Vous êtes sur la page 1sur 16

L’aménagement des temps Et

Des conditions de travail

El Haddadi Abdelkarim

Karimhaddadi657@gmail.com

Faculté de sciences juridiques , économiques et social de Tétouan

Université Abdelmalek Essaadi

Tétouan – Maroc

Résumé :

L’amélioration des conditions de travail passe notamment par l’aménagement et la réduction du


temps de travail, cette pratique peut viser d’autres objectifs et conduit parfois à l’intensi cation
du travail, facteur de stress et d’insatisfaction, ainsi que les nouvelles formes d’organisation du
travail qui augmentent l’intérêt du travail. Au terme de notre recherche, nous pouvons affirmer que
notre thème « Conditions de travail du personnel et performance d'une O.N.G , le cas de Health Alliance
International Côte d'Ivoire » est un thème d'actualité car pour la bonne marche d'une structure et pour être
compétitif sur le terrain celle-ci a besoin d'améliorer les conditions de travail ; et aussi l'influence de ses
conditions de travail sur le rendement de ses employés et ceux-ci entraînent une pression sur les employés
et en fonction du revenu mensuel ceux-ci sont prêts à partir ou à quitter leurs postes car l'homme étant un
véritable insatisfait toujours à la quête de l'acquisition des besoins primaires , Les conditions de travail
améliorées peuvent être un facteur de productivité très important à H.A.I.CI. Si cette condition est
importante pour toutes les entreprises, c'est encore déterminant pour des entreprises qui travaillent sur le
cas de la santé qui apparaissent très vitales ; de l'organisation d'une bonne condition de travail se présente
de vouloir renforcer à raison du fait que la santé reste quelque chose d'incontournable pour l'individu et
dans le développement économique et sociale.

MOTS CLES

Aménagement de temps, code de travail, condition de travail, Heures supplémentaires, horaires


de travail
Introduction

Le travail est un facteur important d’honneur et de valorisation personnelle, il est l’essence de


l’individu et source d’insertion sociale de développement personnel, de reconnaissance, de
construction identitaire et que le travail occupe une place essentielle dans l’organisation des
sociétés et dans la vie des êtres humains. Il devient constitutif de lien social et source
d’épanouissement. L’amélioration de la qualité de vie au travail est sans contexte aujourd’hui
l’une des clés de la performance des organisations mais aussi de la santé et du bien-être des
travailleurs. Cette orientation capitale doit êtres inscrite dans un processus continu et adaptatif
qui prend en compte les transformations du travail et de son organisation.

Pour faire face aux troubles liées à l’absentéisme élevé, un aménagement du temps de travail
peut être décidé, en ayant recours notamment au travail de week-end, au travail de nuit, aux
astreintes. Cette mesure sera décidée au cas par cas, tout en veillant à respecter les dispositions
prévues dans le cadre du contrat de travail du collaborateur concerné, ainsi que les dispositions
du Code du travail.

L'aménagement du temps de travail concerne les entreprises dont l'activité connaît des variations
cycliques d'activité, sur tout ou partie de l'année. Sous certaines conditions, il permet de répartir
le temps de travail des salariés de manière à le faire varier en fonction de la charge de travail, le
tout en minimisant le recours aux heures supplémentaires.

L'aménagement du temps de travail présente l'avantage de pouvoir donner à votre entreprise de


la réactivité en fonction notamment de votre carnet de commandes, de limiter le recours à du
personnel extérieur en période de haute activité, d'éviter le chômage partiel en période basse et
de réduire, voire de supprimer, les heures supplémentaires.

Donc, dans un contexte de travail favorable, la mise en place d’un aménagement d’horaire
permet :

