Vous êtes sur la page 1sur 9

Hôpital Militaire Universitaire Spécialisé / Staoueli

Service de Médecine Dentaire


Chef de Service : A.SAHBI

(Suite)

2- Le montage des dents en prothèse totale

1. DEFINITION DU MONTAGE

C’est la phase de travail au laboratoire qui consiste à réaliser des maquettes en cire portant des
dents artificielles préfigurant ainsi les prothèses terminées.

2. OBJECTIFS DU MONTAGE

1. Objectifs esthétiques :
L’harmonie du visage, et le rétablissement du sourire dépendront de :
o La hauteur de l’étage inférieure.
o L’orientation et la position des dents artificielles.
o Le choix des dents prothétiques.
o Le caractère de la fausse gencive.
2. Objectifs mécaniques :
La pérennité de la rétention et de la stabilité prothétique, lors des différentes excursions
mandibulaires dépendra :
o Une bonne orientation du POP.
o La morphologie occlusale des dents artificielles.
o Schéma occlusal adopté.
3. Objectifs fonctionnels :
Rétablir et améliorer la mastication et la phonation en fonction :
o Matériau, des dimensions et du relief occlusal des dents artificielles.
o L’engrènement des dents entre elles.
4. Objectifs biologiques :
Conserver au mieux l’intégrité biologique des surfaces d’appuis sur le plan muqueux et
osseux, en respectant les principes du montage.
5. Objectif psychologique :
Contribuer à la réintégration du patient au sein de la société (patient édenté total est atteint
dans ses communication et relation avec les autres), et ceci dépendra de la relation patient/
praticien.

3. PREALABLES AU MONTAGE
Tracé des repères sur les modèles :
Quelques tracés doivent apparaître sur les modèles.
A. Tracé sur le modèle supérieur

o Le plan sagittal médian.


o La position de la pointe des canines.
o La ligne de la crête faitière.
o La limite antérieure de chaque tubérosité.
o Ligne passant par le centre de la papille rétro-incisive.

B. Tracé sur le modèle inférieur


o Le plan sagittal médian.
o La zone antérieure de sustentation comprise entre le sommet de la crête antérieure et le fond du
vestibule (aire d’ACKERMANN).
o La limite antérieure de chaque trigone rétro molaire.
o La ligne de la crête latérale mandibulaire et son prolongement antérieur et postérieur.
4. CHOIX DES DENTS ARTIFICIELLES

Le choix des dents artificielles destinées au montage d’une prothèse complète doit être
individualisé comme la méthode d’empreinte et comme la méthode de montage, ce choix est
conditionné par des impératifs esthétiques (dents antérieures) et fonctionnels (dents
postérieures), il est sous la responsabilité exclusive du chirurgien dentiste, cette sélection se fait
selon les critères suivants : matériau, dimension, forme, teinte

1. CHOIX DES DENTS ANTERIEURES

Le choix porte sur certains paramètres a savoir :

1. MATERIAUX : Le choix du matériau a une incidence sur La pérennité du montage,


sur les relations intermaxillaires, et par conséquent, sur les forces transmises aux tissus
sous-jacents.

INDICATIONS DES DENTS EN PORCELAINE

• Présence d'une atrophie prononcée de la crête. Les dents en porcelaines soulagent la


crête parce qu'elles sont plus coupantes que celles en résine et évite le déséquilibre de
la prothèse.

• Cas d'une musculature puissante. Les dents en porcelaine s'abrasent beaucoup moins
que les dents en résine.

• Cas ou les dents antagonistes naturelles ne sont pas abrasées.

• Cas ou les dents antagonistes sont en céramique.

INDICATIONS DES DENTS EN RÉSINE

• Présence des dents antagonistes naturelles fortement abrasées.

• Présence des dents antagonistes naturelles atteintes d'une parodontopathie.

• Présence des crêtes flottantes.


2. DIMENSIONS, FORME, TEINTE

2. CHOIX DES DENTS POSTERIEURES

MATERIAUX.
Comme pour les dents antérieures, la décision se fait essentiellement entre la céramique et la
résine.

LA HAUTEUR
La hauteur des dents postérieures doit être égale à la moitié de la distance inter alvéolaire.

