Vous êtes sur la page 1sur 11

Levé Topographique 2015

INTRODUCTION

Un levé topographique consiste essentiellement a effectuée


l’ensemble des opérations destinés à recueillir sur le terrain les
éléments nécessaire à l’établissement d’un plan. Entre outre il
consentit d’évaluer la situation actuelle du terrain. Notre travail est
de réaliser le levé d’une partie du site II, notre professeur a répartie
le travail de ce levé en trois TP successives dans un délai de trois
séances de travail.
Le principale Objectif d’un levé est de pouvoir insérer (projeter) un
nouveau projet (construction) dans une zone existant. Pour cela on
doit connaître les limites et les mesure existant par rapport à notre
construction.
Dans un premier temps nous allons commencer par notre première
TP qui consiste l’installation des points polygonaux (P1, P2, P3 et P4)
sur le site II de l’université, ensuite nous développerons notre second
TP qui consiste a réalisé un levé planimétrie et altimétrie d'une
polygonale au tachéomètre et enfin nous décortiquerons notre
troisième TP qui consiste à réaliser un levé topographique du site.

1
Levé Topographique 2015

Partie I : Installation et Nivellement


1- But du TP :
Notre première TP a pour but la mise en place d’une polygonale, pour cela
on doit respecter certain conditions :

 on doit sauvegarder la visibilité entre les points polygonaux c'est-à-dire


lorsqu’on se positionne sur un point, il faut que deux autres points soient
visibles.
 les points doivent se situé à un endroit bien assuré pour que on puisse
l’utilisé lors de la prochaine séance.
 les points doivent prendre un certain écart du bâtiment pour bien réaliser
le levé topographique.

Notre polygonale est constitué des quatre point (P1, P2, P3, P4) qui
représenteront les points cheminé lors du levé topographique du site et on
effectuera le levé altimétrique ou le nivellement des point polygonaux à
l’aide d’un niveau de chantier.

2- Matériel utilisé :
Pour réaliser la mesure des altitudes de ces quatre points polygonaux (P1,
P2, P3 et P4), nous avons eu recours aux matériels suivants :

 Niveau de chantier : elle consiste en une simple lunette montée sur un


système de mise en hauteur, elle permet aussi d’effectuer des mesures de
dénivellement qui se rapporte entre deux polygonaux.

 Trépied : elle a pour fonction de supporter et tenir en hauteur du niveau.

 Mur : il nous permet de lire l’altitude d’un point donnée à l’aide d’un
niveau de chantier.

En générale ces matérielles sont complémentaires entre eux et facilitent


de niveler les altitudes des points polygonaux.

2
Levé Topographique 2015

3- Mode opératoire et travail sur terrain :

 Mise en station :
Pour mettre en station un niveau de chantier, il faut d’abord s’assure à
règle le trépied à une hauteur fiable, ensuite on a centre le bulle
numérique à partir de pilier de trépied afin de rendre le niveau de chantier
utilisableet déterminer les altitudes des points polygonaux.

 Mesure altimétrique au niveau de chantier :

Une fois la mise en station est achevé, on commence à faire les mesures
altimétriques avec le niveau de chantier et la mire. Le travail s’enchaîne de
la maniéré suivant : tout d’abord on stationne l’appareil à une position
équidistante des deux points (point de référence P1 et de point visé P2)
pour équilibrer l’erreur de collimations, ce dernier étant un écart angulaire,
puis on positionne la mire sur le point de référence P1et faire la lecture
arrière et enfin on met la mire sur le point à mesurer P2et faire la lecture
avant.Pour la détermination des altitudes des points de la polygonal, on
effectue la méthode de nivellement par cheminement ferme qui consiste à
démarre le travail d’un point d’altitude connu et de revenir sur le même
point.

Ainsi le processus se poursuit de la même manière pour chaque station,


cela nous admet de déterminer les altitudes des points polygonaux. On
évalue l’écart de fermeture de nivellement, il est aussi la différence de la
valeur calcule d’après tableau de nivellement et la valeur théorique
donnée. Apres nos calcule on obtient un écart de fermeture e= 3mm qu’est
inférieur à la tolérance.

