Vous êtes sur la page 1sur 5

LE PETIT 2016

EXPORT
Les pratiques clés en 23 fiches

Ghislaine Legrand • Hubert Martini


Liste des abréviations utilisées
dans cet ouvrage
ADE : Avance en devises à l’export
ATAF : Association des transporteurs aériens de la zone franc
BICC : Bureau international des chambres de commerce
B/L : Bill of Lading
CTBL : Combined Transport Bill of lading
CVIM : Contrat de vente internationale de marchandises
DAU : Document administratif unique
DEB : Déclaration d’échange de biens
DELTA : Déclaration électronique transmise automatiquement
DV : Déclaration de valeur
EDI : Échange de données informatisées ou Electronic Data Interchange
ENS : Déclaration sommaire d’entrée
FCL : Full Container Load
IATA : International Air Transport Association
ICS : Import Control System
INCOTERMS : International Commercial Terms
INPI : Institut national de la propriété industrielle
ITE : Installations terminales embranchées
LCL : Less than a Container Load
LCSB : Lettre de crédit stand-by
LRAR : Lettre recommandée avec accusé de réception
LTA : Lettre de transport aérien
MCNE : Mobilisation de créances nées sur l’étranger
NDP : Nomenclature générale des produits
OEA : Opérateur économique agréé
OEB : Office européen des brevets
OHMI Office de l’harmonisation dans le marché intérieur
OMPI : Office mondial de la propriété industrielle
PAS : Perfectionnement actif suspensif
PBIS : Pratiques bancaires internationales standard
PME : Petites et moyennes entreprises
PP : Perfectionnement passif
RCO : Renseignement contraignant d’origine
RTC : Renseignement tarifaire contraignant
SH : Système harmonisé
TBL : Trough Bill of Lading
TIR : Transit international routier
ULD : Unit Load Device (Unité de chargement)

© Dunod, 2016
5 rue Laromiguière, 75005 Paris
ISBN 978-2-10-074289-9

74289- (I) - (2,4)- CSB 80° - 207 - INT- MLN


Imprimerie CHIRAT - 42540 Saint-Just-la-Pendue
Dépôt légal : février 2016 - Imprimé en France
Table des matières

Logistique internationale
Fiche 1 ƒ Les incoterms 2010
Fiche 2 ƒ La logistique internationale
Fiche 3 ƒ Le transport maritime
Fiche 4 ƒ Le transport aérien
Fiche 5 ƒ Les transports terrestres intercontinentaux
Fiche 6 ƒ Les assurances transport

Opérations douanières
et intracommunautaires
Fiche 7 ƒ Les opérations de dédouanement
Fiche 8 ƒ Les opérations intracommunautaires
Fiche 9 ƒ Les régimes économiques douaniers

Aspects juridiques des opérations


de commerce international
Fiche 10 ƒ Les contrats de commerce courant
Fiche 11 ƒ La protection des marques, des dessins
et modèles et le dépôt de brevet

Gestion des risques liés aux opérations


de commerce international
Fiche 12 ƒ Les risques
Fiche 13 ƒ Principes généraux de l’assurance-crédit
Fiche 14 ƒ Risque de change
Fiche 15 ƒ Couverture du risque de change

Aspects financiers des opérations


de commerce international
Fiche 16 ƒ Les instruments et techniques de paiement
Fiche 17 ƒ Zoom sur le crédit documentaire
Fiche 18 ƒ PBIS 2013 et les documents du crédit
documentaire
Fiche 19 ƒ Obligation bancaire de paiement (OBP)
Fiche 20 ƒ Zoom sur lettre de crédit stand-by
Fiche 21 ƒ Le financement à court terme
Fiche 22 ƒ Les cautionnements et garanties
internationales
Fiche 23 ƒ Les financements hors commerce courant 3
7 Les opérations de dédouanement

