Vous êtes sur la page 1sur 3

TRAVAIL A FAIRE

En relevant les violations aux composantes du système et principes du contrôle interne,


analyser les risques et recommander des procédures de contrôle interne assurant la sauvegarde
du patrimoine.

1. REAPPROVISIONNEMENTT DES STOCKS

VIOLATIONS : Absence de planification des achats, de procédure de sélection des


fournisseurs et d’appel d’offre, de contrôle par la direction du siège des commandes passées.

RISQUES :

 Les directeurs peuvent faire des commandes fictives.


 Rupture de stock ou sur stockage.
 Lenteur notée dans la livraison, prix élevé des stocks, conditions de règlement
discutées par chaque directeur d’usine et moins favorable que si elles le sont par
le siège pour les cinq usines.
 Brusque sortie de trésorerie due aux commandes passées en même temps.

RECOMMANDATIONS :

 Ils doivent élaborer un budget des achats (en valeur) et un budget de


réapprovisionnement (en quantité), valable pour les cinq usines.
 Envoyer des bons de commande au niveau du siège afin de vérifier si le besoin
existe réellement et faire la commande.

2. RECEPTION DES MATIERES PREMIERES

VIOLATIONS : Absence de preuve

En effet, les factures sont comptabilisées puis payées alors que le siège n’a pas la preuve
de la bonne réception des matières par les usines : les matières premières sont reçues dans
l’usine, les factures sont directement envoyées au siège et le comptable paie.

RISQUES :

 Les matières premières peuvent être de mauvaises qualités.


 Ils peuvent payer des matières premières non reçues.
RECOMMANDATIONS :

 Le siège devrait vérifier que les matières premières sont de bonne qualité et
conforme à la demande avant de payer.
 Comparaison des éléments du bon de commande avec ceux de la facture et du
bon de réception par le comptable du siège puis comptabiliser la facture.
 Vérification du délai de règlement.

3. SIGNATURE DU TITRE DE PAIEMENT

VIOLATIONS : Le directeur ne fait que signer, c’est seulement le comptable qui compare
les bons de commande, les factures et les chèques.

RISQUES :

 Détournement d’argent à travers les chèques par le comptable.


 Une erreur, de la part du comptable, peut présenter deux chèques pour une même
facture.

RECOMMANDATIONS :

 Le comptable, lui seul, ne doit pas gérer tout ce cycle de transaction.


 Le comptable doit préparer le chèque, auquel il joint le bon de commande, la
facture et le bon de réception.
 Le directeur général signe le chèque puis appose sa signature sur les justificatifs.
 Le chèque signé ne doit pas revenir à la comptabilité.

4. INVENTAIRE PHYSIQUE DE FIN D’ANNEE

VIOLATIONS : Absence de supervision

 L’inventaire physique est effectué par les personnes qui ont la responsabilité des
stocks.
 Absence d’analyse des différences d’inventaire : écart physique et écart
comptable.
RISQUES : Les directions ne pourront pas constatées les détournements volontaires ou erreurs
involontaires.

RECOMMMANDATIONS :

 Les inventaires physiques doivent être réalisés par des équipes composées de
magasiniers et d’administratifs.
 Les différences entre inventaire physique et inventaire comptable doivent être
portées à la connaissance des directions, analysées, expliquées et rectifiées.

5. COMMANDE DES CLIENTS

VIOLATIONS : Les magasiniers des usines préparent les commandes puis établissent les bons
de livraison en deux exemplaires seulement : un pour le client et un pour le transporteur.

RISQUES : Manque de pièces justificatives.

RECOMMANDATIONS : Les bons de livraison doivent être en trois exemplaires : un doit


rester au siège pour les cas de retour de marchandises.

6. FONCTIONS DE MME KAKPO

VIOLATIONS : Mme Kakpo a cumulé des fonctions : elle gère la comptabilité mais aussi
assure le suivi des clients douteux ou litigieux.

RISQUES : détournement d’argent.

RECOMMANDATIONS : Les dirigeants de l’entreprise doivent créer un service client.