Vous êtes sur la page 1sur 47

Equipier SPV

MANŒUVRES
D’ETABLISSEMENT DES
TUYAUX EN ECHEVEAU
Document stagiaire

SDIS de Loire-Atlantique Page 1/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Service Départemental d’Incendie et de Secours de Loire-Atlantique
SDIS de Loire-Atlantique Page 2/47
MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Les besoins et ressources en eau
1. connaissance des besoins et des ressources en eau
L’eau est l’élément de base pour l’extinction des incendies.

Pour tout sapeur-pompier, la question, de toujours, est d’en trouver une quantité suffisante pendant un
minimum de temps.

Cette eau se trouve soit dans des réserves naturelles, soit dans des aménagements conçus par l’homme.

Deux situations peuvent se présenter :

 Soit la zone présente des risques courants et, dans ce cas, la réglementation détermine la quantité
minimale d’eau à mettre à disposition ainsi que la forme du réseau,
 Soit la zone correspond à un risque dit « particulier ».

1. LES BESOINS EN EAU

Le RDDECI définit 3 types de risques courants (faible, ordinaire et important) et adapte les ressources en eau
au risque à défendre.

2. LE RESEAU DE DISTRIBUTION (AQUEDUCS – CANALISATIONS – CHATEAUX D’EAU)

a) L ES P R ISES D ’ EAU

 Les bouches d’incendie (BI),


 Les poteaux d’incendie (PI),
 Les colonnes sèches,
 Les divisions alimentées par un fourgon.

SDIS de Loire-Atlantique Page 3/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
On distingue deux sortes de réseaux.

b) L ES R ESEAUX ETOILES ( OU RESEAUX RAM IFIES )

Les canalisations partent d’un seul réservoir et les conduites sont en cul de sac.

Ces réseaux n’ont qu’un seul sens et condamnent tout un secteur en cas de rupture de canalisation.

c) L ES R ESEAUX M AILLES

Ils partent de plusieurs conduites et forment un maillage du réseau, permettant la continuité de l’eau même
en cas de rupture d'une canalisation

3. LES POINTS D’EAU NATURELS

Sous réserve qu'ils puissent fournir le cubage défini par la circulaire, les sapeurs-pompiers peuvent utiliser les
points d'eau naturels tels que :

 Rivières,
 Étangs,
 Canaux,
 Puits,
 Mares,
 Etc.

Ces ressources sont importantes dans la nature et ne doivent pas être négligées.

4. LES RÉSERVES ARTIFICIELLES

Il s’agit des réserves d’eau créées par l’homme.


Elles peuvent être utilisables par les services d’incendie dans les mêmes conditions que les points d’eau
naturels.

SDIS de Loire-Atlantique Page 4/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Il s’agit :

 Des piscines,
 Des bassins,
 Des abreuvoirs,
 Des lavoirs,
 Des citernes,
 Des barrages,
 Etc.

5. LES HYDRANTS

Les hydrants sont des appareils de sécurité normalisés.


Ils sont raccordés à un réseau d’eau sous pression enterré.

Ils doivent :

 Avoir une pression minimale de 1b,


 Avoir un débit égal ou supérieur à 17l/s (soit 60m3/h),
 Être incongelable,
 Être accessible en toute circonstance,
 Être signalé par un marquage horizontal et vertical.

d) L A BOUCHE D ’ IN CEN DIE

e) L E POTEAU D ’ INCENDIE

SDIS de Loire-Atlantique Page 5/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
f) TABLEAUX COM PAR ATIFS

Poteaux d’incendie Bouches d’incendie


Diamètre de l’orifice 100 2x100 100
Débit minimum exigé (m3/h) 60 120 60
Type de raccord Symétrique Non-symétrique
1x100 2x100
Nombre de ½ raccords 1x100
2x65 1x65
Nombre de tours maximum
13 17 13
(ouverture-fermeture)

2. MISE EN OEUVRE

1. GENERALITES

 Manœuvrer les robinets d’ouverture avec précaution afin d’éviter les coups de bélier

 L’ouverture doit être complète (13 tours) mais il est préférable de revenir ¼ de tour afin de ne pas
bloquer le régulateur fileté

 Vérification annuelle afin de vérifier le débit, la pression, la clarté de l’eau, de s’assurer que la colonne
du poteau ou le coffre de la bouche se vident correctement, et de toutes autres anomalies (coffre
endommagé, volant de manœuvre grippé,…)

2. LA BOUCHE D'INCENDIE

La manœuvre nécessite différents accessoires :

 Une clé de barrage,


 Une retenue ou un coude d’alimentation.

1. Ouvrir le coffre et le rabattre,


2. Purger la bouche à l’aide de la clé de barrage en faisant jaillir l’eau,
3. Fermer et raccorder la pièce de jonction,
4. Ouvrir complètement (13 tours-1/4 de tour).

3. LE POTEAU D’INCENDIE

La manœuvre ne nécessite que la clé de poteau

1. Ouvrir les demi-coquilles et retirer un bouchon obturateur,


2. Vérifier la bonne fermeture des autres bouchons,
3. Purger le poteau en faisant jaillir l’eau, puis refermer,
4. Raccorder le tuyau d’alimentation,
5. Ouvrir complètement (13 tours-1/4 de tour).

