Vous êtes sur la page 1sur 1

Le baba ghanousch

Nous l'avons choisi parce que John est végétarien et il aime gouter des plats de cultures différentes, nourriture
particulièrement végétarienne du Moyen-Orient. Le Baba ganousch est un plat presque inconnu ici en Colombie, mais nous
avons tos les ingrédients nécessaires à sa préparation, nous voulons aussi préparer quelque chose de différent et peu connu.
C’est un plat facile qui peut servir d’apéritif, ou d’accompagnement pur un plat chaud ou froid.

Histoire : En Syrie et en Palestine, ce plat reçoit un nom quelque peu curieux ; baba ghanousch, qui traduit littéralement
signifie coquette et vicieux. Et tant la renommée de ce plat est grande, que la croyance que les femmes mangent ce plat
finira par acquérir les mêmes qualités douces de baba ghanousch.

Tant de mères le donnent à leurs filles qui cherchent à transmettre les vertus d'être coquette et vicieuse. Une politique qui a
aussi ses détracteurs, qui interdisent de le manger précisément pour la même raison.

Ingrédients :1 kilogramme d'aubergine, 2 cuillères de jus de citron, 2 gousse d’ail, 2 ou 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel,
cumin moulu, poivre. Additionnel : Tahini (purée de sésame), persil haché ou sésame.

Recette : Premier lavez les aubergines et les coupez longitudinalement en deux, coupez la chair des aubergines en diamants.
Ensuite, sur un plateau avec d'huile d'olive, placez les aubergines et faites cuire à 180 degrés Celsius pur 45 ou 50 minutes.
laissez refroidir pendant que l'ail est macéré avec du sel et du cumin moulu. Épluchez les aubergines et mixer tous les
ingrédients jusqu’à obtenir une purée fine et onctueuse. Le cas échéant, ajoutez le tahini en dernier et mixer de nouveau.
Servir accompagné de pain, biscuits salés, ou carottes fraiches en bâtonnets.

Le baba ghanousch
Nous l'avons choisi parce que John est végétarien et il aime gouter des plats de cultures différentes, nourriture
particulièrement végétarienne du Moyen-Orient. Le Baba ganousch est un plat presque inconnu ici en Colombie, mais nous
avons tos les ingrédients nécessaires à sa préparation, nous voulons aussi préparer quelque chose de différent et peu connu.
C’est un plat facile qui peut servir d’apéritif, ou d’accompagnement pur un plat chaud ou froid.

Histoire : En Syrie et en Palestine, ce plat reçoit un nom quelque peu curieux ; baba ghanousch, qui traduit littéralement
signifie coquette et vicieux. Et tant la renommée de ce plat est grande, que la croyance que les femmes mangent ce plat
finira par acquérir les mêmes qualités douces de baba ghanousch.

Tant de mères le donnent à leurs filles qui cherchent à transmettre les vertus d'être coquette et vicieuse. Une politique qui a
aussi ses détracteurs, qui interdisent de le manger précisément pour la même raison.

Ingrédients :1 kilogramme d'aubergine, 2 cuillères de jus de citron, 2 gousse d’ail, 2 ou 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel,
cumin moulu, poivre. Additionnel : Tahini (purée de sésame), persil haché ou sésame.

Recette : Premier lavez les aubergines et les coupez longitudinalement en deux, coupez la chair des aubergines en diamants.
Ensuite, sur un plateau avec d'huile d'olive, placez les aubergines et faites cuire à 180 degrés Celsius pur 45 ou 50 minutes.
laissez refroidir pendant que l'ail est macéré avec du sel et du cumin moulu. Épluchez les aubergines et mixer tous les
ingrédients jusqu’à obtenir une purée fine et onctueuse. Le cas échéant, ajoutez le tahini en dernier et mixer de nouveau.
Servir accompagné de pain, biscuits salés, ou carottes fraiches en bâtonnets.

Le baba ghanousch
Nous l'avons choisi parce que John est végétarien et il aime gouter des plats de cultures différentes, nourriture
particulièrement végétarienne du Moyen-Orient. Le Baba ganousch est un plat presque inconnu ici en Colombie, mais nous
avons tos les ingrédients nécessaires à sa préparation, nous voulons aussi préparer quelque chose de différent et peu connu.
C’est un plat facile qui peut servir d’apéritif, ou d’accompagnement pur un plat chaud ou froid.

Histoire : En Syrie et en Palestine, ce plat reçoit un nom quelque peu curieux ; baba ghanousch, qui traduit littéralement
signifie coquette et vicieux. Et tant la renommée de ce plat est grande, que la croyance que les femmes mangent ce plat
finira par acquérir les mêmes qualités douces de baba ghanousch.

Tant de mères le donnent à leurs filles qui cherchent à transmettre les vertus d'être coquette et vicieuse. Une politique qui a
aussi ses détracteurs, qui interdisent de le manger précisément pour la même raison.

Ingrédients :1 kilogramme d'aubergine, 2 cuillères de jus de citron, 2 gousse d’ail, 2 ou 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel,
cumin moulu, poivre. Additionnel : Tahini (purée de sésame), persil haché ou sésame.

Recette : Premier lavez les aubergines et les coupez longitudinalement en deux, coupez la chair des aubergines en diamants.
Ensuite, sur un plateau avec d'huile d'olive, placez les aubergines et faites cuire à 180 degrés Celsius pur 45 ou 50 minutes.
laissez refroidir pendant que l'ail est macéré avec du sel et du cumin moulu. Épluchez les aubergines et mixer tous les
ingrédients jusqu’à obtenir une purée fine et onctueuse. Le cas échéant, ajoutez le tahini en dernier et mixer de nouveau.
Servir accompagné de pain, biscuits salés, ou carottes fraiches en bâtonnets.