Vous êtes sur la page 1sur 6

FinancEmEnt En dEviSES Et tradE FinancE

Le Crédit
documentaire
que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin
de garanties : garantie du paiement de vos ventes si vous êtes exportateur, garantie de bonne
fin si vous êtes importateur. Avec le crédit documentaire, réalisez vos transactions
internationales en toute sécurité.

> VouS ExPoRTEz dES MARChAndISES ? BénéFICIEz


d’un EngAgEMEnT dE PAIEMEnT IRRéVoCABLE
Avec le crédit documentaire export, la banque de votre client s’engage à
vous payer, sous réserve que vous lui remettiez les documents conformes
stipulés dans l’ouverture de crédit documentaire, notamment :
- facture,
- connaissement maritime,
- liste de colisage,
- certificat d’origine,
- éventuellement certificat d’un organisme de contrôle qualité,

et représentatifs des clauses du contrat commercial :


- devises,
- montant,
- délais,
- mode d’expédition,
- incoterms1,
- modalités de règlement, etc.

deux niveaux de sécurité vous sont proposés :


- crédit documentaire irrévocable : la banque de votre client s’engage à vous payer la somme prévue,
jusqu’à une date convenue. cet engagement ne peut être modifié ou annulé qu’après accord de toutes
les parties prenantes,

- crédit documentaire irrévocable et confirmé2 : en plus de l’irrévocabilité applicable à la banque de


l’acheteur, vous bénéficiez de l’engagement d’une tierce banque de payer votre transaction, y compris
en cas de survenance d’un risque politique (conflit, mesures contraignantes,…) ou d’un risque bancaire
(faillite de la banque émettrice).

avec le crédit documentaire export, vous maîtrisez les délais de paiement et vous vous protégez ainsi
contre les défaillances financières de votre client.

Les commissions pour un crédit documentaire export sont les suivantes :


- commission de notification,
- commission de modification (éventuelle),
- commission de confirmation,
- commission d’acceptation ou d’engagement de paiement différé,
- commission de levée de documents.

ENTREPRISES
le crédit documentaire 1/6
FinancEmEnt En dEviSES Et tradE FinancE

> VouS IMPoRTEz dES MARChAndISES ? BénéFICIEz


d’unE gARAnTIE SuR L’ExPédITIon dE VoS BIEnS
le crédit agricole s’engage à ne régler votre fournisseur que si les conditions stipulées dans
l’ouverture de crédit documentaire import sont respectées (prix, quantité, qualité, délais
d’expédition…). vous définissez les documents qui doivent être remis au crédit agricole par votre
fournisseur via sa propre banque. ces documents matérialisent votre contrat commercial et définissent
les critères qualitatifs importants pour la bonne fin de votre transaction (factures, certificat d’assurance,
document de transport, etc.). ils feront l’objet d’un examen attentif par le crédit agricole au moment
de la levée de documents (ou utilisation).

En réglant votre fournisseur par crédit documentaire, vous lui garantissez la sécurité de votre paiement
et renforcez ainsi vos relations.

Les frais et commissions pour un crédit documentaire import


sont les suivants :
- commission d’ouverture ou d’engagement,
- commission de modification (éventuelle),
- commission de levée de documents (ou commission d’utilisation),
- commission d’acceptation,
- frais de swift, interventions particulières,
- éventuellement, un forfait global comprenant 1 ou plusieurs événements.

Le crédit documentaire est régi par un cadre règlementaire international unique : les Règles
et usances uniformes 600 (révision 2007) de l’ICC (International Chamber of Commerce),
faisant autorité à l’échelle mondiale. Attention, ceci est vrai en principe mais il semble qu’il
puisse y avoir des exceptions.

1 international commercial tErmS. les incoterms déterminent les conditions de ventes spécifiques (dédouanement, transport,
assurances et frais annexes liés à la livraison de marchandises, qualification du prix de vente…). Elles doivent impérativement être
adaptées aux moyens de transports utilisés.
2 ces risques englobent :
- le risque souverain, ou l’incapacité d’un Etat à rembourser sa dette,
- le risque de non transfert, c’est-à-dire impossibilité pour la Banque centrale de payer ou d’être remboursée en devises étrangères.
Ex : décision unilatérale de geler les avoirs,
- le risque de contrepartie : les acteurs économiques ne sont plus en mesure d’honorer leurs engagements. Ex : faillite de la banque.
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par notre caisse régionale de crédit agricole, prêteur.
Renseignez-vous auprès de votre conseiller pour connaître les conditions de cette offre dans notre Caisse Régionale de
Crédit Agricole
solutions internationales
le crédit documentaire 2/6 Entreprises
tradE FinancE Et crédit En dEviSES

Le Crédit
documentaire

> PouR quI ?


Le crédit documentaire est un engagement de paiement des
opérations de commerce international. Il se décline en :
- crédit documentaire export (ou lettre de crédit export),
- crédit documentaire import (ou lettre de crédit import).

Il s’adresse tout particulièrement aux entreprises qui :


- effectuent des transactions commerciales avec des pays à risques, de nouveaux partenaires,
ou de grand export (notamment d’asie),
- exportent des produits sur mesure,
- ne disposent pas d’assurance crédit pour couvrir leurs opérations commerciales export.

le coût d’un crédit documentaire peut représenter 2 à 3 % du montant total de la transaction.


les frais et commissions sont répartis entre l’acheteur et le vendeur selon les termes du contrat
commercial.

