Vous êtes sur la page 1sur 10

Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

MI 021 - La couche réseau et la couche transport


Adressage Routage et Transport

1 Mobilité et adressage
1. A quoi sert le protocole DHCP ?

2. Quels sont les avantages de DHCP par rapport à une configuration manuelle ?

3. Quelle est la différence entre DHCP et les protocole BOOTP ou RARP ?

4. A quoi sert le Client ID ?

5. Quelles sont les quatre phases nécessaires pour qu’un client DHCP obtienne une configu-
ration d’un serveur DHCP ?

6. Est-ce qu’un serveur DHCP peut servir de backup à un autre serveur DHCP ?

7. Est-ce que cela a un sens de penser qu’un ordinateur qui s’est déjà vu attribuer une adresse
par DHCP en demande une autre temporairement à ce même serveur ?

8. Comment choisir la longueur de bail d’une adresse ? Définir les critères qui vous paraissent
importants.

9. Le serveur peut-il contrôler si les adresses allouées sont toujours utilisées par les clients ?

10. Est-ce qu’un serveur DHCP peut interdire à des machines de ne pas s’attribuer une adresse
IP qu’il gère ?

11. Expliquez quels seraient les problèmes si un intrus sur un réseau mettait un place un
serveur DHCP malicieusement ?

12. Un relai DHCP doit en théorie toujours utiliser le même serveur de destination pour les
messages BOOTPREQUEST qu’il reçoit d’un client donné. Néanmoins une implémentation
d’agent de relai qui a été développée propose d’utiliser un mécanisme de Round-Robin
pour déterminer vers quel serveur DHCP envoyer les requêtes. Commenter les avantages
et inconvénients de cette solution.

13. On suppose que 2 sous-réseaux IP partagent physiquement le même LAN. Les stations sur
chaque sous-réseau vont alors voir circuler tous les paquets diffusés sur le réseau physique.

(a) Quel(s) problème(s) peut (peuvent) se produire si deux serveurs DHCP coexistent
sur ce LAN partagé ?
(b) Peut-on résoudre le problème ? Proposez une solution.

14. Pourquoi définit-on le nombre d’associations (adresse MAC - adresse IP) dans les fichiers
de configuration du serveur DHCP ?

1/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

15. En vous basant sur l’extrait de la RFC 1542 dont des extraits vous sont donnés en annexe,
expliquer comment un serveur DHCP gérant plusieurs plages d’adresses saura de quelle
plage d’adresse choisir l’adresse IP en réponse à une requête.

Problème
Un administrateur de réseau doit repenser le plan du réseau de son entreprise. Il doit concevoir
le nouveau plan détaillé du réseau qui devra permettre l’attribution automatique de configura-
tions TCP/IP. L’adresse IP du réseau est 194.12.230.0, mais la structure du réseau doit refléter
l’organisation en 3 départements distincts : Direction et services administratifs, Ingénieurs et
R& D, Service Marketting et Commerciaux. Ces 3 domaines sont connectés à un routeur qui
sert de passerelle vers l’Internet. L’adresse IP de ce routeur est fixe et n’appartient à aucun des
précédents domaines. Ces trois départements disposent actuellement et respectivement de 15,
45 et 12 stations de travail mais le nombre de stations de travail est amené à augmenter dans le
futur.
Chaque sous-réseau devra allouer les configurations à l’aide de serveurs DHCP distincts. Afin
de faire fonctionner le réseau même en cas de panne d’un des serveur DHCP, les autres serveurs
doivent pouvoir prendre le relais. Ils doivent si possible assurer qu’au moins 25 % des machines
pourront obtenir une configuration valide dans leur sous réseau.
Les configurations devront être statiques dans le cas de certaines machines (serveur, rou-
teur,...) et dynamique pour les autres. Les serveurs DHCP devront toujours obtenir la plus
haute adresse IP disponible dans chaque sous-réseau, tandis que les passerelles auront l’adresse
IP les plus basses.
Liste des adresses MAC des hôtes auxquels une adresse fixe doit être attribuée :

• Serveur DNS Administratif : 00-32-DE-5A-78-9C

• Passerelle du réseau Administratifs : 1F-7A-90-02-F0-F0

• Passerelle du réseau Administratifs vers le Routeur externe : 1F-7A-90-02-5F-4G

• Passerelle du réseau Ingénieurs : 2B-14-62-91-C9-B1

• Passerelle du réseau Ingénieurs vers le Routeur externe : 2B-14-62-3F-39-21

• Passerelle du réseau Commerciaux : 1C-96-AA-F4-C2-91

• Passerelle du réseau Commerciaux vers le Routeur externe : 1C-96-AA-14-62-3F

• Routeur vers l’Internet : 82-F0-06-01-9B-7A

Dans le département Administratif, 5 stations de travail auront leur adresse fixée.