 Réduction de l’absentéisme
 Augmentation de la productivité
 Rétention de la main d’œuvre
 Répartition de l’expertise et augmentation des connaissances
 Avantages sur la concurrence lors du recrutement
 Satisfaction de ses employés
Les dispositifs d’aménagement du temps de travail sont la réduction sous forme de jours
de repos sur l’année, le travail par cycle, la modulation du temps de travail et le temps
partiel modulé sont remplacés par un régime unique d’aménagement du temps de travail.
Une entreprise quelle qu’elle soit, son objectif principale est d’atteindre une bonne
performance, Quelque soit le degré d’intelligence, d’aptitude, ou de dextérité d’une
personne, sa compétence ne suffit pas à lui permettre d’atteindre une forte productivité,
Pour y parvenir la personne doit également être motivée. L’entreprise ou l’organisation
en générale est un environnement très important chez les individus qui y travaillent, en
exerçant des efforts mentaux physique et aussi en pratiquant leurs compétences sur le
terrain, donc l’entreprise doit fournir tous les moyens possibles, de bonnes conditions de
travail pour garder ses travailleurs et pour bénéficier parfaitement de son capital humain
Ceci nous amène aux questionnements suivants :
Qu’est ce que l’aménagement du temps de travail ?
Comment aménager le temps de travail effectif après le code du travail ?
Quel est l’impact de l’aménagement du temps de travail sur les salariés ?
Qu'est-ce qui déterminent les conditions de travail ?
Quelles sont les différents conditions de travail ?

I. L’aménagement du temps de travail

L’aménagement du temps de travail est l’adaptation des horaires et des rythmes de travail
aux besoins de l’entreprise : répartition de la durée normale de travail sur une période supérieure
à la semaine et au plus égale à l’année.

L’aménagement du temps de travail a pour objectif d’ajuster la durée du travail aux variations
de la charge de travail. Il s’inscrit dans une logique à la fois historique, juridique, économique
et sociale. Il repose sur deux principes : la flexibilité et la modulation.
L’aménagement du temps de travail peut s’opérer de manière journalière, hebdomadaire,
mensuelle ou annuelle. Sa mise en œuvre résulte d’un arbitrage entre plusieurs contraintes :
établissement des horaires de travail, contrôle des horaires et formalisation des procédures de
travail.

A n de faciliter l’aménagement du temps de travail du collaborateur, il est préférable d’anticiper


sur les dispositions contractuelles qui pourraient être en contradiction avec l’aménagement
souhaité. Aussi, un avenant au contrat peut être formalisé par l’employeur, stipulant les
dispositions susceptibles d’être prises en cas de gestion de crise .
1- Le contexte
Trois acteurs interviennent dans l’aménagement du temps de travail : le législateur,
l’entreprise et le salarié.
a- Le contexte historique
Le concept de temps de travail est apparu au 19e siècle, avec le développement du salariat
et du contrat de travail. À travers les différentes étapes liées à l’évolution du travail, on
constate une baisse continue et régulière de la durée hebdomadaire moyenne.
Aujourd’hui, lorsque l’on parle de temps de travail, il s’agit du temps de travail effectif.
Celui-ci correspond à la situation où le salarié est subordonné à son employeur.
b- Le contexte économique
Deux motifs économiques expliquent la volonté des entreprises d’aménager le temps de travail.
• Améliorer la réponse de l’entreprise aux fluctuations de la demande
L’activité d’une entreprise peut varier en fonction de son caractère saisonnier ou de la demande
de la clientèle.
Dans ce cas, il est nécessaire pour l’entreprise d’adapter le temps de travail de ses salariés selon
le rythme et le volume de son activité.
• Optimiser l’utilisation des équipements
Selon le rythme et le volume de l’activité de l’entreprise, les équipements ne sont pas utilisés de
la même façon.
2- Les principes d’aménagement du temps de travail
L’aménagement du temps de travail repose sur les principes de la flexibilité et de la modulation.
a- la flexibilité

Ce terme s’applique à plusieurs aspects des ressources humaines : flexibilité professionnelle,


de l’emploi, de la rémunération, de l’organisation, du temps de travail.

La flexibilité́ du temps de travail est l’une des nombreuses et diverses formes de flexibilité́ .
L’une des principales caractéristiques de la flexibilité́ du temps de travail est la possibilité́ pour
l’employé́ , l’employeur, ou les deux, de modifier le temps de travail. La flexibilité́ du temps de
travail peut donc être abordée du point de vue de l’employeur ou de l’employé́ .

b- La modulation

Le législateur a adopté plusieurs lois et réglementations fixant la durée maximale du


travail par jour, par semaine et par an. La loi dispose que les salariés ne peuvent pas
travailler plus de 10 heures (de travail effectif) par jour (défini comme une période de 24
heures). Le détail des dispositions légales qui régissent aujourd'hui le temps de travail des
salariés d'entreprises.

