Vous êtes sur la page 1sur 53

ECOULEMENTS ET TRANSFERTS

THERMIQUES
Eléments de thermodynamique
HERVE LEMONNIER
DTN/SE2T, CEA/Grenoble, 38054 Grenoble Cedex 9
Tél. +33 (0)4 38 78 45 40, herve.lemonnier@cea.fr
2009-2010
OBJECTIFS DU COURS

• Principes de base de la modélisation.


• Fournir une grille de lecture, d’analyse.
• Contrôle de la cohérence de modèles compliqués.
• Applications liées à la sûreté des installations.
• Familiariser avec les ordres grandeurs.

Eléments de thermodynamique 1/52


PLAN DU COURS (1/2)

• Eléments de thermodynamique, changement de phase.


• Modélisation des transferts de chaleur et de masse : les équations de bilan.
• Description des transferts de chaleur et de masse.
• Ecoulements diphasiques : phénoménologie.
• Le taux de présence : méthodes de mesure et les modèles simples.

Eléments de thermodynamique 2/52


PLAN DU COURS (2/2)

• Modélisation des écoulements diphasiques.


• Les modèles monodimensionnels.
• Phénoménologie des transferts de chaleur : ébullition et condensation.
• Le blocage de débit en écoulement diphasique.

Eléments de thermodynamique 3/52


SUPPORT DE COURS

• Copie des transparents.


• Petites classes : mise en situation.
• Quelques démonstrations et définitions.
• Thermohydraulique des réacteurs nucléaires (Delhaye, 2008).
• Contrôle des connaissances : analyse d’un dispositif, d’une étude.

Eléments de thermodynamique 4/52


MODELISATION DES TRANSFERTS THERMIQUES

• Basés sur la notion de milieu continu


• Principe de conservation de la masse
• Principes fondamentaux de la dynamique
• Les deux principes de la thermodynamique :
– Prise en compte des propriétés caloriques, chimiques, changement d’état.
– Coût énergétique des transformations.
– Sens de l’évolution des systèmes, possibilité des transformations.

Eléments de thermodynamique 5/52


SYSTÈME FERMÉ-SYSTÈME OUVERT

• Un système fermé n’échange pas de masse avec son extérieur.


• Un volume matériel est un système fermé : vS  n = v  n.
• Les systèmes pratiques sont ouverts.
• On peut formuler les principes de façon équivalente sur des systèmes ouverts
ou fermés.
• Règle de Leibniz et théorème de transport de Reynolds.

Eléments de thermodynamique 6/52


BILAN DE MASSE SUR UN SYSTÈME OUVERT
La masse d’un volume matériel est constante.

M m = M 1 + ρ1 V 1 = M 2 + ρ2 V 2
V m
∆Mm = ∆M + A2 ρ2 v2 ∆t − A1 ρ2 v2 ∆t
V 1

n
Z
V dMm d
= ρdV
dt dt Vm (t)
Z
V 2
d
= ρdV + A2 ρ2 v2 − A1 ρ1 v1 = 0
dt V
V dM
v m
+ A2 ρ2 v2 − A1 ρ1 v1 = 0
dt | {z } | {z }
ṁ2 ṁ1

En régime permanent, le débit masse sortant est nul : ṁ1 + ṁ2 = 0

Eléments de thermodynamique 7/52


OBJET DE LA THERMODYNAMIQUE

• Description des états d’équilibre d’un système


• Relations énergétiques entre ces états,
• Caractérisation des états
– Le système est caractérisé par des variables d’état, p, T , V , m, n, etc.
– Grandeurs déterminant la qualité du système : intensives ex. T , p
– D’autres s’additionnent lorsque deux systèmes sont réunis : extensives
ex. m, n, V
• Les états d’équilibres sont liés par une relation d’état : l’expérience montre
que f (p, V, T, · · · ) = 0

Eléments de thermodynamique 8/52


PREMIER PRINCIPE DE LA THERMODYNAMIQUE (1/2)

