Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercices de Mathématiques

Polynômes : systèmes symétriques


Énoncés

Énoncés des exercices

Exercice 1 [ Indication ] [ Correction ]


x + y + z = 1

Résoudre le système (S) : xy + xz + yz = 1



xyz = 1

Exercice 2 [ Indication ] [ Correction ]


x+y+z =1



 2
x + y2 + z2 = 9
Résoudre le système
1 1 1
 + + =1


x y z

Exercice 3 [ Indication ] [ Correction ]


 2 2 2
x + y + z = 0
Résoudre le système x4 + y 4 + z 4 = 0
 5
x + y5 + z5 = 2

Page 1 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Polynômes : systèmes symétriques
Indications, résultats

Indications ou résultats

Indication pour l’exercice 1 [ Retour à l’énoncé ]


Le système équivaut à dire que x, y, z sont les solutions d’une équation de degré 3.
Les solutions sont les six triplets (x, y, z) tels que {x, y, z} = {1, −i, i}.

Indication pour l’exercice 2 [ Retour à l’énoncé ]


Les solutions sont les six triplets (x, y, z) tels que {x, y, z} = {1, 2, −2}.

Indication pour l’exercice 3 [ Retour à l’énoncé ]


Soit σ1 , σ2 , σ3 les fonctions symétriques élémentaires de x, y, z.
On note Sn = xn + y n + z n . Prouver la relation Sn+3 = σ1 Sn+2 − σ2 Sn+1 + σ3 Sn .
Transformer le système donné par l’énoncé en un système relatif à σ1 , σ2 , σ3 .
Les solutions sont les six triplets (x, y, z) tels que {x, y, z} = {1, −j, −j 2 }.

Page 2 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Polynômes : systèmes symétriques
Corrigés

Corrigés des exercices

Corrigé de l’exercice 1 [ Retour à l’énoncé ]


Notons σ1 , σ2 et σ3 les fonctions symétriques élémentaires de x, y, z.
Le système (S) s’écrit σ1 = σ2 = σ3 = 1.
Cela signifie que {x, y, z} est l’ensemble S des solutions de l’équation t3 − σ1 t2 + σ2 t − σ3 = 0,
c’est-à-dire de l’équation t3 − t2 + t − 1 = 0.
Cette équation s’écrit (t − 1)(t − i)(t + i) = 0, donc S = {1, −i, i}.
Conclusion : les solutions de (S) sont les six triplets (x, y, z) tels que {x, y, z} = {1, −i, i}.

Corrigé de l’exercice 2 [ Retour à l’énoncé ]


Comme dans l’exercice précédent :
x+y+z =1
 
σ1 = 1
 σ1 = 1
  

 2 
2 2  2
x +y +z =9 σ − 2σ2 = 9
⇔ 1 ⇔ σ2 = −4
1 1 1 σ2
 + + =1 =1
  
σ3 = −4
 

x y z σ3
Cela signifie que x, y, z sont les solutions de t3 − t2 − 4t + 4 = 0 ⇔ (t − 1)(t − 2)(t + 2) = 0.
Les solutions sont les six triplets (x, y, z) tels que {x, y, z} = {1, 2, −2}.

Corrigé de l’exercice 3 [ Retour à l’énoncé ]


Posons Sn = xn + y n + z n pour tout n de IN, avec (x, y, z) ∈ Cl 3 .
 σ1 = x + y + z

Notons σ1 , σ2 , σ3 les fonctions symétriques élémentaires de x, y, z : σ2 = xy + xz + yz



3 2
σ3 = xyz
On sait que x, y, z sont les racines de P (t) = t − σ1 t + σ2 t − σ3 .
Pour tout entier n, on a donc tn+3 − σ1 tn+2 + σ2 tn+1 − σ3 tn = 0 quand t ∈ {x, y, z}.
Si on ajoute les trois égalités on trouve : Sn+3 = σ1 Sn+2 − σ2 Sn+1 + σ3 Sn .
D’autre part, on a S0 = 3, S1 = σ1 et S2 = σ12 − 2σ2
L’hypothèse S2 = 0 donne ici S3 = σ1 S2 − σ2 S1 + σ3 S0 = −σ2 σ1 + 3σ3 .
Le système proposé s’écrit S2 = S4 = 0 et S5 = 2. On a les équivalences suivantes :
 2  2
 S2 = 0  σ1 − 2σ2 = 0  σ1 − 2σ2 = 0

S = 0 ⇔ σ1 S3 − σ2 S2 + σ3 S1 = 0 ⇔ σ1 (−σ2 σ1 + 3σ3 ) + σ3 σ1 = 0
 4  
S5 = 2 σ1 S4 − σ2 S3 + σ3 S2 = 2 −σ2 (−σ2 σ1 + 3σ3 ) = 2
 2  2
 σ1 − 2σ2 = 0  σ1 − 2σ2 = 0
⇔ σ1 (4σ3 − σ1 σ2 ) = 0 ⇔ 4σ3 − σ1 σ2 = 0
 2  2
σ2 σ1 − 3σ2 σ3 = 2 σ2 σ1 − 3σ2 σ3 = 2

Page 3 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Polynômes : systèmes symétriques
Corrigés

La dernière équivalence est dûe au fait que l’éventualité σ1 = 0 conduit à σ2 = 0, ce qui est
contradictoire avec la troisième égalité. Poursuivons la résolution :
1 2
  5
 σ2 = 2 σ1 σ = 32
 S2 = 0  σ1 = 2
 
 1
 
1 2

1 1 3 σ = σ
S = 0 ⇔ σ3 = 4 σ1 σ2 = 8 σ1 ⇔ 2 2 1 ⇔  σ2 = 2
 4
σ3 = 18 σ13
 
S5 = 2 1 5
 3 5 
σ3 = 1
4 σ1 − 16 σ1 = 2

Finalement le système initial équivaut à dire que x, y, z sont les solutions de t3 −2t2 +2t−1 = 0.
Or t3 − 2t2 + 2t − 1 = 0 ⇔ (t − 1)(t2 − t + 1) = 0 ⇔ t ∈ {1, −j, −j 2 }.
Conclusion : les solutions sont les six triplets (x, y, z) tels que {x, y, z} = {1, −j, −j 2 }.

Page 4 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.