Vous êtes sur la page 1sur 36

MAGAZINE

SPÉCIAL MODE
COLUCHE EN CAMPAGNE idées Les saines colères
des femmes PAGES 24-25

WEEK-END
UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE,
EN BELGIQUE ET AU LUXEMBOURG

SAMEDI 2 MARS 2019 75E ANNÉE - NO 23060 - 4,50 € - FRANCE-MÉTROPOLITAINE WWW.LEMONDE.FR― FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

ALGÉRIE : DANS LA RUE, L’ESPOIR DU CHANGEMENT


▶ De nouvelles mani-
festations devaient Surmonter les
avoir lieu, vendredi
1er mars, contre
violences de la
la perspective d’un « décennie noire »
cinquième mandat les affrontements entre l’ar-
d’Abdelaziz Bouteflika mée et les maquis islamistes ont
fait entre 100 000 et 200 000
▶ « Le Monde » consa- morts et 20 000 disparus dans les
cre quatre pages spé- années 1990, après les mouve-
ments de contestation du régime
ciales à la mobilisation militaire. Pour l’historienne Ka-
rima Dirèche, les Algériens ne
▶ 45 % de la popula- sont plus aujourd’hui figés dans
tion a moins de 25 ans, ce traumatisme.
S UPPL ÉMEN T
et les jeunes
sont dans la rue
aux premiers rangs Tous les pays
▶ A Ouargla, dans du monde ont une
le sud du pays, les armée, sauf l’Algérie
habitants protestent
depuis mars 2013 où l’armée a un pays »
contre l’Etat et se sen- L’écrivain algérien Moha-
tent oubliés par Alger med Kacimi dénonce
la mainmise du régime
▶ Paris suit la FLN sur la société depuis
situation avec une l’indépendance de 1962.
grande prudence, Le président Bouteflika
de peur d’être accusé n’est que l’héritier
d’ingérence d’un régime paralysé
Manifestation à Tlemcen,
le 26 février, dans le nord- et à bout de souffle
PAG E 3 E T IDÉES – PAG E 26
NOTRE C AHIER S PÉ CIAL ouest de l’Algérie.
HOUARI BOUCHENAK/COLLECTIF 220

Terrorisme Israël
ÉCONOMIE & ENTREPRISE La mort de Fabien
Clain confirmée Nétanyahou
       
   
          
      
La consommation par la coalition sous le coup de 

semble repartir en France


PAGE 12
trois procédures
Les dépenses des ménages ont augmenté
de 1,2 % en janvier, et la confiance reprend
Europe d’inculpation
La droite modérée
Avant les législatives
demande du 9 avril, où il postule à
Fraude fiscale Plein cadre l’exclusion d’Orban un cinquième mandat, le
La condamnation de La Cité universelle d’un premier ministre est pour-
la banque UBS par un promoteur toulousain PAGE 3
suivi par la justice pour
tribunal français est pour « Réinventer Paris » « corruption », « fraude »
un véritable tournant PAG ES 13 À 1 7 Austerlitz et « abus de confiance »
A Paris, un pont PAG E 2
de bureaux signé
Académie Retraites Marc Mimram Histoire

SIBEL
La féminisation Les régimes PAGE 20
Les affaires
des métiers spéciaux 1 Touvier et Papon
adoptée en discussion ÉD ITO R I A L vues de l’intérieur
L’institution, gardienne Jean-Paul Delevoye a CORÉE DU NORD : Trois magistrats racontent
sans détour les embûches
du « bon usage », a enté-
riné, jeudi 28 février, le rap-
transmis aux syndicats
et au patronat une propo-
UN MAL et les pressions, avant de
port ouvrant plus large- sition visant à réformer POUR UN BIEN pouvoir juger les anciens
ment la langue au féminin le dispositif actuel collaborateurs français
P. 31 ET NOS INFORMATIONS P. 4
PAG E 11 PAGE 8 IDÉES – PAGE S 28- 29

Algérie 220 DA, Allemagne 3,50 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,50 €, Belgique 4,70 €, Cameroun 2 300 F CFA, Canada 5,50 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 300 F CFA, Danemark 35 KRD, Espagne 3,30 €, Gabon 2 300 F CFA, Grande-Bretagne 2,90 £, Grèce 3,40 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,40 €,
Hongrie 1 190 HUF, Irlande 3,30 €, Italie 3,30 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 4,70 €, Malte 3,20 €, Maroc 20 DH, Pays-Bas 3,50 €, Portugal cont. 3,30 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 300 F CFA, Suisse 4,20 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,80 DT, Afrique CFA autres 2 300 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Le premier
ministre
israélien,
Benyamin
Nétanyahou,
à Ramat Gan,
le 21 février.
MENAHEM KAHANA/AFP

En Israël, Nétanyahou rattrapé par la justice


Le premier ministre est visé par une triple procédure d’inculpation, qui l’affaiblit en pleine campagne

jérusalem - correspondant nyahou est suspecté dans le dos- Longtemps, Avichaï Mandelblit que M. Nétanyahou a déjà fait et violente. La nouvelle alliance
sier 2000, qui le met en scène a fait sa carrière dans la justice
Pendant deux ans, abondamment. Après ce rendez- constituée par Benny Gantz et le

U
ne déflagration pré- avec Arnon Mozes, le propriétaire militaire, finissant par y occuper M. Nétanyahou a vous, le procureur général peut centriste Yaïr Lapid, le parti Bleu
vue de longue date ne du quotidien Yediot Aharonot. le poste-clé de procureur général revenir sur son intention d’incul- et blanc, est en tête dans les son-
perd pas pour autant Des enregistrements téléphoni- (2004-2011). Il fut ensuite choisi
répété en boucle per le suspect et fermer le dossier. dages, plusieurs points devant le
son intensité. Le pro- ques ont révélé une tentative par M. Nétanyahou comme se- une même formule : Cela semble peu vraisemblable. Likoud. Le début de la campagne,
cureur général israélien, Avichaï d’entente entre eux. Le premier crétaire de son cabinet, en 2013. Jeudi soir, M. Nétanyahou a af- à droite, est marqué par des atta-
Mandelblit, a annoncé, jeudi 28 fé- ministre proposait d’organiser Lorsqu’il fut désigné procureur
« Il n’y aura rien firmé qu’il comptait encore servir ques aiguisées contre les « gau-
vrier, le déclenchement d’une la baisse de la diffusion du quoti- général début 2016, le premier parce qu’il le pays « pendant de longues chistes » que seraient ces deux
triple procédure d’inculpation dien gratuit concurrent, Israel ministre le qualifia de « candidat années » à son poste. Mais en cas hommes, ou encore contre les
contre Benyamin Nétanyahou. Hayom, en échange d’une couver- de grande valeur ». On s’interro-
n’y a rien » d’inculpation, il est difficile partis arabes, présentés comme
Cette mesure électrise la campa- ture plus favorable du Yediot. gea sur le sort des enquêtes vi- d’imaginer comment il pourrait des ennemis de l’Etat. Cette straté-
gne avant le scrutin législatif du sant le chef du gouvernement. poursuivre son mandat. gie conspirationniste peut-elle
9 avril, qui verra le premier minis- « Tout n’est que mensonges » Avichaï Mandelblit allait-il les nyahou se dit convaincu que les Dès jeudi soir, l’opposition ap- mobiliser une nouvelle fois l’élec-
tre postuler à un cinquième man- Enfin, le dossier 4000, le plus étouffer à petit feu ? allégations contre lui « s’effon- pelait M. Nétanyahou à démis- torat de droite autour de « Bibi » ?
dat. Le haut magistrat a décidé de étayé, met en cause M. Nétanya- Des manifestations hebdo- dreront » après les élections, dès sionner, à l’instar de l’ancien chef Les sondages donnent des indica-
suivre en partie les recommanda- hou pour « corruption », « fraude » madaires furent organisées de- lors qu’il pourra se défendre à d’état-major Benny Gantz. Le fon- tions contradictoires.
tions de la police, après trois ans et « abus de confiance ». Il impli- vant son domicile, à Petah Tikva, l’audience contre ses anciens dateur du parti Résilience d’Israël En décidant de défier la justice,
d’enquête. Israël se retrouve ainsi que un autre proche, Shaul Elo- afin de l’inciter à conclure. Cer- conseillers, devenus témoins à a invité le premier ministre à faire drapé dans la présomption d’in-
dans une situation politique sans vitch, propriétaire du géant des tains perturbèrent même son ar- charge. Pour sa part, Avichaï preuve de « responsabilité », et a nocence, Benyamin Nétanyahou
précédent, sous la menace d’un télécoms Bezeq et du site d’infor- rivée à la synagogue, en jan- Mandelblit a écarté l’idée exclu de former un gouverne- met sous tension l’Etat de droit is-
court-circuit institutionnel. mation Walla. « Bibi » aurait favo- vier 2018, alors qu’il venait pro- d’une suspension de la procé- ment avec lui. Mais rien n’oblige raélien. Il prend le risque d’une
Le dossier 1000, dans lequel risé Bezeq en échange d’une cou- noncer une prière à la mémoire dure. Il a aussi estimé qu’aucun l’intéressé à démissionner à cette fin politique compromettante et
Benyamin Nétanyahou est mis verture à son avantage par les de sa mère défunte. acte d’enquête supplémentaire étape, ni après l’inculpation. Il transforme l’élection en référen-
en cause pour « fraude » et « abus journalistes de Walla. Mais, par la suite, la pression n’était nécessaire. pourrait rester en fonctions jus- dum sur son nom. Yitzhak Rabin,
de confiance », concerne des Dans un discours télévisé, jeudi des partisans de Benyamin Néta- Autre revers pour « Bibi » : le qu’à l’épuisement de ses recours lui, avait démissionné de son
cadeaux dont il a bénéficié avec soir, le premier ministre a assuré nyahou s’est révélée encore plus 24 février, les services du contrô- en appel et sa condamnation défi- premier mandat, en 1977, après la
sa famille de la part de deux mil- qu’il démonterait toutes les char- redoutable. La tombe du père du leur d’Etat lui ont une nouvelle nitive. La Knesset, le Parlement is- révélation de l’existence d’un
liardaires, l’Australien James ges retenues. « Tout n’est que men- procureur général a été vandali- fois interdit de recevoir 2 mil- raélien, peut aussi décider de compte bancaire en dollars, aux
Packer et le producteur hol- songes », a-t-il dit. Il a dénoncé sée en décembre 2018. A tout lions de dollars (1,8 million l’écarter dès sa première condam- Etats-Unis. Sa femme l’avait
lywoodien Arnon Milchan. Il « la chasse » dont il était la cible, cela, Avichaï Mandelblit, 55 ans, d’euros) d’aide pour ses frais de nation, par majorité simple. conservé depuis l’époque où
s’agit de cigares, de champagne, de la part de la gauche et des mé- avait répondu par des péri- justice de la part de son cousin Yitzhak Rabin avait servi comme
de bijoux et de voyages payés, en dias, visant à faire tomber son phrases, concentré sur le respect américain, Nathan Milikowsky, Stratégie conspirationniste ambassadeur à Washington.
échange de faveurs alléguées. gouvernement. Le procureur gé- de la procédure, avançant à pas et de la part de l’homme d’affai- Pour l’heure, les experts s’inter- Les délais que réclame la mar-
C’est aussi pour « fraude » et néral aurait été soumis à des très comptés. res Spencer Partrich, qui lui a rogent sur l’impact psychologi- che de la justice jouent en faveur
« abus de confiance » que M. Néta- « pressions presque inhumaines ». aussi offert des costumes oné- que d’une telle mise en accusa- de M. Nétanyahou. Son prédéces-
Soixante témoins potentiels reux. Le chef du gouvernement tion. Pas parmi les fans endurcis seur, Ehoud Olmert, lâché par ses
Pendant deux ans, M. Nétanya- est même invité à rembourser de « Bibi », qui lui pardonnent alliés et cerné par les enquêteurs,
Un rapport de l’ONU dénonce hou a répété en boucle une même 300 000 dollars déjà versés par le tout, mais chez les électeurs de avait démissionné avant même
formule : « Il n’y aura rien parce premier. Il en a les moyens. Selon droite ou de centre droit ouverts le déclenchement de la procé-
de possibles crimes de guerre qu’il n’y a rien. » Fin janvier, ses l’édition israélienne du maga- à un choix alternatif, à condition dure d’inculpation, en septem-
Des enquêteurs des Nations unies ont déclaré, jeudi 28 février, avocats ont rencontré le procu- zine Forbes, sa fortune est esti- que les fondamentaux sécuritai- bre 2008. Il avait continué à exer-
que les forces de sécurité israéliennes avaient peut-être commis reur général afin d’arracher un re- mée à 13,9 millions de dollars. res soient respectés. Le premier cer ses responsabilités par inté-
des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en port de sa décision le temps de la M. Nétanyahou va découvrir à ministre l’a reconnu lui-même rim jusqu’à l’entrée en fonction
abattant 189 Palestiniens et en en blessant plus de 6 100 autres, campagne électorale. Ils ont pré- présent la précarité politique. dans son discours jeudi. Il suffi- de M. Nétanyahou, en mars 2009.
lors des manifestations du vendredi, en 2018, à la lisière de senté une liste de soixante té- La procédure d’inculpation, qui rait qu’un petit nombre parmi L’inculpation d’Ehoud Olmert
la bande de Gaza. Ils accusent les forces israéliennes d’avoir tué moins potentiels, que les enquê- peut durer des mois, comptera ces électeurs se détourne de lui n’eut lieu qu’en août 2009. La
et mutilé des manifestants palestiniens qui ne constituaient pas teurs devraient interroger. des étapes. La première sera la pour que « la gauche » parvienne Cour suprême ne s’est prononcée
une menace imminente de mort ou de blessures graves, et ne Dans la foulée, le premier mi- tenue d’une ou plusieurs audien- au pouvoir. sur son appel, après sa condam-
participaient pas non plus directement à des hostilités. Les auto- nistre a accusé le magistrat de ces – probablement après l’élec- La justice est une chose, avec nation, qu’en septembre 2016.
rités israéliennes ont qualifié cette enquête de « théâtre de succomber « à la pression de la tion – permettant aux avocats de son cours très lent, et la réalité po- Soit sept ans plus tard. p
l’absurde », et jugé le rapport « hostile, mensonger et biaisé ». gauche et des médias ». M. Néta- mettre en cause l’instruction, ce litique en est une autre, heurtée piotr smolar
international | 3
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Crise algérienne : pour Paris, Une partie de la droite


européenne demande
« ni ingérence ni indifférence » l’exclusion d’Orban
Le dossier est une « priorité absolue », mais la France craint d’être accusée Des membres du PPE n’admettent pas
la campagne hongroise contre M. Juncker
de soutien au régime si elle se tait ou d’interférence si elle prend position
bruxelles - bureau européen
algérienne a été évoquée le même claré, qui avait dû renoncer à la vi-
En se séparant du
ANALYSE La France

I
l y a en diplomatie dif-
férentes formes de silence.
Très prudentes, plutôt em-
barrassées et inquiètes face à
jour au conseil des ministres.
« C’est au peuple algérien et à lui
seul qu’il revient de choisir ses diri-
geants, de décider de son avenir, et
cela dans la paix et la sécurité », a
redoute que
les manifestations
ne dégénèrent
site d’Etat promise en 2018 pour
des questions d’emploi du temps.
Les autorités françaises redou-
tent que les manifestations ne dé-
génèrent en une révolte incontrô-
C ette fois, au Parti populaire
européen (PPE), la coupe
est pleine. En tout cas pour
plusieurs partis membres de cette
famille de la droite européenne,
Fidesz, le groupe
PPE au Parlement
européen
de possibles violences des forces déclaré le porte-parole du gouver- lée contre le régime. Elles sont qui a longtemps passé l’éponge
perdrait au moins
de l’ordre ou des manifestants qui nement, Benjamin Griveaux, fai-
en une révolte préoccupées par l’incapacité des sur les provocations anti-Bruxel- douze élus
depuis plusieurs jours défilent sant le « vœu » que la présidentielle incontrôlée contre différents clans au pouvoir qui les et sur la politique illibérale
dans toute l’Algérie contre un du 18 avril réponde « aux aspira- s’entre-déchirent à se mettre d’ac- du premier ministre hongrois ul-
cinquième mandat du président tions profondes » de la population
le régime cord sur un candidat de compro- traconservateur, Viktor Orban. d’exclusion d’un membre sur déci-
Abdelaziz Bouteflika, les autorités algérienne. « Partout ailleurs ou mis plus crédible qu’un Abdelaziz Jeudi 28 février, quatre partis sion de la présidence, ou par lettre
françaises font profil bas. presque, ce serait une lapalissade. Bouteflika impotent depuis l’AVC membres du PPE – le plus puis- écrite de sept partis de cinq Etats
« On sait que tout ce que l’on dit Mais aux yeux d’un pouvoir algé- naissant l’importance du dossier. qui l’a frappé en 2013. sant dans les institutions commu- membres, les trois responsables
sera scruté à la loupe et sur- rien traditionnellement très sus- « C’est aujourd’hui une priorité Or, une déstabilisation de l’Algé- nautaires – ont officiellement de- du Benelux insistent sur l’ur-
interprété », reconnaît un haut di- ceptible voire paranoïaque, une absolue de notre politique étran- rie aurait des conséquences mandé de mettre l’exclusion du gence : « Nous avons décidé de
plomate français tout aussi cons- telle déclaration signifie prendre le gère, car ce qui se passe en Algérie importantes. En politique inté- Fidesz, la formation du maître de ne pas attendre plus longtemps et
cient des défis de cette crise que parti de la rue », relève une spécia- est un enjeu tout à la fois français, rieure, alors qu’il y a une forte Budapest, à l’ordre du jour de de réclamer l’exclusion du Fidesz. »
de l’ampleur des contentieux, liste de la politique maghrébine. régional et international », souli- communauté d’origine algé- l’assemblée générale prévue le M. Daul, qui a jusqu’à présent
y compris mémoriels, entre la gne l’Elysée, évoquant « une politi- rienne en France. Et sur le terrain 20 mars. Le président du Centre toujours essayé de recoller les
France et son ex-colonie. Ce mu- « Observation active » que d’observation active ». économique, car les échanges démocrate humaniste belge, morceaux entre le Fidesz et les
tisme au plus haut niveau n’em- Le porte-parole du gouvernement Emmanuel Macron connaît le entre les deux pays représentent Maxime Prévot, son allié flamand, autres membres du PPE, mais que
pêche pas Paris de lancer des si- était-il conscient de la portée de pays. En tant que ministre de l’éco- quelque 5 milliards d’euros et Wouter Beke, le Luxembourgeois des proches disent désormais
gnaux explicites sur le fait que tels propos, en théorie soigneuse- nomie lors de la présidence de l’Algérie fournit 10 % du gaz natu- Frank Engel, dirigeant du Parti po- « excédé » par la conduite du pre-
la situation algérienne est suivie ment pesés ? « Nous sommes sur François Hollande, il avait eu plu- rel importé par la France. pulaire chrétien-social (CSV), ont mier ministre hongrois, prendra-
« de très près ». une étroite ligne de crête : ni ingé- sieurs fois l’occasion de s’y rendre L’enjeu sécuritaire est tout aussi envoyé un courrier commun à t-il en compte la demande radi-
Le président Emmanuel Macron rence ni indifférence », explique- dans le cadre du Comité mixte crucial y compris dans la lutte Joseph Daul, le président du PPE. cale de ces lettres ? « Le processus
a parlé longuement au téléphone t-on au Quai d’Orsay. Ne rien dire, économique franco-algérien, l’ins- contre le djihadisme au Sahel. « Pendant des années, [M. Orban] est enclenché », affirme un élu
avec l’ambassadeur de France c’est être accusé de soutenir le ré- tance qui chapeaute les relations Avec son immense frontière de a agi en parfaite contradiction hostile à Viktor Orban, sous le
à Alger, Xavier Driencourt, venu à gime et l’actuel statu quo, mais économiques entre les deux pays. plusieurs milliers de kilomètres avec ce que, collectivement au PPE, couvert de l’anonymat. La réac-
Paris mercredi 27 février pour toute prise de position publique Né après la fin de la guerre d’Algé- avec le Mali, le Niger et la Libye, nous considérons et défendons tion de l’Union chrétienne-démo-
s’entretenir avec le ministre des sera dénoncée comme une ingé- rie, le chef de l’Etat entend aussi l’Algérie est un acteur-clé, même comme étant de la plus haute im- crate (CDU) – le parti d’Angela Me-
affaires étrangères, Jean-Yves rence de l’ex-colonisateur. être celui qui va tourner la page si elle fait aussi l’objet de suspi- portance au regard de notre vision rkel est le noyau dur du PPE
Le Drian, qui a fait part de sa La diplomatie française marche des contentieux mémoriels. Lors cions de double jeu avec certains chrétienne-démocrate, des hom- depuis ses origines –, désormais
« grande vigilance ». La situation donc sur des œufs tout en recon- de sa visite à Alger pendant sa groupes djihadistes. mes et de la société, précise la mis- présidée par Annegret Kramp-
campagne électorale, il n’avait pas « La question est moins celle de sive, que Le Monde a consultée. Karrenbauer, sera déterminante.
hésité à qualifier la colonisation de l’aide de l’Algérie sur laquelle on ne Pendant longtemps, nous avons Pour l’instant, les Français res-
Des journalistes qui dénonçaient « crime contre l’humanité ». peut pas vraiment compter que pensé et espéré que M. Orban pour- tent silencieux. « C’est un sujet
Lors de la visite « de travail et celle de sa neutralité et le fait rait changer, à force de dialogue et tout à fait secondaire, affirme Ar-
la censure détenus plusieurs heures d’amitié » effectuée à Alger en dé- qu’elle ne nous mette pas des bâ- de mises en garde. (…) Mais les inci- naud Danjean, une des trois têtes
Au moins quinze journalistes, selon Reporters sans frontières, ont cembre 2017, M. Macron avait tons dans les roues », confie une dents les plus récents marquent (…) de liste des Républicains pour les
été interpellés et détenus durant plusieurs heures, jeudi 28 fé- aussi pu constater, lors d’un bain source proche du dossier. Cette que cette voie ne mène à rien. » élections européennes du 26 mai.
vrier, après avoir participé à Alger à un rassemblement contre la de foule, le grand désespoir de dernière s’inquiète de nouvelles Je ne rentrerai pas dans ce jeu de
censure, à la veille de nouvelles manifestations contre la candi- la jeunesse algérienne – la moitié incertitudes alors même que Silence de la droite française concentrer le débat européen
dature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième man- des 44 millions d’Algériens a l’opération militaire française Les Portugais ont aussi écrit à autour d’Orban. »
dat. Ils ont été libérés plus tard dans la journée. « Libérez moins de 20 ans – et ses désirs de « Barkhane » (4 500 militaires), M. Daul, demandant l’ouverture Jusqu’alors, la formation euro-
nos collègues ! », ont scandé les autres journalistes rassemblés franchir la Méditerranée pour ve- confrontée à la difficile montée d’un débat sur l’appartenance péenne conservatrice a toujours
sur la place de la Liberté de la presse, en centre-ville. « Non à nir en France. « J’ai vu trop de jeu- en puissance de la force africaine de M. Orban au PPE en affirmant répugné à l’idée de se séparer de
la censure ! », « Quatrième pouvoir, pas une presse aux ordres », ont nes qui m’ont simplement de- du G5 Sahel (Mauritanie, Tchad, que « l’attitude de son gouverne- M. Orban. Même quand, en sep-
clamé d’autres encerclés par des policiers. De nombreux auto- mandé un visa, un visa n’est pas un Mali, Niger, Burkina), piétine. p ment remet en question le sens tembre 2018, le Parlement euro-
mobilistes ont klaxonné en solidarité ou ont crié « Presse libre ! » projet de vie », avait-il alors dé- marc semo même de l’unité et de l’apparte- péen a voté en faveur de l’article 7
nance à un projet européen chré- des traités de l’UE contre Budapest,
tien-démocrate ». Les conserva- procédure rarissime concernant
teurs néerlandais ont fait savoir les atteintes à l’Etat de droit.
qu’ils étaient favorables à ce que Evincer le Hongrois risquerait

Macky Sall réélu président du Sénégal la question soit mise à l’agenda.


Plusieurs partis nordiques et bal-
tes se concertent et pourraient
de causer une rupture avec
d’autres formations politiques
dans l’est de l’UE. Sans compter
envoyer une lettre commune qu’en se séparant du Fidesz, le
Porté par l’économie, le chef de l’Etat sortant s’impose au premier tour avec 58 % des suffrages vendredi 1er mars, date limite pour groupe PPE perdrait au moins
inscrire une question à l’ordre du douze élus au Parlement de Stras-
jour de la réunion du 20. L’éven- bourg, sur 217 actuellement.
tuelle exclusion devra y être Mais M. Orban rend la vie im-
dakar - correspondance bilan du président, notamment Si Macky Sall a été accusé, en fin indiquant « deuxième tour, sans adoptée à la majorité absolue. possible à Manfred Weber, le can-
dans le monde rural. Il a bien tra- de mandat, de privilégier des pro- détour ni bavure » ont été distri- Cette initiative a été accélérée didat désigné par le PPE pour

D epuis dimanche 24 fé-


vrier, le Sénégal vivait
dans l’incertitude. Aucun
vainqueur n’avait été proclamé
au soir du premier tour de l’élec-
vaillé, mais devra désormais se
concentrer sur l’emploi des jeu-
nes », estimait cet agent de sécu-
rité, membre du parti.
jets plaidant pour sa réélection au
détriment d’une amélioration
réelle de la qualité de vie des
populations, son PSE contient
un deuxième volet prévu de lon-
bués ainsi que des affiches. Une
présence au second tour était en
effet l’enjeu majeur pour ce
candidat dont c’était là la troi-
sième campagne.
par les dernières provocations de
M. Orban, qui a lancé une campa-
gne d’affichage dans toute la
Hongrie prenant pour cible le
président de la Commission euro-
remplacer Jean-Claude Juncker à
l’issue du scrutin de mai. Le Bava-
rois, qui avait chaleureusement
félicité M. Orban pour sa victoire
aux législatives d’avril 2018, est
tion présidentielle. Le camp de Programme de grands travaux gue date pour être déployé sur péenne, Jean-Claude Juncker, constamment obligé de justifier
Macky Sall, le président candidat, Si Macky Sall affiche un bon bilan un second quinquennat. Fin 2018, Scrutin « calme et transparent » membre du PPE. Sur les pancartes la présence du leader anti-mi-
s’était arrogé une victoire immé- économique, le taux de chômage, le président candidat avait Si Macky Sall ne l’avait pas em- proclamant « Vous aussi vous grants dans sa famille politique
diate quand ses deux principaux notamment celui des jeunes di- d’ailleurs sollicité de ses bailleurs porté le 24 février, les alliances de avez le droit de savoir », s’affichent censée incarner les valeurs des
opposants revendiquaient, eux, plômés, reste un des problèmes de de fonds un engagement de second tour auraient rouvert le les visages grimaçants de pères fondateurs de l’UE.
une présence au second tour. ce pays comptant 16 millions d’ha- 4,35 milliards d’euros pour les champ des possibles. D’ailleurs, M. Juncker et du milliardaire Et si c’était M. Orban qui
Jeudi 28 février vers 13 h 35 bitants. En arrivant au pouvoir besoins de cette deuxième phase avant la proclamation des résul- d’origine hongroise George Soros, manœuvrait pour provoquer
heure locale, le juge Demba en 2012, il avait lancé sous le nom (2019-2023). En retour, ces der- tats provisoires, tous les oppo- devenu la bête noire de M. Orban son expulsion ? Certains au PPE se
Kandji a levé le doute, en une de Plan Sénégal émergent (PSE), niers lui ont accordé trois fois la sants à Macky Sall – d’Ousmane – ce dernier l’accuse d’ourdir un posent la question et s’alarment :
phrase, après l’examen des cin- un programme de grands travaux somme, lui marquant une Sonko à Issa Sall en passant par complot visant notamment à le premier ministre hongrois
quante-trois procès-verbaux de pour transformer son pays en une confiance qui l’a sans doute aidé à Madické Niang – étaient passés au submerger la Hongrie de mi- aurait le projet d’un rapproche-
l’élection : « La proclamation locomotive économique de l’Afri- gagner l’élection. domicile d’Idrissa Seck, transfor- grants. Le président de la Com- ment avec la Ligue, le parti d’ex-
provisoire des résultats donne que de l’Ouest. Au fil des ans, la Reste que les défis auxquels il mant ce qui aurait pu devenir le mission est accusé de partager ce trême droite italien, ou avec le PiS
58,27 % à Macky Sall, 20,5 % à croissance a bondi de 4,4 % pour s’apprête à faire face sont nom- quartier général de l’alliance ga- plan. M. Juncker avait estimé dès ultraconservateur aux manettes
Idrissa Seck, 15,67 % à Ousmane atteindre 6,8 % en 2018, selon la breux s’il veut amener comme gnante d’un second tour en quar- octobre 2018, dans un entretien en Pologne. Cela lui permettrait
Sonko, 1,48 % à Madické Niang et Banque mondiale, qui a salué un prévu le Sénégal dans le groupe tier général des perdants. avec Le Monde, que le Hongrois potentiellement de former un
4,07 % à Issa Sall. » S’il n’y a pas de « cadre macroéconomique solide ». des pays émergents pour 2035. Les différentes missions d’ob- n’avait « plus sa place » au PPE. vaste groupe populiste de droite.
recours, le Conseil constitution- Jeudi, la députée de la coalition servation électorale ont pour Cette campagne a ulcéré des Et de déborder ses alliés actuels. p
nel a désormais cinq jours pour présidentielle Benno Bokk Yakaar leur part salué la tenue d’une membres de la droite européenne. cécile ducourtieux,
confirmer ce résultat et le rendre estimait que son premier travail élection pacifique. Celle de Rappelant que les statuts du PPE jean-pierre stroobants et
définitif, et Macky Sall, 57 ans, « Le président serait d’instaurer « un dialogue l’Union européenne, par la voix permettent de lancer la procédure jean-baptiste chastand (à paris)
aura réussi à se faire réélire dès le entre opposition et pouvoir ». de sa chef, la députée euro-
premier tour en dépit de la pré-
a bien travaillé, Et ce n’était pas vraiment l’état péenne Elena Valenciano, a féli-
sence de cinq candidats. mais il devra d’esprit du camp d’en face. Juste cité, mardi, « la maturité démo-
Devant le siège encore en tra- après les résultats, Idrissa Seck, cratique du peuple sénégalais »
vaux de l’Alliance pour la Républi-
désormais son premier adversaire, disait évoquant « un scrutin calme et BRE X IT May, de donner aux députés
que (APR), le parti du président, se concentrer sur « refuser » les résultats provisoires transparent, avec une forte mobi- Nouvelle démission dans la possibilité de reporter
des militants se sont massés dès annoncés, sans toutefois souhai- lisation des électeurs, malgré un le gouvernement May la date du Brexit. Partisan
la mi-journée pour manifester
l’emploi des ter les contester. Devant son quar- blocage du dialogue politique et Le secrétaire d’Etat britanni- d’une sortie radicale de l’UE,
leur joie. Pour Makhatar Diakhaté jeunes », estime tier général, ses soutiens ont at- un manque de confiance entre op- que à l’agriculture, George M. Eustice a indiqué qu’il
comme pour beaucoup d’autres, tendu plus d’une heure une réac- position et majorité ». p Eustice, a démissionné jeudi redoutait qu’un report ne
cette victoire n’était pas vraiment
un militant du tion officielle ; une heure au cours matteo maillard 28 février après la décision de « conduise à l’humiliation
une surprise. « C’est le résultat du parti présidentiel de laquelle des tee-shirts blancs et salma niasse ba la première ministre, Theresa finale de notre pays ». – (AFP.)
4 | international 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

A Hanoï, la diplomatie de Trump Nicaragua : reprise


du dialogue entre
victime de son amateurisme le pouvoir et l’opposition
Le président américain a tout misé sur sa relation personnelle avec Kim Une centaine de prisonniers politiques
ont été libérés en amont des négociations
Jong-un, sans tenir compte des signaux d’alerte sur leurs divergences

washington - correspondant
Le secrétaire d’Etat Jong-un, affirmant notamment
que ce dernier lui avait assuré
de ce sommet doit être attribué
« à une trop grande confiance A près dix mois de crise po-
litique au Nicaragua, plu-
sieurs centaines de morts
LES DATES

L’
extrême personnalisa- américain, Mike n’avoir pas été informé du sort dans les relations personnelles, à dans des manifestations et une si-
tion des négociations d’un étudiant américain empri- une mauvaise préparation et à un tuation économique qui frise la ca-
entre les Etats-Unis et
Pompeo, a assuré sonné en Corée du Nord, où il président persuadé de réussir ». tastrophe, le régime de Daniel Or- 2018
la Corée du Nord avait que les discussions était tombé malade dans des cir- tega et l’opposition se sont de nou- 18 avril
été considérée comme le socle constances obscures. Rendu à sa Fossé d’expertise veau assis à la table des négocia- Premières manifestations contre
d’une dynamique inédite. Elle a
se poursuivraient, famille alors qu’il était plongé Les multiples reports ou annula- tions. Cette fois, pas d’audiences la réforme de la sécurité sociale.
peut-être été la raison princi- sans donner dans un état végétatif, ce dernier tions de visites qui avaient suivi publiques retransmises en direct, 20 avril
pale de l’échec constaté à Hanoï, était mort en juin 2018. la première rencontre entre les mais des réunions à huis clos des- Trois manifestants sont tués.
jeudi 28 février, lorsque Donald
la moindre date Donald Trump a sans doute ac- dirigeants à Singapour, en quelles ne filtre pas grand-chose. 22 avril
Trump et Kim Jong-un se sont cordé une importance exagérée juin 2018, auraient dû alerter. Le 27 février, un accord sur neuf Le président Ortega renonce à la
séparés sans être parvenus à aux perspectives de développe- Nommé en août pour accompa- points a été trouvé sur les modali- réforme, mais les manifestations
s’entendre sur la moindre décla- ment la population, mais de fait ment économique qui accompa- gner cette nouvelle dynamique tés du dialogue, mais sans qu’on continuent. Des dizaines de
ration commune. les plus efficaces, en échange de gneraient la levée des sanctions diplomatique, l’envoyé spécial en connaisse la teneur. Jeudi, l’Al- personnes sont tuées.
Le premier sommet tenu à Sin- l’arrêt de la centrale. en cas de renoncement par Pyon- de Donald Trump pour la Corée liance civique pour la justice et la 16 mai
gapour, en juin 2018, avait déjà Le renseignement américain, gyang à son programme nu- du Nord, Stephen Biegun, avait démocratie, la plate-forme de l’op- Début du « dialogue pour la paix »
montré les limites de ce cadre. Au comme l’a confirmé Donald cléaire militaire. Une contrepar- tardé avant de pouvoir nouer un position qui regroupe étudiants, présidé par l’Eglise.
lendemain de cette première ren- Trump au cours de la conférence tie sans doute insuffisante pour contact avec le régime nord-co- entreprises, organisations de la so- 23 mai
contre historique, le président des de presse qui a suivi le constat rivaliser avec l’assurance-vie réen. L’homologue avec lequel il ciété civile et syndicats, a reconnu Suspension du dialogue du
Etats-Unis avait assuré sur son d’impasse, considère que Pyon- pour le régime que constitue la avait préparé le sommet d’Ha- que les négociations « n’ont pas en- fait de l’absence d’accord.
compte Twitter qu’« il n’y [avait] gyang dispose au moins d’un possession de l’arme atomique. noï, Kim Hyok-chol, n’avait été core abordé les sujets de fond ». 30 mai
plus de menace nucléaire nord-co- autre site de production de ma- Kim Jong-un a peut-être, lui nommé qu’au début de l’année. Quelques heures avant le début Manifestation géante à Mana-
réenne », uniquement pour dé- tière fissile. aussi, surestimé sa capacité à ob- Un fossé d’expertise a séparé de la première réunion, qui s’est gua, 15 morts et 200 blessés.
couvrir ultérieurement que les tenir plus que Donald Trump par ailleurs les deux équipes. Kim tenue sur un campus universi- 15 juin-9 juillet
deux camps avaient une lecture Lignes rouges américaines était prêt à concéder. Lors de la Hyok-chol comptait déjà parmi taire à une quinzaine de kilomè- Le dialogue reprend et s’inter-
divergente de la dénucléarisation Quelques instants avant l’échec, conférence de presse, le prési- les négociateurs de Pyongyang tres au sud de Managua, une cen- rompt à plusieurs reprises. Le
qu’ils s’étaient fixée comme ob- le président des Etats-Unis multi- dent des Etats-Unis s’est tourné lors des pourparlers à six (Etats- taine d’opposants ont été libérés. nombre de morts augmente.
jectif – limitée à la Corée du Nord pliait encore les louanges à pro- plus d’une fois vers son secré- Unis, Corée du Nord, Corée du Beaucoup ont été assignés à rési- 12 décembre
ou étendue à des mesures de réci- pos de son interlocuteur. Lorsque taire d’Etat, Mike Pompeo, pour Sud, Japon, Chine, Russie) au dé- dence et sont toujours sous le Des ONG pour les droits humains
procité américaines, comme le ce dernier, répondant à une ques- que ce dernier rappelle les lignes but du siècle. Stephen Biegun ne coup de procédures pénales. Il en perdent leur statut légal.
demandait Pyongyang. tion d’un journaliste américain à rouges que la délégation améri- disposait d’aucune expérience reste environ 600 dans les prisons La répression atteint la presse.
A Hanoï, ce sont les termes du l’occasion d’une brève interac- caine s’était fixées, et qu’elle a fi- sur le sujet lorsqu’il a été nommé. du régime, selon les organisations
troc envisagé qui ont posé pro- tion avec la presse, avait jugé que nalement respectées. Ce refus Au cours du voyage retour, de défense des droits humains.
blème. Donald Trump a assuré sa présence à Hanoï attestait de d’aller au-delà a d’ailleurs été sa- M. Pompeo a fait preuve d’opti- « Il ne faudrait pas que le gouver- 2019
que Kim Jong-un souhaitait la le- son sérieux pour parvenir à une lué, côté républicain, par ceux misme en assurant que les discus- nement les utilise comme mon- 10 janvier
vée de toutes les sanctions qui dénucléarisation, Donald Trump qui s’inquiétaient que Donald sions se poursuivraient, sans don- naie d’échange », s’inquiète, de- Première démission d’un haut
pèsent sur son pays contre le dé- avait jugé qu’il s’agissait sans Trump multiplie les conces- ner cependant la moindre date. puis son exil au Costa Rica, l’op- fonctionnaire, le juge de la Cour
mantèlement déjà promis par le doute de « la meilleure réponse sions en vue d’obtenir un succès Son homologue nord-coréen a ré- posante Madelaine Caracas, co- suprême Rafael Solis, qui accuse
passé de la centrale de Yong- que j’ai entendue ». diplomatique. pondu que Pyongyang n’envisa- fondatrice de la Coordination le régime d’être une « dictature ».
byon. Le ministre nord-coréen Il avait enjoint aux journalistes Cette stratégie de communica- geait pas de modifier son offre, universitaire pour la démocratie 27 février
des affaires étrangères, Ri de ne pas « hausser la voix » en tion aura cependant du mal à ef- mais l’agence de presse officielle et la justice – dont une représen- Début d’un nouveau dialogue.
Yong-ho, a plus tard nuancé ces s’adressant au responsable nord- facer une impression fâcheuse de son pays a aussi assuré que Do- tante participe au dialogue. Elle
affirmations en assurant n’avoir coréen. Au cours de la brève con- d’amateurisme. Richard Haass, nald Trump et Kim Jong-un « sont rappelle que la libération de « tous
demandé qu’une levée partielle férence de presse qui a suivi l’in- ancien de l’administration de convenus de continuer leurs discus- les prisonniers politiques » est une annoncé le 21 février la reprise du
concernant les mesures qui af- terruption des négociations, il a George H. W. Bush, a estimé sur sions fructueuses ». p des exigences de base. dialogue, cinq jours après avoir
fectent, selon lui, le plus dure- continué à faire crédit à Kim son compte Twitter que le fiasco gilles paris Les opposants restent prudents rencontré l’organisation patro-
quant aux chances de succès de nale et deux semaines après une
cette reprise du dialogue, après visite d’une délégation de l’Orga-
l’échec de la première tenta- nisation des Etats américains
tive en 2018. « J’ai beaucoup de ré- (OEA). Le Nicaragua est sous sanc-

Attentat de 1994 à Buenos Aires: l’ex-président serves et d’inquiétudes, affirme


Vilma Nuñez, présidente et fon-
datrice du Centre nicaraguayen
tions financières américaines,
imposées notamment contre Ro-
sario Murillo et contre un mem-
des droits de l’homme, principal bre du cabinet. Le conseiller amé-
Carlos Menem acquitté d’entrave à la justice organisme de défense des victi-
mes de la répression, qui s’est vu
retirer son statut légal. J’aimerais
ricain à la sécurité, John Bolton, a
affirmé le 20 février que les jours
de M. Ortega au pouvoir étaient
que les négociateurs soient une « comptés ». Washington consi-
L’attaque contre l’Association israélite avait tué 85 personnes. Un juge a été réelle occasion de dialoguer, mais dère que le Nicaragua fait partie,
condamné pour avoir soudoyé un délinquant afin qu’il accuse des policiers je connais la nature perverse d’Or- avec le Venezuela et Cuba, d’une
tega et de sa femme [la vice-prési- « troïka de la tyrannie ».
dente Rosario Murillo], ils n’ont ja- « Daniel Ortega a accepté de re-
mais tenu leurs promesses. » nouer le dialogue parce qu’il est
buenos aires - correspondante vendiqués. L’Argentine et Israël été condamnés jeudi –, a été re- isolé à l’international, à cause des
accusent l’Iran de les avoir com-
Le procureur trouvé mort en janvier 2015, chez « Jours comptés » sanctions américaines qui ont af-

L’ ancien président argentin


(1989-1999) Carlos Me-
nem a été acquitté, jeudi
28 février à Buenos Aires, à l’issue
d’un procès de quatre ans dans le-
mandités et les seules personnes
mises en examen pour l’attentat
contre l’AMIA sont de hauts res-
ponsables iraniens de l’époque.
Le procès qui a pris fin jeudi est
Nisman, qui avait
hérité du dossier
en 2005, a été
lui, dans des conditions mysté-
rieuses. Il avait formellement ac-
cusé le gouvernement iranien
d’être le commanditaire de l’atten-
tat et le mouvement chiite libanais
L’opposition exige aussi « le retour
du droit à manifester et de la liberté
de la presse, le retrait des rues de la
police et des groupes paramilitai-
res et l’avancement de la date des
faibli le régime, mais aussi parce
que son principal allié, le Ve-
nezuela, est sous pression, analyse
Mme Caracas. La pression interna-
tionale est cruciale, et en cela, une
quel il était accusé d’entrave à la celui d’une tentative de trouver
retrouvé mort chez Hezbollah d’en être l’auteur. élections sans la participation de mission de députés européens en
justice dans l’enquête sur l’atten- des coupables à l’attentat, coûte lui en 2015 dans Trois jours avant sa mort, le ma- Daniel Ortega ni du Front sandi- janvier a été très importante. »
tat le plus meurtrier de l’histoire que coûte. Quitte à soudoyer des gistrat avait également accusé niste de libération nationale [FSLN, Le secrétaire général de l’OEA,
de l’Argentine. Le 18 juillet 1994, témoins. C’est ainsi que le juge
des conditions l’ex-présidente péroniste Cristina son parti] », énumère Madelaine l’Uruguayen Luis Almagro, a af-
au cœur de la capitale, dans le Galeano était accusé, vidéo à l’ap- mystérieuses Kirchner (2007-2015) et d’autres Caracas. « Si ces conditions ne sont firmé mercredi que l’organisme
quartier d’Once, une bombe avait pui, d’avoir remis 400 000 dol- membres de l’exécutif de « trahi- pas remplies, nous réévaluerons pourrait faire office de « garant »
pulvérisé l’immeuble qui abritait lars, issus de fonds des services de son à la patrie », les soupçonnant notre participation au dialogue. » du dialogue, mais a, lui aussi,
les institutions juives argentines, renseignement, à un petit délin- ture d’une coexistence pacifique » d’avoir cherché à faire innocen- Le gouvernement n’a pas dit exigé comme condition « la libé-
dont l’Association mutuelle israé- quant local, Carlos Telledin, qui avec d’autres pays. En décem- ter les prévenus iraniens en quelles seraient ses propositions, ration des prisonniers politiques ».
lite argentine (AMIA), faisant aurait fourni aux terroristes le vé- bre 2007, le ministère public avait échange de contrats avec Téhé- même si le président a insisté sur Le régime, lui, rejette toute « inter-
85 morts et 300 blessés. hicule chargé d’explosif qui a requis contre lui une peine de ran par le truchement d’un mé- la nécessité de redresser l’écono- vention étrangère ».
En revanche, l’ancien juge d’ins- soufflé l’AMIA, pour qu’il accuse quatre ans de prison. morandum d’accord avec l’Iran mie. En 2018, le PIB a reculé de La crise politique, qui a com-
truction Juan José Galeano, ac- un groupe de policiers. « A cause de l’action de treize per- signé en 2013. Mme Kirchner a été 4 % et plus de 300 000 emplois mencé en avril 2018 par des mani-
cusé de torpiller l’enquête, a été sonnes, aujourd’hui la société ne mise en examen en 2017 pour en- ont été perdus. Les chefs d’entre- festations contre une réforme de
condamné à six ans de prison, et La « piste syrienne » sait pas qui a placé la bombe à trave à la justice dans ce dossier, prise prévoient cette année une la sécurité sociale, a fait plus de
le chef du renseignement de L’ancien magistrat, qui a affirmé l’AMIA et, aussi à cause des accusés, bien que le mémorandum ne soit chute allant jusqu’à 11 % du PIB. 325 morts selon les organisations
l’époque, Hugo Anzorreguy, à jeudi avoir « toujours tenté d’éta- nous ne le saurons probablement jamais entré en vigueur. Et l’ex-guérillero du FSLN a tou- de défense des droits humains. En
quatre ans et demi. L’ex-président blir la vérité », a nié avoir agi sur or- jamais », a dénoncé après la lec- Carlos Menem a été condamné jours refusé de démissionner ou décembre, la Commission intera-
de la communauté juive, Ruben dre de Carlos Menem. Originaire ture du verdict Mémoire active, dans d’autres procès : en 2013, à d’avancer les élections. méricaine des droits de l’homme
Beraja, a été acquitté. de Syrie, M. Menem était soup- une association de victimes de sept ans de prison pour la vente M. Ortega, 73 ans, au pouvoir de- de l’OEA a accusé le régime
Que l’on ne s’y méprenne pas : çonné d’avoir ordonné au juge l’attentat qui s’est constituée par- d’armes à destination de la Croatie puis 2007 – après une première d’« avoir mené contre les oppo-
ce procès, le seul à aboutir depuis d’abandonner une « piste sy- tie civile. « L’absolution de Menem et de l’Equateur, en violation d’un période entre 1979 et 1990 –, avait sants des attaques généralisées et
l’attentat, n’est pas celui de ses rienne » qui menait à des entrepre- et de Beraja est due à des pressions embargo, puis en 2015 à quatre ans systématiques, considérées comme
auteurs. Vingt-cinq ans après les neurs proches du président soup- politiques, mais nous allons faire et demi de prison pour des verse- des crimes contre l’humanité ».
faits, l’attaque n’a toujours pas été çonnés d’avoir acheté l’explosif. appel », a annoncé la présidente de ments illégaux à de hauts fonc- Des dizaines de milliers de Nica-
élucidée et une enquête est tou- Sur le banc des accusés, jeudi, l’organisation, Adriana Reisfeld. tionnaires. En tant que sénateur, il Le PIB a reculé raguayens ont pris le chemin de
jours en cours. Une autre attaque aux côtés de douze autres préve- Le procureur Alberto Nisman, bénéficie d’une immunité parle- l’exil, et les médias indépendants
à la bombe, en 1992, contre l’am- nus, M. Menem, 88 ans, a gardé le qui a hérité du dossier AMIA mentaire qui le dispense de pur-
de 4 % en 2018, ont été la cible de harcèlement, de
bassade d’Israël à Buenos Aires, silence. Il s’est toujours dit inno- en 2005 après la révélation des ger toute peine de prison, mais pas tandis que menaces et d’arrestations. La plu-
qui avait fait 29 morts et 200 bles- cent, indiquant que s’il parlait, manœuvres du juge Galeano et d’être jugé. Tout comme Mme Kir- part des dirigeants de l’opposi-
sés, reste elle aussi impunie. Ces « cela pourrait affecter les intérêts des deux procureurs qui tra- chner, aujourd’hui sénatrice. p
300 000 emplois tion ont dû quitter le pays. p
deux attentats n’ont jamais été re- de l’Argentine et provoquer la rup- vaillaient avec lui – qui ont aussi christine legrand étaient perdus angeline montoya
       
    
  
" ! 

