Vous êtes sur la page 1sur 25

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL MEDICAL ET SANTE AU TRAVAIL


--------------------------

POLITIQUE DE SURVEILLANCE DE LA SANTE DES EMPLOYES


DES ENTREPRISES SOUS TRAITANTES DE AES-SONEL

1
2
AVANT – PROPOS
ENEO est une entreprise de production, de transport et de distribution de l’énergie
électrique qui est présente dans environ 228 localités du Cameroun. Les bénéficiaires de
ses activités de santé sont nombreux et caractérisés par une forte diversité
socioculturelle et économique.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, ENEO collabore avec de nombreuses
entreprises sous traitante. L’effectif des entreprises sous traitante travaillant avec ENEO
est de …..xx.. à ce jour et celui des employés intervenant sur les lieux de travail de ENEO
est de ….xx.. Tous ces employés travaillent au quotidien dans les mêmes conditions que
les agents de ENEO. Ils subissent les mêmes contraintes de travail et partagent un
contexte socio épidémiologique commun avec le personnel de ENEO.
Il est donc important qu’une attention soit portée sur la surveillance de leur santé tant
dans le cadre de l’aptitude au travail que dans la prévention des preocupations
épidémiologiques.

Il y a lieu de mettre en place un système de santé permettant de couvrir tous les


bénéficiaires dans toutes les localités, mais aussi, de mettre en place les outils devant
faciliter et rentabiliser la multidisciplinarité des intervenants en santé dans le monde du
travail.

Ce document dénommé « politique de surveillance de la santé des employés des


entreprises sous traitantes de AES-SONEL » présente les principes et les procédures et
les modalités d’exécution des activités de surveillance de la santé des ce groupe de
travailleurs.

Il vise à mettre en place un cadre de surveillance de la santé le plus proche possible de la


politique médicale, sanitaire et sociale de ENEO avec pour objectif général de réduire au
maximum les risques d’accident et maladies professionnels pouvant être en rapport avec
l’état de santé et la capacité du travailleur.

3
PLAN DE PRESENTATION OU SOMMAIRE

Introduction : définition et justification

1- Principes généraux de la gestion de la santé des employés sous traitants

1.1. La prise en charge primaire des cas d’urgence pour les sous traitants
1.2. Les visites médicales des employés sous-traitants
1.3. Participation des employés sous traitants aux activités de santé publique

2- Organisation de la surveillance de la santé du personnel sous traitant

 Les circonstances
 Les cibles
 La périodicité
 Le lieu d’exécution
 Les ressources
 Modalités d’exécution des visites médicales : Les principes techniques et éthiques
- l’examen médical des postulants
- l’analyse des résultats et des rapports
- la gestion des résultats et finalité
- les règles éthiques
 Les particularités de chaque visite

4
3 – Les annexes

 Guide de l’examinateur ou matrice de surveillance de la santé


 Liste de référence pour le choix des médecins
 Les formulaires et questionnaire de santé

INTRODUCTION ET JUSTIFICATION

Il faut entendre par surveillance de la santé des travailleurs, un ensemble d’activités médicales initiales
et planifiées ayant un double but :
 Détecter toute altération de la santé du travailleur en rapport avec ses activités
professionnelles ou susceptibles de l’être.
 Détecter toute attitude ou tout état de santé du travailleur pouvant nuire à l’intégrité physique
ou morale de ses collègues.
Il s’agit donc d’un ensemble de visite médicales initiales et planifiées qui visent à s’assurer que le
travailleur est apte à débuter ou à continuer son travail.

La mise en œuvre d’une politique de surveillance de la santé du personnel des entreprises sous traitante
de ENEO se justifie par nécessité :
 de palier à l’absence de sécurité sociale et à l’indisponibilité des moyens sanitaires adéquats dans
toutes les localités afin de maintenir une main d’œuvre à un niveau de santé optimal pour être
suffisamment compétitive.
 d’uniformiser les procédures et le contenu des visites médicales de tous les travailleurs
intervenants sur les lieux de travail de ENEO et ses équipements.
 de promouvoir l’efficacité et l’effectivité des visites médicales des employés des sociétés sous
traitantes afin de garantir un jugement optimal en matière d’aptitude au travail de toute personne
intervenant sur les activités de ENEO

5
 de veiller au respect des dispositions réglementaires par toutes les entreprises qui contractent les
services dans les activités de ENEO