• On considère deux états d’équilibre A et B d’un système fermé


• Un système fermé n’échange pas de masse avec son extérieur.
• Il existe une fonction d’état U , l’énergie interne
• U mesure le coût énergétique de la transformation A-B
• Le coût est indépendant de la façon dont on passe de A à B, de l’existence
d’états d’équilibre dans les états intermédiaires (réversibilité).
• Energie totale d’un système mécanique : énergie cinétique et énergie in-
terne, extensive

Eléments de thermodynamique 9/52


EXPRESSION DU PREMIER PRINCIPE

• Soit un système fermé : peut échanger du travail et de la chaleur avec son


extérieur,

UBt − UAt = ∆U t = W + Q

• U T = U + Ec : Energie totale
• W : Travail mécanique apporté au système (J)
• Q : Quantité de chaleur apporté au système (J)
• Vu du premier principe travail mécanique et chaleur sont indiscernables
(équivalence travail-chaleur).

Eléments de thermodynamique 10/52


PREMIER PRINCIPE SUR UN SYSTÈME OUVERT

• Champ de U , u = U
e : énergie interne
massique (J/kg)
W , Q
1 • On considère un volume matériel Vm (t)
• Premier principe :
V
Z
d
ρudV = Ẇ + Q̇
2 dt Vm (t)

p • Ẇ , Q̇ puissances mécanique et ther-


v
mique apportées (W).

Eléments de thermodynamique 11/52


BILAN D’ÉNERGIE TOTALE
Z
d
ρut dV = Ẇ + Q̇ + A1 p1 v1 − A2 p2 v2
dt Vm (t)
Z
d
≈ ρut dV + A2 ρ2 v2 ut2 − A1 ρ1 v1 ut1
dt
V
t
   
dU p1 p2
+ A2 ρ2 v2 ut1 + − A1 ρ1 v1 ut2 +
W , Q dt ρ1 ρ2
1 | {z } | {z }
ṁht2 ṁht1

= Ẇ + Q̇
V
2 • Régime permanent, h = u + ρp , enthalpie
massique, bilan enthalpique, bilan ther-
p
v mique :

ṁ(ht2 − ht1 ) = Ẇ + Q̇

• V rigide, Ẇ puissance mécanique hors


efforts de pression.

Eléments de thermodynamique 12/52


SECOND PRINCIPE

• Il existe une seconde fonction d’état S l’entropie, extensive.


• Pour une transformation réversible (à l’équilibre),
Qrev
∆S ,
T
• T : température de la source de chaleur et du système
• Enoncé du second principe : pour un système fermé, Q quantité de chaleur
apportée, T température de la source,
Q
∆S >
T
Qrev
• Autre forme, ∆Se =
T
∆S = ∆Se + ∆Si , avec ∆Si > 0

• Pour une transformation réversible, ∆Si = 0

Eléments de thermodynamique 13/52


CONSÉQUENCES ET USAGE DU SECOND PRINCIPE

• L’entropie d’un système fermé et isolé (Q = 0) ne peut que croı̂tre.


• L’état d’équilibre est atteint quand son entropie est maximum.
• Complète le premier principe : peut déterminer si A-B est possible.
• Détermine les conditions d’équilibre thermodynamique d’un système.
• Assure le retour à l’équilibre d’un système.

Eléments de thermodynamique 14/52


POTENTIELS THERMODYNAMIQUES (1/2)

• Energie interne U (S, V )

dU , T dS − pdV

• Enthalpie H(S, p), H , U + pV

dH , T dS + V dp

• Pour un système de composition fixe, U et H ne dépendent que de deux


variables indépendantes, différentielle exacte.
• Relations valables que la transformation soit réversible ou non.
• Analyse de l’équilibre pour un système adiabatique (Q = 0) à V ou p
constants.
• Analogie avec l’énergie potentielle, stabilité du système mécanique.

Eléments de thermodynamique 15/52


POTENTIELS THERMODYNAMIQUES (2/2)

• Energie libre F (T, V ), dite de Helmholtz, F , U − T S

dF , −SdT − pdV

• Enthalpie libre G(T, p), dite de Gibbs, G , H − T S

dG , −SdT + V dp

• Relations valables que la transformation soit réversible ou non.