 
  


 

       

              

 
   

      

  
 
  #

 

6 | international 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Le Pakistan offre à l’Inde une fenêtre de désescalade


En annonçant la libération d’un pilote, Imran Khan se pose en conciliateur face à la ligne dure de Modi

new delhi - correspondant régional


Les diplomates

A
vec la libération atten- indiens reprochent
due, vendredi 1er mars,
d’un pilote indien cap-
à Islamabad d’avoir
turé par l’armée pakis- donné le sentiment
tanaise, les tensions entre l’Inde
et le Pakistan sont descendues
d’une guerre
d’un cran. L’avion d’Abhinandan imminente
Varthaman avait été abattu mardi
au-dessus du Cachemire côté pa-
kistanais, lors d’une escarmou- trer que ses frappes aériennes
che entre les deux voisins au « préventives » au Pakistan de
cours de laquelle chacune affirme mardi ne visaient qu’un camp
avoir éliminé au moins un avion d’entraînement du groupe isla-
de combat ennemi. miste Jaish-e-Mohammad (JEM).
Le Pakistan vient ainsi d’offrir à Lequel a revendiqué l’attaque-sui-
l’Inde une opportunité de déses- cide d’un convoi militaire tuant
calade, au troisième jour d’une au moins 40 paramilitaires au Ca- Des habitants
confrontation militaire dange- chemire indien le 14 février. d’Amritsar,
reuse entre deux puissances nu- Les responsables militaires in- ville indienne
cléaires qui inquiète la commu- diens se sont ensuite dits « prêts à proche de
nauté internationale. « En un réagir » en cas de provocation pa- la frontière
geste pour la paix, nous libérerons kistanaise. « Mais ne voyez-vous pakistanaise,
le pilote indien demain », avait dé- pas la libération du pilote comme attendent
claré jeudi le premier ministre pa- un geste pour la paix ? », a de- le retour du
kistanais Imran Khan, sous les ap- mandé une journaliste indienne. pilote libéré,
plaudissements du Parlement. « Un geste en accord avec toutes le 1er mars.
« Je veux transmettre un message les conventions de Genève », a sè- DANISH
à [Narendra] Modi : qu’il n’ag- chement relativisé le général RGK SIDDIQUI/REUTERS
grave pas la situation », a-t-il Kapoor, qui s’est toutefois dit
ajouté, indiquant avoir « essayé de « heureux » de l’accueillir bientôt.
parler » au premier ministre in-
dien mercredi soir. Carcasses brûlées
L’Inde a dépêché quelques heu- Le premier ministre indien n’a li- Un peu plus tôt dans la journée, sur Islamabad. Ils lui reprochent l’Inde. Après avoir « reconnu la lé- Pour Narendra Modi, les consé-
res plus tard trois responsables vré jeudi soir que ce commen- Narendra Modi avait qualifié le d’avoir visé ses bases militaires et gitimité de l’Inde à assurer sa sécu- quences de cet épisode sont éga-
militaires à un point presse orga- taire lapidaire au cours de la céré- Pakistan, sans le nommer, d’« en- d’avoir donné le sentiment d’une rité contre le terrorisme transfron- lement politiques, à seulement
nisé devant la colline Raisina de monie de remise d’un prix scien- nemi qui déstabilise l’Inde ». L’es- guerre imminente en annonçant talier » au moment des frappes quelques semaines des élections
Delhi, avec au loin le palais prési- tifique : « Ce qu’on a vu n’était calade de ces derniers jours pour- la fermeture de leur espace aérien. aériennes indiennes de mardi, de générales. Les partis d’opposi-
dentiel éclairé aux couleurs de qu’un exercice. On va maintenant rait marquer la fin de la stratégie Cette impression a été savam- nombreux pays se sont ensuite tion reprochent au premier mi-
l’Inde. Les trois hauts gradés ont l’appliquer en vrai. » Cette décla- de « retenue » suivie par l’Inde vis- ment entretenue, selon eux, par contentés d’appeler l’Inde et le nistre de ne pas les avoir consul-
commencé par affirmer que ration menaçante tranche avec la à-vis de son frère ennemi. des images de carcasses brûlées Pakistan à la « désescalade ». « L’es- tés et lui demandent des comptes
l’aviation pakistanaise avait visé, position de « responsabilité et de Présentée, selon les commenta- d’avions de combat indiens et la calade de cette semaine témoigne sur le bilan des frappes qui
sans succès, des infrastructures retenue » défendue auparavant teurs, comme une victoire diplo- diffusion d’une vidéo montrant le de l’échec de l’Inde après avoir cru auraient détruit un « camp d’en-
militaires indiennes lors de leur par l’Inde, et renforce la thèse se- matique de M. Modi ou une main pilote capturé, les yeux bandés et pouvoir changer le rapport de traînement » du JeM. Au Pakistan,
incursion aérienne de mercredi. lon laquelle elle est désormais tendue par Imran Khan, l’annonce le visage légèrement tuméfié. force militaire, estime l’universi- c’est tout le contraire : la crise a
Une agression interprétée par prête à répondre militairement à de la libération du pilote indien a Ce risque d’escalade a égale- taire indien Happymon Jacob. Si renforcé le sentiment d’unité na-
l’Inde comme un « acte de chaque nouvelle attaque-suicide pris de court New Delhi. Les diplo- ment contraint la communauté la crise se dissipe, le Pakistan aura tionale et on n’entend plus de cri-
guerre », alors qu’elle s’attache de- sur son territoire attribuée à un mates indiens continuent de reje- internationale à adopter une po- réussi à dissuader l’Inde d’un tiques vis-à-vis de l’armée. p
puis le début du conflit à démon- groupe basé au Pakistan. ter la responsabilité des tensions sition plus distanciée vis-à-vis de changement du statu quo. » julien bouissou

Le président afghan tenu à l’écart des négociations sur son pays


Américains, talibans afghans et Pakistanais n’ont pas invité Ashraf Ghani à assister aux discussions de Doha sur l’avenir de l’Afghanistan

A près six mois d’observa-


tion, le dialogue de paix
engagé entre les Améri-
cains et les talibans afghans a pris
forme. La cinquième rencontre,
[mutuelle] et éventuellement la
paix. » Mais le principal écueil sur
le chemin de la paix paraît résider
davantage à Kaboul qu’à Doha, où
un relatif consensus semble s’être
groupe terroriste. Le mouvement
insurgé a, de plus, renforcé depuis
janvier le poids politique de sa dé-
légation à Doha en lui adjoignant
le mollah Abdul Ghani Baradar.
mité. Pour leur part, les Pakista-
nais, exclus dans un premier
temps du face-à-face amorcé mi-
2018 entre talibans et Améri-
cains, paraissent heureux d’avoir
des négociations. Alors que l’émis-
saire lui disait que les discussions
pourraient aboutir sous cinq ou
six mois, Ghani a répondu que
cela durerait sans doute cinq à six
nus de tout le pays. Jeudi, M. Ghani
a rappelé sa position selon la-
quelle seul un processus de paix
dirigé par Kaboul peut apporter
une stabilité durable.
commencée lundi 25 février à créé. « Les Etats-Unis n’ont qu’un Libéré par le Pakistan mi-octo- réussi à rester un acteur de l’ave- ans. « Ils ont mis Ghani à l’écart, Si Washington tente de sauver
Doha, au Qatar, entre l’émissaire objectif : partir, explique Gilles bre 2018, après huit ans de déten- nir afghan, notamment en libé- confirme Gilles Dorronsoro, et il les apparences, les relations ris-
américain Zalmay Khalilzad et la Dorronsoro, professeur à l’univer- tion, le mollah Baradar est le co- rant le mollah Baradar. n’a aucun poids politique. » quent néanmoins de se tendre
délégation du mouvement in- sité Paris-I et spécialiste de l’Afgha- fondateur du mouvement taliban Ils n’ont par ailleurs jamais caché De plus, si les talibans refusent avec le président afghan dans les
surgé afghan, qui doit durer jus- nistan. En ce sens, ils ne négocient avec le mollah Omar. qu’ils craignaient qu’un retrait toujours de parler au gouverne- semaines qui viennent si aucune
qu’à dimanche, a figé les rapports pas la future paix dans ce pays, ils brutal et désordonné des troupes ment de Kaboul, ils ont, en revan- avancée notable n’est actée.
de force. Les talibans, les Améri- veulent avant tout organiser leur « Arriver à un cessez-le-feu » américaines ne crée davantage de che, discuté début 2019 à Moscou « L’idée, dit-on du côté américain à
cains et les Pakistanais, acteurs- retrait. » Le général Scott Miller, En contact avec l’insurrection sur troubles qu’il n’apporte de paix. avec des membres de l’opposition Kaboul, est au moins d’arriver en
clés de l’avenir de l’Afghanistan, commandant en chef des forces le sol afghan et figure de la « Les Pakistanais sont sérieuse- afghane, laissant entrevoir ce que juillet avec un cessez-le-feu, après
sont en butte avec son président, militaires américaines et de Choura (« Conseil ») de Quetta, où ment engagés dans le processus, de pourrait être un processus inte- pourra débuter un processus inte-
Ashraf Ghani, tenu à l’écart des l’OTAN en Afghanistan, assiste siège la direction du mouvement, même que les talibans, ce qui n’est rafghan sans M. Ghani dont le rafghan. » Selon une source diplo-
discussions et soucieux de sauver d’ailleurs aux pourparlers. il avait été arrêté en 2010 à Kara- pas le cas de Kaboul », a confié au mandat prend fin le 22 mai. En ré- matique française chargée de la
son pouvoir. Les talibans ont répondu favo- chi pour avoir discuté avec des in- Monde un diplomate américain. ponse, ce dernier multiplie les ini- région, « l’Afghanistan est en passe
Qualifiant les négociations en rablement à cette dynamique. termédiaires envoyés par Kaboul Fin janvier, les observateurs tiatives de dialogue de paix dans de redevenir un enjeu d’influence
cours de « productives », M. Khalil- Lors d’une précédente rencontre, sans l’accord des Pakistanais. Ses étrangers avaient constaté une son pays, notamment en convo- régionale et pour chacun, il faut
zad a indiqué jeudi : « Nous conti- fin janvier, une « ébauche d’ac- relations s’étaient distendues certaine crispation entre le prési- quant, du 17 au 20 mars, la Loya que cela reste un conflit de basse
nuons à faire des pas lents et cons- cord » avait acté leur engagement avec le mollah Omar sans qu’il dent Ghani et l’envoyé spécial Jirga, un rassemblement de 2 000 intensité ». p
tants vers une compréhension à protéger le territoire de tout perde pour autant de sa légiti- Khalilzad, venu rendre compte notables tribaux et religieux ve- jacques follorou

 

         
    
              

 
    

c »Žªáª a
ŽÓ‘×᪻Žn QÓ@ ªü‘áĂ


   

    
                    

    


gw ȇŤ‡Ō ǡǁ
0123
SAMEDI 2 MARS 2019 planète | 7

Le contournement d’Arles, un projet très controversé


Destiné à désengorger la ville des poids lourds, le tracé menacerait 900 hectares de terres agricoles et humides

arles (bouches-du-rhône) - enfer. Le plus petit accident, le projet qui menace, selon elles, de bovins – dont les taureaux de Ca- aménagement servirait unique-
envoyé spécial moindre ralentissement comme 900 hectares de terres agricoles et
« Il faut favoriser margue –, et la culture du foin de la ment les intérêts du port. La dépu-
ce fut le cas avec les récentes humides, et sept sites Natura 2000. le report modal Crau, premier aliment pour ani- tée (LRM) de la circonscription,

S
ur le pont qui enjambe le actions des « gilets jaunes », et la Le projet est ancien. Il y a vingt- maux qui a obtenu une AOC et s’ex- Monica Michel, n’est-elle pas l’an-
Rhône et permet à la route congestion est totale. Ce constat, cinq ans déjà, dix scénarios
sur le ferroviaire porte dans le monde entier. » Et de cienne directrice commerciale du
nationale 113 de traverser tous le partagent, et l’idée d’épar- avaient été étudiés. En 2005, le et le fluvial » citer des espèces protégées en dan- grand port maritime de Marseille
la ville d’Arles (Bouches- gner le centre d’Arles de ce défilé tracé Sud Vigueirat – du nom des ger, tels le rollier, petit oiseau de (GPMM), pointent-ils.
JEAN-LUC MOYA
du-Rhône), on peut compter une ininterrompu de poids lourds ne marais au sud d’Arles – est retenu couleur bleu et tabac, l’outarde ca- « Je n’ai pas d’a priori sur le tracé,
association Agir pour la Crau
vingtaine de poids lourds en à rencontre guère d’hostilité. par le gouvernement. Ce scénario nepetière, la diane (un papillon), pas la compétence pour affirmer
peine une minute. Soit 15 000 à Mais le projet de contournement repose sur la construction de des orchidées… La nappe phréati- qu’il faut ce scénario-là. Mais j’ai été
20 000 dans une journée pour un autoroutier par le sud de la ville se 13 km d’autoroute nouvelle, deux que de la plaine de la Crau, dernière élue sur l’urgence d’un contourne-
total de 75 000 à 80 000 véhicules heurte à la vive opposition d’asso- voies dans chaque sens, et le réa- jet actuel ne fait pas entièrement steppe aride d’Europe, serait aussi ment pour Arles, pour que les habi-
qui traversent quotidiennement ciations de défense de l’environne- ménagement de la RN 113 aux nor- l’unanimité au plan local ». Il re- menacée par le futur bétonnage. tants ne souffrent plus de la pollu-
la commune la plus étendue de ment comme Agir pour la Crau, mes autoroutières sur 13 km. L’en- commande « la poursuite de la Le directeur du parc naturel ré- tion ou du risque d’accident, rétor-
France – 75 900 hectares –, connue Nature et Citoyenneté Crau Ca- semble relierait le péage d’Eyminy, concertation et des études » et ren- gional de Camargue, Régis Vianet, que Monica Michel. Avec le nouvel
pour son patrimoine romain, ses margue Alpilles (Nacicca), l’Arles au nord-ouest d’Arles, à celui de voie l’éventuel début des travaux à ne se montre, lui, pas hostile au axe, les poids lourds ne seront plus
représentations par Vincent Van Camargue Environnement & Na- Saint-Martin-de-Crau, au sud. 2038. Mais le projet de loi « d’orien- projet. « Le tracé [traverse] le nord autorisés dans le centre-ville, sauf
Gogh ou encore ses Rencontres in- ture (ACEN). Vendredi 1er mars, tation des mobilités » en débat du parc et ne vient pas nous pertur- desserte locale. Quant à vouloir ces-
ternationales de la photographie. elles accueillent les députés euro- Renchérissement des coûts actuellement au Parlement a rou- ber, mais il faut que l’autoroute soit ser le développement économique
Autant dire que pour les 4 000 à péens d’Europe Ecologie-Les Verts, Le dossier est ensuite mis en som- vert le dossier, estimant que « le transparente, ne constitue pas une du port, stopper les plates-formes
5 000 Arlésiens riverains de la Michèle Rivasi et José Bové, venus meil durant quelques années, no- projet de contournement sud barrière qui rendrait inaccessible le logistiques parce que cela condui-
RN 113 à quatre voies, la vie est un soutenir leur combat contre ce tamment à cause de problèmes d’Arles avancera vers sa réalisa- parc et les échanges avec la com- rait à plus de transports, cela m’in-
hydrauliques liés aux risques tion ». Après une phase d’investi- munauté urbaine d’Arles », dit-il. terpelle. Le bien-être de la popula-
d’inondation. « Il fallait concevoir gations complémentaires, une en- tion, c’est aussi de pouvoir trouver
un projet qui soit neutre en cas de quête d’utilité publique devrait Intérêts du port de Marseille un emploi à proximité de chez eux. »
crues millénales du Rhône, c’est-à- être ouverte en 2020. « La déclara- Les opposants dénoncent aussi Le directeur de l’aménagement
dire que l’eau puisse s’écouler sous tion d’utilité publique ne devrait une « fuite en avant » sur le trans- du GPMM, Renaud Paubelle, est
l’ouvrage, et que celui-ci n’implique pas intervenir avant 2022, car nous port routier. De nombreuses pla- lui aussi favorable au dossier, tout
Péage Fourques Arles pas de nouvelles digues. Sur le tracé savons qu’il y aura de nombreux re- tes-formes logistiques destinées à en assurant développer le report
d’Eyminy prévu, il a fallu rajouter 2 000 mè- cours », précise Eric Legrigeois, qui accueillir toujours plus de poids modal sur le ferroviaire et le flu-
Pont- tres de viaduc », indique Eric Legri- n’envisage pas un démarrage des lourds en provenance du port vial. « Il faut réduire les nuisances
de-Crau geois, directeur adjoint de la direc- travaux avant 2027. autonome de Marseille Fos-sur- sur cet axe routier, le fluidifier pour
Raphèle-
lès-Arles tion régionale de l’environne- En effet, les opposants ne désar- Mer s’implantent dans la région améliorer les dessertes du premier
RN 11 Saint-Martin-
3 de-Crau ment, de l’aménagement et du lo- ment pas et revendiquent plu- de Saint-Martin-de-Crau. « Il faut port de France, dont la croissance
gement de Provence-Alpes-Côte sieurs milliers de signatures con- diminuer le nombre de camions, fa- est importante avec une progres-
Le

hô d’Azur. Le renchérissement du tre ce contournement autoroutier. voriser le report modal sur le ferro- sion de près de 30 % en volume de
R

ne
coût de l’opération serait de l’or- « On ne nie pas les nuisances, la pol- viaire et le fluvial, avec le Rhône, conteneurs en cinq ans, explique-
dre de 150 millions d’euros, ve- lution, le bruit, les risques d’acci- que les camions transitent par les t-il. De 1,4 million d’EVP [équivalent
Parc Péage
régional nant s’ajouter aux 580 millions dents avec notamment des pro- autoroutes existantes A7 et A9, et vingt pieds] en 2018, le trafic de-
de Saint-Martin-
de Camargue de-Crau du coût initial. duits dangereux, mais cette solu- geler tout nouveau développement vrait atteindre 2 à 2,5 millions à
En janvier 2018, le rapport de tion ne résout rien et représente une de la logistique. Il faut changer de l’horizon 2025. » De quoi faire fré-
l’ancien député socialiste Philippe catastrophe, avance Cyril Girard, modèle de développement », plaide mir encore plus les opposants au
Nouveau tracé Réaménagement
de la RN 113 Duron sur « les mobilités du quoti- de Nacicca. On condamne des ter- Jean-Luc Moya, d’Agir pour la Crau. projet autoroutier d’Arles. p
1 km
dien » « observe que le tracé du pro- res agricoles, des élevages d’ovins, Pour les adversaires du projet, cet rémi barroux

Climat : l’alimentation génère


un tiers des émissions mondiales
Un rapport quantifie l’impact des étapes de la chaîne alimentaire 

U ne pizza faite maison,


achetée surgelée ou con-
sommée au restaurant
n’aura pas le même impact car-
que notamment par la difficulté à
chiffrer l’effet du changement
d’affectation des sols, c’est-à-dire
la déforestation entraînée par la
qu’il ne fournit que 16 % des calo-
ries consommées dans le
monde. Pour Mme Rogissart, « ré-
duire sa consommation de pro-
     




bone. Pour la première, il faudra production alimentaire. duits animaux, et surtout de
tenir compte de l’empreinte car- « Il n’y a pas de consensus sur la viande de ruminants, est de loin le
bone de chaque ingrédient et de part de la consommation alimen- levier le plus efficace, tout en
leur mode de préparation et de taire dans l’ensemble des émis- étant compatible avec des enjeux
cuisson. Pour la deuxième seront sions en raison de cette incerti- de santé publique ». Une vaste
intégrés le procédé de fabrication tude, mais l’ordre de grandeur étude publiée en janvier par la re-
en usine, le transport et la conser- auquel nous avons abouti – un vue médicale The Lancet et la
vation. Pour la dernière devra en- tiers des émissions anthropiques fondation EAT préconise ainsi de
trer en considération l’énergie globales dues à l’alimentation – est ne pas consommer plus de 100 g
consommée par l’établissement. fiable », détaille Lucile Rogissart, de viande rouge, l’équivalent
Au final, le fait-maison, com- chargée de recherche pour l’I4CE d’un steak, par semaine.
posé à partir d’aliments bruts, et coauteure de l’étude. La lutte contre le gaspillage ali-
remportera le match de l’em- A l’échelle de la France, le Centre mentaire constitue l’autre axe à
preinte carbone, peut-on déduire international de recherche sur privilégier. « Diviser le gaspillage
de la lecture d’un rapport du l’environnement et le développe- par deux permettrait de réduire les
think tank français Institute for ment a conclu dans une enquête émissions d’environ 5 % », insiste
Climate Economics (I4CE). Ce- parue en janvier que l’alimenta- l’étude de l’I4CE, qui appelle égale-
lui-ci a compilé les études exis- tion pèse pour 24 % de l’em- ment à réduire la consommation

/253
tantes pour quantifier l’impact au preinte carbone des ménages de produits très transformés, su-
niveau mondial de la demande français, mais cette donnée ne te- remballés ou importés par avion

 DE5/>
alimentaire globale sur les émis- nait pas compte du paramètre de et à respecter la saisonnalité. Un
sions de gaz à effet de serre et l’affectation des sols. fruit poussant en serre chauffée
identifier les leviers qui permet-
traient de les réduire. Lutte contre le gaspillage
génère « 6 à 9 fois plus d’émissions
qu’un même fruit produit en sai-    
S’il est relativement aisé d’éva- Vu sa part dans les rejets mon- son », notent les auteurs.
luer combien de gaz à effet de diaux, l’alimentation a donc un En revanche, l’achat en circuit
serre génère une surface agri- rôle central à jouer pour attein- court ou en agriculture biologi-
cole, il est beaucoup plus compli- dre l’objectif fixé par l’accord de que se révèle moins significatif          
 "!  
qué de calculer l’empreinte de Paris destiné à contenir le ré- en termes de bilan carbone.
toute la chaîne alimentaire, com- chauffement climatique sous le « L’agriculture biologique est plus
prenant la conversion des terres, seuil des 2 °C. L’étude de l’I4CE émettrice, en moyenne et à
la transformation des produits, évalue le poids des différentes l’heure actuelle, que le secteur
leur stockage ou le traitement étapes de la production alimen- conventionnel du fait de rende-
des déchets, comme s’efforcent taire. « Les deux tiers des émis- ments inférieurs, indique Lucile
de le faire les auteurs du rapport, sions de gaz à effet de serre liées à Rogissart. Mais le bio apporte
publié le 25 février. la consommation de nourriture d’autres bénéfices, notamment  




   
  

Le premier constat est que les


données manquent. En cherchant
sont rejetées avant la sortie du
produit de la ferme, précise Lucile
environnementaux. »
Pour réduire l’empreinte car-

 



  

 
à mettre en cohérence plusieurs Rogissart. La transformation et le bone de son assiette, le consom-   


 


    
études internationales parues ces transport comptent pour 20 % et mateur se trouve ainsi placé face à
dernières années, les experts la phase finale, du magasin à l’as- ses choix. Mais l’analyse de l’I4CE        
 
 
  
 ! 



d’I4CE estiment que la demande siette, pour 13 %. » alerte surtout sur la nécessaire     
 
 

  



 


alimentaire mondiale génère de Selon les données rassemblées mise en cohérence des politiques     
 
22 % à 37 % des rejets de gaz à effet par le think tank, le secteur de publiques agricoles, sanitaires et      
!

 !

 

de serre, tous secteurs confondus. l’élevage génère à lui seul 63 % environnementales. p
Une fourchette large, qui s’expli- des rejets de l’alimentation alors mathilde gérard
8|
FRANCE
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Retraites : les régimes spéciaux remodelés ?


Dans un document, le Haut-Commissariat à la réforme des retraites se penche sur ces dispositifs d’exception

J
ean-Paul Delevoye s’apprête
à soulever une bonbonne
de nitroglycérine. Dans la Les âges moyens de départ diffèrent selon les catégories actives
concertation qu’il a ouverte,
depuis un peu plus d’un an, Dans la fonction publique Pour les autres régimes spéciaux
avec les partenaires sociaux, le
haut-commissaire à la réforme RÉPARTITION DES 765 000 FONCTIONNAIRES ÂGES DE DÉPART EN RETRAITE Age d’ouverture des droits*
des retraites aborde, à partir du CLASSÉS CATÉGORIE ACTIVE
lundi 4 mars, un sujet de nature à
(Métiers exposés à des risques atypiques SNCF RATP IEG
braquer des bataillons de salariés 60 60 60
ou des « fatigues exceptionnelles ») Autres agents
et d’agents publics : le devenir des (Industries électriques et gazières)
régimes spéciaux – qui permet-
tent à certains actifs de demander Fonction publique 58 57,8 58 58
territoriale (Travail en atelier)
le versement de leur pension plus 57 ans 57 ans 57 ans
tôt que les autres.
56 56 56
De telles singularités peuvent-
elles perdurer dans le « système
universel » qui doit être mis en 18 % 54 Agents de conduite 54 54
place ? M. Delevoye semble ne pas 53,3
y être opposé, mais à certaines
conditions et moyennant des 23 % 59 % Fonction
publique 52 52 ans 52 52 ans
(Roulants,
52
Etat travail souterrain)
aménagements. C’est, du moins, hospitalière
ce qui ressort d’un document
transmis aux syndicats et au pa- 50 50 50
tronat, que Le Monde a consulté : 2009 2017 2009 2017 2009 2015
le projet de transformation porté
par l’exécutif « permet de mainte-
nir des dispositifs particuliers, ÂGES MOYENS DE DÉPART DES CATÉGORIES ACTIVES
60,3 60,5
dès lors que ces dérogations repo- Age d’ouverture des droits* 59,7
sent sur des spécificités objectives 58,7 58,7
qui justifient un droit au départ 58,3 58,3
anticipé », est-il indiqué dans cette 56,7 56,8
note. Reste à définir les catégories 56,5 57 ans
de travailleurs qui pourraient être
concernées et celles, éventuelle-
ment, qui ne le seraient plus.

« Rétablir la justice du système » 52 ans


A l’heure actuelle, toute personne
qui souhaite prendre sa retraite
ne peut le faire qu’à partir de
62 ans. Cette règle est cependant Surveillants Police Contrôleurs Sapeurs- Aides- Personnel Agents services Douanes Police Agents d’exploitation
assortie de plusieurs exceptions. pénitentiaire nationale aériens pompiers soignants paramédical hospitaliers municipale des travaux publics
Parmi elles, il y a les fonctionnai- (cat. B) de l’Etat
res relevant de la catégorie dite *Les âges peuvent varier selon les générations INFOGRAPHIE : LE MONDE SOURCES : HAUT-COMMISSARIAT À LA RÉFORME DES RETRAITES, SERVICE DES RETRAITES DE L'ÉTAT, CONSEIL D’ORIENTATION DES RETRAITES
« active », qui regroupe toute une
série de métiers exposés à des ris-
ques atypiques ou occasionnant
des « fatigues exceptionnelles » M. Macron est de rendre le compréhensibles par tout le A ce stade, les premières réac- si ces règles particulières sont re-
(policiers, aides-soignants, pom- système plus juste. Les régimes monde. » Fin 2017, dans un entre- tions des partenaires sociaux se
Plusieurs réformes mises en cause, la crise des voca-
piers…). Le législateur a estimé spéciaux sont-ils compatibles tien aux quotidiens régionaux du révèlent très disparates. Alors que ont concouru tions observée ici et là dans le pu-
que la dangerosité ou la pénibilité avec une telle approche ? groupe EBRA, il avait aussi assuré la perspective de maintenir des blic risque de s’accentuer.
de ces activités devaient être com- A plusieurs reprises, le prési- vouloir « respecter le caractère dérogations semble de nature à
à rapprocher Le patronat, de son côté, tique
pensées par la possibilité de ces- dent de la République a laissé en- identitaire de certains régimes de rassurer les syndicats, Régis ces dispositifs vers un peu à l’idée que soient préser-
ser sa carrière dès 57 ans (voire tendre que non. Le 15 avril 2018, il retraite », en faisant allusion à Mezzasalma (CGT) affiche le plus vées des filières de retraités
52 ans dans certains cas). Quelque expliquait ainsi que la réforme ceux de la SNCF et des industries grand scepticisme : le gouverne-
le régime général. précoces. « Les Français ne com-
765 000 agents, actuellement en était conduite dans un souci électriques et gazières. ment, s’indigne-t-il, est en train de Mais des écarts prendraient pas que le système ne
service, bénéficient de ce régime : d’équité et de transparence. Dans « remettre en cause le statut des soit universel que pour certains »,
près de 60 % d’entre eux tra- ce cadre, avait-il ajouté, « tous les Questions ouvertes fonctionnaires, ce qui va réduire les
demeurent met en garde Eric Chevée, de la
vaillent dans un établissement régimes spéciaux auront vocation Le document remis au patronat et possibilités de départs anticipés ». Confédération des petites et
hospitalier. à converger, à dix ans ». Deux aux syndicats par le haut-com- « Quel sera le niveau de pension moyennes entreprises. Gare « au
En dehors de la fonction publi- mois après, il enfonçait le clou : missaire se garde bien d’avancer pour une personne qui part tôt à la M. Delevoye a répété que la ré- marché de dupes », dit-il : il est
que, des dérogations existent « Que nous fassions progressive- des schémas préétablis. Il pose retraite ? Comment financera-t-on forme se fera à enveloppe budgé- hors de question que d’éventuel-
chez d’autres employeurs, sur les- ment converger l’ensemble des plusieurs questions, volontaire- ces dispositifs ? », s’interroge-t-il. taire constante. les dérogations soient financées
quels plane, bien souvent, l’om- régimes existants qui s’étaient ment laissées ouvertes : « Peut-on Un avis partagé par Philippe Pi- A l’inverse, la CFDT serait favora- par les « réserves » financières ac-
bre tutélaire de l’Etat : RATP, SNCF, construits dans des différences maintenir des spécificités liées aux het (FO). Il faut « un alignement ble à l’introduction dans le public cumulées dans certaines caisses
Opéra de Paris, Banque de France, aujourd’hui devenues inexplica- statuts professionnels pour des vers le haut », poursuit-il, si l’on des critères de pénibilité appli- de retraite – celle des indépen-
industries électriques et gaziè- bles, c’est la clé pour rétablir (…) la métiers équivalents entre le sec- harmonise les règles applicables qués au secteur privé. Mais atten- dants, notamment. « Le but n’est
res… Depuis une quinzaine d’an- justice du système. » teur public et le secteur privé ? » au public et au privé, pour des tion, prévient Frédéric Sève, le pas de recopier les régimes
nées, plusieurs réformes ont été Mais M. Delevoye, lui, a mani- « Quels critères spécifiques à la professions similaires présentant représentant de la centrale cédé- spéciaux tels qu’ils existent à
adoptées, qui concourent à rap- festé un point de vue moins fonction publique ou aux régimes un caractère dangereux ou tiste : « Cela suppose un instru- l’heure actuelle, sinon, ça ne sert à
procher ces différents dispositifs abrupt. « Il est hors de question de spéciaux seraient de nature (…) à pénible. En d’autres termes, « les ment plus efficace que ce qui existe rien de faire la réforme », renchérit
vers le régime général. Mais des dire qu’on supprime les régimes justifier des départs anticipés ? » conditions du public » doivent être aujourd’hui pour les entreprises. » Alain Griset, le président de l’U2P
écarts significatifs demeurent, spéciaux, a-t-il affirmé mercredi Mais toutes ces formules suggè- élargies au privé. Une perspec- Il rappelle que la catégorie active (artisanat, commerce, profes-
s’agissant de l’âge requis pour 27 février devant des journalistes. rent que le futur système univer- tive difficilement envisageable, de la fonction publique cherche sions libérales). p
pouvoir liquider la pension. Or, Il s’agit de les intégrer dans le sel accordera un traitement à part cependant, car elle impliquerait aussi à compenser la « faible at- raphaëlle besse desmoulières
l’un des objectifs centraux de régime avec des règles lisibles et pour certains actifs. des crédits supplémentaires. Or, tractivité » de certaines activités : et bertrand bissuel

Au fil des réformes, un rapprochement progressif vers le privé


Malgré l’échec du premier plan Juppé en 1995, les gouvernements successifs n’ont cessé de modifier les règles de départ à la retraite

D ès que les mots « ré-


forme des régimes spé-
ciaux » sont prononcés,
le souvenir des transports pu-
blics paralysés en 1995 resurgit,
de tels régimes. Rien n’y fit : che-
minots et salariés de la RATP se
lancèrent dans une grève de trois
semaines, en élargissant leurs
revendications à d’autres sujets
riés des régimes spéciaux (SNCF,
RATP…) ont été rapprochées de
celles en vigueur dans les entre-
prises. Ainsi, en 2003, l’équipe de
Jean-Pierre Raffarin a, notam-
mesure s’applique à tous à terme,
y compris aux agents des catégo-
ries actives et salariés des régi-
mes spéciaux. En 2014, l’ouvrage
est remis sur le métier par la mi-
plus tôt, ils choisissent de plus en
plus souvent de retarder le mo-
ment où ils cessent de travailler
pour éviter de se retrouver avec
des pensions trop faibles.
caisse nationale d’assurance
vieillesse reste cependant tou-
jours significatif : ces dernières
partent en moyenne à 62 ans et
cinq mois.
immanquablement. A l’épo- (la défense de la Sécurité so- ment, choisi d’aligner très pro- nistre des affaires sociales, Mari- A la RATP, les comportements
que, le premier ministre, Alain ciale, etc.), et le projet, à peine gressivement le nombre de tri- sol Touraine, en jouant sur l’aug- Les comportements évoluent évoluent aussi. Le pourcentage
Juppé, avait exprimé l’intention évoqué, fut enterré. mestres requis pour atteindre le mentation de la durée de cotisa- Ainsi, à la SNCF, les agents de con- de personnes de moins de 57 ans
d’« allonger la durée de cotisation taux plein dans le secteur public tion. Désormais, pour les généra- duite peuvent faire valoir leurs qui sont à la retraite a dimi-
requise » pour que les personnes Impacts non négligeables sur celui du privé. tions nées à partir de 1958, ce droits à 52 ans ; les autres person- nué entre 2008 et 2015, selon
affiliées à ces dispositifs puis- D’autres gouvernements, par la Cinq ans plus tard, des décrets paramètre augmentera d’un tri- nels à 57 ans. Mais ils le font plus une note de la caisse de re-
sent « bénéficier d’une retraite à suite, ont réussi à imposer des ont harmonisé, toujours de fa- mestre tous les trois ans à partir tardivement. En 2016, l’âge traite de l’entreprise publique,
taux plein ». changements, au nom de con- çon graduelle, les principaux de 2020 pour atteindre quarante- moyen de départ des premiers diffusée en 2016. « Ceci s’expli-
L’exécutif s’était cependant sidérations budgétaires et paramètres des régimes spé- trois ans en 2035. atteignait 53 ans et cinq mois que par des départs à la retraite
évertué à avancer avec prudence, d’équité. Les règles applicables ciaux avec ceux de la fonction Ces différentes réformes ont eu (soit trois ans de plus qu’en 2009) plus tardifs à la suite de l’augmen-
en mettant en place une com- aux fonctionnaires des catégo- publique. des impacts non négligeables. et 57 ans et demi pour les se- tation de la durée de cotisa-
mission de réflexion sur le sujet ries actives (ceux qui partent En 2010, le gouvernement de Même si les agents des catégories conds (deux ans et deux mois de tion lors de la réforme de 2008 »,
et en insistant sur le fait que son plus tôt car leur métier est dan- François Fillon recule de deux actives et les salariés des régimes plus, comparé à 2009). L’écart précise-t-elle. p
but n’était pas la « suppression » gereux ou pénible) et aux sala- ans l’âge de départ à la retraite. La spéciaux peuvent toujours partir avec les personnes affiliées à la r.b.d. et b.bi.
france | 9
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

« Un grand projet
social pour la suite
du quinquennat »
Le député LRM Hugues Renson appelle le chef
de l’Etat à opérer un virage écologique et social

produits de première nécessité, et


ENTRETIEN pour poursuivre le toilettage des

D
éputé La République niches fiscales. Il convient égale-
en marche (LRM) de ment d’accentuer la lutte contre la
Paris et vice-président fraude et l’évasion fiscale, et de
de l’Assemblée natio- mieux taxer les grandes multina-
nale, l’ancien chiraquien Hugues tionales.
Renson appelle l’exécutif à pren-
dre des mesures en faveur du Faut-il un nouvel effort
pouvoir d’achat et de l’écologie à en termes de pouvoir d’achat,
l’issue du grand débat national, après les 10 milliards d’euros
tout en associant davantage les décidés par Emmanuel Macron
corps intermédiaires. en décembre ?
Sur le pouvoir d’achat, le chef de
Quelles réponses l’exécutif l’Etat a déjà apporté une réponse
doit-il donner à l’issue forte, qui était indispensable. Hugues Renson,
du grand débat national, Comment faire davantage ? En dans son bureau,
dans l’espoir de clore la crise développant l’intéressement et la à l’Assemblée
des « gilets jaunes » ? participation des salariés, nationale,
Cette crise, profonde, aura mis comme c’est prévu dans la loi le 26 février. LUDOVIC
en lumière des colères sédimen- Pacte, ou en aidant les ménages à CARÈME POUR « LE MONDE »
tées au fil des années : ras-le-bol maîtriser leurs dépenses. Il existe
fiscal, accroissement des inégali- aujourd’hui des pratiques com-
tés, exaspération devant l’impuis- merciales semblables à des pièges
sance du politique. J’ai la convic- à retardement, comme les offres
tion que la France peut en sortir de lancement, qui engagent les
renforcée si de grandes décisions familles dans des spirales de dé- ment reversée en faveur de la Alors que le chômage baisse, les Serez-vous candidat aux muni-
sont prises pour transformer le penses incontrôlées. Parlons de la transition écologique. Repensons inégalités et le sentiment d’injus-
« Dans une cipales à Paris ?
pays. Le grand débat est une réus- vie quotidienne des Français plu- notre modèle, en faisant de l’éco- tice se creusent. Dessinons un démocratie Paris est ma ville depuis tou-
site. Mais il ne devra pas se limiter tôt que de tableaux Excel mis en logie non pas une contrainte mais grand projet social pour la suite jours. Je suis passionnément et
à un simple exercice de thérapie forme à Bercy ! une opportunité. du quinquennat, avec une nou-
sociale, il n’est viscéralement parisien. Il y a
collective. Il appelle une réponse velle méthode associant davan- ni bon ni sain de deux manières d’aborder ce scru-
politique et devra déboucher sur En matière d’environnement, Et en matière de démocratie ? tage les corps intermédiaires, au tin : soit de manière classique,
des réformes nouvelles. Il faut êtes-vous favorable à un retour La crise des « gilets jaunes » et le sens large : syndicats, élus locaux,
vouloir décider chaque parti élaborant sa straté-
donner un nouvel élan au pays. de la taxe carbone ? succès du grand débat montrent associations, médias… Dans une tout seul » gie et sélectionnant son candi-
Le dérèglement climatique n’est que les Français veulent davan- démocratie sociale, il n’est ni bon dat, avec le risque de l’entre-soi
Quelles mesures fiscales plus une menace, c’est une réalité. tage contribuer à la vie du pays. ni sain de vouloir décider tout étriqué dans des frontières parti-
préconisez-vous ? Face à ce défi majeur, il convient Entre la démocratie représenta- seul ou d’être dans un face-à-face traités, à travers l’augmentation sanes. Soit, ce que je préconise, en
Remettons à plat l’ensemble de de changer d’échelle. Nous devons tive et la démocratie directe, il y a avec les opinions. de la CSG et la désindexation des associant autour d’un projet des
notre architecture fiscale, en fai- amplifier notre effort et sortir des la démocratie participative, dont retraites, leur a fait également bonnes volontés et des compé-
sant la revue des 350 impôts et déclarations d’intention. Ne pas Ségolène Royal avait perçu la né- Jugez-vous que le président supporter un poids exagéré. tences d’où qu’elles viennent, dès
taxes existants, pour rendre notre agir, c’est être complice d’une ca- cessité dès 2007. La démocratie ne Macron a tourné le dos lors qu’elles convergent dans une
système plus simple, plus pro- tastrophe annoncée pour l’huma- peut se résumer aux périodes à certaines promesses Loi anticasseurs, quotas d’im- même direction, en regardant
gressif et moins inégalitaire. Cela nité. Il faut taxer la pollution, sans électorales. Je propose que l’on du candidat Macron ? migration, contreparties aux ensuite quel peut être celui ou
passe à mon sens par une fusion que cela pèse sur les plus fragiles institutionnalise la tenue de dé- Ni courtisan ni frondeur, je suis aides sociales… Ces marqueurs celle qui a vocation à rassembler
de la CSG et de l’impôt sur le re- ou les plus isolés, en mettant en bats, de manière régulière, en pré- pleinement attaché à la promesse traduisent-ils une droitisation une majorité pour agir.
venu, pour créer un prélèvement place un véritable accompagne- voyant l’organisation de délibéra- initiale du candidat Macron, celle de l’exécutif ? Paris ne se gagnera pas par un
plus progressif. Je suis également ment. L’intégralité des recettes tions citoyennes tous les deux de faire de la politique différem- Nous devons veiller en perma- parti politique. S’il s’agit de savoir
pour une TVA à taux réduit sur les créées doit, en outre, être entière- ans sur des sujets d’actualité. Par ment et de porter un projet pro- nence à l’équilibre fragile du « en qui peut travailler à un large ras-
ailleurs, plutôt que de mettre en gressiste. Depuis un an et demi, même temps » : il ne peut pas semblement progressiste pour
place un référendum d’initiative nous avons beaucoup agi dans les s’agir de godille, avec un coup à former une majorité, dont LRM
Macron s’invite à un débat de femmes citoyenne, nous pourrions abais- domaines de l’emploi, de l’éduca- droite puis à gauche. « En même serait un pivot, je pense avoir une
ser les seuils du référendum d’ini- tion, du social, à un rythme iné- temps », cela ne signifie pas « l’un légitimité. C’est le sens de la dé-
Le président de la République s’est invité, jeudi 28 février dans la tiative partagée et développer les galé. Soyons en fiers. Mais nous puis l’autre ». D’où la nécessité de marche exploratoire que j’ai lan-
soirée, à une réunion de quelque 400 femmes à Pessac, près de référendums locaux. devons reconnaître avec humilité théoriser le progressisme, dont se cée il y a quelques mois et qui
Bordeaux, dans le cadre du grand débat. Emmanuel Macron a que nous n’avons pas tout réussi. réclame LRM, en définissant une prend désormais une dimension
notamment proposé « des mécanismes de garantie » des paie- Appelez-vous à un tournant Les attentes restent fortes en ter- doctrine claire. Cela suppose de nouvelle, avec la mise en ligne
ments de pensions alimentaires non honorés pour pouvoir « re- social pour l’acte II du quin- mes de résultats. Et nous avons faire à la fois efficacité économi- d’une plate-forme « Et si… Paris ? ».
couvrer beaucoup plus rapidement cet argent auprès des mauvais quennat ? fait des erreurs : la baisse aveugle que et justice sociale, création de
payeurs ». Au cours de la réunion, le chef de l’Etat a eu un vif Je ne crois pas qu’il faille inflé- et mécanique des APL était une fa- richesses et répartition, défense Benjamin Griveaux n’est donc
échange avec une femme « “gilet jaune” depuis le 17 novembre chir mais plutôt enrichir la politi- cilité technocratique. L’augmen- de l’environnement et préserva- pas le candidat naturel ?
(2018) », qui lui a tendu un collier orné d’un gilet fluo miniature. que menée, et envisager un prin- tation de la taxe carbone sans dis- tion du pouvoir d’achat des plus Je n’ai pas compris, à ce stade,
« Je suis le président de toutes les Françaises et tous les Français, temps fécond dans le domaine positif d’accompagnement des modestes. J’assume de porter mes qu’il était candidat. p
et j’ai le droit de ne pas mettre un collier gilet jaune et de ne pas social. La question sociale est ab- classes moyennes était inappro- convictions, avec ma sensibilité propos recueillis par
mettre un gilet jaune », a répondu Emmanuel Macron. solument centrale dans le pays. priée. L’effort demandé aux re- humaniste, sociale et écologique. alexandre lemarié
10 | france 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Un colloque sur la Shoah perturbé Au Salon de l’agriculture,


Le Pen en campagne
par des nationalistes polonais contre Macron
L’Ecole des hautes études en sciences sociales vient d’adresser une lettre A trois mois des européennes, la présidente
du RN a délivré des « messages aux Français »
à l’ambassade de Pologne pour déplorer des incidents les 21 et 22 février

D
e mémoire, le pré-
sident de l’Ecole des
hautes études en
sciences sociales
Dès la préparation de l’événe-
ment, qui visait à donner la parole
à des chercheurs ayant publié
d’importants apports académi-
Un signalement
au procureur
vite. Une autre source de diffi-
culté inédite a ponctué le débat :
les militants nationalistes polo-
nais ont essayé de filmer le collo-
L e premier qui titre “la vache
du Nord”, je le tue. » Marine
Le Pen a rejoint Imminence
dans son box star, installé dans le
hall d’honneur du Salon de l’agri-
La patronne de l’extrême droite
française n’oublie d’ailleurs pas de
défier son principal adversaire : le
chef de l’Etat. Alors que les der-
niers sondages placent la liste du
(EHESS), Christophe Prochasson, ques à l’historiographie de la
de la République que. « Cela n’a pas manqué, il y a culture. La bleue du Nord, égérie RN au coude-à-coude avec celle de
n’a jamais vu un colloque scienti- Shoah en Pologne – comme Jan a été effectué eu une avalanche de vidéos sur de l’édition 2019, reste impertur- La République en marche, Marine
fique aussi violemment perturbé. Grabowski, qui vient de diriger un YouTube, tronquant et déformant bable sous les crépitements des Le Pen joue le face-à-face en multi-
Intimidations en amont, pertur- livre collectif sur la Shoah dans les
par l’EHESS et les propos des chercheurs, avec un flashs. Plus de 700 kg, une robe pliant les attaques. « Macron va-t-il
bations des interventions des campagnes polonaises – la ten- l’école se prépare grand nombre de commentaires mouchetée gris-bleu et un flegme “alstomiser” l’agriculture française,
chercheurs, propos antisémites… sion est montée. Insultes par télé- antisémites, sur le thème “les juifs salué par Marine Le Pen elle- c’est-à-dire la livrer aux préda-
Le colloque international sur la phone, e-mails pour s’opposer à
à porter plainte veulent envahir la Pologne” », rap- même : « Elle est comme moi, elle teurs ? », fulmine-t-elle avant d’ac-
« nouvelle école polonaise d’his- un « meeting anti-polonais », contre X porte la chercheuse. est sereine. Vous n’arriverez pas à cuser le président français de met-
toire de la Shoah », qui s’est tenu lettre de protestation contre ce l’agacer. » La présidente du Ras- tre en place un « plan social mas-
les 21 et 22 février à l’EHESS, à Paris, colloque d’un groupe nationaliste « Clarification officielle » semblement national déambule sif » dans la filière agricole.
en partenariat avec le CNRS, l’uni- et « patriote » polonais proche du des à l’EHESS et coorganisatrice Mais l’affaire dépasse désormais dans sa zone de confort, jeudi « Dehors, vous êtes la honte de la
versité de Strasbourg et la Fonda- magazine d’extrême droite Ga- de l’événement. le cadre scientifique. Dans une 28 février. La ruralité, les France ! », ose discrètement un re-
tion pour la mémoire de la Shoah, zeta Polska… « Il n’était pas ques- Les incidents ont été perma- lettre remise à l’ambassade de « oubliés », « c’est chez moi », disait- traité parisien venu caresser quel-
a été perturbé par une trentaine tion de céder à ces pressions inad- nents, durant les deux jours du Pologne, jeudi 28 février, l’EHESS elle au même endroit, en 2018. ques animaux avec ses petits-en-
de personnes, identifiées comme missibles. Ce colloque a accueilli colloque. Dans l’amphithéâtre demande une « clarification offi- D’autant plus depuis que les « gi- fants. Sa voisine l’a entendue dans
des nationalistes polonais. des savants et des scientifiques in- François-Furet, qui a fait salle cielle » de sa part. Contactée par Le lets jaunes » sont passés par là. l’allée et fonce lui dire le fond de sa
« On peut dire que c’est une petite contestables, internationalement comble avec près 250 personnes, Monde, celle-ci n’a pas souhaité Dans les travées, d’incessants pensée. Elle a voté Le Pen et s’il
victoire de l’avoir tenu de bout en reconnus », souligne Christophe un groupe d’une trentaine de mi- réagir. « Je ne peux évidemment selfies accompagnent sa flânerie. n’est « pas content », il n’a qu’à aller
bout, dans cette atmosphère épou- Prochasson. litants nationalistes polonais croire que vous n’ayez à cœur de le- Marine Le Pen profite de ce ren- regarder les vaches d’à côté. « Non
vantable », soutient Christophe n’ont cessé de faire du chahut, ver immédiatement tout doute sur dez-vous obligé pour délivrer mais j’ai pas dit ça, c’est pas moi… »,
Prochasson, qui s’élève contre Invectives antisémites d’invectiver les intervenants, ou un possible soutien de votre am- quelques « messages aux Fran- répond le retraité déconfit, un pe-
cette « atteinte grave aux libertés « La question de la participation, encore de demander le micro bassade aux comportements hon- çais », et faire résonner son couplet tit agrippé à chaque main.
académiques ». Un signalement directe ou indirecte, des Polonais pour dénoncer le colloque. Plu- teux constatés à l’occasion de ce anti-immigrés, ici décliné en « l’ar- « C’est à nous que va revenir le rôle
au procureur de la République de non juifs à la Shoah est un sujet sieurs ont été reconnus par des colloque », écrit le président de gent des Français doit aller plutôt de sauver les agriculteurs fran-
Paris a été effectué par l’EHESS très sensible en Pologne, depuis les universitaires comme apparte- l’établissement français. aux paysans qu’aux migrants ». En- çais », assure Mme Le Pen, rasséré-
pour les propos antisémites te- travaux de Jan Gross, professeur à nant au club de Gazeta Polska, ou Et de rappeler la tradition de re- tre une vache et deux micros ten- née par un accueil plus qu’hospita-
nus dans l’enceinte universitaire, l’université américaine de encore un prêtre appartenant à lations avec les chercheurs polo- dus, elle attaque tous azimuts « les lier. « Ah ça c’est sûr que l’attention
et l’école se prépare à porter Princeton et historien, en 2001, l’église polonaise de Paris, connue nais, qui s’est notamment illus- accords de libre-échange passés est plus sur elle que sur nous », sou-
plainte contre X, également pour honni par l’extrême droite et la pour ses positions nationalistes. trée, en 1986, par la lecture de dans l’opacité », les « agriculteurs pire un éleveur laitier. Un chapeau
les menaces et les courriels dou- droite polonaise, actuellement au Les échanges ont parfois été dif- l’historien Jacques Le Goff d’un français sacrifiés pour les voitures de paille clamant qu’il voit « la vie
teux que continuent de recevoir pouvoir », décrit l’historienne Ju- ficiles. Lorsqu’une femme du pu- texte de son collègue Bronislaw allemandes », « l’idéologie morti- en Vosges » vissé sur le crâne, Fran-
certains enseignants. dith Lyon-Caen, directrice d’étu- blic a pris la parole pour « affirmer Geremek, « retenu » alors en Polo- fère » de l’Union européenne… çois Grandvallet n’a rien contre la
qu’il existe une prescription talmu- gne par les autorités communis- venue de la délégation d’extrême
dique enjoignant à ne pas venir en tes. « C’était bien de liberté acadé- Une sortie de campagne droite au Salon. Mais « faut faire
La ministre écrit au gouvernement polonais aide aux chrétiens en danger », la mique, indissociable de la liberté « Ben qu’est-ce qu’elle fait là ? Ça gaffe », prévient-il : « Elle modère
chercheuse Judith Lyon-Caen a même de penser, qu’il s’agissait rapporte des voix ça ? », s’étonne son langage aujourd’hui, mais elle
La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, tenté de l’interrompre pour ne pas alors, poursuit-il. C’est cette un visiteur en brandissant son té- était quand même pour le Frexit la
a condamné les perturbations d’un groupe de nationalistes polo- donner écho à ces propos « men- même liberté académique qui léphone au-dessus de la nuée pour Le Pen ! » Une position qui ne ras-
nais survenues lors du colloque de l’EHESS, les 21 et 22 février. « Ni songers, obscurantistes, d’un anti- vient d’être attaquée d’une façon tenter d’apercevoir qui se cache surait guère l’éleveur laitier. « Les
les pressions ni les menaces ne peuvent porter atteinte à la liberté sémitisme du fond des âges ». inacceptable. » sous les caméras. A à moins de aides de la PAC, c’est pas insigni-
académique », a-t-elle réagi sur Twitter. Un courrier, que Le Monde Le chahut s’est poursuivi, le soir, Avec cependant peu d’espoir, trois mois du scrutin européen, il fiant pour nous. L’Europe, faut y
a pu consulter, doit être envoyé au vice-premier ministre polonais au Collège de France, lors de l’in- étant donné la prise de parole, à la s’agit bien d’une sortie de campa- rester ! » Son ami Bernard ac-
vendredi 1er mars. « Compte tenu de ces incidents inacceptables et tervention de Jan Gross, puis le fin de ce colloque, du représen- gne pour Marine Le Pen, entourée quiesce. L’Europe, « pas besoin
du grand émoi qu’ils suscitent dans la communauté universitaire lendemain, avec des invectives tant de l’institution pour la mé- de sa fidèle tête de liste de 23 ans, d’être un grand économiste pour
française, une expression claire de votre part visant à distancier le antisémites, lâchées sur le trot- moire polonaise – un organisme Jordan Bardella, de sa caution comprendre » que c’est « tout bé-
gouvernement polonais de ces perturbations hautement regretta- toir à ce chercheur qualifié en po- d’Etat – qui a dénoncé la tenue de écolo à la ligne très identitaire, nef » : « Depuis qu’il y a l’Union
bles me semblerait de nature à faire revenir l’apaisement parmi les lonais « d’ulcère juif », témoigne ce colloque, sans un mot contre Hervé Juvin, et de sa prise de européenne, y a plus de guerre en-
universitaires français et apparaît nécessaire au bon déroulement l’enseignante qui compte publier les perturbateurs. p guerre à la droite traditionnelle, tre nous quand même ! » p
de l’Année franco-polonaise des sciences », espère la ministre. les « actes » du colloque au plus camille stromboni l’ex-ministre Thierry Mariani. lucie soullier

       
  
 Au procès Nemmouche, la défense plaide
 
 

le complot et réclame l’acquittement


Le jugement de l’auteur présumé de la tuerie du Musée juif de Bruxelles sera rendu le 7 mars

bruxelles - bureau européen couple Riva, étaient des agents humain, point à la ligne. Le type tion de Nemmouche. » Il se sert
chargés de surveiller des mouve- que j’ai vu sur les images [du mu- aussi du fait que l’Etat islamique

 
  
 
 

  
B rutale, gouailleuse, con-
fuse, arrogante : le public
de la cour d’assises de
Bruxelles ne savait pas comment
qualifier la plaidoirie de Sébastien
ments chiites. Une autre victime,
Alexandre Strens, vivait, explique
Me Courtoy, sous une fausse iden-
tité israélienne et son père était fi-
ché par les services belges de ren-
sée], lui, il aurait tiré ! »
Avant d’en arriver à sa conclu-
sion, l’avocat avait contesté la
quasi-totalité des éléments four-
nis par la très longue enquête me-
n’a, à l’époque, pas revendiqué
l’attaque pour tenter de dédoua-
ner son client, sans s’attarder sur
le séjour de celui-ci à Rakka ou ses
contacts avec des djihadistes bel-
Courtoy, l’avocat de Mehdi Nem- seignement pour ses contacts née en Belgique et en France. « De ges impliqués dans les attentats
 
  mouche, jeudi 28 février. Pour ses avec des Iraniens. la blague », « du flan », « des de Paris et Bruxelles.
  
  confrères, qui représentaient les sketchs », « des trucs de malade », L’acte d’accusation serait, donc,
parties civiles – et qu’il a violem- « Nemmouche ne sait pas tuer » dit-il quand il s’agit de qualifier « un scandale ». « Quand je vois
ment dénigrés – elle était « halluci- Et qui est l’homme qui aurait des rapports d’expertise, des té- tout ça, la quenelle, j’ai envie de la
 
         

 

    nante » ou « déconcertante ». piégé Nemmouche, celui qui moignages ou tout ce qui semble faire tous les jours », affirme
  

   Le défenseur de l’auteur pré- aurait notamment porté, à accuser son client. Me Courtoy, dans une allusion au
sumé de la tuerie du Musée de juif Bruxelles, les chaussures Calvin La photo du tueur qui a servi salut nazi inversé qu’on l’a vu pra-
 "   "$ % ("$!  $% de Belgique s’est exprimé pen- Klein retrouvées en possession pour un appel à témoins et qui fait tiquer avec Dieudonné. Toute sa
 ! !$ %' &"$$" "  dant plusieurs heures pour, fina- de l’accusé lors de son arrestation penser à Nemmouche ? « Tru- plaidoirie sera d’ailleurs émaillée
$%" " %" %""" %"  %$ " lement, réclamer l’acquittement à Marseille, le 30 mai ? « Je ne vais quée. » La vidéo de revendication, de réponses aux critiques dont,
$" " $! $" "!$%" "  $ de son client contre lequel le mi- pas diffuser un portrait-robot, je filmée dans la chambre louée par dit-il, il se moque, même si elles
"%! $$  $ !"$ " &" nistère public avait accumulé ne veux pas un événement en 80 l’accusé à Molenbeek ? « Bidon. » l’ont qualifié de « nazi, antisémite,
 " $(%"  "   '! " vingt-trois indices de culpabilité. secondes chez moi ! », lance-t-il, en L’aveu du coaccusé, Nacer Ben- complotiste ».
 !$ $  $$ !""  Me Courtoy, tour à tour emporté, référence à l’attentat au Musée drer, qui a dit que Nemmouche lui En terminant, il répète pour la
"%
"$ " "(  %" $   moqueur, virulent, a commencé juif, qui a duré 82 secondes. avait commandé des armes ? La énième fois que « la vie d’un
! $! "    %" "$ " !" et conclu son récit sur la même A propos des circonstances de parole d’un homme mis sous homme est en jeu » et lance aux ju-
$$"  " '!$"  %  "$ idée : Nemmouche n’est pas le ti- cette arrestation par des doua- pression par la justice, qui a signé rés : « Si vous le condamnez, Nem-
"   "  ( % %! % " reur qui a causé la mort de quatre niers qui contrôlaient, un peu par « un accord » avec elle. Les témoi- mouche ne sortira plus. Dans dix
personnes, le 24 mai 2014, au Mu- hasard, l’autocar que Nemmou- gnages des journalistes Nicolas ou treize ans, quand vous ferez vo-
sée juif de Belgique. Il a été vic- che avait emprunté, Me Courtoy Henin et Didier François, otages tre jardin et que vous repenserez
time d’un complot visant à faire interroge : « Pourquoi, perdu pour en Syrie et qui ont formellement au juge que vous avez été, j’espère
passer pour un attentat terroriste perdu, cet homme décrit comme reconnu leur ancien geôlier ? que vous ne vous direz pas : “Est-ce
un assassinat ciblé d’agents des un islamiste haineux, radicalisé, « Etre enlevé par les dingues de que j’ai condamné quelqu’un qui
 