4. RÈGLES ET PRÉCAUTIONS D’EMPLOI DES TUYAUX

a. L ES R EGLES D ’ EM P LOI

 Faire une grande réserve en boucle au point d'attaque


 Employer le moins possible de tuyaux
 Éviter l'enchevêtrement des tuyaux
 Éviter de faire des torsions, des plis ou des coudes brusques
 Éviter, si possible, de couper les rues

SDIS de Loire-Atlantique Page 6/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
b. L ES R EGLES P OUR LA PR OTECTION DU M ATER IEL

 Serrer le plus possible la bordure du trottoir


 Ne pas laisser les tuyaux sur des décombres brûlants, ou objets coupants et les mettre à l’abri des
chutes de matériaux
 Mettre des madriers de franchissement si vous devez couper une rue
 Fermer et ouvrir doucement les robinets et les vannes
 En période de gel, tenir la lance partiellement ouverte
 Éviter de détériorer les raccords

5. ENTRETIEN DES TUYAUX

 Nettoyage extérieur (savonner, brosser et rincer) à grande eau


 Remettre en état les raccords
 Marquer les fuites
 Sécher dans un local sec, à l’ombre et propre
 Envoyer en réparation si besoin
 Éprouver les tuyaux
 Rouler en double les tuyaux souples

6. LES ÉTABLISSEMENTS DE TUYAUX

C’est la disposition donnée aux tuyaux pour amener l’eau de la pompe au point d’attaque.
Exceptionnellement de l’hydrant au point d’attaque.

Il existe 3 types d’établissements :

a. H OR IZON TAL

Le tuyau repose sur un sol horizontal ou un plancher.

b. V ER TICAL

Le tuyau s’élève dans une cage d’escalier ou le long d’une paroi.

c. O BLIQUE

Le tuyau repose sur un plan incliné, tel un escalier

1 2 3

SDIS de Loire-Atlantique Page 7/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Manœuvres d’Etablissement des
tuyaux en Echeveau

NE RIEN INVENTER
Les informations de cette documentation sont
globalement issues de concepts de travail
anglo-saxons ayant fait leur preuve depuis
plusieurs années. Ils ont été adaptés aux
moyens dont disposent les SDIS français.

SDIS de Loire-Atlantique Page 8/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
CADRE GENERAL DES OP ERATI ONS

1. LA MARCHE GENERALE DES OPERATIONS

Dans le cas d’un incendie, la marche générale des opérations se déroule dans l’ordre
chronologique suivant :

- La reconnaissance
- Les sauvetages
- Les établissements
- L’attaque
- La protection
- Le déblai
- La surveillance

Dans le cadre des établissements des tuyaux en écheveau, il est possible d’établir rapidement
une LDV 500 L/min permettant de réaliser simultanément les sauvetages et les établissements.
Ceci permet d’améliorer la sécurité du binôme d’attaque car celui-ci dispose d’un établissement
en eau.

2. LE BINOME

Constitué de deux sapeurs-pompiers indissociables, il est


composé d’un chef d’équipe et d’un équipier. Ce binôme reçoit
une seule mission à la fois par le chef d’agrès du FPT.

Le binôme de sécurité est composé à l’identique. Par contre, il


est chargé d’assurer la sécurité du binôme engagé muni d’un
moyen en eau (LDV : 500L/min) et en particulier lors d’incendies
en espace clos ou semi-ouvert. Il peut être engagé pour aider un
binôme lors d’un sauvetage difficile à la diligence du chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 9/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
3. L’EQUIPEMENT

CHEF EQUIPIER
- EPI - EPI
- ECLAIRAGE (individuel ou - ECLAIRAGE (individuel ou
collectif) collectif)
- ARI - ARI
- POSTE RADIO INDIVIDUEL - POSTE RADIO INDIVIDUEL
(étanche avec micro déporté) (étanche avec micro déporté)
- 2 CALES - 2 CALES
- 1 SANGLE - 1 SANGLE
- 1 POLYCOISE - 1 POLYCOISE
- 1 COMMANDE

OUTILS D’EFFRACTIONS

Du matériel complémentaire peut être pris sur ordre du chef d’agrès.

4. L’EQUIPAGE

Le FPT écheveau est armé par 6 sapeurs-pompiers qualifiés ainsi :

Chef d’agrès : ECH 1 et ECH 2.

Conducteur : ECH 1.

2 Binômes: ECH 1.

SDIS de Loire-Atlantique Page 10/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
LES TUYAUX EN ECHEVEAU
3. L’EVOLUTION

La méthode des tuyaux en écheveau présente


plusieurs avantages par rapport à la méthode dite
traditionnelle des tuyaux roulés en couronne :

- Établissement de la prise d’eau au point d’attaque permettant d’obtenir rapidement de l’eau


si nécessaire.

- Débit de 500 L/min disponible par rapport à une LDT.

- Répartition uniforme du matériel entre le chef d’équipe et l’équipier.

- Transport du matériel laissant les mains libres.

- Amélioration de l’ergonomie au travail.

- Non dissociation du binôme pendant l’établissement.

4. LE CONDITIONNEMENT
Un tuyau est dit en écheveau quand celui-ci est disposé par plis.

Nous distinguons deux types de conditionnement :

- Les tuyaux pré-connectés dans un compartiment sont principalement destinés


à une utilisation de plein pied, R+1, R-1 ou cheminement simple.