• Analyse de l’équilibre pour un système à température constante et à V ou
p constants.
• Par ex. Un système à pression et température constantes: dG 6 0.
• A l’équilibre, G est minimum (à T et p) constants.

Eléments de thermodynamique 16/52


PROPRIÉTÉS DES FONCTIONS D’ÉTAT
• Si on connaı̂t un des 4 potentiels, on sait reconstruire les autres. Exemple
important : l’énergie libre, F (V, T ),
   
∂F ∂F
dF , −SdT − pdV = dT + dV
∂T V ∂V T
• Se donner F (V, T ) donne l’équation d’état et l’entropie,
   
∂F ∂F
p(V, T ) = − , S(V, T ) = −
∂V T ∂T V
• On en déduit en variables indépendantes T ,V ,

U = F + T S, H = U + pV, G = H + T S.

• L’équation détat de l’eau est donnée sous cette forme. On en déduit d’autres
propriétés thermodynamiques par dérivations successives (2).
• F (V, T ) contient toutes les propriétés thermodynamiques de l’eau : coût
énergétique du changement de phase, conditions d’équilibre liquide-vapeur
et l’équation d’état.
Eléments de thermodynamique 17/52
COEFFICIENTS CALORIMETRIQUES

• On se donne l’équation d’état f (p, V, T ) = 0


• Il faut aussi se donner une des 3 formes d’équation d’état calorique,

dQrev = CV dT + ldV
dQrev = CP dT + hdp
dQrev = λdp + µdV

• Les coefficients calorimétriques sont liés, un seul indépendant de l’équation


d’état.
• CP : capacité thermique à pression constante. C
eP , massique (J/kg).

• Importance pratique : construction de U et S(T,V), ou H et S(T,P)

Eléments de thermodynamique 18/52


EXEMPLE : H(T,P), S(T,P)

• H fonction d’état, pour une transformation réversible


∂A ∂B ∂2f
df = Adx + Bdy, = =
∂y ∂x ∂x∂y

• Définition dH , dQrev + V dp, on a toujours dS = dQrev /T ,

dH =CP dT + (h + V )dp
CP h
dS = dT + dp
T T
• H et S sont des fonctions d’état (différentielles totales),
     
∂CP ∂h ∂V
= +
∂p T ∂T p ∂T p
   
1 ∂CP 1 ∂h h
= −
T ∂p T T ∂T p T 2

• La seconde relation de Maxwell, h et,

Eléments de thermodynamique 19/52


EXEMPLE : H(T,P), S(T,P)

• Deuxième formule de Clapeyron,


     2 
∂V ∂CP ∂ V
h = −T , = −T
∂T p ∂p T ∂T 2 p

• h ne dépend que de l’équation d’état, V (p, T )


• Les variations de CP sont contraintes par l’équation d’état.
   
∂V
dH =CP dT + V − T dP
∂T P
 
CP ∂V
dS = dT − dP
T ∂T P
• Integration de T0 à T à p0 , puis p0 à p à T .
• Deux constantes d’intégration, H 0 et S 0 aux conditions de référence : 1
atm = 1013,25 mbar et 25o C.

Eléments de thermodynamique 20/52


MODÈLE DU GAZ PARFAIT
HERMODYNAMIC PROPERTIES OF AIR AND OTHER GASES
• Equation d’état, pour une mole :
pV = RT
• Constante des gaz parfaits,
R = 8, 31451 J/mol/K
 
∂V RT
"IDEAL GAS REGION" h = −T =−
~ 10°
∂T p p
c:
0.
~~
0. -1
10 _ _ ____ _2~~~1~02~~E~l_________ 
∂Cp
 
∂2V

= −T =0
∂p T ∂T 2 p
IÕ2

DISSOCIATION • CP ne dépend pas de p, CP (T ).


