Vous êtes sur la page 1sur 56

Coût de production CP = DS + FC =

Frais d'opération Fop ou Frais de marché ou Frais spéciaux =


Coût direct CD = CP(DS+FC) + Fop =
Frais généraux FG = %CR
Coût de revient CR = CD + FG = CD + %CR

Coût de revient CR = CD/(1 - X%) =


Bénéfices et Aléas (B&A), ou plutôt provision pour bénéfices et aléas (marge bénéficiaire) =
Prix de vente hors taxes (PVHT) = CR + B&A

Le coefficient de prix de vente ,noté Kpv, permet de calculer directement le PVHT à p

On peut aussi calculer Kpv en partant de DS = 1.Dans certains cas,cette méthode n'est pas utilis

Prix unitaire hors taxe PUHT = Dsu+Fcu+Fopu+Fgu+B&Au =


Coefficient du prix unitaire K=PUHT/Dsu =

Certains bordereaux de prix simplifient en rassemblant FC u, Fopu et F


La TVA est un impôt perçu par l'entreprise et reversé à l'Etat.L'entrepri

DS année écoulée = DS matériaux année écoulée + DS main-d'œuvre année écoulée + DS matériel année écoulée

Page 80

PV HT = Kpv*DS main-d'œuvre + 1,05*DS matériaux =

Page 83

Quantité élémentaire du composant = Quantité du composant*Coefficient de perte =


Page 87

Page 90

Page 95
Quantité en œuvre(restant en place)pour une unité d'OE Qo =

Quantité en œuvre de composant pour tout l'OE Qcps = Qoe*Qo

Quantité en œuvre(restant en place)pour une unité d'OE Qo =


Quantité élémentaire ) prévoir pour une unité d'OE,en prenant en compte les pertes…Qe = Qo*Coefficient de pertes
Quantité nécessaire pour tout l'ouvrage élémentaire,en prenant en compte les pertes de mise en œuvre Qnec = Qoe*Qe

Page 97

Page 106

Salaire minimal garanti = Parti fixe + Coefficient hiérarchique*Valeur du point =

Page 109
Temps productif = Temps de présence - Temps improductif =

Page 113-114

Rendement équipe = Quantité réalisé pendant le chronométrage/Temps productif chronométré

Page 114

Page 153

Déboursé matériaux = Prix d'achant (HT) + Transport + Manutention

Page 162

Page 163

Déboursé sec prévisionnel DS oe main-d'œuvre = CH oe*DHMO =


Page 169

Page 175

Page 176

Page 177

Page 179

Page 183

Page 184

Page 188
Page 189

Dmtx = Ʃ factures externes + Ʃ matériaux service Achats + Ʃ frais com

Dmtl = Ʃ locations + Ʃ achats + Ʃ participations aux remboursements

TU = Nombre d'ouvriers de l'équipe*Temps de travail productif/Quantité d'ouvrag


Déboursés secs DS = 7102281
Frais de chantier FC = 1381089
t de production CP = DS + FC = 8483370
de marché ou Frais spéciaux = 619380
t direct CD = CP(DS+FC) + Fop = 9102750
s généraux FG = %CR 0.109
t de revient CR = CD + FG = CD + %CR
CR - %CR = CD =
t de revient CR = CD/(1 - X%) = 10216329.97
fices et aléas (marge bénéficiaire) =
de vente hors taxes (PVHT) = CR + B&A 10216329.97

prix de vente ,noté Kpv, permet de calculer directement le PVHT à partir du DS.Il est déterminé pour chaque ouvrage
Kpv est donné avec quatre chiffres après la virgule
Kpv est toujours supérieur à 1
Kpv peut varier selon la nature du chantier et les bénéfices et aléas espérés.
Kpv est un outil pratique qui permet de finaliser rapidement les études de prix. En effet, le technicien en étude de prix peut
Kpv = PVHT/DS = 1.4384575837
partant de DS = 1.Dans certains cas,cette méthode n'est pas utilisable; et Kpv = PVHT pour DS=1

Déboursé sec unitaire Dsu =


Frais de chantier unitaire Fcu =
Frais d'opération unitaire Fopu =
Bénéfices et Aléas unitaires B&Au =
s taxe PUHT = Dsu+Fcu+Fopu+Fgu+B&Au =
fficient du prix unitaire K=PUHT/Dsu =

ains bordereaux de prix simplifient en rassemblant FC u, Fopu et FG u sous une seule rubrique intitulée «Frais généraux»
VA est un impôt perçu par l'entreprise et reversé à l'Etat.L'entreprise calcule son PVHT(ce qu'elle gardera pour elle-même),puis rajoute

DS matériaux année écoulée =


DS main-d'œuvre année écoulée =
DS matériel année écoulée =
main-d'œuvre année écoulée + DS matériel année écoulée 0
CA = Ʃ PV HT
Kpv = CA/DS année écoulée = #DIV/0!

Amortissement des frais


Kpv =
DS main-d'œuvre =
DS matériaux =
HT = Kpv*DS main-d'œuvre + 1,05*DS matériaux = 0

Quantité élémentaire d'un composant


Quantité du composant =
Coefficient de perte =
posant = Quantité du composant*Coefficient de perte = 0
Matériel de transport ou terrassement
Rendement du matériel R =
Temps d'utilisation = 1/R = #DIV/0!

