Vous êtes sur la page 1sur 22

Les télécommunications optiques

Les télécommunications optiques En 1970, les laboratoires Corning annoncent la fabrication de fibres faibles pertes et

En 1970, les laboratoires Corning annoncent la fabrication de fibres faibles pertes et apparaissent les premières diodes laser. Les fibres optiques constituent, à l'heure actuelle, l'épine dorsale du réseau de télécommunications.

laser. Les fibres optiques constituent, à l'heure actuelle, l'épine dorsale du réseau de télécommunications.

Les éléments essentiels des télécommunications optiques

Trois éléments essentiels:

Emetteur : diode laser

Support de transmission : fibre optique

Récepteur : photodétecteur

: fibre optique ∑ Récepteur : photodétecteur De façon très schématique, le laser convertit un signal

De façon très schématique, le laser convertit un signal électrique issu d'un appareil de communication (téléphone,

ordinateur,

acheminé par la fibre jusqu'au détecteur qui fait l'opération inverse du laser, c'est à dire qu'il convertit un signal optique en un signal électrique.

)

en un signal optique. Ce signal optique est

Les avantages de transmettre de l'information par les fibres optiques sont multiples par rapport aux autres supports de communication :

Très faible atténuation sur une grande plage de fréquence

Faible encombrement

Augmentation de la distance entre répéteurs

Insensibilité aux perturbations électromagnétiques

Très grande bande passante (12THz)

Fibre optique

∑ Très grande bande passante (12THz) Fibre optique Photo d'une fibre optique standard comportant seulement

Photo d'une fibre optique standard comportant seulement une gaine mécanique de protection.

Les fibres optiques ont d'abord été utilisées pour faire de l'imagerie essentiellement dans le domaine médical (endoscopie). L'idée d'utiliser des fibres optiques pour transmettre de l'information est apparue au début des années 60 avec l'apparition du LASER.

Composition d'une fibre

Composition d'une fibre Composition d'une fibre standard. Une fibre optique est formée d'un cœur de silice

Composition d'une fibre standard.

Une fibre optique est formée d'un cœur de silice de haut indice de réfraction, d'une gaine de silice pure de plus faible indice de réfraction et d'une gaine en silicone ou en acrylate qui assure la flexibilité de la fibre et facilite sa manipulation. Les dimensions caractéristiques des fibres télécoms sont:

Un cœur de diamètre de quelques dizaines de microns.

Le diamètre de la gaine optique est de 125µm.

Le diamètre de la gaine mécanique est de quelque centaines de microns.

La gaine mécanique facilite la manipulation de la fibre mais elle reste encore très fragile et inutilisable telle quelle pour les télécommunications. Pour un usage industriel, il est nécessaire d'isoler les fibres de l'environnent en ajoutant des revêtements de protections supplémentaires:

Différentes gaines de protection sont ajoutées à la fibre en fonction de son utilisation. La

Différentes gaines de protection sont ajoutées à la fibre en fonction de son utilisation.

La protection à apporter dépendra de l'hostilité du milieu dans lequel sera posée la fibre. (câbles optiques sous-marins).

lequel sera posée la fibre. (câbles optiques sous-marins). Remarque: Une liaison sous-marine doit pouvoir fonctionner

Remarque:

Une liaison sous-marine doit pouvoir fonctionner plusieurs dizaines d'années. La fiabilité de la liaison et la sécurité de l'exploitation dépendent étroitement de la qualité de la pose et de l'efficacité de la maintenance. Lorsqu'une liaison est interrompue ou endommagée, un trafic considérable peut être perturbé.

Aperçu du réseau

Aperçu du réseau optique européen.

et du réseau optique mondial: Il se pose, à l'heure actuelle dans le monde, 300

et du réseau optique mondial:

et du réseau optique mondial: Il se pose, à l'heure actuelle dans le monde, 300 m

Il se pose, à l'heure actuelle dans le monde, 300 m par seconde de fibre optique. (La vitesse de pose des fibres est supérieure à la vitesse du son!).

Guidage de la lumière

Pour expliquer le phénomène du guidage, on va utiliser une simplification couramment faite qui est de considérer que la lumière peut être représentée sous forme de rayons.

Comment se propage la lumière dans un milieu homogène?

Comment se propage la lumière dans un milieu homogène? L'animation représente la propagation d'un rayon

L'animation représente la propagation d'un rayon lumineux (en rouge) dans un milieu homogène d'indice optique n1. On constate que la lumière se propage en ligne droite.

Réfraction

Que se passe-t-il si l'on a deux milieux d'indices optiques n1 et n2 différents?

Lorsque le milieu n'est plus homogène, le rayon ne se propage plus en ligne droite,

Lorsque le milieu n'est plus homogène, le rayon ne se propage plus en ligne droite, il peut être dévié, on dit qu'il est réfracté.