Une plage d’adresse du domaine des Commerciaux est attribuée pour les connexions de
l’extérieur ou les clients en visite dans la société. Cette plage d’adresses réservée recouvre les
adresses allant de 194.12.230.130 à 194.12.230.140.

1. Proposer un masque de sous-réseau pour le réseau de l’entreprise.

2. Calculer le nombre total d’hôtes que peut contenir chaque sous-réseau.

3. Affecter un numéro de sous-réseau à chaque département. Définir les plages d’adresses


utilisables dans chaque sous-réseau.

2/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

4. Tracer un schéma du réseau de l’entreprise en faisant apparaı̂tre les hôtes du réseau et leur
adresse IP.

5. Définir comment sera assurée l’attribution des configurations IP suite à une panne sur un
des serveurs DHCP. Argumenter notamment sur la durée des baux. Noter les éventuelles
contradictions vis à vis du cahier des charges.

6. Définir la configuration des serveurs DHCP pour chaque sous-réseau :

• étendue (Adresses de début et de fin, masque)


• Durée du bail
• Options DHCP (passerelle par défaut, adresse de serveur DNS)
• Adresses à exclure (+commentaire)
• Réservations à prévoir ( Adresse MAC/ Adresse IP)
• Etendue de secours du sous-réseaux du département Y
– Adresses de début et de fin
– Masque
– Durée du bail
– ...

2 Mobilité IP
2.1 IP Mobile
1. Soit un réseau constitué de terminaux mobiles IP qui peuvent se déplacer dans des cellules.
Un client est enregistré dans la cellule où il a pris son abonnement.

(a) Pourquoi son adresse IP n’est-elle pas suffisante pour que le réseau le retrouve lorsqu’il
se déplace ?
(b) Si on donne une nouvelle adresse IP à un utilisateur qui ne se trouve pas dans la
cellule où il s’est enregistré, comment peut-on faire le lien entre son adresse de base
et sa nouvelle adresse ?
(c) Si l’utilisateur émet un paquet doit-il utiliser son adresse de base ou l’adresse que le
réseau lui a affecté ?
(d) Dans quel cas pourrait-il être intéressant de donner à un utilisateur qui souhaite
joindre notre client son adresse provisoire, décernée par la cellule dans laquelle il se
trouve ?

2. IP Mobile a été conçu pour fonctionner avec les nœuds non mobiles ou les applications de
manière transparente. Cependant des améliorations peuvent être apportées au protocole
lorsque les noeuds correspondants ont connaissance de la mobilité des nœuds. Si un corres-
pondant est capable de faire de la décapsulation IP-dans-IP, il pourrait communiquer de
manière plus efficace avec le nœud mobile et ce malgré la présence de firewall. Pourquoi ?

3/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

3. Un nœud mobile a pour adresse principale 192.68.37.13 et se déplace dans un réseau


d’accueil où l’adresse de son ”care of address” sera 145.48.46.123. L’adresse du ”foreign
agent” est 145.48.46.79 et celle de son agent mère est 192.68.37.2

(a) Comment le nœud mobile va-t-il détecter qu’il n’est plus dans son réseau mère ?
(b) Décrire sommairement l’échange de trames permettant cette détection : L’échange de
messages permettant au nœud mobile de détecter qu’il est dans un réseau d’accueil se
fait entre ____________________ _____________________ Le message permettant
la détection sont mis dans des paquets __________ (IP/ICMP/UDP)
(c) Donner le format des trames échangées - en précisant les @ MAC source et destination
(ex : @MAC NM (nœud mobile) et ) et les @ IP source et destination de ces messages
- qui permettent à un nœud mobile de détecter qu’il n’est plus dans son réseau mère :
Premier message
Adresse MAC Source : _______________ Destination _______________
Adresse IP Source : ________________ Destination _______________
Second message
Adresse MAC Source : _______________ Destination _______________
Adresse IP Source : ________________ Destination _______________

4. Care-of-address

(a) Comment se peut-il que le nœud mobile soit son propre Care-of-Address ?
(b) Quels sont les avantages et inconvénients de cette solution ?
(c) A votre avis, doit-il donc y avoir nécessairement un serveur DHCP par réseau et
doit-il disposer d’une adresse IP dans la même classe que celle qui constitue sa plage
d’adresses ?
(d) Comment la négociation peut-elle se faire ?

2.2 IP version 6 et la gestion de la mobilité


1. Quelle est la différence entre les champs ”traffic class” et ”flow label” dans l’entête IPv6 ?

2. Expliquez succinctement les trois types d’adresses IPv6.

3. Les adresses IPv6 étant longues, cela va augmenter la taille des entêtes et va affecter le
temps de traitement des paquets IPv6. Par quoi ces inconvénients sont-ils compensés dans
IPv6 ?

