Vous êtes sur la page 1sur 112

TABLE DES MATIERES

SIGLES ET ABREVIATIONS ............................................................................... iii


LISTE DES TABLEAUX ...................................................................................... v
LISTE DES GRAPHIQUES...................................................................................x
RESUME.........................................................................................................1
PROFIL EDUCATION .......................................................................................2
Partie I : DEMARCHE METHODOLOGIQUE..........................................................5

I.1. Introduction....................................................................................................................... 5

I.2. Présentation de la méthodologie utilisée pour la mise à jour des données .................. 6

I.3. Rappel des concepts à utiliser et des méthodologies des calculs................................... 6


I.3.1. Les principaux indicateurs d’accès et de rendement scolaires................................. 6
I.3.2. Définitions et concepts............................................................................................. 7
I.3.3. Mode de calcul......................................................................................................... 8
I.3.4. Les limites des indicateurs ....................................................................................... 9

Partie II : SITUATION DE L’ENSEIGNEMENT A MADAGASCAR EN 2000/01 ............. 10

II.1. Au niveau de l’Enseignement Secondaire et de l’Éducation de Base:...................... 10


II.1.1.Au niveau primaire ................................................................................................ 10
II.1.2. Au niveau secondaire............................................................................................ 14
II.1.3. Le Budget de l’Enseignement Secondaire et de l’Education de Base .................. 16

II.2. Au niveau de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle


(METFP). ............................................................................................................................... 18
II.2.1. La participation..................................................................................................... 19
II.2.2. Le rendement ........................................................................................................ 20
II.2.3. Le budget .............................................................................................................. 21

II.3. Au niveau de l’Enseignement Supérieur..................................................................... 21


II.3.1. La participation..................................................................................................... 22
II.3.2. Le rendement et les résultats dans l’enseignement supérieur............................... 24
II.3.3. Les enseignants..................................................................................................... 26
II.3.4. Le budget de l’enseignement supérieur ................................................................ 26

i
Partie III : EVOLUTION DE LA SITUATION DE L’ENSEIGNEMENT A MADAGASCAR DE
1996/97 à 2000/01.......................................................................................... 31

III.1. Au niveau de l’Enseignement Secondaire et de l’Education de Base ..................... 31


III.1.1. Au niveau du primaire......................................................................................... 31
III.1.2. Au niveau du secondaire ..................................................................................... 37

III.2.Au niveau du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation


Professionnelle ....................................................................................................................... 42
III.2.1.Offre de formation et participation....................................................................... 42
III.2.2.Résultats aux examens ......................................................................................... 43
III.2.3. Le budget............................................................................................................. 44

III.3. Au niveau du Ministère de l’Enseignement Supérieur ............................................ 44


III.3.1. La participation ................................................................................................... 45
III.3.2. L’encadrement..................................................................................................... 49
III.3.3. L’évolution du budget de l’enseignement supérieur. .......................................... 51

Partie IV : CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS ............................................ 52

Partie V : STATISTIQUES DE BASE ..................................................................... 54

BIBLIOGRAPHIE ...........................................................................................101

ii
SIGLES ET ABREVIATIONS
A ou AR: Assistant ou Assistant de Recherche
BAE: Brevet d'Agent d'Exécution
BEPC Brevet d'Etude du Premier Cycle
BT: Brevet technique
CEG: Collège d'Enseignement Général
CEPE: Certificat d'Etudes Primaire Elémentaire
CFE/FPI: Certificat de Fin d'Etude de la Formation Professionnelle du Niveau 1
CFE/FPII: Certificat de Fin d'Etude de la Formation Professionnelle du Niveau 2
CFP: Centre de Formation Professionnelle
CISCO: Circonscription Scolaire
CNTEMAD: Centre National de Télé-enseignement de Madagascar
DDSS: Direction de la Démographie et des Statistiques Sociales
DEA: Diplôme d'Etude Approfondie
DEGS: Droit, Economie, Gestion et Sociologie
DEUG: Diplôme d'Etude Universitaire Générale
DEUST: Diplôme d'Etude Universitaire Scientifique et Technique
Direction Inter-Régionale de l'Enseignement Secondaire et de l'Education de
DIRESEB:
Base
DPE: Direction de la Planification de l'Education
DSF: Direction des Services Financiers
DSRP: Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté
EN1: Ecole Normale Niveau I
ENI: Ecole Nationale Informatique
ENS: Ecole Normale Supérieure
ENSET: Ecole Normale Supérieure de l'Enseignement Technique
EPP Ecole Primaire Publique
EPT: Education Pour Tous
ESP Ecole Supérieure Polytechnique

iii
ESSAgro: Ecole Supérieur des Sciences Agronomiques
FAC: Faculté
IHSM: Institut Halieutique et des Sciences Marines
INSTAT: Institut National des Statistiques
IPPTE: Initiative des Pays Pauvres Très Endettés
IST: Institut Supérieur de Technologie
ISTE: Institut Supérieur des Technologie de l'Environnement
LFI Loi des Finances Initiales
LFR Lois des Finances Rectificatives
LTP: Lycée Technique Professionnel
MC ou MR: Maître de Conférence ou Maître de Recherche
METFP Ministère de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
MINESEB: Ministère de l'Enseignement Secondaire et de l'Education de Base
MINESUP: Ministère de l'Enseignement Supérieur
P ou DRA: Professeur ou Directeur de Recherche Associé
PIP: Programme d'Investissement Public
PNAE2: Programme National pour l'Amélioration de l'Education 2
PNUD: Programme des Nations Unies pour le Développement
PT ou DR Professeur Titulaire ou Directeur de Recherche
SORDONA: Sous Ordonnancement
TBA: Taux brut d'Admission
TBS: Taux Brut de Scolarisation
TNA: Taux Net d'Admission
TNS Taux Net de Scolarisation

iv
LISTE DES TABLEAUX
Tableau 01 : Les indicateurs de suivi de la pauvreté et leurs sources............................................2
Tableau 02 : Répartition de la population scolarisable en 2000/01 selon le sexe et la province. ........ 10
Tableau 03 : Répartition des écoles primaires et ratio élèves/maître du primaire par province et secteur
en 2000/01.......................................................................................... 11
Tableau 04 : Taux brut d’admission en classe de 11ème en 2000/01 selon la province................... 11
Tableau 05 : Taux brut et net de scolarisation du primaire en 1999/00 par province et par zone. ..... 12
Tableau 06 : Taux de flux de l’enseignement primaire en 1999/2000 selon le sexe et l’année d’étude.
......................................................................................................... 12
Tableau 07 : Taux de flux de l’enseignement primaire en 1999/2000 selon les zones et l’année
d’étude. .............................................................................................. 13
Tableau 08 : Taux de survie du primaire en 1999/2000 selon le sexe, l’année d’étude et zone......... 13
Tableau 09 : Répartition de la population scolarisable en 2000/01 selon le sexe et la province. ........ 14
Tableau 10 : Répartition des écoles secondaires selon la province et le secteur en 2000/01 ............. 14
Tableau 11 : Enseignants en classe et non en classe du secondaire en 2000/01 selon le secteur. ........ 15
Tableau 12 : Taux Bruts de scolarisation du secondaire en 2000/01 selon la province.................... 15
Tableau 13 : Taux de flux de l’enseignement secondaire en 1999/2000 selon le sexe et l’année d’étude.
......................................................................................................... 16
Tableau 14 : Taux de survie du secondaire en 1999/2000 selon le sexe et l’année d’études............. 16
Tableau 15 : Budget de Fonctionnement Hors Solde et Hors IPPTE du MINESEB Exercice 2001...... 17
Tableau 16 : Ventilation du budget de fonctionnement hors salaire selon le niveau de gestion en 2001.
......................................................................................................... 17
Tableau 17 : Part de l'Enseignement Primaire en 2001.......................................................... 17
Tableau 18 : Répartition du budget de fonctionnement selon les zones périphériques en 2001 (en
milliers de Fmg). ................................................................................... 18
Tableau 19 : Ventilation du PIP du Mineseb selon l’origine de financement 2001. ....................... 18
Tableau 20 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
centres de formation professionnelle par sexe pour l'année scolaire 1999/00. ......... 19
Tableau 21 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
centres de formation professionnelle par sexe pour l'année scolaire 2000/01. ......... 20
Tableau 22 : Récapitulation des résultats aux examens au niveau des CFP par province en 1999-00. .. 20
Tableau 23 : Ventilation par types de dépenses du budget du METFP en 2001( en milliers de Fmg)... 21
Tableau 24 : Ventilation du Budget de fonctionnement hors salaires et investissement par chapitre pour
l’année 2001......................................................................................... 21
Tableau 25: Répartition des étudiants par secteur (toute nationalité confondue) 2000-01. .............. 22
Tableau 26: Répartition des étudiants par année d'études (toute nationalité confondue) 2000-01. ..... 22
Tableau 27 : Effectif des étudiants inscrits pour l’année universitaire 2000-01. ............................ 24
Tableau 28 : Proportion de redoublement dans les Universités en 1999-00................................. 25
Tableau 29 : Taux de réussite aux examens de 1996/97 à 1998/99. ......................................... 25
Tableau 30 : Les diplômés par type de diplôme dans les Universités.......................................... 26
Tableau 31 : Répartition des effectifs des enseignants permanents nationaux ayant effectué leurs
obligations de service au titre de l’année universitaire 2000 – 2001 selon le grade et la
province.............................................................................................. 26
Tableau 32 : Budget de fonctionnement et investissement pour l’année 2001 (en milliers de Fmg). ... 27
Tableau 33 : Ventilation du Budget de fonctionnement hors salaires et investissement du MINESUP par
chapitre pour l’année 2001 (en milliers de Fmg). ............................................ 27
Tableau 34 : Ventilation du PIP du MINESUP selon l’origine de financement en 2001................... 27
Tableau 35 : Proportion des étudiants boursiers dans les universités en 2000-01.......................... 28
Tableau 36: Répartition des étudiants des universités par provinces et selon les taux en 2000-01. ..... 28

v
Tableau 37 : Effectifs des étudiants inscrits et boursiers au niveau des Universités pour l’année 2000-01.
......................................................................................................... 29
Tableau 38 : Proportion des boursiers au niveau des IST en 2000-01......................................... 30
Tableau 39 : Évolution du nombre d’établissements scolaires de 1996/97 à 2000/01 ; .................. 33
Tableau 40 : Évolution des effectifs des élèves du primaire et du secondaire de 1998/99 à 2000/01. . 34
Tableau 41 : Évolution des taux de redoublement (en %) en 11eme et 7eme de 1996/97 à 1999/00. 34
Tableau 42 : Évolution des taux de redoublement en 11eme et 7eme de 1996/97 a 1999/00. ......... 35
Tableau 43 : Evolution des résultats des examens de CEPE de 1996/97 a 2000/01....................... 35
Tableau 44 : Ratio élèves/maître dans l’enseignement primaire de 1998/99 à 2000/01................. 36
Tableau 45 : Distribution des Inspecteurs pédagogiques par province en 2000/01. ....................... 36
Tableau 46 : Ratio élèves/salle par province, par secteur dans l’enseignement primaire de 1998/99 à
2000/01.............................................................................................. 37
Tableau 47 : Evolution du taux brut de scolarisation du secondaire du 1er cycle de 1996/97 à 2000/01
......................................................................................................... 37
Tableau 48 : Évolution des taux de redoublement en 6ème et 3ème de 1996/97 à 1999/00............ 38
Tableau 49 : Évolution des taux de redoublement en 2nde et Terminale par province de 1996/97 à
1999/00.............................................................................................. 39
Tableau 50 : Évolution des résultats des examens du BEPC de 1996/97 à 2000/01. ..................... 39
Tableau 51 : Évolution des résultats des examens du baccalauréat de 1996/97 à 2000/01............... 39
Tableau 52 : Évolution des effectifs des enseignants en classe par niveau d’étude et par secteur de
1996/97 à 2000/01................................................................................ 40
Tableau 53 : Évolution des effectifs des enseignants non en classe par niveau d’étude et par secteur de
1996/97 à 2000/01................................................................................ 40
Tableau 54 : Indices d’évolution des budgets de fonctionnement et d’investissement du MINESEB de
1997 à 2001. ........................................................................................ 41
Tableau 55 : Évolution des coûts unitaires par élève de 1997 à 2001 (en Fmg)............................. 41
Tableau 56 : Les autres indicateurs financiers du Mineseb de 1997 à 2001. ................................. 41
Tableau 57 : Évolution des effectifs des apprenants et du nombre d’établissements (CFP et LTP) de
1997/98 à 2000/01................................................................................ 42
Tableau 58 : Évolution de l’effectif des enseignants et du ratio moyen apprenants par enseignant de
1997/98 à 2000/01................................................................................ 43
Tableau 59 : Évolution des résultats aux examens de l’enseignement technique et de la formation
professionnelle de 1997/98 à 1999/00 (%)................................................... 43
Tableau 60 : Évolution du budget de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de
1997 à 2001. ........................................................................................ 44
Tableau 61 : Évolution des effectifs des étudiants inscrits dans les universités toutes nationalités
confondues de 1993 à 2001....................................................................... 45
Tableau 62 : Évolution des effectifs des étrangers de 1993 à 2001. ........................................... 46
Tableau 63 : Évolution des Effectifs des étudiants inscrits dans les filières de formation
professionnalisante à cycle long (Faculté de médecine, École supérieure polytechnique,
École supérieure des sciences agronomiques, IOSTM, IHSM, ENI, ENS, ENSET).... 47
Tableau 64 : Effectifs des étudiants inscrits dans les filières de formation professionnalisante à cycle
court (MISA, TSST, DIFP, MISS, ISTE, IST, UFP, ISPG, IHSM)......................... 47
Tableau 65 : Effectifs des étudiants inscrits dans les filières de formation académiques ( Facultés DEGS,
Sciences, Lettres) de 1993 à 2000............................................................... 48
Tableau 66 : Effectifs des enseignants permanents nationaux aux universités (tous grades confondus) de
1993 à 2001. ........................................................................................ 49
Tableau 67 : Évolution du nombre moyen d’étudiants par professeur-chercheur des universités. ...... 50
Tableau 68 : Évolution de dépense globale, de salaire des enseignants, de bourses ainsi que
l’investissement par étudiant de 1995 a 2001(en milliers de FMG)....................... 51

vi
Tableau 69 : évolution des effectifs du nouveaux entrants de 1996/97 à 2000/01. ....................... 54
Tableau 70 : Dépenses de fonctionnement et d’investissement en éducation (103 FMG). ............... 54
Tableau 71 : Indicateurs de stock dans l’enseignement primaire et secondaire général : Evolution des
effectifs de 7eme, 3eme et Terminale de 1996-97 a 2000-01.............................. 55
Tableau 72 : Nombre d’établissements publics et privé d’enseignement secondaire général par Province
pour l’année scolaire 1998/99................................................................... 55
Tableau 73 : Nombre d’établissements publics et privé d’enseignement secondaire général par Province
pour l’année scolaire 1999/00................................................................... 55
Tableau 74 : Nombre d’établissements publics et privé d’enseignement secondaire général par Province
pour l’année scolaire 2000-01. .................................................................. 56
Tableau 75 : Répartition des établissements par secteur, par niveau et des élèves par secteur et par
niveau de 1998/99 à 2000/01. .................................................................. 57
Tableau 76 : Evolution des taux brut d’admission de 1996/97 à 2000/01 . ................................ 58
Tableau 77 : Taux Brut et Net de scolarisation du primaire de 1998-99 à 2000-01........................ 58
Tableau 78 : Taux brut de scolarisation du secondaire du 1er cycle par province de 1996/97 à
2000/01.............................................................................................. 58
Tableau 79 : Taux brut de scolarisation du secondaire du second cycle de 1996/97 à 2000/01......... 59
Tableau 80 : Ratio élèves/maître dans l’enseignement primaire de 1998/99 à 2000/01................. 59
Tableau 81: Répartition de la population scolarisable 6 à 10 ans par province et par sexe de 1996 à
2001. ................................................................................................. 59
Tableau 82 : Répartition de la population scolarisable de 11 à 14 ans par province, par sexe de 1996 à
2001. ................................................................................................. 60
Tableau 83: Répartition de la population scolarisable de 15 à 17 ans par province, par sexe de 1996 à
2001. ................................................................................................. 60
Tableau 84: Résultats aux examens baccalauréats (Public et prive) au niveau des Techniques
Professionnelles par province de 1996-97 à 2000-01........................................ 61
Tableau 85: Répartition des inscrits et des admis au Baccalauréats en 2001 par province et par séries en
2001 .................................................................................................. 61
Tableau 86 : Répartition de l’effectif total des apprenants dans les lycées Techniques professionnels et
les collèges de Formation Professionnelle par sexe, par année d’étude pour l’année
scolaire 1996-97 . .................................................................................. 63
Tableau 87 : Répartition de l'effectif total des apprenants dans les Lycées Technique Professionnels et
les collèges de Formation Professionnelle par sexe pour l'année d'étude 1997-1998. . 63
Tableau 88 : Répartition de l'effectif total des apprenants dans les Lycées Technique Professionnels et
les collèges de Formation Professionnelle par sexe pour l'année d'étude 1998-1999. . 64
Tableau 89 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
collèges de formation professionnelle par sexe pour l'année scolaire 1999/00. ........ 64
Tableau 90 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
collèges de formation professionnelle par sexe, par secteur pour l'année scolaire
1996/97.............................................................................................. 65
Tableau 91 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
collèges de formation professionnelle par sexe, par secteur pour l'année scolaire
1997/98.............................................................................................. 65
Tableau 92 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
collèges de formation professionnelle par sexe, par secteur pour l'année scolaire
1998/99.............................................................................................. 66
Tableau 93 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les
Collèges de Formation Professionnelle par secteur, province et par sexe pour l'année
scolaire 1999/00. .................................................................................. 66

vii
Tableau 94 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1996-97.................................................................... 67
Tableau 95 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1997-98.................................................................... 67
Tableau 96 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1998-99.................................................................... 68
Tableau 97: Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1999-00.................................................................... 68
Tableau 98 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1996/97. .................................................................. 69
Tableau 99 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1997/98 . ................................................................. 69
Tableau 100 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1998/99. .................................................................. 70
Tableau 101 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe
pour l'année scolaire 1999/00. ................................................................. 70
Tableau 102 : Effectif moyen des apprenants par centre de Formation Professionnelle et
ratio/formateur par province de 1997/98 à 2000/01. ..................................... 71
Tableau 103 : Effectif moyen des apprenants par Lycée technique Professionnel et ratio/formateur par
province de 1997/98 à 2000/01. ............................................................... 71
Tableau 104 : Résultats aux examens BAE au niveau des Lycées Techniques Professionnels par province
de 1997/98 au 1999/00. ......................................................................... 72
Tableau 105 : Résultats aux examens BT au niveau des Lycées Techniques Professionnels par province
de 1997/98 au 1999-00........................................................................... 73
Tableau 106 : Résultats aux examens BACC au niveau des Lycées Techniques Professionnels par
province de 1997/98 au 1999-00. .............................................................. 74
Tableau 107 : Résultats aux examens CFE/FPI au niveau des Collèges de Formation Professionnelles
par province de 1997/98 au 1999-00. ......................................................... 75
Tableau 108 : Résultats aux examens CFE/FPII au niveau des Collèges de Formation Professionnelles
par province de 1997/98 au 1999-00. ......................................................... 76
Tableau 109 : Résultats aux examens BAE au niveau des Collèges de Formation Professionnelles par
province de 1997/98 au 1999-00. .............................................................. 77
Tableau 110 : Résultats aux examens BT au niveau des Collèges de Formation Professionnelle par
province de 1997/98 au 1999-00. .............................................................. 78
Tableau 111 : Effectif des élèves dans les établissements prives par province de 1995-96 a 2000-01. .. 80
Tableau 112 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les LTP et CFP par province et par sexe et
par année d'étude en 1999-00.................................................................... 80
Tableau 113 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les LTP et CFP par province et par sexe et
par année d'étude en 2000-01.................................................................... 81
Tableau 114 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les LTP par province et par secteur en
1999-00. ............................................................................................. 81
Tableau 115 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les CFP par province et par secteur en
1999-00. ............................................................................................. 82
Tableau 116 : Récapitulation des résultats aux examens au niveau des LTP par province en 1999-00. 82
Tableau 117 : Récapitulation des résultats aux examens au niveau des CFP par province en 1999-00. 83
Tableau 118 : Répartition des étudiants par filières en 200-01................................................. 84
Tableau 119 : Répartition des étudiants des universités par province en 2000-01.......................... 84
Tableau 120 : Taux de réussite aux examens de 1996/97 à 2000/01. ....................................... 85
Tableau 121 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par sexe (Toutes nationalités confondues)
de 1997/98 à 2000/01............................................................................ 86

viii
Tableau 122 : Répartition des étudiants par années d’étude en 1997-98 (Toutes nationalités
confondues). ........................................................................................ 87
Tableau 123 : Répartition des étudiants par années d’étude en 1998-99 (Toutes nationalités
confondues). ........................................................................................ 88
Tableau 124 : Répartition des étudiants par années d’étude en 1999-00 (Toutes nationalités
confondues). ........................................................................................ 89
Tableau 125 : Répartition des étudiants par années d’étude en 2000-01 (Toutes nationalités
confondues). ........................................................................................ 90
Tableau 126 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1996-97. ...................... 92
Tableau 127 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1997-98. ...................... 92
Tableau 128 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1998-99. ...................... 93
Tableau 129 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1999-00. ...................... 94
Tableau 130 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 2000-01. ...................... 95
Tableau 131 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de 1996-
97...................................................................................................... 97
Tableau 132 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de 1997-
98...................................................................................................... 97
Tableau 133 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de 1998-
99...................................................................................................... 97
Tableau 134 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de 1999-
00...................................................................................................... 98
Tableau 135 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de 2000-
01...................................................................................................... 98
Tableau 136 : Evolution du budget alloue au Ministère de l’Enseignement Supérieur de 1995 a 2001 (
en milliers de franc malagasy). ................................................................... 99
Tableau 137 : Evolution de subventions/Transfert et PIP alloue au Ministère de l’Enseignement
Supérieur de 1995 a 2001 ( en milliers de franc malagasy). ...............................100

ix
LISTE DES GRAPHIQUES
Graphique 1: Répartition des effectifs des étudiants de l’enseignement supérieur par année d’études en
2000/01. ........................................................................................................... 22
Graphique 2: Répartition des Effectifs des étudiants selon la filière en 2000/01. .............................. 23
Graphique 3: Répartition des étudiants des Universités selon la province en 2000/01. ..................... 23
Graphique 4: Evolution des Effectifs des nouveaux entrants du primaire de 1996/97 à 2000/01 selon la
province. ........................................................................................................... 31
Graphique 5 : Evolution d’effectif des nouveaux entrants (NE) en 11eme public et privé de 1996/97-
2000/01 ............................................................................................................ 32
Graphique 6 : Evolution des TBA du primaire de 1996/97 à 2000/01 selon la province. .................. 32
Graphique 7 : Evolution des taux Bruts de Scolarisation du primaire de 1996/97 à 2000/01............. 33
Graphique 8 : Indices d’évolution des effectifs des étudiants des universités de 1993 à 2001.............. 46
Graphique 9 : Evolution de indice des effectifs des étudiants dans les filières professionnalisantes de
1993 à 2000. ...................................................................................................... 47
Graphique 10 : Indices d’évolution des effectifs des étudiants dans les filières de formation
professionnalisantes à cycle court de 1997 à 2000............................................ 48
Graphique 11 : Indices d’évolution des effectifs des étudiants des filières académiques de 1993 à 2000.
......................................................................................................... 49
Graphique 12 : Indice d’évolution des effectifs des enseignants nationaux permanents de 1993 à 2001.
......................................................................................................... 50
Graphique 13 : Evolution des salaires, des subventions, des transferts et du PIP de l’enseignement
supérieur de 1997 à 2001. ........................................................................ 51

x
RESUME
La production du Tableau de Bord Social (2001) est une activité réalisée avec l’appui du PNUD dans
le cadre du suivi du DSRP. Le TBS devra permettre à travers les indicateurs d’apprécier la situation
sociale et partant de situer l’évolution de la pauvreté dans le pays. De ce fait, ses indicateurs sont
identifiés à partir des documents qui ont trait au suivi de la lutte pour la réduction de la pauvreté tels
que l’UNDAF, le DSRP, l’initiative 20%-20% et d’autres rapports de mission spécifiques.

Le contexte socio-politique qui a sévi durant les six à huit premiers mois de l’année, dans le pays a
rendu difficile les opérations de collecte des données nécessaires. Il s’en suit des problèmes de non
disponibilités de certaines données. Ainsi, certaines données des provinces n’ont pas été toujours
disponibles.

Les principaux indicateurs qui ont pu être calculés ont permis de dégager les principales tendances de
la situation et de l’évolution du système éducatif, tant au niveau de l’enseignement secondaire et de
l’éducation de base, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle que de
l’enseignement supérieur.

En ce qui concerne l’enseignement primaire et secondaire, le nombre de nouveaux entrants en


première année du primaire et les effectifs de ce niveau d’étude ont faiblement augmenté de 1996/97 à
2000/01. Le rendement a connu une légère amélioration par une diminution quoique timide du taux de
redoublement qui reste cependant élevé. L’abandon scolaire dans le primaire garde un niveau
alarmant. La disponibilité des enseignants quoique en légère amélioration ne suit pas l’augmentation
de l’effectif des élèves. Cela affecte la qualité de l’encadrement qui semble meilleur dans le secteur
privé. La réussite aux examens officiels reste faible. La proportion des salaires dans le budget du
primaire est élevé, ce qui grève le montant des crédits de fonctionnement hors salaire.

Les taux bruts de scolarisation sont faibles dans le secondaire (de l’ordre de 20% pour le premier cycle
et de 10% pour le second cycle). Le rendement de ce niveau d’enseignement est meilleur que pour le
primaire, mais le redoublement garde un niveau préoccupant, surtout pour les fins de cycle. De plus le
niveau de l’abandon ne s’améliore pas sur toute la période de l’observation.

Au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, la diversité des filières de


l’enseignement technique et de la formation professionnelle entraîne aussi un nombre élevé
d’établissements scolaires de petites tailles et plusieurs diplômes professionnels. Les réussites aux
examens semblent meilleures que dans le primaire et le secondaire. Le budget de ce niveau
d’éducation dispose de plus de latitude en matière de fonctionnement hors salaire.

L’enseignement supérieur connaît des problèmes d’enseignants. La grande majorité de professeurs


titulaires, des directeurs de recherches sont basés à l’université d’Antananarivo. Le problème de la
relève se pose de façon crucial surtout en province. Le secteur privé est faiblement représenté dans ce
niveau d’enseignement.

Les recommandations concernent essentiellement l’amélioration du système d’information avec la


mise en place de système de saisie et de réseaux, la dotation en matériel de reprographie et en matériel
roulant pour les activités de suivi, de contrôle et d’évaluation, le renforcement de compétence des
cadres en matière de collecte, de traitement et d’analyse des données et enfin l’amélioration des
données démographiques.

1
PROFIL EDUCATION
Les indicateurs susceptibles d’être suivis dans le cadre de la lutte contre la pauvreté dans le secteur
éducation ainsi que leurs sources d’information, leur périodicité et leur niveau sont regroupés dans le
tableau suivant. Il est à signaler que la liste n’est pas exhaustive.