    

 services secrets israéliens. voulant devenir une vedette, n’a- l’Etat islamique, ça fait de vous une est en train de crever en prison ?” »
 -    #&  '!. 
- +")% %   "*% *, Ourdi par qui ? Par les services t-il pas tiré dans le tas ou pris un victime, mais ça ne vous empêche Les douze jurés rendront leur ver-
) &*% " &%" &$% secrets iraniens, selon lui. Parce otage ? Parce que Mehdi Nem- pas de mentir. Ils sont venus avec dict le 7 mai. p
que deux des quatre victimes, le mouche ne sait pas tuer un être une seule intention : la condamna- jean-pierre stroobants
france | 11
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Noms de métier féminisés : satisfecit de l’Académie


L’institution a tranché un sujet longtemps tabou, estimant qu’il n’existait « aucun obstacle de principe »

E
nfin ! Jeudi 28 février, Pour autant, ses préconisations « cheffe » qui l’emporte, car il est juste pour le plaisir de le faire ré- Pas de problème, donc, pour
l’Académie française s’est sont assez claires. Dans le do- le plus employé. sonner sous la coupole…
Le mot « cheffe » dire « inspectrice générale des fi-
prononcée en faveur maine des métiers et des profes- Mais les mots sur lesquels les En ce qui concerne « auteur », l’emporte, nances », même si l’usage ne suit
d’une ouverture à la fé- sions, d’abord, « il n’existe aucun académiciens achoppent le plus faut-il simplement ajouter un pas encore, mais « maître des re-
minisation des noms de métier, obstacle de principe à la féminisa- et depuis longtemps sont ceux « e » ou préférer « autrice », un
car il est le plus quêtes » ne se féminise toujours
de fonction, de titre et de grade. tion des noms ». La plupart des qui les concernent de plus près : peu plus élitiste ? Interrogé sur employé, même pas et « conseillère maître », seu-
Approuvé à une très large majo- métiers manuels le sont déjà et écrivain et auteur. Pour le pre- cette forme en 2017, Alain Fin- lement à moitié. Le monde de
rité (seules deux voix se sont éle- depuis longtemps. Le rapport mier, l’affaire est si sensible que kielkraut la jugeait « horrible ! »
s’il n’appartient l’armée, lui, a largement féminisé
vées contre), le rapport émanait constate à ce propos que « la lan- le rapport expédie en deux lignes Autre solution : considérer, pas au « bon la plupart des grades. On peut
d’une commission d’étude com- gue française a tendance à fémini- la forme « écrivaine » – laquelle se comme le suggère le rapport, que dire « lieutenante-colonelle » ou
posée de Gabriel de Broglie, Mi- ser faiblement ou pas les noms de contente pourtant d’ajouter un « la notion, qui enveloppe une
usage », estiment « adjudante », mais le mot chef,
chael Edwards, Danièle Sallenave métier (et de fonction) placés au « e » à un mot se terminant par grande part d’abstraction, peut les académiciens toujours lui, continue de poser
et Dominique Bona. Quoique très sommet de l’échelle sociale ». Cette une consonne, selon la règle pré- justifier le maintien de la forme problème lorsqu’il est composé.
prudent et fort diplomatique, il résistance augmente à mesure conisée plus haut. « Cette forme, masculine, comme c’est le cas On préférera « sergente-chef »,
n’en représente pas moins une que l’on s’élève dans la hiérarchie lit-on, se répand dans l’usage sans pour poète, voire pour médecin ». une identité singulière, mais à un indiquent les académiciens, dans
sorte de révolution sous la Cou- professionnelle. pour autant s’imposer. » Le débat reste ouvert – et enrobé rôle social, temporaire et amissi- la mesure où le mot est pris
pole. C’est la toute première fois En réalité, beaucoup d’académi- d’une certaine ambiguïté, puis- ble, auquel tout individu peut, en comme adverbe.
que l’institution, créée en 1634, va Mot laid ou dissonant ciens continuent de trouver ce qu’il semble attester que l’abs- droit, accéder (…). On n’est pas sa Enfin, si la France avait de nou-
aussi loin dans la reconnaissance Les mots terminés par un « e » mot laid, ou dissonant. Ils enten- traction demeure l’apanage du fonction, on l’occupe. » Idem pour veau une femme à la tête de son
du féminin des mots, renouant muet (« architecte ») ou un « o » dent « vaine », là où ils ne remar- masculin. les grades. gouvernement, elle s’appellerait
en cela avec une pratique cou- (« impresario ») sont les plus quent pas du tout « vain » quand Toutefois, note le rapport, cette sans doute « première ministre »,
rante au Moyen Age. faciles et, sauf quelques cas parti- le mot est au masculin. Qu’im- « On n’est pas sa fonction » distance ne constitue pas un obs- et « présidente » si elle occupait la
Pas question de légiférer, rap- culiers (« médecin »), les noms porte ! Le 21 février, dans son dis- Enfin, pour les fonctions, les Im- tacle à la féminisation, même s’il plus haute fonction. Pour ce qui
pelle le rapport, l’Académie se masculins terminés par une cours de réception de Patrick mortels rappellent que « contrai- faut éviter de forcer des évolu- est de « chef d’Etat », en revanche,
contente d’être la gardienne du consonne se féminisent aisé- Grainville à l’Académie Française, rement au métier, une fonction est tions linguistiques. Par ailleurs, la il est à craindre que le féminin
« bon usage ». « Nous voulions ment en ajoutant un « e ». Idem Dominique Bona n’a pas hésité à distincte de son titulaire et indiffé- dénomination des fonctions, ti- tarde encore à vaincre ce bastion
rouvrir ce dossier, pour montrer pour les noms en « eur », qui peu- formuler le mot « écrivaine » en rente à son sexe – elle est imper- tres et grades doit demeurer inva- de la virilité. p
que l’Académie est sensible au fait vent se féminiser grâce au « e » parlant de Marguerite Duras, sonnelle car elle ne renvoie pas à riante dans les textes juridiques. raphaëlle rérolle
que des femmes s’interrogent sur (« docteure »), sauf lorsqu’un
la définition de leur métier », indi- verbe correspond au mot (« cher-
que l’écrivaine Dominique Bona, cheur-euse »).
qui milite depuis longtemps Restent les noms qui posent
pour cette avancée. Il ne s’agit problème. A commencer par
pas d’avaliser toutes les nou- « chef », qui a donné lieu à la
veautés, ni de les freiner création de formes féminines
d’ailleurs, mais « d’étudier quel- très diverses : « la chef », « chèfe »,
les évolutions pratiques il serait « cheffesse », « cheftaine » ou
souhaitable de recommander » même « chève » (comme brève).
en dégageant, parmi les usages, Quoique n’appartenant pas de
« ceux qui attestent une forma- manière évidente au « bon
tion correcte et sont durablement usage », concluent les académi-
établis ». ciens, c’est pourtant le mot

Le directeur marketing
de Nocibé suspendu
après des Tweet haineux
Le cadre de l’enseigne avait réagi à la démission
de l’humoriste Yassine Belattar de la chaîne LCI

F ace à la polémique, la
chaîne de magasins de cos-
métiques Nocibé a décidé
de « suspendre de ses fonctions »
son directeur marketing, Alain
L’appel au boycott
de la marque
intervient
Bizeul, a annoncé au Monde la peu après la
direction de la communication
du groupe jeudi 28 février en fin
polémique sur le
de journée. En cause, deux messa- hidjab de course
ges postés à visage découvert sur
Twitter le 19 février.
de Decathlon
Après l’annonce de la démission
de l’humoriste Yassine Belattar de
la chaîne LCI, où il était chroni- concurrent, Sephora. Même l’un
queur régulier dans l’émission des anciens employeurs d’Alain
« Audrey & Co », l’homme avait Bizeul, le groupe Casino, pris à
écrit : « Bon débarras pourriture partie sur les réseaux, a été
d’islamiste, you make my day » contraint de mettre les points sur
(« tu illumines ma journée »). les « i » en indiquant en fin
Lorsqu’un internaute, qui prend d’après-midi que « cette personne
la défense de Belattar, l’insulte à avait quitté le groupe depuis de
son tour, il renchérit : « Va te faire nombreuses années ».
enculer sale putain d’islamiste de Cet appel au boycott intervient
merde, tu dois avoir l’habitude peu après la polémique sur le hid-
avec ta famille de dégénérés. » jab de course de Decathlon. Mardi
26 février, sous la pression, le dis-
Disparu des écrans tributeur d’articles de sports et de
Ces messages, il les a effacés peu loisirs a renoncé à commerciali-
après, avant de supprimer son ser un voile destiné aux sportives
compte, d’en créer un nouveau, de confession musulmane, déjà
puis de le supprimer lui aussi. vendu au Maroc, « pour assurer
L’homme a disparu des écrans. l’intégrité et la sécurité de nos pro-
Mais pas immédiatement de pres équipes… », avait expliqué le
l’organigramme de l’entreprise. directeur de la communication
En milieu de journée, Nocibé a sur RTL. Quelques heures plus tôt,
publié le message suivant sur le sur Twitter, l’enseigne faisait le bi-
réseau social : « Alain Bizeul a pris lan : « Notre service client a reçu
des positions à titre privé sur Twit- plus de 500 appels et mails depuis
ter. Nous ne cautionnons aucune- ce matin. Nos équipes dans nos
ment ces propos en totale contra- magasins ont été insultées et me-
diction avec nos valeurs et ils n’en- nacées, parfois physiquement. »
gagent en rien Nocibé. » « Je vais évidemment porter
La réaction a été jugée bien trop plainte », réagit Yassine Belattar.
« légère » par de nombreux inter- L’humoriste, très actif sur les
nautes qui réclamaient le licen- réseaux sociaux, est un habitué
ciement du directeur marketing. des insultes et des menaces,
Ils ont aussi appelé au boycott de « mais le plus souvent elles sont
l’enseigne et suggéré aux con- anonymes ». p
sommateurs de lui préférer son louise couvelaire
12 | france 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Fabien Clain, du prosélytisme au djihad


La mort du haut cadre français de l’Etat islamique, ciblé le 20 février en Syrie, a été confirmée jeudi

A
vec son frère, Fabien
Clain était, depuis des
mois, l’objectif nu-
méro un des services
de renseignement français. L’in-
carnation de la vague d’attentats
la plus sanglante que la France ait
connue depuis les années 1990,
après avoir prêté leurs voix à l’or-
ganisation Etat islamique (EI)
pour la revendication des atta-
ques du 13 novembre 2015 à Paris
(130 morts et 490 blessés). Après
plusieurs jours d’incertitude, la
coalition internationale engagée
dans la zone irako-syrienne, em-
menée par les forces américaines,
a finalement confirmé, jeudi
28 février, que Fabien Clain, 41 ans,
était bien mort, dans une frappe
ciblée, le 20 février, en Syrie.
Aucun détail n’a toutefois filtré Frappes
sur la façon dont ce décès avait pu aériennes contre
être authentifié, ni sur l’état de l’Etat islamique,
Jean-Michel Clain, 38 ans, frère ca- à Baghouz,
det de Fabien, qui a lui été an- en Syrie,
noncé comme gravement blessé le 19 février.
par certaines sources, il y a une se- DELIL SOULEIMAN/AFP
maine. Seule certitude, c’est dans
le dernier bastion de l’EI, à Ba-
ghouz, un hameau du sud-est de
la Syrie, à deux pas de la frontière
irakienne, que les deux frères ont
été repérés et visés.
Cela faisait plusieurs mois que
les services de renseignement
supposaient qu’ils se terraient
quelque part dans cette région si- Sur les rares photos, leur barbe d’acheminement de combattants léphoniques révèlent sa fascina- zaine de combattants, il se met à
tuée le long de l’Euphrate, consti- touffue cache mal deux visages
Chargés de vers l’Irak depuis la région toulou- tion pour les prémices du « cali- superviser les arrivées des Fran-
tuée d’un chapelet de bourgades ronds aux yeux rieurs. A l’excep- la propagande saine. Jean-Michel est relâché sans fat ». Il embarque pour la Syrie çais rejoignant la Syrie depuis un
reprises une à une par les forces tion de trois ans passés sur l’île de poursuites, mais pas son aîné. Les avec sa femme et leurs six en- village proche de la frontière tur-
arabo-kurdes sur le terrain, et la Réunion au milieu des années
à l’EI, les frères enquêteurs ont établi que Fabien fants. Fabien rejoint son frère en que. C’est lui qui va piloter le
dans laquelle s’était repliée une 1990, d’où leur père est originaire, Clain se sont Clain a encouragé plusieurs jeu- février 2015, un mois après les at- voyage de son aîné, en lui
partie de la haute hiérarchie de les frères Clain ne connaissent, nes à s’entraîner en vue d’un dé- taques de Charlie Hebdo et de conseillant notamment de raser
l’organisation terroriste. jusqu’à leur majorité, que le
réparti les rôles. part en zone irako-syrienne. Il a l’Hyper Cacher. Lui aussi part avec sa barbe proéminente.
calme de l’Orne. Fabien écrira joué les intermédiaires avec un sa femme et ses trois enfants âgés
Figures endurcies du djihad La fratrie est composée de qua- certain Abou Wafa, qui dispense de 15, 12 et 9 ans. Ces derniers ne « Il nous faut taper la France »
La confirmation de la mort de Fa- tre enfants nés entre 1975 et 1986.
tandis que Jean- des cours de combat à mains nues franchiront toutefois la frontière En avril 2015, les services de ren-
bien Clain signe la fin d’une lon- Seule l’aînée est née à La Réunion, Michel chantera et de défense au couteau. que deux mois après lui, car ils seignement identifient ensuite
gue traque. Pour les services de où se sont rencontrés les parents. Plusieurs Toulousains réussi- ont entre-temps été refoulés par un premier anasheed de propa-
renseignement, ces dernières an- Leur père, militaire de carrière, va ront à partir en Irak à la suite de les autorités turques. La mère des gande de l’EI avec la voix de Jean-
nées, les deux frères ont fait par- rapidement quitter le foyer fami- années-là, les frères Clain déci- ces entraînements dont un cer- Clain réussit à rejoindre la Syrie. Michel Clain. « Il nous faut taper la
tie de la poignée de Français ayant lial, lorsqu’ils sont encore en bas dent de parfaire leur apprentis- tain Sabri Essid, 20 ans à l’époque, Mais à 63 ans, elle meurt trois France/il est temps de l’humilier/
atteint des postes très élevés au âge. Les deux frères ne font pas de sage du Coran et de l’arabe en par- grutier de métier. Après un pre- mois plus tard à Rakka d’une ma- on veut voir de la souffrance/et des
sein de l’EI. Ils étaient notam- longues études : Jean-Michel a un tant à l’étranger. Après avoir vai- mier séjour entre 2006 et 2007 ladie du foie. morts par milliers », chante-t-il.
ment chargés de la propagande. BEP de comptabilité, Fabien nement tenté de se rendre au Yé- dans une cellule d’Al-Qaida, puis Avant qu’il ne quitte Toulouse,
Mais ces figures endurcies du dji- l’équivalent en métallurgie. Mais men, Jean-Michel séjourne en un passage en prison à la suite de Jeunes fidèles Jean-Michel a par ailleurs enjoint
had auraient pu avoir un rôle-clé aucun des deux n’a le profil d’un Egypte d’août 2005 à février 2008 sa condamnation en 2009, en Dans ses pas vers la Syrie, Fabien à son frère, Fabien, d’acquérir du
dans les opérations extérieures délinquant de droit commun avec son épouse. même temps que Fabien Clain, il Clain entraîne également toute matériel de sonorisation et des ca-
de l’organisation terroriste. lorsqu’ils basculent dans l’islam La Belgique est aussi à cette épo- réussira à gagner les rangs de l’EI, une petite bande d’affidés pari- méras. Il a en tête l’idée de déve-
Depuis juin 2018, les frères salafiste, avec leur mère, à la toute que une importante plaque tour- en 2014. Le hasard veut que son siens dont certains feront parler lopper cette activité pour les be-
Clain étaient visés par un man- fin des années 1990, sous l’in- nante du salafisme européen. En- père se soit remarié avec la mère d’eux plus tard. En particulier soins de la propagande de l’EI. Très
dat d’arrêt international dans le fluence du mari tunisien de leur tre janvier 2003 et mai 2004, Fa- de Mohammed Merah, auteur Adrien Guihal, dont la voix a été vite, les deux frères se répartiront
cadre de l’enquête sur le 13-No- sœur aînée, Anne-Diana. bien séjourne à Anderlecht. Il es- des tueries toulousaines de 2012. identifiée à plusieurs reprises les rôles qui feront leur marque de
vembre. Des soupçons pèsent à saie notamment de lancer une Sabri Essid fera ensuite parler de dans des revendications audio de fabrique : Fabien écrira tandis que
l’encontre de Fabien Clain quant Forums radicaux francophones société de production de casset- lui lors d’une vidéo diffusée, l’EI : notamment en juin 2016 lors Jean-Michel chantera.
à son rôle de commanditaire C’est en déménageant à Toulouse, tes religieuses. Là-bas, avec son en 2015. Il y apparaît en tenue de de l’assassinat d’un policier et sa En janvier 2016, une dernière
éventuel dans l’attentat raté con- cité du Mirail, dans l’espoir no- frère qui vient parfois le voir, ils combat, encourageant un garçon compagne à Magnanville (Yveli- note s’inquiète du sort des enfants
tre une église de Villejuif (Val-de- tamment de rejoindre une com- fréquentent tout ce que la capitale d’une douzaine d’années, identi- nes), puis en juillet de la même Clain sur zone : « Ils grandissent
Marne), en avril 2015, où une munauté musulmane plus dense belge compte de radicaux, prosé- fié comme son beau-fils, à abattre année lors de l’attentat de Nice et dans une structure familiale
jeune professeure de fitness de qu’à Alençon, que les Clain vont lytes, voire prodjihadistes. C’est à bout portant un otage en com- lors du meurtre du prêtre de construite en vase clos et sont im-
32 ans a été tuée. devenir d’ardents prosélytes. En comme cela qu’ils vont se retrou- binaison orange. Il est présumé Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine- prégnés d’une très forte religiosité.
Selon le témoignage d’un djiha- particulier Fabien. Son physique ver en contact, en 2005, avec un mort depuis. Maritime). Parmi ces jeunes fidè- Plusieurs d’entre eux présentent
diste toulousain remis en sep- ne passe pas inaperçu : 1,80 m, réseau belgo-tunisien d’achemi- A partir de 2010, alors que Fa- les se trouvent aussi Thomas M., des profils inquiétants, particuliè-
tembre 2018 à la France – Jona- plus de 100 kg. Les renseigne- nement de djihadistes en Irak. bien Clain a été condamné à une et Macreme Abrougui, un ex-ma- rement eu égard à l’instrumentali-
than Geffroy –, les frères Clain ments généraux ont tôt fait de re- Une filière à l’origine du départ de peine de cinq ans de prison, c’est gasinier et un garagiste dont la sation des enfants actuellement
avaient encore il y a peu, le projet pérer ce gaillard qui vivote d’aides Muriel Degauque : première Jean-Michel qui prend le relais. justice soupçonne qu’ils ont eu constatée au sein des partisans de
d’entraîner de jeunes enfants nés sociales tout en vendant des arti- Européenne à commettre un at- Même s’il n’a pas le charisme de un rôle dans l’attentat raté contre l’EI », est-il notamment écrit.
dans la zone irako-syrienne, aux cles religieux sur les marchés. Le tentat-suicide au nom de l’islam, son frère, il devient en France un l’église de Villejuif (Val-de-Marne), Le reste est un grand trou noir. Le
fins de les envoyer par la suite en jeune homme n’hésite pas à faire contre des militaires américains, relais de nombreux « frères » ins- en avril 2015. témoignage de Jonathan Geffroy,
Europe commettre des attentats. du porte-à-porte pour convertir en novembre 2005. tallés dans d’autres capitales La piste des frères Clain se perd ce djihadiste toulousain arrêté
Conscient qu’il pouvait être ciblé ses voisins et pratique l’appel à la européennes. Les conférences de ensuite dans les méandres de la en 2018, permet juste d’imaginer
par la coalition, Jean-Michel Clain prière depuis sa fenêtre. La filière irakienne prêcheurs salafistes, qui réunis- guerre, dans la zone irako-sy- un étrange quotidien : à l’en croire,
avait confié cette mission à un de Rapidement, Fabien Clain s’im- Les deux frères sont aussi des saient à Toulouse entre 60 et rienne. Des notes déclassifiées les deux frères ne se déplaçaient
ses fils, Othman, 16 ans. pose aussi comme le nouveau pionniers des forums radicaux 80 personnes au milieu des an- versées à l’enquête sur le 13-No- jamais sans djellaba « de peur
Au départ, comme souvent, rien bras droit d’une autre figure lo- francophones sur Internet. En nées 2000, en attirent plus de 400 vembre permettent d’apprendre d’être “droné” », et ne sortaient que
ne laissait présager que les frères cale : Olivier Corel, dit « l’émir particulier, Ansar Al Haqq, un des en ce début des années 2010. La que Jean-Michel est d’abord en- dans des rues sous bâches.
Clain, deux Toulousains de nais- blanc », un Syrien naturalisé fran- premiers du genre : Fabien et mouvance séduit également de rôlé comme combattant. Même Les dernières nouvelles publi-
sance, qui grandiront en Norman- çais, né en 1946, ancien président Jean-Michel y ont chacun un jeunes délinquants de la cité du chose pour son fils, âgé de 14 ans, ques de Fabien Clain avant sa
die, notamment à Alençon, et is- de la section toulousaine de l’As- compte et font la promotion du Mirail fascinés par les sports de affecté dans un centre de forma- mort sont arrivées, inopiné-
sus d’une famille catholique pra- sociation des étudiants islami- site. Comme ils sont à l’aise avec combat, ainsi que de plus en plus tion pour le maniement des ar- ment, le 28 décembre 2018, alors
tiquante, deviennent un jour des ques de France. Fabien Clain se la technologie, c’est aussi à eux de convertis. mes et la préparation au combat. que l’EI était déjà en pleine débâ-
vétérans du djihad international. fait surnommer « Omar », Jean- que l’association Sanabil – dis- Le début de la guerre en Syrie en Jean-Michel semble bouger entre cle. Un ultime message audio de
Michel « Abdelwali ». Leurs épou- soute par décret en 2016 –, spécia- mars 2011 sert de détonateur à Rakka, Alep et Kobané. Puis, à la treize minutes diffusé avec sa
ses respectives, Mylène et Doro- lisée dans le soutien aux détenus tout ce substrat. Depuis sa prison, tête d’un petit groupe d’une di- voix sur la radio de propagande
thée, converties elle aussi, alias musulmans, fait appel lors de sa Fabien Clain reste connecté, par de l’EI, Al-Bayan. Dans ce mes-
Des soupçons « Fatima » et « Khadija », portent création, en 2010, pour gérer son téléphone, à tout un tas d’indivi- sage, le djihadiste appelle à com-
la burqa et font l’école à la maison site. Ces férus d’anasheed (récita- dus radicalisés en France et en mettre des attentats en France.
pèsent à à leurs jeunes enfants. Les plus tion de chants rituels), chanteurs Belgique. Son prosélytisme fait
A croire Puis, dans une étonnante allu-
l’encontre de grands sont inscrits dans une amateurs à leurs heures, sont déjà œuvre derrière les barreaux. Au un djihadiste sion aux « gilets jaunes », il ex-
école musulmane. des bons connaisseurs des ré- point d’inquiéter les services pé- horte à se « rebeller » contre le
Fabien Clain On est alors au milieu des an- seaux sociaux, sur lesquels ils nitentiaires. Quand il ressort, à
toulousain, gouvernement : « Il dépense ton
quant à son rôle nées 2000 et la tentation du dji- passent des heures à s’échanger l’été 2012, Fabien Clain se réins- les deux frères argent sans compter à tort et à
had et de la hijra (l’émigration en des sons ou des vidéos. talle au vert à Alençon, car il est travers .» Dans ce message, la
dans l’attentat terre sainte) est déjà bien pré- En février 2008, les choses se cor- interdit de séjour dans la région
ne se déplaçaient qualité sonore est mauvaise. On
raté contre une sente. D’autant qu’Olivier Corel sent pour les deux hommes. Ils toulousaine. jamais sans devine la guerre toute proche. La
donne à cette époque des cours de rentrent juste d’Egypte quand ils Les frères Clain sautent le pas de frappe de la coalition a eu raison
église de Villejuif religion où il promeut le djihad. sont placés en garde à vue dans le la hijra en 2014. Jean-Michel est le
djellaba « de peur de cet ultime appel au meurtre. p
en 2015 Comme cela est courant dans ces cadre d’une enquête sur une filière premier. Dès 2013, des écoutes té- d’être “dronés” » élise vincent
ÉCONOMIE & ENTREPRISE | 13
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

En France, la consommation semble repartir


Les dépenses des ménages en biens ont crû de 1,2 % en janvier. Un signal positif pour l’activité s’il se confirmait

F
aut-il y voir les premiers
signes d’une véritable re-
prise ? Après des mois de La consommation des ménages rebondit... ... mais ne suit pas totalement le pouvoir d’achat
morosité et de quasi-sta- ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES, EN % ÉVOLUTION DU POUVOIR D’ACHAT DES MÉNAGES, EN %
gnation, la consommation en
France semble enfin sortir de sa
torpeur. Les dépenses des ména- + 1,2 + 1,3*
ges en biens ont crû de 1,2 % en
janvier, selon les données pu- + 0,8
bliées par l’Institut national de la + 0,4
statistique et des études économi- + 0,2 + 0,3
ques (Insee), jeudi 28 février. Une
0 0
bonne nouvelle pour l’activité, si 0
le rebond venait à se confirmer. – 0,1
Car c’est la consommation qui – 0,5
est le principal moteur de la crois- T1 T2 T3 T4 Janvier T1 T2 T3 T4
sance en France. Un moteur très 2018 2019 2018
dépendant des fluctuations du * Estimation
pouvoir d’achat et qui toussote
depuis fin 2017. Théoriquement, il Un indice de confiance qui augmente... ... et un chômage qui baisse légèrement
aurait dû redémarrer à l’automne
ÉVOLUTION DE L’INDICE DE CONFIANCE DES MÉNAGES, ÉVOLUTION DU TAUX DE CHÔMAGE, EN %
2018, avec la suppression des coti-
SELON UN INDICATEUR SYNTHÉTIQUE**
sations salariales et la baisse de la
taxe d’habitation. C’est, du moins,
ce qu’espéraient le gouverne- 100 10
ment et les conjoncturistes avant 95 9,6
que s’emballent les prix de l’es-
sence et le mouvement des « gi-
lets jaunes »… 90 9
Plombée par les blocages et les
manifestations, la consomma- 8,8
tion a plongé de 1,5 % en décem- 86
bre. Le coup a été très rude pour le
commerce de détail, les trans- 80 8
ports et l’hôtellerie-restauration. Fév. Mars Avril Mai Juin Juill. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv. Fév. T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
Tous secteurs confondus, la crise 2018 2019 2017 2018 (Prévisions)
aurait coûté, non plus 0,1, mais
0,2 point de croissance trimes- ** Indicateur normalisé de moyenne 100 et d’écart-type 10 INFOGRAPHIE LE MONDE SOURCE : INSEE
trielle au pays, d’après le ministre
de l’économie, Bruno Le Maire.
Est-on finalement sorti de l’or-
nière ? Pour Stéphane Colliac, éco-
nomiste auprès de l’assureur-cré- cié d’un léger regain. « C’est encou- mies l’an passé pour compenser 1,5 % sur 2018. Qu’en sera-t-il hausse de la fiscalité verte, c’est
dit Euler Hermes, il est encore rageant », reconnaît Hélène Baud- la hausse de la contribution so- cette année ?
Si les l’envolée des cours du pétrole qui
trop tôt pour parler d’embellie. chon, économiste chez BNP Pari- ciale généralisée (CSG) et celle des Les quelque 10 milliards d’euros perspectives avait grignoté le pouvoir d’achat
« L’heure est surtout au rattrapage, bas, mais « on est encore loin de ce prix à la pompe, et qu’ils ont tout lâchés par Emmanuel Macron en en 2018. Le baril de Brent, re-
estime-t-il. La tendance reste en que la dynamique du pouvoir fait, ensuite, pour reconstituer décembre pour calmer la colère
d’emploi tombé à 50 dollars (44 euros) fin
deçà des niveaux d’octobre 2018, d’achat laisserait espérer ». leur bas de laine en fin d’année. Le des ronds-points représentent s’améliorent, le décembre, s’est renchéri de
même si on compense un peu les taux d’épargne en 2018 est passé « une impulsion budgétaire non 16 dollars ces derniers mois. Le
baisses des mois précédents. » « Impulsion budgétaire » de 13,7 % au premier trimestre à négligeable », rappelle Hélène
spectre d’un retour prix des produits alimentaires a
Le détail des chiffres de la de- « Le problème, rappelle Stéphane près de 15,6 % au dernier, selon Baudchon. Gonflement de la de l’inflation hante également grimpé depuis l’adop-
mande incite en effet à la pru- Colliac, c’est que les gains de pou- l’Insee. Si ce dernier se maintenait prime d’activité, annulation de la tion de la loi alimentation. Inutile
dence : l’essentiel du rebond tient voir d’achat n’ont pas été équita- à un niveau élevé en 2019, la dyna- hausse de la CSG sur les retraites
toujours les esprits néanmoins de paniquer : l’infla-
à la consommation de gaz et blement répartis. En 2018, la moi- mique entière de l’activité s’en de moins de 2 000 euros, défiscali- tion a atteint 1,3 % en février, bien
d’électricité. Un pur effet de la mé- tié de la manne a été captée par ressentirait. sation doublée de l’exonération de loin des 2,3 % de l’été dernier.
téo… Après des températures ceux qui ont bénéficié de la baisse Alors qu’en Allemagne, ce sont charges sociales des heures sup- vier et en février. Interrogés sur « L’histoire retiendra peut-être
anormalement clémentes en dé- de la fiscalité du capital. » Pour les les exportations qui tirent la plémentaires… Taillées pour les leur niveau de vie futur, les Fran- que les concessions obtenues par
cembre, le mercure est redes- autres, l’évolution du pouvoir croissance, en France, c’est la de- classes moyennes et les bas reve- çais sont de plus en plus nom- les “gilets jaunes” ont permis de ré-
cendu en janvier, poussant les d’achat dépend surtout de celle mande intérieure qui fait tradi- nus, ces mesures devraient béné- breux à répondre positivement. tablir un minimum de confiance et
ménages à se chauffer davantage. des revenus, et donc générale- tionnellement office de locomo- ficier à des personnes dont le pou- « Les craintes concernant l’évolu- sauvé l’économie française ! », glis-
Du côté des autres postes de dé- ment des salaires. « Or, remarque tive. Macroéconomiquement, les voir d’achat a souffert l’an dernier. tion du chômage diminuent très sait, mardi 26 février, l’écono-
penses, on retiendra surtout la l’analyste, ces derniers progres- dépenses des ménages pèsent Elles ont sans doute d’ores et nettement en février », souligne miste Philippe Askenazy dans
progression des achats de voitu- sent très lentement ». près de 55 % du produit intérieur déjà contribué à apaiser certai- également l’Insee. une chronique parue dans Le
res neuves, de téléphones et de té- Echaudés par le climat social, les brut (PIB). Leur faible progres- nes angoisses. Le moral des mé- Toutefois, si les perspectives Monde. Un scénario qui ne pourra
léviseurs. Le secteur de l’habille- ménages ont-ils préféré épar- sion l’an dernier a beaucoup con- nages, qui s’était effondré en dé- d’emploi s’améliorent, le spectre se réaliser que si la consomma-
ment et du textile, pourtant en gner ? Ce qui est sûr, c’est que cer- tribué au ralentissement de la cembre, au plus fort des bloca- d’un retour de l’inflation hante tion redécolle pour de bon. p
pleine crise, a également bénéfi- tains ont puisé dans leurs écono- croissance, qui a atteint environ ges, a repris des couleurs en jan- toujours les esprits. Plus que la élise barthet

La construction et la vente de logements neufs ont freiné en 2018


Les promoteurs ont connu une mauvaise année. L’Union sociale de l’habitat redoute une chute de la production de logements sociaux

L es promoteurs dressent le
bilan de l’année 2018, déjà
pas fameux, et anticipent
une année 2019 encore plus som-
bre. Ils ont vendu 150 783 loge-
mesures les pénalise. Parmi cel-
les-ci figurent la distribution res-
treinte du prêt à taux zéro (PTZ),
qui chute de 30 % et affecte no-
tamment le marché de la maison
tif Pinel sont en baisse de 13,2 %, à
58 025 biens vendus, tandis que
les ventes en bloc aux institution-
nels, pour l’essentiel des bailleurs
sociaux, s’écroulent de 22 %, à
rachetant les stocks d’invendus
des promoteurs (près de 30 000
logements) et joué un rôle contra-
cyclique en maintenant leur pro-
duction, ils ne sont plus,
veut croire la présidente de la Fé-
dération des promoteurs immo-
biliers (FPI), Alexandra François-
Cuxac, qui, lors d’une conférence
de presse, jeudi 28 février, a appelé
clef du « choc d’offre » voulu par le
gouvernement. Les crédits oc-
troyés au cours du quinquennat
précédent – déjà bien rabotés
puisque l’Ile-de-France, par exem-
ments neufs l’an passé, soit 10,5 % individuelle (− 11,3 % de ventes), et 29 592 appartements. C’est la con- aujourd’hui, en mesure de le faire. les pouvoirs publics à « agir rapi- ple, n’avait perçu que 8 millions
de moins qu’en 2017, une baisse la suppression, au 1er janvier 2018, séquence des mesures gouverne- La construction est donc en dement, en cessant la cacophonie d’euros – ont fondu, et, à l’appro-
qui s’est accélérée au quatrième de l’aide personnalisée au loge- mentales de ponction dans leurs berne, comme l’attestent les sta- fiscale qui effraie les ménages ». che des élections municipales de
trimestre (− 13 % comparé à la ment dite « accession ». recettes, qui entraînent une ré- tistiques du ministère du loge- Elle faisait allusion aux propos mars 2020, les maires deviennent
même période, un an plus tôt). Mais c’est surtout la clientèle duction immédiate de leurs in- ment, et sans doute pour long- tenus le 6 février par Gérald Dar- prudents. Certains, comme ceux
Les accédants à la propriété de- des investisseurs, particuliers vestissements. Or, promotions temps. En effet, le nombre de per- manin, le ministre de l’action et du Perreux ou de Thiais, dans le
meurent au rendez-vous – avec comme professionnels, réactifs publique et privée sont intime- mis de construire accordés en 2018 des comptes publics, qui envisa- Val-de-Marne, annoncent qu’ils
toutefois une légère décrue de aux incitations fiscales et budgé- ment liées dans la mesure où les a chuté de 6,2 % par rapport à 2017, geait de réduire les niches fiscales, ne construiront plus.
leur nombre (− 0,4 %, à 57 766 ré- taires, qui se dérobe. Les particu- programmes comportent une à 459 800, et les mises en chantier, y compris l’avantage Pinel. Mais L’autre mauvaise nouvelle est
servations) –, bien qu’une série de liers investisseurs dans le disposi- part grandissante de logements de 4 %, à 420 000. Le chiffre est ce- aussi à ceux de Bruno Le Maire, le que les coûts de construction sont
sociaux et ne se font pas sans eux. pendant moins catastrophique ministre de l’économie, se disant à la hausse, entraînant avec eux les
qu’anticipé en janvier puisque, en- favorable à « la taxation de la plus- prix de vente, qui gagnent 3,4 % en
Dans l’ancien, les prix s’emballent Tendance à la morosité tre-temps, les statisticiens du mi- value des résidences principales un an, avec un prix moyen du mè-
L’Union sociale de l’habitat, qui nistère ont « retrouvé » 21 900 lo- pour les plus gros biens immobi- tre carré à 3 881 euros en province
Le marché du logement neuf souffre, pas celui de l’ancien. Le fédère les organismes HLM, gements mis en chantier. liers », ainsi qu’à ceux d’Emma- et 5 019 euros en Ile-de-France. En
nombre de transactions progresse toujours, à 970 000 en 2018 craint de voir s’effondrer la pro- Toutefois, cela ne modifie pas la nuel Macron, qui, dans la Drôme, outre, la qualité n’est pas toujours
(+ 2 000 par rapport à 2017, année pourtant record). Comme le duction de logements sociaux de tendance à la morosité qu’aggrave le 24 janvier, songeait à autoriser garantie, comme l’a montré une
relevait l’Insee, jeudi 28 février, les prix ne cessent de croître, de 124 000 en 2016 à 100 000 un indicateur inquiétant, celui les collectivités locales à taxer les enquête de l’association de con-
3,2 % en moyenne sur la France entière – contre 2,9 % en 2017 –, en 2018, puis à 65 000 en 2020. Un des annulations de permis de plus-values des résidences princi- sommateurs Que choisir rendue
mais avec une forte disparité entre l’Ile-de-France, où ils s’appré- recul qui entraîne celui des autres construire, c’est-à-dire d’opéra- pales, jusqu’à présent exonérées. publique le 15 novembre 2018 sur
cient de 4,2 %, et le reste du territoire (+ 2,8 %). A Paris, la hausse types de logement. Contraire- tions autorisées mais interrom- Mme François-Cuxac souhaite les nombreuses malfaçons cons-
atteint 5,7 % et un prix moyen du mètre carré de 9 570 euros qui ment à ce qui s’est passé après la pues, dont le taux atteint 20 % de que l’Etat soutienne financière- tatées dans le logement neuf, un
devrait, au vu des promesses de ventes déjà signées, encore crise de 2008, lorsque les bailleurs l’ensemble des permis délivrés. ment les maires bâtisseurs qui, en sujet qui préoccupe la FPI. p
grimper au premier semestre, jusqu’à 9 700 euros d’ici à avril. sociaux ont sauvé le marché en « C’est une alerte, pas une alarme », délivrant les permis, possèdent la isabelle rey-lefebvre
14 | économie & entreprise 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Les patrons français et italiens La grève a dégradé les


comptes de la SNCF
affichent leur unité Le bénéfice est divisé par dix, comparé à 2017
Réunis à Versailles, les dirigeants de grandes entreprises s’inquiètent
des tensions entre Rome et Paris et désirent renforcer leurs liens
C e sont des résultats 2018
paradoxaux que Guil-
laume Pepy, le président
de la SNCF, a présentés jeudi 28 fé-
la diminution des circulations
pendant le conflit s’élève à
220 millions d’euros.
Mais la grève n’explique pas l’in-

C’
est la première fois lienne, la Confindustria. « Plus que « dialogue constructif » entre Paris « Nous espérons un changement vrier à son siège de Saint-Denis tégralité de la dégradation des pro-
que je vois un four- jamais, nos entreprises doivent et Rome. Tout en soulignant que de cap, que le gouvernement (Seine-Saint-Denis). Paradoxe fits. La politique des petits prix
nisseur crier si fort s’unir au sein d’une Europe forte les échanges entre les deux pays prenne enfin les décisions qui per- heureux d’abord, car malgré le dans le TGV a fait baisser ces trois
sur l’un de ses plus pour faire face à la concurrence représentent plus de 70 milliards mettront aux entreprises de sortir plus long conflit de son histoire dernières années le prix moyen
gros clients ! » Pour cet observa- chinoise et au protectionnisme », d’euros par an, soit 200 millions de l’incertitude », plaide depuis la marqué par quarante et un jours du billet TGV de 3 %, selon la SNCF.
teur privilégié du monde des af- ajoute Geoffroy Roux de Bézieux, par jour, pour un solde créditeur Lombardie Aldo Fumagalli Roma- de grève entre mars et juin, la Cela finit par peser aussi sur la ren-
faires milanais, les attaques répé- le patron du Medef. en faveur de l’Italie de plus de rio, PDG de SOL Group, un groupe SNCF a enregistré une résistance tabilité de l’activité dans la mesure
tées du gouvernement italien Depuis l’arrivée au pouvoir de la 10 milliards d’euros en 2018. familial spécialiste de la fabrica- du chiffre d’affaires 2018, lequel où la baisse des coûts, 530 millions
contre la France depuis le début coalition entre la Ligue (extrême Les véhicules sont au premier tion de gaz industriels et médi- s’établit à 33,3 milliards d’euros. Le d’euros tout de même cette année,
de l’année défient le bon sens. Et droite) et le Mouvement 5 étoiles rang des biens échangés, suivis caux. Comme lui, les PME s’alar- groupe constate même un rebond ne compense pas encore ce que les
pour cause : l’Hexagone est le (M5S, antisystème), en juin 2018, par les produits chimiques et les ment du ralentissement marqué de l’activité au second semestre experts appellent l’inflation ferro-
deuxième partenaire commer- les tensions diplomatiques sont équipements industriels. Les ban- de l’économie italienne, tombée (+ 3,4 %) portée par la dynamique viaire, cette propension du sys-
cial de l’Italie, tandis que la Pénin- vives entre Paris et Rome. Elles ques françaises (BNP Paribas, Cré- en récession fin 2018, et des ten- des TGV à petit prix Ouigo (+ 38 % tème SNCF à coûter de plus en plus
sule est le troisième acheteur des sont montées d’un cran en jan- dit agricole) sont très bien im- sions protectionnistes. « Nous de fréquentation), des TER cher chaque année.
produits tricolores. « Les entrepre- vier, lorsque le ministre de l’inté- plantées dans la Péninsule, tout nous sommes développés à l’inter- (+ 4,9 %) et de sa filiale de trans-
neurs qui travaillent dans nos rieur et chef de file de la Ligue, comme certaines enseignes de la national pour réduire notre dé- port public Keolis (+ 10 %). De tristes constats
deux pays sont très déçus par les Matteo Salvini, a accusé Emma- grande distribution (Carrefour, pendance à la demande italienne : Paradoxe en sens inverse en- Ce fait illustre un autre paradoxe
tensions politiques entre nos gou- nuel Macron de « gouverner con- Auchan), tandis que nombre de l’instauration de barrières doua- suite, puisque, en dépit de cette ap- de ces résultats 2018 : ils sont les
vernements », confie Edoardo Sec- tre son peuple ». Et surtout, lors- fleurons du luxe italien (Gucci, nières serait une très mauvaise pétence confirmée des clients premiers à être présentés après le
chi, fondateur d’Italy-France que le vice-premier ministre, Bulgari, Botteca Veneta, Fendi, nouvelle pour nous », ajoute M. Fu- pour le train, en particulier au se- vote de la réforme ferroviaire du
Group, une société aidant les PME Luigi Di Maio, dirigeant du M5S, a etc.) sont passés sous pavillon tri- magalli Romario. cond semestre, la profitabilité de printemps et, pourtant, ils n’en
à se développer des deux côtés rencontré des « gilets jaunes » à colore ces dernières années. Lors du forum de Versailles, les l’entreprise a fortement chuté. Le portent aucun des effets espérés
des Alpes. Montargis (Loiret), le 5 février. « A première vue, les tensions po- participants ont échangé sur leur bénéfice net part du groupe s’élève par la direction de l’entreprise et
Réunis à Versailles les 28 février Une visite vécue comme une in- litiques ont une incidence directe vision de l’Europe, les besoins de à 141 millions d’euros, soit une di- le gouvernement. Les embauches
et 1er mars pour le deuxième fo- gérence par Paris, qui a rappelé limitée sur nos activités quotidien- financement des deux côtés des vision par 10 par rapport à 2017. de cheminots se font toujours au
rum économique franco-italien, son ambassadeur à Rome – du ja- nes, confie le patron d’un groupe Alpes et les mutations de l’emploi. Les activités principales voient statut, la dette n’a pas été reprise
nombre de PME et grands grou- mais-vu depuis 1945. industriel français. Mais, lorsque « Ce travail en commun envoie un leur bénéfice opérationnel recu- par l’Etat, la réorganisation des
pes des deux pays ne disent pas des projets aussi importants que le signal fort : la société civile et le sec- ler : le train subventionné (TER, métiers n’a pas eu lieu, l’aiguillon
autre chose. Tous affichent le 70 milliards d’euros d’échanges TGV Lyon-Turin sont remis en teur privé demandent au gouverne- Transilien, Intercités), le TGV com- de la concurrence ne se fait pas
même mot d’ordre : l’heure est au Depuis, les deux capitales ont mis question, nos échanges risquent ment italien d’arrêter les provoca- mercial, la logistique, la gestion du encore très mordant.
travail collectif. Ils formulent un de l’eau dans leur vin, et l’ambas- d’en souffrir. » D’autres s’inquiè- tions politiques, car ils refusent d’en réseau ferroviaire… Seules les acti- Du coup, les tristes constats des
souhait : que les frictions entre Pa- sadeur a repris l’avion en sens in- tent du niveau préoccupant de la faire les frais », commente Enrico vités des gares et de Keolis voient exercices successifs de l’entre-
ris et Rome retombent et ne pè- verse. Mais les sujets de frictions dette publique italienne, dépas- Letta, ancien président du conseil leur profitabilité s’améliorer. prise se répètent. La dette de SNCF
sent pas sur les affaires. « Ce forum restent nombreux, notamment à sant les 130 % du produit intérieur italien et doyen de l’Ecole des affai- Cette fois, c’est bien la grève du Réseau fait de nouveau un bond
est l’occasion de rappeler qu’au- propos de la reprise complexe des brut (PIB). Et de la politique éco- res internationales de Sciences Po. printemps contre le pacte ferro- de 3 milliards d’euros pour attein-
delà des remous politiques, les re- chantiers de Saint-Nazaire par nomique menée par la coalition Vendredi 1er mars, le ministre de viaire voulu par le gouvernement dre désormais le chiffre effrayant
lations économiques et culturelles Fincantieri, de la question migra- populiste. « Celle-ci dirige le pays l’économie, Bruno Le Maire, et son qui est la principale cause de cette de 50 milliards. Le fret – dont le
entre la France et l’Italie sont an- toire ou encore, des initiatives au jour le jour, sans véritable stra- homologue italien, Giovanni Tria, régression. Selon les dirigeants chiffre d’affaires est en baisse de
ciennes et toujours aussi inten- françaises en Libye, peu appré- tégie en faveur de la croissance : devaient conclure les discussions. du groupe, elle a coûté 770 mil- 10 % – s’enfonce dans la crise, une
ses », explique Bernard Spitz, pré- ciées par Rome. cela paralyse les décisions d’inves- Et jouer de nouveau la carte de lions d’euros de profit opération- partie des entreprises clientes qui
sident de la commission Europe Le 7 février, dans la foulée du tissement », regrette Paolo Lam- l’apaisement face aux patrons. p nel à l’entreprise. Du côté de SNCF ont renoncé à prendre le train
du Medef, l’organisation patro- rappel de l’ambassadeur, le Medef berti, président de Federchimica, marie charrel Réseau, l’entreprise gestionnaire pendant la grève n’étant pas reve-
nale française qui copilote l’évé- et la Confindustria ont publié une la fédération italienne des indus- et jérôme gautheret des voies ferrées, le manque à ga- nues au mode ferroviaire. p
nement avec son homologue ita- tribune commune appelant au tries chimiques. (rome, correspondant) gner des péages ferroviaires lié à éric béziat

La stratégie bas carbone d’Engie pour être


un leader de la transition énergétique 2,9
C’est, en %, la croissance, en volume, de l’économie des Etats-Unis
en 2018. Ce plus haut depuis 2015 est légèrement inférieur à l’objectif
Le groupe poursuit son recentrage sur les grandes entreprises et les collectivités de 3 % et plus de l’administration Trump, selon les données du Dépar-
tement du commerce publiées jeudi 28 février. Au quatrième trimestre,
le PIB américain a progressé de 2,6 % en rythme annuel, en net ralen-
tissement par rapport au troisième (+ 3,4 %) et au deuxième trimestre
londres contrat de cinquante ans, en parte- Engie continuera à investir dans (+ 4,2 %). La contribution du commerce extérieur au dernier trimestre
Le plan nariat avec un fonds canadien. Il les énergies renouvelables, où il a été négative (– 0,22 point), mais beaucoup moins qu’au trimestre

P eu d’entreprises du
CAC 40 se seront transfor-
mées aussi vite et aussi
profondément qu’Engie en quel-
ques années. La nouvelle straté-
2019-2021 de
la directrice
générale, Isabelle
prévoit, entre autres, l’optimisa-
tion des infrastructures énergéti-
ques afin de réduire la consomma-
tion d’énergie de 25 % en dix ans.
Dans cette stratégie de spéciali-
compte rattraper son retard sur
l’italien Enel et l’espagnol Iber-
drola. Mais aussi à exploiter et à
développer de grandes infrastruc-
tures gazières (terminaux de re-
précédent où elle avait coûté presque 2 points de PIB.

