Vous êtes sur la page 1sur 26

David VIEL – le 07 03 2019

L’Oasis

En étant en vie,
il y a plusieurs phases.
Celle,
- de la découverte
- le fait de s’engager
et
- du Retour.
+1
celle,
que personne fera,
puisque ça n’existe pas
et/ou qu’il n’y ait pas d’intérêt.

Avec ces 3 phases,


le Je (corps mental) changera (la personne changera d’ordinaire)
pour qu’il y ait + de « soi » et/ou de matière (qu’il y ait une raison, « d’être »
afin que ça, « prenne » de soi)
ou
pour qu’il y ait – de « soi »
= de matière
= pour que la personne ait – raison,
et/ou qu’elle soit désolée au final.

Il s’agit de la pesanteur,
de la gravité
de la fin (de ce qui est « grave »)
de la nuit (de ce qui concentre le sentiment)
vis à vis du jour.

David VIEL – le 07 03 2019


Un peu comme les fanatiques du positif
ou ça (le temps)
doit jamais être négatif (« déprimé »
et/ou un « colère » = « mauvais »)
à leurs sujets,
sinon ils le prennent « mal » (ou personnellement) ;
c’est dans leur tête ça
et/ou ils se le font vivre ça ;
sans réellement le réaliser.

Il y a ainsi, des histoires,


et c’est à travers elles,
que la personne,
s’y retrouvera ou pas
= arrivera à faire ce lien,
pour être au « courant »
et/ou dedans.
= Pour être « bien » (au dessus)
ou alors « mal » (en dessous)

Du moment,
d’aller « dehors »
il se passera des choses,
pour renforcer votre « sort » (je)
et alors éprouver réellement du « mal »
= perdre le temps (ça, l’écoute)
perdre l’énergie (soi ; le cœur)
des autres, de l’Autre
dans l’histoire
qui vous a au final « coûté »
et non « profité ».
Et au départ,
vous avez vu le « jour ».

David VIEL – le 07 03 2019


Non pour le réaliser ça
mais belle et bien
- donner raison (votre vie)
ou
- avoir raison (des autres, de l’Autre
afin de pouvoir « leur expliquer les choses »
et/ou leur tenir « la dragée haute »).

L’histoire,
permet de prendre le temps (le ça)
et l’énergie (le soi)
d’autres que « soi »
= de la « valeur »
et/ou de la « hauteur » (de ressortir de cet état de « fin »).
Pour « léviter »
pour être sur un petit « nuage »
et non être « en dessous » de TOUT
(sachez que tout ce qui a raison de votre sentiment,
le « vaut » forcément).
Non pour le réaliser ça
mais belle et bien devoir l’Avoir,
puisque sinon ça vous « manquera ».
Il vous faudra ainsi « monter »
vis à vis de ce qui serait pour vous,
le fait de « descendre »
et/ou de vous (en)« éloigner ».
Non parce que c’est nécessaire
mais parce que ça vous a « marqué »
et que vous passez désormais par l’objet
qui a eu raison de votre sentiment (« peau »)
pour encore le « pouvoir »
= faire ce lien être-avoir (ça ressort à travers la notion d’avoir

David VIEL – le 07 03 2019


= de temps, pour être « là » et pas autre part).
et/ou avec la « terre » (la dimension « terrestre »)
= ça « marche-ra-it » comme ça.
Et ça ressortira comme étant « mérité »
et/ou « juste » (dans l’histoire ; et vous, vous êtes « dedans »
pour en rendre compte!!).
= vous allez donner le change
et/ou votre vie ;
temps et énergie à ce qui vous a « marqué » !!
Toute personne
qui évoluera dans ce sens,
verra un « ordre »
le « jour »
et/ou de la « lumière ».
Pour que vous le deviez !!
Sans que rien ne puisse l’en empêcher ça
puisque ce sera-it comme ça
que ça « marche-ra-it » ;
là ça répond juste à un ordre (ce qui est au « centre »
ou qui concentre tout ce petit monde)
et/ou au code,
aux lois du Marché ;
ou de ce qui a « pris » avec le temps (ce temps).
Renforcer son « ordinaire »,
son sentiment d’être « là »
de le « valoir » !
Sinon risquer d’éprouver du « mal »
= perdre le « fil »,
avec le temps (ce temps, là!!).
Dans ce sens là
ça sera pour réaliser une vedette (ruiner le monde)
et non le réaliser ça,
« à la fin ».