- Les tuyaux épaulés sont portés sur l’épaule du sapeur-pompier et destinés à un


établissement en étage ou cheminement difficile.

Pré-connectés épaulés

SDIS de Loire-Atlantique Page 11/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
5. LES DIFFERENTS RANGEMENTS

Les FPT disposent de rangements pré-connectés et épaulés.

Le rangement est dit pré-connecté à plat car les plis reposent à


plat avec des boucles de traction pouvant aider au déchargement du
compartiment. Le compartiment transversal permet l’accessibilité de
part et d’autre de l’engin aux tuyaux pré-connectés.

Le rangement épaulé permet de disposer de tuyaux utilisables pour


être portés sur les épaules. Cela concerne les tuyaux utilisés lors de
cheminement difficile ou préconisés pour les étages.

Le rangement triple épaisseur permet de bénéficier d’une réserve


de tuyau immédiate au point d’attaque. Le tuyau est plié en trois couches
avant d’être rangé à plat dans le compartiment et ne peut être pris que
d’un seul coté du FPT.

Le rangement en accordéon consiste à ranger le tuyau sur le champ


dans le compartiment ; plusieurs niveaux peuvent être effectués mais il
est préférable d’y intercaler une bâche afin de ne pas sortir les niveaux
inférieurs pendant le déchargement du tuyau.

Le rangement en fer à cheval ressemble au rangement en


accordéon mais les tuyaux doivent suivre les parois du
compartiment tout en formant un U. Il est nécessaire d’avoir un
compartiment large pour réaliser ce type de rangement.

Les tuyaux utilisés doivent être souples pour être au plus proche du porteur lors de la
disposition sur l’épaule. Une souplesse qui permet de diminuer le volume de rangement.

SDIS de Loire-Atlantique Page 12/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
6. CONSTITUER UN TUYAU EPAULE
En centre de secours, afin de favoriser les gestes et postures, il convient de conditionner les
tuyaux épaulés sur une table.

Prendre un tuyau roulé en simple ou utiliser la


1
presse afin de chasser l’eau et l’air résiduel.

Mettre le tuyau sur champ et le dérouler sur une


2
longueur de 1,50 m maximum.

Dérouler le tuyau en disposant les écheveaux


3
tout en respectant la longueur initiale (1,50 m).

Réaliser une boucle à chaque extrémité plus


4 courte une fois sur deux. Chaque extrémité doit
avoir un demi-raccord.

Plier le tuyau en deux pour le préformer ce qui


5
permettra d’épouser l’épaule du porteur.

Veiller à l’existence d’un retrait sur le ½ raccord


intérieur afin que la LDV ou la division ne vienne
heurter la cuisse du porteur une fois raccordée.
6
Solidariser les écheveaux formant un U à l’aide
de liens en commençant par celui du milieu puis
à chaque extrémité.

vers la prise d’eau vers l’incendie

SDIS de Loire-Atlantique Page 13/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
7. CONSTITUER UN TUYAU EPAULE EN « O »
En centre de secours, afin de favoriser les gestes et postures, il convient de conditionner les
tuyaux épaulés sur une table.

Prendre un tuyau roulé en simple, le dérouler


1 sur une longueur de 1,50 m maximum (LDV
comprise).

Dérouler le tuyau en tournant autour de cette


2
longueur de 1,50m.

Répéter cette opération jusqu’à la fin du


3 tuyau. Il est judicieux de retirer la LDV afin
d’éviter une détérioration par frottement.

Plier le tuyau en deux pour le préformer ce


qui permettra d’épouser l’épaule du porteur,
4
en veillant à laisser le ½ raccord à l’extérieur
et le diriger à l’opposé de la lance.

Solidariser les écheveaux formant un U à


5 l’aide de liens en commençant par celui du
milieu puis à chaque extrémité.

SDIS de Loire-Atlantique Page 14/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
LES LOTS D’ALI M EN TATI ON

Il existe un lot correspondant à chaque type d’hydrant. Un lot pour les poteaux d’incendie (P.I.)
et un lot pour les bouches d’incendie (B.I.). Chaque lot doit être identifié, facilement
transportable et accessible.

LOT P.I.

1 clé de poteau.

1 division 100 / 2x65.

1 jeu de bouchons.

1 tricoise de 100.

LOT B.I.

1 clé de bouche.

1 coude d’alimentation de 100.

1 retenue.

1 tricoise de 100.

SDIS de Loire-Atlantique Page 15/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
LES REGLES FON DAM ENTALES COM M UN ES

1. Ne pas faire courir les intervenants pour l’établissement des tuyaux,

2. Disposer d’un moyen de communication radio individuel par sapeur-pompier,

3. Faire les établissements d’attaque toujours de la prise d’eau vers le point


d’attaque,

4. Mettre en eau l’établissement que sur ordre,

5. Finaliser l’établissement au niveau -1 ou au niveau 0 selon la configuration


batimentaire tout en respectant le G.N.R. sur les phénomènes thermiques,

6. Disposer au minimum d’un tuyau de réserve au point d’attaque.

SDIS de Loire-Atlantique Page 16/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ROLE DU CON DUCTEUR

Le conducteur doit respecter les procédures COD1 et veiller particulièrement à :

 Placer son véhicule de manière à ne pas entraver les actions


des moyens aériens,

 Revêtir son gilet de signalisation,

 Assurer la permanence de l’eau,

 Rendre compte au chef d’agrès,

 Rester vigilant aux messages radio.

