Vous êtes sur la page 1sur 3

Le rapport de laboratoire en physique

Le rapport est d'abord un instrument de communication. li sert à transmettre à la communauté


scientifique et à la communauté en général, les résultats de recherche effectués dans un
domaine précis. 11 a pour but d'expliquer clairement pourquoi l'expérience a été effectuée,
d'expliquer la méthode suivie et de présenter les résultats obtenus ainsi que la conclusion afin
que la communauté puisse juger de la validité de cette recherche. En plus, le rapport permet à
d'autres chercheurs de refaire l'expérience afin de confirmer ou d'infirmer les conclusions tirées
lors des essaies précédents.

Les notes et les données sont la fondation même du rapport de laboratoire. Elles doivent être
complètes pour que l'expérimentateur puisse en faire une analyse détaillée et ainsi en tirer des
conclusions. Elles doivent contenir tous les détails pertinents, même si ces détails ne seront pas
tous mentionnés dans le rapport final. Lorsque la quantité de données amassées est
considérable, elles sont généralement répertoriées dans des tableaux, identifiés par un titre et
accompagnés d'unité de mesure.

le rapport formel contient toujours les éléments suivants :

Un objectif ou un but
Un cadre théorique
Une hypothèse
Le matériel utilisé ainsi qu'un schéma du montage
Un protocole expérimental
Les résultats
L'analyse et la précision des résultats
Une conclusion
Une discussion

L'objectif présente ce que l'on veut démontrer ou prouver et la raison pour laquelle on veut
atteindre ce but.

Le cadre théorique est l'une des parties la plus importante. Il sert de base ou de guide qui
orientera l'analyse des données amassées lors de l'expérimentation. Dans les sciences pures en
général, notamment en physique, le cadre théorique se limite à une théorie générale en rapport
avec le phénomène à l'étude. Par exemple, si vous faites l'étude du mouvement balistique, on
se reportera sur la cinématique des proJectlles. Dans d'autres domaines d'étude, comme les
sciences sociales à titre d'exemple, il existe souvent plusieurs théories pouvant expliquer un
même phénomène.
L'hypothèse est la question que vous posez pour laquelle vous vérifiez, par l'entremise d'une
expérience, à trouver une réponse. la réponse que vous proposez à votre question est
l'hypothèse.

La section<< matériel >> est l'inventaire de tous les instruments que vous utilisez pour effectuer
l'expérience. On y retrouve également un schéma détaillé du montage utilisé durarn:
l'expérimentation.

Le protocole représente la marche à suivre. Dans cette section, vous présentez les étapes du
processus utilisées pour effectuer l'expérience. Elles sont présentées sous forme télégraphique.

Les résultats et l'analyse peuvent être présentés dans la même section, particulièrement
lorsqu'il y a peu de données amassées. Voici ce que chaque partie contient:

Résultats: les données amassées durant l'expérience et sont répertoriées dans des
tableaux avec titre et unité de mesure.
Analyse: c'est le traitement des données proprement dit. On y retrouve les calculs
et les graphiques entre autres.

La conclusion reflète le but et l'hypothèse. Il s'agit ici de vérifier si les résultats de 1·analyse est
en accord avec l'hypothèse que vous avez formulé plus tôt. À la base, il y a deux possibilités; soit
les résultats confirment l'hypothèse, donc en accord ou ils l'infirment, c'est-à-dire, en
désaccord. L'écriture de la conclusion peut ainsi prendre la forme suivante:

Vous faites un retour sur votre cadre théorique. Essentiellement, vous vous posez la
question suivante; qu'est-ce que la théorie propose à la question posée?
Vous faites un retour sur les résultats d'analyse; qu'avez-vous obtenu comme
résultats?
Vous comparez vos résultats d'analyse avec ce que propose le cadre théorique. Soit
que vos résultats confirment ou infirment la théorie.

La discussion apporte des explications en rapport avec la conclusion que vous avez tirée. Elle
démontre que vous avez effectué une réflexion critique du thème que vous avez abordé dans
cette expérience. Ainsi les questions suivantes :

Pourquoi les résultats expérimentaux sont-ils acceptables ou non? Sont-ils


conformes à la valeur acceptée, et ceci à l'intérieur des limites de l'erreur
expérimental?
Est-ce que les erreurs expérimentales ont joué un rôle important dans l'obtention
des résultats? Quelles sont telles? Quelle mesure joue le rôle le plus important dans
l'erreur expérimentale? Peut-on effectuer cette mesure autrement de raçon à
réduire l'erreur expérimentale?
Existe-t-il des erreurs systématiques? De quelle façon modifient-elles les résultats?
Par exemple, tient-on compte du frottement, des pertes d'énergie,etc?'
Comment la méthode expérimentale peut-elle être améliorée?
Quelles sont les implications de cette recherche sur la science, sur l'humanité, la vie
en général?

Tout rapport de laboratoire doit répondre aux exigences suivantes:

le travail est présenté en caractères imprimés, simple~ interligne, 11 ou 12 pts.


Le français doit être correct.
Chaque section est présentée avec un en-tête.
Les mesures et les résultats sont présentés sous forme de tableau encadré.
Des graphiques sont utilisés pour présenter les données quand c'est possible ou
utile.
Tout tableau ou graphique doit avoir un titre et doit être accompagné d'unités de
mesure pertinentes.
Les graphiques sont tracés sur du papier millimétrique si un logiciel de graphique
n'est pas utilisé.
À moins d'avis contraire aucun détail de calculs numériques n'est donné. Si un calcul
est récurant, seul un exemple est présenté.
Le style doit être impersonnel. Aucun pronom personnel ne doit être employé üe, tu
il nous, vous) à l'exception du« on ».