Vous êtes sur la page 1sur 53

MASTERE    SPECIALISE

TUNNELS et OUVRAGES SOUTERRAINS
De la conception à l’exploitation
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

MODULE  2

Approche Générale du Projet
MASTERE    SPECIALISE
TUNNELS et OUVRAGES SOUTERRAINS
De la conception à l’exploitation
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

MODULE  2
« Approche générale du Projet »

2.1. Le panarama des travaux souterrains 

2.1.2.  Approche historique et types d’ouvrages 

Les principaux types d’ouvrages souterrains
Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 3  ‐

PLAN
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

Retour historique sur les périodes de construction
Les tournants et grandes évolutions technologiques 

Typologies, principales caractéristiques

Fonctions de ces ouvrages 

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 4  ‐

De la Préhistoire à l’Empire Romain

ƒ Dès la Préhistoire, recherche de silex dans les niveaux de craie 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

ƒ 2700 av.J‐C : premières mines organisées Au (Nubie), Cu (Chypre, Sinaï)

ƒ 1600  av.  J‐C  :  premières  traces  d’exploitation  des  mines  (Ag)  du  Laurion  près 
d’Athènes dont l’ apogée se situe au Vème siècle av. J‐C

ƒ Les hypogées et  Temples souterrains en Egypte,  PETRA ( Jordanie), 

ƒ 530 av. J‐C : Galerie d’alimentation en eau d’Eupalinos (1035 m ) dans l’île de 


Samos  ‐ Vèmesiècle av. J‐C : Carrières souterraines (Latomies de Syracuse)

ƒ Carrières souterraines : Latifonies en Sicile, etc.

ƒ Galeries d’alimentation en eau = « foggarra » mentionnée par Hérodote dès le


Vème siècle av. JC dans (Perse et Mésopotamie) encore actuelles   

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Galerie d’EUPALINOS
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

~ 530 av. JC

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 6  ‐
l’Empire Romain : 

ƒ 350  km  d’aqueducs  à Rome  mais  aussi  dans  tout  l’empire,  tunnel  de 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

Venelles , 8 000 mètres (sans fenêtre) entre les vallées de la Durance et de 
l’Arc,  tunnels de circulation, tunnel de Pouzzoles (près de Naples )

‰ Quelques remarques sur les ouvrages de l’Antiquité connus

¾ Ne  restent  que  ceux  qui  ont  résisté !  Cavités autostables sans 
soutènement  à très  long  terme,  de  nombreux  autres  ont  sans  doute 
disparu !
¾ Réalisés  avec  les  moyens  de  l’époque  =  nécessité d’un  contexte 
géotechnique  favorable    :  roche  tendre  mais  compacte  (sans 
discontinuité), absence d’eau, faible profondeur
¾ Sans les trois ennemis du mineur : gravité, eau et contrainte

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. . Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 7  ‐
Du Moyen Age au XIXème siècle

ƒ VI ème au VIII ème siècles Cappadoce  (Derinkuyu)


Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

ƒ 745 : premières mines métalliques en Europe

ƒ 1190 : première exploitation de charbon en Flandre

ƒ Exploitation des carrières souterraines 

ƒ 1479‐1480 : Tunnel de la Traversette

ƒ 1526‐1533 : Pertuis de Toullies

ƒ 1556 : De Re Metallica – Agricola  = traité d’exploitation des mines 

ƒ 1627‐1630  :  1ère  utilisation  de  la  poudre  noire  en  Hongrie  comme  agent 
d’abattage dans une mine souterraine

ƒ 1679   Construction du tunnel de Malpas sur le Canal du Midi

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.  ‐ Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 8  ‐
Le  XIX ème siècle =  Age d’or des tunnels  ?

