Vous êtes sur la page 1sur 74

électronique analogique

transformation de Fourier
signal périodique
signal non périodique

systèmes linéaires

amplification
amplificateur
amplificateur opérationnel

filtrage

oscillateurs
électronique analogique 1
transformation de Fourier :

x(t) TF somme de signaux sinusoïdaux

 si x(t) est périodique, sa TF est discrète :



x( t )   an cos(nt )  bn sin( nt )
1

 si x(t) est non périodique, sa TF est continue :


 
j2 ft jt
x( t )   X( f )e df   X()e d
 

électronique analogique 2
transformation de Fourier d'un signal périodique :
1T 2T 2T
a0   x( t )dt an   x( t ) cos(nt )dt bn   x( t ) sin( nt )dt
T0 T0 T0

x(t)
M  2M
M TF x( t )    sin( 2p  1t )
t 2 0 (2p  1)

amplitude
M
a0 
2
an  0
2M
b2p  0 ; b2p 1 
(2p  1)
n

électronique analogique 3
transformation de Fourier d'un signal périodique :

0,5

T
0 t
T/2

-0,5

-1

reconstruction de x(t) : la courbe rouge


est la somme des 4 premières harmoniques

électronique analogique 4
transformation de Fourier d'un signal non périodique :


 j2 ft
X( f )   x( t )e dt

x(t)

M M
t X( f )  sin( fT)
TF f
-T/2 T/2

4
X(f)
tracé de X(f) pour M=1 et
3
T=1, T=4 et T=0,4
2

0
0 1 2 3 4 f
-1

électronique analogique 5
transformation de Fourier

 la TF est linéaire

 dualité temps/fréquence

temps "brefs" fréquences élevées


temps "longs" fréquences faibles

enjeu :
augmentation des débits de traitement
de l'information fréquences élevées

électronique analogique 6
électronique analogique
transformation de Fourier
signal périodique
signal non périodique

systèmes linéaires

amplification
amplificateur
amplificateur opérationnel

filtrage

oscillateurs
électronique analogique 7
systèmes linéaires

x(t) y(t)
S.L.

la relation reliant y(t) à x(t) est  (i) (i) 


une équation différentielle y( t )  ax( t )   bi x ( t )  c i  x( t )dt 
i 
 
linéaire à coefficients constants :

x( t)  y( t)  Ri( t)
exemple : i(t) R dy
or i( t)  C
dt
x(t) C y(t)
dy
x( t )  RC  y( t )
dt

électronique analogique 8
systèmes linéaires
exemple : i(t) R
dy
x(t) y(t) x( t )  RC  y( t )
C dt

si x(t) est sinusoïdal : x(t)=Xsin(t),


alors y(t) est aussi sinusoïdal : y(t)=AXsin(t+j)

X sin(t )  AXRC  cos(t  j)  AX sin(t )

 RC 1 
sin(t )  A 1  R2C22  cos( t  j)  sin(t  j)
 1  R2C22 1  R2C22 

1
A
1  R2C22
tgj  RC
électronique analogique 9
systèmes linéaires
exemple : i(t) R
dy
x(t) y(t) x( t )  RC  y( t )
C dt

x(t)

X y(t) pour RC=0,1

y(t) pour RC=10


2 t

y(t) pour RC=1

électronique analogique 10
systèmes linéaires
 dx jt
 j Ae 
 dt  c i  jt
si x( t )  Ae jt
alors  donc y( t )  a    bi ( j) 
i
 Ae
i 
 i  ( j) 
 x( t )dt  A e jt
 j

Aejt A G() ejt


S.L.
 1 
X()   R  .I
exemple :  jC 
I R
1
et Y()  .I
X() Y() jC
1/jC
Y() 1
G() = 
X() 1  jRC 
électronique analogique 11
systèmes linéaires
 lien avec la transformation de Fourier

x(t) y(t)
S.L.
TF

TF-1
X() Y() = G() X()
G()
X(f) Y(f) = G(f) Y(f)

les signaux harmoniques sont les fonctions propres


des systèmes linéaires

électronique analogique 12
systèmes linéaires
exemple :
x(t) R

M
t x(t) C y(t) ?

