Vous êtes sur la page 1sur 4

Problème : Répartition de la puissance sur un rotor d’éolienne à axe horizontal.

On considère le rotor de 180 m de diamètre de l’éolienne off-shore AREVA M 8000 (8 MW), fabriquée au
Havre, une des plus puissantes au monde. On se propose de connaître la répartition, sur la pale, de la puissance
fournie par le vent, en vue de mieux comprendre comment concevoir des rotors encore plus grands.
Par exemple, quelle part de la puissance apporte la deuxième moitié d’une pale ? 25 %, 50%, 67 %, 75 %, … ?
AREVA M 5000

AREVA M 5000

En conditions idéales (nominales), son rotor tourne à 9 tours/min, sous un vent soufflant à w = 13 m/s.
La pointe des pales a alors une vitesse linéaire v max = RΩ = 90 × 9 × 2π/60 ≈ 85 m/s (soit environ 305 km/h).

1) On considère que chacune des 3 pales a une corde dont la longueur varie linéairement de 0 (à la pointe) à 8,1
m (à la fixation sur l’axe) :
0
r
90 m r

8,1 m c(r)

dr
On note r la distance (en m) entre l’axe de rotation du rotor et un élément de pale .
Cet élément de pale, assimilé à un rectangle de largeur (très petite) dr et de corde c(r) a donc
une surface d’aire dS = c(r) dr.
Exprimez c(r) en fonction de r, sachant que c = 8,1 pour r = 0 et c = 0 pour r = 90 : dr
c(r) = …..

2) Le profil NACA 63-215 est un profil très utilisé pour les pales d’éoliennes de forte puissance.
r

angle
d’incidence 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
α (°)
CL 0,15 0,25 0,36 0,48 0,6 0,7 0,8 0,9 1 1,12 1,18 1,27 1,35 1,39 1,4 1,38 1,34
CD 0,006 0,006 0,006 0,007 0,007 0,008 0,009 0,01 0,011 0,012 0,013 0,015 0,017 0,019 0,023 0,027 0,035

1,6 0,04 100

1,4 0,035
90

80
1,2 0,03
70
Lift to drag ratio G
Drag coefficient CD

1 0,025
Lift coefficient CL

60

0,8 0,02 50

40
0,6 0,015
30
0,4 0,01
20

0,2 0,005 10

0
0
0
0 5 10 15 20 0 5 10 15 20 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18

Angle of incidence (°) Angle of incidence (°) Angle of incidence (°)

1
On considérera que les coefficients C L et C D restent constants sur la longueur de la pale, pour un angle
d’incidence donné. En effet, lorsque la longueur de la corde de la pale diminue, la vitesse relative de la pale par
rapport à l’air augmente : le nombre de Reynolds R e reste alors du même ordre de grandeur sur la longueur de la
pale.
On peut montrer que le moment du couple moteur est maximal lorsque la finesse C L /C D est maximale.
Quel doit donc être l’angle d’incidence optimal avec le profil de pale NACA 63-215 ? α = …..
Quelles sont alors les valeurs de C L et C D pour ce fonctionnement optimal ? C L = ….. et C D = ……

3) Le bilan des efforts et vitesse sur un élément de pale est représenté ci-dessous :

Sens de déplacement de la pale


γ

portance (lift) dFL


v(r) = Ω r

α effort
résultant
dFM
γ
vitesse du vent w

2.w/3 dFT
trainée (drag) dF
D

α : angle d’incidence (α doit être constant,


Ωr
cos γ = égal à 9°, sur toute la longueur de la pale)
longueur de corde c

we
2w / 3 2w γ : angle entre le plan de rotation du rotor
sin γ = = et le vent relatif we
we 3we
2w
we² = (Ωr)² + ( )²
3
vent relatif we
γ
Plan du rotor

γ variant tout au long de la pale (car = Ω r augmente lorsqu’on s’éloigne de l’axe du rotor), et α devant être
constant, la pale doit être vrillée.
En conditions optimales, la théorie de Betz montre que la vitesse du vent n’est que de 2w/3 au niveau de la pale
(le rotor freine le vent).
On a alors :
1 1 1 1
dF L = ρ air dS C L w e ² = ρ air c(r) dr C L w e ² et dF D = ρ air dS C D w e ² = ρ air c(r) dr C D w e ²
2 2 2 2

REFERENCES
- Martin Otto Laver Hansen, Aerodynamics of Wind Turbines (second edition), DTU Vindeneri Lyngby Denmark
- André Ferrand, Aérodynamique des rotors d’éoliennes, INSA Toulouse.