Tableau 01 : Les indicateurs de suivi de la pauvreté et leurs sources

Sources
Indicateurs Périodes Niveau
d'indicateurs

Indicateurs d'accès :

Taux brut et net d'admission Mineseb Annuelle Nat/Zone/Province

Nombre de nouveaux entrants du primaire,


Minseb-MINESUP Annuelle Nat/Province/Zone
secondaire et supérieurs

Indicateurs de participation :

Taux brut et net de scolarisation du primaire,


Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone
secondaire
Effectifs du primaire, secondaire par âge Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Indicateurs de rendement :

Taux de promotion Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Taux de redoublement Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Taux d'abandon Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Taux de survie Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Coefficient d'efficacité Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Indicateurs de résultats de l'éducation :

Taux de réussite au CEPE, BEPC Mineseb Annuelle Nat/Province/Zone

Taux de réussite au baccalauréat (général,


technique), DEUG, licence, MINESUP Annuelle Nat/Province/Zone
maîtrise, DEA etc

Taux de réussite au BT, CFE/FPI et CFE/FPII METFP Annuelle Nat/Province

Indicateurs de demande :

Nombre et proportion de la population de 3 à 5 INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone


ans RGPH dix ans /province/Fiv
Nombre et proportion de la population de 6 à 10 INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone/pr
ans RGPH dix ans ovince/Fiv
Nombre et proportion de la population de 11 à 14
INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone/pr
ans
RGPH dix ans ovince/Fiv

2
Sources
Indicateurs Périodes Niveau
d'indicateurs
Nombre et proportion de la population de 15 à 17 INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone/pro
ans RGPH dix ans vince/Fiv
Nombre et proportion de la population de 15 ans INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone/pro
et plus RGPH-EPM dix ans vince/Fiv
Taux d'accroissement de la population Annuelle, Nat/régional/zone/pro
INSTAT/DDSS
scolarisable dix ans vince/Fiv
INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone/pro
Taux d'analphabétisme
EPM dix ans vince/Fiv
INSTAT/DDSS- Annuelle, Nat/régional/zone/pro
Nombre d’adultes à alphabétiser
EPM dix ans vince/Fiv

Indicateurs d'allocation des ressources:

Nat./Rég/Zone/Provi
Nombre d'écoles MINESEB Annuelle
nce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Taille de l'école MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nombre de salles spécialisées, construites, Nat/Rég/Zone/Provin
MINESEB Annuelle
réhabilitées ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre de cantines scolaires créées MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Mode de fonctionnement MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Caractéristiques de l'école MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Type de construction MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Taille de salle de classe MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre de section, de salles de classe MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Disponibilité de matériels didactiques MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre de livres fournis MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Autres fournitures/matériels MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre de guides pédagogiques fournis MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Ratio élèves par salle et élèves par maître MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Niveau de qualification des enseignants MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre d’enseignants formés MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre d’inspecteurs/conseillers pédagogiques MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Taux d'encadrement pédagogique des enseignants MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre d'enseignants en classe et non en classe MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Nat/Rég/Zone/Provin
Nombre d'enseignants par matière MINESEB Annuelle
ce/Fiv
Instat, MEFB,
Proportion Budget de l'éducation/PIB Annuelle Nat/Zone/Province
MINESEB
Proportion Budget de l'éducation/budget de l'Etat MEFB, MINESEB Annuelle Nat/Zone/Province

3
Sources
Indicateurs Périodes Niveau
d'indicateurs
Proportion Budget du primaire/budget de LFI, MEFB-
Annuelle Nat/Zone/Province
éducation Minseb
LFI, MEFB-
Proportion Budget préscolaire/budget de l'Etat Annuelle Nat/Zone/Province
Mineseb
Proportion Budget du niveau 2/budget de
LFI, MEFB Annuelle Nat/Zone/Province
éducation
Proportion Budget du niveau 3/budget de
LFI, MEFB Annuelle Nat/Zone/Province
l'éducation
Proportion Budget du supérieur/budget de
LFI, MEFB Annuelle Nat/Zone/Province
l'éducation
Proportion Budget de l'enseignement
LFI, MEFB Annuelle Nat/Zone/Province
technique/budget de l'éducation
Dépenses de fonctionnement et Investissement LFI MEFB Annuelle Nat/Zone/Province

Dépenses par élèves et des ménages en éducation EPM, Mineseb Annuelle Nat/Zone/Province

4
Partie I : DEMARCHE METHODOLOGIQUE
I.1. Introduction

Malgré les différentes potentialités – humaine, géographique, socio-économique et culturelle – en sa


possession, Madagascar se situe encore parmi les pays les plus pauvres très endettés du monde. Par
ailleurs, la mondialisation, la libéralisation, bref la nouvelle donne du système économique et social
exige de plus en plus l'obtention d'informations, des données sûres et fiables. Malgré la grande
avancée en matière de collecte, de traitement et d'analyse des informations grâce aux Nouvelles
Technologies de l'Information et de Communication, qui sont devenues à la mode actuellement, la
crise politique apparue à la suite de l'élection présidentielle du 16 Décembre 2001 et qui a entraîné une
paralysie de la vie socio-économique du pays pendant cinq mois – dès janvier 2002, n'a fait
qu'aggraver la situation avec les grèves et les barrages anti-économique installés sur les grands axes
reliant la capitale aux autres chefs lieux de provinces, perturbant ainsi les conditions et les niveaux de
vie des habitants de la grande île déjà précaires s'en trouvent aggravés.

De même le fonctionnement des établissements scolaires publics et privés de tout niveau et le système
de collecte d'information. Par ailleurs, Madagascar s'est engagé dans une stratégie de lutte contre la
pauvreté concrétisée par le Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté (DSRP) qui
nécessite la disponibilité des données adéquates, fiables pour le suivi du programme, l'évaluation et
contrôle.

A cet effet, le Tableau de Bord Social (TBS) remplit cette fonction avec une production régulière et/ou
périodique. Un Tableau de Bord, selon le Dictionnaire Larousse est un ensemble des renseignements,
des statistiques et graphiques, permettant dans une entreprise de vérifier, de surveiller la bonne marche
des différents services.

Ainsi, la raison d'être d'un Tableau de Bord est de fournir aux responsables des ministères (Mineseb,
METFP, MINESUP, etc) une vision synthétique et globale de la situation actuelle et des problèmes
éventuels du sous-secteur (enseignement primaire et secondaire), afin qu'ils puissent prendre les
décisions permettant de redresser les situations délicates avant que les problèmes ne prennent une
ampleur et/ou une gravité incontournable et incontrôlable.

Le TBS comprend les données sur l’éducation, la santé et l’eau et l’assainissement dont les données
seront fournies par les ministères. L’éducation est un secteur clé pour permettre un développement
social et économique durable d'un pays. A Madagascar elle comprend trois grands Ministères à savoir,
le Ministère de l’Enseignement Secondaire et l’Education de Base (MinESEB), le Ministère de
l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP) et le Ministère de
l’Enseignement Supérieur (MINESUP).

L’objectif du TBS est de :

• servir de mesure et de suivi social du développement du pays;


• apprécier la situation sociale à travers:

− l'accès à l'éducation;
− la mesure du progrès réalisé dans le domaine de l'éducation dans le cadre de la lutte
contre la pauvreté.

Le présent rapport comporte trois parties. La première nous renseigne sur la démarche méthodologique
adoptée pour la mise à jour de données. La seconde expose la situation de l'enseignement à
Madagascar en 2000-2001. Enfin, la troisième décrit l'évolution de la situation du système éducatif de
1996/97 à 2000/01.

5
L’actualisation du Tableau de Bord Social a été réalisée avec le concours du PNUD et des acteurs
oeuvrant dans le domaine des statistiques de chaque secteur concerné.

I.2. Présentation de la méthodologie utilisée pour la mise à jour des données

L’approche adoptée intègre :

• Une revue de la littérature (DSRP, initiative 20%-20%, EFA, UNDAF) ainsi que les 3
rapports de mission relatifs à la mise en place d’un système de suivi et d’évaluation de la
pauvreté (Mission Bonifas, Dubois, et Charmes) et autres documentations. Elle a permis
d’identifier des indicateurs entre autres les indicateurs sociaux, les indicateurs de suivi et
évaluation au niveau du primaire.

• L’identification des indicateurs disponibles à mettre à jour, ainsi que les modalités de calcul
correspondantes.

• La mise à jour des données par la collecte des informations au niveau des 3 ministères :
MINESEB, METFP et MINESUP par l’intermédiaire d’un support informatique ou autres.

• La saisie et le nettoyage des données collectées.

• Le traitement et l’analyse des données de la base.

• La mise en forme à la disposition des tableaux du TBS.

• La correction des erreurs ou anomalies dans le TBS 2000 par la vérification des calculs et le
remplissage des tableaux manquants, par confrontation avec les annuaires statistiques
disponibles.

• La clarification de certains tableaux eu égard aux limites rencontrées.

• Le rassemblement de certains tableaux trop disparates dans l’ancien TBS.

• L’élaboration et la finalisation du rapport.

I.3. Rappel des concepts à utiliser et des méthodologies des calculs

I.3.1. Les principaux indicateurs d’accès et de rendement scolaires

L’accès scolaire

L’accès scolaire est caractérisée par l’admission, la participation et l’accueil. L’admission donne
l’aptitude des enfants malgaches à s’inscrire en première année du cycle primaire dans une école
donnée. Elle est mesurée par les taux bruts et net d’admission. La participation délimite le nombre
d’enfants qui vont effectivement en classe, et l’accueil détermine la quantité de l’offre en terme de
places et services offerts. Les taux bruts et nets de scolarisation donnent le niveau de participation des
élèves. Le nombre d’EPP fonctionnelles et réouvertes renseigne sur la quantité de l’offre d’éducation
en terme de places, les ratio élèves par maître et élèves par salle donnent une appréciation de
l’encadrement donc de la qualité de cette offre. Le Budget éducation par rapport au PIB mesure
l’effort consenti par le pays en faveur de l’éducation.

6
Le rendement scolaire

Il renseigne sur la capacité du système éducatif à utiliser de manière rationnelle les ressources mises à
sa disposition. Il est caractérisé par le flux scolaire (promotion, redoublement, abandon) et survie
scolaire.

I.3.2. Définitions et concepts.

Le taux brut d’admission mesure le rapport entre le nombre total d’enfants qui s’inscrivent pour la
première fois en première année du cycle primaire sur le nombre d’enfants de 6 ans.

Le taux net d’admission donne la proportion d’enfants de 6ans qui s’inscrivent pour la première fois en
première année du cycle primaire.

Le taux brut de scolarisation est le rapport du nombre total d’enfants inscrits dans le cycle primaire
(de la classe de11ème à la classe de 7ème) sur le nombre d’enfants malgache d’âge officiel du primaire,
c’est à dire de 6 à 10 ans.

Le taux net de scolarisation est la proportion d’enfants de 6 à 10 ans effectivement inscrits dans le
cycle primaire.

Le taux de promotion est la proportion des élèves inscrits dans une classe données au cours d’une
année scolaire donnée et qui passent en classe immédiatement supérieure au cours de l’année scolaire
suivante. Ce taux donne des idées sur le phénomène de promotion des élèves ou des admis en classe
supérieure.

Le taux de redoublement, pour une cohorte donnée, représente la proportion des élèves qui redoublent
à la fin de l’année scolaire.

Le taux d’abandon mesure le phénomène d’abandon scolaire. C’est la proportion des élèves inscrits
dans une classe donnée au cours d’une année scolaire donnée et qui quittent le système éducatif au
cours ou à la fin d’année scolaire. Il est le complément à 1 de la somme des taux de promotion et de
redoublement.

Le taux de flux ou d’écoulement : dans un système éducatif donné, trois éventualités peuvent se
présenter pour chaque élève : ou bien il est promu en classe supérieure ou bien il redouble ou bien il
abandonne. Cette fluidité des élèves à travers le système éducatif est mesurée par différents taux
appelés taux de flux ou taux d’écoulement. Le taux de flux comprend : le taux de promotion, le taux
de redoublement et le taux d’abandon.

Le taux de réussite au CEPE est la proportion des élèves inscrits à l’examen du CEPE et qui
réussissent effectivement cet examen. Il donne des idées sur la performance du système éducatif au
niveau primaire.

Le taux de réussite au BEPC est la proportion des élèves inscrits à l’examen du BEPC et qui
réussissent effectivement cet examen. Il renseigne sur la performance du système éducatif au niveau
du secondaire de premier cycle.

Le taux de réussite au Baccalauréat (général et technique) est la proportion des élèves inscrits à
l’examen du Baccalauréat et qui réussissent effectivement cet examen. Il renseigne sur la performance
du système éducatif du niveau primaire et secondaire ainsi que de l’enseignement technique et de la
formation professionnelle pour le baccalauréat technique.

7
Le taux de transition est obtenu par la proportion d’élèves de la dernière année du niveau d’étude
primaire, qui entrent effectivement en première année du niveau d’étude du secondaire du premier
cycle.

Le taux de survie donne la proportion d’élèves de la cohorte initiale qui atteint un niveau d’étude
donné. Le taux de survie en cinquième année donne ainsi la proportion de la cohorte initiale qui atteint
la cinquième année d’étude.

Le ratio élèves/maître détermine le niveau d’encadrement des élèves en donnant le nombre moyen
d’élèves par maître.

Le ratio élèves/salle renseigne sur la disponibilité des salles de classe en donnant le nombre moyen
d’élèves pour une salle de classe.

I.3.3. Mode de calcul

Le taux brut d’admission pour une année scolaire donnée,

Effectif total classe de 11ème – Effectif des redoublants de la classe de 11ème


TBA = --------------------------------------------------------------------------------------------
Nombre d’enfants de 6 ans

Le taux net d’admission pour une année scolaire donnée,

Effectif total des 6 ans de 11ème – Effectif des redoublants de 6 ans de 11ème
TNA = --------------------------------------------------------------------------------------------
Nombre d’enfants de 6 ans

Le taux brut de scolarisation pour une année scolaire donnée, le TBS du primaire est donné par
l’expression :

Effectifs total du cycle primaire de la 11ème à la 7ème (tous âges confondus)


TBS = ------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nombre d’enfants de 6 à 10 ans

Le taux net de scolarisation pour une année scolaire donnée, le TNS du primaire est donné par
l’expression :

Effectifs total du cycle primaire de la 11ème à la 7ème (enfants de 6 à 10 ans)


TNS = ---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nombre d’enfants de 6 à 10 ans

Le taux de redoublement pour une cohorte donnée, pour une année scolaire «n» déterminée, et un
niveau d’étude «i» donné,

Redoublants (n+1)
Tred = ----------------------------
Effectif total (n)

Le taux de survie : le calcul du taux de survie utilise la notion de cohorte reconstituée. Sur une cohorte
fictive de 1000 élèves, en utilisant les taux de promotion, de redoublement et d’abandon, le nombre
d’élèves arrivent à atteindre les différentes années d’études sans redoublement ou avec redoublements
autorisés (nombre de redoublements autorisé selon la législation en vigueur) est recalculé.

8
Le ratio élèves/maître pour une année scolaire donnée,

Effectif total d’élèves


Ratio élèves/maître = -----------------------------------------------
Nombre total d’enseignants en classe

Le ratio élèves/salle pour une année scolaire donnée,

Effectif total d’élèves


Ratio élèves/maître = ----------------------------------------------------
Nombre total de salles de classe utilisées

I.3.4. Les limites des indicateurs

Le calcul des différents indicateurs sont souvent sujets à des limites incontournables pour le système
éducatif.

Les données démographiques sont fournies par la Direction de la Démographie et des


Statistiques Sociales de l’INSTAT. Elles sont des données projetées.

Le niveau de remontée des Fiches de Centralisation Comptable ne permettent pas


d’effectuer les calculs des données financières sur la base des mandatements. Les données
utilisées dans ce document sont alors issues de la Loi de Finances Initiale ou de la Loi de
Finances Rectificative.

Les taux de flux utilisés pour l’élaboration de la cohorte reconstituée sont des taux apparents
(un ou plusieurs redoublements des élèves peuvent se présenter).

Les cohortes reconstituées sont limitées par la pratique des abandons temporaires avec
réinscriptions et des abandons apparents.

Les effectifs de certains établissements du MEFTP sont des projections.

En général, le contexte socio-politique qui sévit dans le pays a affecté le système de collecte de
données, ce qui donne lieu à des estimations ou des projections au niveau de certaines données et du
report de d’effectif pour certains établissements. Les données relatives aux établissements privés de
l’enseignement technique et de la formation professionnelle ne sont pas encore disponibles pour
l’année scolaire 2000/01.

9
Partie II : SITUATION DE L’ENSEIGNEMENT A
MADAGASCAR EN 2000/01
Cette partie traite de la situation du secteur éducatif pour l’année scolaire et universitaire 2000/2001.

II.1. Au niveau de l’Enseignement Secondaire et de l’Éducation de Base:

L’enseignement secondaire et éducation de base est composé du niveau primaire avec un cycle officiel
de 5 ans, un niveau secondaire de premier cycle de 4 ans et un niveau secondaire de second cycle de 3
ans. Le cycle primaire est sanctionné par le Certificat d’Études Primaire et Élémentaire (CEPE). Le
Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) marque la fin du secondaire du premier cycle. Enfin le
Baccalauréat termine l’enseignement secondaire du second cycle qui dure normalement 3 ans.

II.1.1.Au niveau primaire

La situation de l’enseignement primaire au cours de l’année scolaire 2000/01 sera vue à travers l’accès
en première année d’étude par l’admission (TBA), la participation (TBS et TNS d’une part et Effectifs
élèves du primaire d’autre part). Enfin les taux de flux et la cohorte reconstituée donnera un aperçu du
rendement. Le niveau de la demande d’éducation sera apprécié avec le nombre d’enfants scolarisables.
Le nombre d’établissements fonctionnels et le ratio élèves/maître donnent pour leur part une idée du
niveau de l’offre d’éducation.

II.1.1.1. La demande d’éducation

Le nombre d’enfants scolarisables, c’est-à-dire d’âge officiel (6 – 10 ans) pour fréquenter le primaire
donne la mesure de la demande potentielle d’éducation.

Tableau 02 : Répartition de la population scolarisable en 2000/01 selon le sexe et la province.

Enfants scolarisable
Province Garçons Filles Ensemble
ANTANANARIVO 284 897 278 098 562 995 La demande d’éducation mesure
ANTSIRANANA 77 877 77 914 155 791 aussi le niveau de l’effort que le
FIANARANTSOA 206 416 200 192 406 608 pays devra fournir pour atteindre
MAHAJANGA 113 656 110 952 224 608 la scolarisation universelle.
TOAMASINA 166 805 163 804 330 609
TOLIARA 152 260 145 894 298 154
Ensemble 1 001 911 976 854 1 978 765
Source: Projections de la DDSS/INSTAT

Les provinces d’Antananarivo, de Fianarantsoa et de Toamasina enregistrent les plus fortes demandes
en matière d’éducation primaire. Ces trois provinces enregistrent une grande partie de la population.

II.1.1.2. L’offre d’éducation

L’offre de services éducatifs peut être mesurée par le nombre d’établissements scolaires disponibles et
le nombre d’enseignants dont ils disposent.

10
Tableau 03 : Répartition des écoles primaires et ratio élèves/maître du primaire par province et
secteur en 2000/01.

Établissements scolaires du primaire Ratio élèves par maître du primaire


Public Privé Ensemble Public Privé Ensemble
Antananarivo 2 554 2 065 4 619 50 30 40
Antsiranana 1 038 124 1 162 71 33 60
Fianarantsoa 3 247 892 4 139 47 36 45
Mahajanga 1 560 156 1 716 61 32 55
Toamasina 2 333 161 2 494 61 39 58
Toliara 1 214 311 1 525 45 33 42
Ensemble 11 946 3 709 15 656 53 32 47
Source: DPE / MINESEB

Le ratio élèves/maître donne le nombre moyen d’élèves sous la responsabilité d’un enseignant. Pour le
niveau primaire, le secteur privé reste sous représenté. Par contre l’offre d’éducation est meilleure
dans ce secteur car la charge des enseignants y est moins élevée que dans le secteur public.

II.1.1.3. Admission

L’admission en première année du primaire mesure l’aptitude du système à recevoir les enfants d’âge
officiel d’entrée dans le cycle primaire dans les salles de classes. La réglementation en vigueur fixe
l’âge d’entrée en classe de 11ème à 6 ans révolus. Cette condition est rarement respectée en zone
urbaine où les enfants entrent plus tôt à l’école.

Tableau 04 : Taux brut d’admission en classe de 11ème en 2000/01 selon la province.

Faritany TBA (%)


Si en zone urbaine, les enfants entrent en
Antananarivo 144,3 11ème vers 4 ou 5 ans, l’entrée en
Antsiranana 140,9 première année du primaire se fait
Fianarantsoa 141,4 encore tardivement (7 ans ou plus) dans
Mahajanga 122,9 les zones rurales enclavées ou l’accès
Toamasina 129,5 physique est difficile.
Toliara 89,4
Madagascar 129,8
Source : MINESEB/DPE

En zone rurale, l’entrée tardive est plus fréquente. De cet état des choses résulte des taux d’admission
supérieurs à 100%. Les provinces d’Antananarivo, d’Antsiranana et de Fianarantsoa enregistrent des
taux d’admission supérieurs à la moyenne nationale. Le taux d’admission de 89,4% pour la province
de Toliara pourrait trouver sa source dans la faiblesse de l’admission plutôt que dans sa conformité
avec la réglementation en vigueur.

II.1.1.4. La participation

De l’entrée tardive dans le système éducatif d’une part, et le niveau élevé du redoublement d’autre
part, découlent une rétention anormale dans le cycle primaire, caractérisée par des taux bruts de
scolarisation dépassant les 100%.

Le taux net de scolarisation souffre aussi de ce constat car une partie des enfants du primaire, surtout
en milieu rural, ne sont plus dans la tranche officielle de 6 à 10 ans. Le Taux Net de Scolarisation est
plus adapté à la mesure du degré de participation des élèves.

11
Tableau 05 : Taux brut et net de scolarisation du primaire en 1999/00 par province et par zone.

1999-2000
TBS TNS
Antananarivo 128,9 87,6
Urbaine 111,2 79,0
Rurale 134,2 90,2
En milieu rural, les
Fianarantsoa 117,5 75,9
classes de 8ème et 7ème
Urbaine 139,3 80,8 abritent des enfants qui
Rurale 116,5 75,7 ont plus de 10 ans
Toamasina 123,0 79,5 révolus. De ce constat
Urbaine 134,3 77,5 découlent des TBS
Rurale 122,1 79,7 anormalement élevé et
Mahajanga 107,6 70,4 des TNS trop faibles.
Urbaine 119,3 73,3
Rurale 106,6 70,1
Toliara 67,5 43,6
Urbaine 134,1 79,3
Rurale 64,4 41,9
Antsiranana 137,8 83,1
Urbaine 157,2 90,7
Rurale 136,5 82,6
Madagascar 114,6 74,9
Urbaine 120,3 79,1
Rurale 113,9 74,4
Source: MINESEB/DPE

D’une manière générale, les TNS de zones rurales restent inférieurs à ceux des zones urbaines. Les
provinces de Mahajanga et de Toliara se retrouvent en dessous de la moyenne nationale au niveau des
TBS. Pour les TNS, les mêmes provinces sont dans cette situation. Les faibles valeurs du TBS et du
TNS à Toliara attestent de la faiblesse de la participation scolaire dans cette province. Cette faiblesse
est due aux plusieurs facteurs, entre autres la pauvreté qui ne fait que la population ne peut pas souvent
faire face aux coûts de la scolarisation.

II.1.1.5.Rendement scolaire

Le rendement scolaire permet d’apprécier l’efficacité du système. Les taux de flux et les taux de survie
donnent une idée sur la déperdition entre les différentes années d’études.

Tableau 06 : Taux de flux de l’enseignement primaire en 1999/2000 selon le sexe et l’année


d’étude.

Taux 11 ème 10 ème 9 ème 8 ème 7 ème


Taux de promotion
Garçons 50,0 57,7 60,7 57,3 74,3
Filles 49,7 59,1 40,5 58,7 74,6
Ensemble 49,8 58,4 50,6 58,0 74,4
Taux de redoublement
Garçons 39,0 27,0 28,6 22,4 25,7
Filles 39,7 27,7 30,3 25,9 25,4
Ensemble 39,4 27,3 29,4 24,1 25,6
Taux d’abandon

12
Garçons 10,9 15,3 10,7 20,3
Filles 10,6 13,2 29,2 15,4
Taux 11 ème 10 ème 9 ème 8 ème 7 ème
Ensemble 10,8 14,3 19,9 17,8
Source: MINESEB/DPE

Le rendement du primaire est faible. Il est caractérisé par un fort taux de redoublement et un niveau
élevé d’abandon scolaire et qu’une similarité est observée entre les deux genres au niveau de taux de
redoublement et de promotion. Les zones rurales sont plus affectées par ce phénomène que les zones
urbaines comme le montre le tableau suivant.

Tableau 07 : Taux de flux de l’enseignement primaire en 1999/2000 selon les zones et l’année
d’étude.

Taux 11 ème 10 ème 9 ème 8 ème 7 ème


Taux de promotion
Zone rurale 47,7 56,1 47,9 55,0 73,3
Zone urbaine 77,4 78,6 70,0 73,1 78,5
Taux de redoublement
Zone rurale 40,9 28,4 30,6 24,9 26,7
Zone urbaine 20,0 17,9 21,3 20,4 21,5
Taux d’abandon
Zone rurale 11,4 15,5 21,5 20,1
Zone urbaine 2,6 3,4 8,7 6,6
Source: MINESEB/DPE

Une disparité entre zone rurale et urbaine se dégage par les différents taux. Les zones rurales sont
toujours les plus touchées.

Tableau 08 : Taux de survie du primaire en 1999/2000 selon le sexe, l’année d’étude et zone.

Taux de survie 11 ème 10 ème 9 ème 8 ème 7 ème


1- par sexe :
Garçons 100 81,9 64,6 54,8 40,1
Filles 100 82,3 67,0 38,4 30,1
Ensemble (garçons et filles) 100 82,1 65,7 46,9 35,5
2- par zone :
Zone rurale (garçons et filles) 100 80,5 62,9 43,0 31,2
Zone urbaine (garçons et filles) 100 96,7 92,7 82,4 75,6
Source: MINESEB/DPE

Sur 100 élèves qui entrent en classe de 11ème 36 atteignent la classe de 7ème . Une forte disparité est
observée entre garçons et filles. En effet, si la survie reste sensiblement égale entre les garçons et les
filles de la 11ème à la 9ème , elle chute beaucoup plus pour les filles en classe de 8ème et 7ème. Ainsi, 40
garçons sur 100 arrivent en classe de 7ème contre 30 filles sur 100. Quant au taux de survie, une
disparité est observée entre les zones rurale et urbaine. En effet, parmi 100 élèves inscrits en première
année d’étude, seuls 31 seulement arrivent en classe de 7ème en zone rurale contre 75 en zone urbaine.

13
II.1.2. Au niveau secondaire

Cette partie traitera de l’accès avec la participation (TBS, d’une part et Effectifs des élèves du
secondaire d’autre part). Les taux de flux et la cohorte reconstituée donneront un aperçu du rendement.
Tandis que le nombre d’enfants scolarisables permettra de donner une idée de la demande d’éducation.
Le nombre d’établissements fonctionnels et le nombre d’enseignants en classe et non en classe
donnent pour leur part une idée du niveau de l’offre d’éducation.

II.1.2.1. La demande d’éducation

Le nombre d’enfants scolarisables, c’est-à-dire d’âge officiel pour fréquenter le secondaire donne la
mesure de la demande potentielle d’éducation dans ce niveau d’éducation.

Tableau 09 : Répartition de la population scolarisable en 2000/01 selon le sexe et la province.

Enfants de 11 à 14 ans Enfants de 15 à 17 ans


Garçons Filles Ensemble Garçons Filles Ensemble
ANTANANARIVO 232 286 199 739 432 025 149 224 150 939 300 163
ANTSIRANANA 54 315 58 442 112 757 38 398 39 938 78 336
FIANARANTSOA 147 217 140 062 287 279 98 041 101 567 199 608
MAHAJANGA 75 669 88 175 163 844 56 449 57 381 113 830
TOAMASINA 120 629 120 293 240 922 82 924 84 463 167 387
TOLIARA 103 707 111 558 215 265 73 194 76 364 149 558
Ensemble 733 823 718 269 1 452 092 498 230 510 652 1 008 882
Source: Projections de la DDSS/INSTAT

Les plus fortes demandes d’éducation secondaire, tant pour le premier cycle que pour le deuxième
cycle se rencontrent dans les provinces d’Antananarivo, de Fianarantsoa et de Toamasina.

II.1.2.2. L’offre d’éducation

L’offre de services éducatifs peut être mesurée par le nombre d’établissements scolaires disponibles et
le nombre d’enseignants dont ils disposent.

Tableau 10 : Répartition des écoles secondaires selon la province et le secteur en 2000/01

Premier cycle Second cycle


Public Privé Ensemble Public Privé Ensemble
Antananarivo 199 421 620 28 148 176
Antsiranana 63 42 105 8 12 20
Fianarantsoa 177 70 247 21 23 44
Mahajanga 97 56 153 15 15 30
Toamasina 120 56 176 16 18 34
Toliara 96 29 125 20 7 27
Ensemble 752 674 1426 108 223 331
Source: annuaires statistiques / MINESEB

La distribution des écoles d’enseignement secondaire est caractérisée par une forte disparité à la fois
entre les secteur et entre les provinces. Si le secteur public reste légèrement prépondérant dans le
premier cycle, c’est plutôt le secteur privé qui domine largement dans le second cycle. De plus la
grande majorité des écoles privée se rencontrent essentiellement dans la province d’Antananarivo.