ƒ XIXème siècle = Développement du réseau feroviaire dans toute l’Europe


Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

ƒ 1824 ‐ 1842 ‐ Tunnel sous la Tamise : premier bouclier à air comprimé : tonnelle 


= tunnel

ƒ 1828 : 1er tunnel ferroviaire français  sur la ligne Roanne – Andrézieu

ƒ 1/3 des tunnels ferroviaires français réalisés entre 1830 et 1870

ƒ 1857 ‐ 1870 – Tunnel du Mont Cenis (Fréjus ferroviaire)

ƒ 1865‐1875 :  Tunnels du Canal du Verdon (20 km  en cumulé) 

ƒ 1872‐1882 :  Tunnel ferroviaire du Saint Gothard ( 14,9 km )

ƒ 1898 ‐ 1905  : Tunnel du Simplon   (19 823 m)   

ƒ Nombreux petits tunnels routiers en zones montagneuses

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 9  ‐

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 10  ‐

Tunnel du Mont Cenis (Fréjus ferroviaire) 12 850 m, 1857–1871


Tunnel du Saint Gothard : 15 km, 1872 - 1881
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

Tunnel du Simplon : 19 823 m, 1898 - 1905

Mont Cenis
Saint Gothard
Simplon

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 11  ‐

1900 ‐ 1965
1900 – 1930 : Fin de la construction des tunnels ferroviaires français  jusqu’à la 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

reprise correspondant à la construction des tunnels du TGV Atlantique

1900 ‐ …. : Métro Parisien , Assainissement, Hydroélectricité

1935 :   Tunnels routiers de la RN 91 ( Barrage du Chambon)

1946  :  Tunnel de Saint Cloud (1er tube)

1952 :  Tunnel de la Croix Rousse

1955  : Tunnels routiers de la RD  902 ( Barrage de Tignes )

1965 :   Tunnel du Mont Blanc

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 12  ‐
Depuis 1965
1967 : Tunnel sous le Vieux Port à Marseille (caissons immergés)
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

1969 – 1970 : Tunnels de l’autoroute A 8  (Première Partie ) 

1969 – 1977 : RER A (Paris , Métro Express Régional)

1971 :   Tunnel de Fourvière (Lyon)

1974 :   Autoroute A 43 : Tunnels de Dullin et l’Epine

1976 :  Tunnel de Saint Cloud (2ème tube)

1976 – 1989 : Tunnels de l’autoroute A 8  (Deuxième Partie ) 

1981 – 1982  : Tunnel des Monts ( Chambéry , 2 tubes)

1980 :   Tunnel du Fréjus entre la France et l’Italie (12 901 mètres)

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 13  ‐

Aujourd’hui (depuis les années 1980)
Réelle banalisation des tunnels depuis les années 80, 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

Achèvement du réseau autoroutier en France

Avènement des tunneliers  = Poursuite de la construction des métros dans les 
grandes villes et développement des réseaux d’assainissement

1987 – 1994 : Tunnel sous la Manche, entre la France et l’Angleterre

Reprise en Europe du transport ferroviaire à grande vitesse = très nombreux 
tunnels dans des terrains de plus en plus difficiles.

Reprise des grands tunnels ferroviaires alpins depuis la fin du XXème siècle : 


Lötschberg, Saint Gothard, Projets du Brenner et du Mont d’Ambin (Lyon 
Turin Ferroviaire).

Projet d’aménagement du « Grand Paris »
INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012
Module 2 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 14  ‐

PLAN
Retour historique sur les périodes de construction

Tournants et grandes évolutions technologiques
Typologies, principales caractéristiques, nombre d’ouvrage 

Fonctions respectrives de ces ouvrages 

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 15  ‐

Tournants et grandes évolutions technologiques
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Évolutions et grands tournants   historiques   

‰ Évolutions et grands tournants   récents 

¾ Évolutions technologiques en méthodes conventionnelles

¾ Évolutions technologiques des méthodes mécanisées

¾ Évolutions technologiques des méthodes d’études 

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 16  ‐

1556 ‐ AGRICOLA ‐ De Re Metallica


Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Puits et galeries de mines 

‰ Abattage    :  Marteaux  et  lances  /  pinces 


(pince à purger)

‰ Soutènement 

‰ Marinage    :  Treuils,  seaux,  sacs,  couffins, 


plats 

‰ Exhaure des eaux : Pompage

‰ Ventilation : soufflets (cuir et bois)