2
a) Puissance totale du rotor
Force motrice élémentaire : Sens de déplacement de la pale
2w Ωr
dF M = dF L sin γ - dF D cos γ = dF L - dF D
3we we
1 2w 1 Ωr
= ρ air c(r) dr C L w e ² - ρ air c(r) dr C D w e ² portance (lift) dFL
2 3we 2 we

1 2 2w effort
= ρ air c(r) dr C L (Ωr )² + ( w)² - résultant
2 3 3 dFM
1 2
ρ air c(r) dr C D (Ωr )² + ( w)² Ω r γ
2 3

Moment du couple moteur élémentaire :


1 2 2w
dT M = r dF M = ρ air c(r) dr C L r (Ωr )² + ( w)²
2 3 3 trainée (drag) dF dFT
D
1 2
- ρ air c(r) dr C D (Ωr )² + ( w)² Ω r²
2 3

Moment du couple moteur total sur les 3 pales du rotor :


90
T M = 3. dTM∫
0
A l’aide du logiciel Géogebra, et en créant des curseurs pour Ω et w :
calculer la Puissance totale du rotor (en W) définie par :
90


vent relatif we
P = T M . Ω = 3 Ω. dTM γ
Plan du rotor

0
- Quelle part de la puissance apporte la deuxième moitié d’une pale ?
…………………

- Quelle part de la puissance apporte le dernier quart d’une pale ?


…………………

- Quelle est l’influence d’une augmentation de la vitesse de rotation sur cette part, ainsi que sur la puissance
totale ? …………………
(Peut-on augmenter librement Ω ? ….……………………………………………………)

b) Poussée axiale totale sur l’axe du rotor


Poussée élémentaire sur l’axe du rotor :
dF T = dF L cos γ + dF D sin γ
Ωr 2w 1 Ωr 1 2w
= dF L + dF D = ρ air c(r) dr C L w e ² + ρ air c(r) dr C D w e ²
we 3we 2 we 2 3we
1 2 1 2 2w
= ρ air c(r) dr C L (Ωr )² + ( w)² Ω r + ρair c(r) dr CD (Ωr )² + ( w)²
2 3 2 3 3

A l’aide du logiciel Géogebra, et en créant des curseurs pour Ω et w, calculer la


90
Poussée axiale (horizontale) totale (en N) sur le rotor définie par : ∫
FT = 3. dFT
0
- Quelle part de la poussée axiale apporte la deuxième moitié des pales ? ..…

- Quelle part de la poussée axiale apporte le dernier quart des pales ? ..…
3
CORRIGE

1) c(r) = 8,1 - 0,09.r


2) α = 9 ° CL = 1,12 et CD = 0,012.
3) a)

Quelle part de la puissance apporte la deuxième moitié d’une pale ? 76 %


Quelle part de la puissance apporte le dernier quart d’une pale ? 41 %

Quelle est l’influence d’une augmentation de la vitesse de rotation sur cette part, ainsi que sur la puissance totale ?
Une augmentation de la vitesse de rotation Ω augmente la puissance (peut-on augmenter librement Ω ? non car
les pales risquent d’être arrachées par la force centrifuge).
Une augmentation de la vitesse de rotation Ω n’affecte pas les parts de la puissance calculées (76 % et 41 %).

Remarque : La théorie de Betz prévoit une puissance théorique de 0,59.(0,5 ρair S v3) ≈ 20,2.106 W sous un vent
à 13 m/s (0,59 étant le rendement maximal que peut avoir une éolienne et 0,5 ρair S v3 étant la puissance portée
par la veine de vent de vitesse v).
Avec un même rotor de 180 m de diamètre, l’éolienne M8000 (de 8 MWélec) pourra à l’avenir accueillir des
génératrices encore plus puissantes.

b) Quelle part de la poussée axiale apporte la deuxième moitié des pales ? 67 %


Quelle part de la poussée axiale apporte le dernier quart des pales ? 27 %