Vous êtes sur la page 1sur 23

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

94
94

Leçon 2 :

Les Indices bioclimatiques :

application aux milieux méditerranéens

ème 95
ème
95

Introduction

Les indices bioclimatiques permettent de caractériser le plus simplement

possible le climat.

Le niveau de sécheresse ou d’aridité d’un lieu ou d’un climat a été une

préoccupation de la communauté scientifique depuis le début du 20

siècle.

Plusieurs indices ont été élaborés en combinant généralement des

données de précipitations (P) et la Température (T°).

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

96
96

Dans tous les pays de la rive sud de la Méditerranée, la pluviométrie est le paramètre climatique dominant.

Ceci s’explique par son insuffisance d’une part, et sa grande variabilité, tant à

l’échelle spatiale que temporelle (répartition mensuelle et saisonnière,

irrégularité interannuelle) d’autre part.

Il existe des centaines d’indices bioclimatiques. Dans les paragraphes suivants, on

va exposer les plus adaptés aux bioclimats méditerranéens à savoir:

L’Indice xérothermique de Bagnouls & Gaussen 1957 ,

Quotient ombro-thermique (ou pluvio-thermique) d’Emberger

97
97

I- L’Indice xérothermique de Bagnouls

et Gaussen (x)

Cet indice tient compte des moyennes mensuelles des précipitations (P en

mm) et de la température (T en °C) et donne une expression relative de la

sécheresse estivale en durée et en intensité.

Un mois est considéré comme sec quand P < 2T, c’est-à-dire quand les

pertes en eau sont supérieures aux apports

Inversement, quand P > 2T, le mois est considéré comme humide.

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 98    Pour repérer les mois “secs” et
98
98

Pour repérer les mois “secs” et

“humides” et mettre en évidence

les périodes de sécheresse d’une

localité, on trace un diagramme

ombro-thermique.

Ce diagramme superpose les deux

courbes de températures et de

précipitations pour les 12 mois de

l’année,

ce qui permet de définir une aire

ombro-thermique.

Plus l’aire est importante et plus la saison est sèche

Précipitation Température aire ombro- thermique. 99
Précipitation
Température
aire ombro-
thermique.
99

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

100
100

On définit alors les climats sur la base de l’indice Xérothermique X

X > 300 : climat désertique

200 < X < 300 : climat subdésertique

150 < X < 200 : climat Xéro-thermo-méditerranéen

100 < X < 150 : climat thermo-méditerranéen

40 < X < 100 : climat méso-méditerranéen

0 < X < 40 : climat subméditerranéen

Climat thermo-méditerranéen
Climat thermo-méditerranéen

101

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

T°C

Pmm

AÏN DRAHAM 89 jours
AÏN DRAHAM
89 jours

30

20

10

0

T°C

60

50

40

30

20

10

0

0 T°C 60 50 40 30 20 10 0 240 220 200 180 160 140 120

240

220

200

180

160

140

120

100

80

60

40

20

0

J

F

M

Av

M

Jn

J

At

S

O

N

D

Climat mésoméditerranéen

Pmm

120 100 Bizerte 80 60 40 147 jours 20 0
120
100
Bizerte
80
60
40
147 jours
20
0

J

F

M

Av

M

Jn

J

At

S

O

N

D

80 60 40 147 jours 20 0 J F M Av M Jn J At S

Climat thermoméditerranéen

Pmm Pmm T°C T°C JENDOUBA 40 80 30 60 20 40 151 jours 10 20
Pmm
Pmm
T°C
T°C
JENDOUBA
40
80
30
60
20
40
151 jours
10
20
0
0
J F
M
Av
M
Jn
J
At
S
O
N
D

30

20

10

0

40

30

20

10

0

Climat xérothermoméditerranéenF M Av M Jn J At S O N D 30 20 10 0 40

T°C

KAIROUAN

Pmm

230 jours
230
jours
xérothermoméditerranéen T°C KAIROUAN Pmm 230 jours J F M Av M Jn J Climat subdésertique At

J

F

M

Av

M

Jn

J

Climat subdésertique

At

S

O

N

D

60

40

20

0

T°C

Pmm

TOZEUR

365 jours 102
365
jours
102

80

60

40

20

0

J

F

M

Av

M

Jn

J

At

S

O

N

D

Climat désertique

103
103

II- Quotient ombro-thermique

d’Emberger

L’indice d’Emberger prend en compte les précipitations annuelles P, la

moyenne des maxima de température du mois le plus chaud (M en °C) et la

moyenne des minima de température du mois le plus froid (m en °C).

