Vous êtes sur la page 1sur 8

Gestion et réhabilitation des sols alcalins

Le traitement pour la réhabilitation des sols alcalins ou sols sodiques est différent de celui
des sols salés, car bien souvent ces sols ne sont pas salés mais présentent une forte
proportion de sodium sur le complexe d'échange. On peut agir principalement à deux
niveaux, d'une part sur les cations échangeables, d'autre part sur le pH. Parmi les différents
modes de réhabilitation, il existe des méthodes chimiques parfois violentes, et des méthodes
biologiques, particulièrement adaptées à certains pays pauvres. Il faut garder en mémoire
que le seul vecteur de l’amélioration est l’eau, et que l’eau ne circule pas dans ces sols. Par
exemple, au cours d’une expérimentation au Niger, le front d’humectation des sols a atteint
70 cm de profondeur après 7 mois de submersion ! C’est pour cette raison que les sols
alcalins ont été considérés pendant longtemps comme irrécupérables dans les conditions
économiques des pays pauvres.

Réhabilitation chimique

Dans les sols alcalins, le fluor n'est pas contrôlé à des niveaux bas, comme dans la plupart des sols,
justement parce que les teneurs en calcium en solution sont très faibles et que l'équilibre avec la
fluorine est atteint pour des teneurs en fluor beaucoup plus fortes. La présence de fluor peut, à son
tour, renforcer le contrôle des teneurs en calcium à un niveau très bas en solution.

Le processus d'alcalinisation

Au cours de la concentration de la solution du sol, le premier sel à précipiter est la calcite


(CaCO3). Dans un contexte géochimique où l’alcalinité de la solution est supérieure à la
teneur en ions calcium, l'alcalinité augmente, menant à des valeurs de pH élevés,
rapidement au-dessus de 9. Parallèlement, les teneurs en calcium dissoutes dans la solution
s'effondrent même si l'on observe fréquemment des précipitations de calcite dans les profils
de sol. Cette réserve en calcium n'est pas disponible dans la solution du sol. Les proportions
de sodium échangeable augmentent, et peuvent atteindre des valeurs de 40 % ! Le seuil des
15 % de sodium échangeable, considéré comme la limite pour la perte de structure du sol,
est largement dépassé et la structure s'effondre. Exceptionnellement, des teneurs en sodium
échangeable supérieures à 60 % ont été observées à l’état naturel dans les sols autour des
lacs alcalins tropicaux — Rift africain, delta de l’Okavango (Afrique australe), Pantanal,
Nhecolândia (Amérique du sud), etc. Lorsque la solution du sol est très concentrée, on peut
alors observer des efflorescences de carbonates-bicarbonates de sodium de différents types
à la surface des sols. Le pH des sols est alors voisin de 11.
Parallèlement à cela, dans ce genre d'environnement géochimique, le magnésium est
contrôlé par la précipitation de silicates magnésiens, et ce à peu près au même facteur de
concentration que le contrôle du calcium par la calcite, c’est à dire très tôt dans le processus
de concentration. Le magnésium ne peut donc pas jouer le rôle d’ion bivalent pour remplacer
le calcium sur le complexe et maintenir ainsi une bonne structure du sol.
Les sols alcalins évolués présentent généralement une différentiation morphologique. Elle
consiste en :
 Un horizon superficiel A sableux.
 Un contact abrupt.
 Un horizon B très dur, à structure généralement massive, et columnaire dans sa partie
supérieure.

Les problèmes rencontrés dans les sols alcalins

C’est donc le jeu de processus chimiques qui va conditionner de très mauvaises


caractéristiques physiques des sols. Ceux-ci deviennent pratiquement imperméables, se
prennent en masse en séchant empêchant la pénétration des racines et deviennent
impossibles à travailler même avec une mécanisation puissante. Une croûte très dure se
forme en surface qui empêche la germination et l’émergence des jeunes plants. Les
problèmes structuraux s’expliquent essentiellement par le comportement et la distribution
des charges autour des particules d’argiles.
En outre, il existe des problèmes secondaires induits par la chimie de la solution du sol.
L’asphyxie des sols provoque l’immobilisation de certains éléments (cuivre, zinc…) et donc
des carences, notamment en éléments n’ayant pas de forme réduite dissoute. Le fort
pourcentage de saturation en sodium réduit d’autant la disponibilité pour les autres éléments
sur le complexe d’échange. On peut donc voir des carences en calcium, dans des sols qui
paradoxalement présentent de la calcite dans le profil. Enfin, le pH alcalin diminue
l’assimilation de nombreux éléments nutritifs par les plantes.

4) Comment corriger un sol trop alcalin ?


Le sol alcalin le plus fréquent est le sol calcaire (la terre calcaire fait effervescence
si l'on verse dessus un peu de vinaigre alors qu'une terre non calcaire ne réagit pas).
On corrige un sol trop alcalin :
1) En apportant de la matière organique (paillis, compost). (source : Rosemary
Morrow)
2) Avec des engrais verts : semer en association moutarde, luzerne, phacélie, ray-
grass, consoude, bardane, bouillon blanc.
3) Si on a besoin d'agir plus en profondeur, on peut :

 amender le sol avec du soufre en fleur (le soufre a un effet acidifiant)


 utiliser un paillage à base de copeaux de bois de résineux qui ont également un
effet acidifiant
Le pH du sol
34978 vues

Le pH du sol influe sur la croissance des plantes.