LA LONGUEUR MESIO DISTALE


La longueur mésio-distale des dents postérieures doit être telle qu’elle n’empiète ni sur le trigone,
ni sur la tubérosité.

LA LARGEUR VESTIBULO- LINGUALE


La largeur vestibulo-linguale de l’arcade dentaire en dehors de la ligne oblique interne.
MONTAGE DES DENTS ANTERIEURES (Gysi)

DENTS HORIZONTALE FRONTAL SAGITTAL


- Située de part et d’autre de la ligne médiane
Incisive 6 à 7 mm du centre de la papille - Son grand axe est // à cette ligne Son collet est lingual de 5 à 10° /
inter incisive pour soutenir la - Son bord libre est au contacte avec le POP la perpendiculaire
Centrale > lèvre supérieure
Incisive - Son bord libre est au-dessus du POP de 2mm Linguale 10 à 11° / la verticale
latérale > - axe incliné de 5°
Canine La pointe des deux canines et la - pointe au contact avec le POP
supérieure papille inter Incisive sont - Axe // à celui de la latérale Pas d’inclinaison
situées sur une même droite
- inclinée de 10° dans le sens
Incisive Talon à 1 ou 2 mm en dehors de Son axe est perpendiculaire linguo-vestibulaire
la Crète - Pas de contact avec la lèvre
centrale < inférieure
Incisive Même inclinaison que celle de
Axe parallèle aux centrales inférieures l’incisive centrale inférieure
latérale <
Canine Sur le même plan que l’incisive
centrale et l’incisive latérale Inclinée de 10 à15° dans le sens mésio-distal
inférieure
inférieure

MONTAGE DES DENTS POSTERIEURES (Gysi)

HORIZONTALE FRONTAL SAGITTAL


1ére et
2éme
Elle est perpendiculaire au POP, les cuspides
prémolaire en contact avec celui-ci
supérieure

1ére
molaire Son sillon mésio-distal est aligné Sa cuspide mésio-palatine est en contact Sa face occlusale est inclinée en
avec d’autres sillons avec le POP haut formant un angle de 6° avec
supérieure le POP
2éme La face occlusale se trouve dans le
molaire prolongement de la face occlusale Aucune cuspide ne doit toucher le POP mais Même inclinaison
de la première molaire > la cuspide mésio-palatine en est la plus
supérieure proche
CLASSE 1 D’ANGLE:
1ére Sa cuspide mésio-vestibulaire entre en 1ére M< mésialée d’une demi-
Le surplomb entre la première contact avec le versant mésial de la cuspide cuspide par rapport à la 1ére M >
molaire molaire supérieure et inferieure est mésio-vestibulaire de la première molaire CLASSE 3 D’ANGLE: 1ére M <
inferieure égal à 1mm supérieure et le versant distal de la cuspide mésialée de plus d’une demi-
vestibulaire de la deuxième prémolaire > cuspide par rapport a la 1ère M >
CLASSE 2 D’ANGLE: 1M< est
distalée par rapport a la 1ère M >
2éme
molaire Elle est en contact avec la deuxième molaire
supérieure
inferieure
2éme Elle est située entre les cuspides
prémolaire vestibulaires des deux prémolaires Son axe est perpendiculaire au POP
supérieures
inferieure
1ére Intercalée entre la canine
prémolaire supérieure et la première
prémolaire >
inferieure
(C’est une étape capitale conditionnant la stabilité et l’efficacité des prothèses)
Trouvez un titre à chaque figure ?

B
o
n
n
e
R
e
c
h
e
r
c
h
e
Trouvez un titre à chaque figure ?

B
o
n
n
e
R
e
c
h
e
r
c
h
e
Trouvez un titre à chaque figure ?

Aire de Pound
B
o
n
n
e
R
e
c
h
e
Aire de Pound
r
c
h
e
BIBLIOGRAPHIE

o Les cahiers de prothèses : N°100, N°112.


o Prothèse complète : HUE, BETERETCHE.
o Les édentations totales : SANGUILONO.
o EMC : le choix des dents et montage en
PTA :(réf 23.325F.10).
o Prothèse comptée clinique et laboratoire :
POMPIGNOLI (Tome 2).