Le contenu de ce document sur les modalités d’organisation des activités de surveillance de la santé des
travailleurs vise à respecter les dispositions réglementaires ci-dessous qui s’imposent à tout entreprise
qui exerce au Cameroun: il s’agit notamment :
 De l’article 100 du Code de Travail
 Du chapitre 1 du titre III de l’arrêté 015/MTPS/ IMT du 11/10/79
 Du chapitre IV de l’arrêté 039/MTPS/ IMT du 26/11/1984
Le contenu de ce document prend en considération :
 Le contenu de la Convention 161 du BIT et de la recommandation 171 du BIT.
 les principes directeurs du BIT sur la surveillance de la santé des travailleurs

1- PRINCIPES GENERAUX DE LA GESTION DE LA SANTE DES EMPLOYES SOUS TRAITANTS

La surveillance et la prise en charge de la santé des employés des entreprises sous-traitantes relève de
la responsabilité de leur employeur. Toute entreprise sous-traitante dont les agents exercent leurs
activités sur les lieux de travail (ou sur le réseau) de ENEO doit :
- mettre à la disposition de ces agents travaillant dans les sites isolés, des boîtes de Secours
répondant aux caractéristiques de celles utilisées par ENEO
- souscrire au bénéfice de ses agents une police d’assurance maladie, ou tout autre moyen de prise
en charge médicale de ses agents en dehors des lieux de travail de ENEO
- garantir l’assurance risques professionnels (accident du travail et maladie professionnelle) auprès
de la CNPS
- assurer les visites médicales réglementaires de ses agents conformément à la politique de
surveillance de la santé de ENEO.

La contribution de ENEO à la surveillance de la santé et à la prise en charge médicale des employés sous-
traitants est limitée à :

6
- La prise en charge primaire des lésions survenues sur les lieux de travail
- Garantir l’exécution par leur employeur, des visites médicales réglementaires des travailleurs
sous traitants travaillant sur ses lieux de travail.
- La participation des travailleurs sous traitant aux activités de santé publique

1.1. La prise en charge primaire des cas d’urgence pour les sous traitants

Les caractéristiques de cette prise en charge primaire sont :


- elle est limitée au travailleur sous traitant lui-même
- elle n’est valable que pour les cas d’urgences survenues sur les lieux de travail de ENEO
- elle est limitée aux moyens techniques, matériels et médicaux disponibles au niveau du CMT de
ENEO au moment de l’intervention
- elle est faite par les secouristes sauveteurs et/ou par le personnel médical du CMT le plus
proche
- le CMT de ENEO est sollicité lorsqu’il est plus proche du patient que toute autre formation
sanitaire
- elle comprend : l’examen du patient ; l’administration des soins primaires et des médicaments
de première nécessité.

1.2. Les visites médicales réglementaires des employés sous-traitants

Les visites médicales des travailleurs sous-traitants sont assurées par leur employeur. Ce dernier doit
contracter les services d’un médecin du travail ou d’un médecin agréé à la médecine du travail à travers
une convention de visite et de soins conformément à l’arrêté 015 /MTPS/ IMT du 11/10/79. Le praticien
ainsi agrée doit être choisi en priorité parmi les médecins spécialistes en santé au travail. Une liste des
médecins techniquement éligibles aux critères de surveillance de la santé de ENEO sera établie pour
servir de guide au choix des médecins à agréer par ses entreprises sous traitantes.

Les rapports médicaux et administratifs de ces visites sont soumis au contrôle du médecin Conseil de
ENEO.

7
Les types de visite, leurs particularités et leurs contenus sont définis conformément à cette politique
surveillance de la santé du personnel sous traitant.

La finalité de ces visites médicale est d’obtenir le jugement du médecin sur la capacité du travailleur à
subir les contraintes relatives aux activités de son poste de travail. Ce jugement doit être délivré à
travers un certificat médical d’aptitude au travail.

1.3. Participation des employés sous traitants aux activités de santé publique

La participation des employés sous-traitants aux activités des programmes de promotion de la santé
publique organisées par ENEO sera déterminée pour chaque activité en fonction de l’intérêt du sujet et
des moyens disponibles.

