Vous êtes sur la page 1sur 118

Les dispositions fiscales de la loi de

finances pour l’année 2018

Présentées par
Noureddine FRIAA
Expert et formateur en matière fiscale

friaanoureddine @gmail.com 1
Dispositions en matière des impôts directs

friaanoureddine @gmail.com 2
Exonération des entreprises créées en 2018 et 2019 de
l’IRPP et de l’IS (art 13)

friaanoureddine @gmail.com 3
Rappel de la législation en vigueur

activité Seuil du CA Entreprises créées en Entreprises


2013 créées en 2014

Prestations de 300.000 D Exonération


services et partielle:
professions non 1ière année: 75℅
commerciales 2ième année: 50℅
Commerce et 600.000 D Exonération totale de 3ième année: 25℅
consommation l’IR ou de l’IS durant
sur place une période de 5 ans
Activité de 600.000 D Exonération totale
transformation de l’IR ou de l’IS
durant une
période de 5 ans

friaanoureddine @gmail.com 4
Entreprises créées en 2016

Activités concernées Seuil du CA Durée d’exonération

Prestations de services 300.000 D


ou professions non
commerciales créées Exonération totale
par les chômeurs
de l’IR ou de l’IS
durant une période
de 5 ans
Transformation 600.000 D

friaanoureddine @gmail.com 5
Apport de la loi relative au nouveau dispositif des
incitations fiscales

 Nonobstant le minimum d’impôt, les entreprises nouvellement créées ,


peuvent déduire une quote-part de leurs bénéfices ou revenus
provenant de l’exploitation , des 4 premières années d’activité fixée
comme suit :

• 100% pour la première année,

• 75% pour la deuxième année,

• 50% pour la troisième année,

• 25% pour la quatrième année.

friaanoureddine @gmail.com 6
Les secteurs d’activité exclus des avantages accordés
aux entreprises nouvellement créées

Le secteur financier et les opérateurs de réseaux de


télécommunication

Les secteurs des mines et de l’énergie à l’exception des


énergies renouvelables.

Le secteur de la promotion immobilière,

 Les secteurs du commerce et de la consommation sur place.

friaanoureddine @gmail.com 7
Les entreprises exclues des avantages accordés aux
entreprises nouvellement créées

 Les entreprises créées dans le cadre

• des opérations de transmission (à l’exception des


entreprises en difficulté économique)

• ou suite à la cessation d'activité

• ou suite à la modification de la forme juridique de


l'entreprise, et ce,

 pour l'exercice de la même activité relative au même produit ou


au même service.

friaanoureddine @gmail.com 8
Apport de la LF pour l’année 2018
(art 13)

 Les entreprises nouvellement créées,

• faisant l’objet d’une déclaration d’investissement en


2018 et en 2019

• bénéficient d’une exonération totale de l’IR ou de


l’IS

• pendant 4 ans a compter de la date d’entrée en


activité effective.

friaanoureddine @gmail.com 9
Apport de la LF pour l’année 2018
(art 13)

 Les conditions d’exonération des entreprises


nouvellement créées :

• tenue d’une comptabilité conforme à la


législation comptable des entreprises

• entrée en activité effective dans un délai de


deux ans à partir de la date de la déclaration de
l’investissement de création.

friaanoureddine @gmail.com 10
Les secteurs exclus des avantages accordés aux
entreprises nouvellement créées

Le secteur financier et les opérateurs de réseaux de


télécommunication

Les secteurs des mines et de l’énergie (à l’exception des


énergies renouvelables).

Le secteur de la promotion immobilière,

 Les secteurs du commerce et de la consommation sur place.

friaanoureddine @gmail.com 11
Les entreprises exclues des avantages accordés aux
entreprises nouvellement créées

 Les entreprises créées dans le cadre

• des opérations de transmission

• ou suite à la cessation d'activité

• ou suite à la modification de la forme juridique de


l'entreprise, et ce,

 pour l'exercice de la même activité relative au même


produit ou au même service.

friaanoureddine @gmail.com 12
Régime applicable aux entreprises créées en 2017 ou
à partir de 2020 (art 13)

 Ces entreprises peuvent déduire une quote-part de leurs


bénéfices ou revenus provenant de l’exploitation ,

• des 4 premières années d’activité fixée comme suit:

 100% la première année

 75% la deuxième année

 50% la troisième année

 25% la quatrième année

friaanoureddine @gmail.com 13
Remarque

 La loi portant refonte du dispositif des avantages fiscaux

• accorde l’avantage des entreprises nouvellement

créées

• aux opérations de transmission des entreprises en

difficulté économique

friaanoureddine @gmail.com 14
Réduction du taux de l’IS de 25 ℅ à 20℅ pour
les PME (art15)

 Le taux de l’IS est réduit de 25% à 20% pour les sociétés


qui réalisent un chiffre d’affaires annuel ne dépassant pas:

• 1. 000.000 D pour les sociétés exerçant dans le secteur


du commerce et des activités de transformation ;

• 500 .000 D pour les sociétés exerçant dans le secteur


des services ou des professions non commerciales.

friaanoureddine @gmail.com 15
Réduction du taux de l’IS de 25 ℅ à 20℅ pour
les PME (art15)
 Les seuils des chiffres d'affaires susmentionnés, sont déterminés hors
taxes.

 Le taux de 20 % s’applique aux bénéfices réalisés au titre de l’exercice


2017 et des exercices ultérieurs.

N.B.:

 Les produits accessoires et les gains exceptionnels non rattachés à


l’exploitation demeurent soumis à l’IS au taux de 25 ℅

 La consommation sur place bénéficie ou non du taux réduit? Il semble que


non

friaanoureddine @gmail.com 16
Révision de l’impôt du dans le régime forfaitaire
(art 16)

Exploitants individuels Pour le chiffre d’affaires inférieur ou égal à


soumis au régime 10.000 D
forfaitaire
Législation au 31 Apport de la LF pour
décembre 2017 l’année 2018
Installés dans les zones 150 D 200 D
communales
Installés en dehors des 75 D 100 D
zones communales
Durée de bénéfice du 3 ans renouvelables 4 ans renouvelables
régime forfaitaire sur présentation des sur présentation des
justifications justifications

friaanoureddine @gmail.com 17
Révision de l’impôt du dans les forfaitaires
(art 16)

 Les entreprises individuelles éligibles au régime forfaitaire,


implantées dans les zones communales sont prises en compte
selon la répartition avant 2015.