Sous-détail prix (Matériaux noté Matx)


Quantité Qté =
Déboursé unitaire DU =
Déboursé du matéraux Déb Matx = Qté*DU = 0

Sous-détail prix (Matériel noté Matl)


Temps unitaire ou temps d'utilisation TU =
Déboursé unitaire DU =
Déboursé du matériel = TU*DU = 0

Sous-détail prix (Main-d'oeuvre noté MO)


Temps unitaire TU =
Déboursé horaire de main-d'œuvre DHMO =
Déboursé de main-d'œuvre =TU*DHMO = 0

Quantité en œuvre (restant en place)


ntité en œuvre(restant en place)pour une unité d'OE Qo =
Quantité d'ouvrage élémenatire Qoe =
ntité en œuvre de composant pour tout l'OE Qcps = Qoe*Qo 0

Quantité à prévoir
Coefficient de pertes =
ntité en œuvre(restant en place)pour une unité d'OE Qo =
prenant en compte les pertes…Qe = Qo*Coefficient de pertes 0
prenant en compte les pertes de mise en œuvre Qnec = Qoe*Qe = 0
Ou encore Qnec = Qcps*Coefficient de pertes = 0

Approvisionnement direct,sans conditionnement particulier


Quantité à approvisionner Qapp = Qnec = 0

Approvisionnement selon conditionnement du produit


Surplus =
Quantité à approvisionner Qapp = Qnec + Surplus = 0

Salaire conventionnel
Partie fixe =
Coefficient hiérarchique =
Valeur du point =
garanti = Parti fixe + Coefficient hiérarchique*Valeur du point = 0

Temps productif
Temps de présence =
Temps improductif =
ps productif = Temps de présence - Temps improductif = 0

Rendement et établissement des temps unitaires

Rendement équipe
Quantité réalisé pendant le chronométrage =
Temps productif chronométré =
réalisé pendant le chronométrage/Temps productif chronométré = #DIV/0!

Rendement ouvrier Rouv


Quantité réalisée par l'équipe pendant le chronométrage Q
Temps productif chronométré Tpc =
Nombre d'ouvriers dans l'équipe No =
Rendment ouvrier Rouv = Q/(Tpc*No) = #DIV/0!

Temps unitaire = 1/Rouv = #DIV/0!

Utilisation des TU
Temps unitaire TU =
Quantité Qté =
Temps productif = Qté*TU = 0

Quantité d'ouvrage élémentaire Qoe =


Temps unitaire d'ouvrage élémentaire Tuoe =
Temps productifs OE = Qoe*Tuoe = 0

Temps productif du lot = Ʃ(Qoe*Tuoe) =

Temps unitaire TU =
Déboursé horaire de main-d'œuvre DHMO =
Déboursé de main-d'œuvre = DHMO*TU = 0

Quantités commandées
Prix d'achat (HT) =
Transport =
Manutention =
oursé matériaux = Prix d'achant (HT) + Transport + Manutention = 0

Calcul de crédit d'heures


Quantité en œuvre Qoe =
Temps unitaire TU =
Crédit d'heures CH oe = TU*Qoe = 0

Déboursé sec prévisionnel de main-d'œuvre pour un OE


Crédit d'heures CH oe =
Déboursé horaire de main-d'œuvre DHMO =
oursé sec prévisionnel DS oe main-d'œuvre = CH oe*DHMO = 0
L'état de situation provisoire :
Quantité d'OE réalisé =
PU HT =
Montant partiel HT = 0
Montant de l'acompte = Ʃ montant partiels HT =

Montant de l'avancement :
Prix initial TTC =
Avance = 5 % Prix initial TTC = 0

L'actualisation des prix :


Prix initial du marché,à la date de remise de l'offre de prix Po =
valeur de l'index bâtiment à la date d'actualisation BT =
valeur de l'index bâtiment à la date de remise de l'offre de prix BTo =
Prix du marché actualisé P = Po(BT/BTo) = #DIV/0!
Valeur de l'index travaux publics à la date d'actualisation TP =
Valeur de l'index travaux publics à la date de remise de l'offre de prix TPo =
Prix du marché actualisé P = Po(TP/TPo) = #DIV/0!

La révision des prix :


Prix initial du marché,à la date de remise de l'offre de prix Po =
a = 0,125 0.125
valeur de l'index bâtiment à la date d'actualisation BT =
valeur de l'index bâtiment à la date de remise de l'offre de prix BTo =
Prix du marché actualisé Po[a + (1-a)*(BT/BTo)] = #DIV/0!
Valeur de l'index travaux publics à la date d'actualisation TP =
Valeur de l'index travaux publics à la date de remise de l'offre de prix TPo =
Prix du marché actualisé Po[a + (1-a)*(TP/TPo)] = #DIV/0!

