Vous êtes sur la page 1sur 9

Amortissement de capital

Les actions amorties sont des actions de jouissance.


Les actions non amorties sont des actions de capital.
Les tiers et l’administration fiscale assimilent cet amortissement à une distribution de réserve.

I- Réalisation de l’amortissement

A- Conditions et modalités
L’amortissement est interdit s’il existe des actions à dividendes prioritaires (ADP).
Le montant des capitaux propres après amortissement doit être au moins égal au capital des réserves légales et statutaires.

Ex : les capitaux propres d’une SA présentent les comptes suivants :


- capital : 3 000 000F (30 000 actions de 100F)
- réserve légale : 200 000F
- autres réserves : 1 000 000F.
la SA décide de rembourser ¼ du capital soit 25F par action.

B- Comptabilisation

1/ Remboursement du capital

101

750 000

4567

750 000

2/ Règlement

4567

750 000

512

750 000
3/ Reconstitution du capital

1068

750 000

10132

750 000

101

2 250 000

10131

2 250 000

ou

1068

750 000

4567

750 000
4567

750 000

512

750 000

101

3 000 000

10131

2 250 000

10132

750 000

C- Conséquences de l’amortissement
L’intérêt statutaire calculé sur les actions de capital et sur le montant non amorti des actions partiellement amorties.

Ex : ANCCo = 7 600 000F


20 000 actions amorties
40 000 actions non amorties
Valeur nominale de l’action = 100F.

x = valeur mathématique intrinsèque


40 000 * x + 20 000 (x - 100) = 7 600 000
40 000x + 20 000 x - 2 000 000 = 7 600 000
x = 9 600 000 / 60 000 = 160F

Pour le calcul du DPS, on compare la valeur avant de l’action de capital et la valeur après.

5 000 actions de capital


5 000 actions de jouissance

Capital non amorti


2 500 000
2 500 000

Capital apporté par les nouveaux actionnaires


1 000 000
1 000 000
Capital amorti
2 500 000
1 250 000
1 250 000

Réserves
5 000 000
2 500 000
2 500 000

Primes
3 000 000
1 500 000
1 500 000

8 750 000

Valeur avant = 2 000


DPS = valeur avant - valeur après
2 000 - 8 750 000 / 5 000 = 250

II- La reconversion des actions amorties en action de capital


Lorsque toutes les actions sont amorties d’un même montant, la reconversion est un simple jeu d’écritures.

Ex :
10131

,,,

10132

101

3 000 000

Lorsque les actions sont inégalement amorties ou lorsqu’il existe des actions de capital et des actions de jouissance, l’AGE
peut décider la constitution d’une réserve pour reconversion provenant soit d’affectation d’une fraction de bénéfice
distribuable revenant à ses actions, soit de reversement par les actionnaires des sommes antérieurement amorties.

Ex : une SA au capital de 1 000 000F amorti à concurrence de 800 000F.


Elle décide de reconvertir les 8 000 actions amorties en actions de capital.
Valeur nominale de l’action = 100F.
Cette reconversion se fera par prélèvement sur les bénéfices des exercices N et N+1.
Après cette date, les actionnaires compléteront éventuellement la réserve par des versements.

Bénéfice N : 320 000


Bénéfice N+1 : 440 000
La RL est totalement dotée.
L’intérêt statutaire est de 6%.

Bénéfice
320 000

Int Stat
-12 000

2 000 * 100 * 6%

308 000

SD Act de capital
-61 600

308 000 * 2 000 / 10 000

SD Act de jouissance
-246 400

308 000 * 8 000 / 10 000

affecté à la réserve

pour la reconversion

0
120

320 000

10 688

246 400

457

73 600

10 000 - 8 000 amorties 100% 800 000


- 2 000 non amorties

N+1

Bénéfice
440 000

Int Stat
-12 000

428 000
SD Act de capital
-85 600

SD Act de jouissance
-342 400

affecté à la réserve

pour la reconversion

120

440 000

10 688

342 400
457

97 600

Versement des actions en N+2

800 000 - (246 400 + 342 400) = 211 200

512

211 200

10688

211 200

10131

200 000

10132

800 000
101

1 000 000

10688

800 000

1068

800 000