2- ORGANISATION DE LA SURVEILLANCE DE LA SANTE DU PERSONNEL DE ENEO

2.1- Les circonstances

Les circonstances donnant droit à l’exécution de la surveillance de la santé de ces travailleurs sont
constituées par les visites médicales réglementaires dont les principales sont :
- les visites d’embauche
- les visites systématiques annuelles
- les visites périodiques spécifiques
- les visites de changement de poste
- les visites de reprise de travail
- les visites d’expertise
- les visites à la demande
- les visites de fin contrat

2.2- La cible ou les personnes concernées

8
Ces visites s’adressent à tout travailleur (indépendamment de la catégorie professionnelle) appartenant
à une entreprise ayant un contrat de service pour exécuter les activités ci-dessous sur les lieux de travail
de ENEO :
- Les activités de production d’électricité
- Les activités de transport et la distribution d’électricité
- Les activités de commercialisation de l’électricité
- Les activités administratives ou de bureau
- Les activités de constructions entrant dans le cadre du développement et de l’équipement
- Les activités de maintenances de BTP
- Les activités de transport et logistiques

Ces visites sont obligatoires et aucun travailleur ne peut refuser de se soumettre aux visites médicales
entrant dans le cadre de la surveillance de la santé (Art.11 et 14 de l’Arrêté 039). Ces visites sont
totalement à la charge de l’employeur et donc gratuites pour tous les employés.

2.3 - La périodicité

Les visites d’embauche doivent se faire quelque soit le cas avant l’embauche ou tout au plus avant la
mise en service sur les lieux de travail de ENEO.

Les visites systématiques annuelles sont faites une fois par an. Le calendrier de ces visites systématiques
devrait être rapproché le plus possible de celui des employés de ENEO.

Les autres visites peuvent être effectuées à tout moment, lorsque les circonstances l’exigent.

2.4 - Les lieux d’exécution des visites

Les visites médicales sont exécutés dans les cabinets ou formations sanitaires des médecins titulaires de
la convention de visite et de soins signée avec l’entreprise en question. Ce médecin doit être choisi
parmi ceux figurant sur une liste des praticiens techniquement éligibles aux critères de surveillance de la
santé de ENEO (cf. annexe).

9
2.5 - Les Ressources

2.5.1 Les ressources humaines

La ressource humaine principale est constituée par les prestataires en charge de la convention de visite
et de soins signée avec l’entreprise sous traitante.
Les prestataires à solliciter sont des médecins du travail (c'est-à-dire, des médecins titulaires d’un
Certificats d’Etudes Spéciales en santé au travail avec un cycle d’au moins trois années académiques)
titulaire d’un agrément de médecine du travail délivré par le Ministre en charge du travail.

Les médecins agrées sans être titulaire d’un diplôme de spécialisation en santé au travail ou équivalent
ne seront sollicité qu’en cas de pénurie de médecin du travail dans sa localité. Dans ce cas, la
collaboration cesse automatiquement au terme du contrat dès qu’un médecin du travail sera disponible
pour assurer cette convention de visite et de soins dans la localité.
Ces médecins peuvent faire recours aux autres en cas de besoins ; ces ressources à solliciter sont : les
radiologues, les ophtalmologues, les oto-rhino-laryngologistes, les cardiologues, toutes autres
spécialistes dont l’expertise est nécessaire pour juger de l’aptitude du postulant.

2.5.2 Les Ressources Matérielles

En dehors du matériel médical habituellement utilisé dans l’exécution d’un examen médical, un
ensemble de guide technique a été conçu pour conduire l’exécution des visites médicales du personnel
de ENEO. Les prestataires en charge de la surveillance de la santé du personnel sous traitant doit se
referer à ces outils pour l’exécution de leurs visites médicales. Ces outils comprennent :
 la matrice de surveillance de la santé ou guide de l’examinateur
 le cahier de santé
 la fiche d’analyse des contraintes de travail
 la fiche d’examen médical
 le formulaire du certificat médical d’aptitude au travail
 les formulaires d’enquête médicale et d’anamnèse du poste :

10
- Questionnaire de santé électriciens.
- Questionnaire des chauffeurs professionnels.
- Questionnaire des porteurs des aliments.
- Questionnaire d’analyse des capacités auditives.
- Questionnaire d’analyse des produits chimiques …

L’utilisation des formulaires est fonction du type de visite, du poste de travail et des indications en
matière de surveillance.

