Vous êtes sur la page 1sur 84

www.village-justice.

com

n°67
[Novembre -
Décembre 2018]

Interview de William Baldari, DOSSIER 19


Directeur juridique et DPO chez Salvia 3
Développement,
Groupe Akanea Développement et
Groupe I’Car Systems

Nominations 66

DROIT DES BREVETS ET MARQUES

Formations 78 ACTUALITÉ
4

Audit RGPD : les bonnes pratiques

16ÈME JOURNÉE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NUMÉRIQUE 56

4 DÉCEMBRE 2018 - PARIS


- Programme
- Présentation des conférences

LE 3ÈME VILLAGE DE LA LEGALTECH 62

27 ET 28 NOVEMBRE 2018 - PARIS


Programme des ateliers et conférences
La Propriété intellectuelle chez Duane Morris

Le département propriété intellectuelle du cabinet


d’avocats international Duane Morris est reconnu
comme l’un des meilleurs aux États-Unis. Les
publications nationales, parmi lesquelles US News
et World Report, ont classé Duane Morris parmi
les principaux cabinets d’avocats spécialisés
dans les brevets, les marques déposées, les
droits d’auteur et les litiges liés à la propriété
intellectuelle.

Notre équipe PI s’attache à optimiser la propriété


intellectuelle de nos clients pour qu’elle soit un
outil de leur réussite. Nos avocats spécialisés en
propriété intellectuelle fournissent des conseils
sur les méthodes les plus efficaces pour établir et
développer des titres de propriété intellectuelle et
protéger les droits de propriété intellectuelle afin
que nos clients puissent tirer le meilleur parti de
ces actifs. Grâce à nos brevets, nous proposons
à nos clients la gestion de portefeuilles et
des conseils stratégiques sur l’obtention et la
protection de la propriété intellectuelle, qu’il
s’agisse de brevets, de marques, de licences ou
de transferts de technologies ou d’audits PI.
CLIENTS REPRÉSENTATIFS

● 23andMe ● Pernod Ricard USA


● AT&T ● PetSmart
● Belkin International ● Polder Housewares
● Brera Group ● Popeyes Louisiana Kitchen
● Cisco ● Power Home Remodeling
● GoPro ● Quest Diagnostics
● J&J Snack Foods ● Rolls Royce
● Jaguar Land Rover ● Saint-Gobain
● Lagos ● Scholastic
● LendingTree ● Serena and Lily
● Lenox ● Stoli Group USA
● Lutron Electronics ● Tyson Foods
● Otis McAllister ● Tiffany & Co.

GAMME DE SERVICES

BREVETS
- Acquisition et enregistrement
- Liberté d’exploitation
- Invalidité et non-contrefaçon
- Monétisation des brevets

MARQUES, DROITS D'AUTEUR, DIVERTISSEMENT ET PUBLICITÉ


- Acquisition, gestion et application
- Recherche et disponibilité
- Procédures d’opposition et d’annulation devant le Trademark Trial
and Appeal Board
- Gestion de la marque
- Licences
- Litiges liés aux réseaux sociaux et Internet
- Litiges liés aux noms de domaines

CONTENTIEUX EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE


- Litiges liés aux brevets et marques avant les tribunaux civils et
administratifs
- Droit d’auteur
- Concurrence déloyale et publicité mensongère
- Secrets commerciaux
- Litiges devant la Commission du commerce international

PRATIQUE DEVANT LE TRADEMARK TRIAL AND APPEAL BOARD


- Inter partes review
- Examen des méthodes commerciales
- Procédures post-délivrance
- appel et re-examens

PHARMACEUTIQUE
- Hatch-Waxman Act
- Biosimilaires
- FDA réglementation
- Licences,contrats de fabrication et autres accords

SCIENCES DE LA VIE ET BIOTECHNOLOGIE


- Conseil stratégique et gestion du portefeuille
- Due diligence, autorisations de produits et licences

TRANSACTIONS TECHNOLOGIQUES, LICENCES ET CONTRATS


COMMERCIAUX
- Cybersécurité
- RGDP
- Confidentialité
- Due diligence
- Joint ventures et alliances stratégiques
- Licences et accords
INTERVIEW

Interview de William Baldari,


Directeur juridique et DPO chez Salvia Développement,
Groupe Akanea Développement et Groupe I’Car Systems
concernant l’organisation technique chacun des services de la société, un
des systèmes d’information - ce qui interlocuteur restant leader au sein
me semble une caractéristique fonda- de chacun d’eux. Par exemple, avec le
mentale d’un bon DPO pour une bonne marketing opérationnel, nous avons
application du RGPD. Aussi, pour ces travaillez le CRM et la cartographie des
raisons, l’association de la fonction traitements ; avec le marketing produit,
d’un directeur juridique opérant dans les évolutions à intégrer aux logiciels
l’informatique et la fonction de DPO me commercialisés par nos sociétés ; avec
semble totalement naturelle. le service des ressources humaines,
Si le pilotage de la mise en conformité nous avons mis en place une charte de
a nécessité un temps de disponibilité confidentialité et former nos collabora-
spécifique dans la période précédant teurs aux données personnelles. Toutes
et concomitante à l’entrée en vigueur les communications ont également été
du RGPD, toute réponse à une ques- faites auprès des collaborateurs via
tion relative aux données à caractère les supports usuels de communication
personnel s’inscrit aujourd’hui dans le interne, par des newsletters hebdoma-
Quelles sont les particularités du quotidien des attributions du service. daires ou mensuelles, en fonction des
poste de DPO que vous occupez, en groupes de sociétés concernés.
plus de votre fonction de directeur Cela a-t-il eu des conséquences sur
juridique ? votre équipe juridique ? Par ailleurs, il a été décidé de mettre en
place un comité RGPD régulier regrou-
Aujourd’hui, je suis directeur juridique Je travaille avec un collaborateur, et cela pant tous les services concernés (R&D,
mutualisé entre trois groupes de socié- a nécessité de comprendre sa motiva- Marketing produit) pour bien s’assurer
tés distinctes totalement autonomes tion à accompagner cette démarche, au de la bonne application du règlement
(Groupe Salvia développement, Groupe regard de la charge de travail complé- dans le temps : n’oublions pas que la
Akanea Développement, Groupe I’Car mentaire que cette mise en conformité conformité au règlement ne s’apprécie
Systems) mais opérant dans un même suppose. Cela a tout d’abord impliqué pas uniquement à sa date d’entrée en
secteur d’activité, à savoir la vente de la mise en place d’objectifs annuels vigueur !
logiciels informatiques de gestion à clairs et partagés dans le cadre des
une cible de clients qui leur est propre. entretiens annuels, et un suivi régu- Quels vont maintenant être vos
Cette mutualisation s’inscrit dans une lier des rétroplannings existants. Nous prochains défis concernant vos
logique de coût et permet à chacune avons également décidé de recruter une missions et la fonction de DPO ?
des structures juridiques de bénéficier stagiaire qui a effectué des recherches,
de services de juristes informatiques rédigé des notes, et qui nous a ainsi Le challenge à relever concerne la mise
partagés avec les autres groupes de aidés à clarifier les rouages du RGPD. en place de processus innovants per-
sociétés, dont le besoin métier – une Elle a rejoint notre équipe pour une mettant une amélioration continue de la
spécialisation en droit informatique - durée de 4 mois. La mobilisation du mise en conformité par rapport au RGPD.
est sensiblement le même. service a été totale et reconnue par l’en- En effet, avec l’ « accountability » comme
semble des autres services des sociétés principe phare du RGPD, le responsable
Dans le cadre de mes fonctions, je suis pour lesquelles nous travaillons. de traitement et le sous-traitant ont
également DPO de la société Salvia toute la latitude pour décider de mettre
développement dont je suis salarié, et Plus globalement, comment s’est en place les procédures, ressources ou
pilote de la mise en conformité RGPD déroulé la mise en place du RGPD outils qui leur permettront de justifier de
des Groupes Akanea Développement et au sein de votre groupe ? leur mise en conformité en cas d’audit de
I’Car Systems qui ont fait le choix, pour la CNIL. Cela ouvre donc un champ infini
l’une, de ne pas avoir de DPO et pour De manière générale, la compréhension de possibilités à l’imagination d’un DPO
l’autre, d’en différer le recrutement. de l’impact de cette réglementation dans souhaitant inventer des processus ou
le quotidien de nos activités a nécessité outils novateurs.
Comment vous êtes-vous organisé une mobilisation du quotidien de la A titre plus personnel, l’étape de
pour le cumul de ces deux part du service juridique et des équipes l’obtention d’une « certification DPO
fonctions ? managériales des autres services. tamponnée CNIL » me semble une
Après avoir sensibilisé les différents étape fondamentale. La CNIL a en effet
Le débat concernant le bon profil d’un comités de direction sur la nécessité adopté en octobre un agrément permet-
DPO est un sujet passionnant qui a fait de la mise en conformité au RGPD au tant aux organismes qui souhaitent être
couler beaucoup d’encre… Doit-il être regard des potentiels impacts « busi- habilités par elle à certifier les compé-
un technicien ou un juriste ? ness » existants, je suis devenu pilote tences du DPO sur la base du référentiel
Pour ma part, je ne peux envisager la de la mise en conformité dans le cadre de certification qu’elle a élaboré. La cré-
bonne compréhension d’un contrat d’un projet transverse qui a nécessité dibilité de la mission d’un DPO passe
informatique par un juriste n’ayant la mobilisation de tous les services sans aucun doute par le contenu de sa
aucune connaissance du RGPD. De la de chaque société (marketing produit mission mais également par son niveau
même façon, je pense qu’un juriste et opérationnel, R&D, DAF, RH etc..). de compétence en la matière.
spécialisé dans l’informatique se doit Une affectation des tâches a été réali-
d’avoir des connaissances solides sée et des ateliers ont été menés avec Propos recueillis par Clarisse Andry

p.3 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

AUDIT RGPD : LES BONNES PRATIQUES


« Beaucoup d’entreprises s’imaginent rendent vite compte que cela touche tous
une démarche assez simple et rapide, les métiers ». « Pour répondre à cette
explique Pascal Alix, fondateur du cabi- demande transverse dans les entreprises,
net VirtuaLegis, où il suffirait de faire Il nous a semblé essentiel de digitali-
un registre et de mettre deux-trois ser notre expertise et notre expérience
mentions sur les contrats », alors que dans une plateforme SaaS reprenant
la mise en conformité avec le RGPD l’ensemble des obligations de mise en
« est un processus lent, dynamique et conformité et de gestion de la gouver-
continu car il faut mettre en conformité en nance data », précise Sylvain Staub CEO
permanence, ce qui demande de s’orga- de Data Legal Drive et avocat chez Staub
niser et de se réorganiser ». Il convient & Associés.
donc de bien commencer la démarche par
un audit de qualité, mais aussi de struc- Il faut donc faire le point sur le fonc-
turer la démarche autour des avantages tionnement de tous les services sous
que l’on peut en retirer plutôt que de la le prisme de la protection des données.
considérer comme une simple contrainte. Si la solution la plus simple pour com-
l’aide dans ce domaine, poussées tant par mencer le processus consisterait à faire
Dans le domaine de la protection des don- l’échéance que par les grands scandales circuler des questionnaires, les cabinets
nées personnelles, la diversité est la règle : médiatisés comme ceux de Facebook et de conseil se sont vite rendu compte que
« le niveau de mise en conformité va de 0 à de Darty. La période transitoire de mise en les réponses n’étaient pas pertinentes,
90 %, depuis la TPE qui part de zéro, voire conformité aura donc surtout servi à diffu- car la plupart des personnes ne savent
n’est même pas au niveau de la loi de ser l’information. tout simplement pas ce que des termes
1978 et se trouve complètement perdue, comme « donnée » ou « traitement »
jusqu’à certaines grandes entreprises qui FAIRE L’ÉTAT DES LIEUX recouvrent réellement dans leurs fonc-
ont su anticiper ces transformations depuis tionnements quotidiens. « Nous allons
plusieurs années ». C’est d’ailleurs seule- La demande d’un audit émerge la plu- donc interviewer chaque service, indique
ment à l’approche de la date limite au mois part du temps au sein de la direction Christophe Champoussin, gérant du cabi-
de mai dernier qu’une grande partie des juridique ou de la direction informatique, net Anaxia Conseil, pour comprendre
entreprises ont commencé à chercher de mais « par la suite, les entreprises se ce qu’ils font et comment ils le font.

Le Journal du Management p.4


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

Quelles données ? Qui les manipule ? COMMENT SE MOTIVER ? de stockage de données à des grands
Comment sont-elles stockées, trans- clients, car « il est très valorisant pour
férées et conservées ? ». Mais aussi : Il est évident que la peur de la sanction eux de se mettre en conformité ». Mais
quels sont les process mis en place pour a joué pour beaucoup dans le sursaut ce sera de plus en plus le cas pour les
faire appliquer les droits des personnes récent de nombreuses entreprises, tant entreprises : « nous avons ainsi travaillé
concernées ? Quelles sont les mesures par les montants financiers que par les avec un grand constructeur automobile
de sécurité mises en place – firewall, délais pour la mise en application qui français, explique Marine Brogli, qui a
limitation des droits d’accès, mesures arrivaient à leur fin. De nombreuses compris que la réticence de nombreux
juridiques avec les sous-traitants ? entreprises sous-estiment d’ailleurs les clients à utiliser les objets connec-
Il est également important de distinguer risques les concernant, s’imaginant trop tés pouvait être surmontée par une
entre la nature des données et les risques petites pour être ciblées par le régula- vraie transparence sur l’utilisation des
impartis, « puisqu’une fuite d’adresse teur, « alors que la taille importe moins données personnelles. Se mettre en
mail, souligne Marine Brogli, dirigeante que le secteur, souligne Pascal Alix, et conformité et communiquer sur le sujet
du Cabinet DPO Consulting, n’aura pas des petites entreprises dans des sec- deviennent alors un vrai atout, autant
le même impact si elle provient d’un site teurs traitant des données sensibles vis-à-vis des clients que pour mobiliser
de rencontres pour personnes mariées, comme les données de santé ou biomé- les énergies en interne ».
comme ce fut le cas pour Ashley Madison, triques, ou bien effectuant du profilage,
ou pour une entreprise aux activités moins ont déjà fait l’objet de sanctions ». « Certains de nos clients ont d’ailleurs
sensibles ». Il convient donc de faire une compris qu’il y avait un ROI et que le
analyse de risques pour comprendre les Mais toutes les entreprises gagneraient projet RGPD se révèle un projet struc-
impacts concrets que pourrait avoir telle à voir la RGPD différemment, et à la saisir turant des processus majeurs. Ils en
ou telle fuite de données. « Nous faisons comme une opportunité, car « il s’agit font un véritable projet d’entreprise
ensuite une analyse d’écarts entre ce de l’une des composantes de la trans- éthique avec incentives des salariés et
que demande la réglementation et là où formation numérique des entreprises, et un réel contrôle de la Direction Générale
en est l’entreprise sur tous les alinéas ; l’application des règles de la RGPD est sur les avancées significatives dans des
c’est l’occasion de réaliser qu’il existe, une condition de leur modernisation ». comités stratégiques mensuels, conclut
au sein même des entreprises, des Martine Ricouart-Maillet cofondatrice
divergences notables, puisque certaines Certaines entreprises mettent d’ailleurs de BRMAvocats (devenu BRM/TGS), à
peuvent être labellisées ISO 27001 en en avant leur mise en conformité pour se cet égard l’implication de la Direction
management de la sécurité de l’infor- démarquer de leurs concurrents. C’est Générale est essentielle ».
mation, tout en étant nettement moins aujourd’hui surtout le cas des sous-trai-
avancées dans d’autres domaines tants – au sens que la RGPD donne à ce
concernés par la RGPD ». mot – qui fournissent des prestations Jordan Belgrave

p.5 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD
AUDIT RGPD

CABINET SFEZ AVOCATS


DATAE SAS
Maître Betty SFEZ
ASTON SOCIÉTÉ D’AVOCATS 5 rue de Stockholm 117 avenue Victor Hugo
75008 Paris 92 100 Boulogne-Billancourt
140 avenue des Champs-Elysées Tél. : 01 80 06 06 25 Tél. : 06 60 21 05 03
75008 Paris - France Mail : contact@avocats-sfez.fr Mail : contact@datae-consulting.com
Tél. : +33 (0)1 44 94 00 00 Site Web: www.avocats-sfez.fr Site Web : www.datae-consulting.com
Contact : Christophe Lévy-Dières -
Avocat Associé Le Cabinet Sfez Avocats a pour domaines Datae est la solution logicielle de
Mail : cld@aston.legal d’expertise : le droit des données et conformité au RGPD qui convient à tous.
Site Web : www.aston.legal de l’innovation technologique, le droit Disponible en SaaS et conçue par des
du numérique, ainsi que le droit de la experts de la protection des données et
Aston Avocats est expert de la propriété intellectuelle. de l’expérience utilisateur, Datae vous
protection des données personnelles Travaillant depuis plus de 10 ans dans la permettra de tenir à jour rapidement et
depuis les premières réflexions sur la protection des données personnelles, facilement votre registre des activités
nouvelle réglementation. Les avocats nous accompagnons les entreprises de traitement. Afin de prouver votre
du département RGPD accompagnent de toutes tailles dans leur mise en conformité au RGPD, vous pourrez
les entreprises à chaque étape de la conformité au RGPD (ex. animation également mesurer vos risques, ranger
mise en conformité pour les rendre de formations, réalisation d’audits, votre documentation et éditer des
RGPD compatibles et leur permettre création du registre de traitement, rapports. Datae sera votre atout pour
ainsi de bénéficier d’un avantage rédaction de procédures et documents votre conformité au RGPD.
concurrentiel : cartographie des contractuels).
traitements et audit, préconisations et Le Cabinet – ancien CIL (Correspondant
feuille de route, opérations et suivi de informatique et Libertés) – est désigné
mise en conformité via le logiciel créé par plusieurs entités en qualité de DPO
par Christophe Lévy-Dières, Avocat externe (Délégué à la protection des
Associé. données personnelles).

AUDITO SARL
DATA LEGAL DRIVE DDP AVOCAT
Tél. : 06 77 13 66 35 LOGICIEL DE GOUVERNANCE RGPD
Mail : contact@audito.fr Danielle Da Palma
Contact : Pierre Bartel, gérant 89 Boulevard Haussmann Avocat à la Cour
Site Web : www.audito.fr 75008 Paris 13 rue du Dragon
Tél. : 01 83 79 27 79 75006 Paris
Audito propose CookieCheck Plus, un Site Web : datalegaldrive.com Tél. : 07 85 73 98 24
service unique en France de mise en Mail : ddapalma-avocat@outlook.fr
conformité des sites Internet installant De la contrainte RGPD est née Data
des « cookies », du point de vue des Legal Drive. Avocate experte en tous domaines de
règlementations française et Européenne Conçue par le cabinet d’avocats experts la propriété intellectuelle, conseil en
(RGPD), référencé par la CNIL. en droit de l’IT et de la data Staub & protection des données et en droit des
Associés, Data Legal Drive est une nouvelles technologies.
plateforme en mode SaaS, prête à Accompagnement dans la mise en
Nous réalisons un audit en ligne, suivi place des règles du RGPD et forma-
de l’installation d’un « tag manager » l’emploi, intuitive et ergonomique et où
toutes les fonctionnalités nécessaires à tions en entreprise ou en collectivité.
permettant d’afficher la bannière
la mise en conformité sont intégrées.
d’avertissement, un panneau de choix Cabinet individuel pour accompagner
des cookies, et une politique cookie Data Legal Drive, digitalise la mise en et conseiller au plus près les entre-
intégrée ; nous assurons en outre une conformité rapidement, efficacement, prises et les particuliers, en coordi-
veille juridique et technologique. pour tout type d’entreprise, avec ou nation si nécessaire avec un expert
sans DPO. technique pour la réalisation de l'ana-
lyse d'impact (DPIA) et l'analyse des
risques et de la sécurité des données.

Le Journal du Management p.6


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD
AUDIT RGPD
(Retail, Technologies, Industrie, Santé,
Mutualité et Assurance, Construction,
Logistique, Tourisme, Audiovisuel,
Banque, Energie, Établissements
publics, etc) le tout, tant à l'échelon
national qu’international.

Equipe RGPD
ITLAW AVOCATS La clé de la réforme
Tél. : 01 41 24 88 88
Mail : fr.rgpd@sgs.com
Site Web : www.rgpd.sgs.com 281 rue de Vaugirard
75015 Paris Code comparé et annoté

Vous êtes à la recherche d’un partenaire Tél. : 01 83 62 61 75 de la réforme

pour vous accompagner dans votre Mail : claudia.weber@itlaw.fr du droit des contrats
Ordonnance n°2016-131 du 10 février 2016

mise en conformité au RGPD ? Site Web : www.itlaw.fr


SGS, leader mondial de l’inspection,
du contrôle, de l’analyse et de la « Notre différence : Concilier expertise, Jean-Jacques Daigre
Professeur émérite de l’École de droit de la Sorbonne

pragmatisme, rigueur, agilité et


Avocat

certification, vous propose une offre sur


Guillaume Goetz-Charlier
Master HEC, juriste

mesure en fonction de la taille de votre créativité »


organisme.
Composée de prestations d’audit, ITLAW Avocats est un expert Site spécialisé :
www.droitdescontrats.com
d’accompagnement à la mise en reconnu, depuis près de 25 ans, dans
conformité, d’un service de DPO les domaines suivants : Contrats
informatiques, Données personnelles 15 € TTC (+ 4 € de frais de port par
externalisé et formations au RGPD, ouvrage, France Métropolitaine)
retrouvez notre offre complète sur www. (RGPD), Innovation (IoT, IA, Blockchain),
rgpd.sgs.com. Licensing, Sécurité, E-commerce,
Téléphone : 01 70 71 53 80
Internet, Propriété intellectuelle, Média Email : legiteam@legiteam.fr
& Audiovisuel.
Plus d’infos
ITLAW Avocats traite des dossiers
techniquement ou juridiquement
complexes (Intégration SI, SaaS, Cloud,
multi-acteurs, Iot, IA, Blockchain...),
dans des secteurs variés d'activité

p.7 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD
AUDIT RGPD

MGSI PATRICIA DEL CARMEN THIERRY ROBY

Mélanie Gagnon, CIPM, CIPP/E, CISA 1 Rue Eugène Eichenberger Conseil en protection des données
CEO & Founder 92800 Puteaux Diplômé du Mastère Spécialisé de
Téls. : [+352] 671 116 474 Tél. : + 33 6 51 81 76 98 Management de la Protection des
+352 28 89 27 01 Mail : pat_delcarmen@hotmail.com Données de l’ISEP
Site Web : www.mgsi.lu Maitrise en Droit privé
Juriste Data Privacy – DPO – Experte
MGSI : Votre partenaire de mise en RGPD Tél : 06 50 12 01 27
conformité RGPD ! Mail : thierry@datathic.fr
Juriste trilingue spécialisée dans la Site Web : www.datathic.fr
MGSI, établie au Canada et au protection des données à caractère
Siret : 439 350 562 000 21
Luxembourg, est une société de personnel et des données sensibles
conseil spécialisée dans le domaine d’entreprise, Patricia DEL CARMEN a
de la protection des données à aussi plus de 15 ans d’expérience dans Pour organiser, ou améliorer, la
caractère personnel. Elle accompagne la Direction de Projets Numériques Gouvernance de vos activités de
les organisations en proposant les multisectoriels et internationaux pour traitements des données personnelles :
services de : lesquels la protection des données est • Cartographie des traitements,
- DPO externalisé essentielle. catégories de données, opérations,
- Accompagnement RGPD Experte RGPD de par sa double supports et flux de données ;
- Audit du traitement des données expertise, juridique et technique, • Analyse d’impact sur la vie privée
- Réalisation d’Analyse d’Impacts sur la Patricia garantit aux entreprises qu’elle (DPIA) ;
Protection des Données (DPIA) conseille, en France et à l’étranger, • Audit de conformité ;
- Suivi de projet pour intégrer la protection leur mise en conformité avec la • Conseils et accompagnement dans le
des données dès la conception réglementation relative à la protection cadre des procédures de gestion liée aux
- Analyse de risques et sécurité des des données à caractère personnel. activités de traitement ;
données • Formation liée à la protection des
- Formations certifiantes de l’IAPP données.
(CIPP/E, CIPM, CIPT)
- Formations sur le RGPD (séminaire,
marketing, protection des données dès
la conception, DPIA)

MGSI est organisatrice de l’événement


Luxembourg Data Protection Days, dont
la 3e édition se tiendra les 7 et 8 mai
2019. www.ldpd.lu

BRM Avocats est spécialisé en droit de la Propriété Intellectuelle,


IT et Data. BRM Avocats a rejoint TGS France Avocats fin 2017.
L’expertise BRM en matière de protection des données à caractère personnel a été reconnue dans la labellisation
de sa procédure d’audit Informatique et Libertés/RGPD, label CNIL décerné le 9 /01/ 2014 jusqu’en 2020 et de ses
formations, label CNIL décerné le 19 /03/2015 jusqu’en 2021.

BRM/TGS France Avocats accompagne de grands acteurs publics


et privés sur ce sujet que le cabinet adresse depuis plus de 15 ans.
35, rue W. Churchill
59160 LOMME
LES PLUS BRM/TGS FRANCE :
Tél. 03 20 21 97 20 • Expérience en section contentieuse devant la CNIL
Fax 03 20 21 97 21
• Assistance à l’occasion de contrôles CNIL
Lille I Paris • Maîtrise de l’implémentation des Process RGPD
www.brmavocats.com • Missions de CIL 9 ans puis de DPO externe
• 2 associés 5 collaborateurs dédiés à la compliance Caroline Belotti Martine Ricouart-Maillet

Le Journal du Management p.8


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD
INTERVIEW
INTERVIEW DE FLORENCE BONNET
DIRECTRICE TNP EXPERTE EN PROTECTION DES DONNÉES
LE RGPD EST APPLICABLE DEPUIS Données ou Data Protection Officer
LE 25 MAI 2018 : QUELLES SONT LES (DPO). Le DPO conseille l’organisation
PROBLÉMATIQUES AUXQUELLES LES qui l’a désigné et est chargé de contrô-
ENTREPRISES SONT CONFRONTÉES ? ler la conformité des traitements de
données. Il doit d’ailleurs être impli-
La réglementation sur la protec- qué dans toute question portant sur
tion des données n’est pas nouvelle la protection des données. C’est un
puisqu’en France par exemple, la loi signal fort de la part d’une entreprise
« Informatique et libertés » a été adop- qui souhaite montrer qu’elle est enga-
tée en 1978. Pourtant, le RGPD marque gée dans une démarche de conformité
un tournant. au RGPD et les autorités de protection
des données y sont sensibles.
D’une part, il implique un véritable
changement de culture dans les orga- La certification est un autre moyen
nisations publiques et privées et la prévu par le RGPD et permettant à une
mise en place d’une gouvernance de organisation de démontrer la confor-
la protection des données. D’après Florence Bonnet mité de ses traitements de données.
nos retours d’expérience et comme
cela a été confirmé lors de récents de rendre compte (accountability) ou Enfin, sur un plan pratique, beaucoup
sondages, les principaux problèmes le respect des droits des personnes. d’organisations commencent à tou-
que rencontrent les entreprises sont Il s’agit d’évaluer les risques liés aux cher du doigt les limites du registre sur
le manque de personnel spécialisé, le traitements puis d’évaluer la capacité Excel et se tournent vers des solutions
manque de budget et une compréhen- d’évolution du parc applicatif en prio- logicielles pour documenter et piloter
sion limitée du RGPD. Tous ces points risant les actions et de mettre en place la conformité au RGPD : il peut s’agir de
sont étroitement liés. La matière est une gouvernance de la donnée dans solutions permettant d’établir les map-
complexe et fait appel à des compé- l’ensemble des couches du système ping des données et l’inventaire des
tences transversales. Tous les services d’information. C’est généralement l’oc- actifs, de maintenir à jour le registre
et tous les métiers sont concernés casion de remettre la sécurité au cœur des traitements, de s’assurer de la
dans l’entreprise : l’ensemble des des préoccupations de l’entreprise gestion du consentement, de contrôler
projets susceptibles de porter sur le par la remise à plat des mesures exis- le respect des mesures à l’aide d’un
traitement de données personnelles tantes, par l’intégration de la sécurité workflow et de questionnaires d’audit
doit suivre une démarche de Privacy par défaut et en amont dans les pro- ou de gérer les demandes d’exercice
by Design. Cela nécessite un gros tra- jets et par l’équipement en nouveaux des droits des personnes.
vail de sensibilisation en interne mais logiciels de détection d’incidents, de
aussi vis-à-vis des prestataires. chiffrement ou d’anonymisation par En contrepartie, les entreprises ont
exemple. donc besoin d’être accompagnées
D’autre part, l’impact IT, largement par des professionnels qui maitrisent
sous-estimé, est parfois considérable. FACE À CES NOUVEAUX DÉFIS, QUELS la réglementation dans ses aspects
La mise en conformité du système SONT LES OUTILS À LA DISPOSITION juridiques et techniques et qui dis-
d’information est indispensable afin DES ORGANISATIONS ? posent aussi d’une maitrise des outils
de respecter les principes de mini- logiciels.
misation, de sécurité, de gestion des Le premier réflexe à avoir reste de dési-
durées de conservation, l’obligation gner un Délégué à la Protection des

ARCHIVAGE
CABINETS
D’AVOCATS
TRADUCTEURS
JURIDIQUES
RENSEIGNEMENTS
ENTREPRISES
PROTECTION
DE MARQUES
LOGICIELS Vous cherchez un avocat ? Un logiciel de gestion des contrats ? Un traducteur ?
Le Guide du Manager Juridique c’est votre carnet d’adresses utiles.
Guide du Manager Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s LOGICIELS POUR SERVICES JURIDIQUES FOURNISSEURS

Juridique
Guide du Manager Juridique

B B P AVO C AT S AS S O C I É S
43 Boulevard Haussmann
75009 Paris
Tél. : 01 44 96 89 29 DiliTrust Data Room vous permet de construire Notre solution est également utilisée pour
Fax : 01 45 44 50 39 ÉCHANGES SÉCURISÉS - DATAROOMS vos bases documentaires instantanément quel des data room permanentes par les équipes
Contacts : Virginie PASCAL et Bahar BASSIRI-BARROIS que soit la nature ou le nombre de vos docu- Finance, Juridique et Ressources Humaines de
ments. Elle sécurise, accélère et simplifie vos société qui souhaitent sécuriser des documents
N° 03 - 2018/2019 Email : vp@bbp-avocats.com
Sites web : www.bbp-avocats-paris.com procédures de Due Diligence tout en vous libé-
rant de la gestion documentaire : le support
et les partager uniquement avec certaines per-
sonnes dans ou hors de l’entreprise. INTUITU PERSONAE JURISPARTNER
Nombre d’associés/Of Counsel : 2 KJ CONSEILS
Nombre de collaborateurs : NC disponible 24/7 vous garantit un service com-
plet et personnalisé de gestion déléguée de Selon vos besoins, Venue vous offre la possibilité 29, rue Drouot 102 Boulevard Malesherbes
votre data room. d’héberger vos projets soit en Europe (installa- 75009 Paris 75017 Paris 118 rue La Fayette – 75010 Paris
D o m a i n e s d ’a c t i v i t é : tion certifiée ISO 27001 et serveurs appartenant à Tél. : 01 42 46 66 33 Contact : Christian Lamy Contact : Stéphanie Dru
RR Donnelley), soit aux Etats-Unis. Fax : 01 42 46 78 33 Tél. : 01 40 29 09 50 Tél. : 06 10 54 97 48
Droit social / du travail, Droit commercial, Droit des affaires, Droit des sociétés, Droit immobilier, Droit des contrats, Mail: ip@intuitu-personae.com Fax : 01 40 29 08 79 Mail : sdru@kjconseils.com
ALTERFINA De plus, pour vous accompagner tout au long Mail : christianlamy@jurispartner.com Site Web : www.kjconseils.com
Droit équin et spécialiste des relations commerciales avec l’IRAN de votre projet, des chefs de projet expéri- Le cabinet de recrutement INTUITU PERSONAE Site Web : www.jurispartner.com « Les bonnes idées valent cher mais les gens
79 rue La Fayette mentés, basés à Paris et disponibles de 9h à est spécialisé depuis 1989 dans la recherche et qui les font fonctionner n’ont pas de prix »,
PR I NC I PAU X C L I E N T S : NOTE PROPO SÉ E PAR LE CABINET : 75009 Paris
DROOMS
minuit y compris les weekends et jours fériés,
la sélection des juristes et des avocats. Il pos- Expert en recrutement juridique et fiscal. Henri Ford
- PME - Dirigeants Le Cabinet BBP Avocats est un cabinet de droit des affaires Contact : Fiona FAUVEL – Directrice Associée ainsi qu’une équipe d’assistance international
joignable 24/7/365 traitent l’ensemble de vos sède en propre la plus grande candidathèque Crée en 2002, Jurispartner s’est imposé sur
- Particuliers - Directions Juridiques intervenant en France et à l’international. Tél. : +339 84 51 25 94 Spécialiste du recrutement des professionnels du
Mob : 06 87 77 02 04 21 Rue Clément Marot demandes et répondent à toutes vos questions et celle-ci comporte la plus importante variété le marché du conseil en ressources humaines
- Direction des ressources humaines Notre objectif est de vous satisfaire en matière de droit de critères de tri. Recherche multimodale, tests comme un des leaders du recrutement et de droit et de la fiscalité, KJ conseils accompagne sur
Mail : ffauvel@alterfina.com 75008 Paris le long terme ses clients, cabinets d’avocats d’af-
des affaires, dans le domaine du droit du travail, ou encore Site Web : www.alterfina.com Tél. : +33 1 47 23 33 68 exclusifs, très longue garantie et modalités de l’approche directe pour les fonctions juridiques
COMPÉTENCES SECTORIELLES SPÉCIFIQUES : en droit immobilier. Trouver des solutions est notre métier, Mail : office-fr@drooms.com règlement spécifiques comptent parmi les atouts et fiscales. faires et entreprises françaises et internationales,
- Distribution - Service vous satisfaire est notre objectif. Seul le résultat compte. Les ALTERFINA a créé ROOM3, une data room élec- dans leurs recherches d’associés, de directeurs
Site Web : www.drooms.com/fr d’INTUITU PERSONAE.
- Immobilier - Industrie Pharmaceutique avocats associés du Cabinet BBP Avocats Paris sont à votre tronique : 1er outil français innovant entièrement juridiques/fiscaux et de leurs collaborateurs.
Véritable relais entre les besoins spécifiques
écoute et vous offrent une performance juridique de haute dédié à la cession d’entreprise. Drooms développe des solutions cloud de ses clients et les aspirations des candidats Notre expertise n’est efficace que parce qu’elle
PR AT IQU E : qualité. Une dataroom est un espace sécurisé, dématé- permettant le partage sécurisé d’informations en recherche active ou à l’écoute d’opportu- est associée à des valeurs : réactivité, sens de
- Nationale En outre, le cabinet BBP Avocats Paris met à votre service un rialisé contenant tous les documents nécessaires confidentielles. SARL SYNAPTURE nités, Jurispartner est le partenaire privilégié l’écoute et du conseil, confidentialité et pugnacité.
- Internationale département spécifique en droit équin. à la valorisation. La dataroom Drooms NXG est basée sur 4 piliers : des entreprises et des cabinets d’avocats. Nos
Enfin, le cabinet BBP Avocats Paris est spécialiste des rela- • Simplicité (utilisation intuitive) ; 39 rue de Châteaudun Titulaire d’une double formation juridique
ROOM³ est un outil de data room puissant qui ne clients nous font confiance pour effectuer des
tions avec l’IRAN. • Rapidité (prise en main immédiate) ; 75009 Paris (DJCE-DESS juriste d’affaires, Université de
se contente pas de stocker vos fichiers. Il ne néces- recherches sur mesure, en toute confidentialité. Strasbourg) et économique (ESLSCA, Paris),
• Service (support dédié/ numérisation de Mail : info@synapture.fr En avril 2010, Jurispartner intègre le groupe de
site aucun de délai de mise en service, aucune documents) ; Site Web : synapture.fr Stéphanie Dru a d’abord exercé la profession
GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE formation, aucune installation de logiciel. conseil en ressources humaines William Sinclair d’avocat pendant 3 ans avant de rejoindre un
• Sécurité juridique et technique. Tél. : 01 45 80 77 13 (www.groupewilliamsinclair.com) et devient
Rapide à mettre en place, facile d’accès pour les cabinet de recrutement spécialisé par métiers,
CONSEILS EXTERNES SOLUTIONS INFORMATIQUES FOURNISSEURS candidats repreneurs, ce service vous garanti la le pôle référence en matière de recrutement puis de créer KJ conseils en 2005.
Vos avantages : • Travailler sur vos dossiers client en mode
sécurité tout en assurant une parfaite confidentialité. projet collaboratif juridique au sein du groupe.
• Un expert récompensé « Prestataire dataroom
Guide des Conseils Externes Guide des Solutions Informatiques Guide des Fournisseurs BIARD, BOUSCATEL & ASSOCIÉS ALTERFINA vous libère des contraintes : le sup- incontournable de l’année 2017 » ; • Structurez vos documents en interne et
ouvrez même certains accès au client.
• Un concept unique de dataroom incluant de
pour les directions juridiques pour les directions juridiques pour les directions juridiques 40 Rue de Monceau port informatique et technique bilingue dédié
l’intelligence artificielle pour révolutionner vos • Echangez et organisez les dossiers de façon
et administratives et administratives et administratives 75008 Paris 24/7j est offert !
processus ; plus efficace et plus pérenne que les mails.
Tél. : 01 56 43 45 45 • Une solution européenne conforme aux • Suivez les clients et soyez alertés à chaque
La dataroom ROOM3, un outil d’aide efficace
Solutions intégrées Gestion des participations, filiales Fax : 01 45 63 91 47 exigences règlementaires les plus strictes. étape du dossier pour mieux piloter votre
pour une cession réussie.
Archivage
Échanges sécurisés - Datarooms
Gestion documentaire
Protection des marques et noms de domaine
Contact : Philippe BIARD entreprise.
Les 100 plus grands cabinets d’avocats E-réputation Recouvrement de créances
Annonces légales & formalités Email : p.biard@biard-bouscatel.com La plateforme collaborative est basée sur de
Réseau d’avocats Génération d’actes et de contrats Services de confiance
Cabinets d’avocats Gestion de dossier - Facturation intégrée Transferts de données sécurisés
Enquêtes civiles ou commerciales
Édition
Site web : www.Biard-Bouscatel.com l’ « open source » vous assurant ainsi une
Gestion des accords distributeurs et fournisseurs
Conseil en Propriété Industrielle Gestion des Assemblées et de l’actionnariat
Formations pérennité et une évolution fiable même si vous
Cabinets de recouvrement Gestion des assurances - Risk Management
Recrutement
Traduction juridique changez de prestataire. Fort de son expertise de plus de 25 ans dans le recrutement juridique, notre cabinet se propose de mettre toute son énergie
Correspondants informatique et libertés externe Gestion des contentieux
Gestion des contrats
Transcription / Rédaction / Correction D o m a i n e s d ’a c t i v i t é : au service de votre structure (cabinet d’avocats, entreprise, association, collectivité locale), pour tous types de contrats
Délégués à la protection des données externes Gestion des mandats - Délégations de pouvoirs
La data room a été conçue pour répondre aux (collaboration, CDI, CDD).
Médiation Gestion des marques, dessins et modèles, brevets,
noms de domaine... Contentieux commercial et financier, procédures collectives / Droit bancaire (private et corporate) / Assurance-vie / besoins des entreprises juridiques : Offices Notre activité s’étend aux bilans de compétences et aux bilans de carrières.
RR DONNELLEY VENUE
Responsabilité civile contractuelle et délictuelle / Droit immobilier, baux commerciaux et copropriété / Droit de la notariales, cabinets d’avocats, études d’huis- Notre vision du recrutement s’inscrit dans une démarche qualitative pour coller au plus près de vos aspirations, mais aussi de
consommation / Droit social / Mesures conservatoires et voies d’exécution / Droit social / du travail, Droit commercial, DILITRUST siers, services juridiques. celles de nos candidats.