T
|G()|dB
1 10 100 103 104
1 0
G()  avec 0  1000 rd / s (rd/s)

1 j
0 -10

G() dB  20 log G() -20

-30

électronique analogique 13
systèmes linéaires
exemple :
1 10 100 103 104

(rd/s)

1 1 1
0,9 0,9 0,9
0,8 0,8 0,8
0,7 0,7 0,7
0,6 0,6 0,6
0,5 0,5 0,5
0,4 0,4 0,4
0,3 0,3 0,3
0,2
0,1
t 0,2
0,1
t 0,2
0,1
t
0 0 0

électronique analogique 14
électronique analogique
transformation de Fourier
signal périodique
signal non périodique

systèmes linéaires

amplification
amplificateur
amplificateur opérationnel

filtrage

oscillateurs
électronique analogique 15
amplification
système linéaire caractérisé par G(f)>1  apport d'énergie

 amplificateur idéal:
i=0

Ve() A() Vs()

Vs ()  A().Ve ()

le courant d'entrée est nul


la sortie est une source de tension parfaite

électronique analogique 16
amplification
 amplificateur non idéal (modèle linéaire):
ie is
Rs Ve  Re .ie
Ve() Vs() Vs  A().Ve  Rsis
A().Ve()
Re

ie is
Re Rc
Rg Rs V  A.E . .
Eg
Ve Vs Rc
s g
R e  R g Rc  R s
A.Ve
Re

électronique analogique 17
amplification
 cascade d'amplificateurs:

ie
Rs R's
Ve V'e Vs
A.Ve A'.V'e
Re R'e

Vs R'e
 A.A'.
Ve R'e Rs

amplificateur d'entrée : Re élevée


amplificateur de sortie : Rs faible

électronique analogique 18
amplificateur opérationnel
 amplificateur opérationnel idéal:

v+ ie
+
vs Rs
 v+-v-
A.(v+-v-)
v- Re
-

A
v+-v-  0 Re  
is  0 Rs  0

électronique analogique 19
amplificateur opérationnel
 exemples de montages linéaires :

+ R2
ve 0
- R1 -
vs
ve 0 0
R2 ve +
R1 vs

Vs R Vs R
 1 2  2
Ve R1 Ve R1

électronique analogique 20
amplificateur opérationnel
 exemples de montages linéaires :

C
R

- R' - R
0 0 0 0
ie + ve +
vs vs

Vs Z R R'
Vs  Rie  
Ve R' 1  jRC 

électronique analogique 21
électronique analogique
transformation de Fourier
signal périodique
signal non périodique

systèmes linéaires

amplification
amplificateur
amplificateur opérationnel

filtrage

oscillateurs
électronique analogique 22
filtrage
 réduction du bruit:
V(f)
s

 antirepliement:
V(f)

fe 2fe f
électronique analogique 23
filtrage
 sélection (ou élimination) d'une bande fréquentielle
dans le spectre d'un signal :

V(f)

s1 s2 s3

fp1 fp2 fp3 f

sélection d'un signal modulé en amplitude

électronique analogique 24
filtrage
 sélection (ou élimination) d'une bande fréquentielle
dans le spectre d'un signal :

v(t) V(f)

TF
t f

V(f)
réjection de parasites

f
électronique analogique 25
filtrage
 (i) (i) 
Système linéaire: y( t )  ax( t )   bi x ( t )  c i  x( t )dt 
i 
 

Les signaux harmoniques sont fonctions propres de l ’opérateur


linéaires.

Fonction de transfert:
k k
 a k  j 
k
 a ksk
H  0
p
Hs   0
p
 b p  jp  b ps p
0 0

Stabilité: p  k et pôles à parties réelles négatives

électronique analogique 26
filtrage

k
 k
a s k
i
Hs   0
p est décomposable en s  p
 b ps p i i

Les pôles sont réels ou complexes conjugués

1er ordre 2éme ordre

Un filtre d ’ordre quelconque peut être réaliser par


la cascade de filtres du premier et du deuxième ordre.