De même, aucun salarié ne peut se voir imposer de travailler plus de 6 jours par semaine.
Ainsi, tout salarié doit bénéficier d’au moins un jour de repos par semaine. Ce jour de
repos peut être accordé le vendredi, le samedi, le dimanche ou le jour du marché
hebdomadaire. Le jour de repos hebdomadaire doit être accordé le même jour à tous les
salariés travaillant dans le même établissement. Le repos doit durer 24 heures et doit
commencer et finir à minuit. Il est également en principe interdit pour les salariés de
travailler pendant les jours fériés. : Nouvel an, Commémoration du manifeste de
l’indépendance, Aïd Al Mawlid Annabaoui, Fête du travail, Fête du trône, Oued Ed
Dahab, Commémoration de la révolution du roi et du peuple, Fête de la jeunesse,
Commémoration de la Marche verte, Fête de l’indépendance.

II. L’aménagement le temps de travail effectif après le code du


travail
Le temps de travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition
de son employeur, contraint de suivre ses directives sans pouvoir se livrer à ses
activités personnelles.

Au Maroc le code du travail ne donne pas de définition du temps de travail effectif


mais il défini « les jours du travail effectif » par l'article 236 prévoyant qu' « on
entend par « jours de travail effectif », les jours autres que les jours de repos
hebdomadaire, les jours de fêtes et les jours fériés chômés dans l'établissement ».
Ce code fixe un horaire collectif du travail avec des aménagements de la durée du
travail et institue des dérogations .Il a également considéré plusieurs situations de
travail comme temps effectif du travail .
Cette assimilation est justifiée par la nécessité du calcul du montant des salaires, des
indemnités de congé, de l'ancienneté dans l'entreprise pour bénéficier de la prime
d'ancienneté. Le salarié peut donc différencier entre le temps effectif rémunéré et le
temps non rémunéré

Le temps effectif du travail résulte, dans les circonstances normales, de l'horaire du


travail et son aménagement tels qu'ils sont fixés par les dispositions du code du travail
et des textes de son application.

III. l’impact de l’aménagement du temps de travail sur les salariés

la complexité croissante dans la gestion des horaires entraîne une nette augmentation
de la formalisation du temps de travail. La diminution des temps de présence
commune, liée à la variabilité des horaires, d’une personne à l’autre, oblige à
construire des outils formels de gestion du temps et à expliciter de nouvelles
contraintes, on note, ainsi, le développement d’outils et de règles destinées à
organiser la réduction du temps de travail.

La réduction du temps de travail est également porteuse d’effets sur le travail. De


nombreux travaux ont souligné l’intensification du travail qui a résulté de la non
compensation par des embauches des heures de travail supprimées, Mais cette
intensification directe du travail n’est pas toujours le seul effet observé.
L'aménagement du temps de travail ouvre la possibilité à chaque individus de
repenser son temps de travail selon ses nécessités et ses souhaits et cela en suivant sa
volonté puisque nous savons que chaque individu a ses nécessités et sa conception de
son modèle (vie privée et vie professionnelle) selon la logique de la théorie des
besoins d'Abraham Maslow si la sécurité du salarié `comme le besoin de passer le
temps avec sa famille et apporter le soin et le soutient nécessaire aux membres de la
famille, besoin premier n'est pas assurée, les besoins de rang supérieur, ressortissant à
l'accomplissement de l'individu et à l'engagement professionnel ne peuvent pas être
satisfaits donc pour se conformé aux objectifs de l'organisation et être mobilisé, il faut
tout d'abord satisfaire les besoins préliminaires par le faite de consacrer le temps avec
la famille. Cette possibilité de choisir le temps de travail augmente le degré de
responsabilité de chacun et l'incite à donner d'avantage lorsqu'il est sur les lieux de
travail et par conséquent cela aura une influence positive sur l'objectif de
l'organisation.