CONJONCTU RE
Le marché automobile
gation automobile japonais
Clarion, dont les actionnai-
gie 2019-2021 de l’ex-GDF Suez,
Kocher, prévoit sation dans les services à haute gazéification, gazoducs, sites de français renoue avec res lui ont apporté 95,28 %
dévoilée devant la communauté de 11 à 12 milliards valeur ajoutée, Engie déploie un stockage…), qui fournissent des la croissance en février de son capital. – (AFP.)
financière, jeudi 28 février, à Lon- business model particulier : in- revenus récurrents et un accès à Le marché automobile fran-
dres, en même temps que les
d’investissements vestir, puis céder de 50 % à 80 % une ressource complémentaire çais a progressé de 2,1 % sur HABIL L EM E NT
résultats 2018, accentue le vi- de croissance du projet à un partenaire finan- aux énergies renouvelables par un an en février, renouant Gap se scinde en deux
rage. Et sa directrice générale, cier (avec une plus-value) tout en nature intermittentes. avec la croissance après cinq et pourrait abandonner
Isabelle Kocher, n’a pas peur d’af- restant opérateur des infrastruc- Après les 16 milliards de cessions mois de baisse consécutifs, son nom
firmer que son groupe est peut- dans 70 pays, il va en quitter une tures et en touchant des revenus d’actifs (gaz naturel liquéfié, pro- selon les données du Comité Le groupe textile américain
être « en train d’inventer un nou- vingtaine et se focaliser à la fois récurrents de leur exploitation. duction d’hydrocarbures, cen- des constructeurs français Gap a annoncé, jeudi 28 fé-
veau secteur pour s’imposer sur 20 pays cibles, 30 métropoles Un moyen de ne pas brûler trop trales au charbon…) comptabilisés d’automobiles publiées ven- vrier, une vaste restructura-
comme le leader mondial de la majeures (surtout en Asie du Sud- de cash et de relancer de nou- ou annoncés en 2016-2018, dredi 1er mars. PSA a enregis- tion comprenant sa scission
transition énergétique », notam- Est et en Afrique) et quelque veaux projets. Il le fait avec Pre- Mme Kocher en prévoit encore tré une hausse de 10,7 % de en deux entreprises cotées
ment conçue comme des servi- 500 multinationales. « Au cours dica (Crédit agricole) et compte le 6 milliards, notamment dans le ses immatriculations, tandis séparément en Bourse
ces à haute valeur ajoutée vendus des dix dernières années, la transi- développer avec le gestionnaire charbon, dont elle veut sortir que les livraisons de Renault et envisage d’abandonner
à de grandes entreprises et aux tion énergétique était poussée par d’actifs Amundi. « Notre ambi- définitivement. Et pourquoi pas le sont restées stables (+ 0,3 %). son nom. Gap, qui a pris
collectivités locales. les Etats, elle est aujourd’hui tirée tion, c’est de rendre possible la transport et la distribution de gaz, du retard dans le commerce
Même si son engagement dans par les entreprises et les collectivi- transition zéro carbone compéti- puisque la loi Pacte permettra ACQ UIS IT IO N S en ligne et pâtit de la
la transition énergétique s’appuie tés territoriales sous l’impulsion tive des entreprises et des collecti- l’entrée de partenaires dans GRT Etats-Unis : le rachat concurrence de H&M et
sur une vision à long terme, exigeante de leurs clients et des ci- vités territoriales », explique Mme gaz et GRDF. Elle a surtout inscrit, de Gemalto par Thales Zara, va fermer 230 maga-
Mme Kocher devra d’abord con- toyens, qui font monter la pres- Kocher. Et devenir le leader mon- dans le plan triennal, 11 à 12 mil- approuvé sous condition sins à travers le monde,
vaincre que sa démarche, axée de- sion », analyse Mme Kocher. C’est dial de ce secteur. » liards d’investissements de crois- Les Etats-Unis ont annoncé, soit 6,3 % de son portefeuille
puis trois ans sur la stratégie zéro cette « deuxième vague de la tran- sance (8 milliards de main- jeudi 28 février, qu’ils total. – (AFP.)
carbone, est le bon choix. En 2018, sition énergétique » qu’elle veut Prudence tenance), principalement dans approuvaient le rachat
le bénéfice net a accusé un recul faire prendre à son groupe. Engie prévoit aussi qu’en 2021, la ses nouvelles « solutions clients » de Gemalto par Thales à la IMM O BIL IE R
de 22 % (à 1 milliard d’euros), en Cette nouvelle stratégie se base, moitié de ses nouveaux projets et l’ajout de 9 gigawatts (GW) de condition que le groupe cède Des patrons et élus
raison notamment d’une perte selon elle, sur une enquête appro- dans les renouvelables (éolien, so- capacités « vertes » aux 24 GW son activité de modules demandent à Amazon
de 700 millions sur l’arrêt de réac- fondie de plusieurs mois auprès de laire, biogaz…) concerneront ces existants. matériels de sécurité à usage de revenir à New York
teurs nucléaires de sa filiale belge milliers de clients, élus, patrons, grands clients. Pour accéder à ces Parfois critiquée pour sa pru- général (GP HSM). – (Reuters.) Plusieurs grands patrons,
Electrabel, et ce sont surtout ses gestionnaires de grandes institu- derniers et construire une offre dence en matière de grandes ac- des élus et des personnalités
métiers classiques (production tions (universités, hôpitaux…). « Ils globale avec eux, à commencer quisitions, y compris par Gérard Faurecia prend du monde associatif deman-
d’électricité et gestion des ré- nous ont tous dit la même chose : par les patrons seuls habilités à Mestrallet, PDG du groupe de le contrôle du japonais dent au PDG d’Amazon,
seaux gaziers) qui ont généré des “Venez avec des solutions intégrées réorienter leur entreprise sur une 2008 à 2016, Mme Kocher dit avoir Clarion Jeff Bezos, de revenir sur sa
revenus. L’objectif de son plan qui soient financées.” Il y a un mar- trajectoire bas carbone, Mme Ko- « retenu les leçons du passé » et as- L’équipementier automobile décision de ne pas implanter
triennal est d’accroître le résultat ché considérable », raconte Mme Ko- cher veut « monter une force com- sure qu’« une acquisition ne fait Faurecia a annoncé, ven- de nouveau siège à New York,
net courant de 7 % à 9 % par an. cher, exemple de l’université de merciale de haut niveau » avec pas une stratégie », sans l’exclure dredi 1er mars, le succès de dans une lettre diffusée
Engie ne fait plus du marché des l’Etat de l’Ohio (Etats-Unis) à l’ap- l’appui du géant du conseil en pour autant. p son offre d’achat sur le spé- vendredi 1er mars par le New
particuliers une priorité. Présent pui. Le groupe y a signé en 2017 un stratégie Accenture. jean-michel bezat cialiste des systèmes de navi- York Times. – (AFP.)
économie & entreprise | 15
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Fraude fiscale : il y aura un avant et un après UBS


La condamnation du géant bancaire suisse par un tribunal français marque un point de rupture judiciaire

de transiger a conduit à une mau-


ANALYSE vaise surprise, souligne l’agence

L
es décisions judiciaires Bloomberg. C’est cinq fois plus que
françaises sont rare- prévu par les analystes, la plus
ment commentées à Wall grosse amende jamais infligée
Street. Mais la condam- à une banque suisse, et quinze
nation d’UBS, le numéro un mon- fois plus que ce qu’a versé HSBC
dial de la gestion de fortune, le pour régler un cas similaire en
20 février, à 4,5 milliards d’euros France en 2017. »
d’amende et de dommages et in- Tandis qu’UBS avait refusé de
térêts, pour « démarchage ban- négocier avec le PNF dans le cadre UBS,
caire illégal » de riches clients d’une transaction estimée à le numéro
français et « blanchiment aggravé 1,1 milliard d’euros, la filiale suisse un mondial
de fraude fiscale », fait parler d’elle de la britannique HSBC avait au de la gestion
jusqu’à New York, dans le saint contraire souhaité éviter un pro- de fortune,
des saints de la finance. cès, et payé 300 millions d’euros à Zurich,
C’est la plus grosse amende ja- au fisc français, en novembre 2017. en 2018.
mais prononcée par un tribunal MICHELE LIMINA/AFP
français dans une affaire de « Un signal fort »
fraude fiscale. Conforme aux ré- Y aura-t-il un avant et un après
quisitions du Parquet national fi- UBS, en France voire en Europe ?
nancier (PNF), elle est comparable « Oui, cette décision va marquer
à celles de la justice américaine. l’histoire des poursuites en matière
Des peines de prison avec sursis de blanchiment », estime Xavier
ont aussi été prononcées à l’en- Normand-Bodard, l’avocat de
contre de cinq des six anciens ca- l’Etat dans ce dossier. Si la banque
dres du géant bancaire. suisse n’a pas été prise « la main
« Les fautes pénales sont d’une dans le sac » – ce que ses conseils
exceptionnelle gravité », dit le ju- font valoir, évoquant « un néant
gement correctionnel de 217 pa- probatoire » –, le juge a estimé que
ges. Ces infractions « trouvent leur les infractions étaient caractéri-
source dans une organisation sées, sur la base d’un faisceau d’in-
structurée verticalement, systé- dices et de témoignages concor-
mique et ancienne ». La banque dants. Pris isolément, ces indices
est reconnue coupable d’avoir ne suffisent pas, mais ensemble, accusait de vouloir se venger en cultes en Suisse ; la tenue d’une admise en matière financière, ses ne sont plus acceptables », fait
aidé des milliers de Français à ils démontrent la fraude et son ca- raison de contentieux les oppo- comptabilité parallèle cachée par exemple pour les abus de mar- valoir M. Bonneau. « Avec cette
échapper au fisc entre 2004 ractère systémique. sant, ont pesé lourd dans l’en- sous un nom de code éloquent, chés, tant par le juge que par condamnation, c’est le risque fi-
et 2012, grâce à des comptes ca- Parmi eux figure le grand nom- quête et le verdict. Leurs récits les « carnets du lait », dans la- l’Autorité des marchés financiers. » nancier qui explose, la juridiction
chés en Suisse. bre de clients d’UBS à avoir engagé concordants ont été pris au sé- quelle des cadres d’UBS consi- « C’est important, précise-t-il, car pénale se cale sur les standards
Bien qu’UBS ait aussitôt an- la régularisation de leurs avoirs rieux malgré ces contentieux, gnaient les flux de capitaux illici- il est souvent difficile d’obtenir américains. Cela rappelle aux en-
noncé son intention de faire ap- dissimulés à l’étranger auprès du offrant une incontestable vic- tes et le partage des commissions les preuves directes d’une infrac- treprises que la voie judiciaire est
pel, déjà, les analystes évoquent fisc français, dans le cadre du dis- toire à ces lanceurs d’alerte qui entre chargés d’affaires français tion et il en va de l’efficacité de la aléatoire et potentiellement pé-
un point de rupture judiciaire. positif ad hoc ouvert par Bercy de avaient saisi l’autorité de con- et helvétiques. loi : celui qui l’enfreint doit pouvoir rilleuse même si elle est aussi ré-
« Les investigations en cours sur 2013 à 2017, pour solder les comp- trôle des banques dès 2010. Tous Pour Thierry Bonneau, pro- être sanctionné. » versible, avertit de son côté Ludo-
les banques vont servir à réduire tes du passé. Au total, 3 983 dos- ont raconté la même histoire : fesseur de droit privé à l’univer- A ce titre, pour les experts, la vic Malgrain, associé chez White
les énormes pertes dues à la fraude siers UBS ont été régularisés, re- le démarchage illégal de grandes sité Paris-II et consultant pour le condamnation d’UBS devrait in- & Case. Il y a un vrai intérêt à clore
fiscale offshore. Les autorités (…) présentant 3,7 milliards d’euros de fortunes en France lors d’événe- cabinet d’avocats Kramer Levin, citer les banques prises dans ce rapidement un dossier dans le
sont déterminées à rendre des ju- dépôts chez UBS AG. La preuve de ments prestigieux – parties de « ce jugement correctionnel est ex- type d’affaires de fraude fiscale cadre d’une convention judiciaire
gements historiques », lit-on ainsi la fraude fiscale, dit le juge. Le chasse et tournois de golf –, ceptionnel en soi », « la décision est présumée à préférer transiger d’intérêt public, même si le prix à
sur le site du Nasdaq, le deuxième montant de l’amende a d’ailleurs où des banquiers helvétiques ciselée et solidement motivée en avec la justice plutôt qu’à l’af- payer peut paraître élevé et s’il
plus grand marché d’actions des été fixé à ce niveau précis. franchissaient la frontière afin droit ». « La banque a beau le fronter. « Cette décision est un faut renoncer par avance à des ar-
Etats-Unis. « La décision d’UBS Les témoignages d’ex-salariés d’obtenir auprès de riches Fran- contester, poursuit-il, la théorie du signal fort à leur adresse : on guments juridiques sérieux. » p
de contester l’affaire plutôt que d’UBS France, que cette dernière çais l’ouverture de comptes oc- faisceau d’indices est largement change de monde, certaines cho- anne michel

PERTES & PROFITS | CROISSANCE INCLUSIVE


Total met un terme à sa campagne par p hi li p pe escand e

d’exploration pétrolière en Guyane Seattle, Bordeaux


La multinationale va rendre le permis qui, en 2017, avait été prolongé jusqu’au 1 juin 2019 er
et « gilets jaunes »
cayenne - correspondant Reste une Malgré l’échec du forage, Total a jusqu’à sa valorisation », critique « L’envie me quitte », a lâché Alain ment d’un « couloir de la pau-
annoncé qu’il tiendrait son enga- Michel Dubouillé. Juppé, le maire de Bordeaux, vreté », le long des grands axes

P our Total, c’était le forage inquiétude dans gement de verser 10 millions L’annonce de la fin de l’explora- qui recevait, vendredi 1er mars, routiers, de plus en plus éloignés
de la « dernière chance » le camp des d’euros à la CTG, dans le cadre du tion pétrolière est une victoire le président Macron, puis devait du centre, où s’accumulent les
pour découvrir un gise- soutien aux entreprises guyanai- pour le collectif Stop pétrole offs- présenter sa démission, actant personnes plus fragiles, les peti-
ment de pétrole au large de la antipétrole : ses, dont 3 millions pour la pêche. hore Guyane (SPOG), dont fait par- son retrait de la vie politique. On tes classes moyennes rejoignant
Guyane. En décembre, à 150 kilo- le rebouchage du Selon la compagnie, le forage a tie Guyane écologie. Le SPOG a dé- comprend l’amertume de l’an- les populations ouvrières et agri-
mètres des côtes, la multina- coûté 100 millions d’euros, dont noncé un « projet climaticide » et cien premier ministre. Il se retire coles déjà installées.
tionale française a lancé les tra- puits de forage, 23 millions de retombées locales. un « déni de démocratie » dans ce sur un bilan exceptionnel pour sa
vaux d’un puits d’exploration 2 000 mètres « Le pétrole offshore en France dossier, qui aurait dû faire l’objet, ville, qui est pourtant depuis trois Partager le succès
sous 2 000 mètres d’eau, pour et particulièrement en Guyane, selon lui, d’un large débat animé mois l’un des épicentres de la ré- Bordeaux est le symbole d’une
creuser 5 800 mètres dans le sous- sous la mer c’est fini », se réjouit Michel Du- par la Commission nationale du volte des « gilets jaunes ». Chaque métropolisation qui touche tou-
sol océanique, dans une zone bouillé, secrétaire régional de débat public (CNDP), comme cela a samedi, ils envahissent les beaux tes les grandes villes de la pla-
inexplorée au centre du permis Guyane écologie et conseiller mu- été le cas pour le projet « Monta- quartiers, la place de la Comédie, nète, et pose partout les mêmes
« Guyane maritime ». « Nous Collectivité territoriale de Guyane nicipal à Matoury. « Les gagnants gne d’or », et non d’une simple en- la rue Sainte-Catherine, pour finir problèmes d’une croissance qui
avons terminé nos opérations en (CTG), exprime sa « déception » et sont la biodiversité marine, nos pê- quête publique, au vu du budget devant la mairie, où les échauf- n’a jamais été aussi peu « inclu-
début de semaine, les résultats « regrette que la loi Hulot ne per- cheurs, la ressource halieutique, de la campagne d’exploration. fourées commencent. Le succès sive ». A l’autre bout de la planète,
sont négatifs, nous n’avons pas mette pas à Total de poursuivre qui auraient été en danger en cas Reste une inquiétude dans a attisé les rancœurs comme le Seattle, la patrie d’Amazon ou de
trouvé d’hydrocarbures », a an- son travail exploratoire, (…) avec de marée noire », précise-t-il. le camp des antipétrole : le re- vent avec le feu. Ceux-là ne vien- Starbucks, est désormais la troi-
noncé, mercredi 28 février, Olivier comme conséquence de priver la bouchage du puits de forage, nent pas du centre mais des péri- sième ville des Etats-Unis en
Wattez, directeur général de Total Guyane de ressources qui lui La fin d’un « projet climaticide » 2 000 mètres sous la mer. « Qui va phéries, du Médoc ou du Blayais, nombre de sans-abri, juste der-
Exploration et Production Guyane auraient certainement permis, à Pour soutenir le développement contrôler la remise en état confor- qui ont poussé au fur et à mesure rière New York et Los Angeles. On
française. « Les résultats obtenus moyen terme, d’accélérer considé- local, M. Dubouillé plaide pour mément au code de l’environ- que l’opulence de la capitale compte deux fois plus de sans-
ne permettent pas de confirmer le rablement son développement éco- vingt-cinq filières alternatives nement ? Ils vont envoyer des girondine attirait les emplois abri en 2018 qu’il y a dix ans.
potentiel pétrolier de la zone. Total nomique ». « Je ne comprends pas mises en avant par le collectif Or plongeurs ? », s’inquiète Michel et repoussait les plus modestes. Comment partager le succès ?
va donc rendre le permis », a indi- cette hypocrisie française qui est de de question, mobilisé contre un Dubouillé. « La méthodologie de C’est cette lente ségrégation que Seattle l’a tenté, avec une taxe
qué au Monde un porte-parole de dire que Total a le droit de conti- autre projet industriel, la mine fermeture est réglementaire, véri- raconte le papier de Jérôme Four- sur les grandes sociétés alimen-
la multinationale. En septem- nuer à forer en Afrique et dans tous « Montagne d’or » du consortium fiée par la DEAL – Direction de l’en- quet pour la Fondation Jean-Jau- tant un fonds spécial, vite aban-
bre 2017, ce permis avait été pro- les autres pays, mais en Guyane, on russo-canadien Nordgold-Colum- vironnement, de l’aménagement et rès. En 2004, pour l’inauguration donné sur pression des entrepri-
longé jusqu’au 1er juin 2019 par va être plus écolo que les écolos », bus Gold, dans l’ouest guyanais. du logement – pour autorisation de la première ligne de tramway, ses. Elles peuvent aussi jouer sur
Nicolas Hulot, ministre de la tran- s’insurge Lénaïck Adam, député La Il s’agit, notamment, de l’agri- soumise au préfet », informe Guy le prix du mètre carré en ville l’octroi des permis en exigeant la
sition écologique et solidaire, au République en marche de Guyane. culture raisonnée, la filière bois Faoucher, chef du service risques, était de 1 750 euros. En 2018, un construction de logements so-
titre du « droit de suite » d’une Dans un contexte de chômage certifiée écoresponsable, la pê- énergie et déchets à la DEAL an après l’inauguration de la ciaux, ou encore accompagner le
autorisation accordée à Total et élevé (22 %, et 50 % chez les moins che, l’écotourisme, etc. « Rodol- Guyane. Total a déposé son plan. liaison à grande vitesse Paris-Bor- développement économique des
à ses partenaires, fin 2011. Votée de 25 ans) et de grande précarité phe Alexandre ferait mieux de ré- « Ils devraient cimenter le fonds du deaux, il s’est établi à 4 700 euros, périphéries. Tout cela se fait mais
fin 2017, la loi Hulot met un terme (30 % de la population sous le seuil fléchir à des moyens de développe- puits sur 800 mètres avec un bou- soit 260 % de croissance. Aucune doit être amplifié. Car la colère se
aux nouveaux projets d’explora- de pauvreté), le député s’inter- ment endogène sur des ressources chon supérieur au-dessus et un grande ville n’a connu un tel es- traduit aussi politiquement. A
tion et limite à 2040 l’exploitation roge : « Nicolas Hulot n’a pas pris en renouvelables beaucoup plus profi- bouchon au sommet pour isoler to- sor, qui se traduit également par Bordeaux, cette même carte des
des hydrocarbures en France. considération la situation de la tables à l’emploi, et d’assurer son talement le puits du fond de la l’explosion du tourisme et de la périphéries recoupe celle du vote
Dans un communiqué, Rodol- Guyane : qu’est-ce qu’on va faire rôle dans le soutien des filières mer », précise le fonctionnaire. p demande en emplois peu quali- RN. Un chaudron dangereux. p
phe Alexandre, président de la dans ce pays si on interdit tout ? » pour les structurer, de la ressource laurent marot fiés. Avec en corollaire, l’établisse- philippe escande
16 | économie & entreprise 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Le projet de Cité
universelle, à Paris,
de la société toulousaine
GA Smart Building.
BAUMSCHLAGER EBERLE ARCHITEKTEN
ET INEDIT

toulouse - envoyé spécial

C
e fut l’une des sur-
prises de la dernière
moisson de grands
projets urbains pa-
risiens. Le 15 janvier,
le constructeur-pro-
moteur toulousain GA Smart
Building était proclamé lauréat de
l’un des plus importants lots du
deuxième appel à projets « Réin-
venter Paris », un terrain de
7 000 m2 dans le 19e arrondisse-
ment, rue de la Marseillaise. In-
connu au bataillon, l’outsider du
concours l’emportait face aux
propositions de poids lourds du
secteur, Nexity et Altarea Coge-
dim. « Nous étions venus pour ga-
gner, et cette victoire nous pro-
pulse parmi les acteurs qui peuvent
compter dans le paysage pari-
sien », apprécie Sébastien Matty, le
président de la société.
L’entreprise toulousaine, fon-
dée en 1875, s’est fait un nom dans
le bâtiment, en devenant la spé-
cialiste française des construc-
tions en structures de béton pré-
fabriquées en usine. Avec son
aventure parisienne, elle espère
accélérer et incarner un virage
stratégique alliant réflexion so-
PLEIN CADRE

A Paris, une Cité


ciétale et qualité architecturale.
« Nous voulons évoluer vers des GA Smart
bâtiments qui ont du sens, qui lais- Building, 300
sent une empreinte positive, décrit
M. Matty. De plus en plus, les col- millions d’euros

universelle pour vivre


lectivités et les donneurs d’ordre de chiffre
veulent des propositions qui ap-
portent un plus à la création de la d’affaires en
ville, pas de simples projets immo- 2018, enregistre
biliers. “Réinventer Paris” est un
une croissance

avec le handicap
précurseur de cette tendance. »
GA l’a emporté à Paris avec un annuelle de 25 %
projet de « Cité universelle » gui-
dée par le fil rouge de l’accessibilité depuis 2014
et du handicap. Un ensemble de
30 000 m2, porté par quatre piliers.
Au cœur du dispositif, un pôle Reste qu’en bois ou en béton le
sportif se donne pour ambition Le promoteur toulousain GA, un des lauréats inattendus hors site peine à s’imposer en
d’accompagner la professionnali- France, où il reste un marché de
sation du sport handicap. Son ter- de la deuxième édition de « Réinventer Paris », souhaite niche. Si des projets ambitieux de
rain multisport pourra accueillir gratte-ciel en construction préfa-
1 000 spectateurs, avec 20 % de pla- faire de son projet centré sur l’accessibilité une vitrine briquée se multiplient de Londres
ces accessibles aux personnes en à Singapour, coffrer en plein air,
fauteuil, dix fois plus que ce qu’im- de la construction « hors site », modulaire et préfabriquée ferrailler et couler des tonnes de
pose la réglementation. béton frais sur le chantier restent
la norme en France. « La construc-
Coût : 150 millions d’euros tion n’a pas gagné en productivité
A côté de ce premier pilier, un cen- d’enthousiasme », raconte le spor- la maire de Paris chargé de l’urba- sur-Orge (Essonne), le groupe a acheminés sur le chantier et as- depuis des décennies, le secteur ne
tre de santé et de bien-être, inté- tif, également entrepreneur et nisme, Jean-Louis Missika. Sou- ainsi construit, en treize mois, les semblés comme un jeu de cons- s’est pas modernisé, alors qu’il n’y
grant un cabinet médical, portera, militant associatif. vent, les candidats de “Réinventer 142 000 m² de la plus grande pla- truction, grâce aux trois procédés a que des avantages à adopter des
lui aussi, une attention particu- « Ce n’est pas qu’une cité du han- Paris” font des propositions te-forme d’Amazon en France. GA constructifs brevetés par la so- process industriels utilisant les
lière aux personnes en situation dicap : ce sera ouvert à tous, et s’in- brillantes en rez-de-chaussée, fi- a aussi achevé les sièges de Thales ciété, avant de recevoir les élé- technologies numériques », plaide
de handicap. Un pôle hôtelier téresser à l’accessibilité, c’est facili- nancées par des surfaces classi- à Bordeaux-Mérignac (60 000 m2) ments de façade et les équipe- le président de GA Smart Buil-
comprendra un restaurant, un ter la vie de tout le monde. Ce qu’on ques de bureaux dans les étages. et à Gennevilliers (Hauts-de- ments de traitement de l’air égale- ding. Pour M. Matty, « la Cité uni-
rooftop semé d’agriculture ur- va faire là devrait être la règle par- Là, le projet est cohérent de bout en Seine, 87 000 m2), en dix-huit ment produits par le groupe. Le verselle doit aussi servir à convain-
baine et une résidence hôtelière tout dans la ville », défend M. Sal- bout. » Si l’appel à projets parisien mois chacun, une prouesse. Bon modèle a su séduire : GA Smart cre que ce modèle de préfabrica-
exploitée par Louvre Hôtels, dont lem, qui fut candidat malheureux a aussi pour vertu de faire entrer an mal an, l’entreprise livre Building, qui affiche un chiffre tion est compatible avec la qualité
les 109 chambres seront visitables du Parti socialiste aux législatives de nouveaux joueurs dans le cer- 300 000 m2 de surfaces tertiaires d’affaires de 300 millions d’euros architecturale et répond aux en-
en fauteuil, sans oublier 55 stu- de 2017 à Paris, sur une proposi- cle fermé des bâtisseurs de la capi- chaque année, conçues par ses en 2018, enregistre une croissance jeux des villes d’aujourd’hui ».
dios habitables par des personnes tion de la maire PS, Anne Hidalgo. tale, l’équipe de GA Smart Buil- bureaux d’études, fabriquées annuelle de 25 % depuis 2014. Pour dessiner son porte-éten-
handicapées et quelques cham- L’athlète espère désormais que la ding sait qu’elle doit désormais dans ses usines et assemblées sur Le groupe a entrepris de se diver- dard parisien, la société a fait ap-
bres médicalisées. Un ensemble cité permettra d’accueillir des relever le défi des fortes attentes site par ses équipes. sifier en faisant l’acquisition, pel à des architectes prestigieux,
de bureaux de 15 000 m2 et d’espa- compétitions et des équipes pour suscitées par ce concours. en 2018, de la société Ossabois, lea- l’agence autrichienne Baums-
ces de coworking de 1 500 m2 com- les championnats du monde de D’autant que le terrain en ques- 8 usines, 800 collaborateurs der de la construction modulaire chlager Eberle, associée au petit
plètent l’offre, pour un coût total rugby en 2023 et les Jeux paralym- tion, dans l’environnement ur- « La préfabrication en usine nous de logements en bois. Une inté- cabinet Inédit. Les dessins révè-
de 150 millions d’euros, porté par piques de 2024, mais aussi d’avoir bain chahuté qui borde le péri- permet de garantir la qualité, les gration qui lui permet d’alléger lent un bâtiment ovoïde tout en
l’investisseur AEW. à demeure une équipe handis- phérique à la frontière du nord- délais et les coûts : on réduit de l’empreinte carbone de ses bâti- anneaux imbriqués, clair et trans-
C’est l’athlète handisport Ryadh port de haut niveau. est de Paris et des communes de 30 % la durée du chantier et on li- ments en proposant des structu- parent, ceint d’une rampe exté-
Sallem qui a inspiré ce pro- « Le jury a été très impressionné Pantin et du Pré-Saint-Gervais, en mite fortement les déchets, les dé- res mixtes béton et bois, mais rieure. Les deux étages supé-
gramme, au moment où le pro- par ce projet, témoigne l’adjoint à Seine-Saint-Denis, côtoie de pres- fauts et les nuisances pour les rive- aussi de gagner encore du temps rieurs, ceux du complexe hôte-
moteur cherchait des idées pour tigieux voisins : la Cité de la musi- rains », énumère David Lannelon- de chantier – les modules en bois lier, seront entièrement en bois –
répondre à l’appel à projets. que, de Christian de Portzamparc, gue, le directeur de l’usine GA de sont livrés prêts à installer – et de un assemblage de chambres mo-
« C’est extrêmement difficile d’or- la Philharmonie, signée Jean Nou- Labège, dans la périphérie de Tou- répondre à des appels d’offres dulaires préfabriquées. L’ensem-
ganiser des compétitions handis-
L’ensemble vel… Et le bâtiment doit répondre louse, en faisant visiter ses instal- pour des projets immobiliers mê- ble de l’édifice déclinera les procé-
port, non seulement par manque de 30 000 m2 à l’enjeu de transformer ce no- lations. Dans l’atelier de fer- lant des logements et des bu- dés industriels du groupe.
de salles, mais aussi faute d’hôtels man’s-land des marges parisien- raillage, des bobines dévident reaux. Désormais fort de huit usi- En attendant d’être jugé sur
adaptés pour héberger les équi-
repose sur nes en paysage d’entrée de ville, leurs fils d’acier que des machines nes et 800 collaborateurs, qui dé- pièce, le président de GA fait visi-
pes », témoigne le champion de 4 piliers : un en lien métropolitain entre la ca- courbent et plient pour tresser les tiennent 60 % du capital, le ter une autre vitrine : son propre
natation, de basket et de rugby en pitale et la banlieue. treillis d’armatures ; dans la halle groupe peut s’afficher comme la siège social, à Toulouse. Un édifice
fauteuil, cinq Jeux paralympi-
complexe sportif, Jusqu’ici, plus que par sa créati- des coffrages, le béton est coulé référence en France de la construc- « intelligent » multiprimé, éco-
ques au compteur, qui cherchait un centre de vité urbaine et son audace archi- dans les moules sur mesure de tion « hors site », modulaire et pré- nome en énergie et producteur
des partenaires pour ce projet de- tecturale, l’entreprise toulou- poteaux et de poutres, de parois fabriquée. Un savoir-faire qui s’ap- d’électricité, premier bâtiment
puis 2001, en vain. « Personne ne
santé et de bien- saine s’était distinguée par sa ca- et de planchers. puie largement sur les technolo- tertiaire labellisé « bâtiment à
voulait s’engager, craignant un être, un pôle pacité à livrer, dans des délais ser- Autant d’éléments en kit qui in- gies numériques de conception et énergie positive – Effinergie » en
côté ghetto, jusqu’à ce que GA dé- rés, des entrepôts logistiques et tègrent à l’avance les dispositifs de gestion de chantier du Building France. Des distinctions que vise
cide de prendre le risque et d’y
hôtelier des campus de bureaux fonction- techniques du bâtiment – passa- Information Modeling (BIM), dont aussi la Cité universelle. p
mettre beaucoup de moyens et et des bureaux nels et passe-partout. A Brétigny- ges de gaines, tuyaux… – et seront GA est un précurseur. grégoire allix
0123
SAMEDI 2 MARS 2019 argent | 17
Crédit immobilier : emprunter après 60 ans SOS CONSO |
CHRONIQUE PAR RAFAËLE RIVAIS
La difficulté est de décrocher une assurance qui couvre bien et à un tarif maîtrisé
Héritiers contre
généalogistes
P
our un senior, souscrire couvert. Et il n’est pas forcément Depuis 2017, la loi a instauré un
un énième crédit immo- au courant de ce scénario. Il est EN CETTE PÉRIODE DE « droit à l’oubli ». Cela permet aux
bilier auprès d’une ban- donc bien important de vérifier TAUX D’INTÉRÊT BAS, personnes souscrivant une assu-

L
que n’a rien de compli- que l’assurance souscrite va bien rance et ayant étant malades (hé- e 29 avril 2013, Frédéric et Sébastien X reçoivent une
qué à condition d’en avoir les ca- jusqu’au terme du crédit », précise LE COÛT DE L’ASSURANCE patite C, cancer, etc.) de ne plus bonne et une mauvaise nouvelle : la bonne, c’est qu’ils
pacités financières. Mais à partir Astrid Cousin, porte-parole du avoir à le mentionner à condition sont les héritiers d’un défunt. La mauvaise, c’est que,
d’un certain âge, cela ne suffit Magnolia.fr, courtier en assuran- D’UN SENIOR PEUT que 10 ans se soient écoulés de- pour en savoir plus, ils doivent signer un contrat de ré-
plus ! Passé 60 ans, le sésame le
plus précieux à obtenir est l’assu-
ces.
Pour dénicher des offres où
REPRÉSENTER LA MOITIÉ puis la fin de leur traitement et
sans rechute.
vélation de succession, leur imposant de verser « 35 %, hors taxe,
TVA à 19,6 % en sus, des sommes à percevoir », à l’étude généalo-
rance emprunteur liée à ce même l’âge de fin de crédit est repoussé OU PLUS DU COÛT TOTAL gique Dominique Masson. Ils refusent de signer, se doutant que
prêt. Car sans cette couverture, à 85, voire 90 ans, il faut se tour- Statu quo préférable c’est leur oncle Didier, avec lequel ils n’entretenaient plus de re-
pas de crédit. Or, plus on avance ner vers la délégation d’assu- DU CRÉDIT Depuis le 1er janvier 2018, l’amen- lations, qui est décédé. Ils vont directement voir le notaire,
en âge, plus les risques de santé se rance, soit la souscription d’une dement Bourquin permet chaque auquel ils font part de leur mécontentement : pourquoi a-t-il
multiplient et donc plus cette as- assurance individuelle « sur me- année de changer d’assurance mandaté un généalogiste pour les retrouver, alors qu’il est
surance devient chère et difficile sure » proposée par les compa- d’exemple, « le coût moyen pour emprunteur pour une autre équi- censé établir la filiation des héritiers jusqu’au sixième degré, et
à décrocher. Une personne déjà à gnies d’assurances autres que une assurance individuelle et col- valente et moins onéreuse. Pour que, en leur qualité de neveux du défunt, ils étaient parents au
la retraite ou en fin de carrière celle accordant le crédit. lective s’élève respectivement à les seniors qui auraient des velléi- troisième degré ? Ils n’obtiennent pas de réponse.
professionnelle a intérêt à ne se 0,50 % et 0,90 % à 63 ans », af- tés de renégocier leur contrat en Le généalogiste, lui, les assigne, sur le fondement de la « ges-
couvrir que pour le décès et l’in- Un historique des analyses firme Astrid Cousin. Evidem- cours, le résultat risque d’être tion d’affaires », régime qui l’autorise à se faire rémunérer par
validité et exclure l’incapacité et Autre écueil pour un senior en ment, le tarif de base se module moins probant que pour un as- une personne qui ne l’a pas mandaté, s’il prouve qu’il a bien dé-
l’interruption de travail réservées quête d’une assurance : le prix selon l’état de santé du futur as- suré plus jeune. « Cette stratégie fendu ses intérêts. Pour obtenir la part de l’héritage à laquelle il
aux actifs. élevé de cette couverture. En rai- suré. La moindre pathologie an- peut ne pas faire économiser d’ar- estime avoir droit, il affirme que son intervention a été « utile » :
Malgré ce champ plus restreint, son de son âge, il se trouve tou- cienne déclarée (AVC, cancer), en gent car comme on avance en âge, c’est grâce à elle que les neveux ont été informés du décès de
trouver une assurance relève du jours dans les tranches plus éle- cours et même traitée (tension, la prime est mécaniquement plus leur oncle.
parcours du combattant. Les as- vées du barème. « Grosso modo, diabète, etc.) sera prise en compte élevée que le précédent contrat. Et
surances collectives des banques les primes progressent par pallier dans le calcul de la prime qui ris- si, entre-temps, l’état de santé de « Une somme forfaitaire »
prêteuses ne couvrent qu’à la d’âge. Mais, elles doublent en que d’être majorée. l’assuré s’est dégradé, ce tarif sera Le tribunal de grande instance de Béthune, qui statue le
condition que l’emprunteur rem- moyenne à chaque fois que l’on A partir de 60 ans et pour des majoré avec un risque d’essuyer 21 juin 2016, le reconnaît. Il en déduit que le généalogiste a droit à
bourse son prêt à 70 ans, voire à vieillit de 10 ans », résume Astrid montants empruntés supérieurs un refus d’assurance. Mieux vau- la rémunération prévue par l’article 1375 du code civil, qui énonce
75 ans. Dans ces conditions, cela Cousin. « Sur notre site, la prime à 150 000 euros, 200 000 euros dra donc jouer le statu quo », ex- que « le maître dont l’affaire a été bien administrée doit remplir les
contraint un sexagénaire à s’en- moyenne des seniors (60 ans et voire 400 000 euros, tout dépend plique Cécile Roquelaure, direc- engagements que le gérant a contractés en son nom, l’indemniser
detter sur une période courte, plus) avoisine 22 000 euros contre des établissements. Un senior trice des études d’Empruntis. de tous les engagements personnels qu’il a
10 ans maximum, ce qui peut le 7 700 euros tout âge compris », re- remplira un questionnaire d’une En cette période de taux d’inté- pris, et lui rembourser toutes les dépenses
dissuader en raison de mensuali- lève Jean-Sébastien Nénon, direc- dizaine d’items. Et si une quel- rêt bas, le coût de l’assurance L’ÉTUDE RÉCLAME utiles ou nécessaires qu’il a faites ». Le tribu-
tés trop lourdes pour son budget.
« Parfois, certaines enseignes ac-
teur des opérations chez LesFu-
rets.com.
conque pathologie (cardiaque,
hypertension, etc.) ou particula-
d’un senior peut représenter la
moitié ou plus du coût total du
UN POURCENTAGE nal observe toutefois qu’en vertu de cet arti-
cle seules « les dépenses utiles ou nécessai-
ceptent d’assurer des crédits im- A état de santé équivalent rité (fumeur, surpoids) est évo- crédit. Ce poids influe sur le taux DE L’HÉRITAGE res » du généalogiste doivent être prises en
mobiliers de seniors, toutefois au- (bonne santé, non-fumeur), les quée dans les réponses, les com- annuel effectif global (TAEG, qui, compte. Or, constate-t-il, l’étude Masson ré-
delà du 70e anniversaire de l’em- délégations d’assurance sont de pagnies demandent alors de réa- en plus du taux nominal, intègre À VENIR clame un pourcentage de l’héritage à venir,
prunteur, ce dernier n’est plus loin les plus économiques. A titre liser une batterie d’examens
complémentaires et de fournir
les éventuels frais et commis-
sions diverses) qui peut attein-
SANS FOURNIR soit « une somme forfaitaire non chiffrée »,
sans fournir de justificatifs du temps passé
un historique des analyses sur 3 dre, voire dépasser le taux de DE JUSTIFICATIFS sur l’affaire ou des frais engagés (accès aux

70 ANS
ou 5 ans. l’usure. Or lorsque cette situation archives, déplacements…).
Le temps d’examiner ces docu- survient, les portes d’accès au Faute de pouvoir apprécier si cette « somme indéterminée » cor-
ments, l’assureur peut tarder à crédit se ferment au particulier. respond aux dépenses « utiles ou nécessaires », le tribunal rejette
Un âge limite pour pouvoir s’assurer faire une proposition, cela peut Rien n’empêche de se passer sa demande. La Cour de cassation approuve cette décision, le
Avoir moins de 70 ans en fin de crédit immobilier et ne pas obliger à repousser la date de la d’une assurance emprunteur, à 30 janvier (2019) : le généalogiste doit présenter les justificatifs
emprunter plus de 320 000 euros. Telles sont les conditions pour signature chez le notaire, voire condition de nantir auprès de la qui fondent ses prétentions.
qu’une personne ayant des problèmes de santé puisse recourir à conduire à l’annulation de la banque prêteuse un contrat d’as- Et pour cause : si ces justificatifs prouvent qu’il a passé peu de
la convention appelée Aeras (« s’assurer et emprunter avec un ris- transaction. Pour ceux qui savent surance-vie ou un compte titres. temps sur une recherche, alors qu’il réclame d’importants hono-
que aggravé de santé »). Mis en place en 2007, ce système facilite qu’ils ont des soucis de santé, En contrepartie de cette garantie raires, les tribunaux peuvent réduire ces derniers, en les jugeant
l’accès à une assurance liée au prêt, qu’il soit immobilier ou à mieux vaudra s’y prendre en sur ces avoirs bloqués, l’établisse- « excessifs au regard du service rendu ». La Cour de cassation a
la consommation. Mais rien n’est sûr : même en passant par Aeras, amont de la transaction afin de ment accordera un crédit de 70 % énoncé ce principe dès le 5 mai 1998 et l’a constamment rappelé.
il peut arriver que la pathologie déclarée soit exclue des garanties. se laisser le temps de se consti- à 80 % du montant des valeurs Elle a, le 23 mars 2011, validé un arrêt de la cour d’appel de Paris
A compter de la date du dépôt de la demande, trois semaines sont tuer son dossier et de faire jouer nanties. p qui avait réduit, de 40 % à 12 % de l’actif successoral, les honorai-
nécessaires pour obtenir une réponse positive ou négative. la concurrence. laurence boccara res réclamés par un cabinet. p

IMMOBILIER CLIGNOTANT
Proche de Paris, Reims attire les investisseurs LO G EM EN T
Le crowdfunding ne faiblit pas
En 2018, les 32 plates-formes de crowdfunding

C’ est la ville de l’Est à la-


quelle on ne pense pas.
Plus qu’une cité chargée
d’histoire, Reims est depuis quel-
Reims
Prix moyen
d’un appartement
(studio-2 pièces)
Loyer
(studio-2 pièces)
gne de tramway, avenue de Laon,
ou dans le quartier Jean-Jaurès.
« Les prix y sont plus bas que dans
le centre, autour de 2 200 euros le
immobilier ayant accepté de participer au baromètre
Fundimmo/Hellocrowdfunding ont levé 185 millions
d’euros, soit 83 % de plus qu’en 2017. Le financement
des opérations de promotion immobilière explique
ques années une terre fertile pour
les investisseurs immobiliers. 2 034 €/m2 12,4 €/m2 mètre carré, et les perspectives de
rendement meilleures. On peut y
pour l’essentiel cette augmentation. Le nombre de
projets financés a bondi de 50 %, avec 343 opérations
« Les investisseurs apprécient la trouver des logements sous la recensées. Mais la rentabilité ressort à 9 % en
stabilité du marché rémois. Il n’y a barre des 60 000 euros, voire des moyenne en 2018, contre 9,6 % les années précéden-
pas de pics à la hausse ou à la 50 000 euros ! », affirme Fa- tes. Le taux de défaut reste anecdotique (0,67 %).
baisse sur les prix », observe Evolution du nombre Proportion Rendement tima Dorkel.
Me Mennetret, notaire rémois. En d’habitants de petites surfaces locatif D’autres misent sur les quartiers
cinq ans, le prix moyen du mètre (quinze ans) (studio-2 pièces) (studio-2 pièces) qui montent. « Celui de Clairma-
carré dans l’ancien n’a quasi pas rais est un bon exemple. C’est le QUESTION À UN EXPERT
bougé (– 1,3 %), à 2 034 euros, selon
les données de MeilleursAgents. – 2,2 % 33 % 7,3 % coin des affaires. De nombreuses
entreprises viennent s’y établir, car
« Il existe de fortes disparités selon elles ne sont qu’à deux pas de la
les quartiers. Dans l’hypercentre, gare », explique Vincent Poidevin,
les prix progressent et se rappro- gérant fondateur de l’agence Bailleurs : faut-il faire des travaux
chent des 3 000 euros le mètre Witry Immo. Un secteur dans le-
carré », précise Fatima Dorkel, gé- SOURCE : MEILLEURSAGENTS
quel on trouve également des en 2019 ?
rante de l’agence immobilière Era constructions neuves. « A proxi-
Reims Place Royal. ment de sa mise en service, mais, dont sept hectares en cœur de mité immédiate de la gare, nous valérie bentz, responsable des études patrimoniales de l’UFF
Une aubaine pour une ville si- depuis deux ans, ça bouge pas ville. De quoi offrir un supplé- proposons des deux-pièces à partir
tuée à 45 minutes en TGV de Paris mal », ajoute-t-il. ment de visibilité à la ville. Car, de 143 000 euros dont la rentabilité Conséquence de la mise en place en 2019 du prélèvement à la
et de ses (presque) 10 000 euros Outre le train, la ville fait l’objet côté performance des actifs im- se situe entre 3,4 % et 3,8 %. En plein source, il n’existait pas d’attrait fiscal à faire des travaux en 2018.
en moyenne par mètre carré. d’une opération de réaménage- mobiliers, Reims offre de belles cœur de ville, avec le plafonnement Afin d’éviter un report massif en 2019 des travaux prévus en 2018,
« Lorsque je passe près de la gare le ment baptisée « Reims Grand possibilités, dans le neuf comme Pinel, la rentabilité peut être infé- il a été mis en place un dispositif fiscal transitoire qui prévoit que
matin, les wagons sont pleins à Centre », dont les travaux de- dans l’ancien. rieure, mais l’occupation est assu- le montant déduit en 2019 sera calculé sur la base de la moyenne
craquer de Rémois qui travaillent vraient prendre fin en 2020. rée », dit Marion Michau-Poncelet, des dépenses des travaux « pilotables » (c’est-à-dire qui ne présen-
dans la capitale », témoigne le no- « C’était l’une de mes promesses de Rendement moyen de 7 % brut directrice de programme adjointe tent aucun caractère d’urgence) réalisés entre 2018 et 2019.
taire. En service depuis 2007, la li- campagne : reconquérir les friches D’après MeilleursAgents, le ren- Eiffage Immobilier en région Est. Si vous avez fait des travaux en 2018 et que vous ne réalisez
gne à grande vitesse, contraire- industrielles de la SNCF pour ins- dement moyen pour un investis- La politique de grands travaux aucune dépense de travaux en 2019, vous pourrez déduire au titre
ment à d’autres villes, a eu peu taller de nouveaux équipements, sement dans une petite surface entamée par la ville redonne de 2019 la moitié des dépenses effectuées pour des travaux réalisés
d’impact sur les prix ou les ventes déclare Arnaud Robinet, maire atteint 7 % brut pour un loyer aussi de la vie à des territoires dé- en 2018. Inversement : si vous n’avez eu aucune charge pour travaux
de logements. (LR) de Reims. Nous allons créer moyen de 12,40 euros le mètre laissés. C’est le cas de Boulingrin, en 2018, vous ne déduirez que 50 % du coût des travaux réalisés
« Les investisseurs sont toutefois une grande salle événementielle carré. Mais ces biens rares ne re- un quartier « que les Rémois en 2019… Enfin, si vous avez financé des travaux en 2018 et 2019,
bien plus nombreux, surtout dans de 9 000 places, une piscine et une présentent qu’un tiers du parc. n’aimaient pas, mais qui, depuis, vous pourrez déduire la moyenne de ces dépenses.
le neuf, où ils représentent les trois patinoire, des promenades, un « Dans l’hypercentre, une petite avec ses grandes halles classées, Dans cette hypothèse, il est préférable que le montant des travaux
quarts des acquéreurs », souligne nouveau parvis pour l’hôtel de surface se négocie un peu au-des- connaît un regain d’intérêt », de 2019 n’excède pas les dépenses de 2018.
Johnny Huat, responsable ville, mais aussi des logements et sus des 100 000 euros », explique constate M. Huat. Le prix du mè- En revanche, si les travaux envisagés en 2019 peuvent être différés,
d’agence pour Bouygues Immo- des bureaux. » Me Mennetret. Dès que l’on tre carré y oscille entre 2 600 et mieux vaut attendre 2020 pour les mettre en œuvre. Une exception :
bilier Champagne. « Le TGV n’a Au total, c’est cent hectares qui s’éloigne du centre, les prix recu- 3 600 euros. p les biens acquis en 2019 ne sont pas concernés par ce dispositif
pas créé le boom attendu au mo- se transforment depuis 2015, lent, notamment le long de la li- ludovic clerima transitoire.
18 | sports 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Antidouleurs
dans le sport :
le grand
détournement
A l’image du tramadol, interdit
dans le cyclisme, les sportifs
abusent parfois de ces molécules

L
es autorités sanitaires non sportive, où l’on constate une
françaises ne sont pas hausse du nombre d’overdoses.
seules à s’inquiéter de la Mais c’est bien au tramadol que
hausse des addictions aux certains cyclistes et médecins
opiacés : c’est aussi le cas des ins- d’équipes attribuent une partie
tances sportives. A compter de ce des chutes dans le peloton : perte
vendredi 1er mars, l’Union cycliste de vigilance, mauvaise appropria-
internationale (UCI) est devenue la tion de l’espace, sensation de ver-
première fédération internatio- tige sont des effets secondaires fré-
nale à prohiber l’utilisation du tra- quents. « Sur des engins allant à Moins nocifs, les anti-inflamma- Pour Manoël Dall’igna, interna- marqué aucune différence de
madol, que le peloton apprécie 100 km/h, cela fait encourir un ris- toires non-stéroïdiens (AINS) sont
« Un diclofénac et tional de rugby à 7 et ancien joueur prise selon que le joueur ait ou
autant que les Français. Ces der- que maximum, explique Xavier Bi- aujourd’hui très répandus dans le deux comprimés du Top 14 (2007-2011), la prise non disputé le match, ni de corré-
niers en ont fait leur antidouleur gard, directeur médical de l’UCI. sport de haut niveau. Si les méde- d’AINS dans le rugby est « banali- lation avec les blessures », pour-
favori en 2017, avec 11,7 doses jour- L’autre effet secondaire, qui n’est cins du sport défendent leur utili-
de paracétamol sée ». « Plus les joueurs sont bour- suit le chef de clinique du Centre
nalières pour 1 000 habitants. pas spécifique au tramadol mais sation libre, certains s’inquiètent codéiné, c’était rins, plus ils ont la culture des anti- médical olympique suisse de
Consommation plus élevée en- que l’on retrouve souvent dans ces des risques à long terme et d’un inflammatoires », déplore-t-il, sou- Cressy, qui ne voit pas non plus
core dans le vélo : depuis 2012 et la analgésiques, c’est l’addiction aux premier pas vers une conduite
ma routine lignant que certaines nationalités de différences régionales.
mise sous surveillance de la subs- opioïdes. » dopante. En effet, ces AINS ne ser- d’avant-match » – Sud-Africains, Géorgiens – y ont « Le premier facteur, ce sont les
tance, les autorités antidopage Bien que l’interdiction du trama- vent pas forcément à soigner des recours plus que d’autres. Naturo- habitudes du médecin et l’habitude
BRIAN O’DRISCOLL
trouvent des traces de tramadol dol « vise à protéger la santé des coups ou à faire taire une douleur pathe de formation, il comprend prise par le joueur en club », expli-
ex-rugbyman irlandais
dans 4 % à 5 % des échantillons coureurs » et n’entre pas dans le ca- avant un match. Ils sont parfois l’utilisation de ces traitements que Philippe Tscholl. Qui souligne
d’urine de cyclistes. dre de la lutte antidopage, cet anal- pris de manière systématique, en d’urgence (« c’est un peu cacher la que la FIFA aura du mal à faire pas-
Les conséquences sont moins gésique est sous surveillance de prévention d’éventuels chocs. merde au chat, on n’agit pas sur la ser son message tant que les preu-
violentes que dans la population l’Agence mondiale antidopage parler dans trente ans. Et précise cause ») dans les circonstances ves de dangerosité des anti-in-
(AMA), de même que la codéine. Si Une prise « banalisée » qu’il a toujours du diclofénac dans particulières comme l’approche flammatoires ne seront pas da-
elle peut être utilisée pour lutter Ces derniers mois, outre-Manche, son sac de golf. d’un grand match. Moins lorsqu’il vantage établies, de même que la
contre des douleurs résiduelles, de nombreux joueurs de football Une enquête du syndicat inter- devient très régulier, d’autant plus nocivité, pour les performances
comme les brûlures après des chu- et rugby se sont épanchés sur leur national des joueurs de rugby, fin que ces médicaments provoquent futures, de privilégier l’antidou-
tes, elle peut aussi servir à « con- consommation d’antidouleurs 2018, révélait que 45 % d’entre eux des dysfonctionnements du sys- leur à la récupération.
tourner la douleur classique que durant leur carrière. Le témoi- se sentaient obligés de jouer, sous tème digestif. Face aux abus, le dernier rem-
LE LEXIQUE l’on ressent dès lors que l’on fait du gnage de la légende irlandaise du la pression directe ou implicite de part reste donc le docteur. Fabrice
vélo à haut niveau, rappelle Xavier rugby Brian O’Driscoll a été l’un leur entraîneur ou leur encadre- « Trouver d’autres moyens » Bryand, médecin du FC Nantes du-
Bigard. Ce qui permet d’améliorer le des plus médiatisés, en décem- ment, lorsqu’ils étaient blessés. Depuis plusieurs années, la FIFA rant vingt ans puis de l’équipe de
temps de maintien à une certaine bre 2018. « Dans certaines des équi- Dans le rugby, ce chiffre a fait écho alerte les footballeurs sur les abus France de football entre 2010 et
ANTALGIQUES puissance et à ce moment-là, il n’y a pes pour lesquelles j’ai joué, le doc- au récit bouleversant de l’ancien d’antalgiques et leurs conséquen- 2012, dit avoir parfois refusé aux
Palier 1 plus de différence avec le dopage. teur circulait dans le car sur le che- prodige australien James O’Con- ces sur le système cardio-vascu- joueurs des médicaments qu’ils
Paracétamol ou anti-inflamma- Sauf que la substance n’est pas in- min du stade pour nous demander nor, qui racontait en avril 2018 ne laire, le foie, les reins ou les intes- réclamaient, « plus facilement en
toires non-stéroïdiens, comme terdite par l’AMA ». ce qu’on voulait avant [le coup pouvoir jouer que sous infiltration tins. Une étude parue en 2015 dans club qu’en sélection ».
l’ibuprofène ou le diclofénac. Pour combien de temps en- d’envoi], a raconté au podcast Off de cortisone, et avoir quasiment le British Journal of Sports Medi- « Les enjeux et le nombre de
Autorisé par l’Agence mondiale core ? En 2016, le tramadol faillit The Ball le recordman de sélec- arrêté de s’entraîner. cine a montré qu’un tiers des matchs, comme la durée du temps
antidopage (AMA). faire son apparition sur la liste tions en équipe d’Irlande. Pour Sur les terrains de Top 14, la prise joueurs des Coupes du monde de jeu, explosent, donc la demande
des produits interdits mais fut moi, mes dernières saisons, un di- de codéine – autorisée – n’est pas 2002 à 2014 prenaient des AINS est de plus en plus importante, ob-
Palier 2 rattrapé par le collet à la demande clofénac [un AINS] et deux compri- rare, y compris en cours de match. avant chaque match. Les chiffres serve le Dr Bryand. Charge à nous
Opiacés faibles, comme la co- de plusieurs fédérations interna- més de paracétamol codéiné [an- « Certains clubs en filent aux mecs à étaient similaires lors des Coupes de trouver d’autres moyens à pro-
déine. Autorisé, sauf le tramadol tionales. De nouvelles études, talgique mélangeant un opiacé, la la mi-temps », souffle une source du monde féminines et ne dé- poser aux joueurs pour se remettre
dans le cyclisme. dont les conclusions sont atten- codéine, et du paracétamol], au sein de la lutte antidopage. A croissent pas avec le temps. des coups : bains froids, cryothéra-
dues cette année, sont en cours c’était ma routine d’avant-match. l’issue de la finale du championnat « C’est probablement plus », pré- pie, drainage… »
Palier 3 pour évaluer l’aide à la perfor- (…) C’était presque devenu une ha- de France en 2012, des traces de cise Philippe Tscholl, auteur de Afin que les sportifs ne regret-
Opiacés forts, comme la mor- mance qu’il procure. bitude, qui me donnait une chance morphine avaient été retrouvées l’étude, car ces chiffres repo- tent pas une fois leur carrière ter-
phine. Interdit par l’AMA. Si le cyclisme nourrit une pas- de me battre si je n’étais pas à dans les urines de l’Anglais du RC saient sur les déclarations des minée, comme l’ancien footbal-
sion irrationnelle pour le trama- 100 % – ça pouvait me permettre Toulon Steffon Armitage : il n’avait médecins d’équipe et ne pre- leur de Liverpool Daniel Agger,
D’autres traitements ont un effet dol – environ 70 % des échan- de me mettre à niveau. » pas été sanctionné, les instances naient pas en compte l’automé- d’avoir poussé leur corps bien au-
antidouleur, notamment les cor- tillons « positifs » proviennent de Si Brian O’Driscoll dit ne ressen- étant convaincues que ce n’était dication, potentiellement impor- delà de ses capacités et abusé des
ticostéroïdes, dont la prise est ce sport –, il n’a pas le monopole de tir aucun effet sur sa santé qu’un résidu de prise de codéine, tante concernant ces produits. anti-inflammatoires. p
réglementée par l’AMA. l’abus d’antalgiques. aujourd’hui, il suggère de lui en re- qui est métabolisée en morphine. « Chez les footballeurs, on n’a re- clément guillou