électronique analogique 27
filtrage

1 1
Filtre du 2éme ordre normalisé: Hs   ou
s 2  2s  1 s 2  s  1
Q

1,4 10

1,2
0
1
0,1 1 10
0,8
Butterworth Butterworth
-10
0,6
Bessel Bessel
0,4 Chebychev -20
Chebychev
0,2 -30
0
0 2 4 6 8 10 -40

Q=0,707 Butterworth
Q=0,577 Bessel
Q=1,128 Chebyshev

électronique analogique 28
filtrage
Gabarit d ’un filtre:
critère de " gain plat "dans la bande passante
 H()

sélectivité
phase linéaire

Transposition de fréquence:
s=0/ s2
Exemple: 1 0 2
Hs   2 s Hs  
s  2s  1 s2  2 s 1
0 2 0
Filtre PB normalisé
Filtre PH
s=0/
Filtre Passe-Bas s Filtre Passe-Haut
s=s+02/s
Filtre Passe-Bas Filtre Passe-Bande
électronique analogique 29
filtrage
Filtres de Butterworth:
1 1
H N  
2 2
Filtre maximally flat: ou H(s) 
2 N  1 1   1N s 2 N

si N est pair, les pôles sont les racines de s2N=ej, donc sk=ekj/2N.

Ex: N=4 1
H 4 s  
x x

 3
x x
 2  2
x x 1  2 sin s  s 1  2 sin s  s 
x x
 8  8 

si N est impair, les pôles sont les racines de s2N=ej2, donc sk=ekj/N.

Ex: N=3 x x 1
H 3 s  
x x 
1  s  1  s  s 2 
x x
électronique analogique 30
filtrage
Filtres de Chebychev:
1
H N  
2
Plus sélectif que B.:
1   2TN2 ()

Les polynômes de C. sont définis par: TN+1(x)=2xTN(x)-TN-1(x)


avec, T0(x)=1 et T1(x)=x.

électronique analogique 31
filtrage
Filtres de Bessel:
Pour qu’un signal ne soit pas déformé par un système linéaire,
il faut qu ’il subisse un retard pur: s(t)=A.e(t-t).

S(f)=A.E(f).exp(-j2ft)
Le gain du système est donc G(f)=A.exp(-j2ft).
La phase du filtre varie linéairement avec la fréquence.
Un tel filtre est non causal donc non physique, le filtre de Bessel
est celui qui approche le mieux un filtre à phase linéaire.

a BN est un polynôme de Bessel défini


 
HN s  par:
B N (s)
BN(s)=(2N-1)BN-1(s)+s2BN-2(s)
avec B0=1 et B1(s)=s+1
1 3 15
H1 s   ; H 2 s   2 ; H3 s   3
s 1 s  3s  3 s  6s 2  15s  15

électronique analogique 32
filtrage
Comparaison des fonctions de transfert (filtres d ’ordre 3)

1,2 0,01 0,1 1 10


0
1
-10
0,8
Butterworth-mod -20
0,6 Chebychev-mod Butterworth
-30
Bessel-mod Chebychev
0,4 -40
Bessel
0,2 -50

0 -60
0,01 0,1 1 10 -70

0
0 2 4 6 8

-1,5708
Butterworth
Bessel
-3,1416 Phase comparée
des filtres de Butterworth
-4,7124 et de Bessel

électronique analogique 33
filtrage
Filtres actifs: construits autour d ’un composant actif (amplificateur)
non nécessairement stables
comportement fréquentiel limité par les éléments actifs

Exemple: R A
s
vs
 RC
ve 4A 2
R s2  s 2 2
C RC R C
A
ve vs
C R stabilité A<4

2 1
Passe-bande du 2ème ordre 0  et Q 
RC 4A

électronique analogique 34
filtrage
Cellules prédéfinies: filtre de Sallen-Key (1965)
C
1
vs A
R R 
ve
R1C1R 2C2s 2  C2 R1  R 2   R1C1 1  A s  1
1 2 A
ve vs
C
A
R1  R 2 C2  1
2
stabilité
R1C1

Passe-bas du 2ème ordre

Les cellules de Sallen-Key permettent de réaliser


tous les filtres polynomiaux

électronique analogique 35
filtrage
Cellules prédéfinies: cellule de Rauch (2ème ordre)
R
2 R2
C 
vs R1

R R 2 ve  1 1 1 
R 2 R 3C1C 2s 2  C 2 R 2 R 3    s  1
1 3 -  1
R R 2 R 3 
+
ve C vs
Stabilité inconditionnelle
1