Lors de l’établissement des tuyaux pré-connectés, il doit :

Saisir le ½ raccord du tuyau pré-connecté le plus proche de son FPT lorsque le binôme en
charge de l’établissement est au point d’attaque ou à l’accès du bâtiment puis le raccorder à
sa pompe. Ne met en eau et en pression l’établissement que sur ordre.

Ou saisir le ½ raccord du tuyau pré-connecté le plus proche de son FPT en rapport avec le
nombre de tuyaux commandés par le chef d’agrès puis le raccorder à sa pompe. Ne met en
eau et en pression l’établissement que sur ordre.

Lors de l’établissement des tuyaux épaulés, il doit :

Saisir et raccorder à sa pompe, le tuyau du binôme en charge de l’établissement.

Il met en eau et en pression l’établissement que sur ordre.

SDIS de Loire-Atlantique Page 17/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
RECOM M ANDATI ONS AUX CHEFS D’AGRES
Le chef d’agrès doit :

 placer son engin pour permettre l’accès aux moyens aériens et le non franchissement des
établissements d’attaque afin d’assurer la permanence de l’eau.

 être vigilant lors de sa reconnaissance initiale pour adapter la manœuvre à la configuration


des lieux.

 anticiper sur le nombre de tuyaux à utiliser lors de bâtiments complexes et méconnus.

 garder en permanence le contact radio avec son équipage.

 Evaluer les points suivants avant son commandement :

- Accès du bâtiment,
- Distance entre le FPT et l’accès au bâtiment,
- Type de cage d’escalier (vide, ½ niveau, compartimentée,
ouverte sur l’extérieur, etc.)
- Configuration des circulations (distance, protégées),
- Présence ou non d’une colonne sèche ou humide,
- Moyen hydraulique nécessaire en fonction de l’incendie.

Les commandements :

 L’établissement se faisant sans aller et retour, chaque manœuvre ne comporte qu’un seul
commandement.

 Il précise les éléments nécessaires pour guider les binômes au fur et à mesure de
l’établissement.

Exemples :

« Une LDV 40 pré-connectée Etablissez»


La prise d’eau est obligatoirement le FPT. Le chef d’agrès précisera ensuite le nombre de
tuyaux à utiliser (si besoin), le cheminement, l’accès (s’il s’agit d’un bâtiment), le point
d’attaque et la mission.

« Une LDV 40 épaulée sur colonne sèche Etablissez»


La prise d’eau est la colonne sèche. Le chef d’agrès précisera ensuite qui réalise
l’alimentation de la colonne, l’accès au bâtiment, l’étage concerné, le point d’attaque et la
mission.

SDIS de Loire-Atlantique Page 18/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ESTI M ATI ON DU NOM BRE DE TUYAUX
• Lors de la phase de reconnaissance initiale, le chef d’agrès doit rapidement estimer le
nombre de tuyaux nécessaire pour faire réaliser l’établissement rampant.

• Les configurations batimentaires étant nombreuses, il convient de s’adapter à


l’environnement tout en ayant une règle de base.

• La règle générale pour obtenir le nombre de tuyaux est la suivante :

1 tuyau pour 2 étages


+
1 tuyau au point d’attaque

Exemple : 4 étages = 2 tuyaux + 1 tuyau soit 3 tuyaux

Justificatifs d’utilisation :

- Pré-connectés de 45 mm et 70 mm (coffre transversal)

Etablissement de plain-pied (plein air et bâtiment),


Etablissement R+1 et R-1,
Etablissement dans le vide d’une cage d’escalier,
Etablissement au moyen de l’échelle à coulisse.

- Epaulés de 45 mm et 70 mm

Etablissement non réalisable avec les pré-connectés,


Etablissement au delà du R+1 et en deçà du R-1,
Etablissement sur colonne sèche et humide,
Etablissement complémentaire sur une prise d’eau déjà établie,
Etablissement au moyen d’une échelle à coulisse,
Etablissement lors d’un cheminement difficile.

SDIS de Loire-Atlantique Page 19/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
P ROCEDURE D’ETABLI SSEM ENT

TUYAUX PRE-CONNECTES
• Les tuyaux pré-connectés s’établissent toujours à partir du FPT.

• L’établissement est réalisé à partir du coffre en direction du point d’attaque, d’un côté ou
de l’autre du FPT (en fonction de son emplacement).

• Au point d’attaque ou point de pénétration, le binôme s’assure de disposer d’un tuyau de


réserve au minimum sauf dans le cas de l’emploi de pré-connecté avec la division.

TUYAUX EPAULES ETABLISSEMENT EN HORIZONTAL

• Les tuyaux épaulés sont déposés au sol.

• Une fois le nombre de tuyaux choisis, les liens sont retirés.

• Afin d’effectuer rapidement l’établissement et la réserve, les 2 boucles du milieu sont prises
sur chaque épaulé et tirées à l’opposé du point d’attaque.