4- Analyse de résultats :
Apres avoir effectué les lectures en arrière et en avant de notre quatre
point polygonaux, on a relevé les valeurs sur la feuille de nivellement.

3
Levé Topographique 2015

 Feuille de nivellement

Points Lecture Lecture Dénivelé Z C Z


Stations visés arrière avant Δh=Lar-Lav brutes compensation compensé
-
+
St1 Pt1 1440 0109 10.000 10.000
0110 -1−0.248
Pt2 1330 10.110
St2 Pt2 1278 -208 10.110 10.109
+0.166
-0207 -1
Pt3 1485 9.903
St 3 Pt3 1419 -0011 9.903 9.901
+0.241
-0011 -0
Pt4 1430 9.892
St4 Pt4 1519 0110 9.892 9.890
−0.001
0111 -1
Pt1 1408 10.003 10.000

 Dans le tableau les nombres en rouge dans la colonne de dénivelé sont les
dénivelés compensés.
 CALCUL :

La tolérance de 1mm par Station, d’où Tr = 4 mm car nous avons effectué


quatre station
Ecart (e) = Z calculé –Z donnée =10.003-10.000= 3 mm < Tr = 4 mm
 Compensé
e 3
Ci= = = 6.833 x 10−3
ΣΔ H 110+207+11+111

C= Ci x ΔH

CP2 = 6.833 x 10−3 x 0110 = 0.751 mm On prend 1 mm


CP3= 6.833 x 10−3 x 0207 = 1.414 mm On prend 1 mm
CP4= 6.833 x 10−3 x 0011 = 0.241 mm On prend 0 mm
CP1= 6.833 x 10−3 x 0111 = 0.999 mmOn prend 1mm

4
Levé Topographique 2015

Partie II : levé altimétrique et planimétriquede la polygonale

1- But du TP :
Notre deuxième séance de TP a pour But de déterminer les coordonnés
cartésiennes des pointspolygonaux,sur laquelle nous avons effectué la
semaine passée un levé altimétrique. En démarrant du point P1 dont nous
connaissons son coordonné (1000 ; 1000 ; 10). Lors de cette séance, il est
très important de réalisé une écart de fermeture acceptable (tolérance
égale à 40 mm) .

2- Matériel utilisé :

 Tachéomètre : * Trépied :

 Prisme+Jalon :

 Grand prisme et son jalon sont utilisés en cas des obstacles.

3- Mise en station du tachéomètre :


Mise en station d’un tachéomètre : est une condition
indispensable à un travail exact. L’orientation et les mesures
sont directement liées à la précision de la mise en station. Si

5
Levé Topographique 2015
celle-ci est faite de manière superficielle, la suite du travail sera
entachée d’erreurs trop grandes pour en permettre l’emploi.

L’opération de mise en station se déroule en quatre étapes


successives :

 Stationner l’appareil sur un point choisis (P1)


 Régler l’horizontalité du tachéomètre en essayant de jongler le
trépied
 Régler au centre la nivelle sphérique
 Mettre le laser au centre du point stationné.

4- Travaux sur Terrain :

stationner le tachéomètre sur le point P1


Placer le laser sur le point P1
Jongler le trépied pour centre la bulle
sphérique
Jongler les vis calentes afin de centre la bulle
numérique


On a créé un nouveau job et aussi on a saisi le


coordonnée du point P1. De même on oriente
l’appareil a un point quelconque, pour cela nous
avons choisis la méthode d’orientation en
gisement Hz=0 gr. Puisqu’on n’avait pas un angle
ou le gisement entre le point visée et le point de
la station.