85 128 151
24, rue Royale
Droit de la consommation, Droit des affaires, Droit immobilier, Droit bancaire / Droit Financier, Droit des assurances 75008 Paris
Les Collines de l’Arche Créée en 2005, Synapture vous propose une A l’appui de cette vision, le cabinet prend des engagements :
Contact : Greg Tringat - Directeur commercial plateforme Web collaborative réunissant des • L’engagement que chaque CV a été analysé selon la méthode de l’utilité marginale du candidat sur le marché du travail, pour
76, route de la Demi-Lune Tél. : 01 53 45 19 53
PR I NC I PAU X C L I E N T S : luxe, et de la grande consommation…) et de l’immobilier 92057 Paris La Défense Cedex Mail : greg.tringat@rrd.com
fonctionnalités de Réseau Social d’Entreprise en sortir un profil de compétences adapté à la demande
- Grandes entreprises - PME (administrateurs de biens, promoteurs…). Tél. : +33 (0)1 42 91 92 00 (RSE), de Gestion de la Relation Client (CRM) • L’engagement de sélectionner des candidats selon des tests professionnels exclusifs mis au point par des professionnels du
Site Web : venue.rrd.com et de data room pour les dossiers de FUSAC ou secteur.
- Dirigeants - Directions juridiques Contact : Service Marketing
Historiquement spécialisée dans l’activité contentieuse et Mail : contact-fr@dilitrust.com la collaboration avec notamment les cycles de • L’engagement d’une très longue garantie de seconde recherche gratuite si le candidat ne reste pas en poste (même en cas de
RR Donnelley (NASDAQ: RRD), est avec plus de
COMPÉTENCES SECTORIELLES SPÉCIFIQUES : les voies d’exécution, l’Equipe se distingue par une très forte Site Web : www.dilitrust.com validation. force majeure).
68 000 employés, 500 bureaux et 11 milliards de
• L’engagement d’une qualité inégalable dans l’exécution du recrutement grâce au savoir-faire de nos consultants, tous
- Distribution - Banque expérience du judiciaire, et des stratégies procédurales. dollars de chiffre d’affaires le leader mondial
expérimentés dans le monde juridique.
- Assurance - Immobilier DILITRUST DATA ROOM des solutions de communication intégrées pour
Les avocats du Cabinet proposent une prestation juridique tous vos besoins transactionnels. Alors n’hésitez plus,
PR AT IQU E : de haut niveau et privilégient le pragmatisme, ainsi que la
Vous avez un poste à pourvoir… Nous pourrions avoir déjà le candidat !
- Nationale culture du résultat. Notre plate-forme de data room électronique,
DiliTrust Data Room est une solution de partage Venue®, vous offre sécurité et simplicité d’utilisa-
- Internationale sécurisé d’informations confidentielles dans le
Ils interviennent tout particulièrement en matière de tion pour partager vos documents confidentiels
cadre de différents types de projets : tout en gardant le contrôle et la sécurité. INTUITU PERSONAE
NOT E PROP O SÉ E PA R L E C ABINET : contentieux commerciaux complexes, de litiges bancaires et • Fusions-Acquisitions 29, rue Drouot 75009 Paris
Fondé en 1981, et exerçant depuis 2015 sous la d’assurance-vie ainsi que de contentieux immobiliers, baux • Cessions de biens immobiliers Depuis 2008, Venue est d’ailleurs la solution Tél. : 01 42 46 66 33
dénomination BIARD, BOUSCATEL & Associés, le Cabinet commerciaux et de droit social. • Gestion de parcs immobiliers privilégiée de sociétés de toutes tailles, fonds Fax : 01 42 46 78 33
Mail: ip@intuitu-personae.com

2018/2019
conseille depuis plus 30 ans une clientèle française et • Partenariats de recherche entreprise - université d’investissement ainsi que conseils financiers
étrangère issue principalement des secteurs de la banque L’importante expérience judiciaire du Cabinet et son activité VOTRE CONTACT : Dominique LEROY 06 09 21 92 40
• Out-licensing et juridiques pour les opérations de fusions-
et de l’assurance (banques, compagnies d’assurance vie, plaidante lui permet d’assurer avec précision et anticipation • Private Equity acquisitions, levées de fonds, financement et
sociétés de gestion…), de la distribution (enseignes du également une mission de conseil efficace. • Levées de fonds opérations de marché.

www.jurishop.fr 92 Guide du Manager Juridique édition n°3 134 Guide du Manager Juridique édition n°3 160 Guide du Manager Juridique édition n°3

www.expertsdelentreprise.com
Editions LEGI TEAM

Réalisation : LEGI TEAM - 17, rue de Seine - 92100 Boulogne - Tél. : 01 70 71 53 80 - Fax : 01 46 09 13 85 - mail : pmarkhoff@legiteam.fr

Demandez un exemplaire gratuit au 01 70 71 53 80

Le Journal du Management p.10


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

RGPD : LES AVANTAGES DU RECOURS À UN DÉLÉGUÉ À LA


PROTECTION DES DONNÉES EXTERNALISÉ
Figure clef du nouveau droit des L’APPORT D’UNE PRATIQUE
données personnelles issue du EXTERNALISÉE DES FONCTIONS DE
RGPD, le « délégué à la protection des DPO
données », ou DPO selon l’anglicisme
(« data protection officer ») s’impose Le RGPD ne s’oppose pas à ce que
désormais comme l’un des maillons les fonctions de DPO soient exercées
essentiels du nouveau dispositif insti- « en interne », c’est-à-dire par l’un des
tutionnel, issu de ce règlement. membres du personnel du respon-
sable du traitement ou du sous-traitant
L’on va s'intéresser ici aux spécificités (article 37.6 du RGPD), sous réserve de
de cet acteur polyvalent tour à tour l’existence de certaines garanties : il ne
formateur, médiateur et consultant, doit pas recevoir d’instructions dans
soumis à des obligations d’indépen- l’exercice de ses missions (article 38.3).
dance et de secret, et aux nombreux
avantages que peut procurer aux Un tel exercice en interne peut tou-
entreprises le fait de déléguer cette tefois s’avérer délicat pour plusieurs
pratique à un prestataire externe. Alexis Deroudille raisons. En effet, la culture de la
structure et la fonctionnement de l'en-
LES MISSIONS DU DPO les personnes intéressées, dont les treprise n’encouragent pas toujours
données personnelles sont traitées, les la critique et l’esprit d’indépendance.
Le DPO actuel a très largement hérité acteurs du traitement (responsables du De plus les exigences qui s’attachent
des missions de l’ex-Correspondant traitement, employés, sous-traitants à cette fonction peuvent rendre l’exer-
informatique et libertés (CIL), bien que ou coresponsables), et les autorités de cice des missions de DPO difficiles
le RGPD précise désormais ses mis- contrôle nationales (en France la CNIL). autrement qu’à un niveau hiérarchique
sions d’une manière très détaillée. élevé, ce qui entraîne un risque de
En effet, tout d’abord, le DPO assume confusion entre les fonctions de DPO
Tout d’abord, le DPO a un quasi-rôle un rôle de garant du respect des droits et celles de responsable du traitement.
de formateur, voire de pédagogue, des personnes dont les données sont
qu’il convient de ne pas négliger. En collectées (article 38.4), ce qui justifie C’est pour cela qu’il peut être opportun
effet, c’est lui qui doit s’approcher de notamment les garanties d’indépen- de choisir un DPO externe. L’exigence
chacun des acteurs du traitement (res- dance et d’impartialité, qui doivent d’indépendance et le fait que le DPO
ponsable du traitement, membres du entourer l’exercice de ses mission. doive être soumis au secret profession-
personnel, éventuels sous-traitants), C’est ainsi que son nom et ses coor- nel (article 38.5) rendent la profession
afin de les sensibiliser aux contraintes données doivent apparaître sur les d’avocat particulièrement bien adaptée
de protection des données. registres des activités de traitement à l’exercice d’une telle mission, bien
(article 30.1 a° du RGPD) et font en que celle-ci puisse bien évidement être
L’activité du DPO inclut également une outre partie des informations qui confiée à d’autres acteurs, comme par
mission d’audit ou de conseil : il doit doivent obligatoirement être portées à exemple des prestataires intervenant
s’assurer en permanence du respect la connaissance des intéressés en cas dans le domaine de l’informatique.
des obligations induites par le RGPD de collecte des données (articles 13 et
au sein des structures pour lesquelles 14 du RGPD). Enfin, le fait d’externaliser de telles
il intervient, et le cas échéant, aler- fonctions permet d’importantes éco-
ter et formuler des propositions ou Le DPO, qui doit être précisément dési- nomies d’échelle pour l’entreprise :
recommandations lorsqu’il constate gné auprès de l’autorité de contrôle de telles missions sont alors exercées
une violation potentielle des règles en sert également de point de contact par un professionnel spécialisé dans
matière de protections des données. entre l’entreprise procédant au traite- le secteur des données, ce qui permet
ment et cette autorité (article 37.7 et d’économiser du temps, mais aussi de
A ce sujet, il convient de préciser que article 39.1 e° du RGPD). Là encore, bénéficier de l’expertise qui a été déve-
le DPO n’a pas pour mission d’assu- ses fonctions peuvent l’amener à faire loppée à l’occasion d’autres missions
rer lui-même l’élaboration et la tenue office de médiateur, tantôt pour relayer de DPO.
continue des registres des activités de au sein de l’entreprise les exigences
traitement, cette tâche étant dévolue du régulateur tantôt pour intercéder Alexis Deroudille
au responsable du traitement (article auprès de ce même régulateur pour le
30 du RGPD), de même que la res- compte de l’entreprise.
ponsabilité du fait d’une violation des
règles RGPD par le traitement (article Enfin le DPO assure du point de vue de
82 du RGPD). la sécurité des données, une mission
de coordination des différents acteurs
A côté de ses missions d’information de la protection des données et sert
et de conseil, le DPO assure égale- notamment d’interface entre le monde
ment un rôle absolument essentiel juridique et celui de l’informatique
d’intermédiaire entre trois parties : (article 37.5 du RGPD).

p.11 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

SE DÉFENDRE SUR INTERNET APRÈS L’ENTRÉE EN VIGUEUR DU RGPD


A l’ère de l’économie numérique, la protection des actifs immatériels est devenue un enjeu stratégique. Les atteintes portées
à l’encontre des entreprises sont considérables notamment en raison de leur positionnement en B to C. Les attaques sur
l’Internet sont en fortes augmentation et prennent de nombreuses formes: sites et mails de phishing ; fraude au président
d’entreprise ; usurpation d’identité ; faux sites internet ; enregistrement et exploitation de noms de domaine par des groupes
franchisés ou managés sans autorisation (et généralement en violation du contrat de franchise / management) ; enregistrement
et exploitation de noms de domaine par des prestataires sans autorisation ; cybersquatting (enregistrement frauduleux de
noms de domaine reproduisant des marques par des tiers) ; faux comptes sur les réseaux sociaux ; adresses emails forgées ;
fausses offres d’emploi ; attaques informatique sur les serveurs des entreprises (vol de bases de données); slamming ; faux
commentaires négatifs ; diffamation publique ; atteinte à la réputation de la société et des collaborateurs.
CONSÉQUENCES LIÉES AUX ATTEINTES : de remettre en question de manière
inédite son modèle de Whois. Cette
Ces atteintes peuvent avoir des fiche informatique est en effet mis à
conséquences non-négligeables tant mal par cette nouvelle règlementation.
d’un point de vue économique que
du point de vue de la responsabi- MODÈLE CALZONE
lité des entreprises vis-à-vis de la
protection des consommateurs. En Dans cette optique, l’ICANN a retenu
effet, les obligations légales et régle- un modèle provisoire de Whois le 28
mentaires, aussi bien nationales que février 201811 nommé le « Calzone
règlementaires, (loi Sapin II, loi pour Model ». Son but est de permettre une
la confiance dans l'économie numé- conformité sur le court terme entre
rique (LCEN), loi Vigilance, règlement l’annuaire Whois et les dispositions du
général sur la protection des don- RGPD, préalablement à une révision
nées personnelles (RGPD)) imposent totale du système afin de permettre
aux entreprises de prendre toutes les une balance optimale entre la lutte
mesures nécessaires pour protéger les Nathalie Dreyfus contre la cybercriminalité et la protec-
consommateurs. Appliquées aux noms tion des données personnelles. Les
de domaine, cela signifie que l’entre- nées personnelles des titulaires sans informations mises à disposition du
prise a une obligation d’évaluation des leur consentement explicite. public seront notamment le nom du
risques, de vigilance et est désormais nom de domaine, les informations sur
responsable des fraudes touchant ses LE WHOIS, UN OUTIL CLÉ DANS LA le ou les serveurs de noms primaires
clients. La seule réaction a postériori LUTTE CONTRE LE CYBERSQUATTING et secondaires (DNS) pour le nom de
de la découverte d’une fraude ou d’une domaine enregistré, les informations
atteinte grave ne peut plus être une Les données WHOIS, annuaire public, sur le bureau d'enregistrement et
réponse adéquate. outil historique de l’Internet permet- les dates de création et d’expiration
tant notamment d’identifier le titulaire de l'enregistrement. D’autres infor-
L’enjeu est désormais plus important d’un nom de domaine, sont particu- mations supplémentaires seront
que celui de la défense de la marque, lièrement utiles pour l’identification éventuellement disponibles, telle que
il s’agit de prémunir l’entreprise des acteurs des noms de domaine. En l’« organisation » à laquelle le titulaire
contre des risques qui peuvent affec- effet, l’identification des réservataires appartient (s'il y a lieu), son état / sa
ter sa réputation et ses finances. de noms de domaine est indispensable région ainsi qu’un formulaire permet-
dans la lutte contre le cybersquatting. tant de le contacter.
LE RÈGLEMENT GÉNÉRAL SUR LA
PROTECTION DES DONNÉES : Le Whois pose alors une difficulté pour Les autres informations seront en
la protection de la vie privée des per- principe confidentielles et seuls les
Le RGPD, qui est entré en vigueur sonnes. En effet, la diffusion publique utilisateurs accrédités par le biais d’un
le 25 mai 2018, a eu un impact non de l’identité d’une personne, voire programme d’accréditation, qui sera
négligeable sur les entreprises et d’autres informations relatives au développé dans un futur proche, pour-
les associations traitant des don- détenteur d’un nom de domaine, ouvre ront y avoir accès.
nées personnelles au sein de l’Union la porte à l’exploitation commerciale de
européenne. Le RGPD renforce les obli- ses données personnelles, et ce, sans L’IMPACT DES DISPOSITIONS DU RGPD
gations des responsables du traitement son consentement préalable. Ainsi, un SUR LE FONCTIONNEMENT DES BASES
des données personnelles et impose accès réduit au répertoire WHOIS peut DE DONNÉES WHOIS
de nouvelles obligations à l’égard des protéger le réservataire du nom de
sous-traitants. Appliqué aux noms de domaine des abus et des spams. Le Conseil d'administration de l’ICANN
domaines, le nouveau règlement euro- a publié le 17 mai 2018 un projet de
péen interdit désormais aux bureaux A ce titre, de nombreux organismes « spécification temporaire » relative
d'enregistrement (les Registrars), dont l’ICANN, en charge de la gouver- aux données d’enregistrement de
intermédiaires entre l’ICANN et les nance de l’Internet et de l’attribution gTLD déterminant des exigences tem-
réservataires gérant la réservation de des noms de domaine de premier poraires visant à permettre à l'ICANN,
noms de domaine, de fournir les don- niveau (gTLD) tels le .com ont décidé aux opérateurs de registre et aux

1 - Voir ici le modèle : https://www.icann.org/en/system/files/files/proposed-interim-model-gdpr-compliance-summary-description-28feb18-en.pdf

Le Journal du Management p.12


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

bureaux d’enregistrement des gTLD L’INTERPRÉTATION DES DISPOSITIONS EPAG


de respecter à la fois les exigences DU RGPD PAR LES OFFICES
contractuelles de l'ICANN et celles des D’ENREGISTREMENT EN CHARGE DES Le bureau d’enregistrement alle-
politiques définies par la communauté CCTLDS mand, accrédité par l’ICANN, EPAG a
à la lumière du RGPD. Celle-ci prévoit eu quant à lui une interprétation plus
un avenant au contrat, conforme au Les registres en charge des ccTLDs poussée du règlement créant ainsi un
RGPD, entre le registre et le bureau point de désaccord avec l’ICANN. Il a
d’enregistrement tout en précisant les Registre .fr (exemple flagrant de mise en effet informé l'ICANN qu'il cesserait
conditions types à y intégrer. en conformité) purement et simplement de collecter
des coordonnées administratives et
Cet avenant définit les responsabili- L’Afnic, qui gère le <.fr>, après avoir techniques des réservataires, dans la
tés respectives de chaque partie au consulté la CNIL, avait déjà mis en mesure où cela violerait, selon lui, le
contrat. Dans certains cas, l’ICANN est place en 2006 un Whois limité pour RGPD. L’ICANN lui avait alors adres-
considérée comme le responsable du les personnes physiques dans lequel sée une demande d'injonction le 25
traitement, bien que le contrat soit certaines données personnelles Mai 2018 devant le tribunal de Bonn
entre le registre et le bureau d’enre- n’apparaissaient pas. Pour accéder requérant une décision judiciaire afin
gistrement souvent c’est l’ICANN qui à ces informations, il convient de se d’assurer la collecte continue de toutes
est à l’origine des instructions et des conformer à la procédure de levée les données WHOIS, de sorte que ces
exigences imposées. d’anonymat mise en place par l’Afnic. données restent disponibles aux parties,
Ainsi, seules les demandes motivées démontrant le but légitime d'y accéder,
En revanche, certaines finalités du par des ayants droit sont recevables. conformément au RGPD. Le 30 Mai 2018,
traitement prévues par le RAA peuvent le tribunal régional de Bonn a statué
également dépendre des instructions Registre .ca en faveur de l'EPAG et a déclaré que la
du bureau d’enregistrement ou de demande d'injonction de l'ICANN contre
l'opérateur de registre, chacun en sa La préoccupation en matière de fichier le registraire était « sans fondement ».
qualité de responsable du traitement. Whois ne concernait uniquement les
Un processus de validation de l’amen- pays européens. En 2008, le registre QUELLES STRATÉGIES DE DÉFENSE À
dement est décrit dans le guide publiée canadien CIRA avais mis en place un L’HEURE DU RGPD ?
à ce sujet par ICANN le 13 juin 2018. système se rapprochant de celui de
l’Afnic. Ainsi le Whois du domaine Les risques liés aux atteintes aux droits
Les exigences formulées dans les .ca comporte deux statuts. Les don- de différentes natures sur l’Internet
spécifications temporaires sont pré- nées des entreprises, qui ne sont pas sont de plus en plus nombreux et
sentées en trois parties. La première considérées comme personnelles, prennent aujourd’hui des formes de
traite des exigences applicables aux continuent d’être affichées. Les par- plus en plus diverses. La stratégie de
opérateurs de registre et aux bureaux ticuliers sont par défaut inscrits en défense repose sur deux piliers. La
d’enregistrement. A cet égard, l’an- Whois caché, avec un système de mise connaissance des atteintes potentielles
nexe A de spécification temporaire est en relation permettant d’envoyer un ou avérées et les actions en défense,
consacrée à la publication des données message au propriétaire, sans garantie préventives ou curatives. Quant aux
d’enregistrement. Les registres et les de réponse. stratégies de défense face à une atteinte
bureaux d’enregistrement sont tenues après l’entrée en vigueur du RGPD, une
de fournir un accès public limité aux L’INTERPRÉTATION DES DISPOSITIONS démarche préventive est opportune.
données d’enregistrement. L’annexe DU RGPD PAR LES BUREAUX La connaissance repose sur la mise en
B porte sur la problématique des don- D’ENREGISTREMENT place d’un système de surveillance des
nées. L’annexe C présente en détail les menaces potentielles dont le périmètre
exigences relatives au traitement de GoDaddy est défini en fonction des objectifs
données et notamment les transferts suivis. Il s’agit d’une politique de
de données internationaux entre le La pratique du bureau d’enregistre- défense multiniveaux tenant compte de
registre et le bureau d’enregistrement ment GoDaddy suscite l’attention. Pour risque acceptable pour l’entreprise. Les
et l’ICANN ont été abordé. les résidents de l'Espace économique actions en défense nécessitent de défi-
européen (EEE), les coordonnées de nir une stratégie permettant de réagir
La deuxième partie aborde les exi- réservataire (nom, adresse, numéro de manière systématiques, ou à tout le
gences applicables uniquement aux. de téléphone et adresse e-mail) ne moins de façon structurée en fonction
L’accès de l'ICANN figure dans l’an- sont pas communiquées au répertoire des atteintes détectées. Les actions
nexe F. WHOIS. D’autres informations comme systématisées pour les atteintes les
le pays, province/état (ainsi que les plus graves s’avère nécessaires de
Enfin, dans la troisième partie il est données techniques telles que le nom manière à éviter toute perte de temps
questions des exigences applicables du registraire, la date de création ou les et de garantir la réactivité face à telles
uniquement aux bureaux d’enregis- serveurs de noms) continueront d'être atteintes.
trement qui sont désormais tenus affichées. Pour communiquer avec le
d’envoyer aux titulaires de noms enre- titulaire du nom de domaine enregis- Nathalie Dreyfus,
gistrés les informations nécessaires tré, GoDaddy a créé un formulaire en Conseil en propriété industrielle,
concernant le traitement de leurs don- ligne qui permet de contacter direc- Expert près la Cour d’appel de Paris
nées à caractère personnel. Ils sont tement le déposant. Dans les limites
également tenus d’obtenir le consen- autorisées par l'ICANN, GoDaddy peut
tement du titulaire de nom de domaine utiliser les informations disponibles
avant la publication de ces données publiquement fournies pendant le pro-
personnelles sur le fichier WHOIS. cessus d'enregistrement.

p.13 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

PRESTATAIRES DE DONNÉES PERSONNELLES FACE AU RGPD : LE


NÉCESSAIRE CADRAGE DE VOS MISSIONS !
Ne traitant des données que sur instruc- clause « données personnelles » ou d’un
tion et pour le compte du responsable accord sur la protection des données
de traitement, le manque d’autonomie (Data Protection Agreement « DPA » )
inhérent à la qualité de sous-traitant cou- dans le cadre du contrat, rendu obliga-
vrait jusqu’alors les prestataires d’une toire par l’article 28 du RGPD, se révèle
certaine impunité. La CNIL avait ainsi de la plus grande nécessité pour définir
retenu, dans sa délibération 2017-010 les rôles précis de chacun des acteurs
du 18 juillet 2017, une négligence de la et le périmètre de leurs obligations. Un
part de la société Hertz dans la surveil- cadrage rigoureux et documenté de la
lance des actions de son sous-traitant relation évitera, d’une part au prestataire
dont le niveau global de sécurité s’était de sortir du cadre de sa mission de sous-
révélé insuffisant. L’entrée en applica- traitant au sens du RGPD et de risquer
tion du RGPD opère un rééquilibrage en d’être requalifié de responsable de trai-
reconnaissant le sous-traitant comme un tement, d’autre part au responsable de
acteur à part entière de la protection des traitement d’être engagé pour un traite-
données personnelles. ment qu’il n’a pas sollicité.
Odile Jami-Caston
Au-delà des conséquences indirectes Cette nécessité de documentation et de
qu’entrainerait le fait pour un prestataire contractualisation pertinente, non seule-
de ne pas être en conformité, tel que le ment en amont mais aussi dans le suivi
désaveu de son client, comme l’illustre, de la prestation, a d’ailleurs été relevée
notamment la délibération 2018-010 de la par la CNIL dans sa délibération 2018-002
CNIL du 6 septembre 2018 à l’encontre de du 7 mai 2018 prononçant une sanc-
l’Alliance Française, le prestataire peut, tion pécuniaire à l’encontre de la société
désormais, être tenu directement respon- Optical Center à la suite d’un incident de
sable du non-respect du dispositif relatif sécurité du fait du prestataire. Malgré
à la protection des données personnelles. l’argument du responsable de traitement
invoquant ses échanges réguliers avec
Le RGPD (art.83) permet en effet aux son prestataire, l’autorité de contrôle a
autorités de contrôle d’infliger des considéré que le caractère informel des
amendes administratives au prestataire échanges a rendu plus difficile le suivi des
du fait d’un manquement au respect des actions du sous-traitant.
obligations communes avec celles du res-
ponsable de traitement (coopération avec Claudia Weber
En conclusion, nous reprendrons les
l’autorité de contrôle, notification d’un termes du considérant 79 du RGPD,
incident de sécurité, désignation d’un le G29 dans son avis du 16 février 2010. « la protection des droits et libertés des
DPO, obligation générale de sécurité), Elle a ainsi retenu, dans ses délibérations personnes concernées, de même que la
ou d’un manquement à ses propres obli- n°2018-022 et 2018-023 du 25 juin 2018, responsabilité des responsables du trai-
gations (obtenir l’autorisation préalable la qualité de responsables de traitements tement et des sous-traitants, y compris
du responsable de traitement en cas aux sociétés Teemo et Fidzup, émettrices dans la cadre de la surveillance exer-
de recours à un sous-traitant, ne traiter de traceurs de géolocalisation pour cée par les autorités de contrôles et des
que sur instruction documentée, aider le des partenaires, considérant qu’elles mesures prises par celles-ci, exige une
responsable de traitement à remplir ses traitaient pour leur propre compte des répartition claire des responsabilités au
obligations). Sa responsabilité pénale données à caractère personnel collectées titre du présent règlement, y compris
pourrait en outre être engagée. via ces dispositifs dont elles détermi- lorsque le responsable du traitement
naient dans une large mesure les finalités détermine les finalités et les moyens
Parallèlement, l’article 82-2 du RGPD et les moyens. du traitement conjointement avec
tient le prestataire responsable du dom- d’autres responsables du traitement, ou
mage causé par le traitement à une La CJUE, elle-même confrontée aux dif- lorsqu’une opération de traitement est
personne en cas de non-respect des ficultés d’appréciation de la qualité des effectuée pour le compte d’un respon-
obligations prévues par le règlement, ou intervenants, notamment s’agissant de sable de traitement ».
en cas d’agissement non conforme aux l’effectivité des instructions données au
instructions licites du responsable de trai- sous-traitant, a retenu, dans une décision Odile JAMI-CASTON, Directrice du Pôle
tement. Ainsi, responsable du préjudice du 5 juin 2018, « Wirtschaftsakademie » Protection des données personnelles
causé par son manquement en tant que Aff. C-210/16, la responsabilité conjointe & Claudia WEBER, Avocat Fondateur
sous-traitant, il pourrait l’être en tant que de l’administrateur d’une page fan ITLAW Avocats
responsable de traitement dès lors qu’il hébergée par Facebook et de la société
sortirait du cadre de sa prestation. Facebook chargée de la collecte des don-
nées des visiteurs qui ne disposent pas Plus d’infos :
Une telle requalification des acteurs n’est de compte utilisateur. www.itlaw.fr
pas un cas d’école. La CNIL procède alors claudia.weber@itlaw.fr
à une analyse au cas par cas, notamment Au vu des risques nouveaux encourus tél : 01.83.62.61.75
à partir du faisceau d’indices proposé par pour le prestataire, la signature d’un

Le Journal du Management p.14


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

BLOCKCHAIN ET RGPD : OÙ EN EST-ON ?


La blockchain est une technologie de de façon concrète, très en amont de son
stockage et de transmission d’infor- projet, au regard des objectifs poursuivis
mations, transparente, sécurisée, et et des caractéristiques de chaque trai-
fonctionnant sans organe central de tement. Le choix même du type de
contrôle1. De plus en plus de solutions blockchain, publique ou à permission par
se proposent de recourir à la blockchain, exemple, sera susceptible d’impacter les
pour transférer des actifs tels que le droits des personnes concernées.
bitcoin, pour améliorer la traçabilité au Ces points de vigilance sont rappelés par
sein d’un registre, comme en matière la CNIL, en particulier dans sa communi-
de droits de propriété intellectuelle, ou cation du 25 septembre 2018 sur le sujet,
bien encore pour signer des contrats où elle indique par ailleurs son inten-
dits « intelligents », par exemple dans le tion de « s’inscrire dans une démarche
domaine de l’assurance pour indemniser de coopération avec ses homologues
un sinistre de façon automatisée. Or sitôt européens pour proposer une approche
que la blockchain est utilisée pour des solide et harmonisée ». Restons donc
projets qui nécessitent la manipulation attentifs aux fruits des réflexions menées
de données à caractère personnel, que Mariam Le Bars Kerampran à l’échelle européenne, en particulier sur
ce soit au niveau des contenus ou bien la question de la durée de conservation.
des informations liées aux participants,
le Règlement (UE) 2016/679 du 27 avril En attendant, il convient d’identifier les
2016 (ci-après le « RGPD ») trouve à s’ap- rôles de chacun, responsable de trai-
pliquer. Alors comment faire cohabiter tement ou sous-traitant le cas échéant,
blockchain et respect des droits et obliga- et de mettre en œuvre les mesures
tions prévus par le RGPD ? organisationnelles et techniques corres-
pondantes. L’utilisation d’une blockchain
L’EXISTENCE D’UN CONSENSUS à permission permettra de mieux maî-
triser les flux de données personnelles,
Les droits d’information, d’accès et de notamment les transferts hors UE, étant
portabilité prévus par le RGPD pour les ici précisé que les règles d’entreprise
personnes concernées ne posent pas contraignantes et les clauses contrac-
de difficulté particulière au regard de la tuelles types sont des outils qui peuvent
blockchain. Certaines sociétés se pro- être utilisés dans le cadre de la block-
posent même d’utiliser la blockchain chain. Les données complémentaires
pour permettre aux personnes concer- seront idéalement traitées en dehors de
nées d’exercer leur droit à la portabilité. Xavier Rodrigues la blockchain et, alternativement, y seront
En revanche, certains points de friction personnelles qui la concernent. Les stockés par ordre de préférence : un enga-
sont clairement identifiables. données personnelles ne doivent par gement cryptographique, une empreinte
ailleurs être conservées que pour une de la donnée obtenue par une fonction de
LA SUBSISTANCE DE POINTS DE FRICTION période limitée à ce qui est nécessaire au hachage à clé, ou un chiffré de la donnée.
regard des finalités pour lesquelles elles
Par sa nature même, la blockchain sont collectées ; En conclusion, il apparaît que le recours à
publique soulève des difficultés au regard la blockchain ne permet pas aujourd’hui
du RGPD puisque l’une de ses caractéris- c) contractualisation des transferts des de satisfaire en intégralité et de manière
tiques majeure réside dans le fait que les données hors de l’Union-Européenne : unanime aux exigences du RGPD, dont
données qui y sont inscrites ne peuvent pour être acceptée, une transaction doit l’esprit est de fixer un cadre protecteur
être techniquement modifiées ou suppri- être validée par tous les mineurs d’une clair pour les personnes concernées. La
mées une fois qu’une transaction a été blockchain. Or certains mineurs peuvent décision d’opter pour cette technolo-
acceptée. se situés hors de l’UE. Des données per- gie doit par conséquent s’accompagner
Ce caractère imprescriptible des données sonnelles peuvent de ce fait être envoyées d’une analyse préalable, tant sur le plan
contenues dans la blockchain se heurte vers des pays tiers qui ne garantissent juridique que sur le plan de la sécurité
par conséquent aux principes suivants du pas un niveau adéquat de protection, et des données.
RGPD : ce, sans que la personne concernée y ait
préalablement consenti. Mariam LE BARS KERAMPRAN
a) droit à la rectification de ses données Juriste & Déléguée à la Protection des
(art 16) : la personne concernée a le droit QUELLES RECOMMANDATIONS ? Données
de faire corriger, auprès du responsable Xavier RODRIGUES
de traitement, les données personnelles La blockchain n’est pas complètement Responsable du Pôle NTIC
qui la concernent ; mâture et d’autres technologies plus
éprouvées pourraient permettre de CABINET PLASSERAUD
b) droit à l’effacement et de conservation respecter les exigences posées par le webplass@plass.com
limitée de ses données (art 17 et 18) : la RGPD, notamment en termes de privacy
personne concernée a le droit d’obtenir du by design. La prudence commande donc
responsable de traitement l’effacement, de rappeler que le responsable de trai-
dans les meilleurs délais, des données tement doit apprécier cette technologie
1 - Définition de Blockchain France : https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain/

p.15 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

PRISE DE DÉCISION AUTOMATISÉE :


COMMENT ASSURER UN DROIT EFFECTIF À L’INFORMATION ?
« java/parcoursup/ordreappel/Calcul C’est avec raison que le RGPD souligne
OrdreAppel.java ». Il s’agit du cœur le caractère impératif de cette obliga-
algorithmique de la procédure prin- tion en cas de « profilage ». Le risque
cipale utilisée dans « Parcoursup », d’atteinte à l’intimé de la vie privée est
l’application web de l'enseignement effectivement prégnant dans ce dernier
supérieur public français classant et cas, dans lequel les données à caractère
répartissant les futurs étudiants dans personnel sont utilisées pour « évaluer
les établissements.1 certains aspects personnels relatifs à
une personne physique, notamment
Ce code a été récemment révélé par le pour analyser ou prédire des éléments
Gouvernement dans un souci de trans- concernant le rendement au travail, la
parence, dans l’objectif d’informer le situation économique, la santé, les pré-
grand public sur la manière dont la férences personnelles, les intérêts, la
prise de décision automatisée d’affec- fiabilité, le comportement, la localisation
tation des étudiants est effectuée par ou les déplacements de cette personne
le logiciel. Le Ministère de l’Enseigne- physique »5.
ment Supérieur considère ainsi que « la Emmanuel Daoud
publication de ce code permet à chacun Ce droit à l’information nous paraît fon-
de vérifier que le fonctionnement de la damental tant en pratique qu’en théorie.
plateforme est conforme au droit »2. En effet, l’utilisation croissante d’algo-
rithmes d’apprentissage rend toujours
Peut-on réellement affirmer que plus performante l’analyse de nos don-
les étudiants sont en capacité de nées ainsi que le profilage, algorithmes
comprendre le fonctionnement de dont le fonctionnement est exempt de
« Parcoursup » à la lecture de cet algo- toute intervention humaine.Par exemple,
rithme ? Rien n’est moins sûr à notre l’octroi d’un crédit peut être décidé par
sens. Cela est regrettable compte tenu un algorithme qui analysera la situation
du caractère déterminant de la déci- financière de la personne concernée et
sion prise par le logiciel sur l’avenir fera des prédictions sur sa fiabilité ainsi
des élèves français. que sur sa capacité à le rembourser. De
même, un recruteur pourra écarter un
Pourtant, l’article 13.2.f ) du règle- candidat sous prétexte que l’algorithme
ment européen sur la protection des prédit que celui-ci sera atteint d’une
données (RGPD) prévoit qu’en cas de grave maladie dans les années à venir,
prise de décision automatisée, le res- Flora Plénacoste ou que sa productivité baissera à mesure
ponsable de traitement doit fournir « que son âge avancera.
les informations utiles concernant la en place pour assurer un réel respect
logique sous-jacente » de celle-ci. de la vie privée des personnes concer- Cependant, la portée d’une telle obli-
nées en pareil cas ? gation se heurte à la complexité du
Une formule algorithmique constitue- langage algorithmique. En effet, com-
t-elle une information utile permettant 1. UN DROIT À L’INFORMATION MIS À bien sommes-nous à être réellement
de comprendre la logique sous-jacente MAL capables de comprendre la logique qui
à une prise de décision automatisée ? sous-tend les codes-sources? Les for-
La publication de celle-ci permet-elle En application de l’article 13)f du RGPD, mules mathématiques ne sont pas à la
de satisfaire à l’obligation d’informer le responsable de traitement est donc portée à tous…
la personne concernée par le traite- tenu, au moment de la collecte des
ment ? Quelles protections effectives données, de donner toutes informa- Il semble donc que l’exigence de trans-
offre le RGPD aux personnes dont tions utiles à la personne concernée parence telle que requise par le RGPD
les données font l’objet d’une prise relatives à la logique sous-jacente de ne soit pas satisfaisante, en ce que sa
de décision automatisée contre les la prise de décision automatisée dont concrétisation, même appliquée avec
risques d’atteinte à l’intimité de leur elle est l’objet3. La loi informatique et la meilleure des volontés, manque son
vie privée ? Ces garanties sont-elles libertés prévoyait déjà un tel droit à objectif, à savoir informer la personne
suffisantes ? Quelles mesures mettre l’information4. concernée. L’opacité des algorithmes

1 - Site internet Parcoursup https://framagit.org/parcoursup/algorithmes-de-parcoursup


2 - Document du Ministère de l’Enseignement Supérieur disponible à l’adresse https://framagit.org/parcoursup/algorithmes-de-parcoursup/blob/master/
doc/presentation_algorithmes_parcoursup.pdf
3 - L’article 13)f du RGPD: « le responsable du traitement fournit à la personne concernée, au moment où les données à caractère personnel sont obtenues,
les informations complémentaires suivantes qui sont nécessaires pour garantir un traitement équitable et transparent (…) l'existence d'une prise de déci-
sion automatisée, y compris un profilage, visée à l'article 22, paragraphes 1 et 4, et, au moins en pareils cas, des informations utiles concernant la logique
sous-jacente, ainsi que l'importance et les conséquences prévues de ce traitement pour la personne concernée. »
4 - LIL, art. 39.5°
5 - Article 4.4) du règlement européen pour la protection des données

Le Journal du Management p.16


juridique et réglementaire
ACTUALITÉS RGPD

constitue ainsi un frein important à une Elle préconise ainsi la sensibilisa- Enfin, l’obligation de conduire une
protection effective de la vie privée des tion de tous les acteurs de la chaîne étude de risques quant aux atteintes à
personnes. algorithmiques à l’ensemble des pro- la vie privée avant la mise en place d’un
blématiques éthiques soulevées par tel traitement de données pourrait éga-
Par ailleurs, l’exercice du droit à l’informa- leurs activités, ainsi que l’amélioration lement être une piste envisageable.
tion, dont l’effet bénéfique semble déjà du design de ces algorithmes afin de Cela est déjà prévu par le RGPD mais
être mince, est mis à mal par le secret des les rendre plus intelligibles. uniquement s’agissant de certains
affaires et les droits de propriété intellec- types de traitements de données et
tuelle, que le responsable de traitement Outre l’application de ces recom- pour certaines données10. Cette obliga-
peut invoquer pour se soustraire à son mandations, la CNIL conseille aux tion pourrait cependant être étendue.
obligation d’information. concepteurs ainsi qu’aux profession-
nels utilisant des algorithmes de En définitive, l’obligation d’informer les
En effet, le RGPD prévoit la possibilité rédiger une charte éthique, qui pourra personnes, telle que prévue par la régle-
pour les responsables de traitement être annexée au règlement intérieur. mentation actuelle est insuffisante en ce
de refuser la communication des qu’elle ne garantit pas une réelle compré-
informations propres aux traitements Ainsi, la CNIL plaide pour un renforce- hension de la logique sous-jacente à une
automatisés de données et aux algo- ment de l’exigence d’explication de la prise de décision automatisée. Il semble
rithmes lorsque cela porte atteinte au logique sous-jacente de l’algorithme, donc impératif de compléter cette obli-
secret des affaires ou à la propriété dans un esprit de responsabilisation gation et d’astreindre les concepteurs
intellectuelle6. De la même façon, des acteurs de la chaîne algorithmique. des technologies participant à la prise
la loi libertés et informatique dispose de décision automatisée à rendre cette
que la transmission d’informations De son côté, l’autorité norvégienne logique intelligible et compréhensible
relatives à la logique du traitement de protection des données a égale- pour nous tous, experts et non experts
de données ne doivent « pas porter ment formulé des recommandations des formules algorithmiques.
atteinte au droit d'auteur au sens des novatrices afin que soit mieux garantie
dispositions du livre Ier et du titre IV la protection de la vie privée dans le Emmanuel Daoud et
du livre III du code de la propriété cadre de l’exploitation de données per- Flora Plénacoste Avocats
intellectuelle. […]7» sonnelles par l’intelligence artificielle.

Le droit à l’information de la personne Elle suggère, entre autres, le recours à


faisant l’objet d’une décision automa- des techniques innovantes qui contrain-
tisée semble ainsi réduit à peau de draient les algorithmes d’opérer en
chagrin. ayant recours à un moindre nombre de
données.9
Quelles mesures peuvent alors prendre
les responsables de traitement pour
assurer un droit à l’information effec-
tif des personnes faisant l’objet d’une
prise de décision automatisée ?
2. COMMENT GARANTIR UNE
INFORMATION EFFECTIVE DES
PERSONNES CONCERNÉES ?

Des mesures supplémentaires peuvent


être prises par les entreprises pour pal-
lier les insuffisances précitées et assurer
ainsi une efficacité plus grande du droit à
l’information des personnes faisant l’ob-
jet d’une prise de décision automatisée.
Dans un rapport publié le 15 décembre
2017, la Commission Nationale de l’In-
formatique et des Libertés (CNIL) a émis
des recommandations afin de répondre
aux enjeux éthiques posés par l’utilisa-
tion croissante du machine learning,
notamment dans les prises de décision
automatisée8.

6 - RGPD, considérant (63)


7 - RGPD, art. 39
8 - Rapport de la CNIL de décembre 2017 (synthèse
des débats publics) : « COMMENT PERMETTRE
À L’HOMME DE GARDER LA MAIN ? Les enjeux
éthiques des algorithmes et de l’intelligence artifi-
cielle » https://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/
files/cnil_rapport_garder_la_main_web.pdf
9 - January 2018 https://www.datatilsynet.no/globa-
lassets/global/english/ai-and-privacy.pdf
10 - RGPD, art 35. a

p.17 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

CHOISIR SON AVOCAT EN BREVETS ET MARQUES


Chaque année, en octobre c’est l’occasion de faire un point sur la propriété intellectuelle et
ses acteurs. Nous avons le plaisir de vous présenter notre enquête sur les cabinets d’avocats
pratiquant le droit des marques et/ou des brevets. En tout premier lieu, les partenaires du site
expertsdelentreprise.com mis en place par le Village de la Justice. Ensuite, une recherche Google
(les 10 premières pages de moins d’un an). Legal 500 Paris et le palmarès du monde du droit.
Enfin, divers autres classements. Vous pouvez également vous rapprocher des ordres d’avocats
ou des associations professionnelles qui possèdent des listes de professionnels ayant acquis la
mention de spécialisation.

Bonne lecture.

Site d'avocats et d'experts comptables sur abonnement payant

AVOCATS PICOVSCHI : 01 56 79 11 00 SIMON ASSOCIES : 01 53 96 20 00


PDGB : 01 44 05 21 21 BEAU DE LOMENIE : 01 44 18 89 00
KGA AVOCATS : 01 44 95 20 00 RONDEAU ABOULY : 04 91 55 52 61
HAAS AVOCATS : 01 56 43 68 80

p.19 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

Google (les 10 premières pages). Voici les résultats par ordre d'arrivée :
AVOCATS DROIT DES BREVETS
WWW.QUANTIC-AVOCATS.COM-HTTPS://WWW.AVOCAT-FANNY-PIERRE-DRAGUIGNAN.FR-CD-IP.FR-WWW.BOVELAWOFFICE-AVOCATS.FR-
CABINET-AP.FR - WWW.PRUGNEAU-SCHAUB.COM - WWW.BREVESUD.FR/ - WWW.B2Z-AVOCATS.FR - WWW.CASALONGA.COM -
WWW.BREVET-INVENTION-PHILIPPESCHMITTLEBLOG.EU - ARGYMA.COM/FR - WWW.TGS-AVOCATS.FR - /WWW.SCAN-AVOCATS.COM -
WWW.AVOCAT-DO-AMARAL.FR/ - WWW.BAUMANN-AVOCATS.COM - WWW.AVOCATS-PICOVSCHI.COM/ - WWW.JUGLAR-AVOCAT.FR -
WWW.LESTANC-AVOCATS.COM - WWW.BRUNSWICK.FR - WWW.CABINETNUSS.FR/ - WWW.CABINET-BOUCHARD.AVOCAT.FR -
WWW.JURISEXPERT.NET - WWW.GRANRUT.COM - HTTPS://LEXPRECIA.COM - HTTPS://CABINETPANTZ.FR - HTTPS://WWW.OOLITH.EU -
WWW.CABINET-ARENAIRE.COM - WWW.VIAL-IP.COM - WWW.CABINET-MARCONNET.FR - HTTPS://YESMYPATENT.COM -
HTTPS://SCHERTENLEIB-AVOCATS.COM - HTTPS://SCHERTENLEIB-AVOCATS.COM - HTTPS://CMS.LAW/FR - WWW.DREYFUS.FR -
WWW.CABINETBOUCHARA.COM - WWW.ALTIJ.FR - WWW.IPTRUST.FR - WWW.GIDE.COM - WWW.TINAS-LAW.COM - HTTPS://
GERMAINMAUREAU.COM - WWW.HAAS-AVOCATS.COM - RGR-AVOCATS.FR/ - WWW.VIDON.COM - WWW.AVOCATS-EUREETLOIR.FR -
WWW.AUDEGONDAVOCAT.FR - HTTPS://AVOCAT-LEVREL.COM - WWW.AKHEOS.FR - HTTPS://CALIPSO4U.COM -
WWW.LECLERELOUVIER-AVOCATS.COM - WWW.ICOSA.FR/ - WWW.LESBROS-AVOCATS.COM - WWW.LUMEN-AVOCATS.FR - WWW.
COLBERT.EU - WWW.AVOCAT-EVRY-TAUVEL.FR - WWW.ATIPIC-AVOCAT.COM - WWW.BRAUNSTEIN-ASSOCIES.FR - WWW.AVOCAT-CHRISTE.
FR/ - WWW.AVOCATS-MATHIAS.COM - RMT.FR

AVOCATS DROIT DES MARQUES


WWW.AVOCATS-PICOVSCHI.COM - WWW.CABINETBOUCHARA.COM - WWW.CMC-AVOCATS-BORDEAUX.FR - WWW.OOLITH.EU -
WWW.AVOCAT-FANNY-PIERRE-DRAGUIGNAN.FR - WWW.TGS-AVOCATS.FR - WWW.QUANTIC-AVOCATS.COM -
WWW.OHANA-ZERHAT.FR - WWW.BOVELAWOFFICE-AVOCATS.FR - ADEKWA-AVOCATS.COM - HTTPS://WWW.ALAIN-BENSOUSSAN.COM -
WWW.AVOCATDLEMARREC.COM - WWW.SCAN-AVOCATS.COM - HTTPS://BLOG.ACG-AVOCAT.COM - WWW.NDIAYE-AVOCAT.FR/ -
WWW.HAAS-AVOCATS.COM - WWW.GUIZARD-ASSOCIES.COM - WWW.JUGLAR-AVOCAT.FR - WWW.GOMIS-LACKER.FR - WWW.CABINET-
BOUCHARD.AVOCAT.FR - WWW.WAN-AVOCATS.COM - WWW.LECLERCQ-AVOCAT.COM - WWW.JURISEXPERT.NET/ - WWW.GOUACHE.
FR - WWW.DREYFUS.FR - WWW.KLYBAVOCATS.FR - PRUGNEAU-SCHAUB.COM - WWW.HOMERE-AVOCATS.COM - WWW.MURIELLE-
CAHEN.COM - WWW.THIERRYVALLATAVOCAT.COM - WWW.SOSKIN-AVOCATS.FR - WWW.CASALONGA.COM - CABINET-AP.FR - HTTPS://
MBAVOCATS.EU - WWW.AVOCAT-DO-AMARAL.FR/ - WWW.JBFAVOCATS.FR/ - WWW.LOYERABELLO.FR - WWW.CABINET-ARENAIRE.COM -
WWW.SCHMITT-AVOCATS.FR - HTTPS://PI.ALAGYBRET.COM - HTTPS://CABINETPANTZ.FR - WWW.AVOCAT-EVRY-TAUVEL.FR -
WWW.AKHEOS.FR - WWW.LESTANC-AVOCATS.COM - WWW.BRUNSWICK.FR - WWW.HMV.FR - WWW.AUDEGONDAVOCAT.FR -
WWW.BLOG-NOUVEAUMONDE-AVOCATS.COM - WWW.YDES-AVOCATS.COM/FR - BONDARD.FR - HTTPS://KGA-AVOCATS.FR -
WWW.AVOCAT-CHAMFEUIL.FR - WWW.LECLERELOUVIER-AVOCATS.COM - WWW.CABINETNUSS.FR - WWW.GRANRUT.COM

Le Journal du Management p.20


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE BREVETS


N° Cabinet 1 Schertenleib, Cabinet 2 Lavoix 3 DLA Piper
1 Allen & Overy LLP 1 Véron & Associés 2 Linklaters 3 De Gaulle Fleurance &
1 Bird & Bird 2 Armengaud Guerlain 2 Loyer & Abello Associés
Gide Loyrette Nouel 2 August Debouzy 3 Aramis 3 Guilbot Avocat
1
A.A.R.P.I. 2 DTMV & Associés 3 Bardehle Pagenberg 3 Pinsent Masons LLP
1 HOYNG ROKH MONEGIER 2 Dechert LLP 3 Casalonga Avocats 3 Simmons & Simmons
1 Jones Day 2 Hogan Lovells (Paris) LLP 3 Cornet Vincent Ségurel LLP

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE : MARQUES, DESSINS ET MODÈLES, ET DROITS D’AUTEUR


N° Cabinet 2 Cléry – Avocats 3 De Pardieu Brocas 4 Eversheds Sutherland
1 Armengaud Guerlain 2 Cousin & Associés Maffei (France) LLP
Candé Blanchard 2 DTMV & Associés 3 Dechert LLP 4 Hoche Société d’Avocats
1
Ducamp 3 Guillemin Flichy Hughes Hubbard &
2 De Gaulle Fleurance & 4
Gide Loyrette Nouel Associés 3 Harlay Avocats Reed LLP
1
A.A.R.P.I. 2 Dentons
3 Kern & Weyl 4 KGA Avocats
1 Herbert Smith Freehills LLP 2 FTPA
3 Meridian 4 Lavoix
1 Hogan Lovells (Paris) LLP 2 Gowling WLG
3 Osborne Clarke 4 MARCHAIS & Associés
1 HOYNG ROKH MONEGIER 2 Hoffman
3 Osmose 4 Noésis Avocats
1 Jones Day 2 PASSA VARET Avocats
3 Pinsent Masons LLP Renault Thominette
1 Laude Esquier Champey 3 Arenaire 4
Vignaud & Reeve
2 BCTG Avocats 3 Bardehle Pagenberg 4 Adamas
4 Schmidt Brunet Litzler
2 Baker McKenzie 3 Benoliel Avocats 4 Aramis
4 Simmons & Simmons
2 Bird & Bird 3 CMS 4 Artemont LLP
2 Casalonga Avocats 3 DS Avocats 4 Boken 4 UGGC Avocats

CABINET SOTERYAH IP MONTPELLIER – LILLE – LONDRES – MUNICH

199 rue Hélène Boucher


Eric TZEUTON, dirigeant du cabinet, et son équipe, vous assiste dans vos 34170 MONTPELLIER – CASTELNAU
questions relatives au droit de propriété intellectuelle. T: +33(0)4 11 93 72 45
SOTERYAH IP est un cabinet de Conseils en Propriété Industrielle, experts en Mail : contact@soteryah.com
brevets, marques, et tous les autres droits de
la propriété intellectuelle, en termes d’acquisition, d’exploitation et de défense.