 Au-delà du seuil de 10.000 D, le taux de l’impôt forfaitaire


de 3℅ du CA, demeure sans changement.

 Pour les entreprises en activité avant le 1er janvier 2016 le


régime expire le 31/12/2019.

friaanoureddine @gmail.com 18
Révision de l’impôt du dans le régime forfaitaire
(art 16)

 La lutte contre les faux forfaitaires et l’amélioration du rendement du


régime forfaitaire nécessite:

• Le développement d’une application informatique qui permet le


rapprochement entre le contenu des déclarations déposées par
les forfaitaires et les informations fournies par les déclarations
de l’employeur déposées par les industriels et les commerçants
grossistes.

• La mise en application effective des dispositions de la LF pour


l’année 2016 relatives aux caisses enregistreuses homologuées.

friaanoureddine @gmail.com 19
Soumission des mutuelles d’assurance à l’IS au
taux de 35℅ (art 28)

 Le taux de l’IS passe de 0% à 35% pour

• les assurances mutuelles régulièrement constituées

• qui étaient jusqu’au 31/12/2017 exonérés de l’IS


dans la limite de leur objet social.

 Le taux de 35% s’applique pour ces assurances


mutuelles sur les bénéfices réalisés à partir du 1er janvier
2018 et ultérieurement.

friaanoureddine @gmail.com 20
Extension du champ d’application
de l’Impôt sur les Sociétés au taux de 35% (article 29)

 Le taux de l’IS passe de 25 % à 35% pour les:

• les grandes surfaces commerciales

• les concessionnaires automobiles;

• les franchisés d'une marque ou d'une enseigne


commerciale étrangère, à l'exception des entreprises
dont le taux d'intégration est égal ou supérieur à
30%.

friaanoureddine @gmail.com 21
Extension du champ d’application
de l’Impôt sur les Sociétés au taux de 35% (article 29)

 Le taux de 35% s’applique pour les bénéfices réalisés à

compter du 1er janvier 2019.

 Le taux d'intégration pour un secteur commercial poserait

des difficultés d’application.

friaanoureddine @gmail.com 22
Relèvement du taux de la retenue à la source
libératoire sur les bénéfices distribués (art 46)

 Relèvement du taux de la retenue à la source libératoire


sur les dividendes distribués aux personnes physiques
résidentes et aux personnes physiques et morales non
résidentes de 5% à 10%.

 Le taux de 10% s’applique aux distributions effectuées à


compter du 1er janvier 2018.

friaanoureddine @gmail.com 23
Relèvement du taux de la retenue à na source due sur les
intérêts des prêts payés aux établissements bancaires non
résidents et non établis en Tunisie (art 47)

 Le taux de la retenue à la source sur

• les intérêts des prêts payés aux établissements bancaires


non établis en Tunisie

• passe de 5% à 10% et ce

• sous réserve des dispositions des conventions fiscales de


non double imposition.

 Objectif : harmonisation avec les taux prévus par les des


conventions fiscales de non double imposition.

friaanoureddine @gmail.com 24
Relèvement conjoncturel du taux de l'avance due sur les
importations des produits de consommation de 10% à 15%
(art 41)

 L’avance au titre des importations des produits de


consommation prévue par l’article 51 ter du code de
l’IRPP et de l’IS

• est relevée de 10% à 15% et ce,

• pour les opérations d’importation réalisées du


1er janvier 2018 au 31 décembre 2019.

friaanoureddine @gmail.com 25
(Art 41): Effets indésirables
 Augmentation des crédits d’impôts chez les
entreprises concernées.

 Orientation d’une part supplémentaire des moyens


humains de l’administration fiscale vers le contrôle des
opérations de restitution des crédits d’impôt au lieu de
les réserver au contrôle des dossiers fiscaux à risque

friaanoureddine @gmail.com 26
Institution d’une taxe conjoncturelle au profit
du budget de l’Etat de 2018 et 2019 (art 52)

 Une taxe conjoncturelle est instituée au profit du budget de


l’Etat 2018 et 2019.

 La taxe conjoncturelle est due par :

• les banques et établissements financiers à l’exception


des établissements de paiement ;

• les compagnies d’assurance et de réassurance régies


par les dispositions du code des assurances.

friaanoureddine @gmail.com 27
Institution d’une taxe conjoncturelle au profit
du budget de l’Etat de 2018 et 2019 (art 52)
Base de la taxe Taux de la Min de la
taxe taxe

bénéfices servant de base pour le 5% 5000


calcul de l’IS déclarés en 2018 Dinars

bénéfices servant de base pour le 4% 5000


calcul de l’IS déclarés en 2019 Dinars

friaanoureddine @gmail.com 28
Les modalités d’application de la taxe conjoncturelle
au profit du budget de l’Etat de 2018 et 2019 (art 52)

 La taxe conjoncturelle est payée dans les mêmes délais et


selon les mêmes modalités impartis pour le paiement de
l'impôt sur les sociétés.

 La taxe conjoncturelle n'est pas déductible de l'assiette de


l'impôt sur les sociétés.

 Le contrôle de la taxe conjoncturelle , la constatation des


infractions et le contentieux y afférents s'effectuent comme
en matière d'impôt sur les sociétés.

friaanoureddine @gmail.com 29
Institution d'une contribution sociale de
solidarité (art 53)
 Sont soumises à la contribution sociale de solidarité :

• les personnes physiques dont les revenus sont soumis à l‘IR


selon le barème de l'impôt sur le revenu.

• les sociétés soumises à l‘IS,

• les entreprises et les sociétés exonérées.