Rugby : la Fédération réplique à la presse devant les tribunaux


Outre une procédure en diffamation contre « L’Equipe », la FFR poursuit un journaliste ayant tenté de contacter l’une de ses salariées

I l y a des bâches qui sautent


aux yeux des automobilistes.
Comme celles que la Fédéra-
tion française de rugby (FFR) a fait
poser en février au-dessus du ter-
premières révélations, un journa-
liste du quotidien L’Equipe cher-
che à entrer en contact avec une
juriste de la fédération suscepti-
ble d’avoir des informations. Par
initiative à celle de « lamentables
escrocs ». Il lui demande de « re-
noncer à la fin et aux moyens biai-
sés » qui, selon lui, « mobilisent
L’Equipe contre la FFR ». C’est-à-
Selon l’argumentaire de Me As-
sous, qui défend les intérêts de la
Fédération, le courriel de Frédéric
Bernès à Camille Denuziller con-
tient des « allégations portant at-
pour préjudice moral – une moi-
tié à la FFR, l’autre à Bernard La-
porte – ainsi que 4 000 euros de
frais de justice.
Me Stéphanie Zaks, avocate de
doit suivre le 4 mars. En parallèle,
la FFR a également décidé d’atta-
quer en justice le même journa-
liste par une voie plus classique,
celle de la diffamation publique,
rain d’entraînement du XV de courriel, Frédéric Bernès propose dire de cesser les articles critiques teinte à l’honneur et à la considéra- L’Equipe, réfute l’idée d’une diffa- en raison de quatre articles parus
France. Une installation pour évi- à Camille Denuziller d’échanger sur les affaires de la Fédération. La tion de Bernard Laporte » comme mation non publique : le courriel entre août et octobre 2017. Le pro-
ter que des curieux et, pis encore, avec elle sur la situation. Celle-ci lettre s’achève sur une promesse de la FFR, en ce qu’il sous-entend en question a été « adressé à un cès se tiendra le 9 mai au tribunal
des journalistes, regardent de trop en avertit sa hiérarchie. d’action en justice : « Me [Jérémie] notamment qu’une infraction a tiers dans des conditions de confi- de grande instance de Paris.
près les fulgurances qui se produi- La réplique fédérale, dont Le Assous [avocat de la FFR] est saisi été commise. Les phrases suivan- dentialité », rappelle-t-elle dans le Rétrospectivement, cette judi-
sent à Marcoussis (Essonne) pen- Monde a pris connaissance, vient de l’ensemble de cette affaire. » tes, par exemple, constituent se- dossier, et « n’impute aucun fait ciarisation des débats ne rend que
dant le Tournoi des six nations. en deux temps. Le 5 octobre 2017, lon lui un préjudice moral fait à portant atteinte à [l’]honneur et à plus surprenant un autre courriel,
Mais il en est d’autres, moins vi- par retour de courriel, le directeur Nouvelle audience le 4 mars l’institution sportive : « J’ai rées- [la] considération ». en date du 29 novembre 2017. Il
sibles, pour protéger les coulisses général de la FFR, Sébastien Con- Après la publication de nouveaux sayé depuis [de prendre contact] Elle voit au contraire dans la ré- adresse alors des « remercie-
de la Fédération. En particulier chy, répond au journaliste ainsi articles qui lui déplaisent, la mais le barrage est efficace » ; ponse par courriel de la Fédéra- ments » à L’Equipe, en jugeant que
lorsqu’il est question de l’affaire qu’à Jérôme Cazadieu, directeur « fédé » met sa menace à exécu- « J’imagine aussi que vous envoyer tion, qu’elle estime diffamatoire, le quotidien a apporté un « sou-
qui secoue le rugby français de- de la rédaction de L’Equipe. tion. Trois mois exactement un message sur votre email pro une manœuvre « visant expressé- tien » à la candidature victorieuse
puis dix-huit mois, et dont s’est Le ton du message est inhabi- après le courriel – délai maxi- n’est pas très confortable (surtout ment à dissuader M. Bernès de con- de la France à l’organisation de la
saisi le Parquet national finan- tuel : M. Conchy qualifie M. Ber- mum avant la prescription de ce pour vous). » tinuer à exercer sa mission d’infor- Coupe du monde 2023 de rugby.
cier : les suspicions de conflits nès de « dragueur importun » – la type de dossier –, la FFR et Ber- Selon Me Assous, « ce courriel il- mation du public ». L’Equipe dé- Les deux signataires ont pour
d’intérêts entre Bernard Laporte, destinataire du courriel originel nard Laporte assignent Frédéric lustre à merveille la campagne de nonce le caractère abusif de la pro- nom Claude Atcher, directeur du
président de la FFR, et Mohed Al- étant une femme –, lui reproche Bernès pour diffamation non pu- déstabilisation » contre la Fédéra- cédure engagée. Une première dossier de candidature… et Ber-
trad, celui du club de Montpellier. une « escroquerie appelée fishing blique au tribunal de grande ins- tion, qui réclame au journaliste de audience s’est déjà tenue au tribu- nard Laporte. p
Le 18 septembre 2017, après les [hameçonnage] » et compare son tance d’Evry. verser la somme de 10 000 euros nal d’Evry en janvier. Une seconde adrien pécout
0123
SAMEDI 2 MARS 2019 horizons | 19

arras - envoyée spéciale

W
illy Schraen est un drôle
d’oiseau. Depuis son
élection, en août 2016, à
la tête de la Fédération
nationale des chas-
seurs (FNC), ses envo-
lées ne cessent de surprendre. En cet après-
midi d’hiver sur ses terres du Nord, l’homme,
assis au volant d’un rutilant 4 × 4 diesel aux
sièges en cuir chauffants, se flatte d’être le pre-
mier écologiste de France. « Pas l’un de ces
“Khmers verts” qui pensent que l’homme vaut
moins qu’un phoque, accélère-t-il. Ceux-là, je
les déteste. Ils me le rendent bien. Sur les ré-
seaux sociaux, on me traite de “gros porc”, c’est
vrai qu’il est dur de nier certaines de mes quali-
tés physiques », dégaine avec malice ce « fla-
mand abondant », comme le décrit son ami le
président du Sénat Gérard Larcher. On imagi-
nait notre conducteur de 49 ans amateur de
gauloiseries et le voilà filant l’autodérision.
Drôle d’oiseau, en effet. Aux ONG antichasse
qui le jugent plutôt ptérodactyle qu’aimable
colibri et l’accusent de « terroriser, tuer,
souiller et polluer », il répond que lui et ses
pairs entretiennent les haies, préservent les
zones humides et nettoient les bois. « Nous
pratiquons l’écologie de terrain, pas celle qui
vend du rêve à des bobos en mal de Bambi. Qui
sait, mon idéal à moi était peut-être de devenir
danseur étoile, eh ben, ça ne s’est pas fait. C’est
ça, le réel », développe à un feu rouge ce défen-
seur acharné de la ruralité et de la chasse, un
« droit républicain ».
Sur le tableau de bord, un gilet jaune. Juste
une ruse pour franchir sans heurts les ronds- Willy Schraen, au siège de la Fédération nationale des chasseurs, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 26 février. PHILIPPE BRAULT/VU POUR « LE MONDE »
points entre Arras et la fédération des chas-
seurs du Pas-de-Calais, son QG de cœur, dont il

Les chasses gardées


est toujours le président. Aucun coup de
klaxon pour saluer les protestataires réunis
autour d’un brasero. Depuis sa lettre ouverte
publiée le 6 décembre 2018 sur le site de la FNC,
on connaît son opposition « à la situation in-
surrectionnelle » qui agite, selon lui, villes et

de Willy Schraen
campagnes. Si, au départ, ce héraut de la
France d’à côté trouvait légitime la grogne des
périphéries, la tournure des événements l’a
vite inquiété. Il a exhorté ses troupes à s’en te-
nir éloignées. « Cela fait longtemps que nous
sommes pris, nous, ruraux, pour des cons ou des
vaches à lait. Mais jamais je ne pourrai soutenir
ceux qui font tout pour tuer des gendarmes et
des policiers », écrivait-il alors. La majorité des
gilets orange – qu’enfilent les chasseurs pour Bertrand. Mais il a jugé qu’il serait plus utile
être vus de loin – a entendu son message. Le président de la Fédération nationale des chasseurs pour le moment à la tête des chasseurs. »
« La saison de chasse est finie depuis le 28 fé- Une occasion manquée que semble
vrier, mais vous imaginez ce qui aurait pu se s’est imposé comme un interlocuteur privilégié aujourd’hui regretter l’intéressé. Surmédia-
passer s’il y avait eu des types armés sur les tisé après la démission, en août 2018, de Nico-
ronds-points ? commente Jérôme Fourquet, auprès de certains hommes politiques, qui voient las Hulot du ministère de la transition écolo-
directeur du département Opinion de l’IFOP. gique, qui pointa les lobbys, dont celui de la
Willy Schraen est un patron de PME, un notable en lui l’un des porte-voix de la France périphérique chasse, pour justifier son renoncement, Willy
de province attaché à cette droite agricole Schraen s’est senti pousser des ailes et a pro-
gaulliste qui déteste le désordre. Il subit en di- mis à ses bataillons cynégétiques de pouvoir
rect la pression du Rassemblement national tirer cette année 4 000 oies cendrées jusqu’à
dans la région et a voulu faire baisser la tempé- Est-Atlantique, fondé et financé en 2012 par mon grand-père, un agriculteur amoureux de la fin février. Emmanuel Macron le lui avait
rature. » Sa lettre a valu au Nordiste des cen- plusieurs fédérations de chasse, dont celle du la nature. » Suivre la trace d’un chevreuil, pas- assuré : l’arrêté pris par le nouveau ministre
taines d’insultes sur les réseaux sociaux. Pas-de-Calais, dirigée alors par Willy Schraen. ser la nuit à guetter les canards dans la hutte vert François de Rugy allait enfin permettre
« Qu’on m’attaque, je m’en fous. Mais, quand je La structure vise « à améliorer les informa- de chasse familiale, où les rats grimpaient sur de battre en brèche la directive européenne
trouve des courriers anonymes dans ma boîte tions sur l’ensemble de la faune migratrice et les ballots de paille… L’adulte songe toujours à oiseaux, qui protège depuis 2009 les espèces
à lettres, j’alerte les gendarmes. Personne ne sédentaire ». A la présidence d’honneur, on y cet univers d’enfant. Sa madeleine de Proust ? sauvages en migration prénuptiale. Patatras.
touche à ma femme et à mes enfants. » découvre le sieur Willy, dont les connaissan- Les combats de coqs auxquels il a assisté dès Saisi par la LPO, le Conseil d’Etat a suspendu
ces savantes, il en convient lui-même, ne cas- l’âge de 4 ans avec son pépé. « Je l’ai regardé les tirs dès le 7 février.
« LE TRUMP DE LA GÂCHETTE » sent pas trois pattes à un canard. « Comme pendant des heures installer des aiguilles de 10 Pour Willy Schraen, le coup est dur : « Je dé-
Installé dans son bureau de la FNC, à Issy-les- Monsanto, les chasseurs préfèrent disposer de à 12 centimètres qui remplaçaient les ergots teste perdre, mais, s’il y a une défaite, je la
Moulineaux (Hauts-de-Seine), où les multi- leurs propres experts pour publier leurs propres coupés. C’était la sortie du dimanche, les gens prends à mon compte. » Le camouflet ravit ses
ples trophées campent une ambiance de résultats et tenter d’obtenir les quotas de prélè- pariaient. » Le sang ? Les cris des bêtes ? « Un adversaires. « Après la baisse du prix du permis,
mâle dominant, le patron des chasseurs dé- vement dont ils rêvent », déplore Yves Verilhac. « IL EST L’UN DE coq qui meurt, c’est pas un drame. Ils sont bons une réforme pour les riches qui n’entraînera
roule sa vision du monde. « Vous avez les
couillus qui savent trancher et puis les autres
Cette politique du char d’assaut a conduit
Willy Schraen à lancer en 2018 la première
CEUX QUI A LE PLUS à manger, leur chair est meilleure que celle du
poulet. » Aujourd’hui, c’est le gros gibier qui
aucun nomadisme, voilà les oies. Ça com-
mence à faire beaucoup, estime Henri Sabarot,
qui ont peur de tout. » Quelques noms d’heu- grande réforme de la chasse depuis la loi Voy- APPUYÉ XAVIER l’attire, même s’il fréquente encore les gallo- président de la fédération des chasseurs de la
reux élus peut-être ? François Baroin, Gérard net de 2000. Ses prédécesseurs avaient calé. dromes des Hauts-de-France. Gironde. Quant à la fusion de l’AFB et de
Larcher, Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron Deux mesures sont les plus symboliques. La [BERTRAND] POUR l’ONCFS, on va y perdre de l’influence. » Et l’opi-
et Xavier Bertrand. Dans sa liste, aucune
femme, un oubli sans doute. Le nemrod salue
division par deux, de 400 à 200 euros, du prix
du permis de chasse national, détenu
FAIRE BARRAGE LE SÉNAT EN LIGNE DE MIRE
Matinal, le jeune Willy Schraen donne un
nion publique dans tout cela ? Si les chiffres
(temporaires) de l’ONCFS pour la saison de
aussi Didier Guillaume, le ministre de l’agri- aujourd’hui par seulement 8,3 % des 1,142 mil- À MARINE LE PEN coup de main à ses parents sur les marchés, chasse écoulée n’indiquent pas une hausse
culture, pour sa saillie sur le vin, le 16 janvier, lion de pratiquants, qui préfèrent souvent tra- où la famille vend des fleurs coupées. Il en des accidents humains – 99 (dont 7 mortels),
au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC/ quer le gibier autour de chez eux, achetant des DANS LES HAUTS- fera son métier. Il y apprend l’art de la négo- contre 113 (dont 13 mortels) l’année précé-
BFM-TV. « Le vin n’est pas un alcool comme les licences départementales, moins onéreuses. ciation et des rapports de force, donc la politi- dente –, en revanche, les « incivilités » (sic) ex-
autres. Je n’ai jamais vu un jeune qui sort de Et, en contrepartie, la fusion, longtemps refu- DE-FRANCE. C’EST que. Dès 18 ans, il devient conseiller munici- plosent : chiens tués, balles dans un salon ou
boîte de nuit saoul car il a bu du côtes-du- sée par les porteurs de fusil, de l’Office natio- UN FÉDÉRATEUR » pal, une fonction qu’il occupe désormais dans la vitre arrière d’une voiture, chevaux blessés,
rhône », avait osé l’ancien élu de la Drôme, im- nal de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) la commune de Bayenghem-lès-Eperlecques etc. La tolérance à l’égard des fusils s’amenuise
médiatement vilipendé par le corps médical. avec l’Agence française pour la biodiversité GÉRARD LARCHER (Pas-de-Calais), où il réside. « Je m’occupe de la au fil des années, les sondages le montrent.
« Bon, d’accord, mais c’est quand même couillu (AFB). Un donnant-donnant mijoté par Fran- président du Sénat commission voirie et curage des fossés, vous Alors un siège au Sénat, loin de ce tumulte,
de le dire », insiste le fier-à-bras épais, dont le çois Patriat, président du groupe LRM au Sé- voyez, je ne rechigne pas à la tâche. » forcément, ça fait rêver. Et pourquoi pas da-
livre de chevet est Cyrano de Bergerac. Pour- nat, avec la complicité de Thierry Coste, le lob- En aidant Xavier Bertrand à bâtir son projet vantage ? Willy Schraen achèvera son mandat
quoi Rostand ? « Le panache, toujours le pana- byiste multicarte de la FNC, qui dit murmurer rural lors des élections régionales de 2015, à la FNC en 2022, année de l’élection présiden-
che », répond-il, les yeux brillants. à l’oreille des présidents de la République de Willy Schraen gagne son ticket d’entrée dans tielle. Il croit en une candidature de Xavier
Le géant est décomplexé, c’est là son princi- droite comme de gauche, et particulièrement la cour des grands. « Il est l’un de ceux qui a le Bertrand, dont il est l’un des relais avec le
pal trait de caractère. Pour conquérir la FNC, il à celle d’Emmanuel Macron, que Willy admire plus appuyé Xavier pour faire barrage à Ma- monde d’en bas. Les 80 km/h – « la vitesse à la-
a renversé les tables dans les salles feutrées beaucoup. Il a tiré le lièvre avec la famille de rine Le Pen dans les Hauts-de-France. C’est un quelle roulent les camions betteraviers qu’on
des fédérations de chasseurs, appelant à ne Brigitte, près d’Amiens. fédérateur », assure Gérard Larcher, qui dé- ne peut plus dépasser » – et « l’imbécillité » de la
plus se cacher. « Je lui reconnais de l’énergie et Même s’il n’est pas courtisan, l’homme jeune souvent avec son copain Willy. Les deux hausse du diesel, tout cela, il l’avait vu venir.
de la détermination. Il peut être agréable et s’amuse des jeux d’influence. En réalité la hommes partagent la passion de la chasse. « Willy m’a soufflé l’idée de mon aide au trans-
poli, mais, sur le fond, Schraen, c’est le Trump chasse et la politique sont ses deux passions. « Chez moi, on se lève quand la bécasse arrive port, confie le président de région. Il pourrait
de la gâchette. Il a le même culot : plus c’est La chasse, il l’a dans les tripes. Ses parents ont sur la table », rappelle le président du Sénat, faire un bon ministre car il regorge de bon sens.
gros, plus ça passe », témoigne Yves Verilhac, beau être instituteurs, le petit Willy pratique qui confirme que le patron de la FNC aurait pu En tout cas, il est le prototype du corps intermé-
directeur de la Ligue pour la protection des l’école buissonnière. Il finira quand même rentrer au Palais du Luxembourg lors du scru- diaire à ne pas trahir. » Willy Schraen n’a peut-
oiseaux (LPO). Il en va ainsi, selon l’environ- par décrocher son brevet des collèges. « Je pré- tin de 2017. « Nous en avons parlé tous les trois être pas fini de prendre son envol. p
nementaliste, de l’Institut scientifique Nord- férais galoper dans les plaines et accompagner autour d’un repas, c’est exact, atteste Xavier marie-béatrice baudet
20 |
CULTURE
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Un pont de
bureaux pour
Marc Mimram
L’architecte a conçu le Panorama,
un immeuble original qui enjambe
les rails de la gare d’Austerlitz, à Paris

avec son bâtiment-pont que Marc


ARCHITECTURE Mimram, en association avec le

S
orti de terre entre 2012 et promoteur Icade, a gagné le con-
2017 dans le cadre du pro- cours. Livré le 28 février au terme
jet d’aménagement des d’un chantier de six ans (pour ne
voies de chemin de fer de pas perturber la circulation des
la gare d’Austerlitz, le tronçon de trains, une grosse partie des tra-
l’avenue de France situé face au vaux ne pouvait être faite que la
MK2 Bibliothèque manquait de nuit, sur des créneaux de deux
personnalité. La livraison d’un heures), son bâtiment va être oc-
nouvel immeuble de bureaux qui cupé par un incubateur de
en prolonge le volume vers start-up scientifiques, spéciali-
l’ouest, le bien nommé « Pano- sées dans la médecine, la biologie,
rama », conçu par Marc Mimram, la pharmacie.
met fin à cette situation. Agence-
ment de pavés translucides à géo- Quatre longs parallélépipèdes
métrie variable enveloppant un Savamment enchâssés dans sa
jardin intérieur ouvert sur la ville, volumétrie complexe, quatre pa-
il diffuse son aura sur le lisse ri- rallélépipèdes longs de 58 mètres,
deau des façades voisines. posés sur des piliers situés de part
Si complexe soit-elle en appa- et d’autre de la voie ferrée, percés
rence, la forme du bâtiment n’a d’une pluie de fenêtres carrées,
rien de commun avec les gestes font fonction de poutres porteu-
ostentatoires de l’architecture ses. Ils soutiennent les parties « li-
spectacle qui séduisent tant les bres » du bâtiment, volumes en-
maîtres d’ouvrage des métropo- tièrement vitrés beaucoup moins
les en mutation. Elle exprime les contraignants sur le plan de la
forces contraires que canalise la conception, permettant toutes
structure, ses principes de cons- sortes de jeux de retrait, de porte-
truction s’inspirant de ceux des à-faux, de loggias, de mezzani-
ouvrages d’art qui ont fait la répu- nes… A l’extérieur, une cascade de
tation de cet architecte-ingénieur. terrasses en bois, couvertes ou
Le Panorama est un bâtiment- non, de taille et d’orientation va-
pont. La dalle qui recouvre les riables, les prolonge, multipliant
rails y est suspendue. La solution les vues inédites sur la capitale.
de la dalle support qui contribue à Gros plans au nord, sur les tours
désancrer les bâtiments de leur de la bibliothèque François-Mit-
contexte n’a jamais eu les faveurs terrand, au-delà desquelles se
de Marc Mimram. A cet endroit profilent la passerelle François-
précis, elle n’était pas envisagea- Mitterrand, le parc de Bercy… Au
ble : la configuration des voies ne sud-est, une glorieuse perspec-
permettait pas d’installer les tive de la Butte-aux-Cailles et des
points d’appui nécessaires. tours des portes d’Italie, d’Ivry, de
L’idée d’un immeuble-pont en- Gentilly s’amorce avec la future
jambant les rails d’Austerlitz re- promenade végétalisée qui L’immeuble Panorama, à Paris (13e), imaginé par Marc Mimram. CAMILLE GHARBI/ATELIER MARC MIMRAM
monte au milieu des années pousse le long des voies ferrées,
2000. Il était alors question de dé- avec le toit de la Station F et le ca-
molir la halle Freyssinet, em- nevas de couleurs primaires de la d’ici à 2023 par un complexe de lo- ployant un dialogue fructueux le président ! » Face aux rails, il s’ar-
blème de l’architecture indus- Cité de refuge de Le Corbusier. gements, coréalisé par DVVD et avec la géographie et la topogra-
La mémoire rête, chuchote : « Le bébé va par-
trielle de la fin des années 1920, Côté ouest, les rails d’Austerlitz à DATA, et par un programme mixte phie des lieux dans lesquels elle du chantier, et tir… » Plus distinctement, mais
qui s’étale en contrebas, et Marc ciel ouvert dessinent un paysage tout de bois et de verdure, réalisé s’inscrit, mais aussi avec la société, toujours un peu mélancolique :
Mimram l’a présentée comme de friche industrielle d’autant par le Japonais Kengo Kuma, en as- que l’architecture peut justifier la
de centaines de « C’est toujours un peu particulier
une solution alternative. La halle plus romantique qu’on le sait sociation avec les Français Nicola violence qu’elle impose. nuits de travail ce moment où l’on raconte le projet,
Freyssinet a finalement été pré- éphémère. Il court jusqu’à la ligne et Adélaïde Marchi, censé regrou- où l’on réécrit l’histoire – le mo-
servée et convertie en Station F, du métro aérien, derrière lequel per un hôtel de luxe, une auberge Qualité des matériaux
ouvrier, reste ment où l’enfant s’apprête à quitter
incubateur de start-up dirigé par on distingue la gare d’Austerlitz, la de jeunesse, un espace de cowor- Au même titre que la gare TGV de inscrite dans la maison. »
Xavier Niel (actionnaire à titre Pitié-Salpêtrière et, dans la king, un spa, un fleuriste, une salle Montpellier, livrée en juillet 2018, En tant qu’ingénieur, Marc
personnel du Monde). Quelques brume, la tour Eiffel et le tribunal de sport… Les rails disparaîtront, le Panorama pose la question de
la structure du Mimram a travaillé avec les plus
années plus tard, une consulta- de grande instance… mais la mémoire du chantier, et de l’espace public. Avec sa cour bâtiment-pont grands architectes – dans les an-
tion a été lancée par la Semapa, Un immeuble de logements de centaines de nuits de travail ouverte sur la promenade végéta- nées 1990, il a conçu les structures
bras armé de la Mairie de Paris l’agence Lambert Lénack, en chan- ouvrier, reste inscrite dans la lisée, ses excroissances qui en de la villa Dall’Ava pour Rem Kool-
pour l’aménagement de la ZAC tier, devrait occulter un tronçon structure du bâtiment-pont. C’est font une sorte de punctum du mettre au crédit de la structure : haas, à Saint-Cloud, du Muséum
Rive gauche, pour la construction supplémentaire des rails avant la ainsi que le voit l’architecte, qui en- paysage urbain, l’immeuble-pont « Dans ce quartier où le prix du mè- d’histoire naturelle pour Paul Che-
de 15 000 mètres carrés de bu- fin de l’année 2019. Si le calendrier visage sa pratique comme une contribue à suturer ces quartiers tre carré est relativement élevé, metov et Borja Huidobro, de plu-
reaux, juste au-dessus. Et c’est est respecté, le reste sera absorbé éthique. Pour lui, ce n’est qu’en dé- jadis démembrés par les voies de étant donné que les dalles sup- sieurs bâtiments pour Renzo
chemin de fer. Quant à l’espace ports sont très onéreuses, la struc- Piano… Cette formation de choc a
privé, il se déploie à l’intérieur, ture-pont présente en outre une conforté ses préventions vis-à-vis
L’architecte en quelques bâtiments-clés autour de plans libres gigantes-
ques, baignés de lumière, dans un
vertu économique certaine. Les
économies faites sur la dalle ont
de ce qu’il appelle « l’écriture archi-
tecturale », autrement dit le style,
généreux foisonnement de volu- été transférées dans la conception et consolidé la conception qu’il
ingénieur diplômé de l’Ecole des ponts et lauréat en 2013 du prix Aga Khan d’architec- mes hétérogènes. L’impression du bâtiment. » s’est toujours faite de l’architec-
chaussées, architecte, Marc Mimram, 64 ans, ture ; le pont Jin-Liu-Lu à Sino-Singapour, en de luxe qui se dégage doit autant à Gagné, à mesure qu’on s’élève ture comme art de la matérialité
est également titulaire d’un DEA de philoso- Chine, en 2014, ou encore la passerelle de la ZAC cette profusion d’espace et de lu- dans les étages, par une légère et de la maîtrise des forces : « L’ar-
phie. Fondateur en 1992 de son agence, au sein Clichy-Batignolles en 2017. mière qu’à la qualité des maté- euphorie, Marc Mimram lance à la chitecture, c’est soit soulever des
de laquelle il développe une double activité de Il a aussi réalisé de nombreux bâtiments. Des riaux : puissantes poutres en cantonade : « Encore un tour de masses, soit les ancrer au sol. » Ar-
bureau d’études et d’architecte-ingénieur, il a immeubles de logements à Paris (à Barbès acier venant séquencer l’espace manège ? » Il fredonne une chan- rivé au dernier étage, il trouve ce
collaboré, en tant qu’ingénieur, avec les archi- en 1995, avenue Jean-Jaurès en 1998), le com- dans un lointain écho aux cons- son : « Un tour de manège/des feux qu’il cherchait : « Henri Salvador !
tectes Renzo Piano, Rem Koolhaas, Paul Che- plexe piscine-patinoire de la rue Edouard- tructions d’Eiffel, bardage en la- de joie avant qu’il neige/des phares C’est l’époque où il travaillait avec
metov ou Yves Lion. Pailleron, dans le 19e arrondissement de la capi- mes d’aluminium extrudé ren- des lumières/de toi et moi avant Keren Ann… » Il lance la chanson
En son nom propre, il est l’auteur de nom- tale (2006), l’Ecole nationale d’architecture de forçant l’impression de massi- l’hiver/je veux une grande parade/ sur son smartphone, la fait réson-
breux ouvrages d’art : la passerelle Solférino, à Strasbourg (2013), et plus récemment le court vité, noyaux d’escalier à double une retraite aux flambeaux… » et ner dans le vide du grand plan li-
Paris, qui lui a valu d’être récompensé, en 1999, des serres de Roland-Garros, qui s’apprête à révolution autour desquels s’as- s’arrête : « Qui est-ce qui chante ça bre et, enveloppant la taille d’une
par le prix de l’Equerre d’argent ; la passerelle être inauguré en prévision du prochain tour- semblent les éléments porteurs, déjà ?… » Nouvel étage, nouvelles partenaire invisible, esquisse une
des Deux-Rives (aussi appelée passerelle noi. A l’Ecole d’architecture de Marne-la-Vallée, beau bois des terrasses… Cruciale vues. De plus en plus guilleret, l’ar- valse musette. Dans la lumière du
Mimram), qui relie Strasbourg à la ville alle- en Seine-et-Marne, où il enseigne par ailleurs, dans la réussite de l’ensemble, la chitecte se félicite qu’il n’y ait pas jour déclinant, on le croirait en
mande de Khel, en franchissant le Rhin à Khel son cours s’intitule « matière à penser ». p qualité des matériaux est elle d’espace évident réservé à la direc- lévitation. p
(2004) ; le pont Hassan-II, à Rabat, au Maroc, i. r. aussi, selon le maître d’œuvre, à tion : « On n’a pas trouvé où mettre isabelle regnier
culture | 21
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Constance Dollé muscle son jeu au théâtre


La comédienne, connue pour ses rôles à la télévision, irradie sur scène dans « Girls and Boys », de Dennis Kelly

RENCONTRE Des personnages

L
e jour où Constance Dollé de femmes
a quitté sur un coup de
tête le lycée Fénelon, à Pa-
qui n’ont pas
ris, où elle était en khâ- peur de dire ce
gne, elle a franchi sans le savoir le
premier pas qui devait la con-
qu’elles pensent
duire à stupéfier les spectateurs
de Girls and Boys, qu’elle joue au
Théâtre du Petit-Saint-Martin. avec humanité, sans calcul. « Le
Certes, elle n’a pas renoncé à la théâtre, c’est la barre au sol qui
philosophie – elle a obtenu une permet aux comédiens de “mus-
maîtrise à la faculté –, mais elle Constance cler” leur métier », affirme Cons-
n’a pas suivi la voie de son oncle, Dollé dans tance Dollé, qui a commencé par
le philosophe Jean-Paul Dollé. « Girls and la scène avant de se consacrer à la
Le théâtre, qu’elle a commencé Boys » télévision et au cinéma – elle a
d’apprendre pour se distraire au Théâtre tourné en particulier dans Les Té-
d’un chagrin, a peu à peu pris du Petit-Saint- moins, d’André Techiné (2007).
toute la place. Et il s’est définitive- Martin, Dans les dix dernières années,
ment imposé quand Constance à Paris. cette comédienne qu’on ne re-
Dollé a joué pour la première fois PASCAL connaît pas d’emblée, d’un rôle à
devant un public : « C’était au con- VICTOR/ARTCOMPRESS l’autre, a renoué avec le théâtre.
servatoire du 10e arrondissement, En restant toujours dans le circuit
se souvient-elle, il y avait des pro- du privé, où elle vient de jouer
fesseurs extraordinaires et, parmi « Moi, moi, et François B. », de
les élèves, Vincent Macaigne, Clément Gayet, avec François
Clémence Poésy… Après, j’ai étudié Berléand. Constance Dollé ne re-
au Cours Florent. » grette pas un instant, mais elle
Le soleil baigne la maison du avoue être « triste de ne pas jouer
20e arrondissement où Constance liste qui rejoint un Mélenchon On comprend que la comé- sionnelle. Comment deux en- qu’elles s’arrêtent », jongle avec des auteurs comme Tchekhov ou
Dollé vit avec sa famille. Elle a joué par François Morel… dienne ait eu envie de créer en fants leur sont nés. Et ce, jusqu’au une virtuosité qui ne laisse de Shakespeare, qui ne sont pas pré-
45 ans et il se pourrait bien que « On me distribue souvent dans France Girls and Boys. Dans cette « comment » le plus horrible qui côté aucun registre. Quand on en- sentés dans le théâtre privé ». Qui
Girls and Boys marque un tour- des personnages de femmes qui pièce, le Britannique Dennis Kelly soit pour la femme qui doit lui tre dans la salle du Théâtre du Pe- sait si la roue ne va pas tourner ? p
nant dans sa carrière. Non qu’elle n’ont pas peur de dire ce qu’elles (49 ans) aborde de nombreux su- survivre : le meurtre des enfants tit-Saint-Martin, on la découvre brigitte salino
soit inconnue, loin de là. Les ama- pensent, remarque Constance jets, dont la violence sociale, l’em- par leur père, après qu’elle s’est sé- attablée en compagnie de quatre
teurs de séries télévisées savent Dollé. Cela me va. J’ai grandi dans prise des images, de l’inné et de parée de lui. spectateurs, ce qui rajoute encore Girls and Boys, de Dennis Kelly.
que c’est elle, Suzanne, la résis- une famille très politisée, à gau- l’acquis. Mais il le fait par la à la difficulté de son interpréta- Mise en scène Mélanie Leray.
tante communiste d’Un village che ou à l’extrême gauche, avec bande, à travers un monologue : Virtuosité tion, finement mise en scène par Avec Constance Dollé. Théâtre du
français. Elle aussi, Sandrine, la un vrai goût pour le débat public, une femme raconte comment Et c’est là que Constance Dollé Mélanie Leray. Telles les comé- Petit-Saint-Martin, 17, rue René-
mère des Revenants. Elle encore, le brassage d’idées. D’une cer- elle a rencontré son mari dans la donne la mesure de son talent. diennes britanniques qu’elle Boulanger, Paris 10e. Tél. : 01-42-
Laurence, la journaliste de L’Affaire taine manière, un rôle ne m’inté- file d’attente d’un aéroport. Com- Elle qui se voit « comme ces jon- aime, Kate Winslet, Olivia Col- 08-00-32. Du mardi au vendredi
Villemin, ou Aurore de Baron noir, resse pas s’il n’a pas quelque chose ment ils ont construit leur his- gleurs qui font tourner en perma- man, Emma Thompson…, elle à 19 heures ou à 21 heures, selon
la militante déçue du Parti socia- de politique. » toire, et elle, sa réussite profes- nence leurs assiettes en évitant s’abandonne à son personnage les semaines. Durée : 90 min.

La bibliothèque de Paul
Destribats mise en vente
Christie’s dispersera 6 000 titres du
collectionneur passionné par le surréalisme

C’ est probablement la
vente la plus impor-
tante de ce premier se-
mestre en France. Et la plus grande
bibliothèque du XXe siècle, en
de revues d’un millier de titres fut
acheté en 2005 pour 3,8 millions
d’euros par le groupe Lagardère et
donné à la bibliothèque Kan-
dinsky, au Centre Pompidou.
nombre de lots, jamais proposée Le chemin de Paul Destribats
aux enchères. Christie’s offre à Pa- croise celui de l’ancien patron de
ris, du 3 au 5 juillet, un premier vo- presse Daniel Filipacchi, grand
let du pléthorique ensemble de li- amateur de surréalisme. Si les
vres d’avant-garde de Paul Destri- deux hommes étaient capables de
bats, mort en octobre 2017. Deux se disputer un carton d’invitation
vacations en partenariat avec les à 100 euros, leur démarche était
experts Jean-Baptiste de Proyart et différente. « Destribats a constitué
Claude Oterelo sont prévues en une bibliothèque encyclopédique. Il
2020 pour disperser soixante ans n’y avait pas un battement d’aile
de collection, soit quelque 6 000 d’une avant-garde japonaise qu’il
références pour un total estimé ignorait. La collection Filipacchi est
entre 10 et 20 millions d’euros. plus resserrée », résume Jean-Bap-
Né en 1926 à Vendôme (Loir-et- tiste de Proyart.
Cher), Paul Destribats était de la fa- Paul Destribats avait l’âme de
mille des géants, inlassable barou- chasseur des collectionneurs et la
deur, militant trotskiste, patron de rigueur des bibliothécaires. « Il
club de jazz à Rio ou courtier en n’était pas seulement intéressé par
Bourse. De retour à Paris, dans les le trophée, pour lui tout était im-
années 1960, il se passionne pour portant, remarque Adrien Legen-
les avant-gardes du XXe siècle, do- dre, spécialiste chez Christie’s. Il
cumentant toutes les formes de voulait la bibliothèque la plus ex-
pensées subversives, de dada au haustive possible, achetant aussi
constructivisme russe en passant bien des livres à 15 euros qu’à
par le futurisme italien et le mou- 200 000 euros, la petite plaquette
vement De Stijl. Une passion si dé- inconnue à trois exemplaires
vorante que le peintre Pierre Ale- comme l’exemplaire de livre le plus
chinsky l’avait joliment baptisé fabuleux qu’on puisse imaginer. »
« l’homme-livre ». A la fin des an- Ainsi possédait-il quasiment tous
nées 1980, Destribats fait un grand les livres d’artistes publiés par
coup en achetant la collection de l’éditeur Pierre-André Benoit et
livres du grand amateur Jean Pari- une fantastique collection de pu-
zel, comprenant de superbes reliu- blications d’Iliazd. Mais aussi des
res de Georges Leroux. noms plus obscurs de surréalistes
tchèques, belges ou argentins.
« Bibliothèque encyclopédique » Derrière l’exhaustivité se devi-
Attaché aux livres et aux tracts, af- nent ses préférences intellectuel-
fiches, manifestes, Paul Destribats les et littéraires, pour Blaise Cen-
avait aussi constitué le plus im- drars, très présent dans la col-
portant ensemble en mains pri- lection, et pour André Breton, à
vées de revues et périodiques, re- ses yeux « l’expression absolue
flet des débats esthético-politi- de la valeur et de l’honneur de
ques qui ont enflammé le XXe siè- l’être humain ». p
cle. Classé trésor national, le fonds roxana azimi
22 | télévision 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Le château fort, VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
symbole d’autorité
et de sécurité SA M ED I 2 MARS
Un film pédagogique en deux parties TF1
éclaire la fonction de ces édifices 21.00 The Voice
Divertissement présenté par
Nikos Aliagas.
23.25 The Voice
ARTE universelle, grâce à Walt Disney Divertissement présenté par
SAMEDI 2 MARS - 20 H 50 (La Belle au bois dormant, puis Nikos Aliagas.
DOCUMENTAIRE Cendrillon, reprise pour le logo des
studios). Mais la réalité historique France 2

S’
il est un type de monu- est bien différente. Et c’est ce que 21.00 Félins
ment qui symbolise le cette évocation en deux volets en- Documentaire de Sara Douglas
Moyen Age, c’est bien tend rappeler. Centrée sur le patri- et Anna Place
le château féodal. Au moine du royaume de France et (Fr./GB, 2018, 95 min).
point que, lorsque la sensibilité ro- du Saint Empire romain germani- 23.35 On n’est pas couché
mantique au XIXe siècle redécou- que (les mentions de Windsor et Le château de Guédelon, à Treigny (Yonne), le 15 juillet 2014. PHILIPPE DESMAZES/AFP Talk-show présenté par
vrit ces temps lointains, tenus de la Tour de Londres restant fugi- Laurent Ruquier.
pour obscurs à l’époque moderne, tives), elle est toutefois d’une pé- Sans oublier l’impact des querel- sommaire dans un lieu où l’essen- tions des machines de guerre, tel
c’est la silhouette de la motte cas- dagogie exemplaire. les dynastiques, parfois violentes. tiel reste d’assurer un confort mi- le trébuchet dès le XIIe siècle, re- France 3
trale, coiffée d’un édifice fortifié Mais, dans le droit fil de l’aven- nimal, la présentation du mobi- laient les flèches primitives quand 21.00 Cassandre
dont le donjon émerge, signe de Une histoire mouvante ture du chantier ouvert près lier, les choix de la décoration, les le travail des sapeurs menace l’as- Série. Avec Gwendoline Hamon,
domination et de sécurité, qui Le choix du site, qui incite à sélec- d’Auxerre pour construire ex ni- astuces pour conserver la chaleur sise des remparts, sitôt les douves Alexandre Varga, Dominique Pinon
hanta les esprits. tionner les promontoires, atouts hilo un château fort avec les seuls et garantir l’hygiène, comme franchies), le château craint aussi (Fr., 2017).
On vit recréé plus que restauré le défensifs naturels, plus tard les zo- techniques et matériaux utilisés l’évocation des loisirs, ordinaires l’attaque frontale des béliers. En 0.35 Pas sur la bouche
château de Pierrefonds, ruine nes de carrefours terrestres et flu- par les artisans médiévaux – lancé ou exceptionnels, de l’alimenta- multipliant les exemples parlants, Opérette de Maurice Yvain.
d’une demeure princière des Va- viaux, dont le bénéfice économi- en 1997, le château de Guédelon tion et de ses règles de conserva- le récit permet de saisir pourquoi Enregistrée au Théâtre de l’Odéon
lois, par Eugène Viollet-le-Duc, que peut être décisif, comme devrait être achevé vers 2023 –, le tion, corrigent bien des idées re- le château évolue sans cesse, jus- à Marseille en 2016.
déjà responsable de la réinvention l’évolution des matériaux de cons- documentaire s’attarde surtout çues avec justesse et sobriété. qu’à ce que les progrès de l’artille-
de l’abbatiale de Vézelay et de la truction retenus (bois initial, puis dans son premier volet à livrer les Plus martial, le second volet rap- rie rendent son modèle fragile ou Canal+
cité de Carcassonne. Bientôt le roi chemisage de pierre), indique que clés de la construction de ce lieu pelle qu’un château est aussi une trop coûteux. p 21.00 The Secret Man :
Louis II de Bavière, qui visita Pier- le château a une histoire mou- aussi utile pour la sécurité que proie et que, pour rendre sa posi- philippe-jean catinchi Mark Felt
refonds en 1867, rêva une folie vante, dont les étapes rappellent symbolique pour l’autorité. Le tion inexpugnable, les solutions Film de Peter Landesman.
néogothique, la « villa royale » de l’évolution des techniques, les rythme au quotidien de la bâtisse doivent sans cesse être réinven- Les Châteaux du Moyen Age Avec Liam Neeson, Diane Lane
Neuschwanstein, en Allemagne, mouvements démographiques, permet de distinguer saisons tées. Vulnérable par les airs (1 et 2/2), de Martin Becker et (EU, 2017, 105 min).
dont la silhouette est devenue les stratégies politiques aussi. froide et chaude. Et si tout est comme par le sous-sol (les muni- Sabine Bier (All., 2018, 2 × 52 min). 22.45 Profession : flic et agent
Magazine présenté par
Michel Denisot.

France 5

Steven Spielberg renoue avec son âme d’enfant 20.50 Echappées belles
Navigation sur le canal du Midi
Magazine présenté par Tiga.
Le réalisateur signe un film d’aventures à grand spectacle qui se déroule en 2045, entre monde virtuel et réel 22.30 Modigliani-Soutine,
derniers bohèmes
de Montparnasse
Documentaire de Catherine
CANAL+ DÉCALÉ Le tsunami Ready Player One Dans l’enveloppe de son avatar trois énigmes qu’il fallait résou- David, l’enfant robot sensible que Aventurier (Fr., 2016, 50 min).
SAMEDI 2 - 20 H 55 (2018) remet brutalement les pen- Parzival qu’il endosse en allu- dre pour y arriver. rejetaient des humains incapa-
FILM dules à l’heure. Inspiré d’un ro- mant son casque de réalité vir- Le jeu est virtuel, mais l’enjeu bles d’aimer. Cette veine mélan- Arte
man à succès d’Ernest Cline, le tuelle, le jeune Wade Watts (Tye est tout ce qu’il y a de plus réel : colique dont la charge émotion- 20.50 Les Châteaux

E ntre Cheval de guerre, Lin-


coln, Le Pont des espions et
Pentagon Papers, la filmo-
graphie de Steven Spielberg a
pris, au cours des années 2010, un
film se déroule en 2045 entre les
bidonvilles saturés d’échafauda-
ges de la ville dépotoir qu’est de-
venue Columbus (Ohio) et les dé-
cors bariolés, perpétuellement
Sheridan, remarqué il y a quel-
ques années dans The Tree of Life,
de Terrence Malick, et dans Mud,
de Jeff Nichols) passe le plus clair
de son temps à chercher un « Eas-
500 milliards de dollars, et le con-
trôle de l’entreprise qui gère l’Oa-
sis. Autant dire que les jeunes
geeks passionnés ne sont pas
seuls dans la course.
nelle explose dans une scène fi-
nale magnifique traduit ce conflit
jamais résolu chez le cinéaste en-
tre un optimisme enfantin vis-à-
vis du progrès technologique et
du Moyen Age
Documentaire de Martin Becker
et Sabine Bier (All., 2018, 105 min).
22.35 Epaves et pollution
Documentaire de Christian Heynen
tour très sérieux. Cette série de mutants, du paradis virtuel de ter Egg » (« œuf de Pâques ») ca- une angoisse profonde quant à (All., 2017, 55 min).
fresques historiques trempées l’Oasis. Imaginé vingt ans plus tôt ché dans le système par son créa- Entre optimisme et angoisse ses effets sur des adultes dange-
dans des bains de couleurs désa- par James Halliday, ce monde qui teur, obsédé par cette idée. L’exis- Le monde ravagé de Ready Player reusement irresponsables. p M6
turées pouvait laisser croire que se développe au gré de l’imagina- tence de cet artefact a été révélée One rappelle celui de A.I. Intelli- isabelle regnier 21.00 NCIS : Los Angeles
l’inventeur du blockbuster, après tion des joueurs est devenu l’ul- dans une vidéo mise en ligne gence artificielle. Face à ses jeunes Série. Avec Chris O’Donnell,
trois décennies passées à en- time refuge pour les habitants après sa mort, dans laquelle Ja- héros qui apprennent ensemble à Ready Player One, de Steven Daniela Ruah (EU, 2018).
chanter la jeunesse du monde en- d’une planète surpeuplée, surur- mes Halliday annonçait qu’il fe- développer des sentiments, des Spielberg. Avec Tye Sheridan, 22.45 NCIS : Los Angeles
tier, avait tourné la page de l’en- banisée, surexploitée, où l’air est rait de celui qui le trouve son lé- liens de solidarité, un sens de la Olivia Cooke, Ben Mendelsohn, Série. Avec LL Cool J,
tertainment pur jus. devenu irrespirable. gataire universel, et énonçait responsabilité, on pense parfois à Lena Waithe (EU, 2 h 20). Linda Hunt (EU, 2017).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Rarement désintéressé quand il ba- Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 19 - 052
PAR PHILIPPE DUPUIS
lance. II. Envoyer voir ailleurs. Refus N°19-052 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
d’un autre temps. III. Redonnions 75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
force et éclat. Romains de Tivoli. 4 7 5 1 3 9 2 6 8
Abonnements par téléphone : de France 3289
3 9 2 7 8 6 1 4 5 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 IV. Servie à l’apéritif et en salade.
6 1 8 5 4 2 7 9 3 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I
Spectacle à Tokyo. A échoué sur le 7 6 3 1 6 3 4 5 7 9 8 2 abojournalpapier@lemonde.fr.
mont Ararat. V. Au bout du bout. 8 2 9 6 1 3 4 5 7 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II Evitent l’étouffement. VI. Ancienne 5 8 5 4 7 9 2 8 3 1 6 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
9 3 6 8 7 4 5 2 1
capitale de Moldavie. Nivelé. VII. Dé- 2 5 4 3 6 1 8 7 9 Par courrier électronique :
III
gager ou élargir. En plus. VIII. Dans les
7 3 4 7 8 1 2 9 5 6 3 4 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV
bourses roumaines. Renforçât les 9 7 8 Très difficile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
fonds. IX. Trace un premier sillon. Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V Manifeste avec force son goût. X. Ex- 4 1 5 grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
pulsions bruyantes et brutales. allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI 4 5 7 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VERTICALEMENT
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII 1. Réception qui laissera des traces. 2 3 8 1 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60

VIII
2. Elevaient au plus haut. 3. Vous 9 7 2 3 5 par colonne et par
carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
pouvez la croiser à la Bastille. Assure paritaire des publications et agences de presse
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget)
tous les mauvais coups. 4. Grand ré- n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
servoir à huile. L’argon. 5. Vallée de
X l’Argolide. Filtre à entretenir. 6. Le

 
dernier durera peu de temps. Crie en
sous-bois. Piégé. 7. Sauvage porteur Présidente :

 

Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 19 - 051 de grandes oreilles. 8. Inscrivit ses ob-
80, bd Auguste-Blanqui,
servations. Devra être doublé pour 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Continuation. II. Aparté. Radio. III. Patientas. Nu. transmettre. 9. Règles. On y retrouve
Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
IV. Ici. Muas. Itr (rit). V. Tifs. Plâtrer. VI. Af. Echoira. VII. Tic. Lactoses. Ajax, Paris, Stentor et beaucoup     
 L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
VIII. Iéna. Rh. As. IX. Orrai. Adagio. X. Nasalisation. d’autres. 10. Préposition. Trois points 93290 Tremblay-en-France
Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Capitation. 2. Opacifiera. 3. Natif. CNRS. 4. Tri. Se.
sur quatre. Possessif. 11. Instrument Montpellier (« Midi Libre »)
de force. Morceau d’un ensemble. 
       Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Aaa. 5. Item. Cl. Il. 6. Nénuphar. 7. Talochas. 8. Arasait. Da. 9. Tas. Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
Trônât. 10. Id. Iras. GI. 11. Ointe. Eaio. 12. Nourrisson.
12. Producteur de vins doux et     durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
liquoreux. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
SAMEDI 2 MARS 2019
styles | 23
PARIS | PRÊT-À-PORTER AUTOMNE-HIVER 2019-2020

La bande
à part
Les créateurs
des maisons Chloé,
Atlein et Paco
Rabanne ont
un point commun :
Nicolas Ghesquière,
leur mentor, qui
est le designer
star de Vuitton

Mugler.
THOMAS SAMSON/AFP

L a mode n’est pas un milieu


très porté sur la solidarité.
Les témoignages d’amitié
entre designers sont rares, et
donc d’autant plus remarqua-
bles. Impossible donc, le 28 fé-
vrier, d’ignorer cette bande qui
gravite autour de Nicolas Ghes-
quière. Le créateur star aux com-
mandes des collections Vuitton
femme depuis 2013 a l’habitude
de soutenir ses anciens collabo-
rateurs, qui défilent traditionnel-
lement le jeudi.
Natacha Ramsay-Levi, qui a tra-
vaillé quinze ans avec Nicolas
Ghesquière, a pris les rênes de
Chloé il y a deux ans. Il n’est pas
évident de s’installer dans une
maison, surtout quand elle a des
codes aussi clairement définis
que Chloé, marque ambassadrice
des filles décontractées, dont
l’élégance légèrement noncha-
Lanvin. lante évoque l’esthétique des an-
KRISTY SPAROW/GETTY Chloé. nées 1970. Pour cette collection
IMAGES POUR LANVIN PASCAL LE SEGRETAIN/GETTY IMAGES automne-hiver, la designer fran-
çaise propose une collection belle
et limpide, moins compliquée
que les saisons passées. Qui n’a
pas envie de ces blouses en soie
UN NOUVEAU LOGO, JL,
chez lanvin, ment nommé chez Lanvin le
21 janvier, il a dû rapidement
concocter une collection de prêt-à-
porter femme et homme et une li-
RYTHME LES TRICOTS,
LES MÉTRAGES
fluides, de ces chemises à car-
reaux chics, de ces jupes fendues
sexy mais portables, de ces capes
amples qui donnent de l’allure ?

la nostalgie sourit gne d’accessoires qui puissent


s’inscrire en rupture avec le passé
récent de la marque et dans la tra-
dition d’un nom du luxe qui reste,
en dépit de tout, inspirant et fan-
DE SOIE FLOUE
ET MÊME LA MOQUETTE
La créatrice ne renonce pas pour
autant à la sophistication qui lui
est chère – et qui est aussi la mar-
que de fabrique de Nicolas Ghes-
quière – mais la concentre sur-
Bruno Sialelli, tout nouveau directeur artistique, tasmatique. Il a en cela parfaite- tout dans son jeu sur les volumes,
ment amorcé le renouveau mer- l’homme, de la femme, du avec des coupes de biais, des man-
a présenté sa première collection le 27 février. credi matin et positionné la griffe sportswear avant Gabrielle Chanel, ches bouffantes, des nœuds qui
du Faubourg Saint-Honoré dans des meubles, des tapis et collaboré redessinent les contours d’une
Un vestiaire plus joyeux et moins « grand soir ». une mouvance actuelle qui rafraî- avec des artistes. Cette démarche de jupe… Applaudissements fournis
chit l’idée de luxe en cassant les co- touche-à-tout, cette réflexion glo- à la fin de ce défilé, notamment
Et une nouvelle ère pour la maison de couture des d’un chic suranné et en sur- bale est au cœur de la marque », ex- de la part de Nicolas Ghesquière,
fant sur des snobismes modernes. plique le directeur artistique, dont assis à côté d’Anna Wintour.
Moins bourgeois, moins « grand le premier défi est de redonner à Une heure plus tard, au Palais de
soir », moins fatal, le Lanvin de Lanvin une identité forte, déclina- Tokyo, c’était le tour d’Atlein, lau-
Elle n’avait en effet pas réussi, de- chute du chiffre d’affaires. Deve- Bruno Sialelli mixe une nostalgie ble à l’infini. « Il n’est pas tant ques- réat de l’Andam en 2018 et colla-
MODE puis le départ tonitruant de son nue actionnaire minoritaire, souriante (encolures de vestes et tion pour la maison, désormais, borateur de Nicolas Ghesquière