Réflexion

Le rayon est-il toujours réfracté?

en ligne droite, il peut être dévié, on dit qu'il est réfracté. Réflexion Le rayon est-il

L'animation montre qu'un rayon n'est pas forcément réfracté, il peut être réfléchi. Le rayon est réfléchi si l'angle d'incidence est supérieur à un angle i max .

La valeur de i max est:

un angle i m a x . La valeur de i m a x est: Guidage

Guidage

En reprenant la situation précédente mais en ajoutant un deuxième milieu d'indice n 2 , on piège le rayon dans le milieu d'indice n 1 et par réflexions successives, un rayon peut être guidé par cette structure.

successives, un rayon peut être guidé par cette structure. Guidage de la lumière dans les fibres

Guidage de la lumière dans les fibres

Les fibres optiques sont constituées de deux milieux d'indices optiques différents:

D'un cœur d'indice optique n 1

tels que n 1 > n 2

tels que n 1 > n 2 Suivant un principe vu précédemment, un rayon peut être

Suivant un principe vu précédemment, un rayon peut être guidé par la fibre s'il subit des réflexions successives aux interfaces entre le cœur et la gaine.

Laser

Caractéristiques de la lumière laser

Comment fait-on la différence entre une lumière classique issue d'une lampe ou du soleil et une lumière issue d'un laser?

une lumière classique issue d'une lampe ou du soleil et une lumière issue d'un laser? Lampe

Lampe classique

Lampe classique
Lampe classique
Lampe classique
une lumière classique issue d'une lampe ou du soleil et une lumière issue d'un laser? Lampe

Laser

Par sa couleur La lumière issue d'un laser est de couleur vive rouge, vert, bleu, orange. C'est le signe du caractère monochromatique de la lumière laser. La couleur définit le type de laser, par exemple, le laser vert est souvent un laser à Gaz Argon, le laser rouge peut être un laser solide Titane-Saphire ou à Gaz Hélium-Néon.

Par son aspect directif, en forme de rayon, alors que la lumière émise par une lampe rayonne dans toutes les directions, la lumière issue d'un laser est très directive, elle prend l'aspect d'un rayon.

Par sa densité spectrale d'énergie L'énergie du faisceau laser est beaucoup plus élevée que celle de n'importe quelle source classique. Une lampe peut être aussi lumineuse qu'un laser mais contrairement au laser elle émet sur toutes les longueurs d'ondes. Si l'on se reporte à la notion d'énergie par unité de longueur d'onde, le rayonnement laser est alors beaucoup plus intense. C'est pourquoi, on ne doit jamais regarder directement un laser, si petit soit-il.

Domaines d'applications

un laser, si petit soit-il. Domaines d'applications Le laser est une découverte technologique majeure de la

Le laser est une découverte technologique majeure de la fin du 20ième siècle. Ses domaines d'applications sont très vastes et différents, pour n'en citer que quelques uns : la médecine,

l'aéronautique, le multimédia et les télécommunications évidement.

Détecteur

et les télécommunications évidement. Détecteur L'œil, par exemple, est un détecteur qui convertit une

L'œil, par exemple, est un détecteur qui convertit une image en un signal nerveux acheminé par le nerf optique. Un détecteur optique (ou photodétecteur) convertit un signal optique en un signal électrique.

le nerf optique. Un détecteur optique (ou photodétecteur) convertit un signal optique en un signal électrique.

Principe

Un détecteur optique est formé d'une association de matériaux dit « semi-conducteurs » dont la fonction est de convertir les photons, c'est à dire la lumière, en courant électrique. Ce type de dispositif porte le nom de photodiode ou photo-détecteur.

Il s'agit de l'effet photo-électrique découvert par Einstein en

1921 qui lui valut le prix Nobel. L'absorption d'un photon crée

un courant électrique mesurable (apparition d'une paire électron-trou).

Conditions de fonctionnement

Le détecteur est le troisième élément indispensable dans les télécommunications optiques après le support de transmission (fibre) et la source (diode laser).

support de transmission (fibre) et la source (diode laser). A quelle condition l'impulsion sera-t-elle détectée?

A quelle condition l'impulsion sera-t-elle détectée?

Pour que l'œil voit quelque chose, le signal lumineux ne doit pas être trop faible, il en est de même pour l'impulsion lumineuse qui doit être suffisamment intense.

Seuil de détection Le seuil de détection ne doit pas être trop élevé car si

Seuil de détection

Le seuil de détection ne doit pas être trop élevé car si le signal est affaibli, des impulsions trop atténuées ne seront pas prises en compte.

Le seuil de détection ne doit pas être trop bas non plus auquel cas il serait difficile de faire la distinction entre bruit et signal.

Un mauvais choix du seuil de détection entraîne des erreurs sur la lecture du signal

Un mauvais choix du seuil de détection entraîne des erreurs sur la lecture du signal transmis.

Problèmes liés aux télécommunications optiques

Les télécommunications optiques sont confrontées à deux problèmes essentiels qui sont :

L'atténuation

La dispersion

Atténuation

L'atténuation dans les télécommunications correspond à une diminution de la puissance du signal transmis.