• les entreprises et les sociétés qui bénéficient de la déduction


totale de leurs bénéfices provenant de l'exploitation, nonobstant
le minimum d'impôt

friaanoureddine @gmail.com 30
Contribution sociale de solidarité due par les
personnes physiques(art 53)

 La contribution sociale de solidarité est égale pour les


personnes physiques à la différence entre:

• l’IR déterminé sur la base du barème de l'impôt sur le


revenu, en majorant par un point les taux d'imposition
applicables aux tranches de revenu prévues par le barème

• et l’IR déterminé sur la base du barème de l'impôt sur le


revenu, sans la majoration d'un point des taux
d'imposition.

friaanoureddine @gmail.com 31
Le barème servant pour la liquidation de la
contribution sociale de solidarité (art 53)
Tranches de revenu Taux Taux effectif à la
limite supérieure de la
tranche

0 à 5.000 D 1℅ 1℅

5.000,001 à 20.000 D 27 ℅ 20,50 ℅

20.000,001 à 30.000 D 29 ℅ 33,33 ℅

30.000,001 à 50.000 D 33 ℅ 27,20 ℅

Au-delà de 50.000 D 36 ℅ -
friaanoureddine @gmail.com 32
Contribution sociale de solidarité due par les
personnes morales (art 53)
Taux actuel de l’IS Taux de l’IS majoré Le min de la
de la contribution de contribution de
solidarité solidarité

35 ℅ 36 ℅ 300 D

25 ℅ ou 20 ℅ ou 15 ℅ 26℅ ou 21℅ ou 16 ℅ 200 D

10 ℅ 11 ℅ 100 D

Entreprises et sociétés - 200 D


exonérées ou bénéficiant de la
déduction sans min d’impôt

friaanoureddine @gmail.com 33
Les modalités d’application de la contribution
sociale de solidarité (art 53)

 La contribution sociale de solidarité est payée dans les

mêmes délais et selon les mêmes modalités impartis pour le

paiement de l‘IR , de l‘IS et de la retenue à la source le cas

échéant.

 La contribution sociale de solidarité n'est pas déductible de

l'assiette de l‘IR, de l‘IS .

friaanoureddine @gmail.com 34
Les modalités d’application de la contribution
sociale de solidarité (art 53)
 Le contrôle de la contribution sociale de solidarité , la
constatation des infractions et le contentieux y afférents
s'effectuent comme en matière de l‘IR et de l‘IS .

 La contribution sociale de solidarité s'applique aux revenus et


aux bénéfices réalisés à partir du 1ier janvier 2018.

 La contribution sociale de solidarité due sur les traitements et


salaires par voie de retenue à la source doit être présentée de
manière distincte par rapport à l’IR.

friaanoureddine @gmail.com 35
Personnes physiques non soumises à la contribution
sociale de solidarité

 Personnes physiques bénéficiant de la déduction totale des


revenus provenant de l’exploitation (développement
régional, développement agricole, entreprises nouvellement
créées, export ancien régime).

 Personnes physiques BIC ou BNC :déficitaires

 Personnes physiques réalisant des BIC soumises au régime


forfaitaire

friaanoureddine @gmail.com 36
Personnes physiques non soumises à la contribution
sociale de solidarité

 Personnes physiques soumises à une retenue à la source


libératoire (dividende)

 Personnes physiques soumises à une imposition libératoire


(plus values immobilière, plus values de cession de titres
non rattachés à un actif professionnel)

 Personnes physiques réalisant des revenus de source


étrangère ayant supporté l’impôt dans le pays de la source.

friaanoureddine @gmail.com 37
Encouragement de l’épargne à travers les comptes
épargne pour l’investissement (art 27)
Avantage fiscal accordé aux Régime en vigueur au Apport de la LF pour
personnes physiques 31 décembre 2017 l’année 2018

Déduction des montants Dans la limite de Dans la limite de


déposés dans les comptes 20.000 D par an sous 50.000 D par an sous
d’épargne pour réserve du min réserve du min
l’investissement d’impôt d’impôt

Déduction des intérêts Dans la limite de Dans la limite de


générés ces comptes 2.000 D par an 4.000 D par an

Extension de l’avantage aux comptes d’épargne pour l’investissement


ouvert selon les normes bancaires islamiques.
friaanoureddine @gmail.com 38
Encouragement de l’épargne à travers les contrats
d’assurance-vie et les contrats de capitalisation
(art 27)
 Assouplissement des conditions des bénéfices des avantages fiscaux
au titre des contrats d’assurance-vie et des contrats de
capitalisation

 Réduction de la durée effective minimale pour pouvoir bénéficier

• de la déduction des primes payées dans le cadre des contrats


assurance-vie et des contrats de capitalisation

• de 10 ans actuellement à 8 ans.

friaanoureddine @gmail.com 39
Relèvement des abattements au titre des charges de
famille (article 54)
Déduction au titre des Régime en vigueur au 31 Apport de la LF pour
charges de famille décembre 2017 l’année 2018
Chef de famille 150 D 300 D
Enfants à charge: 90 D 100 D
1ier enfant
75 D 100 D
2ième enfant
60 D 100 D
3ième enfant
45 D 100 D
4ième enfant
Ces déductions s’appliquent pour les revenus ou bénéfices réalisés à
partir du 1er janvier 2019

friaanoureddine @gmail.com 40
Relèvement de la déduction au titre des enfants
infirmes (article 55)

 Relèvement des déductions au titre des enfants infirmes de

1.200 à 2. 000 dinars

 Cette déduction s’appliquent pour les revenus ou bénéfices

réalisés à partir du 1er janvier 2017.

friaanoureddine @gmail.com 41
Déduction au titre du mécénat (art 60)

 Les montants payés par les entreprises au titre du mécénat


• réservés à l’aménagement et à l’entretien des espaces verts, des parcs
familiaux et des parcs urbains

• dans le cadre de conventions conclues à cet effet entre avec le ministère


chargé de l’environnement ou le ministère chargé de l’équipement et de
l’habitat,

• sont déductibles de la base imposable et ce dans la limite de 150 000


Dinars par an.

 Condition: joindre un état détaillé à la déclaration annuelle

friaanoureddine @gmail.com 42
Mesures en faveur de l’investissement

friaanoureddine @gmail.com 43
Prise en charge par l'Etat de la contribution
patronale au régime légal de sécurité sociale
(art 19)

friaanoureddine @gmail.com 44
Apport de la loi de finances pour l’année 2018
(art 19)

Entreprises Durée de la Période Conditions de la prise en


concernée par la prise en concernée charge
prise en charge de charge
la cotisation
patronale

Entreprises 3 ans à Recrutements - Recrutement à titre


implantées dans les compter de la durant la permanent des primo-
zones de date du période allant demandeurs d'emploi de
développement recrutement du 1er janvier nationalité tunisienne
régional 2018 au 31
- Recrutement des diplômés
décembre
Quelque soit le de l’enseignement
2020
secteur d’activité supérieur ou d'un Brevet
de technicien supérieur

friaanoureddine @gmail.com 45
Apport de la loi de finances pour l’année 2018
(art 19)