4. Les routeurs IPv6 sont-ils plus ou moins efficaces que les routeurs IPv4 ?

5. A quoi servent chaque type d’entête IPv6 ?

6. Toutes ces notations étant équivalentes.

(a) déduisez-en les règles de notation des adresses IPv6 en hexadécimal.

4/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

# raw ipv6 address


2001:0000:0234:C1AB:0000:0000:AABC:003F
#
2001:0:234:C1AB:0:0:AABC:3F
2001:0:0234:C1ab:0:0:aabc:3F
2001::0234:C1ab:0:0:aabc:003F
2001:0:0234:C1ab::aabc:003F

Ou bien encore
# loopback address
0:0:0:0:0:0:0:1
# can be written as
::1
# all zeros (unspecified a.k.a unassigned IP)
0:0:0:0:0:0:0:0
# can be written as
::

(b) Est-ce que l’adresse 2001:0:0:1:0:0:0:3F peut être réduite à :


2001::1::3F ou 2001:0:0:1::3F ?

7. Quelles differences existe t-il entre Mobile IPv4 et Mobile IPv6 ?

8. Adressage Anycast
En plus de supporter l’adressage point à point classique (unicast) et l’adressage de diffusion
multidestinataire (multicast) IPv6 supporte un nouveau type d’adressage de diffusion au
premier vu (anycast). Cette technique est similaire à la diffusion multidestinataire dans
le sens ou l’adresse de destination est un groupe d’adresses, mais plutôt que d’essayer de
livrer le datagramme à tous les membres du groupe, il essai de le livrer à un seul membre
du groupe, celui le plus proche ou le plus à même de le recevoir.
Vous utiliserez un algorithme de routage de type OSPF (état des liens) pour construire
une table de routage du routeur R3. La métrique utilisée représente la disponibilité du lien
(perte, taux d’occupation, ...) . Plus elle est élévée, moins le lien est disponible.

(a) construire la table de routage de R3 en prenant les données des liens sur la figure 8.
(b) On considère maintenant que l’on veut introduire la notion de routage Anycast dans
ces tables de routage. L’idée consiste à prendre en compte la disponibilité des ser-
veurs Anycast et d’automatiser le choix du serveur en leur attribuant à chacun la
même adresse Anycast. La disponibilité représente (nombre d ?utilisateurs connectés,
la mémoire disponible, la charge CPU, ...). Quelle sera la conséquence sur les tables
de routage ?
(c) Reconstruire la table de routage de R3 afin que l ?accès au serveur se fasse sur le
critère principal de la disponibilité du serveur.

5/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

0,7 0,3
S2 S7

N2 N5 N7

3 1 4
3 6 2
R2 R5 R7
4 3 2

6 4 3

R3 R6
2 3 4
2

4 2
6
R1 R4 R8

1 2 1
2
N1 N4 N8

S4 0,3

3 TCP et les environnements sans fils


1. Rappeler le principe de fonctionnement de l’algorithme de congestion de TCP en expliquant
à quoi correspondent les mécanismes suivant :

• ”Slow start”
• ”Congestion avoidance”
• ”Fast retransmit” et ”fast recovery”.

2. En quoi les performances de TCP seront-elles affectées par l’utilisation de liaisons sans fil ?

3. En quoi l’utilisation du mécanisme de fast retransmit améliore-t-il les performances de


TCP dans des environnements sans fil ?

4. Une autre série de propositions consiste à couper la connexion TCP en deux entre le réseau
filaire et le lien sans fil. Pour cette approche notamment développée dans Indirect-TCP
(I-TCP), le point d’accès est alors vu comme le noeud mobile pour le noeud correspondant
et inversement. Le proxy acquitte tous les paquets émis par le CN et les envoie au noeud
mobile dans une autre connexion TCP.

(a) En quoi cette proposition permet-elle d’améliorer les performances de TCP ?


(b) En quoi le non maintien de la sémantique de bout en bout de la connexion TCP
peut-il représenter un inconvénient ?

5. Une autre approche proposée dans le protocole SNOOP, met en place un proxy dans
le foreign agent. Snoop retransmet les paquets perdus en direction du MN et filtre les

6/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

acquittements dupliqués en direction du CN. Pour ce faire, il observe les paquets entrant
dans l ?interface avant de les passer au niveau IP. Les retransmissions sont effectuées quand
il détecte deux acquittements dupliqués pour chaque paquet qu ?il à déjà vu et enregistrer
dans son buffer.

(a) Si au niveau de la couche 2 (IEEE 802.11), une trame se perd, elle sera retransmise.
Il se peut donc que le protocole de la couche 2 transmette deux fois le même paquet.
Si ce paquet contient un segment d’acquittement TCP, quel sera l’impact de ceci sur
la couche 4 ?
(b) Quel est le but de ce mécanisme ?
(c) Dans cette approche, l’agent SNOOP n’acquitte jamais lui-même les segments TCP.
Pourquoi à votre avis ?