14
Tableau 11 : Enseignants en classe et non en classe du secondaire en 2000/01 selon le secteur.

Enseignants en classe Enseignants non en classe


Niveau Public Privé Ensemble Public Privé Ensemble
Premier cycle 8 086 6 669 14 755 3 197 1 075 4 272
Second cycle 2 774 3 328 6 102 1 384 574 1 958
Source: annuaires statistiques/Mineseb

La distribution des enseignants titulaires en classe du secondaire reste en défaveur du secteur privé. En
effet, si le second cycle du privé compte deux fois plus d’établissements scolaires que le public, il ne
totalise que 55% environ des enseignants titulaires. Toutefois, il faut noter qu’un grand nombre
d’enseignants du public assurent des heures de cours dans le secteur privé.

II.1.2.3. Admission

L’admission en première année du secondaire de premier cycle public est conditionnée par un
concours d’entrée en sixième. Ce concours n’a cependant pas lieu pour le secteur privé. Ainsi, des
élèves qui ne veulent pas redoubler la classe de 7ème du public passent en classe de sixième du privé.
Compte tenu de la structure des âges des élèves du primaire, l’entrée en première année du secondaire
du premier cycle se fait à des âges qui diffèrent sensiblement de l’âge officiel de 11 ans, surtout en
zone rural.

II.1.2.4. La participation

Le niveau secondaire de premier cycle général et du second cycle général coïncide aussi avec des
niveaux d’études de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Certains enfants de
la classe d’âge 11 à 14 ans et plus particulièrement ceux de 15 à 17 ans suivent des études dans des
filières techniques ou professionnelles. Dans ces conditions, le calcul des TBS ne tient pas compte de
cette situation.

Tableau 12 : Taux Bruts de scolarisation du secondaire en 2000/01 selon la province.

Faritany 1er cycle 2nd cycle


Antananarivo 31,82 11,3
La présence d’enfants de 11 à 14 ans et de 15
Antsiranana 23,91 6,3 à 17 ans dans d’autres filières de formation
Fianarantsoa 14,49 5,0 que l’enseignement secondaire général est
Mahajanga 20,25 4,0 responsable en partie du faible taux de
Toamasina 16,99 4,6 scolarisation rencontré dans ce niveau
Toliara 10,29 3,0 d’enseignement.
Madagascar 20,38 6,5
Source: annuaires statistiques/MINESEB

Les provinces de Fianarantsoa, de Toamasina et de Toliara se retrouvent en dessous de la moyenne


nationale au niveau des TBS du secondaire de premier cycle. Pour ce qui est de l’enseignement
secondaire de second cycle, seule la province d’Antananarivo a un taux supérieur à la moyenne
nationale.

II.1.2.5. Rendement scolaire

Le rendement scolaire permet d’apprécier l’efficacité du système. Les taux de flux et les taux de survie
donnent une idée sur la déperdition entre les différentes années d’études.

15
Tableau 13 : Taux de flux de l’enseignement secondaire en 1999/2000 selon le sexe et l’année
d’étude.

Taux 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème 2nd 1ère Term


Taux de promotion
Garçons 70,5 78,0 80,7 73,7 94,2
Filles 71,1 75,5 81,0 75,1 94,1
Ensemble 70,8 76,7 80,9 74,4 94,1
Taux de redoublement
Garçons 16,1 12,5 13,2 26,2 10,3 11,6 32,5
Filles 15,5 12,8 13,7 26,9 10,0 10,3 31,0
Ensemble 15,8 12,6 13,5 26,6 10,1 10,9 31,8
Taux d’abandon
Garçons 13,5 9,6 6,1 35,9 16,0 -5,8
Filles 13,4 11,7 5,2 35,7 14,9 -4,4
Ensemble 13,4 10,6 8,7 35,8 15,5 -6,0
Source: MINESEB/annuaires statistiques

Le rendement du niveau de l’enseignement secondaire est assez faible que ce soit du 1er cycle et du 2nd
cycle. Les taux de redoublement restent élevés (de 10 à 32%) et très élevé pour les classes d’examen
(supérieur à 26%). L’abandon est important, notamment aux classes d’examen (3ème). Les taux
d’abandon négatifs de la classe de première pourraient résulter d’une réinscription après abandon
temporaire ou encore des problèmes de données.

Tableau 14 : Taux de survie du secondaire en 1999/2000 selon le sexe et l’année d’études.

Taux de survie 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème 2nd 1ère Term


Garçons 100 84,0 74,8 68,8 35,3 28,9 30,8
Filles 100 84,2 72,9 69,3 35,5 29,5 31,0
Ensemble 100 84,1 73,9 69,0 35,4 29,2 30,9
Source: MINESEB/annuaires statistiques

Sur 100 élèves entrant en classe de 6ème, environ 68 arrivent jusqu’en classe de 3ème et seulement 31
parviennent en classe de terminale. La disparité entre le parcours des garçons et des filles n’est pas
significative. Toutefois, le passage de la classe de 3ème à la classe de 2nde est marqué par une
diminution très importante de la survie. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation, entre
autres, la pauvreté qui n’a pour effet que les ménages n’arrivent plus déjà faire face aux dépenses de
l’éducation de leurs enfants. En plus, la classe de troisième est une classe charnière pour une grande
partie d’élèves âgés, qui s’orientent déjà dans le monde du travail.

II.1.3. Le Budget de l’Enseignement Secondaire et de l’Education de Base

En dépit du fait que le budget du MINESEB soit l’un des plus conséquents (15,7% du budget de
l’Etat) au sein du gouvernement, le nombre important des établissements scolaires (plus de 15000) et
le volume du personnel (environ la moitié de la fonction publique) font que ce budget reste insuffisant.
Ce budget comprend deux grandes parties : le budget de fonctionnement (salaire et hors salaire) et le
budget d’investissement ou crédit de paiement correspondant a la tranche d’une année du Programme
d’Investissement Public (PIP). Une grande partie du budget est affectée au salaire (53,6%) pour
l’année 2001 contre 14,9% pour le fonctionnement hors salaire. Le salaire est géré par le Ministère des
Finances.

16
Tableau 15 : Budget de Fonctionnement Hors Solde et Hors IPPTE du MINESEB Exercice
2001.

Montant(Fmg) Pourcentage
1-Fonctionnement
Salaires 375 147 753 000 53,6
Hors salaires 104 117 000 000 14,9
2-Investissement 221248 029 000 31,6
MINESEB 700 512 782 000 100,0
Source : Mineseb-DSF

Si le crédit d’investissement est géré au niveau du ministère central, le crédit de fonctionnement hors
salaire, par contre est géré a la fois au niveau central et au niveau périphérique (Province ou Direseb et
CISCO) comme le montre le tableau suivant.

Tableau 16 : Ventilation du budget de fonctionnement hors salaire selon le niveau de gestion en


2001.

NIVEAU MONTANT (Fmg) Pourcentage


CENTRAL 32 868 695 000 31,6
PERIPHERIQUE 71 248 305 000 68,4
TOTAL MINESEB 104 117 000 000 100,0
Source : Minseb-DSF

De part la structure du système éducatif de l’enseignement secondaire et de l’éducation de base, une


grande partie est gérée au niveau périphérique (68,4%), c’est-à-dire au niveau des directeurs de
l’enseignement secondaire et de l’éducation de base et au niveau des chefs CISCO. Ceci était, dans le
souci de la décentralisation du budget au niveau du Mineseb.

Tableau 17 : Part de l'Enseignement Primaire en 2001.

Montant Observations
1- Niveau
Central 11 911 737 000 Aides aux Cisco défavorisées
Périphérique 44 597 969 000 Géré par le CISCO
Total EPP 56 509 706 000
Total MINESEB 104 117 000 000
2- Part Enseignement Primaire 54,28%
Source: MINESEB/DPE

La politique du gouvernement en matière d’éducation donne la priorité à l’éducation de base, donc


l’enseignement primaire. Cependant, les coûts unitaires des autres niveaux d’enseignement
(Techniques et supérieurs) étant nettement supérieur à ceux du primaire, la proportion de 54,3% du
budget alloué à ce niveau n’arrive pas à couvrir tous ses besoins.

Une grande partie du budget du Mineseb est gérée au niveau des zones périphériques ( Direseb, ENI,
Lycée, CISCO et SORDONA). Le Tableau suivant montre la répartition du crédit au niveau
périphérique.

17
Tableau 18 : Répartition du budget de fonctionnement selon les zones périphériques en 2001 (en
milliers de Fmg).

DIRESEB SORDONA EN I CISCO LYCEE CEG EPP Total


Montant 8 770 801 383 111 2 063 408 33 369 931 1 894 629 3 488 456 21 277 969 71 248 305
Part 12,3 0,5 2,9 46,8 2,7 4,9 29,9 100
Source : DSF

La proportion réelle du budget allouée aux établissements scolaires du primaire ne représente que
29,9% du budget total du périphérique. Il faut aussi noter que les directeurs des EPP sont des
utilisateurs de crédit mais non des gestionnaires ou administrateurs de crédits.

Tableau 19 : Ventilation du PIP du Mineseb selon l’origine de financement 2001.

Origine de financement Montant Pourcentage


Ressources propres 63 266 280 28,8
Ressources Extérieures 157 981 749 71,4
Total PIP 221 248 049 100
Source : MINESEB-DSF

Les origines de financement du PIP peuvent être classées en deux grandes catégories : les ressources
propres internes et les ressources extérieures. L’Etat contribue au développement de l’éducation par
exemple, dans la construction et la réhabilitation des salle de classe, par le biais du PIP. Ce dernier est
géré au niveau central.

II.2. Au niveau de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle


(METFP).

Le système d’enseignement technique et professionnel connaît une place de plus en plus importante
dans le développement rapide et durable du pays. Dans le secteur public, l’enseignement technique et
la formation professionnelle est assuré par deux types d’établissements: les Centres de Formation
Professionnelle (CFP) et les Lycées Techniques Professionnels (LTP).

Le CFP comprend deux niveaux. Le niveau I, d’un cycle de formation de deux ans, dont l’accès est à
l’issue de la classe de 5ème et que la fin du cycle est sanctionnée par le Certificat de fin d’Études de
Formation Professionnelle de niveau (CFE/FPI). Le niveau II, d’un cycle de formation de deux ans,
dont l’accès est à l’issue de la classe de 4ème et est sanctionnée par le Certificat d’Études de Formation
Professionnelle de niveau II (CFE/FPII).

Quand aux LTP, ils sont à cycle long, d’une formation de durée de trois ans et que l’accès est sur
concours pour les titulaires du BEPC. La fin du cycle est sanctionnée par l’obtention du Brevet
Technique (BT) à l’issue de la 2ème année d’étude (diplôme facultatif) et du Baccalauréat Technique à
l’issue de la 3ème année d’étude.

L’État intervient dans le système d’enseignement technique et professionnel par le biais du Ministère
de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle qui est en charge des centres de
formation professionnelle et des lycées techniques et professionnelles, ainsi que divers établissements
d’enseignement technique et professionnel privé. Compte tenu de la diversité des filières et des
établissements, ainsi que du contexte socio-politique difficile que traverse le pays, la collecte des
données n’a pas pu se faire de manière satisfaisante et les données disponibles sont limitées aux
effectifs du secteur public et que le secteur privé n’était pas sujet de collecte.

18
II.2.1. La participation

La participation des élèves est analysée à travers les effectifs des apprenants des lycées techniques
professionnels et des collèges de formation professionnelle en 1999/2000.

Tableau 20 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et
les centres de formation professionnelle par sexe pour l'année scolaire 1999/00.

1ère année 2ème année 3ème année Total


MF F MF F MF F MF F
CFP
Antananarivo 511 289 250 139 64 39 825 467
Antsiranana 87 15 71 28 0 0 158 43
Fianarantsoa 78 48 105 69 183 117
Mahajanga 18 25 43 0
Toamasina 151 43 116 33 0 0 267 76
Toliara 80 19 60 14 26 4 166 37
Madagascar 925 414 627 283 90 43 1642 740
LTP
Antananarivo 978 259 949 298 1404 406 3331 963
Antsiranana 341 121 268 104 260 68 869 293
Fianarantsoa 535 193 390 125 488 133 1413 451
Mahajanga 377 233 176 786 0
Toamasina 591 151 489 116 499 130 1579 397
Toliara 497 176 310 120 299 100 1106 396
Madagascar 3319 900 2639 763 3126 837 9084 2500
Ensemble
Antananarivo 1489 548 1199 437 1468 445 4156 1430
Antsiranana 428 136 339 132 260 68 1027 336
Fianarantsoa 613 241 495 194 488 133 1596 568
Mahajanga 395 0 258 0 176 0 829 0
Toamasina 742 194 605 149 499 130 1846 473
Toliara 577 195 370 134 325 104 1272 433
Madagascar 4244 1314 3266 1046 3216 880 10726 3240
Source: MFTP
CFP:Centre de Formation Professionnelle; LTP: Lycée Technique Professionnel ; MF=Garçons et filles ensemble ; F=Filles

Les LTP semblent avoir la préférence des élèves car ils ont nettement plus d’effectifs que les CFP. Peu
d’élèves inscrits dans les classes de 5ème et de 4ème des collèges d’enseignement général s’orientent à
l’issue de celles-ci dans des formations professionnelles courtes. En plus, les élèves sortants des LTP
sont supposés opérationnels et peuvent continuer leurs études à l’université.

Une disparité régional d’accès à l’enseignement technique et professionnel à courte durée est
constatée entre les provinces et les sexes. Les CFP d’Antananarivo et de Toamasina accueillent une
grande partie des élèves. Par contre, il faut noter cependant la faiblesse des effectifs de la province de
Mahajanga.

19
Tableau 21 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et
les centres de formation professionnelle par sexe pour l'année scolaire 2000/01.

Centre de Formation Lycée Technique et


Ensemble
Professionnelle Professionnel
MF F MF F MF F
Antananarivo 954 572 4303 1721 5257 2293
Antsiranana 230 89 834 280 1064 369
Fianarantsoa 229 158 1527 471 1756 629
Mahajanga 42 0 1221 319 1263 319
Toamasina 294 71 1769 522 2063 593
Toliara 187 39 1167 431 1354 470
Madagascar 1936 929 10821 3744 12757 4673
Source: MFTP
CFP:Centre de Formation Professionnelle; LTP: Lycée Technique Professionnel

Pour l’année 2000/01, l’effectif total a augmenté en gardant les mêmes tendances observées en
1999/00, mais dans les collèges de formation professionnelle, l’effectif de Mahajanga reste toujours
faible.

Une disparité régional d’accès à l’enseignement technique et professionnel à courte durée est constatée
entre les provinces. Les LTP d’Antananarivo et de Toamasina accueillent une grande partie des élèves.
Par contre, Les LTP d’Antsiranana accueillent moins d’élèves pour l’année 2000/01.

II.2.2. Le rendement

Les résultats aux examens de fin d’études niveaux I et II renseignent sur le rendement du système. Le
tableau suivant donne les résultats aux examens pour l’année scolaire 1999/00.

Tableau 22 : Récapitulation des résultats aux examens au niveau des CFP par province en 1999-
00.

CFE/FPI CFE/FPII
Présents Admis Taux Présents Admis Taux
MF F MF F d’admission MF F MF F d’admission
Antananarivo 67 30 52 20 77,61 77 55 71 52 92,21
Antsiranana 42 22 52,38 16 16 9 100,00
Fianarantsoa 15 1 9 1 60,00 48 37 33 25 68,75
Mahajanga nd nd nd nd nd 11 0 10 0 90,91
Toamasina 29 0 14 0 48,28 75 29 55 25 73,33
Toliara 9 3 7 3 77,78 20 1 17 1 85,00
Madagascar 162 34 104 24 64,20 247 122 202 112 81,78
CFE/FPI: Certificat de Fin d'Etude Niveau I
CFE/FPII: Certificat de Fin d'Etude Niveau II

Les résultats aux examens du Certificat de Fin d’Etude du Niveau I est assez faible (64,0% pour
Madagascar). Pour le Niveau II, les résultats sont meilleurs que le niveau I (81,78%).

20
II.2.3. Le budget

Faute de données sur les dépenses (base mandatement), le budget du METFP est tiré de la Loi de
Finances Initiale. Les dépenses sont ventilées en dépenses de fonctionnement (salaires et hors salaire)
et d’investissement.

Tableau 23 : Ventilation par types de dépenses du budget du METFP en 2001( en milliers de


Fmg).

Types de dépenses Montant Pourcentage


1- Fonctionnement
Salaires 21 832 872 27 38,7
Hors salaires 34 594 721 42 61,3
Total Fonctionnement 56 427 593 69 100,0
2- Investissement ou PIP 25 535 000 31
Total budget 81 962 593 100
Source : LFI 2001

Les dépenses de fonctionnement réservées aux salaires représentent 38,7% du budget de


fonctionnement total.

Tableau 24 : Ventilation du Budget de fonctionnement hors salaires et investissement par


chapitre pour l’année 2001.

Chapitre Rubrique Montant(103 Fmg) Pourcentage


1- Fonctionnement
60 Charges De Personnel 406 000 1,2
61 Achats De Biens 1 118 535 3,2
62 Achats De Service 1 834 570 5,3
63 charges permanentes 639 866 1,8
65 Transferts et subventions 4 994 000 14,4
21 Immobilisations corporelles 13 204 423 38,2
20 Immobilisations incorporelles 12 397 327 35,8
Total fonctionnement 34 594 721 100,0
2- Investissement ou PIP
20 Immobilisations incorporelles 12 473 327 48,8
21 Immobilisations corporelles 13 061 673 51,2
Total PIP 25 535 000 100,0
Source : LFI

Près de 75 % du budget de fonctionnement hors salaire est accaparé par les immobilisations
(corporelles et incorporelles).

II.3. Au niveau de l’Enseignement Supérieur

Compte tenu de la défaillance du système d’information mis en place d’une part, et de la situation
socio-politique actuelle d’autre part, la remontée des informations connaît quelques des difficultés, et
de ce fait, les données sur les admissions et les redoublements ne sont pas disponibles.

21
II.3.1. La participation

La participation sera vue à travers les inscriptions selon le secteur, les filières, les années d’études et
les provinces.

Tableau 25: Répartition des étudiants par secteur (toute nationalité confondue) 2000-01.

Secteur Effectif étudiants Pourcentage


Le caractère récent et les frais de
Secteur public 28 214 90,7
scolarité très élevés dans les
Secteur privé 2 886 9,3 institutions privées constituent une
Total 31 100 100,0 limite à leur accessibilité.
Source: MINESUP

L’enseignement supérieur est dominé par le secteur public. Au niveau de l’effectif des étudiants, le
secteur privé totalise moins de 10% des effectifs.

Tableau 26: Répartition des étudiants par année d'études (toute nationalité confondue) 2000-01.

Institutions 1ere année 2eme année 3eme année 4eme année 5eme année 6eme année 7eme année Ensemble
Total Université 8 179 3 981 3 413 3 303 1 024 848 311 21 059
Total IST 237 205 0 0 0 0 0 442
CNTEMAD 4 047 1 488 640 345 193 0 0 6 713
Total Privé 858 639 229 113 0 0 0 2 886
Ensemble 9 274 4 825 3 642 3 416 1 024 848 311 31 100
Source: MINESUP

Les universités et le Centre National de télé-enseignement de Madagascar absorbent près de 90% de


l’effectif des étudiants de la première année à la 7ème année. Le secteur privé est présent jusqu’en 4ème
année.

Graphique 1: Répartition des effectifs des étudiants de l’enseignement supérieur par année
d’études en 2000/01.

Répartition des étudiants par année d'étude en 2000-01


Les frais élevés occasionnés par
la recherche et la préparation
5eme année
6eme année 7eme année des mémoires et des thèses, et la
4% 1%

4eme année
4%
durée de la formation seraient en
15% 1ere année
39%
partie la cause du
découragement des étudiants non
fortunés à poursuivre leurs
études en 3ème cycle.
3eme année
16%

2eme année
21%

La proportion des étudiants diminue au fur et à que le niveau augmente. Plus de 45% des étudiants se
retrouvent en premier cycle (première et deuxième année).

22
Graphique 2: Répartition des Effectifs des étudiants selon la filière en 2000/01.

La relative facilité d’insertion


dans le monde du travail serait
peut être du moins en partie
Sciences Agronomiques Médecine Autres
1%
Lettres l’une des raisons qui poussent
2% 9% 16%
Polytechnique Education les étudiants à s’inscrire dans les
7% 3%
filières Gestion et Droit et
Sciences sociales. D’autre part
Sciences ces filières sont aussi présente
11% Droit et Sciences sociales
21%
dans le CNTEMAD.
Gestion
30%

Source : MINESUP

Compte tenu de la capacité d’accueil ainsi que les critères d’accès plus abordables aux étudiants, plus
de la moitié des étudiants sont inscrits dans les filières Gestion, Droit et Sciences Sociales. Les filières
Lettres et Sciences suivent avec plus du quart des effectifs.

Une Université publique existe dans chaque province. Excepté celle d'Antananarivo, les Universités de
provinces ne proposent pas toutes les filières d’enseignement. L’Université du Nord de Madagascar à
Antsiranana est à dominance polytechnique et lettres françaises. L’Université de Mahajanga abrite la
médecine, et plus particulièrement la médecine dentaire. L’université de Toamasina propose plus
particulièrement les filières Gestion et Philosophie. L’Université de Fianarantsoa est plus axée en
Sciences et en Droit. L’Université de Toliara quand à elle abrite les Sciences Naturelles (ressources
halieutiques) et les Lettres.

Graphique 3: Répartition des étudiants des Universités selon la province en 2000/01.

La relative facilité des conditions


d’apprentissage (enseignants et
Université de Université de
ToamasinaUniversité de Toliara
centres de documentation) d’une
Mahajanga

Université de
4% 7% 3% part et la diversité de l’offre au
Fianarantsoa niveau du marché de l’emploi,
7%
d’autre part, ainsi que la
disponibilité des offres de bourses
extérieures seraient entre autres les
Université Nord
Madagascar*
raisons qui attirent les étudiants
3%
Université
vers l’Université d’Antananarivo.
d'Antananarivo*
76%

Source : MINESUP

L’Université d’Antananarivo abrite plus de ¾ des étudiants inscrits. Les universités des deux
extrémités nord et sud sont les moins peuplées.

23
Tableau 27 : Effectif des étudiants inscrits pour l’année universitaire 2000-01.

Universités Etablissement Effectifs des étudiants Pourcentage


Fac DEGS 5 308 37,0
Fac Sciences 2 277 15,9
Fac Lettres 2 881 20,1
Antananarivo Fac Médecine 1 836 12,8
ESPoly 913 6,4
ESSAgro 458 3,2
ENS 667 4,6
INSTN 13 0,1
S/tot 14 353 100,0
Fac Lettres 213 25,1
Fac Sciences 193 22,7
Antsiranana ESPoly 287 33,8
ENSET 157 18,5
S/tot 850 100,0
Fac Droit 1 283 68,1
Fac Sciences 261 13,8
ISTE 54 2,9
Fianarantsoa ENI 111 5,9
ENS 176 9,3
S/tot 1 885 100,0
Fac Médecine 1 013 67,4
IOSTM 141 9,4
Mahajanga Fac Sciences 298 19,8
UFP 50 3,3
S/tot 1 502 100,0
Fac GE 1 375 67,2
ENSD 0,0
ISPG 85 4,2
Toamasina Fac Lettres 585 28,6
S/tot 2 045 100,0
Fac Lettres 685 76,5
Fac Sciences 129 14,4
Toliara ENS 41 4,6
IHSM 41 4,6
S/tot 896 100,0
Source : MINESUP

L’université d’Antananarivo accapare les trois quarts des effectifs des étudiants, suite logique de
l’existence de différentes filières.

II.3.2. Le rendement et les résultats dans l’enseignement supérieur

Le rendement dans l’enseignement supérieur sera apprécié à travers la comparaison entre les nouveaux
inscrits et les étudiants qui ont redoublé au moins une fois.

24
Tableau 28 : Proportion de redoublement dans les Universités en 1999-00.

Université Nouveaux inscrits un redoublement et plus % redoublement


ANTANANARIVO 13 426 1 685 11,2
ANTSIRANANA 649 132 16,9
FIANARANTSOA 1 150 604 34,4
MAHAJANGA 1 110 249 18,3
TOAMASINA 1 220 570 31,8
TOLIARY 691 295 29,9
Ensemble .6 universités 18 246 3 535 16,2
Effectif en 1998-99 21 033
Taux de redoublement
98/99 16,8
Source : MINESUP

Les provinces de Fianarantsoa, de Toamasina et de Toliara enregistrent les plus forts taux de
redoublement avoisinant ou supérieur à 30 %.

Tableau 29 : Taux de réussite aux examens de 1996/97 à 1998/99.

Université d'Antananarivo 1996/97 1997/98 1998/99


Taux de réussite au DEUST/DEUG 60,7 64,2 64,9
Taux de réussite à la Licence 57,6 62,6 60,4
Taux de réussite à la Maîtrise 29,6 25,2 59,8
Taux de Réussite au DEA nd nd nd
Université du Nord Madagascar
Taux de réussite au DEUST/DEUG 53,0 73,8 56,1
Taux de réussite à la Licence 38,3 55,6 31,4
Taux de réussite à la Maîtrise 48,8 73,3 nd
Taux de Réussite au DEA 40 nd
Université de Fianarantsoa
Taux de réussite au DEUST/DEUG 41,6 40,2 23,9
Taux de réussite à la Licence 53,5 54,9 17,7
Taux de réussite à la Maîtrise 53,3 12,7
Université de Mahajanga
Taux de réussite au DEUST/DEUG 75,0 81,4 84,1
Taux de réussite à la Licence 25,0 76,3 70,8
Taux de réussite à la Maîtrise 33,3 63,1 77,2
Université de Toamasina
Taux de réussite au DEUST/DEUG 74,2 71,9 66,2
Taux de réussite à la Licence 50,9 54,0 45,1
Taux de réussite à la Maîtrise 57,3 52,4 50,7
Université de Toliara
Taux de réussite au DEUST/DEUG 80,6 51,2 74,0
Taux de réussite à la Licence 37,9 39,0 50,8
Taux de réussite à la Maîtrise 48,2 27,5 13,3
IST Antananarivo Taux de réussite aux diplôme 86,4 92,6 92,0
IST Antsiranana Taux de réussite aux diplôme 55,3 90,8 78,2
Source : MINESUP

Pour toutes les Universités, les taux de réussite diminuent en passant d’un cycle à l’autre (DEUG,
Licence, Maîtrise). Il faut relever la faible performance des Universités du Nord de Madagascar et de
Fianarantsoa, et aussi les bons résultats de l’IST d’Antananarivo. Le nombre des diplômés par type de
diplôme est mentionné dans le tableau suivant.

25
Tableau 30 : Les diplômés par type de diplôme dans les Universités.

Type de diplôme 1997 1998 1999


DUTSI-DUTSM 34 18 17 La plupart des diplômés
UFP 23 des facultés sont de niveau
Licence 1113 1374 1220
maîtrise et licence. Peu
d'étudiants accèdent au
Maîtrise 840 737 760
troisième cycle de
CAPEN 92 65 119 l'enseignement supérieur
CAPET 8 17 25 et pour la préparation du
DEA 5 12 183 doctorat d'Etat.
Ingénieur 229 95 145
Chirurgie Dentaire 16 25 31
Docteur en Médecine 370 32 477
DTC 1 11
DE 7
Ensemble 2707 2399 2995
Source: MINESUP

Dans l'ensemble l'effectif des diplômés connaît une légère hausse entre 1997 et 1999 après avoir connu
une baisse en 1998. L'effectifs des diplômés en CAPET, DEA et Chirurgie dentaire, ne cessent
d'accroître pour la période 1997-99.

II.3.3. Les enseignants.

La situation des enseignants des Universités sera traitée à travers la répartition de leurs effectifs selon
le grade et la province.

Tableau 31 : Répartition des effectifs des enseignants permanents nationaux ayant effectué leurs
obligations de service au titre de l’année universitaire 2000 – 2001 selon le grade et la province.