Entreprises concernée par Durée de la prise en Conditions de la prise en


la prise en charge de la charge charge
cotisation patronale

Entreprises implantées 3 ans à compter de la - Recrutement à titre


dans les zones de date du recrutement permanent des primo-
développement régional demandeurs d'emploi de
nationalité tunisienne
Quelque soit le secteur
d’activité - Recrutement des diplômés de
l’enseignement supérieur ou
d'un Brevet de technicien
supérieur

friaanoureddine @gmail.com 46
Les conditions d’application de l’avantage de la prise en
charge de la cotisation patronale

 L’ avantage couvre les recrutements réalisés par les entreprises :

• non bénéficiaires de la prise en charge de la contribution patronale au


régime légal de la sécurité sociale en vertu de la législation en vigueur,

• qui ne sont pas en cessation d'activité et non concernées par les


dispositions de la loi n° 2016-36 du 29 avril 2016 relative aux
procédures collectives,

• qui justifient la régularisation de leur situation fiscale et leur situation


vis-à-vis des caisses de sécurité sociale à la date de dépôt de demande
de bénéfice de l'avantage et durant la période de bénéfice de
l'avantage.

friaanoureddine @gmail.com 47
Unification du régime fiscal des entreprises
implantées dans les zones de développement régional
(art 20)

friaanoureddine @gmail.com 48
Régime fiscal des bénéfices provenant des investissements directs
dans les ZDR introduit par la loi portant refonte des avantages
fiscaux

Développement régional Période de Après l’expiration de la période


déduction totale de déduction totale

Zone 1 5 ans PP: déductibles de la base de l’IR à


concurrence des 2/3 sans min
d’impôt
PM: IS au taux de 10%
Zone 2 10 ans PP: déductibles de la base de l’IR à
concurrence des 2/3 sans min
d’impôt
PM: IS au taux de 10%
Les dispositions de la loi n° 2017-8 du 14 février 2017 portant refonte
du dispositif des avantages fiscaux s’appliquent à compter du 1er avril
2017.
friaanoureddine @gmail.com 49
Dispositions transitoires concernant les entreprises
installées dans les ZDR et régis par le CII

 Les entreprises réalisant des opérations d’investissement directs dans


les ZDR ayant obtenu une attestation de dépôt de déclaration
d’investissement avant le 1er avril 2017

• et qui sont entrées en activité effective avant cette date

• et dont la période de déduction totale ou partielle des revenus ou


bénéfices provenant de l’activité n’a pas expiré,

• continuent à bénéficier de la déduction en question jusqu’à


l’expiration de la période de déduction prévue par le CII.

friaanoureddine @gmail.com 50
Dispositions transitoires concernant les entreprises
établies dans les ZDR

 Les entreprises ayant obtenu une attestation de dépôt de déclaration


d’investissement avant le 1er avril 2017

• et qui entrent en activité effective après cette date,

• bénéficient des avantages fiscaux au titre du développement


régional

• conformément aux dispositions de la loi n° 2017-8 du 14 février


2017.

 La loi n° 2017-8 du 14 février 2017 n’a pas prévu des dispositions


transitoires pour les entreprises régis par le CII et dont la période de
déduction totale ou partielle des revenus ou bénéfices provenant de
l’activité a expiré. À la date d’entrée en vigueur de la nouvelle loi.
friaanoureddine @gmail.com 51
Apport de la loi de finances pour l’année 2018
(art 20)
 Application des nouvelles dispositions régissant les avantages fiscaux
au profit des entreprises installées dans les ZDR régis par le CII et
dont:

• la période de déduction totale ou partielle a expiré au 31


décembre 2017, pour les revenus et les bénéfices réalisés à partir
du l er janvier 2018,

• la période de déduction totale n'a pas expiré au 31 décembre


2017, après l'expiration de la période de déduction totale.

• la période de déduction partielle n'a pas expiré au 31 décembre


2017, et ce, pour leurs revenus ou bénéfices réalisés à partir du l
er janvier 2018.
friaanoureddine @gmail.com 52
Les insuffisance des nouvelles dispositions

 Les dispositions de l’article 20 de la LF pour l’année 2018

n’ont pas réglé le cas des entreprises dont la période de

déduction totale ou partielle expire le 31 décembre 2016.

 Ces entreprises sont par conséquent soumises au régime de

droit commun à partir du 1ier janvier 2017 (IS au taux de

25℅, IR selon le barème sans aucun abattement).


friaanoureddine @gmail.com 53
Assouplissement des conditions du bénéfice des
avantages fiscaux au titre du réinvestissement des
revenus et des bénéfices au capital des entreprises
(art 21)

friaanoureddine @gmail.com 54
Rappel de la législation en vigueur au
31 décembre 2017

 La déduction des bénéfices réinvestis en dehors de la société est


accordé en cas de souscription dans le capital initial ou dans son
augmentation des entreprises exerçant dans les secteurs suivants:

• le développement régional

• l’agriculture et la pêche.

• l’exportation et les secteurs innovateurs

• l’encouragement des jeunes entrepreneurs

• les SICAR et les fonds communs de placement à risque.

friaanoureddine @gmail.com 55
Déduction des bénéfices et revenu réinvestis en dehors
de l’entreprise

secteurs Dégrèvement Min d’impôt


fiscal
ZDR – Agriculture et pêche Déduction totale sans minimum d’impôt

Entreprises totalement Déduction totale sous réserve du


exportatrices minimum d’impôt
Investissements permettant le Déduction totale sous réserve du
développement de la minimum d’impôt
technologie ou sa maitrise
Investissements innovants Déduction totale sous réserve du
minimum d’impôt
Entreprises créées par les Déduction totale sous réserve du
jeunes diplômés de minimum d’impôt
l'enseignement supérieur,(max
d’âge 30 ans)
friaanoureddine @gmail.com 56
Les conditions à remplir pour bénéficier de la déduction
des bénéfices réinvestis en dehors de la société

 Le respect des conditions prévues par les articles 72 et 75

du code de l’IR et de l’IS

 dont notamment la production à l’appui de la déclaration

annuelle de l’impôt d’une attestation prouvant l’entrée en

activité effective, délivrée par les services compétents.

friaanoureddine @gmail.com 57
Apport de la loi de finances pour l’année 2018
(art 20)

 Suppression de la condition relative à la production ,à


l’appui de la déclaration annuelle de l’impôt, d’une
attestation justifiant l’entrée en activité effective pour
bénéficier du dégrèvement fiscal.