A
bstraction faite du créateur-star Alber Elbaz en 2015, à Shaw-Lan Wang, dont la gestion de blousons de marin ponctuées d’incarner une avant-garde que lorsque ce dernier était directeur
tournage d’une scène renouer avec le succès, ni amorcé la crise a souvent été pointée du d’un nœud, imprimés Babar ou d’être tout simplement à propos. artistique de Balenciaga. Cette sai-
du film Prêt-à-Porter de de véritable renouveau. Si la nomi- doigt, a été remplacée à la prési- Zéphir…), des jeans et des robes Dans son temps », dit-il. son encore, Antonin Tron creuse
Robert Altman (1994), nation de Bouchra Jarrar (2016- dence de Lanvin par Joann Cheng. mouchoir en soie, des classiques Le jeune homme, venu de Mar- son sillon : dans un décor mini-
c’était seulement la deuxième fois 2017) pour succéder à Alber Elbaz Puis la direction générale de la très bien revisités (du twin-set en seille à Paris à 19 ans pour appren- maliste (un sous-sol aux murs
que le Musée de Cluny, dans le 5e était prometteuse d’un point de maison a été mise entre les mains cachemire et soie au grand man- dre la mode, reconnaît qu’il aurait bruts chichement éclairé), il a pré-
arrondissement de Paris, voyait vue esthétique, l’essai n’a pas été de Jean-Philippe Hecquet, ex- teau de laine à bavolet et queue- pu continuer encore des années à senté ce qu’il sait faire de mieux,
défiler la mode… Sous les voûtes transformé. S’en sont suivis l’arri- LVMH, et Sandro, qui a choisi de de-pie), un nouveau logo JL qui travailler dans l’ombre du studio soit des robes asymétriques et
en pierres et briques d’une beauté vée d’Olivier Lapidus (2017-2018) et confier la direction artistique des rythme les tricots, les métrages de d’une maison, sauf que Jean-Phi- sensuelles – sa signature –, des
brute médiévale et sur une mo- le licenciement en novembre 2018 collections femme, homme et ma- soie floue et même la moquette, lippe Hecquet est venu le chercher. tailleurs-pantalons élégants, des
quette graphique pop, la première du respecté Lucas Ossendrijver à la roquinerie à Bruno Sialelli. des silhouettes parfaitement ac- « Arrive un moment où l’on se rend pulls en maille qui donnent du
collection dessinée par Bruno Sia- tête de la mode masculine depuis cessoirisées (sacs, chapeaux, compte qu’on a une voix, un uni- style. Délicate au risque d’être par-
lelli pour Lanvin a été dévoilée quatorze ans : deux choix sans Des imprimés Babar ou Zéphir gants, baskets, chaussures…), etc. vers et aussi… l’envie de le commu- fois un peu fade, sa collection est
mercredi 27 février. Ce n’est pas commune mesure et pourtant Le Français de 31 ans n’est pas Par ce foisonnement, Bruno Sia- niquer », convient Bruno Sialelli. un doux murmure dans une
une mince étape dans l’histoire de aussi peu intelligibles l’un que connu. Il a dessiné les collections lelli rappelle à tous ceux qui l’inter- Son patron, en poste depuis six fashion week où la plupart des
cette griffe qui, du haut de ses l’autre pour le milieu. masculines de Loewe sous la direc- rogent que Jeanne Lanvin elle- mois, dit que dans la phase de re- créateurs cherchent à parler le
130 ans, a décroché depuis belle lu- A la faveur d’un changement tion de Jonathan Anderson ces même multipliait les champs d’ex- crutement il a d’abord cherché plus fort possible.
rette le titre de « plus ancienne d’actionnaire, le nouveau proprié- trois dernières années, après être pression et fut une des premières quelqu’un « capable de faire briller Chez Paco Rabanne, qui défilait
maison de couture française en ac- taire de Lanvin, le chinois Fosun passé par les studios de Balenciaga couturières à envisager sa griffe en la marque et pas l’inverse, car le su- l’après-midi au Grand Palais, Ju-
tivité ». Car il était urgent pour elle Fashion Group, a décidé voici un (époque Nicolas Ghesquière), termes de « lifestyle ». « Elle a fait jet c’est Lanvin ». Jean-Philippe lien Dossena – aperçu le matin
de repartir du bon pied. an de tout changer pour enrayer la Acne et Paco Rabanne. Officielle- des robes pour enfants, de Hecquet, qui finalisera dans quel- chez Chloé – a quant à lui plutôt
ques jours la mise en place d’un vé- versé dans le maximalisme. Le
ritable département « accessoi- designer de 36 ans s’appuie sur la
Tailleurs pour (nouvelles) dames res », assure aussi que le Fosun
Fashion Group donne les moyens
fameuse cotte de mailles emblé-
matique de la maison pour faire
à la griffe de développer sa vision briller ses silhouettes. Cette
les constructions tailleur sont en apportent une singularité avant-garde à et froncées, des imprimés mouchetés sur le long terme. « Tout le monde fois-ci, il y associe aussi un déluge
train de s’imposer comme la grande ten- cette mode qui reste sensuelle. comme un marbre donnent une sensualité aime cette marque qui, si elle s’est d’imprimés (panthère, floraux,
dance de l’hiver. Les créateurs parisiens qui Entre version contemporaine et électri- particulière au travail d’architecture strict un peu perdue ces dernières an- abstraits), beaucoup de strass (en
pratiquent cet art dérivé de la mode mascu- que du Lac des cygnes et uniformes pour de Christophe Lemaire et Sarah-Linh Tran. nées, n’est pas abîmée. Or, Bruno est collier, broche, boucles d’oreilles
line lui donnent des formes inventives et Londres sous les feux du Blitzkrieg, John Leur mode épurée est de plus en plus raffi- un leader, il a des convictions, une ou brodés), du lamé, du velours,
virtuoses. Galliano montre chez Maison Margiela née et élégante. vision cohérente en termes de style des sequins, des couleurs vives.
Pour sa deuxième collection chez Mugler, qu’il est toujours au sommet de son art de Après une première collection hésitante, et de business. Ni lui ni moi ne Toute cette opulence clinquante
l’Américain Casey Cadwallader continue de couturier, capable de démonter et remon- Yolanda Zobel a parfaitement trouvé sa croyons au miracle mais, dans cette n’est pas nouvelle, mais cette sai-
s’approprier le style anatomique et hyper- ter n’importe quel vêtement. Ses hybrides place chez Courrèges. Elle donne de la mo- entreprise qui a souffert, nous som- son, à son apogée, elle a de quoi
construit du fondateur. Mais il fait les cho- de vestes/manteaux/trenchs et robes sont dernité et un peu de fantaisie aux architec- mes persuadés qu’en travaillant dérouter. Nicolas Ghesquière
ses à sa manière : les vestes et les manteaux moins déconstruits que d’habitude mais tures futuristes de la maison. Ses pat- dans une direction claire le sang (avec qui Julien Dossena a colla-
aux lignes sinueuses sont souples et flot- c’est cette maîtrise qui donne de la force à chworks de laine, mouton retourné et cuir, coulera à nouveau rapidement boré quatre ans chez Balenciaga)
tent légèrement autour du corps, souligné une collection à la poésie au bord du chaos. ses découpes en trompe-l’œil soulignent la dans les veines de Lanvin. » Elle a et Natacha Ramsay-Levi avaient,
mais libre. Des superpositions de drapés, Chez Lemaire, des épaules arrondies, géométrie de pièces ultraportables. p déjà repris des couleurs. p quant à eux, l’air ravi. p
plissés et imprimés végétaux et abstraits presque victoriennes, des matières fluides carine bizet caroline rousseau elvire von bardeleben
24 |
IDÉES
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Les saines
colères
des femmes
Depuis des siècles, l’emportement est un territoire
déconseillé aux femmes, qui doivent incarner la tempérance,
la docilité et le calme. Metoo, procès Baupin, Ligue du LOL :
et si les femmes s’autorisaient – enfin – à parler haut et fort ?

E
n cette fin de débat présidentiel, la et de la proximité. Leurs pleurs sont donc bien
voix de Ségolène Royal se fait sou- tolérés : personne n’a été choqué par les lar-
dainement plus grave. Indignée mes de Ségolène Royal après sa défaite à la
par les propos de Nicolas Sarkozy primaire de 2012. En revanche, les femmes
sur le handicap, elle pointe un in- doivent, sous peine d’être rappelées à l’ordre,
dex accusateur vers son adversaire éviter de manifester leur révolte, y compris
avant de se lancer dans un vibrant éloge de quand elles auraient de bonnes raisons de le
la scolarisation des enfants handicapés. faire : le procès Baupin a montré que les fem-
« Non, M. Sarkozy, tout n’est pas possible mes politiques faisaient taire leur colère. »
dans la vie politique ! Cet écart entre les paro- Elles sont pourtant nombreuses, aujour-
les et les actes n’est pas acceptable ! Je suis d’hui, à revendiquer haut et fort cette émo-
très en colère. » Nicolas Sarkozy esquisse un tion qui se décline traditionnellement au
sourire ironique. « Calmez-vous, calmez- masculin. C’est la colère qu’invoquent les
vous, pour être président de la République, il femmes présentes parmi les « gilets jaunes »,
faut être calme, souffle-t-il avec un brin de comme elle animait en 2017 les activistes du
condescendance. Je ne sais pas pourquoi mouvement Metoo. Certaines vont jusqu’à
vous perdez vos nerfs. » transformer cet affect en horizon politique :
Le lendemain matin, l’emportement de Sé- elles en font un bien précieux qu’il convien-
golène Royal est au cœur de tous les débats drait de préserver. « La première fois que j’ai
sur la présidentielle de 2007. La colère donne rencontré la philosophe Geneviève Fraisse,
aux hommes politiques de la prestance et elle m’a donné un conseil : rester énervée, en
du tempérament mais elle est volontiers as- colère. Ne pas baisser la garde et être cons-
sociée, chez les femmes, à une furieuse hys- tamment sur le qui-vive », raconte sur son
térie, une inquiétante perte de contrôle, une blog la féministe Rebecca Amsellem, fonda-
désolante irrationalité. « Nicolas Sarkozy ren- trice des Glorieuses.
voie tout de suite Ségolène Royal à l’une des L’essayiste américaine Soraya Chemaly en féminisme contemporain. « Depuis les comme on le disait des Tricoteuses, citoyen-
figures classiques de la féminité : la femme en a même fait un livre. Dans Rage Becomes années 1980 et surtout 1990, il valorise nes assistant aux débats politiques jusqu’à
colère qui ne sait pas maîtriser ses affects, Her : The Power of Women’s Anger (Atria l’“empowerment” des femmes en les encou- ce que la Convention leur en interdise l’accès
analyse Frédérique Matonti, professeure de Books, 2018, non traduit), la directrice du rageant à affirmer leur personnalité en de- en 1793, souligne Fanny Bugnon, maîtresse
sciences politiques à l’université Paris-I-Pan- Women’s Media Center rend hommage à la hors des prescriptions genrées. Cette appro- de conférences à l’université Rennes-II. El-
théon-Sorbonne. On a tendance à se moquer colère des femmes. « C’est un signal qui nous che individuelle a ses limites – elle plaide les s’éloignent du modèle culturel de
des élues qui s’emportent et de leur voix qui met en garde contre l’affront, la menace, l’adaptation au système plutôt que sa trans- l’épouse discrète et soumise. En 1929, dans
monte dans les aigus. » l’insulte et le mal. Et pourtant, dans chaque « LA COLÈRE formation –, mais elle a le mérite d’insister Une chambre à soi, Virginia Woolf rappelait
culture, la colère est réservée aux garçons et sur la conquête de soi. La colère des femmes, que pour Périclès, la plus grande gloire, pour
Rappelées à l’ordre aux hommes. En séparant la colère de la fémi- DES FEMMES EST c’est vrai, n’est pas légitime socialement : elle une femme, consistait justement à ce que
Dans le monde politique comme ailleurs,
chacun est en effet « sommé de participer au
nité, nous séparons les filles et les femmes de
l’émotion qui protège le mieux de l’injus-
CONSIDÉRÉE COMME est souvent inhibée et, quand elle survient,
elle est considérée comme une anomalie so-
l’on ne parle pas d’elle. »

jeu du genre, poursuit l’auteure du Genre tice. De la même manière que nous avons ap- UNE ANOMALIE ciale ou psychiatrique. » Discipline des émotions
présidentiel. Enquête sur l’ordre des sexes en pris à croiser les jambes et à coiffer nos che- Dans les sociétés occidentales, où la Pour incarner la douceur, la docilité et le
politique (La Découverte, 2017). Les attentes veux, nous avons appris à ranger notre langue SOCIALE OU grammaire des émotions distingue soi- charme qui siéent à leur condition, les fem-
envers le masculin et le féminin sont très dif-
férentes : les hommes politiques sont du côté
dans notre poche et à ravaler notre fierté. »
Pour l’historienne Christine Bard, profes-
PSYCHIATRIQUE » gneusement les registres du féminin et du
masculin, la colère est en effet un territoire
mes doivent en effet apprendre à maîtriser
leurs emportements. Cette économie
de l’autorité, de la puissance et de la décision, seure à l’université d’Angers, cet éloge de CHRISTINE BARD déconseillé aux femmes. « Les femmes en sexuée des affects leur impose une rigou-
les femmes du côté de la tempérance, du care la colère appartient plutôt au registre du historienne colère sont “hors des bornes de leur sexe”, reuse discipline des émotions. « Ce que l’on
appelle aujourd’hui la nature des femmes est
quelque chose d’éminemment artificiel, résul-
« Au XIXe siècle, une femme bien élevée est une femme silencieuse » tant d’une répression forcée par certains cô-
tés et d’une stimulation contre-nature par
d’autres », estimait en 1869 le philosophe an-
michelle perrot, spécialiste de l’histoire des routes et la création du chemin de fer ont permis, Lucie Baud, l’une des premières syndicalistes glais John Stuart Mill dans L’Asservissement
femmes et des classes populaires, professeure dans la seconde moitié du XIXe siècle, de créer un françaises, organise une cuisine collective pour des femmes (Payot, 1975). Soixante-dix ans
émérite d’histoire contemporaine à l’université grand marché où les denrées circulaient facile- les jeunes ouvrières des usines de soie et assume plus tard, le sociologue d’origine allemande
Paris-Diderot, a coordonné, avec Georges Duby, ment : quand la farine ou le grain venait à man- aussi un rôle d’homme en rédigeant des tracts et Norbert Elias mettait en lumière, dans La
Histoire des femmes en Occident (Plon, 1990- quer, on le faisait venir d’un département voisin. en discutant avec le patron. On la surnomme Civilisation des mœurs, le caractère sociale-
1991). Elle a récemment publié George Sand à pourtant « la cuisinière de la grève », comme pour ment construit de l’expression des pulsions.
Nohant. Une maison d’artiste (Seuil). Avec la fin des émeutes de subsistance, la ramener au rôle traditionnel des femmes. « Norbert Elias s’élève contre la naturalité
les femmes en colère disparaissent-elles des instincts, qui sont en réalité façonnés
Dans « Les Femmes ou les Silences de de l’espace public ? Pourquoi juge-t-on aussi sévèrement, par les rapports de pouvoir entre les groupes
l’histoire » (Flammarion, Champs histoire, A la fin du XIXe siècle, la France perd peu à peu au XIXe siècle, ces femmes rebelles ? sociaux, souligne Florence Delmotte, cher-
1998), vous évoquez les « femmes populaires l’habitude, et même le souvenir, de ces révoltes. Le XIXe siècle tolère beaucoup moins la colère cheuse à l’université Saint-Louis à Bruxel-
rebelles ». Dans quelles circonstances Elles renaissent pourtant en 1910, avec la hausse des femmes que le XVIIe ou le XVIIIe siècle, car il les. Les sociétés guerrières valorisaient les
se mettaient-elles en colère ? du prix, non pas du pain, mais du beurre, du lait instaure un monde où les sexes sont séparés : à pulsions agressives chez les hommes. Mal-
Il y a, en France, une longue tradition des émeu- et du sucre – des denrées qui étaient autrefois chacun sa place. Les femmes doivent apparaître le gré la pacification et la démocratisation qui
tes de subsistance. Sous l’Ancien Régime, le prix considérées comme des produits de luxe. On moins possible dans l’espace public. « Toute ont rapproché, au fil des siècles, l’expres-
du pain n’était pas régulé, et quand il augmen- revoit alors des « ménagères » protester violem- femme qui se montre se déshonore », disait Jean- sion des sentiments des deux sexes, les hom-
tait, des émeutes éclataient. Dans La Rébellion ment sur les marchés, notamment dans le nord Jacques Rousseau. La bourgeoisie les confine mes des sociétés patriarcales continuent,
française. Mouvements populaires et conscience et l’est de la France. Mais depuis les émeutes de dans leurs foyers et ce modèle pénètre peu à peu aujourd’hui, à faire partie des dominants
sociale, 1661-1789 (Seuil, 2002), l’historien Jean subsistance, le climat social a changé : le syndica- les classes populaires : à 25 ans, un ouvrier qui se (“established”), les femmes des dominés
Nicolas montre que, aux XVIIe et XVIIIe siècles, lisme est apparu. Et les syndicats sont effrayés respecte aspire à se marier, à avoir des enfants, à (“outsiders”). Elles ont, comme tous les do-
les femmes jouaient un rôle majeur dans ces ré- par ces femmes en colère qu’ils jugent incontrô- ce qu’une ménagère s’occupe de sa maison. minés, intériorisé l’image que leur renvoie le
voltes car le vivre et le couvert des familles dé- lables : ils tentent – en vain – de les encadrer car A cette époque, une femme bien élevée est une groupe dominant : elles savent qu’elles ne
pendaient d’elles. Souvent armées de fourches, ils redoutent la figure traditionnelle de la femme femme silencieuse. Dans le syndicalisme ouvrier, doivent pas se mettre en colère. Les choses
elles renversaient les étals des marchands de irrationnelle et passionnée. les femmes ont beaucoup de mal à se faire enten- changent, mais lentement. »
grain sur les marchés et semaient le désordre En ce début de XXe siècle, le mouvement social dre et, quand elles manifestent dans la rue, les Nul ne prétend pour autant, bien sûr, que
dans les boutiques des boulangers. qui est devenu normal, ce n’est pas l’émeute de commissaires de police ne disent pas, dans leurs les femmes, dans l’histoire, ne se sont ja-
Au cours de la première moitié du XIXe siècle, ces subsistance, c’est la grève. Mais la grève est un acte rapports, qu’elles crient mais qu’elles « vocifè- mais emportées. Dans la préface de Penser
révoltes sont devenues de plus en plus rares et, au viril : les jeunes femmes des usines qui cessent le rent », comme si leur voix était nécessairement la violence des femmes (La Découverte,
milieu du XIXe siècle, elles ont fini par disparaître : travail sont mal vues. Les « cigarières » des manu- outrancière. Ils reprennent tous les stéréotypes 2012), l’historienne Arlette Farge rappelle à
dans les années 1850-1860, le Second Empire a factures d’Etat de tabac sont ainsi considérées de la médecine de l’époque sur les femmes « hys- tous ceux qui en douteraient encore que la
fixé le prix du pain. L’approvisionnement est en comme des « hommasses » car elles ont créé un tériques », dont le corps recèle des potentialités colère est une émotion humaine qui appar-
outre devenu beaucoup plus régulier grâce au syndicat et organisé des grèves. Pendant la grève inquiétantes d’énervement et d’exaltation. p tient à tous : les femmes « sont des êtres
développement des transports. L’extension des de Vizille de 1905, comme dans celle de Voiron, propos recueillis par a. ch. humains à part entière et elles en assument
idées | 25
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

LE LIVRE
DU JOUR
LA DÉRIVE DES
INDÉPENDANTISTES
CATALANS

A
lors que se tient à Madrid, depuis le 12 février, le pro-
la femme hystérique, comme l’enfant mas- cès des dirigeants séparatistes accusés de « rébel-
turbateur et l’homosexuel, était classée lion » pour la tentative de sécession avortée d’octo-
parmi les pervers ou les fous. Pour ces fem- bre 2017, le conflit catalan suscite un vif débat. Dans
mes, la psychanalyse a été un instrument Le Labyrinthe catalan, Benoît Pellistrandi offre une perspec-
d’émancipation : Freud estimait que l’hysté- tive historique des forces et des dynamiques en jeu. Au fil
rie était une névrose liée à l’éducation tradi- des pages, l’historien revient sur le « catalanisme », ce natio-
tionnelle imposée aux filles, la manifesta- nalisme longtemps modéré et réformateur né au XIXe siècle
tion, en quelque sorte, d’une colère rentrée. » en plein effondrement de l’empire colonial espagnol, ses
Un siècle et demi plus tard, la « pathologi- composantes contre-révolutionnaires (carlistes), la faiblesse
sation » de la révolte des femmes n’est plus du processus nationalisateur espagnol, la décentralisation
qu’un lointain souvenir, comme les quoli- opérée sous la seconde république, la recentralisation bru-
bets adressés jadis aux femmes révolution- tale sous le franquisme, et le consensus trouvé en 1978
naires ou aux pionnières de la féminisation autour de la Constitution, voté par plus de 90 % des Cata-
des métiers. La colère féminine n’est pas lans… Puis il s’arrête en détail sur le virage indépendantiste.
toujours acceptée pour autant. « Dans La Benoît Pellistrandi prend parti et ne s’en ca-
Domination masculine [Seuil, 1998], Pierre che pas. « On aura compris que j’adhère à la
Bourdieu constate que les femmes doivent, thèse de la déloyauté nationaliste qui est d’abord
aujourd’hui encore, observer une “conte- une déloyauté à l’égard de la Catalogne elle-
nance réservée”, explique la sociologue même », confesse dans le dernier chapitre l’an-
Marie Duru-Bellat, auteure de La Tyrannie cien directeur des études de la Casa Velazquez
du genre (Presses de Sciences Po, 2017). Pro- entre 1997 et 2005, prestigieuse école française
tester, contester, affirmer clairement ce que de Madrid.
l’on est et ce que l’on veut en haussant le ton, Dans un effort de pédagogie, il explique com-
c’est à l’opposé de cette “contenance réser- ment s’est créée une « dialectique entre Espagne
vée” que l’on souhaite, aujourd’hui encore, et Catalogne » qui est « un produit politique bien
inculquer aux filles. » plus qu’une réalité objective ». Cette « construc-
Dès le berceau, les parents considèrent que tion de la confrontation » se fonde aussi bien sur
l’emportement est étranger au registre une lecture romantique et biaisée de l’histoire,
féminin. Des chercheurs en psychologie ont – une histoire « paranoïaque » qui propage
ainsi demandé à des adultes de décrypter la LE LABYRINTHE CATALAN l’idée d’une « Catalogne humiliée » –, que sur
photo d’un bébé de neuf mois en pleurs : de Benoît Pellistrandi une volonté d’homogénéisation de l’identité
lorsque cet enfant est présenté comme un Desclée de Brouwer, catalane, qui atteint son paroxysme lorsque les
garçon, ils décrivent une crise de colère, lors- 232 pages, 17,90 euros frères ennemis du nationalisme catalan, le
qu’il est présenté comme une fille, ils pen- parti de la droite bourgeoise, Convergence et
sent plutôt à un moment de tristesse Union, et celui de la gauche républicaine, déci-
– comme si la colère ne pouvait être un attri- dent de concourir ensemble aux élections de 2015. Selon
but naturel du sexe féminin. Dès la petite l’auteur, le fait que le clivage national-antinational, ou indé-
enfance, l’éducation des filles est une véri- pendantiste-anti-indépendantiste s’impose sur le clivage
CHRISTELLE ÉNAULT table école de maîtrise de soi : les adultes gauche-droite pointe « une dérive schmittienne de la politi-
leur proposent des jeux calmes, les mettent que dans laquelle n’existent plus qu’amis et ennemis » et qui
en garde contre les activités à risques, leur aboutit à « la confrontation des Catalans entre eux ».
demandent de ne pas faire de bruit, s’inquiè- Il voit ainsi dans la définition même du peuple catalan et
toutes les facettes ». Des émeutes de subsis- « POUR FREUD, tent dès qu’elles s’éloignent et les rappellent dans le rejet de tous ceux qui n’adhèrent pas au projet indé-
tance des « ménagères » de l’Ancien régime à l’ordre lorsqu’elles élèvent la voix. pendantiste (lesquels représentent au moins la moitié des
à la Marche des femmes sur Versailles de L’HYSTÉRIE EST, Catalans aux élections), des traits totalitaires. « C’est le propre
1789, des suffragettes du XIXe siècle aux fé-
ministes des années 1970, de la grève des
EN QUELQUE SORTE, Signe de virilité
A la crèche, à l’école, comme dans les
du dérèglement démocratique que d’abandonner la division
gauche-droite au profit d’une troisième dimension verticale et
« midinettes » de la haute couture pari- LA MANIFESTATION familles, le « double standard » filles-gar- totalisante. Comme dans l’Italie des années 1920 et l’Allema-
sienne de 1917 aux occupations d’usines çons est la norme, ajoute Marie Duru-Bellat. gne des années 1930 (…). On n’en est pas encore là, mais pullu-
textile de 1936, l’histoire est jalonnée de ré- D’UNE COLÈRE « Les études montrent que les garçons reçoi- lent les écrits racistes, foisonnent les thèses suprémacistes qui
voltes de femmes en colère. vent de l’attention quand ils sont en colère, les révèlent le vrai visage du nationalisme identitaire et exclusif »,
A cette galerie de portraits collectifs RENTRÉE » filles quand elles ont des comportements de estime l’auteur, qui rappelle que, après les attentats de Barce-
s’ajoute une foule de femmes anonymes qui ÉLISABETH ROUDINESCO communication verbale. Les adultes encou- lone d’août 2017, le gouvernement catalan avait cru bon de
se sont battues, chacune à leur manière, historienne ragent les filles à exprimer leurs sentiments et séparer les victimes espagnoles et catalanes, créant une
contre les injustices de leur temps. Dans de la psychanalyse à être conciliantes, alors qu’ils incitent les sorte de division « ethnique ». Cette approche critique imprè-
Femmes en métiers d’hommes (Bleu autour, garçons à ne pas se laisser marcher sur les gne l’essai, qui décortique l’utilisation de la crise économi-
2013), l’historienne Juliette Rennes célèbre pieds et à accepter l’affrontement. La colère que pour doper l’indépendantisme, la fuite en avant de la
ainsi le souvenir des premières gardes des garçons est considérée comme un signe droite nationaliste qui se voyait en perte de vitesse, submer-
champêtres, maîtresses d’armes ou avoca- de virilité : elle est perçue comme innée et gée par les scandales de corruption et les évasions fiscales du
tes moquées dans les cartes postales consa- plus tard, au procès d’Action directe. « Les naturelle – même si les travaux scientifiques « patriarche », l’ancien président catalan Jordi Pujol.
crées, entre la fin du XIXe siècle et l’entre- magistrats se sont enquis de la vie amou- montrent que peu d’éléments démontrent le
deux-guerres, à ces femmes émancipées que reuse de Nathalie Ménigon, pas de celle de lien entre l’agressivité et la testostérone. » Une autonomie inédite
l’on tournait en ridicule. Dans Un quart en son compagnon Jean-Marc Rouillan, note Comment s’étonner, dans ces conditions, « Comment se fait-il qu’avec un socle de 47-48 % des voix les in-
moins (La Découverte, 2014), la chercheuse Fanny Bugnon, auteure des « Amazones de que les femmes aient encore du mal à se dépendantistes aient sciemment ignoré une masse égale ou
Rachel Silvera raconte le combat de tech- la terreur » (Payot & Rivages, 2015). Comme mettre en colère ? Qu’elles tolèrent en supérieure ? », se demande M. Pellistrandi. Seul est un bon
niciennes commerciales ou d’ouvrières s’ils voulaient renvoyer le geste politique de silence, parfois pendant des années, des pra- Catalan celui qui adhère au projet nationaliste. Les autres
câbleuses ayant exigé, devant les tribunaux, cette militante à un imaginaire passionnel ou tiques de harcèlement comme celles de la sont des botiflers, des traîtres. Pourtant, le catalanisme a joué
le respect du principe de l’égalité salariale. sentimental, comme si elle avait été aveuglée Ligue du LOL ? Qu’elles aient du mal à s’im- un rôle dans la construction de l’Etat libéral et démocratique
par l’amour, comme si son acte était le fruit poser, malgré la parité, dans un monde et, comme M. Pellistrandi le rappelle, « l’histoire de la culture
Ces « créatures du diable » d’un dérèglement des sens. Comme souvent, aussi féroce que la politique ? « Nos héroïnes politique espagnole » a fait « du degré d’autonomie de la Cata-
Au XVIIIe, au XIXe et même au XXe siècle, le but est de psychologiser pour dépolitiser la nationales sont des femmes qui se maîtri- logne un marqueur de la démocratie en Espagne ».
toutes ces femmes qui voulaient parler haut violence des femmes. » sent, remarque l’historienne Christine Bard. Il n’épargne d’ailleurs pas la droite, qui, après la tentative
et fort et braver les conventions ont été sé- Lorsqu’elles n’étaient pas considérées Les quatre qui figurent au Panthéon – Si- d’indépendance de 1934, « construira une sorte d’“ennemi ca-
vèrement jugées par leurs contemporains. comme des avant-gardistes ridicules ou des mone Veil, Marie Curie, Germaine Tillion et talan” menaçant l’unité de la grande Espagne ». Mais il re-
« Le désordre des sexes suscite toujours stu- amoureuses égarées, les femmes révoltées Geneviève Anthonioz de Gaulle – sont des place chaque élément dans son contexte et pointe les con-
peur et incompréhension, souligne l’histo- étaient, jusqu’à la fin du XIXe siècle, rangées femmes déterminées, pas des héroïnes en tradictions d’un mouvement indépendantiste qui surgit
rienne Fanny Bugnon. Les femmes révoltées du côté de la folie. « Elles étaient carica- colère. Quant à l’avocate féministe Gisèle alors même que la Catalogne jouit d’une autonomie inédite.
demeurent une énigme sociale. » L’histo- turées en esclaves de leurs humeurs, analy- Halimi, elle est véhémente et éloquente, mais La décentralisation est telle que l’Espagne a confié aux ré-
rienne de la psychanalyse Elisabeth Roudi- sent l’historienne Mathilde Larrère et la elle ne s’emporte pas : elle sait que cela dis- gions les compétences en matière d’éducation et donc le
nesco, qui a retracé le destin de six femmes journaliste Aude Lorriaux dans Des intrus qualifierait son combat. » soin de « dire l’Espagne ». Ce que les régions ne feront pas,
prises dans la tourmente révolutionnaire de en politique. Femmes et minorités : domina- Christine Bard ne fait pour autant un éloge laissant péricliter le « récit national espagnol » au profit de
la fin du XVIIIe siècle, souligne ainsi qu’elles tions et résistances (Editions du détour, inconditionnel de la colère. « C’est une étin- leur propre « nation building ».
se faisaient traiter de viragos, de bacchantes, 2017). Les médecins de la fin de l’Ancien celle, mais il faut en faire quelque chose – la On pourra considérer que l’auteur minimise les failles de
de débauchées ou de monstres oublieuses Régime avaient même une explication pour transformer en revendications, comme le la décentralisation espagnole qui rend les régions responsa-
de leur nature : ces « créatures du diable », cela : la matrice ! Eh oui, l’utérus (dont cer- font les collectifs féministes, en une pensée de bles de la plupart des dépenses sans leur donner toutes les
expliquait-elle en 2016 dans une conférence tains allaient même jusqu’à l’imaginer bala- l’émancipation, comme le proposent les intel- clés pour contrôler les recettes, ou regretter qu’il ne pas
donnée au Musée du quai Branly, ont eu deur…) influerait sur le cerveau, rendant la lectuels, hommes ou femmes, en une écriture donne pas davantage de place à l’échec de la réforme du sta-
droit « à des biographies imaginaires, des femme prompte aux émotions incontrôlées, littéraire, comme le fait Virginie Despentes. Il tut d’autonomie catalan en 2009. Mais avec sa distance
légendes, des complots noirs ou roses qui les aux larmes, aux cris. Hystérie vient du mot faut tenter d’atteindre l’au-delà de la colère. » froide, M. Pellistrandi tente de replacer les enjeux là où ils se
ont rabaissées ou ridiculisées ». utérus, ne l’oublions pas. » Le chemin est escarpé mais de plus en plus trouvent réellement. Peut-on opposer une identité histori-
Quand elles n’étaient pas insultées, les Pour la médecine du XIXe siècle, la rébel- de femmes l’empruntent : c’est cet « au- que à une identité politique, alors même que l’Etat se pose
femmes en colère étaient ramenées à leur lion féminine relevait en effet d’une forme delà » de la colère que visent les femmes po- en garant de l’égalité entre les citoyens ? « Si tel est le cas, elle
fragilité affective et leur sensibilité exacer- d’aliénation. « Elle considérait comme une litiques qui ont témoigné dans le procès en reflète une évolution lourde de nos sociétés politiques et une
bée. En 1871, les juges avaient interrogé avec pathologie le fait qu’une femme veuille deve- diffamation intenté par l’ancien député éco- dérive antilibérale. Elle dévoile une vérité plus profonde sur le
insistance Louise Michel sur ses relations nir autre chose que ce à quoi l’assigne la na- logiste Denis Baupin, ou les étudiantes en lien entre nationalisme et démocratie », dit-il. Le Labyrinthe
amoureuses alors qu’ils s’étaient abstenus ture, c’est-à-dire sa condition d’épouse et de journalisme qui ont signé un manifeste con- catalan pose ainsi des questions qui débordent la Catalogne
de poser de telles questions aux commu- mère, précise Elisabeth Roudinesco. Parce tre les « mécanismes de domination et d’hu- et touchent à la montée des populismes et des nationalis-
nards de sexe masculin. Une même parti- que les convulsions de son corps la rendaient miliation » de la Ligue du LOL. p mes en Europe et ailleurs. p
tion sexuée s’est rejouée, plus d’un siècle inapte à la procréation et à la vie de famille, anne chemin sandrine morel (madrid, correspondance)
26 | idées 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Mohamed Kacimi
Le contexte
Pour la première fois
en vingt ans, des dizaines
de milliers d’Algériens sont
Finissons-en avec le régime
descendus dans les rues
des grandes villes du pays,
le vendredi 22 février, pour
dire non à un cinquième
mandat du président
de l’Armée-Etat en Algérie
Abdelaziz Bouteflika. Vieil
L’écrivain algérien dénonce la mainmise du régime

A
u commencement était la masca- acquérir sur le marché international 97 %
homme malade, âgé de
82 ans, le chef de l’Etat a fait
rade. Le 18 mars 1962, étaient signés FLN-militaire sur la société, le pays et son histoire. de sa consommation. Le tout bien entendu
entre le gouvernement français et payé par la rente pétrolière qui s’amenuise
annoncer par son équipe de le gouvernement provisoire de la Au pouvoir depuis l’indépendance en 1962, il n’a, de jour en jour. Des milliards de dollars of-
campagne que son dossier République algérienne (GPRA), les accords selon lui, fait que dilapider les richesses du pays ferts à des entreprises chinoises qui ont
d’Evian qui mettaient fin à la guerre d’Algé- fini par transformer la Mitidja en banlieue
de candidature sera remis rie et qui allaient permettre de mettre un de Pékin, et on peut dire, sans commettre
au Conseil constitutionnel, terme à 132 années de présence coloniale. de parjure, que les quatre mandats de
le dimanche 3 mars, Le GPRA était composé des figures histori- pressenti pour lui succéder, mais la cour mocratique » qui naît avec. La suite, on la Bouteflika, ont défiguré davantage les pay-
ques du nationalisme algérien, des intel- des comptes l’accuse de détournement. Il connaît, le FLN organise, en 1991, des élec- sages d’Algérie, sa beauté, sa nature plus
dernier délai pour le dépôt
lectuels, pharmaciens, avocats et méde- prend le chemin de l’exil. Fidèle à sa tradi- tions législatives avec un mode de scrutin que 132 années de colonisation française.
de candidature du scrutin cins. Le jour du cessez-le-feu, l’armée fran- tion, le FLN lui préfère un candidat qui ne majoritaire dont il était sûr qu’il allait lui La présentation de la candidature de
prévu le 18 avril 2019. çaise ouvre les frontières d’Algérie avec le fait pas de bruit – c’est une tradition – Cha- donner la majorité. Mais le FIS arrive par- Bouteflika, pour un cinquième mandat, est
Maroc et la Tunisie, fermées durant la dli Bendjedid, un colonel, réputé pour ne tout en tête. L’armée refuse le verdict des certes une catastrophe pour la jeunesse al-
Les manifestants, surtout
guerre. Elle laisse passer « l’armée algé- maîtriser ni l’arabe ni le français. Cepen- urnes et suspend le processus électoral. gérienne qui dit aujourd’hui sa colère dans
des jeunes, qui se sentent rienne des frontières », composée de ma- dant, ce dernier, pour rompre avec la poli- Des milliers de sympathisants du parti toutes les villes du pays, mais elle révèle en
humiliés par cette quisards qui, pour la plupart, n’ont jamais tique de rigueur de son prédécesseur, islamiste prennent le maquis. Durant dix même temps l’épuisement, l’essouffle-
« mascarade », appellent à tiré une balle de leur vie. Elle est dirigée par ouvre les portes de l’Algérie au marché in- années, ils vont mettre le pays à feu et à ment de ce système, ou de cette « Armée-
le colonel Houari Boumediene, secondé, ternational. Le prix du pétrole est alors au sang, laissant sur le pavé plus de 200 000 Etat » qui a pris de manière illégitime le
trois jours de grève générale entre autres, par un jeune commandant, plus bas. La misère gagne le pays qui se morts. A court d’arguments, l’armée fait pouvoir à l’indépendance, et qui s’est
à partir du vendredi 1er mars. Abdelaziz Bouteflika. Ils forment ce qu’on croyait à l’abri de la crise mondiale. En oc- appel à Bouteflika pour sortir le pays de la maintenue durant des années en s’ap-
A la veille de cette nouvelle appellera le « clan de Oujda ». tobre 1988, des milliers de jeunes sortent guerre. Avec sa verve et sa fougue, il rentre puyant sur la mythologie de la guerre de li-
Une fois l’indépendance de l’Algérie pro- manifester leur colère. L’armée leur tire d’exil en 1998. Il parcourt le pays et pro- bération, et qui a cherché à se redonner un
journée de protestation,
clamée en juillet 1962, cette armée des fron- dessus, faisant 500 morts. Un haut respon- pose aux Algériens de passer l’éponge sur deuxième souffle en assurant qu’elle a
une dizaine de journalistes tières déclare la guerre aux civils du GPRA. sable du FLN qualifiera ce massacre de les crimes des islamistes lorsqu’il pré- sauvé une deuxième fois le pays du chaos
algériens, participant, Elle déferle sur le pays, prend les villes les « chahut de gamins ». sente le texte de Concorde civile, adopté islamiste, et que, sans elle, l’Algérie retom-
unes après les autres. Elle massacre les op- Pour calmer la colère de la foule qui criait par le Parlement en 1999. Pour retrouver berait sans les abysses du FIS ou de l’orga-
à Alger, à un rassemblement
posants. A Oran, elle tire sur les Européens famine, l’Etat leur jette en pâture le « mul- la paix, il demande au peuple de faire nisation Etat islamique.
contre la censure , ont qui avaient choisi de rester en Algérie. Las- tipartisme ». Le FLN, parti totalitaire, hégé- comme si tous ces milliers de morts Cependant, ce système est aujourd’hui à
été interpellés par la police sés par sept années de guerres, des milliers monique, se convertit en un soir aux ver- n’avaient jamais existé. bout de souffle, à l’image du candidat qu’il
puis libérés quelques d’Algériens sortent dans les rues, pour de- tus de la démocratie. En moins d’une se- présente : cacochyme, aphone, paralysé, in-
mander la fin de cette guerre fratricide. maine, 62 partis politiques voient le jour, De mirobolants dividendes valide, absent. A part la rapine, il n’a plus
heures plus tard. Mais le clan de Oudja massacre tout sur son parmi lesquels le célèbre Front islamique Pire qu’une réconciliation, ce sera une con- rien à dire. A part le pillage, il ne sait rien
passage. Le 9 septembre 1962, l’armée des du salut (FIS), qui ne fut pas un parti d’op- sécration des « émirs » auxquels l’Etat va faire d’autre. Les généraux algériens sont
frontières s’empare d’Alger. Après avoir mis position mais représentait en fait une mu- verser de mirobolants dividendes pour les dignes successeurs des Barbaresques de
au pas le principal syndicat du pays, elle an- tation génétique et éthique programmée qu’ils déposent les armes. Certes les isla- la régence d’Alger qui sillonnaient les mers
nonce la primauté du militaire sur le civil et du FLN. Les partis d’opposition sont tous mistes n’ont pas pris par les armes le pou- pour détrousser les chrétiens, pour les con-
déclare qu’Ahmed Ben Bella sera l’unique financés par l’Etat ainsi que la presse « dé- voir, mais le pouvoir leur a donné toutes vertir ou les revendre. Le régime actuel fait
candidat pour les élections présidentielles. les armes, toutes les cartes pour prendre partie de la lignée des janissaires, il s’est
C’est durant cet été de la discorde que l’in- en main toute la société. L’Algérie compte juste, pour la piraterie, replié sur les terres
dépendance de l’Algérie est morte-née, con- aujourd’hui plus de 17 000 mosquées, l’en- pour détrousser un peuple exsangue, som-
damnée par une armée de maquisards qui seignement public est devenu depuis des bre et névrosé, en lui promettant le paradis
n’a jamais connu la guerre, et qui considère, années un enseignement islamique, et la dans l’au-delà. Il est grand temps que ce ré-
depuis, l’Algérie comme un butin de guerre, religion est présente partout. Désormais gime crève, sinon il emportera l’Algérie
qu’elle a arraché à la fois des mains des mili- CE SYSTÈME EST chaque individu, que ce soit dans l’espace dans sa tombe. p
taires français et des civils algériens. Véri-
fiant ainsi l’adage populaire : tous les pays
À BOUT DE SOUFFLE, public ou privé, jauge le bien-fondé de ses
propos, de ses actes et même de son allure
du monde ont une armée, sauf l’Algérie où À L’IMAGE DU en fonction des règles de la charia.
l’armée a un pays. Et si le pays souffre d’un Depuis son arrivée au pouvoir en 1999,
aussi cruel manque de liberté depuis 1962, CANDIDAT QU’IL Bouteflika a fait dépenser des milliards à
c’est parce qu’il est toujours entre les mains l’Etat pour la construction d’un réseau Mohamed Kacimi est écrivain et
des auteurs de ce casse historique : Ben PRÉSENTE : APHONE, d’autoroutes, de logements, de barrages. dramaturge, auteur notamment de
Bella, renversé par Boumediene, en 1965. CACOCHYME, Ces infrastructures et tous les projets qu’el- « La Confession d’Abraham » (Gallimard,
A la mort de Boumediene dans des cir- les suscitent, transforment l’Etat en agent Folio, 2012) et de la pièce « Moi, la mort,
constances louches en 1978, Bouteflika est INVALIDE, ABSENT corrupteur de toute une société qu’il aide à je l’aime, comme vous aimez la vie »

Razika Adnani Les d’inquiétude. Ils avaient surtout peur des


scènes de violence, de casse, de pneus
nouissement social, intellectuel, culturel
et économique. La majorité de ceux qui
ple. Il est impératif que tous les Algériens,
le peuple et ceux qui ont le pouvoir de dé-

Algériens, au summum brûlés, de jeunes blessés ou arrêtés cou-


rant dans les rues d’Alger. Cependant, dès
que les images de ces manifestations ont
été retransmises, l’inquiétude a cédé la
ont manifesté et continuent de le faire par-
tout dans le pays sont des jeunes. Ils rêvent
d’un pays où ils pourront vivre dignement
et où la justice et la liberté seront les prin-
cision, soient à la hauteur de cette phase
difficile et sensible que traverse le pays,
afin de le propulser vers la modernité et
de lui éviter de sombrer dans une violence

de la maturité politique place à la fierté. C’était un après-midi in-


croyable et magistral.

Le droit de choisir démocratiquement


Le peuple a été au summum de la maturité
cipes. Ils ne souhaitent pas partir en quête
d’une autre terre qui puisse les adopter.
Qu’y a-t-il de plus légitime ?
L’Etat n’a pas d’autre choix que d’écouter
les revendications du peuple. Il ne doit pas
qui entraînerait tout le bassin méditerra-
néen dans le chaos.
Aujourd’hui, c’est un autre vendredi de
mobilisation en Algérie. C’est la preuve
que le mouvement cette fois-ci n’est pas un
Après les manifestations dans tout le pays, l’Etat
politique. Il s’est exprimé de la manière la seulement les écouter, il doit aussi y ré- simple soubresaut. Ce qui se passe s’inscrit
doit répondre aux revendications du peuple algérien plus sage, la plus lucide, la plus intelligente pondre avec la même maturité politique dans la logique de l’évolution du pays. Les
avec la même intelligence que celle qui s’exprime et la plus civilisée. Il est sorti de son silence que celle du peuple qui l’interpelle, ou Algériens ont entamé en 1988 un projet de
sans violence, ni heurts. Il a contrecarré même un peu plus. Le peuple a démontré modernisation de leur pays qui a été
dans la rue, estime la philosophe et islamologue toutes les hypothèses des plus grands ana- qu’il ne veut pas de violence, c’est à l’Etat avorté prématurément et douloureuse-
lystes politiques. Les années de terrorisme de suivre. La situation ne laisse pas d’autre ment. Le moment est venu de le mener à
et les expériences malheureuses de cer- choix que de le faire. terme. Il y a une maturité politique, l’Etat
tains peuples ont très probablement beau- Il est donc indispensable que l’Etat évite doit en profiter et faire en sorte que cela se
coup à voir avec cette maturité qui ne s’ex- que la colère sage du peuple ne se trans- fasse dans les meilleures conditions. p

L
e 22 février, les Algériens sont sortis prime pas seulement dans le rejet de la forme en colère acerbe ; que la violence fi-
dans toutes les grandes villes algé- violence, mais aussi à travers les revendi- nisse par se présenter comme le seul
riennes pour manifester contre le cations soulevées. Les Algériens ne veulent moyen de faire valoir ses droits. L’Algérie
cinquième mandat d’Abdelaziz pas mettre le gouvernement du pays dans ne supportera pas une autre vague de vio-
ILS NE VEULENT PAS Bouteflika, président depuis vingt ans et, les mains d’un homme en fin de parcours lence. Les Algériens ont connu assez de
SE CONTENTER de surcroît, malade et absent de la scène politique et en fin de vie. Ils revendiquent souffrances et assez de douleurs. Ils n’en
politique. Ils revendiquaient des élections leur droit de choisir démocratiquement à veulent pas d’autres.
D’UNE PHOTO, présidentielles dignes d’une Algérie indé- qui confier leur avenir.
pendante. Quand l’appel à cette manifes- Ils ne veulent pas non plus se contenter Loin du simple soubresaut
ILS VEULENT UN tation a été donné, les Algériens, en Algé- d’une photo d’un président, ils veulent La stabilité du pays est certainement pri-
VRAI PRÉSIDENT rie et dans le monde entier, ont retenu
leur souffle. Suspendus à leurs écrans à
avoir un vrai président qui leur parle et ré-
ponde à leurs questions et leurs préoccu-
mordiale, mais elle dépend entièrement
de l’Etat. Le peuple l’a interpellé et c’est à Razika Adnani est philosophe et
QUI LEUR PARLE l’affût de toute information. Tiraillés par pations. S’ils n’ont jamais oublié la guerre lui de répondre d’une manière qui calme islamologue. Elle est membre du conseil
la peur et l’angoisse. et la violence, ce qui explique en grande les esprits ; c’est à lui que revient le pou- d’orientation de la Fondation de l’Islam
Tous voulaient ces manifestations, car partie la maturité avec laquelle ils se sont voir de décision. La situation est telle de France, et auteure notamment de
tous voulaient exprimer leur refus de ce exprimés, ils désirent vivre dans un pays qu’aucun intérêt personnel ne doit préva- « Islam : quel problème ? Les défis de
mandat, mais tous avaient le cœur rempli en paix qui leur permette également l’épa- loir sur l’intérêt de l’Algérie et de son peu- la réforme » (éd. VASCA-UPblisher, 2017)
idées | 27
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

« L’école de la confiance », terrain d’affrontements politiques


ANALYSE sentée sous l’euphémisme de « contrat de res-
ponsabilité parentale », soit la suppression
fais un rêve, celui de l’unanimité de la repré-
sentation nationale sur ce sujet », s’est ex-
très éloignés des articles de loi en question.
Mais ils ont pu être pris à leur propre jeu : les

Q
ue restera-t-il des débats sur la des allocations familiales pour les parents clamé le ministre alors que le débat s’amor- propositions « symboliques » ont occupé
loi « pour une école de la con- d’élèves violents. De même, il l’a entendu dé- çait sur l’article 2, consacré à l’instruction presque exclusivement les premiers jours de
fiance » ? Dans un hémicycle le fendre l’interdiction du port de signes reli- obligatoire à 3 ans. Peine perdue. Les députés débats, de l’affichage des cartes géographi-
plus souvent clairsemé, le mi- gieux pour les accompagnants de sorties sco- Les Républicains se sont opposés à un texte ques au lever du drapeau, en passant par la
nistre Jean-Michel Blanquer a laires – sur ce dernier point, M. Blanquer allait jugé « liberticide » et contraire à la « liberté de mention « parent 1, parent 2 » sur les formu-
tenté, du 11 au 15 février, de défendre « sa » céder, s’il n’avait été rattrapé in extremis par choix des familles ». laires, les uniformes pour les élèves et la te-
loi, lui qui s’était longtemps promis de ne l’aile gauche de la majorité. Dans sa stratégie du rassemblement, nue « conforme » pour les enseignants. On a
pas en faire une. Contre vents et marées, le La tenue de ces débats enseigne autre M. Blanquer disposait cependant d’un atout longuement « parlé chiffon », selon le mot de
ministre de l’éducation nationale a tenté de chose : la posture du rassemblement, tenue de premier choix : le texte lui-même, Sabine Rubin (LFI, Seine-Saint-Denis), au ris-
JEAN-MICHEL tenir le cap du rassemblement. L’une des fi- coûte que coûte par Jean-Michel Blanquer, d’abord pensé comme un cavalier législatif que de manquer de temps pour les sujets es-
BLANQUER, gures les plus fortes de la Macronie, et les
plus appréciées de l’opinion publique, aux
fait aussi courir le risque de rejeter toute ob-
jection dans l’ordre du superflu. Comment
destiné à faire entrer dans le code de l’éduca-
tion l’obligation de scolarité à trois ans, et de
sentiels – ceux qui concernent l’école, et non
ses murs ni ses habits.
LE MINISTRE avant-postes du grand débat, Jean-Michel s’opposer en effet à ce qui se présente ce fait assez disparate pour permettre de Marie Tamarelle-Verhaeghe (LRM) en a fait
Blanquer s’est efforcé de rester dans la ligne comme le pragmatisme incarné, sous les faire divers ajouts sans pour autant attaquer l’amer constat dans l’après-midi du 15 fé-
DE L’ÉDUCATION du « en même temps » macronien. A la abords d’une « confiance » que l’on se ren- une « colonne vertébrale » que d’aucuns di- vrier, alors que les débats devaient s’ache-
NATIONALE, droite, il a accordé un amendement sur les
drapeaux français et la Marseillaise affichés
drait coupable de refuser ? Dans un tel atte-
lage, quiconque lève la voix peut facilement
sent inexistante. ver le soir même et que l’on venait à peine
de voter l’article 9 – article essentiel s’il
A REGRETTÉ dans les salles de classe. A la gauche, il a pré- être renvoyé à des postures politiciennes, Des amendements sur tous les sujets en est, qui consacre le nouveau dispositif
senté des mesures dont la dimension de jus- au rejet obtus du changement, aux vieilles Des changements de taille ont ainsi été opé- d’évaluation des établissements scolaires.
QUE L’OPPOSITION tice sociale était difficilement contestable, lunes idéologiques. rés par voie d’amendements, comme la créa- « Nous avons passé beaucoup de temps sur
comme l’instruction obligatoire à trois ans Lors des questions au gouvernement, le tion des « établissements publics des savoirs les drapeaux et sur les cartes », a-t-elle rap-
REFUSE SA « MAIN ou le prérecrutement des étudiants avant les 12 février, le ministre s’est adressé ainsi à la fondamentaux » (EPFS, un regroupement pelé. « Mais avec l’évaluation, nous sommes
TENDUE » concours de l’enseignement. gauche, regrettant que l’opposition refuse entre une ou plusieurs écoles et un collège, au cœur de l’école de la confiance, et je re-
M. Blanquer a eu l’habileté politique d’ac- sa « main tendue » : « Ce sera à vous de prou- où le directeur de l’école devient l’adjoint du grette que nous ne puissions pas avoir suffi-
cueillir de nombreux symboles – y compris ver que vous souhaitez entrer dans une logi- principal), adoptée en commission et confir- samment de temps d’échange ». Malgré la
fortement marqués à droite – sur le mode de que de confiance. Il y a une opportunité cette mée dans l’Hémicycle. De même, l’obligation posture du « rassemblement » adoptée par
la conciliation et de « l’ouverture ». Confir- semaine, celle de ne pas avoir une vision poli- de formation de 16 à 18 ans, adoptée par un ministre qui se voulait résolument au-
mant sa réputation de fin tacticien, il n’en a ticienne de l’école, mais une vision au service amendement au cours de la première lec- dessus des querelles idéologiques, « l’école
pas pour autant dévoilé sa stratégie pour de l’intérêt général. » Ainsi, les choses ont ra- ture, a été critiquée par les députés. de la confiance » n’a donc pas échappé à ce
l’école, même si elle a semblé évidente à ses pidement tourné au dialogue de sourds, « Fourre-tout », cette loi l’était aussi suffi- mal qui la menace toujours : devenir le ter-
détracteurs à gauche qui l’ont accusé de lorsque les députés tentaient de tirer vers le samment pour permettre aux députés d’in- rain d’affrontements qui n’ont que peu de
« droitiser » les débats. Il a ainsi longuement terrain politique des mesures présentées sérer de-ci de-là des amendements sur tous rapport avec elle. p
écouté Eric Ciotti réclamer une mesure pré- comme frappées au coin du bon sens. « Je les sujets qui leur tenaient à cœur, fussent-ils violaine morin (service société)

Eric Zemmour, fausse Trump et les missiles | par sergueï


note à Radio Classique
O n peut éditorialiser sur tout, mais pas avec
n’importe qui. Dans une lettre adressée à
Guillaume Durand, animateur de la mati-
nale de Radio Classique, et publiée dans le numéro
de mars du Nouveau Magazine littéraire, paru le
jeudi 28 février, son directeur éditorial, Maurice
Szafran, explique sa décision d’abandonner la radio,
alors qu’il y intervenait presque chaque semaine de-
puis plusieurs années.
Pourquoi ce départ ? A cause de l’arrivée, fin janvier,
parmi les éditorialistes de cette filiale du Groupe Les
Echos, pôle média de LVMH, d’Eric Zemmour, qui re-
joint notamment des plumes majoritairement de
droite ou de centre droit, comme Philippe Tesson,
Jean-Louis Bourlanges, Luc Ferry, Guillaume Tabard
(Le Figaro), et quelques voix de gauche, parmi lesquel-
les Laurent Joffrin, le directeur de Libération. Si Mau-
rice Szafran ne conteste en aucune façon la liberté
« éditoriale » de l’ancien présentateur d’émissions de
télévision, il entend exercer la sienne : celle de se reti-
rer d’« une radio où Zemmour est appelé à jouer un rôle
majeur, ne serait-ce qu’en raison de ses prochains et
inéluctables “dérapages” ».