2.6- Modalités d’exécution des visites médicales : Les principes techniques et éthiques

Les principes techniques et éthiques de la surveillance de la santé sont mis en place à travers :
- l’examen médical des postulants
- l’analyse des résultats et des rapports
- la gestion des résultats et finalité
- les règles éthiques

2.6.1 - L’examen médical des postulants :

 L’anamnèse du poste de travail


Cette anamnèse se fait à travers les données de la fiche d’analyse des contraintes du poste et un
ensemble de questionnaires de santé spécifique au poste de travail choisi conformément aux
recommandations du guide de l’examinateur.
Tous les éléments recueillis au cours de cette anamnèse permettent d’analyser l’évolution de la santé
de l’agent en rapport avec les risques qu’il vit à son poste de travail et d’évoquer le cas échéant, les
hypothèse de diagnostic de maladies professionnelles, de maladies à caractère professionnelle ou de
maladies courantes à rechercher au cours des examens physiques et complémentaires.

 L’Examen Physique
L’examen physique commence par la relève des paramètres biométriques par les infirmiers : tension
artérielle, Température, Fréquence cardiaque, Poids, Taille, Test visuel…

11
L’examen clinique (physique) du médecin est conduit de la tête aux pieds suivant les items de la fiche
d’examen médical, et en fonction de la nécessité par rapport au jugement sur l’aptitude au travail.
L’examen des organes génitaux féminin est proscrit. Toutefois, un agent même de sexe féminin peut à
l’occasion de la visite solliciter de la part du médecin, un examen des organes génitaux afin d’avoir un
avis sur un problème génital qu’il porte. Le médecin garde la latitude d’accepter ou de refuser cet
examen conformément aux dispositions du code de déontologie médicale.

 Les Examens Complémentaires

La radiographie pulmonaire est obligatoire au cours des visites médicales d’embauches et systématiques
annuelles quelque soit le poste de travail.
Les autres examens sont définis en fonction du poste de travail et de l’état de santé du postulant
Il s’agit donc des bilans d’exploration qui sont fonction du poste de travail et de l’état de santé du
postulant et qui sont indispensables pour juger de l’aptitude des postulant à continuer le travail ou à y
être embauché. Le choix des examens est orienté par la matrice de surveillance de la santé (Cf.
annexe).
En dehors de la radiographie pulmonaire, un autre examen peut être systématisé à l’occasion d’une
visite pour répondre aux besoins d’études épidémiologiques.

2.6.2 - Analyse des résultats et rapports

Les résultats des examens sont recueillis par le postulant (ou par l’équipe médicale) et mis à la
disposition du médecin examinateur. Ce dernier va analyser les résultats en rapport avec les éléments
de l’examen clinique, les contraintes de poste de travail et les directives de la matrice de surveillance
afin de ressortir un avis sur l’aptitude du postulant au poste de travail sollicité.

Toute anomalie observée doit être mentionnée dans la fiche d’examen médical et dans le carnet de
santé. Toute suspicion de maladie professionnelle ou de maladie à caractère professionnel doit être
mentionnée dans le cahier de santé et notifiée à l’employeur pour déclaration (voir fiche de notification
de maladie professionnelle en annexe).
12
L’avis sur l’aptitude est manifesté à travers un certificat médical d’aptitude au travail à signer par le
médecin du travail. Le certificat médical est délivré en 3 exemplaires : un pour l’employeur ; un pour
l’utilisateur (ENEO) et un pour le dossier médical. A l’issue de la visite, le postulant doit être informé de
tous les résultats et anomalies observés : ce, à travers une correspondance individuelle et confidentielle
(modèle en annexe). Les dossiers médicaux sont conservés par le médecin prestataire et l’employé peut
y avoir personnellement accès si besoin.

A l’issue de la visite, un rapport global est établi. Ce rapport est élaboré à partir de l’analyse des
données statistiques de l’ensemble des personnes examinées. Ce rapport doit être adressé avec les
certificats médicaux à l’employeur et à l’utilisateur (ENEO). Ce rapport ne doit en aucun cas contenir les
éléments relatifs à la confidentialité du secret médical et à la vie privé du travailleur.

Toute fois le médecin conseil de ENEO ou tout autre médecin commis par ce dernier peu à tout moment
avoir accès au dossiers et rapports médicaux pour des besoins de contrôle de conformité à cette
politique.

2.6.3 - Gestion des résultats et finalité

La visite médicale a pour finalité d’aboutir à des résultats et éléments palpables sur le plan individuel et
sur le plan collectif.

