Vous êtes sur la page 1sur 11

UNIVERSITE EMMAUS

Cercaville Acul Du Nord

Devoir

Papier de résumé

À la professeure

Dr. Marybeth LEAVELL

Prépare par

Jean William PIERRE, MEd. Cand.

Fevrier 2019
Sujet : Les enseignant haïtiens et l’utilisation des technologies de l’information et de la

communication dans l’enseignement dans le système éducatif haïtien

Introduction

Une recherche sur le domaine de l’Éducation et les technologies de l’information et de la

communication, intéressera beaucoup de gens surtout ceux qui en profitent des bienfaits de ces

dernières pour apporter un changement dans leur communauté. Celui qui va faire la tentative de

travailler sur cette recherche, c’est Jean William Pierre, il est l’assistant bibliothécaire de

l’Université Emmaüs. Depuis son plus bas âge, il s’intéresse aux nouvelles technologies de

l’information et de la communication. En fin d’études secondaire, son plus grand objectif est

d’aider son pays à développer surtout dans le domaine de l’Éducation. Comme assistant cela lui

procure encore mieux de la capacité de voir toutes les opportunités et ressources utiles pour les

étudiants, surtout les ressources en ligne disponible et qui sont gratuites. Depuis qu’on lui a

octroyé ce travail, il commence à découvrir toutes les ressources importantes et disponible sur

l’internet. Non seulement cela ouvre une porte de réfléchir comment les TIC peuvent augmenter

la réussite scolaire mais aussi cela lui donne une nouvelle orientation concernant l’éducation en

Haïti. Ce qui intéresse le plus c’est de voir un plus pourcentage de réussite scolaire. Cette

recherche va aider les professeurs ici à l’Université Emmaüs de faire une meilleure utilisation

des TIC et aux étudiants se familiariser plus facilement aux nouvelles technologies. L’objectif de

la bibliothèque à Emmaüs, n’est pas seulement de fournir des documents, livres, et des

ressources en lignes, mais aussi d’aider les étudiants d’être apte à effectuer une recherche. Une

recherche pareille convient à une personne travaillant dans une bibliothèque d’une Université.
Le sujet choisi à traiter dans cette recherche est « Les enseignant haïtiens et l’utilisation

des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement dans le système

éducatif haïtien ». Le sujet vise à traiter l’utilisation appropriée des TIC dans l’éducation en

Haïti.

La raison d’entre de rechercher sur l’utilisation des TIC dans le domaine de l’éducation,

trouve son urgence dans le contexte. Cette recherche trouve son contexte en Haïti, un pays qui se

situe dans le continent Amérique et grandes Antilles, 27 065 km² de superficie, une population

de 11 417 730 habitants (populationdata, 2018). Haïti est un pays dont le développement est

similaire aux pays les plus pauvres d’Afrique et selon une estimation 54% de la population

haïtienne vit avec moins d’un dollar par jour (Wolff, 2008).

La situation du pays affecte considérablement le domaine de l’Éducation, beaucoup plus

d’enfants fréquentes l’École, beaucoup plus d’université, mais le taux de réussite scolaire n’est

pas encore au top niveau. La manque d’utilisation des TIC a travers les écoles et universités en

Haïti est l’une de cause de la faiblesse du système. Les TIC peuvent être utile pour améliorer la

qualité de l’éducation primaire, secondaire et supérieur, et de la formation des enseignants (IICD,

p. 2007). L’intégration des nouvelles technologies est une option pour améliorer la situation dans

le domaine de l’Éducation mais un pays de faibles moyens comme Haïti s’avère très difficile.

Cependant dans ces dernières années, le pays a fait beaucoup plus de progrès dans le domaine

car malgré les insuffisances d’infrastructures, les télécommunications prend une expansion soit

un taux de 55% du territoire et une couverture nationale de 90% (CIR, n.d.).


Revue de la littérature

L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC), par les enseignants

dans l’apprentissage de l’écolier haïtien, est ce qui fait le point dans ce travail de recherche. Dans

cette étude, les TIC vont être présentées comme un facteur de changements et de développement

dans le système éducatif haïtien. La recherche basera sur les termes suivants Technologies de

l’information et de la Communication (TIC), l’Enseignement et le système éducatif haïtien.