Ensuite, les horaires personnalisés peuvent offrir une solution importante, le fait de
mesurer la performance des salariés sur la base de leurs résultats plutôt qu'en se
référant uniquement à leur présence physique et aux nombres d'heures travaillés joue
un rôle clé sur la motivation et par la suite sur la mobilisation de ces travailleurs. Un
employé qui prend au sérieux ses obligations, familiales ou autres, n'est pas
forcément quelqu'un qui prend son travail à la légère et qui n'est pas engagé, diverses
études révèlent qu'un employés qui organise ces obligations et qui consacre du temps
avec sa famille n'est pas pour autant moins engagés, au contraire, la plupart des
employés dans cette situation essaient d'être plus efficaces au travail afin d'utiliser au
mieux le temps dont ils disposent et par la suite l'aménagement du temps de travail va
être la première source de leurs mobilisation

a- Le choix du travail à temps partiel

Le travail à temps partiel doit répondre aux aspirations des salariés à ajuster la durée
et les rythmes de travail à leur vie privée , Ainsi, il apparaît nécessaire de permettre
au salarié de choisir entre le temps complet et le temps partiel, mais également entre
les différentes formules de temps partiel
Ce caractère choisi ou imposé semble avoir une influence sur les attitudes et
comportements au travail des salariés. Il existe en effet peu de différences entre les
salariés à temps complet et ceux à temps partiel lorsque le statut de l’emploi occupé
est congruent avec le statut désiré

b- Le choix des dates de congé

Les salariés souhaitent généralement pouvoir choisir leurs dates de congés en


fonction de leurs contraintes et de leurs aspirations personnelles et/ou familiales. La
possibilité d’organiser ses congés comme on le souhaite est en effet une attente très
importante chez la plupart des salariés. L’entreprise accorde ainsi des jours
supplémentaires aux salariés qui acceptent de prendre leurs congés en période
d’activité réduite

IV. Les conditions de travail

Les conditions de travail comme étant l'ensemble des facteurs à l'exclusion des
caractéristiques individuelles des travailleurs qui peuvent influencer les conditions au
travail. Ces facteurs représentent l'ensemble des caractéristiques internes et externes
dans lesquelles s'inscrit le travail, il est tout autant difficile de mettre en lumière ce
qui constitue les bonnes conditions de travail ( absence de souffrances ne signifie pas
l'existence de bonnes conditions du travail) ; ces bonnes conditions peuvent être
exprimées comme telle : « ce sont celles qui donnent au travailleur la liberté de
travail favorable à sa santé » ; autre possibilité de connaitre objectivement les
conditions de travail : une variation relative dans le temps, amélioration ou
dégradation qualitative que des groupes de salariés soulignent, les conditions de
travail c'est l'environnement dans lequel les employées vivent sur leur lieu de travail.

On peut passer les classer en 4 grandes familles :

 L’organisation, les moyens et le cadre du travail :

Organisation du travail, charge de travail, normes, formation, intégration, espace


de travail, temps de travail, moyens de communication
 Les exigences des salariés :

Sens du travail, autonomie, qualité de travail, marges de manœuvre

 L’environnement de l’entreprise et du travail :

Stratégie de l’entreprise, gouvernance, nombre et fréquence des changements,

 Les relations professionnelles :

Possibilité de soutien, état de collectif , les relations à l’encadrement …

La combinaison de ces éléments détermine les conditions de travail

La législation, dans un but de protection du travailleur, confère un statut juridique particulier a


cette créance sur l'employeur que constitue le salaire .Elle affirme aussi le principe de l'égalité de
rémunération pour un travail de valeur égale. En ce qui concerne le niveau du salaire, il est
librement fixé par convention collective ou par le contrat de travail, la législation de travail
n'intervient que pour protéger et prévoir le salaire minimum interprofessionnel garantie (SMIG)
ou le salaire minimum agricole garanti (SMAG), ces derniers constituent un salaire horaire ou
journalier au-dessous duquel aucun travailleur ne doit être payé

La Durée de travail a été appréhendée par la législation de travail comme un composant


essentielle des conditions de travail Mais avant de parler de la durée de travail il est nécessaire de
savoir différencier la durée légale de travail et le temps de travail

a- Les modifications des conditions de travail du salarié

De manière générale, le changement d’horaire dans l’entreprise, n’est pas considéré comme
affectant un élément essentiel du contrat de travail. Cette modification prend cependant un
caractère essentiel lorsqu’elle entraîne également un changement dans le mode de travail, ou
même dans la qualification du salarié.
Lorsque la modification porte sur une mutation à une fonction ou un poste différent, le salarié
peut, à bon droit, la refuser si elle correspond en fait à une diminution d’autorité ou de
prestige susceptible de provoquer à son insu un préjudice moral. La solution est encore plus
nette si la mutation portant sur la qualification ou la rémunération équivaut à une
rétrogradation. Il s’agit bien là d’éléments essentiels du contrat. Le salarié peut donc refuser
la mutation et, s’il est licencié, demander une indemnité pour rupture abusive

