Vous êtes sur la page 1sur 3

Master 2 mention « URBANISME ET AMENAGEMENT »

(remplace le master mention « Villes et territoires »)


Année universitaire 2008-2009

Le Master comprend 4 spécialités :

1 - Urbanisme durable et projet territorial


contenant trois options
- Design urbain (Responsable Rachel Rodriguez Malta)
- Projet d’urbanisme et projet territorial (Denis Berthelot)
- Habitat et renouvellement urbain (Philippe Méjean)

2 - Erasmus Mundus Etudes urbaines en régions méditerranéennes (Daniel Pinson) pour


les étudiants étrangers hors UE.

3 - Développement et compétitivité des territoires


contenant deux options :
- Compétitivité, coopération et développement des territoires (Frédéric Rychen)
- Compétitivité et gestion des terroirs (Paul Minvielle)

4 - Paysage et aménagement (René Girard)

L’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional, Département de la Faculté de Droit et de


Science Politique de l’Université Paul Cézanne, délivre les spécialités n° 1 et 2. Le master
Erasmus Mundus étant réservé aux étudiants venant d’un pays extérieur à l’Union
Européenne, vous trouverez ici une présentation générale de la spécialité Urbanisme durable
et projet territorial.

Présentation du Master 2 Urbanisme durable et projet territorial


Le développement des processus d'urbanisation, la recomposition sociale, économique et
institutionnelle des territoires, la place prise par la mondialisation-globalisation, l'évolution
des structures sociales, la nécessité de refonder les identités territoriales, contribuent à
bouleverser les questions de l’urbain et des territoires. La compréhension de ces phénomènes,
souvent mal perçus appellent de nouvelles recherches interdisciplinaires et de nouvelles
formations fondées sur un savoir disciplinaire de base indispensable et une capacité à
connaître et à intégrer des apports venant d'autres disciplines.

La spécialité « Urbanisme durable et projet territorial » (S2) prend la suite de la formation


organisée en 2004-2007, et comportera trois options : Urbanisme, projet et action
opérationnelle (en cours) ; Habitat et renouvellement urbain (en cours) ; Design urbain
(ancienne AVPU, avec collaboration école d'architecture et Institut de Géographie et
d'Aménagement de l'Université de Provence). Son objectif est de former des professionnels de
l'urbanisme et de l'aménagement dont le rôle est de participer, pour le compte de maîtres
d'ouvrage publics, à la définition, la mise en oeuvre et la gestion des projets d'urbanisme et
d'aménagement de l'espace. Il donne aux étudiants accès à la culture, aux méthodes et aux
outils nécessaires à la pratique professionnelle dans le champ. Cette formation respecte les
chartes professionnelles du domaine (Ministère de l'Equipement, Office de qualification des
urbanistes) et les conventions entre instituts d'urbanisme et d'aménagement à l'échelle
française (APERAU) et européenne (AESOP) Il se caractérise par la pluridisciplinarité, tant
au niveau des enseignants qu'à celui des étudiants et par la place faite au travail en équipe.
Une part de la formation est consacrée à la culture générale dans le champ des études urbaines
et spatiales. Les étudiants sont par ailleurs amenés à travailler, dès qu'ils possèdent les
éléments de base nécessaires, sur des sujets réels proposés par des collectivités territoriales,
des administrations ou d'autres partenaires. Une attention particulière est attachée à la
formation dans les domaines de la communication (écrite, orale, graphique), de l'anglais et du
management. Le parcours est proposé en formation initiale et en formation continue. En
matière de formation continue l'IAR bénéficie d'une expérience longue, commencée en 1976,
qui lui permet de satisfaire, par une adaptation du cursus et surtout du rythme hebdomadaire,
une demande émanant des collectivités territoriales ou de professionnels cherchant à évoluer
dans leurs pratiques professionnelles ou tout simplement à entrer de manière qualifiée dans le
champ. Le cursus du parcours 4 a été adapté pour répondre aux besoins du marché du travail
tel qu'il résulte des mutations en cours dans les pratiques professionnelles, liées à
l'introduction de nouvelles dimensions (développement durable, mobilités, péri-urbanisation,
démographie, européanisation) mais aussi à la recomposition des dispositifs légaux (lois de
décentralisation, urbanisme et renouvellement urbain, aménagement durable du territoire).

Les compétences acquises par les étudiants leur permettent de s'insérer sur le marché du
travail de l'urbanisme et de l'aménagement de l'espace, et de s'adapter à leur évolution rapide.
Leur aptitude principale consiste à pouvoir apporter une approche globale des problèmes qui
se posent sur un territoire (y compris la dimension écologique) et de faire des propositions
concrètes et réalistes aux maîtres d'ouvrage. Cette approche et ces propositions sont effectuées
sur la base à la fois d'une bonne culture de base des dynamiques des territoires et des logiques
d'intervention des différentes catégories d'acteurs du local à l'international. Par ailleurs leur
formation aux techniques de la négociation et de la communication peut leur donner des
atouts importants dans les situations où des médiations sont indispensables entre habitants,
élus, et autres acteurs locaux importants.

Débouchés
Les anciens étudiants forment un réseau professionnel dense intégré dans les organismes
d'aménagement de l'ensemble des régions françaises, et particulièrement les régions
méditerranéennes. De nombreux anciens étudiants exercent également à l'étranger. Les formes
d'exercice sont très variées et s’inscrivent tant dans des organismes publics que privés :
chargés d'études ou d’opérations dans divers organismes représentant la maîtrise d'ouvrage
publique (services extérieurs de l'Etat, Etablissements Publics d'Aménagement, CAUE,
services des collectivités territoriales : agences d'urbanisme, services d'urbanisme, OPAC ou
organismes HLM), ainsi que la maîtrise d'œuvre privée (cabinets d'architecture ou
d'urbanisme) ou les organismes semi-publics (PACT-ARIM, SEM) intervenant dans la
réhabilitation des quartiers d'habitat collectif ou des quartiers anciens.
Les organismes qui ont recruté des étudiants des anciennes formations de l'IAR - formations
en cohabilitation avec l'Institut de géographie et l'école d'architecture - sont les suivants :
Mairies (Marseille, Aix-en-Provence, Carpentras, Grenoble, Pertuis, Fos-sur-Mer, Nîmes,
Aubagne) ; Communautés (Marseille, Aix, etc&), Agences d'Urbanismes (Aix-en-Provence,
Marseille, etc...) ; CETE Méditerranée ; CCI Marseille-Provence, Toulon, Nice ; Chambres
d’Agriculture ; Service Départemental d'Architecture des B.D.R. ; CAUE (Gard, Bouches du
Rhône, etc...) ;D D E ( Gironde, Var, B. du Rhône,, etc...) ; D R E ; DIREN ; PACT ARIM (
Bouches du Rhône, Vaucluse) ; Conseil Généraux (Bouches-du-Rhône, Alpes de Haute-
Provence, Var, etc...) ; EPAREB ; Parcs (Lubéron, Camargue, Queyras, etc...) ; Port
Autonome Marseille ; O N F ; SIVOM ; INRETS ; DRAC ; la liste n'étant pas exhaustive.

Centres d'intérêt liés