Vous êtes sur la page 1sur 20

54 fiches de théorie musicale

à l'usage des élèves d'écoles de musique et adultes autodidactes


de niveau débutant à supérieur
Michaël ANDRIEU

54 fiches de théorie musicale


à l'usage des élèves d'écoles de musique et adultes autodidactes
de niveau débutant à supérieur

L' Hannattan
5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris
FRANCE

L'Harmattan Hongrie Espace L'Harmattan Kinshasa L'Harmattan Italia L'Harmattan Burkina Faso

K6nyvesbolt Fac.des Sc Sociales, Pol. et Via Degli Artisti, 15 1200 logements villa 96
Adm, BP243, KIN XI 10124 Torino 12B2260
Kossuth Lu 14-16
1053 Budapest
UOIversité de Kinshasa - RDC ITALlE Ouagadougou 12
www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattanl @wanadoo.fr

«J L'Harmattan, 2006
ISBN: 2-296-01167-5
EAN : 9782296011670
Partitions du XXIème siècle
Série Pédagogie
Dirigée par Michaël Andrieu

La musique contemporaine tend à prendre une place de plus en plus grande dans la vie culturelle
actuelle (à en juger les pièces imposées aux concours d'instrumentistes, les créations chorégraphiques ou
visuelles). Or, la transmission de ces musiques savantes d'aujourd'hui ne se fait bien souvent que par la
connaissance personnelle de spécialistes qui «donnent des idées» aux interprètes ou aux mélomanes. Cette
collection propose un ensemble de partitions de notre temps, souvent jugées sévèrement par le grand public
d'aujourd'hui mais qui pourront être les œuvres «classiques» de demain.
La collection «Partitions du XXlème siècle» se décline en deux séries (Œuvres et Pédagogie)
puisqu'elle se donne une double mission: d'une part l'édition de partitions de musiques savantes
contemporaines, essentiellement destinée à promouvoir le travail de jeunes compositeurs; d'autre part, l'édition
d'ouvrages pédagogiques offrant une approche actuelle et concrète de la formation musicale et instrumentale.
54 fiches de théorie musicale

CYCLE I (débutant -vrévarataire) CYCLE II (élémentaire - maven)

1. Le principe de l'écriture musicale 35. La modulation


2. Les notes 36. Les intervalles augmentés,
3. Les rythmes diminués, renversés, redoublés
4. Les silences 37. Notes tonales / notes modales
5. La mesure 38. Quelques mouvements
6. Les chiffres indicateurs de mesure mélodiques. ..
7. Binaire - Ternaire 39. Les formes mineures
8. Les mouvements 40. Le chiffrage des accords de 3 sons
9. Les liaisons 41. Les tons voisins
10. Temps forts / temps faibles 42. Les principales formations
11. L' anacrouse classiques
12. Notes conjointes et notes disjointes 43. Les principales formes musicales I
13. Les intervalles 44. Les principales formes musicales II
14. Les signes de reprise et de renvoi 45. Les cadences
15. Les signes de respiration 46. Les notes étrangères I
16. Les nuances 47. Les notes étrangères II
17. Les familles d'instruments 48. Les clés des principaux instruments
18. Les altérations 49. L'accord de septième de dominante
19. La marche
20. Tons et demi-tons CYCLE III (divlôme - suvérieur)
21. Combien y a-t-il de tons et de
demi-tons dans les intervalles? 50. L'accord de quinte diminuée
22. Les gammes 51. Les accords de septième d'espèce
23. Les degrés de la gamme 52. Les accords de septième diminuée
53. Les accords de neuvième de
Les tonalités: dominante
24. Partie 1 : ordre des altérations 54. Dates de quelques compositeurs
25. Partie 2 : tonalités avec #
26. Partie 3 : tonalités avec b

27. Les indications d'expression


28. Les accords parfaits
29. L'arpège et l'accompagnement
30. Les gammes relatives
31. Suspension et conclusion:
approche des cadences
32. Approche de la transposition
33. L'octava
34. Tonalité homonyme
Ces 54 fiches de théorie musicale sont classées par ordre d'apprentissage croissant.
Néanmoins, elles peuvent êtres utilisées sans ordre précis, en fonction des partitions
rencontrées.
Les signes contemporains sont associés aux signes traditionnels autant que possible, afin que
les élèves puissent aborder les musiques nouvelles avec plus de facilité.

