Vous êtes sur la page 1sur 2

Module XI

La pyramide des besoins selon Maslow


 besoin
besoin d’appartenance
besoin d’estime
besoin de réalisation
besoin de sécurité
besoin physiologique

Abraham MASLOW (1908-1970) était un psychologue américain. Selon lui, nos motivations sont des
manifestations de l'insatisfaction de certains de nos besoins.
Les travaux de Maslow permettent de classer les besoins humains en cinq catégories hiérarchisées :
la satisfaction des besoins d'un niveau « supérieur » nécessite la satisfaction préalable des besoins
des niveaux qui lui sont « inférieurs ».
De ce fait, on ne peut agir sur les motivations « supérieures » d'une personne, adulte ou enfant, que
si ses motivations primaires (répondant, par exemple, à des besoins physiologiques et de sécurité)
sont pleinement satisfaites.
Cette classification des besoins – et des motivations qu’ils induisent – peut être symbolisés par une
pyramide, les besoins fondamentaux étant bien entendu représentés par sa base et les besoins dits
supérieurs par son sommet.
– Les besoins physiologiques sont les besoins de survie : respiration, alimentation, sommeil,
etc. Dans certaines sociétés, le logement, les vêtements et les vacances sont devenus de
véritables besoins physiologiques.
– Les besoins de sécurité, d’être protégé physiquement et moralement, sont plus complexes
dans la mesure où ils sont, au moins pour une part ressentis très subjectivement. Entrent
aujourd’hui dans cette catégorie, la sécurité de l'emploi, la stabilité familiale, etc.
– Les besoins d'appartenance sont les besoins d'appartenance à un groupe qu'il soit social,
relationnel ou statutaire. Le premier groupe d'appartenance d'une personne est le plus
souvent la famille.
– Les besoins d'estime sont les besoins de considération, de réputation et de reconnaissance
par les autres et surtout par les groupes d'appartenance. Ce sont aussi les besoins de respect
de soi-même et de confiance en soi.
– Le besoin d'auto-accomplissement est le besoin de se réaliser, d'exploiter et de mettre en
valeur son potentiel personnel dans certains domaines de la vie. Ce peut être le besoin
d'étudier, d'en apprendre toujours plus, d'inventer, d’aider les autres ou de donner un sens
à son existence.
On peut se poser la question suivante : « Le fond de la pyramide étant habité par des besoins
justement prohibés à l’école – n’est-il pas interdit de dormir, de boire ou de manger en classe ? –
comment arriverons-nous à motiver nos élèves ? »
La réponse : « En faisant correspondre à chaque niveau de la pyramide de Maslow les stratégies
pédagogiques idoines ! »

Méthodologie de l’enseignement/apprentissage du français, langue étrangère – Enseignant : Olivier Delhaye


Mis à jour le 21/11/2017 – Page 1 sur 2
Lesquelles ?
– On peut créer dans la classe, avec l’assentiment du groupe, un climat libertaire moins hostile
à la satisfaction des besoins physiologiques des élèves.
– Le sentiment de sécurité naîtra plus facilement si un tracé concerté de limites claires et
stables à la liberté des apprenants est proposé dès le début de l’année.
– Une animation soigneusement orientée des élèves par le prof favorisera la création d’une
identité de groupe d’autant plus nécessaire que le soutien d’une famille stable devient plus
rare.
– Enfin, la multiplication des gratifications et des signes d’approbation et de confiance en
l’autre aideront les apprenants à satisfaire leur besoin d’auto-accomplissement.

Méthodologie de l’enseignement/apprentissage du français, langue étrangère – Enseignant : Olivier Delhaye


Mis à jour le 21/11/2017 – Page 2 sur 2

Vous aimerez peut-être aussi