Vous êtes sur la page 1sur 3
Profanateurs de pellicule h bien, nous y voila! Avec cous les « compo- sit Bo, kes « mor phing » et autres grax cicusetés techniques qu’on vous a déctites, les docteurs Folamour de la pellicule vont pouvoir faire joujou a leur aisc. Imaginez que Pun deux déteste Vivien Leigh dans Autant en emporte le vent. Hop. il lefface et Ia remplace par Sharon Stone. Et un autre cinglé pourrait tirer Marylin de sa tombe et, entre deux « pou pou pec dou », lui faire susurrer une chanson a la gloire de Hitler, Texagére? Oui, pour deux raisons. Dabord, le « composi- ting », le « morphing » ct tutti quand codient une fortune. Pas question — pour instant! ~ de les utiliser autrement que pour des gags rapides. Ensuite, méme sile droit hafouille et cafouille, maitre Jean Martin, avocat a la cour, est formel: « Fin Frunce, personne wa le droit d'tiliser votre image sans votre accord on celui de Contrairement aus cewvres lite- aires, les images des bumains ne tombent jamais dans le domaine public. » in Amérique, une sorte de loi interdirait de faire tenis & des personages vivants ou ayant existé des propos contraires & leurs convictions. vos héritiers, Nrempéche: dans Lorre Gump, lors de la rencontre du héros avec Nixon, on fair dire au président des phrases trés dries, mais totalement inventées. Qui a décidé quidlles étaient ou non conttaires a ses convictions? Et, dans cinquante ans, les généra- tions futures feront-elles la diffe rence entre les discours du vrai ct du faux Nixon? Uj Pauvre image! Certains, depuis longtemps, Pavaiene déguisée, fardée, —_violée. Pourtant, on y croyait encore. Crest la vérité qui se gravait sur pellicule — ou sur vidéo. Lhomme marchait sur la une, on le suivait on direct, embrasés. Un amateur filmair Passassinat de Kennedy, et on voyait Pim- pact des halles, médusés. Méme dans les films de fiction, ot le role du metrcur en scéne consi te a jouer sur Partifice, la vériré Simposait: le regard d'un réali- saceur. la magic entre deux comediens. ii Avec le « compositing », le impossible de ctoire & quoi que ce soit. Comment se fier & un reportage si Pon sait que l'auteur pourra, sans écre soupgonné. modifier le décor, la couleur de la peau d’un témoin, la teneur de ses propos? Fe comment pastager inrensité d'une scéne cate Al Pacino et Michelle Pfeiffer, puisqu’ils pourront Pavoir tournée a des « morphing 8 milliers de kilometres Pun de Vautte, sans avoir échangé un seul regard? Aujourd’hui, un grand studio hollywoodien prépare un film interprété par un acteur... fait images virtuelles! Un acteur qui n’existe pas. On nlarréte pas le progrés, c'est stn, mais il n'y a de quoi donner le frisson, Diailleurs, les stars ont fris- sonné, Depuis quatre ans, 4 Hollywood, leur contrat stipule qwen aucun cas leur image. extraite dun film, ne saurait nourtir fantasmes des Folamour de la pollicule. Les absents ayant toujours tort, ce sont les moins protégés: ainsi a- ton vu le malheureux James Cagney, kidnappé d'un de ses films, vanter les mérites de Coca-Cola. Pour éviter pareille mésaventure niarrive 2 les que autres vedertes quiil aimait, le réalisateur George Lucas a racheté les droits de nombreux vicux films, au nez et & ta barbe de certains gougnafiers nécro- phikes. Mais on sait que certains denire eux révent de stocker + ca mémoire » tout Presley, tour Marilyn, tout Bogart pour leur faire jouer de nouveaux films! On se croirait dans un remake dle Lihnvasion des profanareurs de sépultures! Au secours, att secours, ils sont tous devenus fous! * Pierre Murat Télérama N° 2334 — 5 octobre 1994 Fa 45 Termes expligués Les doctenrs Folamour de la pellicute = allusion a un film de Stanley Kubrick dont le personage principal est un savant & moitié fou. §1 Faire joujou = s'amuser (vocabulaire enfantin). $1 Tutti quanti = tous les autres de méme nature. §2 Le droit bafouille et cafouille = la loi west pas claire et fonctionne mal. §2 Le compositing, le morphing = procédés utilisés dans les images virtuelles. $5 Certains gougnafiers nécrophiles = grossiers personnages ayant un attrait pervers pour ce qui est mort. §7 Préparation A la comprehension — Signification du titre. — Nature du texte. — Repérage du nombre de paragraphes et des idécs essentielles. ~— Connecteurs ou autres formes de transition. — Présence de |’émetteur et du récepteur. —Idée principale du texte. Approche lexicale et Grammaticale 1. Expliouez Ir sens des experssions prises dans Ir contexte ui Nous y voila. §1 N’empéche. § 3 Certains l'avaient déguisée, fardéc, violée. Pourquoi P'auteur a-t-il utilisé ces 3 ter- mes? Sont-ils synonymes? § 4 Embrasés... médusés. $4 Les stars ont frissonné. §7 1/2 Tauteur utilise deux expressions proverbiales: On warréte pas le progrés. §6 Les absents ayant toujours tort. §7 Expliquez-les et précisez comment elles sont utilisées dans le texte. 46 2. Champ lexical Relevez les termes appartenant au vocabulaire du cinéma. 2. GRAMMAIRE: — « En Amérique, une sorte de loi interdirait de faire tenir... » §2 Par quels procédés lexicanx et grammaticaux l'auteur indique-t-il que l'informa- tion est douteuse? — Justifiez la forme incorrecte (mais admise): « on le suivait... embrasés »; « on voyait médusés ». §4 — «Comment se fier 4 un reportage si /’on sait que Pauteur pourra... » Justifiez la présence de I’. $5 — «En aucun eas leur image... ne saurait nourrir les fantasmes... » Quel est le sens du verbe savoir? §7 — «Pour éviter que parcille aventure n’arrive. » Justifiez Pemploi de n’. §7 Comprehension globale 1. Quels exemples de manipulations sur les films P. Murat donne-t-il? Qu’en pen- sez-vous? 2. Comparez les lois actuelles en France et celles aux Etats-Unis en ce qui concerne ce probléme. 3. Que montre exemple de Forrest Gump? 4, Qu’a fait Georges Lucas? Pourquoi? 5, Expliquez le dernier paragraphe. 6, Estimez-vous que créer des images virtuelles est un beau progres de la technique ou un danger? Compre rendu Faites le compte rendu de ce texte en 150 mots. Proposition de compte rendu p. 138