Vous êtes sur la page 1sur 11

03/05/13 propagation de la chaleur

PROPAGATION DE LA CHALEUR

I : LES DIFFÉRENTS MODES DE PROPAGATION

L'échange de chaleur qui se produit entre deux corps qui sont à des températures
différentes peut se faire selon trois modes :

a) Par conduction : La chaleur se propage de proche en proche à travers la


matière sans qu'il n'y ait transfert de cette dernière. La conduction se produit donc
dans les solides, elle correspond à la propagation de l'énergie cinétique d'agitation
thermique que possèdent les particules constituant la matière.

b) Par convection : dans un fluide les différences de température produisent des


différences de densité pouvant amener des mouvements de la matière, dits
mouvements de convection. On a transfert de matière, c'est pour cela que l'on ne
rencontre pas ce moyen dans les solides.

c) Par rayonnement : les corps émettent de l'énergie par leur surface sous forme
de radiations. C'est un moyen qui n'a pas besoin de support matériel, on le
rencontre donc dans le vide. Tous les corps transparents permettent à la chaleur
de se propager ainsi.

On se placera dans la situation du régime permanent pour le flux de chaleur, c'est-


à-dire qu'on se place dans le cas où la propagation de la chaleur se fait sans
accumulation : tout le flux est transmis intégralement.

II : LA CONDUCTION.

Soient deux parois distantes d'une longueur e, l'une à la température T1


et l'autre à la température T2. On suppose que T1 > T2. De la chaleur va
donc se propager de la face 1 à la face 2.

Le flux thermique F qui traverse la surface S est égal à la quantité de


chaleur qui la traverse par unité de temps. Il vaut donc :

Q étant la quantité de chaleur qui a traversé S pendant le temps t. L'unité de F est


le J.s-1, c'est-à-dire le watt : on appelle aussi F la puissance thermique.

Si on exprime le flux par unité de surface, on obtient la densité de flux j qui vaut :

son unité est le watt par mètre carré (W.m-2)

Le flux thermique qui traverse une section S du milieu à l'instant t est donné par la
loi de Fourier :

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 1/11
03/05/13 propagation de la chaleur

le coefficient l est appelé conductivité thermique du milieu. Il s'exprime en


W.m-1.K-1.

On peut écrire la relation ci-dessus sous la forme :

Cette expression est à rapprocher de celle de la loi d'Ohm :

U1 - U2 = R.I

Le facteur joue le même rôle que la résistance électrique R, d'où le nom de

résistance thermique par unité de surface qui lui est donné, elle s'exprime en
m2.K.W-1.
Le facteur s'exprime en K.W-1, c’est la résistance thermique de toute la

paroi.

Matériau l Matériau l
Air 0,024 Vermiculites 0,14 à 0,19
Liège expansé 0,04 Béton 0,10 à 0,85
PVC 0,03 Verre 1,13
Fibres minérales 0,04 Marbre 3
Mousse de verre 0,06 Fer 72
Liège 0,10 Aluminium 230

Un mur est rarement constitué d'un matériau unique, il comporte le plus


souvent un enduit intérieur et un enduit extérieur. L'ensemble se
comporte comme s'il y avait plusieurs murs accolés, chacun mur étant
traversé par le même flux de chaleur. On a :

Si on fait la somme des numérateurs et la somme des dénominateurs, on trouve


une fraction égale aux autres :

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 2/11
03/05/13 propagation de la chaleur

Si on désigne par R la résistance thermique du mur composé telle que

On voit donc que pour des matériaux accolés les uns aux autres, leurs résistances
thermiques s'ajoutent, comme pour les résistances électriques associées en série.

On montre de même que pour des murs accolés côte à côte, le flux total de
chaleur est la somme des flux passant à travers les différents murs, et la résistance
globale du mur composé est telle que :

comme pour des résistances électriques placées en dérivation.

III : LA CONVECTION

On a la loi de Newton :

F = h.S.(Tp - T1)

Tp est la température de la paroi et T1 la température du milieu ambiant.

h s'appelle le coefficient de convection ou coefficient d'échange superficiel. Il


dépend de la nature du fluide et de celle de la paroi en contact, de la longueur de
l'élément suivant lequel s'écoulent les courants de convection, de la vitesse de ces
courants et, fréquemment, de la différence de température. Il a pour unité
W.m-2.K-1.