David VIEL – le 07 03 2019


Pourquoi des personnes
ont la conscience tranquille
sans qu’il y ait de raison pour ça (sur un plan, éthique et/ou moral)
pendant que des personnes
aient réellement du « mal » ( = le manque de matière, les affecte)
sans pouvoir s’en défaire
puisqu’elles se sont calées
sur ce qui concentre (a) tout ce petit monde ;
où l’objet, le but d’une vie (dans ce sens)
n’est pas de devenir juste, éthique, moral
mais belle et bien, prêt à tout,
pour se faire un nom
et/ou de l’argent (« en jeter »).
Attention les personnes qui sont dans cette phase
de la découverte,
ne verront pas le mal (elles auront envie de faire leur preuve
ou de faire la preuve de le valoir ;
elles donneront réellement leurs vies
et/ou elles verront réellement le « jour »)
pour être « bien » ( = le « valoir »)
vis à vis de ce qui est « mal »
ou de ceux qui « valent » RIEN (qui n’a rien « réussi » dans la vie).

Être « mal »
= être RIEN ni personne (sans « valeur »
et/ou ressortir de cet état de « fin »)
vis à vis de ceux qui manquent de RIEN
= pas d’air (vous le faite, le lien … Là ?).
Être RIEN ni personne (en dessous de TOUT ou de ce qui « prend » =
de ce qu’il faut penser, dire et faire pour également le « valoir ».
Pour également ressortir de cet état de « fin »)
Ils ressortent réellement

David VIEL – le 07 03 2019


comme méritant leur sort
afin que des personne aient ce sentiment de « puissance »
ou que ça « marche » … pour eux ( = ça leur Revient) ;
afin de continuer à préserver leur Regard sur la vie
et/ou sur les choses à-venir
= du vivant
du terrestre
et ainsi sur eux-mêmes
= Sur ce qu’ils estiment honnêtement
être la vie (qui est le «cœur »
ou la raison même au fait
d’être « en vie »
et/ou d’en être encore là).

Ils suivent juste ce qui les « a »


= commande
et/ou ce qui est dans l’air.
= Ils sont incapables de le réaliser ça.
Ils font juste ce qui est ordinaire
de penser, de dire et de faire
pour ne pas être « mal »
vis à vis de ce qu’il ne faut pas ! Penser, dire et faire,
pour selon eux, « s’en sortir » (ils suivent juste le mouvement,
= ce qui est ordinaire
et/ou dans l’air).

Une personne se cale inconsciemment,


sur ce qui est dans l’air
ou sur ce qui sera au « centre » ;
= sa vie
= son monde
= son trou
ou son « centre » de gravité

David VIEL – le 07 03 2019


afin de pouvoir faire ce lien
= « avancer » pour « s’en sortir » (point barre).

Du « mal »,
celui qui sera forcément nécessaire,
de penser, de dire et de faire,
pour avoir « + »
et non « - ».
Pour se caler
sur ce qui les concentre
= afin de ne pas éprouver de « mal »
mais qu’il y ait belle et bien de l’air « à la fin »
et/ou un intérêt (afin de pouvoir « monter »
= « améliorer » leur sort) ;
sinon pourquoi être là
= « en vie ».

Le pouvoir d’une histoire.

En étant là,
il est réellement possible
de prendre de la « hauteur » (« valeur »)
= d’autres que « soi »
sans que ça ressorte,
afin de renforcer son sort (je).
Et les autres,
l’Autre,
ser-a-ont de fait,
réellement scotché,
dé-fait,
et/ou plus « là » dans les faits ;
puisqu’il s’agit des liens
qui ne sont pas dans le visible.