IÕ3 EFFECTS

dH = Cp dT
IÕ4
200 500 1000 150 0 2000 Cp R
(K)
TEMPERATURE dS = dT − dp
FIG. 2.1 Ideal gas region for air enthalpy. T p
ure as a function of IPR(T): T(IPR)
pecifie heat ratio: G(T) = CP(T)/CV(T ) = 1/(1 - R/CP(T))
Eléments de thermodynamique 21/52
MODELE DE GAZ PARFAIT

• Intégration en T puis p,
Z T
0
H(T ) = H + Cp (T )dT
T0
Z T
0 Cp (T ) p
S(T, p) = S + dT − R ln 0
T0 T p

U (T ) = H(T ) − RT
F (T, p) = U − T S
G(T, p) = H − T S = G0 (T ) + RT ln p

• Enthalpie et enthalpie libre de formation H 0 , G0 = H 0 − T 0 S 0 , (Perry &


Green, 1984)
• Chaleur de réaction et équilibre chimique des mélanges.

Eléments de thermodynamique 22/52


MÉLANGES DE FLUIDES

U (T, P, m1 , m2 , · · · )

• Masse des constituants m1 , m2 , · · · (kg)


• Quantité de matière n1 , n2 , · · · (mol)
• Nombre d’Avogadro N = 6, 022 1023
m
• Masse molaire : M = n (kg/mol)
• Variables molaires partielles,
 
∂U
Ui ,
∂ni T,p,nj

Eléments de thermodynamique 23/52


EX. : VOLUME MOLAIRE PARTIEL

8 M 1
Volume molaire : V = ρ = c = V (p, T, nA , nB )
8 *
Variable extensive : V (λnA , λnB ) = λV (nA , nB )
8 *
8 )

8 Théorème d’Euler : dV
= ∂V ∂V
∂nA nA + ∂nB nB = V (nA , nB )
)

 
N * ∂V
Volume molaire partiel : V A =
∂nA p,T,nB
 

En général : V = nA V A + nB V B 6= nA VbA + nB VbB

Mélange parfait, loi de Dalton et gaz parfaits : V = nA VbA + nB VbB

Eléments de thermodynamique 24/52


VOLUME MOLAIRE EAU-ALCOOL
ωB
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
50 1
ρ(ωB)
V(xB)
45 VAxA+VBxB
0.95
40

0.9
V (cm3/mol)

ρ (g/cm3)
35

30
0.85

25
0.8
20

15 0.75
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1
xB

A : eau, B : éthanol, contraction du mélange, 20o C


(Perry & Green, 1984, tableau 3-110)

Eléments de thermodynamique 25/52


VOLUME MOLAIRE EAU-ALCOOL
0.5 −
− a−Va
V
0 Vb−Vb

−0.5

−1

−1.5
∆V (cm3/mol)

−2

−2.5

−3

−3.5

−4

−4.5

−5
0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1
xB

A : eau ≈ 18 cm3 /mol, B : éthanol ≈ 45 cm3 /mol

Eléments de thermodynamique 26/52


POTENTIEL CHIMIQUE
• Cas important : Gi , enthalpie libre molaire partielle ≡ potentiel chimique
 
∂G
Gi = = µi
∂ni T,P,nj

• Pour un système de composition variable,


X  ∂U  X
dU = T dS − pdV + dni = T dS − pdV + µi dni
∂ni S,V

• Pour l’enthalpie libre,


 
∂G X X
dG = −SdT + V dp + dni = T dS − pdV + µi dni , G= µi ni
∂ni T,p

• Homogénéité de G, ni , Relation de Gibbs-Duhem,


X
V dp − SdT = ni dµi

• 1 constituant : µ = G
b

Eléments de thermodynamique 27/52


LES TRANSFERTS

• Variable intensives : T , p, µi
• Variable extensives : S (Q), V , ni (masse)
X
dU = T dS − pdV + µi dni

• Réunion de deux systèmes avec différents T , p, µi


• Températures sont différentes : échangent de la chaleur.
• Pressions différentes : échangent du volume.
• Potentiels chimiques différents : échangent de la matière.

Eléments de thermodynamique 28/52


STABILITÉ THERMODYNAMIQUE

• E0 système fermé isolé, pas d’échanges T0 , p0 , µ0


• E une petite partie de E0 , peut échanger masse, travail et chaleur avec
E0 − E. Pas d’impact des échanges sur E0 .
• On cherche les transformations possibles de E et les conditions d’équilibre.
• On applique les deux principes de la thermodynamique.