 Finalité à l’Echelon Individuel :


La visite doit pouvoir permettre de restituer au postulant ou à l’entreprise selon le cas, les éléments
suivants :
 Un certificat médical d’aptitude au travail (modèle en annexe) à délivrer en 3
exemplaires respectivement pour : un pour l’employeur ; un pour l’utilisateur (ENEO) et un pour le
dossier médical. Ce certificat doit préciser au besoin les restrictions ou tout autre élément important
pouvant compromettre de façon significative l’aptitude.
 Un rapport médical de la visite, élaboré sous forme de courrier confidentiel, à adresser uniquement
au postulant (modèle en annexe).

13
 La notification dans le dossier du postulant de toute suspicion de maladie Professionnelle ou à
caractère professionnel. Toute notification doit être soumise à l’attention du Directeur de
l’entreprise sous traitante

 Finalité à l’Echelon Collectif :

Les dossiers de visite médicale doivent être analysés de façon globale, afin de permettre d’y ressortir les
statistiques épidémiologiques :
- statistiques des maladies chroniques courantes
- statistiques des maladies professionnelles ou à caractère professionnel
- autres statistiques épidémiologiques
Ces éléments statistiques doivent permettre d’orienter la politique de prévention de l’entreprise.

2.6.4 - Les règles éthiques de la surveillance de la santé :

La surveillance de la santé des agents doit se faire dans le respect des règles éthiques en veillant au
respect des dispositions du Code de Déontologie Médicale et du Code internationale d’éthique pour les
professionnels de santé au travail. C’est ainsi que les principes suivants, doivent êtres respectés afin de
garantir l’efficacité de l’action tout en maintenant la confiance des agents et du management.

 Les Principes de compétence, d’intégrité et d’équité :


La surveillance de la santé s’adresse à tous les agents sans distinction et les examens médicaux sont
effectués sans particularité et sans discrimination.
Les examens médicaux demandés au cours de la visite sont soit règlementaires, soit en relation avec le
poste ou en rapport avec l’état du postulant. Le test du VIH/SIDA ne fait pas partie de ces examens sauf
si le postulant souhaite le faire lui-même.
Tout personnel médical devant participer à l’exécution des visites doit initialement suivre un briefing sur
le système de surveillance de la santé de l’Entreprise.

 Indépendance et confidentialité :

14
Le personnel médical impliqué dans la visite doit jouir vis-à-vis du management de l’entreprise, de son
indépendance professionnelle, afin de garantir la confidentialité des secrets médicaux des agents. C’est
ainsi que :
- tout le dossier médical de l’agent est conservé au service médical sous la responsabilité du
médecin du travail.
- seul les certificats médicaux et correspondances n’exposant pas le diagnostic du postulant sont
adressés au service de l’employeur.
- pendant les visites de reprise de travail ou lors de la validation des certificats médicaux d’arrêt de
travail, aucun élément du dossier médical fourni à l’équipe médical par l’agent ne doit être
transmis au service administratif. Seuls les certificats médicaux et les recommandations doivent
être fournis.

 L’Information et communication :
Chaque postulant doit être informé par rapport à la surveillance de sa santé. Avant la visite, il doit être
informé de tout ce qui sera fait et de la manière dont les choses seront faites pendant la visite. Il doit
être informé de tout ce qui se fait pendant la visite et à la fin des visites, il doit être informé des
résultats.
Il doit notamment être informé et avertis des anomalies observées et des risques encourus à son poste
de travail. Il doit enfin être instruit des recommandations à entreprendre par rapport aux anomalies
observées.
Le Directeur des Ressources Humaines et les responsables des sites doivent êtres informés des
statistiques épidémiologiques.

2.6.6 - LES PARTICULARITES DE CHAQUE VISITE :

2.6.6.1. La visite d’embauche

La visite médicale d’embauche est faite pour tout agent nouvellement recruté. La conclusion sur
l’aptitude au travail doit être émise avant le début du travail ou en tout cas avant tout utilisation sur les
lieux de travail de ENEO.

15
Les Formulaires à utiliser dans le cadre des visites d’embauche sont :
- demande de visite médicale et fiche d’analyse des contraintes du poste (à fournir par l’employeur)
- la fiche d’examen médical
- le carnet de santé
- le questionnaire de santé en rapport avec le poste (cf. matrice de surveillance de la santé)

2.6.6.2. Les visites systématiques annuelles

Chaque travailleur d’une société sous traitante où qu’il soit doit bénéficier d’une visite médicale
systématique au moins une fois par an quelque soit son poste de travail et son état de santé. Cette
périodicité est de trois mois pour le personnel de restauration c’est-à-dire tout le personnel exerçant
dans les cantines de l’Entreprise.

