Vous êtes sur la page 1sur 3

La constatation des dotations d'amortissements dans le cas d'une

arrêté temporaire des immobilisations, est une obligation légale,


comptable et fiscale.
El-hamdou li-ALLAH,

Réponse du Maître Djelloul Boubir :

Peut-on interrompre l'amortissement ? Non, sauf dans 4 cas :


a : Décomptabilisation de l'actif : IAS 16 $ 55 (*) qui ajoute "en conséquence,
l’amortissement ne cesse pas lorsque l’actif est laissé inutilisé ou mis hors service ...............,
sauf si l’actif est entièrement amorti".
b : Si le mode d'amortissement fondé sur l'utilisation est appliqué : la dotation aux
amortissements peut être nulle lorsqu'il n'y a aucune production".
C : Lorsque l'actif est destiné à être vendu : oui : on arrête d'amortir alors même qu'il continue
d'être utilisé ( cf. IAS 16, $ 55 et IFRS 5).
d : Lorsque la valeur résiduelle de l'actif devient > à la valeur comptable : IAS 16 $54.
NB : On peut me rétorquer. Oui, mais cela n'est pas prévu par le SCF. Ma réponse est que la
règlementation en vigueur impose de se former aux normes internationales comptables et
d'audit : cf décret exécutif n°11-24 du 27/11/2011 créant le Conseil National de la
Comptabilité, le CNC
FIN DE CITATION
http://compta-alg.forumactif.org/t19072-sous-activite-changement-duree-utilite-arret-de-l-
amortissement-d-un-actif

----------------------------------------------------------------------------

1ère REFERENCE: Art. 718. du Code de commerce :


« Même en cas d’absence ou d’insuffisance de bénéfices, il est procédé aux amortissements et
provisions nécessaires pour que le bilan soit sincère. » Fin de citation.
-----------------------------------------------------------------------

2ème REFERENCE: Manuel de comptabilité financière page 85, édité par le CNC, édition
2013 :
« le point de départ de l’amortissement d’un actif comme dès qu’il est prêt à être mais en
service, c'est-à-dire dès qu’il se trouve à l’endroit et dans l’état nécessaires pour pouvoir
l’exploiter de la manière prévue par la direction. L’amortissement d’un actif doit cesser à la
première date à laquelle cet actif est classé comme détenu en vue de la vente (ou inclus dans
un groupe destiné à être cédé qui est classé comme détenu en vue de la vente) et la date à
laquelle cet actif est décomptabilisés.
Par conséquent, l’amortissement ne cesse pas lorsque l’actif est laissé inutilisé ou mis hors
service (inactif), sauf si l’actif est entièrement amorti. Toutefois, selon le mode
d’amortissement fondé sur l’utilisation (selon les unités de production), la dotation
d’amortissement peut être nulle lorsqu’il n’est y a aucune production (IAS 16 §§55).

-----------------------------------------------------------------------------
3ème REFERENCE IAS 16 : Immobilisations corporelles :

« 55- L'amortissement d'un actif commence dès qu'il est prêt à être mis en service, c'est-à-dire
dès qu'il se trouve à l'endroit et dans l'état nécessaires pour pouvoir l'exploiter de la manière
prévue par la direction. L'amortissement d'un actif doit cesser à la première date à laquelle cet
actif est classé comme détenu en vue de la vente (ou inclus dans un
groupe destiné à être cédé qui est classé comme détenu en vue de la vente) selon IFRS 5 et la
date à laquelle cet actif est décomptabilisé. Par conséquent, l'amortissement ne cesse pas
lorsque l'actif est laissé inutilisé ou mis hors service, sauf si l'actif est entièrement amorti.
Toutefois, selon le mode d'amortissement » Fin de citation.
---------------------------------------------------------------------------
4ème REFERENCE:Page 3 du Guide des amortissements, publie par la DGI :

« 3 - Caractère obligatoire de l'amortissement


L'amortissement est une application particulière du principe général d'évaluation utilisé en
comptabilité :
- l'évaluation de la valeur d'origine des éléments de l'actif
- L'enregistrement ultérieur des diminutions des valeurs éventuelles.
La pratique de l'amortissement est imposée par le respect de la sincérité des bilans vis à vis
des tiers dans la mesure où celui ci évite que l'immobilisation ne figure pas au bilan pour une
valeur supérieur à sa valeur actuelle.
Par ailleurs, la constatation et la comptabilisation de la charge que représente la dépréciation
évite la distribution de bénéfices fictifs.
La constatation de l'amortissement est donc obligatoire à chaque exercice, que le résultat soit
un bénéfice ou une perte, car le défaut ou l'insuffisance d'amortissement rendent l'inventaire
frauduleux et constituent l'un des éléments du délit de distribution de dividendes fictifs. ». Fin
de citation.

4 - Rôle financier de l'amortissement


L'amortissement a pour effet financier de permettre à l'entreprise le renouvellement des
immobilisations, car il permet de conserver dans l'actif une valeur égale à celle qui en a été
soustraite pour mesurer la dépréciation.
Il permet donc d'éviter de considérer comme un revenu ce qui n'est qu'une diminution du
capital.
Par ailleurs, l'amortissement représente des fonds propres qui constituent un moyen de
financement dont l'entreprise a la libre disposition tant qu'elle n'en a pas besoin pour assurer le
remplacement des immobilisations.
Ainsi le caractère financier de l'amortissement pousse davantage à assurer la valeur de
remplacement de l'immobilisation en s'écartant de sa valeur d'origine.
Par valeur de remplacement on entend " Le prix que coûterait à la fin de chaque exercice la
reconstitution des immobilisations considérées dans l'état où elles se trouvaient au moment de
leurs entrées dans l'actif ". Fin de citation.
http://www.dge.gov.dz/files/_1198401937.pdf
---------------------------------------------------------------------

Wa salla ALLAH 3la el-Bachir el-Nadhir


RADJAH Radjah Toufik Aboudjaber Commissaire Aux Comptes
Sétif, 14 Janvier 2019