Eléments de thermodynamique 29/52


STABILITÉ : PREMIER PRINCIPE

• Travail fourni à E

∆W = −p0 ∆V

• Définition variation d’entropie réversible ∆Se ,

∆Q = T0 ∆Se .

• Pour un système fermé qui n’échange que du travail et de la chaleur, on


aurait,

∆U = ∆W + ∆Q

• Pour un système qui échange aussi 1 constituant

∆U = ∆W + ∆Q + µ0 ∆n

Eléments de thermodynamique 30/52


STABILITÉ : SECOND PRINCIPE

• Second principe :

∆S = ∆Se + ∆Si , avec ∆Si > 0.

• La variation d’énergie interne est donné par,

∆U = −p0 ∆V + T0 ∆Se + µ0 ∆n.

• Pour la transformation considérée,

(∆U + p0 ∆V − T0 ∆S − µ0 ∆n) = −T0 ∆Si .

• Transformations possibles : ( ) 6 0
• Etat d’équilibre stable : ( ) > 0

Eléments de thermodynamique 31/52


STABILITÉ THERMODYNAMIQUE

• On suppose de E est proche de l’équilibre (équilibre local )

dU = −pdV + T dS + µdn
∂U ∂U ∂U
= −p, = T, =µ
∂V ∂S ∂n
• On développe U au second ordre, le critère de stabilité devient,
1 ∂2U
(T − T0 )∆S + (p0 − p)∆V + (µ − µ0 )∆n + ∆xi ∆xj > 0
2 ∂xi ∂xj
• xi représentent respectivement S, V et n.

Eléments de thermodynamique 32/52


EQUILIBRE ET STABILITÉ

• Le premier ordre donne l’équilibre (uniformité) :

T = T0 , p = p0 , µ = µ0

• Le second ordre donne la stabilité :


1 ∂2U
∆xi ∆xj > 0
2 ∂xi ∂xj
• Forme quadratique positive :
   
2 2 2
∂ U ∂ U ∂ U ∂T ∂T ∂T
 ∂S∂S ∂S∂V ∂S∂n   ∂S ∂V ∂n 
   
∂2U ∂2U ∂2U  =  − ∂P ∂P

 ∂V ∂S ∂V ∂V ∂V ∂n   ∂S − ∂V − ∂P
∂n


   
∂2U ∂2U ∂2U ∂µ ∂µ ∂µ
∂n∂S ∂n∂V ∂n∂n ∂S ∂V ∂n

Eléments de thermodynamique 33/52


RESULTAT FINAL

• Critère de Sylvester, (Landau & Lifchitz, 1971)



∂T ∂T ∂T
∂T ∂T ∂S ∂V ∂n


∂T > 0, ∂S ∂V
< 0, ∂P ∂P ∂P <0
∂S ∂P ∂P ∂S ∂V ∂n
∂S ∂V
∂µ ∂µ ∂µ
∂S ∂V ∂n

• Pour 1 constituant :
   
∂p ∂µ
CV > 0, < 0, >0
∂V T,n ∂n T,p

• Pour N constituants :
   
∂p ∂µi
CV > 0, < 0, >0
∂V T,nj ∂ni T,p

Eléments de thermodynamique 34/52


EQUILIBRE AVEC PLUSIEURS PHASES

• Par un raisonnement analogue, on montre, deux phases 1 et 2 :

p1 = p2 , T 1 = T2 , µi1 = µi2

• Pas de tension de surface.


• Cas particulier d’un corps pur :

G
b L (T, P ) = G
b V (T, P )

• Pour un corps pur, la coexistence des phases impose p(T )


• Condition de coexistence≡ conditions de saturation
• Conséquences : règle des phases.

