Vous êtes sur la page 1sur 6

23/03/2017

M.TAGHZOUTI

Approche systémique

I. L’émergence
II. Définition d’un système
III.Les propriétés de l’approche systémique
IV.L’entreprise un système complexe…
ouvert/fermé

La théorie générale des systèmes trouve


son origine dans la tradition sociologique.
Elle constitue d'une certaine façon une
réaction contre l'école des relations
humaines qui a trop privilégié l'étude des
individus en défaveur de l'analyse des
structures des organisations.

1
23/03/2017

Le concept de système s'est construit aux États-Unis depuis les


années 1940.
Une des premières réflexions sur le concept de système fut conduite par
(dans sa tentative de construction d'une théorie générale
des organisations):

- le problème central est celui de la survie des systèmes sociaux


- les questions les plus intéressantes sont celles qui portent sur les
modalités qui permettent aux systèmes sociaux de survivre et de se
maintenir.

Bertalanffy (1951) définit le système : « un ensemble d’unités en


interrelation mutuelle »

Mélèze (1972) nous propose la définition suivante: « …, un


système finalisé est un ensemble organisé de moyens, méthodes,
règles et procédures qui permet d'obtenir des réponses
satisfaisantes de l'environnement ».

De Rosnay (1975), « un système est un ensemble d'éléments en


interaction dynamique, organisés en fonction d'un but ».

Le Moigne (1977) le considère comme « un objet qui, dans un


environnement, doté de finalités, exerce une activité et voit sa structure
interne évoluer au fil du temps, sans qu'il perde pourtant son identité
unique ». 5

Approche analytique vs approche systémique


Approche analytique

-Isoler les éléments d’un ensemble,


-Étudier ces éléments d’une façon séparée,
-S’appuie sur la perception des détails,
-Modifie une variable à la fois,
-Indépendante de la durée: les phénomènes sont réversibles
-La validation des faits se réalise par la preuve expérimentale
dans le cadre d’une théorie,
-Conduit à une action programmée dans son détail.
Déduction
Enchaînement de causes et d’effets
(Exemple: on décompose un problème principal en sous-problèmes
indépendants en vue de le résoudre)

2
23/03/2017

Approche systémique

• Envisage les éléments d’une conformation complexe, non pas


isolément mais globalement,
• Ces éléments sont conçus en tant que parties intégrantes,
• Les différents composants sont en relation de dépendance
réciproque ,
• S’appuie sur une perception globale,
• Modifie des groupes des variables simultanément,
• Intégration de la durée,
• La validation des faits se réalise par comparaison du
fonctionnement du modèle avec la réalité,
• Conduit à une action par objectifs.
Déduction
Constat global et intégral
(Exemple: étude du positionnement stratégique de l’entreprise)
7

Attention!
Les 2 approches sont complémentaires.
Dans certaines situations, l’approche
cartésienne (analytique) donne de bons
résultats (audit financier, par ex.).

Dans d’autres cas, il faut privilégier


l’analyse systémique ( audit qualité totale,
concurrence, domaine médical,…)

3
23/03/2017

La complexité La régulation

L’équilibre

La globalité La finalité

L’interaction L’équifinalité
Le réseau de
communication et
d’information

La rétroaction L’ouverture

10

L’entreprise ne vit pas en autarcie. Elle fait partie d’un


vaste système qui évolue et se transforme sans cesse, et
l’oblige à prendre en compte de multiples contraintes:
• Economiques
• Politiques
• Sociales
• Ecologiques.

Chaque entreprise cherche à s’adapter à ces contraintes


et tente de les modifier en sa faveur, avec plus ou moins
de succès.
11

Généralement, l’entreprise est présentée comme un


système, c'est-à-dire un ensemble d’éléments
interdépendants, organisés et coordonnés en fonction
d’un but commun.

TRADITIONNELLEMENT:
pour comprendre le fonctionnement d’une entreprise, les
économistes divisaient les difficultés. Il s’agissait de la
démarche analytique, pratiquée par :

Taylor (OST) Mayo (relations humaines)

4
23/03/2017

En divisant les difficultés, l’analyste cartésien peut rencontrer des


problèmes inhérents à un excès de décomposition des
phénomènes organisationnels, d’où la nécessité de voir
globalement ( la systémique) pour agir localement:

L’approche systémique favorise donc les notions


d’interdépendances des sous-systèmes et d’ouverture sur
l’environnement.

De plus, l’analyse systémique considère l’entreprise


comme mais en perpétuelle
adaptation, notamment face à l’évolution de
l’environnement. La régulation permet alors à l’entreprise
de mieux poursuivre ses buts

13

ORGANISÉ SELON DES

Concret
Selon le critère
: ••Constitué
C’est-à-dire ayant fonctionnel
d’un objectif : Sous-
unensemble
Finalisé
SOUS-SYSTÈMES
qui nécessite
Bien que l’entreprise dispose d’éléments la mise(machines,
concrets en place
d’une totale liberté
systèmes
de terrain…)
d’une stratégie. approvisionnement,
mais aussi abstrait (une
structuration interne, production,
on histoire, commercialisation.
une culture).
constate dans la réalité la
permanence de sous-systèmes
dans la majorité de celles-ci qui

Organisé
s’articulent autour de deux ••C’est-à-dire
En constante évolution.
doté d’une structure

Dynamique
critères de fonctionnement permettant
d’assurer la coordination des
Selon les
éléments flux échangés : sous-
du système
système physique (gère les flux réels
de matières, de personnes ...)

Ouvert
•• En
De relation
manière(flux
à essayer
entrants et
financier (flux de capitaux) ou de
Régulé d’atteindre
sortants)
communication
constamment
avec son
(flux
objectifs grâce. à la
environnement
ses
prised’information).
de
décision.
14

La vision systémique renvoie à 2 types de systèmes


(ouvert/fermé)

Mongeau retient 3 types de systèmes:


• le système isolé qui n'a aucun échange avec l'environnement;
• le système fermé qui reçoit de l’énergie de l’extérieur mais qui ne
possède pas de rétroaction permettant l'ajustement du système
• le système ouvert est en relation constante avec l'environnement
et s'ajuste.
Silverman évoque la notion du système semi-ouvert!

15

5
23/03/2017

unSystème
systèmeouvert:
fermé:
Une entreprise fermée si elle est isolée des fluctuations liées
Un système ouvert
aux estl'environnement.
aléas de un système qui interagit en
permanence avec son environnement. L'interaction peut
prendre la forme de l'information, l'énergie ou de transferts
de matières dans ou hors des limites du système, en
fonction de la discipline qui définit le concept. Un système
ouvert doit être mis en contraste avec le concept d'un
système isolé

Dans les sciences sociales:


Dans le domaine des sciences sociales, un
système ouvert est un processus qui relie le
matériel d'échanges, l'énergie, les personnes, les
capitaux et les informations avec son
environnement.
16

Considérer les entreprises comme des « systèmes


socio-techniques ouverts » permet de mieux se
rendre compte à quel point elles sont influencées par
leur environnement, et en sens inverse combien elles
sont capables de réagir.

A la différence de systèmes mécaniques ou


inanimés, elles possèdent une propriété
d'«équifinalité », elles peuvent parvenir à un état
stable à partir de données de départ très variables et
de manière très différente. 17