> LE CoûT d’un CRédIT doCuMEnTAIRE n’EST-IL PAS


TRoP éLEVé ?
Sécuriser au maximum vos transactions internationales a un coût. ce prix est justifié par le travail
complexe d’études des documents accompagnant le crédit documentaire ainsi que le risque pris par le
crédit agricole.

ENTREPRISES
le crédit documentaire 3/6
tradE FinancE Et crédit En dEviSES

> jE TRouVE CETTE PRoCéduRE CoMPLIquéE


ET TRÈS AdMInISTRATIVE…
Si vous choisissez de sécuriser vos opérations par contrat commercial, vous devrez de toute façon
rassembler de nombreux documents.
En outre, nos équipes spécialisées en commerce international vous accompagnent à chaque étape
de cette opération : assistance à la constitution du jeu de documents à présenter, examen des
documents reçus, information immédiate en cas d’irrégularités constatées…

> quELS SonT LES ModES dE RÈgLEMEnT CoMPATIBLES


AVEC LE CRédIT doCuMEnTAIRE ?
Il y en a 4 :

- le paiement à vue : règlement immédiat sur présentation des documents conformes,

- le paiement différé : engagement de payer à la date d’échéance, sur présentation des


documents conformes,

- le paiement par acceptation : délai de paiement matérialisé par une traite acceptée par la banque
de l’acheteur ou du vendeur,

- le paiement par négociation : après vérification des documents, la banque accorde un escompte
à l’exportateur.

renseignez-vous auprès de votre conseiller pour connaître les conditions de cette offre dans
notre Caisse régionale de Crédit agricole.

solutions internationales
le crédit documentaire 4/6 Entreprises
tradE FinancE Et crédit En dEviSES

Le Crédit
documentaire
> LE déRouLEMEnT d’un CRédIT doCuMEnTAIRE
dans cet exemple, le crédit agricole est la banque de l’importateur (acheteur). Elle assure le rôle de
banque émettrice. a ce titre, elle engage sa signature vis-à-vis de la banque étrangère.
la nippo Bank est la banque de l’exportateur (vendeur). c’est la banque notificatrice. Elle peut aussi
assurer le rôle de banque confirmante ou attribuer ce rôle à une tierce banque.

> L’ouVERTuRE du CREdIT doCuMEnTAIRE

1 Le vendeur négocie le paiement de la transaction commerciale par crédit documentaire


dans le contrat en spécifiant les conditions d’exécution.
L’importateur passe commande auprès du vendeur en confirmant habituellement les termes
de la commande en retournant la facture pro-forma validée.

2 L’importateur remplit un formulaire d’ouverture de crédit documentaire soit en utilisant


un formulaire papier type, soit en saisissant les termes du crédit documentaire dans
CA-eTrade, le portail de traitement des opérations de commerce international du Crédit
Agricole. l’ensemble des instructions nécessaires figure dans cette ouverture de crédit documentaire.

3 Le Crédit Agricole, banque de l’importateur, émet l’ouverture de crédit documentaire par


swift en reprenant l’ensemble des éléments figurant dans l’instruction d’émission.
il s’engage alors irrévocablement à payer les documents conformes et couvre ainsi le risque
commercial sur l’importateur. (le fait d’émettre le crédit documentaire par swift permet d’authentifier
l’émetteur, un gage d’engagement et de sécurité pour la bonne fin de l’opération.)

4 La banque notificatrice (nIPPo BAnK) informe le bénéficiaire (exportateur) d’un crédit


documentaire en sa faveur : c’est la notification. cette démarche n’engage nullement la banque
notificatrice qui ne fait qu’authentifier le crédit documentaire.
En fonction du risque pays et du risque bancaire, la banque notificatrice peut proposer à son client
une confirmation du crédit documentaire dont il est bénéficiaire.

5 Le bénéficiaire (exportateur) vérifie la conformité des termes du crédit documentaire.


il peut alors procéder à l’expédition de la marchandise et collecter les documents de transport
nécessaires. il doit respecter la date limite d’expédition portée sur l’ouverture de crédit documentaire.

ENTREPRISES
le crédit documentaire 5/6
tradE FinancE Et crédit En dEviSES

> L’uTILISATIon

6 Après expédition, le transporteur remet à l’exportateur les documents de transport


exigés dans le crédit documentaire (connaissement maritime,…)

L’exportateur remet à sa banque l’ensemble de la « liasse documentaire » constituée des


documents requis dans l’ouverture de crédit documentaire (ex : facture, liste de colisage, certificat
d’origine, connaissement maritime,…) en respectant les délais de présentation et les incoterms.

7 La banque notificatrice procède à un examen des documents pour vérifier si l’ensemble


des termes du crédit documentaire sont respectés. Elle peut alors présenter les documents
à la banque émettrice pour obtenir le paiement du crédit documentaire.

8 à 12 La banque émettrice vérifie la conformité des documents. Sans réserve de sa part, elle
remet les documents à l’importateur contre paiement et débite son compte immédiatement ou
à échéance pour un débit différé. le règlement est effectué au profit de l’exportateur via sa banque.

L’acheteur prend possession de sa marchandise. L’opération est finalisée.

> Bon à SAVoIR


Lors du déroulement du crédit documentaire, l’importateur (client du crédit agricole)
qui dispose de CA-eTrade, reçoit une information en temps réel à chaque événement
de son crédit documentaire.

Il sait ainsi précisément où en est son dossier (copie du swift d’ouverture, levée
de réserves, paiement…).

solutions internationales
le crédit documentaire 6/6 Entreprises

Vous aimerez peut-être aussi