b- La durée normale du travail

Le code du travail fixe la durée du travail dans les activités non agricoles à 2288
heures par an ou 44 heures par semaine.
La durée annuelle globale de travail peut être répartie sur l'année selon les besoins de
l'entreprise à condition que la durée normale du travail n'excède pas dix heures par
jour sous réserve des dérogations qui sont prévues par les articles 189, 190 et 192.
Dans le travail agricole, l'horaire normal du travail est fixé à 2496 heures dans
l'année. Cet horaire est réparti par période selon les besoins des cultures et suivant
une durée journalière déterminée par l'arrêté, et ce après consultation des
organisations professionnelles des employeurs et des organisations syndicales des
salariés les plus représentatives.

c- Réglementation des heures supplémentaires

Les heures supplémentaires doivent être indemnisées et sont payées en même temps que le
salaire dû. Sont considérées comme heures supplémentaires :

 Les heures de travail effectuées au-delà de 10 heures par jour quel que soit le mode
horaire adopté ;
 Les heures de travail excédant 44 heures par semaine en cas d'horaire hebdomadaire
normal ;
 Les heures de travail dépassant 2288 heures en cas d'annualisation.

Les heures supplémentaires sont majorées comme suit :

 Majorations de 25 % entre 6 heures et 21 heures pour les activités non agricoles et 5h et


20h pour les activités agricoles.
Ces majorations sont portées respectivement à 50% si les heures supplémentaires ont lieu les
jours de repos hebdomadaires.

 Majorations de 50 % entre 21 heures et 6 heures pour les activités non agricoles et 20h et
5h pour les activités agricoles.

Ces majorations sont portées respectivement à 100% si les heures supplémentaires ont lieu les
jours de repos hebdomadaire.

V. les différentes conditions de travail :

Les conditions de travail sont un ensemble de facteurs qui sont :

-Le cadre temporel

-Les contraintes physiques

-Santé et sécurité au travail

-Le climat social

 Le cadre temporel

La durée du travail désigne le temps pendant lequel le salarie est tenu de rester sur son lieu. Elle
influence de manière directe sur les conditions de vie et de travail. Donc la question du temps de
travail est un point central des conditions de travail et son évolution peut être regardée comme un
indicateur clef de l’amélioration des conditions de vie et de travail. Dans l’entreprise,
l’aménagement de temps de travail est aujourd’hui un des moyens principaux de l’intégration et
la variable «ressources humaines» à la stratégie .le premier conditionnement de tout travail est le
cadre fixé par le temps. Ce dernier est pour le travailleur une ressource inéluctablement limités
autour de laquelle s’organise toute la vie individuelle et sociale

 Les contraintes physiques


Les contraintes physique sont étroitement liées aux taches effectuées et aussi a l’environnement
du travail :

-Sollicitation mécaniques (efforts, posture, pénible, attention permanente, gestes et déplacement


répétitifs, secousses et vibration,...)

-exposition a diverses nuisance, polluants ou agents chimique ou biologiques (courant d’air,


bruit, poussière et fumées, températures et humidité anormal, produits chimiques volatiles,
toxique,...)

 Santé et sécurité au travail:

Le management de sécurité et de la santé au travail devient un enjeu majeur des politiques RH


pour trois raisons:

- les exigences croissantes des parties prenantes vis-à-vis de l’entreprise dés lors qu’est en jeu la
personne du salaries, sa protection des risques, son confort et son bien être.

- les enjeux financiers du fait des couts induits par de mauvaises conditions de travail, de santé
et sécurité.

- les contraintes démographiques avec les conséquences du vieillissement de la population active


nécessitant une redéfinition de l’organisation et des conditions de travail

 Le climat social:

L’entreprise doit accorder une grande importance au climat social et aux relations
interpersonnelles. Il faut que ces relations- la restent cordiales sans conflit.

