Vous êtes sur la page 1sur 7

Ahmed Habib école asobh projet de classe

La définition

La pollution qualifie l'effet de l'introduction directe ou indirecte, à cause des activités de l'homme, de substances
ou d'énergie dans l'environnement, ayant des effets nuisibles pour les organismes vivants. Par définition, la
pollution est l'introduction de contaminants dans l'environnement naturel qui provoque un changement
défavorable.

Les rejets de plastiques et de bois constituent une grosse pollution sur cette plage.
La pollution peut prendre la forme de substances chimiques ou d'énergie, tels que le bruit, la chaleur ou
la lumière. Les polluants, les composants de la pollution, peuvent être des substances étrangères ou des
contaminants d'origine naturelle. La pollution est souvent divisée en deux catégories: source ponctuelle ou
pollution diffuse.

La dégradation de la matière organique peut aussi être une source de pollution, voir de contamination.

Un organisme poléotolérant, ou poléophile, peut croître en milieux pollués, il ne craint pas la pollution. Par
opposition, un organisme poléophobe craint la pollution..

Voir aussi pollution aquatique. En aquarium, la pollution se traduit fréquemment par une augmentation
des nitrates et des phosphates

La pollution de l’air les causes.


La pollution de l’air est un problème qui concerne tout le monde. Ce qu’il y a de vicieux c’est qu’elle affecte notre
santé sans qu’on ne puisse la voir ni y faire quoi que ce soit puisqu’on ne peut pas contrôler ce que les autres
rejettent, à moins de déménager. Dans les grandes villes telles que Paris, Lyon ou Marseille et d’autres, on ne
peut que subir.
Nous rejetons tellement de polluants dans l’air qu’il est très difficile de respirer en ville. Cela développe souvent
des problèmes de santé chez les plus jeunes. C’est un phénomène qui peut être considéré comme récent, car
avant toutes nos avancées technologiques il n’y avait pas autant de polluants dans l’air. Il y avait moins de
pesticide, d’industrie, etc. Par exemple: les voitures, les avions et tous les moyens de transport en général ainsi
que tous les produits chimiques que nous utilisons au quotidien, mais aussi les chauffages ou les installations
industrielles.

La pollution de l’eau les causes


La présente section fournit des renseignements sur les causes et les effets de la pollution de l'eau et les types de
pollution de l'eau.

. Les polluants pénètrent dans les plans d’eau de différentes façons, notamment par les rejets d’origine
industrielle et municipale, le ruissellement, les déversements et les dépôts de polluants atmosphériques.

Il est facile de se débarrasser des déchets en les jetant dans une rivière ou dans un lac. En petite ou en grande
quantité, jetés intentionnellement ou accidentellement, ils peuvent être emportés par le courant, mais ils ne
disparaissent jamais. Ils réapparaissent en aval de l'endroit où ils ont été jetés, souvent sous une autre forme, ou
seulement dilués. Les masses d'eau douce peuvent facilement décomposer certains de ces déchets, mais pas
autant que la société d'aujourd'hui en rejette. On appelle pollution la surcharge qui en découle et qui finit par
déséquilibrer l'écosystème.

Quelquefois, la nature elle-même est à l'origine de ces déséquilibres. Dans certains cas, la composition naturelle
de l'eau la rend impropre à certains usages : par exemple, l'eau qui coule dans les terres fortement salées des
prairies ou qui jaillit de sources très minéralisées dans certaines régions du pays ne peut pas soutenir les
populations de poissons.

Mais le plus souvent, nos cours d'eau sont pollués par des déchets urbains, agricoles et industriels comprenant
de nombreuses substances toxiques de synthèse que les processus naturels ne réussissent pas à décomposer.
Même en quantité minime, quelques-unes de ces substances peuvent être très dommageables.
La pollution du sol les causes

Le sol peut être pollué de façons différentes. Les principales

causes de la pollution des sols sont dues à une mauvaise gestion des terres souvent dans l’agriculture, les industries

extractives, lors de l’élimination des déchets ménagers ou industriels, mais aussi le trafic routier.

Nous devons être conscients que la pollution des sols affecte non seulement notre environnement quotidien, mais aussi les

animaux et les plantes avec lesquelles nous partageons la planète.

Vous pouvez consultez notre page relatif au diagnostic pollution des sols et les différentes étapes normalisées permettant de

réaliser un diagnostic initial.

Cause de la pollution des sols

Le principal problème dans les exploitations agricoles intensives modernes est l’utilisation accrue de la dépendance aux

engrais chimiques, de pesticides et d’insecticides. Si elle est appliquée dans les mauvaises proportions, elles peuvent rester

dans le sol, et seront également lessivé hors les champs et dans les réserves d’eau locales. Fréquemment l’ingrédient des

engrais est l’azote qui, si on le laisse dans une forte concentration dans le sol peut effectivement modifier l’acidité ou le pH,

et ainsi changer la variété de plantes capables de se développer dans cet environnement. Les cultures et la végétation naturelle

peuvent être affectées par des sols pollués. Certains de ces poisons sont absorbés par les plantes et les animaux que nous

mangeons et ainsi entrer dans notre organisme. Cela peut conduire à des cancers et une grande variété d’autres maladies.

