Vous êtes sur la page 1sur 4

MASTER PROFESSIONNEL

Domaine Sciences Humaines et Sociales


Mention Développement des Territoires Ruraux (et des
villes petites et moyennes)
Spécialité DYNamique Territoriale et Aménagement Rural (DYNTAR)
(Cohabilitée avec l’Université de Thessalie, Volos, Grèce)
Nature :
Formation diplômante Site géographique : Accessible en :
Type de diplôme : Multi-sites, MSH en M2 Formation initiale
Master Durée des études : Formation continue
Niveau de diplôme : 4 semestres
Bac + 5

Objectifs du Master

Ce master « Développement des Territoires Ruraux (et des villes petites et moyennes) » regroupe désormais
toutes les forces et l’ensemble des formations qui précédemment abordaient de manière plus isolée des
thématiques portant sur le développement territorial, l’aménagement rural, les villes petites et moyennes, le
tourisme diffus… L’objectif principal demeure la compréhension du fonctionnement et des dynamiques des
territoires ruraux et des villes petites et moyennes.
moyennes. Ce domaine s’est largement diversifié ces dernières
années tant au niveau des métiers (animateur, agent de développement, chef de projets, chargé d’études…)
que des thématiques de recherche, ce qui implique un besoin accru en compétences pluridisciplinaires.
A la suite du M1,
M1 pluridisciplinaire et largement indifférencié, l’année M2 DYNTAR a pour objectif la
formation de cadres spécialisés dans l’ingénierie de développement territorial et l’aide à la décision auprès
des acteurs de l’aménagement du territoire (agents de développement, chargés de missions ou d’études,
chargés de projets).
Cette spécialité professionnelle qui a pour particularité de fonctionner en collaboration avec le département
d’Aménagement du Territoire, d’Urbanisme et de Développement Régional de l’Université de Thessalie à
Volos, en Grèce (diplôme conjoint francophone). Cette formation s’appuie sur l’expérience des deux
universités en matière de recherches sur les espaces ruraux « sensibles » et de réseaux de partenariat
professionnel tissés depuis plusieurs années, notamment dans tout le Bassin méditerranéen.

Conditions d’admission
La 1ère année du Master (M1) est ouverte aux étudiants titulaires d’une licence ou d’un diplôme équivalent de
niveau Bac + 3. Afin d’assurer un suivi des étudiants et de mieux les conseiller, un dossier d’inscription doit
être adressé à l’équipe pédagogique.
L’admission des candidats en 2ème année de Master (M2) est prononcée par un jury après examen de leur
dossier et entretien. Deux sessions sont organisées à la fin du mois de juin et au début de septembre. Les
étudiants doivent être titulaires d’un diplôme des écoles d’ingénieurs ou d’un Master 1ère année.
Bien évidemment, les étudiants n’ayant pas suivi le M1 « Développement des Territoires ruraux (et des villes
petites et moyennes) » peuvent également se présenter devant le jury d’admission.
>> Candidatures
▪ 1ère année : le dossier d’inscription est à retirer auprès du secrétariat du département de
géographie (site Gergovia) (http://www.lettres.univ-bpclermont.fr/depts/geo/)
▪ 2ème année : le dossier de candidature est à retirer au CERAMAC (MSH, site Ledru) ou au
secrétariat du département de géographie (site Gergovia) ou à télécharger
(http://www.lettres.univ-bpclermont.fr/depts/geo/)

[UFR Lettres Langues et Sciences Humaines]


Contenu master 1 – Développement des Territoires Ruraux (et des villes petites
et moyennes)
Après la Licence, la première année du master (M1 ; 60 crédits) est assurée par des géographes, des
économistes, des aménageurs-gestionnaires, des agronomes et des juristes. Cette année est donc bien celle du
croisement des regards portés sur les territoires par différentes approches disciplinaires. Les thèmes abordés
sont la diversité des territoires, les processus de différenciation, les bases agro-écologiques, le rôle et les
dynamiques des pôles urbains, les nouvelles fonctions d’accueil, les modalités de développement et
d’aménagement ou l’organisation de l’espace. L’aspect méthodologique et la pratique du terrain sont
également privilégiés. Cette première année est aussi celle de l’acquisition de connaissances de bases pour la
démarche de recherche, en particulier sur les aspects théoriques et la communication, les outils géomatiques
ainsi que la réalisation d’un mémoire/rapport de stage.

M1 – 140 h – 60 ECTS

Semestre 1
Les quatre premiers modules sont obligatoires et l’étudiant doit
choisir deux unités optionnelles sur les quatre autres proposées

UE 1 – Territoires et sciences UE 5 – Processus de


humaines et sociales différenciation et modèle
20 h – 5 ECTS Option - 20 h – 5 ECTS

UE 2 – Pratique de terrain et UE 6 – Agroécologie des


diagnostic de territoires territoires ruraux
15 h – 5 ECTS Option - 20 h – 5 ECTS

UE 3 – Outils et projets de UE 7 – Dynamiques des villes


territoire petites et moyennes
25 h – 5 ECTS Option - 20 h – 5 ECTS

UE 4 – Techniques de UE 8 – Tourisme et fonctions


communication d’accueil
15 h – 5 ECTS Option - 20 h – 5 ECTS

Semestre 2
Tous les modules sont obligatoires

UE 9 – Aménagement et
développement des territoires UE 10 – Mémoire/rapport de
25 h – 10 ECTS stage
(options pour 15 h TD : 20 ECTS
tourisme, espace rural, petites (possibilité de stage de 3 mois)
villes)