Université PT ou DR P ou DRA MC ou MR A ou AR Ensemble Pourcentage


Antananarivo* 82 58 261 192 593 64,5
Antsiranana** 1 3 32 28 64 7,0
Fianarantsoa 2 3 19 40 64 7,0
Mahajanga 5 3 26 25 59 6,4
Toamasina 1 0 23 22 46 5,0
Toliara 2 2 49 41 94 10,2
Ensemble 6 Universités 93 69 410 348 920 100,0
Pourcentage 10,1 7,5 44,6 37,8 100,0
*=Y compris le CNTEMAD et l’IST, **=Y compris l’IST ; PT ou DR :Professeur Titulaire ou Directeur de Recherche ; P ou DRA
: Professeur ou Directeur de Recherche Associé ; MC ou MR :Maître de Conférence ou Maître de Recherche ; A ou AR
:Assistant ou Assistant de Recherche. Les Enseignants affectés à d'autres fonctions tels que les Recteurs, les Doyens de
Faculté, les Directeurs d'Ecole ou Institut, ainsi que les Enseignants affectés à de hauts emplois de l'État sont comptabilisés.

Près des deux tiers des enseignants du supérieur sont basés à l’Université d’Antananarivo. Les
professeurs titulaires ou directeurs de recherche et directeurs de recherche associés ne représentent que
17,6% de l’effectif total. Une grande disparité est observée entre les provinces. L’Université
d’Antananarivo abrite plus de 88% des professeurs titulaires et directeurs de recherche, 84,1% des
professeurs et directeurs de recherche associés, 63,7% des maîtres de conférence et maîtres de
recherche et 55,2% des assistants et assistants de recherche.

II.3.4. Le budget de l’enseignement supérieur

Les données disponibles sont issues de la loi de finances initiale et donnent la structure du budget

26
selon le fonctionnement et les investissements.
Tableau 32 : Budget de fonctionnement et investissement pour l’année 2001 (en milliers de
Fmg).

Crédit ouvert Pourcentage


1- Fonctionnement
Salaires 36 528 420 29,5
Fonctionnement courant 72 597 913 58,5
Total fonctionnement 109 126 333 88,0
2- Investissement ou PIP 14 893 313 12,0
Total budget 124 019 646 100
Source : LFI 2001

Le Ministère est doté d’un crédit annuel de fonctionnement qui comprend les salaires du personnel
(enseignant et administratif), le fonctionnement hors salaire et le crédit paiement correspondant à la
tranche d’une année du Programme d’Investissement Public (PIP) ou investissement. Une grande
partie du crédit est allouée au fonctionnement (88%), contre 12% du budget seulement pour
l’investissement.

Tableau 33 : Ventilation du Budget de fonctionnement hors salaires et investissement du


MINESUP par chapitre pour l’année 2001 (en milliers de Fmg).

Chapitre Rubriques Crédits ouverts Pourcentage


1- Fonctionnement
60 charges de personnel 68 999 0,1
61 achats de biens 1 183 033 1,6
62 achats de service 948 310 1,3
63 charges permanentes 523 351 0,7
65 Transferts et subventions 54 443 001 75,0
21 Immobilisations corporelles 6 194 652 8,5
20 Immobilisations incorporelles 9 236 567 12,7
Total Fonctionnement 72 597 913 100
2- Investissement
20 Immobilisations incorporelles 9 218 983 61,9
21 Immobilisations corporelles 5674330 38,1
Total PIP 14 893 313 100
Source : LFI

Tableau 34 : Ventilation du PIP du MINESUP selon l’origine de financement en 2001.

Montant Pourcentage
1- Immobilisations incorporelles
Ressources Propres Internes 1 859 459 20,2
Ressources Externes 7 359 524 79,8
Sous-total 9 218 983 100
2- Immobilisations corporelles
Ressources Propres Internes 2 715 854 47,9
Ressources Externes 2 958 476 52,1
Sous-total 5 674 330 100,0
Total PIP (1 + 2)
Ressources Propres Internes 4 575 313 30,7
Ressources Externes 10 318 000 69,3
14 893 313 100,0

27
Source ; LFI,

L’examen du PIP par origine de financement montre la fragilité de l’investissement public au niveau
de niveau de l’enseignement supérieur. Il est caractérisé par une forte proportion des ressources
extérieures (plus de 69%) contre 30,7% de l’Etat.

Plus de la moitié du budget de fonctionnement est consacré aux charges de personnel, et plus du tiers
aux transferts et subventions.

Tableau 35 : Proportion des étudiants boursiers dans les universités en 2000-01.

Université Inscrits Boursiers Rapport (%)


ANTANANARIVO* 13 895 10074 72,5
ANTSIRANANA* 875 635 72,6
FIANARANTSOA 1889 965 51,1
MAHAJANGA 1485 733 49,4
TOAMASINA 2115 869 41,1
TOLIARA 934 406 43,5
SOUS -TOTAL 21193 13682 64,6
*Sans les etudiants des IST des IST Sans l'ESSAGRO car les étudiants de l'Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques ne
sont pas boursiers, mais bénéficient d'un présalaire du MINAGRI.

La proportion des étudiants boursiers connaît une certaine disparité entre les provinces. Si 72,6%
étudiants sont boursiers à l’université Nord de Madagascar, cette proportion tombe à 51,1% à
l’université de Fianarantsoa, à 41,1% à l’université de Toamasina et 43,5% à l’université de Toliara.

Tableau 36: Répartition des étudiants des universités par provinces et selon les taux en 2000-01.

TAUX TOTAL
UNIVERSITE
3/3 2/3 1/2 1/3
ANTANANARIVO 3 362 2 421 1 700 2 591 10 074
Pourcentage 33,4 24,0 16,9 25,7 100

ANTSIRANANA 488 64 39 44 635


Pourcentage 76,9 10,1 6,1 6,9 100

FIANARANTSOA 385 0 206 374 965


Pourcentage 39,9 0,0 21,3 38,8 100

MAHAJANGA 556 0 54 123 733


Pourcentage 75,9 0,0 7,4 16,8 100

TOAMASINA 81 0 291 497 869


Pourcentage 9,4 0,0 32,9 57,7 100

TOLIARA 290 0 116 0 406


Pourcentage 71,4 0,0 28,6 0,0 100,0

ENS.6 UNIVERSITES 5 397 2 519 2 491 3 774 13 682


Pourcentage 37,7 18,2 17,5 26,5 100
Source : MINESUP, sans les IST

Les taux appliqués pour l’attribution des bourses enregistrent une très forte disparité entre les
provinces. Pour les bourses entières (3/3) ce sont les universités d’Antsiranana, de Mahajanga et de

28
Toliara qui connaissent les plus fortes proportions d’étudiants qui en bénéficient. L’université de
Toamasina ne connaît quand à elle que 9,4% d’étudiants ayant des bourses entières.

Tableau 37 : Effectifs des étudiants inscrits et boursiers au niveau des Universités pour l’année
2000-01.

Effectifs des Effectif des


Universités Etablissement Pourcentage
étudiants boursiers

Faculté DEGS 5 308 3 527 66,45

Faculté des Sciences 2 187 1 867 85,37

Faculté des Lettres 2 863 2 128 74,33

Antananarivo Faculté de Médecine 1 836 1 122 61,11

Ecole Supérieure Polytechnique 913 904 99,01

Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques 458 0,00

Ecole Normale Supérieure 667 526 78,86

DIFP 18 0,00

INSTN 13 0,00

TSST 63 0,00

MISA 27 0,00

Sous - Total 14 353 10 074 70,19

Faculté des Lettres 213 131 61,50

Faculté des Sciences 218 110 50,46

Antsiranana Ecole Supérieure Polytechnique 287 253 88,15

ENSET 157 141 89,81

Sous - Total 875 635 72,57

Faculté de Droit 1 283 498 38,82

Faculté des Sciences 198 182 91,92

Ecole Nationale d'Informatique 111 103 92,79

Fianarantsoa Ecole Normale Supérieure 176 130 73,86

MISS 67 0,00

ISTE 54 52 96,30

Sous - Total 1 889 965

Faculté de Médecine 1 013 447 44,13

IOSTM 141 126 89,36

Mahajanga Faculté des Sciences 297 133 44,78

UFP 34 34 100,00

Sous - Total 1 485 740 49,83

Faculté d'Economie et de Gestion 1 375 625 45,45

Toamasina Faculté des Lettres 585 237 40,51

Technopôle 155 7 4,52

Sous - Total 2 115 869 41,09

Faculté des Lettres 674 264 39,17

Faculté des Sciences 131 94 71,76

29
Toliara Ecole Normale Supérieure 42 25 59,52

IHSM ( cycle long ) 49 21 42,86

IHSM ( cycle court) 38 0,00


Effectifs des Effectif des
Universités Établissement Pourcentage
étudiants boursiers

Sous - Total 934 404 43,25

Ensemble 6 Universités 21 651 13 687 63,22


Source : MINESUP, sans les étudiants de l’INSTN et de l’ IST

A l’Université d’Antananarivo, ce sont les filières Polytechnique, Sciences et Lettres qui ont les plus
grandes proportions d’étudiants boursiers. Pour Antsiranana, ce sont les filières polytechnique et
ENSET qui sont avantagées. Pour Fianarantsoa, ce sont les filières de l’ISTE et l’ENI qui ont le plus
de proportions de boursiers. La filière médecine dentaire est la plus avantagée à Mahajanga. A
Toamasina moins de la moitié des étudiants sont boursiers. Enfin à Toliara ce sont les étudiants de la
faculté des sciences qui ont la plus forte proportion de boursiers.

Tableau 38 : Proportion des boursiers au niveau des IST en 2000-01.

Effectifs des
IST Département Effectif des boursiers Pourcentage
étudiants
Antananarivo Tertiaire 176 176 100,0
Génie civil 95 95 100,0
Industriel 78 78 100,0
S/tot 349 349 100,0

Antsiranana *MEEM 48 48 100,0


*MEFT 45 44 97,8
S/tot 93 92 98,9
Ensemble des 2 IST 442 441 99,8
M.E.E.M.=Maintenance des Equipements Electro-Mécaniques
M.E.F.T.=Maintenance des Equipements Frigo-Thermiques

Une grande partie des étudiants dans les grandes écoles sont boursiers. Pour les IST, si seulement un
étudiant de l’IST d’Antsiranana n’est pas boursier, tous ses collègues le sont à Antananarivo.

30
Partie III : EVOLUTION DE LA SITUATION DE
L’ENSEIGNEMENT A MADAGASCAR DE 1996/97 à
2000/01
Cette partie sera consacrée à l’évolution du système éducatif au cours des cinq dernières années
scolaires. Cette évolution sera vue à travers l’admission, la participation, les résultats et le budget.

III.1. Au niveau de l’Enseignement Secondaire et de l’Education de Base

Au cours des cinq dernières années, les indicateurs du MINESEB ont généralement évolué à la hausse
sauf les taux de flux.

III.1.1. Au niveau du primaire

En terme d’effectifs des élèves et d’établissements scolaires, le primaire constitue un très gros
morceau du MINESEB.

III.1.1.1 Admission

L’évolution du nombre d’élèves qui entrent pour la première fois en classe de 11ème ou nouveaux
entrants en 11ème permet d’apprécier le comportement de l’admission de 1996/97 à 2000/01.

Graphique 4 : Evolution des Effectifs des nouveaux entrants du primaire de 1996/97 à 2000/01
selon la province.

Enseignants en classe Enseignants non en c


Niveau Public Privé Ensemble Public Privé

Premier cycle 8 086 6 669 14 755 3 197 1 075

Second cycle 2 774 3 328 6 102 1 384 574

Source: MINESEB/DPE

Les effectifs des nouveaux entrants ont évolué légèrement à la hausse pour toutes les provinces de
1996/97 à 2000/01. Il faut noter cependant une faible diminution pour les province de Toamasina et
d’Antsiranana de 1996/97 à 1997/98. De plus, l’évolution est quasi stationnaire pour la province de
Toliara avec une alternance de petite hausse et petite baisse. Enfin, la province d’Antananarivo a
connu une diminution des effectifs des nouveaux entrants de 199/00 à 2000/01.

31
Graphique 5 : Evolution d’effectif des nouveaux entrants (NE) en 11eme public et privé de
1996/97-2000/01.

600 000

500 000

400 000

300 000

200 000

100 000

0
1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01

Malgré les petites baisses enregistrées au niveau de certaines provinces pour la période d’étude,
l’évolution d’effectif des nouveaux entrants en 11eme tend a la hausse. L’effort déployé par l’État à
travers les politiques éducatives ainsi que l’enseignement primaire considéré comme un secteur
prioritaire pourraient expliquer cette hausse.

Graphique 6 : Évolution des TBA du primaire de 1996/97 à 2000/01 selon la province.

180
160
Taux Bruts d'Admission

140 Antananarivo
120 Antsiranana
100 Fianarantsoa
80 Mahajanga
60 Toamasina
40 Toliara

20
0
1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01
Années scolaires

L’évolution des Taux Bruts d’Admission de 1996/97 à 2000/01 adopte les mêmes tendances que celles
des nouveaux entrants sur la même période.

III.1.1.2. L’offre et la participation

Le nombre d’établissements scolaires fonctionnels permet de mesurer une des composantes de l’offre
d’éducation. L’évolution du nombre d’établissements scolaires fonctionnels donne une appréciation de
la variation de cette offre.

32
Tableau 39 : Évolution du nombre d’établissements scolaires de 1996/97 à 2000/01 ;

Établissements scolaires 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Primaire
Public 10 543 10 610 11 154 11 946 12 730
Privé 2 834 3 022 3 284 3 709 3 532
Total 13 377 13 632 14 438 15 655 16 262
Secondaire
Public Premier cycle 698 704 715 732 752
Second cycle 96 98 101 104 108
Total 794 802 816 836 860
Privé
Premier cycle 574 588 607 671 674
Second cycle 206 212 207 214 223
Total 780 800 814 885 897
Ensemble
Public 11 337 11 412 11 970 12 782 13 590
Privé 780 800 814 885 897
Ensemble 12 117 12 212 12 784 13 667 14 487
Source : MINESEB

Le nombre d’établissements scolaires fonctionnels tant du secteur public que du secteur privé a
augmenté modérément de 1996/97 à 2000/01, et ce pour chaque niveau d’enseignement. Cette
augmentation en nombre pourrait être expliquée par l’effort déployé par l’Etat, suite à la mise en place
du Programme National pour l’Amélioration de l’Education (1 et 2) depuis le début des années 90.

L’évolution du Taux Brut de Scolarisation permettra de voir l’évolution de la participation des élèves
de 1996/97 à 2000/01.

Graphique 7 : Évolution des taux Bruts de Scolarisation du primaire de 1996/97 à 2000/01.

160

140

120
Taux Brut de Scolarisation (en %)

Antananarivo
100
Antsiranana
Fianarantsoa
80
Mahajanga
Toamasina
60
Toliara

40

20

0
1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01
Année scolaire

Source : MINESEB

L’évolution des Taux Bruts de Scolarisation du primaire suit une tendance croissante pour toutes les
provinces. Il faut cependant noter qu’à Antananarivo, une légère baisse est enregistrée entre 1999/00 et
2000/01. Les mêmes phénomènes sont observes au niveau des Taux Nets de scolarisation (cf. tableau
en annexe). Le TNS est passé de 72 en 1998/99 à 76,5% en 2000/01, des taux faibles par rapport à
ceux des pays développés(plus de 97%). Il faut remarquer aussi que l’objectif du millénaire en matière
d’éducation pour tous est loin d’être atteint. Ces faibles taux du primaire s’expliquent de plusieurs
manières : l’enseignement pourrait être considéré par les parents comme de mauvaise qualité et peu

33
d’intérêt, alors que les coûts d’opportunité sont potentiellement élevés surtout pour les communautés
économiquement dépendantes du travail de leurs enfants.

Une disparité régionale est aussi observée à les taux. Les plus faibles taux sont enregistrés dans la
province de Toliara. En plus des raisons évoquées sus–mentionnées, les facteurs socio-économiques
tel que la pauvreté pourrait expliquer cette faible participation.

Il faut noter que le taux brut de scolarisation supérieur à 100 est au retard de scolarisation ou d’entrée
à l’école et au fort taux de redoublement.

Tableau 40 : Évolution des effectifs des élèves du primaire et du secondaire de 1998/99 à


2000/01.

1998/99 1999/00 2000/01


Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Primaire
Public 803 342 767 940 1 572 388 875 900 832 935 1 708 835 925 479 883 135 1 808 614
Privé 224 001 223 424 440 028 250 409 249 077 499 486 250 649 248 237 498 886
Total 1 027 343 991 364 2 018 707 1 126 309 1 082 012 2 208 321 1 176 128 1 131 371 2 307 500
Secondaire
Public 1er cycle 77 834 73 462 151 296 82 735 76 769 159 504 90 754 84244 174999
2nd cycle 16 600 14 971 31 571 18 081 17 162 35 243 17 722 15994 33716
Total 94 434 88 433 182 867 100 816 93 931 194 747 108 476 100 238 208 715
Privé
1er cycle 60 236 62 081 122 317 63 044 65 325 128 369 68 897 72488 141385
2nd cycle 13 964 15 102 29 066 14 845 16 293 31 138 15 147 16948 32095
Total 74 200 77 183 151 383 77 889 81 618 159 507 84 044 89 436 173 480
Ensemble
Public 897 776 856 373 1 755 255 976 716 926 866 1 903 582 1 033 955 983 373 2 017 329
Privé 298 201 300 607 591 411 328 298 330 695 658 993 334 693 337 673 672 366
Total 1 195 977 1 156 980 2 346 666 1 305 014 1 257 561 2 562 575 1 368 648 1 321 046 2 689 695
Source : MINESEB

Sur la période considérée (de 1998/99 à 2000/01), l’effectif des élèves a augmenté pour l’ensemble des
secteurs public et privé , mais aussi pour l’ensemble des niveaux d’enseignement (primaire et
secondaire). Les politiques en matière d’éducation menées par l’Etat serait un des éléments explicatifs
de cette hausse.

III.1.1.3. Le rendement interne et les résultats aux examens.

L’évolution du rendement sera appréciée à travers l’analyse de l’évolution du taux de redoublement en


11ème et en 7ème, ainsi que de celle des résultats aux examens du CEPE. Le tableau suivant retrace
l’évolution du taux de redoublement du primaire (public et privé) de 1997/98 à 1999/00.

Tableau 41 : Évolution des taux de redoublement (en %) en 11eme et 7eme de 1996/97 à 1999/00.

Année scolaire 11 ème 10 ème 9 ème 8 ème 7 ème Ensemble


1999/00 39,4 27,4 29,5 24,1 25,6 31,6
1998/99 33,8 28,9 30,5 24,5 28,1 30,6
1997/98 41,3 32,4 33,4 27,3 31,7 35,4
Source : annuaires statistiques/MINESEB

34
Le phénomène de redoublement est endémique pour le primaire. Le taux de redoublement est plus de
30% pour les trois dernières années. Les classes de 11 ème, de 9 ème et de 7 ème sont les plus
touchées. Ce phénomène se répercute aussi au niveau des provinces comme le montre le tableau
suivant pour les classes de 11 ème et de 7 ème. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces taux de
redoublement élevés entre autres, le manque de manuels pédagogiques ou scolaires pour les élèves, le
manque d’enseignants, le manque d’infrastructures ainsi que la pauvreté.

Tableau 42 : Évolution des taux de redoublement en 11eme et 7eme de 1996/97 a 1999/00.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00


Classe de 11eme
Antananarivo 30,0 30,5 28,2 27,1
Antsiranana 49,0 50,4 34,0 46,5
Fianarantsoa 43,7 44,7 34,7 44,3
Mahajanga 42,4 42,2 41,6 36,2
Toamasina 46,2 51,9 39,3 51,2
Toliara 47,5 34,4 27,2 38,4
Madagascar 41,1 41,3 33,8 39,4
Classe de 7 ème
Antananarivo 36,3 33,8 26,1 23,7
Antsiranana 33,3 42,7 25,1 32,3
Fianarantsoa 32,8 28,8 33,5 28,0
Mahajanga 27,6 30,6 23,2 23,8
Toamasina 27,9 26,3 37,1 28,0
Toliara 33,1 24,3 21,5 16,9
Madagascar 32,7 31,7 28,1 25,6
Source : annuaires statistiques/MINESEB

Que ce soit au début du cycle primaire (classe de 11ème) ou encore en fin de cycle primaire (classe de
7ème), les taux de redoublement ont des valeurs élevées. Pour la classe de 11ème, si à Antananarivo,
l’évolution des taux de redoublement de 1996/97 à 1999/00 suit une tendance à la baisse, dans les
autres provinces par contre, les taux fluctuent. En ce qui concerne la classe de 7ème, Antananarivo et
Toliara enregistrent une évolution à la baisse contre une fluctuation dans les autres provinces.

Tableau 43 : Evolution des résultats des examens de CEPE de 1996/97 a 2000/01.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Inscrits au CEPE 146 090 163 589 176 150 167 135 177 894
Admis au CEPE 60 335 71 509 80 969 84 070 107 206
% admis /total 41,3% 43,7% 46,0% 50,3% 60,3%
Source : annuaires statistiques/MINESEB

De 1996/97 à 2000/01, le pourcentage d’admis au CEPE suit une tendance à une légère hausse.
Toutefois, les valeurs des pourcentages sont assez faibles.

III.1.1.4. Le personnel

L'encadrement pédagogique et le nombre d'enseignants en classe sont des éléments essentiels dans
l'appréciation de la qualité de l'éducation. La disponibilité du personnel est mesurée par le ratio
élèves/maître dans l'enseignement primaire. L’évolution de ce ratio est observée sur la période

35
1998/99 à 2000/01. L'encadrement pédagogique de ces enseignants sera apprécié par le ratio nombre
d'enseignants par Inspecteur ainsi que par le ratio Nombre d'EPP par Inspecteur.

Tableau 44 : Ratio élèves/maître dans l’enseignement primaire de 1998/99 à 2000/01.

Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Ensemble


1998-99
Privé 32 37 35 36 35 41 34
Public 48 76 45 63 62 47 53
Ensemble 40 66 43 58 58 45 47
1999-00
Privé 32 43 42 35 39 34 35
Public 50 71 47 62 63 46 54
Ensemble 41 64 46 56 59 42 48
2000-01
Privé 30 33 36 32 39 33 32
Public 50 71 47 61 61 45 53
Ensemble 40 60 45 55 58 42 47
Source : annuaires statisitques/MINESEB

En dépit de l’augmentation de l’effectif total des élèves du primaire, le ratio élèves par maître reste
quasi constant. Le ratio reste au-dessous de la norme qui est de 50 élèves par maître dans le secteur
privé. Tandis que dans le secteur public, plus particulièrement dans la province d'Antsiranana (au-
dessus de 70), Mahajanga et Toamasina (au-dessus de 60), le ratio est au-dessus de la norme. La cause
pourrait être, entre autres l'insuffisance d'enseignants conjuguée à l’absence de gestion rationnelle des
ressources humaines. Le redéploiement des enseignants suivi du recrutement et de la normalisation de
l’administration lors des assises régionales et nationales ont été optées par le MINESEB pour pallier à
problème.

Tableau 45 : Distribution des Inspecteurs pédagogiques par province en 2000/01.

Nb ens. en
Faritany Nb IEP Nb EPP Ratio Ens/IEP Ratio EPP/IEP Nb CISCO
classe
Antananarivo 10 8869 2589 887 259 19
Antsiranana 8 2637 1090 330 136 9
Fianarantsoa 10 9016 3521 902 352 23
Mahajanga 8 3588 1648 449 206 21
Toamasina 12 6140 2471 512 206 18
Toliara 13 3618 1411 278 109 21
Total 61 33868 12730 555 209 111
Nb IEP= Nombre d'Inspecteurs Pédagogiques
Source: Mineseb

Le nombre d'Inspecteurs pédagogiques reste insuffisant si on se réfère au nombre des CISCO sous leur
responsabilité. Le ratio enseignants en classe par Inspecteur reste très élevé par rapport à la moyenne
nationale (555) surtout au niveau de la province d'Antananarivo (887), de Fianarantsoa (902). Le ratio
nombre d'EPP par inspecteur pédagogique ne fait que confirmer cette situation. Le manque de moyens
(voitures pour déplacement, moyens financiers, etc.) constitue un handicap pour le bon déroulement
du travail de ces inspecteurs.

III.1.1.5. Les infrastructures :

Les infrastructures comprennent l’ensemble des moyens et équipements qui sont à la base de la
formation elle même : les bâtiments, les salles de classe, les tableaux, les bancs, etc. Le tableau suivant

36
donne le ratio élèves par salle au niveau du primaire. La norme supposée idéale est de moins de 50
élèves par salle.

Tableau 46 : Ratio élèves/salle par province, par secteur dans l’enseignement primaire de
1998/99 à 2000/01.

Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Ensemble


1998-99
Privé 27 42 39 37 41 46 32
Public 54 81 39 61 60 59 54
Ensemble 39 71 39 56 58 55 47
1999-00
Privé 33 46 42 36 39 39 36
Public 56 78 50 62 63 57 58
Ensemble 44 70 49 56 60 52 51
2000-01
Privé 31 36 36 32 39 37 33
Public 56 78 50 63 65 57 59
Ensemble 43 66 47 56 61 51 50
Source : MINESEB

D’une manière générale, le ratio élèves par salles reste élèvé au niveau des établissements publics par
rapport au secteur privé. Il varie aussi d’une province à une autre. Il ne cesse d’accroître pour
l’ensemble du public (de 54 en 1998/99 à 59 en 2000/01). Toujours au niveau du public, les province
d’Antsiranana, de Mahajanga, de Toamasina et de Toliara sont les plus touchés par le problème
d’insuffisance de salle de classe. L’insuffisance du budget pour la construction et l’entretien en
constitue la principale cause.

III.1.2. Au niveau du secondaire

Ce paragraphe traitera la participation, le rendement interne et les résultats aux examens du BEPC.
L’évolution sera observée de l’année scolaire 1996/97 à 2000/01. Elle concernera les deux cycles de
l’enseignement secondaire général.

III.1.2.1. La participation

L’évolution des taux bruts de scolarisation donnera une idée sur l'évolution de la participation des
élèves du secondaire du premier et du deuxième cycle. Le tableau suivant essaie de décrire le niveau
du TBS.

Tableau 47 : Evolution du taux brut de scolarisation du secondaire du 1er cycle de 1996/97 à


2000/01
Secondaire du premier cycle Secondaire du second cycle
Faritany
1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01
Antananarivo 29,9 28,8 28,9 29,84 31,82 10,9 11,8 11,2 11,4 11,3
Antsiranana 21,2 23,2 20,1 22,72 23,91 6,4 6,8 6,1 6,8 6,3
Fianarantsoa 14,2 14,9 16,2 15,36 14,49 4,5 4,9 4,6 5,3 5,0
Mahajanga 15,0 15,0 15,5 18,38 20,25 4,0 4,2 3,8 4,3 4,0
Toamasina 16,7 16,9 19,2 18,11 16,99 4,5 4,9 4,3 4,9 4,6
Toliara 9,6 10,0 10,7 10,84 10,29 2,7 3,2 3,2 3,3 3,0
Madagascar 19,2 19,3 19,9 20,36 20,38 6,2 6,6 6,3 6,8 6,5
Source : MINESEB/annuaires statistiques

37
Pour l’ensemble des 6 provinces, l’évolution des taux Bruts de Scolarisation du secondaire connaît une
légère hausse de 1996/97 à 2000/01. Il faut cependant relever la faiblesse de ces taux, surtout pour
l’enseignement secondaire du second cycle; situation qui pourrait être due en partie au retard de
scolarisation et au phénomène de déperdition du primaire. Comme dans le primaire, l’éducation est
considérée comme de mauvaise qualité et peu d’intérêt et les coûts d’opportunité sont très élevés, en
particulier pour les parents, économiquement, dépendants du travail de leurs enfants pour la survie. Le
cas de Toliara mérite d’être mentionné à cause de la baisse excessive des taux.

III.1.2.2 Le rendement et les résultats aux examens

Comme au niveau primaire, le système éducatif du secondaire est caractérisé par des forts taux de
redoublement. Les premières et les dernières années d’études de chaque cycle ont été retenues pour
évaluer l’évolution des taux de redoublement de 1996/97 à 2000/01; ce sont les classes qui intéressent
les bailleurs.