 L’âge maximal du promoteur donnant droit à la


déduction des revenus ou bénéfices réinvestis dans sa
société, est relevé de 30 à 40 ans.

friaanoureddine @gmail.com 58
Rationalisation des avantages fiscaux au titre
de la souscription au capital des entreprises (art 37)

 L’avantage de la déduction des revenus et des bénéfices


souscrits au capital des sociétés ouvrant droit au
dégrèvement fiscal n'est pas accordé aux opérations de
souscription destinées à l'acquisition de terrains.

 Cette disposition ne s’applique pas aux souscriptions au


capital de sociétés créées par les jeunes promoteurs (40
ans).

friaanoureddine @gmail.com 59
Les insuffisance de la nouvelle disposition

 L’acquisition d’un terrain est un élément indispensable pour l’investissement à

long terme

 L’exclusion des revenus et des bénéfices souscrits et ayant servi à l’acquisition

d’un terrain du dégrèvement financier pose des problèmes d’application.

 Le renvoi aux articles 39 quater, 48 quater n’est pas justifié car ces articles

concernent des acquisitions d’entreprises en difficulté économique et non des

opérations de souscription.

friaanoureddine @gmail.com 60
Questions et discussion

friaanoureddine @gmail.com 61
Dispositions en matière des impôts indirects

friaanoureddine @gmail.com 62
Révision des taux de la taxe sur la valeur
ajoutée (articles 43 et 65)
Taux en Taux applicables à Précision
vigueur au 31 compter du 1er
/12 / 2017 janvier 2018
Les nouveaux taux de la TVA ne
6℅ 7℅ s'appliquent pas aux montants
payés jusqu'au 31 décembre 2018
au titre des marchés publics
12 ℅ 13 ℅
conclus avant le 1ier janvier 2018
relatifs à des acquisitions de
travaux, services, matériels,
18 ℅ 19℅ équipements et fournitures.

friaanoureddine @gmail.com 63
Révision du régime d’imposition des promoteurs
immobilier en matière de TVA (art 44)

Opérations de vente des immeubles Législation Apport de la LF 2018


bâtis à usage d'habitation actuelle 2018 - A compter
2019 de 2020

au profit des personnes physiques exonérés 13 ℅ 19 ℅


ou au profit des promoteurs
immobiliers publics

logements, financés dans le cadre exonérés exonérés exonérés


des interventions du FOPROLOS,

friaanoureddine @gmail.com 64
Révision du régime d’imposition des promoteurs
immobilier en matière de TVA

 Les contrats de vente ou de promesse de vente conclus


avant le 1ier janvier 2018 continuent à bénéficier de
l'exonération de la TVA.

 L'affectation des locaux destinés à l'habitation bénéficiant


de l’exonération ou de l’imposition à la TVA au taux de
13℅, entraine le paiement de la TVA due au titre de
l'acquisition majorée des pénalités de retard exigibles.

friaanoureddine @gmail.com 65
Assujettissement à la TVA de l’Agence Foncière
Touristique (art 44)

 Elargissement du champ d’application de la TVA aux


opérations réalisées par l’Agence Foncière Touristique

 Poursuite de la suppression des exonérations des


entreprises publiques de la TVA prévues par des textes
spécifiques.

 Garantir la neutralité de la TVA vis-à-vis des opérateurs


économiques.

friaanoureddine @gmail.com 66
L'octroi d'avantages fiscaux au profit des associations
exerçant dans le domaine de l'assistance et le soutien des
personnes qui souffrent de maladies graves (article 58)

 Les opérateurs des réseaux de télécommunication sont


autorisé à déduire de la TVA exigible,

 le montant de la TVA due au titre des messages courts


destinés à la collecte de dons

 au profit des associations, exerçant dans le domaine du


soutien et de l'assistance des personnes qui souffrent des
maladies graves.

friaanoureddine @gmail.com 67
L'octroi d'avantages fiscaux au profit des associations
exerçant dans le domaine de l'assistance et le soutien des
personnes qui souffrent de maladies graves (article 58)

 Les opérateurs des réseaux de télécommunications sont


autorisé à déduire de leurs chiffre d'affaires soumis à la
redevance sur les télécommunications

• le montant des messages courts destinés à la collecte


des dons

• au profit des associations exerçant dans le domaine


de l'encadrement et de soutien des personnes qui
souffrent de maladies graves .

friaanoureddine @gmail.com 68
Les conditions d’octroi des avantages en matière de TVA et de
la redevance sur les télécommunications

 La collecte des dons au profit des associations doit être


autorisée par les services compétents de la présidence du
gouvernement.

 Les opérateurs des réseaux de télécommunication doivent


communiquer à l’administration fiscale les documents
relatifs aux opérations de collecte des dons , dans le mois
qui suit celui au cours duquel l'autorisation de la collecte
de dons par les messages courts prend fin.

friaanoureddine @gmail.com 69
Révision des droits de consommation sur certains
produits (article 23)

 Augmentation des droits de consommation pour certains produits

comme les voitures de tourisme, les yachts, les boissons alcoolisées, le

marbre

 Soumission de nouveaux produits au droits de consommation tels que:

les parfums, les produits cosmétiques et d'autres produits.

 Réduction du taux du droit de consommation, applicable aux voitures

équipées d’un moteur électrique ou hybride à 30% .

friaanoureddine @gmail.com 70
Produits dont le droit de consommation a été relevé

Produits Taux du DC au Taux du DC à partir


31/12/2017 du 1/01/2018
Whiskies, cognac, vodka 50 % 100 %

Granit, grès et autres 10 % 25 %


pierres

Pierres de taille ou de 35 % 50 %
construction

Voitures de tourisme 50 à 267 % 63 à 334 %


Véhicules multi usages 10 % 13 %

friaanoureddine @gmail.com 71
Produits dont le droit de consommation passe
de 0 à 10%

 Chocolat et autres préparations alimentaires contenant du


cacao

 Produits de la boulangerie,de la pâtisserie ou de la


biscuiterie, même additionnés de cacao ; hosties, cachets
vides des types utilisés pour médicaments,

 pains à cacheter, pâtes séchées de farine, d'amidon ou de


fécule en feuilles et produits similaires .

friaanoureddine @gmail.com 72
Produits dont le droit de consommation passe
de 0 à 10%

 Extraits, essences et concentrés de café, de thé ou de


maté et préparations à base de ces produits ou à
base de café, thé ou maté;