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

104
104

Ce quotient est défini par la formule :

10/04/2017 104  Ce quotient est défini par la formule :     

Avec,

Q quotient pluviométrique d'Emberger

M la moyenne des températures du mois le plus chaud en kelvin

m la moyenne des températures du mois le plus frais en kelvin

P pluviométrie annuelle en mm

Important : K = °C+273,15

N 105
N
105

L’indice d’Emberger

est particulièrement

adapté aux régions

méditerranéennes

dans

permet

lesquelles

il

de

distinguer différents

étages climatiques.

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

Carte de la végétation primitive en Tunisie

Bizerte N Mateur Golfe El Haouaria de Tunis Nefza Tabarka El Kala El Kala Kelibia
Bizerte
N
Mateur
Golfe
El Haouaria
de Tunis
Nefza
Tabarka
El Kala
El Kala
Kelibia
Tunis
A.Draham
Béja
Mejez el Bab
Jendouba
Nabeul
Zaghouan
Golfe
de Hammamet
El Kef
Enfida
Siliana
100 kms
Dahmani
Extrait de la carte phyto-écologique de la Tunisie Septentrionale
Makthar
1/200 000-- 1966-1967
Quercus ilex
Quercus faginea
Pinus halepensis
Pinus halepensis
Quercus suber
Juniperus phoenicea
Thala
Pinus halepensis
Quercus coccifera
Anabasis aphylla
Olea europea
Juniperus phoenicea
Pistacia lentiscus
Olea europea
Ceratonia siliqua
Cupresus sempervirens
Pistacia lentiscus
Teraclinis articulata
Tetraclinis articulata
Quercus ilex
végétation halophile
Kasserine
Pinus halepensis
106
Pinus pinaster
Algérie
N 107
N
107
Quercus ilex végétation halophile Kasserine Pinus halepensis 106 Pinus pinaster Algérie N 107 Chêne zen 7

Chêne zen

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 N 108 Chêne liège N 109 Chêne
N 108
N
108

Chêne liège

N 109
N
109
Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 N 108 Chêne liège N 109 Chêne

Chêne kermès

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 N 110 Oléo-lentisque Olivier + caroubier N 111 Pin
N 110
N
110
Oléo-lentisque Olivier + caroubier
Oléo-lentisque
Olivier + caroubier
N 111
N
111
B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 N 110 Oléo-lentisque Olivier + caroubier N 111 Pin d’alep

Pin d’alep

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 N 112 Pin d’alep et Chêne vert 113 Leçon 3
N 112
N
112

Pin d’alep et Chêne vert

113
113

Leçon 3 : Bioclimat et Topoclimat

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

dans la 114
dans
la
114

Le

relief

joue

un

rôle

essentiel

perturbation de la zonalité bioclimatique et en

conséquent la zonalité de la végétation.

115
115

I- Le gradient altitudinal

L’influence du relief et de la distance par rapport à la

mer est remarquable sur la pluviosité d’une station.

Le relief agit principalement par l’altitude, l’exposition

et la situation par rapport au vent porteur de pluie

(vent de Nord-Ouest et de Nord-Est pour la Tunisie).

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

l’enneigement sont plus 116
l’enneigement sont plus
116

L’altitude détermine des gradients de paramètres climatiques (pression, rayonne- ment, température, précipitations, nébulosité…) :

*

La lumière : l’air étant raréfié, la lumière est plus intense, plus riche en rayon

ultra violets

*

Température : la température diminue en moyenne de 5°C tous les 1000m

*

Vent : le vent est très fort en altitude et cette vitesse est d’autant plus que la

montagne est haute et isolée

*

L’humidité : l’air est plus sec en altitude et l’évaporation est intense par temps

découvert. Par contre, la nébulosité, la pluviométrie et

importants que dans les plaines.

117
117

L’abaissement des températures et l’enneigement ont pour

conséquence la réduction de la période de végétation.

Par conséquent la forêt disparaît progressivement avec l’altitude.

On passe de la forêt à une végétation buissonnante, puis à la lande

et enfin aux pâturages. Ces derniers disparaissent à leur tour à la

limite altitudinale de la végétation.

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

4000m La limite altitudinale de la végétation dans les Aples 118 La limite de la
4000m
La limite altitudinale
de la végétation dans
les Aples
118
La
limite
de
la
végétation
forestière
est
due
au
raccourcissement de la période la végétation et surtout
au vent. L’action humaine (pâturage, extension des
cultures…) peut abaisser artificiellement cette limite.
Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI
119

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

Étagement altitudinal

Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 Étagement altitudinal La végétation de montagne est caractérisée par une

La végétation de montagne est

caractérisée

par

une

essentiellement

répartition

alti-

tudinale des espèces et des

écosystèmes

120

Le terme d'étage de végétation se limite à des unités se succédant verticalement

Pour OZENDA (1975), l'étage est défini comme "un ensemble de groupements

végétaux réunis par une affinité écologique dans une même tranche d'altitude"

La température reste le facteur climatique prépondérant dans la zonalité de la

végétation, même en climat méditerranéen, les paramètres du régime hydrique

sont très importants.