Tableau 48 : Évolution des taux de redoublement en 6ème et 3ème de 1996/97 à 1999/00.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00


Classe de 6ème
Antananarivo 14,4 11,9 11,1 11,9
Antsiranana 18,9 18,9 13,3 18,6
Fianarantsoa 19,9 20,7 19,1 19,0
Mahajanga 16,3 18,6 22,1 21,3
Toamasina 21,3 19,8 19,5 17,5
Toliara 19,3 17,6 17,3 21,5
Madagascar 17,2 16,5 15,8 16,2
Classe de 3ème
Antananarivo 27,5 30,1 20,8 29,2
Antsiranana 35,4 33,0 23,9 35,2
Fianarantsoa 41,4 44,1 33,1 39,3
Mahajanga 33,2 37,8 38,1 38,5
Toamasina 37,4 40,0 32,9 34,7
Toliara 33,3 33,5 26,6 56,2
Madagascar 32,2 34,8 26,6 34,7
Source : MINESEB/annuaires statistiques

Les taux de redoublement restent élevés (supérieurs à 10%). Ils sont moins importants en début de
cycle et atteignent des valeurs nettement supérieures en fin de cycle. Il faut noter que les taux fluctuent
pour toutes les provinces et pour les deux cycles. Plusieurs facteurs pourraient expliquer ces forts taux
de redoublement; entres autres les problèmes socio-économiques : l'insuffisance d’infrastructures
d’accueil, le manque de manuels, l'insuffisance d’enseignants, l'inadéquation du programme scolaire,
la pauvreté, etc.

38
Tableau 49 : Évolution des taux de redoublement en 2nde et Terminale par province de 1996/97 à
1999/00.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00


Classe de seconde
Antananarivo 9,1 8,9 8,1 9,9
Antsiranana 14,5 15,2 12,8 12,8
Fianarantsoa 13,9 18,1 9,8 17,8
Mahajanga 6,9 11,9 14,6 13,1
Toamasina 18,9 12,4 14,6 13,3
Toliara 13,3 9,5 10,6 9,5
Madagascar 11,7 11,4 10,1 12,0
Classe de Terminale
Antananarivo 31,9 34,4 28,5 30,5
Antsiranana 34,7 36,7 35,4 26,2
Fianarantsoa 51,3 42,8 34,0 47,4
Mahajanga 18,7 30,3 33,1 33,6
Toamasina 42,6 41,5 42,9 35,0
Toliara 41,4 43,8 29,3 39,6
Madagascar 36,1 37,1 31,8 34,2
Source : MINESEB/annuaires statistiques

Les mêmes tendances que pour l’enseignement secondaire du premier cycle sont aussi observées. Il
faut relever du cas d’Antananarivo qui enregistre des taux moins élevés que ceux des autres provinces
en début du cycle.

Tableau 50 : Évolution des résultats des examens du BEPC de 1996/97 à 2000/01.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Inscrits au BEPC 66 788 66 834 71 926 71049 79107
Admis au BEPC 22 016 17 460 28 377 16519 39621
% admis /total 33,0% 26,1% 39,5% 23,3% 50,1%
Source : MINESEB- service des examens

De 1996/97 à 2000/01, les taux de réussite au BEPC fluctuent, mais restent toujours faibles
(bien inférieur à 50 % sauf pour l’année scolaire 2000/01. Les reformes entreprises en
matière de correction et de conception des sujets pourraient expliquer en partie cette
amélioration du taux de réussite.

Tableau 51 : Évolution des résultats des examens du baccalauréat de 1996/97 à 2000/01.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Inscrits au Bac 28 945 28 988 30 645 38 777 40231
Admis au Bac 8 963 8 593 9 908 12 587 12588
% admis /total 31,0% 29,64% 32,33% 32,46% 31,29%
Source : MINESUP

Les taux de réussite au Baccalauréat tourne aux alentours de 30% sur la période 1996/97 à 2000/01.
Une légère progression semble s’amorcer depuis 1998/99.

39
III.1.2.3. Les enseignants

Les enseignants en classe et les administratifs ou enseignants non en classe forment le personnel du
MINESEB. Le tableau suivant illustre l’évolution en chiffre absolu du personnel enseignant.

Tableau 52 : Évolution des effectifs des enseignants en classe par niveau d’étude et par secteur
de 1996/97 à 2000/01.

INDICATEURS 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01*


Primaire
Total 39785 40591 42678 46051 48453
-public 28410 28537 29658 31679 33868
-privé 11375 12111 13020 14372 14585
Secondaire du 1er cycle
Total 12326 12937 13528 13697 14755
-public 7606 7707 7838 7781 8086
-privé 4714 5290 5690 5916 6669
Secondaire du second cycle
Total 5151 5320 5459 5486 6102
public 2579 2557 2470 2454 2774
privé 2572 2763 2989 3032 3328
Source: Annuaires statistique - MINESEB

Pour le secondaire, le nombre d’enseignant en clase suit une légère augmentation de 1996/97 à
2000/01. La mise en place des normes élaborées lors des assises régionales et nationales pourrait
constituer une gestion meilleure du personnel en classe et non en classe du Mineseb.

Tableau 53 : Évolution des effectifs des enseignants non en classe par niveau d’étude et par
secteur de 1996/97 à 2000/01.

1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01*


Primaire
Total 4876 3718 3657 4708 4096
- public 3197 2216 2034 2662 2103
- privé 1679 1502 1623 2046 1993
Secondaire du 1er cycle
Total 3835 3844 4032 3918 4272
- public 3165 3040 3125 2969 3197
- privé 670 804 907 949 1075
Secondaire du second cycle
Total 1831 1874 1877 2029 1958
public 1358 1344 1302 1335 1384
privé 473 530 575 694 574
Ensemble (primaire et secondaire)
Total 10542 9436 9566 10655 10326
public 7720 6600 6461 6966 6684
privé 2822 2836 3105 3689 3642
Source: Annuaires statistiques-MINESEB

L’effectif des enseignants non en classe et des administratifs fluctuent sur la même période avec un
maximum relatif en 1999/00.

40
III.1.2.3. Le budget

Sur la période 1997/2001, l’évolution du budget du MINESEB sera analysée à partir des indices
d’évolution des budgets de fonctionnement (salaires et hors salaires) et du budget d’investissement.

Tableau 54 : Indices d’évolution des budgets de fonctionnement et d’investissement du


MINESEB de 1997 à 2001.

Libellés 1997 1998 1999 2000 2001


1-Fonctionnement
Salaires 100 145,3 169,5 170,4 196,4
Hors Salaires 100 153,2 182,3 251,5 261,7
2-Investissement 100 143,9 190,8 418,9 422,4
MINESEB 100 146,1 175,3 227,8 247,4
Source : MINESEB-DSF-base 100 en 1997 et nos calculs

Par rapport à 1997, le budget des salaires des fonctionnaires du MINESEB a presque doublé en 2001.
Celui du fonctionnement hors salaire a plus que doublé et enfin celui des investissement a quadruplé.
Cette hausse pourrait être due à la priorisation de l'enseignement primaire . Cette évolution se
répercute aussi au niveau de coût unitaire par élève comme le montre le tableau suivant.

Tableau 55 : Évolution des coûts unitaires par élève de 1997 à 2001 (en Fmg).

Type de dépenses moyenne 1997 1998 1999 2000 2001


Fonctionnement solde par élève 125178 168646 184613 171026 185956
Fonctionnement hors solde par élève 26075 37052 41343 52560 51609
Investissement par élève 34325 45800 56967 115260 109670
Coût total unitaire 185579 251498 282923 338846 347236
Source: LFI et nos calculs

Le coût unitaire par élève ne cesse d'augmenter durant la période 1997 à 2001. Le salaire des
enseignants par élève est le plus coûteux. Il va de 125178 à 185956 Fmg en 2001. Il est à remarquer
que ces coûts sont globaux, c'est à dire sans distinction de niveau pour l'enseignement secondaire et de
l'éducation de base.

Les autres indicateurs de l'Enseignement secondaire et de l'éducation de base sont regroupés dans le
tableau suivant.

Tableau 56 : Les autres indicateurs financiers du Mineseb de 1997 à 2001.

Indicateurs 1997 1998 1999 2000 2001


PIB nominal(en milliers de Fmg) 18 051 20 350 23 353 26 242
Dépenses d’éducation de base /PIB nominal 0,60 0,70 1,00 1,20
Budget Minseb/PIB nominal 1,6% 2,0% 2,1% 2,5% 3,5%
Dépenses Mineseb/Budget de l’Etat 8,4% 12,7% 13,2% 12,1% 15,7%
Budget Mineseb/Budget éducation 79,8% 77,6% 78,0%
Salaires Minseb/PIB nominal 1,1% 1,4% 1,4% 1,2%
Budget du Primaire/Budget du Minseb 38,2% 46,2% 44,5% 46,9% 54,3%
Budget du secondaire 1er cycle/Budget du Minseb 23,6% 22,7% 24,3% 22,7% 21,0%
Budget du secondaire 2nd cycle/Budget du Minseb 11,1% 10,6% 11,1% 10,3% 12,1%
Taux d’execution budgétaire de fonctionnement hors solde 96,8% 98,0% 98,5%
au niveau des EPP
Source : Mineseb/DSF, PNAE2, Bilan de l’EPT à l’an 2000, Instat, Document intérimaire de Stratégie de
Réduction de Pauvreté

41
III.2.Au niveau du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation
Professionnelle

L’évolution de la situation au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle


sera appréciée à travers l’analyse de l’offre de formation, de la participation des apprenants, du
rendement et du budget.

III.2.1.Offre de formation et participation

L’offre de formation est donnée par le nombre d’établissements fonctionnels, et la participation est
mesurée par l’effectif des apprenants.

Tableau 57 : Évolution des effectifs des apprenants et du nombre d’établissements (CFP et LTP)
de 1997/98 à 2000/01.

Effectifs apprenants Nombre établissements


Faritany
1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01

CFP
Antananarivo 559 934 825 954 12 12 12 12
Antsiranana 201 287 158 230 4 4 4 5
Fianarantsoa 183 378 183 229 3 3 3 3
Mahajanga 101 49 43 42 5 3 3 3
Toamasina 243 386 267 294 9 9 9 9
Toliara 93 183 166 187 3 3 3 3
Madagascar 1380 2217 1642 1936 36 34 34 35
LTP
Antananarivo 2667 3543 3331 4303 8 8 8 8
Antsiranana 617 669 869 834 2 2 2 2
Fianarantsoa 1130 1226 1413 1527 5 5 5 5
Mahajanga 550 802 1071 1221 1 3 3 3
Toamasina 1380 1232 1579 1769 5 5 5 5
Toliara 1017 928 1106 1167 3 3 3 3
Madagascar 7361 8400 9369 10821 24 26 26 26
Ensemble
Antananarivo 3226 4477 4156 5257 20 20 20 20
Antsiranana 818 956 1027 1064 6 6 6 7
Fianarantsoa 1313 1604 1596 1756 8 8 8 8
Mahajanga 651 851 1114 1263 6 6 6 6
Toamasina 1623 1618 1846 2063 14 14 14 14
Toliara 1110 1111 1272 1354 6 6 6 6
Madagascar 8741 10617 11011 12757 60 60 60 61
Source: METFP

Si l’offre de formation reste stationnaire, la participation des apprenants augmente régulièrement sur la
période de 1997/98 à 2000/01. A terme, des problèmes de qualité risquent de se manifester.

42
Tableau 58 : Évolution de l’effectif des enseignants et du ratio moyen apprenants par enseignant
de 1997/98 à 2000/01.

Effectif des enseignants Ratio apprenants/enseignant


Faritany 1997-98 1998-99 1999-00* 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01
CFP
Antananarivo nd 180 186 192 nd 5,2 4,4 5,0
Antsiranana nd 24 28 32 nd 12,0 5,6 7,2
Fianarantsoa nd 36 39 42 nd 10,5 4,7 5,5
Mahajanga nd 9 12 14 nd 5,4 3,7 3,0
Toamasina nd 47 54 61 nd 8,2 4,9 4,8
Toliara nd 24 22 19 nd 7,6 7,7 9,8
Madagascar nd 320 340 360 nd 6,9 4,8 5,4
LTP
Antananarivo nd 383 88 393 nd 9,3 8,6 10,9
Antsiranana nd 48 45 41 nd 13,9 19,5 20,3
13
Fianarantsoa nd 118 7 155 nd 10,4 10,4 9,9
Mahajanga nd 76 70 63 nd 10,6 15,4 19,4
16
Toamasina nd 156 5 173 nd 7,9 9,6 10,2
Toliara nd 68 80 91 nd 13,6 13,9 12,8
Madagascar nd 849 883 916 nd 9,9 10,6 11,8
Ensemble
Antananarivo nd 563 574 585 nd 8,0 7,2 9,0
Antsiranana nd 72 73 73 nd 13,3 14,2 14,6
Fianarantsoa nd 154 176 197 nd 10,4 9,1 8,9
Mahajanga nd 85 81 77 nd 10,0 13,8 16,4
Toamasina nd 203 219 234 nd 8,0 8,4 8,8
Toliara nd 92 101 110 nd 12,1 12,6 12,3
Madagascar nd 1169 1223 1276 nd 9,1 9,0 10,0
Source: METFP

Pour l’année scolaire 1999/00, l’effectif des enseignants des Lycées Techniques Professionnels n’est
pas disponible. Mais, la tendance est à la hausse. Ainsi de 1998/99 à 2000/01, l’effectif des
enseignants a légèrement augmenté. Il en est de même pour le ratio moyen apprenants par enseignants.
Cela montre une certaine augmentation de la charge des enseignants.

III.2.2.Résultats aux examens

Le résultats aux divers examens de l’enseignement technique et de la formation professionnelle


concerne le BAE, le BT, le Baccalauréat technique et le CFE/FP I et II.

Tableau 59 : Évolution des résultats aux examens de l’enseignement technique et de la formation


professionnelle de 1997/98 à 1999/00 (%).

Faritany
Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar
BAE
1997/98 85,2 nd 80,7 84,7 82,1 55,7 79,1
1998/99 47,3 nd 50,3 75,5 61,9 46,9 54,3
1999/00 54,6 56 42 82,5 67,6 41,9 56,8

43
Faritany
Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar
1997/98 65,9 nd 46,8 60,9 60,6 31,6 58,7
1998/99 60,5 nd 54,4 68,5 64,7 76 63,3
1999/00 56 65,6 43,5 66,8 68,4 48,1 57,1
BT collèges
1997/98 54,5 nd 87,5 nd 40 nd 61,8
1998/99 46 nd 86,4 nd nd nd 58,3
1999/00 86,4 nd 47,8 nd nd nd 72,4
Bacc
1997/98 36,4 nd 27,9 46,3 48,1 13,9 36
1998/99 48,8 nd 34,6 56,6 34,6 nd 45,3
1999/00 35,3 38,3 29,9 63,3 37,3 39,5 37,9

1997/98 62,3 68,4 66,7 46,3 50 28,6 52,3


1998/99 65 nd 88,9 25 47,4 nd 61,1
1999/00 77,6 52,4 60 nd 48,3 77,8 64,2

1997/98 95,2 nd 67,6 88,9 47,5 100 74,6


1998/99 93,5 nd 66,7 27,3 70 nd 74,9
1999/00 92,21 56,25 68,75 90,91 73,33 85 78,95
Source : METFP

Pour toutes les filières, les résultats fluctuent sur la période de 1997/98 à 1999/00. Globalement, les
taux de réussite aux examens du CFE/FPI et II sont meilleurs que pour les autres examens.

III.2.3. Le budget

L’évolution du budget de l’enseignement technique et de la formation professionnelle est traitée avec


les indices d’évolution à base 100 pour l’année 1997.

Tableau 60 : Évolution du budget de l’enseignement technique et de la formation professionnelle


de 1997 à 2001.

Libellé 1997 1998 1999 2000 2001


1- Fonctionnement
Salaires 100 129,0 150,5 239,5 250,8
Hors Salaires 100 105,9 153,3 153,4 159,9
2- Investissement 100 56,9 114,1 253,4 188,5
MFTP 100 89,3 133,4 228,8 202,1
Source : LFI-base 100 en 1997 et nos calculs

Le budget alloué au salaire a plus que doublé de 1997 à 2001, alors que le budget hors salaire n’a été
que multiplié par 1,5. Durant la même période, les investissements ont doublé.

III.3. Au niveau du Ministère de l’Enseignement Supérieur

Ce paragraphe traitera de l’évolution des inscriptions, du nombre et de la qualification des enseignants


et du budget de l’enseignement supérieur.

44
III.3.1. La participation

L’analyse de l’évolution de la participation des apprenants comportera les inscriptions au sein des
universités, l’inscription des étudiants étrangers, les inscriptions dans les filières professionnalisantes,
et académiques.

Tableau 61 : Évolution des effectifs des étudiants inscrits dans les universités toutes nationalités
confondues de 1993 à 2001.

Universités 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Antananarivo* 24 038 19 865 15 019 13 919 12 431 14 256 14 388 15 237 14340
Indice d'évolution 100 83 62 58 52 59 60 63 60
CNTEMAD 8133 8260 7279 6966 6713
Antsiranana 783 887 809 817 865 859 811 781 875
Indice d'évolution 100 113 103 104 110 110 104 100 112
Fianarantsoa 2 066 1 518 1 687 1 677 1 628 1 809 2 049 1 869 1885
Indice d'évolution 100 73 82 81 79 88 99 90 91
Mahajanga 1 560 1 526 1 537 1 576 1 463 1 390 1 319 1 398 1013
Indice d'évolution 100 98 99 101 94 89 85 90 65
Toamasina 2 603 1 719 1 685 1 471 1 411 1 579 1 706 1 865 1960
Indice d'évolution 100 66 65 57 54 61 66 72 75
Toliara 2 152 1 422 1 260 1 348 1 147 1 140 1 090 1 016 986
Indice d'évolution 100 66 59 63 53 53 51 47 46
Ensemble 33 702 27 370 22 408 21 209 19 334 21 439 21 776 22 581 21059
Indice d'évolution 100 81 66 63 57 64 65 67 62
Source : MINESUP sans les INSTN

Les universités assurent une grande partie de formation en filières académiques (fac DEGS, lettres,
sciences). L’effectif total des étudiants des 6 universités a diminué progressivement de 33702 en 1993
à 21059 en 2001. Avec des fluctuations plus ou moins marquées, cette tendance à la baisse est
partagée par touts les universités à l’exception d’Antsiranana qui enregistre une légère hausse globale
sur l’ensemble de la période. L’effectif des inscrits dans le CNTMAD continue aussi de baisser pour
les quatre dernières années.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance à la baisse; entre autres la mise en place de
sélection par des concours d’entrée en première année des universités à partir de 1993, pour réorienter
et régler les flux des étudiants. La création de centres ou instituts de formation professionnalisante
privés contribue aussi à la baisse des inscrits dans les filières académiques des universités.
L’instauration de centre de formation professionnalisante à Mahajanga entre 1993 et 1996 explique la
hausse relative enregistrée en 1996.

45
Graphique 8 : Indices d’évolution des effectifs des étudiants des universités de 1993 à 2001.

Evolution des effectifs des étudiants des universités de 1993 à 2001

125

115
Ant siranana
105
Indice d'évolution

95
Fianarant soa
85

75 T oamasina

65 Mahajanga

55

45 T oliara

35
1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
Source : MINESUP

L’indice d’évolution permet de comparer l’évolution des effectifs des étudiants des 6 universités entre
elles. Ainsi la baisse la plus marquée est rencontrée à Toliara.

Tableau 62 : Évolution des effectifs des étrangers de 1993 à 2001.

Universités 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Antananarivo 269 232 250 268 301 270 276 344 335
Antsiranana 2 9 21 28 38 46 60 77
Fianarantsoa 3 5 20 35 20 43 43 54 53
Mahajanga 34 51 73 89 106 108 136 120 133
Toamasina 13 17 35 52 53 45 49 45 46
Toliara 33 70 129 133 138 157 248 253
Ensemble 319 340 457 594 641 642 707 871 897
Source : MINESUP

L’inscription des étudiants étrangers a suivi une hausse progressive de 1993 à 2001. Les universités les
plus appréciées sont celles d’Antananarivo, de Toliara et de Mahajanga.

Les filières de formation professionnalisantes rencontrent un succès auprès des étudiants. La facilité
relative d’embauche après les études pourrait en être une des raisons possibles.

46
Tableau 63 : Évolution des Effectifs des étudiants inscrits dans les filières de formation
professionnalisante à cycle long (Faculté de médecine, École supérieure polytechnique, École
supérieure des sciences agronomiques, IOSTM, IHSM, ENI, ENS, ENSET).

Universités 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000

Antananarivo 6 163 6 372 4 616 3 863 3 942 4 405 4 256 4 231


Antsiranana 391 443 403 428 480 464 411 446
Fianarantsoa 234 208 214 209 225 231 251 260
Mahajanga 1 021 838 958 1 004 1 069 1 049 994 1 137
Toamasina
Toliara 55 31 30 36 42 42 46 44
Ensemble 7 864 7 892 6 221 5 540 5 758 6 191 5 958 6 118
Source : MINESUP

Le cycle long de la formation professionnalisante est consignée par un diplôme d’ingénieur. Les
effectifs des étudiants de ce cycle suit une tendance globale à la hausse.

Graphique 9 : Évolution de indice des effectifs des étudiants dans les filières professionnalisantes
de 1993 à 2000.

Evolution des effectifs des étudiants dans les filières p rofessionnalisantes de 1993 à 2000

130

120

110
Indice d'évolution

100

90

80

70

60

50
1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

Ant ananarivo Ant siranana Fianarant soa Mahajanga T oliara

Source : MINESUP

En dépit des fluctuations, les valeurs des indices d’évolution des effectifs des étudiants des filières de
formation professionnalisantes à cycle long de l’université d’Antsiranana restent supérieures à celles
des autres universités.

Tableau 64 : Effectifs des étudiants inscrits dans les filières de formation professionnalisante à
cycle court (MISA, TSST, DIFP, MISS, ISTE, IST, UFP, ISPG, IHSM).

Universités 1997 1998 1999 2000


Antananarivo 54 143 117 126
Antsiranana
Fianarantsoa 87 107 115
Mahajanga 24 47 45 39
Toamasina 26 50 52 75
Toliara 15 24 30
Ensemble 104 342 345 385

47
Source : MINESUP

Les filières professionnalisantes à cycle court préparent des techniciens supérieurs, ou des maîtrises.
Les effectifs des étudiants y sont généralement assez faibles.

Graphique 10 : Indices d’évolution des effectifs des étudiants dans les filières de formation
professionnalisantes à cycle court de 1997 à 2000.

Evolution des effectifs des étudiants inscrits dans les filières


professionnalisantes à cycle court de 1997 à 2000

330

280
Indice d'évolution

230

180

130

80
1997 1998 1999 2000

Ant ananarivo Ant siranana Fianarant soa


Mahajanga T oamasina T oliara

Source : MINESUP

La tendance globale des effectifs des étudiants inscrits dans les filières professionnalisantes à cycle
court est à la hausse de 1997 à 2000.Actuellement, les étudiants choisissent la formation
professionnalisante car à son issue ils pensent être opérationnels.

Tableau 65 : Effectifs des étudiants inscrits dans les filières de formation académiques ( Facultés
DEGS, Sciences, Lettres) de 1993 à 2000.

Universités 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000


Antananarivo 17 875 13 577 10 403 10 005 8 435 9 708 10 015 10 880
Antsiranana 392 434 406 389 385 395 400 335
Fianarantsoa 1 832 1 310 1 473 1 468 1 403 1 491 1 691 1 494
Mahajanga 539 614 579 572 370 294 280 222
Toamasina 2 603 1 719 1 685 1 471 1 411 1 529 1 654 1 790
Toliara 2 097 1 391 1 230 1 312 1 105 1 083 1 020 942
Ensemble 25 338 19 045 15 776 15 217 13 109 14 500 15 060 15 663
Source : MINESUP

L’évolution globale des effectifs des étudiants des filières académiques pour l’ensemble des 6
universités connaît une baisse progressive de 1993 à 1997, suivie d’une reprise jusqu’en 2000.

48
Graphique 11 : Indices d’évolution des effectifs des étudiants des filières académiques de 1993 à
2000.

Evolution des effectifs des étudiants inscrits dans les filières académiques de 1993 à 2000

125

115

105

95
Indice d'évolution

85

75

65

55

45

35
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000

Ant ananarivo Ant siranana Fianarant soa Mahajanga


T oamasina T oliara

Source : MINESUP

Si les universités d’Antananarivo et de Toamasina enregistrent une reprise des inscriptions à partir de
1997, les autres universités voient les effectifs des étudiants fluctuer sur la totalité de la période.

III.3.2. L’encadrement

Le nombre et la qualification des enseignants disponibles dans l’enseignement supérieur donne un


aperçu de la qualité de l’offre d’éducation à ce niveau d’enseignement.

Tableau 66 : Effectifs des enseignants permanents nationaux aux universités (tous grades
confondus) de 1993 à 2001.

Universités 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Antananarivo 529 545 553 542 593 594 596 593 593
Antsiranana 30 52 55 54 59 59 62 64 64
Fianarantsoa 36 44 48 52 59 59 64 64 64
Mahajanga 33 48 56 53 61 58 58 59 59
Toamasina 29 31 33 32 40 44 41 46 46
Toliara 56 69 73 78 88 89 87 94 94
Ensemble 713 789 818 811 900 903 908 920 920
Source : MINESUP

L’effectif total des enseignants nationaux permanents suit une progression à la hausse sur la période de
1993 à 2001.

49
Graphique 12 : Indice d’évolution des effectifs des enseignants nationaux permanents de 1993 à
2001.

Evolution des effectifs des enseignants nationaux permanents de


1993 à 2001

220
Indice d'évolution

200
180
160
140
120
100
1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001
Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga
Toamasina Toliara Ensemble
Source : MINESUP

L’évolution à la hausse est partagée par les indices des 6 universités. Si l’évolution semble plus
marquée à Antsiranana, elle est très modérée à Antananarivo.

Tableau 67 : Évolution du nombre moyen d’étudiants par professeur-chercheur des universités.

Ratio 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Étudiants/Enseignants
permanents
Antananarivo 45 36 27 26 21 24 24 26 24
Antsiranana 26 17 15 15 15 15 13 12 14
Fianarantsoa 57 35 35 32 28 31 32 29 29
Mahajanga 47 32 27 30 24 24 23 24 17
Toamasina 90 55 51 46 35 36 42 41 43
Toliara 38 21 17 17 13 13 13 11 10
Madagascar 47 35 27 26 21 24 24 25 23
Étudiants/PT 581 498 400 283 233 258 259 243 226
Étudiants/MC 99 69 53 60 47 52 55 55 51
Étudiants/Assistant 107 81 65 63 55 64 61 65 61
Source: MINESUP

Il faut se rappeler ici que le nombre moyen d’étudiants par enseignants et autres et obtenu en divisant
le nombre de d’étudiants par le nombre des enseignants (respectivement des professeurs titulaires, ‘des
maîtres de conférence ainsi que des assistants). Les ratios ainsi obtenu n’indiquent pas les nombres
moyens des étudiants dans les salles de classe, Il faut considérer le nombre d’étudiant par enseignants
comme un indicateur composite qui est le résultat de plusieurs variables. Parmi ces variables, on
trouve le temps d’enseignement moyen donné par professeur, le temps d’instruction moyen reçu par
les étudiants ou temps d’apprentissage des étudiants, etc. Malheureusement, ces variables qui
déterminent le ratio étudiants-professeur ne sont pas toujours disponibles.

D’une manière générale, les quatre ratios ainsi calculés tendent a la baisse pour la période 1993-2001
au niveau national aussi bien qu’au niveau provincial.

50
III.3.3. L’évolution du budget de l’enseignement supérieur.

Au cours de la période allant de 1997 à 2001, les salaires, les subventions, les transferts et le PIP.
seront prises en compte dans cette évolution.

Graphique 13 : Évolution des salaires, des subventions, des transferts et du PIP de


l’enseignement supérieur de 1997 à 2001.
Evolution de salaire, subvention, transfert, PIP du M inSUP de 1997 au 2001

700 T ransferts et subventions

600

500
Indice d'e volution

400

300
Salaires
200 Salaires et Hors salairess

100

Fonctionnement et PIP
0
PIP
1997

1998

1999

2000

Source : MINESUP 2001

A partir de 1999, prise en compte des enseignants permanents émargeant sur le budget de
fonctionnement de l'IST d'Antananarivo. Avant 1999, on n'a recensé comme enseignants permanents
que les enseignants payés par le budget général.