Les Documents à utiliser comprennent :


- liste du personnel à fournir par l’employeur
- la fiche d’analyse des contraintes de travail, à fournir par l’employeur. Toute fois, le postulant
peut signer sa fiche d’analyse des contraintes de travail si son employeur ou son représentant
refuse de le faire
- le carnet de santé, si le postulant ne l’a pas eu à l’embauche
- la fiche d’examen médical
- le ou les questionnaires de santé en rapport avec son poste (voir matrice en annexe)

2.6.6.3. Visites périodiques spécifiques

Il s’agit des visites qui sont entreprises pour répondre à un planning de surveillance particulier qui est en
rapport soit avec les risques d’un poste ou avec l’état de santé de l’agent. Elles concernent
principalement :
- les agents âgés de moins de 18 ans (s’il en existe) : tous les 6 mois
- les agents porteurs d’une incapacité permanente supérieure à 25% : tous les 6 mois
- les agents porteurs d’une maladie professionnelle, ou les agents suivis pour suspicion de maladie
professionnelle : tous les 6 mois
16
- toute autre situation dont le médecin travail a jugé valable d’initier un planning de visite
périodique spécifique.

Cette visite se déroule comme les visites systématiques annuelles. Aucun examen complémentaire n’est
obligatoire. Les examens à demander au besoin sont à la discrétion du médecin du travail. Elle est
planifiée par le médecin de la localité avec le postulant. Toutes les observations médicales doivent être
notifiées dans son dossier médical. Le rapport de la visite doit être adressé au médecin conseil.

Toutes anomalies ou incompatibilité nécessitant une réadaptation professionnelle doivent être notifié à
l’employeur qui se chargera de le mettre en application et de le signifier à ENEO.

2.6.6.4. Visites de changement de poste de travail

Tout changement de poste de travail doit être entrepris après une visite médicale. Cette visite a pour
but d’établir une nouvelle fiche de contrainte de travail en fonction des contraintes du nouveau poste
(élément indispensable pour la déclaration d’éventuelle maladie professionnelle) et de se rassurer que
l’agent est médicalement apte à occuper le nouveau poste.

Cette visite doit être demandée par l’employeur. Elle se déroule comme toutes les autres visites ; les
examens complémentaires à initier au besoin, ne seront en rapport qu’avec les nouvelles contraintes de
poste et l’état de santé de l’agent.

2.6.6.5. Visites de reprise de travail

Cette visite est obligatoire après :


- toute absence pour maladie professionnelle ou accident du travail
- absence de plus de 21 jours pour maladie quelque soit la cause
- absence de moins de 21 jours pour toute maladie ayant abouti à une incapacité temporaire ou
permanente

Cette Visite Permet de :

17
- vérifier que les problèmes de santé ayant motivé l’absence ont été correctement pris en charge
- de vérifier l’éventuelle corrélation entre ces problèmes de santé et le poste de travail, et de
s’assurer que l’agent reste apte à continuer le travail à ce poste
- valider le certificat médical ou tout autre avis d’arrêt de travail délivré par un médecin autre que
celui agrée par l’employeur.

Cette visite doit être effectuée avant toute reprise de travail.

2.6.6.6. Visites à la demande

Ce sont les visites initiées à la demande de :


- l’employeur
- utilisateur (ENEO)
- le travailleur lui-même
- le médecin du travail

Tout travailleur peut à tout moment solliciter une visite médicale pour analyser son état de santé devant
toute inquiétude qu’il perçoit en rapport avec son travail. Cette demande doit être documentée. Il doit
faire viser sa demande d’examen médical par son chef hiérarchique qui ne peut refuser.

L’utilisateur (ou le responsable de ENEO) peut à tout moment arrêter le travail et solliciter une visite
médicale au bénéfice d’un employé sous traitant. Cette demande peut être motivée par : Une altération
visible de la santé de l’agent, des difficultés d’adaptation observées, des baisses de rendement en
rapport avec l’état de santé.

Le médecin du travail de la société sous traitante peut à tout moment convoquer un agent pour une
visite médicale. L’initiative de la visite doit être motivée par les raisons médicales documentées.

Le rapport à fournir au demandeur ne sera exprimé qu’en termes d’aptitude au travail. Tous les
éléments en rapport avec le diagnostic de l’agent resteront confidentiels et partagés seulement entre
l’agent et le médecin.

