Vous êtes sur la page 1sur 1

Rubrique : Maladies à déclaration obligatoire

TOXI-INFECTION ALIMENTAIRE COLLECTIVE (TIAC)


Une toxi-infection alimentaire se définit par l’apparition de 2 cas Surveiller tout signe de déshydratation, surtout auprès des personnes
minimum similaires au niveau des symptômes, et dont la cause est fragiles.
commune : l’origine alimentaire. Elle repose principalement sur :
- Le respect des bonnes pratiques d’hygiène au sein de la chaîne
1. Epidémiologie agroalimentaire (chaîne du froid, hygiène alimentaire,…).
Les TIAC se retrouvent surtout dans les services de restauration - L’information du personnel de cantines et restaurants au niveau
collective (cantines scolaires…), les restaurants ou dans le cadre des tenues et de l’hygiène corporelle.
familial. - L’éducation des familles pour la conservation des aliments et les
dates de limite de consommation.
2. Agents infectieux Les TIAC sont des maladies à déclaration obligatoire. La déclaration
De nombreux agents sont répertoriés, principalement des bactéries : permet la recherche des foyers de survenue, d’identifier l’aliment
 Bacillus cereus contaminé pour le retirer de la chaîne alimentaire et de modifier ou
 Clostridium perfringens compléter les mesures réglementaires.
 Salmonella aureus… La DDASS étudie alors la clinique des patients victimes, et les services
mais également des virus comme les Novovirus. vétérinaires analysent les produits incriminés.

3. Contamination
La contamination se fait par une toxine (substance toxique) libérée dans
l’aliment par l’agent en cause ou directement dans le tube digestif. Sources
www.afssa.fr
www.invs.sante.fr
4. Clinique E.PILLY 2012 23
ème
édition
Il s’agit le plus souvent d’infections bénignes : diarrhées,
vomissements…
Cependant les TIAC peuvent se révéler dangereuses pour les sujets
fragiles, c’est-à-dire les âges extrêmes (personnes âgées et
nourrissons), par l’état de déshydratation que peuvent engendrer les
symptômes. Une hospitalisation peut alors être nécessaire.

5. Traitement
Il est essentiellement symptomatique, contre les diarrhées, les
vomissements ou les maux de tête.
Les antibiotiques n’ont pas d’intérêt.

6. Prévention

Fiche n°834-TIAC-2012 28/03/2012


Page 1/ 1 Copyright MedQual©

Vous aimerez peut-être aussi