Avant que le signal n'ait atteint un niveau trop faible, il doit être détecté ou

Avant que le signal n'ait atteint un niveau trop faible, il doit être détecté ou réamplifié:

niveau trop faible, il doit être détecté ou réamplifié: Le signal est réamplifié au passage par

Le signal est réamplifié au passage par l'amplificateur et passe à nouveau dessus du niveau de seuil de détection.

Auparavant, l’amplification était faite par voie électronique, à partir des systèmes de

télécommunication optique de quatrième génération, l’amplification se fait de façon optique grâce aux amplificateurs à fibres dopées à l’erbium.

Origines de l'atténuation

L'atténuation du signal dans une liaison optique peut avoir plusieurs origines :

Les pertes intrinsèques du matériau (la silice)

Les défauts ponctuels sur les fibres

Les pertes de connexion

L'atténuation des fibres est à l'heure actuelle autour de 0.2dB/km pour les longueurs d'ondes télécom.

autour de 0.2dB/km pour les longueurs d'ondes télécom. Evolution de la longueur d'onde d'émission des

Evolution de la longueur d'onde d'émission des diodes lasers

Courbe d'atténuation en dB/km pour une fibre en silice en fonction de la longueur d'onde

Courbe d'atténuation en dB/km pour une fibre en silice en fonction de la longueur d'onde

Dispersion

Un sac de sable se déchire, que se passe t-il ? Le sable se répand et se disperse.

A la fin d'un concert, que se passe t-il ? La foule se disperse.

Une goutte d'encre tombe dans un verre d'eau, que se passe t-il ? La goutte se disperse.

La dispersion (ou l'étalement) est une tendance naturelle. Retrouve-t-on ce phénomène en optique? Observez l'animation suivante:

L’impulsion, tout en se propageant, s’étale, il s’agit de la dispersion. Cela peut-il être gênant

L’impulsion, tout en se propageant, s’étale, il s’agit de la dispersion. Cela peut-il être gênant pour la transmission de l’information ?

Dispersion dans les fibres : Conséquences sur la transmission de l'information

: Conséquences sur la transmission de l'information Du fait de la dispersion, les impulsions représentant la

Du fait de la dispersion, les impulsions représentant la séquence binaire à émettre s'élargissent et se chevauchent au cours de la propagation. Au niveau de la réception, il devient difficile de les distinguer. Le signal est détérioré.

4 impulsions sont émises en 1 ns, le débit est ici de: 4/1e-

9=4Gb/s.

Reprenons le cas précédent, si l'on espace un peu plus les impulsions, 4 impulsions pour 2ns, que se passe-t-il ?

les impulsions, 4 impulsions pour 2ns, que se passe-t-il ? Il n'y a plus de recouvrement,

Il n'y a plus de recouvrement, la séquence peut être détectée correctement.

Qu'est devenu le débit ?

On a 4 impulsions, pour 2 ns, ce qui fait un débit de : 4/2e-9=2 Gb/s. Le débit a été diminué d'un facteur 2. Pour une distance de propagation donnée, la dispersion réduit le débit.

Que se passe-t-il si l'on augmente la distance de propagation ?

On note à nouveau un recouvrement des impulsions et la séquence binaire est détériorée au

On note à nouveau un recouvrement des impulsions et la séquence binaire est détériorée au niveau de la réception.

Que peut-on conclure sur la dispersion ?

La dispersion est un effet qui limite la distance de propagation et le débit avec lequel on peut transmettre de l'information .

L'illustration de ce phénomène est donnée ici:

. L'illustration de ce phénomène est donnée ici: Deux impulsions distinctes en entrée de fibre se

Deux impulsions distinctes en entrée de fibre se répartissent sur des chemins différents et donc des temps de parcours différents. En sortie de fibre, les deux impulsions sont mélangées. Pour éviter que les impulsions ne se mélangent, il

faut les espacer en entrée de fibre, ce qui revient à diminuer le débit comme on peut le voir sur l'animation suivante:

débit comme on peut le voir sur l'animation suivante: Les effets de la dispersion peuvent être

Les effets de la dispersion peuvent être minimisés en utilisant une fibre présentant une dispersion faible à la longueur d’onde d’utilisation, c’est à dire 1.55µm pour les systèmes de génération : Il s’agit des fibres à dispersion décalée. Néanmoins, il est possible d’éliminer les effets de la dispersion en utilisant une fibre à compensation de dispersion que l’on ajoute à la liaison initiale. Cette fibre doit posséder un coefficient de dispersion de signe opposé à ce celui de la fibre initiale. Si L 1 est la longueur de la fibre standard initiale dont le coefficient de dispersion est D 1 et L 2 la longueur de la fibre à compensation de dispersion dont le coefficient de dispersion est D 2 , si l’on satisfait la relation suivante :

L 1 D 1 +L 2 D 2 =0

Alors la dispersion totale est nulle et les impulsions en sortie de fibre sont identiques aux impulsions qui été émises.