QUALIFICATIONS
• Conseils en Propriété Industrielle
• Mandataires UKIPO et DPMA en Brevets, Marques et Modèles
• Mandataires Européens en Brevets, Marques et Modèles
• Experts en acquisition et défense de droits IP à l’international
• Stratégie de protection à l’international
• Expert en valorisation PI, licensing et transfert de technologie
• Consultants en développement technologique
• Consultants en Management de Projet

p.21 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

PROPRIÉTE INTELLECTUELLE
Connaissance Compréhension Qualité de Mode de
N° Cabinet Disponibilité Réactivité Innovation de % de citations
l'entreprise de mes besoins la prestation rémunération
ALAIN
BENSOUSSAN
1 4,8 4,7 4,8 4,8 4,8 4,8 4,6 22
AVOCATS
LEXING
EVERSHEDS
2 4,9 4,6 4,5 4,6 4,4 4,6 4,3 9
SUTHERLAND
3 LEXT AVOCATS 4,6 4,7 4,5 4,6 4,7 4,2 4,0 7

Vous êtes un responsable juridique, administratif, ou ressources humaines


Abonnez vous gratuitement
Le Journal du Management Juridique est fait pour vous : vous y trouverez de
xpertsd
elentrep
rise.com
n°60
www.expertsdelentreprise.com

n°61
l’actualité juridique, des articles sur l’organisation de votre service, des enquêtes,
des annonces d’emploi...
www.e
[Novembre -
Décembre 2017] [Janv
ier - Févrie
2018] r

www.v
illage-ju
stice.co
m
n°59 - Octob
re
DOSSIER
mbre
[Septe 2017] Inter 4
Interview de 3 Chef view de Patri
Béatrice Oeuvrard de l’Uni
juridique té desck Redor

Société :
4
Juriste senior de Microsoft s et cont affai
France de l’Inse entie res 3
DOSSIER
e uses

DOSSIER

Genre : Prénom : Nom :


3
4
ot
ck Rem f
de Patri et Chie
ique chez
Inter view
teur jurid er Nominations 43 Nominati
Direc liance Offic France ons
comp r Channel
Clea DROIT DE L’INFORMATIQUE / NTIC 24

22
DROIT
FISCAL
Formations

26
62
Form
ations
15ÈME JOURNÉE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NUMÉRIQUE

INCLUS
37
38
DROIT
DE L’EN
VIRONNE
MENT
ET/OU
DROIT
PUBLIC
Adresse :
Code Postal :
- Programme
ons
Nominati ENT - Présentation des conférences
T MANAGEM gérer
ique pour
CONTRAC systém
CONTRAC
oche T MAN
nt : l’appr LE 2ÈME VILLAGE DE LA LEGALTECH AGEM
geme lexité 45 ENT
33 ct Mana la comp
Contra titude et 29 Contra
ations l’incer t et hyper
INCLUS texte:
Form

E-Mail : Téléphone :
- Programme des ateliers et conférences l’hype
rlien 29
- Les 36 exposants qui délie?
UES ter
E / RISQ s à comp
ASSURANC : les nouve
aux risque ASSURANC
tude E / RISQ
t pour
inapti RECOUVREMENT
59
UES
iemen r 2017 31 Devoi
Licenc
er janvie r de vigilan
un point
du 1 sur le ce :

Fonction :
rôle des
Le recouvrement de créances en Bulgarie direct 32
ions juridiq
MEN T ues
RECOUVRE ie
RECOUVRE
Slovén MENT
ce en - Les
créan
nt de mentaprofessionne
vreme ires des ls
Recou profes du recou
- Le recou sionne vrement
ls du
vreme
nt de droit de créances 33
créan sont comp
ces à

Directeur(trice) juridique Administratif et financier Ressources humaines


Chypr lé-
e

Responsable juridique Juriste

« Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles vous concernant.
Pour mettre en œuvre ce droit, il vous suffit de nous contacter en nous précisant vos nom, prénom, adresse, e-mail : par mail à legiteam@legiteam.fr par courrier à LEGI TEAM,
17 rue de Seine 92100 Boulogne Billancourt »

Le Journal du Management p.22


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

Conseils en propriété industrielle apparaissant dans des classements :


BEAU DE LOMENIE - ALTERNIP - ARGYMA - BANDPAY & GREUTER - BE LEADER INNOVATION - BECKER & ASSOCIÉS - BOETTCHER -
BREVALEX - BRINGER IP - CABINET DEGRET - CABINET DIDIER MARTIN - CABINET FLECHNER - CABINET MOUTARD - CABINET NETTER -
CABINET PLASSERAUD - CABINET TRIPOZ - CAMUS LEBKIRI - CASALONGA - CHAILLOT - DEJADE & BISET - EGYP - EX MATERIA - GERMAIN
ET MAUREAU - GEVERS - GPI & ASSOCIES - HAUTIER - HIRSCH & ASSOCIES - ICOSA - INNOVINCIA - IP TRUST - IPSIDE - IPSILON -
IXAS CONSEIL - JACOBACCI & CORALIS-HARLE - JURISPATENT CABINET GUIU - LAURENT & CHARRAS - LAVOIX - LEXANDO ET CARACTEQ -
LLR - LOUIS PETIT - LYNDE & ASSOCIES - MALEMONT - MARCONNET - MARKS & CLERK - NONY & ASSOCIÉS - NOVAGRAAF - NOVAIMO -
OAK & FOX - PONTET ALLANO - REGIMBEAU - SANTARELLI - STRATO IP - TOUROUDE & ASSOCIATES - VIDON - WEINSTEIN

Autres cabinets faisant du droit des brevets :


ADAMAS - ALLEN & OVERY - ALTANA - AMAR GOUSSU STAUB - ARAMIS - ARMENGAUD GUERLAIN - ARMFELT - AUGUST & DEBOUZY -
BARDEHLE PAGENBERG - BCTG AVOCATS - BENECH - BENOLIEL AVOCATS - BIRD & BIRD - BMH AVOCATS - CABINET ARENAIRE - CANDÉ
BLANCHARD DUCAMP - CASALONGA - CLERY AVOCATS - CORNET VINCENT SÉGUREL - COUSIN & ASSOCIÉS - DAMIEN RÉGNIER - DE
GAULLE FLEURANCE & ASSOCIÉS - DE MARCELLUS & DISSER - DECHERT - DENTONS - DEPREZ GUIGNOT ASSOCIÉS - DDG - DERRIENNIC
ASSOCIÉS - DLA PIPER - DUCLOS, THORNE, MOLLET-VIÉVILLE & ASSOCIÉS (DTMV & ASSOCIÉS) - EBL LEXINGTON AVOCATS - EVERSHEDS
SUTHERLAND - FIDAL - FOLEY HOAG - GIDE - GUILBOT AVOCATS - GUILLOT DE HAAS AVOCATS - HIRSCH & ASSOCIES - HOFFMAN - HOGAN
LOVELLS - HOLLIER LAROUSSE & ASSOCIÉS - HOYNG ROKH MONEGIER VÉRON - HUGHES HUBBARD & REED - IPSIDE - J.P. KARSENTY &
ASSOCIÉS - JACOBACCI AVOCATS - JEANTET - JONES DAY - KERN & WEYL - LAMOUREUX AVOCATS - LAUDE ESQUIER CHAMPEY - LAVOIX -
LAZAREFF LE BARS - LE STANC AVOCATS - LEGRAND LESAGE-CATEL GAULTIER - LERINS & BCW - LINKLATERS - LOYER & ABELLO - M.-P. -
ESCANDE AVOCATS - NATAF FAJGENBAUM & ASSOCIÉS - ORIS AVOCATS - OSBORNE CLARKE - PASSA VARET - PINSENT MASONS -
PROMARK - SCHERTENLEIB AVOCATS - SIMMONS & SIMMONS - STC PARTNERS - SZLEPER HENRY AVOCATS - TEN FRANCE - WATSON
FARLEY & WILLIAMS

p.23 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

Autres cabinets faisant du droit des marques :


@MARK - ALAIN BENSOUSSAN AVOCATS - ALLEN & OVERY - ALTANA - ALTER VIA AVOCATS - AMAR GOUSSU STAUB -
ANNE LAKITS-JOSSE - ANTOINE GITTON AGA - ANTOINE-LALANCE AVOCATS - ARMELLE FOURLON - ARMENGAUD GUERLAIN -
ART & INDUSTRY PROTECTION (AIP) - ARTEMONT - ATEM AVOCATS - ATIPIC AVOCAT - ATLAN & BOKSENBAUM AVOCATS -
AUGUST & DEBOUZY - BAKER MCKENZIE - BARDEHLE PAGENBERG - BBLM - BCTG AVOCATS - BENECH - BENOLIEL AVOCATS - BERSAY
ASSOCIÉS - BERTRAND & ASSOCIÉS - BESSIS AVOCATS - BIRD & BIRD - BISMUTH SOCIÉTÉ D'AVOCATS - BLUM LEGAL - BMH AVOCATS -
BOUCHARA - BRM AVOCATS - BRUNSWICK SOCIÉTÉ D'AVOCATS - CABINET ARENAIRE - CABINET D’AVOCATS MATHIAS - CABINET
PLASSERAUD - CANDÉ BLANCHARD DUCAMP - CARBONNIER LAMAZE RASLE & ASSOCIÉS - CASALONGA - CBR & ASSOCIÉS - CHARLOTTE
BALDASSARI - CHRISTOPHE CARON - CLAIRMONT AVOCATS - CLERY AVOCATS - COBLENCE & ASSOCIÉS - COHEN & GRESSER LLP -
CORNET VINCENT SÉGUREL - COURTOIS LEBEL - COUSIN & ASSOCIÉS - CROSSEN & BOROWSKY - DAMIEN RÉGNIER - DBK AVOCATS - DE
BAECQUE FAURÉ BELLEC AVOCATS - DE GAULLE FLEURANCE & ASSOCIÉS - DE MARCELLUS & DISSER - DE PARDIEU BROCAS MAFFEI -
DECHERT - DELSOL AVOCATS - DEMOLY AVOCATS - DENTONS - DEPREZ GUIGNOT ASSOCIÉS - DDG - DERRIENNIC ASSOCIÉS - DLA PIPER -
DS AVOCATS - DUCLOS, THORNE, MOLLET-VIÉVILLE & ASSOCIÉS (DTMV & ASSOCIÉS) - EBL LEXINGTON AVOCATS - EDV AVOCAT - ELKRIEF
AVOCAT - EVERSHEDS SUTHERLAND - FERAL-SCHUHL SAINTE-MARIE - FIDAL - FIELDFISHER - FOLEY HOAG - FOURMENTIN LE QUINTREC
VEERSAMY CORCOS - FTPA AVOCATS - FUSCO-VIGNÉ - GIDE - GILBEY LEGAL - GODIN ASSOCIÉS - GOMIS & LACKER - GRANRUT AVOCATS -
GREFFE - GROSSLERNER AVOCATS - GUILLEMIN FLICHY - GUILLOT DE HAAS AVOCATS - H2O AVOCATS - HAAS AVOCATS - HARLAY AVOCATS -
HERBERT SMITH FREEHILLS - HERTSLET WOLFER & HEINTZ - HW&H - HIRSCH & ASSOCIES - HOCHE SOCIÉTÉ D'AVOCATS - HOFFMAN -
HOGAN LOVELLS - HOLLIER LAROUSSE & ASSOCIÉS - HOYNG ROKH MONEGIER VÉRON - HUGHES HUBBARD & REED - IPSIDE - ISGE
& ASSOCIÉS - ITLAW AVOCATS - J.P. KARSENTY & ASSOCIÉS - JACOB AVOCATS - JACOBACCI AVOCATS - JEANTET - JONES DAY - KERN &
WEYL - KHALVADJIAN AVOCATS - LAMOUREUX AVOCATS - LAUDE ESQUIER CHAMPEY - LAVOIX - LAZAREFF LE BARS - LE STANC AVOCATS -
LEGRAND LESAGE-CATEL GAULTIER - LEXT AVOCATS - LINKLATERS - LMT AVOCATS - LOYER & ABELLO - LPA - CGR AVOCATS - M.-P. -
ESCANDE AVOCATS - MANDEL PARIENTE ASSOCIÉS - MARCHAIS & ASSOCIÉS - MATTHIEU BERGUIG - MOTTET & ASSOCIES - NATAF
FAJGENBAUM & ASSOCIÉS - NOÉSIS AVOCATS - NOMOS - ORIA MEDIA - ORIS AVOCATS - OSBORNE CLARKE - OSMOSE AVOCATS - OX
AVOCATS - PASSA VARET - PDGB AVOCATS - PIERRAT & DE SEZE - PINSENT MASONS - PONS & CARRÈRE - PONTET ALLANO - PROMARK -
RACINE - REINHART MARVILLE TORRE - ROSSI BORDES & ASSOCIÉS - SCAN AVOCATS - SCHMIDT BRUNET LITZLER - SIMMONS &
SIMMONS - SODEMA CONSEILS - SOSKIN AVOCATS - STC PARTNERS - STEHLIN & ASSOCIÉS - SZLEPER HENRY AVOCATS - TAYLOR
WESSING - TOUATI LA MOTTE ROUGE AVOCAT - TWELVE - UGGC AVOCATS - VALÉRIE PERRICHON AVOCATS - VATIER & ASSOCIÉS - VIVIEN
& ASSOCIÉS - WATRIN BRAULT ASSOCIÉS - WILSON & BERTHELOT - WIZE AVOCATS - YDÈS AVOCATS

Le Journal du Management p.24


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES
CONSEILS EN PI

ANNABRAND IXAS CONSEIL


Conseil en Propriété Industrielle
contact@anna-brand.com Mandataire en brevets, marques,
Tél. : +33 (0) 6 23 42 33 15 dessins & modèles européens PROCHAIN DOSSIER N°68
Site Web : www.anna-brand.com
15, rue Emile Zola
69002 LYON
ANNABRAND est un cabinet de
Conseil en Propriété Industrielle Tel : 04 78 37 75 16
Contentieux et
doté d'une expertise pointue en Mail : info@ixas-conseil.com Arbitrage
Propriété Intellectuelle en particulier Bureaux secondaires : Marseille, Paris
en matière de Marques, Noms de et Besançon
Domaines, Concepts commerciaux,
Droits d’Auteurs et Dessins & Modèles. Le cabinet IXAS CONSEIL conseille, 01 70 71 53 80
Grâce à ses diverses accréditations et assiste et représente ses clients dans
à son large réseau de correspondants le cadre de l’obtention, du maintien,
étrangers, son action couvre l’ensemble de l’exploitation et de la défense des Bouclage 15 décembre 2018
des territoires. droits de Propriété Industrielle (brevets,
Écoute, réactivité, agilité, adaptabilité, marques, dessins & modèles). Cela
proximité sont des valeurs comprend les consultations juridiques,
fondamentales du cabinet. la rédaction de contrats et la gestion
du contentieux. Ecoute, réactivité et
pragmatisme sont nos lignes d’action.
Nous pouvons également représenter
nos clients directement en Allemagne.

Recommandé par le guide LEGAL500

CENTEMIA CONSEILS
PROTECTION DES NOMS
DE DOMAINES
57440 Thionville
Tél. : 06 87 20 12 05
Contact : M. Philippe Ocvirk MARKS & CLERK FRANCE
Mail : contact@centemia.fr
Site Web : www.centemia.fr 22, avenue Aristide Briand -
Immeuble « Visium »
BREVETS | MARQUES | MODELES 94117 Arcueil Cedex
Installé en Lorraine Nord, le cabinet Tél. : 01 41 48 45 00
est spécialisé dans le conseil aux DOMAINOO
Mail : paris@fr.marks-clerk.com
PME qu’il assiste dans les procédures Site Web : www.marks-clerk.fr
aux niveaux français, européen et 49 rue de Richelieu
international. Nos prestations incluent : 75001 Paris
Le cabinet Marks & Clerk France a été Tél. : 01.47.05.87.27
recherches de brevets et de marques, créé en 2005 par des professionnels
études de brevetabilité, rédaction Mail : info@domainoo.com
issus de l’industrie. Il a des bureaux
de brevets, défense des dossiers à Paris et Sophia Antipolis et emploie Site Web : www.domainoo.com
devant les offices de PI, conseils sur trente ingénieurs et juristes.
l’exploitation des droits (contrats) et en Sur le marché des noms de domaine
cas de contrefaçon. Les points forts du cabinet sont les depuis 2000, nous sommes spécialisés
Dirigé par un binôme, Philippe OCVIRK brevets concernant les technologies de dans la protection des noms de domaine.
(ingénieur) et Olivier LAIDEBEUR l’information, la robotique, la physique DOMAINOO propose des solutions
(juriste), notre cabinet vous garantit la et les technologies vertes, pour des adaptées aux besoins des PME-PMI,
prise en charge de vos besoins par des grands groupes, des PME, des start-ups des grands groupes industriels, des
spécialistes, tant sur le plan technique et des organismes publics de recherche. professions libérales, spécialistes PI, ou
que juridique. Le cabinet a également développé un particuliers. Notre équipe possède les
solide savoir-faire en matière de due compétences techniques et juridiques
diligence, d'audit, de concession de nécessaires à la gestion de portefeuilles
licences, de conseils en contentieux, et s’attache à fournir la meilleure écoute
d’oppositions de marques et de saisies et le meilleur service possibles en alliant
douanières. disponibilité, flexibilité et réactivité.

Le Journal du Management p.26


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES
AVOCATS

ME JEANINE AUDEGOND

DELPHINE ROBLIN-LAPPARRA DWF (FRANCE) AARPI 18, av du peuple belge


AVOCAT 59800 Lille
137-139 rue de l'Université Tél. : 03 20 31 88 08
36 rue de Vivienne 75007 Paris Mail : contact@audegondavocat.fr
75002 PARIS Tél. : + 33 (0)1 40 69 26 50 Site Web : www.audegondavocat.fr
Tél. : 01 85 09 18 52 Fax : +33 (0)1 40 69 26 99
contact : Delphine ROBLIN-LAPPARRA Contacts : Exerçant depuis 28 ans et titulaire de
Mail : Simon Christiaën la spécialité propriété intellectuelle,
delphine.roblin@dear-avocats-paris.com Mail : s.christiaen@dwf.law Jeanine AUDEGOND conseille les PME
Site Web : www.dear-avocats-paris.com Florence Karila et créateurs afin de:
Mail : f.karila@dwf.law - valoriser leurs compétences et
Delphine ROBLIN-LAPPARRA bénéficie Anne-Sylvie Vassenaix-Paxton créations, notamment en assurant la
d’une spécialisation en propriété Mail : as.vassenaix-paxton@dwf.law protection adéquate de leurs signes
intellectuelle et exerce son activité distinctifs (marque, modèle, logo...) ou
également en droit des nouvelles Site Web : www.dwf.law en établissant les contrats de licence,
technologies et internet, e-réputation, de coexistence et de franchise.
e-commerce, et données personnelles. Classé parmi les 10 cabinets d’avocats - protéger leurs œuvres en diligentant
Le cabinet assiste et conseille ses les plus innovants en 2018 par le Finan- les procédures qui s’imposent devant
clients dès la création de l’entreprise, cial Times, DWF est un cabinet interna- l'INPI ou devant les juridictions en
ainsi qu’à tous les niveaux de dévelop- tional, d’origine britannique, présent nullité, contrefaçon, concurrence
pement de leur activité pour la mise en également en Allemagne, Belgique, déloyale ou parasitisme.
place de stratégies juridiques, de sécu- Irlande, Australie, Amérique latine, - garantir la conformité de leur
risation, de protection et défense des Arabie Saoudite, au Canada, au Qatar, documentation avec les nouvelles
actifs immatériels. à Singapour, dans les Emirats Arabes règles du règlement européen sur les
Unis et en France. données personnelles.
Simon Christiaën, Florence Karila et Elle est membre de l'APRAM.
Anne-Sylvie Vassenaix-Paxton vous
assistent à Paris dans le cadre de la ré-
solution de toutes vos problématiques
relatives à la propriété intellectuelle
(droit d’auteur, marques, dessins et
modèles, brevets) ainsi qu’aux nou-
velles technologies de l’information
et de la communication (droit de l’in-
formatique, protection des données
personnelles…), tant en conseil qu'en
contentieux.

Maître Solange SIYAPDJE, Avocate au Barreau de Paris, est la Fondatrice du


Cabinet SNJ Avocats. Le Cabinet intervient en Droit du numérique, Propriété
intellectuelle et Droit des affaires.

Acteur au cœur des problématiques en matière de développement


informatique, logiciel, IoT ou de Cloud computing (SaaS, PaaS, IaaS),
le Cabinet accompagne les Entreprises de Services du Numérique
et les Editeurs de logiciels de toute taille, ainsi que les
Start-ups.

SNJ avocats dispose également d’une expertise


reconnue en matière de protection des données
personnelles et met ses compétences au service
des entreprises dans leur mise en conformité,
suite à l’entrée en application du RGPD.

p.27 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES
AVOCATS

EBL LEXINGTON
ME HAAS
DELEPORTE WENTZ AVOCAT 72 Boulevard de Courcelles Marie-Emmanuelle HAAS,
75017 Paris avocate au Barreau de Paris
5 rue Tronchet Tél. : 01 83 75 41 41
75008 Paris 8 rue de Saintonge
Tél. : 01 40 17 95 86 Le cabinet EBL Lexington dispose d’une 75003 Paris
Mail : contact@dwavocat.com équipe dédiée aux problématiques Tél. : 00 33 (1) 85 08 06 60
Site Web : www.dwavocat.com liées à la protection, la défense et la Mail : meh@me-haas.eu
valorisation des droits de propriété Site Web : www.me-haas.eu
L’activité du Cabinet DELEPORTE intellectuelle (brevet, marque, dessin/
WENTZ AVOCAT est axée sur le conseil modèle, droit d’auteur). Marie-Emmanuelle HAAS a développé
juridique aux entreprises évoluant dans une pratique du droit de la propriété
le secteur des technologies avancées Le cabinet représente sa clientèle intellectuelle et du droit du numérique
ou utilisatrices de ces technologies, en dans les procédures administratives reconnue en France et à l’international.
France et à l’international. et judiciaires (civiles, pénales) et dans Son champ d’action couvre tant les
le cadre de médiation et d’arbitrage. stratégies de protection, en particulier
Nous intervenons dans tous les Il l’assiste également en matière de dans l’univers du numérique, que
domaines relatifs aux technologies de protection des données personnelles et le conseil, le précontentieux et le
l’information et de la communication : dans le développement et l’exploitation contentieux.
informatique, internet et e-commerce, de projets technologiques (logiciel,
médias, données personnelles, Internet, télécommunications). Elle est reconnue comme étant en
intelligence artificielle et propriété France pionnière en matière de droit
intellectuelle. des noms de domaine, est expert pour
les litiges sur les noms de domaine et
Le Cabinet DELEPORTE WENTZ AVOCAT rend régulièrement des décisions. Elle
est présent à Paris et à Singapour. a orienté sa pratique sur le numérique
et internet dès la fin des années 90 et a
créé son cabinet en janvier 2014.

DÉCISIONS BREVETS : COMMENT LES CONSTRUIRE ?

Valeurs objectives de marchés


de l’invention, pays par pays

Prédiction de délivrance de tout


brevet

Prédiction budgétaire fine

contact@arkyan.com

www.arkyan.com

Grand prix i-Lab 2018

Le Journal du Management p.28


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

« EN MATIÈRE DE CONTREFAÇON ET DE CONCURRENCE DÉLOYALE,


IL FAUT AGIR RAPIDEMENT POUR LIMITER LE PRÉJUDICE FINANCIER »
Entretien avec David Hornus, fondateur et directeur de Corpguard Intelligence Solutions,
agence de détectives privés spécialisée en investigation au profit des entreprises
QUELLES SONT LES MOTIVATIONS DES variant en fonction. C’est pour cela que
ENTREPRISES FAISANT APPEL À VOS nous travaillons main dans la main
SERVICES ? avec les avocats de nos clients, car ce
sont eux qui vont nous orienter sur les
Dans les cas de contrefaçon ou de les objectifs à atteindre pour ensuite
concurrence déloyale, que le préjudice utiliser les éléments que nous leur
soit direct ou indirect – lorsque la fournissons afin de bâtir la meilleure
réputation de la marque est mise à mal stratégie juridique.Dans tous les cas,
– c’est souvent l’impact financier qui nous sommes tenus au respect des
inquiète les entreprises. Si elles signalent principes de proportionnalité et de
immédiatement leur problématique aux non-violation de la vie privée. Prenons
autorités, elles se trouvent fréquemment un exemple : si nous observons deux
face à des services institutionnels (police, personnes visées par notre enquête
gendarmerie) qui n’ont pas toujours la discutant dans l’enceinte d’un espace
réactivité nécessaire, car le temps et les privé, il nous est interdit de les prendre
moyens d’investiguer leur manquent en photo. En revanche, nous pouvons
pour ces types de dossiers légitimement David Hornus rédiger un rapport circonstancié
non prioritaires. Or, pour l’entreprise, décrivant la scène et dont les éléments
l’impératif est de circonscrire et de faire mode opératoire de nos interventions factuels qui y seront rapportés serviront
cesser le préjudice dans les meilleurs humaines, qui doivent se réduire au aux avocats pour bâtir une requête
délais. strict minimum car elles constituent le 145. Si cette requête convainc le juge,
poste le plus onéreux. ce dernier délivrera une ordonnance
EN QUOI CONSISTE VOTRE donnant autorité à un huissier qui, en
INTERVENTION ? Tout notre processus d’intervention est liaison avec nos équipes, ira récupérer
précisément détaillé dans nos devis des preuves tangibles (informations sur
Lorsque nos clients font appel à nos qui expliquent par le menu nos modes support numérique, factures papiers...).
services, notre première démarche est opératoires, les objectifs à atteindre Nous aurons ainsi permis de gagner du
d’abord d’obtenir une photographie et et les moyens mis en œuvre. Nous temps, beaucoup de temps. Nous ne
à l’instant T de ce qu’il se passe, de nous engageons à respecter un cadre supplantons donc pas les services de
dresser la liste des protagonistes et juridique d’intervention préalablement l’État, mais nous les soulageons dans
parties prenantes et de déterminer les défini et, depuis que nous avons une logique de continuum public/privé
liens entre eux. Une première prestation obtenu la certification ISO 18788, nous dont parlait récemment l’ancien ministre
de due diligence numérique nous garantissons à nos clients le bon suivi et de l’Intérieur Gérard Collomb. C’est la
permet grâce à l’utilisation de logiciels la maîtrise des opérations. raison pour laquelle les entreprises de
internes de collecter de nombreuses tous types de secteurs font appel à nous,
informations sur internet, car, QUE VOUS PERMET DE FAIRE CE CADRE depuis l’industrie du luxe et la bagagerie
aujourd’hui, tout le monde laisse des JURIDIQUE D’INTERVENTION ? jusqu’aux laboratoires pharmaceutiques
traces et nous sommes en mesure de et à la cosmétique, en passant par la
trouver énormément d’informations en Le point crucial est de maîtriser la domotique, les jouets, ou les pièces
amont de nos interventions terrain. La recevabilité de la preuve. Celle-ci automobiles.
collecte de données numériques permet est notamment différente selon qu’il
de confirmer les soupçons, de localiser s’agisse d’une procédure instruite au Propos recueillis par
les protagonistes et de préparer le civil ou au pénal ; les modes opératoires Jordan Belgrave

Notre motivation :
la protection, la valorisation et la défense de vos droits

LLCG Avocats conseille et assiste ses clients sur l’ensemble des problématiques de
propriété industrielle auxquels ils se trouvent confrontés dans l’exercice de leur activité.
LLCG Avocats est un cabinet de niche
spécialisé en droit de la propriété > acquisition de droits
industrielle depuis sa création, voici > audit de portefeuilles
près de 40 ans. > rédaction et négociation de contrats d’exploitation
Son expertise et ses compétences > actions en nullité ou en contrefaçon de brevets, marques, dessins et modèles
sont unanimement reconnues. > procédures douanières.

170, boulevard Haussmann 75008 Paris LLCG Avocats assure en particulier la représentation et la défense de ses clients
01 53 77 66 70 - info@llcg-avocats.com devant l’ensemble des juridictions et administrations françaises, européennes et
www.llcg-avocats.com
internationales compétentes.

p.29 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

ÉVALUER LES ENTREPRISES DU NUMÉRIQUE :


UN VRAI CASSE-TÊTE MAIS PAS SANS SOLUTION
Il y cinquante ans, évaluer une entre- qui n’ont encore rien prouvé. Ce n’est
prise consistait pour l’essentiel évidemment ni l’un ni l’autre.
à inventorier ses actifs tangibles,
dégager les plus ou moins-values Nous en voulons pour preuve la mise
éventuelles et retrancher les dettes. en place, concomitamment à ces
levées de fonds, de garde-fous juri-
Une première bascule est interve- diques : actions de préférence, BSA
nue il y a une trentaine d’année avec ratchet, clauses de bad leaver, etc….
la montée en puissance des actifs destinés à se protéger d’éventuelles
intangibles qui aujourd’hui repré- erreurs d’appréciation.
sentent souvent plus que les actifs
tangibles. Mais une fois la période de démarrage
terminée avec un prototype au point,
L’exercice était certes plus délicat que le décollage est imminent.
celui de la pesée des actifs matériels
mais on pouvait le sécuriser en triant L’évaluateur d’une entreprise du numé-
soigneusement entre ceux de ces Dominique Adenot rique peut alors entrer en piste avec sa
biens bénéficiant de droits contrac- palette d’outils traditionnels tout en
tuels et légaux, et donc facilement en privilégiant l’actualisation des flux
identifiables, et ceux plus flous que et l’approche par comparaison.
l’on retrouve génériquement sous le
vocable de Goodwill. Mais encore faudra-t-il intégrer au
raisonnement le risque de mauvaise
Avec les entreprises du numérique, exécution du business-plan car dans
l’évaluation est entrée dans une troi- le secteur du numérique plus que
sième dimension. dans d’autres, les incertitudes sont
immenses.
Ces entreprises présentent au moins
trois caractéristiques qui en font de C’est pourquoi nous conseillons
véritables ovnis : elles ont très peu vivement aux évaluateurs d’appuyer
d’actifs tangibles ce qui rend inopé- leur démonstration sur la méthode
rante l’approche patrimoniale, leur des options réelles permettant de
business-model est disruptif ce qui caractériser les opportunités ren-
rend difficile la comparaison, elles contrées par la société au fil de son
sont déficitaires pendant de longues Dominique Andrieux développement.
années ce qui rend presque impos-
sible l’évaluation par actualisation de l’entreprise par ceux qui vont y investir C’est d’ailleurs tout le talent de ceux
flux. relève d’une conviction, déconnectée qui ont réussi que d’avoir su faire évo-
de toute base économique. luer leur idée initiale pour prendre
Et pourtant ces entreprises ont une en compte les attentes réelles et pas
énorme valeur, les cinq plus grandes Notre conseil est donc de ne pas se simplement supposées du marché.
capitalisations boursières mondiales lancer dans une évaluation puisqu’au
étant des entreprises du numérique. bout du compte seul prévaudra le En créant une librairie en ligne,
raisonnement suivant : si l’investis- Amazon n’imaginait pas devenir le
Cette nouvelle économie perturbe seur croit dans le projet il apportera premier commerçant de la planète,
les évaluateurs que nous sommes l’argent qu’il faut pour le développer, et Facebook devenir une agence de
parce qu’elle nous oblige à révi- et s’il n’y croit pas peu importe la presse ou de marketing.
ser toutes nos certitudes comme valeur qu’on lui donnera.
par exemple la loi des rendements **
décroissants. Illustration : en premier tour de table *
si le projet a besoin de 500 000 €
La seule façon de s’en sortir est de pour avancer, et qu’un consensus En résumé on peut dire qu’aux pre-
tracer une frontière temps entre la se crée autour de l’idée que les fon- miers stades de développement c’est
période de démarrage et celle de dateurs doivent garder un contrôle le potentiel du projet qui commande
décollage. de 70% sur leur société, cela induit l’enveloppe de financement qui elle-
que la valeur pre-money de l’entre- même donne sa valeur à la société. Et
En période de démarrage, disons-le prise sera de 1,166 millions d’euros. ce n’est pas un rapport d’évaluation,
d’emblée, aucune méthode tradition- Simple et efficace ! fut-il brillamment documenté, qui
nelle ne convient. fournira des raisons d’y investir.
Certains diront que les venture capi-
Cela n’est pas grave puisque l’on talists sont fous, et d’autres qu’ils Ce n’est qu’ensuite une fois les
constate que la valeur donnée à sont trop généreux avec des sociétés premiers clients captés, et leur

Le Journal du Management p.30


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

comportement savamment scruté, Mais encore faudra-t-il que les


que les fondateurs de l’entreprise du professionnels retenus pour la mis-
numérique pourront convoquer les sion aient la modestie de se souvenir
évaluateurs. que l’évaluation est un instrument
heuristique produisant une simple
Ces derniers auront avantage à mettre opinion et pas une calculette finan-
en œuvre les deux méthodes incon- cière donnant un résultat scientifique. WWW.LABONNE-AVOCATS.FR
tournables que sont les comparables
et l’actualisation des flux. Mais l’in- Dominique ADENOT
certitude étant dans ce secteur plus Avocat-associé
grande que dans d’autres, les scena-
rii retenus et les taux d’actualisation Dominique ANDRIEUX
proposés devront être bien calibrés. Avocat-associé

BREVET EUROPÉEN À EFFET UNITAIRE ET JURIDICTION UNIFIEE DU


BREVET : QUELLES PERSPECTIVES ?
Après plusieurs décennies de travaux, Cette juridiction, créée par un accord
la quasi-totalité des Etats membres international du 19 février 2013 (AJUB),
de l’Union Européenne est parve- sera seule compétente pour statuer sur
nue, en 2012/2013, à un accord sur les actions en nullité, en contrefaçon
un brevet produisant ses effets dans ou en non-contrefaçon de brevets euro-
l’ensemble de ces pays et soumis à péens à effet unitaire, ainsi que sur les
une juridiction unique. actions en réparation et sur celles visant
au prononcé de mesures provisoires ou
La date d’entrée en vigueur de ce conservatoires et d’injonctions.
système - régulièrement annoncée -
ne cesse néanmoins d’être reportée. II. UNE CONSTRUCTION A L’AVENIR
Retour sur ce système et les obs- INCERTAIN
tacles auxquels sa mise en œuvre est
confrontée. Les conditions d’entrée en vigueur

I. UNE CONSTRUCTION COHÉRENTE L’entrée en vigueur du système est


ET ACHEVEE Olivier Legrand conditionnée à la ratification de l’AJUB
par 13 Etats membres de l’Union
Les objectifs Le brevet européen à effet unitaire Européenne, dont l’Allemagne, la
France et le Royaume-Uni. A ce jour,
On sait qu’un brevet européen éclate Le brevet européen à effet unitaire a été 16 Etats membres - dont la France et
en autant de titres nationaux que de créé par deux règlements de l’Union le Royaume-Uni - ont ratifié cet accord.
pays de protection revendiqués. On Européenne du 17 décembre 2012. Seule manque donc la ratification de
connaît aussi les inconvénients de ce l’Allemagne.
système : Par rapport à un brevet européen
« classique », ce titre présentera les Deux évènements obscurcissent néan-
- importance des frais à exposer pour avantages suivants : moins l’horizon : la décision britannique
que le brevet européen produise ses de sortir de l’Union Européenne et la
effets dans chacun des pays désignés ; - un formalisme simplifié, permettant saisine du Tribunal Constitutionnel
- multiplicité des actions à engager de lui conférer un effet unitaire dans allemand.
pour en assurer le respect en cas de l’ensemble des pays participant à la
contrefaçon transnationale. coopération renforcée ; Le Brexit
- un coût de maintien en vigueur
L’obligation d’agir devant chaque juri- moindre, sous la forme d’une taxe Après un vote historique le 23 juin
diction nationale peut en particulier annuelle unique ; 2016, le Royaume-Uni a notifié sa déci-
aboutir à des décisions contradic- - une protection uniforme dans l’en- sion de retrait de l’Union Européenne
toires sur la validité d’un même brevet semble des pays dans lesquels le le 29 mars 2017. Il cessera donc d’être
ou sa contrefaçon par un même dispo- brevet aura un effet unitaire. lié par le droit de l’Union le 29 mars
sitif ou procédé. 2019 ou, au plus tard, à l’expiration de
La JUB la période transitoire dont les parties
C’est à ces inconvénients que le brevet conviendront.
européen à effet unitaire et la juridic- Le brevet européen à effet unitaire fera
tion unifiée du brevet (JUB) tendent à l’objet d’un contentieux unifié devant En dépit de ce contexte, le Royaume-
remédier. une juridiction spécifique, la JUB. Uni a ratifié l’AJUB le 26 avril 2018

p.31 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

puis annoncé, dans un livre blanc la loi autorisant la ratification de souhaitées, relèvent avant tout d’une
publié en juillet 2018, son intention l’AJUB par l’Allemagne ; ce recours volonté politique, ce n’est pas la
d’explorer les voies lui permettant de conclut notamment à l’incompatibilité seule question : pour les déposants,
continuer à participer au brevet euro- de l’accord du 19 février 2013 avec le la compatibilité d’une telle solution
péen à effet unitaire et à la JUB. droit de l’Union Européenne. avec le droit de l’Union Européenne est
un enjeu majeur, à ce jour non résolu.
D’où l’incertitude qui règne. Sur demande du Tribunal, le Président
de la République Fédérale d’Alle- Olivier LEGRAND
L’AJUB est en effet ouvert à la signa- magne a sursis, depuis avril 2017, à la Avocat à la Cour
ture ou à l’adhésion des seuls Etats signature de cette loi.
membres de l’Union Européenne ; il Bien que la plupart des commenta-
prévoit de surcroît la suprématie du teurs espère une décision de rejet du
droit et de la juridiction de l’Union. recours d’ici à la fin de l’année, on
ignore tant la date à laquelle le BVerfG
La question de savoir si le Royaume- statuera que - bien évidemment - la
Uni pourra demeurer partie à l’AJUB décision qu’il rendra.
après avoir quitté l’Union Européenne
divise les commentateurs. Dans une Il se murmure à cet égard que le
longue analyse publiée en septembre Tribunal pourrait décider d’en réfé- Avocats à la Cour
2018, deux chercheurs du Max Planck rer à la CJUE, ce qui rendrait une
Institute concluent négativement1. issue improbable avant plusieurs 170, boulevard Haussmann
années. 75008 Paris
Leur étude souligne en outre - en Tél. : 01 53 77 66 70
conclusion - que la conformité au droit *** olegrand@llcg-avocats.com
de l’Union Européenne d’un système Le Royaume-Uni et l’Allemagne, www.llcg-avocats.com
auquel le Royaume-Uni continuerait de principaux acteurs européens - avec
participer post-Brexit risque un jour ou la France - en matière de brevets, sont
l’autre d’être soumise à la CJUE. ceux dont viennent aujourd’hui les
plus grandes incertitudes…
Le recours constitutionnel allemand
Si l’entrée en vigueur du système et
Le Tribunal Constitutionnel allemand la participation du Royaume-Uni à
(BVerfG) est saisi d’un recours contre celui-ci post-Brexit, très largement
1 - Matthias Lamping, Hanns Ullrich : « The impact of Brexit on Unitary Patent Protection and its Court »
Publicité

Le Journal du Management p.32


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

UN DISTRIBUTEUR SÉLECTIF PEUT INTERDIRE LA REVENTE DE


SES PRODUITS SUR DES MARKETPLACES : ZOOM SUR L’AFFAIRE
CAUDALIE
A propos de CA Paris, Pôle 1 Chambre 8, 13 juillet 2018, RG n°17/20787
Dans la lignée de l’arrêt Coty de la CJUE En l’espèce, la Cour d’appel de Paris
du 6 décembre 2017 (affaire C-230/16), juge que :
l’arrêt rendu par la Cour d’appel de
Paris le 13 juillet 2018 marque un tour- • Les produits Caudalie sont bien des
nant dans le pouvoir donné au réseaux produits de luxe, bien qu’il s’agisse de
de distribution sélective de mieux produits de parapharmacie.
contrôler les ventes de leurs produits
sur Internet. Cette image de luxe résulte notamment
du fait que le contrat de distribution
Cet arrêt met fin (sauf éventuel nou- prévoit la mise en place d’un service
veau pourvoi) à un conflit vieux de 5 de conseil permanent par un pharma-
ans opposant la société Caudalie à cien-conseil, avec la possibilité pour le
l’éditrice de la plateforme de vente consommateur de poser des questions
en ligne 1001pharmacies.com qui par mails auxquels il doit être répondu
propose une place de marché aux sous 48 heures.
pharmaciens pour vendre leurs
produits. Laurent Goutorbe • Le caractère objectif des critères de
sélection des pharmaciens agréés par
La société Caudalie a mis en place un en ligne tierces. Elle confirme en consé- la société Caudalie n’est pas contesté
réseau de distribution sélective pour quence l’ordonnance de référé rendue et est appliqué de manière non discri-
la commercialisation de ses produits par le Juge des référés du Tribunal de minatoire.
cosmétiques en souscrivant avec les Commerce de Paris le 31 décembre
pharmaciens encadrant la distribution 2014. • L’interdiction faite par la société
de ses produits au sein des officines et Caudalie aux pharmaciens de son
leur donnant la possibilité de vendre sur L’article L. 442-6-1-6° du code de com- réseau de recourir à des plateformes
Internet, avec toutefois l’interdiction de merce prévoit en effet que le fait de tierces pour la vente sur internet de ses
vendre sur des plateformes tierces. participer directement ou indirecte- produits concernés est proportionnée
ment à la violation de l’interdiction de au regard de l’objectif de préservation
Constatant que certains de ses pro- revente hors réseau faite au distribu- de l’image de luxe de ces produits et ne
duits étaient commercialisés sur la teur lié par un accord de distribution va pas au-delà de ce qui est nécessaire
plateforme 1001pharmacies.com, la sélective engage la responsabilité civile pour atteindre cet objectif.
société Caudalie a mis en demeure son de son auteur.
éditrice de cesser la commercialisa- Pour caractériser l’atteinte à l’image
tion, avant d’obtenir une Ordonnance La Cour de cassation applique la de luxe des produits Caudalie, la cour
de référé faisant injonction à cette jurisprudence Coty de la CJUE qui a relève notamment que des produits
dernière de cesser la commer- dit pour droit que l’article 101, para- supposés retirés de la vente ont été
cialisation de ses produits sur sa graphe 1, TFUE ne s’oppose pas à une commercialisés sur la plateforme
plateforme et lui interdisant d’y faire clause contractuelle, telle que celle 1001pharmacies.com et que d’autres
référence (Ordonnance du 31 décembre en cause au principal, qui interdit aux produits ont été proposés à côté de
2014). distributeurs agréés d’un système de promotions de produits tels que des
distribution sélective de produits de alarmes incendie ou des caméras de
La cour d’appel de Paris, dans un arrêt luxe visant, à titre principal, à préser- vidéosurveillance.
du 2 février 2016, a alors infirmé cette ver l’image de luxe de ces produits, de
ordonnance, avant que la Cour de cas- recourir de manière visible à des plate- Cet arrêt marquera à n’en pas douter
sation, saisie d’un pourvoi ne casse et formes tierces pour la vente sur Internet une étape importante dans l’encadre-
annule cet arrêt, par une décision du 13 des produits contractuels, dès lors que ment des ventes de produits de luxe sur
septembre 2017. les conditions suivantes sont réunies : les places de marché en ligne. Le réseau
de distribution sélective va (enfin) deve-
La Cour d’appel de Paris, saisie sur • Cette clause vise à préserver l’image nir plus efficace pour contrôler l’image
renvoi de la Cour de cessation, juge, au de luxe desdits produits, de ses produits sur Internet.
visa de l’article L. 442-6-1-6° du code
de commerce, que la commercialisation • Elle est fixée d’une manière uniforme Par Laurent Goutorbe, Avocat
des produits Caudalie sur la plateforme et appliquée d’une façon non discrimi-
de vente en ligne 1001pharmacies.com natoire,
viole le réseau de distribution sélective
mis en place par la société Caudalie qui • Elle est proportionnée au regard de
prévoit une interdiction de revente des l’objectif poursuivi, ce que les juges
produits via des plateformes de vente doivent vérifier.

p.33 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

LA DÉCHÉANCE DE MARQUE : UNE ACTION FACILITÉE PAR LE PAQUET


MARQUE
La marque est un actif immatériel fon- orale, sur demande de l’une des parties
damental dans la stratégie d’innovation et sera enfermée dans un délai court.
d’une entreprise et un vecteur de com-
munication indéniable, prisée tant par L’ABSENCE D’EXIGENCE D’UN INTÉRÊT
les particuliers que par les entreprises. LÉGITIME À AGIR