Eléments de thermodynamique 35/52


RÈGLE DES PHASES

• Détermine le nombre de variables indépendantes

v =n+2−ϕ

• v : variance du système
• n : nombre de constituants indépendants
• ϕ : nombre de phases en présence
• Exemple : 1 phase d’un constituant pur : v = 2
• 2 phases d’un constituant pur : v = 1
• 3 phases simultanément : v = 0, point triple

Eléments de thermodynamique 36/52


CALCUL PRATIQUE POUR LES CORPS PURS

• Cas de l’eau : F(V,T) Haar et al. (1984)


• Cas de l’hélium, réfrigérants, p(V, T ), CP (T ) ou CV (T ) à V → 0.
• Par dérivation, p et S, seconde dérivation, coefficients calorimétriques, un
peu d’algèbre.
• Pour les fluides connus éviter les approximations thermodynamiques
(cohérence thermodynamique)

Référence : National Institute of Standards and Technology (NIST)


(http://webbook.nist.gov/chemistry/fluid/)

Eléments de thermodynamique 37/52


ISOTHERMES DE L’EAU
400
T=300 °C
T=350 °C
350 T=370 °C
T=380 °C
T=400 °C
300 psat(300°C)
psat(350°C)

250
Pression (bar)

200

150

100

50

0
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025
Volume massique (m3/kg)

Eléments de thermodynamique 38/52


PROPRIÉTÉS DES ISOTHERMES

• Il existe une température critique TC = 374, 15o C


– T > TC un seul état possible
– T < TC trois états possibles
 
∂p
• Etats liquide, vapeur, instable : ∂V > 0.
T
• Etats de coexistence : on se donne T ,
   
∂F ∂F
G(T, V1 ) = G(T, V2 ), p = − (T, V1 ), p=− (T, V2 )
∂V T ∂V T

• 3 équations à 3 inconnues p = psat (T ), V1 = VLsat , V2 = VV sat .


• Calcul des autres propriétés, par exemple l’enthalpie,

HLsat = H(VLsat , T ), HV sat = H(VV sat , T )

• Pour TC , V1 = V2 = VC , p = pC = 221, 20 bar

Eléments de thermodynamique 39/52


AUTRES PROPRIÉTÉS

• Relation de Maxwell (aires égales), pour une isotherme, psat t.q.


Z VV sat
(p − psat )dV = 0
VLsat

• Relation de Clapeyron
dP SV sat − SLsat HV sat − HLsat
= =
dT sat VV sat − VLsat T (VV sat − VLsat )
• La pente de la courbe de saturation et l’enthalpie de changement de phase
sont liées, HLV = HV sat − HLsat .
• Sur une isotherme, p < psat (T ), vL > vLsat liquide métastable, minimum :
limite de métastabilité.
• Pour l’eau à 1 bar, Tsat = 100o C, TLm ≈ 350o C. La surchauffe maximum
décroı̂t avec la pression.

Eléments de thermodynamique 40/52


AUTRES PROPRIÉTÉS

• L’enthalpie de changement de phase décroı̂t avec la pression (≈ 2MJ/kg).


Elle est nulle au point critique
• CP varie avec T d’autant plus à l’approche de la limite de métastabilité
(saturation aussi).
• Il est dangereux d’extraire (ou de construire) des corrélations pour les pro-
priétés thermodynamiques : ces propriétés ne sont pas indépendantes
• Cohérence thermodynamique.
• Diagrammes, tables et logiciels

Eléments de thermodynamique 41/52


DIAGRAMME P , ρ

300
400, °C
380, °C
370, °C
250 350, °C
300, °C
200, °C
Sat. ρL
200 Sat. ρV
Pressure (bar)

150

100

50

0
0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000
Density (kg/m3)
Eléments de thermodynamique 42/52
DIAGRAMME DES FRIGORISTES

Eléments de thermodynamique 43/52


REMARQUES

• Zones monophasiques et diphasiques


• Dans la zone diphasique : mélange l’équilibre thermodynamique
• x titre massique, h(T, x) = xHV sat (T ) + (1 − x)xHV sat (T )
• Les états métastables : liquide surchauffé, vapeur sous refroidie ne sont
jamais données dans les tables.
• Quelle est la température de l’eau au fond d’une casserole ?