Pénalités de retard :
Montant initial hors taxes du marché sans actualisation ni révision Po =
Nombre de jours dde retard R =
Pénalités de retard = Po*R/3000 0

Mécanisme TVA :
TVA collectée =
TVA récupérable =
TVA exigible = TVA collectée - TVA récupérable = 0

Le calcul de la TVA :
Taux =
PV HT =
TVA = Taux*PV HT = 0
PV TTC = PV HT + TVA = 0

Déboursé de main-d'œuvre Dmo :


Débit d'heures productives DHP =
Crédit d'heures productives CH =
Condition : DHP ≤ CH Condition vérifiée
DHMO moyen réel =
Dmo = DHP*DHMO myen réel = 0

Le coût réel constaté après chantier constitue un déboursé de matériaux (Dmtx) :


Somme des factures externes = Ʃ factures externes =
Somme des matériaux du service Achats = Ʃ matériaux service Achats =
Somme des frais complémentaires = Ʃ frais complémentaires =
tx = Ʃ factures externes + Ʃ matériaux service Achats + Ʃ frais complémentaires = 0

Le coût réel des matériels :


Somme des locations =Ʃ locations =
Somme des achats = Ʃ achats =
Ʃ participations aux remboursements de prêts =
Somme des provisions = Ʃ provisions =
tl = Ʃ locations + Ʃ achats + Ʃ participations aux remboursements de prêts + Ʃ provisions = 0

Déboursés secs réels DS réels


Dmo =
Dmtx =
Dmtl =
DS réels = Dmo + Dmtx + Dmtl = 0

Coût direct réels CD réel


DS réels =
FC réels =
Fop réels =
CD réel = DS réel + FC réel + Fop réels = 0

Marge
Somme des perçues (qui est différent du montant de marché initialement signé) =
CD réel =
Marge = Ʃ somme perçues - CD réel = 0

Résultat brut Rb :
Marge =
Part de FG liée à l'opération =
Rb = Marge - FG = 0
Impact du Résultat brut Rb → Pertes ou Déficit

Mise à jour des temps unitaire TU :


Nombre d'ouvriers de l'équipe =
Temps de travail productif =
Quantité d'ouvrage élémentaire réalisée =
uvriers de l'équipe*Temps de travail productif/Quantité d'ouvrage élémentaire réalisée = #DIV/0!
A maitriser : Organigramme de repartition de chaque dépense(page 30)
€ → Dépenses affectables aux ouvrages (Main-d'œuvre entreprise, Matériaux, Matériels, Main d'œu
€ → Dépenses effectuées sur chantier ou dépenses affectables à un seul chantier non affectables aux
€ → Ensemble des dépenses exigées par la production , donc effectuées sur le chantier
€ → Dépenses affectables à l'opération, réalisées hors chantier ({Honoraires,études}, Contrôles, Assu
€ → Ensemble des dépenses affectables à une et une seule opération
CR → Dépenses d'ordre administratif etc. (Frais de siège départemental, Frais de siège de direction…).

€ → Ensemble des dépenses qu'il faut effectuer pour réaliser une opération. C'est le prix en dessous d

€ → Egalité fondamentale : PVHT = DS + FC + Fop + FG + B&A

hnicien en étude de prix peut se concentrer sur le calcul des déboursés secs. Cependant, remplacer une addition par un facteur multiplic

→ C'est un prix de vente hors taxe d'unité d'ouvrage élémentaire.Il est établi soit par une étude spé
→ Pour une optimisation lire 1.3.3.4 Adaptation de Kpv aux artisans et PME(page 33 et 34)

rais généraux»
pour elle-même),puis rajoute la TVA(taux normal ou taux réduit selon le cas), additionne les deux et obtient le PVTTC ) payer par le clien
h

m;m²…
h/(m² ou ml…)
h

h
€/h

dition vérifiée

es ou Déficit
ériaux, Matériels, Main d'œuvre sous-traitants, Matériaux sous-traitants)
chantier non affectables aux ouvrages (Matériels, Personnel encadrement, {Charges,abonnements})
sur le chantier
aires,études}, Contrôles, Assurances, Frais de représentation, Frais divers((frais de bureau de contrôle, frais de production de plans, etc.

Frais de siège de direction…). Ces frais sont nécessaires au bon fonctionnement de l'entreprise, mais ne peuvent pas être affectés à une

tion. C'est le prix en dessous duquel il est interdit de vendre . Le CR est la mesure vraie de l'importance d'une opération

ition par un facteur multiplicatif crée des problèmes, il faut savoir adapter

établi soit par une étude spécifique(le sous-détail-prix) soit à partir d'une liste appelée «bordereau de prix».
et PME(page 33 et 34)

le PVTTC ) payer par le client.


s de production de plans, etc.))

uvent pas être affectés à une opération en particulier. En général, les FG sont connus par le bilan annuel de l'entreprise; ils sont affectés

ne opération
e l'entreprise; ils sont affectés à chaque opération, en proportion de l'importance de celle-ci.
Egalité fondamentale PVHT = DS+FC+Fop+FG+BA = DS+0,105DS+0,035CP+0,1386PVHT+0,06PVHT

PVHT-0,1986PVHT= 1,105DS+0,035(DS+0,105DS)
0,8014PVHT=1,1437DS
1,1437/0,8014=PVHT/DS
1,4271=PVHT/DS par identification Kpv = 1,4271

Affaire : Le Ziela
N° Désignation
1 Cloisons par panneaux monoblocs sur réseau cartonné alvéolaire ép. 7 cm
2 Doublage par complexe collé isolant PSE + Plâtre
3 Enduit plâtre projeté sur plafonds ép. 5 à 10 cm
4 Plaques de plâtre BA 10,collées sur refends
5 Incorporation des huisseries à l'avancement
6 Protection des pieds de cloisons en pièces humides
7 Carreaux de plâtre de 10 cm

a 2F 1
b 2F 1
c 1F 1
d 1F 1
e 4V
f 4V
g 3F 4
h 3V
i 2V
j 2F 1
k 1F 3
l 1F 3
m 4F 2
n 2F 1
o 3F 1
p 2F 1
q 1F 1
r 4F 3