Je tiens à exprimer tous mes remerciements à ceux qui m'ont transmis le langage musical, J.-J. Werner, R.
Nillni, P. Sciortino et tant d'autres...

Je tiens aussi à remercier mes élèves pour leurs nombreuses interrogations m'ayant fait aboutir à l'écriture de
cet ouvrage.

Enfin, je tiens à associer mes collègues de formation musicale et instrumentale pour leurs remarques, ainsi que
Claudine Haab pour son « œil de lynx» dans les relectures du manuscrit.

~ ~

'~~." ~!~~. ... '.: :.


....

r
~.~
tr fiche 33 fiche 18
fiche 2
~ X fiche 14
fiche 2 fiche 5
~)=
# fiche 18 14
fiche 2
liB
~fiche 18 ~fiche 14
~ fiche 14 J
2
fiche 18
.. fiche 14
q
~
fiche 18
l':'. fiche 15
fiche 18
Jq fiche 5 fiche 18

Notes:
Par convention, le « M » représente le Majeur et le «m» représente le mineur.
Les noms de tonalités suivent ce principe: Fa Majeur et fa mineur.
Fiche numéro 1

Le principe de l'écriture musicale


L'écriture musicale est un système simple si l'on en comprend le principe de base.

1 - Imaf,!Ïnons deux axes...


L'un horizontal représentant le temps, l'autre vertical représentant la hauteur.
Plus les notes sont écrites bas dans l'axe vertical, plus elles seront graves, plus elles sont
écrites haut, plus elles seront aiguës.
De même pour l'axe horizontal: plus elles sont rapprochées plus elles seront rapides, plus
elles seront éloignées plus le temps entre elles sera long.

Ces deux axes sont 2radués :


L'axe vertical par l'intermédiaire de lignes horizontales (ce que nous appelons la portée),
l'axe horizontal correspond au temps (nous étudierons cet aspect dans les fiches 3 à 8).

2 - La portée:
Elle est composée de 5 lignes et de 4 interlignes que l'on compte de bas en haut.

Les cinq lignes et les quatre interlignes

Lorsque plusieurs instruments jouent ensemble, on place des portées les unes au-dessus des
autres, chaque portée correspondant à un instrument.
C'est l'ensemble de ces voix que l'on appelle un système.

flûte

violon

violoncelle
Fiche numéro 2

Les notes
-
1 Une note est un si2:ne Qui représente un son.
Chaque note a un nom.
Les noms des notes sont:
DO - RE - MI - FA - SOL - LA - SI

On place les notes sur une portée, alternativement sur une ligne et dans un interligne.
Plus une note est notée en bas de la portée, plus elle est grave. Plus une note est notée en haut
dans la portée plus elle est aiguë.

2 - Les notes ont des « Queues» Que l'on appelle des hampes.
La hampe se place soit au-dessus et à droite de la note, soit en dessous et à gauche de la note.
En aucun cas il ne faut la mettre au-dessus et à gauche, ni en dessous et à droite. Dans tous les
cas, éviter de faire dépasser la hampe de la portée.

3 - Au début de la portée. il V a une clé.


Il existe différentes clés: la clé de sol, la clé de fa, la clé d'ut.
Au début de chaque portée, on place une clé de référence.
Quand on change de ligne, on remet la clé au début de la nouvelle portée.

~ 9: liB
clé de sol clé de fa clé d'ut

Ces trois clés ne sont pas attribuées «au hasard»! En fait, comme cela est présenté ci-
dessous, elles se relient: la clé de fa est grave, la clé d'ut est « médium », la clé de sol est
aiguë.

fa SQI la ~i do ré mi fi! s01 la "j do ré mi ill soi la SI do ré m! !i, :;oi Ll

La clé avec laquelle joue chaque instrument est présentée sur la fiche numéro 48.
Une clé symbolisée par« Il » signifie qu'il s'agit d'un instrument produisant des sons qui ne
sont pas des notes ayant une hauteur définie (le triangle, la caisse claire etc.).