• L’établissement est ainsi effectué et la réserve automatiquement constituée.

SDIS de Loire-Atlantique Page 20/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
TUYAUX EPAULES ETABLISSEMENT EN RAMPANT

• Pendant l’établissement, les tuyaux épaulés restent sur les épaules du sapeur-pompier. Les
liens sont retirés avant d’établir le tuyau. Au fur et à mesure de la progression le tuyau est
disposé au sol en libérant progressivement les plis.

• Le raccordement des tuyaux doit se faire à hauteur d’homme afin de favoriser la posture.
Le sapeur-pompier chargé du raccordement, veille à disposer le tuyau correctement sans
tirer sur celui-ci.

• A l’accès ou au niveau inférieur, selon la configuration bâtimentaire, une réserve d’un ou de


deux tuyaux est effectuée.

Cage d’escalier protégée, accès au


Cage d’escalier non protégée, à N-1
niveau

La réserve est réalisée dans la partie La réserve est réalisée dans la partie
ascendante de la cage d’escalier en tirant les descendante de la cage d’escalier en tirant les
boucles du tuyau déposé au sol boucles du tuyau déposé au sol

SDIS de Loire-Atlantique Page 21/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
METHODE « O »
Le tuyau en « O » est le tuyau du chef d’équipe muni de la LDV. Il nécessite un
conditionnement spécifique. Ce conditionnement permet d’obtenir aisément une réserve dans
un espace restreint.

Le chef d’équipe se met à genoux et retire la


1
rubalise.

Ecarter les boucles afin de réaliser un « O » avec


2
le tuyau.

3 Demander la mise en eau.

Garder la forme en « O » en restant positionné


4
au centre.

La réserve est réalisée et la progression des


5
tuyaux est facilitée

SDIS de Loire-Atlantique Page 22/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
METHODE COIL
• D'origine Nord Américaine, la méthode Coil permet d'établir facilement un ou deux tuyaux
de réserve dans des endroits restreints (ex : palier d'escalier étroit).

• En effet, il s'agit d'apporter au binôme d'attaque une possibilité supplémentaire


d'établissement de tuyaux en écheveau dans certaines configurations.

• Cette technique diminue les frottements des tuyaux au sol et favorise la progression des
tuyaux, cela permet de diminuer les efforts physiques des intervenants et d'en accroitre leur
vigilance.

• En outre, nous constatons, une limitation de l'encombrement des circulations et de ce fait,


un risque moindre de chutes.

• Nous relevons également, de meilleures maitrises des ouvrants.

Mise en place de la méthode Coil sur un tuyau :

Le chef se met à genoux, LDV de son côté.

Retirer la rubalise.

Ramener la LDV et la première boucle contre


son mollet.

Prendre la deuxième boucle.

Passer la boucle autour de l'avant bras.

Faire de même pour les autres boucles.

SDIS de Loire-Atlantique Page 23/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Garder les boucles sur l'avant bras.

Glisser la main libre à l'intérieur des boucles.

Écarter les bras afin de réaliser un "O" avec le


tuyau.

Passer une jambe à l'intérieur de la réserve.

Poser la réserve au sol.

Demande de mise en eau.


(se positionner en trépied sur la réserve pour
éviter que celle-ci ne se défasse si mise en eau
trop rapide).

La ligne d'eau se remplit et forme une réserve.

La progression du tuyau est facilitée.

Cette technique permet donc de disposer d'une réserve de tuyau dans un endroit restreint
(Ex : Palier d'escalier).

SDIS de Loire-Atlantique Page 24/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Passage de porte :

Cette méthode permet au binôme de faire pénétrer la réserve à l'intérieur d'un volume et donc
de mieux maitriser l'ouvrant.

Mise en eau de l'établissement en zone


sécurisée.

L'équipier saisi les boucles de réserve.

Mettre les boucles en position verticale pour


limiter l'ouverture de l'ouvrant.

On peut ainsi faire pénétrer rapidement 20 m


de tuyau dans un local.

Ouverture limitée à l'ouvrant.

SDIS de Loire-Atlantique Page 25/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
RECAPITULATIF DES MANŒUVRES

MANOEUVRES COMMANDEMENT
Etablissement de la lance du dévidoir
M1 tournant
1 LDT établissez.

M2 Alimentation d’une prise d’eau Pour l’alimentation de ….. Etablissez.

Tuyaux pré-connectés 1 LDV (40/65) ou division


P1 (manœuvre de base) pré-connectée établissez.

Tuyaux épaulés 1LDV (40/65) ou division épaulée


E1 (manœuvre de base) établissez.

Tuyaux épaulés par le vide de cage 1 LDV (40/65) ou division épaulée par
E2 d’escalier le vide de cage d’escalier établissez.

1 LDV (40/65) ou division épaulée au


Tuyaux épaulés au moyen de l’échelle
E3 à coulisse
moyen de l’échelle à coulisse
établissez.

Alimentation de l’engin à moins de Conducteur, alimentation de l’engin


A1 20m pompe à moins de 20 m.

A l’aide du dévidoir, alimentez l’engin


A2 Alimentation de l’engin à plus de 20m
pompe.