Système Éducatif

Avant d’aller plus loin dans la recherche, il s’avère important de prendre en considération la zone

d’intervention de la recherche qui est Haïti. Selon France (2011), « Le système éducatif haïtien

comprend : l’éducation préscolaire, l’enseignement fondamental, l’enseignement secondaire,

l’enseignement technique et professionnel et l’enseignement supérieur. »

Il y a une amélioration considérable qui se réalise dans l’accès à la scolarité, mais le

niveau de l’éducation est encore très bas compte tenu des résultats. Selon le MENJS (2003), le

taux de redoublement et d’abandon étaient respectivement de 14 % et 12 % en moyenne en

2002-2003 aux deux premiers cycles du fondamental. Selon un rapport du ministère de

l’Éducation Nationale de la Jeunesse et des sports (2000) sur l’Éducation pour tous, cité par

France (2011), « en 1997-1998, sur un total de 44 472 enseignants au fondamental, 80 %

n’avaient pas reçu une formation pédagogique jugée adéquate et n’avaient donc aucune

certification ; 14 % n’avaient pas le niveau académique de neuvième année fondamentale requis ;

en particulier, dans l’un des départements géographiques, la Grand’Anse, trois enseignants sur

10 n’avaient pas le niveau requis ». Constant (2007), affirme que : « Les enseignants haïtiens
sont majoritairement sans diplôme et sans reconnaissance sociale. » Le système éducatif Haïtien

fait face à un ensemble de problème ce qui est le reflet de la situation, économique, sociale et

politique (France, 2011). Cette recherche veut essayer de porter une solution pour l’amélioration.

Technologies de l’information et de la communication (TIC)

L’arrivée des technologies de l’information et de la communication, apporte de grands

changements dans plusieurs domaines de la vie tels l’éducation, la sante, la politique. Averous et

Touzot (2002) affirme que : « Les TIC peuvent apporter à toutes les catégories sociales de

nouveaux services en termes d’accès à l’information et à la formation, tant sur les lieux

traditionnels de formation qu’à domicile ou sur le lieu de travail. »

Il est important de bien cerner ce que sont les technologies de l’information et de la

communication. Le terme (TIC) technologies de l’information et la communication a vu le jour

en 1992 lorsque le courrier électronique est devenu accessible au grand publique (Pelgrum &

Law, 2004). Basque (2005), définisse les TIC ainsi :

« Les technologies de l’information et de la communication renvoient à un ensemble de

technologies fondées sur l’informatique, la microélectronique, les télécommunications

(notamment les réseaux), le multimédia et l’audiovisuel, qui, lorsqu’elles sont combinées

et interconnectées, permettent de rechercher, de stocker, de traiter et de transmettre des

informations, sous forme de données de divers types (texte, son, images fixes, images

vidéo, etc.), et permettent l’interactivité entre des personnes, et entre des personnes et des

machines »

Souvent les gens, incluant les professeurs, réduisent les TIC qu’avec l’étude traditionnelle de

l’informatique et ils pensent seulement à l’utilisation des ordinateurs et l’internet (Zagami, 2012 ;
France, 2007). Zagami (2012) déclare, « les TIC font référence à l'utilisation de toute

technologie éducative numérique dans n'importe quel domaine d'études, et pas seulement dans

certains cours d'informatique. » Cela revient à dire que les TIC regroupe tous les moyens de

technologies numériques que l’on peut utiliser dans n’importe quel domaine.

Cette recherche est basée sur les TIC et leur utilisation dans le domaine de l’Éducation.