« Prêcheur de violence idéologique »


Ce n’est pas la première fois qu’Eric Zemmour provo-
que un départ. Le 19 février, le jour des manifestations
contre l’antisémitisme, invité sur le plateau de LCI, le
polémiste du Figaro, chantre du décli-
nisme, pourfendeur du féminisme et de
l’islam – en mai 2018, il a été condamné
« J’ESPÉRAIS en appel pour des propos islamopho-
bes –, dénonce « l’immigration de masse,
EN DES terreau de l’antisémitisme » et défend

MÉDIAS QUI
« les identitaires [qui] ne sont pas nazis ».
« Ils essayent de défendre l’identité de la
France contre l’islamisation. Ce n’est pas
LA JUSTICE, UN JEU DE LOIS ET DE LIBERTÉS
REMPLISSENT nazi », déclare-t-il. Ces saillies ont provo-
UNE FONCTION qué le départ comme chroniqueur de la
LA REVUE DES REVUES caractéristiques des jeux de hasard. » pher les mieux dotés. « Galanter ima-
chaîne d’information en continu de l’hu- La comparaison ne vaut pas seule- gine de formaliser la scène judiciaire
D’APAISEMENT »
MAURICE SZAFRAN
ex-éditorialiste de
Radio Classique
moriste Yassine Belattar.
Dans sa lettre, Maurice Szafran affirme
ne pas vouloir appartenir à la même
« collectivité éditoriale » qu’un « prêcheur
de haine culturelle ou de violence idéolo-
E t si la justice était un jeu ? Un
jeu gouverné par des princi-
pes et des normes, certes,
mais un jeu incertain et cruel qui, à la
fin de la partie, désigne des gagnants
ment pour le rituel : dans les années
1950, le philosophe Alf Ross fait un pa-
rallèle entre la justice et les échecs :
dans les deux cas, les règles donnent
un sens aux décisions des acteurs.
(en l’occurrence états-unienne) comme
un jeu opposant de potentiels ga-
gnants et perdants », observe la socio-
logue Liora Israël. Pour Marc Galanter,
la clé de cette inégalité réside dans la
gique ». « Au moment où la société fran- et des perdants ? Une hypothèse ex- stratégie des acteurs : les « joueurs ré-
çaise est recuite de rages, j’espérais en des plorée, dans son numéro de février, Le triomphe des mieux dotés pétés » que sont les compagnies d’as-
médias qui, comme Radio Classique, remplissent une par la revue du Syndicat de la magis- L’analogie entre droit et jeu permet de surances ou les bailleurs adoptent des
fonction d’apaisement et d’explication », affirme-t-il. trature, Délibérée. « Le jeu est l’espace saisir la complexité de la machine ju- stratégies plus rationnelles que les
Dans sa réponse, publiée par le même mensuel, paradoxal où la liberté rencontre les diciaire : si le jeu est fondé sur des lois « joueurs occasionnels » que sont les
Guillaume Durand explique voir dans Eric Zemmour DÉLIBÉRÉE N° 6 : règles, rappelle l’éditorial. (…) Voir le impératives, il laisse aux joueurs une locataires ou les consommateurs.
la « tradition des polémistes français », tout en souli- « JEU ET DROIT », droit comme un jeu permet une ap- marge de liberté. « Un des principaux La revue s’interroge aussi sur la ma-
gnant qu’« il incarne avec brio le bretteur de la gloire FÉVRIER 2019 proche dynamique de la notion intérêts du jeu réside précisément dans nière dont la justice surveille – ou
disparue de la France ». Le matinalier juge également Revue du Syndicat même de droit : un ensemble précis de cette place laissée à l’invention et à la non – la pratique du jeu. L’historien et
« normal et démocratique » qu’une voix repré- de la magistrature normes dont l’usage est constam- créativité, poursuit Christophe Béal. archiviste paléographe Romain
sente Les Républicains et le Rassemblement national, éd. La Découverte, ment renouvelé par la réflexion stra- Pour qu’il y ait jeu, il faut du “jeu”, ce qui Benoit analyse la manière dont les no-
qui frôlent les 40 % dans les sondages. « La France, 96 pages, 12 euros tégique des acteurs. » fait que les coups ne peuvent être pré- bles et militaires échappaient, au
écrit-il, est une foule sentimentale, en ce moment vio- Cette métaphore est ancienne. « En vus de manière absolument certaine. XVIIe siècle, aux dettes de jeu grâce
lente, où ces idées et ces goûts existent. Les combattre droit, le concept de jeu a souvent été Le jeu crée de l’évènement à partir aux « billets d’honneur » délivrés par
ne signifie pas, bien au contraire, qu’il faille renoncer à employé pour décrire le rituel judi- d’une structure donnée. (…) Le droit le tribunal des maréchaux de France,
les entendre et à les affronter. » ciaire, souligne Christophe Béal, direc- reste toujours dans cet entre-deux en- tandis que Lily Martinet, chercheuse à
M. Zemmour pourra à l’avenir continuer à crier au teur de programme au Collège inter- tre régulation et indétermination, en- l’Institut Max Planck Luxembourg
politiquement correct et se prétendre, comme le sou- national de philosophie, dans Délibé- tre formalisme et arbitraire. » pour le droit procédural, s’intéresse à
ligne M. Szafran, « martyr de la “dictature médiati- rée. Selon l’historien Johan Huizinga Dans les années 1970, Marc Galanter, la régulation des jeux vidéo en ligne,
que” », mais, avec Radio Classique, il s’offre une nou- (1872-1945), on retrouve dans le procès juriste américain, s’inscrit dans cette qui repose actuellement sur une logi-
velle tribune dans un média grand public. p judiciaire le caractère agonistique des tradition en se demandant pourquoi que plus contractuelle qu’étatique. p
françois bougon jeux de compétition ainsi que certaines le jeu judiciaire fait si souvent triom- anne chemin
28 | idées 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Une mémoire vivante


étayer les accusations qui étaient portées
contre Touvier. Il y avait comme précédent
l’affaire Barbie, qui avait été jugée en 1987,
mais c’était un Allemand. Là pour la pre-
mière fois avec Touvier, c’était un Français. Il
y avait d’autres procédures qui étaient en
cours : les affaires Leguay [Jean Leguay, délé-

de la justice
gué en zone occupée du secrétaire général de
la police], Bousquet [René Bousquet, secré-
taire général de la police de Vichy], Aloïs
Brunner [criminel de guerre nazi].
Ces affaires étaient très particulières
d’abord sur la nature des crimes. La notion
de « crime contre l’humanité » est une
notion complexe qui n’est pas définie de la
Recueillir la parole de magistrats en fin de carrière, c’est l’objet du programme mené même façon par différentes juridictions :
Nuremberg a une définition, le code pénal
par l’Association française pour l’histoire de la justice. Parmi les témoignages inédits, ceux français, qui n’avait pas de « crime contre
l’humanité », a une autre définition depuis
portant sur l’affaire Touvier et le procès Papon, dont « Le Monde » publie des extraits 1994. Juger les crimes contre l’humanité en
rapport avec la dernière guerre n’est envisa-
geable qu’en intégrant le statut du Tribunal
pénal international dans la législation fran-

L
e plus souvent, les magis- et l’incrédulité de sa hiérarchie. Il (Serge et Beate Klarsfeld) exi- Tout le paradoxe est là. Les magis- çaise, ce qui a été fait en 1964. Il y avait donc
trats arrivés au bout de lui a fallu, malgré de multiples geaient justice. Au milieu de ce trats vivent dans et hors la cité. Au toute une série de problèmes juridiques qui
leur carrière quittent leur obstacles institutionnels et politi- champ de tensions, les magistrats fil des pages, nous n’ignorons rien se posaient sur la définition du crime contre
profession en toute dis- ques, trouver seul les appuis né- tracent leur route. de leurs convictions et de leurs l’humanité et surtout la question de la non-
crétion. Certains d’entre cessaires afin de le faire juger. Malgré ce violent clivage qui tra- amitiés. Mais nous apprenons rétroactivité de la loi pénale, qui était un réel
eux deviennent musi- On mesure aussi à quel point la verse le pays et le monde judi- aussi que le jour de l’audience ou problème car le texte n’existait pas en 1944.
ciens, bibliophiles ou s’engagent France des années 1990 était divi- ciaire, l’enceinte du procès équita- devant un dossier ils officient. p Comment juger quelqu’un qui commet un
dans des associations. Très rares sée sur l’opportunité de juger les ble a permis de mener à bien un denis salas crime qui n’était pas défini dans le code
sont ceux qui laissent des Mé- hommes de Vichy. D’un côté, il y a procès pourtant mal parti. Preuve (président de l’association [pénal] ? Il y avait donc tout un débat sur le
moires. Peu écrivent. Les histo- ceux qui, dans l’appareil d’Etat, s’il en est que le prétoire est en française pour sujet qui était sur le plan technique et juridi-
riens qui privilégient les sources n’étaient guère pressés de juger symbiose avec la société qui l’envi- l’histoire de la justice) que extrêmement complexe. Cela a été tran-
écrites ne sont guère allés vers Maurice Papon, ancien préfet et ronne, qu’il faut une certaine fer- ché par la Cour de cassation [en 1985], mais
eux. C’est pour réparer cet oubli ministre, pour complicité de meté d’âme pour tenir la barre et Les entretiens vidéos de l’AFHJ c’était intéressant de ce point de vue-là.
que l’Association française pour crime contre l’humanité. Face à éviter qu’il ne devienne, disent-ils, sont à retrouver sur le site
l’histoire de la justice, avec l’aide eux, les militants de la mémoire « un paquebot ingouvernable ». Criminocorpus.org « Il notait tout »
de la Mission de recherche droit Quand je récupère le dossier de Touvier,
et justice, a lancé un programme j’étais convaincu que je ne le retrouverais pas.
sur les archives orales de la magis- Et d’ailleurs, quand il a été arrêté, cela a été
trature du XXe siècle, dont sont pour moi une catastrophe, je n’avais rien

L’affaire Touvier
extraits les textes ici présentés. dans le dossier, très peu de choses. Il a fallu en
Pendant plus de trois ans, Sylvie quelques mois tout découvrir. Je lui disais :
Humbert, professeure de droit, et “On vous accuse de ça, ça et ça”, et il répondait
moi-même somme allés à la ren- “Oui, mais les preuves, les témoins, ils sont
contre de douze magistrats hono- où ?” Je n’avais rien, il a fallu tout réunir dans
raires afin de recueillir leur parole un laps de temps court, ce qui a représenté
dans un cadre méthodologique une énorme masse de travail. J’ai eu la très
précis. Une fois replacés dans leur grande chance d’avoir comme collaborateurs
vie passée, ils ont fouillé leurs ti- racontée par Claude Grellier et Jean-Pierre Getti, juges d’instruction la section de recherche de la gendarmerie de
roirs, sorti des photos, des coupu- Paris. J’avais une équipe de trois gendarmes
res de presse, exhumé des notes exceptionnels. On a travaillé la main dans la
passablement jaunies. Ils nous ont « Quand le dossier Touvier me parvient, il est Louis] Recordon [directeur de la section de re- main et on a pu aboutir à ces résultats.
confié des documents conservés très épais. La découverte dans le dossier de la cherches de Paris], nous avions deux séances Mon prédécesseur, Claude Grellier, venait
dans leurs archives, comme cet photo de sept jeunes personnes tuées de travail par semaine et tous les jours un de de dessaisir la police judiciaire chargée du
écrit étonnant qui relate au jour le en 1944 m’a conduit à poursuivre Paul ses lieutenants venait me tenir informé de dossier car elle n’avait rien fait, pour des rai-
jour la renaissance du ministère Touvier. A cette période, c’est la fin de la l’évolution de l’enquête. J’ai été à Chambéry sons suspectes. La connivence entre la police
de la justice, dirigé par un avocat guerre, il était facile de choisir son camp, avec eux, nous avons rencontré des anciens et la mouvance d’extrême droite n’était pas
communiste à la Libération. Touvier a choisi celui des Allemands. J’avais combattants. A cette occasion, j’ai beaucoup complètement réglée. Mon prédécesseur
sa carte d’identité, son adresse était 1, place appris sur les réseaux de la Résistance, sur la avait estimé qu’il fallait relancer le dossier
En quête d’une indépendance de Fourvière à Lyon. Je me suis rendu à Lyon façon dont les choses s’étaient passées à ce avec un regard complètement neuf et avait
A travers ces hommes et ces fem- et lorsque je suis arrivé, une religieuse moment-là. Jean-Pierre Getti a pris la relève confié le dossier aux gendarmes. Ainsi, avec
mes nés entre 1920 et 1947, on a m’accueille. Je me présente : “Je suis juge en travaillant sur les réfutations de Touvier ces trois gendarmes, nous avons défini les
vu naître peu à peu le portrait d’instruction, je viens à propos de l’affaire au moment de ses interrogatoires. Il a aussi axes d’investigation à exploiter pour retrou-
d’une magistrature traversée par Touvier.” Elle me répond : “Monsieur, nous examiné les objets saisis et tous ses déplace- ver Touvier et cela a fonctionné. Les gendar-
les violences de l’histoire, au con- n’avons rien à vous dire.” J’ai montré la carte ments. Moi-même, je n’ai jamais interrogé mes ont fait un travail remarquable.
tact des passions politiques du d’identité de Touvier et elle m’a fait entrer Touvier car il était en fuite [depuis 1947]. En [La santé de] Touvier s’est dégradé[e] au
moment, en quête d’une indé- dans une antichambre. Le cardinal Decour- revanche, le colonel Recordon m’a appelé le moment du procès car lors de l’instruction,
pendance au milieu de multiples tray est arrivé quelques minutes plus tard. jour de son arrestation à 9 heures [le il était beaucoup plus tonique, il était très vif
secousses subies dans l’isole- PAUL TOUVIER Je savais qu’il avait été protégé par l’Eglise 24 mai 1989] parce qu’il ne voulait pas que je dans ses réactions, dans ses réflexions, il
ment. Pour eux, le premier poste
est toujours une épreuve initiati-
1915-1996 mais j’ignorais ce que savait le cardinal
Decourtray. Il a été extrêmement attentif à
l’apprenne par la presse. J’avais quitté mes
fonctions de juge d’instruction au mois de
avait une mémoire phénoménale. Juste
avant de l’arrêter, les gendarmes interpel-
que qui les marque à jamais, tant mes demandes et d’ailleurs, par la suite, il y janvier et nous étions au mois de mai. (…) lent des personnes susceptibles de trans-
le choc est rude entre une indé- Chef de la milice lyonnaise a eu la commission Decourtray. Il a compris J’ai remarqué une sorte de paradoxe mettre des fonds à Touvier dans des enve-
pendance annoncée et les réalités pendant l’Occupation, il a l’enjeu de cette affaire, il a compris que concernant les affaires de crimes contre l’hu- loppes fermées. Une des étapes de transmis-
qu’ils affrontent sur le terrain. été condamné à mort à la l’Eglise avait eu un rôle important. manité. Les deux poursuites engagées, l’une sion de ces enveloppes était une abbaye
Au fil de leur parcours, ils ont Il y a trois semaines, j’ai passé trois jours à contre Papon, l’autre contre Touvier : dans dans le centre de la France tenue par des car-
connu des affaires ignorées de la Libération, a réussi à s’éva- Rome. Je suis allé dans une église où les offi- les deux cas, ce ne sont pas les procureurs de mélites. Les gendarmes se rendent à ce car-
presse mais qui les marquent der en 1947 et a disparu. Pro- ces sont dits en français. Il y avait un très la République qui ont engagé les actions, ce mel et, dans une des cellules qui avait été oc-
émotionnellement. De celles-là tégé par l’Eglise, il obtient sa beau tableau et j’ai vu une inscription qui sont les parties civiles. C’est totalement pa- cupée par Touvier, on découvre une malle
aucun n’a jamais parlé, mais tous faisait référence au rôle de René Brouillet. Il radoxal concernant l’infraction la plus grave. dans laquelle il y avait toutes ses archives.
grâce du président Georges
s’en souviennent. Ici, un juge a été ambassadeur de France au Vatican de Lorsque j’ai été saisi de l’affaire Touvier, le Il a passé sa vie à écrire et à s’autojustifier.
d’instruction raconte les exécu- Pompidou en 1971. 1964 à 1974. Cela m’a fait drôle de retrouver collègue du parquet m’a dit : “Ne perds pas Quand j’ai saisi ses archives, c’était extraor-
tions capitales auxquelles il de- De nouvelles plaintes pour son nom alors qu’il est présent dans le dos- ton temps avec cette affaire. Touvier, tout le dinaire car j’avais toute son histoire, jour par
vait assister. Un autre évoque les sier Touvier. Il y a en effet dans ce dossier monde s’en fiche, il est sans doute mort ou à jour, presque heure par heure. Il notait tout.
crime contre l’humanité sont
pressions dont il fait l’objet pour des lettres de René Brouillet. Il a été promu l’étranger.” C’est assez extraordinaire que Il avait laissé ses affaires dans le carmel, il
qu’il « lâche » un dossier. Les pé- déposées pour l’assassinat aux plus hautes distinctions honorifiques l’organe de poursuite me dise : “Ne perds pas était parti avec ses enfants et sa femme au
riodes qu’ils traversent saisies en 1944 de Victor Basch, pré- en France, au Vatican et en Italie. Il est inter- ton temps avec cette affaire.” Alors que cette prieuré Saint-Joseph à Nice, où il a été arrêté.
par l’anamnèse sont vues d’en sident de la Ligue des droits venu auprès du président Pompidou dans le affaire était passionnante, elle reflète une Entre le temps où l’on découvre la filière
bas, au ras des audiences quoti- dossier de grâce. Dans le dossier de grâce de page très sombre de notre histoire dont on jusqu’à son arrestation, il s’écoule quelques
diennes : la répression de la grève de l’homme, et la fusillade Pompidou que j’ai lu, il y avait le rapport du ne se remet pas. » p heures, à peine 48 heures. Quand je l’ai vu en
des mineurs en 1948, la guerre de sept juifs à Rillieux- directeur des affaires criminelles et des grâ- claude grellier face de moi je me suis dit : “Ce sont les ennuis
d’Algérie, Mai 68, le syndicalisme la-Pape, près de Lyon. ces, qui était Pierre Arpaillange. qui commencent.” (…) Tout s’est déclenché en
judiciaire, la naissance des tribu- Il n’y a pas de doute, c’est René Brouillet qui « Un collègue juge d’instruction, Claude l’espace de quelques heures, je n’étais absolu-
Plusieurs juges d’instruction
naux internationaux… a motivé la décision de Pompidou [le prési- Grellier, qui répartissait les dossiers car il al- ment pas prêt. Dès que Touvier a été arrêté à
Mais c’est sans doute les témoi- se sont succédé ; Claude dent a gracié le milicien en 1971]. Il a dû dire lait quitter l’instruction, me propose un dos- Nice [le 24 mai 1989], il a été rapatrié à Paris. Il
gnages sur les affaires de la se- Grellier, avec les gendarmes – ce que l’on retrouve d’ailleurs dans la con- sier : “C’est un type que l’on recherche depuis m’a été présenté, je l’ai inculpé et placé en dé-
conde épuration (les procès Bar- férence de presse de Pompidou – : “Il est quarante-cinq ans, on lui reproche des choses tention. Ça a été le déchaînement médiati-
de la section de recherche
bie, Touvier, Papon) qui sont les temps de clore le dossier, il faut oublier ; il est qu’il aurait faites pendant la guerre. Est-ce que. J’avais 200 journalistes à ma porte,
plus inédits dans notre corpus. On de Paris, a relancé l’enquête, vrai que l’Eglise a aidé Touvier quand les pour- que ça t’intéresse ?” C’était l’affaire Touvier. c’était fou, les premiers temps, c’était la
y voit comment un juge d’instruc- et c’est son successeur, suites étaient sérieuses contre lui mais il faut Je me suis mis dans ce dossier à fond, ça m’a
tion part seul à la recherche d’un Jean-Pierre Getti, qui a eu à pardonner.” D’autant que Touvier a commis passionné. C’est une période de l’histoire
milicien (Paul Touvier) introuva- des exactions gravissimes mais il n’a pas que j’ignorais complètement, passionnante,
ble depuis vingt-cinq ans avec interroger le fuyard après son tenu la mitraillette, donc l’Eglise le voyait complexe et qui m’a fait découvrir toute une « C’EST ASSEZ
pour tout bagage un dossier vide arrestation, le 24 mai 1989, comme un pécheur comme les autres dans période qui m’a beaucoup intéressé. Et sur le
un contexte historique difficile. plan purement professionnel, instruire une
EXTRAORDINAIRE
au prieuré Saint-Joseph, à
Nice. Paul Touvier a été
Cette histoire de la seconde guerre mon- affaire qui remonte à quarante-cinq ans, sur QUE L’ORGANE
diale nous étant peu connue, avec [le juge le plan de la technique d’investigation, ce
condamné à la réclusion d’instruction] Jean-Pierre Getti, nous avons n’était pas banal. De très nombreux témoins DE POURSUITE ME
criminelle à perpétuité le rencontré plusieurs fois [l’historien] Jean- étaient morts, il fallait retrouver ceux qui
Pierre Azéma. Pour ma part, je me suis sur- étaient encore en vie et puis travailler sur- DISE : “NE PERDS PAS
19 avril 1994, il est mort deux
tout intéressé aux raisons pour lesquelles tout avec les archives. C’est un travail assez TON TEMPS AVEC
ans plus tard, à 81 ans, à la Touvier n’avait pas été arrêté. Pendant au particulier que de compiler des archives, de
prison de Fresnes. moins six mois, je voyais le colonel [Jean- sélectionner ce qui peut être utile pour CETTE AFFAIRE.” »
idées | 29
0123
SAMEDI 2 MARS 2019

course derrière moi. Il n’existait pas ce sys- ment les connivences entre Touvier et Rillieux, oui ou non ?”, “Est-ce que pour Vic-
tème qui existe aujourd’hui, avec les commu- « LES ARCHIVES l’Eglise, Mgr Decourtray, qui était le primat tor Basch [le président de la Ligue française
niqués de presse du procureur qui fait un état
sur la procédure. A l’époque, les infos c’était le
DE TOUVIER, C’ÉTAIT des Gaules à Lyon, voulant mettre fin à tou-
tes les rumeurs, les médisances qui circu-
des droits de l’homme, assassiné par la
Milice] il était concerné, oui ou non ?” Le
juge, mais ça me mettait en difficulté car si je EXTRAORDINAIRE. laient sur le milieu ecclésiastique, notam- reste relève des attributions d’autres inter-
lâchais une parole malheureuse, j’avais les ment de Chambéry, de Paris, de Lyon ou venants. Je me suis véritablement posi-
avocats qui me tombaient dessus pour la vio- J’AVAIS TOUTE SON d’ailleurs, a décidé de créer une commission tionné comme juge d’instruction criminelle
lation du secret de l’instruction. Parler, c’était
prendre des risques. Touvier avait séjourné à
HISTOIRE, JOUR pour faire le point sur les soutiens que
l’Eglise aurait pu apporter à Touvier.
et pas comme historien, cela m’a évité de
me laisser glisser sur un terrain où je
la Grande Chartreuse, dans une multitude de PAR JOUR, PRESQUE Cette commission était présidée par René n’aurais pas eu la compétence.
monastères, à Chambéry, dont il était origi- Rémond. Ils ont fait un travail énorme, ils En matière criminelle, l’intervention du
naire : il connaissait tous les messeigneurs, HEURE PAR HEURE » ont sorti un livre publié sous le titre de Tou- psychiatre est obligatoire, on doit s’assurer
cardinaux et archevêques. vier et l’Eglise [Fayard, 1992], qui pour moi que la personne poursuivie pour une in-
Ses arguments étaient recevables, il avait était très intéressant car je n’avais plus à fraction criminelle était en possession de
une justification. Pour moi, c’était un grand tuée par rapport à la définition du code ou de creuser cet aspect-là. Quand leur rapport est toutes ses facultés pour pouvoir être jugée,
embarras car je ne connaissais rien de cette la loi ?”, et notamment : “Est-ce que l’extermi- sorti, je l’ai pris pour l’ajouter au dossier, ce sinon c’est l’hôpital psychiatrique. Il y a des
période. Pour pouvoir interroger utilement nation des juifs avait été planifiée ? Si oui, de qui démontrait quelles ont pu être les rela- situations où ça ne pose aucune difficulté,
Touvier que je recevais une fois par semaine, quelle manière ?” Ils n’avaient pas songé à tions entre Touvier et l’Eglise. Je n’avais plus tout le monde est capable de dire si la per-
je l’ai interrogé 70 fois. J’avais créé un petit co- cela. Ils me parlaient des lois antijuives de à l’interroger sur ce point. (…) De ce point de sonne est folle ou pas. En revanche, il y a des
mité d’experts : il y avait Jean-Pierre Azéma, le 1940-1942, etc. Ça, c’est de la discrimination, vue, ils m’ont mâché le travail. Certains ont situations où la personnalité du mis en
professeur René Rémond, François Bédarida, mais l’extermination ? critiqué ce rapport mais je pense que c’était cause est difficile à cerner. Touvier est un
les grands spécialistes de la période. Tous les Je savais qu’ils allaient être appelés comme un bon travail, assez objectif. La chambre grand manipulateur, d’où le travail intéres-
quatre ou cinq mois, nous dînions ensemble experts contextuels à la barre de la cour d’accusation, qui a rendu un non-lieu géné- sant que faisait ma greffière. Quand je l’in-
chez Jean-Pierre Azéma. Je leur disais : “Voilà d’assises et s’ils se présentaient en répon- ral, est tombée dans le piège dans lequel il terrogeais, parfois j’étais dans mes notes,
ce que me raconte Touvier, qu’est-ce que vous dant : “Non, il n’y a pas de volonté délibérée ne fallait pas tomber. Elle a voulu faire un dans le dossier, je ne voyais plus ses réac-
en pensez ? Est-ce que c’est plausible ou pas ?” d’exterminer”, politiquement j’entends, travail d’historien en voulant qualifier ce tions. La greffière, qui a un regard extérieur,
On faisait le point. C’étaient des consultants eh bien il n’y a pas de crime contre l’huma- qu’était réellement le régime de Vichy. Je ne voit les mimiques, les réactions, la gestuelle
anonymes et officieux, mais c’était extrême- nité. C’est la définition de la Cour de cassa- me suis jamais amusé à faire ce travail. et parfois elle me disait : “Attention, il a
ment intéressant. Je leur ai posé un grave pro- tion de 1985. Cela les a interpellés, même J’étais chargé de savoir si Touvier avait réagi comme ça.” Cela me permettait de rec-
blème car ils réfléchissaient en tant qu’histo- assez secoués, ils n’y avaient pas songé. Je commis tels crimes : “Est-ce qu’il les a tifier mes interventions et de faire atten-
riens, moi je réfléchissais en tant que juriste, pense qu’ils ont dû revoir leurs notes. commis, oui ou non ?”, “Est-ce qu’il était tion au côté manipulateur de Touvier. » p
c’est-à-dire : “Est-ce que l’infraction est consti- Quand l’affaire Touvier est sortie, et notam- participant pour l’exécution des sept juifs de jean-pierre getti

Le procès Papon
raconté par Irène Carbonnier, juge assesseure (8 octobre 1997-2 avril 1998)

Alors que le premier président avait trans- était connu comme favorable à la condam- événement et c’était important d’entendre
mis à la chancellerie un rapport sur mon nation, le premier président ne l’a pas « LE PREMIER les historiens parler de cette époque. C’était
comportement concernant l’affaire Heaul-
me-Gentil, le parquet général de Bordeaux a
nommé alors qu’il n’y avait pas d’autre can-
didat pour présider cette cour d’assises. Le
PRÉSIDENT VOULAIT très intéressant pour un historien, même si
tout ne se passe pas là, et c’était parlant pour
jugé opportun de ne pas trop m’enfoncer au premier président a voulu que ce soit Jean- L’ACQUITTEMENT, un magistrat de considérer la façon dont
moment, au printemps 1997, où le premier Louis Castagnède qui préside, ce qui a finale- était mené ce procès dans l’environnement
président était en train de désigner les ma- ment été le cas. Le premier président a justi- C’ÉTAIT CONNU de la justice. Je vous ai parlé de Bordeaux où
gistrats qui composeraient la cour d’assises
qui devait juger [Maurice] Papon. [Francis
fié son choix en disant que Castagnède avait
l’habitude des cours d’assises, ce qui était
DE TOUS AU PALAIS il y avait une réticence très marquée au sein
du monde de la justice, avocats comme ma-
Heaulme et Didier Gentil avaient été acquit- vrai, mais il a été nommé surtout parce qu’il DE JUSTICE » gistrats, mais cela était vrai aussi pour les
tés faute de preuves en 1997 du meurtre d’un était favorable à l’acquittement. Et il a dit au pouvoirs politiques. François Mitterrand
appelé par la cour d’assises de la Dordogne premier président : « J’accepte à condition freinait des quatre fers, les gardes des sceaux
présidée par Irène Carbonnier.] que vous nommiez comme premier assesseur que nous l’avions remis en liberté, nous l’a- successifs, même ceux qui auraient pu avoir
Le premier président de Bordeaux ne fai- X », un de ses amis. Le président a donc vions fait sortir de prison bien qu’il ait dû se un intérêt comme [Georges] Kiejman,
sait alors pas mystère de son hostilité au ju- nommé deux personnes qu’il savait favora- constituer prisonnier la veille de l’audience. n’étaient pas très favorables.
gement de Maurice Papon et de ce qu’il cher- bles à l’acquittement, et la troisième per- Aujourd’hui, cela n’existe plus, les accusés Le procureur général et l’avocat général,
chait des magistrats favorables à son acquit- sonne c’était moi car j’étais trop « favorable sous contrôle judiciaire comparaissent li- Henri Desclaux et Marc Robert, étaient tout à
tement. Ayant déjà désigné le président de la aux droits de la défense ». Ce qui était bres à l’audience. On a pu dire que c’était fait convaincus qu’il fallait une condamna-
cour d’assises et l’un des assesseurs, il m’a, convenu, c’est qu’il fallait donner la parole grâce à la cour d’assises, à mes deux collè- tion. Alors que le parquet est toujours suivi
peu de temps après le « scandale » du procès aux victimes, toutes ces familles qui avaient gues donc, tous deux décédés depuis un cer- dans une cour d’assises, au procès Papon cela
Heaulme, pressentie pour compléter la cour. souffert. Il fallait libérer la parole, après ça tain temps déjà, que les droits de la défense n’a pas été évident : les avocats généraux
C’est pourquoi il m’a de nouveau « convo- irait mieux, mais il ne fallait surtout pas en- avaient avancé… C’est ennuyeux de dire cela ont eu beaucoup de mal. Heureusement qu’il
quée », me disant qu’il fallait désormais visager la moindre condamnation. en leur absence mais avant je ne pouvais pas y avait les parties civiles : certaines étaient
tourner la page et qu’il pensait me désigner le dire et maintenant ils ne peuvent pas ré- venues comme personnes physiques ou
pour compléter la cour d’assises qui jugerait « Les pressions de Serge Klarsfeld » pondre. Aujourd’hui, on fait comme si comme descendants d’une personne dépor-
MAURICE PAPON Papon, et précisément en raison de ce que Quand j’ai été nommée et que j’ai voulu re- c’était grâce à une vision avancée, progres- tée ou assassinée. Ce procès était très intéres-
1910-2007 j’étais favorable aux droits de la défense.
Ce qui s’est passé à la cour d’appel de Bor-
garder le dossier, le premier président m’a re-
fusé son accès alors que le président de la
siste des droits de la défense que la cour d’as-
sises de Bordeaux avait libéré Papon. En réa-
sant et bien mené : le président a très bien di-
rigé l’audience, même si, au départ, il avait la
deaux en 1997 est révélateur du fonctionne- cour d’assises et mon autre collègue avaient lité, c’était la première manifestation du volonté d’acquitter l’accusé.
Secrétaire général de la ment de la justice. C’est comme cela que, trop été déchargés durant six mois de leurs fonc- processus vers l’acquittement. A l’occasion d’un colloque en 2013, au
préfecture de la Gironde souvent, se composent les juridictions ad tions pour le travailler. Bref, tout était orga- Il y avait l’idée, tout de même, qu’il fallait Conseil d’Etat, j’ai fait des recherches pour
de 1942 à 1944, il a organisé hoc : en l’espèce, l’objectif étant l’acquitte- nisé pour qu’il y ait un acquittement et nous entendre ces « pauvres gens », car le droit des comprendre quelle avait été l’attitude des
ment de Maurice Papon, ont été désignés l’aurions eu s’il n’y avait pas eu les pressions victimes commence à surgir à cette époque. magistrats. Je me suis intéressée au tribunal
la déportation de 1 600 juifs deux magistrats pour qui « juger un haut de Serge Klarsfeld [défenseur de la cause des Quand j’ai été nommée assesseur, je me suis de Valence et me suis rendu compte que l’un
vers Drancy, étape précédant fonctionnaire était impossible » puisque, déportés juifs en France] qui n’était pas avocat intéressée de plus près à cette période de des magistrats qui s’était fait passer pour ré-
le camp d’extermination fonctionnaires ou magistrats, « nous n’au- lui-même dans ce procès, c’était son fils. Klar- l’histoire, même si je l’avais déjà fait aupara- sistant à la Libération et grâce à cela avait eu
rions sans doute pas fait mieux à la place de sfeld a révélé que la famille du président Jean- vant, et comme mon père avait été mis en une carrière en belle progression, avait en
d’Auschwitz. Préfet de Corse,
Maurice Papon sous l’Occupation », outre un Louis Castagnède avait mis à l’écart un frère cause par Mme [Danielle] Lochak [professeure réalité présidé des cours spéciales à Greno-
de Constantine, en Algérie, il troisième taxé de laxiste par sa hiérarchie. Si de son père qui avait épousé une femme de droit], car il était professeur de droit pen- ble. Il avait été un redoutable président et
est préfet de police de Paris le parquet général n’a finalement pas bougé à juive. Or une descendante de ce couple, va- dant la guerre, j’en ai parlé avec mes parents. pourtant avait bénéficié d’un avancement
la suite de l’acquittement Heaulme-Gentil, guement cousine du président Castagnède, J’ai lu ce que mon père avait écrit pendant pour des faits de Résistance. On le présente
lors de la sanglante répres-
c’est qu’il ne pouvait plus miser que sur moi était membre d’une famille partie civile. cette période pour m’assurer que cela ne po- comme un grand résistant mais cela est
sion de la manifestation du pour éviter l’acquittement de Papon en dépit Il y a eu un mouvement défavorable d’opi- serait pas de difficulté. Antimilitariste et faux, comme pour Papon.
FLN à Paris le 17 octobre 1961 de l’image de magistrat laxiste qu’il avait de nion quand la cour d’assises (les trois magis- n’ayant, de ce fait, pas participé à la résistance Cette question, la résistance de Maurice Pa-
et de celle des neufs tués au moi. Oui, Papon représentait l’establish- trats professionnels, mes deux collègues et armée (comme ce fut le cas par exemple de la pon, fut d’ailleurs le second volet de son pro-
ment. C’est la raison pour laquelle le premier moi-même) a mis en liberté Papon, après famille de mon mari, les Debû-Bridel), il fut cès, qui a révélé qu’il n’avait pas été résistant
métro Charonne, le 8 fé- président voulait l’acquittement, c’était deux jours d’audience. J’ai voté contre sa cependant et très naturellement favorable à avant la toute fin de l’Occupation. La volonté
vrier 1962. Puis, il est ministre connu de tous au palais de justice. Quand on sortie, d’autant que je connaissais l’opinion la liberté, hostile aux pleins pouvoirs à Pétain gaulliste de fermer les yeux fait que l’on n’a
du budget de 1978 à 1981, lit les livres écrits sur le procès Papon, les de mes deux collègues et je trouvais que et à la collaboration avec la France de Vichy. jamais élucidé la question et même des résis-
auteurs disent que ce procès a bien fonc- c’était un pas vers l’acquittement. Ils Après la guerre, il a participé aux instances de tants qui sont entrés dans la droite gaulliste
les premières plaintes contre
tionné et que l’on a eu une condamnation m’avaient dit : « Tu verras, il n’y a rien dans le restauration de la légalité républicaine. se sont portés garants des faits de résistance
lui sont déposées en décem- moyenne, dix ans, ce qui montre le bon fonc- dossier. » L’instruction avait été faite par une Il a toujours mis en garde ses étudiants en de Papon, alors qu’il n’y en a eu aucun avéré.
bre 1981. Il est jugé en 1997, tionnement de la justice. Si [Arno, fils de magistrate, protestante, de Bordeaux, Annie leur disant que la liberté allait revenir et C’est en cela que le sort du magistrat de Va-
Serge] Klarsfeld n’avait pas fait pression sur le Léotin, qui se vivait à l’écart de l’establish- qu’il fallait la préparer. Il était soucieux de lence que j’évoquais, qui n’a rien à voir avec
après dix-sept ans de
président, de manière un peu honteuse cer- ment, elle n’était pas dans le monde des ar- ne pas engager ses étudiants, qui étaient en- Papon, montre les scandales que constituent
batailles juridiques, et tes, on aurait eu un acquittement. Tout était rangements. Elle a été très isolée durant les core de très jeunes gens, dans des actions ces volontés de carrière de fonctionnaires qui
condamné en 1998 à dix ans fait pour qu’il y ait un acquittement. L’avocat sept années de l’instruction. trop dangereuses. Quand un de ses collè- deviennent ministres ou présidents dans la
de réclusion criminelle pour général, dans un premier temps, voulait re- A l’audience, c’est Papon qui a mené les dé- gues a été arrêté par la Gestapo, il l’a rem- magistrature. Ce premier président de Va-
quérir un non-lieu. Par la suite, le parquet a bats. Il s’en allait dès qu’il se trouvait malade placé pour que sa famille puisse continuer à lence a tout de même envoyé dans des camps
complicité de crimes contre nommé d’autres avocats généraux qui soute- ou dès qu’il devait aller voir sa femme souf- percevoir son traitement. Il a aussi écrit des des gens qui sont morts. Il ne les a pas en-
l’humanité. Remis en liberté naient l’accusation. Mais le siège, les juges frante : il s’absentait et on ne le voyait plus articles pour permettre au juge du fond voyés directement à Auschwitz mais il leur a
au début de son procès, bordelais, voulait l’acquittement, alors que la pendant quinze jours. Pendant ces temps d’élaborer une jurisprudence favorable à la fait faire des étapes dans des lieux qui
nation entière était favorable au jugement de morts, le premier président voulait m’affec- liberté des gens, notamment des juifs. conduisaient au camp de la mort. Et pour Pa-
il s’enfuit en Suisse, est arrêté
ces comportements. ter à d’autres fonctions pour ne pas perdre de Le fait que le procès Papon soit filmé ne pon c’est la même chose. C’est en cela que j’ai
et incarcéré trois ans avant Le premier président ne voulait pas prési- temps, mais comme l’audience avait com- m’a pas gênée, cela s’est passé sans difficulté plus à dire concernant cet esprit de carrière
d’être libéré pour raisons der cette affaire car il n’était pas pénaliste. Un mencé il ne pouvait pas m’utiliser ailleurs. Ce au cours des audiences. Mes enfants sont que sur l’histoire elle-même, que les histo-
président de chambre, un syndiqué, s’était furent les six mois les plus tranquilles de ma venus assister à l’audience, car nous avions riens connaissent fort bien. » p
de santé en 2002.
proposé de prendre l’affaire mais comme il carrière. L’absence de Papon était liée au fait considéré, mon mari et moi, que c’était un irène carbonnier
30 | carnet SAMEDI 2 MARS 2019
0123

Donald Keene
Mme Marie-Françoise Ledoux, Paris. Lespignan. Poitiers. Civray.
son épouse, Gencay. Saint-Junien.
Sabine et Fabienne,
ses filles, La famille de
Charlotte, Armel et Lauren,   
Michel VALIÈRE,
Spécialiste du Japon ses petits-enfants,
leurs papas
Et toute la famille,
éthnologue,
professeur associé
à l’université de Poitiers,
époux de Michèle Gardré-Valière,    

   

ont le chagrin de faire part du décès de


 


M. Michel LEDOUX,
     

a la douleur d’annoncer son décès,


  
   

  

survenu à Saint-Junien, le 23 février 2019,   

survenu le 25 février 2019, à l’âge de soixante-dix-sept ans.  


     


à l’âge de quatre-vingt-dix ans. 


                                 
   

Selon sa volonté, les obsèques ont


eu lieu dans la stricte intimité familiale.
Le Seigneur a rappelé à Lui,

Francis LEPATRE,      


 
ENA 54.
Le 2 mars 2018,
La cérémonie religieuse a eu lieu
dans l’intimité familiale. Jean HUMBERT,
Sciences Po 1949,   
« Ta parole est une lumière ancien directeur
sur mon chemin. » du contrôle de gestion de Framatome,

Psaume 119 : 105.
a rejoint pour l’éternité son épouse,     

7, avenue du Casino, 




69890 La-Tour-de-Salvagny. Marie-Hélène, née DUBOIS.

Sa famille
Valérie Lévy-Soussan, Et ses amis,
sa fille,
Pierre Lévy-Soussan, pensent à eux et ne les oublient pas. 
  

son fils,   





 
 Hadrien, Hana, Nathan, Gabriel et
Simon,      
 
        
  

ses petits-enfants,   



  Sa famille et ses proches, Une fidèle pensée en hommage à
En 2015.
SHIZUO KAMBAYASHI/AP La famille Amiel ont la tristesse d’annoncer la mort de
Gérard LORIN,
comédien.   


a la tristesse d’annoncer le décès de Albert LÉVY-SOUSSAN,


Jacqueline AMIEL,
docteur en droit,       
avocat honoraire.
née BARATGIN,
 
G
Société de psychanalyse freudienne
rand spécialiste de la 18 JUIN 1922 Naissance Les obsèques auront lieu ce vendredi
littérature et de la cul- à New York survenu à Paris le 17 février 2019, 1er mars 2019, à 14 heures, au cimetière Journée d’études
 
  
 

ture japonaises, Do- 1945 Traducteur


à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans. parisien de Bagneux. samedi 16 mars 2019
de 9 heures à 18 heures, à l’ASIEM,

 
nald Keene est mort, dans l’armée américaine Les obsèques ont eu lieu dans l’intimité 6, rue Albert de Lapparent, Paris 7e.
le 24 février, à Tokyo. Il était âgé 2002 Biographie au cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e. Monique Coutelier,
sa sœur,  
de 96 ans. « Passeur » s’il en fut, il de l’empereur Meiji Destins du père 
     

Cet avis tient lieu de faire-part. Maïte Richonnier,


a permis à des générations d’étu- 24 FÉVRIER 2019 Mort son épouse, Didier Alexandre, Isabelle Alfandary,   
diants et d’amateurs cette littéra- à Tokyo 93, boulevard Raspail, Guillaume, Gracianne, Delphine et Patrick Avrane, Philippe Cadène,
75006 Paris. Marco, Laura Dethiville, Patrick Guyomard,


 
ture de se familiariser avec une
Villa Christiane, ses enfants, Alain Lemosof, Martine Lerude,
tradition littéraire encore peu 11D, avenue du Cap de Nice, Luann et Titouan, François Lévy, Catherine Muller,
connue du reste du monde, lors- 06300 Nice. ses petits-enfants, François Rachline, Louis Sciara,
que le Japon commença à émer- qui honore les personnes qui ont Jean-François Solal, Jean-Claude Stoloff.




 
   

ger de la défaite de 1945. Il était contribué au rayonnement des ont le regret d’annoncer que
La famille Entrée : 80 € (étudiant : 40 €).
très célèbre au Japon, et son décès arts japonais. « Si les Japonais ont Et l’entourage de Inscription sur place possible.  
Michel RICHONNIER,  

est annoncé en première page de pu trouver quelque intérêt dans Renseignements : 01 43 22 12 13.
Françoise AUDEBERT, est parti pour un nouveau voyage, éternel Site : www.spf.asso.fr
la plupart des quotidiens. ce que j’écris, c’est qu’étranger à née FOSSE PARISIS,
De ses histoires de la littérature leur culture je note des détails cette fois-ci.
classique (World Within the Walls, si familiers pour eux qu’ils ne ont la tristesse d’annoncer son décès, Politiques du symptôme,
survenu le 25 février 2019. Fidèle Européen, il aura diffusé symptômes du politique
Japanese littérature in the Pre-Mo- les remarquent pas », disait-il, jusqu’au bout ses convictions et œuvré
dern Era, 1600-1867, Charles Tutt- avec sa modestie coutumière. La cérémonie a été célébrée le vendredi à la construction de l’Europe. du 15 au 17 mars 2019
les, 1976, non traduit) et moderne Au lendemain du tsunami du 1er mars, en l’église de Saint-Leu-la-Forêt,
La cérémonie aura lieu le mardi Campus des Cordeliers,
(Dawn to the West, Japanese litté- 11 mars 2011 qui ravagea le nord- à 10 h 30.
5 mars 2019, à 11 h 30, en l’église Sainte- 15, rue de l’École de Médecine, Paris 6e.
  
!
rature in the Modern Era, Henry est du Honshu, il avait pris la na- Son inhumation auprès de son mari, Famille, place de la Sainte-Famille 1,  "
 
 
Holt and Co., 1984, non traduit) à tionalité japonaise par solidarité aura lieu le lendemain à Pleuville 1200 Bruxelles (Belgique). Avec 
"
 
ses essais sur la culture et à ses avec ce peuple. (Charente). François Ansermet, Sidi Askofaré,  

 
!

Pas de fleurs, merci de privilégier un Paul-Laurent Assoun, Kader Attia,


traductions (Kobo Abe, Yasunari don à l’association « Le 8 e Jour » qui Yann Auxemery, Jean-Pierre Benoît, 
  
Cet avis tient lieu de faire-part.
Kawabata ou Yukio Mishima, qui Interprète des prisonniers œuvre pour l’épanouissement des adultes Joël Birman, Mario Blaise,
furent ses amis), son œuvre est Né le 18 juin 1922 à New York, trisomiques et des jeunes adultes avec une Fabrice Bonnet, Frédéric Brossard,
Ginette Caron, née Mordouh, différence intellectuelle légère ou modérée, Danièle Brun, Catherine Caleca,
monumentale : plus d’une tren- Donald Keene était arrivé au Ja- sa mère, BE66 0000 4985 2643. Gisèle Chaboudez, Roland Chemama,
taine d’ouvrages traduits pour la pon comme traducteur de l’ar- Marcel Czermak, Anahit Dasseux,       
Elisabeth Laherre Caron,       
plupart en japonais, dont une mée d’occupation à la suite de la son épouse, Cet avis tient lieu de faire-part. Laurent Delhommeau, Patrick de Neuter,
Benjamin et Camille Caron, Yorgos Dimitriadis, Olivier Douville,
biographie de l’empereur Meiji défaite de 1945. A 18 ans, il était Alain Ehrenberg, Christian Fierens,
ses enfants,
(Emperor of Japan, Meiji and his tombé sur une traduction du Dit Stéphane et Sylvain Loignon, Mérignac. Bayonne. Budos. Martine Fourré, Marie-Françoise Fuchs,
world, 1852-1912, Columbia Uni- du Genji, chef-d’œuvre de la litté- ses beaux-fils, Elsa Godart, Catherine Grangeard,
Sophie et Anne-Sophie, Mme Bernadette Sainte-Marie, Christian Hoffmann,
versity Press, 2002, non traduit). rature classique, écrit autour de Ursula Hommel Renard,
ses belles-filles, son épouse,
Son dernier ouvrage porte sur l’an 1000 par une femme de la Catherine et Nathalie Caron, M. Jacques Sainte-Marie (†), Jacques Jungman, Dina Karoubi Pecon,
un poète du début du XXe siècle, cour, Shikibu Murasaki. Il était ses sœurs, son frère, Dominique Landman, Patrick Landman,
L’ensemble des cousins Emmanuelle Laurent, Monique Lauret,
Takuboku Ishikawa (1886-1912) alors étudiant en littérature à leurs conjoints
Didier Lauru, Zhengjie Luo,
(The First Modern Japanese : l’université Columbia. C’était et enfants, du Pays Basque,
Ses parents, alliés et amis, Pierre Marie,
Sa famille, Vannina Micheli-Rechtman,
The Life of Ishikawa Takuboku en 1940 : la seconde guerre mon-
– l’auteur suit ici l’ordre japonais : diale commençait : « L’univers Maria Otero Rossi, Jérôme Pellerin,
ont la douleur de faire part du décès de
ont la tristesse de faire part du décès de Marie Pesenti, Élise Pestre, !