[UFR Lettres Langues et Sciences Humaines]


Contenu master 2 Dynamique territoriale et aménagement rural

L’année de M2 DYNTAR (60 crédits) forme des professionnels capables de concevoir et piloter des projets
dans les entreprises ou dans les collectivités territoriales en s’appuyant sur les acteurs locaux ou externes et
sur les ressources du milieu rural afin de promouvoir un développement durable. La formation tente donc :
 De sensibiliser les étudiants aux spécificités des milieux ruraux considérés (dynamiques démographiques,
sociales, économiques, environnementale), dans une démarche originale en relation directe avec la
recherche fondamentale et appliquée
 De maîtriser les principaux instruments d’intervention, politiques et techniques, pour la gestion des
conflits et la mise en œuvre des procédures d’aménagement et de développement, à l’échelle régionale mais
aussi interrégionale et européenne
 De dominer les formes de représentation de l’espace, de manière à contribuer à une bonne
communication sur les enjeux de l’adaptation de ces territoires.
 D’acquérir des savoir-faire (capacité de coordonner, de formaliser, de négocier, de concevoir mais aussi de
gérer des projets ou des dossiers, d’évaluer ou de communiquer, d’accompagner, de rechercher, d’anticiper
ou de faire émerger un intérêt collectif) et des savoir-être (capacité d’écoute, de dialogue, d’animation, de
médiation, d’arbitrage, d’ouverture d’esprit)

Avec l’appui d’intervenants professionnels, la formation s’organise en deux grandes périodes :


• La première fait une large place à l’enseignement, sous forme de cours, travaux dirigés, visites de
terrain, séminaires communs aux deux pays. S’y ajoute un travail commun « tutoré » qui répond à la
demande d’un organisme (« projet collectif »).
• La seconde, à partir de la mi-avril, s’organise autour d’un stage à caractère professionnel, d’une
durée maximale de 5 mois, effectué aussi bien en Grèce qu’en France ou dans tout autre pays du
Bassin méditerranéen, et validé par un rapport de stage soutenu devant un jury.

M 2 – 395 h + projet collectif + stage – 60 ECTS


Semestre 3
UE 11 – Dynamiques des UE 13 – Adaptation des
territoires à dominante agricultures et préservation
rurale de l’environnement
80 h – 5 ECTS 80 h – 5 ECTS
UE 12 – Recompositions et UE 14 – Projet collectif –
réseaux dans les espaces à méthodologie de diagnostic
faible densité et de projet
70 h – 5 ECTS 15 ECTS
Semestre 4
UE 15 – Renouvellement des UE 16 – Accompagnements
populations et fonctions non techniques et notions
agricoles juridiques
70 h – 5 ECTS 95 h – 5 ECTS
UE 17 – Stage de 5 mois – 20 ECTS

[UFR Lettres Langues et Sciences Humaines]


Poursuite d’études
- Préparation de Doctorat à l’issue du M2 (demande de dérogation auprès de l’Ecole Doctorale) ou après une
expérience professionnelle.
- Concours de l’enseignement

Débouchés professionnels
La spécialité a pour objectif la formation de cadres dans l’aménagement et le développement rural (agent de
développement, chargé de mission ou d’études, chargé de projet…).
Les emplois occupés par les étudiants des dernières promotions reposent sur :
• les collectivités territoriales (communes, structures de coopération intercommunale, associatives et
fédératives, départements, régions, parcs naturels) ;
• les associations ou agences de développement ;
• les SAFER ou agences foncières ;
• les administrations publiques (services centraux et/ou déconcentrés) chargées de l’aménagement du
territoire, de l’environnement, de l’agriculture et de la forêt, de l’équipement, du tourisme ;
• les entreprises et bureaux d’études concernés par ces secteurs d’activité ;
• les organisations interprofessionnelles ou chambres consulaires (Chambre d’Agriculture) ;
• les organismes chargés de la protection de l’environnement.

Contacts
>> Responsable (s) de la formation
Laurent RIEUTORT – Directeur
Courriel : CERAMAC@univ-bpclermont.fr

>> Scolarité
Pour toute information d’ordre pédagogique :
CERAMAC
MSH – site Ledru - Tél. : 04 73 34 68 14
Courriel : CERAMAC@univ-bpclermont.fr
Pour tout renseignement sur l’inscription administrative :
Scolarité des masters
Guichet au RDC - site Gergovia - Tél. : 04 73 34 65 07
Horaires d’ouverture au public :
Lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 09h à 11h30 et de 13h à 15h30
Fermé au public le mardi
Courriel : scola.lettres@univ-bpclermont.fr
>> Formation continue
Vous êtes salarié en congé formation ; demandeur d’emploi (indemnisé ou non
indemnisé) ; sans activité ; retraité
retraité,
etraité vous devez vous inscrire à la formation continue
Isabelle de Brito 04 73 34 65 88 – 04 73 34 66 55 (fax)
Isabelle.DE_BRITO@univ-bpclermont.fr
Pour des questions de VAE ou VAP, vous pouvez également joindre Carole Besson :
Carole.BESSON@univ-bpclermont.fr

29, Bd Gergovia - 63000 Clermont-Ferrand


Tél. 04.73.34.65.04 – Fax 04.73.34.66.55

[UFR Lettres Langues et Sciences Humaines]