Annexe
Prolongement de tuyaux
1

Annexe
Remplacement de tuyaux
2

SDIS de Loire-Atlantique Page 26/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DE LA LANCE DU DEVIDOIR
TOURNANT M1
COMMANDEMENT
1 LDT Etablissez.

PRISE DE MATERIELS
CHEF : LDV du dévidoir tournant

EQUIPIER : 1er raccord

RECOMMANDATIONS
• Pour faciliter la mise ne œuvre, un ou plusieurs binômes peuvent s’intercaler
judicieusement.

• L’équipier vient doubler le chef après avoir effectué la réserve.

POINTS IMPORTANTS
• Le chef d’agrès désigne le cheminement, l’accès, le point d’attaque puis la mission au fur et
à mesure de l’établissement.

• Le chef effectue sa propre réserve avant de se rendre au point d’attaque.

• L’équipier facilite le déroulement du tuyau.

• Ne mettre l’eau que sur ordre.

• Rendre compte de l’évolution au chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 27/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DE LA LANCE DU DEVIDOIR
TOURNANT M1
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le chef se munit de la LDV, effectue une réserve sur


l’épaule et se rend au point d’attaque ou au point de
pénétration.

L’équipier fait suivre l’établissement et se munit du


premier raccord.

L’équipier saisit le premier raccord et suit le chef.

Le chef demande l’ouverture de l’eau dès que l’équipier


a déposé à ses pieds le premier raccord.

L’équipier vient doubler le chef.

SDIS de Loire-Atlantique Page 28/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ALIMENTATION D’UNE PRISE D’EAU
M2
COMMANDEMENT
Pour l’alimentation de ………… établissez.

PRISE DE MATERIELS
Dévidoir

POINTS IMPORTANTS
• Ne mettre l’eau que sur ordre.

• Rendre compte de l’évolution au chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 29/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ALIMENTATION D’UNE PRISE D’EAU
M2
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le binôme suit le chef d’agrès avec le dévidoir.

Le chef pose la division mixte au sol (ou effectue le


branchement sur la colonne sèche).

L’équipier tire le dévidoir vers la prise d’eau, puis est


rejoint par le chef d’équipe.

Ils donnent le ½ raccord au conducteur.

SDIS de Loire-Atlantique Page 30/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX
PRE-CONNECTES (MANŒUVRE DE BASE) P1
COMMANDEMENT
1 LDV 40 / 65 ou 1 division pré-connectée Etablissez.

PRISE DE MATERIELS
CHEF : 1 LDV 40 / 65 ou division du rangement pré-connecté.

EQUIPIER : 1er raccord du rangement pré-connecté.

RECOMMANDATIONS
• La réserve n’est réalisée que pour les LDV.

• L’équipier vient doubler le chef après avoir effectué la réserve.

POINTS IMPORTANTS
• Le chef d’agrès désigne le cheminement, l’accès, le point d’attaque puis la mission au fur et
à mesure de l’établissement.

• Utiliser les tuyaux épaulés au-delà du 1er étage sur les établissements rampants.

• Disposer d’au moins un tuyau de réserve au point d’attaque.

• Ne mettre l’eau que sur ordre.

• Rendre compte de l’évolution au chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 31/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX PRE-CONNECTES
(MANŒUVRE DE BASE) P1
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le chef se munit de la LDV ou de la division et se rend au point


d’attaque ou au point de pénétration.

L’équipier fait suivre l’établissement.

Il peut utiliser, si nécessaire, les boucles de traction.

L’équipier saisit le premier raccord et suit le chef.

L’équipier effectue la réserve au point d’attaque ou au point de


pénétration.

L’équipier vient doubler le chef.

Le chef demande la mise en eau par radio.

SDIS de Loire-Atlantique Page 32/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX EPAULES
(MANŒUVRE DE BASE) E1
COMMANDEMENT
1 LDV 40 / 65 ou 1 division épaulée Etablissez.

PRISE DE MATERIELS
CHEF : 2 tuyaux épaulés dont un avec une LDV 40 / 65 ou division.

EQUIPIER : 2 tuyaux épaulés.

RECOMMANDATIONS
• Si l’établissement se fait directement sur le FPT, le chef donne le ½ raccord au
conducteur.

• Dans un bâtiment, le tuyau doit être écarté de l’armature de la cage d’escalier et reposer
sur les marches.

POINTS IMPORTANTS
• Le chef d’agrès désigne le cheminement, l’accès, le point d’attaque puis la mission au fur
et à mesure de l’établissement.

• Dans le cas d’un établissement ne nécessitant que 2 tuyaux maximum, il faut utiliser les
tuyaux du chef.

• L’équipier commence toujours l’établissement lorsque l’on utilise plus de 2 tuyaux. Les
tuyaux en surplus sont laissés au niveau N-1 ou au parc matériel.

• Disposer d’au moins un tuyau de réserve au point d’attaque.

• Ne mettre l’eau que sur ordre.

• Rendre compte de l’évolution au chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 33/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX EPAULES
(MANŒUVRE DE BASE) E1
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le chef raccorde le premier tuyau de l’équipier sur la prise d’eau.

L’équipier établit ses tuyaux raccordés par le chef tout au long de la


progression.

L’équipier raccorde son dernier tuyau sur le premier tuyau du chef.

Le chef établit ses tuyaux.