Le Code des douanes de l’Union (CDU) remplacera le 1er mai 2016 l’ac-
tuel Code des douanes Communautaire.
Obligations déclaratives
Tout importateur ou exportateur de marchandises doit réaliser une
déclaration de détail sur un formulaire appelé document administratif
unique (DAU). Cette déclaration est saisie dans le système DELTA(1). Une
fois validée, cette déclaration engage la responsabilité du déclarant.
Les entreprises peuvent confier leurs opérations de douane à un
commissionnaire en douane agréé.
Dans le cadre du dispositif Import Control System (ICS) tous les trans-
porteurs doivent obligatoirement transmettre depuis le 15 septembre
2015, la déclaration sommaire de dépôt temporaire (DSDT) anticipée
aux autorités douanières.
Éléments de la déclaration
Trois éléments principaux apparaissent qui déterminent le montant
des droits de douane à l’importation et l’application des mesures de
contrôle du commerce extérieur.
• Valeur en douane à l’importation : valeur de la marchandise à l’en-
trée dans l’Union européenne : exemple CIF Bordeaux
• Valeur en douane à l’exportation : valeur de la marchandise hors
taxes lorsqu’elle quitte le territoire national : exemple FOB Le Havre
Valeurs
• Valeur statistique à l’importation  : valeur de la marchandise à la
frontière franco-française
• Valeur statistique à l’exportation : valeur de la marchandise lors-
qu’elle quitte le territoire national
• Numéro de nomenclature du produit défini dans le cadre du système
harmonisé (SH) et de la nomenclature générale des produits (NDP)
• Ce numéro doit être déterminé selon la nature et les caractéris-
Espèce
tiques du produit
• En cas de difficulté le déclarant peut solliciter un renseignement
tarifaire contraignant (RTC) qui engage l’administration douanière
• L’origine du produit est déterminée en fonction du dernier lieu de
transformation économiquement justifiée dans une entreprise équi-
pée à cet effet et ayant abouti à la création d’un nouveau produit
• Le produit entièrement fabriqué en Union européenne avec des
composants ou matières d’origine communautaire sera reconnu
d’origine communautaire
Origine
• Si un accord préférentiel existe entre le pays d’exportation et l’UE,
l’origine sera attribuée en vertu d’un traitement préférentiel (allé-
gement des droits de douane notamment pour le pays importateur).
Dans le cas contraire, c’est le droit commun qui s’applique
• En cas de difficulté à déterminer l’origine, l’entreprise peut faire
une demande de renseignements contraignants d’origine (RCO)
La déclaration est accompagnée en général de la facture commerciale,
du formulaire DV1 (déclaration de valeur) et du document de transport.
Lorsqu’un document est manquant, la procédure D48 permet de libérer
la marchandise et de régulariser la déclaration dans un délai d’un mois.
Le choix du bureau de douane
Il doit se faire en fonction de la proximité géographique à l’expor-
tation avec l’entreprise et de la compétence fonctionnelle pour cer-
taines marchandises spécifiques. À l’importation, l’entreprise a le
choix du bureau de douane d’entrée. Depuis le 1er janvier 2011, pour
des raisons de sécurité et de lutte contre le terrorisme, les importa-
(1) Déclaration électronique transmise automatiquement.

16
Les opérations de dédouanement 7

teurs doivent fournir une déclaration sommaire d’entrée (ENS). Cette


transmission doit être anticipée avant l’arrivée des marchandises et
réalisée dans des délais définis en fonction des modes de transport.
Elle s’inscrit dans le cadre de l’accord ICS (Import Control System)
pour la sécurisation des flux internationaux de marchandises.
Liquidation douanière
C’est l’ensemble des droits et taxes acquittés à l’administration
douanière à l’importation : droits de douane, taxes parafiscales éven-
tuelles, droit anti-dumping, droits d’accises, TVA. La liquidation peut
bénéficier de deux facilités de paiement : le crédit d’enlèvement et le
crédit de droits qui permettent de différer le paiement.
Principaux éléments de la liquidation
Droits et
Assiettes de calcul Finalité
taxes
Droits de Protéger l’activité industrielle
Valeur en douane
douane au sein de l’Union européenne
Valeur en douane + droits de
douane + tous les frais jusqu’au Impôt sur ce qui est consommé
TVA
premier lieu de destination ou sur le territoire fiscal
lieu de dédouanement
Protéger des activités
Assiette ad hoc, très souvent
Taxes nationales sensibles à la
la valeur franco frontière
parafiscales concurrence internationale
française
(ex : la pêche)
Procédures de dédouanement
La procédure de droit commun contraint le déclarant à faire une décla-
ration pour chaque opération.
Des procédures simplifiées permettent de regrouper l’ensemble des
déclarations sur une période donnée à condition de respecter les condi-
tions fixées par la douane et de permettre des contrôles satisfaisants.
Principales procédures simplifiées
Entreprises concernées Modalités
• PDD : bureaux de douane en
France ou un bureau unique (PDU).
Depuis le 01/01/2015, possibi-
Procédure
simplifiée
au bureau

Tout importateur ou exportateur lité d’autoliquider la TVA due à


et les commissionnaires en l’importation sur la déclaration
douane périodique de chiffre d’affaires
dans le cadre de la PDU
• PDUC : un bureau en France et un
autre en Europe
dédouanement dédouanement
Procédures de Procédure de

à domicile

• Tout importateur ou exporta-


teur hormis les tiers désignés Enlèvement immédiat sans passage
pour la déclaration au bureau de douane
• Procédure nationale

Procédure qui par sa simplicité


d’utilisation est susceptible
express

d’intéresser tous les opérateurs Utilisation de l’EDI et des données


qui souhaitent une mise à dispo- commerciales disponibles pour un
sition rapide de la marchandise pré-dédouanement
au bureau de douane ou dans
d’autres lieux désignés
La télé-procédure DELTA-D permet la dématérialisation, à l’importa-
tion, des procédures de dédouanement domicilié. Les informations
sont communiquées grâce à l’EDI en continu. La procédure DELTA
fonctionne aussi à l’export. 17