Vous êtes sur la page 1sur 15

Représentation de Cram : La représentation de Cram d'une molécule permet sa représentation dans

l'espace. Elle nous sera extrêmement utile dans ce chapitre, car 2 molécules stéréo-isomères se
différencient justement par l’agacement des atomes dans l’espace.

Stéréoisomère de configuration : Lorsque 2 molécules ont la même formule brute et semi-développé,


mais pas le même agencement spatial, et qu’il faudrait casser des liaisons pour qu’elles soient identique,
alors ce sont des stéréoisomères de configuration ! Il en existe 2 sous-types. Lorsque les 2 molécules
sont images l’une de l’autre dans un miroir, mais qu’elles ne sont pas superposables, alors elles forment
un couple d’énantiomères. Dans le cas où elles ne sont même pas images l’une de l’autre, alors elles
sont dites diastéréoisomères !

Voici un exemple de couple d’énantiomère :


Image l’une de l’autre dans un miroir, mais si on tente de les superposer, on ne pourra pas.

Exemple de couple de diastéréoisomères :

Elles ne sont pas image l’une de l’autre, et ne sont pas identique car le 𝐵𝑟 est derrière et le 𝑂𝐻 devant
pour la molécule de gauche, ce qui est l’inverse pour la molécule de droite.

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’il faudrait casser des liaisons pour avoir la même molécule. Pour
l’exemple du couple de diastéréoisomères, il faudra interchanger le 𝐵𝑟 avec le 𝑂𝐻 pour qu’elles soient
identiques.

Stéréoisomère de conformation : Un couple de stéréoisomère, c’est 2 molécules avec la même formule


brute et semi-développée, donc des stéréoisomères, qui ne se différencient que par la rotation
autour d'une liaison simple, c'est-à-dire sans rupture de liaisons.

C’est quasiment à chaque fois autour d’une liaison C-C.

Identifier les atomes de carbone asymétriques d'une molécule donnée

Un atome de carbone asymétrique, c’est un carbone qui tétraédrique (avec 4 liaisons simples)
avec comme particularité de n’être lié qu’à des atomes ou groupes d’atomes différents !
Prenons un exemple :
Cette molécule possède bien 4 liaisons simples, donc elle est tétraédrique. De plus, les 4 liaisons
sont liées à chaque fois à des atomes différents. Donc ce carbone est un carbone asymétrique.
Par contre dès qu’il y’a 2 liaisons avec le même groupe/atome, alors le carbone n’est plus
asymétrique ! Exemple très simple :

Il y’a 2 hydrogènes lié à 1 liaison chacun. Donc ce n’est pas un carbone asymétrique.
Dernier exemple, regardons un carbone lié avec des groupements d’atomes.

Cet atome de carbone entouré est un carbone asymétrique. Car on prend en compte le
groupement d’atome.
Maintenant que l’on sait retrouver des carbones asymétriques, il serait bon de savoir à quoi cela
sert. Hé bien une propriété nous dit que si une molécule ne possède qu’un seul carbone
asymétrique, alors la molécule est forcément chirale ! Deuxièmement, à chaque carbone
asymétrique il existe 2𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑐𝑎𝑟𝑏𝑜𝑛𝑒 𝑎𝑠𝑦𝑚é𝑡𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 stéréoisomères possibles : S’il y’a 2 carbones
asymétriques, alors il existe 4 stéréoisomères, si il y’en a 3, il y’aura 23 = 8 stéréoisomères
possibles etc… Mais en terminale S nous nous arrêterons à 2 carbones asymétriques.
Il faut savoir qu’une molécule sans carbone asymétrique peut être chirale dans très peu de cas.
Prenons un exemple avec la molécule 𝐶5 𝐻7 04

Cette molécule possède 2 carbones asymétriques, ce qui donnent 4 stéréoisomères possibles !


Pour les trouver c’est très simple. Il faut d’abord prendre cette première forme et faire le
miroir !
Ce sera l’énantiomère de la première forme ! On a donc trouvé le 2ème stéréoisomère !

