Vous êtes sur la page 1sur 2

Un écosystème est un système au sein duquel il existe des échanges cycliques de matières et

d'énergie, dus aux interactions entre les différents organismes présents (biocénose) et leur

environnement (biotope).

Un écosystème est une unité écologique fonctionnelle formée par le biotope et la biocénose,

en constante interaction.

Un écosystème est l’association d'une communauté d'espèces vivantes et d'un environnement

physique qui fournit l'eau, l'air et les autres éléments dont elles ont besoin pour vivre.

Un écosystème est l'ensemble des êtres vivants (faune et flore) et des éléments non-vivants

(eau, air, matières solides), aux nombreuses interactions d’un milieu naturel (forêt, champ).

L’écosystème se caractérise essentiellement par des relations d’ordre bio physico-chimique.

On parle d'écosystème aquatique, d'écosystème montagnard, etc.

Une perturbation de l’écosystème est une modification rapide d’un ou plusieurs paramètres

conduisant à une rupture dans l’équilibre écologique. Ces variations peuvent être :

- Biologiques : apport ou disparition

important d’organismes constituant la biocénose.

- Physiques : modification de facteurs abiotiques tels que le pH, la température.

- Chimiques : pollutions diverses.

On retiendra comme principaux perturbateurs : les hydrocarbures, les antibiotiques, les

détergents, les pesticides (organochlorés, organophosphorés, carbamates), les matières

minérales, les métaux lourds, etc.

5 éléments sont indispensables à la vie. On retrouve ces 5 éléments à des niveaux variables
dans tous les biotopes. Les cinq éléments de vie sont l'eau, le sol, l'air, la lumière et la
température.

L'eau

L'eau, dans ce cas précis, est prise au sens stricte comme un élément indispensable à la vie. La
vie ne peut se développer sans eau quelque soit sa forme.

L'élément déterminant pour le biotope sera la mesure de la pluviométrie. La quantité d'eau et


la régularité des précipitations seront les éléments clés. L'élément eau va permettre de classer
les biotopes des plus désertiques aux plus humides. Les conditions de vie ne seront pas les
mêmes dans un biotope désertique que dans un biotope saturé à 90% d'humidité. On ne
trouvera donc pas la même végétation dans un biotope désertique que dans un biotope
humide.

Le sol

Le sol est important à double titre : il est le support sur lequel poussent
les plantes et il est la matière organique à partir de laquelle elles fabriquent de la matière
vivante.

Il existe différentes sortes de surfaces de sols, certaines sont rocheuses, herbeuses,


broussailleuses alors que d'autres sont desséchées. Le type de sol en surface va jouer un rôle
important dans l'enracinement des plantes et donc sur le type de plantes qui pourront s'y
adapter.

L'air

L'air est la ressource en oxygène et en gaz carbonique des espèces


vivantes. La qualité de l'air n'est pas la même sur toute la surface de la terre, et cela
indépendamment de la pollution. Les zones élevées comme les montagnes sont pauvres en
oxygène et y on y trouvera donc des plantes et des animaux bien spécifiques.

Le gaz carbonique est important lui aussi puisqu'il est indispensable pour la photosynthèse des
plantes.

L'air c'est aussi le vent et les mouvements d'air. Le vent a une grande influence sur la
pollinisation de certaines plantes et sur la dissémination des spores et des pollens. La qualité
et les caractéristiques des vents sont prises en compte pour établir les différentes sortes de
biotopes.

La lumière et température

La lumière permet la photosynthèse, sans elle la plante ne peut pas


réaliser la photosynthèse et donc ne peut pas produire la matière vivante nécessaire à son
développement. L'exposition de la terre à la lumière varie selon les zones géographiques.

La température joue un rôle considérable dans le développement des plantes