Tableau 68 : Évolution de dépense globale, de salaire des enseignants, de bourses ainsi que
l’investissement par étudiant de 1995 a 2001(en milliers de FMG).

Moyennes par étudiants 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Bourses 379 529 505 360 705 697 nd
Salaires des enseignants 185 606 814 775 900 1 586 1 735
Fonctionnement (salaires et Hors salaires) 1 676 2 105 2 596 2 662 3 368 3 999 3 447
Investissement 332 713 5 938 12 323 1 526 464 707
Total Budget (Fonctionnement et
Investissement)/étudiant 2 008 2 817 8 534 14 985 4 894 4 463 5 889
Source : MINESUP et LFI

Le salaire des enseignants a progressé à la hausse de 1995 à 2001. Le fonctionnement (salaires et hors
salaires) suit aussi cette tendance. Toutefois, les coûts par étudiant a chuté en 1998 et a repris
faiblement par la suite.

51
Partie IV : CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
L’actualisation du Tableau de Bord Social 2001 a rencontré quelques problèmes. En effet, le contexte
socio-politique du pays conjugué à la défaillance du système d’information n’a pas permis de mener à
bien toutes les collectes envisagée. Il s’en suit des problèmes de non disponibilités de certaines
données. Les données existantes ont toutefois permis de dégager les principales tendances de la
situation et de l’évolution du système éducatif. Ces tendances concernent aussi bien l’enseignement
secondaire et l’éducation de base, l’enseignement technique et la formation professionnelle, ainsi que
l’enseignement supérieur.

Globalement, la situation du secteur éducation a sensiblement évolué de 2000 à 2001. L’admission des
nouveaux entrants en première année du primaire, les effectifs de ce niveau d’étude ont connu une
hausse modérée. Le rendement s’est améliorée par une diminution quoique timide du taux de
redoublement qui reste élevé. L’abandon scolaire dans le primaire est toujours préoccupant. Le
nombre d’enseignant augmente faiblement et ne suit pas l’évolution de l’effectif des élèves. Le niveau
de l’encadrement se détériore, mais la situation du secteur privé reste meilleur dans ce domaine. La
réussite aux examens officiels reste faible. Le budget du primaire est grevé par le niveau élevé des
salaires même s’il est en augmentation.

La participation des élèves du secondaire est faible. Les taux bruts de scolarisation tournent autour de
20% pour le premier cycle alors que ceux du second cycle se situent autour de 10%. Le rendement est
meilleur que pour le primaire, mais le redoublement reste préoccupant, surtout pour les fins de cycle.
Le niveau de l’abandon ne s’améliore pas.

L’enseignement technique et la formation professionnelle est caractérisé par une diversité de filières
qui entraîne aussi un nombre élevé d’établissements scolaires de petites tailles et plusieurs diplômes
professionnels. Les réussites aux examens sont meilleures que dans le primaire et le secondaire. Le
budget de ce niveau d’éducation dispose de plus de latitude en matière de fonctionnement hors salaire.
L’enseignement supérieur connaît des problèmes d’enseignants. A part l’université d’Antananarivo
qui monopolise la grande majorité des enseignants disponible, surtout les professeurs titulaires, les
autres établissements souffrent dans ce domaine. Le secteur privé est faiblement représenté dans ce
niveau d’enseignement.

Compte tenu de la situation général et de l’évolution du système, les recommandations suivantes


peuvent être proposées, aux fins d’amélioration tant au niveau quantitatif que qualitatif et en matière
de prise de décision.

Pour le MINESEB :

1. Renforcement De Compétence Pour La Collecte Des Données (Formation Des Chefs


D’établissement Sur Le Remplissage Des Fiches, Etc.)
2. Renforcement Du Suivi Afin D’obtenir Des Données Fiables Et À Jours, À Tous Les Niveaux.
3. Remplacement Du Parc Informatique Pour Améliorer Le Traitement Des Données.
4. La Mise En Place De Réseaux Aux Fins De Disposer De Données En Temps Réels.
5. Renforcement De Compétence Des Cadre En Nettoyage Et Analyse De Données.
6. Sensibilisation De La Communauté, Des Directeurs Des EPP, Des Agents En Charge Du
Traitement des données de l’importance de ces derniers par le biais de journées de la
statistique et d’enquête scolaires. Cette journée permettra de :

disposer d'une "photographie" scolaire à cette date ;


sensibiliser et informer les responsables, cadres, décideurs et publics sur l'utilité de
la statistique ;
restituer ou faire un feed-back du recensement scolaire ;
mettre en oeuvre une pédagogie collective sur le remplissage des fiches ;

52
de garantir une fluidité des remontées des données après le remplissage ;
de disposer des statistiques uniformes et fiables ;
de réunir dans un même endroit les données statistiques les plus récentes;
au public d'avoir une vue d'ensemble chiffrée sur la situation actuelle de l'éducation

7. Dotation de toutes les entités de matériels (ordinateurs, matériels de reprographie, etc.) selon
les besoins identifiés ;
8. Dotation des entités à tous les niveaux (chef de service statistiques au niveau central et
décentralisé) chargés de suivi et d’évaluation de matériels roulant pour l’amélioration de la
productivité (qualité des informations).
9. Consacrer un budget pour les travaux de :

a. collecte (établissement – CISCO – DIRESEB)


b. multiplication des fiches au niveau des provinces
c. envoi des fiches
d. remontée des fiches
e. et de suivi.

Pour le METFP :

1. Mise en place d’une structure décentralisée, responsable de statistiques au niveau des


provinces ;
2. Mise en place d’un système de collecte de données informatisé ;
3. Mise en place d’un système de saisie et de réseaux ;
4. Impliquer beaucoup plus le secteur privé dans la production des données statistiques fiables.
5. Renouvellement du parc informatique existant ;
6. Renforcement de compétence des cadres en collecte, nettoyage et analyse des données.
7. Dotation des entités responsables (chef service statistiques au niveau central et provincial,…)
des suivi et évaluation de matériel roulant ;
8. Renforcement des services statistiques en collaboration avec les structures de suivi de la
réduction de la pauvreté ;
9. Dotation des entités à tous les niveaux de matériels (ordinateurs, matériels de reprographie
selon leurs besoins identifiés, etc.).

Pour le MINESUP :

1. Redynamisation du système d’information mis en place par la mise en œuvre d’une nouvelle
stratégie ;
2. Renforcement de compétence des cadres, en planification de l’éducation, en collecte,
traitement et analyse des données ;
3. Mise en place d’un système de saisie et de réseaux ;
4. Renforcement du parc informatique ;
5. Sensibilisation des décideurs, cadres et dirigeants ainsi que le public sur l’importance des
statistiques de l’enseignement supérieur en matière de prise de décision ;
6. Renforcement de suivi et contrôle ;
7. Dotation des entités responsables (chef service statistiques au niveau central et provincial,
etc.) de suivi et évaluation de matériels roulants.

Pour l’ensemble des secteurs, l’amélioration des données démographiques est plus que nécessaire.

53
Partie V : STATISTIQUES DE BASE
A1. Éducation de Base

Tableau 69 : évolution des effectifs du nouveaux entrants de 1996/97 à 2000/01.

Faritany 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Antananarivo 130 622 138796 146 721 166 117 155 105
Antsiranana 34 642 31987 42 679 44 086 48 499
Fianarantsoa 94 849 112715 114 093 117 678 123 772
Mahajanga 46 535 48750 52 503 56 876 61 685
Toamasina 81 422 66547 85 118 85 755 90 935
Toliara 41 135 58174 58 886 53 430 57 020
Madagascar 429 205 456 968 500 000 523 943 537 016
Source: Annuaires statistiques

Tableau 70 : Dépenses de fonctionnement et d’investissement en éducation (103 FMG).

Libellés 1997 1998 1999 2000 2001


(0) (1) (2) (3) (4) (5)
MINESEB
Opérations courantes
Soldes 191 013 232 277 471 945 323 839 019 325 561 708 375 147 753
Opérations courantes
Hors Soldes 39 789 336 60 960 963 72 521 440 100 052 205 104 117 000
Opérations
d'Investissement 52 377 700 75 354 548 99 928 577 219 407 578 221 248 029
Sous Total MINESEB 283 180 268 413 787 456 496 289 036 645 021 491 700 512 782
MFTP
Opérations courantes
Soldes 8 705 652 11 229 691 13 106 234 20 850 150 21 832 872
Opérations courantes
Hors Soldes 5 666 400 6 003 040 8 685 470 8 690 223 9 059 721
Opérations
d'Investissement 13 550 000 7 708 641 15 461 844 34 339 814 25 535 000
Sous Total MFTP 27 922 052 24 941 372 37 253 548 63 880 187 56 427 593
MINESUP
Opérations courantes
Soldes 15 729 925 16 793 113 19 599 332 35 802 203 36 528 420
Opérations courantes
Hors Soldes 34 365 745 47 590 320 53 742 021 56 495 325 57 704 000
Opérations
d'Investissement 12 663 100 29 918 549 12 938 124 11 366 043 14 893 913
Sous Total MINESUP 62 758 770 94 301 982 86 279 477 103 663 571 109 126 333
TOTAL 373 861 090 533 030 810 619 822 061 812 565 249 866 066 708
Sources : Minseb/DSF-LFI,
- Loi N° 96/035, Portant Loi de Finances pour 1997
- Loi N° 97/026, Portant Loi Rectificative à la Loi de Finances pour 1997
- Loi N° 98/013, Portant Loi Rectificative à la Loi de Finances pour 1998
- Loi N° 98/033, Portant Loi Rectificative à la Loi de Finances pour 1999
- Loi N° 2000/013, Portant Loi Rectificative à la Loi de Finances pour 2000
BUDGET GENERAL : Opérations courantes soldes = Salaire

54
Fonctionnement = Opérations Hors soldes + Dépenses exceptionnelles et
Structurelles, mais hors intérêt de la dette
Opération d'investissement = PIP

Tableau 71 : Indicateurs de stock dans l’enseignement primaire et secondaire général :


Evolution des effectifs de 7eme, 3eme et Terminale de 1996-97 a 2000-01.

1996-97 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01


Public
Effectif de 7eme 105376 114099 120690 133622 138087
Effectif de 3eme 30966 32275 33869 33634 36829
Effectif de Terminale 11574 11066 11661 12082 12035
Prive
Effectif de 7eme 44662 50370 52643 62617 62739
Effectif de 3eme 27917 28767 28782 29727 31983
Effectif de Terminale 10580 11253 11008 11415 11979
Ensemble
Effectif de 7eme 150038 164469 173333 196239 200826
Effectif de 3eme 58883 61042 62651 63361 68812
Effectif de Terminale 22154 22319 22669 23497 24014
Succès
Taux de succès au CEPE 41,3% 43,7% 46,0% 50,3% 60,3%
Taux de succès au BEPC 33,0% 26,1% 39,5% 23,3% 50,1%
Taux de succès au BAC* 31,0% 29,64% 32,33% 32,46% 31,29%
Source : Mineseb/annuaires statistiques
Taux de succès = admis /Inscrits

Tableau 72 : Nombre d’établissements publics et privé d’enseignement secondaire général par


Province pour l’année scolaire 1998/99.

ETABLISSEMENT PUBLIC ETABLISSEMENT PRIVE


PROVINCE
Premier Cycle Second Cycle Total Premier Cycle Second Cycle Total
ANTANANARIVO 185 25 210 365 134 499
ANTSIRANANA 61 8 69 39 11 50
FIANARANTSOA 167 19 186 69 20 89
MAHAJANGA 94 15 109 54 17 71
TOAMASINA 119 16 135 50 16 66
TOLIARA 89 18 107 30 9 39
TOTAL 715 101 816 607 207 814
Source : Annuaires statistiques - MINESEB

Tableau 73 : Nombre d’établissements publics et privé d’enseignement secondaire général par


Province pour l’année scolaire 1999/00.

ETABLISSEMENT PUBLIC ETABLISSEMENT PRIVE


PROVINCE
Premier Cycle Second Cycle Total Premier Cycle Second Cycle Total
ANTANANARIVO 195 25 220 401 131 532
ANTSIRANANA 62 8 70 39 12 51
FIANARANTSOA 173 21 194 83 28 111
MAHAJANGA 94 15 109 56 17 73
TOAMASINA 119 16 135 56 18 74
TOLIARA 89 19 108 36 8 44

55
TOTAL 732 104 836 671 214 885
Source : Annuaires statistiques - MINESEB

Tableau 74 : Nombre d’établissements publics et privé d’enseignement secondaire général par


Province pour l’année scolaire 2000-01.

ETABLISSEMENT PUBLIC ETABLISSEMENT PRIVE


PROVINCE
Premier Second Premier Second
Total Total
Cycle Cycle Cycle Cycle
ANTANANARIVO 199 28 227 421 148 569
ANTSIRANANA 63 8 71 42 12 54
FIANARANTSOA 177 21 198 70 23 93
MAHAJANGA 97 15 112 56 15 71
TOAMASINA 120 16 136 56 18 74
TOLIARA 96 20 116 29 7 36
TOTAL 752 108 860 674 223 897
Source : Annuaires statistiques-Minseb (Données provisoires)

56
Tableau 75 : Répartition des établissements par secteur, par niveau et des élèves par secteur et par niveau de 1998/99 à 2000/01.

Niveau et Secteur Nombre d'Etablissement Effectifs des élèves


de l'Enseignement 1998/99 1999/00 2000/01
1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Primaire :
Public 10 543 10 610 11 154 11 946 12 730 803 342 767 940 1 572 388 875 900 832 935 1 708 835 925 479 883 135 1 808 614
Privé 2 834 3 022 3 284 3 709 3 532 224 001 223 424 440 028 250 409 249 077 499 486 250 649 248 237 498 886
Total 13 377 13 632 14 438 15 655 16 262 1 027 343 991 364 2 018 707 1 126 309 1 082 012 2 208 321 1 176 128 1 131 371 2 307 500
Secondaire Général :
Premier
Public cycle 698 704 715 732 752 77 834 73 462 151 296 82 735 76 769 159 504 90 754 84244 174999
Second
cycle 96 98 101 104 108 16 600 14 971 31 571 18 081 17 162 35 243 17 722 15994 33716
Total 794 802 816 836 860 94 434 88 433 182 867 100 816 93 931 194 747 108 476 100 238 208 715
Privé
Premier
cycle 574 588 607 671 674 60 236 62 081 122 317 63 044 65 325 128 369 68 897 72488 141385
Second
cycle 206 212 207 214 223 13 964 15 102 29 066 14 845 16 293 31 138 15 147 16948 32095
Total 780 800 814 885 897 74 200 77 183 151 383 77 889 81 618 159 507 84 044 89 436 173 480
Ensemble (primaire et secondaire)

Total 14 951 15 234 16 068 17 376 18 019 1 195 977 1 156 980 2 352 957 1 305 014 1 257 561 2 562 575 1 368 648 1 321 045 2 689 694

Public 11 337 11 412 11 970 12 782 13 590 897 776 856 373 1 754 149 976 716 926 866 1 903 582 1 033 955 983 373 2 017 328

Privé 3 614 3 822 4 098 4 594 4 429 298 201 300 607 598 808 328 298 330 695 658 993 334 693 337 672 672 365
Source: Annuaires statistiques-MINESEB

57
Tableau 76 : Evolution des taux brut d’admission de 1996/97 à 2000/01 .

Faritany 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Antananarivo 136,0 140,5 144,4 158,9 144,3
Antsiranana 111,6 100,4 130,6 131,4 140,9
Fianarantsoa 117,0 136,4 135,5 137,1 141,4
Mahajanga 103,5 105,4 110,4 116,2 122,9
Toamasina 130,3 103,5 128,5 125,8 129,5
Toliara 72,7 99,8 98,1 86,3 89,4
Madagascar 115,4 119,6 127,4 130,0 129,8
Source: annuaires statistiques/Minseb

Tableau 77 : Taux Brut et Net de scolarisation du primaire de 1998-99 à 2000-01.

1998-99 1999-00 2000-01*


Sexe TBS TNS TBS TNS TBS TNS
Garçon 123,6 81,9 131,2 131,1 84,3
Antananarivo Fille 119,2 82,8 126,4 126,4 85,4
Ensemble 121,4 82,3 128,9 87,6 128,8 84,9
Garçon 132,6 83,8 138,6 143,7* 87,5*
Antsiranana Fille 131,7 87,8 136,9 141,5* 90,3*
Ensemble 132,2 85,8 137,8 83,1 142,6* 88,9*
Garçon 107,3 85,3 119,5 122,7 79,3
Fianarantsoa Fille 104,7 58,2 115,5 118,3 80,1
Ensemble 106,0 72,0 117,5 75,9 120,5 79,7
Garçon 103,3 67,9 109,4 112,5 71,6
Mahajanga Fille 99,8 68,0 105,7 109,2 75,2
Ensemble 101,6 68,0 107,6 70,4 110,9 73,4
Garçon 115,4 75,3 123,9 126,6* 81,7*
Toamasina Fille 114,0 77,4 122,0 124,7* 83,8*
Ensemble 114,7 76,4 123,0 79,5 125,7* 82,8*
Garçon 61,2 40,3 63,6 65,1 41,9
Toliara Fille 69,0 46,9 71,6 73,6 49,3
Ensemble 65,0 43,5 67,5 43,6 69,3 45,5
Garçon 107,8 73,8 115,4 117,5 75,2
Madagasikara Fille 106,7 70,2 113,8 115,8 77,9
Ensemble 107,3 72,0 114,6 74,9 116,7 76,5
Source : MinESEB,
* : Estimation a partir de la base SIDPE

Tableau 78 : Taux brut de scolarisation du secondaire du 1er cycle par province de 1996/97 à
2000/01.

Faritany 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Antananarivo 29,9 28,8 28,9 29,84 31,82
Antsiranana 21,2 23,2 20,1 22,72 23,91
Fianarantsoa 14,2 14,9 16,2 15,36 14,49
Mahajanga 15,0 15,0 15,5 18,38 20,25
Toamasina 16,7 16,9 19,2 18,11 16,99
Toliara 9,6 10,0 10,7 10,84 10,29
Madagascar 19,2 19,3 19,9 20,36 20,38

58
Source : Nos calculs a partir des annuaires statistiques et des projections de l’Instat
NB : Les taux ne tiennent pas comptes des données de MEFTP

Tableau 79 : Taux brut de scolarisation du secondaire du second cycle de 1996/97 à 2000/01.

Faritany 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01


Antananarivo 10,9 11,8 11,2 11,4 11,3
Antsiranana 6,4 6,8 6,1 6,8 6,3
Fianarantsoa 4,5 4,9 4,6 5,3 5,0
Mahajanga 4,0 4,2 3,8 4,3 4,0
Toamasina 4,5 4,9 4,3 4,9 4,6
Toliara 2,7 3,2 3,2 3,3 3,0
Madagascar 6,2 6,6 6,3 6,8 6,5
Source : Nos calculs à partir des annuaires statistiques et des projections de l’Instat

Tableau 80 : Ratio élèves/maître dans l’enseignement primaire de 1998/99 à 2000/01.

Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Ensemble


1998-99
Privé 32 37 35 36 35 41 34
Public 48 76 45 63 62 47 53
Ensemble 40 66 43 58 58 45 47
1999-00
Privé 32 43 42 35 39 34 35
Public 50 71 47 62 63 46 54
Ensemble 41 64 46 56 59 42 48
2000-01
Privé 30 33 36 32 39 33 32
Public 50 71 47 61 61 45 53
Ensemble 40 60 45 55 58 42 47
Source: annuaires statistiques/Minseb

Tableau 81: Répartition de la population scolarisable 6 à 10 ans par province et par sexe de 1996
à 2001.

FARITANY 1996 1997 1998 1999 2000 2001


Ensemble : ANTANANARIVO 502953 517332 532124 547341 562995 579097
ANTSIRANANA 140424 144120 147907 151797 155791 159889
FIANARANTSOA 376528 383830 391275 398868 406608 414495
MAHAJANGA 200573 206331 212257 218351 224608 231056
TOAMASINA 294188 302897 311869 321100 330609 340392
TOLIARA 264500 272537 280823 289357 298154 307222
Total 1779166 2E+06 1876255 1926814 1978765 2032151
Garçons : ANTANANARIVO 254513 261790 269277 276974 284897 293047
ANTSIRANANA 70194 72043 73936 75880 77877 79927
FIANARANTSOA 191148 194850 198632 202482 206416 210420
MAHAJANGA 101495 104409 107409 110492 113656 116922
TOAMASINA 148427 152823 157350 162006 166805 171738
TOLIARA 135076 139182 143412 147770 152260 156892
Total 900853 925097 950016 975604 1001911 1028946
Filles: ANTANANARIVO 248440 255542 262847 270367 278098 286050

59
ANTSIRANANA 70230 72077 73971 75917 77914 79962
FIANARANTSOA 185380 188980 192643 196386 200192 204075
MAHAJANGA 99078 101922 104848 107859 110952 114134
FARITANY 1996 1997 1998 1999 2000 2001
TOAMASINA 145761 150074 154519 159094 163804 168654
TOLIARA 129424 133355 137411 141587 145894 150330
Total 878313 901950 926239 951210 976854 1003205
Source : Instat

Tableau 82 : Répartition de la population scolarisable de 11 à 14 ans par province, par sexe de


1996 à 2001.

FARITANY 1996 1997 1998 1999 2000 2001


Ensemble
ANTANANARIVO 385934 396977 408333 420012 432025 444380
ANTSIRANANA 101631 104307 107049 109866 112757 115722
FIANARANTSOA 266021 271177 276446 281811 287279 292854
MAHAJANGA 146311 150514 154835 159276 163844 168546
TOAMASINA 214377 220722 227253 233988 240922 248060
TOLIARA 190968 196774 202757 208920 215265 221812
Total 1305242 1340471 1376673 1413873 1452092 1491374
Garçons
ANTANANARIVO 207502 213441 219547 225828 232286 238931
ANTSIRANANA 48958 50246 51568 52923 54315 55743
FIANARANTSOA 136324 138966 141664 144416 147217 150074
MAHAJANGA 67569 69511 71506 73557 75669 77841
TOAMASINA 107341 110517 113787 117157 120629 124205
TOLIARA 92004 94801 97683 100653 103707 106862
Total 659698 677482 695755 714534 733823 753656
Filles
ANTANANARIVO 178432 183536 188786 194184 199739 205449
ANTSIRANANA 52673 54061 55481 56943 58442 59979
FIANARANTSOA 129697 132211 134782 137395 140062 142780
MAHAJANGA 78742 81003 83329 85719 88175 90705
TOAMASINA 107036 110205 113466 116831 120293 123855
TOLIARA 98964 101973 105074 108267 111558 114950
Total 645544 662989 680918 699339 718269 737718
Source : Instat

Tableau 83: Répartition de la population scolarisable de 15 à 17 ans par province, par sexe de
1996 à 2001.

FARITANY 1996 1997 1998 1999 2000 2001


Ensemble
ANTANANARIVO 268142 275814 283702 291816 300163 308750
ANTSIRANANA 70615 72472 74378 76331 78336 80396
FIANARANTSOA 184838 188423 192079 195808 199608 203483
MAHAJANGA 101654 104573 107570 110653 113830 117099
TOAMASINA 148947 153358 157897 162577 167387 172343
TOLIARA 132676 136709 140861 145143 149558 154105
Total 906872 931349 956487 982328 1008882 1036176

60
Garçons
ANTANANARIVO 133310 137123 141044 145077 149224 153493
ANTSIRANANA 34613 35524 36458 37415 38398 39407
FIANARANTSOA 90789 92551 94344 96175 98041 99943
MAHAJANGA 50413 51860 53347 54875 56449 58069
FARITANY 1996 1997 1998 1999 2000 2001
TOAMASINA 73793 75979 78226 80543 82924 85380
TOLIARA 64932 66905 68938 71034 73194 75420
Total 447850 459942 472357 485119 498230 511712
Filles
ANTANANARIVO 134832 138691 142658 146739 150939 155257
ANTSIRANANA 36002 36948 37920 38916 39938 40989
FIANARANTSOA 94049 95872 97735 99633 101567 103540
MAHAJANGA 51241 52713 54223 55778 57381 59030
TOAMASINA 75154 77379 79671 82034 84463 86963
TOLIARA 67744 69804 71923 74109 76364 78685
Total 459022 471407 484130 497209 510652 524464
Source : Instat

A2- Enseignement technique et formation professionnelle


Tableau 84: Résultats aux examens baccalauréats (Public et prive) au niveau des Techniques
Professionnelles par province de 1996-97 à 2000-01.

Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


Presents 3191 259 526 400 530 331 5237
1996-97 Admis 1283 105 193 100 141 144 1966
Taux 40,2 40,5 36,7 25,0 26,6 43,5 37,5
Présents 3370 266 488 373 567 295 5359
1997-98 Admis 952 134 136 106 243 76 1647
Taux 28,2 50,4 27,9 28,4 42,9 25,8 30,7
Présents 4053 259 579 438 603 299 6231
1998-99 Admis 1729 82 207 250 225 97 2590
Taux 42,7 31,7 35,8 57,1 37,3 32,4 41,6
Présents 4219 283 743 460 619 359 6683
1999-00 Admis 1031 98 208 242 233 132 1944
Taux 24,4 34,6 28,0 52,6 37,6 36,8 29,1
Présents 4234 336 919 531 719 374 7113
2000-01 Admis 1764 125 147 359 257 171 2823
Taux 41,7 37,2 16,0 67,6 35,7 45,7 39,7
Source : MFTP et MINESUP

Tableau 85: Répartition des inscrits et des admis au Baccalauréats en 2001 par province et par
séries en 2001 .
Serie Antananrivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar
INSC. ADM. % INSC. ADM. % INSC. ADM. % INSC. ADM. % INSC. ADM. % INSC. ADM. % INSC. ADM. %
A 12 439 3 803 30,6 1 522 614 40,3 3 068 935 30,5 1 614 668 41,4 2 139 363 17 1 897 546 28,8 22 679 6 929 30,6
C 2 274 701 30,8 91 28 30,8 554 179 32,3 100 48 48 145 37 25,5 72 24 33,3 3 236 1 017 31,4
D 3 608 883 24,5 541 165 30,5 876 148 16,9 635 298 46,9 1 088 200 18,4 455 125 27,5 7 203 1 819 25,3
Serie ACD 18 321 5 387 29,4 2154 807 37,5 4498 1262 28,1 2349 1014 43,2 3 372 600 17,8 2424 695 28,7 33 118 9 765 29,5
GENIE CIVIL 737 227 30,8 95 22 23,2 362 50 13,8 146 108 74 352 71 20,2 132 45 34,1 1 824 523 28,7
INDUSTRIEL 1 159 376 32,4 129 51 39,5 254 41 16,1 111 85 76,6 121 50 41,3 80 23 28,8 1 854 626 33,8

61
TERTIAIRE 2 323 1 157 49,8 112 52 46,4 229 48 21 243 145 59,7 216 116 53,7 162 103 63,6 3 285 1 621 49,3
AGRICOLE 19 4 21,1 19 4 21,1
TECHNOLOGIQUE 15 4 26,7 55 4 7,3 31 21 67,7 30 20 66,7 131 49 37,4
Technique 4234 1764 41,7 336 125 37,2 919 147 16,0 531 359 67,6 719 257 35,7 374 171 45,7 7113 2823 39,7
TOTAL 22 555 7 151 31,7 2 490 932 37,4 5 417 1 409 26 2 880 1 373 47,7 4 091 857 20,9 2 798 866 31 40 231 12 588 31,3
Source : MFTP et MINESUP

62
Tableau 86 : Répartition de l’effectif total des apprenants dans les lycées Techniques professionnels et les collèges de Formation Professionnelle par
sexe, par année d’étude pour l’année scolaire 1996-97 .