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Puits et Galeries
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Outils d’abattage
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Marinage : Berlines, brouettes
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Marinage  : Seaux, couffins, plats
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Marinage : Treuils
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Soutènement
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Ventilation = Aérage 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Exhaure = Pompage 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Exhaure = Pompage 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 26  ‐

1627‐1630  :  1ère  utilisation  de  la  poudre  noire  en  Hongrie  comme  agent 
d’abattage dans une mine souterraine;
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

1680 : tunnel de Malpas sur le canal du Midi (poudre noire)


1824/1842 ‐ Tunnel sous la Tamise : premier bouclier à air comprimé : tonnelle = 
tunnel;
1828 : 1er tunnel ferroviaire français sur la ligne Roanne – Andrézieu;

1838 :  1er marteau à vapeur
1846 : découverte de la Nitroglycérine par  A. Sobrero

1849/1850 : Premiers marteaux perforateurs;

1862  :  Premier  « jumbo  de foration » =  Perforatrice  Sommeiller  :  Tunnel 


ferroviaire du Mont Cenis (1857/1870)

1866  ‐ Première utilisation de la dynamite mise au point par A. Nobel;

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 27  ‐

Machine Sommeiller

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 28  ‐

Tunnel du Mont Cenis (Fréjus ferroviaire) 12 850 m, 1857–1871 = 14


Tunnel du Saint Gothard : 15 km, 1872 – 1881 = 9
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

Perforatrice 1862
Tunnel du Simplon : 19 823 m, 1898 – 1905 = 7
Dynamite 1866
1870 1900

Mont Cenis
Saint Gothard
Simplon

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Construction du métro à Paris 1898 ‐ Ligne 1
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

1900 – 1924 : nombreuses applications ou innovations  technologiques comme 

‐ air comprimé

‐ caissons immergés puis havés pour la traversée de la Seine;

‐ boucliers,

‐ injections, 

‐ congélation

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Caissons havés
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Section intérieure
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Excavation sous air comprimé
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Marinage
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Ouvrage achevé
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
Congélation

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
Congélation

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
Congélation

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 38  ‐

Évolutions et grands tournants  récents 
‰ Évolutions technologiques
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

™ Abattage  : Méthodes mécanisées / Méthodes conventionnelles
™ Soutènements
™ Revêtements
‰ Évolutions conceptuelles 

™ Nouvelle méthode autrichienne
™ Lignes caractéristiques ‐ Méthode Convergence/Confinement
™ Modélisation – Calcul numérique 
™ Reconnaissances
™ Équipements d’exploitation et de sécurité

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 39  ‐

Méthodes mécanisées
Nomenclature AITES  : 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

¾ Machines à attaque ponctuelle (en provenance des mines)

¾ Tunneliers à appui radial ou grippeur

¾ Aléseurs

¾ Boucliers mécanisés ouverts

¾ Boucliers mécanisés fermés

Tournant majeur : machines de plus en plus performantes, adaptées à des terrains 


de  plus  en  plus  difficiles  (aquifères  avec  une  faible  cohésion),  processus  de 
construction  industrialisé,  évolution  permanente,  augmentation  des  diamètres 
de  machine,  nombreux  retours  d’expérience  (très  nombreuses  machines  en 
activité dans le monde)

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 40  ‐

Méthodes conventionnelles 
Abattage à l’explosif   : 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

¾ Forage des trous de mines  =  automatisation des jumbos de foration : précision 


d’implantation, d’orientation et de longueur des trous de mines 

¾ Chargement  mécanisé avec  l’emploi  d’émulsion  en  remplacement  des  pré‐


charges  de  cartouches  de  gomme  (dynamite)  =  plus  de  sécurité pour  les 
personnels

¾ Tirs séquentiels, 

¾ Opérations  de « purge » mécanisées  (  fraise  ou  petite  machine  à attaque 


ponctuelle,

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 41  ‐

Soutènements

Présoutènements et  traitements  de  terrain  :  Progrès  permis  grâce  à la  mise  au 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

point de machines dédiées, de méthodes et produits nouveaux 

¾ Voûte parapluie : mise en place de tubes pétroliers de petit diamètre disposés 
en auréole et scellés par injection dans le terrain;