i
~-::======--==---':~ ~---~:='-==~':::FJ==F-=--~--'~ r.t r-$'
I r:==---~~~::~:" ,ont;d:,~:~~-dO-'~~=::~~:~;:,~;--::
) :1
( ~~J=~-4=*~~:~~~~~¥~~~~~~~~~~--~-~'~~:~:_-_.._-
nf sol la si dn ré mi iii ~;ol id si do
Fiche numéro 3

Les rythmes
1 - Dans la plupart des musiques existe une pulsation.
C'est un battement régulier, telle cœur ou le «tic-tac» d'une horloge. La forme de la note
indique le nombre de pulsations qu'elle devra durer. Par exemple: la blanche et la noire n'ont
pas le même aspect, elles dureront des temps différents.

2 - Voici les principaux rythmes utilisés en musique et leurs correspondances:

LA RONDE
(>

LA BLANCHE
d d

~J J LA NOIRE

... .
.
.
.
..
.

LA CROCHE
,fî
. )1 JJJ )1
. JJJ )1
. ) . )1
.. .. ...
. ..

~~~~~~~~~~~~~~~~
. .. ..
.'
.
LA DOUBLE-CROCHE

Comment lire ce tableau?


La durée d'une ronde est égale à la durée de 2 blanches ou à la durée de 4 noires ou à
la durée de 8 croches ou à la durée de 16 double-croches.
La durée d'une blanche est égale à la durée de 2 noires ou à la durée de 4 croches ou
à la durée de 8 double-croches.
La durée d'une noire est égale à la durée de 2 croches ou à la durée de 4 double-
croches.
La durée d'une croche est égale à la durée de 2 double-croches.

3 - Le point:
Le point qui se place après la note sert à augmenter sa durée de moitié.
p,e#/tle: une blanche vaut 2 temps, une blanche pointée vaudra 2 temps + 1 temps
(la moitié de 2 temps !) = 3 temps.
De même une noire pointée vaudra 1 temps et demi, et une croche pointée vaudra % de
temps.
Fiche numéro 4

Les silences
Que faire si l'on n'a pas envie de mettre une note pendant un certain temps?
Il faut utiliser les silences. Les silences remplacent la durée des notes. Pendant un silence, on
ne joue pas de note (mais on conserve la pulsation !).

Chaque rvthme a son silence:


La Pause: elle dure tout le temps d'une mesure.
La Demi-Pause: elle dure tout le temps d'une blanche.
Le Soupir: il dure tout le temps d'une noire.
Le Demi-Soupir: il dure tout le temps d'une croche.

Ils ont chacun une forme bien précise:

La pause

La

Le
Fiche numéro 5

La mesure
1 - Les temps sont re2roupés ensemble dans ce que l'on appelle des mesures.
Les mesures sont délimitées par des barres de mesure.
Une mesure se compose de tous les signes qui se trouvent entre les deux barres de mesure.
Au début du morceau se trouve un chiffrage de mesure afin de savoir combien de temps il y
aura dans une mesure (voir la fiche 6).

2 - Une double-barre se compose de deux barres de mesure l'une à côté de l'autre. On met la
double-barre à la fin du morceau pour indiquer qu'il est terminé.

'- y
une mesure
~
/
double-barre finale

3 - Musiques non mesurées:


Certaines musiques ne se servent pas de la pulsation, ni des mesures. On dit qu'elles ne sont
pas mesurées. Dès lors, il existe d'autres signes:
Pour les notes très courtes: on écrit la note plus petite, éventuellement barrée.
Pour les notes de durée moyenne: on ne met pas de hampe à la note, mais on ajoute
un trait derrière elle, correspondant à sa durée.
Pour les notes longues: on ajoute une barre de chaque côté de la note.

Les notes peuvent avoir une vitesse évolutive: plus le nombre de traits aux croches est
important, plus les notes seront jouées rapidement.

Les notes répétées le plus rapidement possible ne sont généralement pas toutes
écrites; on indique simplement les premières suivies du signe'"" ou des hampes les
représentant.

A Noter...
Parfois, une indication temporelle, telle qu'un nombre de secondes, est écrite proche de la
note.
Un autre système propose de jouer les notes d'autant plus vite qu'elles sont rapprochées.