Y4
Généralisation:
Y5  Y1Y3
vs

Y1 Y3 ve Y3Y4  Y5 Y1  Y2  Y3  Y4 
-
Y2 +
ve vs

électronique analogique 36
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

R
C

électronique analogique 37
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

E C E’

électronique analogique 38
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

E C E’

Q(t0)=C.E

électronique analogique 38
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

E C E’

Q(t0)=C.E

électronique analogique 39
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

T
f f DQ=C.(E ’-E)
1 2
I = DQ/Dt = C/T.(E ’-E )

E C E’

Q(t0)=C.E Q(t0+Dt)=C.E ’

électronique analogique 39
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

T
f f DQ=C.(E ’-E)
1 2
I = DQ/Dt = C/T.(E ’-E )

I R

E C E’
E E’

Q(t0)=C.E Q(t0+Dt)=C.E ’ R=T/C

électronique analogique 39
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

C
E C
a

électronique analogique 40
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

C
E C
a

électronique analogique 40
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
1 2

C
E C
a

Q=C.E

électronique analogique 40
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
Q0=CE
1 2

E C C
a

Q=C.E

électronique analogique 41
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
Q0=CE
1 2
Conservation de la charge:
CE=CV1+CaV1

E C C V1 V1=CE/(C+Ca)
a

Q=C 2.E/(C+C
Q=C.E a
Q=CCa.E/(C+Ca)
)

électronique analogique 41
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
Q0=CE
1 2

E C C V1 V1=CE/(C+Ca)
a

Q=C2.E/(C+Ca
Q=CCa.E/(C+Ca)
)

électronique analogique 42
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
Q0=CE
1 2
Q1=CE[1+Ca/(Ca+C)
]

E C C V1 V1=CE/(C+Ca)
a

Q=C2.E/(C+Ca
Q=C.E Q=CCa.E/(C+Ca)
)

électronique analogique 42
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
Q0=CE
1 2
Q1=CE[1+Ca/(Ca+C)
]

E C C V1 V1=CE/(C+Ca)
a

Q=C2.E/(C+Ca
Q=C.E Q=CCa.E/(C+Ca)
)

électronique analogique 43
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

f f
Q0=CE
1 2
Q1=CE[1+Ca/(Ca+C)
]

C V
E C V1 V1=CE/(C+Ca)
2
a
V2=CE(1+Ca)/(C+Ca)

Q=C 2.E/(C+C
a
Q=C.E
Q=C2.E(1+C a)/(C+C a) Q=CC
Q=CCaa.E/(C+C a) a)
.E(1+Ca)/(C+C
)

électronique analogique 43
filtrage
Circuits à capacités commutées: principe

Relation de récurrence:
V0=0
  C n 
V1=CE/(C+Ca) Vn  1   a  
E
V2= [CE+CaV1] /(C+Ca)   C  Ca  
 

Vn= [CE+CaVn-1] /(C+Ca)  nT 
 
Vn  1  exp RCa E
 
 
1,2
1
0,8
0,6 Vn R=T/C
0,4
0,2
0
0 20 40 60

électronique analogique 44
filtrage
Circuits à capacités commutées: mise en oeuvre

f f C0
1 2

vs 1 1
 
ve jRC 0 TC
j 0
ve vs C
C

R=T/C f f C0
1 2

ve f f vs
2 1

électronique analogique 45
filtrage
Circuits à capacités commutées: mise en oeuvre

f f C0
1 2

vs 1 1
 
ve jRC 0 TC
j 0
ve vs C
C

R=T/C f f C0
1 2

ve f f vs
2 1

électronique analogique 45
filtrage
Circuits à capacités commutées: mise en oeuvre

f f C0
1 2

vs 1 1
 
ve jRC 0 TC
j 0
ve vs C
C

R=T/C f f C0
1 2

ve f f vs
2 1

électronique analogique 45
électronique analogique
transformation de Fourier
signal périodique
signal non périodique

systèmes linéaires

amplification
amplificateur
amplificateur opérationnel

filtrage

oscillateurs
électronique analogique 46
Génération de signaux
Principe !

