Vous êtes sur la page 1sur 55

APPRENDRE ET SAVOIR LIRE

À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
Anna POTOCKI
MCF en psychologie du développement
Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage
- CNRS, Université de Poitiers-
Qu’est-ce que lire?

L’étincelle voulait démontrer que le


Suspendisse lectus tortor, dignissim sit
calcul n’avait rien à voir avec un
amet, adipiscing nec, ultricies sed,
individu sans souci et deux marteaux
dolor. Cras elementum ultrices diam.
solidaires. Puis l’air renversa l’éminence
Maecenas ligula massa, varius, semper
grise parfois gloutonne aux couleurs
congue, euismod non, mi.
délétères et rebondissantes.

Décodage Identification mots écrits


Qu’est-ce que lire?
????
Qu’est-ce que lire?
L (lecture) = R * C

Processus de Processus de
reconnaissance des compréhension du
mots écrits langage

Simple View of Reading (« vision simple de la lecture », Gough & Tunmer, 1986)
Qu’est-ce que lire?
◦ Représentation sous forme de produit

◦ importance des deux composantes pour être un bon lecteur

◦ « si l’un des deux termes du produit est nul alors le résultat sera nul
également »
Qu’est-ce que lire?
Qu’est-ce que lire?
◦ Automatisation insuffisante ou difficultés de décodage => difficultés
de compréhension (écrite)


Décodage Décodage

Apprentis lecteurs Bons lecteurs


Faibles décodeurs
Laberge & Samuels, 1974,;Perfetti, 1985
Qu’est-ce que lire?
◦ Mais deux compétences qui peuvent aussi être dissociées
◦ aires cérébrales différentes
◦ pathologies de la lecture
Le « cerveau » de la lecture

Prononciation et
articulation

Accès au sens Aire de la forme visuelle


des mots
Le « cerveau » de la lecture
◦ Identifier les mots écrits: une ◦ Comprendre: des aires non
aire spécifique spécifiques à l’écrit

Berl et al. (2010)


Pathologies de la lecture
◦ Le « modèle simple » permet de décrire une partie des
troubles de la lecture
◦ existence de profils « en miroir »
Pathologies de la lecture

L=R*C

C° orale
Processus d’identification Processus généraux de
des mots écrits compréhension
Pathologies de la lecture

Troubles spécifiques de la
compréhension
Hyperlexie
L=R*C Autisme de haut niveau/
Asperger

Processus d’identification Processus généraux de


des mots écrits compréhension
Qu’est-ce que lire?
◦ Le « modèle simple » décrit une interaction « simple »

Texte Lecteur

POURTANT
4h de lecture/jour et en majorité
pas ce type de lecture
« prototypique » (White, Chen &
Forsyth, 2010)
Savoir lire c’est ?
◦ Exemple: exposé sur les liens entre disparition des abeilles et
les OGM

(Aillerie, 2011; CLEMI, 2014; Flanagin & Metzger, 2010; Viavoice, 2012
Savoir lire c’est ?
◦ Selon les théories « classiques », lire c’est:
◦ Identifier les mots du texte
◦ Construire une représentation mentale du texte

Le déclin des populations


d’abeilles n’est pas lié aux
cultures OGM

} Modèles théoriques récents


} Source de l’information?
} Fiabilité de cette information?
Savoir lire c’est ?

Comment Molière est-il


mort?

} Pas nécessaire de lire la


biographie complète!
Chat

Processus pas
seulement en jeu
pour la lecture sur
internet
Ø exemple
recensement
manuels
scolaires

Q2 : A quel animal la basket fait-


elle surtout penser ?
Savoir lire c’est ?

Texte Lecteur

Contexte

Rouet & Britt, 2011, 2006, Rouet et al.,2017


La lecture « numérique »

Texte Lecteur

Des compétences
Format et organisation des « nouvelles »
documents
Lisibilité
Aspect dynamique ou
multimédia
Contexte Accès aux textes
Conditions de diffusion des textes
Multiplicité des contextes de
lecture
La lecture « numérique »
◦ Lecture numérique nécessite en pus des processus de reconnaissance
de mots et de compréhension des capacités « supplémentaires »
(Potocki & Rouet, 2018)

Rechercher une information

L=R*C Evaluer l’information

Intégrer des informations de


sources multiples
La lecture « numérique »
◦ Les milléniaux = des digital natives ? (Prensky, 2001; Serres, 2011)
La lecture « numérique »
◦ Les milléniaux = des digital natives ? (Prensky, 2001; Serres, 2011)

◦ oui sur les aspects « techniques »


◦ non concernant l’efficacité des processus mis en jeu
Compétences en lecture numérique

◦ Résultats étude PISA

◦ Nos travaux au sein


de l’équipe CoALA
Compétences en lecture numérique

◦ Acquisition des stratégies de recherche d’informations entre


9 et 17 ans (Rouet et al., 2011)