David VIEL – le 07 03 2019


Il s’agit de l’histoire,
et sans histoire
impossible d’être « là »
et/ou d’apparaître.
Ils mettent ainsi ça en perspective,
pour avoir leur « chance » ;
pour avoir du « mérite »
et/ou avoir « + ».
Pour se faire un nom
et/ou de l’argent
=« s’en sortir » dans le sens des Lumières
ou du Marché ;
et non « - ».

+ Une personne aura la main,


+ Elle prendra de la « valeur »
=
+ les autres,
l’Autre
ser-a-ont de fait,
-Conquis,
-Neutres,
ou plus « là » dans les faits.
= Elle « pèsera »,
elle aura de l’avenir
Traduction :
Ça deviendra + facile pour elle (ça est comme un « surf », « tunnel », « vortex » ou « portail » ; ça
« élève » autant que ça « ruine ») ;
il s’agit du temps
= de ce qui lui Revient de fait
= de ce qui concentrera son sentiment
ou de ce qui sera pour lui, ordinaire de penser, de dire et de faire (de reconnaître)

David VIEL – le 07 03 2019


Il s’agit de son lien avec la « terre »
= de son sujet dans la vie ;
ça est « vécu ».
Ça doit lui Revenir
et non lui « coûter ».
Et tandis que ça lui « profitera »
ça va concrètement se compliquer pour les autres, l’Autre ou la vie en général
= ça va devenir « dure » puisque si ça profite d’un côté,
ça ruine de l’autre (avec le temps, ce temps et/ou à son sujet) ;
sauf en se convertissant.

Dès que ça « prend » à leur sujet,


ils ne voient pas le « mal »,
mais belle et bien le « jour ».
Et impossible de les en détacher
de ce qui leur « prend »
pour encore le « pouvoir » ;
quel que soit le Je,
ou la personne (ne vous leurrez pas à ce sujet !!).

Lorsqu’il s’agit de ça,


il s’agit du sort.
Raison pour laquelle,
lorsqu’une personne commence à « s’en sortir »
à ressortir
à polariser du monde
et/ou à sortir personnellement, de l’ordinaire ( = + que les autres)
elle le prendra pour elle (elle ne verra pas où est le « mal » !)
= Elle reconnaîtra ceux qui ont le même ordinaire d’un côté (qui ont également « réussi »)
et de l’autre, elle verra des fans, des fidèles et si tel n’est pas le cas,
alors elle verra des gens nuisibles
et/ou qui valent RIEN
= des rageu-x-ses, jalou-x-ses

David VIEL – le 07 03 2019


= des personnes profondément « mauvaises » afin de pouvoir encore se la raconter (= le
« pouvoir »).
Il y a une conversion, ne vous leurrez pas.

Une personne ne le réalisera pas ça !


Elle pensera réellement « mériter » son dû (sort)
= en avoir le « droit »
Voire encore + le « pouvoir »
tellement ça a bien « pris » sur elle ;
et en réalité avoir cette influence là,
sur les autres,
sur l’Autre,
pour continuer à le « pouvoir »
et/ou à être dans son droit.

Je ne parle pas alors,


de la verticalité
et/ou de l’enfer-mement
pour ceux qui sont autours,
en « bas » ;
voire plus « là » dans les faits,
pour continuer à le « pouvoir »
(à s’apprécier autant).

Une histoire,
c’est le moyen
d’avoir + (raison du monde)
et non – (du « mal »).