¾ Prévoûte mécanisée (système Perforex) : coque de béton projeté mise en place 


dans  le terrrain après  excavation  d’une  saignée  au  moyen  d’une  haveuse 
montée sur un bâti circulaire;

¾ Voûte parapluie réalisée au moyen de colonnes subhorizontales de jet grouting, 


en auréole autour de l’excavation;

¾ Boulonnage du front de taille en boulons de fibre de verre

¾ Injections dans le terrain beaucoup mieux maitrisées grâce à l’informatique


INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012
Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 42  ‐

Soutènements ‐2 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

Les  principes  de  soutènement  n’ont  que  peu  évolué :  boulons,  béton  projeté et 
cintres demeurent les constituants essentiels du soutènement 

¾ Mécanisation  du  boulonnage  :  robots boulonneurs,  l’emploi  des  boulons 


« swellex » généralisé, quasi disparition du boulon scellé au coulis;

¾ Robots de projection du béton projeté, qualification des projeteurs (Asquapro) ;

¾ Manutention et mise en place des cintres mécanisées : érecteurs et pinces;

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 43  ‐

Revêtements 
‰ Le  tournant  majeur  pour  les  revêtements  est  la génaralisation de 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

l’étanchéité par  feuille  entre  soutènement  et  revêtement  :  assure 


l’étanchéité et garantit un bon état de surface du béton coffré (non armé en 
règle générale)

‰ Amélioration  des  coffrages  :  moins  déformables,  équipés  de  vibreurs,  plus 


mobiles, la déformation par excès de pression demeure le risque majeur !

De manière générale :  plus de mécanisation  pour viser des processus 
industriels et améliorer la sécurité des personnels

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2. Les principaux types d’ouvrages souterrains ‐ 44  ‐

Évolutions conceptuelles 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

™ 1970 ‐ Nouvelle méthode autrichienne : le soutènement accompagne et 
freine le déplacement du rocher

™ 1970 Lignes caractéristiques ‐ Méthode Convergence/Confinement

™ Modélisation – Calcul numérique : géométrie et/ou rhéologie complexes

™ Reconnaissances: transfert des techniques pétrolières vers le génie civil

Équipements  d’exploitation  et  de  sécurité =  Évolution  de  la  réglementation 


pour les tunnels routiers comme pour les tunnelms ferrovoaires suite aux 
incendies des tunnels du Mont Blanc (1999), Tauern, Saint Gothard

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 45  ‐

PLAN
Retour historique sur les périodes de construction

Tournants et grandes évolutions technologiques 

Typologies, principales caractéristiques
Fonctions respectives de ces ouvrages 

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 46  ‐

Plusieurs Typologies  Possibles  (vis à vis de la construction)
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Ouvrages pérennes ou non   =   génie civil  / exploitation minière

‰ Tunnels d’infrastructures linéaires / ouvrages souterrains volumiques

‰ Tunnels urbains / tunnels non urbains

‰ Tunnels profonds / tunnels superficiels

‰ Petite section / grande section

‰ Chantiers mécanisés / chantiers conventionnels

‰ Tunnels au rocher / tunnels dans des massifs de sol

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 47  ‐

Ouvrages pérennes ou non   =   génie civil  / exploitation minière
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Les  ouvrages  de  génie  civil  sont  en  principe  destinés  à durer  plusieurs 
dizaines d’années et souvent au delà du siècle

‰ A l’opposé les galeries minières ne durent que le temps où elle sont utiles et 


nécessaires  à l’extraction  du  minerai,  sachant  que  le  chantier  d’extraction 
se déplace tant en plan qu’en cote.

‰ Principale  conséquence  :  les  galeries  minières  ne  sont  pas  revêtues, 


acceptent  des  déplacements  à la  paroi  considérables,  d’ordre  métrique, 
sans commune mesure avec les ouvrages de génie civil pour lesquels il faut
maitriser l’espace  intérieur  afin  de  garantir  les  fonctionnalités  attendues 
par le maître d’ouvrage et sera pendant toute la durée de vie de l’ouvrage.