Ainsi, deux notes espacées sur la partition le seront aussi dans le temps.
Fiche numéro 6

Les chiffres indicateurs de mesure


Au début de chaque morceau, il y a deux chiffres superposés, ce sont les indicateurs
de mesure. Ils servent à savoir combien il y aura de temps dans chaque mesure, comment
battre la mesure. ..

Le chiffre du haut indique le nombre d'unités par mesure.


Le chiffre du bas nous renseigne sur ce qu'est l'unité utilisée. Ce chiffre représente en fait une
valeur de note: 17 RONDE
27 BLANCHE
47 NOIRE
87CROCHE

Ainsi, on dit: «il y a (chiffre du haut) (correspondance du chiffre du bas) dans chaque
mesure ».

~l~."
3
Si au début de la partition (après la clé), il Y a écrit 4 , cela signifie qu'il y aura trois
(ça, c'est le chiffre du haut!) noires (ça, c'est la correspondance du chiffre du bas I) dans
chaque mesure du morceau.

Il Ya 3 croches dans chaque mesure (le 3 du haut


représente le nombre d'unités, le 8 du bas
représente la croche).

Il Y a 5 noires dans chaque mesure (le 5 du haut


représente le nombre d'unités, le 4 du bas
représente la noire).

Il Y a 4 blanches dans chaque mesure (le 4 du


haut représente le nombre d'unités, le 2 du bas
représente la blanche).

ATTENTION:
On ne met pas de barre entre le chiffre du haut et celui du bas, ce n'est pas une
fraction!
Il faut aussi vérifier si la mesure est binaire ou ternaire (voir fiche 7)

A SAVOIR... 4
Le chiffrage 4 est parfois remplacé par un C.
Il y a une explication: autrefois, les mesures étaient ternaires (voir fiche suivante...). On les indiquait
par un cercle entier. Lorsque l'on a voulu indiquer le binaire, on afait un cercle nonfermé, ce qui nous
a donné ce signe!
Fiche numéro 7

Binaire - Ternaire
1 - Le binaire:
Concerne les mesures dont le chiffre du haut est 1, 2, 3 ou 4.
Chaque temps se décompose en DEUX.

2 - Le ternaire:
Concerne les mesures dont le chiffre du haut est 6,9, 12.
Chaque temps se décompose en TROIS.

~J6, .' 3
- Dans les mesures à4 il y a trois temps qui comportent chacun 2 croches.

- Dans les mesures à: il y a quatre temps qui comportent chacun 2 croches.

- Dans les mesures à ~ il y a deux temps qui comportent chacun 3 croches.

- Dans les mesures à ~ il y a trois temps qui comportent chacun 3 croches.

- Dans les mesures à 182 il y a Quatre temps qui comportent chacun 3 croches.

Dans un morceau, il peut très bien y avoir une partie en binaire et une partie en ternaire...
Tout est possible I

3 - Triolet. duolet :
Le triolet est un temps ternaire dans une mesure binaire.
On place trois notes ayant des durées égales là où l'on en plaçait deux. On écrit un
petit 3 au-dessus ou en dessous pour indiquer que c'est un triolet.
Il peut exister des triolets de croches, de noires, de blanches. ..

Le duolet est un temps binaire dans une mesure ternaire.


On place deux notes ayant des durées égales là où l'on en plaçait trois. On écrit un
petit 2 au-dessus ou en dessous pour indiquer que c'est un duolet..
Il peut exister des duolets de croches, de noires, de blanches...

I I I
triolet duolet
Fiche numéro 8

Les mouvements
Pour savoir à quelle vitesse jouer un morceau, une indication de mouvement est
souvent écrite.

1 - Le métronome
C'est un simple appareil qui marque la pulsation. Les chiffres indiqués dessus correspondent
au nombre de battements par minute. Placer son métronome sur 60 correspond à entendre un
battement par seconde!

2 - Indications italiennes
Avant la création du métronome, il y avait des indications de mouvement en italien, qui sont
d'ailleurs toujours conservées.
Voici les principaux termes de mouvements, classés du plus lent au plus vif