L’équipier dispose la réserve et rejoint le chef pour le doubler.

Le chef demande la mise en eau par radio.

SDIS de Loire-Atlantique Page 34/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX EPAULES DANS
LE VIDE D’UNE CAGE D’ESCALIER E2
COMMANDEMENT
1 LDV 40 / 65 ou 1 division épaulée dans le vide d’une cage d’escalier Etablissez.

PRISE DE MATERIELS
CHEF : 2 tuyaux épaulés dont un avec une LDV 40 / 65 ou division.

EQUIPIER : 2 tuyaux épaulés.

RECOMMANDATIONS
• Selon la hauteur de l’étage concerné, un ou deux tuyaux sont nécessaires.

• Le ou les tuyaux de l’équipier sont disposés au pied de la cage d’escalier et raccordés entre
eux.

• Pour une meilleure progression dans le vide de la cage d’escalier, il faut effectuer une
première réserve.

POINTS IMPORTANTS
• Raccorder le nombre de tuyaux nécessaires au pied du vide d’escalier selon la hauteur
concernée.

• Déconditionner les tuyaux épaulés en tirant une boucle au pied de la cage d’escalier pour
une meilleure progression des tuyaux et éviter les coudes.

• Amarrer l’établissement

• Ne mettre l’eau que sur ordre.

• Rendre compte de l’évolution au chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 35/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX EPAULES DANS
LE VIDE D’UNE CAGE D’ESCALIER E2
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le chef raccorde le premier tuyau de l’équipier à la prise


d’eau.
L’équipier établit ses tuyaux jusqu’au pied de la cage
d’escalier.

L’équipier dépose au pied de la cage d'escalier le surplus


de tuyau.

Il déconditionne celui-ci et saisit le ½ raccord.

Le binôme se rend à N-1.

L’équipier établit le tuyau dans le vide de la cage


d’escalier au fur et à mesure de la progression.

L’équipier raccorde son tuyau sur le tuyau épaulé du


chef.

L’équipier amarre l’établissement et dispose la réserve.

Le chef commande la mise en eau de l’établissement au


conducteur.

SDIS de Loire-Atlantique Page 36/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX EPAULES AU
MOYEN DE L’ECHELLE A COULISSE E3
COMMANDEMENT
1 LDV 40 / 65 ou 1 division épaulée au moyen de l’échelle à coulisse Etablissez.

PRISE DE MATERIELS
CHEF : 2 tuyaux épaulés dont un avec une LDV 40 / 65 ou division.

EQUIPIER : 2 tuyaux épaulés.

RECOMMANDATIONS
• Manœuvre à réaliser sur une prise d’eau déjà établie ou lorsque l’établissement en pré-
connecté n’est pas possible.

• Pour éviter le déséquilibre et l’encombrement, l’équipier positionne le tuyau épaulé muni de


la LDV à cheval sur la bouteille d’ARI du chef.

• Le chef met son deuxième tuyau épaulée à cheval sur la bouteille d’ARI de l’équipier.

• L’équipier tire les boucles de ses tuyaux déjà raccordés dans le prolongement de l’échelle à
coulisse.

POINTS IMPORTANTS
• Amarrer le tuyau.

• S’assurer d’avoir au-moins un tuyau de réserve.

• Mise en eau à N-1 si la cage d’escalier n’est pas protégée ou dès la présence d’un plafond
de fumée.

• Mise en eau sur ordre.

• Rendre compte de l’évolution au chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 37/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ETABLISSEMENT DES TUYAUX EPAULES AU
MOYEN DE L’ECHELLE A COULISSE E3
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le chef raccorde le premier tuyau de l’équipier à la prise d’eau.

L’équipier établit ses tuyaux jusqu’au pied de l’échelle à coulisse.

L’équipier dépose au pied de l’échelle le surplus de tuyau et


dispose la réserve.

L’équipier raccorde son établissement sur le tuyau muni d’une


LDV ou de la division puis le dispose à cheval sur la bouteille de
l’ARI du chef.

Le chef dispose son tuyau non muni d’une LDV ou de la division


à cheval sur la bouteille de l’ARI de l’équipier.

Le chef monte et l’équipier fait suivre l’établissement tout en


maintenant l’échelle.

L’équipier rejoint le chef et amarre le tuyau puis il dispose la


réserve à l’étage.

Le chef commande la mise en eau de l’établissement au


conducteur.

SDIS de Loire-Atlantique Page 38/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ALIMENTATION A MOINS DE 20 METRES
A1
COMMANDEMENT
Conducteur, alimentation du FPT à moins de 20 mètres.

PRISE DE MATERIELS
Conducteur : lot alimentation BI ou PI et le tuyau de 110 x 20 m pré-connecté.

POINTS IMPORTANTS
• Le conducteur est vigilant si la circulation n’est pas coupée.

• En mode dégradé, l’alimentation se fait par deux tuyaux de 70 x 20 m.

• Le conducteur prévient son binôme du changement d’alimentation.

• Le conducteur rend compte à son chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 39/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ALIMENTATION A MOINS DE 20 METRES
A1
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Immobiliser le FPT à moins de 20 m de l’hydrant.

Le conducteur se munit du lot correspondant à l’hydrant et


établit la longueur en écheveau de 110 x 20 m raccordée à
l’orifice d’alimentation de la pompe.