1 Une plus-value F
2 Non F
3 1 barres et au total 4 F
4 Lot Plâtrerie Imcomplet
5 Sous-couche 14mm; Chape;Isolant phonique;plinthe Pas de plinthe mais stratifié
6 D et E de RDC
Carrelage :
Nombre De paquet pour 521,60 m² 392.1804511 paquets
1 m² 0.751879699 paquet
521,60 m² 392.1804511 paquets
Nombre de palettes pour 521,60 m² 7.541931752 Palettes
Nombre de paquets pour 8 palettes 416 Paquets
Nombre de paquets restants 23.81954887 Paquets
Surface pour 8 palettes 553.28 m²
Surface restante 31.68 m²
Nombre de paques restantes 23.81954887 paquets

Mortier-colle en kg : 2400 kg

Mortier gris pour joints en kg : 200 kg

Plinthes :

Carreaux : 408 ml
Mortier-colle en kg 75 kg
86PVHT+0,06PVHT

Lot : Plâtrerie
Qté U PU HT en € Montant HT en €
éolaire ép. 7 cm 52.60 m² 25.96 1365.50
âtre 55.73 m² 25.26 1407.74
cm 75.65 m² 18.17 1374.56
28.84 m² 6.80 196.11
t 7 u 38.49 269.43
mides 12.21 ml 0.13 1.59
8.65 m² 36.01 311.49
PV HT 4926.41
TVA 19,6% 965.58
PV TTC 5891.99

Reponse 1 Reponse 2
Lot 1 Terrassements
Mur en briques
O.E Fouilles en pleine masse
O.E Fouilles en rigole pour canalisations
O.E Remblais Dalle en béton armé
Lot 2 Gros œuvres
O.E Radier en béton armé
O.E Film PVC pour étanchéité de la dalle Reponse 3
O.E Mortier hydrofuge étanchéité périphérique
O.E Voiles en béton armé
O.E Poteaux en béton armé
Voile en béton armé
O.E Dalle en béton armé
O.E Acrotères
Lot 3 Etanchéité

as de plinthe mais stratifié


Plinthes :
Carreaux Qoe = 375.36 ml
Qapp = 390.6 ml
Qe 0.9609831 ml de carreaux/ml de plinthe

Mortier-colle:
Qapp = 100 kg
Qe = 0.2664109 kg/ml de plinthe

Mortier gris pour joint :


Qapp = 25 kg
Qe = 0.0666027 kg/ml de plinthe
Briques en terre cuite
Mortier de ciment
Coffrage de dalle
Armatures en treillis soudé
Béton prêt à l'emploi

Unité Unité
Béton prêt à l'emploi m³
m³ Banche de coffrage m²
Armatures kg
Main-d'œuvre h
Ouvrage: toute réalisation prise dans son ensemble: Immeuble, habitation, réseau enterré etc.
Opération: les activités de l'entreprise menées afin de réaliser tout ou partie d'un ouvrage
Production: ensemble des opérations réalisées par l'entreprise dans un temps donné
Déboursé: toute dépense
Déboursé sec : dépense affectable à une O.E (DS oe) ou à un ouvrage (DS)
Frais : dépense par catégorie
Coût : somme des déboursés secs et des frais
Pages 43-
Le document qui permet aux entreprises d'établir leurs propositions de prix est le Cadre de décomposition
La maîtrise d'œuvre(Architecte, Ingénieur, etc.) est responsable de la décomposition de l'ouvrage en lots
Rappelons que c'est le CDPGF qui précise les unités
La CDPGF n'est pas le choix de l'entreprise, mais est fixée par la maîtrise d'œuvre. La réponse de l'entrep

Page 54-60 Sur un chantier,les entreprises ne travaillent pas seules.Elles interagissent entre elles.Entre deux lots,il y'

Page 55 Une plus-value est une partie d'ouvrage qui n'apparait pas explicitement sur les plans,mais qui doit être

C'est la maîtrise d'œuvre qui décide de faire apparaitre ou on une plus-value dans le cadre de DPGF, et c'

Il existe au moins:la protection des angles saillants.Celle-ci n'entraine pas d'interface entre lots.Cette plu

Pour les études de quantités et de prix,les intitulés des ouvrages élémentaires doivent être clairement dé

Page 61 Le devis quantitatif ne donne pas le détail des calculs des quantités.Ce détail figure sur les minutes ,qui n
Pages 61-62 Procédure pour établir un devis quantitatif en 5 étapes

Page 63 Avant-métré: pour les travaux quantifiés sur plans(avant la construction)


Métré: pour les travaux quantifiés à partir des relevés d'ouvrages existants
L'avant-métré comme le métré ont pour objet le calcul détaillé des diverses quantités d'ouvrages élémen

Les documents originaux de travail s'appelent les minutes.Il faut rédiger les minutes avec soin et respecter
Les minutes de métré sont des documents de travail internes à l'entreprise.Elles permettent d'établir le dev

Il doit y avoir un et un seul numero,pour un et un seul intitulé,une et une seule unité,et une et une seule
→ Les multiplications ou divisions se font horizentalement
→ Les additions ou soustractions s'écrivent verticalement

Page 64 Il est souvent utile de noter des informations complémentaires pour structurer et/ou faciliter la compréh
Les mètres et mètres carrés sont écrits avec deux chiffres après la virgule
Les mètres cubes et les masses sont écrits avec trois chiffres après la virgule