 Chicorée torréfiée et autres succédanés torréfiés du


café et leurs extraits, essences et concentrés

 Sucreries sans cacao (y compris le chocolat blanc)

friaanoureddine @gmail.com 73
Suspension du droit de consommation
au titre des véhicules tout terrain importés au profit des
agences de voyages touristiques (article 22)

 Suspension du droit de consommation

• sur les voitures tous terrains importés par les


concessionnaires agréés

• pour le compte des agences de voyages


touristiques

 Les conditions de cette suspension seront fixées par


décret gouvernemental,

friaanoureddine @gmail.com 74
Augmentation des tarifs des droits de douane
(art 39)

 Révision des taux du droit de douane

• pour une liste de marchandises qui passe de 0à 15%

• et une seconde liste des produits de consommation

qui ont fait l’objet de l’augmentation du taux de 20%

à 30% .

friaanoureddine @gmail.com 75
Rétablissement des droits de douane sur les produits
d’origine turque (Article 40)

 Les produits d’origine turque sont désormais soumis au


droit de douane

• à 90% des tarifs appliqués dans le régime commun

• pour les années 2018 et 2019.

 A partir du 1ier janvier 2020, le taux est diminué du 1/3


chaque année.

friaanoureddine @gmail.com 76
Remarque

 Les nouveaux taux de TVA, de droit de consommation et des droits de


douane ne s’appliquent pas aux marchandises importées :

• dont les titres de transport établis avant la date d'entrée en


vigueur de ces mesures, justifient leur expédition directe à
destination du territoire douanier tunisien,

• et qui sont déclarées pour la mise à la consommation directe


sans avoir été mises sous le régime des entrepôts ou des zones
franches ni constituées en dépôt de douane.

friaanoureddine @gmail.com 77
Révision de la liste des produits soumis à la taxe de
protection de l’environnement (art 23)

 Imposition à la taxe de la protection de l’environnement

• de certains produits importés: pneus, bois stratifié et MDF,


réfrigérateurs domestiques, etc….

• et exonération de l’industrie locale de ces produits de cette


taxe

 Objectif: Mettre les produits locaux et leurs homologues importés


sur le même pieds d’égalité au regard de la taxe de la protection de
l’environnement.

friaanoureddine @gmail.com 78
Révision de la liste des produits soumis à la taxe de
protection de l’environnement (art 24)

Exonération des sacs biodégradables ainsi

que leurs intrants de la taxe de protection

de l’environnement.

friaanoureddine @gmail.com 79
Dispositions en matières des droits
d’enregistrement et de timbre

friaanoureddine @gmail.com 80
Clarification du régime d’enregistrement
des contrats bilatéraux (art 33)
 Sont soumis aux droits d’enregistrement au taux de 0,5% à partir du
1ier janvier 2015

• les contrats de publicité, de franchise, de cession de droits


industriels, artistiques ou littéraire

• les contrats d’utilisation de ces droits,

• les contrats conclus avec des artistes et des sportifs

 Au même titre que les contrats de concessions et des marchés.

 Les contrats dont la durée est indéterminée ou supérieure à 3 ans sont


enregistrés sur la base de la valeur des 3 premières années toutes taxes
comprises.
friaanoureddine @gmail.com 81
Rationalisation des avantages fiscaux au titre des donations
d’immeubles et de fonds de commerce entre ascendants,
descendants et conjoints (art 34)
donations Régime fiscal au Apport de la LF pour l’année 2018
d’immeubles 31/12/2017 Erreur matérielle au niveau du titre
les fonds de commerce ne sont pas
concernés
Entre - Droit fixe de 20 dinars 1ière opération Sans changement
ascendants, par contrat. durant 5 ans
descendants et - Un droit fixe de 100 A défaut -Droits
entre époux dinars au profit de la CPF d’enregistrement au
taux de 2,5 ℅
- Un droit de 1 ℅ au
profit de la CPF
Autres cas de - Droits d’enregistrement à
donations des taux variant entre 5 ℅
et 35 ℅ Sans changement
- Un droit de 1 ℅ au profit
de la CPF
friaanoureddine @gmail.com 82
Révision des tarifs des droits
d’enregistrement (art 50)

 Relèvement du tarif du droit d’enregistrement fixe

• de 20 à 25 dinars,

• à partir du 1ier janvier 2018

friaanoureddine @gmail.com 83
Relèvement des droits de timbre au titre des services
de téléphonie et des services d'internet (article 50)
services téléphoniques et d’internet Régime fiscal au Apport de la LF
31/12/2017 pour l’année 2018

•Les factures relatives aux services de 0,100 D sur 0,140 sur


téléphonie et aux services d'internet chaque dinar chaque dinar
ainsi que les opérations de recharge y ou fraction de ou fraction de
afférentes dinar facturé dinar facturé
ou payé ou payé
•à l'exception des services d'internet
rendus aux personnes physiques non
destinés à un usage professionnel.

friaanoureddine @gmail.com 84
Relèvement des tarifs des droits de timbre au
titre au titre de certains écrits (article 50)
Document soumis au droit de timbre Régime fiscal au Apport de la LF pour
31/12/2017 l’année 2018
factures 0,400 D par 0, 600D par
facture facture
Les effets de commerce revêtus 0,400 D par 0,600 D par
d'une mention de domiciliation dans effet effet
un établissement de crédit.
Les effets de commerce non revêtus 3,000 D par 5,000 D par
d'une mention de domiciliation dans effet effet
un établissement de crédit.
Le titre de crédit 15 D 20 D
Déclaration d’office en douane 3D 10 D
Certain actes 3D 5D

friaanoureddine @gmail.com 85
Actualisation du tarif de la taxe unique
sur les assurances (art 48)
Contrats d’assurance Régime fiscal au Apport de la LF pour
31/12/2017 l’année 2018

Risques de 5℅ 6℅
navigation maritime
et aérienne

Autres risques 10 ℅ 12 ℅

friaanoureddine @gmail.com 86
Dispositions en matière des obligations , des
procédures et des sanctions fiscales

friaanoureddine @gmail.com 87
Subordination de la participation aux concessions, aux
enchères publiques et aux projets de partenariat public privé
au respect des obligations fiscales (art 32)

 Subordination de la participation aux appels d’offre relatifs aux

• Enchères publiques

• Projets de partenariat entre le secteur public et le secteur privé

• par le dépôt de toutes les déclarations échues 20 jours au moins

• avant la date limite fixée pour la présentation des offres et non


prescrites .

friaanoureddine @gmail.com 88
Unification et harmonisation des sanctions relatives au
droit de communication auprès du secteur financier
(art 63)

friaanoureddine @gmail.com 89
Rappel de la législation en vigueur au
31 décembre 2017

 Le manquement aux dispositions de l’article 17 du CDPF


relatives au droit de communication auprès des établissements
financiers donne lieu à l’application d’une amende variant
entre 1.000 et 20.000 dinars, majorée de100 dinars par
renseignement inexacte ou incomplet.