Selon l’Institut international pour la communication et le développement (IICD, 2007), cité par

Mastafi (2015), « l’intégration réussie des TIC en éducation peut contribuer à l’amélioration de

la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, à l’augmentation du taux de réussite scolaire,

au renforcement de la motivation d’apprendre et de la persévérance dans les efforts effectués par

les apprenants ». Cependant, l’intégration des TIC n’a pas été toujours chose facile, les leaders

des écoles qui devraient être les facilitateurs de l’intégration, sont souvent de tendances

conservatrices et ce ne sont que quelques rares pays, écoles et système d’éducation qui veulent

expérimenter des nouvelles possibilités (Cox, Preston & Cox, 2000 ; Zagami, 2012). Depuis le

début de l’intégration des TIC dans le système scolaire, le but était de rendre l’éducation plus

efficace et motivante. (Pelgrum & Law, 2004).

Enseignement

Dans cette étude, l’enseignement est la sphère ou on va essayer de voir l’intégration des

TIC dans le système éducatif Haïtien. Selon le Petit Larousse illustre (2002), l’enseignement

c’est l’action, manière d’enseigner, de transmettre des connaissances. En rapport avec la

recherche l’utilisation des TIC aidera à une bonne méthode d’enseignement qui permettra à

l’enseignant d’être plus efficace. Selon Laferrière (1999), « Les technologies de l'information et
des communications (TIC) nous offrent une occasion et un défi uniques d’adopter une démarche

plus humaine de l'enseignement et de l'apprentissage afin de préparer des citoyens avertis,

démocrates et responsables sur le plan social. ». Les TIC procure beaucoup de fasciliation dans

le domaine de l’enseignement, en ce sens Bideau (2006), cité par Poyet (), considère que :

« les ressources numériques pour l’éducation correspondent à l’ensemble des services en

ligne, des logiciels de gestion, d’édition et de communication (portails, logiciels, outils,

plates-formes de formation, moteurs de recherche, applications éducatives, portfolios)

ainsi qu’aux données (statistiques, géographiques, sociologiques, démographiques, etc.),

aux informations (articles de journaux, émissions de télévision, séquences audio, etc.)

utiles à l’enseignant ou à l’apprenant dans le cadre d’une activité d’enseignement ou

d’apprentissage utilisant les TIC, activité ou projet pouvant être présenté dans le cadre

d’un scénario pédagogique »

Dans l’enseignement, les TIC peuvent dans toutes l’apprentissage de tous les matières et dans

tous les nouveaux.


Résumé et Conclusion

L’étude de la documentation aide à amener la recherche à mieux comprendre les avantages et les

enjeux de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans

l’Éducation en Haïti. Il y a une pléiade d’auteurs, éducateurs, organisations internationales, et

autres entités étatiques qui adressent cette question d’utilisation des TIC dans le domaine de

l’Education.

Dans la revue littéraire, on a vu d’abord les informations que l’on peut voir sur le

contexte de la recherche. Le système éducatif haïtien est la cible pour la réalisation de cette

rechercher. Ce système éducatif a été bien définit, il est composé de l’étude primaire,

fondamentale, secondaire et supérieure. Une description a été faite sur la situation de l’Education

surtout sur la faiblesse de la fréquentation et la réussite scolaire. En addition on a pu voir aussi le

niveau des anciens dans le système éducatif haïtien est vraiment mauvaise, car la grande majorité

des enseignants surtout dans le niveau fondamental n’est pas adéquate et même aussi au niveau

universitaire le standard académique.

Un regard a été fait sur les nouvelles technologies, qui sont plus que les ordinateurs et

l’internet, mais tous les moyens numériques, audiovisuel, et ayant rapport à la

télécommunication. L’utilisation des TIC est présenté comme facteur de changement dans la

recherche, des organismes internationaux, comme l’IICC, montre clairement comment

l’intégration des TIC est bénéficiaire. On a pu voir les obstacles de l’intégration et l’utilisation

des TIC dans le domaine de l’Education dans les pays pauvres comme Haïti. De plus, on a vu

l’évolution des TIC en Haïti en générale et comment cela pourrait être utile a l’Education. En

suite une analyse des données disponibles sur les TIC en Haïti dans le domaine de l’Éducation

pourrait certainement aider à apporter un changement dans le système éducatif.