→ De nombreux logiciels effectuent automatiquement les calculs à partir des plans numérisés.Ils sont effica
Voir exercice de rédaction du métré sur la minute pages 67-69

Page 72→ Il est important de remarquer que le montant de B&A est de la responsabilité de la direction de l'entrepr
Rappelons que l'essentiel du travail du technicien en études de prix n'est pas de calculer mais d'organise
BPU = bordereau de prix unitaires

Page 78 Le coefficient de prix de vente: Valeur de référence,pour la plupart des entreprises, Kpv est approximativem

A chaque fin d'année,toute entreprise doit effectuer le bilan de toutes les recettes et dépenses de l'année
CA = Ʃ PV HT
L'entreprise connait les dépenses en déboursés secs,ainsi que les frais de chantier et frais d'opération,grâce

Page 79 Amortir les frais


Les recettes et dépenses annuelles sont quantifiées par "catégorie" lors du bilan, ce qui permet de déterm

Page 88 Le gros matériel est plus souvent affecté aux frais de chantier qu'aux déboursés secs(par exemple,une gr

Page 89 Composants complexes:


Certains composants peuvent eux-mêmes comprendre plusieurs composants(exemples:le béton,le mortier…
Le calcul de leur coût se fait à part,dans un sous-détail prix préliminaire.
Le béton est le composant complexe le plus fréquent,puisqu'il entre dans les sous-détails de prix de tous l
Par exemple un voile en béton armé peut comprendre quantre composants:Coffrage,béton,armatures,main
N.B:Quand c'est possible,il est préférable d'inclure la main-d'œuvre de fabrication dans ce calcul prélimin

Page 104 Main-d'œuvre ouvrière

Page 108 Temps de présence et temps productif


RH : Repos hebdomadaires
CP : Congé payés
JF : Jours fériés
AE : Absences exceptionnelles
TI : Temps improductifs

Page 109 Dans une année il y'a 52 week-end,soit 104 jours de repos hebdomadaire.

Temps de présence dans l'entreprise


CP : Congés payés, soit 5 semaines dans l'année
AE : Absences exceptionnelles pour événéments familiaux;
Ponts chômés et non rattrapés(attention,ils peuvent être comptés en réduction du temps de travail RTT

Le calcul des CP,AE et ponts éventuels se fait en jours ou en heures

Page 110 L'horaire journalier HJ de travail est de 7 heures:


HJ = 35(heures/semaine)/5(jours par semaine)
HJ = 7 heures/jour

Page 112 Un jour ferié est chômé et payé par l'entrepris. On a au total 10 jours feriés dans l'année.

Page 113 Temps unitaire

Page 114 L'entreprise a besoin d'un bordereau des temps unitaires.A partir des rendements ouvriers,il est simple d
Les bordereaux de TU sont généralement déjà établis,il faut cependant les adapter à l'évolution des tech
Page 119-126 DHMO Statistique:
Page 121 Le technicien en étude prix lors de la remise de l'offre,aussi bien que le conducteur de travaux lorsqu'il pr

Page 127 Les Déplacements

Page 131 DHMO ANALYTIQUE


Nous avons vu en étudiant le temps de présence et le temps productif qu'il y'a 4,33 semaines dans un mo
Le temps detravail effectif mensuel (indiqué sur le bulletin de paye) est donc le suivant :
Nombre d'heures légalement travaillés dans le mois = 35*4,33 = 151,67 heures

Page 132 SMB = Salire mensuel de base


SMIC = Salaire minimum interprofessionnel de croissance

Page 135 Les heures supplémentaires sont rémunérées aux taux horaire majoré de 25 %
Taux horaire d'une heure supplémentaire = taux horaire de base*1,25

Page 142 Les charges complémentaires :


Les charges complémentaires comprennent les frais de chantier et les frais d'opération.
Les frais de chantier et les frais d'opération doivent être récupérés intégralement sur le chantier concern
Page 143 Le personnel d'encadrement comprend le chef de chantier,le conducteur de travaux et leurs assistants év

Frais d'opération exemples:


Etudes de sol
frais de bureau de contrôle
frais de géomètre-topographe
frais d'assurance:dommage ouvrage et assurance tous risques
frais financiers
frais de représentation

Page 150 Provisions pour bénéfice et aléas

Page 154 Préparation et suivi économique des travaux


Page 157 On appelle "franco port" un matériau pour lequel le coût du transport est inclus dans le prix de vente hors

Page 160 Temps unitaire et Credit d'heures

Page 166 Suivi économique des travaux


Page 167 Le relevé sur place :
L'entreprise se fait régulièrement payer par le maitre d'ouvrage(le client) la part des travaux qu'elle a réalisés: c'est l'acom
Pour y parvenir,il faut relever sur le chantier tous les ouvrages élémentaires ou parties d'ouvrages élément
En comprant avec le relevé précédent,on en déduit ce qui a été réalisé depuis.
Le technnicien en étude de prix peut alors déterminer le montant de l'acompte : c'est l'état de situation pro

Page 169 L'état de situation provisoire : Montant partiel HT = Quantité d'EO*PU HT