 La divulgation des informations collectées auprès des


établissements financiers donne lieu à l’application des sanctions
prévues par l’article 254 du code pénal multipliées par par 5 .

friaanoureddine @gmail.com 90
Apport de la loi de finances pour l’année 2018
(art 63)

 Extension des sanctions fiscales pénales applicables en cas de non


respect du droit de communication auprès des établissements
financiers ou de divulgation des informations collectées auprès des
établissements financiers

 Au mêmes infractions commises et relative au droit de communication


des informations financières dans le cadre des conventions
internationales d’échange d’information et d’assistance administrative
en matière fiscale

friaanoureddine @gmail.com 91
Extension du droit de communication aux contrats
conclus avec les sportifs et les artistes (art 33)

 Les personnes soumises à l’obligation:

• fédérations et les associations sportives,

• les comités des festivals, les imprésarios,

intermédiaires et organisateurs de concerts et de

spectacles artistiques,

friaanoureddine @gmail.com 92
Modalités de communication et informations
à communiquer

 L’information doit être communiquée au centre régional du contrôle


des impôts territorialement compétent, dans un délai ne dépassant pas
la première quinzaine de chaque trimestre civile.

 Informations à communiquer:

• les informations relatives aux contrats conclus par les


fédérations et les associations sportives avec les sportifs

• les informations relatives aux contrats conclus avec les artistes


et les créateurs

friaanoureddine @gmail.com 93
Rationalisation du suivi des avantages fiscaux en
matière de TVA (art 30)

 Mise à la charge des personnes qui cessent de remplir

• les conditions requises pour continuer à bénéficier de


la suspension de la TVA ou de l'exonération de la taxe
ou de la réduction de ses taux,

• l’obligation d’informer le service fiscal compétent

• et rendre l'attestation délivrée à cet effet et les bons


de commande visés le cas échéant.

friaanoureddine @gmail.com 94
Rationalisation du suivi des avantages fiscaux
en matière de TVA (art 30)
 En cas de découverte de l'utilisation de l'attestation ou des bons de
commande au titre de l’avantage fiscal indûment ,

• le service fiscal compétent notifie une mise en demeure au


contribuable concerné conformément aux procédures prévues
par l'article 10 du CDPF

• pour rendre l'attestation ou les bons de commande le cas


échéant,

• dans le délai de 10 jours à compter de la date de la notification


de la mise en demeure.

friaanoureddine @gmail.com 95
Régularisation de la situation fiscale en cas de
déchéance de l’avantage

 Sans préjudice des sanctions prévues par la


législation fiscale en vigueur,
• les personnes bénéficiant indûment d'un
avantage fiscal en matière de TVA
• sont tenues d'acquitter le montant de la TVA
dû au profit du trésor, majoré des pénalités
exigibles.

friaanoureddine @gmail.com 96
Sanction fiscale administrative applicable en cas de non restitution
de l'attestation de bénéfice de l'avantage fiscal et des bons des
commandes après expiration des conditions requises

 Est punie d'une amende égale à 1000 dinars, toute personne qui a cessé
de remplir les conditions requises pour continuer à bénéficier de la
suspension de la TVA ou de l'exonération de la taxe ou de la réduction
de ses taux,

• Sans informer le service fiscal compétent

• et restituer l'attestation délivrée à cet effet et les bons de


commande visés le cas échéant.

• L‘application de cette amende s’effectue par voie de taxation d’office


sans mise en demeure de la personne concernée
friaanoureddine @gmail.com 97
Sanction fiscale administrative applicable en cas de non restitution
de l'attestation de bénéfice de l'avantage fiscal et des bons de
commandes après une mise en demeure

 Est punie d'une amende égale à 1000 dinars par jour de retard
avec un maximum fixé à 30.000 dinars,

• toute personne qui n'a pas rendu, dans un délai de 10


jours à compter de la date de notification d’une mise en
demeure,

• l'attestation de bénéfice de l'avantage fiscal le cas échéant,


les bons de commande visés et non utilisés, sauf cas de
force majeur dûment établis.

friaanoureddine @gmail.com 98
Sanction fiscale pénal en cas d’utilisation à tort du
régime suspensif après mise en demeure

 Est punie d'une sanction fiscale pénale sous forme d’une


amende pécuniaire de 10.000 dinars à 100.000 dinars,

• toute personne qui a utilisé l'attestation de bénéfice de


l'avantage fiscal ou les bons de commande visés par
l’administration fiscale

• après expiration d’un délai de 10 jours à compter de la


date de la notification de sa mise en demeure par
l'administration fiscale,

friaanoureddine @gmail.com 99
Facilitation du paiement des créances publiques
constatées (art 51)

 Pour le règlement des créances publiques constatées,


les redevables peuvent présenter

• des obligations dûment cautionnées

• ou des billets à ordre auprès des comptables


publics selon les conditions et les procédures qui

sont fixées par arrêté du ministre des finances.

friaanoureddine @gmail.com 100


Abandons des pénalités de recouvrement relatives
aux créances publiques (art 51)

 Abandons des pénalités de recouvrement relatives aux créances


publiques constatées avant le 1ier janvier 2018 à condition:

• de payer la totalité des montants restant dûs,

• ou de régler une avance de 20% sur ces montants et la


présentation des obligations cautionnées pour le reliquat
et ce, avant le 1ier avril 2018.