◦ Sélectionner l’information pertinente sur un moteur de


recherche = défis pour l’adolescent
◦ Interprétation des marques typo-dispositionnelles
◦ rang, saillance visuelle et typographique
◦ Evaluation de la pertinence et de la crédibilité de l'information
Compétences en lecture numérique
Compétences en lecture numérique
Exemple : "La construction des châteaux forts"
PERTINENT NON PERTINENT

Sans marquage […] techniques de construction des […] construction d’un château
typographique châteaux forts […] d’eau…

Avec marquage […] techniques de CONSTRUCTION […] CONSTRUCTION d’un CHÂTEAU


(majuscules) des CHÂTEAUX forts […] d’eau […]

◦ 10 items basés sur différents contenus


◦ Elèves à partir de la classe de CM2 et jusqu’en terminale
Compétences en lecture numérique
◦ Nombre de références sélectionnées selon le niveau scolaire,
le marquage typographique et la pertinence
5
4,5
4
3,5
P/M
3
P / NM
2,5
NP / M
2
NP / NM
1,5
1
0,5
0
CM2 5ème 3ème Term
Note: <P> Pertinent <M> majuscule
Compétences en lecture numérique
◦ Stratégies de balayage visuel à 10 ans (Potocki et al., 2017)
◦ Quel usage des titres dans la détermination d’un paragraphe pertinent pour
répondre à une question précise?
◦ Utilisation de l’oculométrie cognitive (Baccino, 2002)
De quelle origine est le premier humain
atteint du virus Ebola ?
Ces maladies qui ravagent l’Afrique

Le paludisme Sida ou le mal du siècle Le retour d’Ebola

La maladie africaine la plus fréquente Une terrible épidémie Le début d’une maladie mortelle

Le paludisme, aussi appelé malaria, est une Le sida est un énorme désastre sur le continent Des cas de maladie au virus Ebola ont été
maladie causée par un parasite qui provient de la africain. En 30 ans, le sida a tué près de 30 rapportés dans plusieurs pays d’Afrique. Cette
piqûre de certaines espèces de moustiques. Avec millions de personnes. Cela a déclenché un épidémie, d'une ampleur inédite, est causée
des millions de personnes malades et 627 000 effort important dans tous les pays pour trouver par la souche XW du virus. Le premier humain
décès en 2012, le paludisme reste la maladie la des traitements. Le sida a aussi eu des atteint serait un enfant originaire de Guinée
plus importante en Afrique. Les personnes les conséquences au plan politique et social. décédé en décembre 2013. Le premier bilan
plus touchées sont les enfants de moins de cinq Aujourd’hui, le sida touche encore des millions de l’épidémie effectué le 23 mars 2014
ans et les femmes enceintes. de personnes. compte plus de 3879 décès.

Comment prévenir la maladie? Les traitements médicamenteux La prise en charge des malades

Il n’existe pas de vaccin ou de médicaments contre Certains médicaments permettent de bloquer la Le virus Ebola est à l'origine de maladies
le paludisme. Certains traitements permettent au multiplication du virus dans l’organisme. Ces rapides qui ont souvent pour conséquences le
mieux d’éviter d’attraper le virus lors d’un séjour traitements sont appelés trithérapies. Ils sont décès du malade. A l’heure actuelle, il n’y a
dans les zones dangereuses. Ce traitement doit souvent gênants et responsables d’effets pas de traitement ou vaccin spécifique qui a
toutefois commencé un mois avant le départ et secondaires désagréables (nausées, fièvre, etc.). montré une efficacité chez l’humain.
peut causer des effets secondaires gênants Ils sont également très chers et beaucoup de Cependant, certains médicaments et vaccins
(diarrhées, vomissements). De plus, il ne peut pas malades en Afrique ne peuvent avoir accès à ces sont actuellement en cours d’évaluation en
être suivi pendant plus de 3 mois. médicaments. Angleterre notamment.
Enfant type 1
Enfant type 2
Compétences en lecture numérique

◦ Moins d’un enfant sur deux a une stratégie « efficace » de


balayage visuel des documents écrits à la fin de l’école
primaire
◦ les enfants « stratèges » ne sont pas forcément les meilleurs lecteurs-
compreneurs
◦ nécessite des compétences « supplémentaires »
Compétences en lecture numérique
◦ Evaluation critique de l’information lue (Potocki et al., en révision)
◦ Capacités des élèves de 10 à 19 ans à

identifier les paramètres de source dans de


courts textes écrits

évaluer les textes en terme de


compétence et « fiabilité » de leurs
auteurs

utiliser ces paramètres de source pou


choisir un site internet adéquat
Compétences en lecture numérique

◦ Identifier les paramètres de sources

Selon Frédéric Mouchon du journal Le Parisien paru en


mai 2012: “Paul Watson, une des figures de la protection
des espèces marines, avec parfois des méthodes
controversées, a été emprisonné lundi en Allemagne.
Brigitte Bardot a fait paraître un appel dans les journaux
pour demander sa libération.”
Compétences en lecture numérique