Ainsi, en 2017, 90.500 marques ont été Actuellement, l’engagement d’une action
déposées en France et près de 135.000 en en déchéance suppose la démonstration
Union européenne, démontrant l’attracti- d’un intérêt légitime à agir, qui peut être
vité du seul droit de propriété intellectuelle difficile à démontrer en pratique, tout
à bénéficier d’une protection de dix ans, commencement d’usage de la marque
indéfiniment renouvelable. dont la déchéance est revendiquée, pou-
vant être qualifié d’acte de contrefaçon.
Ce fort succès a cependant un revers :
celui d’un registre des marques saturé La jurisprudence admet ainsi l’intérêt
par des signes non exploités venant frei- légitime à agir du demandeur à l’action
ner le développement des entreprises, Amélie Capon lorsque ce dernier produit des attes-
lorsque, à l’occasion d’une recherche tations de fournisseurs et de clients
d’antériorités visant à vérifier la disponi- de l’Union européenne pour la propriété intéressés par le développement de la
bilité de leur signe, elles se heurtent aux intellectuelle. marque contestée, démontrant ainsi que
mises en garde du juriste qui n’a d’autre l’action en déchéance est justifiée afin de
choix que de déconseiller le dépôt. Cette compétence exclusive pose un cer- lever une entrave à l’utilisation d’un signe
tain nombre de questions et notamment dans le cadre de son activité économique.
L’action en déchéance de marque pour celles relatives au coût d’une telle procé-
défaut d’usage sérieux a justement pour dure, le but étant de favoriser les actions Sur ce point, la Directive fait référence à
objectif de désencombrer le registre des en déchéance tout en évitant les recours toute personne intéressée. Cette option
marques. Cette action, prévue à l’article abusifs. semble être celle retenue par l’INPI qui se
L.714-5 du Code de la propriété intellec- calque ainsi sur les pratiques de l’EUIPO
tuelle, précise qu’encourt la déchéance La taxe prévue par l’EUIPO pour la en la matière, toujours dans le but de faci-
de ses droits, le titulaire de la marque qui demande de déchéance est de 630 euros. liter la déchéance.
ne l’exploite pas pendant une période Gageons que le montant fixé par l’INPI
ininterrompue de cinq ans, sauf juste sera proche et, en tout état de cause, SUR LA NOTION D’USAGE DE LA MARQUE
motifs du non-usage. moins onéreux que l’engagement d’une
action devant les Tribunaux. Le point de départ du délai de cinq
La déchéance n’est pas automatique, ans fondant la déchéance pour défaut
puisqu’elle doit faire, actuellement, l’objet Quant aux frais engendrés par une telle d’usage reste inchangé avec la procédure
d’une procédure devant les Tribunaux de action, pour l’instant mis à la charge de actuelle, à savoir cinq ans à compter de la
grande instance spécialement compétents la partie perdante dans le cadre de la date d’enregistrement de la marque ou
en matière de propriété intellectuelle, pour procédure judiciaire, il serait souhaitable de la date du dernier acte d’exploitation
être prononcée, ce qui peut expliquer qu’ils soient supportés par la partie qui sérieux de cette dernière.
qu’elle soit peu usitée en pratique. succombe, comme prévu devant l’EUIPO.
La nouvelle procédure administrative
L’entrée en vigueur prochaine de la Cette compétence exclusive de l’INPI introduite par la Directive européenne
Directive européenne n°2015/2436 du en matière de déchéance, si elle facilite n°2015/2436 du 16 décembre 2015
16 décembre 2015, initialement fixée au les actions en déchéance à titre princi- permettra de faciliter les actions en
14 janvier 2019, et repoussée courant pal, vient, en revanche, complexifier les déchéance de marque, à titre principal.
2019 pour une mise en application en demandes de déchéance formées à
2020, vient modifier en profondeur la titre reconventionnel comme moyen de Il est donc conseillé aux titulaires de
déchéance. défense à une action en contrefaçon. Le marques et en particulier à ceux déte-
juge judiciaire, exclusivement compétent nant un portefeuille conséquent de
QUELS SONT LES CHANGEMENTS en matière de contrefaçon, devra, en effet, s’assurer de l’exploitation effective de
ATTENDUS ? surseoir à statuer dans l’attente de la leurs signes, sous peine de perdre leurs
décision du Directeur de l’INPI quant à la droits sur leurs marques.
Une procédure administrative déchéance, mettant ainsi à mal l’objectif
Alors qu’actuellement l’action en poursuivi par la Directive d’une procédure Amélie CAPON, Avocat associé,
déchéance est de la seule compétence rapide et efficace. Spécialiste en Droit
du juge judiciaire, elle relèvera demain de la propriété intellectuelle
de la compétence de l’INPI, comme la Une procédure rapide
procédure d’opposition, les instances Cette procédure, exclusivement électro-
européennes ayant voulu introduire une nique, reprendra vraisemblablement le
procédure efficace et rapide, à l’instar même déroulé que la procédure d’oppo-
de celle existant devant l’EUIPO, Office sition avec la possibilité d’une audience

Le Journal du Management p.34


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES : POURQUOI ET COMMENT


DÉPOSER VOTRE MARQUE ?
Cela peut surprendre, mais le nom (sur les affiches, les sites internet, les
d’une collectivité territoriale peut être journaux, etc.).
déposé à titre de marque par n’importe Par ailleurs, le dépôt sous forme ver-
qui. Il n’existe en effet pas de droit bale (sans logo) peut être très difficile
absolu qui permettrait à la collectivité à obtenir car le nom de la collectivité
d’interdire tout usage commercial de territoriale est par nature descriptif, et
son nom. Pour s’opposer à un dépôt donc non enregistrable seul sans logo.
abusif, les collectivités bénéficient Ce dernier permet au contraire d’obte-
depuis 2015 d’une procédure d’alerte. nir l’enregistrement.
Mais un dépôt de marque, réalisé de
manière préventive, peut se montrer 2. Dans quelles classes faut-il déposer ?
beaucoup plus efficace. Le prix d’un dépôt de marque dépend
du nombre de classes choisies.2 Le
POURQUOI DÉPOSER ? choix des classes répond à différentes
stratégies. Certaines collectivités choi-
Le nom d’une collectivité territoriale sissent de déposer dans toutes les
est l’attribut essentiel de son identité – Juliette Tallobre classes, afin d’empêcher des usages
comme le nom patronymique pour une frauduleux de manière large pendant 5
personne physique. Il est donc indis- contrepartie d’une redevance. Ainsi, ans, (au-delà, la marque est déchéable
pensable de contrôler les usages qui la collectivité peut contrôler l’usage pour non usage). Cela permet éga-
en sont faits, mais également de défi- qui est fait de son nom, et l’entreprise lement d’avoir une stratégie de
nir une ligne de communication claire, bénéficie de son image. C’est notam- concession de licences avec tous types
permettant à la collectivité d’être ment la méthode utilisée à Deauville d’entreprises locales.
immédiatement identifiable. ou Saint-Tropez.
Les collectivités publiques peuvent éga-
1. Déposer sa marque pour se protéger D’autres collectivités déposent leur lement choisir de se limiter aux classes
des usages frauduleux marque dans le cadre de leur politique de services (éducation, tourisme,
La loi Hamon (n° 2014-344) du 17 de communication : il s’agit de déve- organisation d’événements, activités
mars 2014 a créé un droit d’alerte au lopper le tourisme ou d’affirmer une culturelles, investissement, soutien
bénéfice des collectivités territoriales. identité propre. C’est ce qu’a fait la aux entreprises…), et éventuellement
L’INPI est tenu d’informer les collecti- Lorraine, pour ne pas être totalement à certains produits dérivés (tels que
vités qui en font la demande de tout absorbée par le Grand-Est. En dépo- produits imprimés, vêtements, objets
dépôt de marque incluant leur nom1, sant en juillet dernier les marques artisanaux, produits culinaires…).
leur permettant ainsi d’utiliser la pro- « Lorraine, vous révéler », et en lançant
cédure d’opposition, habituellement une campagne de publicité natio- 3. Déposer sa marque à l’INPI
réservée aux titulaires de marques nale en septembre, l’ancienne région Le dépôt d’une marque d’une collec-
antérieures. L’opposition permet montre sa volonté de s’individualiser. tivité territoriale se fait de la même
d’obtenir le rejet total ou partiel d’une manière que pour n’importe quel
demande d’enregistrement. Que ce soit pour attirer plus de tou- déposant, à l’exception du paiement.
Il faut souligner qu’une opposition sera ristes, pour répondre à une demande L’INPI a mis en place une possibilité
plus facile à défendre si la collectivité des administrés, ou simplement pour de paiement par mémoire administra-
détient déjà une marque. En effet, en lutter contre des utilisations abu- tif, réservée aux entités publiques. La
l’absence de marque, elle devra prou- sives, les collectivités territoriales ont collectivité territoriale pourra obte-
ver que le dépôt litigieux porte atteinte donc tout intérêt à enregistrer leurs nir de l’INPI la remise d’un document
à ses intérêts, ce qui est plus difficile marques pour garder le contrôle de leur justifiant la prestation de dépôt et le
à démontrer qu’un risque de confusion communication. montant à régler.
entre des produis et/ou des services. Les collectivités publiques peuvent
COMMENT DÉPOSER ? également recourir aux services d’un
2. Déposer sa marque pour renforcer conseil en propriété industrielle, pour
l’identité visuelle de la communauté 1. Sous quelle forme faut-il déposer ? déposer et défendre leurs marques.
territoriale Les collectivités territoriales déposent
Plusieurs collectivités ont fait le choix le plus souvent sous une forme semi-
de déposer leur marque, afin de gagner figurative, associant leur nom à un logo. Juliette Tallobre (Juriste)
en visibilité. Cette pratique s’est parti- Ce dépôt présente un intérêt lorsque la Cabinet Yamark
culièrement développée dans les 15 collectivité veut renforcer son identité www.yamark.eu
dernières années, et s’accompagne visuelle. L’apposition du logo permet
le plus souvent de la signature de ainsi de donner une image à la mairie
licences avec des entreprises locales. ou à la région, image qui pourra être
Ces dernières obtiennent le droit reprise lors d’événements soute-
d’utiliser le nom de la collectivité, en nus ou organisés par la collectivité
1 - Art. L.712-2 et s. du Code de la Propriété Intellectuelle
2 - Taxes INPI de 210€ pour 3 classes, puis 42€ par classe supplémentaire

p.35 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

MARQUES ET BREXIT : QUELLES CONSÉQUENCES POUR LES


MARQUES DE L’UNION EUROPÉENNE ENREGISTRÉES ?
La continuité de la protection des relatifs à la marque de renommée, si
marques enregistrées dans l’Union celle-ci est acquise au Royaume-Uni
Européenne après le Brexit est une avant la fin de la période de transition
source de préoccupation pour les titu- (L’article 50. 5. c))
laires de portefeuilles de marques et un
enjeu économique et politique pour les • Marque internationale : l’article 52
institutions. du projet d’accord prévoit également la
continuité des marques internationales
La Commission Européenne a publié la 19 désignant l’Union Européenne au sein
mars 2018 la dernière version du projet du Royaume-Uni.
d’accord proposée par les négociateurs
de l’Union Européenne au Royaume- LES QUESTIONS QUI RESTENT À
Uni (Draft Agreement on the withdrawal RÉSOUDRE ?
of the United Kingdom of Great Britain
and Northern Ireland from the European La principale question qui reste en débat
Union and the European Atomic Energy entre l’Union Européenne et le Royaume-
Community – TF50 (2018) 35). Stephane Bellec Uni est la question financière s’agissant
de la conversion des droits.
A l’issue des négociations, la 2020) deviendra titulaire d’une marque
Commission présentera l’accord final au identique au Royaume-Uni, sans nouvel Cette problématique est traitée à l’article
Parlement européen et au Conseil. examen. L’identité du signe et des pro- 51 du projet d’accord sur le retrait en ce
duits et / ou services sera toutefois qu’il prévoit qu’aucune procédure d’enre-
Cette nouvelle version du projet d’accord nécessaire (article 50 1. a) gistrement particulière n’est nécessaire
révèle d’importantes avancées et notam- et que la continuité des droits n’entraîne
ment une période de transition de 21 mois, • Ancienneté de la marque : cette pas l’acquittement d’une taxe auprès du
au cours de laquelle le droit de l’UE conti- marque anglaise bénéficiera des mêmes United Kingdom Intellectual Property
nuera de s’appliquer, période qui débutera dates de dépôt, date de priorité éven- Office, l’Office des marques britannique
le 30 mars 2019 et jusqu’au 31 décembre tuelle et date de renouvellement que la (51 1.).
2020 (article 121 du projet d’accord). marque européenne dont elle est issue
(articles 50.5 a. et 50 4.) Au-delà de ces questions administratives
Quelle est la situation à moins de et financières, d’autres problématiques
quelques mois du retrait du Royaume- • Nullité de la marque : si une marque subsistent :
Uni de l’Union européenne ? de l’Union européenne est déclarée inva-
lide, nulle ou déchue par une procédure - l’usage sérieux d’une marque de
MARQUES ET BREXIT : QUELLE toujours en cours durant la période de l’Union Européenne au Royaume-Uni
PROTECTION APRÈS LE BREXIT ? transition, la marque correspondant au avant la fin de la période de transition
Royaume-Uni subira le même sort, sans mettra-t-il toujours cette marque à l’abri
Une Marque de l’Union Européenne, qu’une nouvelle procédure nationale ne d’une action en déchéance à compter du
protégée sur tout le territoire de l’Union, soit nécessaire. Cependant, le Royaume- 1er janvier 2021 ?
confère à son titulaire des droits exclu- Uni se réserve la possibilité de ne pas
sifs sur un marché de 500 millions de donner effet à cette décision si le fonde- - la règle européenne de l’épuisement
consommateurs. Si les règles régissant ment de l’annulation du titre Européen des droits s’appliquera-t-elle à la marque
l’enregistrement de ces marques ont n’est pas applicable au regard de la loi anglaise issue d’un titre européen dans
anticipé l’intégration de nouveaux pays britannique (article 50.3) la période post-Brexit ?
dans l’Union, rien n’a été prévu en cas de Le projet d’accord de retrait reste muet
retrait d’un Etat. • Priorité du dépôt de marque : le dépo- sur ces points.
sant d’une demande d’enregistrement
Suite au vote du Brexit, le Royaume-Uni de marque de l’Union européenne en Le Brexit est une bonne occasion de faire
quittera l’Union Européenne le 30 mars cours avant la fin de période de transi- le point sur la protection de son porte-
2019. tion bénéficiera d’un droit de priorité feuille de marques au Royaume-Uni :
de neuf mois à compter du 31 décembre intérêt d’une protection à moyen terme,
LES POINTS ACQUIS POUR LA 2020 pour effectuer une demande simi- possibilité d’exploitation, surveillance
PROTECTION DES MARQUES laire au Royaume-Uni (article 55 1.) des publications de marques des tiers, en
attendant la conclusion d’un accord global.
Dans la perspective où un accord de • Exploitation des marques : si une
retrait serait ratifié, les titulaires de marque de l’Union européenne n’a pas Stephane BELLEC
marques de l’Union européenne conti- été exploitée au Royaume-Uni avant la Avocat au Barreau de Paris
nueront de bénéficier d’une protection fin de la période de transition, aucune
au Royaume-Uni : action en déchéance ne pourra être
• Continuité de la marque enregistrée : intentée pour autant (article 50 5. (b) )
le titulaire d’une marque de l’Union
européenne enregistrée avant la fin de • Marque renommée : cette marque
la période de transition (31 décembre anglaise bénéficiera des avantages

Le Journal du Management p.36


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LA TRANSMISSION DE MARQUE


Une marque est un bien immatériel, un signe distinctif qui permet aux consommateurs d’identifier vos biens ou vos services.
Le titulaire d’une marque possède donc un bien immatériel et peut en disposer selon son gré : la vendre, la louer ou encore
l’apporter en société, etc. La transmission de la marque est inhérente à son exploitation et à sa bonne gestion et il convient de
faire le point sur cette opération.
VARIÉTÉ DES CAS DE TRANSMISSION l’existence de votre marque française
DE MARQUE : CESSION, APPORT, devront être inscrits sur le Registre
DÉCÈS, ETC. national des marques (RNM).

Le Code de la propriété intellectuelle En l’absence d’une telle inscription, la


(Cpi) dispose que « les droits attachés cession ne sera pas considérée comme
à une marque sont transmissibles en opposable aux tiers (art. R.714-4 et
totalité ou en partie ». Il convient dès L.714-7 du Cpi). Cette inscription est
lors de relever que la transmission donc fondamentale, car, sans elle,
définitive d’un droit de propriété intel- l’acquéreur ne pourra pas intro-
lectuelle sur la marque peut intervenir duire une action en contrefaçon ou
dans différentes circonstances. mener les actes administratifs néces-
saires à la gestion de la marque, tels
Il arrive que des personnes physiques qu’une requête de renouvellement
soient titulaires de marque en leurs ou une opposition à une marque
noms propres et qu’ils décident de les contrefaisante.
céder à un tiers (cession de la marque Gérard Picovschi
seule ou lors de la cession d’un fonds Notez toutefois que pour une marque
de commerce, apport en société, Sachez également, la cession devra internationale le changement total ou
etc.). La transmission peut également nécessairement être formalisée par partiel de titulaire devra en principe
intervenir lors d’un décès, lorsque la écrit, sans quoi la cession sera nulle être demandé à OMPI, via le formu-
marque fait partie de l’actif successo- (art. L. 714-1 du Cpi). laire MM5. La demande d’inscription
ral du défunt. Par ailleurs, les droits au registre d’une cession de marque
de propriété intellectuelle pourront Pour s’assurer de la validité et de européenne devra, quant à elle, être
également être cédés par une per- l’opportunité de la cession, l’acqué- demandée à l’EUIPO.
sonne morale, notamment dans le reur devrait demander au cédant de
cadre d’une opération de fusion- la marque de lui fournir un extrait En cas de doute, le recours à un pro-
absorption, etc. du registre de l'office des marques fessionnel vous aidera à évaluer vos
concernées par la vente (INPI pour actifs immatériels avec précision et
En fonction des modalités de la trans- une marque française, EUIPO pour à mener au mieux vos opérations de
mission, la cession pourra prendre des une marque de l'UE, OMPI pour une cession en fonction de votre situation.
formes plus ou moins complexes et marque internationale). Le contrat
répondre à des règles juridiques spé- devrait également prévoir que le Gérard PICOVSCHI, Avocat
ciales. Faire appel à un professionnel cédant sera tenu d’une garantie SELAS AVOCATS PICOVSCHI
du droit peut, à ce titre, sécuriser vos d’éviction et des vices cachés, notam- www.avocats-picovschi.com
opérations et préserver vos intérêts. ment en cas de vices juridiques des
droits cédés.
PRINCIPALES RÈGLES GÉNÉRALES ET
BONNES PRATIQUES DE LA CESSION En raison du principe de territoria-
DE MARQUE lité de la protection en droit des
marques, la cession d'une marque
D’une manière générale, le contrat dans un territoire n'impliquera pas
de cession de marque est un contrat nécessairement la cession de cette
par lequel le titulaire d'une marque, même marque sur d'autres territoires.
« enregistrée ou simplement Ainsi, lorsque la cession concerne
déposée », transmet à titre onéreux à une marque protégée dans différents
un tiers ses droits sur la marque. pays, le contrat devrait indiquer les
droits cédés « pays par pays ». Le
La validité d'un contrat de transfert cédant devrait également, de bonne
de droit de propriété d’une marque foi, préciser le contenu de son porte-
est soumise au droit commun des feuille de marques, ainsi que sur les
contrats. Le contrat devra être signé noms de domaine dont il serait pro-
par des personnes juridiquement priétaire et liés à la marque cédée.
capables dont le consentement ne
serait pas vicié par l’erreur ou le LES FORMALITÉS : L’IMPORTANCE DE
dol. Par ailleurs, le contrat doit avoir L’INSCRIPTION SUR LE REGISTRE
un objet déterminé, réel et licite. Le
contrat devra ainsi contenir une des- Le Code de la propriété intellec-
cription précise des droits cédés. tuelle prévoit que les actes affectant

p.37 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

INVENTIONS DE SALARIÉS : LES RÉFLEXES À AVOIR, LES PIÈGES À


ÉVITER !
90 % des inventions brevetées sont le règles de calcul de la rémunération
fait d’inventeurs salariés1. supplémentaire doivent être expressé-
Si la loi prévoit un régime spécifique ment acceptées par écrit par le salarié
en la matière, 64,5% des entreprises pour lui être opposables. En pratique,
se heurtent à des obstacles dans sa il est recommandé de joindre, en
mise en place et son suivi en interne2 annexe du contrat de travail, les règles
entrainant des conséquences qui de calcul de la rémunération due au
peuvent s’avérer coûteuses pour salarié en cas d'invention de mission.
l’employeur en cas de revendication
de l’invention par le salarié. • La clause de confidentialité : une
invention n’est brevetable qu’à condi-
Pourtant, il suffit d’adopter les bons tion notamment d’être nouvelle (art.
réflexes pour prévenir d’éventuels L. 611-10 CPI). Cette clause permet à
conflits. l’employeur de se prémunir contre
la divulgation d’informations que le
1. LES CLAUSES INDISPENSABLES AU salarié aurait pu recueillir concernant
CONTRAT DE TRAVAIL Laurent Levy les inventions en cours de création
ou créées et qui empêcherait leur
Afin de dissuader l’inventeur salarié brevetabilité.
de prendre seul l’initiative de dépo-
ser une invention qu’il considère être • La clause de propriété des infor-
la sienne ou de dévoiler des informa- mations / documents portant sur
tions pouvant nuire au dépôt d’un les inventions et les projets de l’en-
brevet protégeant une invention, il est treprise : l’employeur conserve la
recommandé d’insérer au contrat de propriété des éléments qui ont contri-
travail du salarié : bué à l’élaboration d’un projet ou
d’une invention (recherches, cahier
• La clause de « mission inventive » : des charges, prototypes, etc.).
si la mission du salarié au sein de la
société est de créer une invention, 2. LE SUIVI DES INVENTIONS CRÉÉES
son contrat doit expressément le PAR LE SALARIÉ JUSQU’À SON
préciser. DÉPART

Pour rappel, selon les conditions L’employeur doit pouvoir contrôler


d’élaboration d’une invention au Damien Rémy l’avancée des missions confiées à ses
sein de l’entreprise, celle-ci appar- salariés et les inventions qui peuvent
tient à l’employeur s’il s’agit d’une déclaration doit contenir l’objet de en découler afin de protéger ses
invention « de mission », au salarié l'invention, les circonstances de droits de propriété intellectuelle sur
en cas d’invention « hors mission son élaboration, le classement qu’il ces dernières :
non attribuable » ou revient au sala- entend lui donner (mission, hors mis-
rié avec toutefois la possibilité pour sion attribuable, hors mission non • La mise à disposition d’un modèle
l’employeur d’en obtenir les droits s’il attribuable), le tout communiqué par de déclaration de classement d’in-
s’agit d'une invention « hors mission un moyen permettant d’en accuser vention : la déclaration du salarié
attribuable » (art. L. 677-7 CPI). réception. pourra ainsi se faire plus facilement
selon les conditions légales requises.
Il est recommandé de mentionner • La clause de rémunération supplé-
cette typologie dans le contrat de tra- mentaire : l’employeur a l’obligation • L’établissement d’un cahier des
vail d’autant plus que le salarié est de verser une rémunération sup- charges interne contenant un rappel
soumis à une obligation de déclara- plémentaire au salarié à l’origine des conditions d’attribution de la
tion de classement d’invention. d’une invention de mission (art. L. rémunération supplémentaire, son
611-7 CPI). Son montant peut être montant, les mentions de la déclara-
• L’obligation de déclaration du fixé par les conventions collectives tion et ses conditions d’envoi.
salarié : le salarié, auteur d'une ou les accords d’entreprise
invention, a l’obligation d’en faire applicables. • La réponse de l’employeur à la
immédiatement la déclaration à son déclaration du salarié : l’employeur
employeur (art. R. 611-1 CPI). Il est Depuis un arrêt de la Cour d'ap- doit répondre à la déclaration de
donc recommandé de mentionner pel de Paris du 3 mai 2017, en classement de l’invention du salarié
cette obligation dans son contrat l'absence d'une convention collec- qu’il aurait mis au point. S’il ne se
de travail en précisant que cette tive ou d'un accord d'entreprise, les prononce pas dans les 2 mois de la

1 - www.inpi.fr - « L’inventeur est un salarié »


2 - INPI, « La rémunération des inventions de salariés, pratiques en vigueur en France »

Le Journal du Management p.38


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

déclaration, le classement retenu par • La restitution des documents et du réclamation des salariés inventeurs,
le salarié s’imposera à lui. matériel stratégique : à la fin de la rela- il est recommandé d’être accompagné
tion de travail et conformément à son par un conseil juridique.
• La conservation des documents de contrat de travail, le salarié devra res-
travail : afin de disposer des éléments tituer à l’employeur tout élément ayant Laurent LEVY, Avocat Associé
établissant ses droits sur une inven- permis l’élaboration d’une invention ou Damien REMY, Of counsel
tion, l’employeur doit veiller à ce que susceptible de permettre sa création. Marie RAMBAULT, Collaboratrice
ses salariés conservent tout au long
de leur collaboration les documents Afin de s’assurer de la mise en place
retraçant l’historique de la création d’un système viable au sein de l’en-
de l’invention. treprise et limiter les risques de

ACHAT D’UN BREVET : LES RÉFLEXES À AVOIR


La cession d’un brevet doit faire l’objet com. 14 fév. 2018, n° 15-24146).
d’une attention particulière de la part
du vendeur, mais a fortiori de la part B. Opposabilité
de l’acheteur, dont l’exploitation du En application de l’article L613–9 du
brevet ainsi acquis sera conditionnée Code de la propriété intellectuelle,
par les clauses qu’il aura su négocier à l’acte transmettant les droits attachés
cette occasion ; c’est pourquoi le pré- au brevet doit, pour être opposable aux
sent article prend le parti de donner tiers, faire l’objet d’une inscription au
prioritairement un point de vue en Registre national des brevets tenu par
faveur de l’acquéreur, selon conseils l’INPI ; une fois l’acte signé, l’acqué-
qui pourront toutefois également être reur doit donc s’empresser de procéder
utiles au cédant, en miroir, s’il sou- à cette formalité, dès lors notamment
haite rendre son offre de vente de que :
brevet attractive. - Dans l’hypothèse d’un propriétaire
indélicat qui aurait frauduleusement
Le cessionnaire devra ainsi notamment cédé successivement son brevet à plu-
s’assurer de la régularité de toutes les Julie Gringore sieurs acquéreurs, sera prioritaire le
conditions formelles à remplir (1), tout premier d’entre eux qui en aura porté
en envisageant scrupuleusement le ticle L613-11 du Code de la propriété l’inscription au Registre national des
périmètre de la cession projetée (2). intellectuelle. brevets, fût-il le second à l’avoir acquis ;
- Dans l’hypothèse d’une procédure
1. FORMALITES A VERIFIER En second lieu concernant l’acte de ces- introduite contre un tiers contrefacteur
sion, celui-ci doit obligatoirement faire du brevet, l’acheteur ne sera recevable
L’acquéreur doit, au cours des pour- l’objet d’un écrit requis ad validitatem en son action que pour la période posté-
parlers, exiger tous justificatifs de la en application de l’article L613-8 al. 4 rieure à l’inscription de son acquisition
validité du brevet en cours (A), puis du Code de la propriété intellectuelle au Registre national des brevets.
accomplir les différentes diligences (et ce même lorsqu’il est compris dans
nécessaires à l’opposabilité de la ces- la cession plus générale d’un fonds de De manière pratique, il convient égale-
sion envisagée (B). commerce, laquelle emporte transmis- ment de signaler que :
sion des brevets sauf clause contraire) ; - L’inscription peut désormais être
A. Validité il n’existe cependant, dans la rédaction régularisée sur présentation d’une
En premier lieu, il convient de s’assu- de l’acte de cession du brevet, pas de simple copie de l’acte de cession, et
rer de la validité formelle du brevet clause « sacramentelle » particulière, non plus nécessairement d’un original
lui-même, en se posant notamment les une large place étant au contraire comme cela était exigé jusqu’au Décret
deux questions essentielles suivantes : laissée à la liberté contractuelle des n° 2004-199 du 25 février 2004 ;
- Les annuités ont-elles régulièrement parties sur la forme (sous seing privé) - A la demande des parties certaines
été réglées par le cédant auprès de comme sur le fond (absence de dispo- clauses de l’acte, et notamment ses
l’INPI antérieurement à la cession ? En sitions d’ordre public). modalités financières, peuvent demeu-
effet, à défaut c’est la déchéance du rer confidentielles en étant supprimées
titre qui est encourue, en application Un dernier point devra retenir l’atten- par l’INPI dans la version publiée au
de l’article L613-22 du Code de la pro- tion de l’acheteur, à savoir l’objet Registre national des brevets.
priété intellectuelle ; social du cédant lorsqu’il s’agit d’une
- Le brevet a-t-il dûment été exploité personne morale ; en effet les juges Précisons enfin que lorsque la cession
au cours des trois dernières années ? peuvent être amenés à vérifier que porte non pas sur le brevet lui-même
A défaut tout tiers peut en sollici- celui-ci permet bien la vente d’un mais en amont sur sa simple demande
ter une licence « obligatoire » qui brevet, ainsi que cela vient d’être le d’enregistrement (ce qui est permis par
pourrait alors s’imposer au nouveau cas dans une affaire finalement tran- l’article L613-8 du Code de la propriété
propriétaire du brevet, en vertu de l’ar- chée en faveur de l’acquéreur (Cass. intellectuelle), et que le titre envisagé est

p.39 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

un brevet européen désignant la France, légier la conclusion d’une licence dont d’emblée la nullité potentielle, ce qui ne
alors une double publicité est requise à les conditions se rapprochent plus de pourrait être admis que par la stipulation
la fois au Registre national des brevets et ce type de relation contractuelle, dans claire d’une acquisition « aux risques et
au Registre européen des brevets. laquelle l’exploitant rend, par définition périls » du cessionnaire, qui n’achèterait
aux fins de redevances, des comptes alors que l’espoir d’un brevet valable et
2. PERIMETRE A ENVISAGER au titulaire du brevet (ce qui est juridi- non plus le brevet lui-même.
quement plus difficile à justifier dans le
Il convient dans un premier temps de cadre d’une cession). ***
s’accorder sur l’étendue de la propriété Par ailleurs un autre facteur peut être
ainsi cédée (A), puis d’en prévoir les B. Effets décisif dans le choix de la régularisa-
effets (B). Tout d’abord l’effet translatif de pro- tion d’une cession de brevet, à savoir
priété porte, sauf clause contraire, sur son aspect fiscal, qui à ce jour demeure
A. Propriété « tout le brevet mais rien que le brevet », plutôt favorable en ce qu’elle bénéficie
En premier lieu, le transfert de propriété ce qui signifie non seulement que la du taux réduit sur les plus-values à long
peut être total ou partiel (article L613-8 limitation d’une cession partielle doit terme (soit 15 % pour les entreprises
du Code de la propriété intellectuelle) être expressément précisée comme passibles de l'impôt sur les sociétés et
en fonction de la volonté des parties et indiqué ci-avant d’une part, mais égale- 12,8 % pour les entreprises relevant de
selon les critères suivants notamment : ment que la cession des « extensions » l'impôt sur le revenu) ; il convient toute-
- Critère territorial : la cession peut être doit être contractuellement prévue fois d’en profiter assez rapidement dès
définie sur une zone géographique si l’acheteur veut s’assurer de leur lors que le nouveau dispositif prévu par
limitée, ce qui n’est toutefois pas néces- acquisition d’autre part ; il en va ainsi le projet de Loi de finances 2019, visant
sairement conseillé pour l’acheteur dès notamment : à mettre la France en conformité avec
lors qu’il en résulte un régime de copro- - Du droit de priorité unioniste - lequel les règles européennes, prévoit de ne
priété qui peut compliquer la gestion de permet de déposer la même demande maintenir ce taux que sous réserve de
l’exploitation du brevet, ainsi acquis de de brevet dans un autre pays membre stricts justificatifs d'innovations entiè-
manière démembrée ; dans un délai d’un an, rement développées en France.
- Critère matériel : la cession peut - Des perfectionnements antérieu-
également être limitée à certaines rement apportés au brevet, dont le Profitons-en enfin pour souligner, au
revendications du brevet et/ou à cer- vendeur devra au moins informer titre des actualisations à surveiller éga-
tains de ses produits, mais le régime de l’acquéreur, lement, la naissance du nouveau brevet
copropriété qui en résulte peut égale- - Du savoir-faire entourant l’invention unitaire européen dont les premiers
ment être déconseillé pour les mêmes - lequel peut même faire l’objet d’une titres devraient pouvoir être délivrés au
raisons de difficultés de gestion que cession distincte. premier semestre 2019, et engendrer
celles afférentes au démembrement ainsi de nouvelles transactions dont les
géographique susvisé ; Précisons également qu’en ce qui cessions seront encore à adapter sur
- Critère temporel : théoriquement rien concerne le droit d’agir en contre- la base du régime actuellement appli-
n’empêche que la durée de la cession façon à l’encontre d’un tiers, cable.
soit inférieure à celle restant au brevet, chronologiquement le vendeur
mais en pratique un contrat de licence conserve le droit d’introduire une action Julie GRINGORE
pourra en ce cas être préféré, puisqu’au pour des faits qui se seraient déroulés DERBY AVOCATS
final le cédant retrouverait alors sa pro- antérieurement à la cession, et l’ache-
priété initiale, de même qu’il la conserve teur acquiert celui portant sur les faits
au cours puis à l’issue d’une licence. postérieurs ; une clause contraire est
toutefois parfaitement possible, afin
En second lieu doit être envisagée la de prévoir notamment que l’acheteur
principale contrepartie de ce transfert acquière le droit d’agir à l’encontre
de propriété, à savoir son prix, dont la de tous faits contrefaisant, antérieurs
fixation peut être forfaitaire ou propor- comme postérieurs à la cession, ainsi
tionnelle selon les cas ; ainsi : que cela a encore récemment été rap-
- Le prix peut être forfaitaire notamment pelé par la jurisprudence (CA Paris 10
lorsque le brevet a d’ores et déjà anté- mars 2017, n° 15/01226).
rieurement été exploité, ce qui fournit
en effet des éléments de valorisation Enfin ce transfert de propriété implique
au jour de la cession ; cela n’empêche des garanties de la part du vendeur,
en outre pas de négocier un paiement dont il est au demeurant difficile de
échelonné (et indexé le cas échéant) si réduire la portée sans remettre en
l’on souhaite éviter un apport financier cause l’objet même de la cession du
immédiat trop important ; brevet ; en effet :
- Le prix peut également être pro- - Réduire la garantie d’éviction, notam-
portionnel au chiffre d’affaires que ment du fait personnel du vendeur,
réalisera le cédant, afin d’en permettre reviendrait à lui permettre d’exploiter
une meilleure adéquation, notamment lui-même tout ou partie du brevet cédé
pour un brevet qui viendrait d’être et à s’en rendre de la sorte contrefacteur,
déposé et pour lequel les parties ne ce qui est difficilement concevable,
disposeraient donc pas réellement de - Réduire la garantie des vices pouvant
références de valorisation ; cependant affecter le brevet cédé, notamment sur le
mieux vaut sans doute en ce cas privi- plan juridique, reviendrait à en accepter

Le Journal du Management p.40


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

REPRISE D’ACTIFS INCORPORELS À LA BARRE DU TRIBUNAL :


SOYEZ VIGILANTS !
Les brevets, les marques et les droits Ainsi des erreurs peuvent naître sur la
d’auteur font partie des actifs incorpo- qualité du propriétaire effectif dudit
rels de l’entreprise au même titre que droit, et donc sur la consistance du
les fichiers, la clientèle ou le droit au patrimoine convoité.
bail. Ils méritent une attention parti-
culière, notamment, dans l’hypothèse L’exercice sera un peu plus périlleux
où la société rencontrerait des difficul- en matière de droits d’auteur, puisque
tés d’ordre économique susceptibles la protection au titre de ce droit naît en
d’entraîner un redressement ou une même temps que l’œuvre sur laquelle
liquidation judiciaire. ils portent, sans qu’aucun dépôt pré-
alable ne soit exigé. En conséquence,
En effet, nombreuses sont les situa- le titulaire des droits sur un logiciel
tions dans lesquelles les droits de peut être difficile à identifier, si ce
propriété intellectuelle sont totale- dernier n’a pas procédé à un dépôt à
ment négligés, en pareille hypothèse, titre probatoire auprès de l’Agence
de telle sorte qu’il peut devenir impos- de Protection des Programmes. Ce
sible d’interroger l’éditeur d’un logiciel Stéphane Baïkoff dépôt permet à la création numérique
spécifique qui a malheureusement de disposer d’une date certaine et un
disparu, ou encore de valoriser une Enfin, il nous apparaît utile de rap- exemplaire est archivé.
marque ou un brevet dont le titulaire a peler que le cédant n’est pas tenu
été déchu de ses droits du fait du non- aux garanties du droit commun de Quant aux fichiers (clients / fournis-
paiement des redevances à l’INPI. la vente en cas de cession autorisée seurs / salariés), il est indispensable
par le juge commissaire, tel que l’a de solliciter copie du récépissé de
Prenons l’exemple d’une entreprise, rappelé la Cour de cassation dans un déclaration de ce dernier auprès
qui dans le cadre d’une opération de arrêt du 4 mai 2017 (Cass. Com, 4 mai de la CNIL, ou l’autorisation que
croissance externe, porterait une offre 2017, n°15-27.899). celle-ci aurait délivrée pour les
de reprise d’actifs d’une société fai- fichiers du cessionnaire. Depuis le 25
sant l’objet d’une procédure collective, En conséquence, et pour l’ensemble mai 2018, il convient de solliciter la
que ces actifs fassent partie d’un fonds de ces raisons, il est impératif pour le communication du registre des trai-
de commerce, d’une branche d’activité candidat repreneur de bien identifier tements, ou encore de l’ensemble
ou qu’ils soient isolés. la consistance exacte du patrimoine de la documentation justifiant de la
incorporel objet de la cession avant conformité (politique de confidentia-
Les procédures collectives imposent de définir précisément, dans son lité, charte informatique, règlement
que les offres de reprise desdits actifs offre de reprise, le périmètre et le prix intérieur, étude d’impact sur la vie
respectent un formalisme particulier, proposé. privée…)
qui doit être respecté à peine d’irre-
cevabilité. Ainsi, l’article L.642-2 II du Si la définition de l’offre peut être Autant de réflexes à avoir pour être en
Code de commerce impose : aisée lorsqu’il s’agit d’éléments cor- mesure de déterminer efficacement
porels, cela l’est beaucoup moins, en le périmètre de l’offre de reprise,
« Toute offre [de reprise totale ou matière d’actifs incorporels. sauf à devoir présenter une nouvelle
partielle de l’entreprise] doit être offre aux organes de la procédure, ou
écrite et comporter l'indication : Ces éléments peuvent ne pas avoir à initier une procédure de ré- ouver-
1° De la désignation précise des été expressément visés dans l’appel ture de la liquidation judiciaire, suite
biens, des droits et des contrats d’offres rédigé par le liquidateur, qui à une clôture de la procédure pour
inclus dans l'offre ; aura pris la précaution de préciser insuffisance d’actif, prévue à l’article
[…] que les éléments d’actifs sont repris L. 643-13 du Code de commerce. Ainsi
3° Du prix offert, des modalités « en l’état », et ce, pour de mul- malgré une perte de temps et par-
de règlement, de la qualité des tiples raisons telles que notamment fois d’argent, un repreneur pourra se
apporteurs de capitaux et, le cas la négligence du dirigeant. Les dili- porter acquéreur d’un actif qui aurait
échéant, de leurs garants. » gences nécessaires à la vérification été oublié.
de la consistance des actifs incorpo-
De plus, le candidat repreneur est lié rels sont alors mises à la charge du Stéphane BAÏKOFF
par son offre laquelle est irrévocable, repreneur. Ce dernier est donc vive- avocat du département IP/IT
puisque ce même article dispose en ment incité à consulter les registres Cabinet Simon Associés
son paragraphe V : de l’INPI s’agissant des bases de
données relatives aux marques, bre-
« L'offre ne peut être ni modifiée, vets, dessins et modèles. Cependant,
sauf dans un sens plus favorable force est de constater qu’une cession
aux objectifs mentionnés au premier de droits de propriété industrielle
alinéa de l'article L. 642-1, ni retirée. peut parfois ne pas avoir été publiée,
Elle lie son auteur jusqu'à la déci- par un cessionnaire peu diligent, au
sion du tribunal arrêtant le plan. » registre tenu à cet effet par l’INPI.

p.41 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

L’AVOCAT SÉQUESTRE, UN MOYEN DE PROTECTION À LA FOIS


DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DU FOURNISSEUR ET DE LA
SÉCURISATION DE L’APPROVISIONNEMENT DES ACHATS
Recourir au séquestre par le biais de l’avocat est une fonction classique mais trop souvent méconnue de la profession. Elle permet
pourtant en matière de coopération commerciale de concilier deux objectifs : protéger les droits de propriété intellectuelle du
fournisseur et assurer la pérennité de l’approvisionnement pour les services achats ou exploitation de l’entreprise cliente.
L’entrée en vigueur de la directive d’exploitation peut s’étaler parfois sur
européenne sur le secret des affaires plusieurs décennies.
montre que les entreprises sont
aujourd’hui convaincues de l’impé- Sont concernés les moyens de trans-
rieuse nécessité de protéger leurs port (bateaux, trains, avions), les
secrets de fabrique en raison d’un infrastructures techniques au sens
environnement toujours plus concur- large, ou les équipements industriels
rentiel. La protection du savoir-faire lourds, qui ont une durée d’utilisation
industriel ou technologique est plus décorrélée de la vie parfois plus aléa-
que jamais une nécessité pour les toire des entreprises. À cela s’ajoute
entreprises, non seulement pour proté- aussi la question de l’exécution d’une
ger un travail de recherche, de création mission de service public qui oblige
et de conception, qui a pu représenter l’exploitant, au nom du principe de
plusieurs années d’investissements, la continuité de ce même service, à
mais encore et ensuite, pour la conser- s’assurer en permanence qu’il est en
vation des fruits de ce travail arrivé à mesure d’exécuter sa mission avec
un stade d’exploitation commerciale Sébastien Fleury le matériel nécessaire. La question
et industrielle. Il est de plus dans l’ère de la disponibilité et du fonctionne-
du temps de considérer que les entre- Ce dernier souhaitera être garanti qu’il ment permanent du matériel est donc
prises sont toutes condamnées à la sera en mesure dans les années à venir cruciale.
course à l’innovation pour garantir leur de trouver les pièces destinées au fonc-
place sur le marché. tionnement de ce qu’il a acquis, ce qui Dans un tel contexte, l’acheteur, lui-
pourra le conduire à essayer d’exiger même exploitant industriel, peut se
L’entreprise innovante doit pour autant de son fournisseur la communication retrouver confronté au risque de dispa-
souvent concilier la protection de ses de ses plans de fabrique pour pallier rition de son fournisseur, ce qui risque
droits avec les propres impératifs à une défaillance éventuelle. d’affecter sa production industrielle
long terme de ses clients. Dans cette par une rupture d’approvisionnement.
perspective, le recours au séquestre De son côté, le fournisseur souhaitera Une pièce de maintenance peut soit au
par l’intermédiaire de l’avocat, assu- préserver son savoir-faire industriel, pire devenir introuvable, soit prendre
jetti habituellement au secret, assure qui constitue son fonds de commerce, des mois à être remplacée en recourant
une protection juridique efficace des et refusera légitimement toute atteinte si cela est possible à un fournisseur de
secrets de fabrique au sens large, tout à ses droits de propriété intellectuelle, substitution, ce qui suppose de devoir
en assurant l’équilibre des relations sans toutefois être capable d’assurer reconstituer des plans de conception,
contractuelles. à son client qu’il sera toujours présent des circuits électroniques, des pro-
dans les décades qui suivront. grammations de logiciel, etc.
COMMENT CONCILIER DEUX INTÉRÊTS
OPPOSÉS ? Parmi les moyens de protection de son LE RÔLE DE L’AVOCAT, COMME MOYEN
savoir-faire figurent notamment les DE PROTECTION MUTUEL
Les faillites d’entreprises à grande brevets. Mais s’ils protègent leur dépo-
ampleur, qui ponctuent désormais la sant, ils ne protègent en aucun cas le Un moyen de protection mutuel peut
vie économique, ne sont plus des phé- client du déposant, qui a acquis le pro- ainsi prendre la voie d’un séquestre
nomènes isolés et montrent qu’aucune duit issu de la technologie breveté. assuré par un tiers dit « entiercement »,
société n’est à l’abri de ce type de en l’occurrence, par un avocat qui
risque et que même des grands noms LES PRODUITS CONCERNÉS interviendra à ce titre de manière
de l’industrie et du commerce peuvent indépendante. Grâce à une mission
un jour disparaître purement et sim- Si ceci peut ne pas poser de diffi- convenue, il assurera de manière
plement. La question est désormais cultés pour des produits facilement pérenne à la fois la non-divulgation
autant pratique que théorique et fait substituables en cas de disparition du des secrets industriels et technolo-
partie des risques à anticiper pour fabricant (on songera par exemple aux giques et garantira leur accès en cas
les équipes achats des entreprises en Smartphones, remplacés sans cesse et de survenance d’évènements qui vien-
charge de la gestion des fournisseurs. rapidement par des modèles plus per- drait affecter la capacité de livraison
Se pose donc, dans un contrat cadre formants sans conséquence négative du titulaire du savoir-faire.
d’achat ou de maintenance, la problé- pour l’utilisateur en cas de disparition
matique de la conciliation d’intérêts d’un appareil non remplacé), il n’en L’article 6.3 du Règlement inté-
opposés, ceux du fournisseur-inven- est pas de même pour des biens ou rieur national de la profession
teur et celui du client-exploitant. équipements industriels dont la durée d’avocat dispose, en effet, que l’avocat

Le Journal du Management p.42


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

« peut accepter un dépôt ou une mis- LE DISPOSITIF D’ENTIERCEMENT LES AVANTAGES DE LA CONVENTION
sion de séquestre conventionnel ou DE SÉQUESTRE
judiciaire ». Le mécanisme est relativement simple :
une convention d’entiercement Cette convention de séquestre aura
Le séquestre conventionnel, forme de est conclue par la réunion de trois plusieurs avantages. Dans la mesure
contrat de dépôt, est défini par l’article volontés : où le fabricant n’a aucun intérêt écono-
1956 du Code civil étant précisé que le • celle du titulaire du savoir-faire protégé mique à divulguer ses secrets protégés
séquestre, entendu au sens large, ne (dans notre cas, le fournisseur), parfois par des brevets, la remise des
se réduit pas nécessaire à l’entierce- • celle du bénéficiaire du séquestre documents à l’avocat permet d’assu-
ment d’une chose contentieuse. (son client) rer leur non-divulgation, l’avocat étant
• et celle du tiers dépositaire (ici, tenu par son secret professionnel.
AU-DELÀ D’UN DÉPÔT, PERMETTRE l’avocat-séquestre). L’avocat-séquestre, en tant que profes-
L’EXÉCUTION D’UN DROIT OU D’UNE sionnel du droit ne dévoilera le contenu
OBLIGATION Il peut aussi prendre le biais d’un des documents qui lui ont été confiés
contrat d’entiercement, par lequel qu’à certaines personnes identifiées
La profession d’avocat présente la par- les parties conviennent que, dans le contractuellement, et uniquement dans
ticularité et l’avantage, par rapport à cadre de leur relation contractuelle le cas où une clause libératoire prévue
d’autres professions, d’être encadrée (un contrat cadre d’approvisionne- par la convention de séquestre trouve-
par un Ordre qui garantit la pérennité ment par exemple), il sera recouru à rait à recevoir application.
du service rendu par ses membres en un séquestre pour sécuriser l’accès
gérant toute vacance, qu’elle soit pro- aux données de conception d’un La procédure de mise sous séquestre,
visoire ou définitive. Au-delà des liens produit. Il sera conclu, par la suite, qui supposera une phase d’examen
de confiance, qui créent souvent une des contrats de dépôt successifs qui contradictoire des éléments entier-
relation à long terme entre les parties et reprendront la liste des éléments cés entre le fournisseur et le client
l’avocat, les parties ont l’assurance que séquestrés. pour s’assurer de l’exploitabilité des
leur accord, dont le but est précisément plans, logiciels ou autre, pourra aussi,
de garantir l’existence d’une solution à Quel que soit sa forme, cet accord le cas échéant, faciliter la preuve de
long terme, voir à très long terme, sera va préciser la durée du séquestre, la l’antériorité des droits de propriété
effectivement exécutable, au besoin par description de la chose mise sous intellectuelle pour le fabricant.
l’intervention subsidiaire de l’Ordre. séquestre, les pouvoirs et les obliga-
tions du dépositaire, ainsi que, et c’est Le recours à l’avocat-séquestre permet
La convention de séquestre ne se le plus important, les conditions libé- alors d’éviter tout risque de litige entre
confond pas avec un simple contrat ratoires (rupture prouvée du défaut les parties, l’avocat étant une partie
de dépôt. Si le dépôt vise à la conser- d’approvisionnement). active au processus d’entiercement et
vation de la chose elle-même, dans la apte à agir dans l’intérêt des deux par-
convention de séquestre, la conserva- Outre la conservation de la chose, elle ties en cas de survenance d’une difficulté
tion de la chose n’est qu’un moyen, le va habiliter l’avocat-séquestre à inter- dans le processus d’approvisionnement.
but étant soit de permettre l’exercice venir dans la relation fournisseur-client
d’un droit, soit d’assurer l’exécution en cas de survenance d’un certain Sébastien Fleury,
d’une obligation en relation avec la nombre d’évènements. Elle peut aussi Avocat associé, Steering Legal,
chose elle-même. convenir d’un droit de préférence ou bureau de Paris
de préemption sur les éléments entier-
En ce sens, l’avocat assure une véri- cés, qui pourra trouver à s’appliquer
table mission de séquestre et se en cas de procédure collective si des
distingue donc du dépositaire qui n’in- dispositions réglementaires n’y font
tervient que de manière passive. pas échec.