En additionnant les montants partiels hors taxes,on obtient le total dont l'entreprise va réclamer le paieme
Cela s'appelle le "mémoire d'entreprise" en marché privé ou le "projet de décompte provisoire" en march
Nota : en marché privé,on emploie les termes d'"état de situation",en marché public,on parle de "projet d
Page 174 Le processus de paiement :
Page 175 Montant de l'avancement :
L'avance,est en général,égal à 5 % du montant TTC des travaux à exécuter dans les douze premiers mois.
Nota : Elle n'est ni révisable ni actualisable.Elle est versée dans le mois suivant la notification du marché

Remboursement de l'avance :
L'entreprise qui a touché une avance doit la rembourser au maitre d'ouvrage avant la fin de travaux.
Généralement,le remboursement commence lorsque 65 % des travaux sont exécutés,et doit-être terminé lo

Page 176 L'actualisation des prix :


L'actualisation des prix permet de tenir compte de la hausse des prix.
L'actualisation ne se fait qu'une fois,selon la formule qui est donnée par le CCAP.La formule généralement a
P = Po(BT/Bto) ou P = Po(TP/Tpo)

P : Prix du marché actualisé


Po : prix du marché,à la date de remise de l'offre de prix hors taxe
BT : valeur de l'index bâtiment à la date d'actualisation
BTo : valeur de l'index bâtiment à la date de remise de l'offre de prix
TP : valeur de l'index travaux publics à la date d'actualisation
TPo : valeur de l'index travaux publics à la date de remise de l'offre de prix

Nota : un marché à prix fermes peut-être actualisé

Page 177 La révision des prix :


Elle vise à révaloriser le prix du marché lorsque les travaux durent longtemps
Elle correspond au calcul mois par mois,c’est-à-dire acompte apr acompte;de la derive de chaque acompte
selon la formule qui se trouve danbs le CCAP : P = Po[a + (1-a)*(BT/BTo)]
Dans le cas général : a = 0,125 et (1-a) = 0,875
Nota : la formule est la même pour les index TP

Page 177 Le projet de décompte mensuel :


Il est établi par l'entreprise , il est arrêté à la fin du dernier mois des travaux.

Page 179 Pénalités de retard :


L'objectif est d'obliger les entreprises à respecter le délai d'exécution en appliquant une sanction pécuniaire
Nota : La TVA ne s'applique pas aux pénalités de retard,puisqu'elles ne correspondent pas à des travaux ou des
Le CCAG des marchés de travaux et celui des maisons individuelles exonèrent les entreprises du paiemen
est inférieur ou égal à 1000 €

Page 183 La TVA : Taxe sur la valeur ajoutée


C'est un impôt général indirect sur la consommation qui est facturé aux clients par les entreprises.
C'est le consommateur final qui supporte la charge de la TVA,et non les entreprises qui concourent à la pro
Nota : Dans le BTP,le consommateur final est le maître d'ouvrage,qu'il soit public ou privé.

Mécanisme :
TVA récupérable: TVA sur achats
Les entreprises versent la TVA sur leurs achats puis,comme nous allos le voir dans l'exercice,se font rembou
C'est pourquoi cette TVA est dite récupérable.
TVA collectée sur les ventes : TVA sur travaux facturés
Les entreprises jouent un rôle de collecteur d'impôts pour le compte de l'Etat : elles facturent à leurs clients
service d'impôts.
TVA exigible : TVA à payer à l'Etat
Les entreprises déduisent de la TVA collectée sur les ventes (due à l'Etat) la TVA récupérable (celle qu'elles o
doit rembourser). La TVA n'est,en effet,due qu'une seule fois.

TVA exigible = TVA collectée - TVA récupérable


Nota :
Taux normal : cas général des travaux du BTP
Taux réduit : pour certains travaux de rénovation et d'entretien.
Pour savoir si des travaux ont droit au taux réduit,il faut se renseigner sur les sites gouvernementaux.

Page 187 Bilan d'opération:

DHP : Débit d'heures productives


DHP ≤ CH (Crédit d'heures productives)

Page 191 Si 0 ≤ Rb ≤ B& A → Opération bénéficiaire

Si 0 ≤ B& A ≤ Rb → Opération bénéficiaire

Si Rb ≤ 0 ≤ B& A → Opération déficitaire

Dans le dernier cas le montant des aléas est supérieur à ce qui avait été provisionné en B&A lors de l'étu

Page 193 Bilan de rentabilité :


Sauf en cas d'énorme problème,la marge est toujours positive.Mais attention : cela ne veut pas dire que le

Page 200 Mise à jour des données de l'étude :


on, réseau enterré etc.
artie d'un ouvrage
emps donné

rix est le Cadre de décomposition du prix global et forfaitaire (CDPGF).Il y'a un CDPGF par lot.L'entreprise retrouve la liste des ouvrage
écomposition de l'ouvrage en lots, puis des lots en ouvrages élémentaires. Ensuite le maître d'œuvre peut maintenant consulter les e

e d'œuvre. La réponse de l'entreprise devra donc être adaptée à cette trame.

ent entre elles.Entre deux lots,il y'a une ou plusieurs interfaces.Une interface est la liaison entre les travaux de deux lots

nt sur les plans,mais qui doit être réalisé pour une bonne exécution des travaux, et effectuée dans les règles de l'art.C'est un ouvrage

value dans le cadre de DPGF, et c'est à l'entreprise de s'adapter aux décisions de la maîtrise d'œuvre.

pas d'interface entre lots.Cette plus-value peut ne pas apparaitre dans le cadre de DPGF,mais être considérée comme normalement d

ntaires doivent être clairement définis,y compris la nature des composants et les plusvalues.

