sur la place Saint-Pierre de Rome en 1981, il


ne renonce pas pour autant à ses fréquents déplacements.
Selon lui, l'une des principales responsabilités papales1 est
l'action diplomatique2.

Personnalité charismatique3 ayant une parfaite maîtrise des


médias, il rassemble les fidèles de par le monde, mais tient
aussi à renforcer le dialogue avec les autres religions.

Le 264ème pape, Jean-Paul II (de son vrai nom Karol Wojtyla)


s'éteint le samedi 2 avril 2005 à 21h37 à 84 ans. Après 26 ans,
on retiendra de son pontificat (le 3ème plus long de l'histoire)
ses nombreux pèlerinages (104 pays visités), la lutte contre le communisme et le nazisme, le
rapprochement entre les religions, et son attachement aux valeurs traditionnelles.

C’est l’armoirie papale choisie par Jean Paul II. L’initiale qui orne son blason
est le « M » de Marie, la Sainte Vierge.
On y voit également :
– les deux clefs du Vatican, construit sur le tombeau de saint Pierre,

– la tiare pontificale du successeur de saint Pierre,

– l’étole, évoquant la confession et le pardon des péchés.

1
Qui appartient au pape
2
Partie de la politique qui concerne les relations entre les États
3
Doué d'une influence, d'un magnétisme exceptionnels
La symbolique indique que Marie est au pied de la Croix, comme l’Église est aux pieds du
Christ. Totus tuus ego sum, Maria (« Je suis tout à toi, Marie »)

3. Jean-Paul II, Saint

Il a été béatifié le 1er mai 2011. Cette décision a été officialisée vendredi 14 janvier avec
l'approbation par le pape Benoît XVI d'un décret officiel validant
un miracle attribué à son prédécesseur.

Cette béatification interviendra dans des délais record. Cette


rapidité s'explique par "l'imposante réputation de sainteté dont
jouissait le pape Jean-Paul II pendant sa vie, à sa mort et après
sa mort", a indiqué le Vatican.

Lors de ses obsèques, de très nombreux fidèles avaient crié :


"Santo subito !" c’est-à-dire « Canonisez-le tout de suite ! »
(Saint tout de suite).

Deux miracles lui ont été attribués, condition nécessaire selon la tradition.

- Le premier miracle était la guérison d'une religieuse française, Marie Simon-Pierre


Normand, atteinte de la maladie de Parkinson. Ce premier miracle a valu au défunt
pape d'être béatifié - déclaré «bienheureux» - le 1er mai 2011.
- Et le deuxième miracle est la guérison le 1er mai 2011, cinq ans et sept mois après la
mort de Karol Wojtyla d'une Costa-Ricienne atteinte d'une maladie incurable. Les
faits se sont produits dans la ville de La Union de Tres Rios. Une femme atteinte d’un
anévrisme au cerveau a été guérie alors que sa famille priait à la mémoire du
souverain pontife.

Citations de Saint jean Paul II :

Toute existence tire sa valeur de la qualité de l'amour : "Dis-moi quel est ton amour et je te
dirai qui tu es".
La famille devrait être la première école de religion, la première école de prière.

Bibliographie :

www.aletia.fr

https://eglise.catholique.fr