18
2.6.6.7. Visites d’expertise

Ce sont des visites pour évaluer l’état des lésions que présente un agent à l’issue d’une altération
traumatique ou non traumatique de son état de santé. Elle permet d’évaluer le degré d’incapacité de
l’agent, d’évaluer son aptitude au travail et de fournir des recommandations en rapport avec cette
aptitude. La demande de visite médicale d’expertise ne peut être signée que par l’employeur ou son
représentant. Cette visite est effectuée par son médecin du travail.

2.6.6.8. Visites de fin de contrat

Cette visite a pour but de faire une évaluation de la santé de l’agent à la date de départ de l’entreprise.
Cet examen est important dans le processus de surveillance des maladies professionnelles à apparition
post professionnelle.

La demande de visite de fin de contrat ne peut être entreprise que par l’employeur ou son représentant.
Elle est recommandée pour les agents ayant été victimes d’un AT ou d’une MP au cours de leur carrière
dans l’Entreprise.

Les visites de fin de contrat sont effectuées par le médecin du travail. Elles donnent droit à un certificat
médical de fin de contrat (voir annexe) et non à un certificat médical d’aptitude.

19
3- ANNEXES

 Guide de l’examinateur ou matrice de surveillance de la santé

 Liste de référence pour le choix des médecins prestataires

 Procédure de validation

 Fiche de renseignement individuel

 Modèle de certificat médical

 Modèle de rapport individuel de visite médicale

 Fiche d’analyse des contraintes de poste

 Fiche de réadaptation professionnelle

 Fiche d’examen médical

 Fiche de notification de maladie à déclaration obligatoire

 Fiche de notification de maladie professionnelle ou à caractère professionnel

 Les formulaires d’enquête de santé aux postes de travail

- Questionnaire de santé électriciens.


- Questionnaire des chauffeurs professionnels.
- Questionnaire des porteurs des aliments.

20
- Questionnaire des risques BTP
- Questionnaire d’analyse des capacités auditives.
- Questionnaire d’analyse des produits chimiques
- Questionnaire des risques travail posté

21
ANNEXE 2
LISTE DE REFERENCE POUR LE CHOIX DES MEDECINS ET DES FORMATIONS SANITAIRE POUR LA
SURVEILLANCES DE LA SANTE DES TRAVAILLEURS DES ENTREPRISES SOUS TRAITANTE DE ENEO

STRUCTURE OU
LOCALITES MEDECIN DU TRAVAIL OBSERVATIONS
UNITE DE SANTE AU TRAVAIL
Dr ABDOULAYE SOUAIBOU Possibilité de solliciter
GAROUA CLINIQUE SOUTHIA - GAROUA le Centre Pasteur de
Dr ABDOULAYE SOUAIBOU
Garoua et L’HRG
CENTRE MEDICO CHIRURGICAL
Dr FOCKA FOCKA JULES HILAIRE SOS OUEST SANTE - Possibilité de faire
BAFOUSSAM BAFOUSSAM recours aux spécialistes
CENTRE MEDICAL BINAM –BP externes
Dr KOM YVONNE
787 BAFOUSSAM / 33 107 406
Possibilité de solliciter
MAROUA Dr HAMADOU NASSOUROU CLINIQUE DU DIAMARE
le Centre Pasteur de
CABINET MEDICAL SANTE ET VIE Garoua, L’HRM et
NGAOUNDERE Dr LONGA DJANGAL JEAN
- NGAOUNDERE L’HRNg

