Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Cadi Ayyad Département de Chimie

Faculté des Sciences Année 2018 -2019


Semlalia - Marrakech Semestre S1
Filière SMPC
Atomistique
Exercice I
1- Compléter le tableau suivant :
Nucléides Nombre de protons Nombre de neutrons Nombre de masse Nombre
Z N A d’électrons
5B 10
2 He 3
F- 9 10
Mg2+ 12 24
He 4
Cl  18 18
2- Parmi ces nucléides, indiquer les isotopes.
Exercice II
L'oxygène de masse atomique 15,9994 uma est constitué essentiellement de trois isotopes 16, 17 et
18 de masse atomique 15,994915 uma (majoritaire à 99,775 %), 16,999311 uma et 17,999160 uma
respectivement.
a. Montrer que la valeur de la masse molaire atomique de 168 O (en g/mol) et celle de sa masse
atomique (en uma) sont identiques.
b. Donner les nombres des constituants subatomiques de chacun des isotopes considérés.
c. Déterminer l'abondance relative de ces isotopes dans l'élément naturel.

Exercice III
a) L’électron d’un atome d'hydrogène initialement à l'état fondamental absorbe une quantité
d'énergie de 12,09 eV. Vers quel niveau énergétique n transiterait-il ?
b) Cet électron émet une radiation de longueur d'onde = 657,7 nm. A quel niveau énergétique se
retrouverait-il dans ce cas?
c) Combien de raies différentes peuvent-elles être émises lors du retour de l’électron du niveau n=4 à
l’état fondamental. Représenter schématiquement les transitions donnant lieu aux raies identifiées.
Données : h = 6,626 10-34 J.s c = 3.108 m.s-1 1eV= 1,6.10-19 J, EH = -13,6 eV.

Exercice IV
Pour l’électron de l’atome d’hydrogène placé à l’état fondamental, quelles sont les transitions
d’absorption possibles ayant les longueurs d’onde suivantes : = 122 nm, = 155 nm, = 97 nm,
vers quel niveau d’énergie chaque transition a eu lieu ?
Données : h = 6,626 10-34 J.s c = 3.108 m.s-1 , EH = -13,6 eV.

Exercice V
1- Identifier l’hydrogénoide de l’élément chimique 4Be.
2- En se situant dans les conditions de la théorie de Bohr, exprimer le niveau d’énergie, n, de
l’électron de cet hydrogénoide en fonction du rayon (r) de l’orbite occupée.
3-Quel est le niveau énergétique (n) de l’électron lorsqu’il se trouve sur l’orbite de rayon égal à
0,1325 Å.
4- Calculer l’énergie de l’électron de cet hydrogéoïde lorsqu’il se trouve sur le niveau d’énergie n= 4.
5- En considérant l’état énergétique précédent de l’électron, déterminer la distance qui sépare
l’électron et le noyau.
6- En déduire la vitesse de l’électron de l’hydrogénoide pris dans la condition précédente.
7- En considérant que l’électron ne décrit plus une trajectoire circulaire, mais sa vitesse demeure
égale à celle précédemment déterminée (question 6), calculer l’incertitude relative minimale associée
v
à sa vitesse ( ) lorsque l’erreur commise sur sa position (x=2,12 Å) est telle que : ∆x = 2x10-3 Å.
v
8- Qu’est- ce qu’on peut conclure lorsqu’on prend en considération le résultat précédent ?
9- En considérant l’hydrogénoide précédemment évoqué, calculer la différence d’énergie |E|
relative à la raie d’émission la moins énergétique de la série de Paschen.
10- Calculer la longueur d’onde  correspondant à cette raie spectrale.
11- Est-ce que cette radiation lumineuse est perceptible à l’œil nu humain ?
Données : h= 6,626 10-34 J.s, EH = -13,6 eV, a0 = 0,53.10-10 m, me= 9,109.10-31 kg, 1eV = 1,6 10 -19 J,
c = 3.108 m/s.

