Vous êtes sur la page 1sur 6

14

pour le fonctionnement, l’octroi de locaux, l’encadrement technique et administratif,l’organisation


de cycles de formation.

4.

Le Maroc bénéficie actuellement d’une grande visibilité à l’international due notamment

aux effets de la mise en place de la stratégie de développement du secteur touristique

quise traduit par :

La croissance du nombre de visiteurs au Maroc,

Une forte présence du produit « Maroc » dans les médias internationaux (T.V,

magazines, cinéma….).

Cependant, les principales menaces politiques qui freinent l’évolution du marché artisanal

sont :1.

la corruption de l’administration et de l’environnement politique

2.

le manque de transparence dans les procédures3.

la rigidité de la bureaucratie

b)

Analyse de
l’environnement économique

Les principales opportunités qu’offre l’environnement économique marocain sont :

1.

l’élaboration des politiques de développement importantes tel que : la vision 2015 pour l’artisanat

2.

la disponibilité et la compétitivité de la ma

in d’œuvre

Cependant, les principales menaces économiques qui freinent l’évolution du marché artisanal

marocain sont :1.

la complexité d’acquisition du financement.

2.

L’absence d’une vision claire et intégrée pour l’exploitation, l’entretien et la

conservation de ces ensembles artisanaux a abouti à leur sous-utilisation et leur sous-

exploitation, ce qui a fini par provoquer le délabrement de l’infrastructure et l’érosio

ndes équipements.3.

Le budget global de la Maison de l’Artisan, chargée de la promotion du secteur, étaitd’environ 20


millions de dirhams, et Le budget annuel du Département chargé del’Artisanat est de 174 millions de
dirhams seulement dont 19 millions d

e dirhams

15

seulement de budget

d’investissement,

ce qui ne représente que 0,14% du budget de


l’Etat.

c)

Analyse de l’environnement socioculturel

Les principales opportunités qu’offre l’environnement socioculturel marocain sont :

1.

la diversité socioculturelle du Maroc2.

l’ouverture du Maroc aux autres cultures

Néanmoins

, les principales menaces socioculturelles qui freinent l’investissement dans le

domaine artisanal sont :1.

la pauvreté2.

le manque des services aux personnes3.

Les artisans et ouvriers qualifiés des métiers artisanaux ne représentent que28,3%.4.

Des ressources humaines et financières très limitées.

d)

Analyse de l’environnement technologique

Les principales opportunités qu’offre l’environnement technologique marocain sont :

1.
L’artisanat est marqué par l’émergence des ensembles artisanaux. Les objectifs recherchés

par la construction de ces ensembles visaient la mise à la disposition des artisans et descoopératives
des lieux de production et de commercialisation adaptés à leurs activités. Lesstructures de ces
ensembles artisanauxToutefois, les principales menaces technologiques qui freinent le
développement du marché

de l’artisanat sont :

1.

La formation dans l’artisanat est essentiellement dispensée par des centresd’apprentissage, mais la

faiblesse des moyens et l’inadaptation des conditions

matérielles et pédagogiques, font que les résultats sont restés limités.2.

la concurrence de plusieurs pays3.

La qualité n’est pas une priorité: Le séchage du bois à l’air libre, par exemple,

entraîne des

fêlures lorsque les conditions d’humidité changent. Le séchoir électriquedisponible n’est pas utilisé.

16

e)

Analyse de l’environnement écologique

Les principales opportunités qu’offre l’environnement écologique marocain sont :

1.

La nouvelle orientation ver

s la culture de l’écologie et le respect de l’environnement.

D’autre part, les principales menaces écologiques qui freinent l’investissement sont :
1.

la faiblesse des services de recyclage des déchets

f)

Analyse de l’environnement légal

Les

principales opportunités qu’offre l’environnement légal marocain sont :

1.

l’engagement de l’état marocain dans une multitude de réformes touchant

Plusieurs secteurs d’activité.

2.

La création des chambres d’artisanat en vertu du dahir du 28 juin 1963, ell

es sontactuellement au nombre de 24. Elles sont représentées au niveau du parlement par


21conseillers, leurs représentants au niveau des régions est de 96. Ces chambres ont pour

principales attributions d’entreprendre toute action censée promouvoir le se

cteur de

l’artisanat dans leurs circonscriptions territoriales

3.

les politiques menées jusqu’à présent qui ont toujours visé le développement du secteur

mais sans une vision stratégique fédératrice à long terme.Cependant, les principales menaces légales
sont :1.

les difficultés d’application de la loi sur la concurrence.

2.

les difficultés d’application de la législation du travail.


3.

les difficultés d’application de la loi sur la propriété intellectuelle.

4.

dans la mise en œuvre d’une stratégie de développement

régional ou local Les attributions

des chambres d’artisanat demeurent vagues et imprécises. Leur budget est relativementfaible, il est
tributaire d’une seule source de financement (le décime additionnel à l’impôt

des patentes). Quant aux procédures de con

trôle et d’exécution du budget, elles sontcaractérisées par la lourdeur et la multiplicité des


intervenants. L’essentiel des crédits dontdisposent ces chambres sont consacrés aux charges fixes, à
la construction d’infrastructure

administratives et à la réalisation de manifestations à faible portée