Vous êtes sur la page 1sur 5

Simulation de la chaine wifi IEEE 802.11

10 septembre 2017

l’objectif est d’implémenter les trois variantes de la méthode TR dans la pla- teforme radio logicielle gnuradio, tenant en compte les résultats et conclusions du travail effectué par l’étudiant master Diallo. Comme première étape cet article décrit la simulation de la chaine de communi- cation wifi IEEE 802.11 dans gnuradio car le standard est basé sur la technique de modulation multi-porteuses OFDM dont on cherche à optimiser le PAPR à travers la méthode Tone Reservation. Je présente une description de la structure du recepteur OFDM de l’implémen- tation dévloppée par B.Bloessl et al[1].

Introduction :

La figure 1 illustre la structure du récepteur OFDM dans Gnu radio companion, on constate qu’il est constitué de deux parties : la première responsable sur la détection de la trame,cependant la deuxième décode la trame.

de la trame,cependant la deuxième décode la trame. Figure 1 – Schéma bloc d’un récepteur wifi

Figure 1 – Schéma bloc d’un récepteur wifi gnuradio

Avant d’entamer l’explication du schéma bloc il est essentiel de présenter un bref aperçu de la trame IEEE 802.11 une trame est constituée d’un PLCP preamble, d’un signal et des champs de données(figure 2). Le préambule PLCP est utilisé pour acquérir le signal en- trant,former et synchroniser le récepteur.Il consiste en 12 symboles, dont dix

1

sont des symboles courts et deux longs symboles. Douze sous-transporteuses sont utilisées pour les symboles courts et 53 pour le long. Le signal est un champ de 24 bits, qui contient des informations sur le débit et la longueur du PSDU. Le champ signal est modulé par une BPSK-OFDM et a un taux de codage convolutionnel de 1/2. Quatre bits (R1 - R4)sont utilisé pour coder le taux, onze bits sont définis pour la longueur, un bit réservé, un bit de parité et six bits à 0 de queue. Le champ de longueur est un entier de 12 bits non signé qui indique le nombre octets dans le PSDU.

bits non signé qui indique le nombre octets dans le PSDU. Figure 2 – OFDM PLCP

Figure 2 – OFDM PLCP Preamble, Entête et PSDU

détection de trame

La première tache à réaliser par le récepteur est la détection du début de la trame OFDM en se basant sur l’algorithme introduit en [2], chaque trame commence par un "short preamble sequence" sous forme d’un modèle qui s’étend sur 16 échantillons et se répètent 10 fois, le récepteur exploite ce modèle cyclique et calcule la valeur d’autocorrélation de l’échantillon entrant s avec décalage de 16 en sommant les coefficients d’autocorrélation sur une fenêtre réglable N win

a[n] = Nwin1 s[n + k] s¯[n + k + 16]

k=0

(1)

Les auteurs ont décidé de normaliser l’autocorrélation avec la puisance moyenne p, pour que le récepteur soit indépendant du niveau absolu des échantillons en- trants.

2

p[n] = Nwin1 s[n + k] s¯[n + k]

k=0

(2)

c[n] = a[n]/p[n]

(3)

Tous les huit blocs responsable de la détection de la trame utilisent la biblio- thèque VOLK(Vector Optimazed Libraray of Kernels)qui permet à l’implémen- tation de supporter des débits de 20 Mbps pour IEEE 802.11a/g et 10 Mbps pour IEEE 802.11p. Après le calcul du coéficient d’autocorélation le bloc suivant est OFDM sync short dont les entrées sont les échantillons de la source et les coefficients norma- lisés,si un plateau est détecté ce bloc ajoute un nombre fixe d’échantillons dans le reste des blocs de la chaine, sinon les trames seront rejetées.