◦ Evaluer la compétence et la « neutralité » d’un auteur sous demande


explicite

Extrait d’un article de Patricia Lemaire, ingénieur


chimiste, sur le site Web de la société
« Plast’embal » qui fabrique des emballages
plastiques, mars 2012: « En 2012, le plastique
représente la majorité des emballages fabriqués
dans le monde, suivi par le carton et l’aluminium. »
Compétences en lecture numérique
◦ Utiliser les paramètres de sources sans demande explicite lors d’une
recherche d’information
Compétences en lecture numérique

◦ Identifier les paramètres de sources


5
**
4,8
Correct responses /5

4,6

4,4 très lié au niveau de


lecture/décodage
4,2 des élèves

3,8
G5
CM2 5G7
ème G9
3ème Underg.
Licence
Compétences en lecture numérique

◦ Evaluer la compétence ◦ Evaluer la « neutralité »

* ** ***

CM2 5ème 3ème Licence CM2 5ème 3ème Licence


Compétences en lecture numérique

◦ Utiliser les paramètres de sources sans demande explicite


lors d’une recherche d’information

CM2 5ème 3ème Licence

* * **
Compétences en lecture numérique

◦ En résumé, les jeunes lecteurs


◦ manquent pour la plupart de stratégies efficientes pour rechercher
une information
◦ ont des difficultés à évaluer la fiabilité d’une information

◦ Pourtant
◦ stratégies rarement enseignées aux élèves
Pistes d’interventions pédagogiques
◦ Rechercher une information
◦ une des 1ères difficultés pour les jeunes lecteurs: avoir une idée
claire de ce qu’ils doivent chercher (modèle de tâche)

◦ Ayroles et al. (2018), thèse CIFRE


◦ étude avec 48 élèves de CM2
Condition 1: Qu’est-ce que tu dois chercher pour
répondre à la question?

”De quelle origine est le 1er humain atteint


d’Ebola?" Condition 2: Est-ce que le mot « humain » est dans la
question?

?
Pistes d’interventions pédagogiques
◦ Résultats
Bonnes réponses Visites de paragraphes pertinents/ non pertinents

12
* 30
*
10 25

8 20

6 15
Task model
Control
4 10

2 5

0 0
Task model Control Visits of irrelevant areas/5 Visits of relevant areas
Pistes d’interventions pédagogiques
◦ Evaluer les informations
◦ Pérez, Potocki, Stadtler, Macedo-Rouet, Paul, Salmerón, & Rouet
(2018)

◦ Participants: 150 élèves de 3ème (m = 14.72 ans; 85 filles)


◦ 8 classes de 4 collèges de l’Académie de Poitiers
Pistes d’interventions pédagogiques
Participants

groupe groupe
expérimental contrôle

4 classes Appariement 4 classes


77 élèves - Décodage 73 élèves
- Compréhension
- Vocabulaire
- Mémoire verbale
Procédure 2
semaines

Groupe Atelier Atelier Atelier


expérimental 1 2 3
1h 1h 1h
Post-test Post-test
Pré-tests
1 2
Groupe
Enseignement habituel
contrôle

Sem 1 Sem 2 Sem 3 Sem 4 Sem 5 Sem 8


Atelier 1: Expertise
- Formation/
métier Hôtesse de l’air
Neurologue
- Expertise vs
expérience
Atelier 2: Intention/ « neutralité »
Neurologue Hôtesse de l’air
Travaille pour la société - Intention/ intérêt A déjà utilisé ces pilules
Super Cerveau
- Idéologie

Société « Super
Cerveau »
Impact économique de l’énergie solaire

Nicolas Martin
Prof en sociologie
Blog

Jacques Dubois
Chercheur énergie
Revue Sciences de l’énergie
Pistes d’interventions pédagogiques
◦ Résultats
Réponses correctes Justification sur critères de sources

1
* * 1
Control

0,8 Intervention
0,8
*

Justification
0,6
Accuracy

0,6

0,4 0,4

0,2 0,2

0 0
Pre−test Post−test 1 Post−test 2 Pre−test Post−test 1 Post−test 2
Conclusion
◦ Diffusion du numérique : mise en exergue de processus
s’avérant cruciaux, notamment pour la lecture sur Internet
◦ lecture « classique » et lecture « numérique » sont liées mais il ne suffit
pas d’être bon lecteur pour être compétent sur Internet

◦ Jeunes non dépourvus de toute « culture


numérique » (e.g., Macedo-Rouet et al., 2019)
◦ mais processus peu maitrisés par les jeunes lecteurs
◦ doivent donc faire l'objet d’un enseignement
spécifique
MERCI DE VOTRE
ATTENTION!

anna.potocki@univ-poitiers.fr
Bibliographie (en français)
◦ Potocki, A. & Billottet, E. (2019). Incidence du numérique sur
l’apprentissage du lire, dire, écrire. Paris : Cnesco.
◦ Rouet, J.F., & Potocki, A. (2017). De la compréhension à
l'usage des textes en contexte : accéder à l'information,
évaluer et mettre en relation les textes. Bianco, M. & Lima, L.
(eds), Comment enseigner la compréhension en lecture.
Paris: Hatier.

Centres d'intérêt liés