1/h s'appelle la résistance thermique superficielle.

IV : CAS GÉNÉRAL

Soit un mur séparant deux milieux où les


températures sont égales T1 et T2.

On suppose que T1 > T2.

Les températures des deux parois du mur sont Tp1


et Tp2.

Le flux total transmis par convection par le milieu 1


au mur est égal à :

F 1 = h1.S.(T1 - T1p )

Celui transmis par conduction par le mur :

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 3/11
03/05/13 propagation de la chaleur

Celui transmis par convection du mur au milieu 2 est:

F 3 = h2.S.(T2p - T2)

Nous sommes en régime permanent, il n'y a pas accumulation de chaleur, on a


donc les trois flux qui sont égaux. En faisant la somme des numérateurs et des
dénominateurs, on obtient :

avec

K est le coefficient global de transmission de chaleur du mur, appelé aussi


conductance, il s'exprime en W.m-2.K-1.

R, égal à 1/K, s'appelle la résistance thermique du mur par unité de surface.

Exercice : On considère un mur de béton, d'épaisseur 10 cm, qui sépare un milieu


A d'un milieu B.
On donne :
- température du milieu A : 18 °C,
- température du milieu B : 5 °C,
- conductivité du béton l = 1,1 W.m-1.K-1,
- résistance thermique superficielle interne : 1/hi = ri = 0,11 m2.K.W-1,
- résistance thermique superficielle externe : 1/he = re = 0,06 m2.K.W-1,

1) Calculer les résistances thermiques relatives à ce mur.


2) Calculer le flux thermique par mètre carré de surface.
3) Calculer les températures de surface et tracer le diagramme des températures.

V : ISOLATION

Fait partie de l'isolation thermique tout procédé qui a pour effet de diminuer
notablement la valeur de la quantité de chaleur transmise d'un milieu dans un autre.
On agit surtout sur la conduction, c'est-à-dire sur le facteur e/l , sauf dans le cas
particulier des vitrages.

Parmi les corps, ceux qui présentent les plus faibles valeurs de l sont les gaz : on
se servira donc de l'air sec au repos. La réalisation d'isolants sera donc basée
essentiellement sur le principe de l'occlusion de l'air au sein d'un solide de
conductibilité la plus faible possible.

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 4/11
03/05/13 propagation de la chaleur

Les matériaux isolants sont donc fibreux, alvéolaires ou poreux de faible masse
volumique. La nature fournit de nombreux matériaux isolants (fourrures, paille,
écorces,...) mais ils sont putrescibles et absorbent l'humidité. Le liège peut être
traité pour éliminer ces inconvénients. Les fibres minérales (laines de verre ou de
roches) sont encore meilleures, mais sont moins bonnes que les matières plastiques
expansées.

Dans les bâtiments on surveillera la ventilation (passage de l'air contre des parois
chaudes), les ponts thermiques (endroits où l'isolation est interrompue), les vitrages
(le verre est un bon isolant mais son épaisseur est faible. On utilise le principe du
double vitrage).

EXERCICES

I : Un mur de béton de 15 cm d'épaisseur sépare une pièce à la température Ti =


20 °C de l'extérieur où la température est Te = 5 °C.

- Résistance superficielle interne de la paroi : 1/hi = 0,11 m2 .K.W-1 .

- Résistance superficielle externe de la paroi: 1/he = 0,06 m2 .K.W-1 .

- Conductivité thermique du béton : l = 1,74 W.m-1 .K-1 .

Calculer les températures interne et externe du mur.

II : Un local de 10 m de long, 5 m de large, et 3 m de haut est conçu de la façon


suivante :

- Pour les murs : 15 cm de béton doublé d'une contre-cloison en briques de 4cm


séparée du béton par 3 cm d'air.

lbéton = 1,74 W.m-1 .K-1 ; lbrique = 0,2 W.m-1 .K-1 ;


Résistance thermique de l'air : R = 0,15 m2 .K.W-1 .

- Pour le plafond : 10 cm de béton recouvert de 5 cm de polystyrène ;.

lpoly = 0,036 W.m-1 .K-1 .

- Pour les baies vitrées : deux vitres de 4 mm d'épaisseur séparées par une lame
d'air de 6 mm et de résistance 0,48 m2 .K.W-1 ; lverre = 1,15 W.m-1 .K-1 ; Surface
totale : 8 m2.