Le climat social est donc un élément essentiel motivateur, puisqu’un salaries aura beaucoup
moins de difficultés à aller travailler si le climat social de son entreprise est bon que s’il ne l’est
pas
VI. Etude de cas

Cet étude concerne le premier objectif spécifique qui est la description des conditions de travail
du personnel de HAI-CI ( Health Alliance Internationale Côte d'Ivoire). Au cours de cette
section nous avons analysé et interprété les résultats issus de cette enquête.

Durée de travail, existence de prime et les heures supplémentaires

Réponses Effectifs Pourcentages

Heures de travail par 40h 06 60%

semaine
45h 04 40%

Total 10 100%

5h 06 60%

2h 03 30%
Heures supplémentaires
3h 01 10%

Oui 00 00%
L’existence d’un système
Non 10 100%
des primes

total 10 100%

L'observation du ce tableau, nous constatons que le personnel de HAI-CI travaille beaucoup


d'heures par semaine (45heures par semaine) en moyenne pour 90% des employés et seulement
10% des employés travaillent 40heures par semaine. Une telle organisation avec d'autre qui ont
plus de 5 heures d'heures supplémentaires par semaine.

Les conditions du travail peuvent résulter d'un mauvais facteur de risques d'accidents du travail
ou de maladies professionnelles. si les conditions de travail sont bonnes, on remarque moins
d'absences, moins de fatigue physique ou nerveuse moins des risques d'accidents ou maladies, un
accroissement de la production et de bonnes relations subordonnés- supérieurs. Ces conditions de
travail désignent d'une manière générale l'environnement dans lequel les employés vivent sur le
lieu de travail. La qualité des conditions de travail résulte du choix et moyens de l'employeur ou
du travailleur indépendant. Ces choix sont influencés par sa perception de contexte et ses valeurs
et son éthique personnelle.

Conclusion

On a pu conclure enfin, que les bonnes conditions de travail doivent être mises à la disposition
des salariés au sein de chaque organisation, car si elles ne sont pas prises en compte,
automatiquement l'organisme meurt.

Les conditions de travail constituent l'un des sujets les plus sensibles d'une politique du
personnel, mais leur mis en œuvre conduit souvent à des modifications profondes des valeurs et
système de gestion de l'organisation. Appliquer Le principe de l'amélioration des conditions de
travail implique de savoir ce que les dirigeant veulent obtenir de leurs salariés en échanges de
bien -être au travail

Bibliographie

 BAUVERT.P et SIRET.N, droit social, cas pratique, édition DUNOD, paris,


2008, p48.
 GAY Rousting,le travail autrement, édition Bordas, paris,1982,p66.
 GILLET-GOINARD.F ET SENO.B, réussir la démarche qualité, appliquer
des simples, Editions d’organisation EYROLLES, paris, 2009 .p 19.
 METAYER.Y et HIRSCHAL.L, premiers pas dans le management des
risques. Edition AFNOR,2007.p82
 MICHEL Gollac et serge voll koff, les condition de travail,3eme édition
,édition la decouverte,paris,2002,p,7-12.
 PRETTI J-M, Ressources humaines, édition DUNOD, paris, 2006, p142.
 Projet management institut, Guide corpus des connaissances en management
de projet ,4 émeédition , USA ,2008.P56.
 PRETTI J-M, Ressources humaines, édition DUNOD, paris, 2006, p142.
 VATTEVILLE Eric, mesure des ressources humaines et gestion de
l’entreprise .Edition ECONOMICA, 1985, p117

Webographie

 https://www.cairn.info/revue-humanisme-et-entreprise-2011-2-
page-29.htm#
 https://www.editions-tissot.fr/droit-
travail/content.aspx?idSGML=8a0b5f11-b0dc-4a02-90eb-
d433c9b2be71&codeCategory=PME&codeSpace=GLP&op=1&ch
apitre=C2&pageNumber=2&section=P02C2F080
 https://www.maghress.com/fr/albayane/120306
 https://www.marketing-etudiant.fr/cours/c/les-conditions-de-
travail.php
 http://www.maxicours.com/se/fiche/8/3/212883.html
 https://www.memoireonline.com/01/14/8494/Condition-de-travail-
du-personnel-le-cas-de-Health-Alliance-Internationale-en-Cte-d-
Ivoire.html
 http://www.svp.com/article/les-conditions-de-travail-au-maroc-
salaire-minimum-et-heures-supplementaires-100004560