Le conducteur purge l’hydrant, raccorde le tuyau à l’hydrant et


ouvre celui-ci.

A la pompe, le conducteur ouvre la vanne d’alimentation.

SDIS de Loire-Atlantique Page 40/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ALIMENTATION A PLUS DE 20 METRES
A2
COMMANDEMENT
Binôme, à l’aide du dévidoir, alimentez l’engin.

PRISE DE MATERIELS
Lot alimentation BI ou PI et un dévidoir.

POINTS IMPORTANTS
• Le binôme est vigilant si la circulation n’est pas coupée.

• Le conducteur prévient son binôme du changement d’alimentation.

• Le binôme rend compte à son chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 41/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
ALIMENTATION A PLUS DE 20 METRES
A2
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Se munir du lot PI ou BI.

Le binôme décroche le dévidoir, enlève la division mixte et passe


le ½ raccord au conducteur.

Ils se rendent à l’hydrant, positionnent la division 100-2x65,


purgent, raccordent le tuyau pour alimenter la première ligne.

Ils raccordent le ½ raccord de la seconde ligne et l’équipier


remonte l’établissement puis donne le ½ raccord au conducteur.
L’équipier en informe le chef d’équipe.

Le chef ouvre la seconde ligne lorsqu’elle est raccordée et


remonte l’établissement.

Le binôme rend compte et se met à disposition du chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 42/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
PROLONGEMENT D’UN ETABLISSEMENT
An1
COMMANDEMENT
Prolongement de l’établissement.

PRISE DE MATERIELS
Equipier : 2 tuyaux épaulés

RECOMMANDATIONS
• Le chef prévient le conducteur et son chef d’agrès.

• Le chef garde sa LDV en eau et se met dans une zone sécurisée.

• Le binôme utilise un ou deux tuyaux selon le besoin.

POINTS IMPORTANTS
• Le conducteur est chargé de la coupure de l’eau si l’établissement est directement
raccordé à la pompe.

• L’équipier se charge de la coupure de l’eau pour les établissements sur prise d’eau autre
que sur le FPT.

• Le chef rend compte à son chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 43/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
PROLONGEMENT D’UN ETABLISSEMENT
An1
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le binôme poursuit sa progression au maximum.

Le chef garde sa LDV en eau et se met dans une zone


sécurisée.
L’équipier se rend au FPT ou au parc matériel et se munit de 2
tuyaux épaulés
Le chef demande la coupure de l’eau.

Le chef raccorde l’extrémité de la longueur épaulée à la LDV.

L’équipier raccorde l’autre extrémité à l’établissement.

L’équipier dispose la réserve puis rejoint le chef au nouveau point


d’attaque.

Au point d’attaque, le chef commande au conducteur la mise en


eau de l’établissement.

SDIS de Loire-Atlantique Page 44/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
REMPLACEMENT DE TUYAU
An2
COMMANDEMENT
Remplacement de tuyau.

PRISE DE MATERIELS
Equipier : 2 tuyaux épaulés

RECOMMANDATIONS
• Le binôme se retire dans une zone sécurisée avant le remplacement.

• Le chef prévient le conducteur et son chef d’agrès.

• Le second tuyau épaulé est déposé à la division, parc matériel ou N-1.

• Si l’équipier est chargé de la coupure puis de la remise en eau de l’établissement, le chef


l’attend avant de s’engager à nouveau sur l’extinction.

POINTS IMPORTANTS
• Le conducteur est chargé de la coupure de l’eau si l’établissement est directement raccordé
à la pompe.

• L’équipier se charge de la coupure de l’eau pour les établissements sur prise d’eau autre
que sur le FPT.

• Le chef rend compte à son chef d’agrès.

SDIS de Loire-Atlantique Page 45/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
REMPLACEMENT DE TUYAU
An2
DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE

Le chef garde sa LDV en eau et se met dans une zone sécurisée.


L’équipier se rend au FPT ou au parc matériel pour récupérer deux
tuyaux épaulés.

Le chef demande la coupure de l’eau au conducteur*.

L’équipier désaccouple le tuyau percé et fait un nœud à son


extrémité puis il raccorde la longueur de remplacement après avoir
retiré les liens.

L’équipier saisit l’autre extrémité et remplace le tuyau en se


dirigeant vers le point d’attaque.
L’équipier raccorde le tuyau de remplacement et rejoint le chef au
point d’attaque.

Au point d’attaque, le chef commande au conducteur la mise en


eau de l’établissement*.

* Si l’établissement est sur une division, l’équipier se charge de la coupure et de la remise


en eau de l’établissement.

SDIS de Loire-Atlantique Page 46/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18
Document officiel du Service
Départemental d’Incendie et de
Secours de Loire-Atlantique.
Reproduction interdite sans
l’autorisation expresse du Directeur
Départemental du SDIS 44.
© SDIS 44

Version 4.1 du 26 juin 2018

Document réalisé par : Groupe de travail "Tuyaux en écheveau"


Groupement support école

SDIS de Loire-Atlantique Page 47/47


MAN ECH
ZAC de Gesvrine – 12, rue Arago – BP 4309 – 44243 LA CHAPELLE SUR ERDRE Version 4.1 du 26/06/18