Vous êtes sur la page 1sur 1

Master P2N 1ère année 2018-19

PROPOSITION DE SUJET POUR PROJET M1


Titre :
Théorie et simulation du piégeage de gaz dans un clathrate d'hydrate
Mots clés : Clathrate, simulations Monte Carlo, taux d'occupation des cages
Auteur : Vincent Ballenegger, Institut UTINAM
vincent.ballenegger@univ-fcomte.fr ; Tél : 03.81.66.64.79
Lieu principal du déroulement du projet : Institut UTINAM
Sujet:
Les clathrates d'hydrates sont une forme de glace dans laquelle
les molécules d'eau forment une structure cristalline en cages autour
de molécules hôtes. Le réseau de cages est stabilisé, dans une
certaine gamme de pression et de température par la présence
d'atomes ou molécules hôtes, par exemple Ar, CH 4, CO2, N2, ... De
nombreux gisements de clathrates de méthane existent au fond des
océans et dans le permafrost. Les clathrates font l’objet de recherches
actives en raison de leurs diverses applications possibles et des aléas
(fonte de clathrates de CH4 dans le permafrost, blocage de pipe-lines)
qu’ils peuvent constituer.
Illustration : cage d'un clathrate
Dans ce stage, on s’intéressera à la modélisation moléculaire des contenant deux molécules de N2
clathrates de méthane et de diazote, qui ont des structures
microscopiques différentes. On cherchera en particulier à quantifier la quantité de gaz que peut
absorber un clathrate, en fonction de la pression et de la température. Contrairement au clathrate de
CH4 qui a déjà été très étudié en raison de son importance pratique, peu de résultats sont disponibles
pour le clathrate de N2.
Dans la première partie du stage, il s’agira de se familiariser avec les principales propriétés des
clathrates , puis de comprendre la théorie de van der Waals et Platteeuw (vdW-P) [1] et les principes
des simulations Monte Carlo. La théorie de vdW-P, qui est basée sur les principes de la Mécanique
statistique, fournit une assez bonne description du piégeage de gaz dans les clathrates et de leur
domaine de stabilité. On comparera en particulier les prédictions de ce modèle avec des mesures
expérimentales très récentes de taux d'occupation des cages dans un clathrate de N 2 [2].
La théorie de van der Waals et Platteeuw est malheureusement limitée dans ses capacités
prédictives car elle repose sur des hypothèses simplificatrices pas toujours bien satisfaites.
L'approche par simulation moléculaire permet de contourner ces limitations. La partie principale du
stage, et du projet numérique associé, consistera dès lors à comprendre le fonctionnement d'une
simulation Monte Carlo dans l'ensemble grand-canonique et à réaliser une série de simulations pour
calculer des taux d'occupation des cages dans des clathrates de CH 4 et de N2.
La partie "projet numérique" de ce stage consistera ả écrire un programme de simulation Monte
Carlo, dans les ensembles canonique et grand-canonique, pour simuler un gaz atomique à l'équilibre
thermodynamique. Les simulations de clathrates de CH 4 et de N2 seront faites avec le programme
DL_MONTE (code open-source très complet de simulation Monte Carlo écrit en Fortran 90) [3]. Un
programme devra être écrit pour étudier séparément le taux de remplissage des grandes et petites
cages. Les résultats des simulations seront comparés aux résultats expérimentaux et aux prédictions
du modèle de van der Waals et Platteeuw.
Références
[1] J. H. van der Waals et J. C. Platteuw, Adv. Chem. Phys. 1959, p.1
[2] C. Petuya-Poublan, Étude de lat sttielaet́, de laocccuattec des ctces et de lat ślaectevet́ mcláculatere des
hydrttes de ctz atr saectrcsccaee Rtmt , thèse de doctorat, Université de Bordeaux, 2017
[3] J.A. Purton, J.C. Crabtree and S.C. Parker, Mcla. Sem. 39, 2013
Support technique – matériel à disposition (si nécessaire) :
Un PC sous linux, programme DL_MONTE, accès à un centre de calculs.
Prérequis: Cours de physique statistique, langage Fortran