 !

le patronyme précédant le pré- magique du Genji fut pour moi un Claude-Noële Pickmann, 
"!
 
nom –, Columbia University refuge dans ce monde à feu et à Bernard CARON, M. Michel SAINTE-MARIE, José Polard, Patricia de Rouvray,
maire honoraire de Mérignac, Patrick Sadoun, Catherine Saladin, 
  
 
Press, 2016, non traduit). Ishikawa sang que je haïssais », rappelait-il. survenu à Garches, le 31 janvier 2019, ancien président Amos Squverer, Sarah Stern,
sut rendre les tourments de l’ère Enrôlé dans l’US Navy qui avait à l’âge de soixante-trois ans. de la communauté urbaine de Bordeaux, Serge Tisseron, Éric Toubiana,
Meiji (1868-1912), époque du bas- besoin d’interprètes, il com- membre honoraire du Parlement, Alain Vanier, Catherine Vanier,
L’inhumation a eu lieu dans l’intimité officier de la Légion d’honneur. Chunqiang Yang,  
culement du Japon dans la mo-
dernité. « Plutôt que la beauté des
mença à apprendre le japonais.
A la suite de la défaite du Japon,
à Garches, le 8 février.
Ses obsèques religieuses seront
Markos Zafiropoulos. 
fleurs, il écrivit sur les nuances il fut envoyé à Okinawa, où Cet avis tient lieu de faire-part célébrées le lundi 4 mars 2019, Tarif normal : 100 €.
des sentiments, la difficulté d’être avaient eu lieu les combats les et de remerciements. à 10 heures, en l’église Saint-Vincent Tarif étudiant : 30 €.
de Mérignac. Tarif demandeur d’emploi : 50 €.
et la mort », notait Donald Keene. plus acharnés, comme interprète Tarif F.P. : 300 €.
De nos jours, Ishikawa est l’un des des soldats prisonniers. Les récits Alain Rouquié,
président L’inhumation aura lieu au cimetière
poètes les plus appréciés. et les sentiments ressentis par ces Saint-Léon de Bayonne, le mardi 5 mars, Renseignements :
de la Maison de l’Amérique latine, Espace analytique,
Donald Keene traduisit aussi hommes lui ouvrirent les yeux à 9 h 30.
12, rue de Bourgogne, Paris 7e.
un autre poète de la même épo- sur la réalité de la guerre : du a la tristesse d’annoncer le décès,
PFG Services Funéraires, Tél. 01 47 05 23 09.
que Shiki Masaoka (1867-1902), monde raffiné du Genji, il passait le 20 février 2019, contact@espace-analytique.org
484, avenue de Verdun,
qui avait redonné vie au style du aux horreurs de la brutalité hu- 33700 Mérignac. www.espace-analytique.org
de son membre fondateur et
haïku (un poème court). En dépit maine. Pacifiste, il le resta toute sa administrateur, Tél. : 05 56 97 95 28.
de son état de santé qui le clouait vie, se faisant un défenseur de la  # #   $    
  

   "

sur un lit de douleur, Shiki Ma- Constitution japonaise bannis- Bernard DORIN, Le conseil d’administration,  !# $   #    #$   $  # 
"!
 #
ambassadeur de France, %-* )0-*
saoka s’employa à saisir cet élan sant le recours à la guerre, qui est ancien ambassadeur
La direction
  #$ $      #$ $    
Et l’ensemble du personnel $  #   $   #  )&# $%"%
intérieur qui habite les choses, aujourd’hui menacée de révision. de France en Haïti et au Brésil, de l’Institut Pasteur,

  

  #$    # - )%$$)
ces éclats de vie que recèlent les Après que le Japon eut recouvré ancien directeur d’Amérique   #   $
  ! # !  #!
au Ministère des relations extérieures. ont appris avec tristesse la disparition, )$%* %.%
instantanés du quotidien, les sa souveraineté, en 1952, Donald   # #    #
le 25 février 2019, de
rencontres, les métamorphoses Keene continua à étudier la litté- "'' )%-**) "/* "#) $% , %'(-$
de la nature (des notes et essais rature japonaise à Harvard et à Monique Picard,
sa dernière compagne,
)$! %$$* ))) $$"%$-
)%"$ %$$%, " )-)
  # #   )) %-),%* "$ )%$

 
« au fil du pinceau » de Shiki Ma- l’université de Kyoto. Il enseigna Agnès ULLMANN,
saoka ont été traduits en français pendant plus de cinq décennies à
La famille Thevenot,
sa famille d’adoption,
0".
-#$$
 #   $ $     
Sa famille "$ !#1$ ##$-"" ."")-
par Emmanuel Lozerand, Un lit l’université Columbia. Après sa à l’âge de quatre-vingt-douze ans  #   $#
Et tous ses amis, " -))$ )*,$ **%"
de malade de six pieds de long, retraite, il s’était installé au Japon, et souhaitent associer leur peine à celle   #$ $ $ %# $  $
préface de Philippe Forest, Les où il vivait avec son fils adoptif, ont la grande tristesse de faire part de ses proches. ""* .$
%, 

  #$ $ $ $ -"$ )% %-),
Belles Lettres, 2016). Seiki Keene, musicien spécialiste du décès de
Directeur de recherche au CNRS et  #$     ! % ! #!     
Des spécialistes de la littérature de shamisen (sorte de luth à trois professeur à l’Institut Pasteur, Agnès
#  ! ##$-" .$!%

 
Michel HUMAIR,  # $ %-/
japonaise ont pu discuter les in- cordes). « Le Japon est un pays où Ullmann a été directeur scientifique du   #   $ ! "$ )
terprétations ou les choix des an- j’aime vivre et où je voudrais mou-
artiste peintre,
développement à l’Institut Pasteur de 1982   # #!#$ $ $# 0".$ )$
#  %"* #$1
     
thologies de Donald Keene, mais rir », disait-il. Amoureux de la lit- survenu le 23 février 2019, à Cesson, à 1995. Chevalier de la Légion d’honneur,   "'$ '$       
à l’âge de quatre-vingt-douze ans. Agnès Ullmann, qui fut une proche  #$ )$! %-
tous lui reconnaissent un extra- térature, Donald Keene avait collaboratrice du prix Nobel Jacques   #   ! !!$ ! $ ! $  $
ordinaire travail, qui lui valut aussi une réelle affection pour le Dispersion des cendres le jeudi 7 mars, Monod, était une chercheuse mondialement #" %$,
 #        # )*,$ ,
d’être, en 2008, le premier étran- pays qui avait fait sa vie. p à 12 h 30, au cimetière de Maillot (par reconnue pour ses découvertes en biologie !  !$ %   $ %-*  ')*$,
ger à recevoir l’ordre de la Culture philippe pons Sens, Yonne). moléculaire. *,$ )$% .')*$,
0123
SAMEDI 2 MARS 2019 0123 | 31

CULTURE | CHRONIQUE CORÉE DU NORD :


pa r mich el guerrin
UN MAL
Cinéma français : POUR UN BIEN puis son arrivée à la Maison Blanche « l’art
du deal », qui fut sa marque de fabrique dans
le monde des affaires, le président améri-
reurs du blocage dans la difficulté des con-
tacts bilatéraux après le premier sommet
de Singapour. Et, surtout, ils ont fait

le modèle vacille cain était convaincu que son pouvoir de per-


suasion lui permettrait d’arracher à Kim
Jong-un la promesse de la dénucléarisation.
comme si les deux parties partageaient la
même définition du concept de dénucléari-
sation, ce qui visiblement n’est pas le cas.
Selon la version américaine de l’entretien Reste qu’il y a toujours des leçons positi-
de Hanoï, le numéro un nord-coréen a ves à tirer d’un échec. M. Trump peut même
exigé la levée de toutes les sanctions en faire valoir qu’il s’est comporté en homme

C’ SI LA RENTABILITÉ
est un tableau bour- échange d’un engagement à démanteler d’Etat responsable, arrêtant net une négo-
ré de chiffres, ins- l’installation nucléaire de Yongbyon. Cette ciation mal engagée, plutôt que de faire des
tructif quand on le D’UN FILM NE installation est connue, mais les services de concessions désastreuses pour conclure un
regarde de près. Il a renseignement occidentaux ont de bonnes accord à tout prix. Depuis Singapour, le dia-
été publié vendredi 15 février dans DÉPENDAIT QUE DE LA raisons de penser qu’il en existe d’autres. logue est établi avec Pyongyang et un canal
Le Film français, la bible des pro- SALLE, IL Y AURAIT Même si la version nord-coréenne diffère existe pour le poursuivre ; le processus pro-
fessionnels du cinéma. Il classe
150 films français sortis en 2018
en fonction de leur rentabilité. En
croisant deux chiffres : le coût de
production et les entrées en salle.
CHAQUE ANNÉE DES
DIZAINES DE FAILLITES
U ne facette jusqu’ici insoupçonnée
du président des Etats-Unis est ap-
parue à l’issue de sa rencontre au
sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim
Jong-un, à Hanoï, jeudi 28 février : le Trump
quelque peu, assurant que seule une levée
partielle des sanctions a été demandée, le
« deal » proposé par Kim Jong-un était un
marché de dupes. Le président Trump a
bien fait de le rejeter.
met d’être long et sinueux, y compris en rai-
son de désaccords internes au sein de
l’équipe américaine sur la stratégie à mener,
mais il vaut la peine d’être engagé.
Le président américain poussera-t-il le
Le résultat dit beaucoup sur les modeste et mesuré. Le chef de l’exécutif américain a vraisem- soupçon d’humilité manifesté à Hanoï jus-
œuvres qui marchent ou pas, sur gent public qu’à améliorer un scé- On ne peut que s’en féliciter. L’échec – car il blablement présumé de son charme per- qu’à reconnaître les mérites de la diploma-
la production pléthorique, sur no- nario, oubliant la raison d’être de s’agit bien d’un échec – de ce deuxième sonnel et de son ascendant sur l’héritier tie ? Ce serait formidable. Il pensait obtenir
tre système de financement du ci- leur métier. C’est ainsi qu’Abdella- sommet, interrompu au bout de quelques d’une lignée de tyrans pour lequel il a ma- en un an et deux sommets avec la Corée du
néma, sur la cinéphilie en berne. tif Kechiche, Palme d’or à Cannes heures, sans même se prolonger par le dé- nifesté, encore jeudi, une regrettable indul- Nord ce qui a pris douze ans à des diploma-
Que neuf des dix films les plus pour La Vie d’Adèle (2013) – film jeuner prévu, était prévisible. Depuis le dé- gence. Il a aussi pâti du manque de prépara- tes et ministres chevronnés de plusieurs
rentables soient des comédies ne fort rentable avec 4 millions but, Donald Trump avait choisi de person- tion de ce deuxième sommet ; les Améri- pays côte à côte, y compris le sien : la négo-
surprendra personne. Ce qui d’euros de coût pour 1 million naliser à l’extrême sa relation avec le dicta- cains semblent avoir surestimé l’attrait que ciation de l’accord sur le nucléaire iranien,
étonne, c’est que seuls deux d’entrées –, dénonçait à cette oc- teur de Pyongyang, qu’il avait d’abord représentait pour les dirigeants de Corée du conclu en 2015. M. Trump a dénoncé cet ac-
films de fiction sont bénéficiai- casion un financement « paterna- qualifié de « rocket man », avant de déclarer Nord le bénéfice de la levée des sanctions cord et continue d’exiger des Européens
res. L’un était attendu, Les Tu- liste » du cinéma français. qu’ils étaient « tombés amoureux » à Singa- économiques, par rapport à la perspective qu’ils en fassent autant. Peut-être pour-
che 3 ; l’autre non, L’Amour flou, L’autre question est le nombre pour, au cours de leur première rencontre, de la perte de l’énorme levier de l’arme nu- rait-il à présent y jeter un deuxième coup
de Romane Bohringer et Philippe de films français sortis en salle. Il en 2018. Désireux de mettre en pratique de- cléaire. Ils ont négligé les signes avant-cou- d’œil, plus averti. p
Rebbot. Deux films rentables sur a doublé en trente ans, pour at-
150, c’est très faible. La salle est teindre le chiffre astronomique
quand même « le » lieu où la ma- non plus de 200, mais de 300, si
gie du cinéma joue à plein. Et on prend en compte les longs-
puis le nombre de films français métrages portés par des capitaux
sortis en 2018 devrait dépasser français minoritaires. Si on ajoute
les 200 (le chiffre exact sera les films étrangers, également en
connu en mars), cette étude ne hausse, ce sont plus de 700 titres
retenant que les 150 principaux qui déboulent chaque année sur
– on imagine que ce n’est pas les écrans de l’Hexagone. Alors
brillant pour les autres. que le parc de salles n’a pas suivi.
Si la rentabilité d’un film ne dé- šƀÍƉÌĮƨÌĮƨ
pendait que de la salle, il y aurait Mortalité foudroyante
chaque année des dizaines de Certains pensent que cette profu-
faillites de producteurs et de dis- sion permet de faire émerger des
tributeurs. Tel Zorro, notre mo- talents. Deux premiers films pri-
dèle économique du cinéma, no- més aux Césars, Jusqu’à la garde et
tre « exception culturelle », que Shéhérazade, ont été des belles
beaucoup nous envient dans le surprises de l’année. Mais nombre
monde, vient à la rescousse de d’experts, constatant la mortalité
films naufragés. Ils sont nom- foudroyante des films (une se-
breux, les acteurs commerciaux maine en salle et c’est fini), se de-
ou institutionnels qui jouent les mandent à quoi bon en sortir
pompiers. Il y a les chaînes de té- autant. Question délicate, qui
lévision qui achètent des films et croise une autre donnée du pro-
les diffusent, des régions qui les blème : le cinéma en France est à la
financent, de multiples aides pu-
bliques délivrées par le Centre na-
fois une industrie et un art. Pas fa-
cile de concilier ces deux notions,
7 X7D> X =  qa]+k =X]SX
tional du cinéma et de l’image la première où la rentabilité est
animée (CNC), etc. Et puis un centrale, la seconde non.

ņƜ =SX Ƽǥņij Ÿ ņņ Č Ē ņƔ Č
long-métrage peut être vendu à Pas facile quand, en plus, la situa-
l’étranger ou faire sa vie en DVD. tion des films d’auteur ou « d’art
Reste qu’un film qui ne trouve et d’essai » est déprimante. C’est la
pas son public en salle aura sou- dernière leçon du tableau du Film
vent du mal à le trouver ailleurs. français. En bas du classement, on
Difficile, in fine, de savoir com- trouve nombre de cinéastes qui
bien de films sortent du rouge. ont subi un échec public et finan-

PSD%S==
Seulement 10 %, selon une en- cier en 2018 : Cédric Kahn, Jacques
quête contestée de BFM Business Audiard, Catherine Corsini,
en 2014. Même si c’est plus, tout le Guillaume Nicloux, Christophe
monde reconnaît que le résultat Honoré, Bruno Podalydès, Emma-
n’est pas brillant économique- nuel Finkiel, Xavier Giannoli,
ment. Mais artistiquement riche. Benoît Jacquot, Serge Bozon, Patri-
C’est grâce à notre modèle que cia Mazuy, Mia Hansen-Love. Il y
nous avons une production fran- en a d’autres.
çaise solide et vivante (40 % des On dira que c’est le rôle de l’Etat ņņČņì µ ļħħÌĮƨ œēÌĮ ¨ČļēƉēƀ ƉļĮ = Ŵ
200 millions d’entrées en 2018). de défendre des artistes, hors de ļĮæÍƀÌĮ¨Ì {ĮēħÍÌ š{ƀ DžĮ ĜļDžƀĮ{ğēƉƨÌ ¼Dž =ļĮ¼Ì
Mais, quand on est fragile, on toute question de rentabilité.
doit être exemplaire. Des voix se Comme il soutient certaines for-
font régulièrement entendre, mes dans le théâtre, les musées, la PS+XX  PSD7 µ
y compris au sein de l’Etat, pour musique ou l’opéra. Défendre ņƼČƭǥ µ =7rD> aX+>XX X)DD7
dénoncer un financement qui mais en tenant compte aussi de la
tient le cinéma sous perfusion forte baisse de la cinéphilie en ņƭČǥǥ µ ) aX+>XX X)DD7
avec une bonne partie d’argent France. Un film d’auteur qui fai-
public. Et puis le système a mon- sait un million d’entrées il y a ņƭČƭǥ µ XP aSDP qa]+k =
tré quelques dérives fâcheuses. trente ans n’en fait plus que
Difficile de justifier que les inves- 400 000. Il n’y a qu’à regarder les ņöČǥǥ µ ={ƉƨÌƀğ{ƉƉ µ 7żēħš{¨ƨ ¼ÌƉ ĮļDžǒÌğğÌƉ
tissements dans les films français films produits il y a trente ou qua- ƨ̨ČĮļğļÿēÌƉ ƉDžƀ ğÌ ħ{Į{ÿÌħÌĮƨ ¼ÌƉ ļƀÿ{ĮēƉ{ƨēļĮƉŨ
aient triplé en vingt ans, quand la rante ans par un Daniel Toscan du XP aSDP qa]+k =
plupart des films sont déficitaires. Plantier (Gaumont) ou un Marin
Difficile, comme l’a dénoncé le Karmitz. Ce dernier nous confiait ņìČǥǥ µ a>+ aX+>XX X)DD7
producteur Vincent Maraval dans il y a peu : « Contrairement à il y a
une tribune au Monde en 2012, trente ans, il devient quasi impossi- ņìČƭǥ µ >D= aX+>XX X)DD7
d’accepter des salaires d’acteurs ble de faire un film intelligent qui ņƜČǥǥ µ +X% X)DD7 D$ =>%=>]
mirobolants. Difficile de consta- dépasse le million d’entrées. »
ter que des producteurs passent Les études montrent que le pu- ņƜČƭǥ µ XX qa]+k a]+D>
plus de temps à chercher de l’ar- blic des films d’auteur se recrute
moins chez les jeunes (friands de
séries télévisées et d’une culture
TEL ZORRO, des écrans) que chez les vieux, et
que ces derniers vont naturelle-
NOTRE MODÈLE ment s’effacer. Cette lame de fond
ÉCONOMIQUE touche de la même façon les ro- +>$DX  +>XS+P]+D>X µ =$+SĒ7=D>ŨD=
mans, le théâtre de qualité, la mu-
DU CINÉMA VIENT sique savante, les musées ou
l’opéra. Elle ne s’arrêtera pas. Et
À LA RESCOUSSE DE donc notre merveilleux modèle
FILMS NAUFRAGÉS de cinéma devra vite l’affronter P7+X SD>%>+S] Ē P7  7 DaSX Ē PS+X
pour survivre. p

Tirage du Monde daté vendredi 1er mars : 191 688 exemplaires


Algérie
Le réveil

Manifestation,
le 26 février, à Alger.
FETHI SAHRAOUI/COLLECTIF 220

La perspective endredi 22 février, ils sont sortis dans les d’opposition ont été affaiblis par la cooptation, la répres- Car si le déclencheur, l’étincelle qui a provoqué les mani-

d’un cinquième
mandat de Bouteflika
a fait jaillir l’étincelle
qui a provoqué
les manifestations
V rues en masse. A Alger, Oran, Constan-
tine ou Sidi Bel Abbès. Jeunes et vieux,
hommes et femmes, ils ont marché pour
crier leur ras-le-bol, dire leur colère. Et ce
cri inattendu, de libération, d’une foule
qui brave la crainte de la répression mais aussi sa propre
peur, ne ressemblait en rien à l’explosion de violence
que l’on nous promettait s’agissant de l’Algérie.
Pour museler le pays, les autorités brandissaient depuis
sion ou les jeux de division. Les élections sont jouées
d’avance. Au point que les Algériens ne participent plus à
la politique. En tout cas, pas comme attendu.

Mascarade
Car, finalement, les signes de ce réveil étaient bien là.
Ces dernières années, ils sont notamment venus du sud
du pays. De Ouargla, ville du Sahara en pleine zone des
hydrocarbures, où les chômeurs se sont mobilisés mas-
festations le 22 février, tient à la perspective d’une candi-
dature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième
mandat et à la mascarade qui l’entoure, ce sont bien des
décennies de mauvaise gouvernance qui en sont la cause
profonde. La jeunesse a le plus grand mal à trouver des
formations de qualité et des emplois. Une partie part vers
l’Europe, clandestinement. Une autre s’expatrie pour étu-
dier et travailler. Les deux ne voient en tout cas leur ave-
nir que hors des frontières. Les revendications de la rue
longtemps la menace du chaos, celui qui s’est abattu sur sivement dès 2013, obligeant l’Etat à prendre des mesu- sont aujourd’hui celles d’une démocratie qui permettrait
massives du 22 février. la Syrie ou la Libye, et d’un retour aux sanglantes années res en faveur de l’emploi et de la formation. Mais aussi aux citoyens de construire ensemble un projet national.
de terrorisme. Les jeunes, surtout, ont permis de dépas- d’In Salah, dans l’extrême Sud, en 2015, où la contesta- Ce message, les manifestants devaient le porter une
Mais des décennies ser cela ; ils sont en première ligne des cortèges, eux qui tion contre le gaz de schiste a rassemblé des milliers nouvelle fois le 1er mars. Une semaine après les premiers
de mauvaise n’ont pas connu la « décennie noire » des années 1990. d’habitants, révélant l’expertise et la modernité d’une cortèges, de nouveaux appels à protester ont été lancés
Cette clameur était aussi un cri de joie. Bonheur d’être société civile qui refusait déjà de se voir imposer les sur les réseaux sociaux. Après la semaine qui vient de
gouvernance en sont réuni, à travers les générations, les milieux et les croyan- choix d’Alger. Ce mouvement citoyen et écologique a fait s’écouler – manifestations du collectif Mouwatana, des
ces. S’apercevoir que l’on peut faire peuple et revendiquer plier la capitale, obtenant un moratoire sur les opéra- étudiants, des avocats et des journalistes, appels des par-
la cause profonde pacifiquement, à rebours des mises en garde du pouvoir. tions d’exploration du gaz de schiste. Ces populations du tis d’opposition, des intellectuels –, nul doute qu’ils se-
La mobilisation s’est faite en dehors des partis politiques. Sud, marginalisées, se sont élevées contre cette injustice ront entendus. Reste cependant une inconnue : l’atti-
Comment s’en étonner ? Non seulement l’ouverture dé- fondamentale qui les prive des retombées de la richesse tude des autorités. Jusque-là sourdes à la demande de
mocratique, obtenue en 1988, s’est refermée avec la « dé- de leur sous-sol. Dans un pays riche en hydrocarbures, retrait de la candidature du président sortant, elles ont
cennie noire », mais vingt ans de régime autoritaire ont en terres agricoles et en sites touristiques et culturels, pour le moment limité le recours à la force. p
vidé de leur substance les débats politiques. Les partis comment se résoudre à vivre sans perspectives ? charlotte bozonnet

Cahier du « Monde » No 23060 daté Samedi 2 mars 2019 - Ne peut être vendu séparément
2 | algérie, le réveil 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Toutes les photos de ce supplé-


ment sont signées par le
Collectif 220, un groupe de cinq
jeunes photographes dispersés
sur le territoire algérien.
Ensemble, ils racontent des histoi-

Ouargla,
res de personnes, de villes et
d’espaces selon une approche
photographique documentaire et
artistique qui tend à être partagée
au-delà des frontières de l’Algérie.
Collective220.net

ouargla (algérie) - envoyée spéciale


la contestataire daïa [à 190 km]. Dans le quartier, sept personnes
sont décédées rien que du paludisme », explique

L
e vent de sable les a malmenés, mais Bachir Bousmaha, 38 ans, employé à l’ENSP.
ils sont toujours là, suspendus entre
les colonnes des tonnelles, flottant
Dans une région riche en hydrocarbures, Il reçoit chez lui, dans un salon décoré de ta-
pis et meublé d’une table basse en bois. Sa mai-
au-dessus des bancs désertés. De
longs draps blancs barrés de slogans
la ville du Sud se sent oubliée par Alger. son n’est pas raccordée au réseau d’assainisse-
ment. Dans son quartier, il n’y a pas de route
inscrits en lettres rouges. « Travailler
est un droit », « Nous ne sommes pas la main de
Sans infrastructures suffisantes ni perspectives goudronnée, pas de transport scolaire, et la
salle de soins est fermée. « Des enfants doivent
l’étranger, nous sommes des chômeurs souffrant
de la marginalisation. » Présents dans le pay-
d’avenir, les habitants sont en colère contre l’Etat, faire presque 20 km pour aller à l’école. Et elle est
tellement surchargée qu’ils font étudier la moi-
sage depuis des semaines, les tissus sont deve-
nus quasi invisibles pour les automobilistes
et le font savoir depuis mars 2013 tié des élèves de 8 heures à 11 heures et l’autre
moitié de 12 heures à 15 heures. On a l’impres-
bloqués dans les embouteillages ou l’agent de sion que nos parents vivaient mieux dans les
police chargé de la circulation. années 1970 », regrette-t-il.
Bienvenue à Ouargla. A 750 km d’Alger, la capi- Sur place, quand même, les mobilisations ont
tale du Sud algérien a poussé au milieu du Sa- entraîné des améliorations. Même si, toujours,
hara. Vers l’ouest, la route nationale 49 mène à pointe derrière elles un petit goût d’inachevé.
Ghardaïa ; vers l’est, à Hassi Messaoud. Entre les incubateur d’entreprises privé d’Alger, a été sud et en périphérie de Ouargla, des chômeurs Dans le quartier de Haï Ennasr, dans l’ouest de
deux, des dunes, des palmeraies, des petits lacs contacté par le wali (« préfet ») de Ouargla, Abdel- ont bloqué les routes en incendiant des pneus la ville, Houria, mère de deux enfants, sort plus
et des champs pétrolifères. Mais Ouargla a beau kader Djellaoui, il y a six mois. L’entrepreneur a et immobilisé des camions-citernes. Les auto- tôt de son travail pour aller faire des courses
être au cœur de la zone des hydrocarbures, qui expliqué qu’un incubateur doit être une struc- rités venaient d’annoncer que 1 500 emplois dans le grand supermarché Acila qui a ouvert à
constituent la principale ressource de l’Etat al- ture dynamique et flexible. Alors les autorités allaient être ouverts au sein de la Sonatrach, l’autre bout de la ville, à une vingtaine de kilo-
gérien, c’est une ville martyre du chômage, ont décidé de soutenir une initiative privée dans l’entreprise nationale d’hydrocarbures. Les mètres. Dans ces immenses rayons où les fa-
oubliée des services publics et des loisirs. la ville. « Pour nous, un jeune de Ouargla était un protestataires voulaient rappeler aux autorités milles se pressent, elle vient chercher des « pro-
En 2017, la ville comptait 130 000 habitants, jeune qui veut entrer dans une entreprise pétro- qu’ils seraient « vigilants » quant aux condi- duits de qualité » : du bon café et du fromage en
dont 55 000 chômeurs inscrits à l’agence locale lière. En réalité, on avait face à nous des jeunes tions d’attribution des postes. promotion. « Avant, il fallait faire 80 km pour
des demandeurs d’emploi. Pas étonnant que, très bien formés, anglophones, ouverts à l’interna- Avec le temps et l’expérience, la contestation avoir ces produits-là », explique-t-elle, contente
depuis mars 2013, elle soit devenue « Ouargla la tional et avec des projets très techniques orientés évolue et milite désormais pour un développe- « d’avoir un peu plus le choix ». Au quotidien, elle
contestataire », théâtre d’un des plus impor- vers les énergies renouvelables », se réjouit Adel ment global de Ouargla et de sa région. Une pla- fait ses courses chez le grossiste, mais « les légu-
tants mouvements sociaux qu’ait connus le Amalou, surpris par le dynamisme de la jeu- te-forme de 47 revendications a été mise sur mes sont tous à plus de 100 dinars [0,70 euro] le
pays ces dernières années. Comme un prélude à nesse locale. Convaincus qu’il y a à Ouargla un pied par le collectif Koulna Ouargla (« nous som- kilo, alors je fais attention ».
la contestation qui secoue aujourd’hui l’Algérie, potentiel pour créer des entreprises innovantes, mes tous Ouargla »). « Nous avons essayé d’écrire
elle cristallise dans ses rues et ses maisons la lui et son équipe s’apprêtent à lancer un appel à aux autorités. Je suis allé à Alger pour informer Eau courante salée
frustration d’un pays potentiellement riche, qui candidatures et ouvriront une antenne d’Incu- les responsables. Ils n’écoutent pas. Alors on con- Elle et son mari, cadre dans l’administration,
aurait pu écrire son histoire autrement. beMe avant l’été 2019. tinuera comme ça pendant trois, quatre ans, et si ont acheté un terrain et fait construire leur
En 2013, Ouargla est l’une des rares villes à Créer de la richesse et du lien, c’est ce que les ça ne marche pas on passera à autre chose », pré- maison. Le chantier n’est pas terminé. En at-
oser crier sa colère. Dans un pays où toute ma- habitants espèrent le plus. Dans le stade muni- vient Riad Souici, un militant de 33 ans employé tendant, ils vivent au rez-de-chaussée. Dans le
nifestation est systématiquement réprimée, la cipal quasi vide, Ismaël, 23 ans, jeans, pull blanc à l’Entreprise nationale de forage (Enafor). salon, un immense écran de télévision, un
Coordination nationale de défense des droits et baskets Converse aux lacets jaunes, s’en- « Avant, j’étais contre les manifestations, expli- congélateur, un tapis de course et une grande
des chômeurs (CNDDC) réussit le coup de force traîne à la course, comme plusieurs fois par se- que-t-il. J’ai un diplôme, je préfère discuter. Mais fontaine d’eau minérale. A Ouargla, l’eau cou-
de rassembler des milliers de personnes dans maine. En journée, bien sûr, puisqu’il n’y a pas Ahmed Ouyahia [le premier ministre] a dit que rante est salée et, à terme, dangereuse pour la
le centre-ville, le 14 mars. Prises de court, les d’éclairage. C’est le sport et les réseaux sociaux nous étions des émeutiers. Maintenant, je vais santé. Pendant des années, les autorités ont
autorités savent que la répression ne suffira pas qui ont changé la vie de cet étudiant en dans la rue. Ce qu’on demande, ce sont nos droits, promis des stations de déminéralisation.
à faire taire la colère et lancent une série de me- deuxième année de géologie. « C’est comme si « Quand elles ont enfin été mises en place, elles
sures pour lutter contre le fléau majeur : l’ab- je n’habitais pas à Ouargla, dit-il en riant. J’ai n’avaient pas la capacité d’alimenter le réseau
sence d’emplois. Prêts à taux zéro, ouverture rencontré des gens formidables sur Instagram. COMME SI LE CITOYEN 24 heures sur 24, explique Houria. Alors les ha-
d’un centre de formation professionnelle, amé-
lioration de la transparence dans l’attribution
On parle de santé, de sport, d’entraînement.
Alors qu’ici on n’a pas de loisirs. Le quotidien,
DU SAHARA ÉTAIT bitants ont dit : on préfère avoir de l’eau toute la
journée, redonnez-nous l’eau salée. »
des postes, préférence locale dans le recrute- c’est fac-maison-maison-fac, avec parfois quand DE SECONDE ZONE, SON RÉSEAU L’autre symbole de ces projets qui pourraient
ment… Toute la panoplie est déployée et « il y a même une sortie dans le Sahara. » Pour le sport, changer la vie s’ils étaient mieux pensés, c’est
eu des améliorations, reconnaît Tahar Belabbès, il y a juste le foot, un peu de basket ou de volley, DE TRAMWAY EST le tramway. Un bel investissement, adapté aux
l’ancien leader de la CNDDC, même si le chô-
mage n’a pas disparu ».
mais les compétitions sont rares, « un semi-
marathon dans l’année ». « A Ouargla, il est diffi-
MOINS LONG QU’AILLEURS conditions climatiques du Sahara. Le projet,
d’un budget de 40 milliards de dinars, réalisé
Si Ouargla s’est rapidement crispée, c’est parce cile de se développer personnellement, regrette par un groupe espagnol et exploité par le fran-
que là, au milieu du Sahara, les champs d’hydro- Ismaël. Il faut un contact avec le nord du pays. c’est le respect de la Constitution. On voit bien le çais Alstom, a été inauguré le 28 mars 2018.
carbures semblent narguer la pauvreté. Ouargla Mes yeux se sont ouverts quand j’ai rencontré deux poids, deux mesures avec les autres ré- Mais là encore, comme pour l’eau, il manque
concentre un des grands reproches que font les des gens qui vivent à Alger. » gions. » Le militant, figure de cette société civile un maillon – et ça agace. Comme si le citoyen
Algériens à leur classe dirigeante : la mauvaise dynamique et moderne, a du mal à cacher son du Sahara était de seconde zone, son réseau de
gestion de la manne pétrolière et les panse- Partir ou protester, l’éternel dilemme amertume : « Ils disent que nous sommes égaux, tramway est moins long qu’ailleurs. « Les
ments bricolés sur une économie en berne. Ismaël fait pourtant partie de la classe mais ce n’est pas vrai. Où est l’argent du gaz et du autres lignes du pays, à Alger, Oran, Constan-
Tahar Belabbès a certes été recruté par l’Entre- moyenne. Père ingénieur, mère au foyer, et sa pétrole ? S’il y avait une meilleure redistribution, tine, Sidi Bel Abbès et Sétif, dépassent les quinze
prise nationale des services aux puits (ENSP) sœur prépare un doctorat en architecture. Lui Ouargla, ce serait comme Dubaï ! » kilomètres, tandis que la ligne de Ouargla en fait
en 2014, après huit ans de chômage. L’année maîtrise l’anglais, grâce à l’ambassade des Etats- Ce sentiment d’être oublié par Alger, Ismaël le un peu moins de dix », se plaint un passager.
suivante, il a été licencié après avoir créé un Unis qui a ouvert un centre de langue gratuit ac- ressent profondément depuis la mort de son « Le tramway ne traverse même pas toute la
syndicat à l’intérieur de l’entreprise et s’être cessible à tous les étudiants de l’université de neveu, le fils de sa sœur, après la pose d’im- ville », déplore un autre, qui a la malchance
mobilisé contre le gaz de schiste. Aujourd’hui, à Ouargla. « Notre université est de bon niveau, il plants auditifs réalisée à Alger. « Comme on est d’habiter un quartier non desservi.
38 ans, son visage est fatigué. Il est obligé d’ha- n’existe que cinq filières comme la nôtre [géolo- loin, il était suivi là-bas seulement toutes les deux De toute façon, la liste des lieux où aller n’est
biter avec sa mère et sa sœur et, pour vivre, la gie pétrolière] dans le pays, nous avons des sta- semaines. Il y a eu une erreur de diagnostic et il pas bien longue. D’abord, il y a un seul marché,
famille ne dispose que de 19 000 dinars par ges garantis à l’issue du cursus. » Et pourtant, ré- est décédé », explique-t-il dans un souffle. celui du ksar, la vieille ville, où, comme dans le
mois (environ 140 euros), tirés en grande partie pète-t-il, « pour mes enfants, je quitterai la ville, C’est le secteur de la santé qui illustre sans quartier historique de la Casbah d’Alger, les ha-
de la pension de retraite du père, décédé. afin qu’ils aient de meilleures opportunités ». doute le mieux le manque d’accès aux services bitations s’écroulent, faute d’entretien. Pas la
L’ancien militant a bien monté un projet Partir ou protester. C’est l’éternel dilemme. publics. « Lorsque quelqu’un est gravement ma- peine de miser sur le cinéma Sedrata, qui est en
d’entreprise de sablage grâce à un dispositif de Début décembre 2018, dans trois quartiers, au lade, les gens se cotisent pour l’envoyer à l’étran- rénovation, les grosses lettres rouges de sa fa-
soutien à l’emploi pour les chômeurs de 30 ans ger, explique Riad Souici. Tous les jours, il y a çade décrochées. Une salle de 800 places devrait
à 50 ans, mais obtenir des chantiers est diffi- des véhicules qui partent pour Tunis. Impossi- ouvrir « prochainement », dit-on.
cile. « La loi stipule que 20 % des projets publics ESPAGNE Mer ble d’avoir un rendez-vous à l’hôpital Musta- Tout ce qu’il reste ici à réaliser continue de
doivent être attribués à des entreprises issues Méditerranée pha-Pacha à Alger. Alors qu’en Tunisie on paie et nourrir la fibre combattante de Ouargla. Depuis
des dispositifs pour les chômeurs, mais en réa- Alger Constantine on a un rendez-vous sans problème. » Cheveux 2013, elle est régulièrement secouée par les pro-
lité les contrats vont à ceux qui sont proches de bruns courts, veste en cuir marron qui a déjà testations des chômeurs, parfois radicales.
Oran Tunis
l’administration ou qui ont des relations », sou- Sétif bien vécu, Riad Souici montre une vidéo Face- En 2016, certains se sont mutilés et cousu les lè-
pire-t-il. Tahar est toujours prêt à militer. « Dès Batna book Live représentant une salle de soins fer- vres face au bâtiment de la wilaya (« préfecture »).
Sidi Bel Abbès
qu’on aura les noms des candidats à l’élection TUNISIE mée : « Sans les réseaux sociaux, on ne nous écou- La même année, un vaste mouvement de contes-
présidentielle, on leur enverra un communi- MAROC Ghardaïa terait pas », soupire-t-il. tation a défilé dans les rues pour s’opposer à
qué », dit-il. Mais la CNDDC, elle aussi, a réduit En septembre 2018, c’est le décès d’une jeune l’augmentation des tarifs de l’électricité.
ses activités : « Il y a eu des menaces, des pres- Ouargla universitaire piquée par un scorpion qui a pro- Au cœur du Sahara, la plainte domine dans
sions et des divisions au sein des leaders du LIBYE voqué un choc et relancé la mobilisation pour cette ville qui n’en finit pas de souffrir de son
mouvement », raconte le militant, qui reçoit ce la construction du centre universitaire hospi- isolement. Certes, le manque d’infrastructures
jour-là une nouvelle convocation au tribunal ALGÉRIE talier (CHU). Le projet existait, mais il était gelé et de perspectives est assez semblable à celui
pour « incitation au regroupement ». Malgré pour cause de chute des revenus pétroliers. La de nombreuses villes du Nord, mais l’éloigne-
tout, Tahar Belabbès n’a aucun regret : « Notre société civile a obtenu son déblocage. Pour ment et les conditions climatiques extrêmes
MAURITANIE

mouvement a changé la manière dont les l’instant, « le CHU le plus proche, c’est à Batna [à aggravent le sentiment d’injustice. Terre de pa-
autorités regardent le Sud. » 500 km au nord]. L’été, pouvoir consulter un gy- radoxe avec son or noir juste là, dessous. Mais
La frustration est d’autant plus importante MALI NIGER nécologue relève du miracle. Quand ma femme de cette richesse, les Ouarglis ne voient pas
que la ville ne manque pas de compétences. 250 km accouche, si je veux qu’elle ait une chance de vraiment la couleur. p
Adel Amalou, 28 ans, fondateur d’IncubeMe, un survivre en cas de problème, je l’emmène à Ghar- zahra chenaoui
0123
SAMEDI 2 MARS 2019 algérie, le réveil | 3

Ci-dessus : des manifestants, le 22 février, à Oran. RAMZY BENZAADI/COLLECTIF 220 Ci-dessous : pendant la manifestation du 22 février à Alger. ABDO SHANAN/COLLECTIF 220

Une rente pétrolière en voie d’essoufflement


Malgré la chute du cours du baril, Alger peine à se lancer dans une diversification industrielle qui bousculerait les intérêts acquis

tunis - correspondant tent 95 % des exportations et 170 milliards d’euros) à 85 mil- S’y ajoute un vieillissement des contexte, de sérieuses hypothè- En outre, le rebond des cours du
60 % des recettes fiscales. liards de dollars fin 2018 (environ infrastructures pétrolières, qui ques pèsent autant sur le volume pétrole durant une partie de 2018

A
première vue, l’agita- Or les mises en garde ne man- 75 milliards d’euros), soit une complique l’ajustement de l’offre que sur la valeur des exporta- « réactualise les vieux réflexes de
tion dans les rues quent pas sur la fragilité de cette chute de plus de la moitié. Dans à la demande, notamment la tions d’hydrocarbures. Alors que captation de la rente », ajoute
d’Alger et ailleurs dans rente pétrolière qui avait jus- ce contexte, le dinar n’en finit pas consommation intérieure nour- le taux de croissance est passé M. Mira. L’attentisme prévaut
le pays est strictement que-là financé – et très généreu- de glisser (il a perdu 40 % de sa va- rie par l’accès massif au loge- sous la barre des 3 %, un nouvel donc, les autorités espérant que la
politique, motivée par l’hostilité sement – la paix sociale depuis le leur face au dollar depuis 2014), ment sur fond d’explosion dé- élan industriel est indispensable chute des cours ne soit qu’une pa-
à un cinquième mandat du pré- début des années 2000. Dans un au risque de nourrir des tensions mographique. « Les autorités al- pour éviter que la question de renthèse en train de se refermer.
sident Abdelaziz Bouteflika, et rapport publié en novem- inflationnistes. gériennes voient leur marge de l’emploi ne s’aigrisse. Le taux de Et s’il y a des trous financiers à
nullement d’ordre socio-écono- bre 2018, International Crisis manœuvre se réduire », avertit chômage est de l’ordre de 11 %, les combler, on recourt à une « hausse
mique. Nul slogan contre la vie Group (ICG) avait souligné le « ca- Impasse annoncée Olivier Appert, conseiller au Cen- jeunes (16-24 ans) étant particu- de la fiscalité non pétrolière », à des
chère ou le chômage. Mais le blo- ractère d’urgence » d’une réforme En toute logique, l’impasse an- tre énergie de l’Institut français lièrement touchés (26,4 %). « mesures conjoncturelles plus que
cage du système sur le plan po- d’un modèle « à bout de souffle ». noncée de cette rente pétrolière des relations internationales structurelles », selon M. Mira.
litique, qu’illustre la crise ac- C’est que la chute du cours du pé- devrait imposer une remise à (IFRI), qui rappelle qu’entre 2007 Arrangements entre clans Parmi les expédients utilisés par
tuelle, a aussi une dimension trole (le baril est passé de la four- plat des priorités du gouverne- et 2017, la production de pétrole Pour autant, le sentiment d’« ur- le gouvernement figure, outre les
économique lourde de périls : chette 80-110 dollars sur 2011- ment. C’est une vieille affaire, un en Algérie a chuté de 2 millions à gence » partagé chez les analystes restrictions à l’importation, la très
l’attentisme officiel face à la né- 2013 à 40-60 dollars sur 2015- serpent de mer du débat sur la 1,5 million de barils par jour, alors et les officiels ne s’est pas, à ce jour, controversée planche à billets,
cessité de refondre un modèle de 2017) a durablement affecté les politique économique en Algérie. qu’au même moment la de- traduit par une inflexion politi- moyen permettant d’éviter un en-
rente pétrolière en voie d’éro- équilibres financiers algériens. Voilà plus d’une décennie que mande nationale progressait de que. « La diversification industrielle dettement extérieur qui avait
sion. Les deux immobilismes Les déficits « jumeaux » – bud- l’impératif d’une « diversification 286 000 à 420 000 barils par jour. est acceptée sur le papier, mais elle laissé de très mauvais souvenirs
sont inextricablement liés, car gétaire et de la balance courante – industrielle » est brandi par les ex- La modernisation des équipe- a du mal à prendre forme », souli- dans les années 1980. Entre no-
l’équilibre politique entre clans – devraient se situer au-delà du perts. Les officiels semblaient y ments à travers une ouverture gne Rachid Mira, chercheur asso- vembre 2017 et novembre 2018,
arbitré par la figure tutélaire de seuil des 10 % en 2019. Les réser- avoir prêté une oreille attentive, aux investisseurs étrangers n’a cié au Centre d’économie de Paris- 34 milliards de dollars (environ
M. Bouteflika – est aussi, et peut- ves de change fondent inexora- comme l’avait illustré la tenue pas été concluante. « Les investis- Nord (université Sorbonne-Paris- 30 milliards d’euros) ont ainsi été
être surtout, un consensus entre blement, handicapant la marge en 2006 des Assises nationales seurs ne se bousculent pas en Cité). C’est qu’une redistribution créés, soit environ 20 % du PIB.
groupes d’intérêts autour de la de manœuvre stratégique d’Alger. de l’industrie. La volatilité des raison de l’instabilité de l’environ- des cartes est politiquement très Les tenants de la diversification
répartition des ressources tirées Elles sont passées de 193 mil- cours du pétrole n’est pas le seul nement législatif et réglemen- sensible, car elle bouleverserait les industrielle attendront. p
des hydrocarbures, qui représen- liards de dollars en 2013 (environ argument qui plaide en ce sens. taire », précise M. Appert. Dans ce arrangements entre clans. frédéric bobin
4 | algérie, le réveil 0123
SAMEDI 2 MARS 2019

Pendant
les manifestations
du 26 février,
à Tlemcen.
HOUARI BOUCHENAK/
COLLECTIF 220

« Le régime a surestimé la patience du peuple algérien »


e n t r e t i e n | Selon l’historienne Karima Dirèche, en manifestant massivement contre un cinquième mandat

d’Abdelaziz Bouteflika, les Algériens démentent l’idée reçue qu’ils étaient restés figés dans le traumatisme des années 1990

tunis - correspondant d’allégeance à un cadre. Le régime a surestimé la ges de manœuvre, ses réserves de change com- ans. Plusieurs raisons l’expliquent. D’abord, elle
patience du peuple algérien – ce qui donne la mencent à fondre comme neige au soleil. Elle a été cantonnée à un rôle sécuritaire, la lutte con-

K
arima Dirèche est historienne, mesure de sa morgue et sa condescendance – en n’a plus les moyens de cette politique d’achat tre les groupes djihadistes, qui l’a beaucoup oc-
directrice de recherche au CNRS, comptant sur la supposée dépolitisation du peu- de la paix sociale qui a caractérisé les vingt der- cupée. En outre, elle n’est plus seule maintenant.
affiliée à l’unité mixte de recher- ple héritée des violences de 1990. Les Algériens nières années. Elle n’a plus les moyens de faire Elle est en compétition avec de nouveaux ac-
ches Telemme (Temps, Espaces, affirment aujourd’hui le contraire : « On n’ira pas face aux grands défis futurs, notamment celui teurs, notamment ceux issus de la vie écono-
Langages, Europe méridionale, voter pour un fauteuil vide. » de l’explosion démographique. C’est la grande mique. L’environnement dans lequel évolue
Méditerranée) de la Maison incertitude des années à venir. l’institution militaire est plus mouvant, comme
méditerranéenne des sciences de l’homme La personne de Bouteflika reste malgré l’ont illustré les limogeages de grandes figures
d’Aix-en-Provence. Ancienne directrice, entre tout respectée en Algérie… Dans ce nouveau contexte, qu’est devenu de l’armée et des services secrets.
2013 et 2017, de l’Institut de recherche sur le Bouteflika incarne l’ordre retrouvé et la sécu- l’islamisme en Algérie ? Parmi les évolutions en cours, on relève que la
Maghreb contemporain (IRMC), à Tunis, elle a rité de l’après- « décennie noire ». Quand il ar- Durant les années 1990, outre la guerre fron- nouvelle génération d’officiers ne s’inscrit plus
dirigé un ouvrage collectif à paraître début rive au pouvoir, en 1999, le pays est exsangue, tale avec les différents mouvements armés isla- dans la légitimité politique et historique de l’Ar-
avril : L’Algérie au présent, entre résistances et abandonné à lui-même. Bouteflika instaure la mistes, des négociations avec les partis islamis- mée de libération nationale (ALN) de l’époque
changements (IRMC-Karthala). concorde civile et la réconciliation nationale, tes ont été menées parallèlement et ont totale- post-indépendance. On note aussi qu’une partie
certes au prix de l’abandon de toute justice ment intégré ces partis au jeu du pouvoir. Le gé- des militaires mis à la retraite occupent une
Depuis le vendredi 22 février, l’Algérie est transitionnelle et du verrouillage de la mé- nie du pouvoir algérien a été de les vider de leur place privilégiée dans le monde des affaires. Ils
secouée par un mouvement de protestation moire, cette fameuse « amnistie-amnésie » qui potentiel contestataire et d’opposition. Ces der- jouent souvent les intermédiaires entre l’Etat et
contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika interdit de donner les noms des coupables. niers sont devenus des acteurs incontournables les investisseurs ou les prestataires, nationaux
à un cinquième mandat, qui a pris tout Mais l’Algérie repart de l’avant. L’économie est des gouvernements en place. Mais la force de l’is- ou étrangers, et régulent la compétition.
le monde de court. On pensait les Algériens relancée avec d’ambitieuses politiques de lamisme en Algérie n’est pas dans le jeu politi- Quelque chose a changé. L’oligarchie mili-
vaccinés contre la tentation de la rue, développement et de modernisation du pays, que, elle s’est exercée surtout dans la société. Une taire est encore très présente, mais elle est tra-
en raison de la mémoire encore fraîche financées par la rente pétrolière. des dimensions de cet islamisme sociétal, c’est la versée par différents courants. Elle doit aussi
des violences de la « décennie noire » Par ailleurs, Bouteflika est doté d’une légiti- da’wa salafiya, un salafisme piétiste qui a tra- négocier avec d’autres acteurs politiques, tels
des années 1990. Ils ont démenti cette idée mité historique, celle d’être issu de cette généra- versé toutes les strates de la société algérienne et ces puissants hommes d’affaires fraîchement
reçue. Que s’est-il passé ? tion de grands leaders indépendantistes asso- se conjugue parfaitement avec l’islam d’Etat que apparus. On assiste ainsi à une collusion entre
En effet, rares sont ceux qui avaient anticipé ciée à la guerre de libération. Tous les Algériens promeut le pouvoir politique. le monde des affaires, le monde politique et le
un tel mouvement. Car il y a cette lecture, assé- lui reconnaissent le mérite d’avoir sécurisé le Cette orthodoxie d’Etat est censée répondre monde de l’armée, ce qui ne facilite pas la lec-
née depuis près de vingt ans par les dirigeants territoire et d’avoir quelque peu redistribué les aux attentes et aux besoins religieux des Algé- ture et l’identification des différentes forces en
algériens, d’une société figée dans le trauma des revenus de la rente pétrolière. Mais l’homme riens, mais elle régule et réprime en empêchant présence qui constituent le « pouvoir algé-
années 1990 et en état de sidération. n’est plus que l’ombre de lui-même, et on lui des alternatives religieuses, qu’elles soient mu- rien ». Ce que l’on sait, c’est que cela implique de
Il s’agit d’une vision très culpabilisante, puis- reproche de n’avoir pas pensé à sa succession. sulmanes ou chrétiennes. La grande mosquée la corruption à grande échelle, de la prédation
que les autorités publiques, politiques et reli- et des blocages sur des projets qui pourraient
gieuses répétaient à l’envi que les violences de la Vous évoquez la modernisation financée être très importants pour le pays.
« décennie noire » ont été le résultat des contes- par la rente pétrolière. Peut-on dire « BOUTEFLIKA N’EST PLUS QUE
tations politiques de la fin des années 1980, no- qu’Abdelaziz Bouteflika a acheté la paix Le système est-il réformable sous la pression
tamment le proto- « printemps algérien » de sociale avec le pétrole ? L’OMBRE DE LUI-MÊME, de la rue ?
1988, qui ont remis en question l’ordre politique Oui, le « ruissellement » économique et les ET ON LUI REPROCHE DE N’AVOIR PAS Bouteflika est à la fois le dernier des Mohicans,
assurant, depuis l’indépendance, la sécurité et la grands projets d’infrastructures alimentés par la le dernier représentant d’une génération politi-
paix. Une opposition qui a provoqué cette « tra- rente pétrolière ont permis d’acheter la paix so- PENSÉ À SA SUCCESSION » que en train de disparaître, mais il est aussi l’in-
gédie nationale » [les affrontements entre l’ar- ciale. Il y a eu des années fastes, des prêts sans in- carnation d’un système qui s’est très bien re-
mée et les maquis islamistes ont fait entre térêts, des subventions pour des jeunes entre- d’Alger, troisième plus grande mosquée du produit. Et ce système est adossé à une écono-
100 000 et 200 000 morts et 20 000 disparus], se- prises, pour les produits de base, une politique monde après celles de La Mecque et de Médine mie de rente captée aux trois quarts par l’élite
lon la formule officielle, comme s’il s’agissait de logement très généreuse (2 millions de loge- [en Arabie saoudite], est une institution reli- aux commandes. Renoncer aux fortunes consi-
d’une malédiction divine, d’une fatalité. ments en quinze ans), qui a absorbé l’exode rural gieuse chargée de représenter l’islam algérien dérables assurées par cette rente pétrolière qui
Cette lecture a figé les individus dans le mal- nourri par la « décennie noire » et mis fin à l’ha- dans toutes ses composantes, ses pratiques et représente 95 % des recettes d’exportation,
heur et la crainte du chaos, en leur niant tout ré- bitat précaire et aux bidonvilles, de gigantes- son enseignement. c’est très difficile.
pertoire d’action et de velléité de mobilisation ques chantiers d’équipements et d’infrastructu- Il y a, en Algérie, la montée d’un conserva- On sait très bien qu’il faut réformer, diversifier
collective. Du coup, on a fini par se convaincre res. Avec un dispositif d’Etat-providence très tisme très fort, adossé à un islamisme de conve- l’économie, promouvoir d’autres filières indus-
que les Algériens ne sortiraient plus dans la rue, performant et une politique d’assistanat social. nance, un islamisme bon teint, politiquement trielles, relancer l’agriculture, réaménager le ter-
car ils ont trop souffert et n’aspirent plus qu’à la Tout est pris en charge par l’Etat. correct, qui a fait souche dans la société. Il se ritoire algérien – qui est très inégal. Il y a urgence
quiétude et la paix, fût-ce au prix d’une stabilité Cette politique d’achat de la paix sociale a été manifeste par le caractère ostensible des prati- à refondre tout un modèle, mais les résistances
politique incarnée par un homme dont on accélérée par les « printemps arabes » de 2011. Si ques de religiosité dans l’espace public, par la sont très fortes, il y a trop d’intérêts acquis en jeu.
ignore s’il est encore vivant. les Algériens ne sont pas entrés dans les soulè- multiplication des mosquées, par la banalisa- Les mobilisations des Algériens de ces der-
vements, c’est parce qu’ils avaient encore le sou- tion de la tenue islamique, féminine et mascu- niers jours sont une divine surprise, mais la
Pourquoi les Algériens n’ont-ils pas été venir de la violence inouïe qui s’était abattue line, dans l’espace public, une doxa morale très gestion politique et policière de cette contesta-
intimidés par ce rappel de la violence passée ? sur eux au cours des années 1990 et qu’ils crai- rigoriste qui s’est imposée partout. tion suscite de nombreuses inquiétudes. L’élec-
Il me semble que c’est avant tout une affaire de gnaient le retour du chaos. En ce sens, les turbu- tion du 18 avril peut être annulée ou suspen-
dignité et d’honneur, et l’expression d’une im- lences des pays voisins ont eu un effet plutôt Dans la crise en cours, la grande due, renouant ainsi avec l’épisode de jan-
mense lassitude, nourrie par l’arrogance des dé- répulsif sur eux, qui bénéficiaient du confort interrogation tourne autour du rôle vier 1992 [le coup d’Etat par l’armée qui a
clarations officielles, les menaces à peine voilées assuré par l’Etat-providence. de l’armée. Quelle est aujourd’hui conduit à l’annulation des élections législatives].
et cette mascarade de fauteuil vide occupé par Mais la grande interrogation aujourd’hui sa place au sein du pouvoir ? Tout est possible, dans les espérances folles
un cadre à l’effigie du président. Les Algériens vi- concerne les effets de la chute du prix du pé- Elle est toujours très présente, mais son in- comme dans les pires angoisses. p
vent mal l’humiliation de ce rituel surréaliste trole depuis 2014. Si l’Algérie a encore des mar- fluence a objectivement diminué depuis trente propos recueillis par frédéric bobin

Vous aimerez peut-être aussi