Année d'études
1ère 2ème 3ème Ensemble
M F T M F T M F T M F T
Antananarivo 781 334 1115 787 328 1115 584 337 921 2152 999 3151
Antsiranana 219 67 286 161 39 200 110 37 147 490 143 633
Fianarantsoa 324 95 419 192 127 319 215 78 293 731 300 1031
Mahajanga 184 39 223 134 36 170 151 55 206 469 130 599
Toamasina 449 142 591 335 102 437 356 105 461 1140 349 1489
Toliara 283 150 433 168 70 238 163 74 237 614 294 908
Madagascar 2240 827 3067 1777 702 2479 1579 686 2265 5596 2215 7811
Source : MFTP

Tableau 87 : Répartition de l'effectif total des apprenants dans les Lycées Technique Professionnels et les collèges de Formation Professionnelle par
sexe pour l'année d'étude 1997-1998.

Année d'études
1ère 2ème 3ème Ensemble
M F T M F T M F T M F T
Antananarivo 709 387 1096 641 336 977 763 390 1153 2113 1113 3226
Antsiranana 208 133 341 176 70 246 166 65 231 550 268 818
Fianarantsoa 366 182 548 248 160 408 262 95 357 876 437 1313
Mahajanga 202 57 259 144 41 185 149 58 207 495 156 651
Toamasina 478 203 681 360 131 491 352 99 451 1190 433 1623
Toliara 383 203 586 188 100 288 159 77 236 730 380 1110
Madagascar 2346 1165 3511 1757 838 2595 1851 784 2635 5954 2787 8741
Source : MFTP

63
Tableau 88 : Répartition de l'effectif total des apprenants dans les Lycées Technique Professionnels et les collèges de Formation Professionnelle par
sexe pour l'année d'étude 1998-1999.

Année d'études
1ère 2ème 3ème Ensemble
M F T M F T M F T M F T
Antananarivo 895 516 1411 707 406 1113 1273 680 1953 2875 1602 4477
Antsiranana 235 105 340 169 96 265 241 110 351 645 311 956
Fianarantsoa 344 193 537 293 176 469 373 225 598 1010 594 1604
Mahajanga 294 55 349 219 32 251 217 34 251 730 121 851
Toamasina 517 129 646 396 110 506 321 145 466 1234 384 1618
Toliara 259 207 466 222 151 373 186 86 272 667 444 1111
Madagascar 2544 1205 3749 2006 971 2977 2611 1280 3891 7161 3456 10617
Source : MFTP

Tableau 89 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les collèges de formation professionnelle par sexe
pour l'année scolaire 1999/00.

Année d'étude
Faritany 1ere 2eme 3eme Ensemble
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 719 259 978 651 298 949 998 406 1404 2368 963 3331
Antsiranana 220 121 341 164 104 268 193 67 260 577 292 869
Fianarantsoa 342 193 535 265 125 390 355 133 488 962 451 1413
Mahajanga nd nd 476 nd nd 311 nd nd 284 nd nd 1071
Toamasina 455 157 612 373 121 494 354 119 473 1182 397 1579
Toliara 331 205 536 185 104 289 194 87 281 710 396 1106
Madagascar 2543 935 3478 1949 752 2701 2378 812 3190 6870 2499 9369
Source : MFTP
Nd : on disponible

64
Tableau 90 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les collèges de formation professionnelle par sexe,
par secteur pour l'année scolaire 1996/97.

Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE


Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 811 128 939 978 224 1202 339 647 986 24 24 2152 999 3151
Antsiranana 243 12 255 231 1 232 55 91 146 0 529 104 633
Fianarantsoa 452 52 504 242 140 382 37 108 145 0 731 300 1031
Mahajanga 222 17 239 228 4 232 19 109 128 0 469 130 599
Toamasina 686 127 813 388 13 401 66 209 275 0 1140 349 1489
Toliara 376 69 445 215 1 216 23 224 247 0 614 294 908
Madagascar 2790 405 3195 2282 383 2665 539 1388 1927 24 0 24 5635 2176 7811
Source : MFTP

Tableau 91 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les collèges de formation professionnelle par sexe,
par secteur pour l'année scolaire 1997/98.

Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE


Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 923 133 1056 791 234 1025 399 746 1145 0 2113 1113 3226
Antsiranana 255 5 260 220 97 317 75 166 241 0 550 268 818
Fianarantsoa 554 116 670 232 137 369 42 169 211 48 15 63 876 437 1313
Mahajanga 231 22 253 242 4 246 22 130 152 0 495 156 651
Toamasina 753 100 853 391 111 502 46 222 268 0 1190 433 1623
Toliara 444 101 545 241 4 245 45 275 320 0 730 380 1110
Madagascar 3160 477 3637 2117 587 2704 629 1708 2337 48 15 63 5954 2787 8741
Source : MFTP

65
Tableau 92 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les collèges de formation professionnelle par sexe,
par secteur pour l'année scolaire 1998/99.

GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE


Faritany
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 1480 243 1723 1082 433 1515 313 926 1239 0 2875 1602 4477
Antsiranana 327 12 339 234 126 360 84 173 257 0 645 311 956
Fianarantsoa 626 120 746 251 254 505 78 203 281 55 17 72 1010 594 1604
Mahajanga 346 22 368 281 7 288 103 92 195 0 730 121 851
Toamasina 836 102 938 370 178 548 28 104 132 0 1234 384 1618
Toliara 439 161 600 181 36 217 47 247 294 0 667 444 1111
Madagascar 4054 660 4714 2399 1034 3433 653 1745 2398 55 17 72 7161 3456 10617
Source : MFTP

Tableau 93 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels et les Collèges de Formation Professionnelle par
secteur, province et par sexe pour l'année scolaire 1999/00.

FPI FTG
Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 1051 192 1243 147 454 1678 0 780 1183 0 0 0 48 4 52 1246 1430 4156
Antsiranana 313 8 321 0 54 336 0 254 332 0 0 0 20 19 39 333 335 1028
Fianarantsoa 597 120 717 28 109 323 0 274 382 0 20 58 71 45 116 696 568 1596
Mahajanga nd nd 467 nd nd 292 0 nd 252 0 0 0 nd nd 103 nd nd 1114
Toamasina 918 136 1054 7 71 399 0 221 282 0 0 0 66 45 111 991 473 1846
Toliara 396 67 463 94 62 438 0 251 302 0 0 0 16 53 69 506 433 1272
Madagascar 3275 523 4265 276 750 3466 0 1780 2733 0 20 58 3772 3239 11012

66
Tableau 94 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1996-97.

Année d'étude
Faritany 1ere 2eme 3eme ENSEMBLE
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 449 213 662 557 247 804 584 337 921 1590 797 2387
Antsiranana 119 35 154 122 26 148 110 37 147 351 98 449
Fianarantsoa 297 45 342 178 56 234 215 78 293 690 179 869
Mahajanga 121 36 157 120 36 156 151 55 206 392 127 519
Toamasina 405 128 533 332 102 434 356 105 461 1093 335 1428
Toliara 239 136 375 165 70 235 163 74 237 567 280 847
Madagascar 1630 593 2223 1474 537 2011 1579 686 2265 4683 1816 6499
Source : MFTP

Tableau 95 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1997-98.

Année d'étude
Faritany 1ere 2eme 3eme ENSEMBLE
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 564 205 769 527 236 763 755 380 1135 1846 821 2667
Antsiranana 143 71 214 128 44 172 166 65 231 437 180 617
Fianarantsoa 344 133 477 220 76 296 262 95 357 826 304 1130
Mahajanga 156 48 204 100 39 139 149 58 207 405 145 550
Toamasina 390 134 524 313 92 405 352 99 451 1055 325 1380
Toliara 331 179 510 175 96 271 159 77 236 665 352 1017
Madagascar 1928 770 2698 1463 583 2046 1843 774 2617 5234 2127 7361
Source : MFTP

67
Tableau 96 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1998-99.

Année d'études
Faritany 1ere 2eme 3eme ENSEMBLE
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 674 293 967 578 259 837 1128 611 1739 2380 1163 3543
Antsiranana 159 73 232 128 70 198 187 52 239 474 195 669
Fianarantsoa 314 134 448 263 106 369 313 96 409 890 336 1226
Mahajanga 268 55 323 196 32 228 217 34 251 681 121 802
Toamasina 381 85 466 326 57 383 321 62 383 1028 204 1232
Toliara 192 190 382 180 132 312 156 78 234 528 400 928
Madagascar 1988 830 2818 1671 656 2327 2322 933 3255 5981 2419 8400
Source : MFTP

Tableau 97: Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1999-00.

Année d'étude
Faritany 1ere 2eme 3eme Ensemble
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 719 259 978 651 298 949 998 406 1404 2368 963 3331
Antsiranana 220 121 341 164 104 268 193 67 260 577 292 869
Fianarantsoa 342 193 535 265 125 390 355 133 488 962 451 1413
Mahajanga nd nd 476 nd nd 311 nd nd 284 nd nd 1071
Toamasina 455 157 612 373 121 494 354 119 473 1182 397 1579
Toliara 331 205 536 185 104 289 194 87 281 710 396 1106
Madagascar 2543 935 3478 1949 752 2701 2378 812 3190 6870 2499 9369
Source : MFTP

68
Tableau 98 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1996/97.

Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE


Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 584 106 690 667 44 711 339 647 986 0 1590 797 2387
Antsiranana 104 6 110 192 1 193 55 91 146 0 351 98 449
Fianarantsoa 434 47 481 219 24 243 37 108 145 0 690 179 869
Mahajanga 174 14 188 199 4 203 19 109 128 0 392 127 519
Toamasina 649 113 762 378 13 391 66 209 275 0 1093 335 1428
Toliara 339 55 394 205 1 206 23 224 247 0 567 280 847
Madagascar 2284 341 2625 1860 87 1947 539 1388 1927 0 0 0 4683 1816 6499
Source : MFTP

Tableau 99 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1997/98 .

Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE


Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 751 131 882 729 41 770 366 649 1015 0 1846 821 2667
Antsiranana 142 5 147 220 9 229 75 166 241 0 437 180 617
Fianarantsoa 531 111 642 205 9 214 42 169 211 48 15 63 826 304 1130
Mahajanga 164 11 175 219 4 223 22 130 152 0 405 145 550
Toamasina 634 91 725 375 12 387 46 222 268 0 1055 325 1380
Toliara 379 73 452 241 4 245 45 275 320 0 665 352 1017
Madagascar 2601 422 3023 1989 79 2068 596 1611 2207 48 15 63 5234 2127 7361

69
Tableau 100 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1998/99.

Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE


Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 1116 230 1346 991 58 1049 273 875 1148 0 2380 1163 3543
Antsiranana 156 12 168 234 10 244 37 108 145 0 427 130 557
Fianarantsoa 560 108 668 197 8 205 78 203 281 55 17 72 890 336 1226
Mahajanga 329 22 351 249 7 256 103 92 195 0 681 121 802
Toamasina 638 88 726 362 12 374 28 104 132 0 1028 204 1232
Toliara 300 117 417 181 36 217 47 247 294 0 528 400 928
Madagascar 3099 577 3676 2214 131 2345 566 1629 2195 55 17 72 5934 2354 8288
Source : MFTP

Tableau 101 : Répartition de l'effectif des apprenants dans les lycées techniques professionnels par sexe pour l'année scolaire 1999/00.

FPI FTG
Faritany GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE AGRICOLE ENSEMBLE
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
Antananarivo 865 179 1044 64 1141 716 1094 0 48 4 52 913 963 3331
Antsiranana 198 7 205 12 294 254 332 0 20 19 39 218 292 870
Fianarantsoa 559 102 661 10 196 274 382 20 58 71 45 116 630 451 1413
Mahajanga nd nd 424 nd 292 nd 252 0 nd nd 103 nd nd! 1071
Toamasina 734 119 853 12 333 221 282 0 66 45 111 800 397 1579
Toliara 361 65 426 27 309 251 302 0 16 53 69 377 396 1106
Madagascar 2717 472 3613 0 125 2565 0 1716 2644 0 20 58 324 166 490 3041 2499 9370
Source : MFTP

70
Tableau 102 : Effectif moyen des apprenants par centre de Formation Professionnelle et ratio/formateur par province de 1997/98 à 2000/01.

Effectif moyens des Effectif des formateurs dans Ratio


Effectif des apprenants Nombre des CFP
apprenants par CFP les CFP apprenants/Formateurs
Faritany 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01
Antananarivo 559 934 825 954 12 12 12 12 47 78 69 80 nd 180 186 192 nd 5,2 4,4 5,0
Antsiranana 201 287 158 230 4 4 4 5 50 72 40 46 nd 24 28 32 nd 12,0 5,6 7,2
Fianarantsoa 183 378 183 229 3 3 3 3 61 126 61 76 nd 36 39 42 nd 10,5 4,7 5,5
Mahajanga 101 49 43 42 5 3 3 3 20 16 14 14 nd 9 11,5 14 nd 5,4 3,7 3,0
Toamasina 243 386 267 294 9 9 9 9 27 43 30 33 nd 47 54 61 nd 8,2 4,9 4,8
Toliara 93 183 166 187 3 3 3 3 31 61 55 62 nd 24 21,5 19 nd 7,6 7,7 9,8
Madagascar 1380 2217 1642 1936 36 34 34 35 38 65 48 55 nd 320 340 360 nd 6,9 4,8 5,4
Source : MFTP

Tableau 103 : Effectif moyen des apprenants par Lycée technique Professionnel et ratio/formateur par province de 1997/98 à 2000/01.

Effectif moyens des Effectif des formateurs dans les Ratio


Effectif des apprenants Nombre des LTP
apprenants par LFP LTP apprenants/Formateurs
Faritany 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01 1997-98 1998-99 1999-00 2000-01
Antananarivo 2667 3543 3331 4303 8 8 8 8 333 443 416 538 nd 383 393 nd 9,3 8,6 10,9
Antsiranana 617 669 869 834 2 2 2 2 309 335 435 417 nd 48 41 nd 13,9 19,5 20,3
Fianarantsoa 1130 1226 1413 1527 5 5 5 5 226 245 283 305 nd 118 155 nd 10,4 10,4 9,9
Mahajanga 550 802 1071 1221 1 3 3 3 550 267 357 407 nd 76 63 nd 10,6 15,4 19,4
Toamasina 1380 1232 1579 1769 5 5 5 5 276 246 316 354 nd 156 173 nd 7,9 9,6 10,2
Toliara 1017 928 1106 1167 3 3 3 3 339 309 369 389 nd 68 91 nd 13,6 13,9 12,8
Madagascar 7361 8400 9369 10821 24 26 26 26 307 323 360 416 nd 849 883 916 nd 9,9 10,6 11,8
Source : MFTP

71
Tableau 104 : Résultats aux examens BAE au niveau des Lycées Techniques Professionnels par province de 1997/98 au 1999/00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1997/98 PRESENT Masculin 655 nd 170 106 351 308 1590
Féminin 492 nd 68 38 68 94 760
Total 1147 nd 238 144 419 402 2350

ADMIS Masculin 544 nd 139 96 276 167 1222


Féminin 433 nd 53 26 68 57 637
Total 977 nd 192 122 344 224 1859
TAUX Admission (MF) 85,2 nd 80,7 84,7 82,1 55,7 79,1

1998/99 PRESENT Masculin nd nd nd nd nd nd nd


Féminin nd nd nd nd nd nd nd
Total 520 nd 362 163 551 354 1950
ADMIS Masculin nd nd nd nd nd nd nd
Féminin nd nd nd nd nd nd nd
Total 246 nd 182 123 341 166 1058
TAUX Admission(MF) 47,3 nd 50,3 75,5 61,9 46,9 54,3

1999-00 PRESENT Masculin 884 306 217 481 175 2063


Féminin 379 123 0 238 92 832
Total 1263 336 429 217 719 267 3231

ADMIS Masculin 404 118 179 331 77 1109


Féminin 286 62 155 35 538
Total 690 188 180 179 486 112 1835
TAUX Admission(MF) 54,6 56,0 42,0 82,5 67,6 41,9 56,8
Source : MFTP

72
Tableau 105 : Résultats aux examens BT au niveau des Lycées Techniques Professionnels par province de 1997/98 au 1999-00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1997/98 PRESENT Masculin 791 nd 228 131 310 196 1656
Féminin 383 nd 54 48 81 38 604
Total 1174 nd 282 179 391 234 2260
ADMIS Masculin 535 nd 107 93 191 53 979
Féminin 239 nd 25 16 46 21 347
Total 774 nd 132 109 237 74 1326
TAUX Admission(MF) 65,9 nd 46,8 60,9 60,6 31,6 58,7

1998/99 PRESENT Masculin nd nd nd nd nd nd nd


Féminin nd nd nd nd nd nd nd
Total 446 nd 285 197 431 171 1530
ADMIS Masculin nd nd nd nd nd nd nd
Féminin nd nd nd nd nd nd nd
Total 270 nd 155 135 279 130 969
TAUX Admission(MF) 60,5 nd 54,4 68,5 64,7 76,0 63,3

1999-00 PRESENT Masculin 767 279 235 277 114 1672


Féminin 326 114 106 75 621
Total 1093 180 393 235 383 189 2473
ADMIS Masculin 427 108 157 194 38 924
Féminin 185 63 68 53 369
Total 612 118 171 157 262 91 1411
TAUX Admission(MF) 56,0 65,6 43,5 66,8 68,4 48,1 57,1
Source : MFTP

73
Tableau 106 : Résultats aux examens BACC au niveau des Lycées Techniques Professionnels par province de 1997/98 au 1999-00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1997/98 PRESENT Masculin 836 nd 197 149 288 143 1613
Féminin 346 nd 75 65 49 66 601
Total 1182 nd 272 214 337 209 2214
ADMIS Masculin 229 nd 49 77 123 15 493
Féminin 201 nd 27 22 39 14 303
Total 430 nd 76 99 162 29 796
TAUX Admission(MF) 36,4 nd 27,9 46,3 48,1 13,9 36,0

1998/99 PRESENT Masculin 1095 nd nd nd nd nd nd


Féminin 527 nd nd nd nd nd nd
Total 1622 nd 353 244 437 0 2656
ADMIS Masculin 447 nd 353 nd nd nd nd
Féminin 344 nd nd nd nd nd nd
Total 791 nd 122 138 151 0 1202
TAUX Admission(MF) 48,8 nd 34,6 56,6 34,6 nd 45,3
1999-00 PRESENT Masculin 1152 331 283 355 2121
Féminin 407 104 111 622
Total 1559 196 435 283 466 311 3250
ADMIS Masculin 334 98 179 135 746
Féminin 217 32 39 288
Total 551 75 130 179 174 123 1232
TAUX Admission(MF) 35,3 38,3 29,9 63,3 37,3 39,5 37,9
Source : MFTP

74
Tableau 107 : Résultats aux examens CFE/FPI au niveau des Collèges de Formation Professionnelles par province de 1997/98 au 1999-00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1996/97 PRESENT Masculin 31 19 9 149 18 10 236
Féminin 91 0 0 65 2 4 162
Total 122 19 9 214 20 14 398
ADMIS Masculin 29 13 6 77 10 3 138
Féminin 47 0 0 22 0 1 70
Total 76 13 6 99 10 4 208
TAUX Admission(MF) 62,3 68,4 66,7 46,3 50,0 28,6 52,3

1997/98 PRESENT Masculin 34 nd 8 6 11 11 70


Féminin 27 nd 2 0 0 0 29
Total 61 nd 10 6 11 11 99
ADMIS Masculin 30 nd 2 3 9 5 49
Féminin 25 nd 0 0 0 0 25
Total 55 nd 2 3 9 5 74
TAUX Admission(MF) 90,2 nd 20,0 50,0 81,8 45,5 74,7

1998-99 PRESENT Masculin nd 8 4 nd 12


Féminin nd 1 0 nd 1
Total 40 nd 9 4 19 nd 72
ADMIS Masculin nd 7 1 nd 8
Féminin nd 1 0 nd 1
Total 26 nd 8 1 9 nd 44
TAUX Admission(MF) 65,0 nd 88,9 25,0 47,4 nd 61,1

1999-00 PRESENT Masculin 37 nd 14 nd 29 6 86


Féminin 30 nd 1 nd 0 3 34
Total 67 42 15 nd 29 9 162
ADMIS Masculin 32 nd 8 nd 14 4 58

75
Féminin 20 nd 1 nd 0 3 24
Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar
Total 52 22 9 nd 14 7 104
TAUX Admission(MF) 77,6 52,4 60,0 nd 48,3 77,8 64,2

Tableau 108 : Résultats aux examens CFE/FPII au niveau des Collèges de Formation Professionnelles par province de 1997/98 au 1999-00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1996/97 PRESENT Masculin 38 9 0 23 64 6 140
Féminin 26 13 35 0 0 0 74
Total 64 22 35 23 64 6 214
ADMIS Masculin 39 8 0 18 35 5 105
Féminin 21 8 30 0 0 0 59
Total 60 16 30 18 35 5 164
TAUX Admission(MF) 93,8 72,7 85,7 78,3 54,7 83,3 76,6

1997/98 PRESENT Masculin 33 nd 14 18 29 3 97


Féminin 51 nd 54 0 30 0 135
Total 84 nd 68 18 59 3 232
ADMIS Masculin 31 nd 4 16 18 3 72
Féminin 49 nd 42 0 10 0 101
Total 80 nd 46 16 28 3 173
TAUX Admission(MF) 95,2 nd 67,6 88,9 47,5 100,0 74,6

1998-99 PRESENT Masculin nd nd 10 11 nd 21


Féminin nd nd 38 0 nd 38
Total 62 nd 48 11 50 nd 171
ADMIS Masculin nd nd 7 3 nd 10
Féminin nd nd 25 0 nd 25
Total 58 nd 32 3 35 nd 128
TAUX Admission(MF) 93,5 nd 66,7 27,3 70,0 nd 74,9

76
1999-00 PRESENT Masculin 22 0 11 11 46 19 109
Féminin 55 16 37 0 29 1 138
Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar
Total 77 16 48 11 75 20 247
ADMIS Masculin 19 0 8 10 30 16 83
Féminin 52 9 25 0 25 1 112
Total 71 9 33 10 55 17 195
TAUX Admission(MF) 92,21 56,25 68,75 90,91 73,33 85,00 78,95
Source : MFTP

Tableau 109 : Résultats aux examens BAE au niveau des Collèges de Formation Professionnelles par province de 1997/98 au 1999-00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1997/98 PRESENT Masculin 23 nd 0 0 23 3 49
Féminin 53 nd 22 9 84 0 168
Total 76 nd 22 9 107 3 217
ADMIS Masculin 21 nd 0 0 21 3 45
Féminin 35 nd 20 6 61 0 122
Total 56 nd 20 6 82 3 167
TAUX Admission 73,7 nd 90,9 66,7 76,6 100,0 77,0

1998-99 PRESENT Masculin nd nd 0 nd nd nd nd


Féminin nd nd 16 nd nd nd 16
Total 112 nd 16 27 155 nd 310
ADMIS Masculin nd nd 0 nd nd nd nd
Féminin nd nd 16 nd nd nd 16
Total 75 nd 16 18 109 nd 218
TAUX Admission 67,0 nd 100,0 66,7 70,3 nd 70,3

1999-00 PRESENT Masculin 37 nd 12 nd nd nd 49


Féminin 77 nd 40 nd nd nd 117
Total 114 nd 52 nd nd nd 166

77
ADMIS Masculin 33 nd 1 nd nd nd 34
Féminin 73 nd 31 nd nd nd 104
Total 106 nd 32 nd nd nd 138
Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar
TAUX Admission 93,0 nd 61,5 nd nd nd 83,1
Source : MFTP

Tableau 110 : Résultats aux examens BT au niveau des Collèges de Formation Professionnelle par province de 1997/98 au 1999-00.

Faritany Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1997/98 PRESENT Masculin 23 nd 0 nd 0 nd 23
Féminin 32 nd 24 nd 10 nd 66
Total 55 nd 24 nd 10 nd 89
ADMIS Masculin 15 nd 0 nd 0 nd 15
Féminin 15 nd 21 nd 4 nd 40
Total 30 nd 21 nd 4 nd 55
TAUX Admission 54,5 nd 87,5 nd 40,0 nd 61,8
1998-99 PRESENT Masculin nd nd 0 nd nd nd 0
Féminin nd nd 22 nd nd nd 22
Total 50 nd 22 nd nd nd 72
ADMIS Masculin nd nd 0 nd nd nd 0
Féminin nd nd 19 nd nd nd 19
Total 23 nd 19 nd nd nd 42
TAUX Taux d'admission 46,0 nd 86,4 nd nd nd 58,3
1999-00 PRESENT Masculin 38 nd 12 nd nd nd 50
Féminin 43 nd 34 nd nd nd 77
Total 81 nd 46 nd nd nd 127
ADMIS Masculin 33 nd 0 nd nd nd 33
Féminin 37 nd 22 nd nd nd 59
Total 70 nd 22 nd nd nd 92
TAUX Taux d'admission 86,4 nd 47,8 nd nd nd 72,4
Source : MFTP

78
79
Tableau 111 : Effectif des élèves dans les établissements prives par province de 1995-96 a 2000-01.

1995-96 1996-97 1997-98 1998-99


Antananarivo 13945 17650
Antsiranana 562 1140
Fianarantsoa 1403 1655
Mahajanga 1229 2518
Toamasina 1104 2472
Toliara 1097 1490
Madagascar 19340 26925 29033 32000
Source : MFTP

Tableau 112 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les LTP et CFP par province et par sexe et par année d'étude en 1999-00.

Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


1ere annee MF 511 87 78 18 151 80 925
F 2899 15 48 43 19 3024
CFP 2 eme annee MF 250 71 105 25 116 60 627
F 139 28 69 33 14 283
3 eme annee MF 64 0 0 26 90
F 39 0 0 4 43
total MF 825 158 183 43 267 166 1642

F 3077 43 117 0 76 37 3350


1ere annee MF 978 341 535 377 591 497 3319
F 259 121 193 151 176 900
LTP 2 eme annee MF 949 268 390 233 489 310 2639
F 298 104 125 116 120 763
3 eme annee MF 1404 260 488 176 499 299 3126
F 406 68 133 130 100 837
total MF 3331 869 1413 786 1579 1106 9084

80
F 963 293 451 0 397 396 2500
Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar

1ere annee MF 1489 428 613 395 742 577 4244


F 3158 136 241 0 194 195 3924
Ensemble 2 eme annee MF 1199 339 495 258 605 370 3266
F 437 132 194 0 149 134 1046
3 eme annee MF 1468 260 488 176 499 325 3216
F 445 68 133 0 130 104 880
total MF 4156 1027 1596 829 1846 1272 10726
F 4040 336 568 0 473 433 5850
Source: MFTP, CFP:Centre de Formation Professionnelle; LTP: Lycée Technique Professionnel

Tableau 113 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les LTP et CFP par province et par sexe et par année d'étude en 2000-01.

Antananarivo Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Toamasina Toliara Madagascar


CFP MF 954 230 229 42 294 187 1936
F 572 89 158 0 71 39 929
LTP MF 4303 834 1527 1221 1769 1167 10821
F 1721 280 471 319 522 431 3744
Ensemble MF 5257 1064 1756 1263 2063 1354 12757
F 2293 369 629 319 593 470 4673
Source : MFTP

Tableau 114 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les LTP par province et par secteur en 1999-00.

FPI
AGRICULTURE GENI CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE TFG Total
MF F MF F MF F MF F MF F MF F
Antananarivo 0 0
Antsiranana 205 7 293 12 332 255 39 19 869 293
Fianarantsoa 0 0

81
Mahajanga 357 292 34 103 786 0
Toamasina 853 119 333 12 282 221 111 45 1579 397
FPI
AGRICULTURE GENI CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE TFG Total
MF F MF F MF F MF F MF F MF F
Toliara 426 65 309 27 302 251 69 53 1106 396
Madagascar 0 0 1841 191 1227 51 950 727 322 117 4340 1086
Source : MFTP

Tableau 115 : Récapitulation de l'effectif des apprenants dans les CFP par province et par secteur en 1999-00.

FPI TFG
AGRICULTURE GENIE CIVIL INDUSTRIEL TERTIAIRE Total
MF F MF F MF F MF F MF F MF F
Antananarivo 0 0
Antsiranana 116 1 42 42 158 43
Fianarantsoa 0 0
Mahajanga 43 43 0
Toamasina 201 17 66 59 267 76
Toliara 37 2 129 35 166 37
Madagascar 0 0 397 20 237 136 0 0 0 0 634 156
Source : MFTP

Tableau 116 : Récapitulation des résultats aux examens au niveau des LTP par province en 1999-00.