7/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

4 Annexes
4.0.1 Extrait de la RFC 1542
Extrait de la RFC 1542

4. BOOTP Relay Agents

In many cases, BOOTP clients and their associated BOOTP


server(s) do not reside on the same IP network or subnet. In
such cases, some kind of third-party agent is required to
transfer BOOTP messages between clients and servers. Such an
agent was originally referred to as a "BOOTP forwarding agent."
However, in order to avoid confusion with the IP forwarding
function of an IP router, the name "BOOTP relay agent" is
hereby adopted instead.
(...)

4.1 General BOOTP Processing for Relay Agents

All locally delivered UDP messages whose UDP destination port number
is BOOTPS (67) are considered for special processing by the host or
router’s logical BOOTP relay agent.
(...)
Hosts and routers are usually required to silently discard incoming
datagrams containing illegal IP source addresses. This is generally
known as "Martian address filtering." One of these illegal addresses
is 0.0.0.0 (or actually anything on network 0). However, hosts or
routers which support a BOOTP relay agent MUST accept for local
delivery to the relay agent BOOTREQUEST messages whose IP source
address is 0.0.0.0. BOOTREQUEST messages from legal IP source
addresses MUST also be accepted.
(...)

4.1.1 BOOTREQUEST Messages

Some configuration mechanism MUST exist to enable or disable the


relaying of BOOTREQUEST messages. Relaying MUST be disabled by
default.
(...)
If the relay agent does decide to relay the request, it MUST examine
the ’giaddr’ ("gateway" IP address) field. If this field is zero,
the relay agent MUST fill this field with the IP address of the
interface on which the request was received. If the interface has
more than one IP address logically associated with it, the relay
agent SHOULD choose one IP address associated with that interface and
use it consistently for all BOOTP messages it relays. If the
’giaddr’ field contains some non-zero value, the ’giaddr’ field MUST

8/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

NOT be modified.
(...)
A relay agent MUST use the same destination (or set of
destinations) for all BOOTREQUEST messages it relays from a
given client.
(...)

4.1.2 BOOTREPLY Messages

BOOTP relay agents relay BOOTREPLY messages only to BOOTP clients.


It is the responsibility of BOOTP servers to send BOOTREPLY messages
directly to the relay agent identified in the ’giaddr’ field.
Therefore, a relay agent may assume that all BOOTREPLY messages it
receives are intended for BOOTP clients on its directly-connected
networks.

When a relay agent receives a BOOTREPLY message, it should examine


the BOOTP ’giaddr’, ’yiaddr’, ’chaddr’, ’htype’, and ’hlen’ fields.
These fields should provide adequate information for the relay agent
to deliver the BOOTREPLY message to the client.

The ’giaddr’ field can be used to identify the logical interface from
which the reply must be sent (i.e., the host or router interface
connected to the same network as the BOOTP client). If the content
of the ’giaddr’ field does not match one of the relay agent’s
directly-connected logical interfaces, the BOOTREPLY messsage MUST be
silently discarded.

The ’htype’, ’hlen’, and ’chaddr’ fields supply the link-layer


hardware type, hardware address length, and hardware address of the
client as defined in the ARP protocol [4] and the Assigned Numbers
document [6]. The ’yiaddr’ field is the IP address of the client, as
assigned by the BOOTP server.
(...)

5. BOOTP Server Behavior

This section provides clarifications on the behavior of BOOTP


servers.
(...)

5.4 Strategy for Delivery of BOOTREPLY Messages

Once the BOOTP server has created an appropriate BOOTREPLY message,


that BOOTREPLY message must be properly delivered to the client.

The server SHOULD first check the ’ciaddr’ field. If the ’ciaddr’
field is non-zero, the BOOTREPLY message SHOULD be sent as an IP

9/10 MI021
Master Informatique 1 - MOB Internet Mobile et Ambiant

unicast to the IP address identified in the ’ciaddr’ field.


(...) .

The server MAY choose to ignore the ’ciaddr’ field and act as if
the ’ciaddr’ field contains 0.0.0.0 (and thus continue with the
rest of the delivery algorithm below).

The server SHOULD next check the ’giaddr’ field. If this field is
non-zero, the server SHOULD send the BOOTREPLY as an IP unicast to
the IP address identified in the ’giaddr’ field. The UDP destination
port MUST be set to BOOTPS (67). This action will deliver the
BOOTREPLY message directly to the BOOTP relay agent closest to the
client; the relay agent will then perform the final delivery to the
client.
(...)
If the ’giaddr’ field is set to 0.0.0.0, then the client resides on
one of the same networks as the BOOTP server.

10/10 MI021