Vous êtes sur la page 1sur 7

SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1.

Le cycle de la matière

B1. Le cycle de la matière


Les écosystèmes sont traversés par des transferts de matière et d’énergie.

B1.a ECOSYSTEMES
Un ECOSYSTEME est formé par un ensemble d’êtres vivants (biocénose), leur
environnement (biotope) et les interactions qui les relient.
La BIOMASSE est la quantité de matière organique d’un écosystème donné.
Elle est exprimée par unité de surface ou de volume. Ce terme peut aussi être
utilisé pour une espèce en particulier de l’écosystème. C’est donc un stock
de matière vivante (et de l’énergie contenue dans cette matière vivante). La
quantité de biomasse fabriquée par unité de temps et de surface est la
PRODUCTIVITE.

è Analyser des documents


!

Doc 1 Ecosystème : forêt tempérée de feuillus

1. Recréer l’écosystème forêt tempérée de feuillus. Tracer des flèches bleues


signifiant « je mange » et rouges symbolisant le transfert d’énergie et de
matière.
2. Pour chaque être vivant définir son rôle de consommateur et de producteur
de matière.
3. Pourquoi parle-t-on de cycle de la matière ?

1
SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1. Le cycle de la matière

Chaque être vivant d’un écosystème est à la fois consommateur de matière


et producteur. La nature de ce qu’ils consomment permet de les séparer en
deux grandes catégories : les PRODUCTEURS PRIMAIRES et les PRODUCTEURS
SECONDAIRES. La matière est transférée à travers les RESEAUX TROPHIQUES
(chaînes alimentaires).

i. Les producteurs primaires


Les VEGETAUX CHLOROPHYLLIENS (producteurs primaires) sont les seuls à être
capables de créer de la MATIERE ORGANIQUE (glucides, lipides, protides) à
partir de MATIERE MINERALE en
utilisant l’énergie solaire. On peut
quantifier, par unité de surface,
cette matière organique produite
par les végétaux chlorophylliens.
On parle alors de production
primaire.
Le processus permettant cette
transformation s’appelle la
PHOTOSYNTHESE. Elle a lieu dans
les parties vertes de la plante,
majoritairement dans les feuilles.
Les végétaux puisent leurs
ressources dans l’atmosphère et
dans le sol.
Les végétaux chlorophylliens sont
des AUTOTROPHES : ils produisent
leur propre nourriture. Ils
représentent le premier niveau
trophique.

4. Compléter le schéma.

ii. Les producteurs secondaires


Les producteurs secondaires sont des HETEROTROPHES, ils ne sont pas
capables de créer eux-mêmes une source organique de carbone.
Les producteurs secondaires sont représentés par :
• les animaux consommant la matière organique produite par les
producteurs primaires : ils sont phytophages (herbivores) et constituent
les CONSOMMATEURS PRIMAIRES ;
exemples :

2
SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1. Le cycle de la matière

• les organismes zoophages (carnivores) qui constituent les


CONSOMMATEURS SECONDAIRES (il peut y avoir plusieurs niveaux
d’animaux zoophages) ;
exemples :

• les organismes consommant la matière organique morte (+ déjections)


: les DECOMPOSEURS. Ils assurent le recyclage de la matière organique
en matière minérale (processus de MINERALISATION).
exemples :

5. Donner des exemples pour chacun des niveaux trophiques ci-dessous.

iii. Un cycle de la matière équilibré


A la mort de l’organisme, si celui-ci
n’est pas consommé, des
décomposeurs transformeront à
nouveau la matière organique en
matière minérale déposée dans les sols.

Les écosystèmes forment des systèmes


équilibrés où toute la matière est
recyclée (cycle de la matière). Ils n’ont
donc besoin d’aucune intervention
humaine.