Agriculteurs responsables sont capables de réguler les quantités d’engrais et de pesticides appliqués de manière à ne pas

causer ces problèmes.


Les déchets miniers sont généralement laissés sur place sous forme de terrils. Ces terrils peuvent contenir une grande variété

de substances toxiques ou toxiques qui s’infiltrent ensuite dans le sol en raison de la pluie, ou qui sont dispersées dans l’air

par le vent. Cela peut avoir un grand impact sur la régénération de la végétation sur le site.

Élimination des déchets ménagers

Nous produisons de grandes quantités de déchets ménagers chaque année, dont beaucoup pourraient et devraient être recyclés

ou se dégrader naturellement. Une grande partie de nos déchets sont soit incinérés, causant des problèmes potentiels de

pollution de l’air – ou enterrés dans des sites d’enfouissement, où le lessivage de déchets s’accumulent causant aussi des

problèmes pour l’avenir.

Déchets d’usines

L’industrie lourde produit souvent des quantités de produits chimiques indésirables qui, susceptibles d’entrer en contact avec

le sol, ils peuvent causer une importante pollution. Si les agents de nettoyage comme les détergents sont libérés de façon

irresponsable, ils peuvent causer de la pollution à la fois au sol et encore pour l’approvisionnement en eau.

Les réservoirs de stockages peuvent aussi être une source majeure de pollution si elles doivent fuir.

Le trafic routier

Les véhicules sont une cause majeure de pollution dans le sol à proximité des routes, en particulier lorsque les véhicules sont

anciens ou vétustes.

Que peut-on faire face à la pollution des sols ?

Le nettoyage des sols pollués est souvent possible, mais il est très cher. Il est important de prendre toutes les mesures

possibles afin de prévenir les dommages survenant en premier lieu.

En tant qu’individus responsables, nous devrions recycler tout ce que nous pouvons et faire du compost de jardin de tous les

légumes approprié et déchets végétaux. Essayez de mettre aussi peu que possible à la poubelle pour l’élimination, réduire nos

consommations de détergents ou lessives autant que possible, en utilisant de l’eau adoucie par exemple.

Beaucoup de gens achètent des aliments biologiques, cultivés sans l’utilisation d’engrais et de pesticides de synthèse. Nous

devons, peut-être, pour être moins préoccupés par la taille et la forme parfaite des fruits et légumes dans nos supermarchés,

être plus préoccupés par les méthodes utilisées pour atteindre cette perfection.
La trop grande consommation de viande cause aussi la pollution, l’agriculture intensive étant utilisé principalement utilisée

pour l’alimentation animale.

Les conséquences

La pollution est l’introduction de polluants (des substances chimiques, des substances génétiques ou énergie sous forme de
bruit, de chaleur, ou de lumière) dans un environnement à un point que ses effets deviennent nuisibles à la santé humaine, à
celle des autres organismes vivants, à l’environnement ou au climat actuel.

Il y a un très grand nombre de pollutions : la pollution humaine, la pollution diffuse, la pollution chronique, la pollution
génétique, la pollution atmosphérique, la pollution électromagnétique, la pollution radioactive, la pollution thermique, la
pollution du tourisme de masse, la pollution spatiale, la pollution d’origine militaire, la pollution sensitive, la pollution
sonore, la pollution lumineuse, la pollution visuelle, la pollution olfactive.

Les pollutions d’origine humaine, dites aussi anthropiques, ont de nombreuses formes : locale, ponctuelle, accidentelle,
diffuse, chronique, génétique, volontaire, involontaire, etc.
Au niveau législatif, dans la plupart des pays, le mot pollution qualifie la contamination d’un milieu par un agent polluant au
delà d’une norme, d’un seuil, d’une loi, ou d’une hypothèse.
Il peut s’agir de la présence d’un élément, de chaleur ou rayonnement dans un milieu ou dans un contexte où il est
normalement absent à l’état naturel.
La pollution diffuse est une pollution avec des sources multiples (pots d’échappement, épandage de pesticides..)

La pollution chronique est une pollution avec des émissions répétées de polluant, ou parfois lorsque le polluant est très
rémanent.

La pollution du sol peut être d’origine industrielle, suite à la présence d’une industrie polluante ne prenant pas toutes les
précautions nécessaires pour éviter les fuites, avec l’utilisation massive d’engrais ou d’insecticides qui s’infiltrent dans les
sols.
Ces pollutions agricoles peuvent avoir plusieurs impacts sur la santé, en touchant des nappes phréatiques d’une part et en
contaminant par bio-accumulation les cultures poussant sur ces sols d’autre part.
La pollution de l’eau peut avoir diverses origines parmi les exploitations agricoles industrielles, l’industrie et les eaux usées.

Les conséquences de la pollution sur l’environnement :


Elles se traduisent par l’effet de serre, les pluies acides, la modification de la couche d’ozone.
Des organismes de surveillance de pollution se sont mis en place. Grâce aux mesures effectuées, ils préviennent les décideurs
et les industriels.