détail figure sur les minutes ,qui ne sont pas diffusées.

rses quantités d'ouvrages élémentaires

les minutes avec soin et respecter des règles de présentation qui en permettent une lecture aisée.
se.Elles permettent d'établir le devis quantitatif ,sur lequel n'apparaît pas le détail des calculs,mais seulement le résultat obtenu.

ne seule unité,et une et une seule quantité.Il n'est pas possible d'avoir plusieurs quantités pour un seul ouvrage.

ucturer et/ou faciliter la compréhension(R.D.C, étage,niveau 1 ,ht, ép; etc)

des plans numérisés.Ils sont efficaces ,mais nul technicien ne peut avoir une confiance aveugle dans les résultats qu'ils produisent.Il f

abilité de la direction de l'entreprise et non du technicien en étude de prix. Le cœur du travail de celui-ci est de calculer les coûts de r
st pas de calculer mais d'organiser les calculs; donc poser les calculs avant de faire l'application numérique
ntreprises, Kpv est approximativement égal à 1,4000

es recettes et dépenses de l'année écoulée.L'ensemble des recettes s'appelle le chiffre d'affaires,noté CA; il représente la somme de t

chantier et frais d'opération,grâce aux bilans faits à la fin de chaque chantier ou par mois.

s du bilan, ce qui permet de déterminer la dépense globale en frais généraux.

éboursés secs(par exemple,une grue sur un chantier de bâtiment)

ants(exemples:le béton,le mortier…).Ils sont appelés composants complexes

ns les sous-détails de prix de tous les ouvrages en béton armé:voile,semelles de fondations…


nts:Coffrage,béton,armatures,main-d'œuvres
fabrication dans ce calcul préliminaire

éduction du temps de travail RTT

eriés dans l'année.

endements ouvriers,il est simple de d'établir les TU = 1/Rouv


les adapter à l'évolution des technologies.
conducteur de travaux lorsqu'il prépare son budget de chantier, doivent connaitre le DHMO moyen

qu'il y'a 4,33 semaines dans un mois


donc le suivant :

rais d'opération.
gralement sur le chantier concerné,c’est-à-dire qu'ils doivent faire intégralement partie de l'offre de prix correspondant au chantier.
r de travaux et leurs assistants éventuels

st inclus dans le prix de vente hors taxe

aux qu'elle a réalisés: c'est l'acompte.Celui-ci peut-être mensuel


res ou parties d'ouvrages élémentaires réalisés.

ompte : c'est l'état de situation provisoire.

é d'EO*PU HT
l'entreprise va réclamer le paiement au maitre d'ouvrage.
de décompte provisoire" en marché public.
arché public,on parle de "projet de décompte mensuel"
er dans les douze premiers mois.
suivant la notification du marché(pendant la période de préparation)

rage avant la fin de travaux.


ont exécutés,et doit-être terminé lorsque 80 % des travaux sont exécutés.

le CCAP.La formule généralement appliquée est la suivante:

e;de la derive de chaque acompte par rapport à sa valeur initiale,

appliquant une sanction pécuniaire,tout en dédommageant le maitre d'ouvrage


pondent pas à des travaux ou des ouvrages.
nèrent les entreprises du paiement des pénalités de retard si leur montant

clients par les entreprises.


entreprises qui concourent à la production du bien ou du service.
soit public ou privé.

voir dans l'exercice,se font rembourser cette TVA par l'Etat.


Etat : elles facturent à leurs clients la TVA pour la renverser ensuite au

la TVA récupérable (celle qu'elles ont payée sur leurs achats et que l'Etat

ur les sites gouvernementaux.

é provisionné en B&A lors de l'étude de prix initial

ntion : cela ne veut pas dire que le chantier est rentable.


ntreprise retrouve la liste des ouvrages qui lui sont demandés, avec pour chacun son unité d'étude(m,m²,kg,etc.)
uvre peut maintenant consulter les entreprises, il lance un appel d'offres.

es travaux de deux lots

ns les règles de l'art.C'est un ouvrage élémentaire qui vient en complément et au même endroit qu'un autre ouvrage élémentaire déj

e considérée comme normalement due dans les OE de cloisons de doublage et de distribution (elle apparait cependant dans les descr

seulement le résultat obtenu.

n seul ouvrage.

ans les résultats qu'ils produisent.Il faut contrôler et, de temps en temps,effectuer soi-même les calculs.

celui-ci est de calculer les coûts de reveint


noté CA; il représente la somme de tous les prix de vente hors taxes sur l'année écoulée:
de prix correspondant au chantier.
m,m²,kg,etc.)