Quel que soit l’histoire (le je)


il s’agit de conversion.
Et + ça « passera »
- ça ne le paraîtra,

David VIEL – le 07 03 2019


pour prendre alors, encore + de « soi » (combien de personnes « proches » ne l’ont plus été avec le
temps, ce temps pour avoir ça sur le dos sans avoir eu pour autant conscience de ça et ainsi de moi, en soi
= je n’avais plus confiance en moi).
Afin de permettre
à ceux qui sont dans la phase dite de « découverte »
voire de le « devoir » (de ne pas « mourir »
de ne pas « échouer »)
d’arriver à être « bien » (sans plus de raison)
et/ou arriver à se faire, un nom,
de l’argent
= à « réussir »
= ne pas voir le « mal »
mais belle et bien
voir le « jour »
et/ou un « intérêt ».
Puisqu’au-delà de cet état de fait
celui de la « découverte »
et/ou de le « devoir »
il y aurait RIEN d’autres,
à réaliser (à penser, dire et ainsi à faire).

Une personne qui a le choix,


entre améliorer son ordinaire
et faire ce qui serait juste de penser, dire et faire
je peux assurer,
que malgré l’histoire (les apparences) …
Une personne, n’hésite pas (c’est vite vue).
Puisqu’il s’agira de ce qui est là concrètement (de fait,
de son sort)
vis à vis de ce qui n’existe pas.
Et qui existera encore – pour elle
afin de pouvoir aller dans le sens qui a eu raison de son sentiment,
pour réellement le « pouvoir » ;

David VIEL – le 07 03 2019


je rappelle que pendant ce temps,
vous n’avez pas encore conscience de ça
et ainsi,
que vous ne vous êtes pas encore réalisé (en «soi », de fait).
Pour leur donner le « change » (raison ou votre vie)
= vous le prendre dans la « gueule ».
Vous aurez ainsi + de « chance »,
de mal réagir (de mal finir malgré les apparences qui vous « profite » pour le moment
et non « coûte »)
de mal le prendre
= de leur donner encore + raison (c’est ça qui ceint, arrête le sentiment!!!)
plutôt que vous réussirez à le traverser ça
= à l’analyser
puisque ça dépasse l’entendement,
et/ou ce qu’une personne,
peut « entendre ».

Impossible d’être en « haut »


ou de sentir une « progression » personnellement,
sans personne en « bas »
ou sur le carreau.
= Il y a une histoire pour ça

Il leur faut seulement


ouvrir une voie
= faire leur « trou » (« preuve »)
afin de pouvoir rafler la mise (mettre la main sur le, sur les, « soi »)
et/ou « avancer ».
Afin de pouvoir selon eux,
traverser le temps ;
les choses,
qui leur viennent à l’esprit,

David VIEL – le 07 03 2019


pour encore les contrôler (contrôler l’avenir ou les choses qui leur Reviennent … à la figure. Raison pour
laquelle que ça doit leur « sourire » !!)
et/ou avoir une main
sur ce qui leur Revient de fait !!
Non en le réalisant ça
mais belle et bien
voir les gens autours,
et/ou en « bas »
le leur « permettre » !!
= Être Conquis, Neutres et/ou Dé-fait
= Ne plus être « là » dans les faits.
Afin que ça ne leur échappe pas
et/ou que ça leur soit encore possible,
du fait de le « valoir » (je rappelle qu’ils sont « montés »
ou qu’ils ont vu le « jour »).
Dans ce sens,
ce sera de l’ordre du dressage,
de l’abrutissement,
de l’élevage
et/ou de l’exploitation
= D’un foutage de gueule sans nom ;
c’est à dire qu’il y aura-ait des gens qui en vaudr-on-aien-t plus la peine que d’autres (dans ce sens,
ça ne peut mener qu’à ça).

Vous la réalisez cette main ?


= l’influence de ça
lorsque ça « prend » ?!
Et vous êtes « dedans »,
pour l’impressionner !!
Pour leur donner raison
et/ou votre vie.