ARCHIVAGE
CABINETS
D’AVOCATS
TRADUCTEURS
JURIDIQUES
RENSEIGNEMENTS
ENTREPRISES
PROTECTION
DE MARQUES
LOGICIELS Vous cherchez un avocat ?
Le Guide du Manager Juridique c’est votre carnet d’adresses utiles.
Guide du Manager Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s » Av o c at s

Juridique
Guide du Manager Juridique

Guide du Manager Juridique

Guide du Manager Juridique

B B P AVO C AT S AS S O C I É S C A B I N E T H A A S AV O C AT S TG S Fr a n c e Av o c at s
43 Boulevard Haussmann 32 rue La Boétie Contact : Laurence Vernay
75009 Paris 75008 Paris Email : communication@tgs-avocats.fr
Tél. : 01 44 96 89 29 Tél. : 01 56 43 68 80 Toutes les coordonnées sur : www.tgs-avocats.fr
Fax : 01 45 44 50 39 Contact : Gérard Haas
Contacts : Virginie PASCAL et Bahar BASSIRI-BARROIS Email : contact@haas-avocats.com
N° 03 - 2018/2019 Email : vp@bbp-avocats.com
Sites web : www.bbp-avocats-paris.com
Sites web : www.haas-avocats.com
www.avocat-rgpd.com D o m a i n e s d ’a c t i v i t é :
Nombre d’associés/Of Counsel : 2 www.jurilexblog.com
Nombre de collaborateurs : NC Droit des sociétés, Droit du travail, Fiscalité, Droit des contrats, Concurrence et distribution, Propriété intellectuelle et IT

D o m a i n e s d ’a c t i v i t é :
D o m a i n e s d ’a c t i v i t é : NOMBRE DE CABI NET S E N FR ANCE : Créé en 1993 sous le nom de Saje, qu’il a abandonné l’année
Droit de la Propriété Intellectuelle – NTIC, Droit pénal des affaires Présent en France à Paris, Angers, Bordeaux, Lille, Caen, dernière au profit de TGS France Avocats, le cabinet se
Droit social / du travail, Droit commercial, Droit des affaires, Droit des sociétés, Droit immobilier, Droit des contrats, démarque par une approche hors norme dans la profession :
Droit équin et spécialiste des relations commerciales avec l’IRAN Challans, Cholet, La Roche-sur-Yon, Laval, Mérignac, Nantes,
Niort, Poitiers, Rochefort-sur-Mer, Saint-Nazaire, Tours. celui de considérer chaque sollicitation client dans son
COMPÉTENCES SECTORIELLES SPÉCIFIQUES : des PGSSI (Politique Générale de Sécurité des Systèmes ensemble et de proposer une approche pluridisciplinaire
PR I NC I PAU X C L I E N T S : NOTE PROPO SÉ E PAR LE CABI NET : - NTIC - Données personnelles d’Information) dont le RGPD, 27001… PRINCIPAUX CLIENT S : reposant sur l’expertise de ses 50 avocats/juristes, mais
- PME - Dirigeants Le Cabinet BBP Avocats est un cabinet de droit des affaires - Cybercriminalité, cyber-risques Parmi les dernières publications du cabinet le « GUIDE - PME - ETI également sur les experts-comptables, les consultants et
- Particuliers - Directions Juridiques intervenant en France et à l’international. - Market Place JURIDIQUE de l’ECONOMIE et du EMARKETING » qui a - Associations - Réseaux auditeurs rassemblés sous TGS France, l’enseigne du Groupe
- Direction des ressources humaines Notre objectif est de vous satisfaire en matière de droit reçu la médaille de l’Académie des Sciences Commerciales, - Startup Soregor, dont le cabinet fait partie depuis près de 25 ans.
des affaires, dans le domaine du droit du travail, ou encore « L’INTERNET des OBJETS, 3ème révolution industrielle » et Les compétences de ses avocats et juristes couvrent
COMPÉTENCES SECTORIELLES SPÉCIFIQUES : en droit immobilier. Trouver des solutions est notre métier, NOTE PROPO SÉ E PAR LE CABI NET : « LE RGPD expliqué à mon boss ».
Le cabinet HAAS AVOCATS est labellisé 3 fois par la CNIL en TYPE D’INTERVENTION PRINCIPALE : l’ensemble des domaines du Droit des affaires : droit des
- Distribution - Service vous satisfaire est notre objectif. Seul le résultat compte. Les Conseil, rédaction des actes, contentieux, médiation sociétés, fiscalité, droit du travail, propriété intellectuelle…
- Immobilier - Industrie Pharmaceutique avocats associés du Cabinet BBP Avocats Paris sont à votre Audit de Traitement et Formations. Gérard Haas a également créé et organisé en 2017, le Procès Dotés d’un réel esprit d’entreprendre, très impliqués dans les
écoute et vous offrent une performance juridique de haute Il mène pour ses clients, des actions de mise en conformité du Transhumanisme à la Cour d’Appel de Paris. MEMBRE D’UN RÉSEAU : réseaux professionnels, les experts TGS France ont à cœur
PR AT IQU E : qualité. TGS Global de proposer à leurs clients des solutions juridiques en phase
- Nationale En outre, le cabinet BBP Avocats Paris met à votre service un avec la réalité du terrain. Adeptes de méthodes de travail
- Internationale département spécifique en droit équin. PR ATIQUE : agiles et collaboratives, ils placent la dimension humaine et
Enfin, le cabinet BBP Avocats Paris est spécialiste des rela- C A BI N ET M A RC HA I S & AS S O C I É S Nationale et internationale la pédagogie au cœur de leurs interventions.
tions avec l’IRAN. 4 avenue Hoche TGS France Avocats fait partie des cabinets d’avocats
75008 Paris NOTE PROPOSÉE PAR LE CABINET : pionniers en France en matière de Modes Amiables de
GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE Tél. : 01 56 59 76 76 Avec plus de 100 collaborateurs intervenants sur toute la Résolution des Différends : Droit collaboratif, Médiation.
Fax : 01 56 59 76 75 France et une forte dynamique de croissance, TGS France Leur objectif : aider les parties à trouver un compromis par
CONSEILS EXTERNES SOLUTIONS INFORMATIQUES FOURNISSEURS Contact : Me Guillaume Marchais Avocats s’affiche comme un challenger qui monte dans la le biais d’une solution négociée optimale ou acceptable, en
Email : info@marchais.com profession. évitant si possible la voie judiciaire.
Site web : www.marchais.com
Guide des Conseils Externes Guide des Solutions Informatiques Guide des Fournisseurs BIARD, BOUSCATEL & ASSOCIÉS Nombre d’associés/Of counsel : 3
pour les directions juridiques pour les directions juridiques pour les directions juridiques 40 Rue de Monceau Nombre de collaborateurs : 2
et administratives et administratives et administratives 75008 Paris
Tél. : 01 56 43 45 45
Solutions intégrées Gestion des participations, filiales Fax : 01 45 63 91 47 NOMBRE DE CABINETS EN FRANCE ET VILLES :
Archivage Gestion documentaire Contact : Philippe BIARD 1 à Paris
Échanges sécurisés - Datarooms Protection des marques et noms de domaine
Les 100 plus grands cabinets d’avocats E-réputation Recouvrement de créances
Annonces légales & formalités Email : p.biard@biard-bouscatel.com
Réseau d’avocats Génération d’actes et de contrats Services de confiance
Cabinets d’avocats Gestion de dossier - Facturation intégrée
Gestion des accords distributeurs et fournisseurs
Transferts de données sécurisés
Enquêtes civiles ou commerciales
Édition
Site web : www.Biard-Bouscatel.com D o m a i n e s d ’a c t i v i t é :
Conseil en Propriété Industrielle Formations
Gestion des Assemblées et de l’actionnariat
Recrutement
Cabinets de recouvrement Gestion des assurances - Risk Management
Traduction juridique Propriété intellectuelle
Correspondants informatique et libertés externe
Délégués à la protection des données externes
Gestion des contentieux
Gestion des contrats
Transcription / Rédaction / Correction D o m a i n e s d ’a c t i v i t é :
Gestion des mandats - Délégations de pouvoirs
Médiation Gestion des marques, dessins et modèles, brevets,
noms de domaine... Contentieux commercial et financier, procédures collectives / Droit bancaire (private et corporate) / Assurance-vie / PRINCIPAUX CLIENT S : 5 assistants marques expérimentés, MARCHAIS & Associés
Responsabilité civile contractuelle et délictuelle / Droit immobilier, baux commerciaux et copropriété / Droit de la - Grands Groupes est à vos côtés pour vous assister dans l’acquisition et la
consommation / Droit social / Mesures conservatoires et voies d’exécution / Droit social / du travail, Droit commercial, - PME défense des droits de Propriété Industrielle et Intellectuelle

85 128 151
Droit de la consommation, Droit des affaires, Droit immobilier, Droit bancaire / Droit Financier, Droit des assurances - Directions Juridiques et notamment :

TYPES D’INTERVENTIONS PRINCIPALES : - Acquisition et maintien des droits, notamment recherches


PR I NC I PAU X C L I E N T S : luxe, et de la grande consommation…) et de l’immobilier - En contentieux - En conseil d’antériorités, stratégies de dépôts de marques et modèles en
- Grandes entreprises - PME (administrateurs de biens, promoteurs…). - Gestion de portefeuilles de marques et modèles France et dans le monde, gestion des procédures d’examen,
- Dirigeants - Directions juridiques d’enregistrement et de renouvellement,
Historiquement spécialisée dans l’activité contentieuse et PRATIQUE : Nationale et Internationale (monde entier)
COMPÉTENCES SECTORIELLES SPÉCIFIQUES : les voies d’exécution, l’Equipe se distingue par une très forte - Consultations juridiques et précontentieux, notamment
- Distribution - Banque expérience du judiciaire, et des stratégies procédurales. MODE DE R É MU N É R AT ION sur les différents aspects de la PI (en particulier marques,
- Assurance - Immobilier - Taux horaires - Forfaits dessins & modèles, droit d’auteur), oppositions en France et
Les avocats du Cabinet proposent une prestation juridique à l’étranger, lettres d’injonction. Due diligence.
PR AT IQU E : de haut niveau et privilégient le pragmatisme, ainsi que la NOTE PROPOSÉE PAR LE CABINET :
- Nationale culture du résultat. MARCHAIS & Associés : vos partenaires en droit de la - Contentieux, en particulier actions en contrefaçon de
- Internationale Propriété Intellectuelle marques, dessins & modèles, droit d’auteur et autres
Ils interviennent tout particulièrement en matière de contentieux (concurrence déloyale, Douanes, Internet,
NOTE PROP O SÉ E PA R L E C ABI NET : contentieux commerciaux complexes, de litiges bancaires et La particularité du Cabinet MARCHAIS & Associés, fondé en procédures UDRP de récupération de noms de domaine
Fondé en 1981, et exerçant depuis 2015 sous la d’assurance-vie ainsi que de contentieux immobiliers, baux 2001, est d’offrir à ses clients, au sein d’une structure unique, un frauduleux).
dénomination BIARD, BOUSCATEL & Associés, le Cabinet commerciaux et de droit social. pôle Conseil et Gestion de portefeuilles mondiaux de marques

2018/2019
conseille depuis plus 30 ans une clientèle française et et modèles (managé par d’anciens CPI) et un pôle Contentieux. - Négociation et rédaction de contrats relatifs à la PI
étrangère issue principalement des secteurs de la banque L’importante expérience judiciaire du Cabinet et son activité Fort d’une équipe de 10 personnes, incluant 5 avocats, (cessions, licences, accords de copropriété, accords de
et de l’assurance (banques, compagnies d’assurance vie, plaidante lui permet d’assurer avec précision et anticipation dont 2 anciens Conseils en Propriété Industrielle (CPI), et coexistence,…), inscription des actes.
sociétés de gestion…), de la distribution (enseignes du également une mission de conseil efficace.

www.jurishop.fr 92 Guide du Manager Juridique édition n°3 100 Guide du Manager Juridique édition n°3 Guide du Manager Juridique édition n°3 117

www.expertsdelentreprise.com
Editions LEGI TEAM

Réalisation : LEGI TEAM - 17, rue de Seine - 92100 Boulogne - Tél. : 01 70 71 53 80 - Fax : 01 46 09 13 85 - mail : pmarkhoff@legiteam.fr

Demandez un exemplaire gratuit au 01 70 71 53 80

p.43 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

L'INFLUENCE DE LA JURISPRUDENCE DE LA COUR DE JUSTICE DE


L'UNION EUROPÉENNE SUR LA VALIDITÉ DES DÉPÔTS DE MARQUES
EN FRANCE
L’harmonisation européenne du lequel l'enregistrement est demandé concernés, notamment quand il s’agit
droit des marques a profondément comme provenant d'une entreprise de marques tridimensionnelles.
modifié nos règles et nos pratiques. déterminée.
Voilà vingt-cinq ans que la première 1.2. EXAMEN DES MARQUES
directive « Marques » 2008/95 du Il s'agit là d'un motif propre de refus TRIDIMENSIONNELLES
22 octobre 2008 relative au rap- d'une marque, qui doit faire l'objet
prochement des législations entre d'un examen spécifique, ainsi que l’a La notion de caractère distinctif intrin-
États membres et le premier règle- confirmé le Tribunal des Communautés sèque, fait ainsi l’objet de critères
ment (CE) n° 40/94 du 20 décembre européennes dès 2004, et qui doit propres, définis par la jurisprudence
1993 sur la marque communautaire, s'apprécier par rapport aux produits européenne, quand il s’agit de
aujourd'hui remplacés par la direc- ou aux services demandés et à la per- marques tridimensionnelles à savoir
tive (UE) 2015/2436 du 16 décembre ception que le public pertinent en a. de marques constituées de la forme
2015 et par le règlement 2017/1430 d’un produit, depuis un arrêt de la
du 18 mai 2017 ont été adoptés. Aussi, La jurisprudence européenne et la Cour européenne de justice en date
la Cour de Justice de l’Union euro- pratique de l'OHMI puis l'EUIPO ont du 7 octobre 2004 dans une affaire
péenne et l’office européen, autrefois par la suite affiné cette condition en Mag-Lite.
l’OHMI aujourd’hui renommé EUIPO, définissant des critères d'apprécia-
ont eu l’occasion de se prononcer tion particuliers en fonction de la La forme déposée à titre de marque
sur l’interprétation qu’il convenait de nature du signe considéré (éléments doit en effet diverger de manière
donner à bon nombre de dispositions verbaux, lettres, slogans, signes figu- significative des normes et habitudes
contenues dans ces textes, et force ratifs, marques constituées d'une du secteur. À défaut, elle n'est pas
est de constater que la jurisprudence forme de produit). susceptible de remplir sa fonction
française et de la pratique de l’Institut essentielle d'origine.
National de la Propriété Industrielle Si l'on se tourne vers la jurisprudence
(INPI) des dépôts de marques ont de française, on constate que si pendant Par ailleurs, la Directive de 1988 a
ce fait très fortement évolué. quelques années, elle n'a pas tenu changé le droit positif français en y
compte de la position européenne, à introduisant un critère jusqu'alors
L'influence européenne s’est fait plus partir de 2006, une évolution a com- inconnu, celui de la valeur substan-
particulièrement sentir s’agissant du mencé à se dessiner pour aboutir à un tielle, et s'agissant de la mise en
caractère enregistrable des marques, arrêt du 12 juillet 2011 de la Cour de œuvre d'un critère nouveau, il est
et particulièrement de la notion de cassation, à propos du dépôt à titre de évident que la jurisprudence commu-
caractère distinctif intrinsèque tout marque de la célèbre photographie de nautaire a joué en l'espèce un rôle
particulièrement s’agissant des Che Guevara. La Cour confirme dans essentiel sur le droit positif français.
marques tridimensionnelles. Elle a cette décision que le consommateur
également eu des répercussions sur concerné percevra la marque non pas Ne peut être valablement enregis-
les modalités de dépôt et notamment comme un signe désignant l'origine trée comme marque une forme si elle
sur la représentation de la marque et des produits ou services auxquels donne au produit sa valeur substan-
sur son libellé. il s'intéresse mais comme une réfé- tielle, c'est-à-dire sa force attractive.
rence faite à l'œuvre du photographe. Cette forme détermine alors l'acte
1.1. NOTION DE CARACTÈRE DISTINCTIF Ainsi cette photo ne peut exercer la d'achat du consommateur. En
INTRINSÈQUE fonction d’une marque. revanche si son rôle est secondaire,
la protection par le droit des marques
Il existe une différence entre la Aujourd'hui tant la jurisprudence peut être accordée.
Directive de 1988 et la loi française française que l’INPI font clairement
adoptée en 1991 en ce sens que la référence à l'article 3 de la Directive Fait partie des caractéristiques
Directive prévoyait dans son article 3 et aux décisions de la Cour de Justice essentielles donnant une valeur
parg.1a) que « le signe déposé à titre pour indiquer qu'une marque, pour substantielle au signe, son design.
de marque doit être apte à distinguer être valable, doit être susceptible de Toutefois, d'autres éléments peuvent
les produits et services d'une entre- remplir une fonction distinctive et doit entrer en ligne de compte pour donner
prise de ceux d'autres entreprises… », donc être apte à identifier l'origine des une valeur substantielle, comme la
disposition non reprise dans le texte produits marqués. Les marques qui ne spécificité de la forme par rapport à
français. sont pas susceptibles d'assurer cette d'autres formes sur le marché, la dif-
fonction sont annulées ou rejetées. férence notable de prix par rapport à
La Cour de Justice dans une décision des produits similaires ou la mise au
du 18 juin 2002, rendue dans une Les critères d'appréciation particu- point d'une stratégie promotionnelle
affaire C- 299/99, Philips Remington liers appliqués, selon la nature des mettant en avant les caractéristiques
a confirmé que la marque devait marques concernées, par les juridic- esthétiques du produit en cause.
posséder un caractère distinctif intrin- tions européennes sont ainsi repris
sèque et qu’elle devait être apte à par l'INPI et les tribunaux français Cette approche a été intégrée par la
identifier le produit ou service pour pour refuser ou annuler les signes jurisprudence française dès 2009

Le Journal du Management p.44


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

et 2010, à propos de la forme d'une la partie extérieure de la semelle était de grande instance de Paris considère
glace ou de la forme de brindilles de bien représentée graphiquement de que si une catégorie générale peut être
chocolat déposées à titre de marque, manière claire, objective et constante. claire et précise pour des produits ou
et à sa suite par l’INPI. services qui ont peu évolué, il en va
L’approche européenne a ainsi été différemment en matière de logiciels
Le résultat en est le refus aujourd’hui totalement intégrée dans la juris- ou de programmes informatiques qui
quasi-systématique de l'INPI d’enre- prudence française, modifiant les se sont considérablement développés
gistrer des marques constituées de pratiques s'agissant du dépôt de pour participer directement ou indi-
formes de produits et le risque tout marques de couleur : la représenta- rectement à une part significative de
aussi probable d’annulation de ces tion graphique doit comporter outre toute activité économique. Les logi-
marques par les tribunaux quand l'identification des couleurs au moyen ciels ne peuvent donc être considérés
leurs titulaires cherchent à s’en d'un code international, l'agencement par principe comme identiques à tout
prévaloir. associant les couleurs de manière logiciel particulier alors que la variété
prédéterminée et constante. de leurs fonctions et leurs utilisations
2. INFLUENCE DE LA JURISPRUDENCE peut viser des produits différents dont
EUROPÉENNE SUR LES MODALITÉS DE On sait que la condition de représen- le logiciel n'est que le moyen, des
DÉPÔT tation graphique a été abandonnée réseaux de distribution et des publics
dans la nouvelle directive et le nou- différents.
On peut constater aussi l’influence veau règlement. Toutefois, la marque
de la jurisprudence européenne sur doit toujours constituer en un signe En conclusion, l’influence de la juris-
les modalités de représentation de la susceptible de représentation d'une prudence européenne sur les dépôts
marque déposée et sur son libellé. manière qui permette aux autorités de marque en France est considé-
compétentes et au public de détermi- rable. Si la sécurité juridique y a
La première directive Marque, du 21 ner précisément et clairement l'objet parfois gagné s’agissant des dépôts
décembre 1988 tout comme le pre- bénéficiant de la protection. de marque en couleurs ou des libel-
mier règlement du 20 décembre 1993 lés de dépôt, pour lesquels il convient
prévoyaient tous deux, que le signe Tout comme le signe déposé à titre d’être de plus en plus précis, en
déposé devait pouvoir faire l'objet de marque doit pouvoir être identifié revanche, l’extrême sévérité appli-
d'une représentation graphique. avec précision, le libellé de la marque quée tant au niveau européen que par
L'objectif recherché était que les tiers déposée doit lui aussi être clairement les tribunaux français et l'INPI aux
puissent identifier la marque déposée. défini. dépôts de marques composées de la
forme d'un produit, rend aujourd’hui
La jurisprudence française de son côté À nouveau, la jurisprudence euro- presque impossible leur enregistre-
exige que la représentation déposée à péenne résultant de la décision de la ment et leur protection, ce que l’on ne
titre de marque soit claire, objective, Cour de Justice du 19 juin 2012, dans peut que regretter.
intelligible et constante. l'affaire IP Translator, a influencé
la jurisprudence française qui y fait Aurélia MARIE
Dans une décision du 26 janvier 2018, aujourd’hui référence même si sa Associé
à propos de la semelle rouge faisant pratique n’a pas fondamentalement Conseil en Propriété Industrielle
l'objet d'un des dépôts de marque de changé.
la société Louboutin, Le Tribunal de
Grande Instance de Paris a considéré On peut ainsi citer une décision du 1er
que la marque constituée d'une cou- février 2018, à propos d'un libellé visant
leur rouge bien déterminée placée sur notamment les logiciels : le tribunal

FOURNISSEURS
CABINETS TRADUCTEURS RENSEIGNEMENTS PROTECTION
ARCHIVAGE LOGICIELS
D’AVOCATS JURIDIQUES ENTREPRISES DE MARQUES

TRADUCTION JURIDIQUE

HL TRAD
TRADUCTIONS ET INTERPRÉTATIONS
FRANCEZE TRADUCTION JURIDIQUES ET FINANCIÈRES

Guide du Manager
Agence de traductions et d’interprétations
59 Quai de Valmy juridiques et financières
75010 Paris

Vous cherchez un traducteur ?


Paris, Bruxelles, Londres, Genève
Tél. : +33 (0) 1 42 60 52 60
ALAS TRADUCTION 38, rue de Berri
Mail : contact@franceze.com
75008 Paris
Site Web : www.franceze.fr
20 rue Pierre Brasseur Tél. : +33 (0)1 30 09 41 90

Juridique
78390 Bois d’Arcy Fax : +33 (0)1 72 70 31 86
Société de traduction spécialisée en traduction
Tél. : 01 30 43 62 02 Mail : paris@hltrad.com
juridique, financière, administrative et tech-
Fax : 01 34 29 59 90 Site Web : www.hltrad.com
nique au service des avocats, notaires, huissiers,
Mail : alastraduction@orange.fr
directions juridiques des entreprises et adminis-
Site Web : www.alastraduction.com Traductions libres
trations et autres professionnels du droit.
Traductions urgentes
Pour répondre à la demande croissante des Traductions assermentées avec option de
N° 03 - 2018/2019 avocats et juristes d’affaires, nous offrons un
Notre société à l’origine spécialisée (et pion-
légalisation des documents auprès du Ministère
nière en la matière) dans les langues d’Europe
service de qualité grâce à notre réseau de tra- des Affaires étrangères ou d’une Cour d’Appel
centrale et orientale depuis 1995, a très rapi-
ducteurs professionnels du droit. Révisions de traductions
dement su offrir à ses clients issus du domaine
juridique et financier toute sa rigueur et son Interprètes
Nous intervenons dans plusieurs domaines : Traducteurs sur site
expertise élargies aux autres langues.
Droit des sociétés fusions-acquisitions - Droit

Le Guide du Manager Juridique


des Affaires - Droit bancaire et financier - Droit Réponse à vos demandes en moins d’1 heure
• 40 langues en combinaison avec le français
commercial - Droit Fiscal - Baux commerciaux - Plus de 100 langues disponibles
ou l’anglais.
Droit boursier - Arbitrage International -
• Traductions simples ou assermentées par Une équipe disponible 24h/24 et 7j/7
Contentieux et arbitrage - Droit de la distribu-
experts dans tous les domaines du Droit afin Accord de confidentialité signé sur demande
tion et de la concurrence - Droit de la propriété
de répondre à toutes vos attentes. Détachement
intellectuelle
d’interprètes assermentés dans vos locaux.
• Traductions assurées par des juristes et /ou
Afin de garantir une qualité optimale de la
des experts judiciaires près des Cours d’Appel
traduction, les documents sont relus systémati-

c’est votre carnet d’adresses utiles.


françaises.
quement par un second traducteur.
• Légalisations des traductions destinées aux
Juridictions et Administrations étrangères :
Notre cabinet intervient également pour des
GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE GUIDE DU MANAGER JURIDIQUE les traductions destinées à être produites à
CONSEILS EXTERNES SOLUTIONS INFORMATIQUES FOURNISSEURS
missions d’interprétation dans le domaine juri-
l’étranger peuvent être certifiées et soumises
dique et bancaire. SYLVIE ANDRÉ
aux formalités internationales de légalisation :
Guide des Conseils Externes Guide des Solutions Informatiques Guide des Fournisseurs Chambre de Commerce et d’Industrie de EXPERT PRÈS LA COUR D’APPEL DE CAEN
pour les directions juridiques pour les directions juridiques pour les directions juridiques Paris, Bureau de l’Apostille de la Cour d’Ap-
et administratives et administratives et administratives
pel de Paris, Ministère des Affaires Étrangères, Lieudit La Herberdière
Solutions intégrées
Archivage
Gestion des participations, filiales
Gestion documentaire
Consulats. 50320 Le Grippon
Les 100 plus grands cabinets d’avocats
Échanges sécurisés - Datarooms
E-réputation
Protection des marques et noms de domaine
Recouvrement de créances
Services de confiance
Annonces légales & formalités
• Secret professionnel et confidentialité absolue Tél. : 02 33 91 75 82
Réseau d’avocats Génération d’actes et de contrats
Cabinets d’avocats Gestion de dossier - Facturation intégrée
Gestion des accords distributeurs et fournisseurs
Transferts de données sécurisés
Enquêtes civiles ou commerciales
Édition
Formations
selon notre code déontologique. Mob : 06 85 67 25 42
Conseil en Propriété Industrielle
Cabinets de recouvrement
Gestion des Assemblées et de l’actionnariat
Gestion des assurances - Risk Management
Gestion des contentieux
Recrutement
Traduction juridique
Mail : andrejur@club-internet.fr
Correspondants informatique et libertés externe
Délégués à la protection des données externes
Gestion des contrats
Gestion des mandats - Délégations de pouvoirs
Transcription / Rédaction / Correction
Son fondateur (lui-même traducteur d’anglais, Voir aussi : https://fr.linkedin.com/pub/
Médiation Gestion des marques, dessins et modèles, brevets,
noms de domaine... russe, polonais, tchèque vers le français) sylvie-andré/24/632/131
CABINET DE LA HANSE S.A. est membre de la SFT (Société française des

85 128 151
traducteurs). Traductrice professionnelle spécialisée dans le
35, rue de la Bienfaisance domaine juridique depuis 1995 et Expert près la
75008 PARIS Cour d’appel de Caen en langue anglaise.
Tél. : 01 45 63 81 18

Demandez un exemplaire gratuit au 01 70 71 53 80


• Traductions simples et/ou certifiées (appelées
Fax : 01 42 25 45 26 à tort « assermentées ») d’anglais en français
Mail : lahanse@lahanse.com de qualité.
Site : www.cabinetdelahanse.com • Respect des délais fixés, associant rigueur et
professionnalisme, écoute de vos besoins et
Le Cabinet de la Hanse est spécialisé depuis
confidentialité.
1970 dans la traduction juridique, financière et
Membre de la Société Française des
technique, toutes langues.
tous nos fournisseurs sur Traducteurs et de l’UNETICA (Union Nationale

www.jurishop.fr
Traductions professionnelles respectant vos des Experts Traducteurs et Interprètes près
les Cours d’Appels), je suis soumise au secret
2018/2019 impératifs de délais.

Certification par traducteurs jurés.


professionnel.

www.jurishop.fr Collaborateurs liés par contrat au secret


www.expertsdelentreprise.com professionnel.

Devis gratuit et immédiat.


Editions LEGI TEAM

164 Guide du Manager Juridique édition n°3


Réalisation : LEGI TEAM - 17, rue de Seine - 92100 Boulogne - Tél. : 01 70 71 53 80 - Fax : 01 46 09 13 85 - mail : pmarkhoff@legiteam.fr

p.45 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

DE LA MARQUE ÉVOCATRICE À LA MARQUE DESCRIPTIVE, IL N’Y


A QU’UN PAS QUI N’A RIEN DE GÉANT… OU LA MARQUE GIANT À
L’ÉPREUVE DES JUGES
La Société QUICK est au cœur d’une du terme GIANT (…) comme marque »
saga judiciaire depuis plus de 6 ans ou encore « que le terme giant qui
qui permet, au gré des décisions est effectivement le nom de son ham-
rendues, de faire un point sur l’état burger « phare » (…) est perçu par le
positif du droit des marques quant à consommateur comme une marque ».
la protection des signes faiblement
distinctifs. Un 2ème conseil s’impose, seules les
preuves d’usage « à titre de marque »
Pour rappel, pour être valable, une étant pertinentes, le titulaire de
marque doit avoir un caractère distinc- marque peu distinctive doit s’attacher
tif, or l’article L.711-2 du Code de la à démontrer que le consommateur
Propriété Intellectuelle dispose que, appréhende bien la marque comme
sont notamment dépourvus d’un tel désignant l’origine du produit.
caractère distinctif :
« b) Les signes ou dénominations La Cour d’appel2 sera plus clémente
pouvant servir à désigner une carac- en jugeant que la marque giant n’est
téristique du produit ou du service, Julia Braunstein qu’évocatrice et que donc, conformé-
et notamment l'espèce, la qualité, la ment à la jurisprudence constante en
quantité, la destination, la valeur, la A ce stade des développements, les la matière, elle est valable.
provenance géographique, l'époque Conseils que nous sommes, ne peuvent
de la production du bien ou de la pres- que rappeler qu’agir en contrefaçon de Cet arrêt, bien que cassé par la suite,
tation de service ; » marque, c’est nécessairement « chal- a le mérite de donner une définition,
lenger » son titre ; une analyse risque/ certes partiellement erronée, mais
L’article précité offre toutefois une pos- bénéfice s’impose avant toute action une définition quand même de cette
sibilité de « rattrapage » au titulaire de en contrefaçon. notion relativement subjective de
marque dépourvue de caractère dis- « signe évocateur » en indiquant que
tinctif intrinsèque en précisant que le En l’espèce, peut-être aurait-il été « le fait qu’une entreprise souhaite (…)
caractère distinctif peut être acquis par préférable d’en rester là, le risque conférer une image positive à ses pro-
l'usage. de confusion entre des hamburgers duits ou services, indirectement et de
vendus dans des fast-foods et des façon abstraite, sans pour autant infor-
Tout commence au printemps 2011, parts de pizzas vendus en supermar- mer directement et immédiatement le
lorsque la Société QUICK découvre ché étant, en pratique, assez réduit… consommateur de l’une des qualités ou
que la Société SODEBO commercialise des caractéristiques déterminantes des
une gamme de pizzas sous le nom « Et en effet, pour l’un des géants du produits et services concernés, relève
PIZZA GIANT » ; à cette occasion, elle burger, les ennuis ne faisaient que de l’évocation et non de la désignation
constate que cette dernière a éga- commencer. au sens de l’article L 711-2 sous b) ».
lement déposé la marque française
« PIZZA GIANT SODEBO » le 3 février Ainsi, le TGI de Paris, dans son juge- Ainsi, un signe qui n’informe pas
2011, en classe 29 et 30. ment du 24 octobre 20131, prononce directement et immédiatement le
la nullité de la marque « GIANT » aux consommateur resterait distinctif.
Le 4 avril 2011, considérant que cet motifs que le terme GIANT « du fait
usage porte atteinte à sa marque ver- notamment de sa proximité avec l’ad- Toutefois, les juges d’appel, vont trop
bale antérieure « GIANT », désignant jectif français géant, est très facilement loin en considérant que seule l’infor-
les produits et services de classes compris par le consommateur français » mation portant sur une caractéristique
29, 30 et 43, la Société QUICK met en et que « le terme giant a vocation à déterminante du produit ou service
demeure la Société SODEBO de cesser désigner la dimension importante de concerné est de nature à faire perdre
l’utilisation de cette dénomination et l’aliment et ne sera perçu que comme au signe son caractère distinctif…
de retirer sa marque. tel par le consommateur. »
Fort logiquement, et par une appli-
Faute de réaction, le 13 juillet 2012, De même, exit la tentative de rattra- cation littérale de la loi, la Cour de
la Société QUICK assigne la Société page par l’acquisition de la distinctivité Cassation3 censure l’arrêt d’appel,
SODEBO en contrefaçon de marque. par l’usage, les pièces produites pour en rappelant que « sont dépourvus
Classiquement, la Société SODEBO justifier des investissements promo- de caractère distinctif les signes ou
soulève, à titre reconventionnel, la nul- tionnels conséquents sur les produits dénominations pouvant servir à dési-
lité de la marque « GIANT » pour défaut « GIANT » sur les années 2010, 2011 gner une caractéristique des produits
de distinctivité du signe. et 2012 ne démontrant pas « l’usage ou services couverts par la marque et

1 - TGI de Paris, 3ème chambre 4ème section, 24 octobre 2013, RG n°12/10515


2 - CA Paris pôle 5, 14 avril 2015, RG n°14/14110
3 - Cass. Com. 8 juin 2017, pourvoi n°15-20966

Le Journal du Management p.46


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

qu’il est indifférent que les caracté- en l’espèce à la date du 3 février 2011, pour éclairer la Cour sur la perception
ristiques des produits ou services qui date à laquelle la marque « PIZZA GIANT de la marque par les consommateurs
sont susceptibles d’être décrites soient SODEBO » a été déposée ». dès 2011.
essentielles sur le plan commercial ou
accessoires ». A partir de là, le sort de la marque giant Enfin, parce qu’une telle solution a
en est jeté. quelque chose d’absurde dans la
Bien que classique, cette décision est mesure où elle aboutit à prononcer la
l’occasion de rappeler aux déposants En effet, les juges refusent de prendre nullité d’une marque dont il est acquis
les risques inhérents à l’adoption à titre en compte, les investissements et les qu’elle est devenue distinctive, au
de marque de termes évoquant les pro- onze campagnes publicitaires entre simple motif qu’à une date où le titu-
duits et services commercialisés… 2011 et 2018 et surtout le sondage laire ne se savait pas encore attaqué,
d’opinion, seul élément susceptible de il n’avait pas conservé la preuve de la
Alors, si dans un 1er temps, les signes justifier d’un usage à titre de marque… connaissance qu’avait le public de sa
évocateurs permettent d’identifier plus marque...
facilement les produits ou les services Aussi, bien que la Cour relève le
visés et de faire l’économie d’investis- chiffre d’affaires de la gamme giant, S’il est légitime de considérer que la
sements promotionnels, il s’agit d’un 106,5 millions d’euros en 2011, des contrefaçon ne peut être retenue à une
calcul qui se révèle dangereux à long spots télévisés en 2009 et 2010, cela date où le titulaire de la marque n’est
terme… L’on voit bien encore que dès ne permettra pas de démontrer que pas en mesure de justifier de la dis-
le dépôt de la marque le conseil d’un « le signe « Giant » ait été alors [3 février tinctivité de son signe, annuler ledit
professionnel s’avère indispensable… 2011] connu et identifié par le public signe à une date où sa distinctivité est
pertinent, consommateur de produits acquise n’est pas satisfaisant ; nous
A la suite de ce rappel à la loi par la alimentaires, en tant que marque et serions d’avis de prévoir une sorte de
Cour de Cassation, les juges d’appel4 non comme une caractéristique quanti- fait justificatif laissant les deux signes
ne pouvaient qu’annuler la marque tative des produits vendus ». coexister…
giant pour défaut de distinctivité, sauf
à juger que le terme giant n’informait En d’autres termes, aussi importants Toutefois, nous ne sommes pas juges,
pas directement et immédiatement le qu’aient été les investissements et le mais conseils, et en l’état, nous ne
consommateur sur une des qualités du chiffre d’affaires réalisé par la vente pouvons qu’alerter les lecteurs sur
produit ce qui d’un point de vue linguis- de ce fameux hamburger, pour la les risques inhérents à une action en
tique se serait avéré hasardeux… Cour, la seule preuve recevable est contrefaçon fondée sur une marque
celle démontrant que la marque giant « évocatrice » et sur la nécessité abso-
Aussi, la décision est, sur ce point, sans permettait au consommateur de déter- lue, pour toutes ces marques, de prendre
surprise, qui plus est à une époque où, miner l’origine du sandwich proposé, le temps de collecter, régulièrement, et
sous l’impulsion de la règlementation à savoir un hamburger « cuisiné » avant toute atteinte, des preuves justi-
européenne, le principe de libre concur- dans un restaurant QUICK et ce dès le fiant d’un usage continu, intense et de
rence est de plus en plus prégnant. début de l’année 2011. longue durée de nature à démontrer
que le signe est connu et identifié par le
La Société QUICK pouvait toutefois La Société QUICK détenait bien cette public pertinent en tant que marque, en
espérer sauver sa marque en justifiant preuve, mais celle-ci datant de sep- d’autres termes à faire régulièrement
de la distinctivité acquise par l’usage, tembre 2014, les juges l’écartent d’un des sondages d’opinion…
et ce d’autant que, prenant acte de la revers de manche et considèrent qu’en
critique opposée par les 1ers juges, cette février 2011 l’utilisation du terme giant En conclusion, si un signe évocateur
dernière avait pris soin de faire réaliser n’a pas une « signification autre que peut permettre de faire des écono-
un sondage d’opinion duquel il ressor- celle de la grande taille du hamburger ». mies lors du lancement d’une nouvelle
tait qu’en septembre 2014, 44% des marque il ne faut pas négliger les inves-
français associaient le mot GIANT à une Cette décision est sévère. tissements qui devront être mis en
marque ou un produit. œuvre pour conserver des droits sur
Tout d’abord, en comparaison avec une marque qui nécessairement sera
Mais tel ne fût pas l’avis de la Cour l’affaire « vente-privée.com », relative- plus fragile et moins bien protégée
d’Appel qui rappelle que la preuve de ment similaire (même si la demande qu’un signe arbitraire…
l’acquisition de la distinctivité ne peut de nullité n’est pas formulée à titre
résulter que d’un usage « continu, reconventionnel comme en l’espèce), Julia BRAUNSTEIN
intense et de longue durée du signe dans laquelle la Cour de Cassation Avocat
désigné par la marque, de l’importance s’est placée à la date de la demande Spécialiste en droit de la propriété
des investissements publicitaires qui y de nullité pour apprécier l’acquisition intellectuelle
sont consacrés, de sorte que le signe de la distinctivité par l’usage ; une telle Ancien membre du Conseil de l'Ordre
soit connu et identifié par le public per- solution aurait pu permettre de prendre
tinent en tant que marque ». en compte quelques pièces supplémen-
taires de la Société QUICK…
Elle poursuit en précisant « qu’il
convient pour porter cette apprécia- Ensuite, par le refus « automatique »
tion, de se placer à la date à laquelle de prendre en considération les pièces
le tiers supposé contrefacteur a com- postérieures à février 2011 alors même
mencé à utiliser les termes litigieux, que celles-ci auraient pu être utilisées
4 - CA Paris, pôle 5 chambre 1, 3 juillet 2018, n° RG 17/17762
5 - Cass. Com. 6 décembre 2016, pourvoi n°15-19048,

p.47 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

LES MARQUES ET LA LOI EVIN (VOLET ALCOOL)


LA NOTION DE PUBLICITÉ INDIRECTE EN communautaire éponyme déposée le 11
FAVEUR D’UNE BOISSON ALCOOLIQUE février 2005 pour celle des produits et
services des classes n° 3, 14 et 35.
L’article L3323-3 du code de la santé
publique définit la notion de publi- La société Diptyque a fondé son action
cité indirecte en faveur des boissons sur l’article L3323-3 précité du code
alcooliques d’une manière qui semble de la santé publique, ainsi que sur les
interdire aux acteurs du secteur articles L713-5 (atteinte à des marques
concerné d’adopter à titre de marque, renommées) et L711-4 (atteinte aux
un signe verbal ou figuratif, déjà enre- marques antérieures) du code de la
gistré en tant que marque par un tiers, propriété intellectuelle, et a obtenu de
pour la désignation de tous produits et/ la Cour d’appel de Paris l’annulation
ou services, même s’ils n’entretiennent de la marque déposée par la société
aucune relation avec le secteur de Hennessy sur le fondement de l’article
l’alcool. L714-3, et l’interdiction faite à cette
dernière de poursuivre l’exploitation de
Article L3323-3 : « Est considérée Annie Gautheron cette marque2.
comme propagande ou publicité indi-
recte la propagande ou publicité en LE PRINCIPE DE SPÉCIALITÉ DES Il a été fait droit à la thèse de la société
faveur d'un organisme, d'un service, MARQUES ET LA DÉFINITION LÉGALE demanderesse, selon laquelle le dépôt
d'une activité, d'un produit ou d'un DE PUBLICITÉ INDIRECTE EN FAVEUR de la marque « Diptyque » par la société
article autre qu'une boisson alcoolique D’UNE BOISSON ALCOOLIQUE Hennessy et son utilisation pour dési-
qui, par son graphisme, sa présenta- gner des Cognac, entrave la fonction
tion, l'utilisation d'une dénomination, Ce principe permet à tout un chacun publicitaire de ses propres marques
d'une marque, d'un emblème publi- d’adopter à titre de marque tout signe « Diptyque », dès lors que leur uti-
citaire ou d'un autre signe distinctif, verbal ou figuratif qui ne se heurte à lisation pour la promotion de ses
rappelle une boisson alcoolique. aucune des antériorités énumérées bougies et de ses eaux de toilettes
à l’article L 711-4, et notamment à rappellera, du fait de leur identité
Toutefois, ces dispositions ne sont pas « une marque antérieure enregistrée ou avec celle de la société Hennessy, les
applicables à la propagande ou à la notoirement connue au sens de l’article boissons alcooliques commerciali-
publicité en faveur d'un produit autre 6bis de la convention de Paris pour la sées par cette dernière sous la marque
qu'une boisson alcoolique qui a été mis protection de la propriété industrielle ; » Diptyque.
sur le marché avant le 1er janvier 1990 par Art.L714-4 a)
une entreprise juridiquement ou finan- Ce « rappel » visé par l’article L3323-3
cièrement distincte de toute entreprise Or, cette faculté est remise en ques- précité, inhérent à l’identité des
qui fabrique, importe ou commercialise tion, lorsqu’elle est exercée par des marques en présence, fait ainsi de
une boisson alcoolique. » producteurs de boissons alcooliques, toutes les publicités consacrées aux
et la jurisprudence est, une fois encore produits de la société Diptyque de
Ce texte, qui a son équivalent dans le s’agissant de la loi Evin, divisée sur publicités indirectes en faveur des
volet « tabac » de la loi Evin, avait pour cette question. Cognac de la société Hennessy.
objectif de faire obstacle aux fausses
diversifications des annonceurs concer- L’AFFAIRE DIPTYQUE1 : LA LOI EVIN Cette qualification automatique a pour
nés sous la forme de produits alibi PRIME SUR LE PRINCIPE DE SPÉCIALITÉ conséquence d’empêcher la société
portant une marque identique ou simi- Diptyque de diffuser ses publicités sur
laire à celle d’une boisson alcoolique, En application de ce principe, la société des supports interdits à la publicité
et dont la publicité n’est pas soumise Hennessy a cru pouvoir déposer le 28 consacrée à de boissons alcooliques,
aux contraintes de la loi Evin. mars 2008 le terme « Diptyque » à titre c’est-à-dire sur tous ceux qui ne sont
de marque verbale, dès lors qu’elle était pas visés à l’article L3323-2 du code de
Cette intention du législateur explique disponible pour la désignation des pro- la santé publique.
l’exclusion des produits mis sur le duits de la classe n° 33, et l’utiliser pour
marché par des tiers indépendants des désigner deux de ses Cognac. La société Hennessy a formé un pour-
annonceurs visés avant le 1er janvier voi en cassation à l’encontre de l’arrêt
1990, c’est-à-dire avant les discussions Elle a pourtant été assignée par la de la Cour d’appel de Paris en faisant
ayant précédé l’adoption et l’entrée en société Diptyque, ayant pour activité valoir, entre autres moyens, que le «
vigueur de la loi n° 91-32 du 10 janvier la fabrication et la commercialisation rappel » systématique retenu « était en
1991, dite loi Evin. de bougies parfumées et d’eaux de réalité impossible à raison des quatre
toilette, es qualité de titulaire d’une circonstances – nature différente des
Il est vraisemblable que les implica- marque verbale française « Diptyque » produits en cause, clientèles distinctes,
tions d’une telle définition sur le droit déposée le 27 novembre 1981 pour la réseaux de distribution distincts et pré-
des marques, appliqués à ces mêmes désignation des produits des classes sentations distinctes des signes et des
annonceurs aient été envisagées. 3,14,18,21,24 et 25, et d’une marque produits - ».