qu'un autre ouvrage élémentaire déjà pris en compte.Exemple: l'incorporation des huisseries; la protection des pieds de cloisons en p

e apparait cependant dans les descriptifs)


protection des pieds de cloisons en pièce humide; l'incorporation des gaines électriques; protection surfacique hydrofuge etc.
on surfacique hydrofuge etc.
Page 72-75 Application
Page 76-78 Exercice (Calcul d'un prix de vente)
Page 80-82 Exercice (Frais amortis sur main-d'œuvre)
Page 83 Exemple (Déboursé unitaire)
Page 83-86 Exercice(Béton)
Page 91-92 Exemple (Sous-détail prix voile BA banché)
Page 92-93 Exercice (Complexe de doublage)
Page 95 Exemple (Surconsommation)
Page 96 Exemple (Surplus de commande)
Page 98 Exemple (Choix conditionnement de la quantité à approvisionner pour les tuiles en prenant en compte le
Page 100 Exemple d'approvionnement
Page 100-103 Exercice (Approvisionnement en tuiles)
Page 106-108 Exercice (Convention collective)
Page 110-111 Exemple de temps
Page 113 Exemple de temps unitaires
Page 115-118 Exercice (Etude des temps sur un chantier)
Page 122-127 Exercice (Etude du DHMO statistique)
Page 129-130 Application (Les petits déplacements)
Page 138-140 Application(Calcul du DHMO de la catégorie NIP1)
Page 140-141 Exercice (Calcul du DHMO de la catégorie N4P1)
Page 145 Exemple (Intégrer les charges complémentaires au coefficient Kpv)
Page 148-149 Exercice (Méthode Statistique)
Page 151-152 Exercice (Etude de BA)
Page 157-160 Exercice (Choix du fournisseur)
Page 164-166 Exercice (Crédits d'heures)
Page 169-173 Exercice (Analyse du carnet de pointage)
Page 179-181 Exercice (Utilisation des formules)
Page 181-183 Exercice (Projet de décompte mensuel)
Page 184-186 Exercice (Mécanisme de la TVA)
Pages 191-193 Exercice (Analyse du Résultat brut Rb)
Page 195 Exemple sur deux ouvrages élémentaires d'un chantier
Page 196-197 Exercice (Analyse de rentabilité d'une opération)
Page 197-199 Exercice (Analyse des écarts)
Page 201-204 Exercice (Mise à jour des données)
les tuiles en prenant en compte le coefficiant de pertes globales coef pg)
Page 119
Salaires bruts =
Charges sociales patronales =
Déboursé sec de main-d'œuvre = Salaires bruts + Charges sociales patronales =

Déboursé sec annuel de main-d'œuvre =


Heures productives annuelles =
DHMO moyen ouvrier = Déboursé sec annuel de main-d'œuvre/Heures productives annuelles =
0


h
#DIV/0! €/h
Page 131
Nombre d'heures légalement travaillé dans le mois =

Condition SMB > Salaire minimal conventionnel garanti

Déboursé sec mensuel de main-d'œuvre =


Nombre d'heures productives dans le mois =
DHMO = Déboursé sec mensuel de main-d'œuvre/Nombre d'heures productives dans le mois =

Ʃ(nombre d'ouvriers par catégorie*DHMO par catégorie) =


DHMO moyen ouvrier = Ʃ(nombre d'ouvriers par catégorie*DHMO par catégorie)/Nombre total d'ouvriers =

Tableaux de calcul du DHMO pour une catégo


Calculs préliminaires
1 Taux horaire de base
2 Heures productives mensuelles

Vérifications
3 THB > SMIC
4 SMB > Salaire minimal conventionnel garanti

Coûts
5 Salaire de base
6 Prime de maintien
7 Heures supplémentaires
8 Primes et gratifications
9 Indemnités assujeties à CSP
10 Montant soumis à CSP
11 Charges sociales patronales
12 Indemnités exonérées de CSP

DHMO pra catégorie


13 Déboursé mensuel
14 DHMO pra catégorie
lement travaillé dans le mois = h
Salaire mensuel de base SMB = €
Taux horaire de base THB = SMB/151,67 #DIV/0! €/h
SMIC =
Condition THB>SMIC #DIV/0!
Salaire minimal conventionnel garanti =
entionnel garanti Condition non vérifiée → Ajouter les primes au SMB

Calcul de DHMO pour chaque catégorie


de main-d'œuvre =
uctives dans le mois =
dans le mois = #DIV/0!

Calcul de DHMO moyen ouvrier


Nombre d'ouvriers par catégorie =
Nombre total d'ouvriers =
MO par catégorie) =
e)/Nombre total d'ouvriers = #DIV/0!

ableaux de calcul du DHMO pour une catégorie d'ouvrier


Résultats
THB = SMB/151,67

Prime de maintien si vérification négative Résultats


THB + Prime horaire = SMIC
SMB + Prime mensuelle = Salaire minimal conventionnel garanti

Calculs et remarques Résultats


SMB
Si nécessaire après double vérification
Nb d'HS*1,25*THB =

5+6+7+8+9
10*Coefficient de CSP =

Calculs et remarques Résultats


10 + 11 + 12
13/2
er les primes au SMB
Page 195

Valeur Valeur Ecart


Poste de dépense Valeur initiale actualisée constatée absolu en €
DS
DS main-d'œuvre
DS matériaux
DS matériel
Frais de chantier

Totaux
Ecart
relatif en %
Page 178

Références Date :

N° Désignation de l'OE Quantité réalisée U


ate :

% réalisé Montant DPGF Montant

Montant total HT
Page 168
Matériels DS FC
Frais fixes Frais d'exploitation
Matériel 1
Matériel 2
Matériel 3
Etc.
Total HT
Page 167

Références du chantier :
Fiche de livraison :
Date Fournisseur Destination Quantité livrée
Montant HT
Page 156
Réf. Désignation
Qté U PU HT Montant HT

Remise
PV HT
TVA (taux)
PV TTC
Page 155 DOCUMENT DE CONSULTATION DE FOURNISSEURS

Référence Désignation Quantité


Unité ou PU HT Montant HT
conditionnement

Vous aimerez peut-être aussi