Eléments de thermodynamique 44/52


EQUILIBRE DES MÉLANGES

• Exemple des mélanges binaires 2 constituants, 2 phases, v = 2 : T et p


fixés, compositions du liquide et de la vapeur imposées.
• x et y fractions molaires dans le liquide et la vapeur
• Diagramme isobare x(T ), y(T ), paramétré en p
• Diagramme x − y, élimination de la température
• Diagramme en pression partielle
• Conditions approchées d’équilibre des mélanges.
• Les mélanges réels... nécessitent l’équation d’état du mélange. (Techniques
de l’ingénieur)

Eléments de thermodynamique 45/52


DIAGRAMMES D’ÉQUILIBRE BINAIRES

Figure 1: Diagramme isobare toluène-benzène

Eléments de thermodynamique 46/52


DIAGRAMMES D’ÉQUILIBRE BINAIRES

Figure 2: Diagramme y − x toluène-benzène

Eléments de thermodynamique 47/52


DIAGRAMMES D’ÉQUILIBRE BINAIRES

Figure 3: Diagramme en pression partielles, eau-alcool

Eléments de thermodynamique 48/52


LOI DE RAOULT
Equilibre approché des vapeurs de mélanges binaires

Perry’s Table 2-256, ethanol :


Psat−B (298 K) = 0, 080 bar = 60,2 Torr (1 mm de Hg)

Perry’s Table 2-344, eau :


Psat−A (25o C) = 0, 031 bar = 23,3 Torr

Pointillées : pA = Psat−A (T )xA , pB = Psat−B (T )xB

Loi de Raoult valable xA → 1 ou xB → 1.


Pas trop faux ailleurs ...

Eléments de thermodynamique 49/52


LOI DE HENRY

Gaz dissous dans les liquides. Gaz supercritique

pA = xA HA

HA est la constante de Henry (bar, atmosphères etc.)

H est lié à la solubilité du gaz dans le liquide. La solubilité est souvent


exprimée par en masse de A dissous dans une masse donnée du solvant B
(kg/kg)

mA /mB en % à P et T donnés
mA mB nA P
nA = , nB = , xA = → HA =
MA MB nA + nB xA

Eléments de thermodynamique 50/52


POUR EN SAVOIR PLUS

• Cours de premier cycle : Dreyfus & Lacaze (1971)


• Propriétés thermodynamiques des fluides : Claudel (1996)
• Thermodynamique chimique
– Définitions et relations fondamentales : Corriou (1984)
– Diagrammes thermodynamiques : Corriou (1985a)
– Equilibres thermodynamiques : Corriou (1985b)
• Valeurs des propriétés Perry & Green (1984), version électronique, Perry &
Green (1999)

Eléments de thermodynamique 51/52


REFERENCES
Claudel, B. 1996. Propriétés thermodynamiques des fluides. Techniques de l’ingénieur,
B(8020), 1–25. Nov 1996.

Corriou, J.-P. 1984. Thermodynamique chimique-définitions et relations fondamentales.


Techniques de l’ingénieur, J(1025), 1–29. Dec 1984.

Corriou, J.-P. 1985a. Thermodynamique chimique-diagrammes thermodynamiques.


Techniques de l’ingénieur, J(1026), 1–30. Mar 1985.

Corriou, J.-P. 1985b. Thermodynamique chimique-équilibres thermodynamiques. Tech-


niques de l’ingénieur, J(1028), 1–31. Jun 1985.

Delhaye, J.-M. 2008. Thermohydraulique des réacteurs nucléaires. Collection génie atom-
ique. EDP Sciences.

Dreyfus, B., & Lacaze, A. 1971. Cours de thermodynamique. Dunod.

Haar, L., Gallagher, J. S., & Kell, G. S. 1984. NBS/NRC Steam tables: Thermodynamic
and transport properties and computer programs for vapor and liquid state of water in
SI units. Hemisphere and McGraw-Hill.

Landau, L., & Lifchitz, E. 1971. Mécanique des fluides. MIR.

Perry, R. H., & Green, D. W. (eds). 1984. Perry’s chemical engineers’ handbook. 6th
edn. McGraw-Hill.

Perry, R. H., & Green, D. W. (eds). 1999. Perry’s chemical engineers’ handbook. McGraw-
Hill. Electronic version.

Eléments de thermodynamique 52/52

Vous aimerez peut-être aussi