22
FONDATION MEDICALE SARA
Dr EBOUMBOU JULES
EBOUMBOU BONAMOUSSADI
ISSTE* DOUALA - BALI
Dr SIAKAM LEUNGA JOSEPH
CENTRE MEDICAL LOVANIUM
AS2TE* DOUALA AKWA
Dr KAPTUE JOSEPH SYLVERE
FONDATION MEDICALE BONDEKO
Dr DOUANDJI ep FOAGAM ALINE GAP- SANTE AU TRAVAIL
Possibilité de solliciter
Dr MOGO JUSTIN CLINIQUE DE BONAMOUSSADI
les spécialistes et
DOUALA CABINET MEDICAL LE DIAMANT
Dr ABESSOLLO MBARGA laboratoires de
- AKWA
référence de la ville
CABINET MEDICAL IVY -
Dr YONGUI JEAN PAUL
BONANJO
Dr KOM PATRICIA FONDATION FOMEBA -AKWA
INTEGRATION CLINIQUE
Dr TCHATCHOUA JEAN CLAUDE
BONAMOUSSADI
Dr TCHUEMBOU SERGE CLINIQUE KOUMASSI -DOUALA
Dr NGADJEU PHILLIP MEDICARE - AKWA
ALPHA ROYAL CLINIC Possibilité de solliciter
BAMENDA Dr ANYANGWE CHRISTOPHER
BAMENDA l’HR Bamenda
FAMILY HEALTH CARE Possibilité de solliciter
LIMBE Dr NDIFOR PETER TANKE
FOUNDATION l’HR Limbe
Nécessité de faire
EJED MEDICAL FOUNDATION
KUMBA Dr NZUME GILBERT appel aux spécialistes
KUMBA
externes (Buea - Limbe)
Dr KAMANY K. LUCIENNE CABINET MEDICAL
Possibilité de solliciter
Dr SIMO TEGUE HILAIRE INTERNATIONAL – YAOUNDE
les spécialistes et
YAOUNDE CENTRE MEDICO-SOCIAL CAP
Dr NNOMOKO PAUL laboratoires de
SANTE - YAOUNDE
référence de la ville
Dr NOUTHE JULIENNE
Dr ANJEMBE EDMOND CYRILLE
EBOLOWA HOPITAL REGIONAL EBOLOWA Nécessité de faire
Dr DJINKAPOUM
appel aux spécialistes
Dr YELE FLAVIAN
BERTOUA HOPITAL REGIONAL BERTOUA externes (Yaoundé)
Dr BILA ERIC (?)
CABINET MEDICAL T. CHARLES Possibilité de solliciter
EDEA - KRIBI Dr JOB CHARLES
EDEA Hôpital de District Edéa
ISSTE* : Institut de Santé et Sécurité Au Travail et Environnement
AS2TE *: assistance sécurité et santé au travail et environnement

ANNEXE 3
PROCEDURE DE VALIDATION DU STATUT SANTE D’UNE ENTREPRISE SOUS TRAITANTE DE ENEO

La validation du statut santé d’une entreprise sous traitante relève de la responsabilité du médecin
conseil de ENEO.
Les éléments du dossier de demande de validation comprennent :

23
 Une copie de la convention de visite et de soins signé avec un médecin du travail conformément à la
réglementation nationale : le médecin doit être choisi dans la liste des médecins techniquement
éligibles aux critères de surveillance de la santé de ENEO

 Une copie de l’agrément ministériel de ce médecin de travail

 Une attestation de souscription d’une assurance maladie pour la couverture médicale de l’ensemble
de son personnel

 La fiche de renseignement de chaque employé (confère modèle en annexe 4)

 Une copie de la carte d’affiliation CNPS de chaque employé (assurance risque professionnelle :
AT/MP)

 Une copie du certificat médical d’aptitude au travail de chaque employé : ce certificat doit être
établi par le médecin signataire de la convention de visite et de soins ci-dessus conformément à la
procédure de visite médicale des travailleurs contenu dans ce document. Ce certificat est valable
pour une durée de 01 an.

 Un rapport médical confidentiel établi pour chaque employé à l’issue de la visite médicale à
soumettre sous pli fermé et scellé avec la mention « confidentiel) à l’attention du médecin conseil
de ENEO.

Ce dossier constitue les éléments qui permettent au médecin conseil de ENEO de porter son jugement
sur la validation du statut santé de chaque entreprise. Il peut à tout moment contacter le médecin
signataire des certificats médicaux pour avoir connaissance du contenu du dossier médical des employés
travaillants pour le compte de ENEO.

Remarque : Cette validation est valable pour un an.

ANNEXE 4

24
FICHE INDIVIDUELLE DE RENSEIGNEMENT DU PERSONNEL

Nom et prénom : ……………………………………………………………………………………………………………………………………

Date et lieu de naissance : …………………………………………………………………………………………………………………

Situation matrimoniale : …………………………………………………………………………………………………………………

Profession : …………………………………………………………………………………………………………………

Poste de travail occupé : …………………………………………………………………………………………………………………

Adresses :
Lieu de résidence : …………………………………………………………………………………………………………………

 Contact téléphonique : …………………………………………………………………………………………………………………

 Adresse postale : …………………………………………………………………………………………………………………

Personne à contacter en cas d’urgence


 Nom : …………………………………………………………………………………………………………………

 Lien de parenté : …………………………………………………………………………………………………………………

 Contact : …………………………………………………………………………………………………………………

25