Pour trouver le 3ème, il suffit de prendre la deuxième configuration de l’un des 2 carbones
asymétrique, n’importe lequel. Pour trouver la 2ème configuration, il suffit d’échanger les 2
atomes à l’avant et à l’arrière (Ce qui revient à briser des liaisons, d’où la notion de
stéréoisomère de configuration).

On a donc inversé le OH et le H, c’est la 2ème configuration possible que peut prendre le carbone
asymétrique de droite !
Et son miroir sera aussi un énantiomère, qui sera la même forme que si nous avions pris la 2ème
configuration possible que pouvait prendre le carbone asymétrique de gauche ! Ce sera la 4ème
configuration!
Nous avons donc trouvé les 4 stéréoisomères possibles pour cette molécule.
Finalement,

Le couple de stéréoisomère 1-2 et 3-4 sont énantiomères. Toutes les autres formes ne sont pas
image l’une de l’autre et ne sont pas identiques, ce ne sont donc pas des énantiomères, c’est
donc des diastéréosimères.
Il faut se dire que si les 2 carbones asymétriques changent de configurations, alors ce sera bien
l’image du miroir retournée, donc un énantiomère. En revanche, si un seul des 2 carbones
changent de configuration, une molécule, ne pouvant pas être à moitié image, sera forcément
diastéréoisomère !
Tableau récapitulatif pour retrouver les 4 stéréoisomères avec une molécule possédant 2
carbones asymétriques :
- Partons du principe que la molécule 1 a ses 2 carbones sous leur configuration 1. On dira
donc que la molécule 1 est sous forme C1C1. Il faudra donc faire apparaître les 3 autres
formes, c’est-à-dire C2C1,C2C2, et C1C2. Pour faire apparaître C2C2, il suffit de faire son
énantiomère, car l’énantiomère est justement l’image retournée de la molécule, du coup
ses carbones asymétriques seront aussi retourné, avec donc leur 2ème configuration.
- Puis pour trouver la 3ème molécule C2C1, reprendre la première molécule, et uniquement
changer la configuration du premier carbone. On aura donc un diastéréoisomère, car on
ne peut pas être à moitié image d’une molécule.
- Enfin pour trouver la 4ème C1C2, il suffit de faire l’énantiomère de la molécule 3. Les
carbones asymétriques changeront d’état et on aura la dernière molécule !

Reconnaître des espèces chirales à partir de leur représentation


Pour savoir si une espèce est chirale, il est déjà pertinent de voir la définition de celui-ci. C’est
un objet qui n'est pas superposable à son image dans un miroir plan.
Exemple très simple : La main.

Les 2 mains sont image l’une de l’autre, donc l’image de la main de gauche est la main de droite
et vis vers ça. Mais cependant, elles ne sont pas superposables.
Chose extrêmement importante, pour vérifier que 2 images sont superposables, il faut d’abord
faire faire une rotation de 180° à l’une des 2 images.
Donc maintenant, pour une molécule, si elle est chirale, on dira qu’elle possède 2
énantiomères ! Etant donné que le reflet de l’un est énantiomère de l’autre, il y’en a 2.
Exemple de molécule énantiomère :

La molécule de droite est l’énantiomère de gauche, et celle de gauche est l’énantiomère de


droite.
Si une molécule A et B sont stéréo-isomères, et que l’on cherche à déterminer s’ils sont
énantiomères, il suffit comme dans l’image, et comme pour un objet, de retourner la molécule
A à 180°. Si elle se superpose, alors les 2 molécules sont identiques. Dans le cas contraire elles
sont bien énantiomères !
Donc nous l’avons dit pour être énantiomères, la molécule doit avoir la même formule brute et
semi-développé, et être l’image dans le miroir de l’autre molécule, mais cependant ne doit pas
se superposer. Dans le cas où la molécule n’est même pas l’image de l’autre molécule, elle est
dite diastéréoisomère !
Exemple de molécule diastéréoisomère :

Ces 2 molécules ont la même formule brute 𝐶5 𝐻11 𝑂𝐶𝑙


La formule développé est bien la même pour les 2 : 𝐶𝐻3 − 𝐶𝐻𝑂𝐻 − 𝐶𝐻𝐶𝑙 − 𝐶2 𝐻5
Mais cependant, ce ne sont même pas images l’une de l’autre dans un miroir. Donc ce ne sont
pas des énantiomères, ce sont bien des diastéréoisomère ! Pour être rigoureux il faudrait aussi
vérifier que les molécules ne se superposent pas. Evidemment ce n’est pas le cas.