Les conséquences de la pollution sur la santé :


La pollution de l’eau peut avoir des conséquences sur la santé de l’homme.
La France et la plupart des pays développés ont établi des lois et des normes à ce sujet.
Ce n’est pas le cas partout : les maladies provenant de l’eau polluée tuent encore aujourd’hui des millions de personnes
chaque année dans les pays pauvres.
Il s’agit de maladies provoquées par le fait de boire cette eau polluée et des maladies dues à un simple contact de la peau avec
cette eau.
La pollution de l’air ou pollution atmosphérique peut être la cause de décès précoces.
Les effets chroniques de la pollution sur la santé sont deux à trois fois plus élevés que ceux estimés.
(Source : Michael Jerrett, professeur associé de médecine préventive à la Keck School of Medicine de l’Université de
Californie du Sud.)
Il n’y a jamais eu autant de CO2 dans l’atmosphère.
La pollution atmosphérique fait 1000 morts chaque année en Ile de France.
(Source : O.M.S.)

Près de 30000 décès anticipés sont attribués à la pollution atmosphérique.


7 à 20% des cancers seraient imputables à des éléments environnementaux dont les produits chimiques, a déclaré le ministre
de l’Écologie et du Développement durable, Serge Lepeltier, en ouverture des deuxièmes rencontres parlementaires Santé et
Environnement sur les impacts des pollutions chimiques sur la santé.

Les solutions
 Ne jetez rien dans la nature ! Et surtout pas des emballages ou sacs en plastique, ni des produits chimiques, ni
des batteries, pneus, huile, etc.
 Ne jetez pas de produits chimiques dans vos WC et ni dans l'évier. Ca comprend aussi les solvants, peinture, etc.
 Triez ce tout qui peut l'être dans vos déchets, y compris les piles et ampoules usagées : et pour le reste, amenez-
le dans les déchetteries. Il y en a certainement une pas loin de chez vous.
 Consommez moins de produits préemballés : les emballages constituent la plus grande part de nos déchets.
 Consommez des produits locaux : il faut moins d'énergie pour les transporter, donc moins de pollution. Et je ne
parle pas seulement de l'alimentaire mais de TOUT ce que nous achetons. Achetez "made in France" ou à la
limite "made in Europe".
 Ne gaspillez pas l'eau. Et buvez de l'eau du robinet, pas de l'eau en bouteille
 Ne prenez pas de sacs en plastique dans les supermarchés.
 La mer n'est pas une poubelle. Ne jetez RIEN dans la mer. Ni dans les rivières, of course.
 Préférez le bois à tout autre matériau, pour vos tables, fenêtres, meubles...
 Le chauffage au bois est, avec le chauffage solaire le seul chauffage écologique. Tous les autres modes de
chauffage sont polluants
 Ne gaspillez pas l'électricité. Et je ne parle pas que de la lumière. Savez vous que le frigo est l'appareil qui
consomme le plus ?
 Ne sortez pas la voiture pour faire 300 m (par exemple pour amener les enfants à l'école). La marche à pied, le
vélo, c'est bien mieux. Et en ville, une grosse voiture, ça ne sert à rien. Ah oui, aussi, préférez le Diesel à
l'essence. Ça pollue bien moins.
 Pour vos déplacements, prenez le train plutot que la voiture ou l'avion. Et un bus, même s'il pollue, pollue MOINS
que les voitures qu'il faudrait pour le remplacer. Prenez les transports en communs ! Ou co-voiturez !
 La clim ne sert à rien, elle pollue indirectement à cause de l'énergie monstrueuse qu'elle consomme. Quand il fait
chaud, vous vous protégez du soleil ? Pour votre maison, c'est pareil ! un Claustra, un voilage devant les fenêtres
(dehors, pas dedans) et hop, il fait déja moins chaud.
 Si vous faites construire une maison, ne construisez PAS en parpaing, ou bloc béton. C'est totalement anti-
écologique. Et pour l'isolation le mieux c'est l'ouate de cellulose.
 Quand vous changez de frigo, congélateur, lave-linge, ou lave-vaisselle, prenez un classe A : c'est un peu plus
cher mais en 2 ans vous rentrez dans vos frais. Et prenez des lessives sans phosphates, et du sel marin plutot
que du sel gemme.
 Ne changez pas de téléphone tous les 3 mois. Les gadgets électroniques, c'est de la pollution (non seulement
quand on les jette, mais aussi pour les fabriquer)
 Si vous pouvez installer un composteur, un récupérateur d'eau de pluie, un chauffe-eau solaire, faites-le.
 Mangez moins de viande, et plus de fruits et légumes. Vous n'avez pas idée de la pollution qu'il faut pour faire un
kilo de viande.
 Achetez bio. Je répète : achetez bio, même si c'est plus cher. Quand tout le monde fera comme vous, les prix
baisseront.

Voila, c'est tout bête mais si tout le monde fait ça, la pollution, on n'en parlera plus.