Vous êtes sur la page 1sur 3

La conscience des phonèmes n’est pas la seule conscience phonologique.

D’autres
caractéristiques peuvent être conscientes. Par exemple les rimes sont mieux perçues
par les illettrés (pas aussi bien que les ex-illettrés ou les lettrés).

Pas de définitions, mais consciences. Grande variabilités entre les sujets.

Quand la tâche de soustraction de l’initial supprime une syllabe (avion > vion) et pas
juste un phonème non-syllabique (voiture > oiture), amélioration chez les sujets
illettrés, mais moins que chez les ex-illettrés ou les lettrés.

Jugement de la longueur phonétique. Piaget l’aurait employé pour la décentration de


l’enfant : par exemple : image de la même taille (ex papillon, chat) ; et l’enfant doit
donner le NOM le plus long.
Les enfants même de 6 ans donne encore le nom « chat » en premier.

Situation neutre : pas de différence de taille entre les objets. (pied/chaussette)


Situation incongruente (papillon, chat).

Traduction :
Distinction entre « connaissance du langage » et « croyance sur le langage », ou entre
la linguistique et les habilités méta-linguistique, respectivement : c’est normalement
une distinction entre les niveaux et de représentation et les procédés.

Les adultes illettrés sont capables de discriminer les paires minimales, mais incapable
de les ????

Perception catégorielle

Sur le premier graphique discrimination entre illettrés et lettrés : les illettrés ont
tendance à chercher un mot dans ce qu’ils entendent. Da est un mot en Portugais, pas
ba.
Mais pas de différences significatives entre les lettrés et les illettrés sur la tâche de
discrimination.

Effet mac Gurk

Tandis que les représentations conscientes des phonèmes sont acquises sous
l’influence de l’apprentissage de la littéracie alphabétique, … ( ???)

Notion de voisinage :
Voisin oral : si 1 seul phonème de différence (fenêtre, renaître)
Voisin écrit : si une seule lettre de différence (bateau, gâteau, râteau)
Représentation des mots qui sont segmental, de plus le tissus est dense, de moins les
mots sont employés.
Les illettrés ont le même titre de schéma. Inconsciemment, ils ont la différence des
phonèmes.

Tâche de répétition
Les illettrés sont plus mauvais pour la répétition de pseudo-mots que celle des mots et
nettement moins bon que les lettrés.

Mais pour les lettrés 2 codes : codes phonologiques + code alphabétique (dans leur
représentation mentale).
Différence au niveau du cerveau dans le cas de répétition de pseudo-mot.

De la même manière, nous encodons plus facilement les mots concrets que les mots
abstraits (code phonologique+ code alphabétique+ code pictural)

Implique un certain niveau de lecture (pas de différence significative entre illettrés et


semi-lettrés).

Perception et cognition visuel


Dans la situation expérimentale, on a de quoi faire la cible, pas dans la situation
contrôle.

Les conjonctions illusoires sont aussi présentes chez les gens non-scolarisé que
scolarisé.

Pour la reconnaissance d’objet incomplète : différence légère entre universitaire et


non-scolarisé, mais pas entre illettrés et ex-illettrés.

Par rapport au tableau (visage) fait à partir d’autres objets :


Sujet non-scolarisé assez bon pour reconnaissance au niveau local (les objets), mais
mauvais pour la réponse globale (visage).

Pas de problèmes pour les formes enchevêtrés.


Problème là aussi. Les illettrés n’arrivent pas à faire une analyse délibérée d’image,
même après entraînement et explication.

Effet de la litéracie ? (effet dû à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture)


D1 à D6 : degré de différent (D6 + différent)
Pour répondre même : lettrés prennent plus de temps que les ex-illettrés et les illetrés.
Pour répondre différent : les lettrés sont les plus rapides.

Systèmes de comparaison :
processus d’analyse exhaustive : les lettrés fonctionnent ainsi en général.
Comparaison détail par détail, donc pour le même, besoin d’analyser tous les détails.

Processus d’analyse holistique : comparaison du global. Pour répondre même, juste


une idée globale

Les ex-illettrés ont tendance à être analytique comme les lettrés et se rapproche des
lettrés.

Neural recycling

Classification : taille ou orientation ?

Pour un illettré, plus facile à classer pour rotation que par taille.