 La date limite de présentation à l'encaissement des obligations


cautionnées, est fixée avant le 31 décembre 2018.

friaanoureddine @gmail.com 101


Habilitation de l'administration fiscale à exercer l'action
publique en matière des infractions fiscales pénales (art 36)

friaanoureddine @gmail.com 102


Les personnes habilités à l’exercice de l’action
publique

 Le ministre chargé des finances,

 Le directeur général des impôts,

 Le chef de l'unité du contrôle national et des enquêtes fiscales,

 Le directeur des grandes entreprises

 Les chefs des centres régionaux du contrôle des impôts.

friaanoureddine @gmail.com 103


L’exercice de l’action publique

 Les personnes habilitées à l’exercice de l’action publique


exercent chacun dans son domaine de compétence,

• le recours d'appel et le pourvoi en cassation contre


les jugements et arrêts rendus en matière des
infractions fiscales pénales

• ou en chargent à cet effet, leurs collaborateurs,


conformément à la règlementation en vigueur.

friaanoureddine @gmail.com 104


Le dépôt du mémoire de cassation au greffe de la cour de
cassation

 Le mémoire indiquant les moyens du pourvoi en cassation


doit être présenté au greffe de la cour de cassation,

• dans un délai n'excédant pas 30 jours

• de la date de la réception d'une copie de l'arrêt


attaqué du greffe de la cour qui l'a rendu,

• et ce par les agents de l'administration fiscale, sans


besoin de pouvoir spécial à cet effet.

friaanoureddine @gmail.com 105


Clarification de la compétence d'attribution en matière des
infractions fiscales pénales (art 36)

 La mise en mouvement de l’action publique au titre


des infractions fiscales pénale s’effectue

• auprès du tribunal de première instance dans la


circonscription de laquelle

• se trouve le service de l'administration fiscale


qui a constaté l'infraction ou qui est en charge

friaanoureddine @gmail.com 106


Dispositions diverses

friaanoureddine @gmail.com 107


Institution d’une taxe de séjour
dans les hôtels touristiques (art 49)
 Institution d’une taxe due par chaque résident dans les hôtels
touristiques dont l'âge dépasse 12 ans:

• 1 dinar par nuitée pour les hôtels classés 2 étoiles ;

• 2 dinars par nuitée pour les hôtels classés 3 étoiles ;

• 3 dinars par nuitée pour les hôtels classés 4 ou 5 étoiles.

 La taxe payée par chaque résident dans un hôtel touristique ne


peut dépasser un plafond calculé sur la base de 7 nuitées
consécutives.

friaanoureddine @gmail.com 108


Les modalités d’application de la taxe

 La taxe est recouvrée par les hôtels touristiques concernés


contre délivrance d'une quittance à cet effet.

 Elle est payée sur la base d'une déclaration mensuelle à déposer


à la recette des finances dont relève l'hôtel touristique dans les
mêmes délais prévus en matière de retenue à la source.

 En cas de non paiement de la taxe dans les délais requis ou son


paiement de manière insuffisante, les mêmes sanctions prévues
en matière de retenue à la source sont applicables.

friaanoureddine @gmail.com 109


Les modalités d’application de la taxe

 Les hôtels touristiques doivent tenir un registre côté et paraphé par les
services fiscaux, comportant les mentions obligatoires suivantes :

• nom, prénom, nationalité et âge du résident,

• période du séjour aux hôtels touristiques,

• nombre de nuitées passées aux hôtels touristiques.

 La taxe ne s'applique pas aux contrats et conventions conclus avec les


agences de voyages ayant acquis une date certaine avant le 1ier janvier
2018.

friaanoureddine @gmail.com 110


Les difficultés d’application de la taxe

 Un registre manuel de plus apparait à contre courant de la


modernisation.

 Le payement de la taxe sur la base d'une déclaration mensuelle à


déposer à la recette des finances dont relève l'hôtel touristique
est dérogatoire par rapport au principe du lieu d’imposition qui
rattache les obligations de dépôt des déclarations fiscales pour
les personnes morales à la recette des finances dans la
circonscription de laquelle se trouve le siège social.

friaanoureddine @gmail.com 111


Institution d’une taxe à l'exportation applicable sur
l’exportation des huiles alimentaires usagées (art 25)

 Institution au profit de la caisse générale de


compensation d’une taxe à l'exportation, due sur
l’exportation des huiles alimentaires usagées d'un
montant de 1000 dinars par tonne.

 Sont applicables à ladite taxe, les mêmes règles afférentes


aux droits de douanes en matière de recouvrement, de
contrôle, de constatation des infractions, de sanctions, de
contentieux, de prescription et de restitution.

friaanoureddine @gmail.com 112


Renforcement des ressources du fonds de promotion
de l’huile d’olive conditionnée (art 26)

 Le fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée a été crée par


l’article 37 de la loi de finances pour l’année 2006.

 Le fonds participe au financement des opérations d’incitation à la


production de l’huile d’olive conditionnée et sa commercialisation

 Relèvement du taux de 0,5 à 1% de la valeur en douane à l’exportation


d’huile d’olive non conditionnée

 Est considérée huile d’olive non conditionnée, l’huile d’olive exportée


dans des conteneurs dont la contenance est supérieure à 5 litres,

friaanoureddine @gmail.com 113


Renforcement des ressources du fonds de développement
de la compétitivité dans le secteur de l'agriculture et de la
pêche (Article 18)

 La taxe sur le maïs et le soja est due au profit du


fonds de développement de la compétitivité dans le
secteur de l'agriculture et de la pêche.

 La taxe sur le maïs et le soja est due au taux de 2%


sur les ventes locales.

 Le taux de la taxe sur le maïs et le soja est relevé de


2% à 2,5%.

friaanoureddine @gmail.com 114


Institution d'un fonds d'indemnisation des
dommages agricoles causés par les calamités
naturelles (art 17)
 Institution d'un « fonds d'indemnisation des dommages agricoles
causés par les calamités naturelles »

 Le fonds est destiné à l'indemnisation des dommages causés par les


calamités naturelles dans le secteur de l'agriculture et de la pêche.

 Le ministre chargé de l'agriculture est l'ordonnateur de ce fonds.

 La gestion du fonds est confiée à une société d'assurance en vertu


d'une convention à conclure entre ladite société et le ministre des finances.

friaanoureddine @gmail.com 115


Les modalités de financement du Fonds

 Le « fonds d'indemnisation des dommages agricoles causés par les


calamités naturelles » est financé par :

• une subvention du budget de l'Etat dans la limite de 30 millions


de dinars par année ;

• une contribution des déclarants calculée sur la base de critères


fixés par un décret gouvernemental ;

• une taxe de solidarité due au taux de 1 % sur une liste des


produits fixée par un décret gouvernemental.

friaanoureddine @gmail.com 116


Questions et discussion

friaanoureddine @gmail.com 117


Merci pour votre attention

friaanoureddine@yahoo.fr

friaanoureddine @gmail.com 118