Grave
Largo
Lento mouvements lents (métronome entre 40 et 60)
Adagio }

Andante
Moderato
Allegretto mouvements modérés (métronome entre 60 et 160)
Allegro }

Vivace
Presto mouvements rapides (métronome à 160 et plus... !)
Prestissimo }

Les valeurs de métronome ne sont ici que des indications approximatives, car chaque
indication de mouvement ne donne pas seulement une vitesse, mais aussi un caractère, une
façon de ressentir la musique en la jouant...
On peut changer de tempo durant un morceau. Dans ce cas, il n'y a qu'à indiquer le
nouveau mouvement au-dessus de la partition. Pour revenir au premier mouvement du
morceau, on utilise A tempo ou JOtempo.

. Pour ralentir, on utilise un Ritenuto que l'on note « Rit... » ou un Retardando que l'on
note «Ret... »
. Pour accélérer, on utilise un Accellerando que l'on note «Accell... »
Fiche numéro 9

Les liaisons
Une liaison est une lifme arrondie qui se vlace en dessous ou au-dessus des notes.
Il existe deux tvves de liaisons: la liaison de phrasé et la liaison rvthmique.

1 - La liaison de phrasé:
Lorsque plusieurs notes différentes sont réunies à l'intérieur d'une même liaison, on
dit qu'elles appartiennent à la même phrase (cette liaison est donc une liaison de phrasé). On
doit ainsi jouer ces notes ensemble, comme un tout.
£lIf~J' ..

t.

Dans cet exemple, il y a deux liaisons de phrasé. Cet extrait comporte donc deux phrases.

2 - La liaison rythmique :
Lorsque deux notes identiques sont liées, elles n'en forment plus qu'une qui dure le
temps des deux notes liées. Il faut donc prolonger la première note et ne pas rejouer la
deuxième.

6«.;' ..

Si on lie une noire avec une noire, on aura une note dont la durée sera égale à deux
noires.
Si on lie une blanche avec une noire, on aura une note dont la durée sera égale au
temps d'une blanche et d'une noire (soit 2 + 1 = 3 temps).
Fiche numéro 10

Temllil'orts / temllil'aibles
A l'intérieur d'une mesure, il y a plusieurs temps, mais on ne les accentue pas tous de la
même façon: il y en a donc qui sont forts et d'autres qui sont faibles.

Le premier temps d'une mesure est toujours un temps fort.

Ainsi, les temps forts sont:


. Dans une mesure à 2 temps: 1er temps (le 2ème temps est faible).
. Dans une mesure à 3 temps: 1er temps (le 2èmetemps est faible - le 3èmeest semi-fort,
c'est-à-dire qu'en fonction des styles musicaux, il peut être accentué ou non, mais
jamais autant que le premier temps).
. Dans une mesure à 4 temps: 1eret 3èmetemps (les 2èmeet 4èmetemps sont faibles).

~..,

9'
FORT .!àihle

FORT filible FORT faibk Iàib!e


3
mais le 4 peut aussi se trouver sous cette forme:

faible FORT FORT FORT

FORT faible FORT faible FORT FORT


Fiche numéro 11

L'anacrouse

La première mesure d'un morceau peut commencer par des silences. Dans ce cas-là, on
supprime ces silences pour ne laisser que les notes. Cela prépare au temps fort de la mesure
suivante, c'est un élan.

On appelle ce groupe de notes une anacrouse.


L'anacrouse n'est pas une mesure, on commence donc à compter les mesures à partir du
premier temps fort.

Souvent, à la fin du morceau (dans la dernière mesure), il Y a les temps qui manquent au
début.

Lorsque ce cas de figure se trouve au milieu d'un morceau, on appelle ce groupe de notes une
levée.

~It..

Anacrouse Levée
Fiche numéro 12

Notes coniointes et notes disiointes


Deux notes voisines qui se suivent sont appelées deux notes conjointes.

~'.,
Ici, mi etfa sont deux notes conjointes, elles se touchent.

Deux notes qui ne se suivent pas sont appelées notes disjointes.

~.:

Ici, ré etfa sont deux notes disjointes (on peut placer le mi entre elles deux).