Vous êtes sur la page 1sur 2

Afin de satisfaire la demande écologique et de responsabiliser les entreprises vis à vis de l’environnement, l’organisation

internationale de normalisation a établi en 1996, les normes ISO 14000.

Les normes ISO 14000 sont faites pour servir d’outil à une entreprise qui peut ainsi estimer de façon constante si son activité
pollue ou non son environnement. De cette manière, elle sera amenée à prendre des mesures en cas de pollution pour rectifier le tir.

Tout comme les précédentes normes ISO, les normes ISO 14000 permettent aux entreprises de vérifier la qualité de matériaux
et services qu’elles se procurent, de se classer parmi les entreprises les plus performantes et d’entretenir une relation de
transparence et de confiance avec sa clientèle.

Les normes ISO 14000 jouent un rôle majeur sur l’économie d’entreprise puisqu’elles offrent toutes les clés pour développer une
stratégie alliant communication et objectifs à atteindre. Les normes ISO 14000 portent principalement sur l’étiquette écologique des
entreprises et tous les moyens pour y parvenir.

Les normes ISO 14000 se classent en trois catégories:

- les normes dites d’organisation: cette catégorie des normes ISO 14000 regroupe les exigences et les conseils quant au système
de management environnemental à installer.
- les normes outils contiennent les préceptes pour organiser les audits. Un audit est en quelque sorte un entretien bilan sur des
thèmes précis: pour les ISO 14000, ce sera le système de management environnemental ou la qualification de l’auditeur.
- les normes sur les produits et services: cet ensemble de normes dresse le cahier
des charges des produits et services conçus par l’entreprise.
Les normes ISO 14000 ont certes obligé les entreprises à se conformer à certains réglements pour avoir
l’étiquette « verte » mais les normes ISO 14000 y ont trouvé leur compte.