Vous êtes sur la page 1sur 6

Un nouveau poste de régulation.

Par Hervé Leclère

Après avoir placé sur le réseau un 'antique' Poste 1 de Jouef, il fallait quand même concevoir une maquette
spécifique, correspondante à la structure compliquée de l'environnement proche à cet endroit du réseau. Après
plusieurs recherches, je me suis tourné vers une composition personnalisée mais avec des références...
(Photos DR).

L'idée de base est l'exigence d'un poste plutôt haut perché....Le style le plus proche serait celui de Longeau.
Un premier jet d'assemblage permet d'ajuster la hauteur adéquate du bâtiment; le choix d'une armature en béton
armé et de pignons en briques, adaptée à l'ambiance de l'environnement ferroviaire local, préfigure
l'encombrement du bâtiment.
Le béton et la brique rouge prédomineront donc l'ensemble et la partie ajourée contiendra un escalier
entourant un ascenseur.

Une première idée, testée juste pour le coup


d'œil et qui ne sera pas retenue, du moins pour
la surélévation. En effet, la salle de
commande sera légèrement plus grande que
la surface au sol. J'ai donc procédé à un
premier découpage et démontage, et créé un
premier étage, ainsi que des ouvertures pour
diverses huisseries. Ajoutons un essai
éphémère d'escalier béton (carton peint au
gesso)....Sans suite!

Même si cette autre solution n'a pas été retenue, c'est une des façons de fabriquer un escalier, qui peut faire
l'objet d'un chargement de wagon par exemple. L'outil de coupe "The chopper®" paraît indispensable pour ce
genre de travail nécessitant une parfaite régularité.

Ma recherche s'est donc orientée sur une cage d'ascenseur entourée de son escalier en colimaçon.
Les marches de cet escalier, comprenant au moins un palier, sont débitées au Chopper®, cette fois de plus
petite largeur, juste collées et posées à intervalles réguliers, sur un carton plus mince. Les limons une fois
collés, déterminent la bonne inclinaison des marches.

Après avoir mis les rambardes


en fil de maillechort de 4/10
soudées presque sur place, les
entrées de l'ascenseur sont
pratiquées, pour le rez-de
-chaussée et le premier étage; le
second étage sera vu
ultérieurement.
Les portes de l'ascenseur sont évoquées, un
"plancher" est placé pour le 1er étage.

Les huisseries sont insérées à leurs places respectives, et même une petite patine d'usure du temps, sans
oublier quelques graffitis syndicalistes presque effacés.

Gros plan sur les étages desservis par l'ascenseur et l'escalier. Le dernier étage sera la salle des leviers

avec le TCO.

Les différents paliers seront éclairés, ainsi que l'ascenseur, comme ils se doit!
La plateforme est montée à blanc afin de prévoir au mieux le passage des fils alimentant les leds destinées à
l'éclairage, aussi bien extérieur qu'intérieur

Premiers contact du bâtiment


avec le réseau, seulement posé
sur l'emplacement prévu. Il faut
imaginer la salle de commande
au niveau supérieur à vue des
voies desservant l'E.P.
La plateforme est ajustée au même niveau que la voie surélevée desservie au droit du pont métallique.

La seconde partie (2/2) fera l'objet d'un prochain article. À suivre...

Centres d'intérêt liés