La température extérieure est -5 °C. On admet que la température à l'intérieur est


uniforme et on néglige les déperditions par le sol.

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 5/11
03/05/13 propagation de la chaleur

a) Calculer les coefficients globaux de transmission du mur, du plafond et des


vitrages.

b) Déterminer les températures des faces internes du mur et des vitrages pour une
température intérieure de 18 °C.

c) Calculer la puissance thermique perdue lorsque la température intérieure est de


18 °C. En déduire la puissance minimale de la source de chaleur.

Quelle que soit la nature de la paroi les résistances superficielles sont les mêmes :

A l'intérieur: 1/hi = 0,11 m2 .K.W-1 .

A l'extérieur: 1/he = 0,06 m2 .K.W-1 .

III : Un mur de béton sépare deux milieux. La température du milieu intérieur est
de 20 °C. La température du milieu extérieur est de -5 °C.

Pour renforcer thermiquement cette paroi, on est amené à placer des matériaux
isolants, côté intérieur ou coté extérieur.

1) ISOLATION INTERIEURE:

De l'intérieur vers l'extérieur les matériaux sont les suivants :

- plâtre cartonné d'épaisseur 1 cm et de conductivité thermique égale à 0,70


W.m-1 .K-1 ,

- polystyrène d'épaisseur 5 cm et de conductivité thermique égale à 0,036


W.m-1 .K-1 ,

- béton d'épaisseur 20 cm et de conductivité thermique égale à 1,4 W.m-1 .K-1 .

2) ISOLATION EXTERIEURE:

De l'intérieur vers l'extérieur les matériaux sont les suivants :

- béton d'épaisseur 20 cm et de conductivité thermique égale à 1,4 W.m-1 .K-1 .

- polystyrène d'épaisseur 5 cm et de conductivité thermique égale à 0,036 W.m-1


.K-1 ,

- enduit ciment de 1,5 cm d'épaisseur et de conductivité thermique égale à 1,15


W.m-1 .K-1 .

a) Calculer la résistance thermique de chaque type d'isolation et le coefficient de


transmission thermique.
www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 6/11
03/05/13 propagation de la chaleur

On donne : résistance superficielle interne = 0,11 m2 .K.W-1

résistance superficielle externe = 0,06 m2 .K.W-1

N.B: On dressera les résultats obtenus dans un tableau.

b) Calculer les températures des différentes faces du mur et de son isolation dans
les deux cas.

Faire un schéma du diagramme des températures dans chaque cas en précisant les
échelles utilisées.

c) Analyser les résultats précédents. Quelles constations pouvez vous faire ?

Quel type d'isolation convient le mieux dans les différents cas suivants :

c-1) Amélioration du "volant thermique".

c-2) Diminution des risques de condensation dans le mur en béton. Justifiez vos
réponses.

IV : BTS TP 96 (7 points)

Le mur d'un local est constitué de trois matériaux différents :

- du béton d'épaisseur e1 = 15 cm à l'extérieur (conductivité thermique l1 = 0,23


W.m-1.K-1),

- un espace e2 = 5cm entre les deux cloisons rempli de polystyrène expansé


(conductivité thermique l2 = 0,035 W.m-1.K-1),

- des briques d'épaisseur e3 = 5 cm à l'intérieur (conductivité thermique l3 = 0,47


W.m-1.K-1).

1) On a mesuré en hiver, les températures des parois intérieures qi et extérieure qe


qui étaient qi = 25 °C et qe = - 8 °C.

1.1) Donner la relation littérale, puis calculer la résistance thermique du mur pour
www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 7/11
03/05/13 propagation de la chaleur

un mètre carré.

1.2) Donner la relation littérale, puis calculer le flux thermique dans le mur pour un
mètre carré.

1.3) Calculer la quantité de chaleur transmise par jour à travers un mètre carré de
mur, pour ces températures. En déduire la quantité de chaleur transmise, par jour,
à travers 10 m2 de mur.

1.4) Tracer la courbe de variation de température q = f(e) à travers le mur, de


paroi intérieure à paroi extérieure.

Echelles : 1 cm pour 2 °C, 1 cm pour 2,5 cm (d’épaisseur)

2) Les résistances thermiques superficielles interne et externe du mur ont


respectivement pour valeur : 1/hi = 0,11 m2.K.W-1 et 1/he = 0,06 m2.K.W-1

2.1) A quels types de transfert thermique ces données se rapportent-elles ?