Certaines plantes préfèrent un sol acide (pH < 7), d'autres un sol neutre (pH = 7),
d'autres encore un sol basique - ou alcalin (pH > 7).
1) Seuil de tolérance de certaines plantes :
source : Manuel d'apprentissage pas à pas de la Permaculture (Rosemary Morrow)
Très Acide Acide à Neutre Neutre à Basique
4 < pH < 6 6 < pH < 7 7 < pH < 7,5
Cacahuète Abricotier Asperge
Café Aubergine Betterave
Châtaignier Céréales Blette
Chêne Cerisier Brocoli
Chicorée Citrouille Carotte
Conifère Courge Céleri
Echalote Fraise Chou
Endive Groseille Chou de Bruxelles
Fenouil Haricots Chou-fleur
Fougère Moutarde Concombre
Framboisier Navet Courgette
Lin Panais Epinard
Lupin Pêcher Laitue
Mousse Persil Luzerne
Mûre Poirier Oignon
Myrtille Pois Poireau
Œillet d'Inde Pommier Trèfle
Patate douce Raisin
Pomme de terre Sarrasin
Rhubarbe Soja
Tomate

L’observation de la flore en place peut renseigner utilement sur


le pH du sol :

 Sols plutôt acides : présence de prêle, rumex (petite oseille), digitale,


bruyère, myrtille…
 Sols plutôt alcalins (calcaires) : présence de géranium vivace, mauve,
primevère officinale…
Pour un sol trop alcalin, l’apport de matières organiques acides, d’humus, de fumier de bovin
sera bénéfique notamment pour améliorer sa structure, tout comme l’utilisation du soufre et
des engrais verts que vous enfouirez, notamment la moutarde. Toutefois, il faut reconnaitre
qu’un sol calcaire est plus difficile à corriger qu’un sol acide.

les choux, cornouiller, ciste ou aubépine notamment requièrent un sol alcalin, basique, mais surtout
pas acide.
Qu’est-ce qu’un sol alcalin?

Les sols alcalins peuvent apparaître partout, mais ils sont plus communs dans les
climats chauds et secs où les niveaux précipitations de pluie imbibent rarement le
sol, ne dissolvant donc pas le sel accumulé.
 À la place, le faible niveau d’humidité du sol s’évapore, laissant derrière les sels et
autres produits chimiques

 Le manque de végétation naturelle contribue aussi au sol alcalin puisqu’il n’y a que
peu de décomposition.

 Par contre, les sols secs et alcalins contiennent moins de maladies telluriques que
les sols riches et humides qui ont en général des niveaux de vie biologiques
supérieurs.

Ajouter des matières acides

Réduisez l’alcalinité en ajoutant une matière acide telle que de

la sphaigne,

du soufre ou

du sulfate d’aluminium à votre sol.

Les sols sableux nécessitent moins d’additifs que ne le feraient les sols argileux plus lourds.

Cultiver des plantes qui préfèrent les sols alcalins


À la place de lutter pour acidifier votre sol, faites pousser des plantes qui préfèrent
les sols alcalins.

Les fleurs désirables dans cette catégorie incluent:


 Les lis blancs;

 Les centaurées bleues;

 Les phlox;

 Les ibérides;
 De nombreuses autres espèces de fleurs sauvages.

Les arbrisseaux et arbres adaptés aux sols alcalins incluent:


 Les lilas;

 Les genévriers;

 L’abricotier.

Améliorer le drainage
Améliorer le drainage peut aider à réduire l’alcalinité en permettant à l’eau de
nettoyer le sol et d’emporter les sels alcalins.
 Mettez beaucoup de feuilles déchiquetées, du compost, et d’autres matières
organiques dans le fond des trous d’ensemencement.

Ajouter du marc de café

Le marc de café aide aussi à diminuer l’alcalinité.

En plus de celui que vous pouvez trouver en cuisine, vérifiez si vous ne pouvez pas obtenir une
grande quantité de marc de café d’un torréfacteur local.

Place au paillis
 Couvrir le sol d’un paillis organique, comme de la paille ou des feuilles
déchiquetées, empêche l’évaporation de l’eau, ce qui réduit l’accumulation de sels
alcalins.
Qu’est-ce que l’alcalinité d’un sol ?
L’alcalinité d’une solution est le nom donné à sa capacitéà neutraliser un acide. Son inverse est
l’acidité. Par ex-tension, l’alcalinité d’un sol est sa capacité à neutraliserun acide. Cette grandeur
détermine donc la manière dontle sol réagit à un apport d’acide. Chaque organisme vi-vant a des
besoins spécifiques en terme d’alcalinité/aci-dité de son environnement : il est adapté à des
milieuxplus ou moins alcalins, neutres ou acides.Le pH d’une solution aqueuse est lié à son alcalinité.
Mais le pH eau d’un sol (extraction par l’eau) ne mesure que l’al-calinité de sa solution à l’équilibre.
Pour combler cette la-cune, on mesure souvent le pHKCl (extraction par unesolution concentrée de
KCl) qui prend de plus en comptel’alcalinité portée par le complexe d’échange du sol : savaleur est
toujours inférieure à celle du pHeau. La mesuredu calcaire actif (extraction par l’oxalate
d’ammonium)prend en compte l’alcalinité des minéraux carbonatéstrès réactifs. La capacité
d’échange (CEC) du complexe ar-gilo-humique est mesurée par extraction à l’acétated’ammonium.
En sol calcaire, cet extractant solubiliseaussi une fraction active des minéraux carbonatés : lerapport
(Mg+Ca)/CEC est donc un bon indicateur de l’al-calinité “réactive” d’un sol.

L’alcalinité et la structure du sol sont des propriétés qui déterminent la


production de truffes

Acidifier un sol trop alcalin

Pour acidifier le sol, on peut ajouter des engrais acidifiants à


base de soufre.

Vous aimerez peut-être aussi