Prenons un exercice type bac pour bien comprendre ce concept d’énantiomère et de


diastéréoisomère :
On nous demande de comparer les molécules entres elle.
D’abord on nous dit bien que ce sont des stéréoisomères, de ce fait on est sûr qu’elles ont bien
la même formule brute et semi-développé ! On va procéder par élimination.

Tout d’abord commençons avec la représentation 1 et 2 :


Il faut y voir l’axe de symétrie :
Elles sont bien symétriques. Cependant, lorsque l’on tentera de superposer la molécule 2 sur la
1, ou même inversement, nous aurons un problème de 3D. En effet, si l’on retourne la molécule
2, les positions s’inversent, et le premier 𝐻 passera derrière, le deuxième 𝐻 devant, et le 𝐶𝐻2
derrière. De ce fait, pas de superposition. On en conclut que la molécule 1 et 2 forment un
couple d’énantiomères.
Pour la représentation 1 et 3 :

Pour vérifier que 2 molécules sont bien image l’une de l’autre, il y’a une règle primordiale. Les
choses qui sont devant doivent rester devant, et celles derrière restent derrière. Logique n’est-
ce pas ? Du coup, pour ce couple de stéréoisomères, il faut voir que la molécule de droite (la 3)
à le 2ème 𝐻 devant et le 𝐶𝐻2 derrière, ce qui est l’inverse pour la molécule de gauche.

Alors les 2 molécules ne sont forcément pas image l’une de l’autre. Et de ce fait il n’est pas non
plus identique, donc c’est donc un couple de diastéréoisomères !
Enfin le couple 2 et 3 :

Déjà, il est clairement visible qu’ils ne sont pas symétriques. De plus, le deuxième hydrogène et
le 𝐶𝐻2 ne sont pas dans le même plan dans les 2 molécules, donc ils ne sont pas identiques,
c’est donc un couple de diastéréoisomères.

C’est extrêmement simple !


Encore un autre :

Déjà, on voit qu’ils ne sont pas image l’un de l’autre dans un miroir, donc soit elles sont
identique soit diastéréoisomères. Le OH de droite de la 1ère molécule est à l’arrière tandis que
celui de la 2ème molécule est à l’avant, donc elles ne sont pas identiques, alors elles sont
diastéréoisomères !

La stéréoisomérie de conformation

Il existe un autre type de stéréoisomérie. Celle que nous avons étudié jusqu’à présent est celle
qui requiert de casser des liaisons pour passer d’un stéréoisomère à un autre.

Celle de conformation tient sa différence uniquement rotation autour d’un atome, de carbone
le plus souvent. Il y’a 2 types de conformations : Eclipsée ou décalée
La différence réside dans la rotation. Celle décalée n’a aucun hydrogène dans le même plan.
Dans le haut l’un est dans le plan l’autre est reculé. Au milieu l’un est reculé l’autre vers l’avant.
Et enfin en bas l’un est vers l’avant et l’autre dans le plan. Les atomes sont le plus écarté
possible, donc la molécule possède moins d’énergie et est donc plus stable !
A l’inverse, la conformation éclipsée rapproche un maximum les atomes en les mettant tous
dans le même plan. Etant au plus proche, l’énergie est maximale, donc la molécule est moins
stable. C’est pourquoi on retrouve plus de molécule d’éthane, et de molécule en général, en
conformation décalée qu’éclipsée !
Conformation éclipsée

Conformation décalée