Vous êtes sur la page 1sur 1

CANCER D’ENDOMETRE

EPIDEMIOLOGIE.cancer gynécologique pelvien le plus fréquent en France. Plus


souvente apres la menopause, age moyen 68 ans. tumeurs épithéliales
représentent plus de 90 %

Facteur risque: OBESITE,


DIABETE, TAMOXIFENE,
SYNDROME HNPCC/LYNCH
HEREDITAIRE

INTERROGATOIRE DIAGNOSTIQUE TRAITEMENT SUIVI

Contrairement au cancer du col Hysterectomie totale avec Esentialmente clinique:


de l’utérus, il n’existe pas de salpingo ovariectomie especulum et touchers
suspecter un syndrome HNPCC1/Lynch. Le cancer de
l’endomètre est la première cause à évoquer devant dépistage du cancer de bilateral.. Coelioscopique de pelviens. chaque 4 a6 mois 3
des métrorragies post-ménopausiques!!!!! l’endomètre preference ans puis anuellement

leucorrhées (hydrorrhée, Radioteraphie externe ou


Sympthomes: métrorragies signes de diffusion d’une
leucopyorrhée ou pyorrhée) curietherapie. Ou
spontanées, d’abondance infection endomètriale tels Pas d'indication pour imagerie,
avec. pertes sanguines leur chimiotherapie adjuvante. En
moyenne post- qu’une paramétrite biologique ou frotis.
donnant coleur rose. lavado de metastate une
ménopausiques.. Le pronostic douloureuse, des cystites
carne hormonotherapie ou si on peut
favorable des stades localisés pas operer:
(survie relative à 5 ans = 95 %) médroxyprogestérone
renforce la nécessité d’un
diagnostic précoce. Avant 50 ans, les patientes
ayant eu une ovariectomie
peuvent bénéficier d’un
IMAGENOLOGIE BIOLOGIQUES
traitement hormonal
substitutif uniquement
œstrogénique

second cancers
Echographie pelvienne, sus- confirmé par l’examen Le bilan d’extension repose sur Pas de marqueur tumoral statistiquement les plus
pubienne et endovaginale : anatomopathologique d’une une IRM pelvienne et des aures spécifique du cancer de fréquentes après un cancer de
hypertrophie endometriale biopsie endométriale. ganglionnaires lombo aortiques l’endomètre :( l’endomètre sont la vessie, le
côlon et le sein

pourévaluer la réponse au
traitement, le dosage initial du
type 1 (les plus fréquents) : CA 125 peut être discuté en cas
tumeurs endométrioïdes, de suspicion d’extension
ovarienne ou de type 2
histologique.

type 2 (de moins bon


pronostic) : carcinomes à
cellules claires, carcinomes
papillaires séreux et
carcinosarcomes