1 - Cass.com 20 novembre 2012 Pourvoi n°12-11753


2 - Cour d’appel de Paris du 26 octobre 2011

Le Journal du Management p.48


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

Elle a fait grief à la Cour d’appel d’avoir L’AFFAIRE CACHE- CACHE4 : LE PRINCIPE effectué de la marque CACHE-CACHE
violé le principe de spécialité en annu- DE SPÉCIALITÉ RETROUVE UNE porterait atteinte à ses droits sur ses
lant sa marque sur le fondement de EXISTENCE FACE À LA LOI EVIN marques antérieures. »
l’article L711-4 du code de la propriété
intellectuelle, alors qu’une telle annu- Le même cas de figure a plus récem- La thèse du défendeur a été retenue
lation « suppose que l’usage de la ment été soumis à la 3ème chambre du par tribunal qui, dans son jugement du
marque seconde porte atteinte au Tribunal de grande instance de paris. 3 novembre 2017, a débouté la société
monopole d’exploitation du signe CACHE-CACHE de l’ensemble de ses
enregistré dans le domaine protégé par Une société exerçant son activité dans demandes, au motif qu’elle ne démon-
le principe de spécialité ; le domaine du commerce de prêt à trait pas « en quoi l’exploitation de
porter, de chaussures et d’accessoires ses marques pour des vêtements et
(et) qu’en l’espèce où les spécialités de mode, est titulaire de deux marques accessoires pour femmes dans ses bou-
des marques successivement déposées « CACHE-CACHE » – l’une verbale tiques éponymes et sur internet via ses
par la société Diptyque et par la société française, et l’autre semi-figurative sites cachecachce.fr et cachecache.com
Hennessy étaient très éloignées, l’en- de l’union européenne- déposées en pourrait être considérée comme une
trave à la liberté de publicité pour les 2007 et en 2008, dans les classes n° publicité indirecte en faveur de bois-
produits désignés par les marques anté- 3,9,14,18,24,25,35,41,42 et 45. sons alcoolisées ».
rieures de la société Diptyque résultant
prétendument de la règlementation Elle assigne le déposant de cette expres- Le tribunal a écarté l’équation - iden-
de la publicité indirecte des boissons sion à titre de marque dans les classes tité des marques en présence = rappel
alcooliques ne pouvait donc, à la sup- n°31, 32 et 33, pour la désignation d’un par la marque première de la marque
poser établie, en rien constituer une certain nombre boissons alcooliques seconde, quelque soient les produits
atteinte au monopole d’exploitation devant le Tribunal de grande instance de ou services désignés la marque pre-
sur le signe antérieurement enregistré Paris pour faire déclarer nul l’enregistre- mière -, au profit d’une appréciation
par la société Diptyque, protégé par ment de cette marque, et voir le tribunal , au cas par cas, de la capacité d’une
le droit des marques dans les seules en interdire l’exploitation pour désigner marque première par hypothèse dépo-
limites du principe de spécialité ;(…) »3 des boissons alcooliques, sur le fonde- sée pour désigner des produits autres
ment , notamment des article L711-4 et que des boissons alcooliques, à rappe-
Dans son arrêt du 20 novembre 2012, la L714-3 du code de la propriété intellec- ler la marque seconde désignant des
Cour de cassation écarte ce moyen en tuelle, et des articles L3323-2, L3323-3 boissons alcooliques, dans l’esprit des
se livrant à une analyse in abstracto de et L3323-4 du code de la santé publique. consommateurs.
la situation, et en faisant donc prévaloir
les dispositions de l’article L3323-3 du La société CACHE-CACHE soutient que la Les circonstances prises en considéra-
code de la santé publique sur le principe marque déposée par Mr Bouvet fait obs- tion à cette fin par le Tribunal CACHE
de spécialité des marques, en présence tacle à la libre et paisible exploitation de ont été les suivantes :
d’une marque seconde désignant des ses propres marques, car elle « l’expose - Importance de la différence de nature
boissons alcooliques et d’une marque à être sanctionnée pour propagande entre les produits désignés par les
première désignant d’autres produits ou publicité en faveur d’une boisson marques en présence ;
ou services. alcoolique sur le fondement de l’article - Différence des circuits de distribution :
L3323-3 du code de la santé publique. »5 1 000 boutiques réparties en France
« (…) il résulte de l’article L3323-3 pour la société CACHE-CACHE +2 sites
du code de la santé publique qu’est La défense de Mr Bouvet s’est basée, internet, comparé à un site internet
considérée comme publicité indirecte tout comme celle de la société Hennessy, intitulé « Le spectre du vin » principa-
en faveur d’une boisson alcoolique et sur une interprétation in concreto de lement consacré au terroir d’origine du
comme telle, soumise aux restrictions la notion de publicité indirecte, telle viticulteur ;
prévues à l’article L3323-2 du même qu’elle est définie à cet article L3323-3. - Le terme CACHE-CACHE est un nom
code, la publicité en faveur d’un pro- commun usuel ;
duit autre qu’une boisson alcoolique Il fait valoir que l’identité des deux - Les marques de la société CACHE-
qui par l’utilisation d’une marque, rap- marques pour désigner des produits CACHE ne bénéficient pas d’une
pelle une boisson ; qu’ayant constaté différents n’est pas suffisante pour notoriété particulière.
que la société Diptyque avait, depuis le caractériser une publicité indirecte, car
1er janvier 1990, mis sur le marché sous cette qualification ne peut être retenue Le principe de spécialité semble donc
sa marque « Diptyque » divers produits que si les conditions d’exploitation réhabilité dans le domaine des marques
autres que des boissons alcooliques ,et respectives de ces deux marques « appelées à désigner des boissons
que la société Hennessy faisait usage peuvent amener le consommateur à alcooliques.
d’une marque identique pour commer- établir un lien entre l’une et l’autre ».
cialiser des boissons alcooliques, la Ceci n’exclut pas de prendre, en pra-
cour d’appel qui n’a pas (…) méconnu le Il en déduit que le tribunal doit appré- tique, les précautions requises par le
principe de spécialité, en a exactement cier « l’ensemble des circonstances de fait que cette interprétation ne sera pas
déduit (…) que le dépôt de la marque l’espèce (et tenir) compte des condi- nécessairement reprise en appel, et
« Diptyque » par la société Hennessy et tions d’exploitation respectives des confirmée par la cour de cassation qui a
la commercialisation de produits sous marques en présence », et a soutenu adopté l’interprétation inverse.
celle-ci créaient une entrave à la libre que la société demanderesse n’a pas
utilisation de la marque première. » démontré « en quoi le dépôt qu’il a Annie GAUTHERON
4 - Cass.com 20 novembre 2012 n°12-11753 6ème branche du moyen invoqué par la société Hennessy au soutien de son pourvoi en cassation.
5 - TGI Paris 3ème ch.2ème section. 3 novembre 2017 n° RG : 16/07711
6 - TGI Paris 3ème ch.2ème section. 3 novembre 2017 n° RG : 16/07711 page 5

p.49 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

LA PREUVE DE L’ACQUISITION DU CARACTÈRE DISTINCTIF PAR


L’USAGE D’UNE MARQUE DE L’UNION EUROPÉENNE
Pour pouvoir être enregistré et exploité la preuve d’une telle acquisition
à titre de marque, un signe doit, par « pour chaque Etat membre pris
définition, être apte à « distinguer individuellement »4.
les produits ou les services d'une
entreprise » de ceux des tiers1. Cette décision a pu être interprétée
comme un allègement, favorable aux
L’article 4 paragraphe 1 de la Directive titulaires de marques, de la preuve
Marque indique ainsi que doivent être de l’acquisition du caractère distinc-
refusées à l'enregistrement ou annulées: tif qui pouvait être ainsi limitée à la
- les marques dépourvues de caractère démonstration qu’une partie signifi-
distinctif ; cative du public pertinent de l’Union
- les marques composées exclusi- Européenne identifiait ce signe comme
vement de signes ou d'indications une marque, sans qu’il soit nécessaire
pouvant servir, dans le commerce, de faire une telle démonstration pour
à désigner des caractéristiques des chaque Etat Membre.
produits ou services désignés à l’enre- Clémence Lapôtre
gistrement ; ou Tel fut le parti pris par la société Nestlé
- les marques composées exclusi- qui, pour contrer le grief du défaut
vement de signes ou d'indications de caractère distinctif de sa marque
devenus usuels dans le langage cou- figurative représentant son biscuit
rant ou dans les habitudes loyales et chocolaté « Kit-Kat » a démontré,
constantes du commerce. notamment par le biais d’enquêtes,
que sa marque avait acquis un carac-
La rigueur pour les titulaires de droits tère distinctif par l’usage dans dix
des dispositions du paragraphe 1 de Etats membres représentant ensemble
l’article 4 est cependant tempérée par près de 90% de la population globale
les dispositions du paragraphe 4 du de l’Union européenne, soit une partie
même article en vertu desquelles la « significative » voire « substantielle »
marque peut être valablement enregis- de l’Union européenne.
trée ou échapper à la nullité si, « à la
suite de l'usage qui en a été fait, elle a Cette démonstration fut toutefois
acquis un caractère distinctif ». jugée insuffisante par la Cour de jus-
Céline Bey tice dans sa décision du 25 juillet
La jurisprudence de la Cour de justice 20185 aux termes de laquelle elle a
est venue préciser progressivement le caractère distinctif a été déposé à titre souligné qu’«il ne suffit pas de prou-
mécanisme de l’acquisition du carac- de marque européenne, il convient ver qu’elle [la marque] a acquis un
tère distinctif par l’usage destiné à logiquement d’apporter une telle caractère distinctif par l’usage dans
compenser le défaut de distinctivité preuve à l’échelle de l’Union. une partie significative de l’Union »
intrinsèque d’un signe, par le double et qu’il convient d’établir l’acquisition
jeu de l’exploitation du signe et de A cet égard, la Cour de Justice a d’un tel caractère dans l’ensemble des
l’écoulement du temps2. indiqué, dans sa décision « Lindt » pays de l’Union Européenne.
concernant la marque composée de la
Or, « il résulte du caractère unitaire de forme d’un lapin en chocolat enrobé de La Cour de Justice a toutefois précisé
la marque de l’Union européenne que, papier doré et portant au cou un ruban qu’une « distinction doit être effectuée
pour être admis à l’enregistrement, rouge, que l’acquisition du caractère entre les faits qui doivent être prou-
un signe doit posséder un caractère distinctif devait être « prouvée de vés, à savoir l’acquisition du caractère
distinctif, intrinsèque ou acquis par manière quantitativement suffisante » distinctif par l’usage par un signe
l’usage, dans l’ensemble de l’Union »3. «dans l’ensemble du territoire de dépourvu d’un tel caractère intrinsèque,
Ainsi, lorsque le signe pour lequel l’Union » sans pour autant exiger des et, d’autre part, les moyens de preuve
il importe d’établir l’acquisition du titulaires de droits qu’ils apportent susceptibles de démontrer ces faits »6.

1 - Article 3 de la directive 2015/2436 du 16 décembre 2015 du 16 décembre 2015 rapprochant les législations des États membres sur les marques
(la « Directive Marque »).
2 - Ainsi, la Cour de Justice a indiqué que l’acquisition du caractère distinctif par l’usage doit être appréciée globalement en tenant compte de tous les
éléments susceptibles de démontrer que la marque est devenue apte à identifier les produits ou services concernés parmi lesquels :
- la part de marché détenue par la marque,
- l’intensité, l’étendue géographique, et la durée de l’usage de la marque,
- l’importance des investissements consentis par son titulaire pour sa promotion ;
- la proportion des milieux intéressés identifiant les produits ou services désignés comme provenant d’une entreprise déterminée grâce à la marque.
Cour de Justice de l’Union européenne 4 mai 1999, C-108/97, Windsurfing Chiemsee, et 7 juillet 2005, C-353/03, Nestlé.
3 - Cour de Justice de l’Union européenne, 25 juillet 2018, C-84/17P, 85/17P et 95/17P, Kit-Kat.
4 - Cour de Justice de l’Union européenne, 24 mai 2012, C-98/11P, Lindt.
5 - Cour de Justice de l’Union européenne, 25 juillet 2018, C-84/17P, 85/17P et 95/17P, Kit-Kat.
6 - Cour de Justice de l’Union européenne, 25 juillet 2018, C-84/17P, 85/17P et 95/17P, points 78 à 81.

Le Journal du Management p.50


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

Ainsi, si l’acquisition du caractère dis- limitrophe, en partie francophone dant l’inconvénient d’alourdir la charge
tinctif d’un signe doit être prouvée pour et avec lequel le public français par- de la preuve pour le titulaire du signe.
l’ensemble des pays de l’Union, les tage une culture et des habitudes de Une telle rigueur se justifie par le carac-
moyens de preuve apportés peuvent consommation communes. tère exceptionnel de la protection par le
être limités à certains Etats membres droit des marques d’un signe dépourvu
dès lors que les éléments versés sont Cette solution vient d’être réaffirmée par de caractère distinctif intrinsèque.
pertinents sur une région plus large et la Cour de Justice dans sa décision Basic
que, pris ensemble, ils sont de nature Net7, approuvant le Tribunal de l’Union Clémence LAPÔTRE,
à couvrir l’ensemble du territoire d’avoir écarté l’acquisition du caractère avocate senior,
européen. distinctif de la marque au motif que la Gowling WLG (France)
société titulaire s’était contentée d’élé-
A cet égard, la Cour de Justice sou- ments de preuve d’usages pour quatre Céline BEY,
ligne de manière pragmatique que les Etats membres sans parvenir à démon- avocate associée,
opérateurs économiques adoptent trer que ces usages suffisaient, dans Gowling WLG (France)
généralement des stratégies de déve- une approche géographique cohérente,
loppement régionales. Ainsi, à titre à démontrer l’acquisition du caractère
d’exemple, les éléments de preuve distinctif pour l’ensemble du territoire
établissant l’acquisition du caractère de l’Union Européenne.
distinctif en France pourront permettre,
à condition de le justifier, de prouver Cette approche, conforme au principe
que le signe a également acquis un de l’effet unitaire de la marque de
caractère distinctif en Belgique, pays l’Union Européenne, présente cepen-
7 - Cour de Justice de l’Union européenne, 6 septembre 2018, C547/17P, Basic Net.

LE PHÉNOMÈNE DU « PEER-TO-PEER » GAGNE L’ENTREPRISE


Depuis plusieurs années, le phé- I. DE L’UTILISATION D’INFORMATIONS
nomène du « peer-to-peer », né de
l’avènement du web participatif ou « Le travail collaboratif permettant
web 2.0 », s’étend au monde de l’entre- un échange facilité d’une multitude
prise sous une forme décentralisée de d’informations, il est important à la
travail collaboratif, qui repose sur des fois pour l’employeur de déterminer
principes proches des réseaux infor- quelles données peuvent être uti-
matiques pair-à-pair. Au sein d’une lisées, et pour l’employé de savoir
même structure, les collaborateurs quelles informations peuvent être
sont amenés à travailler ensemble, diffusées.
sans organisation hiérarchique, dans
un objectif de productivité et d’inno- Concernant l’employeur, celui-ci a la
vation. Chaque membre d’une équipe possibilité de contrôler l’utilisation
endosse le rôle de sachant et d’appre- d’Internet par ses salariés, par la mise
nant, dans le but de développer ses en place de dispositifs de filtrage de
compétences respectives en s’ap- sites ou de détection de virus. Il assure
puyant sur les connaissances de ses Alexandra Jouclard ainsi la sécurité de ses réseaux et
collaborateurs. Ainsi, par cette mise en limite les risques d’abus d’une utili-
commun des compétences de chacun, social d’entreprise ; logiciels de tuto- sation (trop) personnelle d’Internet ou
le concept du « peer-to-peer » (P2P) se riels vidéo ; ou encore plateformes de la messagerie.
transforme en « people-to-people ». d’apprentissage entre pairs ou « peer-
learning ». Bien que ces nouvelles Par défaut, les courriels ont un carac-
Dans ce cadre, le marché du collabo- solutions technologiques permettent tère professionnel. Par exception, les
ratif est en plein essor et les offres de s’adapter à l’informatisation du courriels personnels sont protégés,
adaptées au P2P en entreprise ne monde du travail et aux évolutions au titre du respect de la vie privée
cessent de se multiplier : intranet et technologiques qui en découlent, elles et du secret des correspondances
messagerie instantanée entre collabo- ne sont pas sans risque pour les entre- privées, sous réserve que ceux-ci
rateurs ; logiciels de travail collaboratif prises qui doivent les implémenter soient clairement identifiés comme
intégrant une plateforme de réseau avec précaution. tels1.

1 - D’après le principe posé par la jurisprudence, et récemment rappelé par : Cass. soc., 16 mai 2013, n° 12-11.866 : JurisData n° 2013-009653

p.51 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

En cas de traitement de données à violation du secret professionnel ou du créations de ses employés : la seule
caractère personnel2 par l’employeur, secret des affaires. existence d’une relation salariée
ce dernier doit se conformer à la n’emporte pas dérogation au principe
législation en vigueur, et notamment En pratique, il est prudent de prévoir d’attribution des droits d’auteur au
au Règlement général sur la protec- un paramétrage limitant la diffusion créateur, sauf dans le cas d’une œuvre
tion des données du 27 avril 2016 des informations sensibles aux des- collective.
(RGPD), entré en vigueur le 25 mai tinataires expressément visés par
2018. En contrepartie de la suppres- l’utilisateur. L’article L. 113-2 alinéa 3 du Code de la
sion de l’obligation de déclaration de propriété intellectuelle définit l’œuvre
fichiers auprès de la CNIL, les entités II. DE L’UTILISATION DE DROITS DE collective comme « l’œuvre créée sur
traitant des données à caractère per- PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE l’initiative d’une personne physique
sonnel sont désormais pleinement ou morale qui l’édite, la publie et
responsables de la protection de ces Il est très fréquent aujourd’hui que les la divulgue sous sa direction et son
données. Elles doivent notamment créations, qu’elles soient techniques nom, et dans laquelle la contribution
tenir un registre des traitements mis ou artistiques, sont le fruit du travail personnelle des divers auteurs par-
en œuvre, sécuriser les données utili- d’un ou plusieurs salariés dans le ticipant à son élaboration se fond
sées et notifier les éventuelles failles cadre de leurs fonctions. En matière dans l’ensemble en vue duquel elle
de sécurité, et informer les salariés du de propriété intellectuelle, d’après est conçue, sans qu’il soit possible
traitement implémenté et de sa finalité l’alinéa 1er de l’article L. 111-1 du Code d’attribuer à chacun d’eux un droit
dans un objectif de transparence. de la propriété intellectuelle, « l’auteur distinct sur l’ensemble réalisé ». Dans
d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette cette hypothèse, une personne morale
A noter que depuis l’entrée en vigueur œuvre, du seul fait de sa création, d’un peut être propriétaire ab initio des
dudit règlement, un mécanisme de droit de propriété incorporelle exclusif droits d’auteurs, y compris des droits
responsabilité « en chaîne » est mis en et opposable à tous ». moraux, sur une œuvre créée par ses
place en matière de sous-traitance. Le salariés. Elle peut également s’affran-
sous-traitant3, qui fait partie du champ A titre de rappel, une œuvre de l’es- chir de l’obligation de rémunération
d’application du texte, doit également prit n’est protégeable au titre du droit proportionnelle du salarié, posée par
présenter des garanties suffisantes d’auteur qu’à la condition qu’elle soit l’article L. 131-4 du même code.
quant à la mise en œuvre de mesures originale – c’est-à-dire, selon la formule
techniques et organisationnelles consacrée par la jurisprudence, qu’elle En pratique, en cas de création
(article 28 du RGPD). Il ne devra traiter reflète la personnalité de son auteur – d’œuvres de l’esprit par les salariés
les données personnelles auxquelles et qu’elle soit formalisée – la protection susceptibles d’être qualifiées d’œuvres
il a accès que sur instruction du res- d’une simple idée étant exclue. collectives, telles que des tutoriels
ponsable de traitement, et ne pourra vidéo, des MOOC, des supports de
lui-même recourir à un sous-traitant L’alinéa 3 du même article prévoit « peer-learning » et même des blogs5,
qu’avec l’autorisation préalable et que la conclusion d’un contrat de tra- il est recommandé d’insérer une
écrite du responsable de traitement. vail n’emporte pas dérogation à la clause dans le contrat de travail, ou
propriété de l’auteur sur son œuvre, de faire signer à chaque contributeur
Concernant le salarié, il doit être « dont la transmission est subordonnée un document dans lequel il reconnaît
informé de la nature des informations à la condition que le domaine d’exploi- le caractère d’œuvre collective dans
auxquelles il a accès, afin de ne pas tation des droits cédés soit délimité laquelle se fond sa contribution, sans
divulguer par erreur ou par négligence quant à son étendue et à sa destina- qu’il soit possible de l’individualiser6.
des informations confidentielles. tion, quant au lieu et à la durée »4.
L’enjeu sera d’autant plus important Dans le cas contraire, il sera généra-
si cette divulgation est constitutive Ainsi, l’employeur n’acquiert pas lement nécessaire de faire signer une
d’un délit – tel que le délit d’initié, la automatiquement les droits sur les cession de droits entre le salarié et son

2 - D’après l’article 4.1 du Règlement (UE) 2016/679 du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données
à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (RGPD), une donnée à caractère personnel correspond à « toute information se rapportant à
une personne physique identifiée ou identifiable ».
Une personne physique identifiable est « une personne physique qui peut être identifiée, directement ou indirectement, notamment par référence à un
identifiant, tel qu’un nom, un numéro d’identification, des données de localisation, un identifiant en ligne, ou à un ou plusieurs éléments spécifiques
propres à son identité physique, physiologique, génétique, psychique, économique, culturelle ou sociale ».
D’après l’article 4.2 de ce même texte, un traitement de données personnelles est « toute opération ou tout ensemble d’opérations effectués ou non à
l’aide de procédés automatisés et appliquées à des données ou des ensembles de données à caractère personnel, telles que la collecte, l’enregistrement,
l’organisation, la structuration, la conservation, l’adaptation ou la modification, l’extraction, la consultation, l’utilisation, la communication par
transmission, la diffusion ou toute autre forme de mise à disposition, le rapprochement ou l’interconnexion, la limitation, l’effacement ou la destruction ».
3 - D’après l’article 4.8 du même texte, le sous-traitant est « la personne physique ou morale, l’autorité publique, le service ou un autre organisme qui
traite des données à caractère personnel pour le compte du responsable du traitement ».
L’article 3.1 précise que le règlement « s’applique au traitement des données à caractère personnel effectuées dans le cadre des activités d’un établissement
d’un responsable du traitement ou d’un sous-traitant sur le territoire de l’Union, que le traitement ait lieu ou non dans l’Union ».
4 - Cass. 1re civ., 16 déc. 1992, n° 91-11.480 : Bull. civ. 1992, I, n° 315 ; JurisData n° 1992-002868. – CA Versailles, 8 oct. 2015, n° 13/02109, « tout salarié reste
donc juridiquement propriétaire des œuvres qu'il crée, alors même que ses créations se font dans l'exercice de ses fonctions ou sur instruction de son
employeur », Cass. soc., 11 mai 2016, n° 14-26.507 : JurisData n° 2016-008951.
5 - La forme d’un blog, son graphisme, ses rubriques, sont protégeables au titre du droit d’auteur, ce que la jurisprudence a reconnu dès 1998 (T. com.
Paris, 9 févr. 1998). Le blog étant constitué de diverses créations particulières (graphisme, textes, vidéos, images), la propriété intellectuelle peut protéger
le tout et chacune des parties.
6 - Par un arrêt du 26 janvier 2017, à l’occasion d’un litige entre un ancien salarié et un employeur, la Cour d’appel de Bordeaux avait relevé que le salarié
« s’était présenté comme le seul concepteur de sites internet alors qu’il n’avait participé qu’à l’élaboration de la partie graphique dans le cadre de son
activité salariée » ; dès lors, les sites en question étaient des œuvres collectives, réalisées à l’initiative de l’employeur et divulguées sous son nom (CA
Bordeaux, 1e ch. civ., 26 janv. 2017, n°15/04172).

Le Journal du Management p.52


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

employeur. A défaut, le salarié sera sur la nature et l’objet des fichiers dispositif de signalement de tout abus
présumé titulaire des droits et pourrait postés9. A ce titre, les hébergeurs ou dérapage.
poursuivre son employeur pour contre- bénéficient du principe de non-respon-
façon. sabilité à raison des contenus publiés Rappelons enfin que les plateformes
par les internautes, à condition de de veille collaborative, par lesquelles
La création de logiciels par un salarié n’avoir pas eu effectivement connais- les salariés peuvent agréger des
est un cas particulier régi par la loi sance de leur caractère illicite et, le articles de presse relatifs à différentes
n°85-660 du 3 juillet 1985, qui prévoit cas échéant, d’avoir agi promptement thématiques, doivent également res-
qu’en principe les droits patrimoniaux pour retirer ces données ou en rendre pecter le droit d’auteur en obtenant
sur les logiciels et leur documenta- l’accès impossible10. des autorisations – qui sont actuelle-
tion créés par un ou plusieurs salariés ment proposées par le Centre français
sont dévolus à l’employeur qui est Toutefois, si l’hébergeur méconnaît d’exploitation du droit de copie (CFC).
seul habilité à les exercer7. Le régime son obligation de retrait de contenus Ce point est à surveiller avec
dérogatoire l’est également en matière illicites portés à sa connaissance, attention à la lumière de la
de rémunération, puisque la juris- ou s’il assume un rôle de modéra- proposition de réforme du droit d’au-
prudence et la doctrine dominante teur ou d’éditeur lui faisant perdre teur dans l’Union européenne, qui,
considèrent qu’aucune rémunération sa qualité d’hébergeur, sa responsa- si elle est adoptée, instaurera un
supplémentaire n’est prévue pour le bilité pourra être engagée du fait de droit voisin au profit des éditeurs de
salarié8. ses salariés – diffusion de photogra- presse en cas d’indexation de leurs
phies ou d’articles de presse sans contenus13.
III. DE L’UTILISATION DE PLATEFORMES l’autorisation de l’auteur, propos dif-
DE PARTAGE famatoires, injurieux ou calomnieux, Alexandra JOUCLARD
dénigrement de la hiérarchie, inser- Avocat au Barreau de Paris
Les entreprises développent des tion de liens hypertextes renvoyant
espaces de partage d’information à des contenus illicites, ou encore
destinés à leurs salariés, par le biais dénigrement de marques ou produits
de plateformes ou d’intranet, soit par concurrents constituant des actes de
leurs propres moyens soit par l’ex- concurrence déloyale11.
ploitation de solutions en « marque
blanche ». Dès lors que des contenus sont publiés
par un salarié pour permettre la com-
La mise en place d’une plateforme munication de son entreprise, dans le
d’échange et de mutualisation d’in- cadre de l’exercice de ses fonctions
formations entre le personnel de par ce salarié, l’entreprise peut voir
l’entreprise est susceptible de centra- sa responsabilité engagée. Elle pourra
liser les sources de risques, telles que s’exonérer de sa responsabilité de
la divulgation d’informations confiden- commettant sous réserve de prouver
tielles, l’atteinte à la vie privée ou à la que la faute commise par le salarié
protection des données personnelles, était intentionnelle ou que ce dernier a
comme évoqué au point I. ci-dessus. excédé les limites de sa mission12.
Elle peut également faire l’objet d’une
mauvaise utilisation par les salariés, C’est pourquoi, tout en préservant
de nature à mettre en jeu la responsa- la liberté d’expression des salariés,
bilité de l’employeur. les conditions et règles d’utilisation
d’une plateforme de travail collaboratif
Il est désormais acquis qu’une plate- doivent être clairement déterminées,
forme du web participatif est soumise par exemple par une charte de bonne
au régime des hébergeurs, dès lors utilisation annexée au règlement inté-
qu’elle se borne à offrir aux utilisateurs rieur pouvant prévoir des sanctions
un service de mise en ligne de leurs disciplinaires en cas de manque-
contenus n’impliquant aucun regard ment, et par la mise en place d’un

7 - D’après l’article L. 113-9, alinéa 1er du Code de la propriété intellectuelle, « Sauf dispositions statutaires ou stipulations contraires, les droits
patrimoniaux sur les logiciels et leur documentation créés par un ou plusieurs employés dans l’exercice de leurs fonctions ou d’après les instructions de
leur employeur sont dévolus à l’employeur qui est seul habilité à les exercer ».
8 - CA Lyon, 26 sept. 1997 : JurisData n° 1997-056028. – CA Rennes, 3e ch. com., 1er juill. 2014, n° 12/06459 : JurisData n° 2014- 018779).
9 - C'est ainsi que les magistrats ont reconnu la qualité d'hébergeur aux réseaux sociaux Facebook (TGI Paris, réf., 13 avr. 2010, Facebook) et Twitter (TGI
Paris, réf., 24 janv. 2013, n° 13/50262 : JurisData n° 2013-000596 ; Comm. com. électr. 2013, comm. 58, A. Lepage ; D. 2013, p. 300, obs. C. Manara ; RLDI
2013, n° 90, p. 26 s.), ainsi qu'à Wikipédia (CA Paris, pôle 1, 3e ch., 14 juin 2016 : Comm. com. électr. 2016, comm. 70, note G. Loiseau).
10 - Le principe est posé par l’article 6-I-2 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) ainsi que par la
jurisprudence, notamment européenne (CJUE, 3e ch., 16 févr. 2012, aff. C-360/10, Sabam c. Netlog NV : Comm. com. électr. 2012, étude 3, A. Néri ; Comm.
com. électr. 2012, comm. 63, A. Debet ; RLDI 2012, n°80, p. 23 s., note L. Costes).
11 - CA Aix-en-Provence, 13 mars 2006, n° 03/15440 : JurisData n° 2006-299517 ; Comm. com. électr. 2006, comm. 81, L. Grynbaum ; JCP G 2006, II 10168,
C.-A. Maetz, la création d'un site internet contrefaisant la marque d'un tiers par un salarié est un fait dommageable qui, à la fois, engage la responsabilité
de son employeur en sa qualité de commettant et qui oblige le salarié à garantir son employeur des condamnations prononcées à son encontre.
12 - Article 1242 du Code civil : « On est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé
par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde. (…) Les maîtres et les commettants, du dommage causé par leurs
domestiques et préposés dans les fonctions auxquelles ils les ont employés (…) ».
13 - Article 11 de la proposition de directive du Parlement européen et du conseil sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique, du 14 septembre
2016 (2016/0280 COD).

p.53 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
DROIT DES BREVETS ET MARQUES

MARQUES ET GRANDS ÉVÈNEMENTS SPORTIFS


Les Jeux olympiques constituent l’une partenaire des Jeux Olympiques, ce qui
des plateformes marketing interna- n'est pas le cas ! Ces chiffres sont bien
tionales les plus efficaces du monde, entendu à relativiser compte tenu des
avec une audience, qui atteint plu- gains extraordinaires de notoriété des
sieurs milliards de personnes dans sponsors officiels, qui commencent et
près de 200 pays. se prolongent bien après les JO.

La part du sponsoring n’a cessé de croître • la retransmission des images via


depuis que le Comité International les réseaux sociaux, soit à travers des
Olympique (CIO) a créé, en 1985, le pro- comptes populaires, des Gif animés
gramme TOP, qui est un programme de ou les comptes des athlètes est égale-
sponsoring au niveau mondial. ment une nouvelle source de dérives à
contrôler.
L’objectif premier du CIO en matière de
sponsoring, est d’assurer notamment Le phénomène des réseaux sociaux
le développement des Jeux, et à long et la nécessité des athlètes de pou-
terme la sécurité financière du mouve- Juliette Robin-Vernay voir communiquer ont conduit le CIO
ment Olympique. à assouplir la règle 40 de la Charte
ambush marketing prend une ampleur Olympique3 lors des JO de Rio, assou-
Le programme TOP est le plus haut phénoménale avec l’explosion des plissement qui a été reconduit par le
niveau de sponsoring, il a rapporté plus outils de communication et les réseaux CNOSF pour les JO Pyeongchang 2018 :
de 1 milliards de dollars en 2013 -20161. sociaux qui, rendent de plus en plus ces nouveaux principes de gestion
Ce montant impressionnant est à difficiles la protection des marques permettent aux athlètes et aux par-
mettre en perspective avec l’impact olympiques et des droits des organi- ticipants accrédités de la délégation
unique généré par l’association sateurs. française, de maintenir pendant la
des marques des sponsors avec les période des jeux, l’utilisation des élé-
marques Olympiques : en effet, avec La Jurisprudence en matière de pro- ments de leur personnalité à des fins
96 % de notoriété assistée, la marque tection des marques Olympiques s’est publicitaires débutée avant les Jeux.
Olympique et ses 5 anneaux entrela- forgée au fil des situations rencontrées,
cés est l'une des plus puissantes au de la marque « OLYMPRIX » de Galec L’évolution de certaines règles
monde2. aux sneakers « LE REVE OLYMPIQUE » Olympiques, face aux nouveaux
éditées par Le Coq Sportif, les modes de diffusion des évènements
En contrepartie de leur sponsoring, les tribunaux consacrent le statut excep- (Snapchat détrône les chaines de
TOP sponsors bénéficient des droits tionnel des signes Olympiques, du télévision traditionnelles chez les mil-
marketing exclusifs dans le monde nom Olympique aux fameux anneaux. lenials) et au soutien que représentent
entier par secteur d’activité. C’est donc sur d’autres terrains plus aujourd’hui les réseaux sociaux pour
délicats que se joue aujourd’hui la pro- la carrière des athlètes, est un moyen
Outre ces opportunités exclusives en tection des marques Olympiques et de de maintenir la popularité et l’attrac-
matière de marketing mondial, les leurs sponsors : tivité des Jeux Olympiques pour les
partenaires reçoivent d’autres contre- sponsors.
parties telles que : • les tentatives d’association à l’évè-
• Le droit d’utilisation de toute nement par des opérations d’ambush La gestion de la propriété intellectuelle
l’imagerie olympique ainsi que les ciblées, créent des situations juri- et des droits sur les évènements spor-
désignations olympiques appropriées diques compliquées à sanctionner. Par tifs restent donc un sujet central pour
sur les produits exemple, durant les JO de Londres, le les sponsors et la pérennité de ces évè-
• La possibilité d’accueil aux Jeux site web de paris sportifs Paddy Power nements exceptionnels.
Olympiques avait affiché la publicité suivante :
• Une publicité directe et des oppor- « Official Sponsor of the largest ath- Juliette Robin-Vernay
tunités promotionnelles, y compris letics event in London this year » et FIDAL
un accès préférentiel à la publicité au il n’avait pas menti, il sponsorisait
cours de la diffusion olympique bien l’évènement sportif de l’année à
• Des concessions sur site / franchises London en France à savoir la course à
et vente de produits / opportunités de l’œuf » (Transport d’un œuf placé dans
représentation une cuillère, tenue entre les dents) !
• Une protection contre le marketing
pirate Certaines de ces pratiques portent
leurs fruits, puisqu’après les JO de
Ce dernier point est particulièrement Londres, pour 20 % des Britanniques,
délicat puisque le marketing pirate ou Mastercard était identifié comme
1 - Source : www.olympic.org
2 - http://www.lefigaro.fr/sport-business/2012/07/26/20006-20120726ARTFIG00362-jo-le-casse-tete-des-sponsors-pour-faire-valoir-leurs-droits.php
3 - Règle 40 Charte Olympique : Sauf autorisation de la commission exécutive du CIO, aucun concurrent, entraîneur, instructeur ou officiel qui participe aux
Jeux Olympiques ne doit permettre que sa personne, son nom, son image ou ses performances sportives soient exploités à des fins publicitaires pendant
les Jeux Olympiques"

Le Journal du Management p.54


juridique et réglementaire
4 DÉCEMBRE 2018
ESPACE LA ROCHEFOUCAULD PARIS 9 ÈME

JOURNÉE DE FORMATIONS JURIDIQUES

SALLE 1 SALLE 2
9h30-11h - RGPD : quels impacts sur les
09h30-11h - Propriété Intellectuelle et

contrats d’affaires ? Cybersécurité : la conformité RGPD des actifs
Par Anne Cousin, avocat associée, Granrut. digitaux.
Par Patrick Hauss, Regional Director, CSC Digital
11h30-13h : L’action de groupe en matière de
Brand Services.
concurrence, de consommation et de
protection des données personnelles. 11h30-13h - Comment défendre ses marques

Par le réseau GESICA représenté par Gérard sur Internet et protéger ses clients contre les
Haas et Jean-Louis Fourgoux, Avocats. fraudes après l’entrée en vigueur du RGPD ?
La problématique du nom de domaine.
14h30-16h : Comment sécuriser vos projets
Par Nathalie Dreyfus, CPI, associée, Dreyfus,
impliquant l’intelligence artificielle ? Emmanuel Harrar, associé, Dreyfus et Firas
Par Claudia Weber, avocat associé fondateur, Mamoun, Avocat au barreau de Paris, Legitic.
ITLAW Avocats
14h30-16h - Actualités 2018 du droit des

16h30-18h - Contrôler et mettre fin aux
marques et des dessins et modèles : bilans et
violations des droits de PI d’origine française conséquences pratiques.
sur les plateformes américaines de type Par François-Xavier Langlais et Emmanuelle
Amazon.com, Ebay.com, or Facebook.com aux Nahum, avocats associés, Quantic Avocats.
USA.
Par Alain Villeneuve, avocat associé, Duane 16h30-18h - Atelier pratique : « Blockchain »,

Morris. « Smart contracts » et PI : l’exécution du contrat
à l’épreuve du numérique.
Par la CNCPI avec Gaëlle Loinger-Benamran,
Conseil en Propriété Industrielle et Mandataire
Européen, Katia Pouilly, Conseil en Propriété
Industrielle et Elise MOINE, Conseil en Propriété
Industrielle.

www.journee-pi.com
INSCRIPTION

Nom : ......................................................................... Prénom : ......................................................................


Société ou cabinet : .........................................................................................................................................
Profession : .......................................................................................................................................................
Adresse postale : ..............................................................................................................................................
Code postal et ville, pays si hors France : ........................................................................................................
Tél. : ............................................................ Email : .........................................................................................

Une conférence équivaut à 1h30 de formation

Je m’inscris pour …. conférence(s) x 90 euros HT, (soit 108 TTC par conférence)
Pour la journée soit 4 conférences + déjeuner sur place 330 euros HT (soit 396 TTC)
Tarif étudiants et demandeurs d’emploi : 50% (sur justificatif), 165 euros HT (soit 198 TTC pour la journée)
et 45 HT (soit 54 TTC pour une conférence).

MERCI DE COCHER LA/LES CONFÉRENCE(S) CHOISIE(S).

Déjeuner possible sur place : 35 euros HT, soit 42 TTC


(merci de cocher la case si vous souhaitez déjeuner sur place)
J’ai pris connaissance des conditions générales de vente (à consulter sur www.journee-pi.com)

MERCI DE RENVOYER CE BULLETIN COMPLÉTÉ accompagné de votre règlement à :


LEGI TEAM - 17, rue de Seine - 92100 Boulogne
Tél. : 01 70 71 53 80 - salonjuridique@legiteam.fr

Vous pouvez régler par chèque, virement ou en ligne par carte bancaire sur www.village-justice.com/paiement (interface
sécurisée) en indiquant en référence FORMATION2018 + votre nom. Le règlement doit parvenir avant l’événement (sauf
dérogation pour les organismes publics ou autres ayant un délai de paiement supérieur).
Une convocation vous sera adressée par mail quelques jours avant la formation. Toute inscription est définitive et ne
pourra donner lieu à remboursement sauf si l’annulation a eu lieu au minimum 7 jours avant la formation (voir CGV).

INFORMATIONS PRATIQUES :
Lieu : Espace La Rochefoucauld
11 rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris
Accès : Ligne 12 : Trinité - Estienne d’Orves ou Saint-Georges
RER E : Haussmann Saint-Lazare
Bus 26, 32, 43, 67, 74 : Saint-Georges Châteaudun - Bus 67, 74 : Saint-Georges
16ÈME JOURNÉE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NUMÉRIQUE

RGPD : QUELS IMPACTS SUR LES CONTRATS D’AFFAIRES ?


Par Anne Cousin, Avocat associée, Granrut

Compte tenu des garanties nouvelles 3. Les obligations des parties en fonc-
que doivent fournir les sous-traitants tion du type de contrat concerne
pour être choisis, le RGPD a aussi des
incidences directes sur la phase pré- 4. Le régime de responsabilité des par-
contractuelle, déjà mise à l’honneur par ties et son encadrement contractuel
la récente réforme du droit des contrats.

En outre, les responsabilités renfor-


cées de tous les acteurs trouvent un
écho dans la future refonte de la res-
ponsabilité civile et invitent aussi à
L’application du Règlement sur la revoir les clauses correspondantes.
Protection des Données Personnelles
(RGPD) appelle une modification pro- PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS :
fonde des contrats mettant en jeu un 1. Les contrats concernés par le RGPD
ou plusieurs traitements de données à
caractère personnel, que ce traitement 2. Typologie des relations contrac-
soit l’objet principal du contrat ou qu’il tuelles ayant pour objet un traitement
ne soit qu’accessoire. de données personnelles

L’ACTION DE GROUPE EN MATIÈRE DE CONCURRENCE,


DE CONSOMMATION ET DE PROTECTION DES DONNÉES
PERSONNELLES
Par le réseau GESICA, représenté par Gérard Haas et Jean-Louis Fourgoux, Avocats.

L’objectif de cette conférence confiée 2. L’ACTION DE GROUPE EN MATIERE


par le réseau GESICA à deux spé- DE PROTECTION DES DONNEES
cialistes de la matière Jean-Louis PERSONNELLES
FOURGOUX (pour le droit de la concur- - États des lieux
rence et la consommation) et Gérard - Comment Prévenir le risque et y faire
HAAS (pour le droit de la protection face ?
des données personnelles) est de - Points de vigilance.
faire un état des lieux, d’évaluer les
risques et de fixer les points de vigi-
lance à prévoir en matière de droit de
la concurrence, de la consommation
L’action de groupe permet à plu- et de la protection des données.
sieurs victimes d’un même préjudice
de la part d’un professionnel de se PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS :
regrouper afin d’agir en justice collec-
tivement. Elle prend de plus en plus 1. L’ACTION DE GROUPE EN DROIT DE LA
d’importance en France et est syno- CONCURRENCE ET CONSOMMATION
nyme de risques pour les entreprises - États des lieux
qui doivent s’y préparer de manière - Comment Prévenir le risque et y faire
proactive. face ?
- Points de vigilance

Le Journal du Management p.58


juridique et réglementaire
16ÈME JOURNÉE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NUMÉRIQUE

COMMENT SÉCURISER VOS PROJETS IMPLIQUANT


L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?
Par Claudia Weber, Avocat Associé et Marine Hardy, Avocat, IT Law

Cette technologie est en plein essor et PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS :


pourrait transformer la manière dont
les entreprises exercent leur activité. 1. Panorama des enjeux et risques lies
à l’intelligence artificielle
Sur le plan juridique, la réglementation
en la matière est en construction et son 2. Sécuriser vos projets innovants
encadrement suppose de nombreux 2.1. Une architecture contractuelle
enjeux, en particulier parce que l’IA adaptée
repose sur l’utilisation d’algorithmes 2.2. Clauses essentielles
et souvent de données à caractère 3. Gérer les données à caractère
personnel. personnel
L’intelligence artificielle (ou IA) vise à
comprendre le fonctionnement de la ITLAW Avocats propose d’examiner
cognition humaine et à la reproduire ces problématiques et de vous présen-
par des logiciels. ter ses recommandations pratiques
pour encadrer ce type de projets inno-
vants, notamment en ce qui concerne
leur contractualisation.