6
Levé Topographique 2015

Ensuite on a commencé à déterminer les points


polygonaux. Une fois qu’on oriente l’appareil on a
mis le prisme sur le point P2 dont-on cherche son
coordonnée. Apres avoir pris le mesure de P2,
cette fois on a stationnée le tachéomètre sur P2 et
oriente vers P1 connu pour ce dernier, on a choisi
la méthode d’orientation de XYZ afin d’effectue le
mesure de P3. on a procéder de la même
manière pour lever de point P4.

Enfin, on évoque Problème rencontré et solution :


Problème : Lors de cette séance de travaux on a
suivi la démarche proposé par le prof, mais
malheureusement avec nos peu connaissance de
tachéomètre et aussi la mal gestion entre nous.
On n’a pas pu réaliser ou effectue un travail fiable,
puisque on a trouvé un écart de fermeture qu’est
supérieur à la tolérance. Egalement on a perdu
certains points et aussi un obstacle est apparu sur
le terrain. Avec cette séance d’échec, nous avons
concilié nos idées afin de regagner le temps
perdu.
Solution : Heureusement on a refait le travail lors
de la troisième séance de travaux afin d’effectué
le levé planimétrique et altimétrique de notre
polygonale et ainsi que levé du site.

7
Levé Topographique 2015

Partie III : levé Topographique du terrain (site)

1. But du TP :

Dans cette séance de TP notre intérêt général était de refaire le


travail de levé planimétrique qu’on n’a pas pu effectuer lors de la
séance passé et en même temps réalise le levé du site. Pour cela on
se propose avant tout une méthode afin de réaliser le travail
demander.
On partage les tâches pour qu’on ait un temps pour faire le levé du
site. D’ailleurs les matérielles et les processus de réalisations sont
les même que ceux de la séance précédente.

2. Travaux sur Terrain

Premièrement, on commence à refaire le levé planimétrique des points


polygonaux. Pour cela on a procède la même démarche qu’avant et aussi
on a pu faire le travail avec un temps fiable que l’autre fois. Apres avoir
accomplie la fermeture de la polygonaux, on arelevé les coordonnées des
points que constituait la polygonaux dans le tachéomètre pour se
permettre de calculé l’écart de la fermeture à partir des coordonnées de P1
mesure et donnée.
 Tableau d’écart sur le point de fermeture :
Point Coordonnée de départ Coordonnée mesuré Ecart

X(m) Y(m) Z(m) X(m) Y(m) Z(m) X(mm) Y(mm)

P1 1000.000 1000.00 10.000 999.96 1000 9.986 38 1


0 2 .001

On constat que l’écart était inférieur à la tolérance et puis on appelle le


prof pour se garantir que le travail qu’on a effectué est fiable et aussi
d’abord le levé du site. De son part le prof affirme que notre écart de
fermeture est acceptable, cela nous permis de commencer le levé
topographique du site. Ce dernier consistait à faire le levé des points vitaux

8
Levé Topographique 2015
pour dessine le plan de bâtiment concerné et aussi d’effectue le levé des
points principaux des ouvrages qui se trouvait aucontour du bâtiment, afin
qu’ils apparaissent dans le plan. Cette fois les polygonaux sont devenu des
points chemine. On débute de stationner le tachéomètre au point P4 et de
faire le levé des toutes visible à partir de ce point cheminé, puis on a
encore stationné sur P1 et oriente sur P2, on opère la méthode de levé.
Enfin on enchaine le levé du site à partir des points cheminée et on a pu
réaliser le levé 96 points du site. Egalement on réalise le plan de site à
partir du croquis du levé topographique réalisé à la main lors de cette
séance.

9
Levé Topographique 2015

Conclusion

On pourrait en déduire que avec l’enchainement de séance et la


succession de travail de levé altimétrique et planimétrique, on atteint
l’objectif primordial qui était de faire le levé topographique du site.
Entre outre on ce procuré certaine connaissance intéressante à notre
vie professionnelle, comme l’utilisation de tachéomètre et aussi la
démarche à procédé pour réalisé un levé topographique d’un site
donnée.

10
Levé Topographique 2015

11