La zonalité de la végétation subit des décalages altitudinaux des étages de

végétation en relation avec la latitude des massifs montagneux considérés

121

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

2000P M²-m²
2000P
M²-m²
Q 2 3.43P 210 M-m 205 200 Q Q 2 3 195 Ain Draham 190
Q 2 3.43P 210 M-m 205 200 Q Q 2 3 195 Ain Draham 190
Q 2 3.43P 210 M-m 205 200 Q Q 2 3 195 Ain Draham 190
Q 2
3.43P
210
M-m
205
200
Q
Q
2
3
195
Ain Draham
190
Étage
185
méditerranéen
180
Tanger
perhumide
175
170
165
160
155
Monaco
150
San Fransisco ( USA)
Étage
145
Tabarka
méditerranéen
140
humide
135
Skikda
130
Beyrouth
Perth (Australie)
125
Napoli
120
Annaba
115
Istambul
110
Cape
Town
(Afrique du Sud)
Étage
Roma
105
Alger
méditerranéen
Nice
100
Bizerte
s u p é r i e
sub-humide
L i mi
t e
l a c ul t u r e
u
r e
d u b l é
d
e
95
Barcelone
Perpignon
90
Montpellier
Rabat
Izmir
85
Bologna
Marseille
Bizerte
80
Aquila
(Italie)
Nimes
75
Oran
Étage
Casablanca
70
méditerranéen
m a is s a n s i r é g a t ion
Los Angelos (USA)
65
Zaghouan
L
imit e
n f é r i e
Fez
i
ur e d e
a
c u lt
l
u
r e du
semi-aride
Constantine
Tunis
60
Setif
55
Safi
Thala
Sousse
Madrid
50
45
Tripoli
Benghazi
40
Van (Turquie)
Agadir
Ankara
35
s è c h e s ( s o r g h o , me lo n , p o is c h ic h e
Étage
L i mit
e in f é
Imilchil (Maroc)
Kairouan
r i
e
u
r e
d
e
a
c u l t
l
u
r e d
e
s
c u lt
u
r e s
)
El Jem
Alexandrie
Sfax
30
méditerranéen
Sidi Bouzid
Djelfa
céré alicul
im
ite
infér ieu
Matmata
d
ture
des cultu
urra gères en se c
L
re
e
la
n
farm ing
e
d
t
ry
res
e
fo
25
(Algérie)
Feriana
Gabès
aride
Ben Guerdane
20
Mednine
Jericho
Gafsa
15
Limite absolue des cultures
non irriguées (céréales, olivier)
10
Étage méditerranéen
Tozeur
Ouarzazate
Kébili
5
(Maroc)
Wadi Araba (Palestine)
Reggane(Algérie)
saharien ou désertique
122
-8
-7
-6
-5
-4
-3
-2
-1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Limite altitudinale des arbres en montagne
limite altitudinale inférieure des xérophtes en coussinets
limite thermique de la culture de l’olivier
limite thermique supérieure des Acacias

Une correspondance entre les étages

et les variantes thermiques (m) du

système d'EMBERGER est admise par

de nombreux auteurs

Classification de l’aire isoclimatique méditerranéenne

selon la méthode d’Emberger modifiée (Le Houérou,

1973)

Climats

de hautes

montagnes

Hivers

très froids

Hivers

froids

Hivers

frais

Hivers

tempérés

Hivers Hivers doux chauds
Hivers
Hivers
doux
chauds

Hivers

très chauds

PELOUSE GÉNÉVRIER NAIN CHÊNE ZEN CHÊNE VERT OLIVIER 16 12 8 4 0 T°C 3
PELOUSE
GÉNÉVRIER NAIN
CHÊNE ZEN
CHÊNE VERT
OLIVIER
16
12
8
4
0 T°C
3
10
0
-3
123
-6
m°C

Selon Rivaz Martinez (1980) et à partir de

la T° annuelle moyenne et la moyennes des

C r y O o r r o S o u - - m m
C r y O o r r o S o u - - m m M p r T é é é a m I h d n d m - s e m i o é f i t t r é r e d - e a m é m d r i r - d t r i r o e é t a i a e t - r d n n e r r é i a é r t r e e n e a n r é n n r e a é n n e . é n e n
LENTISQUE
ET CAROUBIER
DÉSERT

minima du mois le plus frais, on distingue

les étages suivants:

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

124
124

Aire de répartition de quelques essences de la forêt sclérophylle selon le coefficient pluviothermique d'Emberger

selon le coefficient pluviothermique d'Emberger CHÊNE VERT 125 Les forêts sclérophylles de chênes à
CHÊNE VERT 125
CHÊNE VERT
125

Les forêts sclérophylles de chênes à feuilles

persistantes: chêne vert, chêne liège, chêne kermès

VERT 125 Les forêts sclérophylles de chênes à feuilles persistantes: chêne vert, chêne liège, chêne kermès

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 CHÊNE LIÈGE 126 127 Les forêts caducifoliées de chêne
CHÊNE LIÈGE 126
CHÊNE LIÈGE
126
127
127

Les forêts caducifoliées de

chêne zen, chêne afarès

Jaziri-FSHST 10/04/2017 CHÊNE LIÈGE 126 127 Les forêts caducifoliées de chêne zen, chêne afarès CHÊNE ZEN

CHÊNE ZEN

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 Lentisque Les formations thermophiles à olivier
B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 Lentisque Les formations thermophiles à olivier

Lentisque

Les formations

thermophiles à olivier

sauvage et lentisque

128
128

olivier sauvage

pluviothermique d'Emberger 129
pluviothermique d'Emberger
129

Aire de répartition de quelques conifères

méditerranéens en fonction du coefficient

d'Emberger 129 Aire de répartition de quelques conifères méditerranéens en fonction du coefficient 18

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

PIN D'ALEP 130
PIN D'ALEP
130

Les forêts de conifères: pin d'Alep, pin maritime, genévrier, thuya de barbérie

130 Les forêts de conifères: pin d'Alep, pin maritime, genévrier, thuya de barbérie 131 THUYA DE
131
131
130 Les forêts de conifères: pin d'Alep, pin maritime, genévrier, thuya de barbérie 131 THUYA DE

THUYA DE BERBÉRIE

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

II- L’opposition A l’échelle locale, l’exposition (ou l’orientation) du relief joue un rôle important dans
II- L’opposition
A l’échelle locale, l’exposition (ou l’orientation) du relief joue un rôle
important dans la distribution du couvert végétal.
La configuration
Nord/Sud
du
relief est
plus sensible
dans les
régions
méditerranéennes. En effet, sur les reliefs exposés au Sud, l’insolation est
plus intense (+30%), donc la température plus élevée et la sècheresse est plus
accentuée.
132
De façon générale, la forêt
se maintient
difficilement
sur
les
versants
Sud.
Les
versants
exposés
au
Nord
sont plus humides et plus
arrosés. Par conséquent la
végétation
y
est
plus
Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI
développée
et
les
forêts
sont plus étendues.
133

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

Les piedmonts des jbels des Hautes steppes tunisiennes constituent des zones de transition entre les
Les piedmonts des jbels des Hautes steppes
tunisiennes constituent des zones de transition
entre les milieux forestiers méditerranéens et
steppiques
Pin d’alep
Alfa
Armoise champêtre
Jbel Piedmont Steppe 134 Cliché: Khaled ABAZA
Jbel
Piedmont
Steppe
134
Cliché: Khaled ABAZA

Étude de cas: le Jbel Ichkeul

135
135

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

10/04/2017

B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 Coupe biogéographique NE-SW de jbel Ichkeul  La
B. JAZIRI Cours Brahim Jaziri-FSHST 10/04/2017 Coupe biogéographique NE-SW de jbel Ichkeul  La

Coupe biogéographique NE-SW de jbel Ichkeul

La couverture végétale de jbel Ichkeul

reflète

bien

le

contraste

entre

le

versant nord et le versant sud.

Le versant nord de l’Ichkeul est plus

humide, plus ombragé et loin de toute

activité humaine destructive. Il abrite

les formations les plus luxuriantes et

les

plus

évoluées

(Olea

europaea)

et

d’olivier

sauvage

d’oléo-lentisque.

Par conséquent, la végétation est très

dense

surtout

encaissées.

dans

les

vallées

137
137
d’oléo -lentisque. Par conséquent, la végétation est très dense surtout encaissées. dans les vallées 137 22

Cours de Bioclimatologie. B. JAZIRI

Cours Brahim Jaziri-FSHST

Sur

le

versant

sud,

la

végétation

est

claire. Ceci s’explique par l’importance

des affleurements rocheux, la diminution

des précipitations (450mm sur le versant

sud), l’ensoleillement intense et surtout

l’action humaine.

10/04/2017

138
138
précipitations (450mm sur le versant sud), l’ensoleillement intense et surtout l’action humaine. 10/04/2017 138 23