CONTRÔLER ET METTRE FIN AUX VIOLATIONS DES DROITS


DE PI D’ORIGINE FRANÇAISE SUR LES PLATEFORMES
AMÉRICAINES DE TYPE AMAZON.COM, EBAY.COM, OR
FACEBOOK.COM AUX USA
Par Alain Villeneuve, Avocat Associé, Duane Morris

deux produits vendus sur Amazon. La avec succès par le présentateur lui-
condamnation s’est élevée à 6,8 mil- même, la discussion portera sur :
lions de dollars. La Cour a constaté
une violation délibérée des brevets PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS :
et des marques en rejetant à la fois
les arguments descriptifs et les argu- 1. Application des droits d'auteur sur
ments d’usage équitable. Amazon. une plate-forme sur internet
com a maintenant renversé la pré-
somption et a largement appliqué le 2. Application des marques (État /
jugement aux États-Unis et dans le Common Law / Fédéral) sur Internet
monde entier en utilisant des règles
Après des tentatives infructueuses d'application de la marque. En 2017, 3. Brevets appliqués sur Internet
pour faire respecter plusieurs brevets VHT Inc. a également bénéficié de la
et marques importants appartenant 1ère grosse condamnation en dom- 4. Règles sur la diffamation des publi-
à la célèbre marque TRX Training mages-intérêts prévu par un certificat cations en ligne et des commentaires
contre un contrefacteur vendant ses de droit d’auteur contre un grand aux États-Unis
produits sur la plate-forme Amazon, portail en ligne (Zillow.com) dans le
au printemps 2017, Alain Villeneuve domaine des annonces immobilières.
a obtenu le premier jugement entre En utilisant ces précédents plaidés

p.59 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
16ÈME JOURNÉE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NUMÉRIQUE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET CYBERSÉCURITÉ : LA


CONFORMITÉ RGPD DES ACTIFS DIGITAUX
Par Patrick Hauss, Regional Director at CSC Digital Brand Services
3. L’impact de l’entrée en vigueur du 4. Etablir une liste des noms de
RGPD dans une stratégie de gestion domaine vitaux pour votre organisation
des actifs immatériels
a. Comment le RGPD impacte la ges- 5. Quelles actions entreprendre en
tion des actifs digitaux 2019 ?
i. Obligation de sécurité et de
confidentialité
ii. Obligation de monitoring
b. Etat de l’art technique et conformité
RGPD
c. Comment évaluer son niveau de
PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS : conformité ?
i. Utilisateurs
1. Panorama des actifs digitaux néces- ii. Consolidation des noms de
saires à la présence de la marque sur domaine
Internet iii. Consolidation des SSL
a. Noms de domaine et nouvelles iv. Consolidation des DNS
extensions v. Implémentation des disposi-
b. Réseaux Sociaux tifs de sécurité sur vos noms de
c. Présence technique sur Internet : domaine
i. L’importance du DNS dans une 1.Lutte contre les transferts
présence sur Internet frauduleux
ii. Certificat SSL et positionnement 2. Lutte contre les modifica-
tions frauduleuses
2. Panorama des menaces
a. Menaces internes
b. Menaces externes

COMMENT DÉFENDRE SES MARQUES SUR INTERNET ET


PROTÉGER SES CLIENTS CONTRE LES FRAUDES APRÈS
L’ENTRÉE EN VIGUEUR DU RGPD ? LA PROBLÉMATIQUE
DU NOM DE DOMAINE
Par Nathalie Dreyfus, CPI, Associée de Dreyfus, Emmanuel Harrar, associé de Dreyfus et Firas Mamoun, Avocat au barreau de Paris, fon-
dateur du cabinet Legitic.

• Les nouvelles obligations qui pèsent titulaires de noms de domaine et les


sur les entreprises : le cadre réglemen- gestionnaires de portefeuille
taire et législatif, notamment : • Le rôle et la responsabilité accrue
• Les dispositions du RGPD appli- des prestataires techniques
cables en matière de noms de domaine • Quelles stratégies de défense à
• Et dans quelques autres pays en l’heure du RGPD ?
matière de données à caractère
personnel
• Bref rappel du fonctionnement de l’In-
ternet et des rôles des différents acteurs
• L’impact des dispositions du RGPD
PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS : sur le fonctionnement des bases de
données Whois
• Quels risques aujourd’hui ? • Les conséquences pratiques pour les

Le Journal du Management p.60


juridique et réglementaire
16ÈME JOURNÉE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NUMÉRIQUE

ACTUALITÉS 2018 DU DROIT DES MARQUES ET DES DESSINS


ET MODÈLES : BILANS ET CONSÉQUENCES PRATIQUES
Par François-Xavier Langlais et Emmanuelle Nahum, Avocats associés de Quantic Avocats

et modèles pour la période de début Les différentes décisions seront pré-


novembre 2017 à fin novembre 2018. sentées selon qu’elles concernent
l’obtention des droits, leur exploita-
RÉSOLUMENT PRATIQUE, CETTE tion et/ou leur défense.
CONFÉRENCE DOIT PERMETTRE AUX
PARTICIPANTS :

1/ de comprendre l’impact pratique de


ces décisions s’agissant de la protec-
tion et de la défense des marques et
des créations de l’entreprise,
Cette conférence a pour objectif de
présenter les décisions « clés » (fran- 2/ de proposer les outils juridiques
çaises et communautaires) rendues adaptés permettant d’appréhender
en droit des marques et des dessins efficacement ces changements.

ATELIER PRATIQUE : « BLOCKCHAIN », « SMART CONTRACTS »


ET PI : L’EXÉCUTION DU CONTRAT À L’ÉPREUVE DU
NUMÉRIQUE.
Par la CNCPI, avec Gaëlle Loinger-Benamran, Conseil en Propriété Industrielle et Mandataire Européen, Katia Pouilly, Conseil en Propriété
Industrielle et Elise MOINE, Conseil en Propriété Industrielle.

2. La transposition de ces nouvelles 3. L’exemple concret de l’exécution


technologies au domaine juridique et d’un contrat en tant que « Smart
ses implications contracts » grâce notamment à la
- Essentiellement un nouveau moyen technologie de la « Blockchain »
de preuve de la bonne exécution du - Dans quels cas peut-on l’utiliser ?
contrat davantage qu’un nouveau quels éléments factuels peuvent être
système contractuel informatiquement entrés dans la
- Implique que l’exécution du contrat « Blockchain » pour vérifier et suivre la
puisse se matérialiser au moyen de faits bonne exécution du contrat ?
qui peuvent être informatiquement - Quel outil informatique utiliser ?
retranscrits dans la « Blockchain » : peut-on imposer son outil à un
PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS : quels types de contrats peuvent être co-contractant ? en existe-t-il déjà sur
impactés ? le marché ?
1. Définitions et présentation du - Recours à des programmes
contexte : informatiques spécifiques
- « Smart contracts »
- « Blockchain »
- Premières utilisations concrètes de
ces nouvelles notions

p.61 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
3 ème
Village de la
LegalTech
Le rendez-vous français
de la #LegalTech
Par OpenLaw & Village de la Justice
27 et 28 novembre 2018 - Paris

Le salon français de la LegalTech est chaque année un lieu unique de rencontres,


d’information et de formation, organisé autour d’un espace d’exposition, de conférences
et d’ateliers.

Cette rencontre entre acteurs de la LegalTech, professionnels du droit et entrepreneurs,


met en avant les acteurs impliqués dans des démarches d’innovation et proposant
des technologies appliquées au Droit.

ATTENTION ! CE SALON EST FORTEMENT CONSEILLÉ AUX AVOCATS, JURISTES,


NOTAIRES, FISCALISTES, EXPERTS-COMPTABLES, ÉTUDIANTS EN DROIT...

Programme et inscriptions : www.village-legaltech.fr

Organisateurs : Partenaires : Médias :


Pré-programme des conférences 2018
(sujet à quelques variations d’ici la fin octobre, consultez la version définitive et les horaires en ligne)

27 novembre 2018

Conférence inaugurale : D’un cabinet d’avocat classique Comment éviter les fraudes et
objectif #2030 ! à un cabinet « augmenté » : mieux contrôler les obligations
retour d’expérience sur une Joint fiduciaires ?
Quels sont les environnements à déve- Venture contractuelle
lopper pour favoriser la transformation Avocats/ Legal Tech Comme avocat il est impératif de
numérique du Droit et de ses métiers ? mettre en place des outils de produc-
La Legaltech est-elle en train de s’in- Au coeur de l’innovation coopérative, tion de documents qui permettent de
dustrialiser en France ? Les signes, voici la présentation de l’ingénierie créer des documents dont l’origine,
les conséquences, les acteurs. partenariale entre un studio legal la réalité, les auteurs sont juridique-
Animé par OpenLaw. tech et un cabinet d’avocats, qui a ment certifiés afin de permettre à
permis la mise en place d’une offre vos clients de réduire les risques de
2ème Legalkeynote individualisée et adaptée aux besoins fraude et l’usurpation d’identité et de
de chaque client du cabinet. mieux contrôler les obligations fidu-
1 an après la 1ère LegalKeynote 2017, Technologie, déontologie, modèles ciaires des dirigeants.
que s’est-il passé ? Retour sur la mise économiques : quels sont les défis Intervenant : Sébastien Meunier, fon-
en place d’un écosystème innovant posés par un tel partenariat et com- dateur Clawd Technologies et avocat.
dans les professions du droit... et pre- ment les surmonter ?
mières pistes d’avenir. Animé par Elise Fabing, avocat au Découvrez les LegalTechs
Conférence avec Dan Kohn, prospec- barreau de Paris et fondatrice d’une qui apportent de la valeur aux
tiviste Secib, et Christophe Albert, legaltech ; Thomas Saint Aubin, CEO cabinets d’avocats
Fondateur Village de la Justice. de Seraphin Legal.
Comment les différentes innovations
Pitchs de la LegalTech La Reconnaissance Vocale, une apportées par les LegalTech peuvent
(les 2 jours) technologie à vos côtés créer un véritable écosystème d’ou-
tils et de services au profit du métier
Les désormais traditionnelles ses- Reconnaissance Vocale : optimisez d’avocat ?
sions de pitchs : des startup et ac- la qualité, la rapidité d’exécution et les Une conférence proposée par Jarvis.
teurs de la LegalTech pitchent pour coûts de votre production documen-
vous en 4 minutes chacune sur leurs taire, même en situation de mobilité. LegalTech : Mythe ou réalité
technologies et nouvelles offres. Une conférence proposée par Dicma
et Philips Une conférence Wolters Kluwer.
L’identité numérique (E-ID)
Aide à la décision : Avocats/Directeurs Juridiques :
L’identité numérique constitue plus quand l’expertise humaine in tech we trust ?
encore que la signature électro- et la technologie se conjuguent
nique une des pierres angulaires pour le meilleur et sans le pire ! « Nul n’est censé ignorer la Legaltech » :
de l’établissement d’une relation de l’opinion est certainement très lar-
confiance en ligne. Si les textes qui Opendata, plateformes collabora- gement partagée chez les juristes
en régulent l’usage sont aujourd’hui tives, intelligence artificielle... Propo- d’entreprise, directeurs juridiques
nombreux, les projets de diffusion sition de réflexions pour une exper- et avocats. Mais l’innovation dans
massive d’identité peinent à émerger tise augmentée et des outils d’aide la pratique du droit se limite-elle
au niveau national et à adresser une à la décision/action générateurs de à la technologie ? Que donnent
part significative de la population et valeur ajoutée. à voir avocats et directeurs juri-
des acteurs économiques. Intervenants : Grégoire Henrotte, diques lorsqu’ils mettent en avant
Animé par OpenLaw. Directeur adjoint en charge des les innovations au sein de leurs
études SVP • Jacques Lévy Véhel de structures ?
Case Law Analytics. Focus sur les différentes facettes de
Programme complet l’innovation et de la créativité chez
les juristes.
et inscriptions sur
Conférence proposée et animée par
www.village-legaltech.fr Christophe Collard, professeur de Droit,
LegalEDHEC, EDHEC Business School.
Les innovations des Directions Due Diligence légale et ATELIERS
juridiques opérations M&A à l’ère du
Machine Learning et de
Les Directions juridiques viennent l’Intelligence Artificielle Ateliers Secib et Legal Suite
pitcher et montrer les technologies
qu’elles utilisent ! La technologie, notamment le ma-
Le Village de la Justice chine learning et l’intelligence artifi-
cielle, révolutionne la façon dont les Ateliers Wolters Klouwers
La transformation de la filière du professions juridiques conduisent les
droit (acte 1) - Les acteurs différentes phases d’une opération
institutionnels aux avant-postes de fusions acquisitions : gestion sim-
de la transformation plifiée de la documentation et de la Ateliers Openlaw :
dataroom, échange des NDAs, caviar-
Dans ce premier volet sur la transfor- dage automatique, analyse légale au- - Conférence sur le legal design :
mation de la filière du droit, un réseau tomatique... Opportunité ou menace designer la transformation du droit.
d’avocats, un syndicat professionnel pour les spécialistes du droit ? - Restitution des programmes liés à
d’huissiers, une école d’avocats et le Intervenant : Jerome Pottier, Regional la « formation » de Open Law : Livre
porte-drapeau de l’innovation au sein Head of DataSite Sales Merill blanc « formation », Open Doctrine,
du Barreau de Paris partagent leur ex- Corporation. PIX Compétence snumérique, Open
périence sur la conception et la mise badges.
en place de projets innovants. - Ateliers Legal Design et Accrochage
Animé par Mathieu Bouillon, Co-fon- d’éléments visuels et de méthodes.
dateur – Hercule Legal Tech • Camille
Charles, Chef de projet Innovation –
Hercule Legal Tech.

28 novembre 2018

#EllesLegaltech: Pour une legal- Intervenants : M. Nicolas TISSOT, Développer son cabinet d’avocat
tech avec les femmes ! Directeur du numérique et des système dans un univers de legaltechs
d’information du CSN; M. Damien
Voici la première conférence dédiée GREAUD, Responsable R&D de l’ADSN; L’avocat est aujourd’hui un entrepre-
de notre secteur en France, « les M. Pierre-André TREILLARD, Associé neur et se doit de faire de son cabi-
femmes dans la Legaltech » ! Fondateur chez DOOXI; M. Cyril EL net une entreprise performante. Les
Après constat de la faible représenta- YOUNANI, Directeur de l’école Le 101;
outils digitaux accompagnent l’évolu-
tion des femmes dans le monde des M. Vincent CLOCHER, Responsable tion de la profession qu’ils soient ou
startup et de la legaltech, posons les R&D pour FIDUCIAL informatique. non des legaltechs.
questions importantes pour la com- L’atelier aura pour objectif de montrer
munauté Legaltech : Pitchs de la LegalTech pourquoi il est important de s’appuyer
Pourquoi les femmes doivent-elle (les 2 jours) sur des legaltech (vs les subir) et com-
s’impliquer et qu’est-ce que les ment le faire de manière efficace.
legaltech peuvent apporter aux Les désormais traditionnelles ses- Intervenant : Jamil Hijazi, Directeur
femmes en général et juristes plus sions de pitchs: des startup et ac- associé Diapaz
particulièrement ? teurs de la LegalTech pitchent pour
A l’inverse, qu’est-ce que les femmes vous en 4 minutes chacune sur leurs LegalTech : Quel avenir pour
peuvent apporter aux legaltech ? technologies et nouvelles offres. les juristes dans l’évolution des
Pourquoi la diversité est-elle impor- métiers du droit ?
tante quand on parle de conceptions Réenchantons les fonctions
d’outils numériques, et notamment juridiques Une conférence proposée par le
automatisables ? cabinet Simon Associés.
Conférence proposée par Le Village - Repensez la place du juriste dans
de la justice. l’entreprise !
- Améliorez la relation client avocat /
Les notaires et la Legaltech entreprise ! Programme complet
- Travaillez avec les générations Y/Z !
et inscriptions sur
Etat des lieux de l’écosystème Legal-
tech dans le notariat, perspective Une conférence proposée par www.village-legaltech.fr
pour la profession... Legalcluster.
Avocats, expérimentez le Comment l’IA va permettre L’avocat... créateur de LegalTech !
LegalDesign de service pour oser de faire gagner des milliers
une relation plus collaborative d’heures aux juristes ? Les Avocats sont les premiers
avec votre client idéal startuppers du Barreau et connaissent
Dans le domaine juridique, le retour mieux que quiconque les besoins de
Le legal Design, c’est utiliser le de- sur investissement de telles techno- leurs clients. Ils doivent s’adapter aux
sign pour rendre les prestations de logies est devenu considérable. Pour nouveaux modes de consultation
l’avocat plus claires, plus efficientes, une grande entreprise, l’examen de juridique et garder le contrôle sur leur
plus facilement utilisables et plus documents légaux et contractuels activité et leur exercice.
conviviales. mobilise chaque année plusieurs mil- Introduction par Mathieu Davy
C’est une nouvelle vision de la presta- liers de jours/hommes sur des profils (Avocat – Oria Media, Créateur Call A
tion rendue par l’avocat qui permet de experts. En aidant ces profils à iden- Lawyer, Président AvoTech).
revoir la façon de traiter les dossiers tifier rapidement les points d’attention
et de créer des outils innovants. dans un document juridique, l’analyse Du big au smart data
Intervenants : Stéphanie Marais- sémantique facilite leur travail, réduit
Batardière, avocat et fondatrice du la durée de traitement d’un documentQuelles sont les stratégies à mettre
cabinet Callios ; Sabine Bertrand, et sa pénibilité. en œuvre pour valoriser un corpus
spécialiste en créativité d’entreprise Intervenant : François-Régis juridique, composé de documents
chez Madame Créa. Chaumartin, CEO Proxem éminemment disparates ? Quels sont
les marqueurs différenciants pour
Etude Européenne sur Le contrat et répondre aux attentes du « métier » ?
l’Innovation dans les Professions l’intelligence artificielle Quels objectifs sont assignés pour
Juridiques et Comptables un passage à l’échelle quantitatif et
Une conférence proposée par surtout probant ? Bref, comment per-
Les Editions Lefebvre Sarrut ont LexisNexis. mettre aux professionnels du droit de
conduit une étude européenne auprès trouver vite et bien ?
de professionnels experts portant La transformation de la filière du Intervenant : Nicolas Behra , Directeur
sur leur vision de l’innovation et de ce droit (acte 2) - Les professionnels de l’Innovation chez Lexbase.
qui va changer dans nos métiers. Les du droit s’approprient les
lignes directrices sont présentées lors méthodologies innovantes Présentation et restitution de la
de cette conférence. Charte Éthique pour un marché
Intervenant : Paul Bellavoine, Dans ce deuxième volet sur la trans- du droit en ligne et ses acteurs
Directeur Délégué du Groupe ELS, en formation de la filière, les profession-
charge du Laboratoire d’Innovation. nels du droit s’expriment. Un cabinet Animé par Open Law.
d’avocat innovant, une des principales
Repenser les fonctions études de notaire françaises, un éditeur ATELIERS
juridiques-support grâce à juridique, et un grand cabinet d’avocats
l’IA : focus sur la fonction français partagent leur expérience sur
de secrétaire assurée par un l’intégration et l’exécution de méthodes Ateliers Secib et Legal Suite
agent virtuel conversationnel innovantes dans leur pratique.
gérant les rendez-vous des Animé par Melik BOUDEMAGH,
professionnels du droit. Co-fondateur & Président – Hercule Ateliers Wolters Klouwers
Legal Tech ; Alexis DEBORDE, Co-
Grâce à des scénarios et discours fondateur – Hercule Legal Tech.
optimisés, les Chatbots et Callbots Ateliers Openlaw:
sont de plus en plus utilisés pour des Restitution du hackathon 2018
fonctions-support, notamment dans OpenLaw sur le legal design - Intervention sur la Charte Ethique
le domaine du service juridique, et pour un marché du droit en ligne et
ont l’air de faire plutôt bonne presse Animé par Open Law. ses acteurs.
auprès des professionnels du droit. - Table ronde sur l’Interopérabilité.
Mais alors, quel rapport installer La robotisation des contrats : - Restitution des programmes
entre l’humanoïde et l’humain pour analyse automatique, gestion Open Law Blockchain, intelligence
mieux tirer profit de ces legaltech ? desprocessus... Que du bonheur artificielle avec l’AFJE.
Et quel avenir à ces compétences à venir pour les juristes ! - Atelier Cercle Factory avec le Cercle
de demain ? Coup de projecteur Montesquieu.
sur la fonction de secrétaire juri- Démonstration des nouvelles - Ateliers Legal Design et Accrochage
dique VS IziBot, un robot juridique fonctionnalités. d’éléments visuels et de méthodes.
conversationnel. Intervenants : Philippe Ginestié,
Intervenants : Jean-Jacques RODIERE, Avocat Fondateur de Gino LegalTech ; Programme complet
CEO Founder chez CALLEO • Imen Antoine Micaud, Fondateur CEO de et inscriptions sur
BEN FREDJ, Responsable marketing EasyQuorum ; Alexandre Grux, Co- www.village-legaltech.fr
chez CALLEO. Fondateur CEO de Hyperlex
NOMINATIONS
Nouveaux directeurs juridiques www.expertsdelentreprise.com

L’AUTORITÉ DE RÉGULATION DES ACTIVITÉS SABINE MADELEINE NOMMÉE SECRÉTAIRE MARQUES AVENUE
FERROVIAIRES ET ROUTIÈRES GÉNÉRALE DU GROUPE BAYARD
(L’ARAFER) RÉORGANISE SON SERVICE JURIDIQUE
Le comité de direction est ainsi réorganisé
A compter du 1er octobre, Sabine Madeleine, autour de trois expertises consacrées à chacun
Nil Carpentier-Daubresse devient directeur des directrice juridique du groupe Bayard, est des clients dudit groupe. La direction juri-
affaires juridiques de l’Autorité de régulation des parallèlement nommée secrétaire générale du dique et partenariats stratégiques, dirigée par
activités ferroviaires et routières à compter du 1er groupe Bayard. Nathalie Boutboul, sera en charge de la rela-
août 2018. Il était adjoint au directeur des affaires Source : cbnews.fr tion avec les investisseurs et bailleurs.
juridiques, responsable du pôle conseil depuis Source : www.lsa-conso.fr
septembre 2015.
Aline Vieu, jusqu'ici expert juridique au sein du
pôle conseil de la direction des affaires juridiques
depuis octobre 2016, le remplace à ce poste.
Source : Arafer
CRÉDIT AGRICOLE
HUGO FORNERIS

Michel Ganzin est nommé directeur géné-


ral adjoint de Crédit Agricole SA, en charge HUGO FORNERIS rejoint Keys Asset
du pôle Fonctionnement et Transformation, Management en qualité de Secrétaire Général
SODEXO ANNONCE LA NOMINATION DE ANGELO comprenant les ressources humaines, les Source : edubourse.com
PICCIRILLO COMME DIRECTEUR JURIDIQUE DU systèmes d'information, les achats, le pôle
GROUPE À COMPTER DU 1ER SEPTEMBRE 2018 paiements et les affaires juridiques.
Source : boursedirect.fr LA BANQUE POSTALE NOMME UN NOUVEAU
DIRECTEUR CONFORMITÉ ET JURIDIQUE
Angelo Piccirillo sera chargé de diriger le dépar-
tement juridique transversal au niveau mondial,
qui comprend les équipes juridiques et les Directeur juridique du groupe La Banque
régions du Groupe. Postale depuis 2012, Dominique Rouquayrol
Source : CercleFinance.com de Boisse est nommé directeur Conformité et
ALEXANDRE LASCH NOMME DIRECTEUR Juridique.
GÉNÉRAL DU SNEP Source : tribune-assurance.fr

37 ans, est spécialiste de droit de la propriété


intellectuelle et des activités numériques
BUREAU VERITAS (DEA de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas,
DESS de l’Université Paris 5 Descartes). Il est
secrétaire général du syndicat depuis le 1er COLAS A NOMMÉ UN NOUVEAU DIRECTEUR
Pascal Quint est nommé Vice-Président Exécutif, janvier 2016. JURIDIQUE ET CONFORMITÉ
responsable des risques et de la conformité, Arrivé au SNEP il y a neuf ans, il y a successi-
et Directeur Juridique du Groupe. Il dirigera vement occupé les fonctions de responsable
le département juridique et d'audit interne et des affaires juridiques et sociales et de direc- Il s’agit d’Emmanuel Rollin qui a démarré sa
reportera directement au Directeur Général. teur juridique. carrière chez Bouygues Construction en 1998.
Source : Zonebourse.com Source : Snep Source : constructioncayola.com

ARMELLE MESNARD EST NOMMÉE DIRECTRICE GROUPAMA NOMINATION DE PASCAL FAURE À LA DIRECTION
DES RESSOURCES HUMAINES ET DES RELATIONS GÉNÉRALE DE L’INPI
SOCIALES DU CEA
Depuis le 1er septembre, Bénédicte Crété-
Dambricourt occupe le poste de directrice des Pascal Faure a été nommé Directeur général de
À compter du 1er septembre 2018, Armelle ressources humaines groupe, sous la respon- l’Institut national de la propriété industrielle
Mesnard est nommée directrice des ressources sabilité de Fabrice Heyriès, directeur général (INPI) en Conseil des ministres, à compter du
humaines et des relations sociales du CEA. Elle adjoint de Groupama Assurances Mutuelles. 13 septembre 2018, sur proposition du ministre
succède à Philippe Sansy, appelé à d’autres Source : newsassurancespro.com de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire.
fonctions. Source : CEA Source : juristique.org

ANNE-FRANÇOISE POTIEZ EST NOMMÉE AU POSTE


BOUYGUES CONSTRUCTION DE DIRECTEUR JURIDIQUE ET FISCAL DE SWISS QBE FRANCE VIENT DE NOMMER ALIX DE LAJUGIE
LIFE FRANCE COMME RESPONSABLE JURIDIQUE
ET CONFORMITÉ
Jean-Marc Kiviatkowski, directeur général
adjoint de Bouygues Construction, est en charge Swiss Life annonce ce jour la nomination
des affaires juridiques, des assurances, de l’au- d'Anne-Françoise Potiez au poste de Directeur A ce titre, elle rejoint le comité de direction de
dit, du contrôle interne et de la conformité. Juridique et Fiscal de Swiss Life France. l’assureur.
Source : Le Moniteur Source : agefiactifs.com Source : newsassurancespro.com

Le Journal du Management p.66


juridique et réglementaire
NOMINATIONS
Nouveaux directeurs juridiques

CÉLINE BLUGEON EST NOMMÉE À COMPTER DU 1ER secrétaire général. Ce dernier a rejoint la chaîne
SEPTEMBRE 2018, câblée catholique le 27 septembre dernier.
SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU CNED Source lettreaudiovisuel.com

Établissement public national sous la tutelle LE PRÉSIDENT DU GROUPE ANTENNE RÉUNION,


du ministre de l'éducation nationale et du NASSIR GOULAMALY, A NOMMÉ MAYIA LE TEXIER
ministre de l'enseignement supérieur, de la DIRECTRICE GÉNÉRALE DU GROUPE ANTENNE
recherche et de l'innovation. RÉUNION À COMPTER DU 2 JANVIER 2019
Source : newspress.fr ARTE GEIE

Mayia Le Texier était jusqu’alors directrice géné-


rale de Consultim Cerenicimo, leader en France Susanne Costede a été nommée directrice
dans le secteur de l’investissement immobilier. juridique et directrice adjointe de la gestion
Elle connaît parfaitement La Réunion où elle a d’Arte GEIE. Cette dernière succède donc à Axel
effectué toute sa scolarité et Antenne Réunion Bussek qui a aussi décidé de partir en retraite.
PRIMONIAL PARTENAIRES dont elle a été directrice juridique et des res- Source : lettreaudiovisuel.com
sources humaines de 2012 à 2015.
Source : megazap.fr
Gianni Romeo, 46 ans, rejoint Primonial
Partenaires, société du groupe Primonial
dédiée aux CGP(I) et prend la responsabilité
du département juridique et réglementaire.
Dans un contexte réglementaire de plus en FLORENCE MARÉCHAL OLIVIER / RESPONSABLE DE
plus exigeant, cette nomination a pour objec- L'INGÉNIERIE JURIDIQUE À LA BANQUE POPULAIRE
tif de renforcer l’activité du pôle juridique et LE CABINET CRF ASSURANCES
réglementaire pour Primonial Partenaires et
d’accompagner les CGP(I) partenaires sur ces Nommée responsable de l'ingénierie juridique
questions. Le Cabinet CRF Assurances, courtiers Experts à la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes.
Source : Zonebourse.com des sociétés financières et des entreprises Juriste de formation et diplômée de Sciences
innovantes depuis 1999, crée un pôle Juridique Po Paris, elle a débuté sa carrière à la Société
et renforce son équipe Sinistres avec l’arrivée Générale en tant que juriste de marché.
de Clarence Lefort en tant que responsable Source : le-tout-lyon.fr
Juridique et Sinistres.
Source : newsassurancespro.com
SARAH LEROY DEVIENT DIRECTRICE JURIDIQUE,
FISCAL ET COMPLIANCE DE TEREOS

NOUVEAU COMEX CHEZ HUMANIS


Source : Finyear
AIR FRANCE-KLM
Renaud Bruneteau : Directeur en charge des
CÉCILE LAMBERT EST NOMMÉE SECRÉTAIRE risques, du contrôle interne et de la conformité
GÉNÉRALE DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Alexandre Boissy qui a rejoint Air France en Silvine Laguillaumie-Landon : Directrice en
1999, vient d'être nommé secrétaire général charge du juridique, de la fiscalité et de la
adjoint d'Air France-KLM, secrétaire général gouvernance institutionnelle
Au 1er décembre prochain, Cécile Lambert adjoint d'Air France et directeur de la communi-
prendra la charge du secrétariat général de cation d'Air France-KLM.
la Haute Autorité de santé (HAS), annonce Source : tourmag.com
l'agence dans un communiqué ce 1er octobre.
Source : has-sante.fr

FAURECIA

LA CHAÎNE KTO Le conseil d'administration de Faurecia a


coopté Grégoire Olivier en qualité d'adminis-
trateur en remplacement de Carlos Tavares.
La chaîne KTO a annoncé dans un communi- Depuis janvier 2018, il est le Secrétaire Général
qué la nomination d’Albert Goyet au poste de du Groupe PSA. Source : boursorama.com

ww
w.e repr
xp ises
ert
Vous êtes un responsable juridique, sd sur l
ele e s
ntr ite
un directeur administratif et financier, ep
ris
e.c
un secrétaire général om

en charge du juridique ?

Adressez-nous vos nominations à


pmarkhoff@legiteam.fr

p.67 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
CONTRACT MANAGEMENT

La fin d’une année riche pour le Contract Management approche. Le marché de l’emploi pour les professionnels
du pilotage des contrats complexes ne s’est jamais aussi bien porté, au point de voir les salaires s’envoler
comme nous en discutions avec quelques experts lors de la cérémonie des Trophées en juin dernier.
La pratique du Contract Management externalisé est également en forte hausse, autre indicateur de la bonne
santé de notre métier. L’article de Bertrand Couette ci-après confirme la tendance et propose une intéressante
réflexion sur les conditions d’exercice de ce type de missions.
Prochaine étape : le Forum Ouvert du Contract Management le 6 décembre prochain, organisé par e2cm en
partenariat avec le cabinet Orrick.
La deuxième édition de ce rendez-vous désormais incontournable se focalisera, notamment, sur les spécificités de la gestion de contrat
selon le secteur considéré (IT, Energie, Construction, Marchés publics, etc.)
Au menu, 15 conférences en une matinée et une vingtaine d’experts présents pour échanger avec vous.
Nous vous attendons nombreux.

A très bientôt.

Grégory Leveau

LES CONDITIONS D’EXERCICE DE CONTRACT MANAGER


La fonction de « Contract Manager » répond à la nécessité de faire face aux dérives, en particulier de planning et de coûts, que
connaissent trop souvent les grands projets.
Lorsqu’elle est externalisée elle ne peut généralement être exercée que par un cabinet d’avocat ou par un groupement dont l’un
des membres est avocat.
1. PRÉSENTATION DE L’ACTIVITÉ DE contrats, à optimiser la relation contrac-
« CONTRACT MANAGER » tuelle de sorte de maîtriser les risques et
difficultés prévisibles,
En pleine expansion en Europe depuis • d’autre part à identifier, anticiper et
une dizaine d’années, la fonction de « gérer, le plus en amont possible, tout
Contract Manager » répond à la nécessité au long de l’opération, les difficultés
de faire face aux dérives, en particulier qui n’étaient pas prévisibles lors de
de planning et de coûts, que connaissent la conclusion des contrats et qui sur-
trop souvent les grands projets. viennent pendant leur exécution, de
sorte d’assurer au mieux la défense des
La prise de conscience du besoin de intérêts du maître d’ouvrage.
mieux anticiper les risques et d’en assurer
la maîtrise par des leviers contractuels, En quelques années, la sécurisation et
après s’être développée dans le domaine l’optimisation des contrats est deve-
industriel ou informatique, prend nue un véritable enjeu stratégique. Le
aujourd’hui son essor dans le domaine recours au « Contract Manager » permet
des grands chantiers d’infrastructure. • le traitement de la correspondance d’y faire face. Il présente en outre d’im-
contractuelle ; portants avantages, et notamment :
Le « Contract Management » ou mana- • la documentation et l’archivage des • d’organiser et de budgéter, dès le début
gement contractuel couvre, selon la évènements, preuves et écarts ; de l’opération, les moyens • nécessaires
définition issue des principaux orga- • le pilotage et le suivi des livrables ; au traitement des difficultés qu’un grand
nismes professionnels en France, • le pilotage et le suivi des délais contrac- chantier rencontre inévitablement,
l’activité qui consiste à assister son client tuels et des pénalités ; • d’anticiper ces difficultés de sorte de
dans la rédaction, la négociation et la • la gestion des écarts et des les éviter ou à tout le moins d’en minimi-
mise au point des contrats, ainsi que dans changements ; ser les conséquences,
leur suivi, leur application et leur évolu- • le traitement des réclamations ; • de mettre en place un dispositif per-
tion tout au long d’un projet, par la mise • la résolution des conflits ; mettant d’identifier l’origine des écarts
en œuvre et la coordination de moyens et • la stratégie, la gouvernance et la ges- entre le projet et la réalité du terrain,
processus nécessaires à la couverture et tion de leviers commerciaux ; d’en suivre le traitement, d’établir un
à la maîtrise des risques encourus et à la • l’administration des données sen- retour d’expérience et disposer ainsi
réalisation d’opportunités potentielles. sibles telles que propriété intellectuelle, d’un outil d’amélioration permanent de
données personnelles et confidentialité. la gestion des grands projets.
A cet effet, les principaux processus que Cette assistance peut se positionner
le « Contract Manager » est susceptible Il s’agit ainsi, notamment sur les grandes auprès du maître de l’ouvrage, mais
de mettre en œuvre sont les suivants : opérations d’aménagement et de également auprès du conducteur d’opé-
• l’assistance aux négociations ; construction, de mettre en place un dis- ration, voire du maître d’œuvre.
• l’assistance à la définition du besoin et positif permettant d’intégrer étroitement
à la mise en concurrence ; les approches techniques, organisation- C’est une activité pluridisciplinaire qui
• la sensibilisation contractuelle des nelles, économiques et juridiques, de doit réunir des compétences juridiques,
équipes de réalisation ; manière : de gestion des risques, de maîtrise de
• la gestion des risques et difficultés ; • d’une part, lors de l’élaboration, de l’art de la négociation et de la résolution
• la gestion des opportunités ; la conclusion, puis de l’exécution des de conflit, mais également une compé-

Le Journal du Management p.68


juridique et réglementaire
CONTRACT MANAGEMENT

tence en management de projet ainsi bureaux d’études sont amenés à rédiger actes sous seing privés ne manière habi-
que la compétence technique néces- pour partie, entrent dans le champ d’ap- tuelle et rémunérée. La jurisprudence
saire à la compréhension des enjeux plication de la législation ; la rédaction, est très stricte dans l’appréciation de ces
correspondants. notamment des CCTP, constitue pour conditions.
ces prestataires une activité accessoire
Elle devrait donc réunir au moins un nécessaire. 2.5. Activité de « Contract Manager »
bureau d’études disposant d’une forte Sauf exception, l’activité de « Contract
compétence en matière d’assistance à 2.3. Exercice d’une activité à titre habi- Manager », pour la plupart des profes-
maîtrise d’ouvrage et un cabinet d’avocat. tuel et rémunéré sionnels qui la proposent, ne constitue
L’exercice d’une activité juridique à titre pas une activité accessoire d’une
2. CONDITIONS D’EXERCICE DE occasionnel et gratuit ne rentre pas autre activité qui serait exercée à titre
L’ACTIVITÉ DE « CONTRACT MANAGER » dans le champ d’application de la loi. principal.
Quant au caractère occasionnel, la juris-
La présence d’un cabinet d’avocat est prudence en matière pénale considère Pourtant, cette activité consiste, à
une contrainte légale qui découle des que, concernant les infractions d’habi- l’évidence à donner des consultations
dispositions du titre II de la loi n° 71-1130 tudes, le caractère occasionnel cesse à juridiques et rédiger des actes sous
du 31 décembre 1971, portant réforme de compter du deuxième acte inclus (cf. par seing privés ne manière habituelle et
certaines professions judiciaires et juri- exemple : Cass. crim., 19 mars 2008, n° rémunérée et doit donc être exercée
diques. 07-85054). dans des conditions conformes aux dis-
positions de la loi du 31 décembre 1971.
Les activités de consultation en matière 2.4. Personnes habilitées
juridique et de rédaction d’actes sous 2.4.1. Activité principale Outre les sanctions pénales qui sont
seing privé sont en effet soumises aux Les articles 56 à 66 de la loi définissent éventuellement encourues par les
dispositions des articles 54 à 66 de limitativement les personnes habilitées entreprises ou les professionnels qui
cette loi qui énumèrent limitativement à exercer une activité juridique à titre prétendraient fournir de tels services
les personnes autorisées à donner des habituel et rémunéré ainsi que le cadre sans remplir les conditions posées par la
consultations juridiques et à rédiger de leur intervention. Ils visent : loi, il importe de souligner que le contrat
des actes sous seing privé pour autrui • Les avocats, les notaires, les huissiers conclu avec ce prestataire en violation
de manière habituelle et rémunérée et de justice, les commissaires-priseurs, de la loi du 31 décembre 1971, est nul
subordonnent l’exercice de ce droit à de les administrateurs judiciaires et les (CA Versailles, 6 mars 2014, n°12-02981).
strictes conditions (diplôme, moralité, mandataires liquidateurs en respectant
assurances, garantie financière…). le cadre des activités définies par leurs Les juridictions administratives sont
statuts respectifs (art.56) ; ainsi amenées à annuler les procé-
2.1. Consultation juridique ? • Les enseignants des disciplines juri- dures de mises en concurrences qui
Il apparaît clairement, selon la jurispru- diques des établissements publics et viseraient à attribuer un contrat en vio-
dence, que la consultation juridique est privés d’enseignement supérieur recon- lation des dispositions de la loi du 31
une prestation intellectuelle personnali- nus par l’Etat (art.57) ; décembre 1971 (CAA Nancy, 23 mars
sée qui tend à fournir un avis concourant • Les juristes d’entreprises mais unique- 2009, n° 08NC00594 ; CAA Nantes, 1er
par les éléments qu’il apporte à la prise ment pour l’entreprise qui les emploie décembre 2015, n° 13NT03406 confirmé
de décision du bénéficiaire de la consul- et en vertu de leur contrat de travail. Ils par CE, 14 décembre 2016 n°396620
tation. Le consultant recommande une ne peuvent donc pratiquer ces activi- et 396627 ; TA Rennes, 15 juin 2017,
ou des solutions en fonction du pro- tés pour d’autres personnes que leur 1600383,1600450).
blème qui lui a été posé. Le bénéficiaire entreprise.
de ces conseils est ainsi orienté dans sa Il est donc du plus grand intérêt, pour la
prise de décision (cf. : réponse minis- 2.4.2. Activité accessoire sécurité juridique de leur propre contrat,
térielle du 28 mai 1992, TGI Auxerre D’autres professions peuvent effectuer que les entreprises dites de « Contract
3 janvier 1995 ; CA Versailles 11 sep- des consultations juridiques et rédiger Management » respectent strictement
tembre 2008, n°07-03343 ; CA Lyon, 5 des actes sous seing privé mais uni- ces conditions.
octobre 2010, n°09-05190 ; Cass. civ., quement dans le cadre d’une activité
15 novembre 2010, 09-66319 ; Cass., civ. accessoire. Plus précisément, en appli- A cet égard il semble n’exister que deux
1, 20 décembre 2012, n° 11-28292 ; CA cation des articles 59 et 60 de la loi de solutions :
Versailles, 6 mars 2014, n° 12-02981 ; CA 1971, de telles consultations juridiques • justifier d’une qualification reconnue
Paris, 4 novembre 2016, n° 15-03272, CA ne peuvent être données que dans le et attestée par un organisme public et
Dijon, 30 mai 2017, n°14-00180). cadre de l’activité principale du profes- n’exercer l’activité de Contract Manager
sionnel, qui ne peut en ce cas être une que comme l’accessoire nécessaire de
2.2. Rédaction d’acte sous seing privé activité juridique, tandis que la rédaction celle-ci : ce qui ne le différencie alors pas
pour autrui ? d’actes sous seing privé ne peut consti- sensiblement d’un assistant à maîtrise
La rédaction d’actes sous seing privé tuer que l’accessoire nécessaire de cette d’ouvrage au sens classique du terme ;
recouvre « les actes unilatéraux et activité. Tel est le cas, par exemple, de • former un groupement avec un cabinet
les contrats, non revêtus de la forme l’expert-comptable. d’avocat pour exercer la mission en lais-
authentique, rédigés pour autrui et créa- sant à ce dernier le soin de donner les
teurs de droits ou d’obligations ». En d’autres termes, les professionnels consultations juridiques et de rédiger les
qui ne sont pas énumérés aux articles actes sous seing privé.
Une réponse ministérielle (Rép. min. no 56 et 57 de la loi du 31 décembre 1971
46703 : JO AN, Q, 20 juillet 1992, p. 3291) ne peuvent jamais avoir une activité Bertrand COUETTE - CBC Avocats
confirme que les marchés de travaux et principale qui consisterait à donner des
autres contrats que les architectes et consultations juridiques ou rédiger des

p.69 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
ASSURANCE / RISQUES
RISQUE

ASSURANCES OBLIGATOIRES DE LA CONSTRUCTION : UN


CONTENU DÉFINI PAR LA LOI.
Les assurances obligatoires en matière impérativement être souscrits, au
de construction sont l’assurance moyen de « clauses types ».
dommages ouvrage et l’assurance de
responsabilité décennale. L’article L 111-4 du Code des assu-
rances prévoit en effet que « l’autorité
Par exception au principe, qui est administrative peut imposer l’usage
celui de la liberté contractuelle, leur de clauses types de contrat ».
contenu est fixé par la loi.
Tel est le cas pour certaines assu-
LE PRINCIPE DE LA LIBERTÉ rances de la construction.
CONTRACTUELLE.
L’article L 243-8 du Code des assu-
Le principe, en matière contractuelle, rances prévoit en effet que les contrats
et notamment pour les contrats d’as- d’assurance de dommages à l’ouvrage
surance, est celui de la liberté et du et de responsabilité décennale sont
consensualisme. réputés comporter des garanties au
Ce principe figure à l’article 1102 du Virginie Miré moins équivalentes à celles prévues
Code civil, ainsi rédigé : par les clauses type contenues dans le
« Chacun est libre de contracter ou de contractuelle en matière d’assurance Code des assurances.
ne pas contracter, de choisir son cocon- de la construction.
tractant et de déterminer le contenu et Ces clauses types sont prévues dans
la forme du contrat dans les limites Des impératifs de sécurité des opéra- les annexes à l’article A 243-1 du Code
fixées par la loi ». tions de construction et de réparation des assurances.
rapide des dommages ont poussé le
L’article L 112-3 du Code des assurances législateur à imposer certaines obliga- Après avoir rappelé le caractère obli-
semble introduire une exception à ce tions d’assurance. gatoire des clauses type qu’il prévoit,
principe de la liberté contractuelle, ce texte précise qu’il peut néanmoins
en prévoyant l’établissement d’un Cette obligation ne porte pas seule- être dérogé aux clauses prévues par
écrit pour la conclusion du contrat ment sur le principe de l’assurance, le Code des assurances pour offrir des
d’assurance : mais également sur son contenu : en garanties plus larges que ce qui est
« Le contrat d’assurance et les infor- effet, le contenu des assurances obli- prévu par celui-ci.
mations transmises par l’assureur gatoires en matière de construction est
au souscripteur mentionnées dans le prévu par la loi. Les annexes à l’article A 243-1 du Code
présent code sont rédigés par écrit, en des assurances, relatives aux clauses
français, en caractère apparents ». Les assurances dont la loi impose la devant impérativement être contenues
conclusion et fixe le contenu, en matière dans les contrats d’assurance de dom-
Toutefois, selon la jurisprudence, cette de construction, sont l’assurance mages à l’ouvrage, et dans les contrats
exigence d’un écrit ne sert qu’à prou- dommages ouvrage et l’assurance de d’assurance de responsabilité décen-
ver l’existence et les conditions du responsabilité décennale. nale portent notamment sur la nature
contrat d’assurance. de la garantie, son montant, ou les
Ceci ne concerne toutefois pas tous les exclusions de la garantie.
Il ne s’agit cependant pas d’une condi- dommages affectant un ouvrage, mais
tion nécessaire à la validité du contrat seulement les dommages les plus Pour l’assurance dommages ouvrages,
d’assurance. graves, c’est-à-dire ceux rentrant dans sont précisées les obligations res-
Ainsi, dans un arrêt du 17 mars 2011, la le champ d’application de l’article pectives de l’assuré et de l’assureur,
2ème chambre civile de la Cour de cas- 1792 du Code civil. notamment en cas de sinistre.
sation fonde sa décision comme suit : Ces indications complètent donc celles
« Vu l’article L 211-3 du Code des Ce texte vise en effet les seuls dom- contenues dans l’article L 242-1 du Code
assurances ; mages « qui compromettent la solidité des assurances qui imposent des délais
Attendu qu’il résulte de ce texte que de l’ouvrage ou qui, l’affectant dans notamment pour prendre position sur
si le contrat d’assurance constitue un l’un de ses éléments constitutifs ou ses garanties, et, si ces garanties sont
contrat consensuel parfait dès la ren- l’un de ses éléments d’équipement, dues, formuler une offre d’indemnité.
contre des volontés de l’assureur et de le rendent impropre à sa destination ». Les assurances obligatoires en matière
l’assuré, sa preuve est subordonnée à de construction sont l’assurance
la rédaction d’un écrit » (Civ. 2ème, 17 LE CONTENU DES ASSURANCES dommages ouvrage et l’assurance de
mars 2011, n° 10-16553). OBLIGATOIRES EN MATIÈRE DE responsabilité décennale.
CONSTRUCTION EST FIXÉ PAR LA LOI.
DES EXCEPTIONS EN MATIÈRE DE L’ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE.
CONSTRUCTION. Comme indiqué précédemment, la loi
pose le principe de l’obligation d’assu- L’assurance dommages ouvrage est
Il est fait exception aux principes rance, mais fixe également le contenu définie par l’article L 242-1 du Code
du consensualisme et de la liberté des contrats d’assurance qui doivent des assurances.