x(t) y(t)
G(f)
X(f) Y(f)=G(f).X(f)

amplificateur

Le gain du système est dépendant:


 des tolérances sur les composants actifs
 de la température
 du vielillissement

électronique analogique 47
Génération de signaux
Principe !

x(t) y(t)
G(f)
X(f) Y(f)=G(f).X(f)

amplificateur ie is

ve vs

Le gain du système est dépendant:


 des tolérances sur les composants actifs
 de la température
 du vielillissement

électronique analogique 47
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

yr=G.H.
x  y
+
-
G(f) =x- yr
yr
y G
F(f )  
x 1  GH
H(f)

Pour IGHI >1, le gain du système ne dépend que de H

électronique analogique 48
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

yr=G.H.
x  y
+
-
G(f) =x- yr
yr
y G
F(f )  
x 1  GH
H(f)

Instabilité pour GH=-1

Pour IGHI >1, le gain du système ne dépend que de H

électronique analogique 48
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

yr=G.H.
x  y
+
-
G(f) =x- yr
yr
y G
F(f )  
x 1  GH
H(f)

Instabilité pour GH=-1

Pour IGHI >1, le gain du système ne dépend que de H

Conditions d ’instabilité: IGHI=1 et Arg(GH)=

électronique analogique 48
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

y
x + 
G(f)
-

yr

H(f)

électronique analogique 49
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

y
x + 
G(f)
-

yr

H(f)

électronique analogique 49
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

y
x + 
G(f)
-

yr

H(f)
IGHI>1

électronique analogique 49
Génération de signaux
Système bouclé: stabilité !

y
x + 
G(f)
-
saturation
yr

H(f)
IGHI>1

électronique analogique 49
Génération de signaux

Oscillateurs sinusoïdaux: systèmes bouclés fonctionnant à la limite


de l ’instabilité

 y En général la chaîne de retour


G(f) est passive.
-
yr Condition d ’accrochage: kG(f)=-1
k

 y
G(f)

Condition d ’accrochage: kG(f)=1

électronique analogique 50
Génération de signaux

Oscillateurs sinusoïdaux: exemple oscillateur de Colpitts

Condition d ’accrochage: kG(f)=1


L
2

LC
C C
1
g
R
is=gve
ve R

électronique analogique 51
Génération de signaux
Oscillateurs sinusoïdaux HF: un circuit résonnant fixe la fréquence
des oscillations
l ’amplificateur compense les pertes du
circuit résonnant
C

C’ L L

Oscillateur de Hartley

is=gve
ve R

électronique analogique 52
Génération de signaux

Oscillateurs sinusoïdaux HF: Oscillateur de Clapp

is=gve C
ve R L
C1 C
1 1 1 1
    
L  C1 C 2 C 
2

1 C2
g
R C1

électronique analogique 53
Génération de signaux

Oscillateurs à quartz
R L C

Cs

Q
Ex: R= 30W Z(W)
Cs=10fF 1,00E+07
fp=10,005 Mrd/s
L=1H 1,00E+06

C0=10pF 1,00E+05

1,00E+04

1,00E+03 fs=10 Mrd/s


1,00E+02
(Mrd/s)
1,00E+01
9,9 9,95 10 10,05 10,1

électronique analogique 54
Génération de signaux

Oscillateurs à quartz: résonance série


principe: instabilité pour Q résistif
foscfs
Q

Re
G.v Q
ve vs
e

Oscillateur à portes CMOS

électronique analogique 55
Génération de signaux

Oscillateurs à réseau déphaseur (BF)

principe:

Réseau RC

Re
G.v
ve vs
e

Amplificateur (en général à A.Op.)

électronique analogique 56
Génération de signaux

Oscillateurs à réseau déphaseur (BF)


Exemple:

R R R
v2 1
-A 
v1 1  6 jRC   5R 2C22  jR 3C33

v1 C C C v2

v2/v1 doit être 0 


6
réel RC

A  29

électronique analogique 57
Génération de signaux

Oscillateurs à réseau déphaseur (BF)


Exemple: oscillateur à pont de Wien

R C
v2 jRC 
A 
v1 1  3 jRC   R 2C22

v1 R C v2

v2/v1 doit être 0 


1
réel RC

A3

électronique analogique 58