Exercice VI
Soit l’hydrogénoide 6C5+ :
a0
1- Déterminer l’énergie totale de son électron lorsqu’il est situé à la distance rm = , considérée
6
comme étant le rayon de l’orbite que l’électron décrit à l’état fondamental.
2- L’électron de l’hydrogénoide 6C5+, pris à l’état fondamental, est soumis à un rayonnement
électromagnétique de fréquence  = 1,051x1017 Hz. Déterminer le niveau énergétique de l’électron
après excitation.
3- Le retour de l’électron à l’état fondamental est accompagné d’émission de rayonnements.
Montrer par un schéma les transitions électroniques possibles de ces émissions.
4- Déterminer la longueur d’onde de la radiation ayant l’énergie la plus faible.
5- L’électron de 6C5+, pris à l’état fondamental, est soumis cette fois-ci à un rayonnement
électromagnétique de fréquences comprises entre 112,390.1015 Hz et 114,317.1015 Hz. Déterminer
le niveau d’énergie (n) possible dans ce cas d’excitation.
6- Quelle est l’énergie d’ionisation de 6C5+ lorsque l’électron se trouve sur le niveau d’énergie (n)
précédemment déterminé ?
7- Le cation précédemment ionisé est mis en contact avec un électron accéléré ayant une longueur
d’onde égale à 0,056 nm. En se plaçant dans le modèle quantique, déterminer le niveau d’énergie
(n) de l’électron lorsqu’il sera associé à l’ion.
Données : h = 6,626.10-34 J.s ; 1 eV= 1,6.10-19J ; EH = -13,6 eV ; c = 3.108 m/s; masse de l’électron =
9,109.10-31 kg

Exercice VII
1. Calculer la longueur d’onde de De Broglie associée à un proton dont l’énergie cinétique EC =100
eV.
2. Déterminer la longueur d’onde associée à une voiture pesant 1250 kg et roulant à 100 km/h.
3. Conclure.
Données : h = 6,626.10-34 J.s, mp = 1,67× 10−27 kg, 1eV= 1,6.10-19 J

Exercice VIII
En appliquant le principe d’incertitude d’Heisenberg aux deux systèmes suivants, calculer
l’incertitude sur la vitesse v :
1. d’un électron se déplaçant en ligne droite avec x = 1 Ǻ .
2. d’une bille de masse 58g se déplaçant en ligne droite avec x = 1 mm.
3. Conclure

Exercice IX
Pour un atome mono-électronique (hydrogène ou un ion hydrogénoïde) la fonction d’onde de
l’orbitale 1s a pour expression :

a) Déterminer la densité radiale de probabilité de présence pour l’orbitale Ψ1s


b) A quelle distance du noyau cette densité est maximale
c) Comparer ces distances pour les orbitales 1s de H et Li2+.

Exercice X
1. Ecrire la configuration électronique des éléments suivants : 12Mg, 6C, 17Cl et 21Sc
2. Donner sous forme de cases quantiques la configuration de la couche de valence.
Quelle est l’expression de la fonction d’onde nlms pour chaque électron de la couche externe des deux
éléments 6C et 21Sc.
4. Donner la période, le bloc et le groupe de chacun de ces quatre atomes.
5. Pour chacun des états électroniques ci-dessous, donner l’orbitale correspondante quand elle existe.
a- (2,1,1,1/2), b- (3,2,0,1/2), c- (1,1,1,1/2), d- (1,0,0,-1/2), e- (3,0,0,1/2), f- (2,0,0,1/2),
6- Classer ces états par ordre croissant d’énergie

Exercice XI
On considère les 4 éléments suivants : 11Na, 12Mg, 16S, 53I.
1) Ecrire leur structure électronique à l’état fondamental.
2) A quel groupe appartient chacun de ces éléments ? .
3) Classer leur rayon par ordre croissant
3) Quels types d’ions ces éléments sont-ils susceptibles de former en solution ? Justifiez votre réponse.
4) Attribuer les valeurs données ci-dessous aux éléments 11Na, 12Mg, 16S.
Energies de première ionisation (EI1) : 495,8 ; 737,7 ; 999,6 (kJ/mol)
Affinité électronique (AE) : -21 ; 52,9 ; 200,4 (kJ/mol)
Electronégativité (EN) : 0,93 ; 1,31 ; 2,58

Exercice XII
L’Affinité Electronique et l’Energie de première Ionisation des éléments de la deuxième période du tableau
périodique sont rassemblées dans le tableau suivant :

3Li 4Be 5B 6C 7N 8O 9F 10Ne


AE (eV) 0,62 0,00 0,28 1,26 0,00 1,46 3,40 0,00
EI1 (eV) 5,4 9,3 8,3 11,3 14,5 13,6 17,4 21,6
1. Donner les configurations électroniques des atomes 5B, 7N, 10Ne et 11Na.
2. Pourquoi les deux atomes B et N ne suivent pas la variation normale de l’énergie de première ionisation qui
augmente de gauche à droite dans leur période ?
3. Pourquoi les affinités électroniques de Be et N sont-elles nulles ?
4. Sachant que EI1(11Na) = 5,1 eV, expliquer la grande différence d’énergie d’ionisation entre Na et Ne.