Le Journal du Management p.70


juridique et réglementaire
ASSURANCE / RISQUES

Celle-ci a pour objet de garantir « en La construction de ces ouvrages n’est Il en est de même lorsque les travaux
dehors de toute recherche de respon- pas davantage soumise à l’obliga- de construction sont réalisés en vue de
sabilité, le paiement de la totalité des tion d’assurance de responsabilité la vente ».
travaux de réparation des dommages décennale.
de la nature de ceux dont sont res- LES SANCTIONS DU DÉFAUT
ponsables les constructeurs au sens L’ASSURANCE DE RESPONSABILITÉ D’ASSURANCE.
de l’article 1792-1, les fabricants et DÉCENNALE.
importateurs ou le contrôleur tech- Le défaut de souscription des assu-
nique sur le fondement de l’article Pour sa part, l’assurance de respon- rances de dommage à l’ouvrage et de
1792 du Code civil ». sabilité décennale des constructeurs responsabilité décennale expose les
est définie par les articles L 241-1 et L personnes soumises à l’obligation
Selon ce texte, a l’obligation de 241-2 du Code des assurances. d’assurance aux sanctions pénales
souscrire une assurance dommages prévues par l’article L 243-3 du Code
ouvrage « toute personne physique Selon l’article L 241-1 du Code des des assurances, à savoir de 10 jours à
ou morale qui, agissant en qualité de assurances, est assujettie à l’obliga- 6 mois d’emprisonnement et/ou une
propriétaire de l’ouvrage, de vendeur tion d’assurance « Toute personne amende de 75.000 €.
ou de mandataire du propriétaire de physique ou morale, dont la respon-
l’ouvrage, fait réaliser des travaux de sabilité décennale peut être engagée Ces sanctions pénales ne s’appliquent
construction ». sur le fondement de la présomption cependant pas à la personne physique
établie par les articles 1792 et suivants construisant un logement pour l’occu-
Cette obligation d’assurance ne s’ap- du Code civil… ». per elle-même ou le faire occuper par
plique cependant pas à l’État lorsqu’il son conjoint, ses ascendants, ses des-
construit pour son propre compte (article L’article L 241-2 du Code des assu- cendants ou ceux de son conjoint.
L 243-1 du Code des assurances). rances précise ce qui suit :
« Celui qui fait réaliser pour le compte Virginie Miré
Par ailleurs, les ouvrages énumérés d’autrui des travaux de construction Société Virginie Miré et Jérôme
par l’article L 243-1-1 du Code des doit être couvert par une assurance Blanchetière - Avocats
assurances, tels que les ouvrages de responsabilité garantissant les avocats@cabinet-mb.fr
maritimes ou les ouvrages d’infras- dommages visés aux articles 1792 et
tructure aéroportuaires, ne sont pas 1792-2 du Code civil et résultant de
soumis à cette obligation d’assurance. son fait.

Enfin un site mettant en valeur


les Experts du Droit et du Chiffre
auprès des Entreprises (PME / PMI) !

Ce site propose aux Experts abonnés (Avocats, Experts Comptables, Notaires, Cabinets de recouvrement…) de :
publier leurs actualités (nominations, deals, communiqués de presse marketing…),
publier leurs Avis d’Experts pour valoriser leurs domaines d’activité,
avoir une fiche dans l’Annuaire des Experts partout en France,
participer aux forums de mise en relation Entreprises / Experts,
être lu et consulté grâce à une forte audience et une bonne présence sur les réseaux sociaux.

Abonnement annuel : 1 000 € HT (250 € / trimestre)

www.expertsdelentreprise.com
Qui en fait autant pour vous aider à être visible auprès de vos futurs clients ?

Contact : Pierre Markhoff


Tél. : 01 70 71 53 80 - Email : pmarkhoff@legiteam.fr

p.71 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
RECOUVREMENT

RECOUVREMENT DE CRÉANCES EN LITUANIE


1. PROCÉDURES JUDICIAIRES Le montant du droit de timbre dépend
de la somme demandée par le créan-
Le recouvrement de créances en cier : 3 % du montant du recours si le
République de Lituanie est essentiel- montant demandé n’excède pas 30 000
lement réglementé par un acte de droit euros ; 900 euros plus 2 % du montant
codifié, le Code de procédure civil, du recours supérieur à 30 000 euros
mais, dans certains cas, le recouvre- pour une somme entre 30 000 euros et
ment de créances peut être réglementé 100 000 euros ; 2 300 euros plus 1 % du
aussi par d’autres lois (par exemple, montant du recours supérieur à 100 000
si la créance est constituée selon une euros pour une somme supérieure à 100
lettre de change impayée ou le rem- 000 euros. Dans tous les cas, le droit de
boursement de la créance est garantie timbre ne peut représenter moins de 20
par l’hypothèque d’un bien). euros et plus de 15 000 euros.
Le recouvrement de créances en
République de Lituanie commence 1.2. PROCÉDURE DOCUMENTAIRE
généralement à compter du rappel du
créancier au débiteur pour payer la Vilenas Vadapalas Cette procédure s’appelle procédure
dette constituée. Dans ce cas, le créan- simplifiée car le tribunal adopte une
cier fixe généralement au débiteur une décision préliminaire sans entendre le
période d’au moins 7 (sept) jours pour débiteur et dans un temps assez court
payer cette créance et indique que, si par rapport à l’examen d’un recours en
celle-ci n’est pas recouvrée, le créan- procédure contentieuse. Le recours en
cier sera obligé d’intenter une action procédure documentaire doit répondre
en justice. Le délai général de prescrip- aux mêmes exigences quant au contenu
tion d’une créance qui s’applique aux du recours, mais le souhait du créancier
exigences relatives à la condamnation d’examiner l’affaire en procédure docu-
à payer une créance est de 10 ans et mentaire doit y être indiqué, de même
il commence à être calculé à compter toutes les preuves écrites admissibles,
du moment où le créancier a connu sur lesquelles le créancier fonde ses
ou devait connaître la violation de ses demandes, doivent être jointes à un
droits. tel recours. Le droit de timbre à payer
Le Code de procédure civile prévoit pour ce recours représente la moitié
différents moyens pour recouvrer une de la somme payable pour le recours
créance, et ce moyen dépend du choix en procédure contentieuse, mais, dans
du créancier et des preuves à disposi- Erika Minkevič tous les cas, il ne peut être inférieur à
tion du créancier : 10 euros. Les recours ne sont pas exa-
1. introduction d’un recours en procé- car, contrairement à la requête de déli- minés en procédure documentaire si le
dure contentieuse ; vrance d’une injonction du tribunal ou débiteur réside à l’étranger ou le domi-
2. recours selon les règles de procédure un recours en procédure documentaire, cile du débiteur est à l’étranger.
documentaire ; le recours en procédure contentieuse Après avoir évalué que le recours déposé
3. requête de délivrance d’une injonc- n’est pas obligé d’être fondé unique- est conforme aux exigences, le tribunal
tion du tribunal. ment sur des preuves écrites. Toutefois, adopte dans les 14 jours une décision
si le créancier choisit ce moyen de préliminaire. La décision préliminaire
1.1. RECOURS EN PROCÉDURE défense de ses droits bafoués, le droit du tribunal ne peut être contestée ni
CONTENTIEUSE de timbre est plus élevé par rapport en appel, ni en cassation. La décision
aux deux autres moyens de recouvre- préliminaire adoptée par le tribunal
Les exigences relatives au contenu du ment d’une créance par voie judiciaire passe en force de chose jugée si, dans
recours sont d’indiquer le montant du et les délais pour l’examen de l’affaire les 20 jours calendaires à compter de
recours, les circonstances factuelles ne sont pas définis dans la loi. Par ail- sa réception, le débiteur n’exprime
sur lesquelles le créancier fonde sa leurs, une affaire selon un tel recours pas d’oppositions. Contrairement aux
demande, et les preuves confirmant les est examinée en procédure orale, ce oppositions pour une injonction du
circonstances mentionnées par le créan- qui signifie souvent que le créancier tribunal, les oppositions concernant
cier, et formuler clairement la demande doit recruter un juriste professionnel une décision préliminaire du tribunal
du recours. Le créancier doit joindre au (avocat) pour représenter les intérêts doivent être motivées.
recours toutes les preuves écrites, sur du créancier au tribunal (toutefois, Les oppositions présentées par le débi-
lesquelles il fonde le recours présenté, cette règle a des exceptions lorsque teur sont envoyées au créancier qui,
ou indiquer les motifs pour lesquels il l’affaire n’est pas complexe et que le dans un délai de 14 jours, peut indiquer
ne peut présenter de preuves, ainsi que créancier représente lui-même ses inté- dans son mémoire de nouveaux motifs
la demande pour exiger ces preuves. rêts lors des audiences du tribunal, ou et des preuves écrites.
le tribunal examinant l’affaire décide L’audience du tribunal se déroule en
Le dépôt d’un recours auprès d’un tribu- de ne pas organiser d’audiences orales procédure écrite et doit avoir lieu au
nal est le moyen de défense des droits si le montant demandé n’excède pas 2 plus tard dans les 30 jours à compter du
des créanciers le plus souvent utilisé 000 euros). jour de réception du mémoire du créan-

Le Journal du Management p.72


juridique et réglementaire
RECOUVREMENT

cier aux oppositions du débiteur. Après dans le délai imparti, l’injonction du le débiteur à exécuter au plus vite son
examen de l’affaire, le tribunal peut tribunal prend force de chose jugée et obligation, rechercher un moyen de
laisser la décision préliminaire inchan- devient exécutable. régler le créancier avant que celui-ci
gée, annuler la décision préliminaire et Après avoir reçu les oppositions du ne s’adresse au tribunal et éviter ainsi
rejeter le recours, ou modifier la déci- débiteur, le tribunal propose au créan- l’obligation de les payer.
sion préliminaire. La décision finale du cier de déposer, dans un délai de 14 Les intérêts de procédure sont calculés
tribunal, adoptée en procédure docu- jours, un recours en procédure conten- à compter du moment de l’ouverture
mentaire, peut être contestée en appel. tieuse et payer la partie manquante du de l’affaire jusqu’à l’exécution com-
droit de timbre. Après le dépôt d’un plète de la décision de justice. Cette
1.3. REQUÊTE DE DÉLIVRANCE D’UNE recours par le créancier, l’injonction du demande de condamnation à payer des
INJONCTION DU TRIBUNAL tribunal est annulée et le dossier conti- intérêts de procédure n’est pas soumis
nue à être examiné selon les règles de à un droit de timbre. Les intérêts de pro-
Les affaires pour la délivrance d’une la procédure contentieuse. Sans dépôt cédure sont calculés sur le montant que
injonction du tribunal sont également d’un recours en procédure conten- le tribunal condamne à payer.
examinées en procédure simplifiée. tieuse, l’injonction du tribunal adoptée Le Code civil de la République de
Une des particularités de cette pro- est annulée. Lituanie établit que le montant des inté-
cédure est que les affaires pour la rêts de procédure annuels dépend si
délivrance d’une injonction du tribunal Il convient de noter qu’en présentant le débiteur est une personne physique
sont examinées en utilisant des docu- une demande au tribunal pour un recou- (dans ce cas, il est demandé de condam-
ments de procédure de même modèle vrement de créance avec n’importe ner à payer des intérêts de procédure
et uniquement pour des créances pécu- lequel des moyens susmentionnés, le annuels d’un montant de 5 %) ou une
niaires. La requête de délivrance d’une créancier a la possibilité de remettre personne morale privée (dans ce cas,
injonction du tribunal n’est pas exami- les documents en utilisant le système il est demandé de condamner à payer
née si le débiteur réside à l’étranger ou judiciaire électronique et, dans ce cas, des intérêts de procédure annuels d’un
le domicile du débiteur est à l’étranger, le droit de timbre à payer représente montant de 6 %).
ou si le domicile et (ou) le lieu de travail 75 % du montant du droit de timbre à Si la créance du débiteur vient d’une
du débiteur ne sont pas connus. payer pour le document de procédure transaction commerciale, le créancier
Dans la requête de délivrance d’une correspondant, mais, dans tous les cas, peut demander au tribunal de condam-
injonction du tribunal, en plus des exi- pas moins de 5 euros. Il y a plus d’avan- ner à payer des intérêts dont le taux
gences générales déjà mentionnées, tages à utiliser le système judiciaire est de 8 %, majoré du taux d’intérêt
sont indiquées les coordonnées du électronique car ce système permet de appliqué à une opération principale de
créancier et du débiteur, le montant à suivre les événements de la procédure refinancement de la Banque centrale
recouvrer demandé, les intérêts et inté- en temps réel, prendre connaissance européenne si l’opération principale de
rêts de retard à recouvrer demandés, le des pièces du dossier électronique et, refinancement de la Banque centrale
fondement factuel de la demande. Bien si le tribunal a ouvert une affaire civile européenne a été effectuée par voie
que la loi prévoie qu’aucune preuve électronique, la partie n’est pas obligé d’appels d’offres à taux fixe, ou un taux
n’est jointe à une requête de délivrance de présenter les documents sous d’intérêt marginal si l’opération prin-
d’une injonction du tribunal, cette forme papier, etc. La loi prévoit aussi cipale de refinancement de la Banque
règle n’est pas absolue en pratique et la possibilité, à certaines conditions, centrale européenne a été effectuée par
le créancier devrait joindre à la requête de dispenser le créancier du paiement voie d’appels d’offres à taux variable
de délivrance d’injonction du tribunal du droit de timbre ou de retarder le (par exemple, le taux en septembre
au moins un justificatif de la créance paiement du droit de timbre jusqu’à 2018 était de 8 %).
(contrat de prêt, note de débit, facture l’adoption de la décision de justice. Le créancier et le débiteur peuvent
TTC impayée, etc.). Afin de garantir l’exécution réelle d’une également convenir d’un montant des
Le droit de timbre à payer pour cette décision de justice potentiellement intérêts de procédure supérieurs si leur
requête représente le quart du montant favorable au créancier, le créancier accord n’est pas contraire aux lois ni
à payer pour le recours en procédure peut, à n’importe quelle étape de la aux principes d’équité et de raison. La
contentieuse, mais pas moins de 10 procédure, demander au tribunal d’ap- loi affirme aussi le droit du tribunal à
euros. pliquer des mesures de sauvegarde réduire des intérêts élevés de manière
Sans vérifier le fondement de la provisoires, le plus souvent la saisie infondée. Conformément à la juris-
demande du créancier, le tribunal de biens appartenant au débiteur, prudence, des intérêts de procédure
adopte, au plus tard le jour ouvrable sans dépasser le montant du recours annuels de 5-6 % sont habituellement
suivant, une injonction du tribunal. demandé. Le tribunal adopte dans les payés.
L’injonction du tribunal est envoyée au 3 (trois) jours ouvrables un arrêt pour Une prescription de 5 (cinq) ans s’ap-
débiteur le jour ouvrable suivant, et ce l’application de mesures de sauvegarde pliquent aux intérêts de procédure.
dernier a le droit, dans les 20 jours à provisoires ou le refus de les appliquer.
compter de sa réception, de payer au Le créancier peut également deman-
créancier les montants condamnés à 1.4. INTÉRÊTS ET INTÉRÊTS DE RETARD der au tribunal de condamner à payer
être payés (avec les intérêts de retards en plus de la créance principale des
et les intérêts) ou de présenter ses Le Code civil de la République de intérêts de retard si le créancier et le
oppositions. Il convient de noter que les Lituanie stipule la possibilité pour le débiteur ont convenu par écrit du calcul
oppositions du débiteur ne doivent pas créancier, qui s’est adressé au tribunal d’intérêts de retard et de leur montant.
être motivées, il suffit au débiteur d’ex- pour un recouvrement de créance, de Le créancier et le débiteur sont libres
primer son désaccord avec l’injonction demander avec le montant principal de de convenir du montant des intérêts
du tribunal. Si le débiteur ne présente la créance une condamnation à payer de retard, mais le tribunal a le droit de
pas d’oppositions ou s’il ne remplit pas aussi des intérêts de procédure. Le but réduire également des intérêts de retard
son obligation vis-à-vis du créancier des intérêts de procédure est d’inciter élevées de manière déraisonnable.

p.73 Le Journal du Management


juridique et réglementaire
RECOUVREMENT

Conformément à la jurisprudence, des justice, compte tenu de la complexité délais fixés dans la loi. Le tarif du notaire
intérêts de retard d’un montant de 0,01- du dossier, de son volume et autres cir- pour effectuer cet enregistrement
0,02 % pour chaque jour de retard sont constances, et malgré le fait que les frais exécutoire représente de 0,3 à 0,5 %
considérés comme un équilibre des inté- à payer pour l’assistance d’un avocat du montant recouvré, mais pas moins de
rêts tant du créancier que du débiteur. (avocat assistant) n’excèdent pas les 14,48 euros.
Une prescription de 6 (six) mois s’ap- montants maximaux.
pliquent aux intérêts de retard. 3. LES PROCÉDURES D’EXÉCUTION
2. PROCÉDURES EXTRAJUDICIAIRES FORCÉES D’UN RECOUVREMENT DE
1.5. AUTRES FRAIS DE JUSTICE CRÉANCES
Une procédure plus simple et plus
Après avoir déposé un recours pour rapide s’applique lorsque le rembour- La décision adoptée par le tribunal pour
que le débiteur soit condamné à payer sement de la créance a été garantie par le recouvrement d’une créance ainsi
la créance selon n’importe lequel des l’hypothèque d’un bien. Dans ce cas, si que l’ordonnance du tribunal passée en
moyens susmentionnés, le créancier le débiteur n’a pas rempli ses engage- force de chose jugée ou l’enregistrement
peut demander au tribunal le paiement ments dans le délai fixé dans le contrat exécutoire d’un notaire sont obligatoi-
de ses frais de justice. Ces sommes d’hypothèque, le créancier peut obtenir rement exécutés par des personnes
demandées sont le plus souvent les un document exécutoire en s’adressant mandatées par l’État : les huissiers. Une
montants versés aux avocats ou les à un notaire avec une demande d’ef- fois que l’on a donc un titre exécutoire,
avocats assistants pour leur aide juri- fectuer un enregistrement exécutoire. on doit passer par un huissier.
dique, les frais pour la traduction des Après vérification des demandes for- Exécutant les actes exécutoires, les
documents, les frais pour faire venir les melles, le notaire envoie une notification huissiers s’appuient sur le Code de pro-
témoins à l’audience du tribunal. au débiteur l’encourageant à payer dans cédure civile ainsi que les instructions
Le montants des honoraires des avo- un délai de 20 jours la créance indiquée d’exécution des décisions. Un titre exé-
cats et de leurs assistants sont négociés dans l’enregistrement exécutoire ou cutoire du tribunal selon une décision de
entre le créancier et l’avocat (ou l’avocat présenter des données sur le non-fon- justice passée en force de chose jugée,
assistant), mais les actes de droit litua- dement de la demande du créancier. une ordonnance du tribunal passée en
niens prévoient les montants maximaux Compte tenu du fait que le notaire ne force de chose jugée ou l’enregistrement
de l’aide juridique : le montant maximal remplit pas les fonctions du tribunal et exécutoire d’un notaire est présenté
à payer pour la préparation du recours ne règle pas les litiges concernant le pour être exécuté dans les 5 (cinq) ans
pour une condamnation relative à une droit, si le débiteur ne présente pas de à compter de l’entrée en force de chose
créance (aussi bien la procédure conten- données objectives que la demande du jugée de la décision de justice.
tieuse que la procédure documentaire) créancier est manifestement infondée Les frais d’exécution comprennent les
représente au jour de rédaction du pré- et s’il n’a pas payé la créance indiquée frais nécessaires qui, en fonction du
sent article 2 238 euros (1 790,40 euros dans la notification, le notaire délivre un montant recouvré, varient de 12 à 400
pour l’aide d’un avocat assistant), le enregistrement exécutoire qui est remis euros, ainsi que la rémunération de
montant maximal à payer pour la pré- pour exécution à un huissier selon la l’huissier pour l’exécution du document
paration de la requête de délivrance procédure générale. Il convient de noter exécutoire qui dépend également du
d’une ordonnance du tribunal repré- que, si l’argent obtenu de la valeur du montant réellement recouvré (la rému-
sente 223,80 euros (179,04 euros pour bien hypothéqué ne suffit pas à exécu- nération de l’huissier est d’au moins 8
l’aide d’un avocat assistant), le montant ter la demande du créancier, le solde euros ; par exemple, 4 % reviennent à
maximal pour la préparation du mémoire de la créance est recouvré sur un autre l’huissier sur un montant recouvré supé-
aux oppositions du débiteur représente bien du débiteur sur la base du même rieur à 28 962 euros).
760,92 euros (608,74 euros pour l’aide enregistrement exécutoire. Le tarif du
d’un avocat assistant). Le débiteur est notaire pour effectuer un enregistrement Tout comme pour s’adresser au tribunal,
aussi condamné à payer au créancier le exécutoire représente 0,2 % du montant le créancier a la possibilité de remettre
droit de timbre recouvré, mais pas moins de 14,48 euros un document exécutoire à l’huissier en
Par conséquent, si le créancier perd le et pas plus de 289,62 euros. utilisant le système électronique des
procès, il est condamné à payer au profit huissiers. Dans ce système, le créancier
du débiteur les frais de justice de celui- Si la créance pour le créancier provient peut revoir les données générales du
ci : par exemple, la somme maximale à d’une lettre de change, les exigences du dossier d’exécution (informations sur le
payer pour la préparation du mémoire créancier sont satisfaites également par recouvreur et le débiteur, informations
en défense représente 2 238 euros (1 procédure non litigieuse. Si le créancier a financières du dossier, actes de la procé-
790,40 euros pour l’aide d’un avocat déposé une demande écrite pour recou- dure d’exécution effectués par l’huissier,
assistant), 760,92 euros (608,74 euros vrer de l’argent d’un débiteur, un notaire documents du dossier concernant les
pour l’aide d’un avocat assistant) pour fait selon la procédure établie des enre- informations du dossier), obtenir et pré-
la préparation de l’opposition du débi- gistrements exécutoires dans des lettres senter des documents.
teur concernant la décision préliminaire de change protestées ou non protes-
du tribunal, 223,80 euros (179,04 euros tables du notaire et ces documents Prof. Dr. Vilenas Vadapalas, Avocat
pour l’aide d’un avocat assistant) pour la sont remis pour exécution à un huissier associé et Erika Minkevič,
préparation de l’opposition du débiteur selon la procédure générale. Toutefois, Avocate assistante.
concernant l’ordonnance du tribunal dans ce cas, le créancier doit s’adresser Cabinet d’avocats Vadapalas,
délivrée. à un notaire dans l’année à compter du Vaitekūnas ir partneriai EUROLEX
Toutefois, les lois prévoient que la partie jour du délai de paiement et présenter
perdante n’est condamnée à payer que les preuves qu’il a présenté une lettre
les frais nécessaires et justifiés dont le de change à payer et qu’il a envoyé
montant peut être réduit par le tribu- une notification que la lettre de change
nal qui condamne à payer les frais de n’est pas acceptée ou payée dans les

Le Journal du Management p.74


juridique et réglementaire
ANNONCES D’EMPLOI
Retrouvez chaque jour sur www.village-justice.com
des annonces dans toute la France pour les professions du droit

dans le cadre de leurs activités sur les sujets juridiques notamment en Droit
JURISTE SPÉCIALISÉ EN DROIT PUBLIC DES AFFAIRES H/F - de la santé (publicité, conventions avec les professionnels de santé, DMOS,
PARIS 7ÈME - CAISSE DES DÉPÔTS Transparence...), Droit commercial, Droit de la distribution, Droit de la
concurrence et de la propriété intellectuelle (marques), Données personnelles
(RGPD/LIL).
Au sein du secteur "Public économique, institutionnel et tiers de confiance"
(constitué d'un Responsable, deux responsables adjoints et huit juristes) ; la Par ailleurs, dans un environnement où l’innovation est permanente, vous
finalité du poste est, par le conseil aux Directions opérationnelles, d'analyser réalisez une veille juridique et sensibilisez et formez les collaborateurs si besoin.
les dossiers dans leur globalité et de rédiger les actes nécessaires, de sécuriser
les interventions de la CDC dans le cadre de ses activités, de préparer les Vous participez enfin aux groupes de travail avec les associations
comités et instances décisionnels concernés et d'y représenter la Direction. professionnelles et assurez le lien entre la société et les cabinets d’avocats
nécessaires à notre activité.
Les fonctions couvrent notamment :
• les questions de droit public général liées au statut de la CDC ou de ses Profil :
filiales à prendre en compte dans les opérations menées (qu'il s'agisse • Issu(e) d’un 3ème cycle juridique avec une spécialisation en droit des affaires
d'investissements, de mandats ou de financements) ; ou droit de la santé (Master II), vous justifiez d’une expérience professionnelle
• les interventions de la CDC et de ses filiales dans le secteur public d’au moins 5 ans, acquise de préférence au sein d’un fabricant de dispositifs
notamment par la conclusion de partenariats spécifiques avec diverses médicaux ou un laboratoire pharmaceutique.
entités du secteur public ; • Votre anglais est courant.
• les activités de la CDC en matière de marchés publics, concessions, • Vous êtes parfaitement opérationnel(le) quant à la rédaction de contrats en
occupations du domaine public ou autres contrats publics (montages français et en anglais principalement dans les domaines du Droit de la santé,
contractuels complexes) ; de la distribution et de la propriété industrielle.
- les opérations financières complexes (notamment prêts, investissements, • Une forte sensibilité aux règles de droit de la concurrence française et
subventions) avec des opérateurs publics comme privés ; communautaire idéalement dans le monde de la santé sera un plus indéniable.
• les interventions de la CDC dans le domaine financier nécessitant la • Votre aisance relationnelle et votre force de conviction vous permettent de vous
rédaction et la négociation de différents documents juridiques (contrats, positionner en ‘’business partner’’ auprès des acteurs de l’entreprise, à travers
documents d'instruction des dossiers, revue de textes spécifiques) et le une communication professionnelle et adaptée à chacun de vos interlocuteurs.
suivi des relations avec les différentes parties prenantes, notamment les • Pragmatique avec des qualités d’analyse et de synthèse, vous savez
autorités publiques en particulier sur les aspects réglementaires ; travailler en équipe et vous positionner en force de proposition. Vous gérez la
• le suivi des contentieux administratifs en particulier en matière de contrats multiplicité des dossiers avec autonomie et rigueur.
publics ou d'opérations financières complexes.
Il est attendu du titulaire de ce poste : Ce poste requiert des déplacements ponctuels à Levallois Perret.
• une parfaite connaissance en droit public des affaires avec une bonne
compréhension des opérations financières, Thuasne s’engage en faveur de la diversité et de l’emploi des travailleurs
• une bonne culture juridique générale permettant d'identifier le plus handicapés.
en amont possible les problématiques nécessitant d'associer d'autres
spécialistes (gestion des dossiers transversaux), Pour postuler : https://careers.thuasne.com/offre-de-emploi/emploi-
notamment sur les questions relatives à la fiscalité, au droit bancaire et juriste-h-f-h-f_1311.aspx
financier, au droit communautaire ou encore au droit social,
• une importante capacité d'organisation et de pilotage de dossiers
juridiques complexes et pluridisciplinaires, JURISTE H/F - GONDREVILLE 54840 – PREMISTA
• une parfaite maîtrise de la dimension opérationnelle et transactionnelle.

Poste non encadrant Groupe PREMISTA, leader français du regroupement de crédits et acteur
majeur de l’intermédiation, 500 salariés, 12 marques.
Profil attendu : Dans le cadre de notre développement, nous recrutons au sein de notre
• une formation complète en droit public général et en droit public des affaires ; service Juridique, Audit et Conformité : Un(e) Juriste
• une très bonne culture juridique générale notamment une bonne
connaissance de la réglementation et des pratiques bancaires et financières ; Missions :
• une capacité au travail en équipe impliquant ponctuellement une forte Rattaché à la Responsable Juridique, Audit et Conformité et au sein d’un
disponibilité et le travail en mode projet ; équipe de 10 personnes, vos principales missions sont :
• une pratique de l'anglais est souhaitable ; • Participer à la veille juridique, analyser les impacts opérationnels et
• une expérience professionnelle de 3 à 5 ans minimum, acquise en direction adapter les procédures internes
juridique ou en cabinet d'avocats avec une approche opérationnelle et une • Valider des supports de communications externes
aptitude à la négociation. • Traiter les réclamations clients
• Veiller au respect des droits des personnes concernées concernant leurs
Poste ouvert en contrat de droit public pour une durée de 6 mois données personnelles
• Conseiller les agences et la Direction
Pour postuler : https://recrutement.groupe.caissedesdepots.fr/Pages/ • Rédiger des notes d’information sur des problématiques juridiques
Offre/detail-offre.aspx?idOffre=22970&idOrigine=483 • Rédiger des contrats et des baux commerciaux
• Déposer des marques

JURISTE H/F - CDD 12 MOIS – SAINT-ETIENNE – THUASNE Profil :


• De formation Bac +4 à Bac +5 en droit de la consommation et en droit
bancaire
Pionnier du #Medweartech, au croisement de la médecine, des matériaux et • Vous avez une première expérience significative, idéalement acquise au
du digital, THUASNE crée et distribue des dispositifs médicaux depuis près sein d’un établissement de crédits ou d’un cabinet d’avocat.
de 170 ans ; solutions globales et innovantes permettant à chacun de devenir • Vous faites preuve de rigueur et de créativité, et vous savez travailler en
l'acteur de sa propre santé. Présente dans plus de 86 pays au travers de autonomie. Vous êtes également reconnu pour vos qualités rédactionnelles
filiales ou de distributeurs, notre entreprise (200 millions d'euros de chiffre et pour vos capacités à anticiper et à trouver les solutions opérationnelles.
d'affaires, 2 000 collaborateurs) a fait de Au-delà des compétences métiers, nous recherchons une personnalité qui
l'innovation et du confort du patient sa priorité. saura s’investir au sein d’un groupe dynamique et en forte croissance.
Vous vous reconnaissez dans ce poste et souhaitez être un acteur de notre
Rattaché(e) au Directeur Juridique et en collaboration avec une Juriste, votre belle aventure : REJOIGNEZ-NOUS !
mission sera de négocier et d’élaborer les différents accords et contrats en Rémunération : Négociable selon profil
France et à l’international. Type d'emploi : CDI 35 heures
Lieu de mission : Gondreville (54)
Garant des intérêts de la société, vous veillez à la conformité des opérations de
l’entreprise. Au quotidien, vous accompagnez et conseillez les opérationnels Merci de postuler par email à drh@centralfinances.fr

Le Journal du Management p.76


juridique et réglementaire
FORMATION

Retrouvez toutes les manifestations juridiques sur


www.formations-juridiques.com

Le Journal Imprimeur Dépôt Légal


du Management ROTIMPRESS ISSN : 1951-199X de formation, organisé autour LEGI TEAM
Juridique et Pol. Ind. Casa Nova - d’un espace d’exposition, de Tél. : 01 70 71 53 80
Réglementaire Carrer Pla de l'Estany s/n Maquettiste : conférences et d’ateliers. Email :
est publié par 17181 AIGUAVIVA (Girona) Cyriane VICIANA Cette rencontre entre acteurs de salonjuridique@legiteam.fr
pao@legiteam.fr la LegalTech, professionnels du journee-pi.com
LEGI TEAM Publicité
Régie exclusive : Contacts : droit et entrepreneurs, met en
17, rue de Seine
92100 BOULOGNE LEGI TEAM Pierre MARKHOFF avant les acteurs impliqués dans
17, rue de Seine Ferroudja SAIDOUN des démarches d’innovation
Directeur de la 92100 Boulogne et proposant des technologies
Publication Tél : 01 70 71 53 80 Edition
Fax : 01 46 09 13 85 10 000 exemplaires appliquées au Droit… en res-
Pierre MARKHOFF tant très opérationnel sur les RGPD - Règlementation
Tél : 01 70 71 53 80 Site : www.legiteam.fr
solutions du moment et celles à Européenne sur la Protection des
Rédacteur en Chef venir. Les acteurs traditionnels Données
Laurine TAVITIAN
et les startup sont là… et les Du 5 au 7 décembre 2018 -
laurine@legiteam.fr
conférences permettent d’abor- Toulouse
der les questions de modèles
économiques ou de marché du En partenariat avec la CNIL et
droit, d’innovation, de ressources Sopra Steria, cette formation sur
humaines, de management… trois jours vous permet d’acqué-
rir une connaissance précise du
RGPD, programme et plan Attention ! Ce Salon est fortement RGPD facilitant l’application de
d’action conseillé aux Avocats, Juristes, la nouvelle réglementation dans
5 novembre 2018 - Paris Le droit d’auteur dans un Notaires, Fiscalistes, Experts- votre entreprise.
environnement numérique comptables, étudiants en Droit...
Compétences visées : Du 22 au 23 novembre 2018 - Île mais aussi les entrepreneurs et Un règlement européen qui
Savoir établir un registre de France tous ceux qui sont concernés par refonde les précédentes lois
conforme au RGPD le Droit. françaises :
Connaître les obligations Objectifs : Le Règlement général sur la
légales applicables au registre Comprendre les mécanismes Entrée gratuite. protection des données person-
des traitements du droit d’auteur appliqués au LEGI TEAM & OPEN LAW nelles (règlement 2016/679/UE)
Savoir maintenir dans le temps numérique Tél. : 01 70 71 53 80 dit RGPD entre en application le
un registre des traitements Sécuriser ses droits d’auteur village-legaltech.fr 25 mai 2018. Il vient abroger la
lors de la création d’un site web directive 95/46/CE et refonde le
Public concerné : Toute personne Savoir exploiter des conte- régime de protection des don-
amenée à gérer un programme nus dans un environnement nées personnelles, tel que prévu
de mise en conformité RGPD numérique en France par la loi n° 78-17 du 6
(dirigeant d’entreprise, chef de Protéger son patrimoine intel- janvier 1978 dite informatique et
projet, délégué à la protection lectuel en ligne. libertés.
des données).
Public concerné : Toute personne Une formation pour appliquer la
DPO Consulting en charge des droits d’auteur RGPD en milieu professionnel :
Journée annuelle de forma-
112, bd Haussmann, 75008 Paris dans le cadre d’un projet numé- Cette formation propose
tion en Propriété Intellectuelle &
Tél.: 01 45 22 62 74 rique Juriste Responsable de d’aider les entreprises et admi-
Numérique
formations@dpo-consulting. projet web Responsable internet nistrations à comprendre leurs
4 décembre 2018 - Paris
com Chef de produit Avocat. obligations, afin de se mettre
en conformité et prévenir les
Pour la 16ème année, LEGI TEAM
Legal & Network risques de sanction.
organise la Journée de forma-
Tél. : 01 84 03 04 63 tion Propriété intellectuelle et
info@comundi.fr Il s’agira non seulement de
Numérique. L’occasion pour les
présenter le cadre réglemen-
avocats et juristes d’entreprise
taire mais aussi d’indiquer des
de se pencher ensemble sur les
Le RGPD pas à pas ! Ateliers bonnes pratiques et d’apporter
grandes problématiques posées
pratiques des réponses concrètes pour
par la révolution numérique.
14 novembre 2018 faciliter l’accompagnement des
acteurs, en particulier les TPE/
Protection des marques et
Sécurité des données person- PME et collectivités territoriales…
des noms de domaine, RGDP,
nelles, mode d’emploi encadrement des produits numé-
Registre des traitements, un 3ème salon français de la Pour tous les acteurs du secteur
LegalTech. riques, ou plus-value apportée
outil de pilotage incontournable privé et du secteur public.
27 et 28 novembre aujourd’hui par les données
Cité des Sciences de la Villette numériques récoltées par les
LAMY Université Toulouse 1 Capitole
sociétés… L’innovation repré-
Tél. : 09 69 32 35 99 FCV2A
Le Salon français de la LegalTech sente toujours plus de nouveaux
FR-lamy.formation@wolters- Contact : Patricia Aspart
est chaque année un lieu unique défis pour les entreprises, qui
kluwer.com Tél. : 05 61 12 88 38
de rencontres, d’information et doivent s’armer d’outils juri-
fcjuris@ut-capitole.fr
diques adaptés pour se protéger.

Le Journal du Management p.78


juridique et réglementaire
PRINCIPAUX MEMBRES DE L’ÉQUIPE PI

ALAIN VILLENEUVE, L. NORWOOD (WOODY) ANDREA M. AUGUSTINE, SARAH PEYRONNEL,


ASSOCIÉ JAMESON, ASSOCIÉ ASSOCIÉE ASSOCIÉE
DUANE MORRIS LLP
190 South LaSalle Street, 1075, Peachtree Street NE, 190, South LaSalle Street, 1540 Broadway
Suite 3700 Suite 2000 Suite 3700 New York,
Chicago, IL 60603-3433 Atlanta, GA 30309-3929 Chicago, IL 60603-3433 NY 10036-4086
USA USA USA USA
Tél. : +1 312 499 6739 Tél. : +1 404 253 6915 Tél. : +1 312 499 6771 Tél. : +1 212 471 1896
AVilleneuve@duanemorris.com WJameson@duanemorris.com amaugustine@duanemorris.com speyronnel@duanemorris.com

Alain Villeneuve pratique dans le Louis Norwood (Woody) Jame- Andrea M. Augustine est co- Sarah Peyronnel exerce dans
domaine du droit de la proprié- son dirige le département PI. directeur du département Pré- le domaine du droit de la pro-
té intellectuelle et assiste ses Il exerce en droit de la PI avec paration et de dépôt de brevets. priété intellectuelle, avec une
clients dans un large éventail une spécialisation en litiges liés Elle concentre sa pratique en spécification en droit des
de secteurs d’activités sur les aux brevets et est compétent sur droit de la PI, en particulier en marques, droit d’auteur, pro-
questions du droit des affaires, un large éventail de litiges en PI conseil stratégique lors d’achats tection des marques et le
de la propriété intellectuelle et (marques, habillage commer- de brevets et de marques et la divertissement.
de l’immigration. Il gère quoti- cial, droit d’auteur et publicité gestion de portefeuilles dans
diennement l’enregistrement, mensongère). les secteurs de l’électricité, de Mme Peyronnel conseille ses
la surveillance et la défense En 2014, il a été nommé Outstan- la mécanique et des produits clients sur le dédouanement,
des brevets et des marques. ding IP Litigator en Géorgie, par de consommation. Elle assiste la poursuite, la maintenance
M. Villeneuve a représenté des Managing Intellectual Property ses clients dans la rédaction et et la protection globale des
clients devant des organismes et son équipe a reçu le prix de la la négociation d’accords liés à marques. Elle représente des
de réglementation et d’applica- gestion de la propriété intellec- la PI. Elle réalise des analyses clients qui détiennent des porte-
tion américains et mondiaux, tuelle pour la meilleure équipe du freedom-to-operate, de la feuilles de marques internatio-
notamment la Commission des en litiges des brevets dans le conception, de la contrefaçon nales étendus. Mme Peyronnel
appels et des appels (USPTO) sud des États-Unis. Nommé à et de la validité et conseille ses a également de l’expérience
de l’Office américain des brevets plusieurs reprises Georgia Su- clients sur la protection des se- en application des marques,
et des marques et l’Organisation per Lawyer en contentieux de la crets commerciaux et les aide notamment en matière de ré-
mondiale de la propriété intellec- PI par Atlanta Magazine et Geor- à faire preuve de due diligence pression des infractions en
tuelle (OMPI). gia Super Lawyers Magazine et pour les licences et acquisitions. ligne et de litige dans des af-
il est parmi les meilleurs avocats Mme Augustine a une expé- faires portant sur des marques,
Ancien ingénieur nucléaire et en PI en Géorgie sur la liste rience significative, y compris des présentations et les droits
licensed U.S. Patent Attorney, Chambers USA depuis 2009. auprès de la Commission du d’auteur.
M. Villeneuve est particulière- M. Jameson a représenté de commerce international, dans
ment expérimenté dans la ré- grandes sociétés pour des li- tous les litiges en PI, en particu- Mme Peyronnel est habilitée à
daction de demandes de bre- tiges complexes liés à des bre- lier ceux liés aux brevets élec- exercer à New York et à Paris.
vet dans plusieurs domaines, vets technologiques fibre op- triques, aux logiciels et à la mé- Elle est membre de l’Interna-
notamment les logiciels méca- tique, cybersécurité, télévision canique (GPS, localisation des tional Trademark Association
niques, électriques, sans fil et par câble, Internet, transactions téléphones mobiles, voice-over (INTA), du New York State Bar
informatiques. Un des brevet bancaires en ligne, les NTIC, IP, écrans à cristaux liquides, Association et du French Ame-
garanti par M. Villeneuve a no- hardware et software, etc…). Il a modules de connexion intégrés, rican Bar Association. Elle a
tamment été cité par la Cour géré des litiges liés aux marques produits électroniques grand pu- obtenu son diplôme de droit
suprême des États-Unis dans et à la publicité mensongère blic, systèmes de climatisation, à l’Université Paris Nanterre
sa décision dans l’affaire Bilski pour les sociétés du Fortune 500 etc..) (Université Paris 10 Nanterre)
vs. Kappos et à la contrefaçon autour des en France, où elle a suivi un
Jeux olympiques d’été de 1996. Avant ses études de droit, elle a double programme très sélectif
M. Villeneuve est diplômé cum Membre de la Litigation and Pa- travaillé comme ingénieure élec- axé sur le droit français, britan-
laude de l’University of Illinois tent, Copyright and Trademark trique pour le US Army Corps nique et américain et est aussi
College of Law et diplômé de Law sections of the American of Engineers, en tant qu’ingé- diplômée d’un LL.M de l’école
l’École Polytechnique de Mon- Bar Association, du State Bar of nieur logiciel chez Anderson de droit Benjamin N. Cardozo.
tréal. Il est francophone et Georgia et de l’Atlanta Bar Asso- Consulting et comme program- Le français est sa langue
parle couramment l’italien et ciation, il a siégé au Federal Trial meur principal chez Reuters maternelle.
l’anglais. Practice and Procedure Com- America.
mittee of the American Bar Asso-
ciation, ainsi qu’ à de nombreux
comités de l’International Trade-
mark Association et est intervenu
lors de nombreux séminaires.
DUANE MORRIS EN BREF

● ommé cabinet le plus performant en révision inter partes. Selon Patexia, Duane Morris a un taux de réussite de au cours des cinq
dernières années.
● Classé au premier rang des représentants des pétitionnaires devant la Commission de recours et d’appel en matière de brevets PTAB .
Selon l indice de réussite institutionnelle des brevets unifiés de anvier 2 .
● Top des cabinets de défense dans les affaires de brevets de Lex Machina.
● ommé parmi les top cabinets représentant des défendeurs de marques par Lex Machina.
● Classé parmi les meilleurs cabinets de défense dans les affaires A DA déposées en 2 et 2 par Lex Machina.
● Top des cabinets d’avocats pour l’industrie pharmaceutique par BTI Consulting Group.
● Classé dans le premier tiers du classement national en contentieux des litiges PI et brevets ainsi que classements nationaux
supplémentaires en droit des marques et droit des brevets par U.S. ews et World Report
● avocats exerçant dans bureaux tats-Unis et l’international
● Troisième plus gros département Duane Morris
● des membres du département détiennent un doctorat.
● Environ 2 marques enregistrées et gérées dans plus de 2 uridictions.

BUREAUX ET ZONES D’ACTIONS

ÉTATS-UNIS Los Angeles


Atlanta Miami
Austin ew ork
Baltimore ewark
Boca Raton Philadelphie
Boston Pittsburgh
Cherry Hill San Diego
Chicago San Francisco
Houston Silicon alley
Lake Tahoe Washington, DC
Las egas Wilmington

INTERNATIONAL Oman
Hanoi Shanghai
Ho Chi Minh ille Singapour
Londres Taiwan
Myanmar

POUR DÉCOUVRIR TOUT L’UNIVERS DE DUANE MORRIS


www.duanemorris.com

Vous aimerez peut-être aussi