Ils se servent du temps (des liens)

David VIEL – le 07 03 2019


en étant « en vie » (« là » de fait)
non pour se découvrir,
mais belle et bien trouver un moyen
pour faire la bascule ;
cette « bascule ».
Pour prendre de la « valeur »
= de l’importance
et l’affection (avoir l’adhésion).
Pour avoir une vie + « facile »
ou qui en vale la « peine »
sinon ça ne ressort pas
= ça leur échappe
= il n’aurait pas ce sentiment de le « valoir »
de « monter »
de « puissance »
pour se préserver de ce qu’ils continueront à dé-générer (de ce qu’ils ne réaliseront forcément pas,
dans ce sens là).
Afin de continuer à croire, réellement en leur histoire
et/ou à le « valoir ».
Dans ce sens,
pensez-vous que ce sera les meilleur-es qui ressortiront ?!
Qui en vaudront la peine ?
Qui auront le droit de « vivre »
et/ou de « s’en sortir » ?!
Dans ce sens,
ou avec cette « vision » des choses
c’est concrètement le pire des mondes qui puisse (en res-)sortir de « terre » (se matérialiser
et/ou ressortir de ça)
et/ou la pire fin qu’il puisse se « passer » (faire,
se faire vivre).

Le seul moyen,
pour assurer leur « confort »

David VIEL – le 07 03 2019


leur « vision » des choses (je rappelle que pour ça, les autres doivent leur Revenir = « sourire »)
pour ne pas éprouver de « mal » ... au final (avoir mal « à la fin »)
et d’avoir raison du monde (quel que soit les moyens)
après s’être fixé
et/ou fait connaître ;
et il y aura une seule limite ou condition à leur « pouvoir » (sentiment de « pouvoir » ou de le
« devoir »)
à leur « légitimité »
c’est de ne pas perdre la confiance
= la main sur le corps social (le corps social étant là où, il y a la réserve de temps et d’énergie)
sinon il n’y a pas d’intérêt
= ils n’arriveraient plus à voir le « jour »,
l’intérêt
et/ou à se faire « avancer » .
Ils n’arriveraient pas à aller « là »
où il voit le « jour »
et/ou l’intérêt.
En « montant »,
ils ont de l’avenir,
ils ont bien « vu »
= la main sur le corps social
afin de pouvoir réellement « léviter »
ou oublier ! Leur condition
= les autres, l’Autre, la vie en général,
leur Revient.
Non pour le réaliser ça
mais belle et bien se le permettre, encore +
du fait d’avoir rien fait d’autre.
Sinon ressentir la fin (les concernant ; au lieu de se sentir « poussé » par les événements. Les autres,
l’Autre, la vie en général à cette échelle est concrètement, Conquis, Neutres ou plus « là » dans les faits et/ou
par la « force » des choses)
si ça ne prend pas (phase 2 et 3 ;
celle de s’engager

David VIEL – le 07 03 2019


et du Retour).

Ils sont obligés de passer par l’histoire,


= par l’objet
afin de continuer à voir le « jour »
et/ou à se faire « avancer » (reconnaître)
= à avoir le Retour,
celui qui leur est indispensable d’avoir,
pour continuer à faire ce lien
être et avoir (à faire connaissance dans le sens qui leur est devenu « familier »,
= « propre »).
Afin de renforcer leur sort (avoir ce qu’ils veulent = le « pouvoir »)
et/ou, pour en être encore … « Sûr » (de le « valoir »)
C’est bien les gens au « rendez-vous » (fans)
et/ou entre leurs « mains »,
qui leur donne le « sourire »
et/ou qui leur « profite »
= qui le leur permettent ça
(de léviter
ou de se « motiver »).

Je rappelle que si ça leur échappe


dans ce sens,
une personne ressemble plus à RIEN
(et elle a rien d’autre réalisé ;
elle n’a pas vécu).
Ça ainsi leur échappera concrètement,
pour ne plus pouvoir reprendre,
« forme »
« apparaître »
et/ou répondre de leur personne.
Il y a le « je »
et le je

David VIEL – le 07 03 2019


= ce qu’il y a l’intérieur (dedans)
et ce qui est à l’extérieur (apparent).