BAE BT BAC
Présents Admis Présents Admis Présents Admis
MF F MF F Taux MF F MF F Taux MF F MF Taux
Antananarivo
Antsiranana 336 188 55,95 180 118 65,56 196 75 38,27
Fianarantsoa
Mahajanga 217 179 82,49 235 157 66,81 283 179 63,25
Toamasina

82
Toliara 267 92 112 41,95 189 75 91 48,15 298 122 40,94
Madagascar 820 92 479 0 58,41 604 75 366 60,60 777 376 48,39
Source : MFTP

Tableau 117 : Récapitulation des résultats aux examens au niveau des CFP par province en 1999-00.

CFE/FPI CFE/FPII
Présents Admis Taux Présents Admis Taux
MF F MF F d’admission MF F MF F d’admission
Antananarivo 67 30 52 20 77,61 77 55 71 52 92,21
Antsiranana 42 22 52,38 16 16 9 100,00
Fianarantsoa 15 1 9 1 60,00 48 37 33 25 68,75
Mahajanga nd nd nd nd nd 11 0 10 0 90,91
Toamasina 29 0 14 0 48,28 75 29 55 25 73,33
Toliara 9 3 7 3 77,78 20 1 17 1 85,00
Madagascar 162 34 104 24 64,20 247 122 202 112 81,78
CFE/FPI: Certificat de Fin d'Etude Niveau I. CFE/FPII: Certificat de Fin d'Etude Niveau II

83
A3-Enseignement supérieur

Tableau 118 : Répartition des étudiants par filières en 200-01.

Filières Ensemble Pourcentage

LETTRES 4 881 15,7


EDUCATION 1 045 3,4
DROIT-SCIENCE SOCIALE 6 537 21,0
Gestion 9 264 29,8
SCIENCES 3 333 10,7
POLYTECHNIQUE 2 055 6,6
SCIENCES AGRONOMIQUES 646 2,1
MEDECINE 2 948 9,5
Autres 392 1,3
ENSEMBLE 31 100 100,0
Source : MINESUP

Tableau 119 : Répartition des étudiants des universités par province en 2000-01.

Effectif des
étudiants Pourcentage
Université d'Antananarivo* 21 402 75,9
Université Nord Madagascar* 968 3,4
Université de Fianarantsoa 1 885 6,7
Université de Mahajanga 1 013 3,6
Université de Toamasina 1 960 6,9
Université de Toliara 986 3,5
Total Université 28 214 100
*Y compris les IST et le CNTEMAD

84
Tableau 120 : Taux de réussite aux examens de 1996/97 à 2000/01.

1996/97 1997/98 1998/99

Université d’Antananarivo
Taux de réussite au DEUST/DEUG 60,7 64,2 64,9
Taux de réussite à la Licence 57,6 62,6 60,4
Taux de réussite à la Maîtrise 29,6 25,2 59,8
Taux de Réussite au DEA nd nd nd
Université Nord de Madagascar
Taux de réussite au DEUST/DEUG 53,0 73,8 56,1
Taux de réussite à la Licence 38,3 55,6 31,4
Taux de réussite à la Maîtrise 48,8 73,3 nd
Taux de Réussite au DEA nd 40 nd
Université de Fianarantsoa
Taux de réussite au DEUST/DEUG 41,6 40,2 23,9
Taux de réussite à la Licence 53,5 54,9 17,7
Taux de réussite à la Maîtrise nd 53,3 12,7
Université de Mahajanga
Taux de réussite au DEUST/DEUG 75,0 81,4 84,1
Taux de réussite à la Licence 25,0 76,3 70,8
Taux de réussite à la Maîtrise 33,3 63,1 77,2
Université de Toamasina
Taux de réussite au DEUST/DEUG 74,2 71,9 66,2
Taux de réussite à la Licence 50,9 54,0 45,1
Taux de réussite à la Maîtrise 57,3 52,4 50,7
Université de Toliara
Taux de réussite au DEUST/DEUG 80,6 51,2 74,0
Taux de réussite à la Licence 37,9 39,0 50,8
Taux de réussite à la Maîtrise 48,2 27,5 13,3
IST d’Antananarivo
Taux de réussite aux diplôme 86,4 92,6 92,0
IST d’Antsiranana
Taux de réussite aux diplôme 55,3 90,8 78,2
Source : MINESUP

85
Tableau 121 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par sexe (Toutes nationalités confondues) de 1997/98 à 2000/01.

1997-98 1998-99 1999-00 2000-01


Masculi
Masculin Féminin Total Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
n
Université d'Antananarivo 7146 7055 14201 7239 7149 14388 7591 7568 15159 7449 6891 14340
Université Nord Madagascar 656 203 859 611 200 811 614 167 781 664 211 875
Université de Fianarantsoa 1035 774 1809 1102 947 2049 1061 808 1869 1108 777 1885
Université de Mahajanga 815 575 1390 774 545 1319 678 511 1189 575 438 1013
Université de Toamasina 842 687 1529 907 799 1706 970 820 1790 1066 894 1960
Université de Toliara 685 440 1125 639 451 1090 629 387 1016 606 380 986
Total Université 11179 9734 20913 11272 10091 21363 11543 10261 21804 11468 9591 21059
IST Tana 187 108 295 172 116 288 185 117 302 232 117 349
IST Diego 74 2 76 85 2 87 77 2 79 86 7 93
Total IST 261 110 371 257 118 375 262 119 381 318 124 442
CNTEMAD 4638 3622 8260 4157 3122 7279 3912 3054 6966 6713
Prive
EPSA 45 29 74 48 31 79 67 49 116 43 34 77
ESSCA 42 70 112 52 89 141 41 101 142 42 90 132
EST 32 54 86 26 34 60 41 100 141 35 69 104
ETS 78 1 79 75 6 81 36 5 41 38 40 78
EUROI 42 5 47 94 1 95 90 1 91 121 6 127
FAC 21 29 50 21 28 49 22 32 54 23 41 64
ICM 236 19 255 240 69 309 192 109 301 nd nd 301
INFOCENTRE-
INFOGESTION 40 38 78 36 40 76 35 38 73 nd nd 73
ISCAM 140 207 347 74 105 179 155 211 366 227 243 470
ISPM 233 140 373 233 140 373 233 140 373 nd nd 373
IMT 0 107 105 212 98 129 227 nd nd 227
ECOLE D'Inferm St F d'Assise 0 5 71 76 1 76 77 3 85 88
HECMMA 0 60 20 80 120 33 153 137 41 178
Monfort-Mahajanga 0 13 21 34 18 31 49 21 33 54
St F X Fianara 0 17 8 25 17 2 19 nd nd 19
ESMAP 0 137 103 240 97 79 176 173 68 241
Infotour 0 22 38 60 15 65 80 21 74 95

86
EMIR Consulting 0 0 65 27 92 25 15 40
1997-98 1998-99 1999-00 2000-01
Masculi
Masculin Féminin Total Féminin Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
n
Ecole Service Social 0 0 22 32 54 nd nd 54
ATHENNE ANTSIRABE 0 0 54 37 91
Total prive 909 592 1501 1260 909 2169 1365 1260 2625 963 876 2886
Ensemble 16987 14058 31045 16946 14240 31186 17082 14694 31776 12749 10591 31100

Tableau 122 : Répartition des étudiants par années d’étude en 1997-98 (Toutes nationalités confondues).

1ere année 2eme année 3eme année 4eme année 5eme année 6eme année 7eme année Ensemble
Université d'Antananarivo 5208 2099 2251 2507 1281 855 14201
Université Nord
Madagascar 322 155 199 96 87 859
Université de Fianarantsoa 842 397 309 222 39 1809
Université de Mahajanga 364 167 226 159 131 343 1390
Université de Toamasina 573 310 385 229 32 1529
Université de Toliara 321 169 393 222 20 1125
Total Université 7630 3297 3763 3435 1590 1198 0 20913
IST d’Antananarivo 152 143 295
IST d’Antsiranana 43 33 76
Total IST 195 176 0 0 0 0 0 371
CNTEMAD 5923 871 842 397 227 8260
Prive
EPSA 39 35 74
ESSCA 54 58 112
EST 28 48 10 86
ETS 41 38 79
EUROI 37 8 2 47
FAC 30 20 50
ICM 77 98 52 22 6 255
INFOCENTRE- 27 27 24 78

87
INFOGESTION
ISCAM 145 116 51 35 347
1ere année 2eme année 3eme année 4eme année 5eme année 6eme année 7eme année Ensemble
ISPM 119 90 75 71 18 373
Total privé 597 538 214 128 24 0 0 1501
Ensemble 14345 4882 4819 3960 1841 1198 0 31045
Source : MINESUP

Tableau 123 : Répartition des étudiants par années d’étude en 1998-99 (Toutes nationalités confondues).

1ere année 2eme année 3eme 4eme 5eme 6eme 7eme Ensemble
Université d'Antananarivo 5176 2278 2200 2066 1728 940 14388
Université Nord Madagascar 278 135 173 148 77 811
Université de Fianarantsoa 891 450 296 367 45 2049
Université de Mahajanga 336 230 143 173 121 316 1319
Université de Toamasina 648 420 391 247 1706
Université de Toliara 280 162 320 264 54 10 1090
Total Université 7609 3675 3523 3265 2025 1266 0 21363
IST Tana 143 145 288
IST Diego 51 36 87
Total IST 194 181 0 0 0 0 0 375
CNTEMAD 4971 883 792 391 242 7279
Prive
EPSA 40 39 79
ESSCA 68 54 19 141
EST 25 35 60
ETS 40 41 81
EUROI 52 19 24 95
FAC 26 23 49
ICM 136 71 75 19 8 309
INFOCENTRE-INFOGESTION 33 17 26 76
ISCAM 131 48 179
ISPM 119 90 75 71 18 373
IMT 109 103 212

88
ECOLE D'Infermier(eres)Saint
Francois d'Assise 29 25 22 76
HECMMA 41 28 11 80
1ere année 2eme année 3eme 4eme 5eme 6eme 7eme Ensemble
Monfort-Mahajanga 34 34
Saint Francois Xavier
Fianarantsoa 25 25
ESMAP 240 240
Infotour 26 34 60
EMIR Consulting 0
Ecole Service Social 0
ATHENNE ANTSIRABE 0
Total prive 1018 700 276 149 26 0 0 2169
Ensemble 13792 5439 4591 3805 2293 1266 0 31186
Source : MINESUP

Tableau 124 : Répartition des étudiants par années d’étude en 1999-00 (Toutes nationalités confondues).

1ere année 2eme année 3eme 4eme 5eme 6eme 7eme Ensemble
Université d'Antananarivo 5253 2479 2540 2744 1286 857 15159
Université Nord Madagascar 299 110 151 119 102 781
Université de Fianarantsoa 737 490 329 274 39 1869
Université de Mahajanga 340 165 171 103 112 113 185 1189
Université de Toamasina 732 372 438 248 1790
Université de Toliara 338 145 240 195 74 24 1016
Total Université 7699 3761 3869 3683 1613 994 185 21804
IST Tana 168 134 302
IST Diego 37 42 79
Total IST 205 176 0 0 0 0 0 381
CNTEMAD 4200 1544 664 358 200 6966
Prive
EPSA 77 39 116
ESSCA 77 65 142
EST 71 70 141

89
ETS 41 41
EUROI 31 38 22 91
FAC 33 21 54
ICM 117 105 40 20 19 301
1ere année 2eme année 3eme 4eme 5eme 6eme 7eme Ensemble
INFOCENTRE-INFOGESTION 31 28 14 73
ISCAM 135 101 82 48 366
ISPM 119 90 75 71 18 373
IMT 110 102 15 227
ECOLE D'Infermier(eres)Saint
Francois d'Assise 24 29 24 77
HECMMA 59 37 49 8 153
Monfort-Mahajanga 28 21 49
Saint Francois Xavier
Fianarantsoa 11 8 19
ESMAP 94 82 176
Infotour 52 28 80
EMIR Consulting 77 15 92
Ecole Service Social 33 21 54
ATHENNE ANTSIRABE 0
Total prive 1220 900 321 139 45 0 0 2625
Ensemble 13324 6381 4854 4180 1858 994 185 31776
Source : MINESUP

Tableau 125 : Répartition des étudiants par années d’étude en 2000-01 (Toutes nationalités confondues).

1ère année 2è année 3è année 4è année 5è année 6è année 7è année Ensemble


Université d'Antananarivo 5787 2632 2151 2276 746 748 14340
Université Nord Madagascar 359 162 126 153 75 0 875
Université de Fianarantsoa 635 551 326 311 62 0 1885
Université de Mahajanga 303 79 84 93 67 76 311 1013
Université de Toamasina 778 421 486 275 0 0 1960
Université de Toliara 317 136 240 195 74 24 986
Total Université 8179 3981 3413 3303 1024 848 311 21059

90
IST Tana 182 167 349
IST Diego 55 38 93
Total IST 237 205 0 0 0 0 0 442
CNTEMAD 6713
Prive
1ère année 2è année 3è année 4è année 5è année 6è année 7è année Ensemble
EPSA 39 38 0 0 0 77
ESSCA 62 70 0 0 0 132
EST 37 67 0 0 0 104
ETS 40 38 0 0 0 78
EUROI 55 35 37 0 0 127
FAC 36 28 64
ICM nd nd nd nd nd 301
INFOCENTRE-INFOGESTION nd nd nd nd nd 73
ISCAM 159 116 122 73 0 470
ISPM 373
IMT 227
ECOLE D'Infirm SF d'Assise 35 25 28 88
HECMMA 47 49 42 40 0 178
Monfort-Mahajanga 28 26 54
SFX Fianarantsoa 19
ESMAP 164 77 0 241
Infotour 40 55 95
EMIR Consulting 25 15 40
Ecole Service Social 54
ATHENNE ANTSIRABE 91 0 0 0 91
Total prive 858 639 229 113 0 0 0 2886
Ensemble 9274 4825 3642 3416 1024 848 311 31100
Source : MINESUP

91
Tableau 126 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1996-97.

DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE GESTION SCIENCES POLYTECHNIQUE MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
AGRONOMIQUES
SOCIALE
Univesite d'Antananarivo 2567 403 1790 1850 2282 815 486 2238 12431
Univesite Nord Madagascar 190 132 195 348 865
Universite de Fianarantsoa 94 1126 408 1628
Universite de Mahajanga 370 24 1069 1463
Universite de Toamasina 457 346 608 1411
Universite de Toliara 760 42 311 34 1147
Total Université 3974 671 3262 2458 3566 1163 544 3307 0 18945
IST Tananarivo 173 171 344
IST Diego 87 87
Total IST 0 0 0 173 0 258 0 0 0 431
CNTEMAD 2814 5319 8133
Ensemble 3974 671 6076 7950 3566 1421 544 3307 0 27509
Source : MINESUP

Tableau 127 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1997-98.

DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE GESTION SCIENCES POLYTECHNIQUE MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
AGRONOMIQUES
SOCIALE
Université d'Antananarivo 2831 513 2399 2340 2203 961 481 2473 14201
Université Nord Madagascar 201 138 194 326 859
Université de Fianarantsoa 118 1236 455 1809
Université de Mahajanga 341 1049 1390
Université de Toamasina 510 394 625 1529
Université de Toliara 779 42 254 50 1125
Total Université 4321 811 4029 2965 3447 1287 531 3522 0 20913
IST Tana 148 147 295
IST Diego 76 76
Total IST 0 0 0 148 0 223 0 0 0 371

92
CNTEMAD 3197 5063 8260
DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE GESTION SCIENCES POLYTECHNIQUE MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
AGRONOMIQUES
SOCIALE
EPSA 74 74
ESSCA 112 112
EST 64 22 86
ETS 79 79
EUROI 50 47 97
FAC 0
ICM 79 176 255
INFOCENTRE-
INFOGESTION 78 78
ISCAM 300 47 347
ISPM 274 79 20 373
Total prive 79 0 176 878 79 126 74 0 89 1501
Ensemble 4400 811 7402 9054 3526 1636 605 3522 89 31045
Source : MINESUP

Tableau 128 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1998-99.

DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE GESTION SCIENCES POLYTECHNIQUE MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
AGRONOMIQUES
SOCIALE
Université d'Antananarivo 2768 541 2336 2473 2555 922 478 2315 14388
Université Nord Madagascar 226 140 174 271 811
Université de Fianarantsoa 155 1495 338 61 2049
Université de Mahajanga 280 45 994 1319
Université de Toamasina 523 441 742 1706
Université de Toliara 733 46 218 93 1090
Total Université 4250 882 4272 3215 3565 1193 616 3309 61 21363
IST Tana 139 149 288
IST Diego 87 87
Total IST 0 0 0 139 0 236 0 0 0 375

93
CNTEMAD 391 2207 4681 7279
EPSA 79 79
DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE GESTION SCIENCES POLYTECHNIQUE MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
AGRONOMIQUES
SOCIALE
ESSCA 141 141
EST 54 6 60
ETS 81 81
EUROI 95 95
FAC 49 49
ICM 71 238 309
INFOCENTRE-
INFOGESTION 76 76
ISCAM 156 23 179
ISPM 74 279 20 373
IMT 134 78 212
ECOLE
D'Infermier(eres)Saint
Francois d'Assise 76 76
HECMMA 80 80
Monfort-Mahajanga 34 34
Saint Francois Xavier
Fianarantsoa 25 25
ESMAP 240 240
Infotour 60 60
Total prive 71 0 238 718 374 426 79 0 263 2169
Ensemble 4712 882 6717 8753 3939 1855 695 3309 324 31186

Tableau 129 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 1999-00.

Institutions LETTRES EDUCATION DROIT- GESTION SCIENCES POLYTECHNIQ SCIENCES MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
Univesite d'Antananarivo 2806 606 2790 2915 2417 925 472 2228 15159
Univesite Nord Madagascar 179 151 156 295 781
Universite de Fianarantsoa 165 1259 393 52 1869
Universite de Mahajanga 222 967 1189
Universite de Toamasina 538 501 751 1790

94
Universite de Toliara 689 44 179 104 1016
Total Universite 4212 966 4550 3666 3367 1220 576 3195 52 21804
IST Tana 160 142 302
Institutions LETTRES EDUCATION DROIT- GESTION SCIENCES POLYTECHNIQ SCIENCES MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
IST Diego 79 79
Total IST 0 0 0 160 0 221 0 0 0 381
CNTEMAD 319 2421 4226 6966
EPSA 116 116
ESSCA 142 142
EST 104 37 141
ETS 32 41 73
EUROI 91 91
FAC 54 54
ICM 171 130 301
INFOCENTRE- 73 73
ISCAM 338 48 386
ISPM 94 279 20 393
IMT 138 89 227
ECOLE 77 77
HECMMA 34 139 173
Monfort-Mahajanga 49 49
Saint Francois 19 19
ESMAP 176 176
Infotour 80 80
Ecole Service Social 54 54
Total prive 171 0 130 1009 279 466 116 77 377 2625
Ensemble 4702 966 7101 9061 3646 1907 692 3272 429 31776

Tableau 130 : Répartition des étudiants inscrits/apprenants par filière en 2000-01.

DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE Gestion SCIENCES POLYTECHNIQUE
AGRONOMIQUES
MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
SOCIALE
Université d'Antananarivo 2881 667 2768 2540 2277 913 458 1836 14340
Université Nord Madagascar 213 157 218 287 875
Université de Fianarantsoa 176 1283 426 1885
Université de Mahajanga 1013 1013
Université de Toamasina 585 1375 1960

95
Université de Toliara 706 42 131 107 986
Total Université 4385 1042 4051 3915 3052 1200 565 2849 0 21059
DROIT-
SCIENCES
Institutions LETTRES EDUCATION SCIENCE Gestion SCIENCES POLYTECHNIQUE
AGRONOMIQUES
MEDECINE AUTRES ENSEMBLE
SOCIALE
IST Tana 176 173 349
IST Diego 93 93
Total IST 0 0 0 176 0 266 0 0 0 442
CNTEMAD 6713
EPSA 77
ESSCA 132
EST 104
ETS 78
EUROI 127
FAC 64
ICM 301
INFOCENTRE-INFOGESTION 73
ISCAM 470
ISPM 373
IMT 227
ECOLE D'Infermier(eres)Saint Francois d'Assise 88
HECMMA 178
Monfort-Mahajanga 54
Saint Francois Xavier Fianarantsoa 19
ESMAP 241
Infotour 95
EMIR Consulting 40
Ecole Service Social 54
ATHENNE ANTSIRABE 91
Total prive 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2886
Ensemble 4385 1042 4051 4091 3052 1466 565 2849 0 31100

96
Tableau 131 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de
1996-97.

Taux d’attribution par rapport au montant total de bourse


Institutions 3/3 1/2 2/3 1/3 Total
Université d'Antananarivo 2127 1842 4313 1408 9690
Université Nord
Madagascar 535 108 38 40 721
Université de Fianarantsoa 370 168 237 259 1034
Université de Mahajanga 258 219 217 120 814
Université de Toamasina 2 20 356 364 742
Université de Toliara 430 19 168 17 634
Total Université 3722 2376 5329 2208 13635
IST Tana 297 4 301
IST Diego 77 77
Total IST 374 4 0 0 378
Ensemble 4096 2380 5329 2208 14013
Source : MINESUP

Tableau 132 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de
1997-98.

Taux d’attribution par rapport au montant total de bourse


Institutions 3/3 1/2 2/3 1/3 Total
Université d'Antananarivo 4400 4035 1932 10367
Université Nord
Madagascar 348 50 82 82 562
Université de Fianarantsoa 352 237 168 259 1016
Université de Mahajanga 147 219 353 719
Université de Toamasina 91 269 561 921
Université de Toliara 338 64 16 28 446
Total Université 5676 4874 2198 1283 14031
IST Tana 295 295
IST Diego 76 76
Total IST 371 0 0 0 371
Ensemble 6047 4874 2198 1283 14402
Source : MINESUP

Tableau 133 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de
1998-99.

Taux d’attribution par rapport au montant total de bourse


Institutions 3/3 1/2 2/3 1/3 Total
Université d'Antananarivo 2846 4247 2332 862 10287
Université Nord
Madagascar 360 138 104 42 644
Université de Fianarantsoa 407 259 237 167 1070
Université de Mahajanga 202 288 193 148 831
Université de Toamasina 69 334 526 929
Université de Toliara 232 94 16 4 346
Total Université 4116 5360 2882 1749 14107

97
IST Tana 285 285
Taux d’attribution par rapport au montant total de bourse
Institutions 3/3 1/2 2/3 1/3 Total
IST Diego 87 87
Total IST 372 0 0 0 372
Ensemble 4488 5360 2882 1749 14479
Source : MINESUP

Tableau 134 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de
1999-00.

Taux d’attribution par rapport au montant total de bourse


Institutions 3/3 1/2 2/3 1/3 Total
Université d'Antananarivo 3831 2306 1638 3022 10797
Université Nord
Madagascar 479 72 26 53 630
Université de Fianarantsoa 325 0 134 367 826
Université de Mahajanga 615 0 43 101 759
Université de Toamasina 33 0 380 490 903
Université de Toliara 251 0 109 0 360
Total Université 5534 2378 2330 4033 14275
IST Tana 170 142 5 317
IST Diego 79 79
Total IST 249 142 5 0 396
Ensemble 5783 2520 2335 4033 14671
Source : MINESUP

Tableau 135 : Répartition de l’effectif total des étudiants boursiers des institutions publiques de
2000-01.

Taux d’attribution par rapport au montant total de bourse


Institutions 3/3 1/2 2/3 1/3 Total
Université d'Antananarivo 3362 2421 1700 2591 10074
Université Nord Madagascar 488 64 39 44 635
Université de Fianarantsoa 385 0 206 374 965
Université de Mahajanga 556 0 54 123 733
Université de Toamasina 81 0 284 497 862
Université de Toliara 290 0 116 0 406
Total Université 5162 2485 2399 3629 13675
IST Tana 85 7 92
IST Diego 313 119 9 441
Total IST 398 126 9 0 533
Ensemble 5560 2611 2408 3629 14208
Source : MINESUP

98
Tableau 136 : Evolution du budget alloue au Ministère de l’Enseignement Supérieur de 1995 a 2001 ( en milliers de franc malagasy).

1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001


1-Fonctionnement
Cabinet-Secrétariat Général-Directions 1 637 448 1 620 639 1 407 708 2 579 004 3 580 211 3 292 739
Les six (6) Universités 23 390 925 19 614 871 22 544 316 24 935 969 27 756 145 28 686 145
Etablissements publics 1 532 124 1 738 214 1 973 245 1 973 245 2 435 376 2 905 376
Subventions/Transferts 458 800 1 045 315 1 601 913 2 178 129 7 099 460 7 140 236
Arriérés 1 000 000 10 000 50 000 50 000
Bourses à Madagascar 5 388 562 7 753 912 6 888 562 5 055 000 9 947 139 9 947 139
Bourses exterieures 2 416 071 2 200 000 1 800 000
AIEA 213 690 213 690 213 690
IDEP 200 000 200 000 200 000
CAMES 300 000 300 000 300 000
OFFCAU 544 212
UNESCO 10 000 10 000
sous-total (1) 33 407 859 31 782 951 34 465 744 40 445 320 53 742 021 54 495 325
Personnel enseignant 3 062 330 10 984 288 13 436 055 12 357 004 14 617 983
Salaire (Niveau central) 1 086 724 1 870 564 2 293 870 4 268 123 4 981 349
sous-total (2) 4 149 054 12 854 852 15 729 925 16 625 127 19 599 332 35 812 188 36 528 420
Total Fonctionnement (1+2) 37 556 913 44 637 803 50 195 669 57 070 447 73 341 353 90 307 513 72 597 913
2-PIP
Ressources propres 2 820 931 1 313 900 12 946 081 5 916 605 4 235 874 4 575 313
Ressources Externes 12 292 232 113 492 001 251 251 661 27 321 520 6 230 369 10 318 000
Total PIP 7 440 000 15 113 163 114 805 901 264 197 742 33 238 125 10 466 243 14 893 913
Total Budget (Fonct+PIP) 44 996 913 59 750 966 165 001 570 321 268 189 106 579 478 100 773 756 124 020 246
Source : Lois des Finances 2001 et MINESUP

99
Tableau 137 : Evolution de subventions/Transfert et PIP alloue au Ministère de l’Enseignement Supérieur de 1995 a 2001 ( en milliers de franc
malagasy).

1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001


Subventions et Transferts 5 847 362 8 799 227 8 490 475 10 907 102 19 970 289 19 611 065 54 443 001
Salaires 4 149 054 12 854 852 15 729 925 16 625 127 19 599 332 35 812 188 36 528 420
Total Fonctionnement (salaires et Hors salaires) 37 556 913 44 637 803 50 195 669 57 070 447 73 341 353 90 307 513 72 597 913
PIP 7 440 000 15 113 163 114 805 901 264 197 742 33 238 125 10 466 243 14 893 913
Total Budget (Fonct+PIP) 44 996 913 59 750 966 165 001 570 321 268 189 106 579 478 100 773 756 124 020 246
Source : Lois des Finances 2001 et MINESUP

100
BIBLIOGRAPHIE
1. Jean-Luc Dubois, 2001, « Méthode pour le Choix des Indicateurs et Rôle de l’Observatoire de
la Pauvreté », Rapport de Mission pour le PNUD, Antananarivo, 05 - 28 Septembre 2001.

2. Christian Bonifas, 2001, « Système de Suivi et Evaluation des Programmes et Projets dans le
Cadre du DSRP », Rapport de Mission pour le PNUD, Antananarivo, Novembre 2001.

3. Jacques Charmes, 2001, « Source des Statistiques sociales, Indicateurs de suivi et Outils à
Concevoir », Rapport de Mission pour le PNUD, Antananarivo, Août 2001.

4. Alexandre RANDRIANASOLO et consort, « Revue des Dépenses Publiques et Aides


Extérieures pour les Services Sociaux de Base- Mise à jour de l’étude 20/20 », PNUD,
Antananarivo, Novembre 2001.

5. RAFALIMANANA Albert, « Les Indicateurs de Suivi de Pauvreté - Secteur éducation


(situation provisoire) » - Octobre 2000.

6. RAFALIMANANA Albert et consort, « Education Pour Tous : Bilan à l’An 2000 » -


Madagascar, Antananarivo, Octobre 1999.

7. Institut National de la Statistique, Tableau de Bord Social 2000 - PNUD.

8. Annuaires statistiques de 1996/97 à 2000/01 (situation provisoire) – DPE / Mineseb.

9. « Document intérimaire de Stratégie de la Réduction de la Pauvreté » – STA - Novembre


2000

101