2.2) Calculer les températures ambiantes extérieure qae et intérieure qai.

V : BTS BAT 96 (7 points)

1 - Citer les divers modes de transmission de la chaleur et donner dans chaque cas
un exemple caractéristique.

2 - On note R la résistance thermique totale d'une paroi et r sa résistance


thermique par m2.

Donner la relation existant entre la résistance thermique R, le flux thermique F à


travers cette paroi, et l'écart de température Dq entre les deux faces de la paroi.
Préciser l'unité de la résistance thermique R.

3 - On considère une maison assimilée à un parallélépipède rectangle de


dimensions moyennes L, l. h. Les murs. en pierre mélangée à de la terre, ont une
épaisseur moyenne e1 et une conductivité thermique l1.

On suppose négligeables les pertes de chaleur par le sol, le plafond, et les


ouvertures. La valeur moyenne, sur la durée des quatre mois d'hiver, de la
différence entre la température de la face intérieure et celle de la face extérieure du
mur est notée Dq.

On donne : e1 = 0,5 m
www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 8/11
03/05/13 propagation de la chaleur

l1 = 1,2

L =15 m

l = l0 m

h= 6 m

Dq = 12 °C

a) Exprimer littéralement puis calculer la résistance thermique par m2, r, de ces


murs.

b) Exprimer littéralement puis calculer le flux thermique F transmis à travers


l'ensemble des murs.

c) Le prix moyen du kWh est 0,5 F. Calculer le coût du fonctionnement d'un


chauffage électrique permettant de compenser les pertes thermiques qui se
produisent pendant les l20 jours de froid.

4 - Dans le cadre d'une réfection de la maison, on envisage de recouvrir les


façades extérieures d'un enduit et de doubler intérieurement les murs par du
placoplâtre séparé du mur par du polystyrène.

On donne dans le tableau ci-dessous les épaisseurs e et les conductivités


thermiques l des divers matériaux.

matériau pierre + terre enduit polystyrène plâtre


extérieur
e en cm e1 = 50 e2 = 1 e3 = 5 e4 = 0,35
l en l1 = 1,2 l2 = 1,1 l3 = 0,041 l4 = 0,35
W.m-1.K-1

a) Exprimer littéralement puis calculer la résistance thermique par m2, notée r du


mur isolé.

b) Calculer l’économie ainsi réalisée pendant les 120 jours de froid.

VI : BTS BAT 98

La paroi d’un four électrique industriel est constituée de plusieurs matériaux


comme l’indique le schéma ci-dessous.

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 9/11
03/05/13 propagation de la chaleur

Données numériques.

Température ambiante intérieure : qi = 1092 °C.

Température ambiante extérieure : qe = 32 °C.

Surface intérieure du four : S = 8,00 m2.

Résistance superficielle interne pour un mètre carré de paroi : 1/hi = ri = 0,036


m2.K.W-1.

Résistance superficielle externe pour un mètre carré de paroi : 1/he = re = 0,175


m2.K.W-1.

Caractéristiques des divers matériaux :

Matériau Épaisseur Conductivité thermique


Brique à feu e1 = 230 mm l1 = 1,04 W.m-1.K-1
Brique réfractaire e2 = 150 mm l2 = 0,70 W.m-1.K-1
Laine de verre e3 = 50 mm l3 = 0,07 W.m-1.K-1
Acier e4 = 3 mm l4 = 45 W.m-1.K-1

1 . Exprimer littéralement puis calculer la résistance thermique globale R de un


mètre carré de paroi.

2 . Exprimer littéralement puis calculer la densité de flux thermique j (puissance


thermique par unité de surface) traversant la paroi.

3 . Déterminer 1es températures au niveau des diverses interfaces de 1'intérieur


vers l'extérieur qsi, q1, q2, q3, qse.

4 . En admettant que la transmission de la chaleur est uniforme sur l'ensemble des


parois du four, calculer la puissance électrique p nécessaire à son fonctionnement à
vide.

5 . Calculer le coût de fonctionnement journalier du four sachant que le prix du


kW.h est 0,80 franc.

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 10/11
03/05/13 propagation de la chaleur

Corrigé des exercices.

Retour au menu des cours

www.lyc-diderot.ac-aix-marseille.fr/eleves/cours/bts-tp-bat/propachaleur.htm 11/11