Pourquoi une personne


doit assumer
ce qu’elle pense, dit et fait … Avec le temps.
Sinon ça lui échappera
= ça n’ira pas
et/ou ça sonnera faux.
= Elle ne se connaîtra pas
= elle ne serait pas ce qu’elle prétend (paraît et/ou ce qui « prend » des gens)
et/ou ce qu’elle aimerait être (sans l’être pour autant),
pense d’elle
pour encore le « pouvoir ».
Si ça lui échappe (ce qu’elle ne réalise pas encore)
elle est concrètement « mal » ou plus « là » dans les faits.
L’histoire doit ainsi lui « profiter »
ou ça doit lui « revenir »,
sinon elle est « morte »
ou elle ne peut plus s’assurer
contre ce qu’elle n’a pas alors réalisé (le temps ou ce temps ;
les autres, l’Autre, la vie en général
doit être « là » sinon elle fera pitié
= « peine » à voir)
mais belle et bien « permis »
pour encore le « pouvoir ».

Au sujet de ça,
de son « centre » de gravité (de SA vie) ;
il s’agit du fond
et/ou de l’âme.
= Du « corps »
= avoir ce corps « à la fin »

David VIEL – le 07 03 2019


et/ou être « dedans »
= Le « pouvoir ».

C’est comme le vin ;


le temps « l’affine » (fait le plus « gros » du travail)
pour qu’il ait ainsi du « corps »,
du « coffre » ...
Mais ça ne suffit pas.
Il faut aussi qu’à la base
ce qui est « travaillé »
ait de quoi.

Vous retirez le squelette


du corps,
et ça ne tient pas debout (c’est une masse difforme
= sans « corps »
= de peau et de viscère ; d’organes).
Au sujet de ça,
c’est pareil.
Sans ça,
pas de quoi
pas de Je ;
pas de temps.
C’est ça qui fait « avancer »
la personne
et ça peut être,
TOUT et RIEN.
Ça arrête le sentiment
sur ce qui sera son sujet
ou ce qui fera « masse » ;
= impression
= ça la travaillera certes,
mais pour réaliser quoi,

David VIEL – le 07 03 2019


au final
ou au juste ?!

Et pour le moment,
c’est l’état, dit de culture
qui a raison de l’état dit de nature
pour l’empêcher (« l’apprécier » = dans le sens de, le réaliser) ça ;
et/ou pour que ça ressemble encore à quelque chose.
Et non alors,
l’avoir encore réalisé ça
= il y a encore des peurs
des non-dits
des interdits
des barrières
des aberrations
et ainsi encore du monde
= des choses à réaliser,
afin qu’une personne puisse encore s’assurer contre ça.
Pour ne pas « fauter »
pour ne pas « disparaître »
pour ne pas être sans « valeur »
et/ou pouvoir ressortir de cet état de « fin »
(de pouvoir s’assurer contre ça).
Sinon avoir du « mal »,
de la « peine »
= avoir les autres, l’Autre, la vie en général sur le dos
au regard
de ceux qui s’en sortent (qui prennent de la « lumière »,
de la « valeur »)
= de qu’il fau-t-dra-it penser, dire et faire
pour ne pas avoir encore +ça sur le dos
= de la « peine »
(celle qui leur permet d’être « positif »,

David VIEL – le 07 03 2019


de « tenir »
et/ou d’avoir une « confiance »
qu’ils n’auraient pas sinon avec le temps ;
ce temps. Celui où ils sont « bien »
vis à vis de ceux qui sont «autours »
ou alors « mal » = plus « là » dans les faits).
= être sur la même longueur d’onde ( = pareil)
= penser, dire et faire au fond
la même chose ...
Que ce qui alors les con- « centre »
les concerne ;
que ce qui est au « centre » (« forme » ; « élève ») et/ou a
= de ce qu’il faut reconnaître !!
Afin de pouvoir « monter »
et/ou réussir à plaire
pour être ainsi « bien » (et non « mal »)
et/ou raccord avec ce qui les concentre (a).
Et non risquer
de perdre leur lien
avec la « terre » (de perdre l’esprit)
et/ou avec ce qui les concentre ( = ce qui n’est pas encore réalisé).
Pour ne pas « tomber» de haut
après avoir pris de la « valeur »
ou de la « hauteur » (le « dessus ») ;
sinon risquer de TOUT « perdre »
après que ça soit pourtant « bien passé » à leurs sujets (et/ou bien « pris »).
Ça serait vraiment « dommage-able » !! = « bête »
= Ce serait pour être « mal »,
en « dessous » de TOUT.
Qui prendrait alors de fait !
le « dessus » ?
= le « pouvoir »
= de la « valeur » dans le temps, ce temps?! (… aux yeux des autres, de l’Autre, de la vie en général)