Exercice XIII
Les cinq éléments 6C, Si, 32Ge, Sn, Pb appartiennent, dans l’ordre, à la même colonne du tableau périodique :
1- Quel autre nom peut-on donner à l’ensemble d’éléments chimiques de la même colonne ?
2- a- Citer les règles à respecter pour obtenir la configuration électronique d’un élément chimique, à l’état
fondamental.
b- Donner le numéro atomique du Silicium Si, de l’étain Sn et du Plomb Pb pour lequel la sous-couche 4f est
totalement remplie, justifier.
c- A quel bloc appartiennent tous ces éléments ? Justifier.
3- Classer ces éléments par ordre croissant de rayon atomique et d’électronégativité.
4- a- Donner la configuration électronique de l’étain Sn à l’état fondamental.
b- représenter la couche de valence de l’étain Sn par les cases quantiques.
c- A quelle période appartient-il ? Justifier.
Exercice XIV
1- Ecrire les structures électroniques de 7N et 15P.
2- En appliquant l’approximation de Slater, calculer l’énergie électronique totale de chacun des deux atomes.
3- Pour chacune des deux espèces, calculer l’énergie d’un électron de la couche externe.
4- Commenter ces deux valeurs d’énergie.
5- Calculer l’énergie d’ionisation de 7N.
j 1s 2s2p 3s3p
Données : EH = -13,6 eV. Tableau des valeurs des i
constantes d’écran (j est l’électron qui fait écran 1s 0,31
sur l’électron i). 2s2p 0,85 0,35
3s3p 1 0,85 0,35

Réactions nucléaires

Exercice XV
1- Calculer le défaut de masse pour le noyau d’Hélium 2 He sachant que sa masse expérimentale est de
4

6.64449.10-27 Kg
2- Calculer son énergie de liaison en joule puis en MeV.
3- En déduire son énergie de stabilité (énergie de liaison par nucléon)
4- Comparer la stabilité de 2He à celle de 92 U dont l’énergie de liaison est de EL = 1783,6 MeV.
235

Données : mp =1,67252.10-27 kg, mn = 1,674482. 10-27 kg, c = 3.108 m/s,

Exercice XVI
Après une succession d’émission de rayonnements  et -, le noyau de l’uranium 238 92 U se désintègre en
donnant lieu au noyau de plomb 206
82 Pb .

1- Ecrire la réaction nucléaire mise en jeu dans ce cas.


2- Calculer l’énergie libérée suite à la désintégration, selon la réaction précédente, d’une mole de noyaux de
238
U
3- Les analyses d’un échantillon d’une roche montrent qu’elle contient un mélange de 238U et de 206Pb. Les
masses de 238U et de 206Pb, déterminées au moment de l’analyse, sont : m( 238U) = 10 g et m(206Pb) = 0,01g.
Etablir l’équation exprimant l’âge de la roche (t) en fonction des masses des nucléides identifiés et de du
t
temps de demi-vie ( 1 ) de 238U.
2
4- Calculer l’âge en année de la roche au moment de l’analyse.

Données : M(238U) = 238,00031 uma, M(206Pb) = 205,92949 uma, M(neutron)= 1,00896 uma, M(e-) = 5,49.10-
4
uma, M(4He) = 4,0026 uma, 1uma = 1,66.10 -27kg, c= 3.108 m/s, N=6,022.1023 mol-1, temps de demi vie de
238 t
U : 1 (238U)= 4,5.109 ans.
2
EXERCICE XVII
32
Le phosphore 15 P est radioactif -,
 Ecrire l’équation de sa désintégration sachant qu’il se produit un isotope du soufre
 La demi-vie du phosphore 32 est égale à 14,3 jours, calculer sa constante radioactive 
 Calculer l’activité d’un échantillon de phosphore 32 pur ayant une masse de 1,14g.
32
4 Au bout de combien de jours la masse de 15 P dans cet échantillon est de 0,163 g.
Données N = 6,022.1023 mol-1