3
SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1. Le cycle de la matière

B1.b TRANSFERT D’ENERGIE ET DE BIOMASSE

i. Pyramide de biomasse
Des producteurs aux divers niveaux de
consommateurs, un transfert de matière et
d’énergie se réalise au sein des chaînes
alimentaires.
La construction d’une pyramide de biomasse ou
pyramide de productivité permet de visualiser ces
transferts. Une pyramide de biomasse ou pyramide
de productivité est construite à partir de la
superposition de rectangles représentant les
biomasses ou les énergies de chaque niveau
(producteurs en dessous et consommateurs
d’ordre successif au-dessus).

ii. Pertes énergétiques


Lorsque l’on passe au niveau
trophique supérieur, des
pertes de matière importantes
sont enregistrées. Ces pertes
ont deux origines :
- Pertes sous forme
d’excréments et d’urine, pertes sous forme de matière non utilisée pour les
consommateurs.
- Pertes respiratoires pour tous les êtres vivants (pertes définitives).
Excréments, urine, matière non utilisée ne sont pas des pertes pour les
écosystèmes, car ils représentent des sources d’aliments pour d’autres
consommateurs comme les décomposeurs.
Plus la chaîne est courte, moins il y a de pertes.

iii. Calculs de rendement


Pour chaque partie d’un réseau trophique, il est possible de calculer un
rendement énergétique et un rendement de biomasse :

é𝒏𝒆𝒓𝒈𝒊𝒆 𝒑𝒓𝒐𝒅𝒖𝒊𝒕𝒆
[1] 𝑹𝒆𝒏𝒅𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 é𝒏𝒆𝒓𝒈𝒊𝒆 = é𝒏𝒆𝒓𝒈𝒊𝒆 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒐𝒔é𝒆

𝐛𝐢𝐨𝐦𝐚𝐬𝐬𝐞 𝐩𝐫𝐨𝐝𝐮𝐢𝐭𝐞
[2] 𝐑𝐞𝐧𝐝𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐛𝐢𝐨𝐦𝐚𝐬𝐬𝐞 = 𝐛𝐢𝐨𝐦𝐚𝐬𝐬𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐬𝐨𝐦𝐦é𝐞

4
SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1. Le cycle de la matière

Les rendements énergétiques et de biomasse sont toujours inférieurs à 1 en


raison des pertes subies à chaque transformation de matière.
Plus les chaînes sont courtes et plus la perte énergétique est moindre.

è Analyser des documents


Doc 2 Etude d’un écosystème prairie
On considère un écosystème théorique réduit à une chaîne trophique idéalement simple, où
le niveau des producteurs primaires est représenté par un champ de luzerne de 4 hectares.
Ce champ alimente des veaux ne se nourrissant que de luzerne et ces veaux alimentent à
leur tout un petit garçon ne se nourrissant que de veaux.

6. Comparer la biomasse des producteurs secondaires à celles de producteurs


primaires sur le champ.
7. On observe des pertes de matière organique et énergétique à chaque
niveau de la chaîne alimentaire. Quelles en sont les causes ?
8. Calculer le rendement de biomasse et d’énergie de chaque niveau
trophique. Commenter.
9. Pourquoi est-il plus rentable pour l’homme d’être végétarien ?
10. Cet écosystème est-il équilibré ? Pourquoi ?

5
SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1. Le cycle de la matière

B1.c AGROSYSTEME
Un agrosystème est un écosystème artificiel. Il est généralement composé
d’une seule espèce, animale ou végétale. L’agrosystème est un système
totalement déséquilibre. Les espèces cultivées ou élevées sont arrachées du
cycle de la matière ne pouvant ainsi ni être mangées par des
consommateurs de rangs trophiques supérieurs ni décomposées en matière
minérale.

Ainsi, dans le cas des cultures, les sols s’appauvrissent : ils contiennent de
moins en moins de matière minérale. Une intervention humaine est donc
nécessaire afin d’enrichir artificiellement les sols. Les agrosystèmes ne
peuvent donc pas fonctionner sans intervention humaine.

B1.d COMPARAISON ECOSYSTEME - AGROSYSTEME


Ecosystème Agrosystème

Nombre
d’espèces

Relations
trophiques

Biomasse
pérenne

Devenir de la
production
primaire

Origine de la
matière
minérale

11. Compléter le tableau ci-dessus.

6
SVT - 1S B. Nourrir l’humanité - 1. Le cycle de la matière

B1. Le cycle de la matière - RECAPITULATION

Vous aimerez peut-être aussi