David VIEL – le 07 03 2019


après avoir été pourtant, en « tête ».
= Ça sera pour éprouver du « mal ».
Pour avoir,
le rôle du « con »,
et/ou le « mauvais » rôle ;
= ça sur le dos
ça = les autres, l’Autre, la vie en général
(je rappelle qu’il est impossible d’être « bien »,
sans personnes en « bas »
ou autours ;
voire qui ne soient plus « là » dans les faits
pour continuer à le « pouvoir »).

Aller a un enterrement,
pour le comprendre ça (les personnes qui étaient là de fait à sa naissance ne sont pas les mêmes qui
seront là à sa mort).
Le poids des mots
= de l’histoire, celle
qui ceint de fait,
les sentiments
pour être Conquis,
Neutres
ou plus « là » dans les faits ;
les tensions !!
Ça est vécu.
Il a un déplacement du corps
ou de ce qui est « là » de fait (Ce sont les histoires qui le permettent!! Je rappelle qu’une personne c’est du
temps et de l’énergie. Ça sera ainsi pour renforcer = donner raison, à qui ou à quoi ... Dans le temps, ce
temps?!)
dans l’espace et le temps (une naissance
et puis ensuite, une entrée en matière
pour « évoluer » dans le milieu
propre au sujet

David VIEL – le 07 03 2019


pour avoir de l’avenir ;
c’est à dire devenir un personne important dans l’histoire qui se « passe »
vis à vis de ce qui est sans « importance » = sur le « carreau »).

Il y aura toujours le-s « con-s » de l’histoire


= celui, celle-s et ceux qui aur-a-ont ça sur le dos (du « mal » et/ou de la « peine »)
afin de permettre à ceux qui ont TOUT « compris » ( = raison du monde ; la sphère va de l’individuel
= du personnel, au collectif = à un groupe de personne, qui peut s’étendre de là à être mondial. Il suffit juste
d’un objet pour ça, qui « prenne » afin de pouvoir s’étendre sans « peine » et/ou s’y croire à ce point)
de pouvoir continuer, à « fêter » ça
= à avoir raison (cette influence là) jusqu’au bout et/ou « la fin ».
Pour continuer à oublier leur condition
= à être « positif »
= à être « sûr »
pour encore le « pouvoir »
et/ou le plaisir.

Rien n’est jamais clair.


Les choses ne sont jamais comme on le pense (permet)
et/ou ce qu’elles paraissent.

Sans parler des personnes


qui sont là par devoir
afin de renforcer leur image de marque au détriment ainsi, du sens
= de ce qui se passe concrètement,
et/ou de ce dont elles sont « responsables »
sans l’être au final tant que cela, responsable (bien)
ou être là, pour les raisons qu’elles prétendront
pour encore le « pouvoir » (ou le plaisir).
Je rappelle pour qu’il y ait un enterrement,
il faut une histoire
= des vies (liens,
et/ou influences).

David VIEL – le 07 03 2019


Le nerf de la guerre,
c’est la « valeur »
ou ce qui en vaut la « peine » (ce qui « ressort » comme tel).
Afin de pouvoir s’assurer
contre ce qu’ils ne réalisent pas encore
(mais belle et bien le permettre)
pour encore le « pouvoir »
= l’Avoir « à la fin » (ou se faire bouffer = avoir au final).