Frequency Offset Correction

Le bloc OFDM Sync Long permet de réaliser la correction de fréquence off- set car les oscillateurs locaux d’émetteur et du recepteur doivent fonctionner à des fréquences légèrement différentes, les auteurs utilisent l’algorithme[]pour es- timer cette correction usant short training sequence.La valeur finale est calculée par l’équation :

df = 1/16 arg(

(4)

Nshort116

n=0

s[ns[n + 16])

Symbol Alignment

Cette opération est effectuée aussi par le même bloc. Il s’agit de déterminer le début d’un symbol ofdm, extraire les symboles de données afin de les utiliser par l’algorithme FFT à l’aide du long training sequence

3

Phase Offset Correction

Le bloc FFT permet une transition du domaine temporel au domaine fré- quentiel, ensuite le premier bloc dans le domaine fréquentiel est OFDM Equalize Symbols qui réalise une correction de phase offset vue que l’opération d’aligne- ment symbole n’est pas parfaite, pour ce faire le standard 802.11 spécifie quatre sous porteuses pilotes dans chaque trame.

Channel Estimation

Ce bloc effectue l’estimation du canal et plus particulièrement dans le cas des modulations QAM16 et QAM64 où l’amplitude porte de l’information, il supprime aussi le courant DC, les sous porteuses pilotes et de garde

Signal Field Decoding

Le bloc suivant dans la chaine du récepteur est OFDM Decode Sygnal.Dans chaque trame,après les séquences d’apprentissage courtes et longues, le champ signal qui est un symbole ofdm modulé par une BPSK avec un taux de codage de 1/2,ce champ porte de l’information à propos de l’encodage et la longueur des symboles qui suivent.

Frame Decoding

La dernière tache du récepteur est le décodage de la charge utile, faite par le biais de plusieurs blocs, le bloc OFDM Decode MAC reçoit des vecteurs de 48 points de constellations dans le plan complexe qui correspondent aux 48 sous porteuses de données par symbole ofdm.par la suite selon le schéma de codage et modulation, les bits du symboles peuvent être permutés.La dernière étape dans le processus de décodage est le désembrouillage, puis la charge utile est emballée dans un message Gnuradio pour le reste des blocs de la chaine.

GNURadio OFDM Transmitter

La structure de l’émetteur ofdm est illustrée par la figure 3,OFDM Mapper est le premier bloc de la chaine qui reçoit le schéma de codage et de modulation en entrée et responsable sur plusieurs opérations, la génération des champs de donnée, l’embrouillage et l’entrelacement des bits. Le bloc Packet Header Generator génère l’entête de la trame, y compris le signal et le champ service, l’entête est BPSK modulée par le bloc Chunks to Symbols en haut cependant le reste de la trame est modulé par le bloc Chunks to Sym- bols du bas selon la modulation désirée. OFDM Carrier Allocator réalise de l’agrégation des sous porteuses pilotes et le

4

Figure 3 – Schéma bloc d’un émetteur wifi gnuradio bloc FFT permet de transiter du

Figure 3 – Schéma bloc d’un émetteur wifi gnuradio

bloc FFT permet de transiter du domaine fréquentiel au temporel.En fin le bloc OFDM Cyclic Pre fixer ajoute les intervalles de garde à chaque symbole de la trame.

Conclusion

Pour résumer, nous avons décrit à travers ce rapport la structure d’une implémentation émetteur/récepteur wifi 802.11 dans gnuradio, comme étape préliminaire pour assimiler le concept de traitement de signal adopté par la pla- teforme radio logicielle.

Références :

[1] B. Bloessl, M. Segata, C. Sommer, and F. Dressler. Towards an Open Source IEEE 802.11p Stack : A Full SDR-based Transceiver in GNURadio. In Proceedings of the 5th IEEE Vehicular Networking Conference (VNC 2013), pages 143–149, Boston, MA, December 2013. IEEE. C. Liu. On the design of OFDM signal detection algorithms for hardware imple- mentation. In Proceedings of the IEEE Global Telecommunications Conference, (GLOBECOM’03), volume 2, pages 596–599. IEEE, 2003.

5