Nelson Mandela, cité par (De Lièvre, 2013), a déclaré : « l’Education est l’arme la plus

puissante pour changer le monde ». Haïti connaisse des moments très difficile que ce soit sur le

plan politique, économique et social. Le pays aspire du changement dans toutes les domaines de

la vie et l’un des moyens qui peut nous aider à atteindre un changement c’est au travers de

l’Education. L’enseignement est l’un des moyens que l’on fait l’éducation d’un peuple, du

moment où l’enseignement s’améliore cela provoquera un changement. Une recherche sur

l’utilisation des TIC dans le domaine de l’Education en Haïti, révèle d’une importance capitale.

D’abord, cela permettra à Haïti de franchir vers un standard académique global. On aura

des élevés plus éveillés et documentés qui leur permettra d’apprendre mieux les matières. Les

professeurs vont être mieux se former pour enseigner avec plus de clarté. De plus, la recherche

ouvrira une porte d’avoir plus de personne qui pense à l’utilisation des TIC dans les écoles et

universités. Les professeurs auront l’exigence d’être mieux formé pour intégrer les TIC dans leur

curriculum. Puisque les TIC offrent de multiples moyens pour enseigner d’une manière

audiovisuelle, les cours en lignes, les vidéos, les diaporamas, et tous les ressources numériques.

La recherche aidera à découvrir tous les bienfaits du monde de la technologie ou les informations

ne manquent pas, ou les ressources sont disponibles plus qu’avant. En outre, cette recherche va

être une orientation pour les enseignants pour mieux guider les apprenants à réussir dans le

cursus académique.
Références
Averous, M. &. (2002). Campus numériques: enjeux et perspectives pour la formation ouverte et
à distance. Rapport de mission.(http://www.education.gouv.fr/cid2036/campus-
numeriques%C2%A0-enjeux-et-perspectives-pour-la-formation-ouverte-et-a-
distance.html).
CIR. (s.d.). Cadre Intégré Renforcé le Commerce pour le Développement des PMA. Récupéré sur
http://cir.ht/tic.php
Coen, P. F. (2006). Construction d'un outil pour évaluer le degré d'intégration des TIC dans
l'enseignement. . 3(3), 7-17.
Constant, M. (2007). Le défi de la professionnalisation des enseignants sans formation initiale.
Communication présentée au Séminaire international du Centre International d‟études
pédagogiques (CIEP).( http://www.ciep.fr/sources/conferences/CD_profe).
Cox, M. J. (2000). What factors support or prevent teachers from using ICT in their classrooms?.
(http://www.leeds.ac.uk/educol/documents/00001304.htm).
De Lièvre, B. (2013). L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde. . Alliances
éducatives, 5.
Foucambert, J. (1976). Apprentissage et Enseignement. Communication et langages, n32(doi :
10.3406/colan.1976.4338 http://www.persee.fr/doc/colan_0336-
1500_1976_num_32_1_4338), pp 7-17.
France, E. (2011). TIC et formation des enseignants du fondamental en Haïti : barrières et
facteurs facilitants.
IICD, I. i. (2007). Récupéré sur http://www.bibalex.org/Search4Dev/files/287779/118685.pdf
Laferriere, T. B. (1999). Avantages des technologies de l’information et des communications
(TIC) pour l’enseignement et l’apprentissage dans les classes de la maternelle à la fin du
secondaire. . Ottawa: RESCOL, Industrie Canada.
Le Petit Larousse illustré en couleur. (2001). Paris: Larousse.
Mastafi, M. (2015). Intégrer les TIC dans l’enseignement: Quelles compétences pour les
enseignants. Formation et Profession, 23(2), 29-47.
Pelgrum, W. J. (2004). Les TIC et l'éducation dans le monde: tendances, enjeux et perspectives.
UNESCO, Institut international de planification de l'éducation.
populationdata. (2018). Récupéré sur populationdata.net:
https://www.populationdata.net/pays/haiti/
Wolff, L. (2008). Education in Haiti: The way forward. . Washington, DC: PREAL. As of May,
23, 2012.
Zagami, J. (2012). ICT Integration. . Brisbane: QLD: EduTechPress.