Il y a le « soi »
et ça ;
et en passant par l’objet
ou l’histoire
= ça, prend de la « valeur » !!

Ça attire d’un côté


et ça ruine de l’autre.

L’intérêt des uns,


n’est pas celui des autres.
Tout en sachant que dans ce monde,
sans argent,
« tu » es con
ou « mort »
= mal « vu »
= pas apprécié
=« tu » es dé-valué,
dé-précié (« tu » as ça sur le dos)
ou dans la « merde » !
Et que ce soit justifié !!
Pour que ça (« ta » vie ») « profite » à eux
qui ne verront pas le « mal »

David VIEL – le 07 03 2019


mais belle et bien le « jour »,
pour le « pouvoir »
ou le plaisir (ne pas se gêner).
= Ça sera bien fait pour « ta » gueule
= Ce sera de ta « faute »
pour renforcer le sort !!
De ceux qui ressortiront ainsi comme ayant + de « valeur » (de « mérite »)
et/ou comme en en valant encore + la peine
(pour « t’expliquer encore + les choses »
= te posséder = l’avenir leur Revient pendant que ça, « t » ‘ échappe).
Ils ne peuvent pas sinon avoir le change
qu’ils doivent avoir « à la fin »
dans ce sens !!
Pour le « valoir »
= le « pouvoir »
ou le plaisir.

Moi par exemple,


avec le frère
j’ai toujours refuser de lui donner le change ;
et/ou d’avoir la place du con
= du « mort » (celui dont il a besoin de me voir
ou de voir les autres)
pour continuer à s’ « estimer » au autant,
à le « mériter » (dans l’histoire qui se « passe » et dont il est « responsable »
pour réellement le « pouvoir »)
à le « valoir »,
= à le « pouvoir » (sinon ça lui échappe-ra-ait avec les conséquences que ça implique concrètement
à son sujet car il n’a rien d’autre réalisé ; malgré son sentiment à ce sujet. Tout ce qu’il a, c’est cette
influence, em-prise là)
= à s’apprécier autant
sans que ça, ressorte (et ça se passe en histoire ;
sa présence d’esprit,

David VIEL – le 07 03 2019


le génère ça,
afin de pouvoir continuer à croire en lui
ou en ses « chances »
= il est comme ça).
En sommes j’étais en vie,
pour l’admirer (leur donner raison
ou ma vie) ;
sinon je n’avais pas de raison d’être (je n’avais pas de « valeur » ;
je n’avais pas d’estime,
d’écoute
= de lien.
J’étais personne,
une merde
et/ou je n’existais pas).
Les gens sont là de fait,
pour l’admirer,
sinon ils ont un problème (ça ressort
et se passe
= ça sert à rien).
Il lui faut un « méchant »
dans l’histoire dont il est « responsable » et/ou à l’Origine
afin de renforcer son sort (je)
= se faire « valoir »
= être et rester « bien » (le « fort ») dans sa tête.
Pour avoir le « bon » rôle
= continuer à polariser du monde sur son sujet
dans l’idée de « grandir »
ou « d’avancer »
Pour renforcer son sort,
ou avoir ce qu’il veut « à la fin ».
Pour continuer à s’appartenir dans ce sens là.
Pour lui, ça s’appelle « grandir »
ou le « valoir ».

David VIEL – le 07 03 2019


Il (Ce type de profil)
se « bat » contre la fin (sa « fin » )
et/ou la « fin » de leur règne
= avoir cette influence et/ou cette em-prise là sur leur entourage pour encore le « pouvoir » et/ou
s’admirer (il s’adore).

Ne vous leurrez pas,


le temps d’une vie,
ça travaillera une personne,
non pour le réaliser ça
mais belle et bien
… avoir cette mentalité
(sans même le voir,
pour réellement le « pouvoir »
ou le plaisir, de la « vue »).

Il leur faut avoir raison du monde,


pour que ça (leur entourage)
ne leur échappe pas,
mais belle et bien leur Revienne
= les cultive !!

David VIEL – le 07 03 2019