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 48  ‐

Tunnels d’infrastructures linéaires / ouvrages souterrains volumiques
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Les  tunnels  d’infrastructures  linéaires  sont  réalisés  dans  un  contexte 


géologique  quasi  imposé ou  tout  au  moins  fortement  contraint  parce  que 
les fonctionnalités exigent un certain tracé

‰ L’optimisation  du  tracé en  plan  et  du  profil  en  long,  vis  à vis  du  contexte 
géotechnique  est  relativement  limité :  exigences  géométriques  pour  la 
qualité de service, prise en compte de l’environnement et des avoisinants, 

‰ L’optimisation est encore plus difficile en site fortement urbanisé.

‰ A l’opposé, le choix du contexte géotechnique détermine l’implantation de 
l’ouvrage  volumique  :  stockage    (hydrocarbures,  déchets  radioactifs), 
centrale hydroélectrique, urbanisme souterrain

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 49  ‐

Tunnels urbains / tunnels non urbains
‰ Contraintes environnementales très fortes en site urbain : avoisinants, bâti de 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

surface, bruit (travaux de nuit), vibrations solidiennes, surpressions aériennes, 
tassements, salissures, poussière, etc.

‰ Contraintes  environnementales  liées  au  milieu  naturel  en  site  non  urbain 
(biodiversité)

Tunnels profonds / tunnels superficiels
‰ Difficultés de réalisation liées aux contraintes résiduelles (tectonique et poids 
des terres), à la température et aux arrivées d’eau pour les tunnels profonds, 
mais rocher sain hors des zones tectonisés

‰ Importance  de  la  gravité dans  la  stabilité,  bâti  de  surface  en  site  urbain, 
terrains  en général moins compacts  pour les ouvrages peu profonds 

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 50  ‐

Petite section / grande section
‰ En  principe  la  stabilité est  plus  facile  à garantir  en  petite  section  mais  une 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

section réduite impose le recours à des  machines de dimensions plus réduites 
présentant des performances également réduites. 

‰ La différence n’est pas toujours évidente en méthode mécanisée

Chantiers mécanisés / chantiers conventionnels
‰ Conception de l’ouvrage, organisation du chantier et même rémunération des 
travaux  sont  sensiblement différentes 

Tunnels au rocher / tunnels dans des massifs de sol
‰ Méthodes  d’études,  de  dimensionnement  et  de  construction  sont 
radicalement différentes.

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 51  ‐

PLAN
Retour historique sur les périodes de construction

Tournants et grandes évolutions technologiques 

Typologies, principales caractéristiques

Fonctions de ces ouvrages 

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012


Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 52  ‐

Fonctions de ces ouvrages : Infrastructures linéaires
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Infrastructures de transport 

¾ Transports guidés : train, métro, RER,  (gares et stations)
¾ Tunnels routiers
¾ Tunnel «Modes doux» : 2ème tube du tunnel de Croix Rousse
‰ Galeries hydrauliques : adduction d’eau, conduite forcée, 

‰ Émissaires : assainissement, stockage d’orages

‰ Galeries dédiée à un usage particulier : ligne électrique

‰ Tunnels canaux 
INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012
Module 2 
§ 2.1.2.     Les principaux types d’ouvrages souterrains       ‐ 53  ‐

Fonctions des ouvrages : Ouvrages volumiques  (hors mines)
Documents pédagogiques internes au Mastère TOS

‰ Stockages : hydrocarbures, déchets radioactifs

‰ carrières souterraines 

‰ Urbanisme souterrain  :  Patinoire, Montréal, galerie piétonne sous le Bd 
Mortier

‰ Ouvrages stratégiques (utilisation militaire)

‰ Réutilisation  d’ouvrages  anciens  – cf.  M. Labbé – champignonnières, 


logistique (Subtropolis), installations militaires.

INSA Lyon  ­ ENTPE                                                           MS Tunnels et Ouvrages souterrains      2011­2012